Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Gestion du personnage :: Ateliers
 :: Exposés

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Les « herbes » thérapeutiques. Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
Les « herbes » thérapeutiques. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
Les « herbes » thérapeutiques. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur




salomecobal.pc/theses/les-herbes-therapeutiques











« Herbes » thérapeutiques : bienfaits et consommations
Bienfaits des « herbes » thérapeutiques

Les « herbes » thérapeutiques, appelées aussi « herbes » médicales, concernent l’usage qu’une personne fait de ces dernières, il s'agit de soigner des symptômes ou une maladie particulière. Seuls les effets thérapeutiques sont recherchés.

Voici une liste non exhaustive des bienfaits pouvant être apportés par les « herbes » thérapeutiques :
l'épilepsie ; en effet, une étude réalisée en 2003 sur des Rattata (que je ne cautionne pas) a eu pour but de démontrer que les « herbes » thérapeutiques étaient anti-convulsives.
stimuler l'appétit (évitez d'en donner à Ginji Labelvi svp)
les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être apaisés, cela concerne principalement nausées et vomissements (coucou les cancéreux)
calmer la dépression (ça serait bien pour Ana, ça) ; toutefois ce fait repose seulement sur une étude de 2015 et aucune expérience sur l'Homme n'a encore été tenté pour confirmer ou non cette étude.
la maladie de Parkinson ou plutôt ses tremblements et douleurs pourraient être réduits

Consommations des « herbes » thérapeutiques

Bon, c'est bien joli tout ça mais comment on est censé les consommer, ces « herbes » ? Déjà, vous pouvez de suite oublier l'idée de respirer la fumée dégagée par ces « herbes » (oui, j'ai testé contre mon gré, worst idea ever). En plus de potentiellement vous provoquer un bad trip (l'histoire de ma vie), la fumée est aussi dangereuse et cancérigène (ce qui serait un peu dommage si vous voulez justement éviter un cancer) que le tabac.

Alors on préférera la vaporisation (pis paraît que vapoter, c'est tendance), et cela vous permettra d'éviter l'addiction. Sinon, il existe d'autres moyens d'en consommer, plus ou moins glamours, du spray au suppositoire en passant par les gélules et des huiles ou encore des patchs (qu'il est possible de faire maison, c'est tipar pour l'atelier DIY). Vous pouvez aussi littéralement manger des « herbes » thérapeutiques mais il vous faudra déjà transformer vos « herbes » en beurre pour pouvoir le cuisiner ensuite et laisser libre court à votre imagination. Mais faîtes attention car les effets seront plus puissants et surtout plus durables, il vous faudra sûrement faire plusieurs essais pour trouver le dosage vous correspondant.

À chacun sa méthode de consommation, donc. À vous d'expérimenter pour trouver celle qui vous convient, sachant qu'il n'existe pas de surdose mortelle concernant les « herbes ». Au pire, vous planerez tel Algernon pendant quelques heures.
Interview : Carole Franck

Carole Franck est une ancienne activiste d'A2P (Action pour la Préservation des Pokemon) qui s'est reconvertie professionnellement dans la culture et le commerce d'« herbes » thérapeutiques. Quels sont ses secrets de récolte ? Quel parcours a-t-elle suivi (ou non) pour devenir celle qu'elle est aujourd'hui ? Plongez dans cette interview en sa compagnie pour en savoir plus sur cette entreprise qu'elle a créée à partir de rien (ou presque).

Bonjour Carole et merci de bien vouloir répondre à ces quelques petites questions autour des « herbes » thérapeutiques !
Oh là là c'est sérieux cette interview donc ? Par la sainte-Mystherbe... Pardon, je voulais dire, par Arceus, qu'est-ce que je fais là ? Tu vas pas trop modifier mes réponses, hein ? Je veux dire... ce serait dommage que mes clients me fuient après avoir lu ton blog !

Ne vous inquiétez pas Carole, zéro modification et zéro question piège ! On va remonter un peu dans le passé d'abord, ça vous est venu comment, cette idée de commerce autour des « herbes » thérapeutiques ?
Oh ça... C'était juste un passe-temps, d'abord. J'avais ma serre personnelle sur Lansat, une serre bien plus petite que celle que je possède actuellement sur Rivamar, oh ça oui ! Je produisais pas énormément car c'était pour ma consommation personnelle avant tout... Puis un commercial est venu me trouver, Bob, on a fait affaire, j'ai cultivé davantage, et lui s'occupait d'apporter mes plantes à ceux qui étaient dans le besoin... Ah ce cher Bob, toujours la main sur le cœur ! Mais au tout début du tout début, c'était juste histoire d'avoir mon propre espace vert pour me déstresser un peu. Oui... C'est comme ça que ça a commencé.

Et maintenant, votre commerce est réputé dans tout Rivamar, voire dans tout Sinnoh... Qu'est-ce qui a fait que votre activité st passée de simple passe-temps à professionnelle dans le milieu ?
Hé bien... Déjà j'ai dû dire adieu à ma vie sur Lansat à cause de la Team Rouage... J'ai aussi démissionné de mon poste chez A2P, étant donné que je n'étais plus en... bons termes avec eux. Oui voilà. J'ai déménagé sur Rivamar et ai choisi de mettre à profit mes années d'apprentissage autour des cultures pour en vivre et en faire mon métier.

Qu'est-ce qui vous a permis de vous démarquer autant face à la concurrence ?
J'ai vite compris que juste vendre mes « herbes » thérapeutiques telles quelles ne suffiraient pas, alors j'ai fait preuve de créativité pour les décliner sous différents formats : pâtisserie, thé, tisane... Tout ce qui est consommable dans ma boutique est à base d'« herbes » thérapeutiques. Et bien sûr, il y a toujours les grands classiques : spray, huile, patch, vapoteur, gouttes...

Vous avez choisi de vous entourer d'un Charmina et d'un Marill pour faire fructifier votre commerce... Une raison particulière quant à ces choix ?
Pour le Charmina, je n'ai pas vraiment eu mon mot à dire... Il est arrivé un bon matin en se présentant en tant que spécialiste des « herbes » thérapeutiques et s'est mis en tête de tester tous mes produits.... Mais vraiment tous mes produits ! Au final, il m'aide pour tenir la boutique et ses conseils d'expert me sont utiles pour améliorer mes créations. Et puis, avoir un Pokemon télépathe à ses côtés, c'est tout de même très pratique ! Même si perturbant.... Pour le Marill, il me fallait un type Eau, n'importe lequel, pour m'aider à l'irrigation de la serre. Même si j'apprécie le travail manuel, être à la fois à la serre et à la boutique en même temps m'était impossible. Alors Marill est chargé de veiller sur les récoltes et d'utiliser son Pistolet A O si besoin.

Il n'y a donc pas de Pokemon plus prédestinés que d'autres pour ce type de travail ?
Pas spécialement mais je ne pense pas que les types Feu soient très recommandés pour ce type de terrain, haha ! Sinon, un type Plante pourrait être un plus pour s'occuper des cultures, un type Eau me semble primordial et éventuellement un type Psy pour l'aspect commercial... Faudrait vraiment que je mette la main sur un Mystherbe histoire de mettre en pratique tout ce que je te raconte là, hmm...

Un produit à recommander pour tous ceux qui préfèrent encore la médecine traditionnelle plutôt que la médecine alternative ?
Oh... Il faut parfois accepter que les « herbes » thérapeutiques peuvent surpasser la médecine traditionnelle. Je ne comprends pas tous ces gens qui ont peur de ma plantation... Mais pour tous les frileux, n'hésitez pas à tester mes cookies à base d'« herbes ». Tous mes clients en raffolent et me harcèlent pour que je leur donne la recette, haha !

Des conseils à donner pour ceux qui sont de grands consommateurs mais n'ont pas encore passé le pas pour être jardiniers à leur tour ?
N'importe qui peut planter et récolter des « herbes » thérapeutiques. Y a pas besoin d'avoir la main verte, ça, c'est n'importe quoi. Surtout, faîtes attention à la ventilation de votre serre, c'est capital pour vos cultures... Et si ensuite vous souhaitez avoir votre propre business, alors soyez originaux ! Et ne vendez pas sur Rivamar, c'est mon territoire !

Haha très drôle, Carole ! De toute façon, nos lecteurs sont surtout d'Adala alors pas de concurrence à craindre sur Sinnoh ! Enfin, merci à vous pour m'avoir accordé un peu de votre temps pour cette interview ! Je vous souhaite une bonne récolte pour la saison à venir et au plaisir de vous accueillir à nouveau sur ce blog !
Guide : Serre

Ce qui est pratique, quand on est étudiant à la Pokemon Community, c'est ce que cette dernière met à disposition une serre pour tous les élèves qui en font la demande... Alors si vous aussi vous souhaitez cultiver vos propres « herbes » thérapeutiques et marcher sur les traces de Carole Franck, suivez le guide !

Soleil et chaleur

Pour commencer, optez pour une serre qui fait face au soleil, de manière à économiser en électricité... Ou en Zénith, si l'un de vos Pokemon vous le permet. Mais n'oubliez pas qu'opter pour l'utilisation de Zénith nécessitera que votre Pokemon soit sur place, à raison de 12h par jour de luminosité, il risque de vous manquer un peu. (Au pire, allez en emprunter un à Yuna Frostheart, elle a tellement de type Feu qu'elle ne s'en rendra même pas compte, promis.)

L'arrosage

L'arrosage sera une étape fondamentale pour veiller au bien-être de vos cultures. Vous pouvez opter pour n'importe quel type Eau (regardez Carole et son Marill) sans que cela ne pose de souci particulier et tant que celui-ci est un petit gabarit (imaginez un Leviator ou un Wailord en guise d'arrosage, worst idea ever). Si vous n'avez toujours pas de type Eau au sein de votre équipe (ayons une pensée pour tous les Spé Type de l'académie), optez pour une méthode à l'ancienne ou au contraire, pour un système d'arrosage par compte-gouttes ou de pulvérisations plus raffinées. Automatiser le système d'arrosage vous permettra aussi d'économiser beaucoup d'effort.

La ventilation

Une fois que vous avez trouvé l'emplacement idéal et vous êtes décidé sur comment éclairer le tout, pensez à la ventilation, comme l'a si bien rappelé Carole Franck ! Certes, vous pourrez faire pousser vos plantes même en hiver grâce à la chaleur retenue par votre serre, mais il serait dommage qu'un surplus de chaleur se crée et ruine tous vos précieux efforts... Heureusement, les serres de l'académie sont équipées de trappes de ventilation qu'il vous suffira d'ouvrir ou de fermer selon la situation. Alors pour éviter que l'humidité provoquée par la transpiration de vos plants ne pourrisse les racines de votre récolte, pensez à ouvrir les fenêtres lorsque la période de floraison touche à sa fin !

Les avantages de la culture sous serre

Vous l'aurez sûrement déjà compris mais en plus de vous permettre de cultiver vos plantes dans le plus grand secret, la serre empêchera les nuisibles de s'en prendre à vos plantes, qu'il s'agisse des types Vol (désolée Algernon) ou des types Insecte. Ou de n'importe quel Pokemon un peu trop près de ses griffes (coucou Faulkner, où que tu sois).

J'espère que vous prendrez plaisir à faire fleurir vos cultures et à rentabiliser la serre mise à disposition par l'académie désormais ! Parce que oui, les baies, c'est surfait, mais les « herbes » thérapeutiques, ça, c'est l'avenir !
Recette : Cookies aux « herbes » thérapeutiques

À défaut de posséder la recette officielle des cookies de Carole Franck (ce serait dommage que ses clients la fuient pour préférer préparer leurs pâtisseries à l'aide de leurs petites mains), voici une recette de cookies à base d'« herbes » thérapeutiques. Rien de bien compliqué en soit, la base est la même que pour n'importe quelle recette de cookies, avec un ingrédient supplémentaire !

Ingrédients (pour 18 gros cookies environ)

– 100 grammes de chocolat pâtissier (pour les pépites, vous pouvez les acheter déjà toutes faîtes dans le commerce ou les couper vous-même, à vous de voir)
– 150 grammes de farine
– 80 grammes de sucre en poudre
– ½ sachet de levure
– 1 œuf
– 1 pincée de sel
– 90 grammes de beurre issu de votre production d'« herbes » thérapeutiques (vous pouvez soit en acheter dans des commerces spécialisées – coucou Carole Franck – soit le faire vous-même
– 2 pincées de cannelle (facultatif, ça aura pour but de masquer le goût fort de votre beurre)
– 2 cuillères à café de cacao (facultatif là encore, toujours pour masquer le goût fort de votre beurre)

Méthode

1. Préchauffez votre (Motisma) four à 180°C.
2. Coupez le beurre en morceaux et laissez-le ramollir pour pouvoir l'utiliser en beurre pommade. Pendant ce temps, concassez le chocolat pour le transformer en pépites, si vous avez opté pour cette technique.
3. Fouettez le beurre ramolli avec le sucre et incorporez-y un œuf entier (sans la coquille bien sûr) ! Fouettez.
4. Incorporez la farine, la levure chimique, la cannelle et le cacao si vous avez décidé d'en ajouter ainsi que vos pépites de chocolat. Mélangez bien.
5. Recouvrez votre plaque de cuisson d'une feuille de papier sulfurisé pour éviter que cela n'accroche, faîtes des boules de pâte d'à peine la taille d'une noix à l'aide de vos doigts et espacez-les car elles s'étaleront à la cuisson.
6. Faîtes cuire 8 à 10 minutes selon vos préférences en cuisson et laissez refroidir quelques instants avant de décoller vos cookies de la plaque et de pouvoir enfin les déguster (sans vous brûler la bouche, de préférence) !


Maintenant, à vos fourneaux pour réaliser cette merveilleuse recette qui fera plus d'un heureux, j'en suis certaine !
Partenariats

Parce que ce blog est aussi l'occasion de mettre en avant tous ceux qui ont un lien plus ou moins direct avec le sujet de l'exposé, n'hésitez pas à aller faire un tour par chez eux, peu importe leur statut !

Carole Franck et sa boutique d'« herbes » thérapeutiques


Carole Franck et sa charmante boutique spécialisée en « herbes » thérapeutiques se feront un plaisir de vous recevoir au 3 rue des Ecoliers, Rivamar, Sinnoh. Vous pouvez aussi lui passer directement commande au 06 78 37 83 92 (si vous tombez sur un Charmina, ne désespérez pas et rappelez du moins si vous souhaitez que Carole soit au courant de votre appel) ou lui envoyer un mail directement sur : carolefranck@pmail.com. Enfin, si vous êtes domicilié sur Rivamar, pensez à commander sur l'application Uberheal en cherchant @carolefranck de manière à pouvoir profiter de produits uniques et variés !

Ginji Labelvi, producteur local de Baies


Ça ne change rien au fait que les Baies, c'est surfait mais on ne peut pas se mentir ; la serre de Ginji Labelvi (mais si, vous savez, le comateux qui n'est plus dans le coma) est une des plus productives de toute la Pokemon Community ! Située sur Adala, seuls des produits bio sont utilisés pour permettre à ces Baies d'être aussi belles que bonnes ! Alors n'hésitez plus et passez commander auprès de Ginji, que vous soyez ou non étudiant à l'académie (si c'est pas beau, ça) !

L'association scolaire Clap Clap Clap


Bonjour à tous ! Je suis Erika d’Eléos, la présidente du fantastique et populaire club de l’académie, Clap, clap clap ! On ne présente plus ce club, mais il est indéniable qu’il est le meilleur de l’académie ! Aux cotés de membres fabuleux, et d’une présidente dans la fleur de l’âge, venez rejoindre notre club d’applaudissement. Vous aussi venez oser l’aventure Clap, clap, clap ! C’est plus qu’un club, c’est une aventure, qui vous donne accès à un nombre infini de façons d’applaudir, grâce à Clap, clap, clap dîtes adieu à l’ennuie, et toutes vos idées négatives. Clap, clap, clap vous offre la possibilité de de faire partie non pas d’un simple club, mais d’un fabuleux club ! Dans un endroit chaleureux, et un décor somptueux. (On a un super lustre ! ) « Attention, ne pas oublier de signer notre super charte. Merci. »
Salut, moi c'est Salomé et je fais partie de l'élite des Médecins à la Pokemon Community ! Je suis à l'académie depuis l'été 2017 et j'ai seulement le Grade 2 mais si le Grade reflétait notre véritable valeur, ça se saurait, non ? Si besoin, j'ai un Institut dans lequel je pourrai vous recevoir et être à votre écoute pour réaliser toutes vos demandes les plus folles (tant que ça reste d'un point de vue médical, hein) !

J'ai décidé de partager avec vous toutes mes connaissances sur les « herbes » thérapeutiques car ce serait dommage de ne pas en faire profiter tous les Médecins de l'académie ainsi que tous les curieux amateurs de botanique (et aussi car faire un exposé est plus ou moins obligatoire dans la scolarité à l'académie, les Grades, toussa toussa).

Ah et le premier qui touche à Algernon (c'est mon starter, y a vraiment des gens qui ne connaissent pas mon Picassaut, sérieusement), j'en fais de l'engrais pour « herbes » thérapeutiques, justement.

Oh et vous auriez pas croisé mon Farfuret, par hasard ?
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum