Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Ça pourrait être pire.
Je suis sûr que si je me le répète suffisamment, ça finira par devenir vrai. En même temps, vu la situation, il ne me reste pas grand chose d’autre à tenter. Après, en étant un peu objectif, j’aurais sans doute dû le voir venir : ça avait tout d’un plan foireux et même Mithos aurait trouvé l’idée complètement inconscient. Sauf que je suis pas sûr que l’objectivité me sorte d’affaire, sur ce coup-là…

‘’Alors, Joy, qu’avez-vous à dire pour votre défense ?’’

‘’J’essayerais bien ‘’Plutôt frais comme soirée’’, m’sieur, mais je suis pas sûr que c’est ça que vous voulez entendre…’’

‘’Bien essayé, mais vaine tentative. Vous connaissez parfaitement le règlement, il me semble ?’’

Plutôt bien, oui. Sauf que je n’ai toujours pas trouvé l’article qui autorise les élèves à creuser un tunnel entre leurs chambres et les cuisines (Même si j’avoue qu’étant au premier étage du dortoir Phyllali, ça risque d’être tendu). Ce qui explique d’ailleurs en partie, pourquoi je me retrouve en jogging et blouson (C’est un synonyme un peu vieillot de ‘’manteau’’, d’après certains) noirs, en pleine nuit au beau milieu des allées de l’académie. À mes côtés, Link n’en mène absolument pas large et se recroqueville un peu plus, à chaque parole sortie de la bouche de Wolfgang.
Au premier abord, on pourrait le croire furieux, mais je pense que c’est surtout parce qu’il est encore aussi rouge que moi, d’avoir tant couru. En même temps, sans l’apparition un poil injuste de Mandrake pour nous barrer la route, j’suis sûr qu’on aurait pu le semer au niveau du dortoir Mentali ! Pourquoi est-ce que ça doit être pour ma pomme ? L’alignement des étoiles, le choix cruel d’une girafe divine en manque de sensations fortes, une modification malheureuse du parcours de ronde de Wolfgang, ou encore une décision injustifiable d’un narrateur motivé...Faites votre choix.
Sur le papier, le plan était valide : sortir par la fenêtre, un petit bond pour utiliser l’arbre qui jouxte le dortoir comme échelle et ensuite, une sortie nocturne tout en douceur, jusqu’à atteindre la porte principale du paradis de la boustifaille. Il aurait alors suffit d’un petit coup d’aura de la part de Link (Vol Magnetik, ça permet de ces trucs...Pourquoi Ginji m’en a jamais parlé ?!) sur le battant verrouillé et à nous le casse-dalle de minuit à volonté !
Le doigt tendu et accusateur (Parait que c’est malpoli...), Wolfgang me juge du regard, espérant sans doute que je lui sorte une excuse valable. Bizarrement, moi aussi, j’aimerais bien en avoir une...

‘’C’est à dire que...À cause du cours de Miss Prince, j’ai été obligé de rester plus tard que prévu à l’extérieur et j’ai dû sauter un repas. Ça compte, non, imaginez que je sois mort d’inanition dans mon lit !’’

‘’Cela ne justifie en rien votre crime infâme, mon garçon ! Rupture du couvre-feu, circulation sans autorisation en pleine nuit et tentative d’effraction sur une porte innocente et fraîchement repeinte par notre bon Fooly ! Voilà qui va chercher loin, vous pouvez en être sûr !’’

‘’On peut pas juste dire que vous ne m’avez pas vu, hein ? Je retourne dans ma chambre, je me couche, vous reprenez votre ronde...Allez, s’il vous plait, en plus, j’avais encore rien pris dans les cuisines !’’

‘’Hélas, le devoir avant tout ! J’aimerais faire preuve de clémence à votre égard, mon garçon, mais nul ne pourra dire que Wolfgang Sentry est trop coulant envers ses protégés ! Aussi vais-je être obligé d’en référer aux autorités compétentes...à commencer par la vice-directrice !’’

‘’...*glumps*’’

‘’À moins que…’’

‘’...Je prends.’’

‘’Pardon ? Vous savez, il vaut mieux que vous m’écoutiez avant de prendre votre décision, cela pourrait être...’’

Quoi que ce soit, ça vaut mieux qu’un tour dans le bureau de Jackie...de la vice-directrice. Au moins, avec lui , je sais que je peux en ressortir vivant !

‘’J’ai dit que je prends ! Parole de Ranger !’’

Et sans laisser le temps à Wolfgang complètement médusé de développer, je saisis la main du gardien, pour la serrer vigoureusement de haut en bas.

‘’...Parfait ! Je vous attends donc demain matin à la première heure devant les grilles de l’académie ! En tenue et prends à suer corps et âme !''

Avec le recul, j’aurais peut-être dû lui demander un ou deux détails, en fait...
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
"*soupire* Des troubles cognitifs... Peut causer une DFT... Une forme amnésique et une autre non-amnésique..."

Dakoy redressa la tête et plissa les yeux en s'arrêtant sur la phrase suivante.

" "La sous-estimation du syndrome amnésique épisodique dans la DFT n’est pas due uniquement à l’inclusion de phénocopies, puisque nous avons bien différencié les deux types de patients." Ah ça m'énerve j'arrive plus à me concentrer !"

Il pencha sa tête en arrière, écartant les mains qu'ils avaient mises sous la couverture de l'énorme pavé qu'il lisait pour se frotter les yeux. Une chose le frappa alors. Il n'y avait aucun bruit. Certes il était dans la bibliothèque de l'école, qui était déjà silencieuse habituellement, mais là vraiment, rien. Aucun bruit de pas ni de page qui tourne. Maintenant qu'il y pensait, c'est vrai qu'il s'était dit quelque chose comme "Je finis ce paragraphe et j'y vais" il y a déjà un bon moment... Il prit la référence du livre avant de le ranger pour partir. Par chance Madame Pervenche devait encore être quelque part en train de ranger des ouvrages car elle ne l'avait pas enfermé à l'intérieur. Étant donné que chaque seconde de la courte nuit qu'il restait était au sommeil de Dakoy, celui-ci se dit que sa conscience le remercierait le lendemain s'il coupait par les terrains d'entraînements. De plus, moins il restait dehors à cette heure, moins il risquait de tomber sur un Wolfgang sauvage. Et Arceus sait que ce dernier ne l'aurait pas laissé fuir.
Le garçon traversa donc la nuit, se guidant aux lueurs des sorties de sécurité des dortoirs qu'il voyait plus loin. En approchant d'un terrain d'entraînement herbu, il pensa que les chemins conventionnels, c'était peut-être pas si mal finalement. Il distinguait au milieu du terrain une immense silhouette qui s'agitait. Les bruits secs de métal enfoncé dans la terre trahirent la nature de l'outil utilisé. Une pelle. Quelqu'un ou quelque chose était en train de creuser au beau milieu de la nuit. C'était quoi cette histoire ? Un règlement de compte par un combat au beau milieu de la nuit, ça avait mal tourné et maintenant le gars cherchait à planquer les corps ?
Fais comme si t'avais rien vu, contourne et vas te coucher, demain tu te convaincras que c'était qu'un cauchemar fut la première idée qui vint à l'esprit de Dakoy. Mais même s'il s'en serait bien passé pour cette fois, une autre petite voix s'éleva dans son esprit :
T'as déjà servi à rien sur le bateau, tu t'étais juré que c'était la dernière fois. Donc maintenant t'arrête de chouiner ; t'y vas, t'essaie de comprendre ce qu'il se passe, et si ça crains vraiment tu cours. T'es un héros, merde. Ou du moins t'essayes des l'être.
Il prit une rapide inspiration en s'avançant, la main sur la pokéball de Daya au cas où.

"Euh... Excusez-moi..."

Il n'avait aucune idée de comment continuer cette phrase. Et de toute façon son cerveau rata un battement (cette expression n'a aucun sens) en identifiant Wolfgang à travers la nuit alors que celui-ci se tournait vers lui.

"Qu'est-ce que tu fais là mon garçon ? Retourne te coucher. Et si j'apprends qu'il s'est passé quoi que ce soit d'autre cette nuit je te tiendrai pour responsable !
- J'allais justement y aller... mais il s'est passé quoi, vous faîtes quoi là ?"

Le géant marqua une pause, et reprit en plantant à nouveau sa pelle dans le monticule de terre, visiblement agacé.

"Des idiots ont fait un combat il y a même pas une heure de ça. Ces truands n'ont pas hésité à retourner le terrain, et le pire c'est qu'ils ont fait ça à une vitesse folle. Le temps que j'arrive, l'endroit était déjà désert. Le problème, c'est que le directeur avait demandé à ce que le terrain soit nickel pour demain, vas savoir pour quelle lubie. Donc je dois arranger ça avant l'aube. A croire qu'ils l'ont fait exprès. Je te jure que si je les trouve je retourne toute l'île avant de les forcer à tout arranger !"

Il planta sa pelle à ses pieds avant d'appuyer un bras dessus en s'essuyant le front de l'autre.

"A croire que j'ai vraiment besoin de ce stage... Peu importe, retourne te coucher avant que je passe mes nerfs sur toi.
- Hmmm...
- Qu'est-ce que tu attends ? Tu devrais déjà t'estimer heureux que je t'ai pas encore lancé directement dans le bureau de la sous-directrice.
- C'est-à-dire que... Il y a quand même un sacré bazar... Vous êtes sûr que vous voulez pas un peu d'aide ?"

L'habituellement imperturbable Wolfgang fut prit de court par la question.

"Mais... Tu n'as aucune raison de faire ça tu sais ?"

En réalité si, même si cela paraissait stupide : le gardien avait besoin d'aide. Rien que pour cela, il ne pouvait pas simplement simplement passer son chemin.

"Je viens de passer à peu près cinq à me retourner le cerveau pour tenter de comprendre un peu mieux comment celui-ci fonctionne. J'arriverai pas à dormir si je fais pas le vide avant."



Les pelletés s'enchaînaient, et progressivement le terrain se rapprochait du plat habituel. Dakoy risqua une interrogation au milieu de l'atmosphère tacite de leur tâche.

"Comment ça se fait que Mandrake est pas là pour vous aider ?"

Sa question resta en suspens le temps d'une autre pelleté avant que Wolfgang ne lui réponde.

"Il s'occupe de la surveillance le temps que je reste là."

Il marqua une pause, comme s'il ne savait pas s'il voulait entretenir la discussion.

"Et j'avais besoin de me changer les idées.
- Pourquoi ? Vous avez des problèmes.
- Si on veut. Il y a un stage pour les surveillants de différentes écoles qui va bientôt avoir lieu. Ils nous conseillent d'emmener un ou deux élèves pour que l'on puisse s'appuyer sur eux et que ça nous simplifie la tâche. Plus j'y pense et plus je me rends compte que j'en aurai bien l'utilité. Seuls avec Mandrake, on commet trop facilement des erreurs, il y a qu'à voir ce soir. Mais je sais pas quels élèves pourraient nous aider à endosser cette responsabilité. Par chance j'ai trouvé un volontaire avant-hier, mais un dernier ne serait pas de refus. Surtout que je ne peux pas garantir qu'un gamin reviendra vivant d'une telle formation.
- Si vous avez besoin de quelqu'un je veux bien.
- Je me doutais bien que tu refuserais, il faudrait être fou pour... Attends, t'as dit quoi petit ?
- Si ça peut vous dépanner, et que je peux en ressortir super entraîné, ça me tente bien. C'est quand ?"

Le géant se dit qu'il valait mieux ne plus chercher à comprendre. Après tout, il n'y pouvait rien si l'instinct de survie des élèves de cette académie laissait sérieusement à désirer.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Wolfgang lui-même a dit que c’était risqué comme expérience. En tout cas, c’est ce que j’ai cru comprendre, lorsque je me suis pointé un peu après le lever du soleil, au niveau des grilles de l’académie. On aurait pu penser que Lucki m’épargnerait l'entraînement matinal aux aurores, mais non : pour lui, c’est juste l’opportunité de doubler ma dose d’exercices quotidiens, sans que je puisse rien y faire pour protester ! Autant vous dire que je suis déjà suffisamment courbatu pour la semaine et que ça va pas s’arranger…

‘’Ah, Joy. Votre sens de la ponctualité vous honore, nous n’avons plus qu’à attendre votre camarade !’’

Dis plutôt que j’ai un réveil de type Combat ultra-efficace et précis. Le gardien semble étrangement guilleret en cette matinée, tortillant ses moustaches sans cesser de faire les cents pas comme un Ursaring en cage. À ses côtés, Mandrake flotte paisiblement, offrant un contraste assez vibrant avec son dresseur. Vu qu’on en est là...Autant en profiter pour faire les choses bien. Tout en faisant glisser mon sac de ses sangles pour en vérifier le contenu (Capstick, ok. Bouffe, ok. Pokéballs, ok. Nourriture, ok. Ipok, ok. En-cas, toujours ok.), récupérer quelques infos sur ce qui m’attends, serait peut-être pas une si mauvaise idée.

‘’Et du coup...je peux savoir ce que je fais là ?’’

‘’Vous expiez vos péchés et vos fautes...Et vous me donnez un coup de main dans le même temps, n’est-ce pas merveilleux ?’’

‘’Non, je veux dire...C’est quoi le programme ? J’suis peut-être Ranger, mais si je n’ai même pas les détails de ma mission, ça risque d’être un peu compliqué.’’

‘’Et vous gâcher la surprise ?! Vous n’y pensez pas ! Il faudra attendre que nous soyons sur place pour cela, ne soyez pas impatients !’’

Avant que je ne puisse pousser davantage le gardien pour plus de détail, une pression sur mon épaule me coupe littéralement dans mon élan. L’aura de mon Lucario est suffisamment clair pour que je me résigne à reprendre mon sac et mon mal en patience (C’est un zeugma) : si l’adaptation doit faire partie de l’entrainement, j’ai plus qu’à attendre. Tout ce que j’aime…
Alors que le gardien reprend ses cents pas méthodiques, mon starter pivote brusquement en direction du chemin menant aux portes de l’académie, ce que je ne tarde pas à imiter. Y’a un truc...C’est diffus au travers de Lucki, mais la sensation est ultra-familière. On dirait presque Link, mais en bien moins démentiel.
Ce n’est que lorsque le Lucario finit par partager sa vision d’aura avec la mienne, que je constate que deux petites lueurs remontent le chemin dans notre direction. L’une est plutôt lambda mais la seconde…
Lorsque le duo finit de se rapprocher, je constate que Lucki s’est tendu imperceptiblement : le garçon n’a rien de marquant au premier coup d’oeil (à part les cheveux...même en faisant exprès, c’possible d’avoir autant d’épis ?) mais son Riolu semble grandement intéresser mon starter. Ça sent le disciple potentiel (Pauvre Riolu, je suis avec toi)...

‘’Parfait ! Maintenant que tout le monde est là, en voiture les jeunes, nous avons de la route à faire !’’

********************

Durant le trajet dans le mini-bus  réquisitionné par Wolfgang, il nous faudra composer avec les goûts musicaux...particuliers de notre gardien. Après quelques minutes d’installation, ce dernier a en effet décidé d’envoyer à plein volume une série de chants traditionnels des montagnes de Johto...Nan mais si on aime le YODLE à pleine puissance, j’suis sûr que y’a un public, hein.
Dodelinant de la tête, Wolfgang emmène notre véhicule de petites routes en petite routes, en direction de la côté Est d’Adala. Autant en profiter pour faire un peu connaissances avec mon partenaire...Après tout, on est dans la même galère. Il s’appelle Dakoï...Dakoy, si j’ai bien entendu ?

‘’Bon, j’ai jamais été très fort pour les présentations donc...Cael Joy, Ranger et avant que tu te poses la question, j’suis chez les Phyllalis donc non, je ne suis pas une fille. Ça, c’est réglé maintenant...T’as pas un petit creux ?’’

Le temps d’extraire de mon sac des crackers maisons aux baies séchés (Faut vraiment que j’en refasse d’autres, le stock commence à s’épuiser) et j’en tends plusieurs à Dakoy, avant d’en enfourner un.

‘’*Gnom* Aaaah, ça fait du bien. Bon, je sais pas si t’as plus d’infos que moi, mais...Tu sais pourquoi on est là ? Tu t’es retrouvé embarqué là-dedans comment, toi ? ’’

...Un camp d’entrainement pour surveillants pour tester leurs capacités ? Finalement, ça n’est peut-être pas si mal, la dernière fois qu’on a eu un cours de ce style, on a finit par devoir s’infiltrer dans le Paradis Aether avec sécurité renforcé et pièges conçus par Jackie….Ouais, en fait, ça pourrait être même marrant, maintenant que j’y pense.
Par contre, lorsque Dakoy m’annonce qu’il est volontaire...J’avoue que je m’y attendais pas. J’apprécie la témérité, c’est un peu mon boulot, mais là…
Et lorsqu’il me retourne la question, mon regard trouve subitement le paysage extérieur beaucoup plus intéressant. Quand à Lucki, le son distinct d’un *facepalm* de sa part me parvient rapidement...Roh, ça va, toi !

‘’...Concours de circonstances.’’

‘’Mouahahaah. ne vous inquiétez pas Joy ! Je suis sûr que vous vous débrouillez comme un chef.’’

J’dois avouer que j’aimerais y croire moi-même, là.

‘’Mouais.’’

‘’Je suis passé voir Miss Prince suite à notre petit arrangement et elle m’a donné sa bénédiction pour que vous m’accompagniez, enfin !’’

‘’...C’est...gentil de sa part.’’

J’dois avouer que ça me touche un peu, mais j’espère que Diana sait ce qu’elle fait.

‘’Et puis, je serais là ! Malgré tous les dangers qu’implique cette formation, je fais le serment de vous ramener tous les deux en un seul morceau ! En tant que Ranger, vous devriez avoir l’habitude du risque et de l’adrénaline !’’

Ok, là il marque un point. Il réussit à me faire sourire, lorsque je me retourne vers Dakoy. C’est vrai que même si je ne suis pas exactement dans mon domaine, ça s’en rapproche assez pour que j’y mette un peu plus du mien. Et dans tous les cas, ça vaut mieux qu’une punition avec Jackie !

’’Bizarrement ça paraît toujours moins stupide et dangereux quand c'est moi qui décide de les prendre, les risques’’

*****************

Après le bus, voilà que nous devons prendre...un bateau. C’est quoi la prochaine étape, l’avion, la navette spatiale, le téléporteur ? Après avoir garé le minibus dans une petite crique, Wolfgang nous entraîne à sa suite en direction d’une sorte de débarcadère. On dirait que nous sommes attendus, une silhouette s’affaire déjà à dénouer les amarres, au milieu d’une pile de cordes complètement emberlificotées. Lorsque notre gardien lui adresse de grands signes de la main, le jeune homme aux petites lunettes carrées se redresse et affiche un air relativement calme, se permettant même un léger sourire. Une Dedenne rondouillarde sur l’épaule, il n’a pas l’air aussi déluré que notre propre gardien.

‘’Timmy !’’

‘’Bonjour, Wolfgang. Messieurs.’’

‘’Inutile d’être si coincé, nous allons passer les prochaines 24h ensemble, alors essaye de te dérider un peu !’’

‘’Si tu le dis. Alors comme ça, tu es parvenu à dégoter deux élèves pour t’accompagner, toi aussi ?’’

‘’Parfaitement ! Avec eux, tu peux être sûr que nous aurons de quoi éprouver nos capacités et prouver que nous sommes dignes de notre mission sacrée de surveillant scolaire !’’

‘’J’espère bien. Je pense avoir fini de régler les derniers détails mais j’ose espérer que tu sais bel et bien manœuvrer un tel engin...mes connaissances en navigation sont, hélas, misérables.’’

‘’Pas d’inquiétude, Wolfgang est là pour vous mener à bon port !’’

‘’Et on peut savoir quel genre de port ?’’

Désolé de les interrompre comme ça, mais les mystères, ça va bien 5 minutes ! Pourquoi est-ce qu’on est là, svp  et surtout c’est quoi cette histoire de ‘’24 heures’’ ?

‘’...Tu ne leur a rien dit, hein.’’

‘’Absolument ! L’adaptation face aux éléments déchainées, voilà, la clé du succès !’’

‘’*soupir* Tu ne changeras jamais.’’

Sautant au bas du débarcadère tandis que Wolfgang se hisse en direction de la cabine de pilotage, le jeune homme nous serre rapidement la main, tandis que sa Dedenne nous parcourt des pieds à la tête.

‘’Même si vous l’avez entendu, autant faire les choses dans les règles. Je m’appelle Timmy, mais essayer de vous limiter à  ‘’Monsieur’’. Quand à elle, il s’agit de Noisette, ma partenaire. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas...Ce n’est pas parce que nous travaillions dans des contextes différents, que je ne peux pas remplacer Wolfgang en cas de besoin.’’

Désormais bien plus proche, je peux effectivement constater que la veste qu’il porte arbore un logo difficilement oubliable : donc si je pige bien, on va devoir accompagner des gens de l’AES, pendant toute la durée de notre mission ? Timmy semble avoir capté mon regard, puisque le jeune homme s’assombrit légèrement, avant de désigner l’emblème du doigt.

‘’Un problème ?’’

‘’Non, pas vraiment.’’

Les visages d’un blond et de son collègue Maganon se sont à peine imposés à mon esprit, que je les rejette immédiatement. Il a bien parlé d’élèves, donc j’oscille entre l’espoir qu’aucun des deux ne soit présent...et le fait qu’ils y soient, parce que les disparitions en mer, ça arrive tout le temps.

‘’Afin de mener ce stage dans les meilleures conditions, je me dois de vous prévenir que je ne tolérerai aucune tension entre les participants. Nous aurons déjà bien à faire, sur place.’’

Pivotant en nous faisant signe de le suivre, Timmy rejoint la proue du navire, avant de désigner un point à l’horizon. En plissant les yeux, on peut apercevoir une sorte de bande de terre et quelques reliefs mais rien de plus.

‘’Vous voyez cette îlot ? Il a été réadapté pour des stages de survie pour l’armée, il y a quelques années. Les organisateurs de ce stage l’ont rénovée récemment et à présent, elle sera toute à nous pour les prochaines 24h. Il nous faudra partir de sa pointe Sud pour rejoindre le Nord de l’île ou nous attends une balise. Une fois cette dernière activée, le stage sera validée, rien de très compliqué donc.’’

‘’...C’est tout ?’’

‘’Pas vraiment, si l’on prend en compte le fait que l’île a été spécifiquement adaptée pour tester les limites de ceux qui s’y aventurent. Il faut bien une grosse journée pour la traverser de part en part et encore, dans le cas où les obstacles ne sont pas trop vicieux. Alors, quitte à les franchir, autant le faire ensemble.’’

...Là, ça commence à me parler. Je commence même à me tordre le cou pour apercevoir davantage l'île et côté Lucki, il a senti que si ce bateau ne démarre pas très vite, je pourrais être tenté de capsticker un type Eau pour y aller par mes propres moyens. Attendez, une île inconnue spécialement conçu pour l'entrainement, ça fait un terrain de jeu  du tonnerre !

‘’Je vois le genre d’épreuves, mais je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi on est là. Vous auriez pu y aller tous les deux avec Wolfgang, non ?’’

‘’Pas du tout. Notre objectif à nous, c’est de vous mener tous les quatre sain et sauf, jusqu’au point de ralliement. L’île est truffé de capteurs et de relais et les organisateurs pourront ainsi estimer la manière dont nous accomplissons nos tâches de surveillants...notre mission sacrée, comme dirait Wolfgang’’

‘’Je crois que je pige. Et on est censé jouer un rôle pour vous compliquer la tâche ou…?’’

‘’Contentez-vous d’être vous-même. J’imagine que Wolfgang a sélectionné les participants, afin qu’ils représentent un défi pour son enseignement.’’

Une brève pensée pour la soirée d’hier….Alors, je suis pas exactement un délinquant notoire, mais ‘’défi’’, ça peut presque fonctionner si l’on considère que j’ai toujours pas trouvé la définition de ‘’couvre-feu’’ dans le dictionnaire. Tandis que Lucki se hisse à bord à son tour d’un bond, je remarque que Timmy le fixe d’un air quelque peu pincé.

‘’Je ne sais pas comment sont les choses à la PC, mais les règles de l’AES stipulent qu’en cas de trajet, les Pokémons sont priés de retourner dans leurs Pokéballs. On limite ainsi les risques d’accidents.’’

Aors, moi, je veux bien, mais c’est lui qui négocie avec Lucki ! Heureusement pour mon matricule, le retour de Wolfgang m’évitera d’avoir à annoncer au Lucario que je vais interrompre sa méditation à la poupe. Le gardien arbore désormais une casquette de marin rutilante et après avoir repoussé l’embarcation du pied contre le débarcadère, il se tourne vers nous, l’air ravi.

‘’Bon, maintenant que nous sommes prêt à larguer les amarres (C’est pas ce qu’il vient de faire ?), je veux tout le monde sur le pont ! Timmy, ne me dis pas que tu as caché tes propres élèves ?’’

‘’Absolument pas. Noisette, si tu veux bien ‘’

les deux pattes au niveau du museau, la Dedenne laisse échapper un sifflement sonore, qui résonne rapidement sur toute la longueur de notre embarcation. Un véritable charivari commence alors à émaner de la cale, juste avant qu’une voix féminine  n’émerge de la volée qui marche, située à quelques mètres de notre position.

‘’Ouais, Timmy, t’as appelé ?’’

‘’Monsieur, je te prie. Dépêche-toi de sortir de là, les élèves de la PC sont arrivés.’’

‘’Ok, ok...M’sieur !’’

Alors, je m’attendais à tout. D’autant que l’aura que me relaye Lucki, m’est à nouveau étrangement familière...c’est déterminée, un peu direct, y’a une masse d’instinct incroyable et ça explose par intervalle tout en étant étrangement amical (Y’a quelqu’un pour lui dire que ça correspond assez bien  à la sienne ou…?). Mais lorsque le visage de la nouvelle-venu pointe par l’ouverture et que cette dernière me dévisage avant d’exploser de rire, j’dois avouer que je reste complétement coi !

‘’EEEEEH ! Yo Rosie, qu’est-ce que fous-là ?’’

‘’Haji, reste poli, je te prie’’

Un regard à Dakoy. Si c’est elle la première élève, j’ose même pas imaginer ce qui nous attends avec le deuxième...
En quelques pas rapides, la jeune fille s’est extirpé de la cale, pour venir se pointer à notre hauteur. Les mains toujours gantées, elle sert vigoureusement celle de Wolfgang, avant de se tourner vers Dakoy...puis vers moi, avec un sourire sarcastique.

‘’C’cool, en vrai. Comme ça, je serais pas la seule fille, au milieu de tout ces mecs.’’

….Respire, Cael.

Et pour ceux qui voudrait un petit visuel d'Haji :
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] 600IE5l
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
Il y avait des choses qui ne changaient pas. L'habitude de Dakoy à traîner au lit faisait indéniablement parti de ces choses là. Il arriva toutefois bel et bien à l'heure, avec à ses côtés Daya, complêtement surexcité à l'idée de tester ses propres limites. Il ne fut que plus déterminé en découvrant que l'autre "volontaire" est accompagné(e ?) d'un Lucario.
Wofgang ne perdit pas une seconde pour les conduire Arceus sait où. Dakoy eut ainsi l'occasion de découvrir que Caël était un homme bien. Et surtout bel et bien un homme. Ils se trouvèrent même quelques points communs, en apprenant l'un de l'autre. Et tandis que Caël partageait à Dakoy son expérience et sa nourriture...

"Comment ça, différents types d'aura ?"

... le médecin enseignait au ranger en décrivant son mode de vie.

"Comment ça, des grasses matinées ?"



Le gardien arrêta le mini-bus près de la mer, où son homologue de l'AES l'attendait. Tous embarquèrent sur le bateau que celui-ci avait préparé, pour le meilleur et pour le pire... Les détails donnés par Timmy étaient les bienvenus, étant donné que même Dakoy ne savait pas grand chose de ce qui les attendait. Mais s'il devait simplement se contenter de se comporter normalement, cela faisait déjà un objectif de mission facilement atteignable. Techniquement, ça valait infiniment mieux que zéro.
Noisette appela alors les élèves que Timmy avait emmené. La première sortie était une dénommée Haji, apparemment "amie" avec Caël. Ça avait quand même pas l'air hyper réciproque, comme relation...
Le dernier invité pointa finalement le bout de son nez, et il avait l'air ravi du voyage (c'est ironique). Un blond de taille assez honnête, bien habillé, un air renfrogné en accord avec son regard froid. Super, Dakoy avait déjà envie de s'en faire un ami...

"J'avais déjà assez d'une gamine à supporter, voilà que vous êtes trois maintenant... Je vous préviens, restez pas sur mon chemin. Timmy va vraiment regretter de m'avoir amené ici."

Ooookayyy il était carrément insupportable en fait. Très bien, le meilleur contre au mépris, c'est le sarcasme.

"Ravi de te rencontrer, moi aussi. Je m'appelle Dakoy. Je sens que ça  être un plaisir passer les prochaines 24h en ta compagnie. Mais si tu me demandes de t'éviter, je ne peux que respecter ta volonté. Je peux au moins avoir ton nom, quand même ?

- André I. Dio. Ravi de t'avoir connu."

Dakoy aurait juré avoir entendu un "tocard" ponctuer sa phrase tant l'élève de l'AES l'avait pensé fort. Dakoy laissa échapper un soupir en se retournant, la simple vu de ce André l'énervait déjà. Sérieusement, Timmy devait être maso pour s'affubler de tels phénomènes quand l'objectif est que leur traversée se passe bien. Au moins Haji semblait attachante, à sa manière. Le médecin savait déjà avec qui il comptait passer sa journée. Et avec qui il ne voulait surtout pas la passer. Pourtant, il savait qu'il garderait malgré lui un œil sur le blond. S'il comptait faire des crasses à Timmy, Dakoy n'allait pas le laisser faire. Autant pour soulager le surveillant, même s'il n'avait aucune raison particulière de le faire, que pour provoquer l'autre andouille orgueilleuse.
Un vrombissement se fit entendre alors que leur embarcation démarrait. Wolfgang, au gouvernail dans la cabine de commandes, se saisit du micro accroché au tableau de bord pour parler au travers des haut-parleurs du bateau.

Trtch "Madame et Messieurs, bienvenue à bord de ce navire. Il sera sans arrêt jusqu'à l'îlot d'entraînement, notre destination (non, il n'a pas de nom). Le personnel de bord demande aux personnes ayant le mal de mer de ne rejeter leur petit-déjeuner que dans les toilettes ou par-dessus bord. On tient à récupérer notre caution. La température extérieure est d'environ 13 degrés, et notre arrivée est prévue pour 10h50. La Pokémon Community et l'Adala Elite School vous souhaite un excellent voyage. Trtch

- C'est surtout vos têtes qui me rendent malades" murmura André avant de retourner dans la cale.

"Faites pas gaffe à lui, précisa Haji. Il est invivable. Si Timmy était pas censé tous nous ramener vivant, je me serais arrangé pour qu'il reste coincé sur cette île. J'suis sûr qu'Timmy m'aurait laissée faire. P't-être même qu'il m'aurait aidée..."

Les trois élèves restèrent sur le pont. Le navire avait à présent atteint une allure constante, fendant les eaux en direction de la terre qui leur faisait face.

Pour ceux qui voudrait voir la gueule de cet enf**** d'André :
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] Osbx


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Du calme.

‘’Nan, tu déconnes ? C’est vraiment naturel ?’’

Reste...calme.

‘’Parce que perso, j’ai toujours cru que les infirmières Joy se les teignaient. T’es sûr que tu te fous pas de moi ?’’

T’as qu’à imiter Lucki, regarde : même avec cette fille qui lui tourne autour pour l'examiner sous toutes les coutures, il ne bronche même pas. Par contre, si elle continue à jouer avec mes cheveux, j’vais finir par la balancer par-dessus bord !
Au moins, elle s’avère d’un naturel un peu plus ouvert d’André. Je sais pas si c’est l’aura qu’il dégage (Essayez de visualiser le truc le plus déplaisant que vous connaissez, puis multipliez-le par 100), mais rien que l’idée de passer 24h sur cette île avec lui, ça aurait de quoi nous gâcher le plaisir.
Côté Haji, en revanche, c’est tout l’inverse. Après que Dakoy m’est empêché de l’étrangler, elle est suffisamment volubile pour rendre la traversée moins monotone. Le ciel est clair, la mer tranquille et l’île ne cesse de s’approcher au fil de notre avancée...En fait, tout serait parfait, si elle voulait bien nous croire, Dakoy et moi !

‘’Non, sérieux, vous deux...Pas la peine de me raconter des conneries. J’me doute qu’avec son allure de Monaflemit, votre surveillant voulait pas de filles de la PC pour l’accompagner, mais c’pas la peine de le cacher. Timmy est vachement plus ouvert, j’suis sûr qu’il te soutiendra !’’

Tandis que je vois mes dernières miettes de réserve être dévorées sous mes yeux (Elle les cache ou, c’est pas possible !), la jeune fille s’essuie la bouche pleine de miettes, avant de nous parcourir du regard.

‘’Bon, du coup, j’peux savoir ce que vous foutez dans votre école tous les deux ? On entends des truc sur vous de la part du vieux chnoque…’’

*Bzzzzt*

‘’Aïe ! Noisette, dégage, ça te regarde pas !’’

Retenant sa queue d’une patte, la Dedenne afficha un air outré, avant de partir à petits pas, probablement pour faire son rapport à Timmy. Haji mettra quelques secondes à secouer sa main fumante, avant de reprendre.

‘’...J’disais, le ‘’directeur Tarask’’, il raconte pas mal de choses sur vous et pas super cools. Alors, c’quoi vos bails ?’’

''Médecin''

‘’Ranger.’’

‘’Prrrrft.’’

‘’Quoi ?’’

‘’Non, c’est juste que...C’pas le truc avec les toupies, là ?’’

Un regard à Haji. Un autre à la mer. Et je décroche mon capstick, avant de me tourner vers Dakoy.

‘’Tu ferais mieux de t’écarter.’’

Une pression sur le Capstick et le disque fixée à mon épaule part en ligne courbe, pour venir rebondir sur la balustrade du navire. Soutenu par son gyroscope, j’enchaine les cercles face à l’air moqueur d’Haji et celui, plus blasé de mon starter. Fais pas cette tête, amigo, elle m’a cherchée !
Au bout de quelques secondes, le petit appareil ralentit sa course, pour revenir droit vers nous. Un nouveau bond pour remonter à bord et je le réceptionne via son capteur magnétique. A part le bruit des vagues, seuls les applaudissements sarcastiques d’Haji viennent briser le silence.

‘’Bravoooo, t’arrives à le faire tourner, t’as le niveau d’un gosse de 18 mois ! Mais qu’est-ce que ça change ?’’

‘’Tu devrais regarder en bas.’’

‘’Quoi ?’’

Sur mon signe, Haji se redresse pour venir passer la tête par-dessus la balustrade. La jeune fille a à peine le temps d’écarquiller les yeux, qu’un mince jet d’eau vient l’inonder en plein visage, la repoussant légèrement en arrière. En contrebas, le Lanturn que je viens de capsticker se contente d’agiter les nageoires, avant de replonger.
Merci amigo, ça valait largement le coup. Rien que pour son regard furibond (et dégoulinant), j’me sens déjà mieux.

‘’Toi…Tu vas me payer ça.’’

VRAIMENT beaucoup mieux. Par contre, elle fait quoi, avec sa ceinture, là ?

‘’Alabaster.’’

C’est pas le nom de son Pandar…

‘’BAAAAARE !’’

*glumps* Ça va mal finir pour moi, mais y’en a un autre qui commence déjà à faconner son aura au niveau de ses pattes, façon Aurasphère !

‘’Balance-le par-dessus bord !’’

‘’BAAAARE !’’

‘’HAJI, ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE !’’

Venu en renfort, Timmy vient littéralement de saisir Haji par le sommet de sa casquette, avant de l'entraîner à sa suite, suivi de son Pokémon penaud. Bon, par contre, Dakoy, tu peux venir m’aider, je vais pas réussir à retenir Lucki plus longtemps !

**********************

‘’Oyez matelots, nous avons atteints notre port d’attaches ! Je veux tout le monde à la passerelle, nous débarquons !’’

Ah ? Mince, c’était à ça qu’elle servait ? Pour ma défense, je n’ai pas sauté sur la plage depuis la rambarde pour une réception roulade le premier...C’était Lucki. Le Lucario est d’ailleurs étrangement posé...En temps normal, il serait déjà en train de s’éloigner à grands bonds, mais là, il reste sur place, les oreilles frétillantes.

‘’Un problème, amigo ?’’

Pour toute réponse, le type Combat se relie à moi et lorsque mes yeux se redressent, une légère lueur azuré tressaute un instant : ok, je crois que je vois ce qui le retient. Toute l’île est...je sais pas trop comment le décrire, le premier mot qui me vient, c’est ‘’menaçante’’. Y’a plusieurs auras qui émanent de ses recoins, mais dans l’ensemble, elle ne donne franchement pas envie d’y entrer en courant.
Le reste de la troupe finit de débarquer (Je rêve ou Dio essuie déjà sa chemise pour quelques grains de sable ?!), avant que Wolfgang ne nous rassemble tous face à lui.

‘’Bien, nous sommes au complet. Si tu veux bien me laisser la main mon cher Timmy…’’

‘’Procèdes donc.’’

‘’Vous savez pourquoi nous vous avons amenés sur cette île. Je vais donc vous énumérer les différentes consignes de sécurité, avant que nous ne nous enfoncions au coeur du danger et de l’aventure. Règle numéro 1 : Si Timmy ou moi-même vous donnons un ordre, vous exécutez immédiatement, ce dernier. Règle numéro 2…’’

Hein ? Oh euh, pardon, je me suis probablement évanoui. Ou alors, c’est mon cerveau qui s’est déconnecté, puisque Lucki se sent obligé de m’assener une Forte-Paume à l’arrière du crâne, pour que je reprenne le fil du discours de notre gardien.

‘’Règle numéro 658 : Méfiez-vous des immondes Laporeilles blancs vorpals. Et enfin, Règle numéro 659 : En cas d’amerrissage, veuillez à garder les mains à l’intérieur de l’appareil jusqu’à la sortie complète des radeaux pneumatiques !’’

...J’ai dû manquer un ou deux chapitres, je l’admets. Timmy n’ayant rien à redire à une telle présentation (C’est vraiment lui, l’élément censé de notre équipe ?!), nous nous alignons donc deux par deux, avant d’emboîter le pas au gardien, qui commencent à écarter branches et fougères pour nous libérer le passage.
Pour le moment, la végétation est encore assez peu handicapante pour nous permettre d’avancer et les quelques premières dizaines de mètres s’avèrent plutôt...tranquilles : pas de Pokémons sauvages, juste un sentier littoral, qui se mue peu à peu en chemin au bord des falaises. Menant le groupe, Wolfgang se retourne de temps à autre pour s’assurer de notre progression, tandis que Timmy a décidé de fermer la marche.
Notre progression finira par nous mener sur une sorte de petite plate-forme à plusieurs metres au-dessus des falaises, avant que Wolfgang ne stoppe brusquement.

‘’Ah...Je m'attendais à quelque chose de ce genre.’’

En nous dévissant le cou, il nous est possible d’apercevoir la cause de son arrêt : une paroi à pic, parsemé de fissures et de brèches, qui doit bien s’élever à une dizaine de mètres en direction de l’intérieur de l’île. On dirait que le relief a été travaillé pour servir d’obstacles, ils ne font pas les choses à moitié (Vous pensez que y’a moyen de demander à aménager un truc pareil dans l’académie ?).

‘’Très bien. Timmy, tu prends la tête des opérations ici. Je vais grimper là-haut pour aider à hisser nos jeunes protégés !’’

‘’Très bien. Tu désires probablement que je t’assure ? Espérons que tu as emmené un baudrier à ta taille.’’

*CRAC*

‘’Mais enfin, pour quoi faire ! Nous n’avons pas de temps à perdre !’’

Une corde en bandoulière autour de l’épaule, aussi joyeux qu’à l’accoutumée, Wolfgang se saisit de toute la force de ses grosses paluches de la première prise, avant de s’élever avec une agilité difficile à croire, vu sa masse. En quelques bonds puissants, digne de King Kongouroutan, le voila au sommet, couvert de sueur mais frétillant jusqu’au bout des moustaches : les mains en porte-voix, il ne tarde pas à nous envoyer ses instructions, auquel Timmy répond après un profond soupir.

‘’Mettez-vous en ligne, je vais vous hisser ! Et n’oubliez pas, les dames d’abord !’’

''Je ne suis pas sûr que tu leur montres le meilleur exemple, Wolfgang ! Envoie-moi la corde avant, je me charge de la positionner !

‘’Vous avez entendu ce bouffon ?...Les dames d’abord.’’

Alors, l’insulte à destination de Wolfgang, je pourrais presque me dire qu’il est juste désagréable. Mais le regard sarcastique d’André dans ma direction, ça je peux difficilement l’ignorer. Inspirant profondément, j’avise la corde, qu’Haji devrait déjà avoir empoigné, avant de croiser son regard...Elle a un problème ?

‘’Eh Rosie...premier arrivé ?’’

L’aura de Lucki s’intensifie brusquement, mais il n’a même pas besoin d’approuver la proposition, pour que je me place directement face à la jeune fille, pour lui rendre son regard.

‘’...Un gage au perdant.’’

‘’Vendu.’’

Tandis que Timmy s’assure de la solidité de la corde, nous nous plaçons tous les deux de part et d’autres du surveillants de l’AES. Ce dernier a à peine reculé d’un pas pour admirer son travail, qu’Haji et moi nous jetons sur la paroi pour en saisir les prise, ignorant superbement la ligne de vie qu’il vient de finir d’installer !

‘’Qu’est-ce que vous faites ?!’’

Pour le moment, ça ressemble à de l’escalade. Et j’dois admettre qu’elle se débrouille vachement mieux que je ne l’aurais cru. J’suis assez fier de savoir imiter un Capumain sur une paroi, mais elle, elle danse presque aussi bien que moi de prise en prise. Alors que nous nous élevons toujours plus haut, la présence de Lucki se fait sentir plus fortement et je constate que le Lucario est en train de se forer son propre passage à grands coups de Griffes-Acier.
Plus haut, Wolfgang ne se prive pas pour nous faire comprendre qu’il n’approuve que très moyennement notre petit défi mais pour le moment, y’a qu’une chose qui compte : atteindre le sommet avant Haji, j’aimerais voir sa tête quand elle va devoir se faire appeler ‘’Rosie’’ toute la journée !
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
Malgré toute la motivation du monde, Dakoy aurait vraiment aimé avoir le cran d'annoncer à Wolfgang que sa liste de règles était barbante au possible. Il fallait espérer que le décompte de 24h n'était pas commencé, sinon ils allaient devoir avancer très vite.
Une fois parti, le groupe commença par longer la côte. Deux adultes qui accompagnaient quatre gamins dont un qui fait la tronche pendant une balade, on aurait cru voir une colonie de vacances. Ah, si seulement... La réalité ne tarda pas à leur rappeler qu'ils étaient là avant tout pour soufr... être mis à l'épreuve. La paroi qui leur faisait face en aurait découragé plus d'un. Mais qu'était une paroi comparée à une montagne ? De muscles, en l'occurrence. Leur surveillant ne fit qu'une bouchée de l'obstacle, déverrouillant aux autres membres le raccourci de fin de niveau nommé "corde".
Visiblement, il y en a deux qui préféraient quand même se taper le niveau dans son entièreté, en mode chronométré. Et Lucky était carrément en train de speedrun (ou speedclimb du coup ?).
La performance n'avait pas échappé à Daya, qui se tourna vers Dakoy l'air de dire "je peux ?" Celui-ci ne s'y opposa pas, bien entendu, laissant son starter relever son propre défi.
Le médecin choisit quant à lui de prendre l'option de facilité, étonnant pour un élève de la PC. Il fallait dire, la seule fois qu'il avait fait de l'escalade ne faisait pas parti de ses meilleurs souvenirs, pourtant c'était en salle et il était assuré. Non, vraiment, cette corde était vachement confortable. Il se hissa sur le rebord (correction : Wolfgang le hissa) et se releva pour épousseter sa chemise.

"Bon, il reste plus qu'André, et Timmy nous rejoindra.

- C'est pas demain la veille que vous m'attendrez."

Tout le monde sursauta. Même la moustache de Wolfgang. Tous se retournèrent pour voir le blond détestable, debout avec les mains dans les poches. Timmy rejoignait le groupe le temps que tous acceptent le fait qu'aucun n'avait vu André grimper.

"Eh bien, on dirait que vous nous gardez encore quelques surprises, Monsieur I. Dio. Ne perdons pas plus de temps, on a encore de la route."

S'éloignant du panorama de la mer qu'offrait leur position en hauteur, le chauve reprit la tête, aussitôt suivi des autres. Leur chemin les fit redescendre lentement (ça valait le coup de tout monter) en sinuant dans une faille débouchante qui traversait le rocher sur lequel ils avaient eu tant de mal à se hisser. Les courageux progressaient en file indienne. Le milieu ne permettait pas d'autre moyen en réalité. Les deux pans de roche entre lesquels ils se glissaient étaient si resserrés que Wolfgang était obligé de marcher en crabe. Et encore, on entendait ses vêtements frotter des deux côtés du mur... à moins que ce ne soit la roche qui s'effrite au contact de ses muscles ?
Leur étau s'élargit enfin alors que des percussions tribales parvenaient à leurs oreilles. Personne ne posa de questions, de toute façon ils ne pouvaient aller que dans une direction, donc autant découvrir tous ensembles ce qui les attendait.
La voie s'ouvrit brutalement, les hautes parois s'ouvrant en cercle sur quelques mètres avant de se resserrer à nouveau de l'autre côté. Et au milieu, installés sur des pierres surélevées, un trio d'Ossatueurs d'Alola présentaient leur meilleure intro d'un son qui, il fallait l'admettre, envoyait du lourd. Deux batteurs sur les côtés, avec quelques pierres agencées en demi-cercle en guise de batterie, et deux os chacun pour baguettes, tandis que le dernier n'en avait qu'un seul, taillé en flûte traversière. Et comble du timing, à l'instant où tout leur public (seulement six personnes, mais ça reste un public) se positionna en arc de cercle, cherchant à comprendre le sens de toute cette scène, le drop tomba.
Comme un seul pokémon, les batteurs enflammèrent l'extrémité de leurs baguettes avant de partager leur passion. Le flûtiste avait quant à lui dû modifier sa flûte en une sorte d'étrange pipe, car sa palpitante mélodie produisait une lourde fumée se répandant sur le sol. Une déferlante de percussions, au son brut de la pierre par-dessus l'éclat sec des braises. Cela prenait les oreilles, comme si cette musique venait d'une bouche infernale. Les cendres étaient son souffle et les pierres, ses dents. Car elle mordait autant qu'elle chantait, à travers son rythme énergique, invasif. Et plus le morceau se perpétuait, plus les flammes s'étendaient. Chaque coup d'os produisait une petit explosion, chaque note soufflée un nuage de cendres, et des myriades d'étincelles se répandaient aux alentours.
Techniquement, les spectateurs auraient largement eu le temps de simplement contourner la scène pour continuer leur chemin. Mais ils auraient raté un beau spectacle. Et leur chemin n'aurait pas été barré de flammes, d'explosions et de fumée nauséabonde qu'ils vont devoir traverser.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’Joy, si vous songez, ne serait-ce qu’une seconde à recommencer une chose pareille, je vous renvois à Adala manu militari par Mandrake express et vous passerez le reste de la semaine entre les mains de la vice-directrice...SUIS-JE ASSEZ CLAIR ?’’

‘’*glumps*...Oui, je pense.’’

Le plus beau savon de ma vie. De mémoire, y’a que quand Melody décide de m’engueuler, que je me recroqueville autant. De son côté, Haji me dévisage, l’air furax : même si les remontrances de Timmy ont l’air tout aussi salées, elle n’y prête qu’une attention limitée et semble prête à m’étrangler….Pas ma faute si j’ai posé la main, le premier, sur le sommet !
En plus, sans ça, j’aurais peut-être pû éviter de me faire choper le poignet par Wolfgang...Il a la même poigne que mon paternel adoptif quand j’ai la main lourde sur les épices (Cherchez pas, comparaison culinaire).

‘’Bon, il reste plus qu'André, et Timmy nous rejoindra.’’

‘’C'est pas demain la veille que vous m'attendrez."’’

Euh...À quel moment est-ce qu’il est monté, l’autre ? Un sourire méprisant sur les lèvres, y’a même pas une trace de sueur sur son visage, tandis que le jeune garçon nous dépasse, afin de reprendre la route.

‘’Il est toujours comme ça, ton pote ?’’

‘’Non...D’habitude, c’est pire.’’

Ça promet.
*********************
...Alors, je suis probablement en train de rêver. Mais sur le coup, ça ressemble quand même vachement à la réalité : une zone évasée, au coeur de la roche,qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une scène. Il ne manque que les enceintes ou les projecteurs…
*FLOUSH*
...Mettons que je n’ai rien dit. Baignant la scène d’une lueur irréelle, les baguettes osseuses de trois silhouettes sombres viennent teinter les alentours d’un beau bleu scintillant. Ce qui serait sûrement très joli, elle ne provenait pas de TROIS OSSATUEURS D’ALOLA, GRMBLFZZ !

‘’...ben alors, Rosie, qu’est-ce qui va pas ? T’es encore plus pâle que d’habitude.’’

‘’C’est...r...r...r...Gaaaah.’’

‘’Tss’’

J’ai même pas la force d’envoyer bouler André : tout ce que j’arrive à faire, c’est garder mon regard focalisé sur ce trio infernal, tandis qu’une lente mélopée commence à s’élever, réverbérée par les rochers qui nous entourent. Quelque peu circonspect, Wolfgang semble déjà en grand conciliabule avec Timmy,  quand à la marche à suivre. Ce qui nous laisse pleinement profiter du concert que les trois Spectres ont décidé de nous offrir !


Sans mentionner la masse de gaz sombres, de flammèches enragées et de langues de feu qui commencent à s’accumuler sur le passage...C’est plutôt pas mal, en fait. C’est rythmé, il sont complètement à fond dans leur morceau et avec les effets de lumières, c’est presque...joli.

‘’Rosie ? Eh oh ?’’

Très...prenant. Tellement que même quand l’un des oassatueurs s’approche à moins de deux mètres de notre position pour un solo de ‘’flûte’’ improvisée, je n’ai même pas un mouvement de  recul. Au fond des orifices de son masque, deux flammes spectrales bleutées vienennt rencontrer mon regard...et impossible de l’en détacher.
Et puis, les ténèbres.

********************
C’est à moi ? YES ! Deux ans au rebut, avant mon heure de gloire ! J’me demandais quand l’autre débile allait enfin céder; D’abord, on s’étire...Voilaaaaaa. Alors, qu’est-ce qu’on a là ? Trois petits gars pleins de talents, qui veulent juste faire du gros son...Et un public de groupies déchaînés (quoi que, le grand chauve à moustache, j’le sens pas), composé...d’une gamine, d’un débile à lunettes, d’un autre gamin et d’un Jean-Marie ‘’Ma permanente t’emmerde’’.
Pas bien brillant tout ça,surtout que  le maigrichon aux cheveux en pétard a l’air aussi demeuré qu’un Ramoloss mais on va faire avec. Au pire, s’ils savent pas apprécier la VRAIE musique, ils pourront toujours applaudir comme des débiles, c'bon pour mon image !
Première étape, rejoindre mes boys !

‘’ROCK N’ROLL, BABY !’’

Un p’tit jump sur la scène, au milieu des trois guignols...Sympa les masques en os, ça a un petit style Black Sabbath..Non, en fait, j’aime pas du tout mais c’pas grave, ça permet pas de vous différencier, donc ça fera plus de likes pour moi.
En même temps, j’suis l’soliste, c’est évident que l’adulation du public, c’est pour ma gueule.

‘’Bon, les gars. Y’a deux types de rockers dans ce monde : ceux qui ont la classe et les bassistes. Et vous avez clairement des gueules de bassistes, alors, vous m’suivez et vous posez pas de questions, capite ?!’’

Et c’est parti pour un solo d’enfer, capable de noyer Hoenn sous les larmes des fans hystériques, plus rapidement qu’un Kyogre en chaleur !

‘’Allez ! Je sens qu’vous l’attendiez...Mon tube légendaire...POWER OF THE LASER DRAGON FIRE  !’’


‘’Remember the days long ago, when we fought side by side for the glory♪
Battling foes of Dundee in a war in the sky♪
Now in this valley we hide, the last hope in this desperate story♪
Onwards into the unknown you must quest forever♪’’


M’aurait fallu un micro, QU’ON ME TROUVE UN MICRO ! Au pire, pas grave, j’ferais avec l’os que l’un des larbins vient de me filer. Surtout qu’ils ont le rythme dans la peau, ça tape de plus en plus fort et ça libère des flammes de malades à chaque fois que j’commence le refrain ! Bonne initiative, Jean-michel, tu seras payé le double….Promis, j’trouverai comment te filer le double de zéro, à la fin du show !
Comme toujours, la salle est déchaînée. Ok, ils sont un peu obligés de danser pour éviter la pluie de feu déclenché par notre morceau mais c’est la loi du show-biz : le public kifffe et moi, j’déchaine les foules, c’pas compliqué !
Le grand costaud essaye même de monter sur scène...Désolé, j’suis pas de ce bord-là, pour les autographes, faudra attendre la fin du concert !

‘’Joy !’’

‘’Now we're far away, lost in a different reality
Slaying dragons
Fighting to save the Kingdom of Fife
We are WARRIORS ♪♪♪’’


Mais c’est qu’il essaye de me pourrir mon groove, ce taré ! Qu’on me trouve une fenêtre, que je puisse le balancer à travers, on casse pas le groove du Rocker !

‘’MORE FIRE !’’

Sont obéissant, c’est vraiment les bests : les flammes qui sortent de nos instruments commencent à se répandre alentours, c’est le show le plus explosifs et dément de ma carrière ! Un petit drift sur les genou, le long de la roche avant d'entonner le nouveau refrain...et je me retrouve juste en face de la petite aux cheveux courts. Plutôt mignonne d’ailleurs.

‘’Un p’tit baiser chérie ? Que je vous ferais voir ma grosse gondole et ma belle tour de Pise et puis je planterais ma grosse fourchette dans vos raviolis…’’

*SBAF*

Elle est si douce...J’retiens, chérie, on se retrouve après le rappel, j’t’ai compris !

‘’Tim, Dakoy, je vais avoir besoin de vous !’’

Qu’est-ce qu’il a  à gueuler, lui, il peut pas juste kiffer ma génialitude ? Et puis, c’est quoi ces messes basses...C’est pas assez explosif comme morceau, c’est ça ?!

‘’Ok les boys...Changement de programme, si vous avez encore du son, des flammes, n’importe quoi qui EXPLOSE, va falloir tout donner !’’

Sont justes derrière moi, en bloc compact et prêt à déchainer les ENFEEEERS ! Ça a l’air de faire le jeu du public, vu comme le moustachu et ses deux comparses se dispersent...Sûrement pour écouter mon son de plus près. Par contre, pourrait éviter de s’approcher autant, j’suis pas sûr de vouloir respirer l’même air que ce gros tas de muscles…

‘’Maintenant !’’

Ah, j’suis bien d’accord, c’est le best moment pour mon solo de la dévastation infernale ! Le moustachu vient de sauter en avant comme un rugbyman, mais y’a un truc bizarre...Il a l’air d’avancer au ralenti pendant une seconde, du coup, j’ai juste à me baisser pour l’éviter et le voila qui s’éclate sur l’un de mes batteurs !

‘’Wow ! Laisse-nous au moins finir, papy !’’

Sécurité ! Y’a personne pour empêcher les fans déchainés de monter sur la scène, mais c’est quoi cette salle de branlots ?! En plus, y’en a deux autres qui s’approchent, SECURITEEEEEE !
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
What. Is. Arriving?!

Il y a encore quelques minutes, ils avançaient dans le calme le plus total, et maintenant le rose avait grimpé sur scène pour partager sa passion insoupçonnée pour la chanson. Il se donnait vraiment à fond, et même s'il se montrait un peu autoritaire, ça lui allait pas si mal.

Le vacarme de l'éclat de la baffe qu'il reçu de la part d'Haji ramena Dakoy à la réalité. Caël avait beau avoir l'air de s'amuser comme un p'tit fou, sa réaction restait aussi soudaine qu'anormale.

"Tim, Dakoy, je vais avoir besoin de vous !"

Déjà, tout le monde semblait d'accord pour l'arrêter, même si personne ne comprenait véritablement sa réaction.
Les trois se repartirent de art et d'autre de la scène, selon les instructions du gardien de PC. Ce dernier s'approcha de face, jusqu'à s'arrêter devant le ranger. Sans crier gare, il bondit. C'était vraiment innatendu, venant d'une telle masse. Mais étrangement, malgré la forte impulsion qu'il avait pris, son plongeon semblait... Lent. Une conséquence de l'adrénaline qui parcouraient leurs corps à tous en ce moment ? Non, si c'était la cas, Caël n'aurait pas pu évité Wolfgang aussi simplement, son esquive n'avait été qu'un (grand) pas de côté.
En tout cas, leur plan avait déjà foiré. Wolfgang pensait soit attraper le rose, soit le forcer à descendre de la scène en l'evitant. Et les trois ossatueurs qui continuaient leur morceau... Impossible de se concentrer dans cette pagaille. Peu importe. Ils n'avaient pas besoin de concentration, ils devaient simplement récupérer Caël et partir. Dakoy et Timmy s'approchent ensemble du ranger, s'y prenant à deux pour l'attraper. Avec une vitesse qui les déconcerta, celui-ci anticipa leur mouvement avant de les repousser d'un seul geste, les faisant s'écraser contre le sol. C'était sa scène. Son show. Seuls son orchestre pouvait l'assister. Dakoy releva la tête malgré la douleur qui lui parcourait le dos à cause de sa mauvaise réception. La star reprit son spectacle la où elle l'avait laissé, jubilant du plaisir d'être celui vers qui tous les regards étaient tournés. Nul ne as sait une meilleure journée que lui.

*soupir* "En fait tu fais trop de bruit..."

André se tenait juste derrière lui. C'était comme la dernière fois, personne ne l'avait vu monter. Mais il était là, au beau milieu de la scène. La baguette d'un des deux ossarueurs en main. Qu'il abattit violemment contre la tempe du ranger. L'étoile montante s'écroula sur la scène de pierre, inconscient.
La musique se stoppa sur une fausse note générale. Les musiciens fixaient André d'un œil mauvais. Alors qu'ils allaient sans doute lui sauter dessus, c'est l'arrogant qui fit le premier geste, toujours aussi vif.
Pourtant cette fois-ci, aussi rapide fut-il, le coup de poing qu'il s'apprêtait à asséner au flûtiste avait été avorté. Par Timmy. Bon sang, c'était quoi ces réflexes de folie que tout le monde avait ? Il y a encore une seconde, il était par terre à côté de Dakoy, et là il se tenait à côté d'André, posté bien droit comme s'il ne s'était même pas pressé. Mais il n'avait pas l'air calme pour autant.

"Ça suffit. Rappelle-le."

Les trois spectres avaient saisi leur chance pour se faire la malle. Ils étaient musiciens, pas guerriers ! Même à trois, les capacités de ces types les dépassaient, alors autant quitter cet endroit et aller partager leur talent à des gens qui comprenaient quelque chose à la musique, non mais ! C'est dommage, ils auraient bien recruter leur chanteur improvisé, il avait du charisme, ça leur aurait offert une bonne visibilité. Tant pis, ce n'est pas aujourd'hui qui les Purple Skulls gagnaient un membre.

Pendant ce temps, Dakoy avait déjà sauté sur la scène, à côté de Caël, fouillant son sac pour en sortir la trousse de secours. Note à lui-même : la mettre sur le dessus, quelque soit la situation. Ça lui évitera de perdre du temps, à l'avenir.
André avait suivi la mystérieuse consigne du surveillant, avec un air renfrogné. Il avait sorti une pokeball pour rappeler un de ses pokémons, caché par les flammes et la fumée qui erraient encore. Dakoy n'eut que le temps de voir le rayon rouge se rétracter, sans espoir d'identifier le mystérieux partenaire de l'élève de l'AES. De toute façon, il avait d'autre priorités.

"Je peux faire quelque chose ?"

Le médecin de Lina poliment, sans quitter son patient du regard. L'intention du gardien était louable, mais il imaginait mal ses immenses paluches être utile pour appliquer des soins.
Assez perdu de temps : la nuque n'était pas brisée. Son cœur battait. C'était déjà un soulagement. Par contre, la couleur rose de ses cheveux foncait à vu d'œil d'un côté de sa tête, et la sensation chaude et quelque peu visqueuse que ressentit le blond en appuyant sa main sur les cheveux de son ami lui confirmèrent qu'il avait tout de même du travail. C'était à lui de jouer. OK, les bandages, vite. Ouvre ta trousse. Est-ce que ça va aller ? Ils sont sur le côté, tu le sais parfaitement. Qu'est-ce qu'il va se passer, s'il s'en sort pas ? Arrête de trembler. Allez, déroule plus vite ! Il perd beaucoup de sang, non ? Maintiens sa tête, comme ça. Et tourne, le tout c'est d'arrêter le saignement. Dio a voulu le tuer ou quoi ? Coupe. Le bandage, mais aussi tes réflexions.

"Je peux rien faire d'autre pour l'instant. Il faudra examiner son cerveau en rentrant pour vérifier qu'il n'a pas subit de dégâts. Pour être franc, je sais même pas s'il se réveillera avant la fin de la mission, peut-être même de l'année. Je peux rien pronostiquer, là, maintenant."

Wolfgang posa une main plus lourde qu'un parpaing sur l'épaule du médecin. Il avait le regard sombre.

"Ne t'en fais, tu as fait ce qu'il fallait. Je le porterai jusqu'à ce qu'il se réveille."

Il prit le corps du rose endormi comme s'il devait tenir un bébé (la différence de taille renforçait clairement la comparaison) avant de se relever, sur le point de reprendre la route. La fumée s'était dissipée et le peu de végétations alentours avait empêché le feu de se propager. Mais visiblement, quelqu'un n'en avait toujours pas fini.

"Vous étiez pas censé le renvoyer chez lui, s'il faisait une nouvelle folie ?" se permit André, qui ne ratait pas une occasion de pouvoir causer du tort.

Mais il fallait le reconnaître, il avait raison. Selon toute logique, Wolfgang aurait dû demander à son Alakazam de téléporter Caël à la PC, ou au moins dans un hôpital. Mais il ne le voulait pas. En laissant André frapper son élève, il avait échoué dans sa missio' sacrée, et ça lui laissait un goût amer. Il devait se racheter, et pour ça, il assumait personnellement les conséquences de son incompetence. Ce stage ne lui était pas inutile finalement, il avait encore des choses à apprendre.
D'autant plus qu'il n'avait aucune envie de recevoir une leçon de la part de cet insolent. Il lui répondit sans prendre la peine de se retourner.

"Écoutez moi bien, André I. Dio. Je n'ai aucune raison suivre vos conseils, encore moins après ce que vous avez fait. A partir de maintenant, contentez-vous de nous suivre bien sagement. Et des qu'une envie vous passe par la tête, même si c'est juste pour aller au petit coin, vous devrez nous en demander l'autorisation, à Timmy ou à moi-même. Aucun écart ne sera toléré.

-Je ne vois pas bien ce que j'ai à craindre, venant de quelqu'un incapable d'appliquer ses propres menaces."

Cette fois-ci, Wolfgang fit volte-face. Et avec la masse que cela impliquait de bouger, le déplacement d'air se fit sentir dans toute la clairière rocheuse. Le gardien avait les muscles de la mâchoire et du cou entièrement contracté.

"Vous m'avez mal compris, jeune homme, il ne s'agit pas d'une menace."

Le géant s'avança vers l'élève, tenant toujours le ranger à peine visible entre les troncs qu'étaient ses bras. Sa présence écrasait André comme sa main aurait pu écraser du polystyrène. De l'extérieur, l'élève restait droit, mais on sentait qu'il n'était clairement pas aussi confiant qu'il voulait le faire croire, face à ce titan. Ce dernier reprit, clouant l'insolent sur place.

"C'est un ordre."

Il fit demi-tour, repartant vers la suite du périple sans attendre les autres. André espéra profiter du bruit que faisaient les pas du géant pour déglutir sans se faire remarquer, en vain.
Haji, qui était restée étonnement silencieuse jusque là, se permit d'une voix tremblante à l'attention de Dakoy, comme pour essayer de se détendre elle-même :

"Héhé... Il rigole pas, votre pion..."

Tu l'as dit bouffi.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
ROCK’N ROLL FOREVER ! La grosse masse  a foiré son coup, j’peux relancer un solo !
J’suis le plus grand rocker de cette planère, que  dis-je de cette galaxie ! L’univers n’est que la prochaine étape de ma tournée triomphale, je suis invincible, je suis…

*SBUNK*

Quoi ? Non...NONONONONONONON, T’EVANOUIS PAS , CRETIN ! C’est juste un coup de masse d’os capable de t’éclater le crâne, c’est rien du tout ! Reste éveillé, c’est un ordre, t’as pas le droit, j’allais avoir mon instant de gloire !
Cher public, il semble que nous allons devoir nous quitter...non, ne pleurez pas, je sais que ça vous brise le coeur, mais j’en ai rien à foutre, en fait. Car je ne vis que pour la musique et mes boys me vengeront !
Rideau sur la scène !

********************

Ooourgh...Lucki, t’aurais pu y aller plus doucement, j’ai l’impression que t’a passé trois jours à me balancer des Fortes-paumes dans la tronche. Et en plus, ça balance dans tous les sens...j’suis de retour sur le bateau ?
Ouvrir les yeux est trop difficile, donc j’vais contenter de me laisser aller, je pense. Et puis de toute façon, pourquoi est-ce que je me…

*Sniff*

De la bouffe.
Ça sent la bouffe.
Ragoût aux épices avec une pointe de saucisse au couteau.

‘’A table !’’


C’est sorti tout seul. mais plus que les regards intrigués des quatre personnes présentes, c’est bien le décor dans lequel je me réveille, qui m’interpelle : envolé les hautes parois de pierres, nous nous trouvons à présent au bas d’un passage forestier, à la lisière d’une sorte de barrière naturelle constituée de buissons et de lierres grimpants. Eparpillés alentours, les membres de notre expédition se sont installés pour un rapide casse-dalle, au vu de la petite marmite rétractable, qui se trouve sur un réchaud. Agenouillé à ses cotés, Wolfgang semble mitonner un ragoût du tonerre, mais interrompt sa préparation ppour se précipiter vers moi...avant de m’examiner, sans aucune délicatesse.
Après, j’dois avouer que ça m’élance pas mal au niveau du crâne (Pas grave, c’est le cerveau, t’en a pas besoin /sbaf).

‘’Joy, vous êtes réveillé ! Ne bougez pas, mon garçon, vous avez subi un sacré choc !’’

‘’Qu’est-ce que...Les Ossatueurs, où ils sont passés ?’’

‘’Nous en sommes loin, à présent. Cela fait bien trois bonnes heures que vous avez perdu connaissance. De quoi vous rappelez-vous ?’’

‘’J’me souviens juste de la musique. Et d’un grand choc et puis, c’est le trou noir…’’

Quoi, pourquoi est-ce qu’il sourit comme ça, l’autre crétin blond ? Une fois son examen terminé, Wolfgang se contente de me tapoter l’épaule, avant de m’enjoindre à me rapprocher de Dakoy : apparemment, c’est à lui que je dois mon bandage, j’avais zappé qu’il était médecin. Haji est assise juste à côté de lui et fait déjà un sort à sa...quatrième assiette. j’ai du retard à rattraper, on dirait.
Tandis que Wolfgang et Timmy échangent sur la suite des opérations, je me glisse aux côtés des deux, tout en saisissant l’assiette que le jeune garçon me tend. Aaaaah, ça fait du bien !
par contre, au vu des regards que me jette Haji, va falloir expliciter un peu les choses : on dirait qu’elle s’attends à ce que je me jette sur elle à tout moment...mais qu’est-ce que j’ai fabriqué, pendant ce ‘’petit’’ incident ?!

‘’Juste au cas où...Y’a plus de risques hein.’’

‘’Ouais, ouais. Tu dis ça et puis…*crack* tu vas encore me proposer des trucs bizarres à base de spaghettis’’

Ok, j’ai VRAIMENT besoin d’infos, là.

‘’Non, j’veux dire...C’est bon, j’suis revenu. Je sais même pas ce que j’vous ai fait tout à l’heure, mais vu la tronche que tu tires, j’me doute que ça devait être un peu bizarre.’’

‘’Sans déconner ?’’

‘’J’y peux pas grand chose, c’est…*inspire* J’ai la phobie des types Spectres.’’

‘’Tss’’

On ignore le reniflement méprisant d’Andréa et on se focalise sur Dakoy et Haji, merci. Tout en engloutissant le reste de mon assiette, je reprends tranquillement. Un peu plus loin, Lucki achève de finir sa propre part, pour se lever ensuite et venir dans ma direction. Je me suis à peine tourné vers Haji que son Pandarbare commence à grogner...M’atomise pas tout de suite, toi, c’est important !

‘’Quand y’en a trop je...court-circuite, en fait. D’habitude, ça me fait tomber dans les vapes, mais quand c’est trop intense, c’est comme si je passais sur pilotage automatique. Toute les idées qui passent, ça s’exécute et dans ces moments-là, j’vous avoue que je me souviens de rien après coup. Alors quoi que j’ai fait, je tiens à m’excuser...vraiment.’’

‘’Hmpf. T’en penses quoi, Dakoy ?’’

Que manifestement, il ne m’en veut pas. Ce qui est déjà un sacré bon point et *SBUNK*...Lucki, t’étais VRAIMENT forcé de faire ça ?!
Tout en me frottant le crâne (j’suis blessé et convalescent, la Forte-Paume dans la tête, j’suis sûr que c’est pas recommandé), je tente de calmer le Lucario : niveau aura, il oscille entre l’amusement et l’agacement, comment je suis censé gérer ça ? Tandis que le Pandarbare semble très tenté par l’idée de l’imiter, Wolfgang se redresse brusquement, les mains en porte-voix.

‘’Tout le monde, on repart ! Timmy et moi avons fini de préparer notre itinéraire, aussi, allons-nous nous mettre en route sans tarder !
Dakoy et Timmy passeront devant,, suivi de Cael et Haji. je fermerai la marche, accompagné d’André.’’


‘’Je…’’

‘’ME SUIS-JE BIEN FAIT COMPRENDRE ?’’

Même s’il sourit à pleine dents, l’air de Wolfgang s’apparente davantage à un sourire de Sharpedo affamé, qu’à un air amical. Dompté par le gardien musculeux, le jeune garçon ne peut qu’acquiescer en grommelant, avant de nous emboîter le pas. Tout en avançant, Timmy se retourne brièvement pour s’assurer de notre propre vitesse, avant de continuer ses explications.

‘’D’après nos estimations, nous devrions bientôt atteindre une zone marécageuse. Un chemin a été délimitée pour nous permettre de la traverser, aussi, j’ose espérer qu’aucun d’entre vous n’aura l’idée saugrenue de s’en écarter. Pour quelques raisons que ce soit, défi stupide compris, est-ce clair ?’’

Son regard s’attarde brièvement sur Haji et moi-même, et nous ne pouvons que détourner le regard d’un air innocent. Pourtant, lorsque la jeune fille se focalise sur le chemin, je capte le clin d’oeil qu’elle m’adresse...Au moins, elle ne va pas cesser de m’adresser la parole jusqu’à la fin de la journée, c’est déjà un bon point.
Alors que nos pas commencent à s’enfoncer davantage dans un sol de plus en plus meuble, je sens les perceptions de Lucki s’intensifier : il y a quelque chose devant nous qui ne lui plait pas et je crois comprendre pourquoi. Rien qu’à la tronche de son aura, on dirait qu’il navigue dans un bol de mélasse et de flou...Ah.

‘’Nous y sommes’’

Ouais, je confirme l’impression : une vaste étendue marécageuse, parsemée de roseaux et de souches moisies, uniquement traversé par une sorte de petit chemin minuscule en terre meuble. Si petit d’ailleurs, que nous ne pourrons probablement pas marcher à deux de front, c’est...génial.

‘’Hmm...Wolfgang, qu’en penses-tu ?’’

‘’Que nous n’avons pas le choix. Prends la tête, je fermerais la marche. Et vous tous, faites attention.’’

Ça va mal finir : le sol spongieux s’enfonce à moitié à chacun de nos pas et les plaintes d’Haji commencent à rythmer notre progression, pas à pas. Il suffit de positionner son pied de quelques centimètres trop à droite ou à gauche du chemin, pour sentir la terre se dérober sous notre poids. Et vu la profondeur de ce qui nous entoure, à la moindre chute, autant s’élancer pour un bain gratuit .

‘’Halte.’’

Je manque de rentrer dans Dakoy à l’appel de Timmy et en me d&vissant le cou, parviens à apercevoir ce qui a provoqué le trouble de notre guide : complétement submergé, le chemin semble avoir disparu sur deux bons mètres, avant de resurgir des profondeurs du marais.

‘’Un trou d’eau. Il va falloir sauter. Haji, Cael, rappelez vos Pokémons dans leurs Pokéballs, nous ne pouvons…*soupir* Très bien, très bien.’’

A la seule mention de sa Pokéball, Lucki n’a pas perdu de temps pour prendre son élan, poser ses pattes sur le dos de Wolfgang comme tremplin et  exécuter une vrille parfaite au-dessus de nos têtes pouratterir, les deux pattes en avant, de l’autre côté de l’obstacle. Un acte que tente d’imiter Alabaster, avant qu’une Haji en panique ne l'absorbe d’un rayon rouge luminescent !

‘’Bon réflexe.’’

‘’Quel andouille...C’est une grosse patate et lui, il veut jouer les danseuse étoiles. Bon, Timmy…’’

‘’...’’

‘’Pardon, ‘’Monsieur’’, qu’est-ce qu’on fait ?’’

‘’Je passe en premier. Je vous réceptionne après votre saut pour limiter les risques. Noisette, prête ?’’

‘’Deeenne !’’

Après une profonde inspiration, Timmy s’élance en avant...plutôt souple, le bougre, il a bondit sans aucun élan, pour atterir droit comme un piquet, bras tendu, pile au bord du chemin qui nous fait face. Après s’être étiré, il se positionne comme un Quatermac, bras tendu, prêt à réceptionner Dakoy. Bonne chance amigo, tu nous ouvres le chemin.

‘’Quand tu veux, Dakoy.’’

Alors que le Voltali se prépare à sauter, une impression bizarre vient m’envahir. C’est comme une sorte de frisson tout le long de la nuque, suivi d’une sorte de pression derrière le crâne. Et en me retournant, en quête de son origine, je croise le regard d’André...qui serait sans doute anodin, sans le large sourire qui illumine ses traits. Et son aura est juste...satisfaite. Satisfaite et malveillante.
Dakoy a déjà pris un pas d’élan et se lance en avant, son Riolu sur les talons...C’est normal qu’ils aient l’air si maladroits, vu d’ici ?!

‘’Dakoy, Daya, attention !’’
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
La suite de la descente s'était faite sans encombre. Le silence régnait, après une scène pareille. Même Haji avait troqué ses remarques impétueuses contre un mutisme qui trahissait sa réflexion et sa mine de rebelle attachante contre de l'inquiétude aucunement masquée et des regards réguliers vers le dos de Wolfgang, quelques pas devant elle, comme si le ranger allait brusquement s'échapper de son étreinte tel un Magicarpe pour à nouveau semer le chaos.

Le grand gardien ne s'arrêta qu'à l'orée d'une espèce de champ marécageux, proposant au groupe de se reposer le temps d'un repas. Très bonne idée. L'ambiance était pas au beau fixe, mais un très bon dessert maison pouvait très bien ramener l'ambiance au beau fixe !
Ou alors, ça ramène les ranger à la raison. C'était aussi ça de pris. Au moins sa perte de connaissance n'avait pas entraîné une perte d'appétit... Après le topo express de Wolfgang, il ne se fait pas prier pour se servir une assiette puis rejoindre Dakoy et Haji. Cette dernière ne se fit pas prier pour lui partager ses angoisses, d'ailleurs.

La phobie des spectres, hein ? Pour le coup ça semblait presque plus cohérent que de ne pas avoir la phobie des spectres, en fait. Dakoy ne put s'empêcher de récapituler intérieurement les types des membres composant son équipe.

...

Non, c'est clean ! Il pouvait se battre avec n'importe lequel de ses pokémons devant son ami sans craindre une réaction désastreuse. Cela faisait déjà une pression de moins. Haji semblait cependant y être très soumise, elle.

"Hmpf. T’en penses quoi, Dakoy ?

-C'est une phobie, il a pas à se justifier et ce serait immature de lui en vouloir. Surtout que c'est lui qui en a le plus souffert, au final" répondit le médecin en haussant les épaules.
Les pathologies mentales, il avait eu l'occasion de lire un paquet de trucs dessus malgré la nouveauté de sa formation. Créer un sentiment de culpabilité chez le patient était l'erreur la plus facile à commettre, pas besoin d'être un génie pour le comprendre.

Après un modeste, mais copieux et goûtu repas, les six reprennent la marche, s'engageant cette fois en terrain... Boueux. Ouais, c'était le bon mot. Spongieux, peut-être ? Peu importe. Ça faisait splotch. Les splotchs s'enchaînaient donc, le groupe répartis deux par deux comme une mini-classe de primaire en sortie. Avec un zeste de danger.
Les consignes changèrent alors que le chemin se fit plus étroit. Allez, à la queue leuleu maintenant. De toute façon, celui qui s'y serait opposé n'aurait pu que finir cosplayé en Tadmorv chromatique marron.
Autant le début de l'île faisait presque destination de vacances, avec la plage, les falaises et tout... Mais ce décor-ci était jute moche, déprimant. Dakoy était pas spécialement du genre à râler dès qu'il s'agissait de se salir, mais là, trop de risques de finir avec une chemise sale. Et bien sûr, le destin est joueur...
Le surveillant AES stoppe sa marche, et la position de deuxième de file permet à Dakoy d'en constater aisément la raison. Génial, leur chemin venait de passer de une place de large à zéro. Sur une distance supérieure à un pas, bien sûr, sinon c'est pas drôle...
Évidemment, qu'il va falloir sauter. Si seulement Natah pouvait le porter, le médecin n'aurait pas hésité une seconde... Visiblement, l'obstacle ne dérange aucunement Lucki, qui atteignit l'autre côté dans une prestation d'acrobate. Forcément Daya a admiré la scène comme un gamin aurait regardé une vidéo de son héros préféré en pleine action. Timmy emboîta joliment le pas du Lucario, pour ensuite se préparer à réceptionner les suivants. Le blond se tourna vers Cael et Haji comme s'il apprêtait à se jeter d'une falaise. Et ils leur rendirent le même regard, comme s'il s'apprêtait à se jeter d'une falaise. Pour la science. Le médecin ne leur en voulait pas pour autant, il aurait sans doute réagi comme eux s'il était en fin de queue. Allez... "Je m'en vais le premier vous préparer la place." (Celui qui sait d'où ça vient, je lui offre un sandwich)

Dakoy et son starter inspirent et acquiescent mutuellement, signe qu'ils sont prêts. Un peu réticents, mais prêts. Les deux s'élancent, prenant une impulsion à la limite de leur sentier de fortune, ce qui aurait bien pu leur valoir une bonne glissade suivi d'un plongeon dans la boue.

"Dakoy, Daya, attention !"

L'avertissement du ranger n'aura pour seule conséquence que de renforcer l'aspect dramatique de ce qui se passait sous vos yeux. Enfin dans votre esprit, mais je vous fais confiance pour imaginer la scène. Pas d’embuscade, ou d'attaque surprise de pokémon. Juste une impulsion maladroite. Étrangement maladroite. Je vous laisse une seconde pour visualiser le tout au ralenti... La main de Cael tendue vers Dakoy dans un geste de désespoir, avec, pour les lecteurs les plus mélodramatiques, une éventuelle larme qui s'envole alors qu'il hurle « NOOOOOON ». Les yeux ronds d'Haji, sur le point d'exploser de rire malgré elle, imaginant déjà le résultat. Timmy, qui se penche un peu en avant par réflexe, bien qu'il sache que cela ne sauvera aucun des deux plongeurs du triste sort qui les attend. Wolfgang et sa moustache, qui ne peuvent qu'admettre qu'ils n'auront pas le temps de réagir. Décidément, c'était pas leur journée. Et aussi André, qui n'en perd pas une miette, le visage affublé de son sourire le plus fier. Et aussi celui qui l'accompagne, son T... Oh, pardon, ça il faut pas en parler tout de suite.Tâchons de faire tenir le suspens encore un peu plus longtemps...  De toute façon, le dresseur fourbe le rappelle. Après tout, il ne doit surtout pas se faire remarquer. Et bien sûr, Dakoy et Daya, voyant leur destin se rapprocher dangereusement de leur visage. Oh, mais quel est ce réflexe ? Ni une ni deux, le dresseur a accepté son sort. D'un mouvement incroyablement précis dans une telle panade, il sort un morceau de plastique bleu ciel de sa poche, et l'ouvre en écartant ses mains. C'est... son bonnet de bain ! Il l'enfile d'un seul geste, et avec une telle maîtrise qu'aucun cheveu n'en sort, aussi improbable que cela puisse paraître. Et juste avant de toucher la surface de terre liquide, il entoure Daya en passant son bras autour de la taille du Riolu, puis le serre contre son buste.

Et Splotch.

Gros splotch, même.

Ils réapparurent tous les deux après de longues secondes, sales mais indemnes. D'ailleurs, ils étaient un peu plus de deux en fait. Chacun était coiffé d'un adorable Sancoki. Heureusement, le bonnet de bain rendait l'expérience moins dérangeante pour le dresseur, même s'il avait en prime un troisième pokémon aqualimace accroché quant à lui à son épaule. D'un air dégoûté, il se rapprocha de Timmy qu'il l'aida à se hisser sur le peu de sol dont ils disposaient. Pendant ce temps, Haji ne s'était pas privé pour rire à gorge déployée du pauvre blond...
Quant à l'autre blond, celui de l'AES, il avait beau avoir été discret dans sa démarche, son expression puait le type fier de sa connerie à des kilomètres, aussi le duo de surveillant ne furent pas gênés de la présence des autres pour le prendre entre quatre yeux. Ouais, seulement quatre, et pas six. Parce que clairement, quelques mètres devant lui se trouvait le soldat des forces spéciales avec son Famas en guise de regard, et juste derrière, les yeux-fusils à pompe de Wolfgang l'avait également en ligne de mire. Donc ses propres yeux, ils comptaient même pas.

"Putain, je suis sûr que si j'avais posé le pied à peine cinq centimètres plus loin du bord j'aurai pas glissé ! Du coup je vous préviens, faîtes gaffe à pas prendre appui trop tard ."

Il ne trompait personne. Tout le monde avait vu qu'il n'avait pas glissé, que c'était autre chose. Les surveillants fixèrent Dakoy une seconde, l'air intrigué. Celui-ci hocha discrètement la tête. Wolfgang et Timmy échangèrent un regard, avant de simplement expirer le souffle qu'ils avaient préparés pour annihiler André de leurs voix. Après tout, il n'y avait pas eu de blessés cette fois-ci, pas besoin de s'atteler à une exécution publique.

"On continue. Joy, tu te sens en état ?"

C'était sûrement pas sa journée la plus facile non plus, mais en tant que ranger il devait avoir vu pire. Il n'eut donc pas de mal à rejoindre son starter de l'autre côté d'un bond souple, et qui plus est impressionnant pour sa taille. Puis vint le tour d'Haji, déterminée à réussir son coup. Ce qu'elle fit. André, pour une fois, n'eut recours à aucun tour de passe-passe. Il profita tout de même de l'instant où il était en l'air pour adresser un regard condescendant aux autres, ravi que la hauteur fournie par son saut le rende plus grand qu'eux tous. Il ne restait plus que Wolfgang, donc la traversée ressembla plus à un grand pas qu'à un saut. Sa chaussure (Botte ? Ranger ? Peu importe. "Gigantesque morceau de cuir enrobant son tout aussi gigantesque pied") s'enfonça dans le sol d'un bon décimètre à sa réception.

Dakoy avait profité du répit qu'il venait d'avoir pour entamer sa réflexion. Sa réflexion qu'il espérait faire aboutir à un moyen de rabattre le caquet d'André. Loin de lui l'idée de simples représailles, ce n'était pas son genre. S'il avait voulu le voir souffrir, il aurait juste laissé leurs encadrants l'incendier à propos de ce qu'il venait de faire. Mais cela ne lui aurait pas convenu. Parce que même si ces foudres qu'il aurait subis étaient dues à l'incident avec Cael, celui-ci était clos. Cela aurait donc était... imparfait. Si le médecin comptait un jour pouvoir aider les autres dans des situations désespérées, il devait stoppait André au sommet de son art, lorsque celui-ci serait convaincu d'avoir gagné. Et d'avoir gagné beaucoup. Et surtout, il devait comprendre comment marchaient ses coups fourrés. Visiblement, Timmy avait compris quelque chose pendant la scène avec les Ossatueurs. Mais hors de question de lui demander un indice. Il l'avait déjà, de toute façon : le pokémon mystère. Dakoy devait découvrir de qui il s'agissait, et comment il... semait tout ce chaos. Et c'est seulement une fois qu'il aurait tout en main, qu'il pourrait faire tomber André sans risque. Oui, l'élève de l'AES allait lui servir d'échauffement. Un échauffement dans sa vocation de répandre le bien.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2578
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2578
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
*Splotch*

En un sens, il n’y a pas mort d’homme. C’est juste de la boue mais y’a un truc qui colle pas (sauf la face à Dakoy et le Sancoki sur sa tête) : vu l’amplitude et la carrure du Voltali, il aurait milel fois dû atterrir pile devant nous, après un tel saut. Alors quelqu’un peut m’expliquer ce qui vient de se passer et pourquoi il a décidé de prendre un bain de boue ?
‘’On continue. Joy, tu te sens en état ?"

‘’Hmm..Ah, pardon. Pas de problème, admirez l’expert !’’

Deux pas d’élan, on inspire et on s ‘envole ! Avec même la petite révérence à l’arrivée, juste pour le style (qui, si elle arrache un sourire à Haji, provoque un nouveau soupir de la part de mon starter...Rabat-joie, va). Le temps e de m’écarter et les deux élèves de l’AES s'exécutent également.
Quand à Wolfgang…

*CHTUNG*

‘’Bon, plus de peur que de mal. Messieurs-dames, en route !’’

Lucki n’a pas vraiment attendu l’ordre de Wolfgang pour repartir d’une série de bons puissants et j’ai presque l’impression, alors que nous approchons des abords extérieurs du marais, que le type Combat en profite même pour nous narguer...Désolé amigo, on a pas tous la chance de pouvoir faire des bonds de plusieurs mètres dans ce bourbier !
En revanche, ce que me relaie le Lucario, alors que le sol recommence enfin à devenir plus sec et stable, est un peu...inattendu. Notre petit groupe débouche sur une sorte de plateau aux herbes rasantes, qui s’évase en direction de la mer. Plusieurs amoncellements rocheux  parsèment les lieux, nous forçant à zigzaguer jusqu'aux abords de la falaise. Surplombant une sorte de plage, l’éperon rocheux s’avance suffisamment pour que nous puissions jeter un coup d’oeil en contrebas : un petit débarcadère et une sorte de camp de base semblent nous attendre.
Le temps de me décoincer les épaules (ok, j’vois trouble avec ce simpel geste mais ça compte pas), et attendez de voir, c’est parti pour une revanche avec Haji !

‘’On repart pour un peu d’escalade, du coup ?

‘’Sur une paroi à pic d’une trentaine de mètres de hauteur et sans équipement spécialisé ? D’où est-ce que tu peux tenir une idée pareille ? Ce serait inconscient de tenter une descente de la sorte!’’

‘’...C’est vrai, totalement inconscient. Aucune personne sensée n’aurait une telle idée, ah, ah...ah.’’

‘’Il a parfaitement raison. Et si vous pouviez reculer un peu, Joy, cela m’éviterait d’avoir à vous tenir à l’oeil de la sorte !’’

Tant pis pour toi, Lucki. Et non, je t’interdis de sauter quand même, tu l’as entendu !

‘’Hm. Si je ne m’abuse, la carte mentionnait...Ah merci Wolfgang. Si tu veux bien te donner la peine.’’

Avec un grognement digne d’un Ursaring, le musculeux gardien s’approche de l’un des ’amoncellement de rochers, en apparence strictement identique aux autres. Puis, sans préavis, il se saisit de sa roche centrale pour l’en extraire violemment, avant de la déposer au sol avec une délicatesse telle, que je m’attends à tout instant à ce que l’éperon rocheux se fissure et nous précipite en contrebas (c’est une méthode de descente comme une autre).
Néanmoins, au vu du boyau obscur qu”’il vient de réveiller, j’imagine que leur plan est tout autre : pourvu de marches taillés qui s’enfonce littéralement dans les profondeurs de la falaise, la luminosité à  l’extérieur diminue de plus en plus, tandis que nous y pénétrons deux par deux.
Au bout d’une longue descente, les marches cèdent la place à un sol beaucoup plus inégal : alentours, les environs ont tout l’air d’être composé d’une succession de cavernes, uniquement aménagés par le moyen de longs couloirs. Vu la façon dont Lucki pivote sur lui-même tous les cinq pas, je dirais que ces souterrains s’enfoncent sous toute la surface de l’île et forme un véritable gruyère (Miam). Et puis, il y  a autre chose : je sais pas ce que c’est mais ça bouge et n’est bien loin de notre position...Et ça le titille d’aller lui mettre une raclée.
Ce qui explique sans doute qu’il manque de rentrer dans Timmy, lorsque ce dernier s’arrête brusquement, avant de braquer sa lampe de poche dans notre direction.

‘’À partir de maintenant, plus un mot. La sortie n’est plus très loin, mais si je m’en tiens aux notes qui nous ont été fournies, il reste un dernier obstacle à franchir.’’

Déployant une sorte de carte qu’il éclaire tant bien que mal, le surveillant se retrouve pratiquement aplati par les quatre personnes qui tentent de se pencher simultanément sur le document. De son coté, André se contente d’un reniflement méprisant, avant de s'adosser à  une paroi proche.

‘’D’après nos instructions, ces grottes sont le repaire d’un groupe de…’’

Pitié, que ça ne soit pas des ténéfix, j’ai déjà donné !

‘’...Fermites, particulièrement territoriaux. heureusement, nous sommes formés pour ce genre de cas, il ne devrait donc pas y avoir de problème. Wolfgang ?’’

‘’Absolument aucun. Contentez vous de suivre la consigne numéro 218 dans ma liste de ce matin et tout ira bien !’’

‘’...’’

‘’...’’

Ça me rassure qu’on ai le même regard avec Haji, pour le coup. Devant nos airs dépités, Wolfgang s’interrompt un instant, avant d’échanger un regard fataliste avec Timmy. Ce dernier rajuste ces lunettes, puis reprend d’une voix plus sèche.

‘’En cas de traversée d’un territoire contenant des Pokémons agressifs, les élèves sont priés d’avancer, sans essayer de combattre ou d’intervenir. C’est à leurs surveillants de veiller à ce qu’ils parviennent à bon port, sans encombre’’.
Dans ce cas précis, nous allons compter sur l’effet de surprise : les Fermites n’attaquent pas à vue mais jaugent leurs proies, avant de les agresser. Si nous traversons leur caverne sans interagir avec l’un d’entre eux et que nous ne nous attardons pas, le temps qu’ils déterminent que nous sommes des proies ou des dangers pour leur colonie, nous serons déjà loin.’’


‘’Entendu ? Pas d’actions héroïques ou d’initiatives. Un passage éclair, en somme. Avancez, droit devant vous, sans vous retourner et tout se passera bien !’’

Mouais. À tout hasard, je vais quand même armer mon Capstick, hein...juste au cas où.

*******************

Si je dois y rester, autant que la Fédération ai mon rapport. Ok, alors, je résume : une grosse caverne circulaire, des stalagmites partout, une pente douce  de part et d'autres des lieux...et face à nous, une ouverture qui baigne dans la lumière du jour, juste assez grande pour que Wolfgang puisse s’y introduire.
Et entre nous et ce sésame...Des Fermites.
Genre partout.
Rien que dans mon champ de vision, je dirais qu’il y en a au moins vingt qui grouillent aux abords de la caverne, mais vu le bruit qui émane des parois, ils pourraient tout aussi bien être une centaine.

‘’Prêt ?’’

Un regard à Haji, un autre à Dakoy. Et surtout, un à Lucki pour qu’il oublie tout de suite l’impulsion que je sens monter en lui ! On a dit ‘’Passage éclair’’ pas  ‘’FIGHT ME’’ !

‘’Quand tu veux.’’

‘’Très bien..Go !’’

Au pas de course, Timmy s’élance, rapidement suivi de notre petit groupe afin de traverser la caverne en son centre : pris de court par la soudaine intrusion de six humains dans leur domaine, les types Aciers s’immobilisent en faisant claquer leurs mandibules, indécis sur la conduite à suivre. En moins de vingt secondes, nous avons déjà parcouru la moitié du chemin, sans que l’un d’entre eux ai pu faire le moindre mouvement belliqueux.
Enfin...presque tous.

‘’Qu’est-ce que...Wolfgang !’’

C’est pas normal. Lorsque nous avons commencé à courir, le surveillant était juste  derrière moi, fermant la marche pour notre groupe. Mais à présent,  il n’a pas encore parcouru plus d’un quart du trajet et semble peiner de plus en plus à avancer.
Ses mouvements sont bien moins souples, presque laborieux et lorsqu’un Fermite s’approche subitement dans sa direction, il réagit même avec un temps de retard !
Et s’il semble pris de court, Timmy se révèle bien plus rapide que nous : du bout de son bras tendu, une petite masse orangée et fulgurante, s’envole littéralement d’un bond pour venir libérer un Coupd’jus surpuissant sur le Fermite  le plus proche de son collègue ! Noisette s’attelle ensuite à esquiver le coup de mandibules de l’un de ses congénères, tout en libérant de nouvelles décharges crépitantes sur les assaillants les plus proches.
Le problème, c’est que ce simple délai semble suffire pour que le reste des types Acier prenne une décision…à savoir que nous avons l’air particulièrement délicieux !

‘’Ok Lucki, tu peux te lâcher...Et maintenant, ce serait parfait !'’

Désolé pour Timmy et ses consignes, mais là, on est deux à vouloir leur faire leur fête ! L’aura du Lucario explose alors alentours, juste avant qu’il ne libère deux Aurasphères de ses pattes. Lancés comme des boules de bowling, les sphères incandescentes viennent exploser au beau milieu du tas de Fermites le plus proche, les empêchant d’approcher de notre gardien. Dans le même temps, un disque de capture part en fusant, avant d’illuminer l’un des Pokémons présents...qui semble subitement se dire que forer un tunnel est la meilleure chose à faire, en ce moment précis.
Au même moment, Wolfgang semble subitement beaucoup plus rapide et après avoir saisi Noisette entre ses grosses paluches, commencent à se frayer un passage dans les types Aciers à grands renforts de coups de pointure 54 ! Est-ce qu’il existe un seul truc capable de servir de mur, face à ce type ?

‘’AH !’’

‘’Haj !...Ok, oublie ça.’’

‘’Tu me prends pour qui, Rosie ?! J’te préviens, on va devoir régler ça !’’

‘’J’suis un peu occupé pour le moment ! Lucki, ta gauche !’’

Pendant une seconde, j’ai cru qu’elle avait besoin d’aide, mais c’est plutôt le Fermite suicidaire, qui a osé la surprendre par derrière, qu’il faut plaindre : pris dans la poigne puissante d’Alabaster, il ne peut que se tortiller, avant que le Pandarbare ne lui retapisse la tête contre le mur le plus proche, pour ensuite le balancer au loin, d’un geste grossier.
Wolfgang n’a plus que quelques mètres à parcourir pour nous rejoindre et les efforts de Noisette, Alabaster et Lucki semble suffire pour doucher temporairement les ardeurs de la horde de Fermites, qui commencent à sortir des murs. Derrière nous, j’entends bien quelques bruits de combats également mais pour le moment, va falloir espérer que Dakoy et André parviennent à arrêter les rares Pokémons qui tenteraient de nous prendre à revers !
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
La sortie n'était plus si loin maintenant. Il leur suffisait de courir à peine quelques secondes de plus pour sortir de ce guêpier, ou plutôt de cette fourmilière. Les autres n'étaient pas trop loin derrière, mais c'était bien André et Dakoy qui étaient en tête. Parfait, ce serait l'occasion de mettre certaines choses au clair. Mais déjà, il devait faire face aux quelques Fermites qui avaient eu l'intelligence de leur couper la route en se postant juste à la limite de la caverne. A l'échelle du reste, ce n'était pas tant que ça, mais elles devaient quand même être une dizaine, peut-être un peu plus. Pas le temps de compter exactement. Dakoy saisit une de ses pokéballs à sa ceinture. Akaal en sortit, et sentit rapidement la menace alentour malgré sa cécité.

"Crame tous les insectes devant, pas besoin de faire dans le détail !" hurla le dresseur qui n'avait même pas cessé de courir.

La Tritox n'hésita pas. Elle cracha successivement trois Rebondifeu en cône devant elle (Rathalos style, baby !), semant le désordre au sein du barrage. Dakoy se baissa pour attraper son pokémon à bout de bras en passant à côté, et la tête de peloton put sortir en passant entre les Fermites trop occupées à fuir le feu malicieux qui les assailait pour avoir l'occasion d'attaquer leurs proies.
Le médecin sortit donc le premier, laissant son amie sauter au sol à peine furent-ils sous les rayons du soleil.

"Si t'en entends d'autres arriver, recommence. Je reviens."

En réalité, il ne comptait pas bouger. Il avait simplement un détail à régler. André passa l'embouchure tandis que Dakoy sortait son Elektek. Le dresseur de l'AES dépassa son homologue de PC sans réfléchir à la raison pour laquelle il s'était retourné. Sans doute comptait-il aider ceux encore à l'intérieur, devait penser André. Ce fut son erreur. Sa deuxième, pour être exacte. Quelle était la première, me demandez-vous ? C'était la raison pour laquelle Dakoy avait invoqué Krodh : dans la panique, André avait oublié de rappeler son Pokémon qu'il avait sortit pour "épicer" (entendez par là "rajouter des épices mais aussi de l'epicness") une fois de plus leur journée. Dommage pour lui, car la lumière d'un soleil presque couchant qui inonda le Tutafeh lorsqu'il surgit de la grotte fut accompagnée d'un brutal Poing-Eclair de la part de l'Elektek.

Le Pokémon Âme tournicota en lévitant sous l'impact, pendant qu'André se retournait pour comprendre ce qu'il venait de se passer. Il serra les dents un instant avant d'afficher un rictus empli d'orgueil.

"T'es sûr que tu veux jouer à ça ?

- C'est sans doute la seule et meilleure occasion que j'aurai rétorqua Dakoy.

- Sûrement. Mais tu vas quand même t'en mordre les doigts. Zawarudo, à toi ! Utilise Ball'Ombre !

- Krodh, Boule Elek !"

Le Tutafeh s'éleva légèrement en faisant un tour sur lui-même avant d'emmagasiner l'énergie spectrale, tandis que l'Elektek décrivait un rond devant lui avec ses poings façon Tektonik pour accumuler de l'électricité. Les autres participants de la mission sortirent de la grotte au moment où les deux Pokémons allaient lancer leur attaque.
La tension était à son comble. Mais le résultat ne fut pas celui escompté. En un battement de cil, l'attaque que Krodh était sur le point de lancer fut annulé alors que celui-ci semblait avoir pris un coup en pleine figure. Et juste à côté de lui, André tombait au sol, paralysé. Encore une fois, tout le monde aurait juré qu'il était aux côté de son propre pokémon un instant plus tôt. Ce dernier lança d'ailleurs sa Ball'Ombre qui frappa le pauvre Krodh de plein fouet. Le pokémon electrik tomba au sol à côté d'André, qui ne bougeait toujours pas.

"Je peux savoir ce qu'il se passe, ici ? vociféra Wolfgang alors que Dakoy se précipitait déjà à côté de son pokémon pour utiliser une super potion.

- J'ai la preuve que ce dresseur emploie des moyens déloyaux afin d'arriver à ses fins, quelles qu'elles soient. répondit le médecin avant de soupirer de soulagement en voyant Krodh rouvrir les yeux. J'ignore exactement comment il s'y prend, mais sa paralysie démontre une chose : il a eu un contact physique avec mon Elektek, qui a le talent Statik. C'est pour ça que celui-ci n'a pas pu lancer son attaque, vous l'avez bien vu.

-Il utilise la capacité Distorsion l'interrompit le surveillant de l'AES pour éclairer Dakoy mais aussi les autres qui, admettons-le, étaient complètement perdus. Son Tutafeh l'utilise dès qu'il sort, et comme André et le seul à le savoir, il n'a qu'à se mouvoir très lentement pour se déplacer à toute berzingue, tandis que nous, on s'empêtre sans comprendre pourquoi."

Quelques "Aaaahhh !" de compréhension ponctuèrent sa phrase.

"Bon. Assez perdu de temps, on se remet en route. Wolfgang, je te laisse l'honneur de traîner ce "pauvre" André ?

- On est d'accord qu'il peut entendre, même paralysé ?

- Bien sûr !" affirma Timmy avec un grand sourire.

Dakoy rappela Krodh ainsi qu'Akaal, qui s'était perchée sur le dessus de la sortie de la caverne dans l'espoir de brûler par surprise quelques gêneurs de plus. Tout le monde se mit en marche, et le peu de distance restante qui les séparait du camp d'arrivée fut animée par la pluie de sermons du chauve sur André qui ne pouvait que subir son châtiment et encaisser les coups des cailloux que prenait son fessier pendant que le surveillant le traînait derrière lui.
Arrivés au camp, un homme se tenait seul sur une chaise, profitant des derniers rayons de soleil en sirotant dans une tasse. Il avait des yeux bleus azur perçant et des cheveux bruns raides mi-longs. Une lourde veste blanche à pois noirs et à l'imposante fermeture éclair dorée reposait sur ses épaules. Il sirota une dernière gorgée avant de poser sa tasse sur la table de camping juste à côté, avant de se lever et de toiser un à un les membres du groupe.
 
"Bien. Vous êtes tous en vie. Comme on pouvait s'y attendre de la part d'un duo de votre envergure. Pas besoin de me faire un rapport, mes collègues vont ont suivi tout au cours de la journée. Il tourna ensuite son regard vers André et laissa apparaître un sourire qui ne faisait qu'accentuer son charme. J'ai hâte de voir ce qui vous a motivé à prendre des mesures aussi... rustres. Mais vous devez être fatigués. Montez dans le bateau, je vous reconduis sur Adala.

- Vous laissez le camp comme ça ?" demanda curieusement la brune.

Celui qui n'avait même pas eu besoin de se présenter comme l'examinateur responsable de tout ce qu'ils avaient traversé se stoppa sur sa lancée, lui qui s'approchait déjà du petit hors-bord. Il balaya le matériel de camping déployé sur la rive avant de répondre.

"Pas besoin. Il y a un autre examen demain ici expliqua l'homme avec une lueur de malice dans le regard. C'est sûr que ça devait être drôle d'organiser tout un tas d'épreuves que doivent se taper d'autres personnes pour les voir arriver le soir, au bout de leur vie.
Chacun embarqua donc sur la petite embarcation, s'en remettant au brun pour qu'il les ramène sur leur île. André finit (malheureusement) par retrouver l'usage de son corps mais se fit discret jusqu'à la fin du trajet, se contentant de se frotter le bas du dos de temps à autre en gémissant.
HRP :
Fin de mission. Et même pas de mort (même pas André). Youpi.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Sir Trouille
Icon : On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13080
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] CeOUB4f
-
-
0
0
13080
pokemon
On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] CeOUB4f
-
-
0
0
13080
Sir Trouille
est un PNJs
Modération Nolan


Appréciation C'est vraiment cool ! Y'a de l'action, du drama (du ship(déso pas déso mais hajixcael c'est complétement shipped.)) c'est bien rythmé, on s'ennuie pas en lisant et on a même droit à un concert au milieu du rp. j'ai rien de plus à dire, c'est vraiment un bon rp, good job !
■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! En retard donc gains divisés par 2 :  Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !



On ne plaisante pas avec la sécurité ! [PV Dakoy] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum