Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité




Balade au crépuscule



Le soleil commençait petit à petit à disparaître, laissant place à une obscurité grandissante. Zaune marchait tout droit, sans vraiment regarder où il allait avec toujours ses écouteurs dans les oreilles. Il était pensif, ou du moins plus qu’à son habitude. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’il s’était inscrit à l’académie Pokémon, et pourtant.. On peut dire qu’il n’avait pas spécialement réussi à se sociabiliser. Malgré les nombreux essais de sa Evoli, qui avait une personnalité complètement à l’opposé de son dresseur à ce niveau, les quelques rares discussions qu’il avait pu avoir n’avaient pas durées très longtemps et n’étaient guère intéressantes, relevant plus du respect de répondre qu’autre chose. Mais à côté de ça.. Ce n’est pas vraiment comme si il faisait beaucoup d’efforts.
Il attendait surtout que ce soit les autres qui viennent vers lui –ce qui était parfois le cas- mais même avec ces conditions, il était doué au point de ne pas réussir à tenir une conversation plus de 5 minutes sans laisser un blanc gênant s’installer.

   Perdu dans ses pensées, le jeune garçon pénétra dans la partie de la forêt qu’on surnommait «La petite jungle» dû à son caractère très exotique, notamment à cause des nombreuses lianes qui tombaient de ses arbres. Il n’avait jamais vraiment eu l’envie ni une quelconque motivation de « l’explorer », et habituellement,  il restait de toute façon toujours aux alentours de la lisière. Cela dit, après de longues minutes de marche et sans vraiment s'en rendre compte, il arriva bientôt en son cœur. Observant la nature qui l’entourait, il coupa le son de sa musique pour profiter du calme et de la douceur du vent sur son visage.

« C’est.. agréable » pensa-t-il.

   Il s’allongea à même le sol, posant son dos contre l’arbre le plus proche et mettant ses deux mains derrière sa tête en guise d’oreiller pour un minimum de confort. Le ciel était presque dénué de nuages cette soirée, il put donc contempler les étoiles sans aucun mal. De ce qu’il avait déjà entendu ici et là, il savait que des constellations existaient. Il esquissa un sourire en s’imaginant comment il était possible d’arriver à se repérer en regardant de « simples » points lumineux dans l'espace, cela le dépassait complètement, comme beaucoup d'autres choses d'ailleurs.
   Après un bref instant, il ferma les yeux et se mît à somnoler légèrement. Quand il les ouvrit de nouveau, le ciel était devenu presque entièrement noir, et il ne pouvait plus voir le soleil. Une pensée lui traversa l’esprit le temps d’une seconde :

« Et merde, j’espère qu’il n’est pas trop tard.. »

   Instinctivement, il chercha dans sa poche son Ipok, mais celui-ci était introuvable, et pour cause, il l’avait oublié sur son lit. En s’accordant une seconde chance, il prit son lecteur de musique dans la main et appuya sur le bouton power pour le « déverrouiller », sans succès.

- Plus de batterie, super. J’ai plus qu’à rentrer j’imagine. Souffla le jeune garçon, se désespérant lui-même. Dommage que Lilith était exténuée de sa journée, elle aurait adorée cette "petite" balade, j’en suis persuadé.

   Sur ces mots, il se leva doucement et aperçu un Hoothoot sauvage qui le fixait depuis une branche d'un arbre en face. Il se prit étrangement au jeu, le fixant à son tour pendant deux petite minutes avant d'abandonner, réalisant la stupidité de ce qu'il faisait. Il lâcha un "Bonne nuit" avec un geste de la main en guise d’au revoir au Pokémon Hibou avant de reprendre sa route dans le sens inverse. Quelle ne fut pas sa surprise quand il se rendit compte après uniquement quelques secondes qu’il s’était complètement perdu. Il s’arrêta de marcher un instant et regarda le sol un instant.

- Je suis paumé.. déclara-t-il avec un léger sourire, comprenant la gravité de la situation. Celle-ci en était presque comique et.. triste par la même occasion. En effet, perdu dans une forêt alors que la nuit est déjà presque tombé, sans carte et sans moyen de communications.. Admettons qu’il était dans de beaux draps. Il faut aussi avouer que la malchance était de mise! (Ou plutôt l’inconscience me direz-vous? Je ne pourrais vous refuser ce dernier point si tel était le cas)

   Il se résigna finalement à reprendre sa marche, sans savoir dans quel direction il se dirigeait, se disant que de toute manière, rester planter là comme un Simularbre n’allait pas arranger les choses. Malgré tout, aucune pression ne pesait sur lui. Il se contentait d’avancer en espérant tout bonnement sortir de la forêt et arriver dans l’académie.
Plusieurs minutes passèrent encore, et à la place de sortir de la « petite jungle », il entendit quelqu’un chantonner à quelques dizaines de mètres devant lui. Curieux, il se rapprocha de la douce mélodie et vit une jeune fille de dos, de longs cheveux couleur turquoise tombaient jusqu’à ses cuisses. La première idée qu’il eut fut de remettre ses écouteurs –mais il se rendit compte dans le même temps que la batterie était HS- et de l’ignorer et de passer à côté.. Mais elle glissa rapidement aux oubliettes, se remémorant dans quelle situation –déplorable- il était. Au contraire donc de ce qu’il aurait fait habituellement, il se rapprocha d’elle et s’arrêta à approximativement deux mètres de distance. Elle avait l’air de regarder le ciel. Même si il avait des doutes sur ce qu’elle faisait, la réalité était qu’elle était bel et bien là, elle représentait sa porte de sortie et ne put s’empêcher de penser qu’il était né sous une bonne étoile.
   Il écouta tranquillement l’air fredonné par la jeune fille avant de finalement se décider à ouvrir la bouche pour lui parler. Mais dire quoi? Il stagna sur cette question toute bête quelques secondes avant de se jeter à l’eau, décrochant un simple « Hey ».



Dernière édition par Zaune Naileh le Mer 24 Juin - 18:30, édité 2 fois
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité



Balade au crépuscule




« Gouuupix ! »
« Draaa ! »
« Soniiiii ! »

Les trois Pokémons filèrent à toute allure, zigzangant entre les arbres, les feuilles et divers obstacles sur leur route. Celest, leur dresseuse, les suivait en rigolant tant bien que mal. Ink avait emporté son iPok dans ses pattes, Draby son carnet à croquis et Kyûbi son crayon. Les trois créatures voulaient simplement que leur maîtresse fasse un peu plus d'exercice, car elle passait son temps plongée dans ses dessins. C'est ainsi qu'elle courrait derrière ses Pokémons afin d'attraper son matériel dans la Petite Jungle, où elle était venue passer son après-midi et sa soirée. La nuit tombait doucement sur la dense forêt, et les animaux nocturnes se mettaient à pousser leurs cris réguliers, tels que les criquets ou les hiboux.
Soupirant, Celest s'arrêta quelques instants pour reprendre son souffle. Elle s'appuya sur ses jambes à demi fléchies et observa les Pokémons fuyards s'arrêter pour la regarder. La dresseuse tira la langue à leur air satisfait avant de s'étirer, et d'aller s'asseoir sur un rocher non loin de là.
« Bon, vous avez gagné... Demain on jouera tous, je dessinerai moins, promis. »
Kyûbi lui lança un regard suspect, puis observa tour à tour les deux dragons autours d'elle. Ils semblèrent se concerter un instant du regard, avant de s'avancer et de déposer ses affaires. La jeune fille aux cheveux turquoises les remercia avant de ranger ses affaires dans son sac, tandis que Kyûbi s'installait confortablement sur ses jambes. La renarde se roula en boule et bailla, tranquillement posée et frissonna de plaisir quand la dresseuse se mit à la caresser doucement. Le Sonistrelle vint se percher sur une branche basse et Draby s'appuya contre une racine géante, lui aussi épuisé de sa course folle.
Jetant un œil à son iPok, elle constata qu'il lui restait encore un peu de temps avant de devoir se mettre en route pour retourner à son dortoir avant le couvre-feu. Une petite brise fraîche souffla, soulevant légèrement les cheveux de la Mentali tandis qu'elle appréciait le brin de fraîcheur que ce vent apportait. Après tout, cette jungle était toujours plus humide et étouffante que les autres lieux de l'académie. De plus, en ce moment, les températures grimpaient en flèche mais fort heureusement, la nuit était plutôt douce.
Celest sentit Kyûbi pousser une sorte de ronronnement et elle sourit, en levant les yeux au ciel, visible malgré le feuillage. Puis, machinalement, elle commença à humer un air que sa famille lui chantait, à Célestia. C'était une chanson dédiée aux Pokémons de l'Espace et du Temps, Dialga et Palkia. Cette air était devenu traditionnel dans sa région, aussi le connaissait-elle par cœur.
Perdue dans ses pensées et dans ses rêves, elle n'entendit pas quelqu'un se rapprocher puis s'arrêter derrière elle.
« Hey. »
Celest sursauta, et Kyûbi se réveilla d'un bond, observant l'inconnu. La Mentali se tourna pour voir un jeune homme, sans doute également étudiant, mais qu'elle n'avait jamais vu. Il avait des cheveux plutôt long et sa mèche recouvrait son œil droite. Ils étaient de couleur chocolat assez foncé, mais le bout de ses mèchent tentaient en un dégradé presque blond. Il avait un pull violet et un jean très sombre, quasi noir avec le peu de lumière que cette nuit offrait. Il abordait une expression quelque peu nonchalante, et se grattait la joue d'un air ennuyé.
La timidité légendaire de Celest refit doucement surface tandis que sa voix intérieure se manifestait.
« Hey, pas mal celui-là. Il est beau gosse quand même. »
Celest poussa un soupir mental. Décidement, sa voix intérieure n'était bonne à rien.
Rougissante, elle se racla doucement la gorge.
« E-Euhm... Je peux t'aider ? »
Il cligna des yeux un instant, avant de lui expliquer sa mésaventure. Il cherchait donc son chemin, et n'avait pas l'heure puisqu'il avait oublié son iPok. Celest le rassura en lui indiquant qu'il restait suffisamment de temps pour qu'il puisse rentrer sans se presser à l'académie.
« Je m'appelle Celest, et je suis au dortoir Mentali... Je ne sais pas où est ton dortoir, mais il reste une demi heure avant de couvre-feu, alors tu as le temps de rentrer au tien je pense... »
Elle se racla la gorge et se leva, ses Pokémons se levant avec elle. La Dracologue lança un regard à son Sonistrelle, qui comprit d'un instant et qui poussa un petit cri. Il s'élança et voleta autour d'eux. Ses radars étant bien développés et étant agile dans la nuit, Ink était le seul Pokémon sur qui elle pouvait se fier en cette situation pour ne pas se perdre.
« Je... Je m'en vais aussi, donc tu peux venir avec moi pour retrouver ton chemin... Après, tu te retrouveras facilement... »
Celest avait beau fouilla sa mémoire, mais elle ne parvenait pas à se souvenir de lui. Il devait être arrivé lors de la seconde rentrée de cette année, et ne se souvenait pas qu'Orren lui ai mentionné un nouveau Voltali.
Haussant les épaules, elle se mit en route en compagnie du jeune homme et de ses Pokémons afin de sortir de cette Jungle et d'arriver à temps avant le couvre-feu, grâce à l'orientation experte du dragon au dessus d'eux.


Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité




Balade au crépuscule





« Je... Je m'en vais aussi, donc tu peux venir avec moi pour retrouver ton chemin... Après, tu te retrouveras facilement... »

- Tu me sauves, merci. Répondit-il impulsivement en se forçant légèrement à sourire »

A ses mots, Zaune cligna des yeux une nouvelle fois et se parla à lui-même, dans sa tête.

« Attend.. Elle hésite à parler, on dirait qu’elle n’est pas à l’aise.. Est-ce que je lui ai fait peur? Pourtant j’ai vraiment tout fait pour que ce ne soit pas le cas. J’ai même souris! Si Lilith avait été là, je suis sûr qu’elle aurait été fière de moi, alors qu’est-ce que je suis censé faire de plus?.. »

Perdu dans ses pensées et marchant de base assez lentement, un écart de plus en plus grand au fil des secondes se fit entre la dénommée Celest et lui-même. Il essaya –non sans mal- de combler l’espace qui les séparait en accélérant sa cadence de marche, bien que ça ne le lui plaisait pas forcément. Une fois de nouveau à ses côtés.. Et bien.. Hem, aucun des deux étudiants ne parlait et un blanc s’installa pendant de longues minutes. Le jeune Noctali brisa finalement la glace, sans réfléchir.

- Oh, au fait, je m’appelle Zaune. Je fais partie du dortoir des Noctalis. déclara-t-il presque sans émotions.

Il n’y eu pas de réponse direct de la jeune fille. Quelques secondes passèrent puis un simple « D-D’accord.. » fut murmuré de sa part. Cette réponse conforta le jeune garçon dans le fait qu’il lui faisait surement peur, ou en tout cas, ne la mettait pas du tout à l’aise pour x raisons. Ne voulant la gêner davantage, il continua sans dire un mot.

Il y avait un Draby, un Pokémon qu’il n’avait jamais vu et donc qu’il ne connaissait pas. Il était très curieux de savoir son nom ainsi que de quel type il était. Son corps était bleuté, il possédait une sorte de chevelure argenté tombant dans son dos, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il pencha pour un type acier dans un premier temps. Son ventre, ses sortes « d’oreilles » et le bas de sa mâchoire étaient quant  à eux recouvert d’une couleur jaune. Une dent sortait de l’extrémité de chaque côté de sa mâchoire, pointant vers le haut.

« Pourquoi pas Dragon? »  Rien n’était sûr dans son esprit.

La petite Goupix qui appartenait à priori à la dresseuse l’observait sans dire un mot, l'ayant au préalablement reniflé et lui jetant des regards de temps en temps interrogateur. Zaune fut bizarrement amusé par le Pokémon. Il lui répondait en la fixant droit dans les yeux à chaque fois qu’elle se tournait vers lui, ce qui la gênait légèrement. Il avait une étrange envie de la prendre dans ses bras et de la caresser, on pouvait presque dire qu'il fondait devant l'adorabilité du Pokémon Feu. En vérité, c'était complètement le cas.

- C’est normal que tu ne me connaisses pas tu sais. Disons que je suis arrivé il y a seulement quelques mois et que je suis plutôt discret. Et puis je ne me mêle pas vraiment à la foule. Dit-il en s’adressant au Pokémon Renard qui l’écoutait tout en s’efforçant de marcher droit.

Dans les airs, le Sonistrelle battait toujours des ailes. Tout le monde le suivait, c’était un peu le guide malgré le fait qu’il soit de moins en moins visible du à -la presque – absence de luminosité. Néanmoins, il avait l’air de connaître le chemin.. En tout cas, c’est ce que s’imaginait Zaune. Après tout, il n’avait aucune raison de douter.

Cela dit, on ne voyait plus grand-chose et il devenait de plus en plus difficile de distinguer ce qui se trouvait à proximité. Cette partie de la forêt étant remplie de lianes et d’énormes racines qui sortaient du sol, les risques de chuter étaient donc élevés et.. Ce qui devait arriver arriva. Le pied de la jeune fille se heurta à une de ces racines qui jonchaient le sol, lui faisant débuter un vol plané. Par reflex plus qu’autre chose –car les capacités réactives du Noctali pouvaient parfois laisser à désirer-,  il lui attrapa main et la retînt in extremis, évitant ainsi qu’elle se mange délicatement le sol sa chute.

- Fait attention. C’est tout ce qui sortît de la bouche du jeune garçon avant qu’il ne lui lâche doucement la poigne. Il rajouta ensuite deux mots de plus :

- Ça va?

Le ton utilisé était très sérieux –bien qu’il ne l’avait pas fait spécialement exprès- mais il avait un petit quelque chose de rassurant en même temps. La Mentali répondit positivement tout en reprenant sa marche, en allant cette fois-ci encore plus vite que précédemment.


Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité



Balade au crépuscule





"Oh, au fait, je m’appelle Zaune. Je fais partie du dortoir des Noctalis."

Voilà donc la véritable identité du jeune homme. Noctali ? Oui, ça lui allait bien. Alors que sa timidité revenait à la charge, Celest déglutit et répondit un simple et hésitant :
« D'accord... »
Puis elle se secoua mentalement. Ce n'était pas le moment de faire sa timide. Après tout, depuis les mois qu'elle étudiait à la Pokémon Community, la Mentali avait fait de nombreux progrès à ce niveau là. Oui, elle était clairement moins timide qu'avant, mais le restait tout de même. Il lui était impossible de changer de nature ainsi, du moins, en aussi peu de temps. Le dresseur à côté d'elle était quelque peu nonchalant, et également intimidant par cet aspect-ci.
Levant les yeux au ciel, Celest suivit Ink du regard, qui lui indiquait le chemin pour retourner à l'entrée de la Petite Jungle. Le silence était quelque peu pesant, seulement interrompu par les criquets et diverses bestioles nocturnes. Pendant ce temps, Kyûbi procédait -comme à son habitude- à un examen olfactif du personnage, qui se laissait faire avec un certain amusement. Finalement, la Goupix se rangea au côtés de sa dresseuse, jetant quelques regards interrogatifs en direction de Zaune. Ce dernier sembla s'en amuser puisqu'il finit par s'adresser à elle.
-C’est normal que tu ne me connaisses pas tu sais. Disons que je suis arrivé il y a seulement quelques mois et que je suis plutôt discret. Et puis je ne me mêle pas vraiment à la foule. »
La renarde sembla acquiescer du regard, tout en marchant le long du petit sentier. Draby, de son côté, était collé à la Dracologue, et observait également du coin de l’œil le Noctali. Celest sourit quand elle entendit Zaune s'adresser à sa renarde. Il était donc plus ou moins isolé ? Et ainsi, cela faisait que quelques mois qu'il était là : cela expliquait donc que Celest ne l'avait jamais croisé.
Les deux dresseurs et les Pokémons continuèrent leur route en silence. Perdue dans ses pensées, Celest avait le regarde vide. Un peu tout se bousculait dans sa tête, aussi n'était-elle pas concentrée sur ce qu'elle faisait, et plus précisément, où elle allait.
D'un coup, la dresseuse buta, et elle lâcha un petit cri strident qui retenti. Alors qu'elle allait tomber, elle sentit qu'on lui prenait la main, et d'un seul coup, son vol plané s'arrêta, et elle se stabilisa sur le  sol. Relevant la tête, elle observa Zaune, qui venait de lui attraper la main afin de l'empêcher de tomber. Très vite, la Topdresseuse rougit à ce contact, jusqu'à ce que la voix du Noctali s'élève.
« Fais attention. »
Celest frissonna, incapable de parler. «Et bien ça t'apprendra à ne pas regarder où tu vas... », se dit-elle.
«  Ça  va ? »
Toujours en quelque sorte paralysée, elle se contenta de lui répondre d'une petite voix « Oui, merci. »
Puis elle reprit sa marche, en accélérant le pas. Il lui fallait sortir de cette jungle au plus vite. Derrière elle, Draby se mit à courir tandis que Kyûbi pressait également le pas. Au dessus d'eux, le battement d'ailes d'Ink était plus rapide.
Se concentrant cette fois -une fois mais pas deux- où elle allait, la dresseuse poussa les plantes sur son chemin avec une certaine ardeur, avant que d'un seul coup, un cri très aiguë -que la jeune Mentali avait appris à bien distinguer- retenti. C'était sa Sounistrelle qui venait de pousser un de ses fameux cris très haut perchés. Il avait sensiblement trouvé la sortie.
C'est après avoir poussé quelques dernières feuilles de la jungle que les deux étudiants aperçurent des bâtiments au loin. A côté d'elle, le jeune homme sembla soulagé d'être dans un paysage familier.
La Mentali sortit son iPok pour vérifier l'heure, avant de s'adresser à lui :
« Il ne reste que 15 minutes pour rentrer à notre dortoir. »
Il acquiesça. Etant donné que le dortoir Mentali et le dortoir Noctali étaient l'un à côté de l'autre, ainsi, ils allaient devoir continuer de marcher un peu ensemble.
Alors qu'ils reprenaient leur marche, Ink vint se poser sur l'épaule de sa dresseuse afin de se reposer.
« Tu as fait du bon travail, merci beaucoup Ink. »
Le Sonistrelle émit un son de satisfaction et poussa une sorte de soupir.
Celest et Zaune avancèrent donc d'un pas régulier vers leur dortoirs respectifs.



pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum