Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

combattre en triangle
COURS TOPDRESSEURS 02

Le premier cours dispensé par Creed, son référent de dortoir, auquel il va assister commencera dans quelques instants. Plus enthousiasmé de ce fait par l'enseignement à venir que par celui des scientifiques qui a eu lieu quelques jours auparavant, Samaël espère qu'aujourd'hui il se débrouillera convenablement – après tout, le topdressage est sa filière contrairement à la matière enseignée par Roseverte qu'il a prise en option par curiosité. S'étirant nerveusement, caressant ses pokéballs d'une main distraite, il jette un coup d’œil rapide en direction de la forêt en attendant que la classe ayant choisi de faire le cours de topdressage soit au complet. Quelques uns de ses camarades sont déjà présents mais Winchester, adossé contre un arbre avec une mine sombre et feinte de réflexion sur le visage ne donne sans doute pas l'envie aux autres de l'approcher – c'est d'ailleurs dans son intérêt, puisque lui même ne s'intéresse pas vraiment aux collégiens qui l'entourent. Paraissant volontairement songeur et occupé pour ne pas être dérangé, Samaël finit par se prendre lui même au jeu dans le but de couper son ennui qui le domine plus qu'autre chose. Peut être qu'il devrait profiter de sa vie au collège pour tisser des liens, amplifier comment dit on déjà ? .. son cercle social, voilà. Mais non, au final il n'éprouve pas réellement l'envie de se mêler aux autres, de s'attacher à quelqu'un qui le laissera peut être tomber rapidement à l'avenir. Il préfère attendre que quelqu'un vienne vers lui plutôt que d'y aller de son propre chef, et par ailleurs un duel l'intéresse mieux qu'une franche camaraderie. N'est-il pas, comme le précise un proverbe connu dans toutes les régions du monde pokémon, préférable d'être seul que mal accompagné ?

Tout à ses pensées, il ne remarque pas tout de suite que le groupe d'étudiants autour de lui à commencer à grossir, comme un fruit qui mûrit et se développe davantage chaque jour avant d'être cueilli. Ce n'est donc qu'in extremis qu'il sort de sa bulle mentale et remarque que les collégiens sont tous réunis, fin prêts à rejoindre le cours vers lequel certains se dirigent déjà, emboîtant le pas aux autres. Se tenant derrière la masse humaine séparée selon les alliances amicales, Samaël marche en silence comme à son habitude, s'assurant que personne ne l'approche de trop près mais souriant malgré tout. Putain, que cette forêt lui rappelle Cimetronelle – il n'oubliera donc jamais, même en ayant quitté l'endroit quatre années auparavant ?.. Il se prépare presque mentalement à rencontrer le chemin d'un Kecléon, et à trébucher dessus si la bestiole à eu la malice de se rendre invisible auparavant, tant la zone de bois qui se dresse devant et à côté de lui est plaisante, faisant rejaillir en lui des étincelles de bonheur. Faut vraiment qu'il arrête son délire avant de se décider à venir vivre ici à l'âge adulte, songe un moment le garçon avant que les effluves des bois ne le fassent dériver à nouveau. Il n'en est pourtant rien concernant Kecléon, et c'est sans encombre que le jeune dresseur parvient comme ses camarades dans la clarière ou se tient Ace Creed, rejoint bientôt par son Cizayox. Une posture fière est adoptée par le professeur, qui reste au demeurant probablement aussi vaniteux et égocentrique que Roseverte. Ah, ces gens qui se prennent pour le nombril du monde à cause de leur renommée, méritée certes, mais rabâchée malgré tout, même au collège. Allez savoir pourquoi le dresseur et le scientifique d'exception sont devenus enseignants au milieu d'un univers composé principalement de gamins.. Quoi que non en fait, Samaël préfère rester dans l'ignorance sur ce point.

Pendant ce temps, le professeur à la chevelure aussi flamboyante que la couleur de ses iris fait un bref monologue, à la manière de Franklin l'autre jour bien qu'il semble au yeux du Noctali moins méprisant dans sa façon de s'exprimer – peut être parce qu'il s'agit de son référent de dortoir et qu'il le connaît mieux, qu'il est habitué en quelque sorte. Samaël interrompt ses pensées encore une fois puisqu'il ne tient en aucun cas à se faire remarquer en posant des questions aux autres à la fin des explications. Après un rapide passage sur l'incapacité et la nullité dont font preuve les collégiens en face de lui, le topdresseur passe enfin au sujet du cours, non sans avoir fait un vague clin d'oeil à Ondine qui est apparemment venue combattre les élèves au premier semestre. On ne sait jamais, peut être qu'il l'a réellement vue en maillot de bain puisqu'il évoque ses charmes divers – après tout, Samaël n'était pas la à l'époque et ne peut donc pas savoir. Vient ensuite le moment de se mettre en équipes après la distribution à chacun des participants d'un tampon de petite taille, et puisque qu'apparemment en salle des profs il se sont passés le mot pour faire travailler les collégiens en équipe, Winchester se retrouve à nouveau avec deux autres élèves. Obéissant sans broncher, il observe le garçon qu'il a déjà croisé dans le dortoir Noctali, et la fille assez agréable à regarder – encore une fois comme au cours de Roseverte, il a la chance de ne pas tomber sur un laideron – qui composent son équipe. Souriant brièvement avant de retomber sur son expression neutre habituelle, le garçon commence les présentations d'une façon assez expéditive. Comme toujours, en fait.

« Samaël Winchester, douze ans, dortoir Noctali. »

© EKKINOX
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
C'est d'un pas tranquille que Lucas s'avançait dans la petite jungle, accompagnant quelques camarades de dortoirs, dont Ryan ne faisait pour cette fois pas parti, ce qui avait suscité l'interrogation chez le blondinet. Son ami était un Topdresseur comme lui après tout. Une de ces personnes qui est prête à tout pour vaincre. Il n'était pourtant pas malade, bien au contraire. Sa fougue était même parvenu à soutirer Lucas de son superbe sommeil comme il n'en a pas souvent. C'est à se demander comment il faisait pour être autant en forme à seulement sept heures et demi du matin. Un heureux événement peut-être ? Si c'était le cas, la raison de son absence pouvait se justifier. Maintenant, restait à savoir lequel. Probablement une naissance dans sa lointaine famille l'ayant poussé à aller leur rendre une petite visite surprise, ou bien le fait qu'on lui ait appris une magnifique nouvelle que Lucas n'arrivait pas à deviner. Mais ce fut finalement bredouille que le blondinet stoppa sa réflexion. Après tout, il ne devait se torturer l'esprit simplement parce que son ami n'était pas là. S'il devait connaître la vérité, ce serait de la bouche de son camarade. Sur cette pensée, la concentration du dresseur se défit un peu, et calmement, il continuait sa marche avec les autres élèves. Bientôt, ils atteignirent une petite clairière, où le professeur les attendaient. Bien évidemment, il s'agissait du référent des Noctalis, le célèbre Ace.S.Creed. Bien qu'il s'exprime toujours de façon très vaniteuse et égocentrique, faisant parfois éclater un côté arrogant et énervant, il restait un modèle pour Lucas. Cet homme avait tout gagné. C'était un véritable dresseur comme on en voit pas souvent dans les contrées de ce monde. Obtenir un commentaire positif de la part de cet homme dont le regard rouge sang ne cesse de lui faire affirmer que les élèves sont tous de véritables crottes dans la discipline guerrière qu'est le topdressage. Il était presque impossible de savoir si c'était la vérité, quand cela sort de la bouche d'une personne ayant atteint le top du top, mais il était possible de se faire une idée de la différence qui séparait le professeur des élèves, preuve concrète de son égocentrisme. Son pokémon n'était pas mal non plus dans le genre. Véritable bête de combat prêt à se jeter sur tout ce qui passe sous ses pinces, le Cizayox était aussi vaniteux et égocentrique que son maître dans son comportement. Il n'alla même pas saluer les élèves, et préféra s'adosser contre l'arbre le plus proche du référent Noctali, et attendit que celui-ci finisse son discours barbant pour pouvoir distribuer ses tampons à ceux dont il était responsable. Il indiqua également que ceux-ci devait servir pour l'exercice qui suit : celui de récupérer le pokémon tatoué des deux adversaires dans le groupe dans lequel on se met.

«  Je récapitule : vous avez deux Pokémon dont un tatoué. Vous êtes trois dans ce cas. Vous devez parvenir à "emprisonner" les Pokémon tatoués de vos deux adversaires sans qu'ils ne vous prennent le vôtre. Fut les seuls vraies mots que Lucas retint, ce qui suffisait amplement. »

Une fois le tampon remis, le blondinet sortit de l'attroupement, et alla tamponner comme demandé l'un de ses pokémons. Il avait décidé pour ce cours de faire fonctionner Cabriolaine, son unique type plante, et Chamallot, son double-type feu et sol, en duo. Ce n'était pas nécessairement la meilleur tactique, mais restait la meilleure stratégie auquel Lucas avait réfléchi avant de venir au cours. Une fois la première étape terminé, il se devait de rejoindre son groupe. Il retourna au niveau de l'attroupement, déjà bien diminué, et se mit à chercher ses partenaires. Il repéra la jolie demoiselle qui l'attirait d'une certaine façon, la raison principale était la présence de cheveux aussi rosâtres que ceux d'Ikiala, ces derniers exprimant un mélange de cette première couleur mêlé à un rouge flamme impressionnant. La seconde personne avec qui il allait bosser, c'est ce garçon qui semblait être un peu en retrait par rapport aux autres. Il devait s'agir d'un grand solitaire, ou bien un pure timide. Le deuxième cas était peu probable, puisque le garçon tenait un air très neutre sous sa casquette de dresseur, ce qui ne se ferait pas s'il était timide. S'il devait se battre contre lui, ce serait avec plaisir. Il s'avançait tout d'abord vers la demoiselle. Il lui offrit un sourire amical, et se présenta d'une voix calme.

«  Enchanté de te rencontrer. Je suis Lucas Emerillon, du dortoir Noctali. J'espère faire un super travail avec toi et lui ! Dit-il en indiquant l'autre.

Il attendit une réponse, et sans perdre de temps, se touna vers l'autre personne qui formait leur groupe. Celui-ci le vit venir, et se présenta au blondinet avant même qu'il ne lâche le moindre son.

«  Samaël Winchester, douze ans, dortoir Noctali. Lâcha-t-il sans détour. »

C'est sur ses paroles que Lucas reconnut le garçon. Il l'avait déjà vu plusieurs fois au dortoir, mais ne lui avait jamais adressé la parole. Aujourd'hui, ce serait le cas. Il fallait donc essayer de la jouer au mieux pour paraître amicale.

«  Pour ma part, c'est Lucas Emerillon. Tu dois savoir que je suis également des Noctalis. J'espère faire un superbe boulot avec toi aussi !  »

Ceci fait, il fixa un instant le professeur et son pokémon, puis les alentours. C'était une superbe jungle comme on en trouve normalement que dans les tropiques. Des arbres d'une différence grandiose avec ceux qui entourent normalement l'académie, et des lianes, des buissons, des baies … Tout était splendide pour Lucas dans cet endroit. Mais l'importance n'était pas là pour lui.

«  Bien ! On ferait mieux de se mettre au boulot, sinon le prof risque encore de nous traiter de bouses. Je propose qu'on utilise une zone délimité comme terrain de combat. On se sépare chacun de notre côté, et de là, on se battra jusqu'à la victoire d'un d'entre nous. Et je pense qu'on devrait se mettre sur un pied d'égalité en présentant nos partenaires de travail. Pour ma part, j'utiliserais mon Cabriolaine et mon Chamallot. Qu'en est-il pour vous ?  »

Et Lucas patientait tout en observant ses deux prochains adversaires, prêt à leur montrer sa supériorité en tant que dresseur expérimenté !


Cours topdresseurs 02 ♢ combattre trois par trois 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Je me frayais un chemin vers la petite jungle en solitaire. Ce n'était pas vraiment dans mes habitudes d'être ainsi, mais ce matin j'avais un peu le cafard. Cela faisait un moment que j'avais ressentis cet ennuis. Dans ces moments-là je préférais être seule. Toutefois, je ne pouvais me le permettre puisque je devais assister à un cours de top dressage. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre à mon arrivée. Après tout, j'avais rarement participé à un cours dans ce type d'environnement. Comment le professeur allait nous enseigner les duels dans ces conditions, j'étais curieuse de le découvrir. Karael ne me quittait pas d'une semelle. L'environnement humide et assombris par les arbres ne la rassurait aucunement. De ce fait, elle préférait rester auprès de moi. Verchiel, mon hélionceau, trainait la patte. Habituellement, il prenait toujours la tête de notre groupe, mais la sensation du sol humide sous ses coussinets le fit ralentir la cadence. Parfois, il me faisait pensé une princesse gâtée. J'arrivai bientôt à la petite clairière où nous attendait le professeur. J'avais vaguement entendu parler de Ace S. Creed, le professeur de stratégie et duel ainsi que référent du dortoir noctali. Appuyé contre un arbre, il attendait les élèves, sans se départir d'un sourire à faire froid dans le dos. Je ne craignais pas vraiment les supplices qu'il comptait nous faire subir, peu importe ce que ce serait, je m'y adapterai. Son cisayox s'entraînait un peu plus loin, jusqu'à ce qu'il remarque la présence des élèves. Après quoi, il vint se placer auprès de son dresseur.

Je me plaçai dans le groupe, prête à écouter le monologue du professeur. Si ce dernier était assez mignon au premier coup d'oeil, dès qu'il ouvrit la bouche il chutait de son piédestal. Il avait tout dans le physique, mais rien dans le cœur. Si j'avais éprouvé une certaine curiosité au départ, je ne ressentais que de l'indifférence en entendant les paroles rabaissantes qu'il nous lançait. Je ne portai qu'une oreille distraite à son discours condescendant dont il nous abreuva durant de longues minutes. Durant mon enfance, j'avais rapidement appris à ignorer les insultes que pouvaient dire mes semblables. Je n'avais eu d'autres choix en considérant l'attitude de ma famille à mon égard. Alors, l'arrogance du professeur me fit ni chaud, ni froid. Au contraire, sa condescendance ne faisait que renforcer ma détermination à m'améliorer. Je ne le détestais pas, je ne ressentais que de l'indifférence à son égard. De son discours, je ne retins que les informations nécessaires à notre prochain exercice. Soit que nous allions être séparé en groupe de trois et que nous devions lutté les uns contre les autres pour emprisonner les pokémons tatoués de nos collègues. Je retrouvai mon entrain habituel à la perspective de ce défi. L'enseignant divisa les groupes et distribua les tampons. Je me tournai vers mes deux pokémons, me demandant quel j'allais choisir. Mon regard passa de l'un à l'autre jusqu'à ce que je fasse mon choix, qui ne plut à aucun de mes compagnons.

Mes coéquipiers me rejoignirent rapidement. Le premier, un jeune garçon à la chevelure châtain, affichait un masque d'indifférence. Ça me surprenait de voir une telle neutralité chez un garçon aussi jeune. L'espace d'un instant, je crus voir un sourire étirer ses lèvres lorsqu'il me regarda. Ce fut tellement fugace que je me demandai si je n'avais pas rêvé. Le second, un adolescent de mon âge à la longue chevelure blonde, possédait plus d'entregent. D'ailleurs, il s'avança aussitôt vers moi, un sourire avenant aux lèvres. Il exprima d'une voix calme son enthousiasme de me rencontrer. Il s'appelait Lucas et il appartenait au dortoir des noctali. Il me fit part de son souhait que nous fassions un bon travail, je n'en doutais pas un seul instant que cet exercice allait être palpitant. L'autre jeune homme se présenta à son tour d'une façon expéditive qui confirma ma première impression le concernant. Il se nommait Samaël et appartenait lui aussi au dortoir noctali. J'appris par la même occasion qu'il avait douze ans. Je fus encore plus stupéfaite par son sérieux à un si jeune âge. Je me demandais par quel coup du sort je me retrouvais affublé de deux noctalis. Toutefois, je ne m'en inquiétais pas vraiment. Je fis un sourire avenant à mes deux coéquipiers.

- Enchantée de vous rencontrer, je m'appelle Gabrielle Hamilton et je suis du dortoir Pyroli, me présentais-je à mon tour.

Une fois les présentations faites, j'attendis que Lucas termine de parler à son collègue de dortoir. Je jetai un coup d'oeil aux alentours pour analyser un peu le terrain alentour. Je me demandais un peu plus tôt comment nous allions nous exercer au duel dans ce décor, maintenant je comprenais mieux. Je retournai mon attention vers le blondinet qui proposait qu'on se mette au travail afin de ne pas s'attirer les foudres du professeur. Il suggéra que le terrain de combat soit dans une zone délimitée et que soit chacun de notre côté. Il ajouta que ce serait bien qu'on commence tous sur un pied d'égalité en présentant chacun nos compagnons. Prêchant par l'exemple, il introduit ses pokémons, un Chamallot et un Cabriolaine. Intéressant comme combinaison, je les scrutai tous les deux en me demandant lequel était tatoué. Lucas semblait prêt à en découdre, un soupçon d'arrogance dans son regard. Mes prunelles écarlates s'éclairèrent d'une étincelle de défi, impatiente d'en découdre à mon tour.

- Mes compagnons sont ma Nidoran femelle, que je surnomme Karael et Verchiel mon Hélionceau, dis-je en indiquant mes compagnons.

Karael se cacha derrière moi, impressionnée par ses futurs adversaires. Malgré sa timidité apparente, il ne fallait pas s'y fier, car la vénépic pouvait se transformer en adversaire redoutable. Le hélionceau, quant à lui, ignora superbement les autres et se coucha au sol, attendant que les hostilités commencent. J'espérais qu'il n'allait pas conserver cette attitude.

- Et toi Samaël qui as-tu choisi pour t'accompagner, demandais-je curieuse. Sinon, avant que les hostilités commencent, je vous souhaites bonne chance.

Sur cette dernière parole avenante, je fis un sourire à mes compagnons. Les présentations n'allaient pas tarder à se terminer et les choses sérieuses allaient bientôt débuter.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

combattre en triangle
COURS TOPDRESSEURS 02

Il observe avec un intérêt masqué les quatre pokémons de ses futurs adversaires. Ceux de Lucas d'abord, un type feu et un plante, respectivement Chamallot qui est une créature assez répandue à Hoenn et Cabriolaine, un pokémon présent notamment à Kalos puis ceux de la jolie Gabrielle, une nidoran femelle et un Hélionceau, la encore une bestiole issue de l'endroit ou Samaël à vécu avant de venir à l'académie. Se questionnant intérieurement pour savoir lesquels sont tatoués, il acquiesce aux paroles de Lucas d'un bref mouvement de tête ; il n'est pas nécessaire de s'attarder davantage, après tout ils sont réunis tout les trois pour se battre, et autant rendre cette expérience intéressant, ne pas en faire quelque chose d'aussi plat et inintéressant qu'un Limonde. Ce ne sont que les paroles de la Pyroli qui le font réagir, et il constate qu'il est vrai qu'il n'a pas sorti ses compagnons de combat, occupé comme il l'est à préparer avant tout une tactique pour piéger ses adversaires. Souriant finement l'espace de deux ou trois secondes, il répare son erreur de tête en l'air en faisant jaillir à travers une lueur légère deux de ses trois pokémons hors de leurs sphères de capture. Se penchant vers eux, il hésite un instant en faisant bouger le tampon d'Osselait jusqu'à Minidraco et inversement avant de se décider pour l'une des deux femelles et de la tatouer le plus discrètement possible, espérant ne pas s'être fait voir. Ceci étant réalisé, il se relève pour faire face à ses camarades, une expression enjouée à l'idée du défi à venir sur le visage.

« Je serais de mon côté accompagné par Réglisse et Sundae.  »

Il accompagne chaque surnom d'un mouvement du bras, pour montrer laquelle est désignée. La femelle de type sol, suivie aussitôt par son amie, émettent un piaillement joyeux et motivé en direction des quatre autres créatures, soit pour les saluer soit pour leur souhaiter bonne chance et les encourager à se donner à fond. Minidraco va même, dans un geste amical comme son attitude en général, frotter son nez contre chacun des autres pokémons comme si elle souhaite s'en faire des amis, et Samaël se retient de justesse de soupirer face à une telle attitude. Enfin.. Au moins, même si elle n'est pas vraiment combative, elle a toujours plus de réactions que Pimousse. Il ne s'occupe plus d'elle pour le moment, passant sa main droite dans ses cheveux pour les repousser en arrière avant de regarder alternativement ses adversaires, pour enfin prendre la parole avec un sourire, la aussi effacé dès qu'il a terminé de parler.

« Ne prenons pas de retard en effet. Si vous avez également choisi votre pokémon à tatouer, je suggère que nous ne nous déplacions que sur huit ou dix mètres dans chacun des points cardinaux. Cela nous fera une assez belle zone de combat, sans compter les buissons, les arbres et les lianes qui peuvent servir à ralentir les adversaires. Si ma proposition vous convient, nous pouvons commencer sans tarder comme l'a dis Lucas, sinon j'écoute vos idées. Je vous souhaite également bonne chance, et j'avoue avoir hâte de voir ce que vous êtes capables de faire en associations avec vos pokémons. »

Il parle vite, en laissant cependant entendre au ton de sa voix qu'une ouverture aux protestations est acceptée venant de Lucas ou Gabrielle – après tout, il est le plus jeune du groupe et n'a pas forcément les meilleures idées pour le moment. Attendant une réponse, il commence mentalement à élaborer une tactique pour s'assurer la victoire, ce qui après tout est le but du cours, et que le pokémon qu'il n'a pas tatoué puisse leurrer ses rivaux le temps qu'il s'en occupe. Ses doigts de la main gauche tripotent sa ceinture, la ou est accrochée la pokéball de Pimousse, tandis qu'il attends de se lancer dans le combat. Oui, Lucas aura probablement eu raison une fois que le cours sera terminé. Il est possible de faire, au milieu de cet endroit sauvage et imprévisible, un assez beau travail.

© EKKINOX
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Samaël ne trouva rien à redire de la proposition de Lucas. Notre travail commençait assez bien à mon avis, puisque nous étions tous sur la même longueur d'onde. Enfin c'était le cas jusqu'à ce que la compétition ne débute vraiment, après personne ne se ferait de cadeau. Mes paroles semblèrent tirer le jeune homme de sa distraction passagère. Durant quelques secondes, un sourire se matérialisa sur les lèvres du jeune noctali. Encore une fois, je me demandais si je n'avais pas rêvé cette fugace expression. Après quoi, il fit sortir ses pokémons. Les rayons écarlates marquèrent l'apparition d'une osselait et une minidraco. Pendant qu'il se penchait pour estampiller l'un de ses pokémons, je détournai le regard afin de ne pas voir sur lequel se portait son choix. À mon avis, ce serait une tricherie de ma part de l'espionné à ce moment, alors que lui ignorait tout de nos choix. Mon regard se porta sur la timide Karael qui se cachait toujours derrière mes jambes. Je lui fis un sourire qui se voulait rassurant. Rien de mal n'allait arriver. Ma tentative fut vaine, elle ne fit que se coller plus étroitement près de moi.

Je retournai mon attention vers mon jeune coéquipier lorsqu'il présenta ses pokémon. Je fus stupéfaite de voir un certain engouement craqueler la placidité qu'il affichait constamment. Je ne fus pas au bout de mes surprise quand j'entendis les surnoms de ses pokémons. L'osselait se prénommait Réglisse et la minidraco s'appelait Sundae. Je ne m'attendais à ce qu'il surnomme ses pokémons comme des friandises, surtout en voyant le sérieux constant qu'il affichait. Les deux femelles semblèrent fort heureuse de faire de nouvelles rencontrent, elle laissèrent échapper des piaillements joyeux. Devant le dynamisme vocale de ces nouvelles arrivantes, Karael pointa le bout de son nez entre mes jambes. Elle n'osait toutefois pas quitter la pseudo protection que je lui offrais. Sans perdre de sa superbe, Verchiel jeta un coup d'oeil condescendant à ses joyeuses opposantes. Il eut toutefois un mouvement de recul lorsque Sundea présenta sa frimousse devant lui afin de se frotter nez à nez au lionceau. Le hélionceau eut un mouvement de recul, avant de ressaisir et d'afficher à nouveau son masque d'arrogance. Après avoir ses salutations singulière à Verchiel, ce fut au tour de la nidoran de recevoir les salutations de la dragonne. Elle se laissa faire, tout en manifestant discrètement sa joie de cette nouvelle rencontre.

Maintenant que les présentations étaient officiellement faites, Samaël reprit la parole pour qu'on s'empresse de débuter notre exercice. Je me frottai les mains impatiente de relever ce défi. Mes pokémons n'étaient pas spécialement entraînés, mais ce serait un bon exercice pour eux. Le jeune dresseur proposa qu'on se déplace sur huit ou dix mètres pour chaque point cardinaux. Je me contentai d'acquiescer, n'ayant rien de pertinent à ajouter. L'impatience de me mesurer à eux commençait à se faire sentir. Il nous souhaita bonne chance et confia sa hâte de découvrir ce que nous allions faire avec nos pokémons.

- Ta proposition me convient, je n'ai rien à redire, confirmai-je alors qu'il attendait nos réactions en tripotant la pokéball à sa ceinture.

Je pris l'initiative de me séparer du groupe. Je préférai opter pour une stratégie défensive plutôt que de me jeter dans le gueule du loup. Je ne savais pas de quel niveau était mes adversaire, alors je préférais observer encore un peu. Mes pokémons me suivirent sans grand enthousiasme. La nidoran tremblait de peur contre moi, alors que Verchiel semblait passablement ennuyé par l'exercice. Je réfléchissais à toute vitesse à une tactique à adopter.

- Verchiel fait une mince ligne de feu avec tes flammèches, ordonnai-je soudain alors qu'une idée germait dans mon esprit. Karael tu vas disperser des dards-venins derrière la ligne comme pour faire un champ de mine.

La vénépic s'empressa d'obéir, il était hors de question qu'elle supporte le regard déçu de sa dresseuse sur sa personne. Le pokémon poison n'aimait certes pas la situation, mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne se prêtait pas au jeu. Elle lança plusieurs dards empoisonnés sur le sol, afin de compliquer la progression de leurs éventuels adversaires. Elle remarqua un mouvement près d'elle qu'il la mis dans une colère noire. Le lionceau, pour sa part, s'éloigna en baillant, indifférent à l'ordre de la dresseuse. Il ne voyait pas pourquoi il se démènerait pour l'aider dans cette compétition, alors qu'il n'avait rien à gagner. Il se coucha dans son coin prêt à faire une petite sieste. Karael fixait son lâche compagnon en bouillonnant. Elle ne supportait pas que le félin manque de respect de façon aussi flagrante à leur dresseuse. Cette fois, elle n'allait pas le regarder agir. Sortant de sa réserve, elle le chargea afin de l'empêcher de s'endormir. Verchiel ouvrit ses paupières pour fusiller du regard la nidoran. Il demeura couché malgré la charge de sa collègue, ignorant superbement son air furibond.

Je soupirai en notant l'entêtement de mon pokémon feu. S'il ne mettait pas un peu du siens, je n'allais pouvoir offrir une résistance adéquate dans ce duel. Je serrai les poings tout en prenant une grande inspiration pour contenir ma colère grandissante. Je ne devais pas me laisse submerger par l'émotion, sinon mon jugement en serait affecté. Cela me m'amènerait direct à la case des perdants sans dignité. Les yeux fermés afin de retrouver mon sang froid, je ne vis pas Karael se préparer à charger. Je fus tirée de ma méditation par le bruit de collision entre les deux pokémons. Je rouvris les paupières pour voir les deux pokémons se confronter du regard. Verchiel avait le don de faire sortir la nidoran de ses gonds, ce qui n'était pas un mince exploit. Un nouveau soupir franchit mes lèvres en songeant que non seulement je devais surveiller les alentours, mais je devais aussi gérer les sautes d'humeur de mes pokémons. Le duel ne pouvait pas plus mal commencer pour moi. Je me résignai à m'approcher de mes pokémons afin de tenter d'instaurer un cessez le feu pour le temps du cours.

- Ce n'est vraiment pas le temps de vous chamailler, on doit se concentrer sur le duel, les disputais-je. Karael, je sais que tu veux bien faire, mais ce n'est vraiment pas le moment de perdre son calme. Ça ne nous fera pas avancer de se disputer, on a déjà les autres à surveiller. Alors oublions nos luttes intestines et concentrons-nous.

La nidoran eut une moue piteuse. En d'autres circonstance, j'aurais sûrement pris le temps de la rassurer d'avantage. Cependant, le moment n'était pas aux longs discours, mais plutôt à l'action. Le hélionceau ne bougea pas d'un poil à mes paroles. Il conserva son air buté. Je puisai des mes dernières ressources de patience pour ne pas le secouer comme un prunier. Déterminée à ne pas le laisser avoir les dessus sur moi, je gardai un masque d'indifférence.

- D'accord libre à toi, si tu veux être le perdant, ce sera toi le pire, le piquai-je en me détournant. Je ne me laisserai pas  ta lâcheté me ralentir.

J'avais conscience que mes paroles étaient dure, mais je n'avais pas d'autres choix pour le faire bouger. Je m'éloignai de lui sans lui accorder plus d'attention. Mon geste était certes risqué, mais je savais que si je ne réagissais pas à ses provocations, il allait plier. Son but étant de me nuire de toute les façons possibles, ma froideur apparente lui enlevait cette victoire. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois que j'employais cette tactique qui avait fait ses preuves avec l'orgueilleux lionceau. Il ne tarda pas à se relever de son nid improviser. Je vis apparaître un mur de flammèches. Du coin de l'oeil, je surveillais le félin qui s'exécutait de mauvaise grâce. Je savais que ce n'était que partie remise, il allait sûrement me mettre des bâtons dans les roues tout au long de cette épreuve. Je m'éloignai de la barricade construite par mes pokémons, je me réfugiai dans la végétation, tout en faisant bien attention de ne pas quitter la zone. Mes pokémons me suivirent, l'une avec une confiance aveugle, l'autre résigné à son sort. Le leurre que je leur ai demandé de créer n'allait sûrement pas durer longtemps.

hrp :
Comme Lucas ne peut pas répondre, je me suis permise de faire avancer les choses. S'il y a quoique ce soit, fais-moi signe.
Deaglán Cadigan
Région d'origine : Johto
Âge : 33 ans
Niveau : 50
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1007
Johto
33 ans
50
0
1007
pokemon
Johto
33 ans
50
0
1007
Deaglán Cadigan
est un Nouveau Membre
Et bien c'est dommage ça commençait bien. J'ai trouvé vos rps intéressants, bien écrits et complets. Gabrielle tu reçois 6/10 parce que c'est difficile sur deux posts de vraiment évaluer Samael 4/10, le fait de ne pas avoir répondu te pénalisant tout particulièrement. Lucas c'est 2/10 pour l'ouverture dommage parce que c'était particulièrement dense et complet.

Gabrielle +6 exp
Samael +4 exp
Lucas +2 exp


BELLE the Victreebel
Tendre et affectueuse, elle traite les élèves comme ses propres enfants, comprenant caresse, léchage et autres douceurs matinales. Elle n'en est pas moins autoritaire et ayant la main-mise sur son dresseur, elle l'a aussi sur le reste de l'école.

Si jamais vous souhaitez vous accorder ses faveurs, elle adore les poffins et autres offrandes !


perso' le plus badass
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum