Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -25%
Nike Waffle Trainer 2
Voir le deal
74.97 €

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
  • … Cet endroit me coupe le souffle.


Derrière ses verres, le savant jeta un regard interloqué au jeune homme face à son bureau, occupé à remplir le formulaire sur la console informatique.

  • Est-ce la pénombre de la pièce qui vous fait cet effet ? Ou bien serais-ce le fait que mon espace intime se retrouve dans les tréfonds d’un souterrain ?


  • Non. C’est autre chose.


Inclinant la tête sur le côté pour démontrer clairement son incompréhension face au malaise de ce jouvenceau aux perles citron qui n’avait levé ne serais-ce qu’une fois la tête depuis qu’il a entamé le questionnaire, le scientifique avait de la difficulté de cerner le problème chez son client du jour. En fait, depuis qu’il a pénétré l’enceinte du cabinet sombre du surnommé Collectionneur, l’Aisaka était devenu bien pâle et son souffle était court. Il ne craignait point les ténèbres, et ce serait plus absurde de redouter les excavations souterraines. Non, son mal était bien plus compliqué que cela et seul lui peut comprendre. L’apprenti dresseur sait qu’autour de lui, il y a une multitude d’étagère. Nul ne sait au premier coup d’œil ce que contiennent ces meubles, mais Kira ressentait de multiples sentiments liés à la solitude et au chagrin; la hâte de sortir de cette prison sphérique qui les emprisonnent. Oui, il y avait autour de lui de nombreux Pokémons, enfermés dans une Pokéball depuis, si l’on peut imaginer le pire des scénarios, une éternité déjà. Ce tourment est affreusement lourd pour le nouvel élève.

Le temps passa à un rythme lent pour notre protagoniste, mais vint le moment de compléter le formulaire et d’appuyer sur la touche « Entré » pour finaliser le travail. Dès lors, le moniteur s’éteignit subitement et l’espace d’un instant suivit avant que les lumières de la salle s’allumèrent brusquement, aveuglant brièvement la vision du garçon de la forêt de Jade. Illico, sans même se préoccuper du changement, le savant se précipita sur son clavier et commença à compiler les résultats et de finir sur une thèse finale. Pour la première fois, le brun avait la possibilité de juger la physionomie de l’homme certainement le plus réputé de la prestigieuse académie. Une notoriété qui est plus ou moins favorable, mais cela reste un détail parmi tant d’autre. Fidèle au stéréotype de l’intellectuel, le Collectionneur arborait des lunettes pour la vue. Sa chevelure mi-longue d’ébène couvrait ses iris de charbon, qui voguaient de manière surnaturelle sur son propre écran d’ordinateur. Et voilà, je suis tombé sur la parfaite image du geek, pensa notre héros, amusé.

Toujours aussi subitement, comme chaque action qu’il entame, le connaisseur se leva de sa chaise et commença à bondir un peu partout dans la salle en murmurant des mots incompréhensibles et en faisait quelques tours sur soi-même. Assistant à ce cirque de piètre qualité, le télépathe afficha une moue blasée, mais consterné par les nombreuses émanations psychiques autour de lui, son expression ressemblait plus à une grimace de dégoût. Le vieux fou sembla choisir un objet au hasard sur l’une des étagères avant de revenir et se planquer à la gauche de l’élève en faisant le même théâtre que précédemment. Il stoppa net ses mouvements en présentant une sorte de balle blanche et rouge. Ses traits amusés devinrent fermes, son regard de charbon sévère et fixa un bon moment le natif du Kanto avant de briser ce silence de cathédrale qui venait de s’installer avec sa voix enrouée.

  • Ce sera donc ton premier Pokémon en tant que dresseur. J’ai cru comprendre par tes réponses dans le questionnaire que tu es loin d’être un simple gamin qui n’a jamais réellement été en contact avec ces créatures. Je te fais donc confiance tant qu’à l’entretien de ce spécimen.


Les tirades du binoclard passèrent dans une oreille avant de ressortir par l’autre. Son attention était exclusivement focalisée sur l’outil de capture que tenait toujours le vieillard. Contrairement à la mélancolie des Pokémons qui empestait le lieu, Kira percevait une chaleur face à lui. Un sentiment unique en cette salle. Ses prunelles de Jade devinrent scintillantes d’intérêt et d’affection pour la créature qui n’avait point rencontré encore.

  • Tu es chanceux, ma foi. Tu es un garçon aux goûts variés et extrêmement opposés. Et tu sembles t’adapté à ce qui se présente face à toi, peu importe la nature. C’est pour cela qu’aujourd’hui, je t’offre un rare spécimen : un –


  • Évoli, le Pokémon Évolution. Je sais. Et il s’agit d’« une » Évoli au passage.


Se tirant hors de l’emprise de sa chaise, il empoigna l’objet du savant. Ce dernier complètement abasourdi face à une telle démonstration de la part d’un devin, ses lèvres laissant paraître un flagrant entrebâillement de stupeur. Si seulement il avait connaissance des circonstances de ce mystère. Le jouvenceau à la crinière châtaigne en bataille arborait un sourire fin et se précipita à quitter la salle, là où l’atmosphère n’était aucunement propice pour une première rencontre au face à face, sans toutefois oublier de saluer l'homme bien entendu. Une fois à la surface, le Noctali ne perdit pas de temps, il lança sur les herbes de toute ses forces la balle vermillon et opaline.

  • Vient à moi, Eevee !


Un bruit sourd à l’impact entre le sol et la boule retentit, suivit d’un éclair blanc, signifiant que le quadrupède si libérait enfin de l’emprise de sa prison. Le petit renard au pelage marron et chocolat fusa immédiatement vers son nouveau maître pour se jeter dans ses bras, l’accueillant sans faute tout en s’esclaffant. Son poil est duveteux, médita-t-il tout en câlinant sa nouvelle amie. Évoli, le Pokémon Évolution. Oui, le duo allait faire un carnage.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum