Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Gestion du personnage :: Ateliers
 :: Exposés

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Édition Limitée 20ème Anniversaire
56.43 € 66.39 €
Voir le deal

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Le Combat Pokemon en assistance. Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
Le Combat Pokemon en assistance. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
Le Combat Pokemon en assistance. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le combat Pokémon en assistance

Hope Spettell

Introduction

Les combats Pokémon sont une pratique au cœur du monde dans lequel nous vivons. Discipline reconnue, sa forme primaire – des dresseurs donnant des ordres à leur(s) Pokémon(s) – a largement été médiatisée et est connue du grand public. Néanmoins, un « combat Pokémon », au sens propre du terme, peut englober bien plus que cela.
Dans ce papier, je vais vous présenter le combat Pokémon en assistance, une forme de combat Pokémon ayant pour but de conserver plusieurs valeurs liées à la profession de Ranger, inspirée des relations d’humain à Pokémon telles qu’on les retrouve à Fiore ou Almia, où plutôt que dresseur, les humains auront un rôle d’assistant vis-à-vis de leur Pokémon(s).
Premièrement, j’aborderai les motivations poussant à l’utilisation de cette pratique, puis je présenterai le combat Pokémon en assistance et finalement, j’évoquerai les avantages et les désavantages liés à cela.

I. Le combat Pokémon classique et les valeurs prônées par les Rangers

Les combats Pokémon classiques peuvent se vulgariser comme des dresseurs ordonnant de manière continue à leur Pokémon comment se comporter lors du combat. D’un point de vue Ranger, on peut soulever deux problèmes principaux liés à cette pratique :

  • Premièrement, le combats Pokémon classiques posent l’humain et le Pokémon à des pieds d’égalité différents. On retrouve le « dresseur », celui qui ordonne, et le Pokémon « dressé », qui obéit. Bien que l’intensité de cette relation puisse varier d’un dresseur à un autre, il n’en reste pas qu’il s’agit de la finalité de la chose ainsi de comment cela apparaît aux yeux des spectateurs.
  • Secondement, en demandant répétitivement au Pokémon d’obéir à un être humain, cela peut altérer les instincts primitifs du Pokémon :
    La plupart des Pokémon à l’état sauvage savent comment se battre, ou du moins, comment réagir. Il s’agit de l’instinct de survie qu’on retrouve chez (à peu près) chez tous les êtres vivants. De plus, étant le combattant principal et donc celui au centre du combat, le Pokémon dispose d’une meilleure vision de ce qui se passe, déjà car il se trouve au cœur de l’action et ensuite car il connaît mieux ses limites physiques.
    En perdant ses instincts primitifs, celui-ci perd considérablement de son état naturel que les Ranger cherchent à conserver chez un Pokémon, une des raisons principales pour laquelle ils se servent des CapStick.


Il est à noter que dans la région de Fiore et d’Almia, les Pokéballs sont interdites, afin de privilégier le lien relationnel entre humain et Pokémon plutôt qu’un lien entre dresseur et dressé. Les Pokémons accompagnant les Ranger sont dénommés comme étant le « partenaire » de tel ranger.
Ces notions se perdent dans les autres régions, mais il n’empêche qu’il s’agit, à mon opinion, la forme la plus pure d’égalité entre humains et Pokémons.

II. Le combat en assistance
a. Mise en place, spécificités concernant le dressage

Mettre en pratique le combat en assistance avec votre partenaire Pokémon demande certaines prédispositions, surtout s’il s’agit d’un Pokémon que vous aviez récupéré dès son plus jeune âge.

Le « dressage » d’un Pokémon capturé doit s’effectuer de manière à conserver ses instincts primaires. Son comportement va inévitablement changer à la suite de la capture dû au changement d’environnement, mais il faut l’aider à conserver son indépendance afin d’optimiser sa capacité à prendre des décisions par lui-même lors des combats.
En tant que partenaire humain, vos uniques et principales tâches sont d’assurer la disponibilité de nourriture pour vos partenaires Pokémon, cela pouvant se révéler être compliqué pour eux dans un milieu urbain, de leur fournir un toit et de les soigner au besoin, soit les tâches basiques pour tous dresseurs. Le reste doit néanmoins se dérouler selon le bon vouloir de vos partenaires Pokémon, et partir sur un principe d’accord entre vous et vos partenaires. N’étant pas « dresseur », vous ne deviez pas considérer comme ayant une main mise sur vos « Pokémon », vous n’aviez aucune raison d’exercer une pression sur ceux-ci afin de montrer votre autorité, bien au contraire, vous ne disposez d’aucune autorité sur eux. Votre but est de gérer la communauté formée par les membres de votre équipe afin que vous et eux puissiez cohabiter de la meilleure des manières et sur un même pied d’égalité. Attention, l’égalité nécessite d’être maintenue uniquement entre vous et chaque membre individuel de votre équipe. Les inégalités entre membres de votre équipe relèvent de l’ordre naturel du fonctionnement de la faune.

Dans le cas d’un Pokémon capturé, cela est relativement simple de conserver leurs instincts primaires ; il suffit de ne pas y altérer. Néanmoins, s’il s’agit d’un Pokémon que vous récupérez dès le plus jeune âge, la tâche peut se révélée plus corsée. En effet, développer les instincts primaires d’un Pokémon n’ayant jamais vécu à l’état sauvage n’est pas des plus évidents. D’après mon expérience personnelle, le plus simple reste le mentorat donné par les autres Pokémons de votre équipe, familiers avec un mode de vie indépendant. En compagnie d’autres Pokémons, d’espèce plus ou moins similaires, le jeune Pokémon pourra acquérir des manières qu’en tant qu’humain nous ne pouvions pas lui inculquer. Trouver la bonne synergie entre les membres de votre équipe est un point primordial pour le bon fonctionnement de la communauté.
b. Principe de base du combat en assistance

Comme dit plus haut, un Pokémon « attrapé » à l’état sauvage serait donc en théorie capable de combattre par lui-même, sans nécessiter d’instructions de la part d’un humain. En tant que partenaire humain, l’assistance que vous pouvez lui apporter concernera les informations qu’il ne peut pas obtenir de lui-même, et j’insiste sur ce point, uniquement les informations qu’il ne peut pas obtenir de lui-même. C’est-à-dire :

  • La vision sur ses angles morts lors du combat
  • Des informations sur le Pokémon qu’il est en train de combattre et qu’il ne connaît pas
  • Des spécificités connus concernant l’adversaire (s’il s’agit d’un duo dresseur-pokémon)
  • etc.

Cela peut sembler être peu à faire lors d’un combat par rapport à un duo dresseur-Pokémon classique étant donné que vous n’avez plus à lui dire quelles attaques effectuer de quelle manière, mais cela ne demande pas moins de concentration. La différence fondamentale est un filtrage plus strict des informations que vous délivrez à votre Pokémon.

En effet, les points précédemment mentionnés concernant ce que vous transmettez à votre Pokémon ne se différencient pas énormément de lorsqu’il s’agit d’un duo dresseur-Pokémon ; la vision, les informations sur l’adversaire sont des éléments que vous devez communiquer à votre partenaire dans les deux cas, mais lors d’un combat en assistance, vous vous devez de différencier plus strictement les informations que votre Pokémon peut obtenir de lui-même et ceux qu’il ne peut pas, au risque d’altérer à l’indépendance de votre Pokémon mentionné dans la partie précédente.
De plus, tout l’avantage du combat en assistance, en plus du point de vue éthique, se base justement sur le flux d’information vocalement transmise plus réduit, ce qui permet à votre duo de se montrer davantage imprévisible lors d’un combat contre un dresseur.
c. En pratique

Parlons plus précisément de votre rôle lors d’un combat. Comme dit plus haut, vous êtes le partenaire de votre Pokémon qui lui est acteur principal du combat, vous apparaissez uniquement en tant qu’assistant pour ce dernier.

Un Pokémon sauvage ou un Pokémon ayant été formé aux combats en assistance dispose des capacités à comprendre ou à décider d’effectuer les actions suivantes :

  • Ripostes et esquives
  • Attaque à effectuer
  • Préparation nécessaire pour effectuer untel attaque
  • Distance nécessaire pour effectuer son attaque
  • Distance nécessaire à maintenir avec son vis-à-vis
  • Point(s) faible(s) de son opposant


Ceux-ci sont donc sont donc les éléments à ne pas transmettre à votre partenaire Pokémon lors d’un combat, en particulier lors d’un combat contre un Pokémon sauvage, avec quelques exceptions comme par exemple dans le cas où votre partenaire aurait des lacunes cruciales dans la connaissance de l’espèce de l’adversaire.

Ceci dit, dans tous les cas, gérer un combat contre un Pokémon sauvage en usant du combat avec assistance sera plus simple que gérer un combat contre un duo dresseur-Pokémon.
En effet, les combats Pokémon « entre dresseurs » se différencient des combats sauvages par la présence des réactions humaines, perturbant ainsi un déroulement logique des événements tel qu’un Pokémon sauvage connaîtrait. De ce fait, dans la majorité des cas, un Pokémon sauvage combattant un duo humain et Pokémon part forcément désavantagé.

J’emploie ici les termes partenaire humain et partenaire Pokémon, plutôt que de dresseur et Pokémon, afin de rester en accord avec la problématique que le combat en assistance essaie de résoudre.
Un Pokémon combattant de manière sauvage aura du mal à prédire les actions de son adversaire qui lui est guidé par un cerveau humain. C’est là, qu’en tant que partenaire humain, vous devez intervenir davantage afin d’inverser cette tendance.
En temps qu’humain assistant au combat, vous disposez donc, en plus d’un point de vue externe et d’une vision sur les angles morts de votre partenaire Pokémon, comme discuté plus haut, aussi d’une meilleure compréhension des réflexions de l’humain adverse (dans la plupart des cas, sinon vous m’en voyez désolée ou alors vous êtes l’heureux partenaire d’un Alakazam, mes félicitations).
Quelques exemples :

  • Les stratégies déployées sur une longue durée
  • La coopération entre plusieurs Pokémon orchestrée par l’humain
  • Les coups de bluffs
  • Les stratégies basées sur l’ordre de combat des Pokémons

Possédant ces informations-là, vous pouvez donc aider à compléter la connaissance de votre partenaire Pokémon sur le combat qui se déroule, et l’assister à délivrer une meilleure performance en lui délivrant les informations nécessaires afin qu’il puisse réagir en conséquence aux moments critiques de la manière qu’il juge être la plus juste à l’aide de son instinct, sans avoir à obéir à des ordres.
Pour résumer, lors d’un combat contre un dresseur et un Pokémon, votre but est de comprendre le cerveau du dresseur adverse et de transmettre ces informations à votre partenaire Pokémon pour que celui-ci puisse réagir en conséquence.

III. Avantages et désavantages de cette pratique

En termes de mode de vie, comme dit à plusieurs reprise, l’avantage principale concerne l’éthique, le statut entre humains et Pokémons. Cela apporte également d’autres avantages évidents comme une charge de travail plus réduites pour vous dresseurs, car vos Pokémons se montreront plus indépendant, bien que certains cas puissent se montrer plus difficiles à dresser surtout lorsqu’il s’agit de bambins.
Pour ce qui est des désavantages, il y a tout d’abord le manque d’autorité que vous avez sur votre équipe bien évidemment étant donné que vous vous placez ainsi sur un quasi même pied d’égalité que vos Pokémons. Cela peut mener à des situations difficiles car cela signifie également que les conflits entre vous et vos Pokémons peuvent potentiellement se montrer plus fréquents, en particulier si vos caractères et buts ne sont pas des plus compatibles. Mais d’expérience personnelle, j’affectionne malgré tout ce genre de relation car je pense que cela donne lieu à des interactions, que je pense, plus authentiques. Bien qu’ils ne soient pas humains, le point de vue des Pokémons peut être tout aussi intéressant, si ce n’est plus parfois, et m’a conduite à effectuer des réflexions à de nombreuses reprises que je ne pense pas avoir pu avoir si j’avais plus d’autorité ou d’influence sur eux.
Je ne dis pas que ce n’est pas le cas dans une relation dresseur-Pokémon classique où le dresseur s’occupe davantage de son équipe, mais ces deux types de dressages mèneront forcément à des relations différentes.

Pour ce qui est des combats, l’avantage principal, et qui n’est pas des moindres, est que vos adversaires ont moins accès aux actions que votre équipe prévoient d’effectuer. En effet, étant donné que vous ne communiquez pas à votre partenaire Pokémon les attaques et les actions qu’il doit faire, il sera plus compliqué pour les adversaires de vous anticiper.
Comme dit, cela nécessite néanmoins un certain entraînement et que vous et votre partenaire en sachez suffisamment sur l’un et sur l’autre, cela se complique davantage dans le cas des combats en duo ou en trio étant donné que cela demande alors une connaissance et une certaine alchimie entre vos plusieurs partenaires Pokémons en plus de la relation entre vous et eux. Durant un combat, si un certain événement désynchronise vous et vos partenaires Pokémons, le combat peut devenir difficile à maintenir ; la quantité d’information que vous vous transmettez étant minime, si vous ne vous trouvez plus sur une même longueur d’onde, vos partenaires peuvent avoir du mal à faire usage des informations que vous leur transmettez de manière efficace.

Conclusion

Le combat en assistance n’est pas qu’une technique de combat, mais également un mode de vie. En effet, pour pouvoir en faire usage, cela nécessite un dressage particulier, cela est d’autant plus vrai avec les Pokémons nouveau-nés. En effet, pour pouvoir être mis en place, les partenaires Pokémons doivent garder leur instinct sauvage ainsi qu’une indépendance particulière, tout en possédant une compréhension particulière de leur partenaire humain. Ici, il s’agit plutôt de faire usage des compétences primitives d’un Pokémon, et ainsi de pouvoir mener des combats à bien sans que le dresseur n’ait un statut supérieur à son Pokémon mais que les deux se trouvent sur un même pied d’égalité. L’humain est là pour assister le Pokémon qui sait comment combattre de lui-même, un peu à l’image des relations ranger-Pokémon de la région de Flore et Alma.
En termes de performance lors des combats, cela se traduit par un certain avantage car le duo partenaires humains et partenaire Pokémon se montre généralement moins prévisible dû à une communication plus minimaliste, mais aussi plus fragile. Si la coopération entre les deux est perturbée, la récupérer peut s’avérer plus compliqué que dans le cas d’une relation dresseur-Pokémon classique. Le choix dépend donc de la préférence du dresseur.
Néanmoins, il reste à noter que le but principal de ce type de « dressage » reste la conservation de l’instinct sauvage des Pokémons.

:copyright:️Hope Spettel (2020)
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum