Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type


Test de courage

"feat Ikiala"

Une musique, douce et entraînante. Cela collait tranquillement à l'atmosphère qui régnait dans le dortoir. pour une fois, la plupart des élèves étaient partis s'amuser dans quelque endroit de l'académie. Seuls restaient ceux qui dormaient déjà et ceux qui préféraient rester au calme, comme Lucas. Sur ses oreilles, son casque diffuse le doux son de sa musique préférée. Un livre dans les mains, il laisse filer lentement le temps en s'occupant au maximum.Enfin, plus en apprenant des choses qu'en s'occupant. En effet, sa lecture porte sur les combats experts, plus précisément en combat double. Bien qu'il en vu beaucoup grâce à son paternel, le blondinet n'a que peu d'expériences des duels à deux contre deux. Son instinct de dresseur l'ayant poussé à s'instruire sur tout ce qui touche à sa spécialité, ce livre ne lui avait pas échappé. Mais trêve de bavardages. Bien qu'il trouve ce livre passionnant, il ne put s'empêcher de le fermer après une lecture d'environ trente minutes pour se lancer dans un dessin presque incompréhensible. De-ci, de-là, des flèches partant dans différentes directions, des espèces de cercles, probablement des positions à prendre, et des têtes surplombé d'un nom. Il était possible d'y voir le nom de ses pokémons, soit Embrylex, Ponyta, Cabriolaine et Racaillou. C'était une vraie ménagerie. Chacun avait ses propres stratégies. Rien n'était laissé de côté. Lucas prévoyait tout ce dont il avait connaissance, comme le fait que ses pokémons puissent être empoisonnés ou rendus confus. On voyait que malgré son ennuie mortel quand au fait qu'il soit seul ne le gêne guère. Ryan aurait pu être avec lui, mais le fringuant élève brun avait choisi d'aller se joindre à la foule de gens qui festoyaient dehors, comportement dû à la fameuse fête des morts. Le noctalien n'était pas très attiré par ce genre de fête, d'où le fait d'être resté au dortoir.

Silence de mort. Seule la douce musique s'échappant du casque décoré d'une couronne en espèce de tatouage noirâtre posé sur une océan de blanc, comble le vide sonore qui emplit les lieux, sombre comme toujours. Tout au plus, une dizaine d'élèves s'en étaient retournés dans leur lit douillet pour se reposer après une dure soirée. Il doit être maintenant dans les vingt-deux heures, mais Lucas préfère ne pas s'en préoccuper, bien trop concentré dans ses créations de stratégies. Aucun élève ne ronfle, et bizarrement, ont presque tous un regard mauvais. Probablement des grincheux ou des maladifs de la joie. Tous semblent tendus par la soirée, sauf Lucas, qui en profite pleinement pour monter ses stratégies et autres. Dans un silence plus qu'accablant, seul la lumière et les actions du blondinet permet d'affirmer que le dortoir contient des élèves.

Ryan :
Eh Lucas ! S'écria l'ami en passant l'entrée de la pièce à coucher.

Plusieurs élèves s'éveillent en sursaut, surpris. Certains regardent le nouvel arrivant avec rage, prêt à lui sauter dessus au moindre faux mouvement. Deux ou trois se contentent seulement de s'essuyer les yeux, gardant leur calme malgré un profond regard tendu. Quand à Lucas, il tient de sa main droite sa tête baissé bougeant d'un opposé à l'autre, soupirant longuement. Il était vrai que son entrée fracassante n'avait de mérite que d'être honteuse. De plus, c'était un coup à se faire prendre en vue par toutes les petites frappes de l'académie amis avec quelques élèves du dortoir.

Lucas :
Purée, quand tu entres, tu gueules pas, tu regardes si y a personne qui dort, et si c'est le cas, tu chuchotes, ok ? Bon, viens, on va dans le salon. Lui indiqua le dresseur insomniaque.

Le blondinet prit toutes ses notes, son livre, les rangea dans son sac de cours, et rejoignit son camarade avant de prendre les escalier avant de rejoindre la pièce commune du dortoir. La musique éteinte, assis sur deux bons sofas moelleux près d'un feu de cheminée crépitant, entouré de meubles entre le moderne et le vieux, telle que cette gigantesque vitrine où sont rangés tout les prix remportés par le référent des Noctaliens, Ace.S.Creed, installé sur une peau de tigre prenant la poussière et servant de tapis, bien que quelques élèves aient la fâcheuse habitude de s'amuser avec pour toute sorte d'autres trucs digne d'un gamin de cinq ans. Ryan était posé, limite reposé, attendant que Lucas soit également prêt  pour l'écouter pleinement.

Ryan :
Je t'explique : aujourd'hui, toutes les filles ont joué à un tirage au sort pour récupérer le nom d'un garçon. J'ai décidé de t'y faire participer ... Expliqua le brun.
Lucas :
T'as fait quoi ?! S'énerva Lucas.
Ryan :
Attends, écoutes-moi jusqu'au bout ! Donc, je t'y ai fait participer, et une fille est tombé sur toi. Tu devras la rejoindre au bois des brumes à exactement vingt-trois heures cinquante-huit. Voici son nom. Acheva le Noctalien.
Lucas :
Je le sens mal ton coup, mais je sens que je n'ai pas le choix, alors soit, je vais allez voir cette … Ayate Tohoshi. Il est bizarre ce nom … Mais j'aime bien ! Rigola le blondinet.
Ryan :
Bon, alors si tu es d'accord, il va falloir te dépêcher, parce que l'heure tourne, et le bois des brumes, c'est pas non plus à côté, même si c'est pas si loin que ça, mais dépêches-toi quand même ! L'angoissa le garçon.


Pas une minute à perdre, que Lucas s'est déjà soulevé de son sofa pour se jeter sur les escaliers et rejoindre les chambres où il rejoint son lit pour y récupérer quelques habits. Respectueux des autres, et malgré le fait qu'il se soient déjà tous rendormis à poings fermés, le dresseur se rend dans la salle de bain commune, côté homme, et se change rapidement. D'un survêtement quelque peu usé, il passe au jean pas trop serré et qui lui descend à un niveau tout à respectable. D'un T-shirt de supporter du légendaire Red, il passe au T-shirt décoré d'une couronne grisâtre sur fond obscure, et une chemise, toute noire charbon, par-dessus. Pour finir, des chaussons pikachus, il passe à de belles baskets très soft et classes, d'une marque montante ces derniers temps. Au tout s'ajoute une coupe de cheveux habituelles, à une exception près que les épis ont disparus, ainsi qu'une belle ceinture décoré de deux rangées d'une dizaine de trous pour serrer plus ou moins fort la ceinture. Il fait frais dehors, mais bizarrement, le blondinet n'éprouve pas l'envie de prendre un gilet. Au contraire, il préférait sortir uniquement en T-shirt, mais sa santé doit tout de même être préservé, donc il choisit de se couvrir au maximum.

Vingt-trois heures cinq. Le dresseur est enfin prêt, et suit alors son camarade, qui le mène hors du dortoir, à l'extérieur des bâtiments, vers la forêt. Lucas prend son temps, essaye de marcher sans trop courir, pour éviter que son gèle ne coule, du fait qu'il ne se soit pas encore complètement diffusé sur la chevelure d'or du garçon. Ce dernier, avec l'aide de son camarade, rejoint un attroupement d'élèves tout près du bois des brumes. Visiblement, ils sont arrivés. L'heure du rendez-vous est atteint, et c'est un tintement de cloche qui le fait savoir. Plusieurs gars semblent partir dans différentes directions, cherchant quelqu'un, sûrement leur partenaire, d'après la première réflexion du blondinet. Un autre tintement de cloche, cinq minutes plus tard, et c'est un autre groupe qui part. Peu à peu, la foule se vide, et bientôt, il ne reste plus que Ryan et Lucas. Ce dernier se demande soudain pourquoi il a accepté de suivre son camarade. Cela ne l'intéresse pas plus que ça, mais bon, si cela peut faire plaisir au brun. Et puis, on lui avait fait commencé quelque chose. Il ne fallait maintenant plus se défiler et aller jusqu'au bout.

Cinq minutes passent, longues, ennuyantes, lourdes. Finalement, la cloche sonne, et le blondinet prend congé de son ami et s'engouffre dans la brume pour disparaître. Dans un dernier instant, il lâche quelques paroles amicales.

Lucas :
On se retrouve tout à l'heure, de toute façon. Ok ? dit-il simplement et calmement.

Une fois seul, le dresseur scruta autour de lui. Il n'y voyait vraiment rien. Un épaisse fumée blanchâtre engouffrait les trois quarts de sa vue. Pas le choix, donc, il devrait agir au feeling. Il s'avança, pas par pas, prenant soin d'éviter de faire trop de bruit, lui-même ne sachant pourquoi bien qu'il le fasse. Le chaud souffle sortant de la bouche de Lucas lui apporte un peu de réconfort, probablement parce qu'il a soudain l'impression d'être mort.  Et soudain, tout redevient clair. Un chemin s'offre au noctalien, qui le rejoint sans hésiter, y trouve une lanterne, éteinte, posé et attendant apparemment un passant. Coup de chance pour elle, deux personnes se présentent à elle.

Et oui, deux. Un garçon et une fille. L'un est bien évidemment Lucas, qui fut surpris à la venue de la demoiselle, dont il ne put décrire l'apparence tellement il fut surpris de son arrivée. Mais il ne fallait pas se laisser démonter. C'était un homme après tout, et un membre du dortoir Noctali qui plus est. Il ne fallait surtout pas tâcher la réputation des noctaliens en faisant circuler dans les journaux qu'un mec qui a peur des filles, non surtout pas. C'est donc avec un sourire forcé, très discret, et un ton franc que le blondinet s'approcha de sa nouvelle partenaire temporaire.

Lucas :
Bonjour. Je pense que tu le sais déjà, mais je m'appelle Lucas Emerillon. J'appartiens au dortoir Noctali, dont le référent est le professeur Ace.S.Creed. Je suis Dresseur, spécialité type feu. Et toi ? Tu dois être la dénommée … Ayate Tohoshi, c'est ça ? Dit rapidement l'adolescent.

Bon, le premier contact était établi. Certes, il s'agissait d'une méthode très direct, mais au moins, il avait fait les présentations, et il avait réussi à cacher au maximum son angoisse, ou tout du moins, il y crût ...




[Test de courage #1] C'est un coup à choper un rhume tout ça ... 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
L'évènement de la fête des morts... Il arrivait un peu tard, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais non ? Enfin bref, la journée semblait ne pas vouloir se terminer, peut être étais je trop impatiente de voir ce que nous réservait cet évènement.
Dans l'après midi un genre de loterie si on peut l'appeler ainsi fût organisée par quelques professeurs après avoir réunis toutes les filles voulant participer, le but était simple piocher un nom, et vous aviez un partenaire pour la traversée du bois.
Le bois des brumes était le lieu où tout se déroulerait, depuis la rentrée jamais je n'avais eu l'occasion d'y aller. Une chose était sûre, il portait un nom des plus assortit à la soirée en approche.

Trêve de bavardage, je piochais à présent dans l'urne ayant été mise en place un nom des nombreux garçons présents dans l'établissement. Mmh, après avoir déplié un papier des plus froissé je pouvais lire "Lucas Emerillon". Inconnu pour ma part.
Après avoir demandée à quelques personnes, je trouvais apparemment l'une de ses connaissances qui m'apprit que Lucas faisait partis des Noctalis, mmh, encore un ? J'espère vraiment qu'il ne sera pas complètement attardé ou trop... comment dire ça tiens ? Trop près de son égo.
En y réflechissant bien j'étais heureuse de ne pas être tombée sur Aaron ou Aisaka, vraiment, ces deux la... Il serait surprenant de les voir s'inscrire à ce genre de choses d'ailleurs. Je m'imaginais traverser la forêt avec l'un de ces deux garçons... Non, il valait mieux ne pas imaginer sa finirait mal probablement.

Quelques heures après cette pioche de noms, je me retrouvais dans la petite chambre que j'occupais dans l'enceinte du dortoir Mentali. Tout était rangé, il paraît qu'une fille allait être placée dans ma chambre, pourquoi d'ailleurs ? J'avais l'une des seule chambre solitaire, c'était très bien comme ça ! Être en permanence les uns sur les autres... olhalala...
Enfin je n'étais pas rentrée pour rien ! Il me fallait d'autres vêtements que l'uniforme classique de l'école, bien que nous pouvions mette celui d'hiver à présent, il restait trop peu couvert à mon goût et c'est pourquoi je l'échangeais contre une veste de sport rouge bordeaux et un leggins noir bien chaud et bien utile pour bouger.
Un petit tour devant la glace à présent, mouai, a vrai dire je m'en fichais, mais inconsciemment j'essayais quand même de me rendre assez jolie, donc un lavage de cheveux et un tube de mascara plus tard me voila prête. C'est rapidement que je revenais en arrière dans ma chambre récupérer la Pokéball d'Airmure que j'avais oublié sur la ceinture de ma jupe, ceinture que je passais à nouveau autour de ma taille.

Une fois dehors la nui semblait bien partie pour être des plus fraîches.
Arrivée sur le lieu de rendez vous à l'orée du bois, une foule d'élèves étaient amassée ci et là.
Ces mêmes élèves partaient par deux à chaque fois que la cloche sonnait.
Alors que nous n'étions plus beaucoup, j'allais m'asseoir sur un tronc coupé désespérant de trouver mon partenaire qui ne semblait pas être là finalement.
L'un des organisateur vint me trouver et il m'expliqua que certains élèves étaient déjà la ou on récupérait la première lanterne et que Lucas y était peut être.

Ni une ni deux je courais presque vers le lieu du premier autel, en fait il fallait juste suivre un petit sentier, nulle doute qu'il s'arrêterait après avoir dépassé l'autel.
Le sentier plutôt sauvage laissait dépasser des branches humides qui fouettait le visage me donnant encore plus froid une fois que le vent de la course frappait le visage.
Enfin j'arrivais sur place, un garçon se retourna presque surpris, non, carrément surpris en fait.

Je m'approchais sans dire mot jusqu'à ce qu'il démarre lui même la conversation. Rapidement je l'observait. Donc bel et bien blond, son visage semblait bien proportionné et il n'avait pas l'air d'avoir un quelconque défaut physique trop prononcé, oui personne n'était parfait hein ! Dans la pénombre il y avait trop d'ombre pour bien distinguer ces yeux quoique son expression restait lisible. En résumé c'était un beau garçon quoi.
Enfin je m'amusais de la petite précipitation qu'il avait eu en parlant.

- En effet c'est bien moi ! toujours en souriant. Pour te répondre je suis des Mentalis et je n'ai pas de spécialité particulière, sinon pour te donner une idée je fais équipe avec un Airmure depuis la rentrée.

Rapidement après avoir finie ma phrase je me décalais légèrement pour découvrir la lanterne posée sur l'autel, c'était la dernière, la nôtre .

- Ah excuse moi, je vois que nous sommes les derniers, je t'attendais à l'orée du bois. Finissais-je en me grattant nerveusement la tête.
Sir Trouille
Icon : [Test de courage #1] C'est un coup à choper un rhume tout ça ... CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Test de courage #1] C'est un coup à choper un rhume tout ça ... CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Test de courage #1] C'est un coup à choper un rhume tout ça ... CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Lors de votre progression, vous vous enfoncez dans les sous-bois, cachés par la Brume. Au bout de quelques minutes de silence, des coups se font entendre de tous les côtés, comme si les arbres étaient abattus. Le sol tremble, et vous tombez à la renverse. Votre bougie s'éteint. Paniqués, vous courrez droit devant vous et tombez sur un puits. Des cris paniqués vous parviennent de l'intérieur.

Des cris qui ressemblent étrangement à ceux d'élèves de votre âge.

Que souhaitez vous faire ?

(précisions : les bougies peuvent être en possession de n'importe lequel d'entre vous, et peuvent évidemment se rallumer si vous avez de quoi faire une flamme.)
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Johto
29 ans
100
0
1513
pokemon
Johto
29 ans
100
0
1513
Riven Rivardi
est un Adulte Mécano
Annonce importante : A partir de maintenant, le PNJ ne passera plus pour vous donner d'indices. Veuillez donc me communiquer votre réponse (concertez vous entre vous et communiquez moi ça le 26/01/14 au plus tard) par MP, et je vous dirai ensuite quoi faire pour clôturer votre topic. Merci d'avoir participé !
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Test de courage


Le 23 du mois d'Avril
Dortoir des Noctali
Lucas Emerillon

C'est un début d'après-midi bien chargé qui se profile à l'horizon. La plupart des élèves s'en sont retournés dans leurs dortoirs respectifs après les cours, et bien que l'heure du déjeuner soit terminé depuis une bonne dizaine de minutes maintenant, le dortoir grouille de garçons qui discutent tranquillement entre eux, formant un ensemble de brouhaha conséquent et énervant. La plupart d'entre eux se sont regroupés dans la pièce principale, le reste a pris place dans les chambres, révisant, pensant ou jouant à divers choses. Dans cette second catégorie se trouve Lucas, dresseur de son état. Installé sur son lit de mort à contempler son plafond entouré de Freed l'Embrylex, Zéro le Salamèche, Alexandre le Chamallot et Magby, à qui il n'a toujours pas réussi à dégoter de maître compétent, se remet doucement de l'épisode de la déchetterie qui a failli lui coûter la vie et lui a malheureusement laissé quelques séquelles sous la forme d'un souffle désormais plus rude à accomplir. Ayant obtenu de l'inferminière Needle la consigne de rester au dortoir pour se reposer au calme pendant deux semaines au moins, il s'était quelque peu planté sur son matelas moelleux et avait passé le temps en repensant à ce qu'il avait vécu jusqu'à ce jour. Il avait passé en revue des dizaines d'événements. Les fouilles, les sorties captures, les différents événements mis en place pour l'académie comme le concours miss & mister auquel il avait participé, ainsi que les cours qui n'étaient jamais les mêmes chaque jour. Il avait déjà recensé nombre d'entre eux, et cette fois, il s'était attardé sur celui du bois des brumes. Il avait rapidement passé en revue les premiers détails de la journée en partant de son réveil jusqu'à son coucher, en passant par son inscription forcé par Ryan, qui bien heureusement n'était pas là pour sortir son camarade de ses pensées, à une tombola destiné à former les paires qui allaient visiter le sinistre bois des brumes ensemble qui avait fait tombé le blondinet sur une jeune brunette du nom d'Ayate Tohoshi, et son arrivée à la lanterne qui l'avait fait rencontré pour la première fois la demoiselle qui s'était présenté d'un air jovial une fois que le garçon l'eut fait dans un ton plutôt banale mais surprenant.

«  En effet, c'est bien moi ! avait-elle commencé alors que son opposant lui avait demandé si elle était bien Ayate Tohoshi, un sublime sourire aux lèvres. Pour te répondre, je suis des Mentalis, et je n'ai pas de spécialité particulière. S'était alors présenté convenablement, imité les paroles de Lucas en modifiant certains mots afin que cela lui corresponde. Sinon pour te donner une idée, je fais équipe avec un Airmure depuis la rentrée. avait-elle ensuite déclaré. »

Il s'agissait là d'une bien intéressante fille. Fringante, très joyeuse, d'un regard sincère que le noctalien aimait beaucoup, Elle n'était pas habillé comme une top modèle, mais elle était très belle d'après Lucas. C'était une Mentalienne comme cette Lynn que le dresseur n'avait toujours pas retrouvé jusqu'à aujourd'hui, mais leur premier contact s'était nettement mieux fait qu'avec la blondinette, ce qui n'avait pas empêché le garçon de continuer ses recherches désespérées. Ce contact amicale avait largement convaincu le garçon de démontrer son courage à la demoiselle, et c'était avec le courage dans le crâne que le duo s'était tourné vers la dernière lanterne éteinte qui leur était alors présenté. Ayate avait été énormément désolé envers le blondinet puisqu'elle se désignait comme coupable du retard qui leur avait laissé la dernière lanterne, et elle ne s'était pas gêné pour le dire.

«  Ah excuse moi, je vois que nous sommes les derniers, je t'attendais à l'orée du bois. disait-elle, un soupçon de nervosité dans la gestuelle quand au fait qu'elle se grattait l'arrière du crâne. »

La demoiselle avait reçu pour toute réponse un «  Ce n'est rien,mais maintenant, nous devrions y aller, sinon nous risquons de perdre trop de temps. Suis-moi ! » de la part de Lucas, qui avait attrapé la lanterne éteinte, qu'il alluma avec l'aide de Ponyta, qui poussa un hennissement de joie quand son amoureux et maître lui demanda d'allumer la bougie de la boîte de lumière. Le duo était prêt à partir, et ce qu'il fit l'instant qui suivit le retour du type feu dans sa pokéball. Le mouvement prudent, le blondinet avançait, la main libre tenant l'une de celles d'Ayate qui le suivait de près. Le silence brisait le silence, les bruits de pas étaient comblés par un souffle sourd, les craquements ne résonnaient pas plus loin que les deux dresseurs, et rien ne semblait stopper cela. C'était à se demander ce que les deux élèves faisaient ici, à la base venus pour réussir le test de courage. Malheureusement pour eux, ce sinistre silence avait pris fin par de petits bruits de coups qui devenaient de plus en plus fort, comme s'ils se rapprochaient de plus en plus. Et au fur et à mesure que les coups étaient plus forts, Lucas devinait ce qu'était ces mystérieux bruits. Dans l'épaisse brume qui recouvrait le bois, on abattait par de puissantes attaques des arbres. Pourquoi la direction de l'académie avait-elle choisi d'envoyer ce vacarme silencieux, puisqu'on pouvait se savoir en sécurité ou presque une fois la provenance de tout ça connue ? Si c'était ça la première épreuve de ce test, alors cela allait être vite réglé. Sans accorder la moindre peur au paysage, il continuait d'avancer avec Ayate à ses côtés, lui tenant toujours la main. Les bruits avaient soudain pris fin, ce qui n'avait pas manqué de surprendre Lucas.

«  Bon, qu'est-ce qui va se passer, maintenant ? se demanda-t-il. »

Sa réponse n'avaient pas tardé à venir. Une secousse s'était déclaré soudainement sous leurs pieds, et déséquilibrés par les mouvements rapides du sol, le duo s'était renversé pour tomber par terre, le noctalien sur le dos, Ayate juste à côté, posé en profil par rapport au ciel invisible. Rapidement, le duo s'était relevé une fois remis de sa petite mésaventure avant de se mettre à courir dans tout les sens, guidé par la mentalienne qui commençait à prendre la peur bleue. Leur course les avaient amené jusqu'à un petit puits en pierre artisanale assez grand pour accueillir trois Chevroum, autant en profondeur qu'en diamètre. En somme, il n'était pas si petit que ça, mais il n'atteignait pas non plus des tailles exorbitants. Il était cependant bien étrange, et Lucas n'arrivait pas à mettre la main dessus. Enfin, jusqu'à ce que des dizaines de cris se soient mises soudainement à s'en échapper. Le bruit était étonnement fort, il n'avait d'ailleurs pas manqué de réussir à surprendre le dresseur, et il ne cessait de se produire, ce qui avait fait tilter le garçon après quelques minutes de réflexions mélangés à ces sourds cris dignes des pires zombies créés jusqu'à ce jour dans une série. Il était impossible, pour toute chose qu'elle qu'elle soit, de garder la même puissance sonore, à une exception près. Lucas avait attrapé une branche qui passait par là, appelé Ponyta pour enflammer le bâton, et lancé la torche ainsi constitué dans le puits, qui avait bien vite révélé l'origine du lugubre bruit et qui était ce que pensait Lucas : une cassette musical réglé pour tourner en boucle à chaque fin et ceci sans s'arrêter du moment qu'elle avait encore de la batterie.

«  Hum, c'était subtilement joué, mais pas assez convaincant. Ayate, qu'en penses … avait-il dit avant de s'interrompre alors qu'il s'était tourné vers son interlocutrice. »

Celle-ci s'était évanoui depuis quelques secondes déjà. Sans doute le lancement soudain de la cassette l'avait-elle tellement surprise alors qu'elle se remettait tout juste des autres épreuves du test qu'ils venaient de passer, et que son cerveau avait immédiatement réagi et faisant tomber la brunette dans les vapes. Elle était couché comme si elle venait de tomber d'un immeuble de cinq étages, mais elle n'avait aucune blessure, et semblait très sereine. La nuit était maintenant bien avancé, et Lucas n'avait pas voulu laisser seul sa camarade qu'il n'aurait aucune chance de transporter jusqu'à son dortoir, aussi se résolut-il à rester avec elle jusqu'à son réveil. Une fois la lanterne rallumé, il avait sorti son casque et sa musique et avait profité de la situation pour noter quelques informations qui lui semblait très importante. Ainsi aujourd'hui figurait sur son Ipok plusieurs commentaires complètement différents : la description d'Airmure, qu'il avait rapidement détaillé après avoir sorti le pokémon acier de sa pokéball qui était tombé de sa position d'origine pour se retrouver au sol, solitaire, et qu'il avait aussi sorti à l'air libre afin qu'il puisse surveiller sa maîtresse si jamais lui s'endormait, le résumé des événements de ce jour-là, écrit avec soin, ainsi que les sentiments que le garçon portait à Ayate.

«  Ah, c'était le bon vieux temps, mon grand ! déclara Lucas à l'attention de Freed en se secouant rapidement pour se dégourdir le corps, se rappelant rapidement avec amusement le fait qu'il s'était lui aussi endormi sans le savoir cette nuit-là.»

Le pokémon à cornes souriait presque bêtement à son maître quand celui-ci lui dit cela. Il ne semblait saisir complètement la situation, mais était content de savoir le blondinet tout joyeux. L'épisode de la déchetterie l'avait énormément marqué, et il portait désormais un intérêt bien plus grand à la santé de son dresseur, presque comme le reste de son équipe. Même Magby était soucieux de son état actuel. Bien heureusement, le noctalien était maintenant des plus guéris, à quelques exceptions près. Il se sentait de nouveau prêt à sortir au grand air, et pour ça, il tenait à accompagner son ami Ryan qui voulait chercher Ikiala comme il le faisait beaucoup ces derniers temps, son amour pour elle étant aussi gigantesque qu'un banc de Wailords. Lucas s'assit tranquillement sur son lit en respirant lentement pour être rapidement prêt à rejoindre son camarade, qui l'attendait dans quelques instants à l'entrée du dortoir. La journée n'était pas des plus ensoleillé et intéressante, mais c'est avec un sourire que le blondinet enfila ses bottes en cuirs, le souvenir de cette Ayate l'ayant considérablement rendu heureux. Il dévala les marches qui séparaient la pièce à coucher du salon du dortoir, et accorda un dernier regard à son Ipok, qu'il fit défiler jusqu'à sa fameuse description de la brunette. On pouvait y lire les mots suivants : Ayate Tohoshi est une jeune Mentalienne que j'apprécie beaucoup et dont j'espère maintenir une relation amicale stable avec elle lorsque je le reverrais. Je ne puis la décrire directement, puisque je n'ai au final passé que peu de temps avec elle, mais il est vrai que dès les premiers contacts, je l'ai trouvé très gentil et joyeuse autant que fringante. Il me faut bien l'avouer : c'est une fille que j'aime profondément. Cette description n'était certes plus trop d'actualité, mais elle résumait bien ce que pensait Lucas de la demoiselle, et cela le fit sauter de joie. Bientôt, il rejoignit Ryan, et partit avec lui, débutant cet après-midi dans la bonne humeur.

Post de conclusion de ce sujet

 

codes par shyvana



[Test de courage #1] C'est un coup à choper un rhume tout ça ... 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum