Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-53%
Le deal à ne pas rater :
Logitech G635 Casque Gamer RVB Filaire
69.99 € 148.99 €
Voir le deal

Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1424
Points d'Expériences : 2976
[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1424
2976
pokemon
[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1424
2976
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Examen des Geishas: HeartGold

Alternance 5.3
♫♫
-Tu es magnifique soeurette
-Merci Alone

Je ne peux m’empêcher de sourire face à mon Ipok, alors que je vois sur l’écran de l’appareil mon frère. Ses cheveux en bataille ont pas mal poussé, même s’ils sont un peu plus ternes qu’avant ; sa peau est blanche, mais pas autant que le fond derrière lui : sa chambre d’hôpital. Ça me fait toujours un pincement au cœur de voir mon double dans cet état, de savoir que je ne peux pas faire grand-chose pour l’aider.

-J’aurai aimé être avec toi aujourd’hui…
-Je sais frangin, mais tu n’es pas en état de voyager.
-Les médecins n’ont rien contre ce que je sorte un peu, j’aurai pu…
-Non Alone, je préfère que tu prennes ton temps pour te remettre, comme ça on pourra rejoindre Marie à Unys quand tu sortiras de l’hôpital.

Un sourire apparait sur le visage de mon frère, je suis contente qu’on ait retrouvé notre complicité. Maintenant je me rends compte que renier mon double aurait été la pire erreur de ma vie. Les jumeaux ont un lien particulier, et j’ai failli l’oublier. Heureusement je n’ai pas fait cette erreur, et je suis là pour lui désormais, je veillerai sur mon frère à la santé fragile.

D’un sens ça m’arrange aussi qu’Alone ne soit pas là, comme ça il n’a pas à rencontrer notre grand-mère. Je suis certaine que mon double se serait entendu avec notre grand-père, mais il aurait été complètement écrasé et manipulé par la matriarche de la famille.

-Il faut que je te laisse Yuna, les médecins ne vont pas tarder à venir. Ne t’inquiète pas, Bruce doit passer tout à l’heure, on te rappellera quand tu auras fini ton épreuve.
-ça marche, à tout à l’heure.

Il raccroche, et je ne peux m’empêcher de sourire. Heureusement que Bruce est là, j’ai pu partir l’esprit un peu tranquille. Je n’ai pas vraiment l’habitude de croire en Arceus, mais je s’il y a une intervention divine, c’est surement lui qui a mis Bruce sur mon chemin.

Mais ce n’est pas vraiment le moment de penser à ça, il faut que je me reconcentre sur mon épreuve. Dans quelques minutes je serai face au conseil des danseuses en Kimono, pour ma dernière épreuve. Il s’agit d’une épreuve à huit clos, seules les chefs de clan sont là, en plus de ma grand-mère et de Suzuki qui sont les femmes qui m’ont recommandée.
Le problème c’est que je ne sais pas du tout quelle sera mon épreuve, cette dernière sera choisie par ma grand-mère, et c’est ça qui me fait peur. J’ai mis les choses au clair avec elle, je lui ai dit que je ne serai pas son jouet, la poupée qu’elle pourrait manipuler. Et elle n’a pas spécialement bien réagi…mais je n’ai pas plié. Depuis notre discussion, ma grand-mère et moi nous ne nous sommes pas adresser la parole, mais j’ai vu son regard froid, et j’ai déjà vu un regard semblable…
Je l’ai vu dans les yeux de mon grand-frère, quand il a laissé exploser sa haine contre moi…ça me fait craindre le pire pour cette dernière épreuve.

-Raaaax

Je me tourne pour voir ma Pyrax approcher doucement, ce qui m’arrache un large sourire, alors que je pose ma tête contre la sienne. Elle diffuse une douce chaleur, c’est la meilleure façon qu’elle a de me détendre. Si au début j’étais un peu sceptique du choix du collectionneur par rapport à ma stater, j’ai rapidement changé d’avis. Hestia et moi sommes vraiment similaires, elle sait quand je vais mal, quand j’ai besoin d’elle, et inversement. Ce n’est pas un lien aussi puissant que celui que j’ai avec mon jumeau…mais quasiment aussi puissant.

-On y est Hestia…tout se joue aujourd’hui…
-Pyrax
-Je sais…je compte sur toi pour ce combat.

Un bourdonnement me répond, signe qu’Hestia est plus motivée que jamais. Je m’écarte d’elle, et la rappelle dans sa pokéball. Il est temps d’y aller, l’ultime épreuve de mon examen, surement la plus difficile…Mais il est hors de question que j’échoue maintenant !

Je me dirige donc d’un pas silencieux vers la cour intérieur du théâtre, là où se trouve la scène de spectacle, mais aussi le terrain de combat extérieur. Ça ne me donne donc pas vraiment d’indication sur mon épreuve, ça peut autant être du spectacle que du combat. Mais j’espère au fond de mon cœur que ça sera du combat, je suis bien plus à l’aise…Enfin si ma grand-mère le sait, elle aura tout intérêt à me faire faire du spectacle…

Il faut vraiment que j’arrête de me prendre la tête, ça ne sert à rien, et ça ne changera rien à l’épreuve qui m’attend. J’entends des bruits de pas devant moi, et en relevant la tête je tombe sur Elise. J’ai un peu de mal à la voir avec un Kimono, non pas que ça ne lui va pas physiquement, mais j’ai plus l’impression qu’elle le porte comme un fardeau. C’est en partie à cause de moi qu’elle est ici aujourd’hui, si je ne passais pas mon examen, elle n’aurait pas eu à revenir. Je m’arrête devant elle, et souris en croisant son regard. Mais c’est ma cousine qui amorce la conversation.

-Tu vas à ton épreuve ?
-Oui c’est la dernière…
-Bonne chance à toi alors, je te souhaite bon courage…Enfin je ne me fais pas trop de soucis, tu la réussiras haut la main. Après tout, tu es l’une des meilleures élèves de notre école.

Je ne peux m’empêcher de rigoler légèrement à sa remarque, si seulement c’était aussi simple.

-Merci, enfin tu sais bien qu’avoir de bon résultat à la PC ne garantit rien pour cet examen malheureusement…Mais je n’ai pas l’intention d’échouer, il est temps que je prenne un peu mon destin en main, et faire changer les choses dans ce théâtre.

Je lui adresse un plus large sourire, avant d’avancer d’un pas déterminé vers la cour intérieure. Plus de retour en arrière, il est temps que je leur montre qui je suis vraiment. J’ouvre doucement la porte coulissante menant à la cour, et avance d’un pas décidé vers le jury de l’épreuve.
Toutes les chefs des différents clans de danseuse Kimono sont présentes, rajoutez à ça ma grand-mère et Suzuki. Elles sont toutes en ligne, installer sur des fauteuils amenés spécialement pour l’occasion.
Je m’incline devant elle, et me redresse, attendant patiemment debout, les mains jointes devant moi, que l’une d’entre brise le silence. C’est Suzuki qui s’en charge, arrêtant de s’éventer avec son éventail aux couleurs d’Ho-Oh.

-Maiko Yuna, nous sommes aujourd’hui réunies pour la troisième et dernière épreuve de ton examen de passage à l’âge adulte. Nous t’avons déjà évalué sur ton comportement en combat, et ton aptitude à diriger la cérémonie du thé. Le choix de la dernière épreuve a été laissée à ta mentor.

Elle se tourne donc vers ma grand-mère qui me fixe, et je ne vois étrangement aucune froideur où colère dans son regard…Qu’est-ce que ça veut dire ? Je reste sur de moi, et aucune demande de pardon ne se lit sur mon visage. Si elle croit que je vais la supplier de choisir une épreuve facile, elle se fourvoie bien. Un rictus amusé apparait sur son visage avant qu’elle ne tourne la tête vers Suzuki, hochant la tête en signe de respect, avant de se lever pour me faire face.

-Nous avons pu juger de ton bon ou mauvais comportement durant les précédentes épreuves, mais qu’en est-il de ta force véritable ? C’est pourquoi cette dernière épreuve sera un combat contre une ancienne du théâtre : moi. Pour que l’épreuve soit réussi, la seule condition est que tu remporte la victoire.

La surprise semble gagner les chefs de clans, ne s’attendant pas vraiment à ça…et moi non plus. Je ne pensais pas qu’elle voudrait m’affronter elle-même. Surtout quand on pense que la première fois que j’ai fait une alternance ici, je l’ai affrontée, et j’ai gagné le combat. C’était il y a pas mal de temps, et mon équipe s’est encore endurcit depuis…

Alors pourquoi a-t-elle fait ce choix ? Est-ce qu’elle a vraiment accepté mon choix ?...J’ai bien du mal à le croire. Non vu les regards qu’elle m’a lancé ces derniers jours, je doute qu’elle ait passé l’éponge là-dessus. Passé la surprise, Suzuki reprend la parole.

-Très bien, l’épreuve consistera donc en un affrontement entre Yuna et l’ancienne Mebuki…
-Malheureusement non

…Alors là je ne comprends pas du tout, à quoi elle joue ?

-Que voulez-vous dire Mebuki ?
-Malheureusement ma santé ne me permet pas de livrer un tel combat, c’est pourquoi je réclame mon droit de me faire représenter par mon héritier.

Suzuki fronce les sourcils, mais elle soupire avant de reporter son regard.

-Le combat opposera Yuna contre l’héritier de Mébuki.

Ok je n’y attendais pas…mais qu’est-ce qu’elle veut dire par…Héritier ?...


……
………

Non.

Ce…ce n’est pas possible…








J’entends la porte coulissante s’ouvrir et se fermer…Et je suis comme tétanisée. Mon cœur s’accélère alors que je me tourne lentement, pour faire face à la personne qui arrive. Je sais de qui il s’agit…mais je ne veux pas y croire.

Ça ne peut pas être lui…

Non c’est impossible…Ma voix est toute tremblante, alors que je parle mais personne ne peut m’entendre.

-Pa…pa.

Je ne veux pas y croire, pourtant il est bien là, devant moi. Il s’avance doucement, il semble parfaitement calme, comme si ça ne lui faisait ni chaud ni froid de me revoir. Mebuki…comment a-t-elle osé ? Elle savait…elle a toujours su, et aujourd’hui elle compte me déstabiliser en me faisant affronter mon père.

A une époque, je ne ressentais plus rien…la dernière fois que j’ai vu mon père, mon cœur n’a même pas accéléré…aucun battement plus fort…nada. Et là je voudrais que ce soit le cas, car j’ai mal…ma poitrine me fait mal. J’ai l’impression que mon cœur s’emballe, et qu’il va s’arrêter d’un coup. Je sens une rage profonde remonter, alors que je vois l’homme qui nous a abandonné il y a des années.
Mais je garde mon calme, j’essaye de ne rien laisser paraitre, mais mes poings tremblent un peu. Un rapide coup d’œil à ma grand-mère me montre l’air satisfait de cette dernière. J’ai l’impression d’être un volcan sur le point d’exploser, et c’est une horrible sensation. Je reviens un peu à la réalité quand j'entends la voix de mon père, alors qu’il s’adresse au jury.

-Je suis honoré de remplacer ma mère pour ce combat, et lui ferait honneur.
-Qu’il en soit ainsi.

Il ne m’adresse même pas un regard, il s’incline légèrement devant les chefs de clan, avant d’aller prendre sa place sur son côté du terrain. Mon regard croise celui de Suzuki, qui me lance un regard compatissant. Elle connait mon histoire, elle sait ce que mon père à fait, et la spécialiste du type feu semble avoir du mal à accepter la manœuvre de ma grand-mère.
En jetant un coup d’œil aux autres geishas, j’ai l’impression qu’elles aussi semblent pas vraiment apprécier la décision de ma grand-mère. Mais bon, pour le moment je n’ai pas trop le choix, je dois me plier à l’épreuve. La politesse me fait m’incliner devant mes ainées, avant de me diriger à l’opposé de mon père.

Mon regard croise les yeux rouge sang de mon père, me laissant un grand sentiment d’indifférence. Maintenant que je peux le détailler, il n’a quasiment pas changé depuis ces neuf dernières années. La même coupe de cheveux, le même regard…juste quelques rides qui montre que le temps à fait son office. Mon père finit par prendre la parole, s’adressant pour la première fois à moi depuis des années.

-Je sais que tu dois avoir de nombreuses questions à me poser, mais nous devrons voir ça après notre combat.
-Je ne vois pas ce qu’on a à se dire…et comme tu l’as sous-entendu, l’heure n’est pas à la discussion.

Ma colère est restée coincée dans ma gorge, même si elle a quelque peu réussi à sortir. Mais l’homme aux cheveux bleus ne semble pas surpris, et fait comme si je n’avais rien répondu. Il sort une pokéball, alors que ma grand-mère s’avance vers le terrain pour faire l’arbitre.

-Vous aurez droit à 3 pokémon chacun, le combat s’arrêtera quand les 3 pokémon de l’un d’entre vous seront hors de combat. Allez-y !

-Okami à toi !

Je lance la pokéball dans les airs, libérant avec grâce ma Feunard qui déploient ses neuf queues. La lumière de la pokéball forme une petite boule, qui monte vers le haut, amplifiant les rayons du soleil. Le talent Sécheresse, c’est justement les danseuses Kimono qui m’ont appris à l’utiliser, et je compte bien me servir de cet avantage pour ce combat.

-Démacia, à toi !

Mon père lance sa pokéball, laissant apparaitre un grand Cizayox, me faisant froncer les sourcils. Pourquoi il fait appel à son double-type contre moi ? C’est assez risqué de sa part, les Cizayox ne supportent pas vraiment le feu et la chaleur….Mais je sais que j’ai affaire à mon père, et que c’est un dresseur vraiment puissant. Il doit avoir un moyen de lutter contre les pokémon feu, il faut que je reste sur mes gardes…Mais ça ne m’empêchera pas d’attaquer le plus vite possible.

-Okami, utilise Lance-Flamme !

Les flammes apparaissent dans la gueule de mon Feunard, et le déluge file rapidement sur le pokémon Insecte. Mais ce dernier ne semble pas bouger, et disparait dans le feu…Ce qui n’est pas normal, pourquoi papa n’a pas réagi ? Ho non.

-Démacia !
-Attention ! Esquive-le !

A peine ai-je prononcé ses mots, que le Cizayox sort des flammes comme si de rien n’était. Sa pince droite est brillante d’une lueur blanche, et Okami l’esquive de justesse. Il esquive les trois attaques qui suivent, mais je suis surprise par la répartie du pokémon adverse. Ce dernier finit par se replacer devant mon père, prêt à repasser à l’assaut rapidement, ce qui ne tarde pas.

-Pisto-poing !

Les pinces du Cizayox deviennent gris argentés, et il fonce à une vitesse impressionnante sur Okami.

-Okami, Extrasenseur !

Ses yeux deviennent aussi jaunes que son pelage, et un puissant rayon part sur l’adversaire…qui le coupe en deux avec une de ses pinces. Par reflexe, ses queues viennent se placer devant mon Feunard, et elles parent chacun des coups du type Acier.

Pourquoi…Pourquoi est-ce que rien ne marche ? La différence de niveau est si grande que ça ? Je sais que mon père est puissant, mais quand même…On s’est tellement entrainé, je ne vois pas pourquoi on n’arrive pas à le toucher…Si les attaques n’arrivent pas à l’atteindre, parce qu’il les balaye d’un revers de la pince, alors autant se servir du moment qu’il attaque.

-Utilise Feu Follet !

Au bout de chaque queue, une petite flamme apparait, et ça ne manque pas. Quand Démacia se retrouve bloqué par l’un des queues d’Okami, la flamme brule les pinces du Cizayox. Ce dernier est obligé de reculer, alors que mon père reste neutre. Je tremble…qu’est-ce que je dois faire ? La panique me gagne, je me sens tellement oppressée…Il faut qu’on se débarrasse de ce Cizayox au plus vite !

-Okami, utilise Feinte, et crame-le !!!!

Mon Feunard prend bien appuie sur ses pattes, avant de s’élancer vers l’adversaire. Mon père claque des doigts, et les pinces du Cizayox virent au noir nuit. Il fonce sur Okami, qui disparait au moment où l’attaque est censé le toucher. Il réapparait derrière, et l’attaque Feu surpuissante part. Le contact avec le pokémon Acier crée une explosion, soulevant pas mal de poussière. Je ne vois pas Okami qui est derrière le nuage…

-Okami !
-Achève le !

Quoi ? J’entends le cri de surprise de mon Feunard, et quand la poussière retombe, je vois Démacia tenir Okami par la gorge. Sa pince irradie d’une lumière blanche, alors que je suis complètement perdue…Comment ça se fait que le Cizayox n’a subi aucun dégât ? C’est tout bonnement impossible !

-Okami, libère-toi !

Mais ça ne sert à rien, le pokémon Acier plaque mon Feunard, terminant l’attaque Guillotine. Juste après Démacia me balance Okami juste devant moi…

Indemne…Le double-type semble indemne, alors que mon Feunard est hors de combat…Je tremble alors que je me dirige vers mon pokémon, et que je m’agenouille devant lui.

-Okami…je suis désolée…je…

Mais qu’est-ce qui m’arrive bon sang ? Pourquoi je tremble comme ça ? J’ai l’impression que mon cœur va littéralement exploser…Mon regard se pose sur mon père, qui affiche toujours un air neutre. Il n’en a rien à faire…il est en train de détruire mon rêve, et ça ne lui fait ni chaud ni froid. J’ai juste envie de laisser tomber, je…je ne vois pas comment passer Démacia. Il esquive toutes les attaques, ne semble pas subir les dégâts…

Je regarde alors ma grand-mère, qui ne cache même pas son air satisfait. Elle semble prendre un malin plaisir de me voir dans cet état, alors que Suzuki semble vraiment inquiète pour moi. Tristesse…colère…rancœur…chagrin. Je ressens beaucoup trop de chose, je ne sais pas quoi faire, c’est juste horrible. Je veux que tout s’arrête, je veux prendre mes jambes à mon cou. Je veux courir aussi vite que possible, fuir aussi loin que possible…
Si Cael était là, il n’aurait aucun mal à sentir mon aura, contrairement à ce qui s’était passé sur le paquebot…Ma respiration s’accélère, et je me sens partir…si seulement je pouvais fermer cette porte, et ne rien ressentir. Ça serait si simple…Mais la voix de ma grand-mère me tire de mes pensées.

-Si tu ne retournes pas rapidement à ta place, je vais être contrainte de te disqualifier de ce combat.

Non…je…je ne peux pas abandonner comme ça…

-N..non…ça va aller.

Je rappelle Okami dans sa pokéball, et je me redresse pour retourner à ma place. J’essaye de faire croire que tout va bien, mais je suis à deux doigts que crier. Mes bras tremblent, et je peine à attraper la pokéball de mon pokémon suivant. Mais avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, un éclair lumineux émane de mon obi, et Hestia apparait sur le terrain.

Son bourdonnement se fait entendre par tout le monde, et même dans mon état, je sens que ma starter est en colère…En colère contre les personnes face à moi…et contre moi. Je sens une douce chaleur arriver sur moi pourtant, et je redresse la tête pour la voir tourner la tête vers moi. Ma respiration se calme légèrement, je ne suis pas seule…je…Il faut que je me calme.

-A…allez Hesita…On y va !
-Raaaax !!!

Mon père soupire, avant de prendre la parole.

-C’est donc tout ce dont tu es capable…Moi qui pensais que tu avais grandi…
-Tu…TU NE SAIS RIEN ! Tu n’as pas le droit de parler de moi comme ça. Toi qui as été absent ces huit dernières années, tu n’as aucun droit sur quoi que ce soit !

Ma Pyrax pousse un puissant cri, alors qu’une violente chaleur émane d’elle. Mon père claque des doigts, et son Cizayox part à pleine vitesse. Mais Hestia ne bouge pas du tout, à la place, elle attend le dernier moment pour s’entourer de flamme. L’attaque Danse du Feu, ma Pyrax s’en sert pour se protéger. Le pokémon Acier se prend l’attaque Feu de plein fouet, et il se redresse à nouveau comme si de rien n’était…

Mais cette fois je le vois…je vois des traces de brulure sur lui. Hestia n’attend pas mes ordres, et emprisonne son adversaire dans un tourbillon de flamme, avant de s’envoler en dansant. Je reconnais sans mal une attaque Papillodanse…Mais je n’arrive pas à lui donner d’ordre. Hestia agit seule, je tremble trop pour lui dire quoi que ce soit.

-Cizayox, Guillotine !

Le pokémon Acier remonte la colonne de feu, arrivant sur la trajectoire d’Hestia…

Non…

Non non non…

NON !

-Hestia, Sécrétion, ligote-le !!!!

Ma Pyrax disparait au moment où la pince allait se refermer autours de son cou, surprenant son adversaire. Elle réapparait sur le côté, et la toile vient lier les bras du pokémon Acier. Ma pokémon feu tourne sur elle-même, son adversaire étant obligé de suivre le mouvement, puis elle le revoie sur la colonne de Feu. Il finit par percuter le sol assez violement, soulevant pas mal de poussière. Aussi improbable que ça puisse paraitre, la toile immobilise toujours le Cizayox, qui peine à se relever…Il n’est pas invincible, il est temps d’en finir.

-Déflagration !


L’attaque feu part, suivant la toile, pour littéralement exploser sur le double-type. La poussière finit par retomber, montrant Démacia hors d’état de combattre. Et mes tremblements se calment peu à peu, alors qu’Hestia se place à nouveau devant moi. Elle me fixe d’un air inquiet…mais je lui souris, la rassurant.

Je ne pensais pas avoir une telle crise de panique maintenant, mais c’est assez compréhensible. Comment peut-on me le reprocher ? je me retrouve à affronter mon père (qui nous a abandonné ma famille et moi il y a plus de 9 ans), lors de l’examen qui va décider de mon avenir pour les dizaines d’années à venir…J’ai encore du mal à contrôler mes émotions, surtout quand elles sont aussi spontanées et violentes.
Je me suis laissée impressionnée par la capacité du Cizayox de mon père. Ce dernier est plus rapide que les autres membres de son espèce, et il a une capacité impressionnante à ne pas laisser paraitre ses faiblesses/blessures. C’était comme s’il ne ressentait rien, un peu comme son dresseur qui reste impassible…Maintenant que j’y pense, il est surement d’un plus haut niveau qu’Okami, c’est pour ça qu’il a pu la dominer de la sorte…et moi j’ai paniqué en voyant qu’il prenait le dessus. Si j’étais restée calme, peut-être que mon Feunard ne se serait pas fait battre aussi facilement.

Heureusement pour moi, Hestia a senti ma panique, et elle a pris les choses en mains. Elle m’a redonné confiance en moi, et m’a permis de reprendre le contrôle de moi…enfin en grande partie. Je ressens beaucoup de colère actuellement, surtout pour ma grand-mère qui a orchestré cette rencontre. Elle voulait clairement me faire perdre mes moyens, et elle a bien failli réussir. Mais je ne dois pas laisser ma colère contre elle, et mon père, prendre le dessus.
Après avoir rappelé son pokémon, mon père pose son regard sur ma Pyrax avant de prendre la parole.

-Impressionnant, elle a réussi à battre Démacia toute seule. Mais si tu veux pouvoir gagner Yuna, il va falloir me montrer plus que ça. Aragorn !

Il lance sa pokéball dans les airs, laissant apparaitre sans surprise son Gallame. Ça faisait bien longtemps que je ne l’avais pas vu, lui qui m’empêchait de filer en douce hors de ma chambre quand j’étais petite. Dire que c’est lui le père de ma Gardevoir…je sais qu’il est puissant, c’est le plus puissant de l’équipe de mon après Alduin. (Enfin c’était le cas quand il était encore à la maison).
Le pokémon Psy/Combat regarde son adversaire, avant de poser son regard sur moi, et je vois un sourire apparaitre sur son visage, alors que j’entends sa voix dans mon esprit.

-Dame Yuna, je suis heureux de vous revoir même si je dois vous combattre de toutes mes forces.
-Il le faut Aragorn.

Je lui ai répondu par télépathie, pas la peine que tout le monde soit au courant de notre conversation. Il y a une chose qui attire mon attention assez rapidement, c’est le collier autours du cou du Gallame. Je vois clairement la pierre qui orne ce collier…la Méga-gemme. Et il ne me faut pas longtemps pour repérer le méga-bracelet, attaché au poignet de mon père.

Ok…Il faut vraiment que je me reprenne, il faut que je reste calme et posée. Bien réfléchir aux actions à faire, réagir rapidement en cas de retournement de situation et surtout…ne pas me laisser diriger par ma colère ou la panique. Avec ça, on a une chance de gagner, surtout qu’Hestia a déjà commencé à lancer les Papillodanse et sa Danse du feu a intensifié la puissance de ses flammes.

-Allez Hestia, on y va, Feu Follet !

Six petites feu follet bleu violacés apparaissent aux extrémités des ailes de ma Pyrax, et se mette à tourner autours d’elle. Une part une elles foncent sur Aragorn, mais ce dernier ne bouge pas d’un pouce. Il se contente juste de disparaitre avec l’attaque Téléport, juste avant qu’une boule de feu ne le touche.
Il réapparait quelques instants plus tard, dans l’angle mort d’Hestia, et pousse un cri qui frappe violement ma starter. Le temps qu’elle se retourne, Aragorn apparait à un autre endroit et recommence son attaque, mais elle est plus puissante…Ho non l’attaque Echo, elle gagne en puissance plus elle est utilisée, il faut qu’on mette un terme à ça rapidement, sinon je n’imagine pas les dégâts.

Mais comment anticiper les attaques d’un adversaire dont on n’entend rien…Mon père et son Gallame communiquent par télépathie, il n’y a pas un seul mouvement qui trahi leurs intentions. Raaaa mais je n’ai pas de temps à perdre, il faut que je m’en remette à mon instinct !

-Hestia, utilise Canicule

Ma Pyrax s’entoure d’une puissante aura orangée brulante, et elle la relâche d’un coup tout autours d’elle. L’onde de choc est puissante, mais Gallame l’esquive comme il l’a fait avec l’attaque Feu Follet. Sauf qu’au moment de réapparaitre, il se prend la vague de chaleur de plein fouet. Il se retrouve donc stopper net, et Hestia ne perd pas de temps pour repérer sa position.

-Hestia Bourdon !


Les ailes de ma pokémon Insecte vibre un peu plus fort, et des ondes rouges en émane, frappant Aragorn de plein fouet. La zone de chaleur dû à Canicule disparait, alors que le pokémon Psy se relève.

Mon cœur bat encore vite, mais ma respiration revient à un rythme normal. J’arrive à reprendre le contrôle de mes émotions, et mon cerveau peut de nouveau fonctionner suffisant pour que j’analyse le combat.

Aragorn semble bien tenir les attaques, comme Démacia, mais je ne me laisserai pas impressionner. Je sais que les attaques d’Hestia l’ont touchées, et qu’il a subit pas mal de dégâts, même s’il ne le montre pas. Alors pourquoi est-ce que mon père attend ? Pourquoi ne fait-il pas Méga-évoluer son Gallame ? Il ne me prend pas suffisamment au sérieux ?...J’aimerai le croire, mais je sais au fond de moi que c’est faux. Mon adversaire me jauge, enfin il m’a déjà jaugé…

Avant de devenir un scientifique de renom, mon père était un grand dresseur. Il a déjà gagné le tournoi de la Ligue Pokémon de Hoenn, et sa réputation de dresseur quasi invaincu n’est pas usurpé. Cette réussite est grande partie dû à sa grande capacité d’analyse, il arrive à anticiper des dizaines de possibilités. C’est difficile de gagner contre un adversaire qui prévoit tout ce que vous aller faire, avec plusieurs coups d’avance.
S’il peut tout anticiper, est-ce qu’il attend le bon moment pour Méga-Evoluer ?...Je ne sais pas vraiment, mais si c’est le cas, il ne faut pas que je lui en laisse l’occasion ! Il faut qu’on frappe vite et fort, et je sais qu’Hestia en est capable !

-Hestia, effectue ta danse de la poudre !

Du coin de l’œil je vois ma grand-mère froncer les sourcils, alors qu’Hestia prend son envol. Ses ailes vibrent un peu plus qu’avant, alors qu’elle bouge de manière assez étrange. C’est un peu comme si elle avait abusé des liqueurs d’Henry. Mon père reste encore une fois de marbre, mais c’est son Gallame qui semble un peu désabusé.
Les bras du pokémon Psy s’illuminent d’une lumière violette, et des lames d’énergies partent en direction de ma Pyrax. Aragorn a bien visé, il a anticipé la trajectoire d’Hestia, malgré ses mouvements sans sens. Mais au moment où la lame de lumière doit la frapper, elle disparait, réapparaissant juste à côté.
Mon père regarde ma starter, avant de croiser mon regard. Il vient de comprendre, la danse de la poudre, c’est en réalité une attaque Papillodanse…ba quoi ? Il parle via la télépathie avec son pokémon, il faut que je trouve une solution pour qu’il ne puisse pas anticiper mes actions.

Mon adversaire a compris qu’à distance il ne pourrait pas toucher Hestia, et que cette dernière en profite pour se régénérer. Donc normalement il devrait utiliser une attaque Téléport, et attaquer à bout portant. C’est exactement ce que j’attends !
Mais Arceus ne semble pas vraiment de mon côté aujourd’hui (je vais finir par croire qu’il m’a abandonné), et au lieu de se Téléporter, Aragorn semble se concentrer. Une aura bleue l’entoure, et je reconnais une attaque Psyko arriver…

Mais Hestia n’est pas balancé dans tous les sens, où immobilisé sur place. Au contraire, elle s’agite, mais elle ne semble pas contrainte. Je la vois fermer les yeux, et s’agiter comme si elle esquivait quelques choses…Qu’est-ce qu’il a pu faire ?!

-Hestia qu’est-ce qui t’arrives ?!

Je vois qu’Hestia m’a entendue, mais elle pousse un cri de douleur avant de tomber au sol, se tordant de douleur…Ho non, il n’a quand même pas osé ! Et merde, je suis dans de beaux draps maintenant. Aragorn a plongé ma Pyrax dans une illusion, et il compte l’épuisée mentalement pour rapidement pouvoir lui donner le coup de grâce. Les pokémon Psy de mon père sont très doué pour ça, il n’y a qu’à voir Luna, la Mentali de mon père. Elle rentre dans la tête de n’importe qui avec une facilité déconcertante, et elle peut créer de puissante illusion…c’est comme ça qu’elle se bat.
Il n’y a rien d’étonnant à ce que sont Gallame en soit capable, et j’aurai pu anticiper ça aussi. Il est le père de ma gardevoir, et cette dernière peut facilement manipuler les esprits, comme elle l’a fait avec Logan…

Il savait…il savait que je voulais le pousser à m’attaquer de front…et il a trouvé la parade. Comment fait-il ? Si j’ai l’impression de me maintenir dans ce combat, c’est uniquement parce qu’Hestia a agi de son propre chef, et a réussi à le surprendre…En réalité je n’arrive pas à l’égaler dans l’anticipation. Qu’est-ce que je dois faire pour réussir à le surpasser ?...Agir avec illogisme ? Non je suis certaine qu’il l’a prévu aussi…

Minute…est-ce que par hasard ? Il a réussi a anticipé mes actions réfléchies, mais pas Hestia…Et le fait qu’il n’a pas Méga-évolué, mon instinct me dit que ça n’a rien avoir avec le fait qu’il pense ne pas en avoir besoin…Est-ce que je viens de trouver la solution ? Si c’est le cas, j’ai encore une chance de gagner ce combat, mais il faut d’abord que je sorte Hestia de cet état…et ça me permettra de vérifier ma théorie.

-Hestia calmes-toi ! Je sais que tu peux m’entendre ! Ce n’est pas réel ma belle, tu es dans une illusion, il faut que tu te libères !
-C’est inutile ma fille, elle ne peut pas briser l’illusion d’Aragorn. Allez finissons-en, Aéropique.
-A vos ordres maitre Strauss.

Les bras du pokémon Combat s’illuminent à nouveau, mais cette fois d’une lumière blanche, alors qu’il s’élance vers Hestia.

-Allez Hestia, je sais que tu peux le faire, tu peux distinguer le réel de cette illusion. Je sais que tu le peux parce que je crois en toi, jamais je n’aurai pu arriver ici seule. NE ME LAISSE PAS TOMBER MAINTENANT !

J’entends un léger rire de ma grand-mère, alors que le Gallame frappe ma Pyrax dans le ventre…Et rien. Hestia ne se débat plus…mais Aragorn semble surprit, et il ne semble pas pouvoir se dégager de là. En effet, c’est difficile de s’écarter quand une Pyrax vous tient par ses pattes !
Un large sourire apparait sur mon visage, alors que les spectateurs de ce combat semblent tous surprise, mon père aussi. Ce fut bref, mais j’ai vu la stupeur apparaitre sur son visage…La voilà la faille !

-Bien joué Hestia ! Aller c’est parti, il est temps de terminer ta danse de la poudre. Danse du Feu !

Une aura de flamme entoure ma starter, alors qu’Aragorn n’arrive pas à se dégager. Il faut dire qu’Hestia a tellement l’habitude de retenir les pokémon de ma pension, surtout quand ces derniers veulent se battre, qu’elle n’a aucun mal à retenir le Gallame. Mais il y a une chose qui m’interpelle aussi, ce sont les lumières qui apparaissent sur les ailes de ma pokémon…Je n’avais jamais vu ses ailes briller

Ma Pyrax laisse exploser sa puissance, mais la violence de l’attaque n’a rien à voir avec ses précédentes attaques Danse du Feu, et pour cause. Première raison, elle a eu l’occasion de se placer avec ses attaque Papillodanse et Danse du Feu précédentes. Mais on peut voir que l’attaque se propage un peu partout dans l’air, les flammes suivant la poudre qui est encore en train de tomber du ciel…

Ba oui, je n’ai pas appelé ma combinaison la Danse de la Poudre pour rien ! En même temps qu’elle ne lance l’attaque Papillodanse, Hestia a aussi lancé l’attaque Poudre Fureur. Cette attaque n’est pas utile en 1v1 je le sais, mais j’ai découvert que même si elle n’est pas au niveau d’une attaque Nuée de Poudre, avec de l’entrainement elle peut bien conduire les flammes…Avec le soleil en plus, ça ne pardonne pas.

C’est un cocktail explosif, dont Aragorn fait les frais. Il peine à se relever, alors qu’Hestia me regarde en tournant légèrement la tête. Je ressens une vive chaleur dans mon cœur, je savais qu’elle pouvait se libérer de cette illusion, et elle ne m’a pas déçue. Une fois de plus on a réussi à surprendre mon père, et c’est la preuve qu’il ne peut pas tout prévoir.

J’ai enfin compris la façon de faire de mon père. Il est doué pour anticiper, et ça en fait un redoutable adversaire. Il donne l’impression de lire dans son adversaire comme dans un livre ouvert, la force et la puissance de ses pokémon donnent l’impression qu’ils ne subissent pas les dégâts…Tout ça pour que mon père prenne l’ascendant psychologique sur son adversaire. Il lui fait perdre ses moyens à son adversaire, le rendant ainsi plus facile à prédire…Un véritable combat mental qu’il est quasi impossible de gagner.
Mais il y a certaines choses que mon père ne peut pas prédire, des choses qui échappent à son raisonnement. Et c’est là-dessus que je dois jouer…en plus si ma théorie est exacte, je n’ai pas à m’inquiéter d’une possible Méga-Evolution de leur part.

-Tu peux continuer Aragorn ?
-Pour vous jusqu’à la mort Maitre Strauss.
-Bien, fais tomber la pluie.

Le Gallame, une fois debout, fait apparaitre une sphère lumineuse dans ses mains, et la lance dans le ciel. Le Soleil qu’a fait apparaitre Okami disparait alors, laissant place à une fine pluie qui trempe bien. Les jurys sont obligés de sortir leurs ombrelles, alors que de la vapeur apparait sur le terrain. Rien de bien étonnant, avec toutes les attaques feu qu’on a utilisées, le sol est bien chaud, et l’eau un peu trop froide.
Mon père pose son regard sur moi, avant de reprendre la parole.

-J’ai fait une erreur dans mes prévisions. J’ignore comment ta Pyrax a fait pour briser l’illusion, mais ça ne change rien.

Les bras du Gallame s’illuminent de bleue, mais je reste parfaitement calme, un sourire en coin naissant sur mon visage.

-Ce n’est pas ta seule erreur, tu n’aurais jamais dû mettre la pluie. Hestia Vent Violent !

J’ai oublié de dire qu’Hestia est plus rapide qu’Aragorn ? Avec toutes ses Papillodanses, ce n’est pas compliqué. Les ailes de ma Pyrax se mettent à battre avec force, et de puissant vent apparaissent sur le terrain. Ils viennent violement frapper le pokémon Combat qui s’envole, avec de s’écraser lourdement au sol. Comme à son habitude, mon père reste neutre, alors que ma grand-mère fait les grands yeux. Il semblerait que la matriarche de la famille Akabara ne semble pas apprécier la défaite du Gallame. Elle fusille son fils du regard, mais ce dernier se contente de me fixer. Je ne sais pas à quoi il pense, mais il semble m’analyser, cherchant surement à découvrir ce qui a contrarié ses plans. Il soupire avant de rappeler son pokémon, et de prendre une autre pokéball.

-Je ne pensais pas que tu atteindrais ce niveau Yuna, ce que je me demande maintenant c’est si tu arriveras à venir à bout de mon dernier pokémon. Alduin à toi de jouer.

Un éclair bleu plus tard, le Dracolosse de mon père apparait sur le terrain. Je sens un profond frisson remonter le long de mon dos. Je craignais de devoir affronter Alduin, le pokémon le plus puissant de l’équipe de mon père. Il n’a connu qu’une seule fois la défaite…mais je ne dois pas le craindre, tout est possible. Tant que j’ai mon équipe à mes côtés, on pourra y arriver, il faut juste que l’on reste bien concentrés.

-Hestia, tu es prête ? On y est, la dernière ligne droite.

-RAAAAX

Ses ailes s’illuminent encore plus, alors que la pluie bat son plein. Alduin reste droit, mais contrairement à mon père, je peux voir des émotions dans son regard.
De la joie. Il est heureux de me revoir après ces années…il faut dire qu’Alduin était très proche de moi quand j’étais petite. Je ne me souviens pas combien de nuit j’ai passé à dormir dans ses bras, pendant qu’il volait autours de la maison.

De la peine. J’ai l’impression qu’il n’a vraiment pas envie de se battre contre moi. Il jette un regard vers mon père, avant de retourner la tête vers moi. Il sait qu’il n’a pas le choix.
Alduin est très fort, alors autant qu’on prenne l’initiative.

-Utilise Vent Violent à nouveau.
-Vent Violent.

Les deux pokémon s’envolent en même temps, et utilise tout deux la même attaque. Les rafales de vent se rencontrent, et s’annulent purement et simplement…Je serre le poing, malgré sa pleine puissance, Hestia arrive à peine à être à égalité avec le Dracolosse adverse. Ok frapper de front ne va pas fonctionner, alors on va utiliser des combinaisons

-Hestia, Sécrétion !
-Hâte.

La toile de ma Starter part vite, mais pas assez pour toucher le pokémon Dragon qui fonce sur le côté. Il commence à tourner tout autours d’Hestia, ce qui n’est pas sans me rappeler la façon dont Dovah utilise sa propre attaque Hâte.

-Ne le suis pas du regard, attends le bon moment pour Puissance Cachée

Sur mon ordre, ma Pyrax reste immobile, alors qu’il est de plus en plus difficile de voir où se trouve le Dracolosse. Ça va se jouer à pas grand-chose…

-Maintenant !

A peine mes mots prononcés, ma Pyrax commence à se tourner, alors qu’Alduin apparait dans son dos…sauf qu’Hestia ne s’arrête pas, et revient à sa position initiale, se retrouvant face à son adversaire, le prenant par surprise. Elle concentre son énergie dans ses pattes, avant de la relâcher d’un coup. L’onde de choc prend une couleur grisâtre semblable à la pierre, et frappe Alduin qui se voit projeter quelques mètres plus loin. Mais il ne fait que glisser, l’attaque n’a pas été assez puissante pour le faire chuter. Mon père brise cependant ma réflexion, en reprenant la parole.

-Je vois, tu comptes énormément sur les reflexes de ta pokémon pour gagner. Mais ça ne vous sauvera pas toujours, il y a des choses que l’on ne peut esquiver. Alduin finis-en !

A peine ces mots prononcés, Alduin disparait de notre vue, réapparaissant juste devant Hestia qui n’a pas le temps de réagir. Je vois à peine la queue du pokémon Dragon s’illuminer de bleue, et percuter violement la tête de ma Pyrax qui vient atterrir juste devant moi…Cette vitesse…Ok je ne m’attendais pas à cette combinaison, Vitesse Extrême pour approcher rapidement, et Hydroqueue pour frapper. Combinaison simple mais très efficace.

Hestia essaye de se relever tant bien que mal, mais son corps est arrivé à sa limite, et elle est à bout de force. La lumière sur ses ailes disparaît, alors qu’elle s’effondre, exténuée. Je m’approche d’elle, et essaye de la redresser légèrement alors qu’elle bourdonne. Un bourdonnement d’excuse, ce qui m’arrache un faible sourire. Je n’aime pas voir ma starter ainsi, mais je sais qu’elle a tout donné pour ce combat. Le plus important, c’est que sans elle, je n’aurai probablement pas pu continuer ce combat et j’aurai cédé à la panique il y a longtemps.

-Ne t’excuse pas Hestia, tu as été parfaite, tu peux te reposer maintenant.

Je la rappelle dans sa pokéball, et je me redresse pour faire face au Dracolosse qui semble n’avoir pris aucun dégâts…Encore une fois je ne vais pas pouvoir me fier à l’aspect physique du pokémon adverse, pour déterminer son état de fatigue. Mais cette fois j’ai vraiment l’impression que l’attaque d’Hestia n’a quasiment rien fait.

Un profond soupire m’échappe, alors que je retourne à ma place, sous l’air un peu plus satisfait de ma grand-mère. Quand elle a vu la montée en puissance d’Hestia, elle a du prendre peur. Elle ne pensait pas que je pourrais me ressaisir comme ça, mais elle ne connait pas les liens qui m’unissent avec mes pokémon, et qu’ils seront là pour moi quand j’en ai besoin.




 
You can never
turn back


[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1424
Points d'Expériences : 2976
[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1424
2976
pokemon
[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1424
2976
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Examen des Geishas: HeartGold

Alternance 5.3
♫♫

Une fois à ma place, je prends la pokéball qui contient le dernier pokémon que je vais envoyer dans ce combat. Elle est brulante, je ne l’ai jamais senti aussi chaude…J’ai l’impression que le métal va me fondre sous les doigts, ce qui m’arrache un sourire. Je ne l’ai jamais senti aussi impatient de se battre, il est prêt à faire fondre son adversaire…Enfin c’est ce qu’il a l’intention de faire.

-Je compte sur toi Lucifer !

La pokéball monte haut dans le ciel, et en un éclair de lumière bleue fait apparaitre mon Dracaufeu chromatique. En apparaissant, le pokémon Feu pousse un puissant cri, ça n’impressionne pas mon père et son Dracolosse…mais c’est son entrée habituelle. Le pokémon aux écailles noires comme la nuit pose son regard sang sur le Dragon adverse, montrant fièrement sa couronne avec sa mega-gemme. La pluie ruisselle sur le métal froid, ainsi que sur les écailles de mon Dracaufeu, mais ce n’est pas ça qui va le déranger…Parce que dans quelques temps, cette pluie ne sera plus que de l’histoire ancienne.

-C’est donc lui ton meilleur pokémon ? Montre-moi de quoi vous êtes capable, Alduin Hydroqueue.
-Gemme-sésame, répond à l’appel des flammes infernales : MEGA-EVOLUTION !!!

Alduin s’apprête à foncer sur Lucifer, mais mon chromatique pousse un cri alors que j’active la gemme-sésame à mon poignet. Quatre liens partent de la gemme pour aller dans la méga-gemme, matérialisant les liens qui m’unissent à Lucifer. Mon Dracaufeu est l’un des pokémon les plus puissants de mon équipe, mais j’ai des liens très forts avec lui. Je l’ai vu naitre, je l’ai vu grandir pour finalement devenir l’un de mes gardiens les plus puissants.
Je suis certaine que si Hestia n’était pas sortie tout à l’heure, Lucifer l’aurait fait. Il sent quand je suis en danger, quand j’ai des problèmes, et il se donne toujours à fond pour me protéger.

Le corps de mon pokémon change rapidement, sa couronne se confond avec sa tête, laissant trois cornes sur le sommet de sa tête. Le bas des ailes se déchirent pour lui donner un air plus sauvage, alors que de petit ailerons apparaissent sur ses bras. La lumière bleue qui entoure Lucifer forme une petite sphère, qui vient s’élever dans le ciel et exploser. L’explosion dissipent les nuages de pluie, laissant place à nouveau, à un petit soleil bien lumineux.

Mais Alduin n’a pas arrêté son attaque, et à l’instant où le soleil brille, Lucifer attrape la queue du Dracolosse. Heureusement que le soleil s’est mis à briller, ça a rendu l’attaque Hydro-queue assez faible pour que Lucifer l’arrête à main nue. Les deux pokémon se toisent du regard, et la détermination brille dans leurs yeux. Mais le pokémon Dragon est bloqué, on doit en profiter !

-Lucifer, Lame d’Air !!!

Les ailes de Lucifer s’illuminent d’une lumière blanche, et d’un battement il déchaine de puissante Lame de vent. L’attaque est quasiment à bout portant, et le Dracolosse de mon père est obligé de reculer. Mais comme tout à l’heure, Alduin ne semble pas subir de dégâts…Il ne faut pas que je me focalise dessus, je sais qu’il ne laissera rien paraitre jusqu’à être au bord de l’évanouissement.

-Alduin, Poing-Eclair !

Lucifer se tient prêt, mais le Dracolosse disparait littéralement de son champ de vision, avec une Vitesse Extrême. Il réapparait devant mon Dracaufeu, et lui assène un violent coup de poing chargé de foudre. Lucifer ne pousse même pas un cri de douleur, son souffle s’est littéralement retrouvé coupé. La queue d’Alduin s’illumine d’une aura verte, et d’un mouvement il envoie balader Lucifer qui vient percuter l’un des arbres de la cour…

-Lucifer ça va ?

Mon chromatique se relève, ses yeux brillant d’une lueur encore plus rouge que d’habitude. Il pousse un nouveau cri, me rassurant quant à son état, alors qu’il fonce sur notre adversaire.

-Utilise Tranche !

Les griffes de Lucifer s’allongent, et il assaille Alduin de coup. On dirait une combinaison de coup Combo-Griffe et Tranche, mais Alduin ne bouge pas…Qu’il n’exprime pas sa douleur ok, mais là, on à l’impression qu’il ne ressent même pas les coups, comme s’ils glissaient sur ses écailles.
Mais à un moment, je vois le pokémon Dragon grimacer légèrement, à un seul coup de griffes…Qu’est-ce que c’était que ça ? Alduin réagit rapidement et repousse Lucifer, qui se replace devant moi…

Non il y a clairement eu quelque chose là, Alduin a réagi…peut-être que mon Dracaufeu à taper sur un point sensible. Il faut que j’en ai le cœur net.

-Lucifer, Danse-Flamme.

Je le regarde prendre un peu de hauteur, alors qu’un tourbillon de flamme encercle le pokémon Dragon. Mon père soupire devant cette attaque, et pose son regard neutre sur moi.

-Je pensais que tu ferais mieux que ça Yuna, tes attaques ne font rien à Alduin. Je pense que j’ai surestimer tes capacités, c’est assez décevant.
-Arrête d’essayer de me faire sortir de mes gongs Papa, ça ne fonctionnera plus. J’ai paniqué tout à l’heure, je ne vais pas mentir, mais c’est fini. J’ai une totale confiance en mes pokémon, et je sais qu’on peut vous battre. Vous n’êtes pas invincible, contrairement à ce que tu veux faire croire ! Lucifer Lame d’Air à nouveau !
-Alduin, débarrasses-toi de lui.

Les ailes de Lucifer s’illuminent à nouveau, et les Lame d’Air ne tardent pas à foncer vers la tornade de feu. Mais Alduin détruit cette dernière d’un simple revers de la main…enfin il n’a pas le temps d’esquiver l’attaque de Lucifer. J’observe avec attention le pokémon Dragon, et je la revois…Cette grimace. Juste quand la Lame d’Air a frappé son épaule gauche…

Alduin a des écailles très résistante, plus que la moyenne des Dracolosse. Elles forment une carapace des plus solides autours de son corps, mais comme chaque cuirasse, il y a toujours une faiblesse. Et pour Alduin, elle semble se trouver au niveau de son épaule gauche. C’est parfait maintenant que j’ai compris ça, on va pouvoir lui faire vraiment des dégâts.

Mais avant que je puisse demander à Lucifer de lancer une nouvelle attaque, notre adversaire faire apparaitre des rochers tout autours de lui. Il ne me faut pas longtemps avant de comprendre qu’il s’agit d’une attaque Tomberoche, et je sais que Lucifer ne tiendra pas beaucoup d’attaque de ce style, il doit à tout pris l’esquiver.

-Lucifer utilise Brouillard pour esquiver !

Mon Dracaufeu crache un épais nuage de fumée noire, et il part se cacher dedans. Les rochers traversent la fumée, et aucun ne parvient à toucher mon chromatique. Mais Alduin n’a pas envie de nous laisser respirer, car il s’entoure d’une aura rouge, avant de foncer droit sur le brouillard. Une attaque Dracocharge ? En directe comme ça ? Pourquoi mon père fait ça ? Il ne peut pas localiser Lucifer dans cette purée de pois…

-Esquive le, et utilise Déflagration !

Comme prévu, Alduin traverse le nuage noir et Lucifer le suit, une puissante attaque déflagration dans la gueule…Mais je me suis faite avoir, bien évidement que mon père allait anticiper ça ! Lucifer se retrouve nez à nez avec une armada de rocher face à lui, bien plus gros que ceux de tout à l’heure…

-Eboulement !

Lucifer n’a pas le temps de réagir, qu’il se prend une pluie de rocher, le projetant au sol…La panique remonte dans mon cœur, cette attaque est vraiment efficace contre mon Dracaufeu. Alduin vient atterrir devant mon père, alors que je fixe le tas de rocher.
Quelques secondes plus tard, Lucifer se relève, mais avec pas mal de difficulté. Il a vraiment pris cher avec cette attaque, mais il refuse de laisser tomber…cependant je refuse qu’il soit grièvement blessé.

-Comment tu te sens Luci ? Tu peux continuer ?
-DRAAAAA

Il déploie brusquement ses ailes, malgré ses blessures, prêt à tout donner. Mais Alduin n’a pas vraiment envie de nous laisser du temps, pour qu’on puisse reprendre nos esprits. Il disparait à nouveau avec Vit Extrême, et réapparait devant Lucifer les yeux rouges de Colère. Il assène un violent coup à Lucifer qui est projeté quelques mètres plus loin.

-Lucifer Ball’Météo !

Mon Dracaufeu se redresse, et juste avant qu’Alduin ne lui porte un nouveau coup de Colère, il lui lance la puissante attaque Ball’Météo, créant une petite explosion. Quand la poussière retombe, le Dracolosse s’est un peu reculé, mais ses yeux sont encore rouges. Il va encore lancer une attaque Colère…et Lucifer ne pourra pas tenir beaucoup d’attaque supplémentaire.

-Draco-choc !

Le Dracolosse fonce sur le chromatique, mais ce dernier lance la plus puissante attaque Draco-choc que j’ai jamais vu. L’attaque frappe Alduin à l’épaule, et il finit allongé au sol, secoué. Mon père ne devait pas s’attendre à ce que Lucifer tienne le premier coup, sinon il n’aurait jamais demandé à son pokémon de déchainer sa colère.
Alduin se relève sans trop de mal, mais j’ai le sentiment qu’il se force pour faire comme si de rien n’était. Il faut qu’on mette un terme à ce combat, il faut qu’on l’emporte ! Et je pense que mon père est du même avis, il va essayer de finir rapidement ce combat.

-Tu es forte Yuna, c’est indéniable. Mais tu ne gagneras pas ce combat, Alduin utilise Poing Eclair !
-Lucifer Boutefeu ! Attrape-le !

Le poing du Dragon orange s’électrifie, alors que le corps de Lucifer s’entoure d’un torrent de flamme. La tension est palpable, l’air vibre autours des deux pokémon…J’ai l’impression d’avoir un combat Godzilla contre King Kong, où les deux géants vont se sauter dessus pour l’attaque final.

Et ce moment finit par arriver, les deux pokémon foncent l’un sur l’autre, Lucifer poussant un cri de rage que j’ai rarement entendu. Je sais qu’il donne tout ce qu’il a…maintenant ça passe ou ça casse, mais je n’aurai aucun regret si jamais nous échouons.
Comme je m’y attendais, le choc est violent, mais c’est un cri de douleur de mon Dracaufeu qui m’inquiète. Les flammes autours de lui se dissipe, et je vois le poing-éclair d’Alduin dans le ventre de mon pokémon. Certes notre adversaire porte des marques de brulure, mais c’est bien Lucifer qui a pris le coup…

Cependant mon pokémon tourne la tête vers moi, et je le vois…ce sourire sur son visage. Il ne m’en faut pas plus pour que je comprenne ce que ça signifie, et je sais que tout n’est pas perdu, contrairement à ce que notre adversaire pense.

-C’est fini Yuna, vous
-Tu n’as toujours pas compris que tu ne contrôle pas tout ? Tu disais que tu m’as surestimée, mais tu nous as sous-estimé. Allez Lucifer Crocs-Feu !

Le visage de mon père affiche clairement de la surprise, alors que Lucifer attrape les deux bras de son adversaire, qui ne s’y attendait pas. Je peux sans problème imaginer le regard déterminé de mon premier Dracaufeu, le regard qui signifie qu’Alduin va finir à la casserole. Pris au piège, le pokémon de mon père ne peut pas esquiver l’attaque, et Lucifer mord violement son adversaire à l’épaule, lui arrachant un cri de douleur. Mais ce n’est pas finit !

-Draco-choc !

La gueule de mon double-type s’écarte à peine, et l’attaque Dragon frappe à bout portant, même si, par reflexe, Alduin a lui aussi lancé une attaque Draco-Choc. Les deux attaques sont puissantes, très puissantes…trop puissantes, à en juger par l’explosion qui en résulte. Tout le monde est obligé de se couvrir le visage, pour ne pas se prendre toute la poussière.

Quelques secondes plus tard, on peut de nouveau voir les deux pokémon, et chacun est de nouveau devant son dresseur. Alduin porte quelques marques de brulure et des égratignures sur le corps, mais il n’a pas l’air fatigué. De son côté Lucifer semble à bout de force, je le vois trembler. Il donne tout ce qu’il a pour rester debout, mais quand on voit son adversaire, on se dit qu’il n’a plus aucune chance.

Les secondes s’écoulent, elles me semblent durer des heures…Jusqu’à ce que le corps de mon chromatique s’illumine d’une lumière blanche, pour reprendre sa forme normale. Il vacille un peu, tentant de rester debout, mais il finit par s’effondrer. Au moment où Lucifer tombe je sais…je sais que j’ai perdu ce combat, malgré tout ce que mon équipe et moi avons donné.

Evidement, un large sourire apparait sur le visage de ma grand-mère, alors que mon père fronce les sourcils quand cette dernière reprend la parole.

-Dracaufeu est hors…
-Attendez mère.

La surprise apparait sur mon visage, ainsi que celui de Mebuki. Qu’est-ce qui prend à mon père ? Pourquoi interrompt-il l’arbitre de ce combat.

-Qu’est-ce que ça signifie Strauss ? Tu as remporté la victoire !

-Il faut attendre la fin d’un combat pour donner un vainqueur.

A peine prononce-t-il ces mots, que Lucifer bouge à nouveau. Il tremble mais il essaye de se relever tant bien que mal. Il se met sur une patte, puis l’autre, et il parvient à se remettre debout…J’en reste bouche bée, je…je ne pensais pas que Lucifer pourrait autant en faire, et le jury semble aussi étonné que moi.
Si mon père reste neutre face à cette prouesse de la part de mon pokémon, le visage de ma grand-mère se ferme. Si elle pouvait mettre à terre mon Dracaufeu elle-même, elle le ferait. Mais elle ne peut rien faire, juste constater la volonté de mon pokémon. Lucifer sait à quel point ce combat compte pour moi, et il ne veut pas me décevoir…Mais il tient à peine debout, il peut à la limite lancer une attaque, mais pas plus…une pichenette suffirait à le mettre à terre.




Et l’impensable se produit, Alduin se tient le bras, et laisse paraitre sa douleur. Quelques secondes plus tard, c’est le corps du Dracolosse que s’effondre au sol. Il essaye de se relever à son tour, mais sa volonté n’est pas aussi forte que celle de mon Dracaufeu, et il reste au sol.
Les secondes s’écoulent, mais Lucifer tient bon malgré ses tremblements, alors qu’Alduin est hors combat. Tous les regards se portent alors sur ma grand-mère qui semble fulminer, et elle souffle un bon coup, reprenant un air digne avant de prendre la parole.

-Dracolosse n’est plus en état de combattre, Dracaufeu et Yuna sont déclarés vainqueurs.

Une vague de joie s’empare de moi, alors que je me précipite vers Lucifer. Je n’en ai plus rien à faire de cette épreuve, tout ce qui m’importe c’est l’état de mon pokémon.

-Lucifer, tu as été parfait, comment tu te sens ?
-Dracau…

Il s’effondre au sol, et j’ai à peine le temps de rattraper sa tête, afin qu’elle ne percute pas le sol trop violemment. La respiration de mon pokémon se calme, et un doux sourire apparait sur mon visage. Une fois de plus il m’a prouvé sa détermination à nous emmener au plus haut, il n’a rien lâché, et c’est ça qui a fait la différence.

Ce qui nous a permis de gagner ce combat, ce sont les liens qui m’unissent à mes pokémon, les sentiments qu’on a les uns pour les autres. Ça fait très animé, mais c’est la vérité aujourd’hui. Je caresse la peau écailleuse de mon chromatique, qui dort tranquillement, je pense qu’il l’a très bien mérité. Je le rappelle dans sa pokéball, et je me redresse pour ensuite aller faire face au jury.

Mon père se place à mes côtés, mais je n’en ai que faire, mon regard reste porté sur les différentes chefs de clans. Je me sens un peu rassurée en voyant le sourire de Suzuki, signe que les choses ne semblent pas si mauvaises pour moi.
Ma grand-mère me fusille du regard, mais elle reprend la parole d’une voix neutre.

-Maiko Yuna, tu as remporté ce combat contre une ancienne de notre théâtre, où plutôt son représentant. Des félicitations s’imposent…mais je me vois contrainte d’invalider ta réussite à cette épreuve.
-Quoi ?!

Je ne peux m’empêcher d’exprimer ma stupeur et mon indignation face à cette annonce.

-Avec tout le respect que je vous dois, la réussite de l’épreuve reposait sur la victoire dans ce combat. Sur quel argument vous basez-vous pour invalider mon épreuve ?

Un sourire narquois apparait sur le visage de ma grand-mère, qui commence à s’éventer avec son éventail, son fidèle air hautain au visage.

-Il est vrai, mais ton comportement lors de cette épreuve a été bien trop éloigné et indigne du code des Danseuses en Kimono. Cette crise de panique nous révèle que tu n’as pas la maturité pour intégrer définitivement le théâtre.

Je serre la mâchoire…Elle est sérieuse là ? J’ai juste envie de lui foutre mon poing dans la figure, elle avait tout prévu. Je me rends compte que Mébuki est une grande manipulatrice, et que finalement je n’avais pas les armes pour jouer face à elle…

-Mes excuses ancienne Mébuki, mais comme l’a souligné cette Maiko, les conditions de réussite ne concernaient pas son comportement, mais le résultat final de ce combat. C’est donc seulement ce point qui doit être pris en compte, et non pas son comportement.


Mebuki prend un air outré, regardant celle qui ose s’opposer à son jugement : Suzuki. La directrice du théâtre d’Adala soutient le regard de ma grand-mère ne se laissant pas impressionner. Cette opposition fait réagir les autres chefs de clan

-Je ne peux m’empêcher d’être d’accord avec Suzuki, cette invalidation n’a pas lieu d’être. Cette Maiko a bien réussi son épreuve.

Toutes les chefs semblent approuver, et une douce chaleur m’envahit. Je ne suis pas seule face à ma grand-mère, qui ne semble pas vraiment apprécier ce retournement de situation.

-Comment OSEZ-VOUS ?! Je suis une ancienne de ce théâtre, et je mérite le respect ! Cette épreuve est la mienne, c’est à moi de fixer les conditions de réussite ! Et ma petite-fille n’est pas digne de devenir une danseuse Kimono ! Elle n’en a pas la maturité, elle ne respecte pas les règles de notre théâtre !
-C’est vous qui ne respectez pas les règles. Vous avez dicté les règles de réussite de cette épreuve qui est la votre certes, mais en tant qu’ancienne vous ne pouvez les modifier une fois qu’elles sont dictées. Seule une chef actuelle a ce pouvoir, ce qui n’est plus votre cas.
-Mais je…
-Mebuki mon amie, il est temps de passer le flambeau à la nouvelle génération. Il y des années, tu t’es battue bec et ongles pour que ta belle-fille ne devienne pas un Danseuse, et aujourd’hui tu recommence avec ta petite-fille. Tu parles de sa maturité, mais c’est plutôt toi qui es immature à t’obstiner de la sorte. Tu n’as plus ton autorité d’entant, alors arrêtes et gardes le peu d’honneur qui te reste.

C’est la chef du clan des Givrali qui a parlé, elle est assez âgée mais un peu moins que ma grand-mère. Elle devait être bien jeune quand il y a eu l’affaire de ma mère, mais ses mots semblent avoir eu l’effet escompté, car ma grand-mère s’incline devant le jury de l’épreuve avant de se tourner vers moi.

-Félicitation Maiko Yuna, tu as réussi cette épreuve.

Je vois clairement que ça la tue de sortir ces mots, mais elle n’a pas d’autre choix. Mon attention se reporte sur le conseil, alors que Suzuki reprend la parole.

-Maiko Yuna, cette épreuve marque la fin de ton examen. Tu nous as montré ce dont tu étais capable, et nous avons pris en compte tes efforts. Notre conseil va délibérer quant à ta réussite finale, et le verdict te sera annoncé ce soir. Tu peux disposer.

Je m’incline devant elles, avant de me tourner vers mon père qui pose son regard sur moi. Je crois que je n’en ai pas fini avec les émotions pour aujourd’hui, mais ce n’est pas moi qui ferais le premier pas vers mon père…ce n’est pas à moi de le faire. Je commence à partir, mais la voix de mon père m’interpelle.

-Je viendrais te voir plus tard.
-Si tu penses que c’est nécessaire.

Je ne voulais pas dire ça, mais les mots sont sortis tous seuls. Ma rancœur envers mon père est encore là, je ne sais pas ce qu’il attend vraiment de notre discussion à venir, mais une part de moi veut savoir ce qu’il a à me dire.


~~ Le soir ~~

Mon père n’est pas venu me parler, je ne sais pas s’il viendra me parler, où s’il va encore s’enfuir comme un lâche, comme il l’a fait il y a plus de 9 ans. Mais j’ai d’autre Chacripan à fouetter, dans quelques minutes je saurais si je deviens officiellement une Danseuse Kimono.

Me voilà devant la salle du conseil, Hestia derrière moi. Elle a repris assez de force pour m’accompagner…Je vais être honnête, j’aimerai bien qu’elle se repose un peu plus, mais elle a insisté pour m’accompagner. Et une part de moi est rassurée de la savoir à mes côtés, je sais que je ne suis pas seule.

-Tu peux entrer.

Je souffle un bon coup, alors qu’Hestia bourdonne pour me rassurer, et nous entrons dans la pièce. Toutes les chefs de clans se tiennent en ligne face à moi, sur le côté se trouve ma grand-mère, qui garde un air neutre ; Erika et Suzuki se tiennent à ses côtés, et si j’ai un sourire de la blonde, la spécialiste du type feu à ses côtés reste neutre.
Je n’aurai pas d’information en lisant sur leur visage…le stresse commence à monter en moi, alors qu’avec Hestia nous nous arrêtons au milieu de la pièce. La chef du clan Pyroli s’avance d’un pas, et s’incline légèrement devant moi, mouvement que je reproduits par respect.

-Maiko Yuna, cette semaine tu as passé l’examen d’admission pour devenir l’une des Danseuse Kimono. Tu as pour cela, passé trois épreuves, choisies par ce conseil et ta mentore. Aujourd’hui il est temps de faire le bilan de ces épreuves.

La chef du clan Aquali s’avance à son tour, prenant la parole.

-Ta première épreuve consistait à l’affronter contre un client de théâtre, l’objectif était de juger ton comportement en situation de combat. Tu as été très respectueuse de ton adversaire, et tu as su honneur nos traditions de combat. Malgré le fait que cet adversaire était une personne que tu connaissais bien, tu es restée très professionnelle.

C’est au tour de la chef du clan Voltali de s’avancer, elle affiche un doux sourire sur ses lèvres.

-Ta deuxième épreuve était de diriger une cérémonie du thé, et je vais être honnête, il y a eu beaucoup de débat quant à te réussite sur cette épreuve. La cérémonie en elle-même était très bien exécutée, mais certaines d’entre nous n’ont pas vraiment compris pourquoi tu as fait cet interlude musical en chantant.

La femme portant le Kimono mauve du clan Givrali approche à son tour.

-Pour ta dernière épreuve, tu as affronté le représentant de ta grand-mère dans une épreuve de force. Cette épreuve a été très éprouvante pour toi, compte tenu de ta situation familiale. Et même si tu as eu un moment de faiblesse, tu as su te reprendre. Tes pokémon et toi, vous nous avez montré votre volonté et détermination.

Je m’incline en signe de remerciement, alors que la chef du clan Mentali rejoint les autres en avant.

-Avant de te donner le résultat de cet examen, nous voudrions que tu nous explique un peu ce qui s’est passé pour ta deuxième épreuve. Pourquoi as-tu fait ce choix ?

Les regards sur moi semblent peser plus lourd d’un seul coup, mais je reste bien droite et déterminé. Je ne vais pas leur dire que c’était en partie pour tenir tête à ma grand-mère, mais je vais leur dire l’autre partie de la vérité.

-Certaines personnes m’ont déjà demandé si je voulais devenir une Danseuse Kimono pour respecter la tradition familiale. Mais ce n’est pas du tout pour ça, j’ignorais que ma famille était liée au théâtre quand j’ai commencé. C’est grâce à Erika et Suzuki que j’ai commencé à travailler au théâtre, et je l’ai fait pour moi, pour mes convictions.

Je marque une pause, tournant la tête vers Hestia qui hoche la tête, m’arrachant un sourire. Je regarde de nouveau les chefs de clan, prête à poursuivre mon explication.

-Je sais que les traditions sont importantes, en particulier dans les théâtres. Et si je les respecte, je ne vais pas changer qui je suis pour m’y coller parfaitement. Si vous m’accepter parmi vous, sachez que j’honorerai cette culture, mais ça sera à ma façon. Les choses changeront, je ne serais pas un robot qui obéit juste aux règles.
-Comment oses-tu ?! Les traditions sont la base de notre culture, quelle insolence de dire que tu la respecteras en changeant les choses, c’est tout bonnement…
-Mebuki il suffit !

Ma grand-mère s’arrête net, affichant toujours cet air outré. Mais elle reste dans le silence, alors que la chef des Givrali reporte son attention sur moi. Elles semblent me sonder du regard, tout comme les autres chefs de clans. Je ne sais pas si j’ai bien fait de m’expliquer de la sorte, mais je ne reviendrai pas sur mes paroles…Les dés sont lancés.

Les geishas se regardent, avant de reporter leur attention sur moi. La chef du clan Aquali me sourit avant de reprendre la parole.

-Je pense qu’il est temps de procéder au résultat de cet examen. Moi Komomo, représentante Aquali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.

Elle s’incline légèrement devant moi, avant qu’une autre voix ne se fasse entendre.

-Moi Sakura, représentante Voltali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
Ça y est, on y est, si elles acceptent toutes, je serai officiellement reconnue comme était une Geisha du théâtre des Kimono.

-Moi Satsuki, représentante Pyroli, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
La représentante du clan Pyroli m’adresse un sourire, alors qu’elle jette un coup d’œil à Suzuki. Etant une spécialiste du type Feu, je serai forcément plus rattaché à cette branche qu’à celle de ma grand-mère.

- Moi Umeko, représentante Mentali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
Je commence à entendre un peu plus mon cœur battre dans ma poitrine, il s’emblerait que mon argumentation les a convaincues…

- Moi Yuki, représentante Givrali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
La joie me gagne de plus en plus, mais le stresse commence à monter aussi. J’ai peur…peur d’un refus.

- Moi Kitai, représentante Nymphali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
Je sens que je ne suis pas la seule à stresser, Hestia bourdonne d’inquiétude, mais pas assez fort pour que les autres personnes présentes puissent l’entendre.

- Moi Hana, représentante Phyllali, accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.
OK la panique est totale. J’essaye de rester le plus calme possible, mais j’entends tellement mon cœur tambouriner dans ma poitrine, que ça en est désagréable. Je sens les pokéball à ma ceinture chauffer doucement…Nous sommes tous à attendre la réponse du dernier membre du jury : Tamao.
Cette dernière, dans son kimono noir, porte son regard sur ma grand-mère. Ho non, ne me dites pas que…ma grand-mère n’a peut-être plus le pouvoir de prendre les décisions pour sa branche de la famille, mais elle a quand même de l’influence…Je ne veux pas que mon rêve soit brisé à cause de ça…Tamao reporte son regard vers moi, et un fin sourire apparait sur son visage.

-Moi Tamao, représentante Noctali…accepte le passage de cette Maiko à l’âge adulte.

Mes oreilles bourdonnent en entendant ces mots, et mon cœur explose dans ma poitrine, à telle point que je ne peux m’empêcher de souffler un bon coup. Mais un rapide coup d’œil à ma droite me permet de voir le sourire de Suzuki et Erika, et la tête décomposée de ma grand-mère. Elle lance un regard noir à Tamao qui n’en a strictement RIEN A FAIRE !
Je ne peux m’empêcher de sourire, alors que je sens la douce chaleur d’Hestia dans mon dos. Satsuki s’avance vers moi, visiblement heureuse de ma réaction.

-A l’unanimité, Yuna tu n’es plus une Maiko, désormais tu es officiellement une Danseuse Kimono.
-Merci à vous, je saurai me montrer digne de votre confiance.
-Nous en sommes persuadées.

Je m’incline devant elles, avant qu’elles n’applaudissent toutes. Je tremble légèrement alors que mes yeux s’humidifient. J’ai réussi…mon équipe à réussi, nous avons réussi à passer cet examen. C’est un grand pas en avant pour nous, et je sais ce que même si ça signifie plus de responsabilité, je suis prête. Maintenant que la déclaration officielle est terminée, Erika se précipite pour me prendre dans ses bras.

-Félicitation Yuna, je savais que tu y arriverais !

Je la serre en route, la remerciant de l’aide qu’elle m’a apporté ces dernières années. Pas seulement pour m’avoir fait rentrer dans le théâtre de Lansat à l’époque, mais pour m’avoir soutenue toutes ces années, quand ça allait bien, mais aussi quand tout allait mal. Nous sommes obligées de nous séparer quand Suzuki s’approche de nous, un doux sourire au visage.

-Bravo Yuna, tu as dépassé toute mes attentes, tu peux être fière.
-Merci Suzuki
-Pour fêter ton passage à l’âge adulte, je t’offre cet œuf d’Evoli.

Comment j’ai fait pour ne pas voir l’œuf avant ?! Je le prends délicatement dans les mains, m’inclinant légèrement pour la remercier.

-J’en prendrai soin.
-Je n’en doute pas. Et si nous fêtions cette réussite ?

C’est ainsi que nous nous avançons vers la salle d’à côté, pour profiter du petit buffet qui nous y attend. La seule absente de cette soirée est ma grand-mère, qui a préféré s’éclipser sans que personne ne la remarque.
Mais je n’en ai rien à faire, j’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie…même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises.



Hrp :
Achat d'un oeuf d'Evoli




 
You can never
turn back


[Alternance - Rosalia] Examen des Geishas: HeartGold P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum