Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-72%
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount à Volonté à 8€ au lieu de 29€
8 € 29 €
Voir le deal

Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 2061
Points d'Expériences : 1520
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Droite comme un I, elle attendait.
Une fois encore dans le bureau de son patron. Infiniment plus grand que sa cage à Sapereau. Infiniment plus rangé. Infiniment mieux.
Une fois encore, il la transperçait de ses yeux aciers, acérés, assassin, la demoiselle devant lui.
Une fois encore, il ne disait rien et attendait. Tout comme elle.

Au bout de cinq minutes d’un silence pesant, il déchiqueta le calme d’une long acerbe.

« Tu es réassignée à une mission.

- Bonjour, allez vous bien agent 667? Oh oui et vous agent 242? J'ai parfaitement dormi après avoir frôlé la mort la...

- Hum, une mission donc. Surveillance de mineures dans un une pension pour jeunes filles exemplaires. Un institut privé. Tu commences demain matin, rendez vous 17h30 là bas.

- Attendez c’est une blague ? J’ai réussi ma mission avec Josh je vous signale, je n’ai pas à recevoir une telle punition ! »

Kaeko tombait des nues et s’approcha du bureau verni de son supérieur pour taper du poing sur la table. Littéralement.

« J’ai réussi, R-E-U-S-S-I ! Pourquoi hein ? »

Il toussota, presque gêné. Ne faisant même pas allusion à une quelconque baisse de salaire dû au comportement déplacé de la demoiselle.

« Disons que je voulais prendre de l’avance, tu t’évertues systématiquement à rater toutes tes missions en beauté. Tu m’as pris de cours et… Oh et puis merde je n’ai pas à me justifier, tu prends la mission qu’on te donne et puis c’est tout.

- Je suis pas ici pour faire garderie je vous signale.

- Ce n’est pas à proprement parler de la garde d’enfants. Il y a des disparitions dans l’internat. Je veux que tu enquêtes dessus.

- Oh une enquête ? C’est inattendu, je ne m’attendais pas à un truc possiblement bien.

- On n’a pas le droit de mettre des agents sur de la surveillance de gosses malheureusement…

- Et qui sera mon ou ma partenaire ?

- Tu te démerdes.

- Pardon ?

- On est surbooké en ce moment. Donc tu te débrouilles, tu demandes un service à quelqu’un mais tu n’auras pas d’agent de notre part.

- Ah bah nickel la couverture. Salut machin je suis agent secrète et j’ai besoin de ton aide. Parfait pour une agent niveau discrétion.

- Tu te débrouilles, demande à une des deux écoles de t’aider.

- Oh bonjour Jackie oui je travaille pour le gouvernement t’as pas des élèves à me fournir, c’est juste pour aller dans un internat où il y a des enlèvements. C’est sûr qu’elle va m’en donner.

- Bah vas y seule, c’est ta mission tu fais ce que tu veux, maintenant déguerpis.

- C’est toujours disposer le mot pas déguer…

- Casse toi ! »

Dehors avec Omega, la brunette ne savait pas quoi faire. Trouver quelqu’un d’assez fou pour la rejoindre dans une mission enquête ? Assez fou et surtout assez naïf pour croire que c’était juste un job d’intérim, couverture oblige. Elle aurait bien une idée de quelqu’un mais jamais il n’acceptera. Surtout qu’elle n’avait pas beaucoup envoyé de nouvelles depuis le nouvel an.

Oh et puis zut soit elle lui demandait, soit elle devrait voir avec un agent inconnu à PC et elle refusait cette éventualité.

Respiration, aller un message, c’est rien, juste un tout petit.

Kaeko– 02/04/2020 ; 10h18
Coucou Cael, la forme ? Dis moi t’es libre aujoud’hui, et le reste de la semaine ? J’aurais besoin d’un énorme service et t’es le seul à qui je peux demander. Même si je suis certaine que baaah ahem, tu vas pas accepter. Je te rejoins dans ta chambre, bisouuuus.

Ok elle ne lui laissait aucune échappatoire, ça se saurait si la brune était une fille qui agissait avec tact et diplomatie.

« Je t’entends tu sais ! »

Elle soupira.

« Omega mon grand, je te laisse aller dans la chambre, je ne veux pas effrayer Cael, tu le connais autant que moi, c’est hem, compliqué avec les spectres… Mais ne fais pas cette tête, je t’aime mon beau. Allez file. »

L’Ectoplasma s’exécuta sans un bruit, partir en mission avec un type qui craignait les spectres, mais où sa dresseuse cherchait toutes ces idées saugrenues, franchement.

Avant de vraiment partir, le fantôme s’arrêta en plein milieu de son chemin. Et d’un coup d’un seul vola à la vitesse de la lumière vers sa dresseuse déjà partie, toute pimpante, vers la mauvaise direction. Certaine chose, même au fil des années, ne changeront jamais.

« Mais Omega je ne comprends pas…

- Ecto ! »

Blasé, mais habitué, il lui fit signe de le suivre.

« Haha qu’est ce que je ferais sans toi, vraiment.. »

Une fois devant la bonne porte, la brune put toquer, en se permettant d’afficher son plus grand sourire. Son starter prit le soin de partir se cacher à l’extérieur, mieux valait ne pas l’effrayer tout de suite.

« Mon cher Cael ! »

Le début de la fin, un cercle infini, un pattern défini.





Dernière édition par Kaeko D. Riviera le Dim 31 Jan - 11:56, édité 1 fois


[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Espeon_la_by_GoldFlareon[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Giratina_la_by_GoldFlareon
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2500
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
*Bunk*

Au cas où vous vous posiez la question, non, aucun Lucario n’a été impliqué dans cette démonstration de violence. Mon front vient juste d’entrer en contact violent avec le bois du bureau...C’est devenu commun dans cette chambre, depuis une semaine.

‘’C’est tellement chiaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaant. Raaah, tuez-moi ….’’

Je t’ai vu Sol, c’était une façon de parler, m’approches pas ! Alors que le reste du dortoir s’est déjà dispersé pour un dimanche tranquille, j’me retrouve collé à une chaise, face à l’équivalent de trois forêts en terme de paperasse. Les épreuves de la Fédérations, sur le terrain étaient censées être la partie ‘’insurmontable’’ des examens...Alors pourquoi est-ce que les épreuves écrites sont mille fois plus longues et ennuyeuses ?!

‘’*Citez au moins trois écosystèmes susceptibles de croiser la migration des Prismillons de Kalos, considérant une température inférieure à 10° sur l’ensemble du parcours, ainsi que la présence de Maskadras sur le trajet.*...Y’a des Maskadras à Kalos ?’’

Inutile de demander son aide à Lucki, je ne récolte qu’un grognement pour toute réponse. Et vu comme le reste de la fine équipe est concentré sur la partie de Mithos, je pense que je suis tout seul sur ce coup-là.
Même un cours de Roseverte aurait plus d’intérêt que ce truc (au moins, je peux dormir quand ça arrive). J’aimerais bien me contenter des résultats aux tests de terrain et passer outre les examens écrits (j’suis sûr que j’ai largement assez de points d’avance), mais je sais déjà comment ça va finir : si Cléo l’apprends, j’vais passer un sale quart d’heure. Et si c’est Melody, ce sera probablement la dernière chose que je ferais de ma vie.

*sonnerie beaucoup trop ringarde du thème de la Fédération, ça fait 5 ans que je dois le changer, jugez pas svp*

Kaeko– 02/04/2020 ; 10h18
Coucou Cael, la forme ? Dis moi t’es libre aujoud’hui, et le reste de la semaine ? J’aurais besoin d’un énorme service et t’es le seul à qui je peux demander. Même si je suis certaine que baaah ahem, tu vas pas accepter. Je te rejoins dans ta chambre, bisouuuus.

UNE URGENCE. PARFAIT, TOP, DEMENT, GENIAL, SUBLIME, TOUS LES SYNONYMES QUE J’AURAIS PU OUBLIER. Tout le monde sait que ce genre de situation, c’bien plus important que mon avenir à la Fédération et surtout que tous ces foutus tests écrits (Alors, je suis pas s...Silence !). Un petit tour d’horizon de ma chambre...Baaah, ça va (Y’a à peine plus de trois cartons à pizzas sur le lit et la pile de vêtements ne dépassent pas Katara, j’suis large).
Plus qu’à attendre l’apparition de l’ancienne préfète Mentali, en remplissant mon sac d’intervention, histoire de gagner du temps.

*Toc*

Un regard à Lucki….pas d’aura de Spectre derrière la porte, la voie est libre (et pour une fois, les morts la gardent pas).

‘’Mon cher Cael !’’

...Ok. Tu sais Lucki, même sans notre lien d’aura, j’aurais senti l’embrouille. Il lui a suffit de trois mots pour que ça me donne une impression très spécifique : celle du gâteau que l’on fout sous un énorme piège à souris, en pleine lumière et avec l’espoir que Ginji ne se jette pas dessus.

‘’...Yo ?’’

Et la voila qui rentre. Si Katara et Martel se jettent littéralement sur elle pour l’examiner de la tête au pied avant de lui poker la jambe en signe d’accueil, Mithos et link restent concentrés sur leurs manettes. Quand à Liu…

‘’Liu, lâche-la maintenant, tu vas l’étouffer…’’

Je sais qu’il est câlin d’habitude, mais là, c’est encore pire, il l’a littéralement ligotée de la tête aux pieds. le temps de pousser le Nymphali pour qu’il rejoigne une Keru assoupie et je fais signe à la nouvelle venue de s’asseoir...Euh, là où elle peut.
En revanche, une fois mis au courant de la situation, je dois admettre que ça ne me rassure pas des masses.

‘’Je crois que j’ai a peu près compris, mais je suis pas sûr de comprendre pourquoi tu as besoin spécifiquement d’un Ranger. Mon domaine, c’quand même plus les Pokémons, les disparitions d’humains, ce serait plutôt le taff de ma soeur.’’

Désignant la photo qui trône sur le bureau (elle était vraiment forcé de m’en envoyer une où elle maintient un type en clé d’immobilisation ?), mon regard s’attarde également sur les documents étalés. Avec le recul, même si c’est pas mon champ d’expertise...Tout plutôt que ça.

‘’Et en même temps...Une minute’’

Le temps d’extraire une feuille bien spécifique du lot, je parcours les lignes du regard, tandis qu’un profond sentiment d’agacement émane de Lucki. Laisse-moi encore croire que j’hésite, amigo !

‘’*Preuve d’intérêt général*...Si quelqu’un me signe ce papelard et qu’on s’en sort, ça devrait faire l’affaire et la Fédération devra le prendre en compte...Ok, j’en suis ! Par contre, si j’ai bien compris, on va devoir se présenter sous une autre identité. C’pas la première fois que ça m’arrive, Roseverte nous avait déjà demandé un truc du genre quand Palladium n’avait pas encore pété les plombs.
T’as pensé à ça, ou je dois demander un coup de main à Cléo ?’’


******************

Lavandia, jour J, heure X, météo clémente. L’Agent K et l’agent C sont en position, à quelques mètres des immenses grilles qui encadrent le pensionnat Delcatty. Pour le moment, aucune trace de manoeuvre suspecte, notre couverture semble tenir (et vu qu’on est même pas encore entré à l’intérieur, le contraire serait étonnant) Notre opération peut commencer. Et afin qu’elle se déroule au mieux, on va arrêter tout de suite le jargon d’Agent, parce que ça perd déjà pas mal de son charme !

‘’Fiou. Et beh, quand tu disais que c’est réservé à ceux qui ont les moyens, t’avais pas exagéré.’’

Rien que le parc derrière les grilles, j’pourrais faire tenir le Terremerenviron trois fois, vu la surface. Quand au bâtiment principal...On dirait un chateau fortifié. Une immense facade de trois étages bardées de fenêtres aux croisillons mordorés et deux ailes qui viennent s’étendre à l’arrière, qui n’ont rien à lui envier. Au centre, face à la grille, on dirait qu’il y a une espèce de fontaine avec un...Delcatty géant en marbre ?
Alors, après la PC, j’dois admettre que mes standards de normalité ont un peu évolués vis-à-vis des écoles. Mais là, et avec tout le respect (minime) que je dois à l’architecte...Ils ont fumés quoi ?

‘’Donc, si je résume bien...Toi, tu t’appelles Margaret et tu intègres les lieux comme nouvelle élève. De mon coté, je suis Morgan, l’un des jeunes employés de ton richissime paternel, chargé de veiller à ce que tu ne manques de rien. Je suis donc là afin de jouer les assistants de ménage en journée et te servir le soir...et pour fureter partout, ce sera parfait.’’

Histoire de ne pas faire trop tâche dans le décor, il a fallu faire des choix concernant mes partenaires : Lucki étant un peu trop...sauvage, je me suis rabattu sur Link, pour les interrogatoires, ça devrait faire l’affaire au cas où on se fiche de moi. Liu et Flonne compléteront ma couverture et vu les POkémons qui accompagnent les élèves qui franchissent les grilles depuis tout à l’heure, ça ne fera pas tâche dans le paysage.

‘’Bon...on y va ?’’

Alors que nous nous rapprochons des grilles, sous le regard d’un petit groupe de trois filles (C’est légal d’avoir autant de maquillage sur la figure ?), je me contente de fixer le batîment. Plus vite on rentre, mieux ça vaudra….AH NON, LIU !

‘’Eeeeh ! Dégage de là, sale...Yurk, touché par un pokémon de la plèbe !’’

Mais, que, quoi...En un éclair, une sorte de tornade blonde aux longs cils vient de se placer devant nous, après avoir manqué d’envoyer bouler Liu d’un coup de pied. Et tout ça juste parce que son ruban l’a frolé au passage, elle est pas bien ?! Surtout que le Nymphali n’a même pas remarqué la scène et continue d’avancer vers la statue de la fontaine…Reste dans ton monde, amigo, ça vaut mieux.

‘’Vous avez intérêt à réparer ça, les frais de teinturerie et le traumatisme !’

‘’Il n’a…’’

‘’Silence ! Quand ma mère…’

‘’CYNTHIA !’’

Aussi perdu que Kaeko, nous échangeons un regard lorsqu’une petite brune vient agripper sa camarade par l’épaule, avant de lui glisser quelques mots à l'oreille sur un ton extrêmement précipité. Le visage de cette dernière se ferme rapidement et avec un reniflement méprisant, elle remonte à son tour l’allée en décrivant un large cercle pour éviter Liu.

''Veuillez l’excuser, elle est un peu...directe. Cynthia, attends-moi !''

Au pas de course, la jeune fille rejoint rapidement son amie, avant de disparaitre par l'une des grandes doubles-portes qui ornent la facade. De notre coté, il va bien falloir qu'on trouve notre chemin, jusqu'au bureau de la directrice.
Vivement qu’on régularise notre présence ici, histoire d’attirer le moins de regards possibles...J’espère juste que l’uniforme du personnel est moins flashy que ces espèces de jupes à volants qu’elles portent toutes.
Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 2061
Points d'Expériences : 1520
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Était-ce vraiment de trop de se pointer comme une fleur devant la porte du rose qui n’avait sûrement pas vu à la météo qu’une tornade arrivait ? Une tornade brune du nom de Kaeko, bien trop enthousiaste à l’idée d’exploiter une nouvelle fois un de ses camarades pour une mission quasi suicide. Quoique suicide uniquement si vous êtes une élève de ce pensionnat, si vous êtes un surveillant ou une tutrice, tout ne peut que très bien aller non ?

« Comme si avec toi les choses ne pouvaient que très bien aller. » ironisa Kae, plantée sur le devant de la porte, attendant patiemment le garçon qu’elle considérait comme un de ses meilleurs amis à la PC.

Et c’est sur cette phrase qu’une bouille rose bien connue fit son apparition et dès les trois premiers mots de Kaeko trop mielleux eurent le temps de décomposer la tête de Cael. Bon ok, le faux sourire trop grand de la brune et le cher étaient sûrement de trop, pas besoin d’avoir monté sa psychologie pour comprendre qu’il y avait Ohmassacre sous roche. Mais la pauvre spécialiste spectre n’eut pas le temps d’expliquer les détails que des rubans commencèrent à ne que trop apprécier la caresse sur son cou. Rouge et suffocante, elle manqua très vite de souffle (« c’était ça de m’avoir filé une santé fragile aussi » ),c’était une tentative de meurtre. La pauvre ouvrit un œil pour voir son terrible agresseur.

Et terrible il l’était.

Une infâme boule de poils rose pastel, avec plus d’étoiles dans les yeux que ne comptera jamais le ciel, des fanfreluches à faire vomir une lolita et un rose écœurant : une saloperie de type fée. Parasite, véritable lie de la société, un mal à éradiquer, une erreur de la nature.

« ’Liu, lâche-la maintenant, tu vas l’étouffer… »

SANS DECONNER !

L’horreur, suffocante, les joues rouges, Kaeko toussa pour retrouver un peu sa gorge et massa ses membres endoloris par ce débordement d’affection meurtrier.

« Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis. » Elle soupira, non sans s’éloigner de plusieurs pas de l’infâme Nymphali.

« Bref, pardon de débarquer à l’improviste Cael mais j’ai un petit service à te demander, Je suis au chômage actuellement et j’ai réussi à avoir un cdd via la police de Hoenn, je suis embauchée pour surveiller des petites dans un internat. Bon jusque là on est d’accord rien de dramatique, mais il y a des disparitions dans cet institut depuis quelques semaines, d’où mon cdd. Ils ont pensé qu’une spécialiste spectre serait utile, je suppose. Le truc c’est qu’ils veulent absolument que ce cdd comporte deux personnes, et tous les gens que je connais sont occupés. Je n’ai que toi pour m’aider, mais j’imagine que tu es aussi blindax niveau emploi du temps, non ? » elle soupira une deuxième fois, peut-être que son patron avait raison et qu’elle allait devoir tout faire seule.

Comme prévu, Cael indiqua qu’il n’avait pas les prérequis pour cette mission hélas, il indiqua le portrait de sa sœur sur sa commode, une personne adorable qui faisait un clé de bras à quelqu’un. Sympa. Déçue, la brune se retint de soupirer, tant pis.

Puis un regain nouveau émana du rose, il venait de lire un papier et d’un coup d’un seul il partit en tirade. Signer un papier ?

« S’il n’y a que ça qui t’embête, un papier, je peux tout à fait le signer, ou le faire signer par les personnes qui m’embauchent ! Désolée de te donner une mission un peu en dehors de tees prérogatives de ranger, j’espère que tu ne te force pas hein ! »

Mais elle aurait bien forcé tellement elle était désespérée. Ses missions solo finissaient toujours en catastrophe et la seule fois qu’un appel d’offre s’est bien déroulé c’était quand elle était de pair avec son bro Josh. Bon elle sentait encore ses côtes fêlées mais ensemble ils avaient arrêté une bande de malfrats. Cependant là n’est pas la question.

« Les identités te posent problème, tu n’as pas à t’en faire pour ça je peux en obtenir faci… je peux en obtenir. »

Ouais tais-toi ça vaut mieux.

« En tout cas merci Cael, tu m’enlèves une épine du pied ! »

Elle donna alors l’heure et la date de leur rendez-vous à l’institut et elle partit comme venue, en tornade (et accompagnée par Omega). Il était temps qu’elle prépare sa valise, une surveillante en pensionnat pour riche héritière, ça à quelle apparence ? Elle opta pour le plus austère et coincée possible, ce qui changerait complètement de ses tenues moulantes d’espionne.


« Pfiouuuuu, y’a pas à dire, quand la moindre élève a le pib d’un pays dans son compte chèque, forcément y’a les moyens en architecture. Je sens que je vais haïr ces bourgeois. » fit-elle, admirant la grille qui sépare le monde prolétaire de celui de « l’élite », qu’est ce que j’ai hâte de pouvoir pourrir des riches dans cet appel d’offre.

« Moi aussi j’en suis ravie narratrice ! » entendant qu’elle venait de parler à haute voix elle toussota. « Ahem, on y va ? » fit-elle en s’avançant avec son ami, direction l’école, Pokémon dans leur Pokéball (ou dans la nature, en tout cas pas visible) et son Ectoplasma caché dans son ombre, prêt à parer toute éventualité. Tandis que les dresseurs avançaient juste devant l’espèce de cours de château au goût douteux (c’est ça le style rococo décadent ?), Cael faisait un rappel de leur nouvelle identité.

« C’est ça, bon après que tu sois mon tuteur c’est un peu drôle parce que je fais nettement plus âgée haha. Par contre t’étais vraiment obligé de prendre ta carpette rose avec toi ? Il me file les jetons dès que je vois un bout de ses rubans. » fit-elle sans aucune ironie. Parmi tous les Pokémons que possédait le ranger, il fallait qu’il choisisse UN PUTAIN DE NYMPHALI. Si elle mourrait étranglée dans son sommeil, on saura qui a commis cette strangulation. Et pour pousser le vice, il a choisi UN BORDEL DE TOGEPI. Kaeko voulait MOURIR. Genre vraiment, mais qu’est ce qui lui a pris ? Au moins la spé spectre avait eu la décence ELLE, de planquer ses Pokémons, sachant qu’au moins EUX ne chercheraient jamais à tuer Cael, m’enfin.

Il fallait rentrer maintenant, Cael prit les devant, du moins un de ses pokémons qui heurta une élève qui hurla Ô désespoir, Ô violence, Ô souffrance ennemie, ou quelque chose du genre. Apparemment elle semblait dégoutée d’avoir touché un Pokémon qui ne lui appartenait pas.

« Mais quelle connasse » murmura Kaeko entre ses dents. « avançons Cael, avant que je ne commence à briser des genoux. "
Heureusement qu’une autre gamine intervint pour éloigner cette, Cynthia.

« Omega j’espère que tu as bien vu qui c’était, si elle nous fait encore un caprice j’espère que tu sauras quoi faire. »

L’ombre de Kaeko se mit à se tordre dans un rire lugubre et les yeux de son Ectoplasma brillèrent une fraction de seconde. Bon malgré cette rencontre fortuite, il fallait trouver la directrice. Un coup d’oeil dans la cours suffit pour dire qu’il n’y avait aucune femme (ou homme) mûre dans les environs, il allait falloir trouver le bureau. La brunette coula son regard vers son camarade.

« Tu veux bien détourner le regard une seconde s’il te plaît ? » puis elle siffla doucement. Et dans l’espace d’une vingtaine de secondes une ombre surgit de derrière la statue du Delcatty, un petit Skelenox lunaire s’avança.

« Bien, tu peux nous guider s’il te plait Deus ? Cael, pardon, je vais t’indiquer le chemin, ferme les yeux et garde bien ma main ! »

C’est (presque) avec le consentement du rose que le brunette prit sa main et suivit son fantôme qui n’était plus qu’une tache sur le sol, afin de ne pas se balader à l’air libre auprès des jeunes filles qui ont très probablement peur des spectres. Evitant de se manger une pensionnaire, les deux bifurquaient çà et là, main dans la main et Kae instructrice du pauvre rose. Ils entrèrent ainsi dans le bâtiment, c’est là qu’une grande femme aux cheveux grisonnants noué dans un chignon sec et affublée d’une robe stricte les accueilla.

« Mademoiselle Margaret, Mademoiselle Morgane, comme je suis ravie de vous voir ! » Son ton était bien plus doux et chaleureux que son apparence. « Je suis la surveillante principale, madame Pinsson, oh ! Vous allez bien mademoiselle Margaret, vous avez peur de la foule ? » elle se pencha vers la prétendue Margaret.

Et à la surprise générale, c’était devant Cael qu’elle se mit.

Cael était devenue mademoiselle Margaret.

Et merde, merde, merde, Kae avait pourtant bien précisé à son chef que Cael était un homme UN HOMME… L’administration de l’armée avait sûrement dû trouver ça hilarant de le transformer en femme et de la faire une élève. Un jour, elle tuerait son patron, de sang froid. Réprimant un facepalme, et usant de son jeu d’actrice peaufiné au fil du temps, Kaeko réagit comme si le garçon était en effet une demoiselle de bonne famille.

« Malheureusement mademoiselle Margaret souffre d’agoraphobie, je l’accompagne à cet effet. Mademoiselle a fait preuve d’un certain courage en nous demandant de l’inscrire ici. Je suis enchantée madame Pinsson, je suis Morgane, en charge de mademoiselle mais vous devez bien le savoir. »

Pitié Cael, pour notre crédibilité, joue le jeu !


[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Espeon_la_by_GoldFlareon[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Giratina_la_by_GoldFlareon
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2500
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’Tu veux bien détourner le regard une seconde s’il te plaît ?’’

Je suis pas sûr que ça soit le moment de te changer, Kaeko, mais...Ah, ok. Mon regard a à peine le temps de  s’attarder sur le Skelenox qui vient d'apparaître que je pivote brusquement de 90° pendant que ma colonne vertébrale se transforme en glaçon.

Entrainé par l'ex-Mentali (Au pire, j’aurais pu demander à Link, j’suis qu’avec un petit check d’aura...Brrrrr, non, mauvaise idée, il aurait inclut le Skelenox dans sa detection). Au moins, de cette façon, pas besoin de guide et...Ah.

Je suis partagé.
D’un coté, je suis probablement la pire tanche en architecture qui existe sur ce continent (pour la planète, on se partage le palmarès avec Ginji). De l’autre, je ne peux pas m’empêcher de penser que PEUT-ÊTRE, les drapeaux et les tapisseries en velours pour recouvrir les portes de ce qui m’a tout l’air d’un placard à balai, c’est un peu exagéré.
Rien que le hall d’entrée de ce batiment pourrait accueillir tout le dortoir Phyllali. Quel intérêt de faire un endroit aussi vaste, si c’est pour en laisser la majorité vide, sans même un balcon ou une colonne intérieure pour qu’on puisse grimper dessus ? Ça me dépasse.

En attendant, ça n’arrange pas non plus nos affaires….On a le bon batiment, maintenant, il nous faut le bon bureau dans ce hall de gare.

‘’Mademoiselle Margaret, Mademoiselle Morgane, comme je suis ravie de vous voir !’’

...Oubliez tout ce que je viens de dire. Je sais maintenant qui a eu l’idée d’un tel batiment : la femme qui vient de nous accueillir ferait passer ma soeur pour un modèle de douceur et de prévenance et je suis a peu près sûr qu’on pourrait se changer en pierre en croisant son regard.

‘’Je suis la surveillante principale, madame Pinsson, oh ! Vous allez bien mademoiselle Margaret, vous avez peur de la foule ?’’

Ah tiens, elle a presque l’air compatissante, si ça se trouve, j’ai...Attendez, quoi ?

‘’Malheureusement mademoiselle Margaret souffre d’agoraphobie, je l’accompagne à cet effet. Mademoiselle a fait preuve d’un certain courage en nous demandant de l’inscrire ici. Je suis enchantée madame Pinsson, je suis Morgane, en charge de mademoiselle mais vous devez bien le savoir.’’

Attendez, quoi ?

‘’Oh, je vois. Rien d’anormal, nous avons eu des pensionnaires tout aussi intimidées pour leur premier jour. je suis sûr que notre établissement saura faire des merveilles pour aider cette jeune fleur à s’épanouir.’’

Attendez…

‘’Pour la semaine à venir Morgane, nous n’avons malheureusement pas pu vous libérer une chambre parmi les domestiques. Il vous faudra partager celle de votre maitresse, mais pas d’inquiétude, nous régulariserons la situation au plus vite ! Si vous voulez bien me suivre, j’ai pour tâche de vous indiquer votre chambre. ’’

...Quoi ?

*clac*

Excusez-moi, j’aurais une simple petite question de rien du tout : ATTENDEZ QUOI ?
Lorsque je reprends à peu près le contrôle de mon cerveau, la porte d’une petite chambre proprette se referme derrière nous, tandis que Madame Pinsson nous glisse quelques mots dans l’encadrure. Le mobilier semble avoir été fait main et l’endroit pourrait sans problème passer pour une chambre d’hotel de luxe:  lit, bureau, un espace canapé et table basse, plusieurs armoires laquées, une salle de bain privée et même un accès à une terrasse individuelle...Y’a peut-être des idées à ramener à la PC, tiens.

‘’Installez-vous, je vais prévenir la directrice. Dès qu’elle aura un instant de libre, elle passera mettre au point les détails de votre arrivée.
Au plaisir de vous revoir au dîner, profitez donc de cet après-midi un peu spéciale pour vous familiariser avec les lieux !’’


A moitié abattu, je me laisse tomber sur le lit, sans même réaliser que Liu s’est déjà accaparé la moitié de la couette. Quand à Flonne et Link, ils échangent des regards perplexes...que je leur rends bien.

‘’Est-ce qu’il vient bien de se passer, ce que je crois qu’il vient de se passer ?’’

C’est un désastre. Une catastrophe. Un ‘’Défiler pour Flagerfell’’ II. (voir III ? Je sais plus). une...Eh mais attendez…

‘’Une couverture, hein ? La prochaine fois, j’demanderais à ma soeur. Au moins, quand elle me fera un coup de ce style, je saurais que c’est familial, j’aurais quelqu’un sur qui hurler.’’

En attendant, nous voilà bien. Le plan peut toujours s’exécuter normalement, mais pour ce qui est de l’exploration discrète, c’est mort !

‘’Kae, au cas où ça t’as échappé, je vais pas pouvoir faire illusion très longtemps. Avec Flonne et Liu, j’ai peut-être de quoi imiter une Mentali dans le style de Bellamy, mais je leur donne pas trois jours pour comprendre qu’il y a un ‘’petit’’ problème.
On a une après-midi pour fouiller les lieux sous prétexte de les découvrir, mais à partir de demain et selon les cours qu’ils donnent ici, c’est toi qui va devoir fureter la première….de jour en tout cas.’’


Avisant la porte-fenêtre, je jette un coup d’oeil au balcon : premier étage, des colonnades, du lierre à plus savoir qu’en faire...La base, quoi.

‘’Parce que de nuit, je peux t’assurer que je vais pas rester là à rien faire. S’il y a des disparitions, je doute qu’elle se fasse en plein jour, au milieu d’une salle de classe.
Avec tes Spectres, tu devrais pouvoir quadriller une partie de l’école, mais j’irais bien faire une petite balade nocturne...Histoire d’être prêt à réagir dès qu’il se passera quelque chose.’’


Quoi, comment ça ‘’dormir’’ ? Au cas où ça vous aurait échappé, je vais avoir environ 8h par jour pour le faire...assis sur un banc dans une salle de classe.
Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 2061
Points d'Expériences : 1520
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
2061
1520
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Le trucider, le torturer, le décapiter, lui faire manger un des plats que cuisinent Ace, le démembrer, lui arracher la moindre parcelle d’espoir et l’envoyer faire un stage chez les Mentalis pour apprendre les bonnes manières. Tant de choses subtiles et délicieuses que Kaeko rêverait de faire à son cher patron qui n’a pas fini de se payer sa tronche. Elle avait pourtant bien mis en gros gras rouge le genre de la personne avec qui elle allait faire cette périlleuse mission. Mais non, il fallait que son abruti de boss se « « « trompe » » » de genre. Evidemment, comme si la situation n’était pas aussi tendue que ça.

La main sur ses yeux à les frotter de dépit, l’espionne se trouvait désormais dans une chambre qui dégoulinait le luxe et la bourgeoisie. Du choix des meubles à l’encadrure des portes, tout transpirait l’argent et l’oisiveté. Il y avait même des draps de soie : DES PUTAINS DE DRAPS DE SOIE. Ce n’est pas la jalousie qui traversait l’esprit de la pauvresse en ce moment, non plutôt la haine, la haine de ces riches qui ont tellement d’argent qu’ils ne savent pas quoi en foutre. Ils pourraient investir dans la recherche sur le cancer, mais non, ils préfèrent se payer des choses futiles, c’est un choix.

« T’es presque plus salée que moi à ce propos.
» Chuchota la brunette dans sa main.

MAIS PARCE QU’ON NOUS A ENCORE COUPE DU BUDGET AU LABO. Maintenant je dois bouillir des trucs, et c’est réellement pas le côté fun de la science. Bref, nous nous égarons, avec tristesse, Kaeko regarda son partenaire de mission.

« Je suis réellement désolée Cael, j’avais vraiment bien précisé pourtant dans le dossier, mais non ils ont quand même réussi à se gourrer. Je te jure ils vont m’entendre à l’administration ! Après, avec tes Pokémons tu as plus de chance de te faire apprécier que moi, toute en noir avec des spectres. Les Mentalis n’aimaient pas vraiment mon style…»

Mais bref, au moins il y avait de la place dans cette chambre pour des retrouvailles nocturnes en toute discrétion, le balcon apportant un promontoire tout désigné pour atterrir sans se faire repérer.

« Non mais tu as raison pour la nuit, c’est clair que c’est là que tout se joue. Mais tu vas surtout pouvoir avoir les ragots des élèves en journée, néglige aucune pause pour avoir des indices n’importe quoi. Je verrais comment ça se passe en salle des profs de mon côté. De ce que j’ai bien compris eux aussi sont très friands de ragots en tout genre. Même si là des disparitions c’est plus sérieux que Kevina qui porte le même rouge à lèvre que Brenda. »

Blague pour détendre l’atmosphère, enfin plutôt tenter de détendre l’atmosphère et c’était pas très réussi. Pauvre Cael, elle le mettait vraiment dans une situation réellement délicate.

« Pour ce qui est de quadriller le terrain, Deus s’en charge, je compte aussi envoyer ma Mimiqui se balader dans les couloirs de l’académie pour attendrir les élèves et écouter les conversations. Omega restera avec moi au cas où. Le reste de mon équipe est soit dans leur Pokéballs soit dans les airs. Mais ne t’en fais pas, tu n’en croiseras aucun, du moins aucun du type spectre. »

Et c’était censé être rassurant ?

« Je fais ce que je peux ! Ahem, vu l’heure tu penses qu’on devrait voir les autres ou bien attendre la dir… »

TOC TOC

Finalement pas besoin de prendre de décision, la femme qui entra la prit pour le duo, alerte, Kaeko se tint parfaitement droite avec un air le plus sérieux que le pouvait. Une petite personne aux traits ridés et aux yeux mi clos rentra, une canne à la main et une main dans le dos avec une lenteur extrême.

« Bonjour mesdemoiselles, je vois que miss Margaret commence à prendre ses marques. Cette chambre vous plaît ? Oh pardon j’en oublie tous les usages, je suis la directrice, Irène Padler, je suis très enchantée d’accueillir parmi nous une enfant aussi prestigieuse et avec un parcours de vie exemplaire. »

La dame parlait lentement et avait toujours un grand sourire affiché sur le visage. Elle paraissait aussi bienveillante que portée sur l’aristocratie. Heureusement que niveau lignage son boss avait fait à peu près correctement son travail. Bosser avec le gouvernement aidait toujours un peu pour régulariser de faux papiers.

« Et vous mademoiselle Morgane, il me semble que madame Pinsson vous ait averti que malheureusement nous n’avons plus de chambre disponible, je vous prie de nous excuser sincèrement de ce manque d’hospitalité flagrant.

- Il n’y a aucun souci à avoir madame la directrice, je suis ravie de pouvoir être au plus près de ma maitresse et veiller à ses bons soins. Elle ne manquera jamais de rien.
»

Plus pompeux tu meurs. Mais l’espionne faisait vraiment au mieux pour donner l’impression qu’elle servait de gouvernante à Cael. Il fallait faire illusion dès le début, sinon la mascarade se verrait bien trop vite et le duo allait devoir repartir bredouille avant même de débuter l’enquête.

« Hoho je suis ravie de l’apprendre, vous pourrez débuter les cours demain, prenez votre temps pour visiter notre glorieuse académie. Une élève référente vous guidera toutes les deux dans l’enceinte du bâtiment, elle vous attendra à la sortie de nos dortoirs, le temps que vous puissiez ranger vos affaires. Si vous avez la moindre question je suis disponible dans mon bureau. Il vous faudra passer me voir mademoiselle Morgane.

- Bien entendu ! »

Et elle sourit à Cael, comme si elle attendait quelque chose de sa part. Bon au moins cette bonne feme ne paraissait pas mauvaise, mais elle ne semblait pas vouloir leur donner des informations sur ce qui se passait vraiment ici.

« Vous verrez que notre académie est un lieux paisible, calme, serein et très sécurisé. »

Bah tiens, quel mensonge flagrant. There is no war in Bah sing sei. M’enfin, fallait pas faire partir en courant la prestigieuse Margaret après tout.


[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Espeon_la_by_GoldFlareon[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Giratina_la_by_GoldFlareon
Cael Joy
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 73
Jetons : 797
Points d'Expériences : 2500
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
pokemon
[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  AgDyajQ
13
Hoenn
21
73
797
2500
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Je sais pas pourquoi mais là tout de suite, y’a un truc qui me tourne dans la tête. Une petite phrase que sortait Noé, quand c’était la panique au restaurant et qu’on devait juste contempler le désastre qui approchait, sans pouvoir rien y faire.
Il le formulait comment déjà ? Ah oui.

*Contrairement à la saucisse, la vie n'a pas toujours de bons côtés.*

J’avoue que jusque là, je n’avais jamais vraiment compris à quel point ça pouvait être vrai. Assis sur le lit de cette petite chambre proprette (dont les draps valent surement plus chers que ma garde-robe entière), sous le regard (curieux) de Flonne et celui (complétement shooté) de Liu, j’aimerais bien réussir à en trouver un, de bon coté.
En attendant, au moins, on est introduit, plus qu’à essayer de mener l’enquête discrètement et au plus vite, avec un peu de chance, on aura fini d’ici ce s…

‘’Je fais ce que je peux !’’

‘’Euh, oui, je me doute bien, mais…’’

*TOC, TOC, TOC*

Vite, affichez un air minaudant..quoi que ça veuille dire. Manifestement, la directrice en personne vient nous rendre une petite visite de courtoisie. Trop aimable, fallait pas…
Histoire de ne pas griller notre couverture dans les cinq prochaines secondes, on va rester dans le rôle de ‘la fille timide qui vient d’arriver, hein’’. Vas-y ‘’Morgane’’, lâche-toi !

‘’Hoho je suis ravie de l’apprendre, vous pourrez débuter les cours demain, prenez votre temps pour visiter notre glorieuse académie. Une élève référente vous guidera toutes les deux dans l’enceinte du bâtiment, elle vous attendra à la sortie de nos dortoirs, le temps que vous puissiez ranger vos affaires. Si vous avez la moindre question je suis disponible dans mon bureau. Il vous faudra passer me voir mademoiselle Morgane.’’

‘’E...Evidemment’’

Ça va si mal finir…

********************

En ce qui concerne les affaires à ranger, tout cela ne nous aura pris qu’une vingtaine de minutes (pas ma faute si j’ai pas une garde-robe à la hauteur du standing de l’établissement). Le placard était plein d’uniformes cela dit, mais vu la longueur des jupes, je suis vraiment obligé de passer par là ? Oui ? Je vous hais.
Trottinant à ma suite, Liu semble enchanté par tout ce qu’il découvre dans le couloir (je me répète mais, c’est légal des fenêtres aussi décorées ?), tandis que nous nous dirigeons vers la sortie de la chambre. Je rabats machinalement ses rubans qui s’étendent en direction de Kaeko, tandis qu’elle prend la tête de notre petite expédition...C’est nouveau, ce tic.

‘’*soupir* Liu...’’

Le temps de le rappeler dans sa Pokeball et de glisser Flonne dans mon sac à dos, et nous voila prêts (autant que faire se peut)

‘’Je te préviens, si tu rigoles, je risque de mal le prendre’’

Même si j’aurais préféré être déraisonnable, il a bien fallu que je m’habille comme une étudiante lambda. Adieu ma sempiternelle veste et mon jogging : une jupe pourpree aux couleurs de l’établissement, un veston blanc orné d’un nœud tout aussi criard  (encore heureux qu’on puisse porter un t-shirt là-dessous) orné du même sigle, des bas noirs  et des Mary-janes pour compléter l’ensemble.
Quelqu’un peut-il me confirmer que je suis mort et que ceci est l’enfer ? Encore heureux que Sol ne soit pas là, il aurait déjà dégainé l’appareil photo. ET NON FLONNE, ARRÊTE DE JOUER AVEC MES CHEVEUX, JE REFUSE DE ME FAIRE UNE NATTE !

Alors que nous nous rapprochons de l’entrée, une silhouette étrangement familière semble nous attendre. Le regard curieux, des mèches brunes encadrant son visage, la jeune fille qui nous a défendu à notre arrivée ne perd pas de temps pour exécuter une petite révérence.

‘’Enchanté ! Désolé pour ces présentations un peu abruptes tout à l’heure, je m’appelle Brenda ! C’est si aimable à vous, Morgane, d’accompagner votre employeur, elle est à croquer !’’

‘’Ca...Margaret. Ravi aussi. Je, euh...On y va ?’’

Et mince, j’ai pas déguisé ma voix ! Pourtant, Brenda n’aura aucune réaction et me saisit même la main d’autorité pour m’entrainer à sa suite, Kaeko sur nos talons.

Je saurais pas vous dire pourquoi...Mais je trouve ça un peu vexant.

Assez volubile, Brenda se révèle plutôt sympathique comparée à son amie Cynthia : exposant avec force détails les différentes sections de son école, elle n’est pas avare d'anecdotes et elle m’aura demandé au moins trois fois si je veux faire une pause, avant que nous n’atteignons l’autre bout du bâtiment principal.

‘’Nos horaires sont tout à fait corrects : lever à 7h, cours jusqu’à 13 et ensuite, une pause de deux heures pour finir vers 20h le soir. Le couvre-feu est à 21h30, la surveillante est assez stricte à ce sujet, tu feras attention !
Ah, je ne t’ai pas demandé...La directrice a-t-elle déjà prévu quelle classe tu rejoindrais ?’’


‘’Pas encore. Je dois la rejoindre tout à l’heure...Pour cette raison, j’imagine.’’

‘’Avec un peu de chance, tu finiras dans la nôtre. Il faut dire qu’elle est un peu vide depuis…quelque temps.’'


Échangeant un regard avec Kaeko, il semblerait que je ne suis pas le seul à avoir perçu la tension brusque dans sa voix : établissement sécurisé peut-être, mais les élèves ne sont pas dupes quant aux disparitions récentes. C’est plutôt bon signe, on aura plus de facilité à récupérer des informations.
Alors que nous traversons un nouveau couloir pour dépasser une salle semblable aux autres, Brenda interrompt brusquement son avancée, pour adresser un signe de la main à un jeune homme qui ne doit pas avoir plus de la trentaine. Vêtu d’une veste marron, de petites lunettes sur le nez, il semble plongé dans une liasse de documents...Qu’il commencera rapidement à répandre au sol lorsqu’il percutera la jeune fille sans la voir !

‘’AH !’’

‘’Woops ! Je...je suis vraiment désolé !’’

Pas de mal, j’ai l’habitude : mes réflexes ont parlé avant que Kaeko ai le temps de m’arrêter et me voilà contorsionné sur une main, la moitié des papiers dans l’autre, en une posture assez indigne d’une demoiselle

‘’Monsieur Clofield, faites un peu attention ! Vous allez finir par empaler quelqu’un !’’

‘’Vraiment...Vraiment désolé. Je suis en retard et...Oh merci, mademoiselle ?’’

Pas de quoi…

‘’Vous...Vous êtes nouvelle, c’est ça ? Ou est-ce que j’ai encore réussi à oublier votre nom, depuis mon dernier cours ?’’

‘’Non, non, nous venons tout juste d’arriver. (c’était quoi déjà le nom sur le document...Ah oui, *soupir*). Margaret Hernanda Gabriella de la Madrigal d’Alamos, ravi de faire votre connaissance !’’

‘’Allons, allons, inutile d’énoncer vos titres ici, jeune fille, vous êtes toutes de simples élèves à mes yeux. Quand à vous madame, je présume que vous êtes sa domestique...Ne vous inquiétez pas, vos journées seront bien remplies mais notre salle de repos dispose d’un confort  première classe.’’

‘’Ah ? Parfait parce que c’est quand même vachement lo…’’

‘’Monsieur Clofield enseigne l’algèbre et l’arithmétique (ouais, les maths quoi) aux élèves de notre promotion. Et s’il ne se dépêche pas, il risque d’ailleurs d’être en retard…’’

‘’Parfaitement ! Merci Brenda, je vous souhaite à tous une bonne journée !’’

Et le voila reparti...pour se prendre le coin du mur, le nez plongé dans ses papiers. Riant sous cape, Brenda reprend alors sa route, tout en jetant un coup d’oeil en arrière.

‘’Et maintenant nous allons...AAAAAAAAH !’’

Qué, que , quoi ? Qu’est-ce qu’elle a ?! Complètement pétrifiée, la jeune fille se laisse lentement tomber à terre, tout en pointant du doigt un point situé juste derrière nous. Mais même en nous retournant, rien ne sort de l’ordinaire, le couleur est complètement vide.

‘’Piiiiii !’’

….Me dites pas qu’elle a réagi comme ça à cause de Flonne ? Au grand désarroi de la Togepi (qui voulait sans doute juste dire bonjour), j’attrape rapidement sa Pokeball avant de la rappeler dans un flash rougeoyant. Toujours tremblante, Brenda inspire avec difficulté, avant de nous regarder, rouge de honte.

‘’Désolé...C’est indigne de réagir ainsi devant vous, mais les Pokémons me provoquent des crises de panique.‘’

‘’Oh. Je m’excuse pour Flonne..Ça doit être assez difficile à gérer, non ?’’

‘’Un peu. Mais notre classe est au courant et fait des efforts quand je suis là. Ça va passer tout seul, ne vous inquiétez pas.’’

‘’Tu es sûre ?’’

‘’Mais oui, mais oui. Profites-en pour rejoindre le bureau de la directrice comme ça ce sera fait, Margaret ! Dès que ça ira mieux, j'amènerai Morgane jusqu’à la salle de repos !’’

Un peu incertain sur la conduite à suivre, je m’engage dans le couloir adjacent, non sans un regard à Kaeko...C’est dans ces moments-là que je regrette qu’elle ne maîtrise pas l’aura, tiens.
La porte du bureau de la directrice ne paye pas de mine, uniquement orné d’une plaque de métal dorée et pourtant, j’ai l’impression de devoir annoncer à Jackie qu’elle devrait être plus douce. *Glumps* Allez, on frappe et si ça répond pas…

‘’Entrez.’’

********************

Et pour un petit aperçu de la magnifique Margaret... :

[Appel d'offre] Un monstre peut en cacher un autre  Kirino.Ranmaru.full.843390
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum