Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -15%
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
Voir le deal
509 €

Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger

‘’..Et nous sommes ravi de l’opportunité que nous offre votre candidature. Les documents demandés ayant été fournis, notre section d’admission a bien entendu procédé à l’intégralité des vérifications d’usage, avant de rendre son verdict.
Cependant…’’


Le reste se perd en formules inutilement compliquées et remplit aux trois-quart le reste de la lettre. Dire tout simplement ‘’Déso’ mec, ça ne nous intéresse pas suffisamment pour qu’on te dise oui’’, ça a l’air d’être une véritable épreuve pour ce genre de gens.
Comme si la taille du texte en accroissait le poids, je sens presque ce dernier ballotter dans ma poche, tout en déposant mon fardeau avec un soupir de soulagement : assombri par les arbres proches, le soleil de cet fin d’après-midi parvient tout juste à transpercer les frondaisons, avant de baigner le centre de mon petit sanctuaire.
Un banal conflit entre les Cerfrousses et la troupe de Racaillou couverts de mousse, qui viennent tout juste d’émerger de leur hibernation...Au moins, ce genre de petit moment a le mérite de me vider la tête.

J’espère que tout se passe bien dans la chambre, ça va faire un moment que je suis parti. Et sans Ipok, impossible que quelqu’un me prévienne si Sol a décidé de foutre le feu au dortoir.
En même temps, si Cléo n’était pas aussi bornée...Déjà quatre fois qu’elle essaye de m’appeler depuis ce matin, j’pense que le message est clair. On sait tous les deux que je devais recevoir ma réponse de la Fédération aujourd’hui...Et t’es suffisamment maligne pour deviner comment ça s’est fini, si je t’ai pas déjà appelé huit fois pour te le dire, Cléo.

À tous les coups, elle va se vexer, poser un congé et venir exploser la porte de ma chambre, tiens...Au moins, ça la forcera à venir me voir, je préfère encore. Et puis elle, elle sera forcément plus directe que le Lucario qui m’évite depuis ce matin !

‘’...J’vais pas fondre en larmes, tu sais ?’’

En tailleur à une dizaine de mètres, sur un petit promontoire rocheux, le type Combat hoche légèrement la tête.

‘’Faudrait aussi que tu coupes le contact, amigo, sinon ça ne sert à rien d’essayer de me cacher c’que tu penses.’’

Et aussi bizarre que ça puisse paraître, j’me sens pas particulièrement abattu. Ils ont dit ‘’non’’, la vie continue...En vrai, ce qui me perturbe, c’est plus mon absence de réaction que ce qui aurait dû la provoquer.
Parce que y’a une idée qui me trotte dans la tête depuis que j’ai passé cet examen avec Nils et Esteban et j’arrive pas à m’en défaire.

Qu’est-ce que ça changerait pour moi, d’être un vrai Ranger ?

Ça va faire six mois que Cléo m’a demandé ce qui me poussait à vouloir l’être maintenant. Pendant l’examen, j’ai su comment je voulais agir sur le terrain et ça, c’est déjà quelque chose. Mais ça ne répond pas à la question et avec ce refus, elle revient, plus forte que jamais. J’en viens à me dire que faudrait quelque chose, n’importe quoi...Un indice, un électrochoc (Non, je demanderais pas à Ginji), parce que la partie ‘’Attendre que ça vienne’’, n’a pas produit de résultats franchement déments depuis tout ce temps.

*THUMB*

L’attaque est venu sans aucun signe avant-coureur. En un bond, Lucki a quitté son rocher, brisé la distance qui nous sépare et sa paume est venu descendre au niveau de ma tête. Et tout aussi rapidement, mon avant-bras s’est présenté pour l’intercepter (Ce qui fait un mal de chien, qu’il retienne son coup ou non, ça reste un type Acier !). Soutenant le ‘’regard’’ du Lucario, je dégage mon bras de sa prise avant de le contempler de haut en bas.

‘’Quoi ?’’

‘’...’’

Aucune réaction, il se contente probablement de me fixer au travers de son bandeau.

‘’Si t’as un truc à me dire, grouille. Sinon, j’dois encore passer voir si Link s’en sort de son côté.’’

‘’…’’

Il m’énerve quand il fait ça, vous pouvez pas savoir. Encore plus quand sa désapprobation irradie, sans la moindre agressivité. Un Lucki furax, j’ai l’habitude mais quand il est comme ça et qu’il ne se prive pas pour me le faire sentir, c’est beaucoup plus agaçant. J’suis tenté de rompre le contact mais il reviendrait à la charge, cet imbécile.
Sans un bruit, le type Combat recule, avant de bondir dans un arbre proche. En quelques poussées, le voila positionné à la voûte de ce dernier, pattes croisées et qui me tourne le dos. Si c’est encore une de ses lubies...
Quelques branches de support et me voila à ces côtés, un peu haletant. Face à nous l’océan émeraude de la forêt d’Adala, s’étend jusqu’aux abords de Skiddo, avant que la pente ne reprenne ses droits. Baigné par le soleil qui transparaît derrière le sommet, c’est quand même assez apaisant comme spectacle, surtout si l’on se laisse imprégner par la musique si particulière d’un coin aussi sauvage.

‘’Merci pour le son et lumière mais si c’était juste ça, t’aurais pu attendre…’’

Avec un mouvement de nuque difficile à ignorer (ça, ça s'appelle ‘’rouler les yeux au ciel’’), le Lucario me tapote l’épaule avant d’indiquer le sommet de la montagne.
Oui et bien, c’est une montagne et…!

‘’Ensemble?’’

‘’...’’

‘’Ça n’a aucun intérêt, tu sais. Même si j’avoue que c’est un peu la classe, quand même…’’

Tout ce qu’on risque c’est d’échouer lamentablement, de se blesser ou pire encore. Et c’est probablement pour ça que plus je contemple cette montagne, plus ça me semble être la meilleure idée du monde.
J’en ai marre de faire ce qu’on me dit ou ce que je décide, uniquement parce que ça m’apportera quelque chose. Alors pour cette fois, j’vais me contenter de me laisser porter par l’intuition d’un Lucario bourrin et complètement indéchiffrable !
Mais avant ça…

*Fuiiiiiiit*

Le temps que mon Noarfang plane jusqu’à nous, j’ai déjà griffonné quelques mots sur une feuille arraché à mon carnet. Une fois que le gigantesque hibou a pris son envol, je pivote de nouveau vers la montagne, avant d’ouvrir la marche.
Pendant ce temps, mon messager improvisé se dirige droit vers le dortoir Voltali...En espérant que le destinataire soit présent.

*Yo coPAIN, ici Cael. Tu pourrais me rendre un service ? Doit y'avoir mon Ipok dans ma chambre. Si tu peux y passer et balancer un message à ma soeur, il est pas verrouillé. Ecrit lui juste ''Cette fois, j'vais trouver'', j'te rembourserai la peine en patisseries maisons à mon retour.*


*******************

Rejoindre la petite cahute du vieux Tabalibungaba ne nous aura pas pris autant de temps que je l’imaginais. Sûrement parce que Lucki s’est mis en tête de gravir les éboulis, au lieu de profiter des chemins de montagne menant au Hameau de Skiddo.
Occupé à tresser une sorte de gros panier, le vieil homme n’a eu que peu de réactions lorsque nous avons toqué à sa porte, se contentant de nous inviter à entrer. Mais quand arriva la question fatidique…

‘’Si je récapitule...Tu souhaites uniquement passer cette épreuve sacrée ‘’parce que ça a l’air marrant’’ ? Tu me sembles bien sûr de toi, ou particulièrement stupide. Espérer que j’accepte que tu surmonte l’épreuve sur une telle demande…’’

‘’Je suis à peu près sûr de pas l’avoir dit comme ça mais...C’est à peu près ça. J’aurais tout aussi bien pu vous fabriquer une excuse tordue, comme ‘’dépasser mes limites’’ ou ‘’prouver ma valeur’’, non ?’’

‘’Et tu ne l’as pas fait parce que…?’’

‘’Vous l’avez dit vous-même, j’dois être stupide.’’

Son regard aux sourcils broussailleux se redresse au-dessus de son ouvrage, pour me fixer gravement. Je soutiens bien ce dernier une dizaine de secondes, avant de pousser un soupir.

‘’Si jamais ça ne vous convient pas, dites juste non, ça sera pas la première fois pour moi, aujourd’hui.’’

Il cille un instant, puis reporte son attention sur son panier. De l’autre main, le vieil homme me désigne la porte, avant de reprendre.

‘’Tu peux passer.’’

‘’...C’est tout ?’’

‘’Tu peux aussi simplement redescendre. Libre comme le Draby, c’est à toi de choisir si tu désires sauter de la falaise mille milliers de fois, en continuant d’espérer prendre ton envol un jour.’’

‘’C’est juste...Vous aviez l’air un peu...réticent ?’’

‘’Simplement intrigué. Skiddo n’est ni juge, ni sage. Il se contente d’endurer et d’attendre. Face à lui, nous ne sommes que poussière et nos raisons d’agir ne le concernent pas.’’

‘’Merci...J’imagine’’

Me relevant, je reprends la direction de la porte où Lucki m’attends. Mais à peine ai-je franchi le seuil, que la voix du vieil homme vient de nouveau résonner derrière moi. En me retournant, je découvre un Tabalibungaba, debout, le regard incisif, qui caressa doucement sa barbe d’une main, tout  en pianotant de l’autre sur son panier achevé.

‘’Si tu dois parvenir au sommet pour une raison aussi futile, c’est qu’aux yeux de la montagne, elle ne l’est peut-être pas tant.’’

Dernière édition par Cael Joy le Lun 6 Avr - 12:38, édité 2 fois
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Surnom, Espèce Lucki, Lucario
Objet tenu :Bibelot Bizarre (+3 en Duel)
Points Duels :4+3 = 7
Points Prestances :0
Points Recherches : 2
Points Athlétismes : 0

Surnom, Espèce Katara, Mustébouée
Objet tenu :Gemme luminescente (+2 en Recherche)
Points Duels :2
Points Prestances :1
Points Recherches : 4+2 = 6
Points Athlétismes :0

Surnom, Espèce Ventus, Guériaigle
Objet tenu :Gants Aether (+2 en Athletisme)
Points Duels :3
Points Prestances :3
Points Recherches : 2
Points Athlétismes : 3 +2 = 5
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Cael Joy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen]Wayfinder BtyTMFU
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Qu’est-ce qu’il a bien pu vouloir dire ?

‘’Hmmmm…’’

J’en sais rien. Et vu son âge, c’est déjà un miracle qu’il n’oublie pas de respirer, alors j’imagine que sortir des phrases mystérieuses et profondément philosophiques, c’est inclus dans le pack ‘’Vénérable du sommet’’.
Après avoir laissé mon sac au bon soin du-dit vieillard, je réceptionne Katara qui tourbillonne littéralement en me grimpant dessus, avant de se caler sur mon épaule. De son côté, Ventus laisse échapper un cri strident, juste avant que ma main n’effleure l’une de ses ailes.

Quitte à gravir une montagne inconnue, autant le faire en bonne compagnie, non ?

Tout en gratouillant le cou de la Mustébouée, j’avise le sentier qui serpente doucement en direction des hauteurs de Skiddo. Jusqu’ici, je me suis contenté de l’observer de loin, à chaque passage dans ma Réserve. mais à présent, il a l’air étrangement...accueillant.
La luminosité déclinante vient se réverbérer sur la masse nuageuse qui encercle notre objectif : aussi ne perdons nous pas de temps pour entamer l’ascension, Lucki sur mes talons.
Etrangement le Lucario ne semble pas déterminé à m’enfiler une centaine de mètres d’office, puisqu’il se contente de trottiner derrière Katara et moi. En vol quasi-stationnaire, Ventus inspecte déjà les environs, prêt à réagir à la moindre menace.
La pente s’achève assez brusquement sur une sorte de petit plateau. Situé à flanc de falaise et parsemé d’une multitude de rochers de taille diverses,il est assez similaire à celui qui se trouvait à…

‘’...Alola.’’

Un frisson me parcourt de la tête aux pieds. Ça va faire plus de deux ans et pourtant, on dirait bien que ce genre de paysage aura toujours le même effet sur moi. Inconsciemment, ma main se referme sur mon bras gauche, avant de masser ce dernier de haut en bas. La peau a peut-être cicatrisé mais ce qui se trouve en-dessous continue de me chauffer désagréablement, juste avant que la frimousse de Katara ne se laisse tomber juste devant mes yeux.

‘’Ça va aller, amiga….Me regarde pas comme ça, j’te jure que je vais bien !’’

Avec une petite moue sceptique, la type Eau me tapote rapidement l’arrière de la nuque avec l’une de ses queues, avant de se laisser glisser à terre. Au moins, il n’y a pas d’obstacle apparent, traverser une étendue aussi vie devrait être une partie de plaisir.

‘’Grrrrrr’’

Au cri d’alarme de Ven, répond tout aussi rapidement Lucki qui effectue une vrille au-dessus de ma tête, pour se positionner en garde face à la silhouette qui vient de jaillir de derrière un rocher. Couverte de fourrure d’un beau bleu vif et d’une crinière jaune, le quadrupède nous barre la route en grognant.
Et la seule raison pour laquelle mon starter ne lui a pas encore décoché une Aurasphère, est sans doute le fait qu’il occupe la même chambre qu’une Elecsprint similaire depuis cinq ans !

‘’Euh...Désolé si on te dérange. On ne fait que passer, dans cinq minutes, tu n’entendras plus parler de nous.’’

‘’Sprint ?’’

Ma tentative pour faire un pas en avant se soldant par un nouveau grognement, accompagné d’un claquement de mâchoires, j’avise Katara. Le regard toujours méfiant, le type Eleck se laisse tomber sur ses antérieurs, avant de nous dévisager tour à tour. L’imitant à gestes mesurés, je m’assois également, rapidement imité par Lucki. De son côté, Ven plane un instant au-dessus de nous, pour venir se poser, les ailes repliées à côté de moi.

‘’C’toi l’experte avec Keru...Tu pourrais pas le convaincre ?’’

‘’...Bouée.’’

Même au prix d’un court conciliabule, la type Eau ne peut que me dévisager, l’air contrit. Ok, alors on fait quoi ? On ne va pas rester assis face à face jusqu’à la nuit, j’vous signale que j’ai autre chose à faire de mon temps !

‘’Tu veux quelque chose ? Je sais pas moi, de la bouffe, qu’on cherche un autre chemin ?On est un peu pressé, alors si tu pouvais…’’

‘’SPRINT !’’

Se redressant brusquement, l’Elecsprint trotinne en direction de l’autre bord du plateau, avant de s’arrêter au niveau de deux rochers massifs. En nous rapprochant, je constate que le sol est complètement creusé, parfois à plusieurs reprises et que les empreintes ressemblent beaucoup aux pattes avant du type Eleck. Tout le long de la piste, les rochers se rapprochent de plus en plus les uns des autres, formant de véritables couloirs rocheux et certains sont suffisaments haut pour former des sortes d’arches  à l’aspect délabré.
Ma tentative pour franchir les rocher en marchant, se soldera par un quadrupède agacé qui me barre la route.
Pour être aussi déterminé, pas besoin de chercher bien loin, j’ai la même à la maison !

‘’Ok, le premier arrivé ? T’as quelque chose contre le fait de voler ou ça te va, amigo ?’’

Avec un claquement de mâchoires, mon adversaire du moment se positionne entre les deux rochers, avant de plier légèrement les pattes. Après avoir fait signe à Lucki de ne pas intervenir, je reprends Katara pour la hisser sur mon épaule et fait signe à Ven de se rapprocher. Déployant ses ailes, le Guériaigle s’apprête à me laisser monter sur son dos, mais je reste immobile.

‘’C’est pas vraiment...équitable, non ?’’

Je sais pas, ça me semble pas juste de simplement grimper sur Ven et de survoler les obstacles. Quel intérêt de se mesurer à cet Elecsprint, si c’est pour le faire avec un avantage ? Appeller ça de l'honneur Ranger mal placé ou de la stupidité mais c'est comme ça !
Plutôt que de me hisser sur le type Vol, je lui fais signe de s’élever à environ trois mètres du sol, avant de bondir pour le saisir aux serres. Pour un Pokémon à la force aussi grande, c’est à peine une gêne mais il va falloir qu’il gère ses virages et ses accélérations, s’il ne veut pas que je finisse en crêpe contre un rocher !
Côté à côte, je tire brièvement sur mes bras pour assurer ma prise, avant d’échanger un regard avec l’Elecsprint.

‘’Ça te va ? Il faut simplement que nous franchissions la ligne d’arrivée tous les deux pour que ça compte...Quand tu veux.’’

*CRAC*

Parcourue d’une série d’étincelles, la fourrure du type Eleck se met à crépiter et à peine a-t-il relâché un véritable  coup de tonnerre, qu’il s’élance en avant, galopant à toute vitesse pour zigzaguer entre les premiers rochers.
Ven n’a pas perdu de temps et je sens presque mon épaule se déboiter lorsque d’un battement d’aile, il plonge en avant pour rattraper son retard : occupé à creuser la distance, il ne prête qu’une attention limitée aux rochers qui se dressent en contrebas et réagit presque mécaniquement à mes tentatives pour le guider !

‘’Monte !!! Droite, puis à gauche et tu peux accélérer ! Non, pas maint-OURGH’’

Même s’il a manqué m’assomer contre une sorte de menhir, le type Vol ne ralentit pas un instant et poursuit son avancée. Rapidement revenu au niveau de l’Elecsprint, ce dernier ne lâche pas une miette de terrain et saute même brusquement pour bondir de rochers en rochers, au lieu de les éviter au niveau du sol.
Obligé de compenser ma présence en poursuivant ses virages, Ven finit par perdre quelques mètres et lâche un piaillement de frustration avant de battre encore plus vigoureusement des ailes !
En temps normal, il aurait déjà pris de l’altitude pour effectuer un piqué en rase-mottes, mais avec mon poids supplémentaire, autant rêver !
L’écart se creuse petit à petit, occasionnant quelques chocs supplémentaires et écorchures au niveau de mesbras lorsque le Guériaigle se retrouve forcé de passer entre deux arches massives. De son côté, l’Elecsprint n’est plus qu’à quelques dizaines de mètres du sentier opposé...OH ET PUIS TANT PIS !

‘’VEN, EN HAUTEUR !’’

Par réflexe, le type Vol s’élève au triple de son altitude actuelle, avant de tenter de poursuivre son avancée, malgré sa baisse de régime. Et devant l’air ravi que j’affiche, Katara laisse échapper un couinement affolé en comprenant ce que j’ai en tête !

‘’BALANCE TOUS ! ‘’

Prenant appui sur ses serres comme un balancier, je profite de l’impulsion que le type Vol m’accorde d’un grand mouvement de pattes, pour me retrouver projeté en tourbillonnant vers l’avant, droit vers l’entrée du sentier...et les rochers qui en jonchent les alentours ! Complètement pris dans ce roulé-boulé aérien, j’aperçois confusément une silhouette bleu et jaune qui n’est plus qu’à quelques bonds de son objectif, juste avant de lui passer au-dessus de la tête...Et crie à plein poumons !

‘’RAPACE !’’

‘’SKREEEEEE !’’

Mué en une boule d’énergie rougeoyante, Ven plonge brusquement en direction du sol, avant de laisser une trainée du même écarlate dans son sillage, tandis qu’il esquive les rochers restants, son ventre raclant presque le sol de la piste. Comme un ouragan, il ne tarde pas à dépasser sa cible, qui manque de tomber de son rocher, à l’instant où le vent la rattrape brusquement.
Pour ma part, je garde les yeux ouverts, au contraire de Katara et alors que le sol se rapproche de plus en plus de nous, un claquement sec retentit : remontant en chandelle, Ven me saisit par les épaules pour effectuer un sauvetage in extremis, avant de maintenir son vol stationnaire, de l’autre côté de la ligne d’arrivée !

‘’Humpf...Et ben...C’était...pas si mal, amigo. Tout comme prévu, pas vrai Katara ?’’

‘’....BOUEE !’’

*SBAAAAAAAAAAAAF*

Ok, je l’avais peut-être mérité celle-là.

HRP :
Utilisation de Ven et de ses 5 points d'Athlétisme + 1600 mots de RP
Retard 0/5


Dernière édition par Cael Joy le Lun 6 Avr - 12:40, édité 1 fois
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Cael Joy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen]Wayfinder HGuYJjz
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’À la prochaine, j’te jure qu’on se fera la revanche !’’

Pas rancunier, cet Elecsprint. Après sa défaite, il s’est contenté d’un bref jappement, avant de faire volte-face pour regagner l’autre côté du plateau. On ne peut pas en dire autant de Katara, cela dit : après cinq bonnes minutes à m’engueuler, la Mustébouée a pris de l’avance sans cesser de piailler furieusement.
Après une nouvelle descente en planant, Ven se porte à ma hauteur et je peux constater que malgré les impacts subis pendant la course, il reste encore vaillant. Ça a toujours été son truc, ce genre de défi et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer, manifestement.
De son côté, mon starter achève de nous rejoindre, avant de me contempler de haut en bas...Et de laisser échapper un soupir.

‘’Eh, on a gagné, oui ou non ?’’

Secouant la tête, le Lucario me dépasse, sans plus de cérémonie. T’es pas le mieux placé pour critiquer une décision un peu suicidaire, amigo, j’te signale !
Une fois le plateau dépassé, le chemin reprend sa largeur coutumière, plaqué à flanc de montagne tandis que la pente débaroule en direction de la forêt d’Adala qui s’étale en contrebas. De plus en plus étroit, le passage nous force à marcher les uns derrière les autres, jusqu’à une sorte de montée rocailleuse. Dans le même temps, un grondement sourd et régulier commence à s’amplifier au fur et à mesure de notre approche, jusqu’à devenir pratiquement assourdissant. Au sommet de la pente, Katara s’est complètement immobilisé et semble plongé dans la contemplation de la pente opposée : le chemin s’évase de nouveau avant de bifurquer en tournant autour du pic de Skiddo. Et entre nous et ce passage, s’étend un véritable torrent, qui déferle en rugissant pour s’écraser en une cascade, plusieurs dizaines de mètres en contrebas !
J’espère que Katara a arrêté de bouder, on risque d’avoir besoin de son expertise pour un tel obstacle.

‘’T’es prête pour un peu de natation, Katara ?...Hey, c’est une blague, je suis pas sérieux, là !’’

Ok, elle m’en veut encore ! Après que trois nouveaux coups de queues sient venus s’écraser sur mon bras tendu, la Mustébouée laisse échapper un sifflement et grimpe d’autorité sur mon épaule, pour observer plus en détail les flots en furie. Large d’une bonne vingtaine de mètres, le courant qui parcourt le lit du torrent semble plus fort que tout ce que j’ai pu voir jusqu’ici. Plusieurs grosses rocailles et amoncellements de rochers parsèment la berge mais on dirait qu’il n’y a aucun gué naturel que nous pourrions emprunter.
Après une trentaine de secondes d’observations, la type Eau secoue la tête d’un air dur, coupant court à toute tentative de ma part pour négocier : vu sa taille, elle ne pourra pas s’assurer que je traverse en nageant, sans risque.

‘’Bah. Tant pis, on va opter pour la solution ‘’Ven Airlines’’. Tout le monde a bord, ça ne devrait pas prendre trop de temps.’’

Ce qui va parfaitement à la Mustéboéue, vu la mine qu’elle affiche, alors que Ven revient de son petit tour des environs. Pour sa part, Lucki prend déjà de l’élan...Que de la frime. J’te préviens, si tu tombes, on viendra pas te chercher, amigo !

‘’..toooooooooor’’

‘’...Ven, t’as trouvé ça où ?’’

Suspendu entre les serres du Guériaigle, un pauvre Keunotor se tortille faiblement, tout en jetant des regards complètement paniqués au prédateur qui le maintient en place. Je doute que Ven souhaite vraiment se faire un kebab de Keunotor, surtout après Alamos, mais dans le doute, je force le type Vol à lâcher son fardeau, avant de le réceptionner.
Après s’être ébroué, le type Normal nous observe craintivement...puis fuse en direction du torrent et disparaît derrière les rochers. Quelques secondes plus tard, c’est toute une procession de Keunotors qui commencent à émerger des ouvertures dans la roche, pour se rassembler entre nous et le torrent !

‘’Oulah. On se détend, Ven ne voulait pas lui faire de mal. Alors si on pouvait éviter le combat, ça serait pas mal, vous en dites quoi ?’’

Non Lucki, tu ne peux pas jouer au bowling avec eux !
Surtout qu’ils n’ont pas l’air agressifs, juste...larmoyants ? Formant une sorte de demi-cercle, les Pokémons Normal pivotent dans un ensemble assez impressionnant, avant de laisser échapper une sorte de profond soupir collectif. Et en me penchant un peu en avant, je constate qu’une bonne partie de l’aval du torrent, est parsemé d’une multitude de buches et autres entrelacs de bois flotté. La plupart repose au fond du torrent et le courant n’a aucun mal à déloger les rares fragments qui s’accrochent encore aux rochers à fleur d’eau.

‘’Hmmmmmmmmm.’’

‘’BOUEE !’’

Katara n’a pas plus tôt vu mon regard s’illuminer, qu’elle bondit littéralement sur place. Après m’avoir saisi la tête entre ses deux queues, la type Eau me pointe alternativement le torrent, Ven, avant d’enchainer dans une série de sifflements autoritaires !

‘’Non mais, on va pas les laisser comme ça.’’

‘’MU-STE-BOUEE !’’

‘’Me dis pas que tu compatis pas un peu ! Et puis, si on vole par-dessus tous les obstacles, c’est quand qu’on s’amuse ?’’

Je n’ai pas plus tôt fini ma phrase que Katara se fige...me dévisage de haut en bas...et laisse échapper un soupir explosif. Même sa tentative pour chercher du soutien auprès de Lucki, se soldera par un hochement de tête latéral du Lucario, qui écarte même les pattes en signe d'impuissance. Joue pas les avocats du diable, amigo, j’le sens que t’approuves quand ça devient un challenge !

‘’Allez, Katara...En plus, on a déjà fait ça. Avec les Tauros, tu te souviens ? J’suis sûr qu’avec ton aide, on pourra consolider leur barrage.’’

Avec un grand sourire pour la faire craquer, elle a jamais été capable d’y résister. Et effectivement, au prix d’un gros effort de contrôle, la mustébouée se détend brusquement, avant de pivoter, moustaches dressées. puis, d’un bond, elle rejoint les abords du torrent et parcourt ce dernier sur toute sa longueur à plusieurs reprises. Un bref échange avec un Keunotor aux poils légèrement blanchis et la type Eau s’attelle ensuite à tester la force du courant. Une fois son examen terminée, elle se porte à ma hauteur, avant de faire signe à Lucki et Ven de nous rejoindre.

‘’Alors ?’’

malgré ses tentatives pour garder un air blasé, Katara laisse brièvement échapper un air de profonde satisfaction devant l’attention générale, pour se lancer ensuite dans une série de gestes et de cris à destination des Pokémons présents : prenant le rôle de contremaître, la type Eauorganise les Keunotors qui se dispersent rapidement alentours, pour récupérer des sortes de mottes de terre parsemées de branchages. De leur côté, Lucki et Ven semblent prêts à jouer le rôle d’observateurs passifs et commencent même à s’éloigner pour ne pas gêner les opérations. En deux bonds, la Mustébouée se place sur leur chemin, avant de laisser échapper une nouvelle série de cris. Et si Lucki reste indéchiffrable, le regard exorbité qu’affiche Ven, un instant avant que les deux Pokémons ne pivotent l’un vers l’autre et plongent de concert vers la pente, a de quoi me donner des frissons. Au vu des bruits sourds qui commencent à résonner, ils doivent s’être lancé dans l'abattage d’un bon paquet de troncs pour qu’on les entende d’ici.

‘’...Qu’est-ce que tu leur a dit pour qu’ils soient aussi motivés ?’’

‘’Bouée ♪’’

‘’...Parfois, c’est pas plus mal que je ne comprenne pas tout ce que tu racontes. Et moi, je fais quoi, du coup ?’’

D’un geste de patte impérieux, Katara me désigne les abords du fleuve, ainsi que les marques qu’elle a laissé dans la terre meuble. Un peu incertain, je constate que les Keunotors commencent à affluer en chaine, chacun porteur de sa portion de mortier improvisé. Un instant plus tard, une gerbe d’eau vient m’engloutir quand Ven balance sans cérémonie un premier tronc, suivi de plusieurs autres branchages massifs. Je me retrouve rapidement à genoux, au milieu d’une chaîne de Keunotors qui repositionne les troncs un par un, avant de s’avancer prudemment pour les fixer. J’dois pas avoir l’air bien fier, poisseux et couvert de boue comme ça mais en vrai...C’est à mourir de rire.

‘’Musté ?’’

‘’NOTOR !’’

‘’Musté ?!’’

‘’NOTOR !’’

‘’MUSTEE ?’’

‘’NOTOOOOR !’’

Petit à petit, l’ouvrage commence à se stabiliser et lorsque les premiers Keunotors parviennent jusqu’à l’autre rive pour aider à la consolidation des supports, toute la troupe laisse exploser sa joie, avant de redoubler d’efforts. Bientôt, le torrent se retrouve barré d’une véritable masse de boue et de bois, et le courant s’en retrouve fortement affaiblie. Ce n’est qu’après une inspection minutieuse de Katara, suivi d’un hochement de tête de cette dernière, que les Keunotors redoublent d'allégresse face à la réussite du projet !

‘’Ok, moment de vérité...T’as intérêt à être sûre de ton coup, amiga.’’

Sereine, Katara me fait signe d’avancer et je pose un premier pas sur le ‘’pont’...qui grince vaguement sous mons poids. À chacun de mes pas, tout l’ouvrage semble sur le point de s’effriter et pourtant, il ne faudra qu’une trentaine de secondes pour franchir l’obstacle et nous retrouver de l’autre côté. Avec une pichenette sur le torse de Katara, je contemple son ouvrage.

‘’C’est quand même pas si mal..Et puis, avoue que ça t’a plu !’’

Face à l’avalanche de cris qui émane des Keunotors, Katara ne se retient même pas d’effectuer une révérence sur mon épaule, l’air profondément satisfaite. Couverts de branchages et de feuilles éparses, Ven et Lucki ne tardent pas à nous rejoindre...C’est moi où l’aura du Lucario semble particulièrement prudente au contact de la type Eau ?

‘’Sérieusement...Qu’est-ce que tu leur a dit ?’’

HRP :
Passage avec Katara qui dispose de 6 points de Recherche
Retard : 0/5
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Cael Joy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen]Wayfinder GU0pDhN
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Ça monte, ça grimpe et ça commence à tirer dans mes jambes. J’ignore depuis combien de temps nous avons commencé l’ascension et ce n’est pas la lumière ambiante qui va m’aider à le savoir : en contournant la montagne, le soleil a refait son apparition et nous baigne dans une espèce de clair-obscur mordoré, affaibli par les nuages qui encerclent la cime.
Depuis notre rencontre avec les Keunotors, je dois avouer que ça a plus l’allure d’une randonnée pour se vider la tête que d’une épreuve ancestrale et mystique : je sais pas, y’a quelque chose dans cette montagne qui me rend plus léger (le manque d’oxygène, probablement). Aucun besoin de me prendre la tête avec quoi que ce soit, suffit de mettre un pied devant l’autre et d’avancer sans s’arrêter.
Toujours aussi fière d’elle, Katara ne se prive pas pour se pavaner un peu en observant Lucki derrière moi. De son côté le Lucario irradie légèrement d’un mélange de lassitude et de...satisfaction ? En même temps, ce genre d’exercice, c’est son truc en temps normal, j’suis d’ailleurs surpris qu’il n’ai toujours pas décidé de prendre de l’avance.
Toujours en amont, Ven laisse échapper un nouveau cri...Bon, qu’est-ce que ce sera cette fois ? Et non Lucki, si c’est un Pokémon énorme et qui a envahi d’en découdre, t’es bien le seul à t’échauffer comme ça !

‘’...Ok. Ça, j’avoue que ça pourrait poser un ‘’petit’’ problème’’

À ma gauche, une paroi rocheuse quasiment à pic, qui a l’air aussi lisse que le ventre de Régal. À droite, le vide qui plonge de manière vertigineuse, en direction du pied de Skiddo, parsemé de quelques bosquets. Et pile face à nous, un tas de rochers tellement massif qu’il nous en cache le soleil ! Vu la tronche de l’ensemble, inutile de penser à l’escalader, au moindre faux mouvement, tout s’effondre sur la tête du cinglé qui s’y essayerait !
Il ne nous reste plus qu’à laisser faire l’équipe de démolition Lucki & co, ça devrait être réglé d’ici trente secondes.

‘’Tu attends une invitation ?’’

Complètement immobile, le type Combat redresse légèrement la tête, avant qu’une explosion silencieuse ne vienne s’imprimer dans mes pupilles : le monde vire alors en reflets de bleu et de blanc et la roche environnante se met à luire légèrement. Un peu pris de court, je laisse mon regard se porter sur les rochers qui nous barrent la route...et qui brillent sensiblement aussi fort que la Mustébouée qui se trouve sur mon épaule.

‘’C’est une blague ?’’

Le temps de tendre une main et je rapatrie cette dernière au plus vite, quand mes doigts effleurent la surface rugueuse d’une pierre semi-ronde, qui se met à vibrer avec un grognement. Petit à petit, les silhouettes d’une multitude de Racaillous commencent à frémir tout le long de la paroi, comme si un simple contact venait de réveiller une horde de fossiles endormis.
Voila qui pourrait causer...euh...un léger problème. Et pour ne rien arranger, ce barbare de Lucki a déjà commencé à charger son Aurasphère ! MEME PAS EN REVE, CRETIN, TU VAS LES BALANCER JUSQU’A LA MER, SI TU TIRES À BOUT PORTANT !

‘’Ok, ok, OK ! On se calmez et on réfléchit. Après tout, ils ne nous ont rien fait ces Racailloux, donc si on pouvait éviter de les réduire en gravats, ça serait pas mal !’’

Bon, une idée...Si on ne peut pas escalader, ni exploser l’obstacle…

‘’Va falloir le démonter à l’ancienne. Katara, j’espère que t’as encore du rythme à nous donner parce qu’on prends les mêmes et on recommence !’’

Un peu incertaine sur la conduite à tenir, la Mustébouée ne tarde pas à comprendre où je veux en venir, tandis que je me place près de la paroi avant de commencer à tirer de toutes mes forces sur le bras d’un Racaillou. Ce dernier, fort mécontent d’avoir été réveillé, ne se prive pas pour réagir d’une gifle bien vigoureuse...ce qui me laisse pile le temps de me plaquer à terre pour que Ven se saisisse du bras tendu et tire d’un coup sec !
Avec un craquement sonore, le Racaillou se retrouve ejecté de sa prison de pierre, juste avant que le type Vol ne l’embarque pour le déposer un peu plus en contre bas.

‘’Suivant ?’’

‘’...Bouée !’’

J’suis pas mal fier de mon système de relais : Lucki et moi n’avons qu’à titiller suffisament les Racaillous pour qu’il dégagent leurs bras afin de se défendre. Ven n’a plus alors qu’à les saisir pour les décrocher de la paroi et à les évacuer. Et de son côté, Katara peut analyser la paroi pour nous indiquer quel Racaillou ôter pour éviter un effondrement général !

‘’Et de sept ! T’en es où, amigo ?’’

Pour toute réponse, le Lucario s’abaisse légèrement, avant d’envoyer un Racaillou à la vertical pour que Ven puisse le choper au vol. puis, sans ralentir, il esquive deux bras de pierres supplémentaires avant de me toiser, le museau retroussé d’un air satisfait.

‘’Même pas en rêve, dis adieu à ton avance !’’

Un à un, les Racailloux se retrouvent évacués hors du chemin et lorsque l’espace dégagé au centre du monticule rocheux semble suffisant à Katara, elle ne tarde pas à pousser un sifflement qui nous fait piler net. Même si Lucki continue de jongler nonchalamment avec deux type Roches qui n’apprécient PAS DU TOUT l’expérience, il semblerait que nous n’ayons plus besoin de les déranger outre mesure. Le temps de franchir la brèche et avec un petit geste d’excuse aux Pokémons restants, je retrouve donc le sentier, dont les courbes semblent se réduire alors que notre objectif ne semble plus si loin.

‘’Lucki...Poses-les, on ne va pas les trimballer jusqu’au sommet.’’

HRP :
Passage avec Ven qui dispose de 5 points d'Athlétisme
Retard : 0/5
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Cael Joy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen]Wayfinder NuqxBs7
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Décidément, cette montagne est presque aussi animée que ma Réserve. Vous pensez que le vieux a fait copain-copain avec tous ces Pokémons, juste pour pouvoir faire obstacle aux gens qui tenteraient l’ascension ? Ça doit lui prendre un temps fou tous les jours pour vérifier qu’ils ne s’entretuent pas ou qu’ils ont de quoi tenir...J’me demande ce que penserait la Fédération d’un type pareil.

‘’Général Katara, le temps je vous prie.’’

‘’Bouée !’’

‘’C’est bien ce qu’il me semblait. On continue, c’pas parce qu’on est dans les temps que faut lambiner !’’

Me regarde pas comme ça Lucki, je sais que c’est l’hopital qui se fout de la charité ! ais là, j’suis sérieux : depuis qu’on a foutu les pieds sur cette montagne, j’ai qu’une envie, c’est de continuer à avancer droit devant moi et on verra bien pour les conséquences !

*SBUM*

...Ok, alors, pour pouvoir faire ça, faudrait sans doute que je regarde où je mets les pieds. Katara a bondi juste avant que je ne m’étale en avant et pour ajouter à l’humiliation, le bruit très distinct du facepalm de Lucki résonne longuement contre les parois proches. En me hissant sur un coude, je cherche du regard la cause de ma chute...qui se met subitement à lancer un bon paquet de graviers, droit vers ma tête !

‘’Aîe, eh, oh, arf, mais calme-toi, j’suis désolé !’’

Aussi rose que furibond, le Ptiravi que je viens de percuter semble incapable de se calmer et le visage gonflé d’indignation, s’approche même avec un air menaçant (j’vous jure que c’est possible même pour un truc rose et mignon comme ça...ET JE SAIS TRÈS BIEN À QUOI VOUS VENEZ DE PENSER !). Il faudra que mon Lucario se penche pour l’aggriper par le col, avant de le soulever à hauteur de son museau, avant que je ne puisse me relever.
Gigotant dans tous les sens et sans cesser de se débattre, le type Normal nous abreuve de cris...jusqu’à ce que Lucki le balance négligemment par-dessus son épaule !

‘’NON MAIS T’ES PAS BIEN ? Ça va, amigo ?!’’

….Mieux que ce que je pensais, vu que le Ptiravi exécute une vrille avant de retomber sur ses pattes. Jugeant l’incident clôt, Lucki a déjà repris sa marche mais au bout d’une vingtaine de mètres supplémentaires, je me porte à sa hauteur pour lui tapoter l’épaule.

‘’T’es content ? Et maintenant, on fait quoi ?’’

En effet, résolument décidé à prendre sa revanche malgré ses petites jambes, le Ptiravi s’est mis à courir à notre suite, sans cesser de crier. Et avant même que Lucki n’émette l’idée, j’ai déjà mis un veto sur l’utilisation d’une Aurasphère !
On ne va quand même pas se trimballer ce Pokémon jusqu’au sommet (au moins les Racailloux-balle-de-jonglage étaient silencieux, eux).

‘’Tu ne veux pas lui présenter des excuses ?’’

‘’Hmpf’’

De mauvaise grâce, le Lucario pivote, avant de laisser échapper une série de grognements. Même Katara le fixe d’un air bien peu convaincu, face à ce qu’il semble juger comme un ‘’désolé’’ suffisant. La pluie de graviers redouble d’intensité et la Mustébouée fait même de gros efforts pour ne pas céder à l’envie de plus en plus pressante d’étrangler notre poursuivant...Toutes les cinq secondes environ, une petite pierre vient lui marteler le crâne, alors imaginer ce que c’est pour moi qui la porte !
Serrer les dents et avancer, serrer les dents et avan…

‘’SKREEEEEE !’’

Aussi surpris que le Ptiravi, j’exécute un bond digne d’un Spoink de compétition en arrière, lorsque Ven plonge brusquement en piqué pour atterir entre nous. Se dressant de toute sa hauteur, crête et ailes déployés, le type Vol laisse échapper un crissement surpuissant, qui vient nous vrilles les tympans !
Complètement subjugué, le Ptiravi se laisse tomber en arrière, avant d’ouvrir de grands yeux lorsque Ven se rapproche de lui, pour ensuite claquer du bec à plusieurs reprises : auréolé par le soleil qui se découpe derrière lui, il doit sacrément en imposer, vu le rapport de taille. Une aile tendue en direction du Pokémon qui le fixe sans réagir, il semble attendre quelque chose.

‘’Guériiiiii !’’

Presque mécaniquement, le type Normal se redresse, avant de tendre une patte pour serrer l’aile qu’on lui adresse. Estimant l’affaire ainsi close, Ven hoche la tête, se détourne et reprend son envol, avant de nous dépasser. J’adresse un geste incertain au Ptiravi qui me le rend machinalement, les yeux toujours rivés sur la silhouette de Ven, avant de lui emboîter le pas.

‘’Euh...À la prochaine, amigo.’’

HRP :
Passage avec Ven qui dispose de 3 points de Prestance
Retard : 0/5
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Cael Joy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen]Wayfinder T2mFMXa
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2579
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
pokemon
[Épreuve du Doyen]Wayfinder AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2579
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’...Je suis pas censé rire, je sais mais là, avoue qu’il ne m’aide pas.’’

À moins de dix mètres de notre position, je peux déjà apercevoir le sentier final qui nous mènera jusqu’au sommet du mont Skiddo : une pente douce, qui s'achève probablement sur un plateau au vu de l’angle que forme le haut de la montée. Et de tous les obstacles possibles, de tous les gardiens déterminés à nous stopper net dans cette épreuve sacrée, l’univers n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer...un Machoc. Une petite boule de muscles qui m’arrive à peine au torse et qui se dresse face à nous, les poings sur les chances et l’air le plus déterminé du monde.
Vu que les Pokémons du coin n’ont pas l’air particulièrement belliqueux, j’imagine qu’il est là pour nous tester, lui aussi ?

‘’Bon...Il faut qu’on fasse un truc en particulier pour passer ? Je sais pas, fracasser un rocher plus gros que le tien, marcher sur les mains jusqu’au sommet...ou alors, tu pourrais juste nous laisser passer tranquillement et on se quitte bons copains ?’’

‘’Choc !’’

‘’Je l’aurais parié.’’

Un peu résignés, nous suivons le type Combat dans une anfractuosité de la roche, dévoilant une sorte de petite caverne à demi-ouverte sur le ciel. Une série de tunnels s’enfoncent dans la montagne et semblent descendre vers ses profondeurs….Si ça se trouve, on aurait tout bonnement dû passer par là, ça nous aurait évité quelques rencontres.
Plus intéressant en revanche, est la grande table de pierre qui se dresse au centre de la caverne. Après avoir fait roulé un rocher de petite taille juste à côté, le Machoc s’y installe, pour ensuite positionner son coude contre la table, main vers le haut. Il veut se la jouer concours de bras de fer ? J’suis pas sûr qu’il se rende compte de son erreur, surtout quand on parle de…

‘’...Bon ben Lucki, j’pense que celle-là, elle est pour toi.’’

‘’Hmpf.’’

Après s’être installé face au Machoc de l’autre côté de la table, le Lucario laisse échapper un reniflement légèrement blasé. Piqué au vif, son adversaire lui agrippe rapidement la patte, avant de pousser un cri retentissant pour signaler le début des hostilités !

*BANG*

...Attends, comment il a fait ça ? J’ai même pas eu le temps de cligner des yeux, que Lucki lui a déjà aplati le dos de la main contre la table, provoquant un bref gémissement de douleur de la part du Machoc. le Lucario fait ensuite mine de lui lâcher la paume, mais son adversaire semble bien décidé à jouer ça en deux manches gagnantes et réaffirme sa prise, avant de donner un nouveau signal !

*BANG*

Y’a pas à dire…

*BANG*

...il est franchement…

*BANG*

...beaucoup plus déterminé que ce que j’aurais pu croire.

*BANG BANG BANG BANG BANG*

Il commence à me faire de la peine : Lucki ne prend même plus la peine d’attendre, chaque fois que la paume du Machoc effleure la sienne, il lui l’écrase directement contre la table, sans même broncher. Pourtant, loin d’abandonner, le type Combat miniature se relève encore et encor, le regard de plus en plus brillant. Dans le même  temps, le lien d’aura avec mon starter se renforce un peu plus à chaque seconde...Il est en train de jubiler. Ce genre de personnes qui continue de se battre, même quand il n’a aucun espoir, c’est ça qui le fait vibrer...Alors rien d'étonnant à ce qu’il persiste à donner une chance au Machoc, malgré la différence évidente de puissance entre eux.
Finalement, après une ultime tentative de son adversaire, ce dernier s’effondre, complètement épuisé sur la table, en haletant doucement. Lucki se relève alors, avant de s’incliner brièvement pour ensuite nous rejoindre près de l’entrée de la caverne.

‘’Du coup, je suppose que ça veut dire qu’on peut passer ?’’

‘’Maaaaaaaa…

‘’Cool. Et ben, à la prochaine, on va pas te déranger plus longte...Ah. Euh, bonjour ?’’

C’est moi où la caverne vient subitement de rétrécir ? Déboulant du sentier que nous venions de quitter, trois silhouettes immenses et musculeuses se dressent entre nous et la sortie, nous contemplant tous les quatre d’un air mauvais. Trois Mackogneurs, douze bras, le compte est bon...Pas le notre, j’espère mais vu la façon dont il fixe Lucki, ça va mal finir.

‘’Maaaaaaaa-cko !’’

Sans préavis, les trois colosses nous encerclent, avant de nous repousser sans réelle violence, en direction de se saisissent de la table de pierre. S’il s’est raidi, prêt à foncer dans le tas, Lucki émet une légère onde de curiosité, lorsque le Mackogneur le plus proche s’empare délicatement du Machoc évanoui, pour le déposer sur un autre lit de pierre. Puis, avec un bruit de tonnerre, la montagne de muscles s’installe à son tour face à la table, pour y poser son propre coude, l’air impatient.

‘’Eeeeeeh ! On était pas juste censé battre votre copain, pour passer ?’’

Trois paires d’yeux calculateurs se tournent vers moi, avant qu’ils n’hochent la tête de gauche à droite, en une synchro presque parfaite. Génial, faut aussi qu’on se farcisse ces malabars !

‘’On est d’accord que si on arrive à vous battre au moins une fois, on peut passer, rassurez-moi ? Parce que si faut vous faire votre fête trois fois de suite, balancez-nous dans la pente tout de suite, on gagnera du temps !’’

Avec un grognement approbateur, le Mackogneur attablé reporte son attention sur Lucki, qui semble plonger dans ses pensées. À gestes lents, mon starter se positionne de nouveau, paume contre celle de son adversaire.
Au signal, les muscles des deux Pokémons se tendent brusquement et confirme mes craintes: ce Mackogneur est au moins mille fois plus fort que son pote. Des gouttes de sueur ne tardent pas à perler sur le visage des deux adversaires, tandis que chacun force petit à petit pour faire céder l’autre, sans pour autant risquer de perdre sa posture. Inexorablement, la patte de Lucki commence à reculer, sans que ses tentatives pour regagner quelques précieux centimètres ne servent à grand chose. Et lorsqu’il entre en contact avec la pierre, le bras du Lucario se retrouve parcouru de tremblements qui l’empêche presque de reprendre appui sur la roche.
Tout en célébrant sa victoire de ses quatre bras, le Mackogneur se lève pour céder la place à un de ses congénère (appellons-le  Mac-2). mais alors que Lucki tente de maitriser ses tremblements et va reprendre sa place, il se retrouve légèrement bloqué dans sa tentative !

‘’Vous avez pas dit qu’on devait rester spectateur, non ? Repose-toi deux secondes, amigo, celui-là, il est moi !’’

‘’....rio.’’

*SBUNK*

‘’Arrête de râler et va te poser !’’

S’il commence à me taper dessus, comment vous voulez que sa patte se détende ? Face à mon apparition, Mac-2 ne peut retenir une espèce de gloussement et c’est hilare qu’il se tourne vers ses deux frangins, tout en me désignant...je rêve ou il est en train de comparer nos tailles ? Le visage fermé, je pose mon coude sur la table, attendant qu’il fasse de même.

‘’’Quand tu veux.’’

Toujours secoué de gros éclats de rire, le type Combat met plusieurs secondes à se positionner également, avant de saisir délicatement ma main...qui pourrait probablement tenir 3 fois dans la sienne. J’inspire profondément...Allez, on peut plus reculer !

‘’Go ! RA-HMPFFFFFF !’’

Alleeeeeeeeeeeeeeeeez ! Bouuuuuuuuuuuuuuuge ! Je sais bien que c’est un pokémon mais là, il triche c’pas possible : il se contente de siffloter en regardant le plafond et j’arrive même pas à le faire tressaillir ! Son coude reste solidement fixé à la table, même le plus petit frémissement n’arrive pas à le faire réagir et moi, je m’arc-boute comme pas permis pour le faire bouger quand même ! Je sais que j’ai aucune chance mais...il est...hors de question...que j’essaye pas...au moins !

‘’Mais tu vas bouger, oui?!’’

‘’Macko ?’’

L’air surpris comme s’il découvrait ma présence, le type Combat inspire brusquement...avant de m’éclater la main contre la table de pierre ! Dans le même temps, ses deux frères se lancent dans une série d’applaudissements polis, comme s’ils commentaient sa prestation incroyable.

‘’OUAAAAAARGH !’’

Libéré de sa prise, je me retrouve avec le dos de la main complètement lacéré et pour ne rien arranger, dès que j’essaye de la bouger, ça fait un mal de chien au niveau du poignet. Tout en le maintenant tant bien que mal, j'assiste à une nouvelle célébration, ainsi qu’à une succession de regards blasés de la part de mes Pokémons. Katara ne se prive pas pour m’assener un bon coup de queue à l’arrière du crâne, lorsque je me rassois entre elle et Ven.

‘’Je pouvais pas savoir si j’essayais pas, ok ? Et puis, si Lucki arrive à massacrer le dernier grâce à ça, tant mieux !’’

On peut toujours rêver. Tout en bidouillant une attelle de fortune avec mes sangles de Capstick (la seule partie de mon bras que je sens encore, c’mon poignet et c’est très douloureux.), j'assiste à l’installation du dernier duel...on va quand même pas se faire jeter au bas de cette montagne comme ça ? Sur un truc aussi bateau ? Même pas en rêve. On doit passer par tous les moyens. Et j’ai bien dit TOUS LES MOYENS !

‘’Lucki ?’’

‘’...’’

‘’...Défonce-le.’’

L’air indéchiffrable, le Lucario attrape ce quej e viens de lui lancer, avant de s’installezr de nouveau face à la table, pour saisir la paume du Mackogneur. Au signal, la tension monte d’un cran, les bras des deuxx adversaires s’étant tendus simultanément. Les encouragement commencent à fuser pour chacun des deux côtés, mais de mon bord, les choses sont un peu...différentes.

On ne l’a encore jamais fait.
C’est même pire qu’une attaque Z, parce que je n’ai que la théorie, pas d’entrainements particuliers ou de trucs à mémoriser.
J’pensais que je devrais garder ça pour une grande occasion, un moment-clé, un sauvetage épique.
Mais en fait, je me goure complètement.
Parce que si j’envisage de recourir à un truc pareil, dans une situation aussi incongrue, c’est pour une seule raison : parce que ça m’amuse. Parce que j’ai envie de profiter de chaque seconde de tout ça et qu’il est hors de question que ça s’arrête maintenant !
Si mon poignet m’élance, ce n’est rien en comparaison de la sensation de chaleur qu’il commence à émettre, lorsque mon canon d’avant-bras se met à luire. Des flots d’aura se déversent entre Lucki et moi, des flots qu’il retient en temps normal. Suffisamment pour qu’il parvienne à gagner quelques centimètres, que le Mackogneur ne tarde pas à remonter, son visage crispé sous l’effet de la concentration.
Il sait que quelque chose est en train de se passer. Mais il va bientôt découvrir qu’il est trop tard pour l’arrêter.

‘’Hey amigo…’’

Ca chauffe de plus en plus et c’est un vrai délice comme sensation. Elle se répand dans chaque centimètre carré de mon bras, j’ai l’impression de tenir une étoile qui pulse doucement. Lucki n’est pas en reste puisque sa fourrure se hérisse petit à petit, juste avant qu’une mince lueur bleutée n’illumine son bandeau : de son oeil valide, le Lucario irradie littéralement les environs, l’énergie continuant de grimper en flèche tout autour de lui.

‘’Si on passait...au niveau supérieur ?’’

Joignant le geste à la parole, j’effleure la gemme incrustée dans le canon, laissant mes doigts courir sur la spirale que forme les pierres qui l’ornent. Chacune d’entre elles me donnent l’impression de crépiter lors de cet unique passage et les perceptions de Lucki m’envahissent encore davantage, transformant l’onde bleutée en un torrent rougeoyant et parsemé d’éclairs. Je ‘’vois’’ plus que je ne ressens toute l’aura qui se déverse d’une pierre à l’autre, juste avant que la silhouette de Lucki ne se mette à briller comme une supernova.
Le Mackogneur laisse échapper un petit cri de surprise, tandis que la prise de mon starter se raffermit contre sa paume. Doucement, millimètre par millimètre, la tension semble s’inverser et Lucki commence à pousser le bras du Mackgoneur, qui sue sang et eau sous l’effort pour ralentir la force inexorable qui vient de lui tomber dessus.
Dans le même temps, la forme du Lucario se modifie : de longues nattes font leur apparition, ses pattes se renforcent et leurs piques grandissent brusquement et une série de marbrures font leur apparition sur toute la longueur de son corps, comme autant de canaux brillants qui achemineraient cette déferlante d’aura jusqu’à son coeur.
Libéré de son bandeau, l’oeil unique de mon Lucario scintille presque, tandis que, machoires serrées, il applique de plus en plus de force sur la paume du Mackogneur.

‘’RIO !’’

Avec un cri rageur, le type Combat envoie une ultime impulsion, qui propulse la main de son adversaire contre la table...avant de fracasser cette dernière dans un craquement sinistre ! Complètement abasourdi, le Mackgoneur se retrouve entraîné par son geste et manque de s’assomer au passage, chutant en arrière pour se ramasser sur le sol de la caverne.
Une seconde s’écoule.
Puis cinq.
Le silence est total, tandis que Lucki recommence à briller, pour reprendre son apparence normale. Un regard aux Mackogneurs suffira pour que ces derniers viennent aider leur frère à se relever, tandis que mon starter semble chercher quelque chose du regard.

‘’C’est ça que tu veux ?’’

Un bras maintenu en place, je lui tends son bandeau de l’autre, avant de me le faire arracher avec un grognement satisfait. une fois rééquipé, Lucki pivote en direction de nos ‘’hôtes’’...Qui se contentent de s’incliner, pour nous indiquer la sortie de la caverne et le sentier.
Ouvrant la marche, je me retrouve côte à côte avec mon starter, qui parait profondément satisfait.

‘’On est d’accord que c’était un peu overkill...mais en vrai, ose me dire que ça t’a pas plu !’’

********************

C’est plus vide que ce que j’imaginais. Le plateau qui orne le sommet du mont Skiddo s’avère également plus petit qu’on ne pourrait le penser. Quelques buissons épars sont la seule trace de vie dans cet endroit désolé, si l’on excepte la petite sculpture étrange qui orne le centre du plateau...et le vieux papy qui se tient juste à côté, assis en tailleur avec son panier à ses côtés. Mon approche ne semble pas le perturber le moins du monde, puisqu’il se contente de nous étudier de haut en bas, avant de désigner l’espèce de totem.

‘’Et ainsi, l’épreuve est accomplie. Tu peux à présent recevoir le don de notre protecteur. Skiddo te sera toujours ouvert, dorénavant.’’

‘’Vous auriez pu me dire qu’il y avait un ascenseur caché, tiens.’’

‘’Mais cela aurait été bien moins intéressant, ne crois-tu pas ?’’

Avec un haussement d’épaules, je contourne le vieil homme pour découvrir une vue à couper le souffle : le regard peut porter aussi loin qu’il le désire, seule les flots qui entoure Adala posent une réelle démarcation. Mélange de brun, d’or, d’argent et de vert, l’île se déploie partout autour du sommet et l’on devine à peine l’agitation grouillante qui doit régner à l’académie.

‘’Du coup, vous êtes pas censé me coller un tatouage tribal, me faire verser mon sang ou m’ordonner de vous affronter, un truc du genre ?’’

‘’Ne sois pas ridicule. Et n’oublie pas ta récompense.’’

‘’Ma quoi ?’’

Pour toute réponse, le gardien se contente d’indiquer le petit totem, ainsi que la cavité qu’il renferme. Au creux de cette dernière, deux objets semblent bien plus récents que le bois sculpté qui les entoure : une gemme aux reflets brun-rouge  piqueté d’azur et...mon Capstick. En récupérant mon bien, je pivote de nouveau, pour rencontrer un regard aussi broussailleux qu’intense.
Je suis censé lui dire quelque chose, là ou…? Non parce qu’en me rendant mon Capstick, le message est plutôt clair : fini l’escapade en montagne, j’redeviens un Ranger et avec ça, les responsabilités que ça entraîne.

‘’Il t’est aussi possible de le laisser ici.’’

‘’Pardon ?’’

‘’Si c’est un fardeau, détaches-toi de cette ancre matérielle, comme le Météno qui se sépare de sa coquille. Tu voulais tester quelque chose d’amusant, non ? Au vu de ton ascension, j’aurais tendance à croire que tu y es parvenu.’’

‘’C’est pas vraiment comme ça que ça marche, vous savez. Même sans Capstick, j’suis toujours un Pokémon Ranger.’’

‘’Et sans lui, tu as atteint ce sommet.’’

C’est...étrangement pertinent. Et un peu évident aussi. Tout en retournant le petit appareil entre mes mains, , je sens mon rythme cardiaque qui redescend petit à petit. Une sensation étrange, en vrai : c’est à la fois un peu désagréable de laisser partir cette espèce de frénésie et vachement apaisant. C’est comme un tremblement qui monte doucement du diaphragme, jusqu’à envahir le moindre recoin de mon être. Une idée toute simple qui s’impose d’elle-même et qu’on ne peut pas ignorer...Et lorsque finis par la saisir, elle est à la fois tellement stupide et tellement évidente, que ça éclate.
J’éclate de rire, jusqu’à finir pliée en deux, les yeux humides face à une Katara complètement déboussolé. T’inquiètes pas amiga, c’est pas mon poignet !

‘’Ouaaaah..Ah. J’vous avais dit que j’étais stupide.’’

‘’Je n’ai pas relevé. Si tu as réussi l’épreuve, c’est que c’était une bonne raison de la tenter.’’

‘’C’est pas de ça que je parle..mais merci.’’

Cet état frénétique que j’ai ressenti toute la journée, les rires, les moments de stress, l’envie que ça s’arrête pas, jusqu’à l’utilisation d’une Mega-Evolution, uniquement pour gagner un foutu BRAS-DE-FER...Tout ça, je l’ai pris comme acquis, comme si ça avait pas d’importance. Mais en fait, ça en a une ÉNORME.
J’ai passé deux ans à me triturer la tête pour trouver une réponse à donenr à Cléo. J’ai établi que je pourrais pas sauver tout le monde et que j’essayerais...mais c’est pas ça qui me donne envie d’être un Ranger.
J’ai dit que je renierai pas mes convictions , même si ça me met dans des situations difficiles...Et ça n’était toujours pas la réponse.
Non, parce qu’au final, pourquoi est-ce que je veux être Ranger ? Pour tout ça, ok, mais surtout PARCE QUE PUTAIN, QU’EST-CE QUE J’AIME ÇA !
On a pas tous la chance de tenter de faire ce dont on rêve depuis qu’on est tout petits. Ça peut être vachement décevant parfois. Voir même cruel, quand on est confronté à la réalité….Et c’est exactement pour ça que fallait pas oublier à quel point faut faire durer chaque seconde et en profiter à fond !
Je suis devenu Ranger pour sauver des gens.
Je suis devenu Ranger parce que c’était mon rêve
Je suis devenu Ranger et je suis pas mauvais à ce boulot
Et surtout, je suis Ranger parce que ça m’éclate !
Après avoir récupéré le reste de mes affaires, j’assiste au départ de Tabalibungaba, qui reprend tranquillement le chemin du sentier, les mains croisées dans le dos. Mais plutôt que de répondre à son invitation, je fais signe à Katara de grimper de nouveau sur mon épaule, avant de me hisser sur le dos de Ven. Un regard à Lucki…

‘’LE PREMIER ARRIVE EN BAS ! VEN, DONNE TOUT CE QUE T’AS !’’

HRP :
Passage grâce à Lucki qui possède 7 points de Duel (+4 si on compte une Mega-Gemme mais comme dit ''c'est overkill'')
Retard 0/5 - Epreuve réussie en théorie et récupération d'une seconde Lucarite
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum