Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les terres

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-48%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur la TV OLED LG 55BX3 55″ chez Cdiscount
879.99 € 1681.44 €
Voir le deal

Mia Clarke
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6955-477-mia-clarke-alors-on-danse-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6959-mia-clarke-mentali
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
pokemon
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
Mia Clarke
est un Pokeathlète Novice
C'était l'heure de la promenade matinale de Nathaniel, la veille beaucoup de choses se sont produites et à un rythme simplement fou. Il est environ huit heures et il se réveille pour la première fois depuis longtemps loin des élèves studieux de son dortoir. La première colocataire qu'il a rencontré semble encore dormir, ou bien est-elle déjà parti ? Peu importe car à cet instant précis où il ouvrit la porte, l'air marin et presque tropical du lieu lui fit oublier tout le reste, y compris les problèmes avec la Team Rouage. Mouche n'était pas à ses côtés lorsqu'il s'est réveillé et Odette, fatiguée des événements précédents dort dans sa poche. Le vent se glisse tout doucement autour de lui alors qu'il débute sa promenade, un large sourire aux lèvres et vêtu de manière très estivale.

Ses petits pieds le guidèrent vers la forêt où il peut apercevoir plusieurs lieux déjà parcourus l'an dernier, n'ayant presque pas changé. Les souvenirs lui reviennent, la nostalgie le rend heureux à cet instant parce qu'elle est aussi la promesse de nouveaux moments pour ces vacances. Il y a un an sur Cobaba il avait capturé Odette, depuis, à part un œuf tout noir n'ayant pas bougé depuis des mois, il n'avait pas souhaité de nouveaux Pokémon. Mais le besoin se faisait de plus en plus sentir, peut-être le destin répondra à ces attentes.

En attendant, il laissait défiler les paysages ; les grands arbres empêchant la lumière d'atteindre le sol, les grottes mystérieuses d'où certains échos semblent jaillir par moment, les petites rivières s'engouffrant entre les racines. La zone de l'Île était protégée et les captures étaient formellement interdites, il ne pouvait que saliver devant des Pokémon magnifiques, n'ayant aucune crainte vis-à-vis de leur liberté et donc se promenant aussi librement que les humains.

Il se mit à entendre distinctement des battements d'ailes, curieux de savoir si Mouche l'avait finalement rejoint, il lève les yeux au ciel pour découvrir un troupeau de Pokémon papillons aux motifs différents. Les fins faisceaux traversant les feuillages venait faire se refléter au sol les couleurs magnifiques qui ornaient les ailes des insectes. Odette sortit sa tête et se réveilla pour l'occasion, admirant aussi ce spectacle. D'après quelques discussions avec des experts, Nathaniel savait qu'un jour Odette évoluerait en un Pokémon volant. Il ne souhaitait pas du tout cela et espérait que la petite araignée choisisse de s'épanouir dans cette forme primaire.

Se laissant emporter par ce grand moment contemplatif, Nathaniel chercha un lieu serein où s'installer. Celui-ci se présenta rapidement après quelques centaines de mètres de marche. Une grande cascade venait interrompre de son fracas le silence extatique de la forêt, mais ce bruit apportait une autre forme de sérénité, sa constance était magnifique. Il posa tranquillement ses fesses sur un rocher, laissant la mousse et l'écume lui caresser le visage et admira Odette qui se faisait de nouveaux amis parmi les poissons appartenant à la faune de Cobaba.

Après quelques minutes passé seul, il entendit un bruit assez violent. Regardant tout autour de lui, il finit par remarquer une sorte de nuage de poussière provenir de certains arbres. Il s'agissait sûrement d'un grand Pokémon sauvage, le scénario du Léviator de l'année passée semblait se répéter. Il sortit son Capstick qui analysa la silhouette qui prenait forme au fur et à mesure que le Pokémon approchait.

Tu as devant toi un beau spécimen de Rhinoféros mon p'tit chou, mais ça va être difficile de faire quoique ce soit pour moi, mon cœur!

Comment ça?

Et bien, ce Pokémon n'est pas sauvage...

Nathaniel dressé sur son rocher pouvait de mieux en mieux voir le Pokémon qui faisait autant de bruit. Par réflexe, Odette se plaça devant son dresseur prête à affronter un ennemi potentiel.




.MIA  CLARKE
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
RELAXATION ET DECOUVERTE
NATHANIEL

« Comme vous le savez, je pars ce soir pour Sinnoh. Vous n'êtes pas obligés de m'y accompagner si vous n'en avez pas envie.. Je n'ai pas le temps de vous trouver un nouveau dresseur, mais je peux vous libérer en brisant votre pokéball si vous souhaitez retourner à la vie sauvage ou en vous l'attachant au cou si vous avez envie d'avoir un nouveau propriétaire. » Ainsi parla Axel après nous avoir tous réunis en cette matinée de Juillet. Ce qu'il appelait les vacances était récemment commencé et nous avions quitté notre île d'habitation pour un endroit fort agréable, avec des plages et des forêts. C'aurait été le paradis s'il n'y avait pas eu ce moment ou il avait du nous quitter. Oui, j'aurais pu partir avec lui, j'aurais pu décider d'affronter l'inconnu au côté de ce dresseur mais quelque chose au dernier moment m'avait empêché de le faire. Alors, tandis qu'il parlait, j'avais incliné la tête et je m'étais rapprochée pour lui signifier mon envie de rester ici. Avait-il lu alors la tristesse dans mes yeux à l'idée de le quitter, même si mon attachement pour lui n'était pas suffisamment fort pour me permettre de surpasser ma peur d'un ailleurs dont je ne savais rien ? Il partait. Je ne savais pas si je serais la seule à le quitter, mais je fut la première à en manifester la volonté.

Il ne sembla pas m'en vouloir et il inclina la tête à son tour en signe approbateur avant de saisir cette sphère bicolore dans laquelle j'étais si souvent rentrée et de laquelle j'étais si souvent sortie. Son regard me sondait et je compris qu'il attendait de savoir : Devait-il détruire cette objet arrondi de capture ou devait il me le laisser pour que je l'offre à un autre dresseur. J'observais la sphère, et puis je me décidais à la saisir dans ma patte droite. Je voulais l'emmener. Axel fit un nouveau mouvement de tête, avant de fouiller d'une main dans ses poches. Une sorte de long fil doré et métallique roulait entre ses doigts quand il les ressortit. Il reprit la pokéball, l'ouvrit et fit passer une partie du fil à l'intérieur de manière à ce qu'il ressorte de chaque côté de la pokéball. « Voilà. Cela fait une sorte de gourmette maintenant. » Je n'avais aucune idée de ce qu'était une gourmette et je le regardais attacher le fil doré avec la pokéball à ma patte gauche à l'aide d'une petite accroche qui se clipsait sur un endroit percé de ce qui était devenu un bracelet.

Axel ne prolongea pas davantage les adieux. Il se serra vaguement contre moi avant de m'informer qu'il avait mis un papier dans la pokéball pour dire qu'il avait du se séparer de moi et que je n'avais pas de surnom défini pour mon futur dresseur. Gênée, je pris rapidement la fuite sur la plage ou nous étions et je ne me retournais qu'une fois arrivée au bout de la zone sableuse. J'avais laissé Axel et mes anciens compagnons à une cinquantaine de mètres et il ne pouvait pas voir à cette distance que je m'étais retournée pour regarder dans leur direction. Il s'était remis à marcher dans la direction opposée à la mienne et ne comptait plus que Riolu à ses côtés – sûrement avait-il rappelé les autres dans leurs sphères de captures. Je repris ma route de mon côté après un dernier coup d'yeux dans leur direction, dans le but de gagner les hauteurs de l'île ou j'avais repéré une forêt.

Un bruit assourdissant de chute d'eau me parvint aux oreilles tandis que j'errais ici et la dans la forêt au détours de chemins. Une cascade sans aucun doute. J'avançais, martelant le sol avec ma lourdeur et je finis par atterrir en face de la chute d'eau. Un adolescent à l'air sympathique était déjà présent sur les lieux, en compagnie d'une femelle Arakdo aux mimiques protectrices. La cascade débouchait sur un petit lac entouré de rochers, sur l'un desquels le garçon aux cheveux roux était posé. Je les regardais quelques secondes avant d'aller me poser au bord du lac, les pattes enfoncées dans l'eau et les yeux fixés sur la gourmette et la sphère de capture. Peut être que je devrais me battre avec l'Arakdo en question, qui semblait avoir envie d'en découdre pour prouver son affection à son dresseur. Cela faisait longtemps que je n'avais pas combattu après tout, Axel préférant la science aux affrontements. Je me relevais lestement et observait la créature avec un air de défi luisant dans le regard. Combattre était un moyen de tisser des liens également, cela ferait peut être d'une pierre deux coups.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum