Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-12%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
999 € 1129 €
Voir le deal

Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Aliéna gambadait joyeusement à ses côtés. La petite Evoli découvrait avec vigueur l'académie, une curiosité piquante dans les yeux. Tout était propice au jeu, à la découverte, et surtout, à comprendre ce qui l'entourait. Elle possédait le désir de comprendre le monde et les choses. Les feuilles qui tombaient, pourquoi ? Qu'est-ce qui les attiraient vers le bas ? Pourquoi ne pouvait-elle pas voler ? Qu'est-ce qu'était la vitesse, qu'est-ce qu'était un saut ? Son dresseur avait des livres et des livres, et quand il lisait, elle ne pouvait s'empêcher de regarder par dessus son épaule. Les caractères lui apparaissaient comme étrangers, mais le brun lui lisait parfois à voix haute. Des mots commençaient à se former, et elle comprenait. Curieuse, elle grimpa à l'arbre avec souplesse. De la plus haute branche, elle sauta sur le rebord de la fenêtre, ouverte. Il fallut un long moment avant que Noctis ne remarque que la petite était partie. Paniqué, il jeta un regard autour de lui. Rien à droite, rien à gauche. Des petites traces de pas... Des coup de griffes sur l'arbre. Il claqua sa langue.

« Aliéna ! Tu ne peux pas aller là ! »

Mais la petite avait commencé son exploration de la grande chambre. Des posters, des images d'une même fille revenaient sans cesse... Tiens... Drôle d'endroit... Sombre et chaleureux à la fois... Pendant ce temps, le brun grimpait à l'arbre, en appelant son Evoli, lui demandant de revenir sur ses pas. Mais têtue, Aliéna ne l'écoutait pas. Il maugréa contre lui même, et reproduit son pokémon, sautant de la branche jusqu'à la fenêtre. Il attrapa difficilement le rebord et s'y hissa avec difficulté. Une fois à l'intérieur, il attrapa la chapardeuse.

« Ecoute, je sais bien que tu veux découvrir l'académie, mais on ne peut pas s'introduire comme ça ? »

Il détailla l'endroit. Des posters d'Adrianne, des photos en tout genre... Ce garçon devait être issu d'Hoenn, Vermilava. Sur la table de chevet, il distingua un large éventail de boucle d'oreilles. C'était le dortoir Noctali, et d'après les photo, un garçon. Dans ses bras, Aliéna se débattit, pour sauter agilement près d'un instrument. Une basse. Elle couina, et son dresseur la câlina. Soupirant, Noctis lui expliqua :

« On a de la chance que le propriétaire ne soit pas... »

Il s'interrompit brutalement, le cliquetis caractéristique des clefs tournant dans la serrure. Il attrapa sa protégée, qu'il serra contre lui avec force, une main devant le museau. Interloquée, la petite regarda en même temps que lui la silhouette qui sortait de la porte. Noc s'était caché derrière de manière à ne pas être vu à l'entrée. Malin, mais que faire quand il se serait retourné et qu'il le verrait ? Coucou, je suis un parfait inconnu qui squatte ta chambre ? Non, certainement pas. Trop tard.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Une journée de plus passée dans cette école, une journée de plus qui me rapprochait de mes rêves. J'avais fini par prendre totalement goût à cette nouvelle vie qui était la mienne et honnêtement, je ne la regrettais pas. Pour être franc, je ne l'aurais échangée pour rien au monde.

Le temps avait été des plus agréable en cette journée. Profitant de ce que j'avais de temps libre, je m'étais rendu rapidement rendu au centre ville. Je n'avais plus de matériel de dessin. Feuilles, crayons, nouvelle gomme, il me fallait plusieurs choses en fait. J'avais envie de profiter de cette belle journée à ma manière, me posant dans l'herbe en laissant mes amis profiter de leur temps à leur manière. L'un s’entraînerait, l’autre jouerai à coups sûr, mais en servant de partenaire d'entrainement à la première. Depuis son évolution, Hikari n'avait pratiquement plus comme obsession que l'entrainement encore et toujours. Rien de bien surprenant pour un Chimpenfeu me direz-vous, mais pour dire vrai, elle était vraiment au-delà de tout ça. Elle savait que la prochaine étape de son évolution serait la décisive, celle qui lui permettrait d'accéder au palier ultime de sa condition. De là, elle n'aurait plus qu'à se concentrer sur les objectifs que nous nous étions fixés, faisant ainsi en sorte de se perfectionner au fil du temps, s’entraînant et accumulant suffisamment d'expérience pour réaliser son rêve, mais également le mien. De plus, en évoluant, elle avait quelque peu changé. Si la base de son caractère était toujours la même, son agressivité, quant à elle, avait littéralement explosé. La petite primate était devenue plus belliqueuse, beaucoup plus et ça en devenait vraiment difficile de la gérer.

Me rendant en ville avec la seule Hikari pour compagnon de route, j'avais dû trottiner pour m'y rendre, tandis que la primate s'entraînait de tout et de rien, tantôt près de moi, tantôt non. Nous avions donc tôt fait d'arriver au centre commercial, de faire nos emplettes et de faire demi tour pour regagner notre chambre. Ayant acheté les friandises préférées de Pokémon, je m'étais hâté de rentrer pour retrouver Asobu. En ayant acheté en grandes quantité même, j'en aurai pour plusieurs semaines même, je m'étais dit que j'irais éventuellement faire un petit coucou à Chiho et ses Pokémon. Robyn serait sûrement ravi de pouvoir se délecter de tout ceci. Un sourire venait de naître sur mon visage alors que j'ouvrais ma porte.

" Nous voilà de retour Asobu ! Et je t'ai apporté des tes friandises préférées. Hikari et toi allez pouvoir vous régaler et si Chiho est disponible, nous en apporterons aussi à Robyn et aux autres. Ca te va ? "

En disant cela, j'étais rentré dans ma chambre, claquant la porte du pied, sans même me retourner, avant de me diriger droit vers mon bureau, près de la fenêtre ouvert que je fermais. J'avais alors déposé les sacs sur ce fameux bureau, les déchargeant et commençant à ranger le tout.

"Heriiiiiiiiiiiiiiiiii "

" Chimpen ? "

Je m'étais alors vivement retourné. Hikari était debout sur mon lit, fixant droit devant elle, tandis qu'Asobu venait de surgir de sous le lit, se jettant dans mes jambes. Je le ramassais alors et me concentrais sur ce qui causait cette agitation. Ce fut là que je le vis.

" Qui es-tu et que fais-tu dans ma chambre ? T'es mon nouveau colloca... Oh !!! Il est trop mignon ! Dis, c'est une femelle ? Elle a quelle âge, on dirait un nouveau né, je n'ai jamais eu la chance de voir un bébé Evoli de prêt. Oh regarde ! Elle me regarde avec ses petits yeux intelligents, je craque ! Dis, tu veux friandise toi aussi ?"

Je m'étais précipité vers l'inconnu. L'apostrophant au début, je m'étais finalement laissé séduire par la petite boule de poils qu'il tenait dans ses bras. J'avais fait totale abstraction de lui.


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Noctis hésitait entre le rire et le désespoir. D'un côté, il préférait que le pouvoir de séduction d'Aliéna fonctionne comme ça sur le dresseur. De l'autre, l'attitude du garçon avait changé en une seconde, et il se fichait désormais pas mal de savoir pourquoi le brun était là. Un étranger s'introduisait chez lui, mais pas de problèmes, il offrait des friandises. Aliéna bondit vivement des bras de son dresseur, acceptant avec une joie non dissimulée la friandise qu'on lui proposait. Pour son éducation, il y avait encore du travail... L'albinos adressa un sourire aux deux autres pokémons. Un Chimpenfeu et un... Héricendre. Son cœur battit une seconde plus fort, mais l'étudiant se ressaisit rapidement. Il ne pouvait pas passer sa vie à être nerveux devant chaque Héricendre qu'il croiserait, c'était ridicule. La petite Evoli agitait désormais la queue avec conviction, avant de pousser un cri d'encouragement à son dresseur.

« Hum, bonjour... Je viens du dortoir des Phyllali. Et cette petite chipie a cru que ce serait amusant de grimper à l'arbre, de sauter sur le rebord de ta fenêtre, et d'explorer ta chambre. J'en suis désolé. Elle est née il n'y a pas très longtemps, j'ai encore quelques soucis pour la gérer... »

Vexée, sa partenaire tourna vivement la tête en signe de bouderie, dans un bruit comique. Elle n'était pas idiote. Il n'y avait rien de mal à venir ici. En plus, l'autre garçon semblait même plutôt content de la voir ! Pourquoi son dresseur se formalisait-il sur de telles sottises ? Elle se sentit soulevée et décolla du sol, avant de se retrouver contre son dresseur, qui caressait sa tête d'un mouvement régulier et agréable. Câlin. Oh. Toutes les ardeurs de la petite Evoli fondirent en une seconde, pour se détendre dans une position plus agréable, accompagné d'un léger miaulement de plaisir à chaque caresse. Paradis. Elle aurait pu rester là des heures. Noctis affichait désormais un sourire amusé et victorieux. Si sensible aux petites attentions ! Le brun en aurait même ricané. Il se concentra sur l'autre garçon, en continuant son geste de manière mécanique. Le brun engagea alors la conversation avec plus de conviction.

« Je m'appelle Noctis. Et cette petite femelle, c'est Aliéna. Comme tu peux le voir, elle a son petit caractère... »

Aliéna se frottait allègrement contre Noctis, en un couinement qui pouvait vouloir signifier qu'elle voulait plus de caresses. L'étudiant sourit. Il lui frotta la tête et relâcha la bestiole qui alla d'un saut sur le lit de l'autre. Confortable et moelleux... En un temps record, Aliéna se fourra en boule et s'endormit. Une légère respiration s'élevait à rythme régulier, alors que sa queue s'agitait dans son sommeil. Le dresseur s'approcha de son pokémon, en un soupir.

« On n'est pas chez nous Aliéna... »
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
J'avais saisi un paquet de ces fameuses friandises Pokémon. Asobu avait quitté mes bras de lui-même, pour regagner le sol, puis escalader mon lit avec l'aide d'Hikari. Il était plus qu'adorable lorsqu'il agissait ainsi, j'étais gaga. Je lançais les objets de son désir à Hikari qui les attrapa sans problème. Un pour elle, un pour le héricendre. Vint alors le tour de la petite boule de poil inconnue. C'était un véritable régal pour les yeux de la regarder se délecter ainsi. D'ailleurs un détail me sauta aux yeux. Sa couleur n'était pas normale. Une chromatique sans doute, à moins qu'elle ne soit albinos, si tant était que cela soit possible chez les pokémon. Aussi atypique fut-ce-t'elle, je ne la trouvais que plus jolie. Elle était différente, tout comme Hikari pouvait l'être. Cette singularité devrait devenir une force, je n'en doutais pas, surtout si elle était entre les mains d'un bon dresseur aimant et avenant. Parlant de dresseur, je me rappelais soudain que son propriétaire était là. Ce dernier venait de prendre la parole et je me concentrai sur lui, alors que je m'asseyais sur mon lit.

Bonjour, il me saluait, poli de sa part et un bon début, je le saluais à son tour d'un signe de tête. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression de l'avoir déjà vu, mais où ? Je ne le connaissais pourtant pas, j'en étais sûr, d'autant plus qu'il était du dortoir Phyllali. La réaction du bébé evoli suite aux propos de son dresseur me firent fondre une fois de plus, mais une petite tape de ma Chimpenfeu sur le crane m'empêcha de sombrer. Je gardais donc la tête froide, restant centré sur l'étranger qui ne tardait pas à ne plus l'être.
Noctis était clairement un bon maître. C'était là la conviction que j'avais en le voyant agir avec Aliéna. Sa façon de la traiter m'en disait bien plus long sur lui que ses mots. Il s'était peut être introduit dans ma chambre, mais ce n'était pas plus grave que cela au final, sa raison me semblait plausible et en observant ce petit être et la façon dont il se comportait avec sa protégée, je ne pouvais en tenir réelle rigueur. La mignonne petite créature se frotta allègrement contre le dénommé Noctis, poussant un couinement. Il eut alors un petit sourire. Je ne pouvais m'empêcher de noter chaque détail, c'était dans ma nature après tout.

Alinéa s'était couchée sur mon lit et s'était rapidement endormie. Hikari l'observa un petit moment, mais ne lui chercha guère querelle, se contentant de monter sur mes épaules et de s'affaler sur ma tête. Asobu, quant à lui, alla tourner autour du bébé endormi, l'observant avec curiosité, mais veillant à ne pas troubler son repos.

"Ce n'est rien, Noctis, c'est bien cela ? Les Pokémon sont mes amis et cette chambre est leur tout autant que la mienne. Elle a dû le sentir alors laissons la se reposer. Tu peux venir prendre place près d'elle si tu le souhaites ou partout ailleurs si tu le veux. "

Je lui désignais tour à tour mon lit, le lit vide à l'opposé du mien et les chaises des bureaux.

" Même si tu t'y es invité par un concours de circonstances, étant dans ma chambre, tu es mon hôte alors je te souhaite la bienvenue. Je me prénomme Yuki et je pense qu'il n'est nul besoin de préciser mon dortoir... Voici Hikari, ma Chimpenfeu et lui, c'est Asobu. Que dirais-tu de discuter un peu pour tuer le temps d'ici à ce qu'Aliéna ne se réveille ? Tu es le premier "étranger" à infiltrer mon sanctuaire, ce n'est pas rien. Et si tu me parlais un peu de toi, de tes projets, tes rêves, tes ambitions ? Ou simplement de tes Pokémon ? Peu m'importe en fait, tant que je peux y trouver matière à me forger une opinion nette et précise de toi car j'aime bien savoir à qui j'ai à faire."

Alors que la première s'était contentée de saluer d'un air absent, certainement la fatigue, le second s'était précipité vers Noctis. Il avait clairement envie de jouer. Pour ma part, je l'observais, le sondant, essayant de percer les mystères de son âme. J'avais un léger sourire aux lèvres, mais je n'affichais nulle grande gaieté, sans pour autant montrer une quelconque animosité. Mon ton était neutre, ni enjoué, ni menaçant. Le moindre détail était passé au crible, j'étais à l’affût de tout type d'information sur lui qui pourraient me donner une idée précise du genre d'individu qu'il était. Sa tête me disait vraiment quelque chose, mais sa personne même me perturbait. C'était comme s'il masquait son cœur et son âme derrière un opaque voile imperméable et impénétrable. Mais pourquoi ? Je fouillais dans ma mémoire à la recherche d'un quelconque réponse à tout ceci quand j'eus une révélation.

" Le CIRQUE ! "

J'avais bondit d'un coup, me redressant sur mes jambes. Ce n'était pas la réponse que e souhaitais trouver, mais elle m'allait tout aussi bien, mieux même.Ma réaction avait fait sursauter Hikari qui était tombée sur le lit. Elle me fixait à présent avec des yeux ronds, comme Asobu d'ailleurs. Je me plaçais devant Noctis.

" T'es le mec du cirque ! C'est toi le petit veinard qui est en couple avec la fille au beau Noctali. Je m'en souviens ! C'est une véritable aubaine que tu te retrouves dans ma chambre en fait ! "

Mes yeux se posèrent sur la peluche Caninos qui trônait sur le coin droit de mon bureau, agréable souvenir de notre toute première rencontre.

" Je sais qu'on ne se connait pas et ça peut paraître bizarre mais... Comment dire... J'aurais bien besoin de quelques hein de tes conseils. Tu n'es peut être pas un expert, mais pour le coups, tu as clairement plus d'expérience que moi en la matière. Accepterais-tu de m'aider s'il te plait ? "

Je le regardais à présent d'un air anxieux. Mon comportement avait changé du tout au tout.  Mon envie de le cuisiner un peu m'avait abandonnée.


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Le brun s'assit donc à côté de sa petite protégée, un grand sourire sur les lèvres. Si adorable. Plush risquait d'en être jalouse. La petite Tylton avait bien grandi, elle aussi. Elle avait gagné en maturité, depuis qu'il l'avait. Il eut un sourire légèrement triste en voyant le Héricendre s'approcher de lui pour jouer. Il passa sa main dans la fourrure du petit pokémon, et soupira. Ses projets, ses rêves, ses ambitions, hein...? Qu'avait-il prévu pour l'avenir...? Lui-même n'en savait trop rien... Il était venu ici, jusque dans cette académie, où il apprenait beaucoup sur les pokémons... Ses propres pokémons semblaient avoir un caractère tout particulier. Alors qu'il s'apprêtait à répondre à Yuki, le brun vit ce dernier bondir d'un seul coup, le faisant sursauter. Le cirque ? Ha... Il rougit aux dires de l'autre. Le veinard ? S'il savait comment lui et Ambre ont fini par faire plus ample connaissance. Les souvenirs d'une fête des amoureux toute particulière lui revinrent en mémoire, et il détourna le regard.

« Oui, heu... Il ne faut pas exagérer... Une aubaine, c'est peut être exagéré. »

D'autant que lui, il possédait un Evoli chromatique et un Tylton chromatique. Mais visiblement, le monde entier n'avait d'yeux que pour le Noctali de sa Miss. Dommage. Ses pokémons aussi avaient de l'intérêt. Ils étaient même très importants. Pour lui, en tout cas. Son esprit se demanda une seconde quel était ce vif intérêt que l'autre avait pour lui. Noctis n'avait rien de spécial. Particulièrement en ce moment. Il y avait ce grand vide, cette grande page blanche qui s'étirait encore et toujours. Sa vie était remplie, et dans le même temps... vide. Il savait où il allait, ce qu'il voulait... Mais c'était comme s'il avait oublié le plus important. Tout autour de lui ne semblait être qu'une vaste plaisanterie visant à lui faire comprendre cet oubli essentiel. Mais comment diable pouvait-il espérer s'en souvenir ? Si lui même ne savait ni d'où cela venait, ni pourquoi... Ces sombres pensées furent chassées par l'étirement adorable de sa petite protégée, qui roula sur le côté en un léger bruit. Elle dormait profondément, et plongée dans ses rêves, c'était au brun de veiller sur elle. Il posa la main sur le ventre de l'Evoli, qui sourit dans son sommeil.

« Tu veux des conseils ? Je serais ravi de t'en donner, bien sûr, mais à quel sujet ? »

Plus d'expérience... En quoi exactement ? En matière de dressage ? Il était en spécialité scientifique... A moins que... Sur... Il haussa un sourcil. Ouh là. Il s'était peut être avancé un peu vite. Le Noctali avait une petite amie ? Très certainement...  Il lui sourit, attendant d'en savoir plus.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Je m'extasiais une fois de plus devant le spectacle qui s'offrait à moi. La petite Evoli qui dormait sur mon lit venait de s'étirer dans son sommeil, en laissant échapper un petit aussi mignon qu'elle. Noctis avait alors posé sa main sur elle et dormant toujours à poings fermés, elle lui avait répondu par un petit sourire. C'était vraiment trop craquant, bien trop même. J'avais follement envie d'être à sa place, mais je parvins tant bien que mal à rester plus ou moins maître de moi, non sans avoir au préalable balayé les environs des yeux. Mon appareil photo et mon iPok étaient tous deux sur mon bureau, la photo, ce ne serait pas pour tout de suite.

"Elle est vraiment trop craquante ! Elle est albinos ou chromatique ? Tu as vraiment une très belle Evoli... Mais pas aussi belle qu'Hikari... Et euh... Asobu, bien entendu ! "

Alors que je parlais, mes deux amis s'étaient tournés vers moi, se dressant de tout leur long pour m'adresser un regard meurtrier, avant de se pavaner gaiement une fois que j'eus rectifié le tir. La jalousie hein ? Ceci eut pour effet de me faire rigoler. En reprenant mon sérieux, je me rappelais le véritable contenu de la discussion que nous devions avoir. Mes yeux s'étaient posés sur le brun qui était assis sur mon lit. Tout comme à mon habitude, je ne pouvais m'empêcher de le détailler. Il souriait. Ce sourire conjugué à son regard et la couleur de ses cheveux lui donnaient un petit côté ténébreux. Il ressemblait à Allen d'une certaine manière. Un gentil méchant, un dur au cœur tendre et tant d'autres encore. Il ne semblait pas être quelqu'un de très expansif non plus, comme le blond. Si l'un était le jour, l'autre était la nuit, même s'il était vraiment bien évident que la réelle nuit d'Allen, s'était moi. Pour tout un tas de raisons, mon hôte un peu impromptu du moment, me faisait vraiment penser à la nuit. Ce serait définitivement son surnom à présent. Et puis j'avais envie de le piquer un peu, il me paraissait un peu mou, caché derrière je ne savais quoi ou enlisé dans je ne savais trop quoi non plus.

" Eh bien... Yoru-kun, oui Yoru-kun, ce sera ton nouveau surnom à présent. " Je lui adressais un petit clin d'oeil et un petit sourire de kitsune. " Donc je disais. Si j'ai besoin de tes conseils, c'est pour une seule et unique raison, pour le moment. Tu es en couple et sembles amoureux et moi, je suis amoureux, mais célibataire. "

Tout en parlant, j'avais cheminé dans ma chambre pour aller prendre ma chaise de bureau, la placer dos à mon interlocuteur, en m'installant devant lui. Mes jambes passaient de part et d'autre du dossier et mes bras, appuyés en son sommet, accueillirent mon menton. Je violais volontairement la limite de la distance sociale réglementaire empiétant dans sa zone personnelle. C'était plus fort que moi, même dans cette situation, je ne pouvais m'empêcher d'être un peu provocateur. Il n'y avait rien de méchant, je n'avais aucune animosité envers lui, au contraire. Intuitif comme je l'étais, je l'appréciais déjà ce petit Phyllali. C'étais comme ça, il n'y avait pas d'explication rationnelle à donner. C'était la première impression, ma première impression. J'aurais tout aussi bien pu ne pas pouvoir le voir en peinture, mais il n'en était rien de tel.

" Tu es donc la seule personne que j'aie à disposition, de mon âge je veux dire. J'aime une fille de l'académie. Pour moi, c'est la plus belle, mais vu que tu es en couple, je dirais que pour toi, c'est la deuxième plus belle après ta chérie, sinon, je me poserai des question et nous serions clairement rivaux. Ce serait problématique hein Yoru-kun ? " Je me rapprochais un peu plus de lui en parlais, glissant sur les roulettes de ma chaise, mon ton devenant de plus en plus provocateur. " Enfin... Toujours est-il que je me suis déclaré à elle et que même si beaucoup de choses se sont passées entre elle et moi, je ne suis toujours pas en couple avec elle. Je suis vraiment perdu. Est-ce qu'elle m'aime ? Peut être, mais comme moi ? Je ne sais pas. Il y a l'ombre d'un autre qui plane dans son cœur, mais je compte bien l'effacer définitivement. " On pouvait clairement sentir la hargne dans mes propos. Aussi sûr que je l'étais pour avenir, je l'étais à cette pensée. Mon ton de conquérant et le regard le reflétant prouvaient ma détermination non feinte. " que me conseillerais-tu  ? Que dois-je faire ? Comment dois je me comporter avec elle mon petit YO-RU-KUN ? "

J'avais découpé chaque syllabe expressément. A présente, c'était sa zone d'intimité que je violais. Mon visage était près du sien, tout près, très près. Les yeux rivés dans les siens, un sourire tout aussi malicieux aux lèvres, j'attendais sa réponse mais surtout, sa réaction. J'étais vraiment curieux de voir comme il allait réagir.

* Trois, deux... * Le compte-à-rebours avait débuté dans ma tête et plus l’échéance approchait, plus mon sourire croissait, me donnant bien plus l'air d'un Tanuki. Non, en fait, je devais avoir l'air d'un bon Kitsune ainsi. Peu importe...


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Yoru. Langue étrangère, dont la signification s'apparentait beaucoup à la nuit. Noctis sourit au surnom. Étrange. Soit. Le personnage l'était tout autant. Il s'aventura bien rapidement sur le terrain amoureux. Ainsi donc, le garçon aux longs cheveux était amoureux ? Et il ne savait trop comment conquérir la belle demoiselle. Un bref sourire amusé passa sur le visage du brun. Lui-même n'avait pas eu le problème. Emporté par les effluves et l'étrange odeur sucrée des Fluvetins lors de la Saint Valentin, il avait préféré l'action aux mots. Il avait enlacé sa Miss, si fort, pour ne plus jamais la laisser partir. N'ayant pas protestée, il l'avait embrassé. L'étudiant n'était sûrement pas le meilleur exemple, pas plus qu'il n'avait l'expérience que son cadet lui demandait. Que lui répondre ? Autant se pencher plus sérieusement sur le problème, y réfléchir, et lui apporter une solution viable. L'autre eut vite fait de se retrouver en face de lui. Se rapprochait-il volontairement du brun ? L'esprit de Noctis élimina plusieurs possibilités d'une seule traite, analysant détail par détail. L'expression confiante, le regard légèrement provocateur... La distance, la manière de jouer avec les mots, le surnom, l'acceptation d'un parfait inconnu dans sa chambre. Le Phyllali s'autorisa un petit étirement en arrière accompagné d'un soupir. Ah là là. Il n'avait vraiment pas envie de sortir sous son mauvais jour. Mais il était maintenant évident que la personne en face de lui n'était pas seulement excentrique. C'était quelqu'un de beaucoup plus réfléchi qu'il ne voulait bien le laisser croire. Qui comprenait très bien les situations ? Des conseils ? Pfuuuh ! Tu parles. Ce qu'il voulait, c'était un aperçu de sa personnalité, oui. Des informations. Quelque chose à se mettre sous la dent. Rapace. Il s'autorisa donc à laisser ressortir son côté cynique.

« Mais nous sommes déjà rivaux, Yu-u-ki. Rien que pour savoir qui est la plus jolie, tu ne penses pas ? »

Son sourire se fit amusé, mais dans le même temps... Sinistre. L'autre se rapprocha davantage, jusqu'à prendre un regard fier, borné, dominateur en quelque sorte. Alors qu'il n'était qu'à quelques millimètres de son visage, Noctis eut le sourire le plus carnassier du monde. Ses yeux se firent clairement mauvais, avec une assurance étonnante, il se détendit pour continuer à caresser Aliéna.

« Tu sais déjà que ce n'est pas à moi qu'il faut poser ces questions. »

L'étrange tension palpable dans la pièce ne faisait qu'ajouter au mystère qu'était Noctis. En cet instant, il était la face cachée d'un rêve, le cauchemar qui pointait son nez. Sûr de lui, avec une longueur d'avance perceptible. Tout son être vibrait, renvoyant l'unique image d'un garçon bien plus mauvais qu'il ne semblait l'être. Puis, avec une désinvolture apparente, il lui sourit plus simplement, tapant leur front l'un contre l'autre.

« Idiot. Tu ne voudrais quand même pas que je te vole un baiser, mmh ? »

Il envoya son poing sur l'épaule de l'autre, avec une douceur volontaire. Puis, pris par un geste impulsif, il se sentit obligé de l'embrasser sur la joue. Il se retira promptement, tirant la langue à l'autre. Alors qu'il prenait un peu de distance, son regard se fit plus sombre et plus sérieux.

« Ne passe donc pas pour plus idiot que tu ne l'es. Tu devrais savoir que me demander n'a aucun intérêt. Je ne peux ni répondre aux questions que tu te poses, ni effacer l'ombre qui plane sur le cœur de ta belle. Pourquoi dévier ainsi sur un parfait inconnu ? Serais-tu effrayé à l'idée de demander directement ? Ou bien, est-elle indécise ? »

Le regard qu'il posa sur Yuki pouvait paraître intrigué et amical. Oui. Il pouvait. Mais quiconque savait déchiffrer un regard aurait tout de suite compris. C'était un regard de défi.
Noctis jouait.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
La réaction de mon invité plus que surprise ne s'était pas faite attendre même si elle n'était pas celle à laquelle je m'attendais. En effet, il n'avait pas vraiment pris ses distances aussi précipitamment que je ne le pensais. Petit geste affectif envers Alinéa, il semblait étrangement calme, serein. Il me plaisait bien. J'assimilais chacune de ses paroles, notant chacun de ses mouvements, enregistrant la moindre de ses mimiques, passant le tout au peigne fin. La situation m'amusait réellement. Finalement, ma journée devenait plus amusante, mais reprenons depuis le début.

Yu-u-ki ? Quel étrange découpage. Me provoquait-il par ces propos ? En tout cas, cela me fit tiquer. Rivaux ? Je haussais un sourcil. Je n'avais aucune crainte à ce sujet là. Nous ne pouvions souffrir d'aucune rivalité au sens où il le prétendait. Chacun avait son amour et peu importerait la justesse et l'irréfutabilité des arguments de l'un, l'autre les réfuterai en bloc. Chacun avait sa belle et pour les raisons qui nous étions propres, il n'y avait rien au monde qui nous aurait fait lâcher prise. Futile rivalité donc. C'était aussi inutile et désespéré que d'essayer de retirer tout le sable d'un désert grain de sable par grain de sable.

Il avait raison, lui poser les questions que je lui avais posées n'était pas ce que j'avais de mieux à faire. En fait, je le savais déjà. Tout ce que j'avais à faire, c'était rester moi-même et faire comme je le lui avais dit, à savoir patienter jusqu'à ce qu'elle se sente prête. Je n'avait pas vraiment besoin de l'aide du petit brun, même s'il était vrai qu'une petite partie de moi espérait une solution miracle, un conseil providentiel de mon camarade en couple. Il était bien plus intelligent et futé qu'il ne voulait le laisser transparaître. Vraiment intéressant. Yoru, ce surnom lui allait à merveille. J'aurais même pu le surnommer "Ténèbres" en voyant son regard et tout ce que laissait apparaître son visage, mais quelque chose en moi me disait que la nuit lui allait mieux.
La suite des événements me perturba quelque peu, mais ne me désarçonna pas pour autant. Nos fronts s'étaient entrechoqués sans réelle violence. Pour une raison inexplicable, je n'avais même pas bronché. Je n'avais pas essayé de reculer ou d'éviter le choc, je n'avais pas cillé, simplement souris. Il paraissait mauvais, menaçant même à cet instant. Il avait l'air d'un Ectoplasma se préparant à jouer un mauvais tour et l'instant d'après, il affichait un simple sourire qui le rendait tout aussi craquant que son amie endormie sur mon lit. Avec tout ceci, je n'avais pas de mal à l'imaginer faire craquer les demoiselles, son précieux trésor en tête de liste. Si j'avais été une femme ou que j'avais aimé les garçons, il m'aurait certainement fait craquer, mais la question n'était pas là et ne se posait même pas. Me voler un baiser ? Etait-ce vraiment ce qu'il avait dit ? Alors que son poing vint avec douceur au contact de mon épaule, sa tête s'approcha de moi, ses lèvres entrèrent en contact avec ma joue et il se retira promptement en me tirant la langue.

J'avais bloqué. Quelques fractions de secondes seulement, mais j'avais bloqué. Je ne pensais clairement pas qu'il aurait été aussi loin, mais cela me faisait rire intérieurement. Il avait du cran c'était indéniable. Il était culotté, peut être autant que moi, si ce n'était plus et cela me plaisait vraiment. Un partenaire de jeu digne de ce nom. Lui et moi nous en prenant à une tierce personne, ce devait être tout simplement jouissif. J'avais presque envie de rire en nous imaginant attaquer Hentallen. La tête du petit blondinet, pervers refoulé, devait être digne de figurer dans les annales.

« Ne passe donc pas pour plus idiot que tu ne l'es. Tu devrais savoir que me demander n'a aucun intérêt. Je ne peux ni répondre aux questions que tu te poses, ni effacer l'ombre qui plane sur le cœur de ta belle. Pourquoi dévier ainsi sur un parfait inconnu ? Serais-tu effrayé à l'idée de demander directement ? Ou bien, est-elle indécise ? »

Il me regardait, me fixait même. J'aurais pu l'analyser longuement et vous le détailler en vous disant chacune des choses que j'aurais pu voir y voir, mais il n'en sera pas fait ainsi. Tout ce que je voyais par dessus tout, c'était un regard carnassier, le même regard que je devais avoir eu lorsque j'avais violé sa zone d'intimité et je n'allais pas m'arrêter en si bon chemin. Il voulait jouer ? Il s'était introduit dans la bonne chambre.

" Tout d'abord, toute rivalité entre nous au sujet de la beauté de celles qui animent nos cœurs est nulle et non avenue. N'est-ce pas ? " J'avais reculé en faisant glisser ma chaise, pour finir par me relever. " Tu as raison, je ne devrais pas me faire passer pour ce que je ne suis pas et ainsi te faire passer pour ce que tu n'es également pas. Pardonne-moi Noctis-kun. "J'avançais vers lui d'une démarche féline et assurée. Prédateur. " Les réponses à mes questions, seule elle peut me les donner et en grande partie, je les connais déjà. Hormis patienter, je n'ai rien d'autre à faire. "

Je m'étais arrêté devant lui. Marquant la pause dans ma discours, je me repassais la main dans les cheveux, secouant ensuite la tête, ce qui eut pour effet de les faire virevolter. Je posais alors les mains sur ses épaules pour finir par le faire basculer en arrière, le plaquant sur mon lit. Je l'enjambais alors, me retrouvant à quatre pattes au dessus de lui, plaçant mes mains de part et d'autre de son visage. Mon visage au dessus du sien, mes cheveux tombaient en cascade, faisant ainsi un rideau qui nous coupait presque totalement du monde extérieur.

" Pour être totalement franc, Yoru-kun, j’espérais que tu aurais peut être une solution miracle à me proposer mais sans réelle conviction. Là où tu marques un point, c'est sur ta dernière question. Elle est indécise et semble un peu perdue, mais je le lui ai dit, je serai patient et guiderai son cœur vers le mien pour le conserver, le protéger, le choyer et le chérir à jamais. C'est une chose que tu peux comprendre ça n'est-ce pas YA-O-I-KUN ? "

J'avais pris une voix sensuelle mais ferme tout en découpant ce nouveau surnom. Ma tête s'était rapprochée lentement de la sienne et mes lèvres vinrent déposer un doux baiser sur son nez. Je reculais ensuite la tête, l'observant un instant, avant de me mettre à rire de manière légère.

" Est-ce pour ce genre de choses que tu es venu dans ma chambre Yaoi-kun ? Tu es le genre de Sukebe qui aime s'infiltrer dans la chambre des jeunes hommes ? Comptais-tu voler mes sous vêtements ? Voulais-tu me mater ou abuser de moi ? A moins que ce ne soit le fait de me voir torse nu qui t'ait émoustillé... Ta belle ne te satisfait plus ? Tu as besoin de mettre du piment dans ta vie ? "

J'éclatais alors de rire, une fois de plus, toujours aussi légèrement, avant de me le fixer de nouveau.

*Comment vas-tu t'en tirer cette fois-ci Ero-Yoru-kun ?*


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
L'autre garçon semblait aussi joueur que lui. Peut être même plus. Il s'était arrêté devant lui, et exerça soudainement une certaine force sur ses épaules. Le brun se sentit basculer, en même temps que l'autre garçon. Rapidement, il fut complètement dominé par Yuki, alors que d'un œil distrait, le brun constatait que les mains de l'autre se posèrent de part et d'autres de sa tête. Il y avait deux parts à l'intérieur de Noctis qui se disputait ardemment le contrôle de son corps. La première, joueuse, désirait pousser le vice encore plus loin, provoquer encore plus le garçon, jusqu'à ce qu'il cède. La seconde, rationnelle, se demanda un instant s'il y aurait une fin à ce jeu étrange et probablement pas très normal. Son cœur était déjà largement conquis par sa belle, et l'autre garçon au dessus de lui ne provoquait strictement rien, excepté le jeu et l'amusement. La première pensée qui frappa Noctis concernant Yuki fut un adjectif : possessif. Lui-même n'aimerait sans doute pas qu'on touche à sa Miss. Mais la manière dont il parlait de la jeune femme qui avait capté son cœur était presque malsaine.
Je n'aime pas ce type. Remet le à sa place. Et avec cynisme, s'il te plaît. Intraitable, sa voix de la raison avait parlé avec un agacement non dissimulé. Le léger baiser déposé par l'autre sur son nez eut un effet incontrôlable et non désiré. Un petit défaut qui était commun à la fratrie, qu'il appliquait autant que sa sœur. Toucher son nez donnait toujours lieu à une espèce de mimique durant laquelle il se le frottait en grimaçant, comme un chat. Par réflexe, il s'exécuta, avant de se rendre compte de son geste. Il y soupira vaguement, et désormais, parla sur un ton plein de désinvolture.

« Tu sais, bien que tu sois très agréable à regarder, j'ai plutôt l'impression que tu es celui qui essaye d'abuser de moi. Pervers. »

Il regarda les yeux de l'autre garçon, avant de se tourner sur le côté. Il n'y avait que les cheveux de Yuki. De sa main gauche, il en attrapa une mèche qu'il caressa un instant.

« … Je trouve ça bizarre que tu aies les cheveux aussi longs... En plus, on dirait que tu en prend autant soin qu'une fille... »

Une certaine phrase de Yuki lui revint en mémoire. Ta belle ne te satisfait pas ? Un pic de rougeur arriva sur les joues du brun en même temps qu'un frisson lui parcourait le corps. D'accord. D'accord, ça lui arrivait, de temps en temps, de penser à ce genre de choses. Pour autant, jamais... Jamais il ne... Implosant contre lui-même, le brun roula de l'autre côté, visiblement peu préoccupé par le fait que son camarade était au-dessus de lui, dans une position assez tendancieuse. A quoi pouvait-il bien penser ? Qu'est-ce que c'était que tout ce cirque ? Perdu dans ses pensées, il sursauta presque quand il sentit une légère pression au niveau de sa jambe, qui remontait doucement. Aliéna, à moitié endormie, vint se lover contre lui pour mieux se rendormir. Il sourit grandement, la caressant davantage. Puis, sans vraiment réfléchir, au vu de la session câlin qui commençait, il attrapa Yuki d'une main.

« Allez, câlin pour cette demoiselle. »

Sauf qu'en fait, le garçon était largement plus lourd qu'il n'en avait l'air. Et Noctis, ayant un peu exagéré en le tirant vers le bas, ne put retenir un UUUF en sentant son poids, un peu sonné. Maintenant, il y avait un Evoli qui dormait tranquillement, et son dresseur complètement assommé. Yuki allait-il être accusé de meurtre ?


Dernière édition par Noctis Flavelle le Lun 21 Avr - 18:56, édité 2 fois



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
L'intrus qui n'en était plus vraiment un, piégé sous moi sans réellement l'être, je ne parvenais plus à en détacher le regard. Il me fascinait, m'envoûtait presque. N'imaginez pas qu'il me plaisait. Il n'y avait rien de comparable entre l'attrait que j'avais pour Chiho et toutes ces choses qu'elle avait le don de faire naitre en moi et cette fascination là. Pour Noctis, ce n'était pas lui, mais la partie provocatrice et joueuse de mon être qui s'extasiait en se délectant de cette scène surréaliste et hors du temps. Jusqu'où serait-il capable d'aller ? Jusqu'où le brun aux cheveux courts pousserait-il le vice ? Ma curiosité était piquée au vif. Je voulais savoir tout autant que je redoutais la réponse. Son regard... C'était le même que le mien, exactement le même. Si la raison ne prenait pas le dessus, des limites, il n'y en aurait certainement pas. Premier trouble. Mon rythme cardiaque accéléra légèrement.
Noctis se frotta le nez en réaction au baiser que j'y avais déposé. Il avait un petit air de chaton qui, si il eut été exécuté par Aliéna, m'aurait certainement mis tout mes états. Ce n'était pas le cas. Il puait le Kitsune à pleines narines. Une lueur passa alors dans mon regard, brièvement, mais assez précise pour que j'en comprenne le sens. Tout mon corps le criait.

* Honto ni kirai Tanuki no yarô... * (Je te déteste vraiment enfoiré de Kitsune...) C'en était tellement assourdissant que j'en avais le vertige. J'avais la sensation que j'allais m'effondrer, perdre connaissance. Ces mots résonnaient de toute part dans mon esprit, rebondissant contre les parois de ma boite crânienne, comme le ferai une attaque Rebondifeu. A présent, c'était moi le pervers ? Il me retournait mes propos, c'était plutôt habille de sa part et marrant en fait. Bien placé, au bon moment, que dire honnêtement ? Il s'était saisi de mèches de mes cheveux. Erreur fatale, ERREUR FATALE ! Personne n'avait le droit d'y toucher sans mon accord, ou sans que je ne lui fasse un minimum confiance. Les hurlements dans ma tête venaient de laisser leur place à un autre bien plus virulent.

« … Je trouve ça bizarre que tu aies les cheveux aussi longs... En plus, on dirait que tu en prend autant soin qu'une fille... »

* TemeeeEEEEEEEE ! OMAIGA TEME BUTSU BUTSU KOROSU ! YAROOOOOOOOOOU !!!!! * (Enfoiréééééééé ! Je vais te battre à mort ! Connaaaaaaaaaard !!!!!!)

Toutefois, il ne s'y été pas attardé et ce fut tout autre chose qui sorti de ma bouche, le masque sur mon visage étant toujours aussi impassiblement neutre.

" La longueur de mes cheveux a une signification particulière pour moi, pour ma famille, Yoru-chan... Peu m'importent les moqueries des gens, elles ne m'atteindront jamais, je vole à une hauteur bien trop élevée pour que leur venin puisse jamais m'atteindre. Bref ! Il est donc tout à fait normal que j'en prenne soin, une promesse, ça s'honore au quotidien, non ? "

Je m'étais perdu dans mes pensées. Ma voix et mon attitude avaient quelque peu changés. Il avait mis le doigt sur quelque chose de sensible. Je perdais le contrôle. Mes pensées étaient de m'échapper, elles se tournaient toutes vers mon défunt grand-père. La joie et l'amusement faisaient place à de la tristesse et de la nostalgie, tant et si bien que je ne faisais même plus attention à Noctis. J'avais été totalement happé dans une autre dimension et la l'environnement ambiant avait disparu, se changeant rapidement au fil des souvenirs et diverses pensées que je revivais.

« Allez, câlin pour cette demoiselle. »

La main de Noctis se refermant sur moi et sa voix m'avaient arraché violemment de mon monde. Je me sentais partir. Je revins à temps pour voir mon visage choir à vitesse grand V. Sa bouche se rapprochait dangereusement de la mienne, encore et toujours plus.

*Chiho !*

Le visage triste de Chiho venait de m’apparaître en flash. Pas moyen ! Mes lèvres ne seraient qu'à elle ! Autant que je le pourrai, je les préserverai de tout viol. Sur le moment, ce fut ce que je fis. Avec un reflexe digne de celui d'un Ninjask, j'avais trouvé la force de tourner la tête, ou plutôt Chi-chan me l'avait insufflée. Juste à temps ! Mes yeux se fermèrent devant l'iminence du choc. Je sentis son souffle chaud caresser mon visage. Mes lèvres frolèrent sa joue en même temps que les siennes en faisiaient autant. Pour vous imager la chose, je glissais sur lui comme de l'huile glisserait sur une étendue aqueuse, en un contact léger et fugace, pour finalement finir la tête enfouie dans ma couette, juste à côte de lui, complètement vautré contre lui. Ouf ! Plus de peur que de mal.

Il m'avait fallut quelques instants pour que le Mecha Tanuyki et ses systèmes soient remis en marche. Les connexions retablies, je me redressais tant bien que mal, essayant de liberer la main qui était prisonnière entre Noctis et moi.

BEUG CRITIQUE ! BASE DE DONNEES SERIEUSEMENT TOUCHEE ! ERREUR FATALE !



Cette sensation, ce contact... C'était... C'était... SUR LE DOS DE MA MAIN !?

" Honto ni kirai Hentai ! Zettai ni Kirai kono Kitsune no baka ! " (Je te déteste vraiment pervers ! Je te déteste pour de bon abruti de Kitsune !)

Cette fois-ci les hurlements avaient dépassé ma bouche pour s'exprimer pleinement. J'avais bondi sur mes jambes aussi agilement que l'aurait fait Hikari qui me regardait avec des yeux ronds alors qu'Asobu s’étouffait de rire. Un doigt accusateur pointé sur Noctis, j'étais au bout de ma vie.

" Qu'... Que... Qu'est-ce que tu essayais de faire là Yaoi-kun !? Tu..  Tu as... Tu voulais... Ma main, ma précieuse main.... Tu... Tu l'as... Elle est... A jamais... Elle est souillée... Et mon innocence ? Adieu douce innocence, ma douce et chère innocence. Je ne sais même pas si ca pourrait être lavé en retouchant la si moelleuse poitrine de Chi... "

Alors je geignais au début, le tout commençait à prendre une toute autre tournure. Le Tanuki qui était en moi était en train de prendre le dessus. Oui, le Tanuyuki sortait au galop, je ne pouvais plus empêcher sa libération. Toutefois, quelqu'un veillait au grain et je n'eus pas le temps de finir ma phrase.

" Chimpeeeeeeeeeen... FEU !!!! "

BADOOM !

(One Hit K.O.)


Hikari venait de me sécher littéralement en me plaçant un coups de bien à la façon de ce professeur à la combinaison verte et à la coiffure ridicule, dans ce manga de ninja anachronique et déjanté qui faisait fureur. Ce n'était plus une "Dynamic Entry", mais plus un "Dynamic One SHOT". Elle m'avait séché, il n'y avait pas d'autre mot. J'étais pitoyablement étendu sur le sol et elle se tenait à côté de ma tête, penché sur moi, la flamme de sa queue brulant plus vive que jamais, une lueur étrange dans son regard azuré.

" Go... Go... Gomen ne Hikari-chan " avais-je balbutié.

" Chmpen ! " avait-elle simplement soufflé, croisant les bras et détournant la tête, les yeux clos après les avoir fait rouler de manière exaspérée, l'air résigné semblable à celui d'un mère qui vient de punir son enfant et qui décide de ne pas céder même si son coeur saigne devant la détresse de son rejeton.

*Définitivement... Je suis un boulet !* Telle fut ma pensée.




L'attaque de Hikari sur Yuki :
Pour ceux qui n'ont pas capté ou n'ont pas la chance de connaitre cette attaque culte, ENJOY ! Very Happy


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Le choc passé, le brun se redressa lentement, une main sur l'estomac. Ouuuf... Bon sang, il était lourd ! Il jeta un regard à son compagnon, s'apprêtant à lui en faire la remarque, mais remarqua sa tête étrange. Il haussa un sourcil, écoutant ses accusations. Lui-même rougit à la mention du fait de toucher une poitrine, en se demandant quelle serait la réaction d'Ambre si cela venait à arriver. Ce n'était pas le moment de penser à ça ! De quoi l'accusait-il exactement...? Qu'est-ce qu'il croyait ? En plus, lui aussi, c'était un garçon... Ce n'était pas comme si il n'avait aucune idée de ce qu'était ce genre de choses. Il n'avait même pas capté qu'il avait touché la poche de son pantalon, hein ? Le brun rigola haut et fort, avant de regarder Yuki avec un sourire complice.

« Ton innocence, hein. Tiens, voilà ce que tu as touché, idiot. »

Il sortit son Ipok de sa poche, avec cette espèce de lueur joueuse dans les yeux. Il soupira en sentant Aliéna se rapprocher encore de lui pour plus de chaleur. Il la caressa, avant d'ajouter, un sourire narquois sur les lèvres :

« Ainsi donc, c'est de Chiho Lime dont tu es amoureux, mmh-mh ? »

La seule mention qu'avait fait Yuki était Chi. Peu de noms pouvaient être abrégés de la sorte, et lui-même était très bien renseigné sur les personnes de l'académie. Il n'avait pas fallut longtemps pour faire l'amalgame. Il se souvenait bien de la rouquine. Tous deux avaient effectué une mission ensembles, et effectivement, la physionomie de la jeune femme était plutôt impressionnante. Il lui préférait Ambre, tout de même. Il s'effondra alors sur le lit, les bras derrière la tête. Il lui demanda alors d'un ton narquois :

« Et quel est donc cette ombre qui plane sur son cœur, hein ? Tu n'as pas de raisons d'être inquiet à mon avis. Chiho est toujours très honnête. J'ai eu l'occasion de passer un peu de temps avec elle. »

Lors d'une mission, et aussi lors d'une certaine expédition si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Ces Corayon... Aha... Il se souvenait encore bien du fait qu'il avait attiré leur attention de manière plutôt spectaculaire. Amusant, maintenant qu'il y repensait, un peu flippant sur le moment. Il sourit en coin, perdu dans ses propres souvenirs. Il se redressa lentement et plus calme, posa une question très sérieusement à l'autre garçon.

« Hé... Qu'est-ce que ça te fait, d'être amoureux ? »

Parfois, Noctis se sentait si étrange qu'il ne comprenait plus bien ce qui lui arrivait. Il avait même du mal à comprendre d'où venait ces sentiments si contradictoire. Peut être qu'avoir l'avis d'une autre personne présentant les mêmes symptômes l'aiderait. Il n'y avait plus ni sourire ni regard amusé sur le visage du brun. Il n'y avait qu'une attente sérieuse et inquiète.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Alors que Yoru-kun parlait, je me dressais sur mon séant, lui faisant à présent face, alors que les mots quittaient sa bouche pour s'engouffrer dans mes oreilles et faire vibrer mes tympans. Un iPok, son iPok hein ? Je me tapais le font, éclatant d'un rire franchement gêné. Que je pouvais être stupide par moment !

" Ton iPok, je vois... J'ai laissé mon âme de Tanuki prendre le dessus sur moi, je reconnais ma stupidité pour le coup. "

Un regard en coin vers je ne savais quoi, j'évitais son regard à lui. Je me sentais bête et un peu nu. Oui, c'était bien l'idée. Ma carapace protectrice était ouverte, je l'avais invité à y entrer comme Allen et Chiho, mais quand ? Je risquais un nouveau regard sur lui, discret, mais qui devint très rapidement insistant. Exit Tanuyuki, Yuki était de retour. Chiho. Il l'avait trouvé ainsi juste en se basant sur ce que j'avais dit ? Parmi tous les élèves de l'académie, il la connaissait elle ? Impossible ! Non, coïncidence. Ni l'un ni l'autre en fait, il la connaissait. Ses paroles suivantes venaient de le corroborer. Sourire et ton narquois. Il m'agaçait gentiment. Je sentais qu'il jubilait de poser le doigt sur une vérité, s'y appuyant même de tout son poids, toute fois, cela ne me faisait rien. Je ne m'en cachais pas, je n'en avais pas honte et je l'assumais. S'il l'avait fallu, je l'aurais même crié au monde entier. Je me passais la main dans les cheveux en le regardant allongé sur mon lit. Un soupir, je me relevais et me dirigeais vers la chaise de mon bureau que je comptais prendre pour la remettre à sa place.

" Oui, c'est bien... "

Il m'avait interrompu, se redressant soudainement, tout lentement, un nouveau visage que je n'avais pas encore vu depuis le début. Serein ? Je n'en aurais pas dit tant. Il avait plutôt l'air un peu perdu, son ton étant quant à lui plus sérieux. Fin de la rigolade, les masques tombaient. La question qui en suivit me fit marquer la pause dans mon action, mais je poursuivis pour finalement me retrouver assis sur ma chaise, à mon bureau, mais lui tournant le dos de manière à voir Noctis, proche de la fenêtre toujours ouverte. Je sentais bien que sa question était profonde, je sentais son trouble, son désarroi. Il y avait bien plus dans sa question qu'il ne le laissait entendre et si quelques semaines auparavant je serais passé à côté de ce détail, cette fois, c'était différent. Nous n'en étions pas au même stade relationnel, mais je pouvais vraiment le comprendre. Finalement, me disais-je, c'était un bon gars. Il était amoureux, perdu, c'en était pareil pour moi, mais il était clair que nos vécus et nos problèmes n'étaient pas les mêmes, ni même celles que nous aimions. M'affalant sur ma chaise, je laissais ma tête choir en arrière. Je poussais un profond soupir avant de saisir ma basse et d'en laisser s'échapper quelques notes de musique. Je ne pouvais pas lui donner de réponse à ses questions, mais je pouvais peut être lui donner quelques pistes et un peu de réconfort. Entres adolescents vivant leurs premiers émois amoureux, il fallait bien s'entraider, du moins... Si pour moi c'était bel et bien le premier amour, m'en remettant à mon jugement, je supposais qu'il en était de même pour lui.

" Pour être tout à fait franc Yoru-kun, je ne sais pas bien moi-même, mais vu que tu fais l'effort de venir à moi désarmé, je vais en faire autant et vais faire un pas dans ton sens, mais tu me seras redevable pour ça... " Je soufflais alors sur une mèche de cheveux qui taquinais mon nez, l'envoyant promener un peu plus lui, puis je laissais mes sentiments guider mes doigts sur les cordes de mon instrument, en une intense mais courte mélodie. Un simple mélodie sur laquelle il ne manquait plus que des paroles romantiques et un accompagnement de guitare. " Tu ne dois pas être musicien alors je suppose que tu n'as pas tout saisi aux sentiments contenus là-dedans et je ne t'en tiendrai pas rigueur, c'est normal même. Si tel avait été le cas, je ne sais pas si je t'aurais admiré ou si tu m'aurais fais flippé."

J'avais alors rigolé nerveusement, me tenant la tête. Je posais mon instrument à cordes sur son socle et pivotais sur ma chaise pour faire pleinement face à Noctis. J'étais enjoué, mais sérieux. J'allais m'ouvrir à lui.

" Oui c'est bien de Chiho dont je suis amoureux, Lime Chiho. Doux nom pour une toute aussi douce personne hein ? " J'avais un sourire niais aux lèvres. Un air d'amoureux transis. " Je ne m'inquiète pas pour sa sincérité en fait, j'ai juste peur de ne pas être celui qu'elle choisira, peur de ne pas être celui qu'il lui faut. En fait, ces choses là sont futiles ce qui me turlupine le plus, c'est de savoir si ce que je ressens pour elle est réciproque ou non. Je me suis déclaré à elle, mais elle non. Je meurs d'envie de savoir ce qu'elle ressent, mon cœur a sa réponse, ma tête la sienne. J'écoute toujours mon cœur, mais je suis perdu. Je lui ai laissé le temps dont elle aurait besoin pour venir à moi, peu importe sa décision alors en attendant, je me dois d'être un binôme parfait pour elle et même après... " Mon regard se perdit dans le vide un instant. " Qu'est ce que ça me fait d'être amoureux ? question bien difficile, surtout vu ma situation. Si tu me posais cette questions dans quelques semaines et que je sortais avec elle, ma réponse serait certainement plus aisée et autre, mais aux vues de ma situation, pour le moment... Tout ce que je peux te dire, c'est que c'est le chaos. Un véritable feu d'artifices de sentiments diverses et variés, plus bons qu'autre chose. Je suis perdu, mais j'aime cette perdition. J'ai envie de la voir encore et encore, mais parfois, je suis content de me séparer d'elle même si ça me coûte, juste parce que je sais que nos retrouvailles en seront d'autant plus intenses, m'apportant tout un nouveau flot de sentiments. Ses larmes et sa détresse me pèsent plus que n'importe lequel des fardeaux du monde et je veux les combattre de toutes mes juvéniles forces. Un simple de ses sourires suffit à me transporter et c'est encore plus extatique lorsque j'en suis la source. Elle est mon monde, mon nouveau monde, un rêve, une étoile, l'étoile la plus brillante dans mon ciel, l'étoile que je veux le plus atteindre à l'heure actuelle. Je ne pense plus qu'à elle, tout le temps, pour n'importe qu'elle raison, j'en deviens dingue ! Je ferais n'importe quoi pour elle, enfin je crois... Mais de l'autre côté, il y a tous les trucs négatifs que soulève ma situation avec elle. Tu comprends donc ma position, n'est-ce pas Noc ? Peux tu voir ce fil si fin sur lequel je danse, les yeux bandés, à plusieurs milliers de mètres au dessus du sol, sans sécurités ? " Je m'étais dirigé vers lui et ma main venait de se poser sur son épaule. " Comme tu vois, c'est le grand cafouillage, mais tout ce que mon cœur me dicte, c'est de vivre tout ceci pleinement, de rester moi-même et d'aller de l'avant. Ma réponse est au fond de mon cœur et même si je ne peux l'exprimer à voix haute, je la connais. Je ne te demanderai pas de me dire ce que ça te fait toi, mais si tu veux vraiment avoir la réponse à ta question, ta vraie question, regarde simplement au fond de ton cœur. Ferme les yeux, laisse-toi guider par le flot diffus de tes émotions et tu la trouveras cette précieuse réponse à tes questions. "

Un bien long monologue, une bien longue tirade. J'avais l'impression de ne pas avoir respiré tout du long et je pris une grosse bouffée d'air. J'avais le cœur qui tambourinait nerveusement. Je m'étais ouvert à lui sur un sujet plus qu'intime, vivant pleinement les sentiments que j'essayais d'exprimer. Soupir. Ce n'était pas la peine de s'y attarder plus que ça en fin de compte, c'était fait. Ouvrant un tiroir de mon bureau, j'en sortis deux canettes de limonade, dont une que j'envoyais à mon invité.

" Tu veux que je te guide en musique ? Personnellement, la musique et le dessin sont les deux moyens les plus simples que j'ai trouvé pour me mettre en phase avec mes sentiments. Et toi ? Et c'est qui ta bien aimée ? Elle a un nom à part la "Demoiselle au Noctali fier ? "

Je lui souriais amicalement.

Dernière édition par Yuki Yutaka le Jeu 24 Avr - 15:51, édité 2 fois


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Le regard clair du brun avait tout de son âme. Il y avait à l'intérieur de ses deux yeux d'habitude si fiers et amusés une profonde lueur, différente de tout le reste. Quelque chose de plus, qui lui martelait douloureusement le cœur. Quelque chose de plus, qui lui broyait intérieurement les pensées. Un tel chaos de choses et d'autres, de pensées qui s'affrontaient et se confrontaient sans même se rencontrer. Des images qui se succédaient, le temps qui passait et s'écoulait. Cet étrange sensation au cœur, agréable et pourtant horrible. Il y avait cette chose en lui, qui voulait parler. Il se redressa et se releva, en prenant Aliéna dans ses bras. Puis, avec une lenteur exagérée, il se dirigea vers la fenêtre ouverte de la chambre, fixant le ciel. Noctis ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il hésita. Tout cela était son cœur, son véritable cœur. Le confier à quelqu'un était-il une bonne idée ? La voix de la raison ne se manifesta pas. Elle ne lui donna ni ordre ni conseil. Alors le brun prit une décision.

« Ces derniers temps, les choses me paraissent différentes. Il y a cette douleur, qui m'étreint et me détruit. Mais cette douleur est douce. Si douce que je voudrais la conserver pour toujours, que je voudrais toujours pouvoir sentir cela. Les sourires que j'ai sont parfois lointain et nostalgiques, comme si tout cela correspondait à un souvenir. Je ne veux pas que ce soit un simple souvenir ; je veux que ce soit la réalité. Passer du temps avec elle. Rire, sourire, me dire que je l'adore. Que je l'aime. Être si heureux, oublier tout le reste. N'être que pour elle et au travers d'elle. La sentir tout contre moi, pouvoir entendre son cœur qui bat si fort. La chaleur qui émane de sa peau, ses yeux qui me regardent. La tendresse dans ses gestes, dans les miens, comme si rien d'autre n'importait. Sentir qu'elle a des émotions, que j'en ai aussi. Se sentir vivant. Je voudrais protéger et préserver ces moments. Je voudrais embellir encore plus cette réalité, y mêler du rêve et de la poésie, du fantastique et du songe. J'ai toujours eu des peurs, des obstacles que je pensais ne jamais franchir. Pourtant... C'était comme si ça n'avait aucune importance. Que ce soit impossible ou non, difficile ou improbable, pour la protéger, je serais prêt à tout. Il y a, quelque part dans mon cœur, quelque chose qui me montre à quel point elle est belle. Ses longs cheveux qui s'emmêlent. Sa peau si claire et douce. C'est si doux, mais amer... Tellement amer... Cette joie sans nom, ce manque si évident. J'aimerais me tenir près d'elle sans jamais en bouger. J'aimerais être à ses côtés, à chaque instant et à chaque moment. Je suis peut être naïf. Je suis peut être stupide. Mais, je veux croire, au plus profond de moi-même, qu'importe ce que le temps amènera, je pourrais l'en protéger. Que jamais je ne m'effondrerais. Je veux croire... Je veux croire qu'à chaque instant, elle aussi peut avoir ce genre de pensées. »

Plus Noctis parlait, plus l'émotion se tenait dans sa voix. La vision sur son cœur se faisait plus net, il tambourinait davantage, et ses idées se faisait plus clair. Voilà, eut-il envie de dire. C'est ça. Ce que je veux, ce que je ressens au plus profond de moi-même.

« Je veux qu'elle emplisse mon cœur d'une odeur familière et inconnue à la fois, son odeur. Je veux qu'elle embrase mes yeux d'une lueur nouvelle, forte et franche, appelée espoir. Je veux l'apprécier, l'aimer, la chérir, la comprendre. Je veux ressentir toutes les émotions qu'elle peut m'apporter, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. »

Puis, comme une constatation évidente de la signification de ces choses, il se tourna vers Yuki, un sourire aimant sur le visage, ses yeux clairs si beaux. Il n'y eut qu'un regard. Un simple regard. Ses yeux clairs se plantant dans ceux de Yuki. Il y avait d'abord un marron très clair qui se dégageait de sa pupille, tournant petit à petit en une couleur plus claire encore, caractéristique des yeux noisettes. Ce n'était ni du vert, ni du bleu, mais un orange apaisé, un jaune parsemé de rouge, une véritable couleur dorée. Pas comme celle de l'or, mais comme celle des étoiles, du soleil. Une couleur chaude et rassurante, exprimant toutes ses émotions de manière forte et trop perceptible. La fenêtre sur son âme était grande ouverte. Tous ses sentiments explosaient au grand jour. En une seconde, en une durée si faible et pourtant à l'intensité si puissante, si forte, si apaisante, attractive, un monde entier s'était offert à la vue de l'autre garçon. Il y avait cette douce et euphorique agonie qui s'y lisait. L'amour s'y lisait. Puis, sur les notes de Yuki, Noctis mit des mots. Il lui parut difficile au départ de suivre l'air, mais rapidement, il s'y adapta pour chanter correctement. Ça ne rimait pas, ça paraissait débile, mais c'était son cœur. Il y mettait vraiment son cœur. Aliéna se redressa doucement, en écoutant silencieusement la musique des deux garçons. Elle se colla contre le brun, et attendit.
Tout ça était en eux.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Noctis s'était levé. Silencieux, lent, marchant presque cérémonieusement, comme s'il était plongé dans une transe, il était passé devant moi pour se rendre à ma fenêtre, ouverture sur le monde extérieur, le monde publique. Instinctivement, après avoir bu une gorgée de limonade comme si j'avais craint qu'elle ne soit plus là plus tard, j'avais posé ma canette sur mon bureau pour saisir dans la foulée mon précieux instrument à corde finement ouvragé. Une vraie pièce de collection pour moi, probablement un des objets les plus précieux de ma chambre et que j'affectionnais tout particulièrement. Cette basse, c'était mon grand-père qui me l'avait offerte, faite de ses mains avec amour. Lui qui était manuel, il avait pris des conseils auprès d'experts pour m'en fabriquer une digne de ce nom. J'avais trois basses, mais celle-ci était de la ma préférée. Taillée dans un bois noble teinté aux chaudes couleurs du feu, avec des finitions dorées et un manche en ébène, c'était la meilleure basse du monde entier, un exemplaire unique. Merci papy.

Les premières notes glissaient sous mes doigts, hésitantes, puis un peu plus assurée. Je ne savais pas trop quoi jouer mais je fermais les yeux et me laissais guider par le rythme de mon âme, ou plutôt celui de mes sentiments pour Chiho. A défaut de connaitre les siens et de pouvoir les retranscrire, c'était là le seul point de départ valable que j'avais trouvé. J'espérais seulement que la mélodie puisse parvenir à atteindre son cœur, à moins que ce ne soit celui de Chi-chan que j'eus souhaité atteindre à ce moment là. Tout était assez confus, mais je ne laissais rien transparaître. J'avais parlé, j'avais pu m'ouvrir, à présent, c'était son tour à lui, son moment d'intimité, je me devais de le recevoir comme il avait accueilli le mien, silencieusement, cérémonieusement et avec grand respect. Le brun aux cheveux courts ouvrit la bouche. Ca marchait. Il semblait que ma mélodie l'atteignait. Ses paroles étaient belles, profondes et je pouvais voir en lui sans problème. Très vite, je m'appropriais ses mots, les voyant défiler devant mes yeux en un tableau mouvant, aux couleurs pastels mais tellement harmonieuses. Etait-ce lui et sa belle, Chiho ou moi ? Peu importait en fait. quels qu'étaient les protagonistes de cette scène, je les comprenais parfaitement. Ce n'était plus ma mélodie qui se diffusait dans l'air mais la sienne. Ses mots chatouillaient mes tympans, embrasaient mon cœur et animaient mes doigts, les guidant aussi fluidement que ceux d'une nymphe sur une lyre. La mélodie de son cœur,, peut être même la mélodie de nos deux cœurs, oui, de nos deux cœurs, c'était ça. Ils battaient à l'unisson. Je saisissais le moindre sens, la moindre tournure de ses propos et lorsqu'il eut fini de parler, mes doigts, eux, continuer de caresser les cordes dorées, les faisant chanter encore et encore. Ses yeux avaient croisés les miens, une fraction de seconde, mais une éternité à la fois. Je le connaissais tout en ne le connaissant pas. Nous étions si proches et si éloignés en même temps, si similaires et si différents à la fois, simplement jeunes et amoureux, jeunes en en proie aux affres de l'amour. En ce seul et unique échange visuel fugace, j'avais vu un nouveau monde, lui offrant une fenêtre égale sur le mien. Mes doigts se stoppèrent.

" C'est... Je... "

Posant la base sur son socle, j'avais bondi sur mes jambes.

" Yoru-kun ! C'était merveilleux ! C'est ça, c'est exactement ça ! Je veux vivre exactement la même chose. C'est donc ça qu'on ressent une fois en couple... Je suppose que ce sera différent pour moi, mais je veux vivre quelque chose de similaire, plus personnel. "

Me laissant tomber sur mon lit les bras grands ouverts, je fixais le plafond.

" Neh Yoru-kun... Tu es vraiment doué je trouve, tu devrais peut être tenter de devenir parolier ou simplement faire vivre tes sentiments sur papier. Tu m'as bluffé, j'ai vécu intensément chacun de tes mots, les vivants sans mal. Mais je ne veux pas te dire comment gérer ton couple et ta vie, loin de là. Si tu me le permets, j'aimerais te donner un petit conseil amical, fraternel même, juste un petit conseil. La vie est courte et on ne sait pas de quoi demain sera fait, mon grand père-me le répétait sans cesse et je me suis approprié ses paroles que j'approuve et est expérimenté par moi-même. Yoru-kun, je ne sais pas si c'est déjà fait, mais en tout cas, ce que tu viens de me confier, montre-le lui tous les jours à défaut de pouvoir le lui dire. Tu l'aimes c'est indéniable et vu que tu es une personne bien, elle ne peut qu'être merveilleuse, vous vous êtes trouvés, j'en suis certain, je vous le souhaite en tout cas. "

Mon ton et mon attitude étaient lointains, encore sous le coup de cet débauche de sentiments. Petit à petit, je revenais en moi. Sautant sur mes jambes, je me plaçais face à Noctis, une lueur nouvelle embrasant les ambres de mon regard ardemment intense.

" A présent, nous sommes amis Yoru-kun, des frères de cœur en quelque sorte. Tu m'as vu bien plus que nu, moi de même. Je garderai ça en moi à tout jamais et te soutiendrai secrètement à distance. A chaque fois que tu auras besoin de te confier, tu sauras où me trouver, mais j'espère que tu ne viendras pas que pour ça. Marché conclus ? "

Le bras tendu en avant, le poing serré le regardant, je faisais un pas en son sens en ce signe banal mais ô combien lourd de sens. A cet instant précis, juste à ce moment là, mon monde, mon destin résidait en cette action simple, n'attendant que son action à lui, sa réaction, pour recommencer à tourner...


La curiosité est un vilain défaut Sans_t17
Noctis Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Noctis garda un air indifférent aux compliments de Yuki. Pour autant, en son fort intérieur, il était très heureux. Il sourit brièvement, Aliéna s'agitant dans ses bras. Il baissa la tête en sa direction, et la petite s'étira souplement avant de sauter sur le rebord de la fenêtre. Elle semblait avoir fini sa sieste. La petite sourit à son dresseur, totalement ignorante de tout ce qui avait pu se passer jusque là. Elle agita la queue, enjouée, et surprit le regard de Yuki. Bah...? Qu'est-ce qu'elle avait raté ? Aucune importance, vu la caresse agréable qu'on lui fournissait expressément et le sourire attendri du brun. Le paradis ! Elle n'avait besoin de rien de plus. Puis, le dresseur regarda Yuki, lui sourit et répondit à son geste de la façon qui convenait, en un hochement de tête approbateur. Les deux dresseurs venaient de devenir très proches. En un léger sourire taquin, le brun répondit.

« Ne t'inquiètes pas, Yuu. Je viendrais aussi pour t'embêter. »

Yuu. Comme si Yuki, ce n'était déjà pas assez court. D'ailleurs, s'il ne se trompait pas, c'était aussi le surnom de l'Evoli de sa Miss, chose qu'il se garda bien de dire. Il saisit Aliéna et s'assit sur le rebord de la fenêtre. Il jeta un dernier regard au dresseur aux longs cheveux et compléta finalement sa phrase :

« Mais je sais que je peux compter sur toi. L'inverse est également vrai, souviens-t'en. »

Et il sauta. La chute fut brève et la réception correcte. Aliéna fut secouée, mais ne se plaint pas, se contentant d'un léger couinement en voyant le sol se rapprocher à grande vitesse, se tassant un peu plus contre son dresseur. Il se releva en faisant un signe de main au brun, et remarqua qu'un élève du dortoir des Noctali venait de voir son saut. Eberlué, le garçon voulut ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais Noctis se contenta d'un sourire et d'un signe de main avant de prendre la fuite. La course jusqu'au dortoir Phyllali fut de courte durée, et à peine entré dans sa chambre, le brun posa son dos contre la porte avant de se laisser glisser, libérant Aliéna de son emprise. La petite galopa jusqu'au lit, sautant vivement dessus pour réveiller Plush et attirer l'attention du ballon qui semblait tirer les cartes. Où avait-il appris ça, lui ? Il tira soudainement une carte, certain du résultat. Avant de prendre une mine déconfite. Il envoya les cartes valser en l'air et en pulvérisa un maximum à l'aide de son attaque Ball'Ombre. Noctis soupira juste, blasé, mais la frimousse de l'Evoli stupéfaite devant les petites balles noires attira son attention. Elle se mit à tanner encore et encore Dream pour apprendre à faire ça. Le ballon prit une expression hésitante, regardant son dresseur. Le brun alla farfouiller dans son bureau, en sortant un petit CD qu'il avait déjà présenté à Dream quelques temps plutôt. A peine la petite eut appris l'attaque qu'elle se mit utiliser tant et plus. Embrun, en moins d'une seconde, dans un bâillement ennuyé, ferma sa coquille, alors que Rin ne broncha même pas en s'en prenant plusieurs. Noctis eut vite fait de mettre un terme à tout cela, et alors que Dream paniquait en voletant dans tous les sens et que des cris s'élevait, le chant mélodieux de Plush brisa l'atmosphère. La berceuse eut l'effet d'une bombe : en moins d'une minute, tout le monde dormait, à l'exception d'Embrun qui eut un sourire amusé pour sa camarade oiseau. Cette dernière lui adressa un clin d’œil, et alors que l'oiseau attrapait une couverture avec ses serres pour la poser sur le dos de son dresseur, elle poussa l'Evoli dans ses bras.
Dans leur sommeil, les deux sourirent.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum