Les pilleurs de tombes [Ruby]
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Sam 13 Sep - 16:56
En sortant de l'auberge Chacripan, lieu où je travaille à mes heures perdues, je remarque une annonce sous forme de flyer. Une Pyroli – décidément elles sont partout celles-là – cherche quelqu'un afin d'explorer les ruines Jiraichi. M'étant rendue là-bas une fois avec Belle et ayant déjà exploré la zone, je me propose tout naturellement de participer à cette expédition. Nidoran, féru d'archéologie depuis quelques temps, sera heureux de retourner là-bas et cela me permettra de rencontrer un nouveau visage, celui de Ruby L. Jones. En outre si je peux à nouveau trouver un objet de mode sympathique – la dernière fois j'ai déniché une cape tête de mort – ou une capsule technique, c'est tout bénéf' ! Ainsi donc je note le numéro d'iPok de la demoiselle puis lui envoie un message dans la journée. Dans celui-ci je fais part de mon envie de la rejoindre dans son entreprise de fouille archéologique. Au passage j'ajoute un nota bene stipulant que j'ai déjà été dans ces ruines et que, de fait, je connais un minimum l'endroit. C'est toujours utile de signaler ce genre de choses.

Un peu plus tard dans la journée je reçois une réponse de Ruby. Nous nous donnons donc rendez-vous afin de partir au plus vite en chasse de fabuleux trésors. Car c'est bien connu le temps c'est de l'argent et l'argent c'est important ! C'est en songeant à cette citation d'une sagesse infinie que je prépare mes affaires et mon sac. J'emmène avec moi mes pokémons – tous  dans leur prison sphérique respective pour le moment – ainsi que de quoi pénétrer la roche. Pour cause, dans ces ruines le meilleur moyen de trouver un trésor est : ou bien de creuser, ou bien de déplacer les colonnes et rochers imposants formant les vestiges des anciens temples. Avant de partir à l'aventure, je fais un petit détour par l'auberge Chacripan et m'assure que le Skelenox d'Hope et mon Tarsal s'entendent bien. Cela fait cinq jours qu'ils sont ensemble et j'ai pu noter quelques progrès dans leur comportement respectif l'un vis à vis de l'autre. Ce n'est pas encore l'amour fou et je doute qu'un œuf soit produit durant mon absence ou même dans la soirée qui arrive mais le projet avance ! J'ai bon espoir que dans huit ou neuf jours, ce soit bon – ainsi je respecterais les délais annoncés à Hope.
Après avoir rendu visite aux deux pokémons et satisfait leurs moindres exigences, je me dirige vers les ruines Jiraichi se trouvant juste derrière le dortoir Noctali. J'arrive au point de rendez-vous avec quelques minutes d'avance et attends Ruby qui ne tarde pas à pointer le bout de son nez. D'un naturel polie, je m'avance et me présente à la rouquine de la manière suivante :
▬ Salut, Faith Quinn des Mentali, ravie de faire ta connaissance.
Une présentation tout à fait classique en somme. Sur ce, je ne perds pas un instant et fais sortir mon Nidoran de sa pokéball. En ce qui concerne les fouilles, c'est lui le véritable expert, pas moi. Dans la foulée je me permets une petite suggestion :  

▬ La dernière fois que je suis venue avec quelqu'un, on a trouvé des objets près de la fontaine. Si tu veux on peut commencer les recherches là-bas, ce n'est pas très loin de l'endroit où nous nous trouvons actuellement.
La zone est vaste et de nombreux vestiges de temples sont présents ci et là. Par conséquent nous avons l'embarras du choix mais chercher près du point d'eau pour commencer peut être une bonne idée. De plus, j'ai bien envie de jeter une piécette dans la fontaine. Il paraît que cela porte chance. Et dieu sait que, de la chance, nous allons en avoir besoin aujourd'hui si nous voulons trouver un butin digne de ce nom !
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mar 16 Sep - 22:03
Les Ruines Jirachi. Un lieu qui porterait chance, si on en croit les élèves y étant déjà allés. Cependant, Ruby n'est pas du genre à être superstitieuse. En réalité, ce qui l'attira dans ces ruines est sans aucun doute la présence d'objets plus ou moins rares, si on en croit les ragots des scientifiques de PC. D'un côté les utopistes, de l'autre les réalistes. Pour la rousse, tout était déjà tracé, elle avait construit le planning de sa journée de A à Z. Tout d'abord, l'entraînement de Jackie, la torture quotidienne qui l'obligeait par la suite à s'endormir durant deux bonnes heures. S'en suit d'un bon repas. Non, aucun cours. Pas le samedi, vindiou ! Enfin, elle ira distribuer des tracts un peu partout, à la recherche d'un potentiel volontaire pour l'accompagner. À vrai dire, il lui arrive parfois quelques malheurs lorsqu'elle se met à fouiller seule.

Avec quelque chose de si bien organisé - si simple surtout - elle ne pouvait que réussir sa journée, si ce n'est les réprimandes incessantes de miss Pervenche qui râlait au moindre craquement de parquet. De quoi vous hérisser les poils. Mais finalement, Ruby put avoir accès à une imprimante photocopieuse, de quoi l'aider à faire passer son message à tous. Une fois ceci fait, elle alla bien évidemment les distribuer. Quelques uns éparpillés dans les dortoirs, d'autres dans les couloirs et les derniers dans les quartiers. Enfin Ruby put se retourner dans son dortoir et se reposer un peu. Quoique...

Son iPok vibra. Elle reçut plusieurs appels. Beaucoup d'entres eux ne furent que de simples blagues, ou bien des présences qui ne se concrétisaient pas au final. Quant aux autres, autant ne pas en parler. Il s'agissait des pires. Pourtant, une personne daigna enfin se montrer sérieuse, malgré l'étrangeté du recrutement de la rousse. Quelques messages échangés avaient suffi pour fixer l'heure du rendez-vous. La récemment promue au grade deux s'en alla donc pour les ruines Jirachi, équipée en conséquences. Tenue adéquate, Pokémon, la précieuse lampe torche luminax, une bouteille d'eau au cas et sa motivation. Car oui, quitter le lit fut une épreuve plus compliquée que prévue.

Une fois prête, Ruby s'en alla, ne faisant appel qu'à Mist le sage et Goliath le petit nouveau pour prendre ses repères plus facilement. Après tout, cela faisait la première fois qu'elle se rendait aux ruines Jirachi, en espérant que le lieu soit appréciable. Elle y débarqua enfin, tout sourire lorsqu'elle aperçut la personne ayant répondu à ses messages. Au moins, ce n'était pas un canular. L'autre s'avance donc puis se présente de façon courte, simple mais efficace. Ruby lui répondit par la même formule. Après tout, que faire d'autre ? Elle prit tout de même la peine de présenter ses deux compagnons du jour, Balbuto et Gringolem.

– Une fontaine ? Celle à vœux ? Oui, ça pourrait le faire. Mais bon, à part quelques jetons au fond de l'eau, ça m'étonnerait qu'on y fasse une grande découverte.

La rousse haussa les épaules puis accepta finalement de suivre son acolyte. Qui sait ? Peut-être que cette blonde héritera du mauvais karma de la Pyroli. Mais plutôt que de penser à ce genre de choses, elle préféra de loin se concentrer sur l'observation des lieux. Des parois rocheuses faites de calcaire - ou tout du moins en quelque chose qui y ressemble fortement - d'étroits sentiers pavés de dalles brisées, des colonnes fissurées, moisies et humides ainsi que de nombreux coins d'ombres qui faisaient offices d'abris à Mimigal. La toupie psychique s'attelait à déchiffrer de quelconques messages cachés sur les parois tandis que le golem employait sa force pour soulever quelques colonnes effondrées au sol. Il ne trouva que poussière. Mais au moins, il eût le mérite de dégager le chemin pour ces demoiselles. Enfin... le petit être n'exprima aucune joie apparente, sauf lorsqu'il tomba nez à nez avec une paroi fissurée, de laquelle sortait un peu d'air frais. Il s'apprêta à écraser son poing sur la roche pour créer un passage mais fut aussitôt arrêté par sa dresseuse.

– Hmm... Est-ce que c'est prudent de passer par-là ? Il doit bien y avoir un passage ailleurs, non ? Persuadé que non, Goliath frappa tout de même la façade de calcaire qui s'effrita quelque peu. Rien de bien grave, souffla la rousse. Enfin, c'est ce qu'elle disait. Le plafond tremblant, lui, disait autre chose. Oh bordel... Dire que je croyais m'être débarrassée de cette poisse Ginjiesque... COURS !

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mer 17 Sep - 14:22
Bien que mon idée n'enchante guère la rousse, nous nous dirigeons vers la fontaine à vœux. Soit dit en passant, je fais sortir mon Feunnec et mon Nidoran de leur pokéball respective afin qu'ils nous aident tout deux à chercher « un fabuleux trésor ». En cours de route, nous passons devant de nombreux vestiges d'anciens bâtiments. Sur les murs de ceux-ci se trouvent des inscriptions, des dessins et des formes géométriques complexes. Le Balbuto de la dresseuse essaie tant bien que mal de déchiffrer tout ceci mais sans grand succès malheureusement. En un sens il est possibles que ces dessins muraux ne signifient rien et ne sont là qu'en guise de décoration, un peu à l'image de nos papiers peint dans nos maisons. Dans le même temps, nous avançons au fur et à mesure que nos pokémons – à savoir le Gringolem et mon Nidoran – déblaient le passage. Nous continuons de progresser jusqu'à trouver un muret fissuré bloquant la voie. Privilégiant la force pure à la patience ou à la réflexion, Goliath – qui porte bien son nom – cogne le mur et élargit quelque peu la brèche présente à l'origine. Le reste de la scène relève du scénario de film d'action : Le toit de l'édifice – ou du moins les restes de toit – tremblent et s'apprêtent à nous tomber à la figure. Ni d'une ni deux, la Pyroli nous somme de nous enfuir. De toute façon qu'on se le dise, je ne comptais pas rester là à attendre que le ciel, ou plutôt le toit en l’occurrence, nous tombe sur la tête.

Des tuiles s’effondrent derrière nous ; nous privant de toute retraite. Droit devant se trouve le mur ébréché. Fort heureusement sur notre gauche se trouve un passage qui, bien qu'obscure, représente notre seule chance de sortie. C'est sans trop nous poser de questions que Ruby et moi nous engouffrons dedans. Après une à deux bonnes minutes de course effrénée, rythmée par le son des tuiles et des roches tombant au sol, le toit finit de faire des siennes et nous nous arrêtons. Malheureusement la route derrière nous est toujours bloquée. En définitive, nous ne pouvons plus faire marche arrière. Je regarde ma compagnonne de galère et d'un air des plus optimistes je m'exclame :
▬ Bah ! Au moins nous n'avons pas à nous demander quel chemin prendre pour trouver la sortie.
Et c'est ainsi que nous continuons à avancer. Pour éclairer notre chemin je fais confiance à Ruby et à sa torche sachant que dans le pire des cas – à savoir celui où sa torche manquerait de pile – Ahri pourrait nous éclairer. Nous finissons bientôt par rejoindre une pièce où se trouve en son centre un autel relativement grand .
▬ C'est un cul de sac. On a d'autre choix que de casser ce mur qui nous bloque la voie. Le tout, en espérant que le toit ne s’effondre pas à nouveau.
Oui parce que là il n'y aucun chemin « de secours » en vue. Je fais signe à mon Nidoran et à mon autre pokémon de se positionner aux côté du Gringolem et dis :
▬ S'ils frappent tout les deux assez fort, peut-être qu'ils formeront un trou assez grand pour nous permettre de passer.
Je n'en suis pas vraiment sûre mais ce n'est pas comme si on avait vraiment le choix. Histoire de ne pas être aveuglée par la poussière dégagée je fais quelques pas en arrière, jusqu'à toucher l'autel. Je m'assieds sur cette dernière – ce qui peut être en quelque sorte considéré comme un blasphème – et à l'aide de ma main la dépoussière. Dans le même temps je distingue un couvercle et réussi à faire bouger celui-ci. Ce que je pensais être un autel n'en est en fait pas un. En réalité on dirait plutôt une sorte de … Tombeau.

Je me mets alors à déplacer le socle avec mes petits bras et constate une ouverture cachée. Je ne sais pas vers où cela mène mais une chose est certaine : nous n'avons plus besoin de frapper le mur et forcer un passage. Ruby ses compagnons et les miens se trouvent devant moi. J'essaie de les prévenir avant qu'ils ne commettent l'irréparable via un : « Attendez ! » mais c'est trop tard. Je sais pas vous mais moi j'ai comme une impression de déjà-vu... Le mur ne cède pas – bien qu'une ouverture d'un très faible diamètre ait été formé – et à nouveau le plafond tremble. On entend des bruits au loin, comme si l'onde de choc se propageait et approchait de notre position. Les différents protagonistes se retournent vers moi et voient la sortie que j'ai « trouvée » de la manière la plus fortuite qui soit.
▬ Vite, passez par là.
Ahri passe la première, suivie de près par Gringolem puis Nidoran, vient ensuite le tour du Balbuto, de Ruby puis le mien.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mer 8 Oct - 12:19
Pourquoi faut-il faire des remarques aussi simplistes lors de situations aussi chaotiques ? L'humain est parfois - voire souvent - pitoyable. Mais qu'à cela ne tienne, puisque cela lui est apparemment nécessaire. Si au moins ça lui permettait de survivre, tout serait bien plus simple. Mais dans le cas de figure ici présent, on a plutôt tendance à chercher le premier échappatoire. Et celui-ci, bien que très peu enchanteur, représentait le seul et unique espoir de survie actuel du groupe. Comme quoi le hasard fait bien les choses, le petit passage sombre dans lequel les demoiselles et leurs Pokémon s'étaient engouffrés les mena inévitablement à une salle imbibée dans un aura mystique. Cela était certainement dû à cet autel un peu étrange. Certaines personnes vouaient-elles un culte à Jirachi ? Bah ! On n'est pas ici pour critiquer. Et puis liberté de conscience oblige, les gens font ce qu'ils veulent.

– Si seulement il y avait moyen de passer au travers... J'ai des Pokémon qui en sont bien capables. Mais en ce qui nous concerne, c'est une autre histoire. La rousse s'approcha donc du petit golem spectral et lui tapota l'arrière de la tête en guise de simple familiarité, histoire de l'encourager pour la tâche qui l'attendait. Bien qu'il allait être aidé, il fallait être assez subtil. Frapper fort, mais pas trop. Vas-y doucement, et frappe une seconde fois mais plus fort si rien ne se passe.

Il s'exécuta, se mit de côté au mur et recula son petit poing avant de le ramener à toute vitesse vers la façade rocheuse, gardant tout de même une certaine synchronisation avec le reste du groupe. Aussitôt, un appel de la Mentali se fit entendre. Il fut malheureusement trop tard puisque l'impact fit vibrer les parois bien qu'aucun passage ne se creusa. Ruby se retourna alors que des poussières chutaient du plafond. « Oh non ! Pas encore ! Mais c'est le jeu ma pov' Lucette ! » Qu'est-ce que cela collait parfaitement bien à la situation. Enfin presque. Le principal étant qu'une sortie avait été trouvée. Attendez ! Dans cet autel ? Sérieusement ? Quoiqu'il en soit, le groupe y passa. Priorité aux Pokémon bien sûr, bien que le dernier d'entre eux fut Mist qui s'occupa de ralentir au maximum la chute des décombres. Enfin, les deux humaines s'échappèrent après que les créatures soient déjà en bas.

La chute ne fut pas si violente que ça, bien qu'un petit tas se forma rapidement à même le sol. Il faut dire que tomber dans l'inconnu, sans le moindre éclairage, ça amenait forcément ce genre de péripéties. Au moins, tout le monde allait bien. Ne restait plus qu'à prendre des repères dans cet espèce de souterrain. Ruby eût donc le réflexe de se saisir de sa lampe torche qu'elle alluma en déglutissant. Avec sa chance, elle aurait aisément pu éclairer un banc de Nosféralto qui aurait par la suite attaqué le groupe. Oui, c'est possible. Fort heureusement, rien de tout cela n'arriva. Le lieu désormais éclairé, il fut bien plus aisé de prendre quelques repères. D'un marbre plus blanc que blanc, bien que couverte de mousse émeraude à certains endroits et surmontée d'un toit voûté, la pièce semblait assez antique. Quelques colonnes étaient disposées en son centre, formant ainsi un chemin donnant sur un long couloir dont on ne voyait guère le bout. Quelques fresques étaient sculptées dans la roche, choses que le Balbuto tenta de déchiffrer comme à son habitude. Pendant ce temps, le petit golem s'en alla tester la rigidité des colonnes en les poussant délicatement, de peur qu'elles ne cèdent. Bon sang ! Réfléchissait-il quelques fois ? Il ne semblait pas si bête, pourtant.

– Et donc... Tu penses pouvoir tomber sur un autre passage secret ou quelque chose du genre, ou bien...?

Et là : clic. Pourquoi clic ? Parce qu'encore une fois, ce bruit est annonciateur de danger. Aussitôt que ce bruit se fit entendre, des cavités se creusèrent dans les murs, jusqu'à former des cercles parfaits. Puis un bruit familier succéda à l'écho précédent. De l'eau qui coule. Il n'y avait pas besoin d'être Einstein pour comprendre ce qui allait arriver sous peu. L'humidité, la mousse, des trous dans le mur, un bruit d'eau qui coule... Tout ceci était lié. Ruby rappela aussitôt ses deux Pokémon, assez vulnérables dans ce genre de situation. Si seulement elle avait pu faire appel à Queen, par la suite... Mais l'eau qui sortit des cavités murales l'affola, si bien qu'elle déguerpit rapidement pour le couloir sans fin - ou pas - en espérant qu'il ne conduise pas vers un endroit aussi truffé de pièges en tous genres. Et d'ailleurs, pourquoi des pièges ici ? Qu'à cela ne tienne ! Mieux valait fuir !

– Hey ! Tu crois qu'on va courir combien de fois aujourd'hui ? J'EN AI MARRE !

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Dim 26 Oct - 0:06
Notre groupe atterrit dans un endroit nouveau, complètement inconnu et que je n'ai jamais visité avant aujourd'hui. Ruby, sarcastique comme jamais auparavant, me demande si je compte trouver par hasard une nouvelle sortie ou un énième passage secret. J'hausse les épaules et souris à mon interlocutrice. Avec un peu de chance ce sera elle qui va mettre la main sur un dispositif complexe et découvrir je ne sais trop quoi. Et devinez quoi ? Et bien c'est le cas ! La Pyroli, via ses mains baladeuses, active un dispositif secret. Nous nous serions cependant bien passés de la « trouvaille » de Ruby.
▬ Oh non …
De l'eau. De la flotte jaillit des cavités ouvertes par miss Jones. J'ai beau aimer les baignades, quelque chose me dit qu'il vaut mieux prendre la poudre d'escampette. En définitive la rousse et moi sommes bonnes pour courir : encore. Tout en courant, Ruby se plaint et déclare en avoir plus qu'assez. À qui le dis-tu ! Non mais est-ce que vous m'avez vu ne serait-ce qu'un instant ? Je suis toute frêle et maigrichonne ! Le sport et moi ça fait deux. Elle en revanche a un profil bien plus athlétique. Qui plus est ses entraînements journaliers avec Jackie ont dû la rendre plus endurante et plus rapide. En cela, elle a de la chance et un avantage certain vis à vis de ma personne. Non parce que moi je souffre réellement là ! Courir « me donne le cancer » comme disent les jeunes d'aujourd'hui ! Mon pauvre corps n'est pas habitué à l'effort.

Bref, nous sommes bien obligées de courir à travers ce long couloir si nous ne voulons pas y laisser notre peau. Au bout de trois ou quatre minutes d'effort je prends le premier virage qui s'offre à nous et entraîne mes pokémons avec moi. Nous entendons toujours l'eau couler mais la source sonore est lointaine, de même que le danger. Telle une asthmatique : je demande à Ruby de ralentir la cadence.
▬ J'ai-merai … M'a-rrêter.
Je pense qu'on peut arrêter notre course folle et se reposer un instant. Je m'assieds sur le sol et regarde mes deux pokémons qui ont l'air de se porter à merveille. Je ne comprendrai comment ils font, en particulier Venom. Le bougre peut bien courir des heures durant sans laisser transparaître la moindre expression de fatigue sur son visage. En ce qui me concerne mon teint est livide et ma respiration saccadée.
Les pilleurs de tombes [Ruby] 1414275829-138-cryptev02-130812-02
C'est bon je vais un peu mieux. Nous pouvons reprendre les recherches. D'ailleurs où sommes-nous actuellement ? Ruby utilise sa lampe afin d'éclairer les environs.
▬ Par Arceus … C'est …
Une crypte. Tout le long de l'allée, nous voyons des portiques menant à des tombes relativement modestes. Notre duo avance doucement mais sûrement et je crois entendre des choses bouger. La lumière émise par la torche a probablement réveillé les morts. Du moins c'est la suggestion qui me semble la plus plausible au moment où je vous parle. Je me retourne et constate que des Tutafeh lévitent et nous observent. Pour le moment aucun d'entre eux ne montre d'intention hostile à notre égard.
▬ Ruby, éteins la lumière s'il te plaît.
Nous les avons réveillés et c'est pour cette raison qu'ils nous scrutent de la sorte. Selon toute logique, si nous nous privons de notre source lumineuse, ils iront gentiment retourner se coucher près du tombeau où se trouvent leur ancien corps, non ? D'un autre côté si nous éteignons la lumière je risque de sursauter au moindre petit bruit, c'est pourquoi je me ravise :
▬ Tout compte-fait c'est tout aussi bien si elle est allumée. Oui, c'est bien mieux même !
Qu'importe la présence des Tutafeh, ils ont l'air inoffensifs. Espérons qu'ils le restent jusqu'à ce que nous trouvions un trésor. Soit dit en passant :
▬ On raconte qu'autrefois les gens emportaient dans leurs tombes leurs richesses. Il y a peut-être matière à trouver des raretés ici.
Si on suit une certaine logique : les gens qui ont leur tombe là où nous nous trouvons appartenaient au bas peuple, ou au tiers état si vous préférez. Les nobles eux ont souvent leur tombeau installé bien plus loin dans la crypte. Si tel est le cas, c'est là-bas que nous devons nous rendre. Et ça tombe bien car c'est justement ce que nous sommes actuellement en train de faire : nous enfoncer dans cette crypte. Mes jambes tremblent et je grince des dents ; Il fait de plus en plus froid ici. Un vent funeste et frais souffle derrière nous.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Lun 27 Oct - 2:02
Ah ! que c'est amusant de courir. Rien de tel pour forger des liens entre filles - et surtout les jambes, de vous à moi - qu'une bonne course à pied mouvementée. Encore la faute au mauvais karma. Décidément, jamais il n'allait lâcher la rousse. Pourtant, cela n'était bien si terrible par rapport à quelques mésaventures antérieures, notamment celles dont le pauvre Ginji pouvait témoigner. Mais cela restait éprouvant pour quelqu'un n'y était pas habitué, ce qui semblait être le cas de Faith. Cette dernière paraissait aussi épuisée qu'un type qui venait de courir le marathon. Bah quoi ? C'est si crevant que ça, de courir ? Mais abstenons nous de toute remarque désobligeante. Après tout, elle avait au moins réussi à fuir le danger.

– Eh bah ! Jackie te tuerait, si elle te voyait dans un tel état après un petit sprint. C'est crevant mais on s'en sort, hein !

Goliath pouvait en témoigner. Le petit golem spectral restait droit comme un piquet. Il faut dire qu'un spectre ne devait probablement pas ressentir de douleur musculaire, surtout s'il est fait de terre... Woaw ! Quel constat obvious. Quant à Mist, il ne semblait pas particulièrement dérangé, lui qui lévitait en permanence sans grande difficulté apparente. C'était aussi naturel pour lui que de respirer pour nous. Bref ! Zappons cette courte pause "scientifique" pour observer le milieu.

Sinistre, lugubre, sombre et silencieux, bienvenue dans les cryptes de Jirachi ! Mais sérieusement, qu'est-ce qu'un lieu si atypique fait sous les ruines d'un temple dédié à Jirachi ? C'est assez contradictoire. Pourtant, la rousse ne s'attarda guère sur ce point dérisoire et pointa les environs de sa lampe torche. Des soupirs furent poussés. De nombreux soupirs, par dizaines. Peu après, quelques Tutafeh se montrèrent, mais certainement pas pour venir dire bonjour à deux étudiantes. Était-ce la lumière qui les dérangeait ? Si oui, Ruby trouva bon de chercher l'interrupteur de sa lampe avant même que la Mentali ne le demande. Néanmoins, cette dernière changea d'avis plutôt rapidement, ne voulant guère se retrouver dans l'obscurité la plus totale.

– Bah ! Espérons qu'ils ne nous en voudront pas pour ça. Ils sont redoutables, pour des petites choses. Je suis plutôt bien placée pour le savoir... Elle pensa aussitôt à Ramsès, son propre Tutafeh. Bien qu'assez pacifique, il pouvait se montrer tout à fait redoutable si on le poussait à bout. Comme on dit, il y a un moment où ça pète. Peut-être que ça aurait été une bonne idée de le faire venir ici, soit dit en passant. Il aurait pu communiquer avec ses pairs et aider la petite troupe. Enfin ! Tant qu'il y a un fil conducteur à toute cette aventure, pourquoi ne pas faire sans lui ? Donc... on va fouiller des tombes ? C'est assez... osé. M'enfin ! Pour la science !

Il ne restait plus qu'à trouver les tombes de personnes assez riches pour abriter des choses intéressantes. Néanmoins, il ne fallait pas non plus négliger l'instant présent. Ruby demanda donc à Mist de se charger de l'analyse des lieux, histoire de voir s'il pouvait apprendre des choses intéressantes. Il ne fut donc pas rare de le voir voler de temps à autres pour aller observer un arc particulier de l'architecture, veillant néanmoins à ne pas perdre de vue le groupe. Quant à Goliath, il se contenta d'adresser quelques regards aux Tutafeh les plus aventureux, histoire de les éloigner si jamais ils osaient s'approcher un peu trop. Faith ne semblait pas très rassurée ici, autant ne pas lui causer de nouvelles frayeurs. À moins que ce soit ce doux souffle transportant l'odeur des morts. Hmm, merveilleux !

Le groupe continua d'avancer à travers l'immense crypte. C'est à se demander si tous les tombeaux étaient occupés. Il y en avait bien pour des dizaines de millier de personnes, si on faisait une simple estimation. Sans prendre en compte le fait qu'il y avait peut-être des étages souterrains. Lansat est une île bien étrange, quand on apprend à la connaître tout du moins. Un lac violet, des ruines d'un vieux temples, un grotte totalement gelée, des souterrains aussi complexes - voire plus farfelus - que le labyrinthe de Dédale, sans parler de la diversité du milieu. C'en était presque irréaliste ! Peut-être qu'un jour, les secrets de cette île seront percés, tout comme les bonnes nouvelles furent apportées par Mist.

*Regardez bien les alentours. La crypte s'élargit progressivement, les reliefs se font de plus en plus bombés sur trois rangées différentes. D'ici peu, nous ferons certainement face à un embranchement de trois voies. Nous aurons plus d'indices en s'avançant.*
– Merci Mist. Tu peux continuer si ça t'intéresse, je ne t'y force pas.

La marche continua donc sur de très longs mètres, jusqu'à ce que les prédictions de Pokémon soient confirmées. Le chemin se divisait à présent en trois voies différentes, chacune menant à une espèce de "sous-crypte". Enfin ! à une petite partie de celle-ci, si vous préférez. Au dessus de chaque passage se trouvait un symbole creusé dans la pierre, excepté pour la voie de droite. Le dessin du chemin de gauche ressemblait trait pour trait à l'arc sacré d'Arceus, symbole religieux que l'on pouvait voir à loisir dans n'importe quel livre d'histoire. Le chemin du milieu avait pour indication une couronne, de quoi faire un constat rapidement et aisément. Quant au troisième chemin, rien. C'est à se demander pourquoi.

– Hmm... Ma curiosité me pousserait à aller à droite pour voir ce qu'il y a. Mais les richesses se trouvent sans doute au milieu, voire à gauche avec un peu de chance. Sachant qu'avec ma poisse légendaire, ces chemins sont forcément piégés.

HRP:
 

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Lun 27 Oct - 22:07
Entre nous, je suis prête à fouiller des tombes mais sûrement pas au nom de la science. Si je m'adonne à ce genre de pratique, ce sera uniquement pour moi et moi seule ! Nous continuons d'avancer et la prédiction faite par le pokémon de la rousse s'avère exacte. En effet trois voies s'offrent bientôt à nous. J'examine les trois chemins séparément et arrive à la même conclusion que Ruby. Il est évident que la voie du milieu est celle qui nous mènera aux éventuels trésors. En effet le chemin du centre est souvent le meilleur – dans l'idéologie commune, ce qui au milieu est souvent plus riche et important que ce qui se trouve sur les côtés. En outre, le symbole au dessus de ladite voie laisse à penser que c'est ici qu'il faut aller : une couronne, cela fait forcément référence à la royauté ou à la noblesse dans le pire des cas. Quant-au chemin le plus à gauche, je présume qu'il abrite des tombeaux de personnes faisant parti de l'ordre religieux de l'époque – en considérant que cette crypte soit un vestige d'une ancienne civilisation, c'est de loin l'hypothèse me paraissant la plus logique.

Derrière nous se trouvent tous les cercueils des gens du tiers état, à gauche se trouvent ceux du clergé, au centre ceux de la noblesse et de la royauté. Mais que peut-il bien y avoir à droite ?
▬ J'hésite un peu. Si on veut être rigoureuses, faudra bien emprunter les trois chemins tôt ou tard alors tu sais …
Comprenez par là : Voyons où mène ce mystérieux chemin et qu'importe le reste ! Nous aurons la possibilité de revenir sur nos pas et prendre la voie du milieu si jamais il n'y a rien de bien intéressant dans celle de droite. Du moins je dis ça mais il se peut que nous ne revenions jamais de cet endroit …

▬ Bien allons à droite. Venom, Ahri, faites bien attention à vous … Et si possible à moi.
Ça sent mauvais cette histoire pourtant je fais preuve de courage et prends les devants. Le chemin que nous avons emprunté est en pente descendante, les murs quant-à eux sont de plus sales et délabrés. Le vent nauséabonde augmente d'intensité à mesure que nous progressons. Si cela continue, je vais finir par croire que le chemin de droite mène à une sortie ou à un lieu en plein-air mais il n'en est rien. En plus du vent, une odeur macabre titille nos narines. L'expression : « Ça sent la mort » a définitivement été créée pour décrire ce type de lieu. Sans rire ils auraient dû mettre un panneau : « ne pas emprunté cette voie si vous venez juste de manger » à l'embranchement des trois voies car à plusieurs reprises je sens comme une envie de recracher mon p'tit déj'.

▬ Tu as entendu ?
J'ai cru ouïr des murmures gras, gutturaux et grinçants. Je fais rapidement volte-face mais il n'y a rien, pas l'ombre d'un pokémon – hormis ceux de ma partenaire. Les Tutafeh ne nous ont pas suivi à ce que je vois, cela vient donc de plus loin. J'ai les chocottes et cela ne s'arrange pas au vu de ce qui suit : nous sommes bloqués par une grande porte enchaînée et cadenassée. Et comme si cela ne suffisait pas, un parchemin en forme de sceau ancien garde l'entrée. Il s'agit définitivement du type de porte qu'il ne faut vraiment mais alors vraiment pas ouvrir !
▬ Je sais que j'ai dit que nous allions devoir fouiller les trois voies de fond en comble mais tu sais on est peut-être pas …  
Mon Nidoran ne m'écoute pas et brise une première chaîne en cognant dessus. Le Gringolem fait de même et casse un cadenas. Il n'en faut pas plus pour que le sceau cède et que la porte s'ouvre d'elle-même. Un vent violent et d'une puanteur infinie nous pète au visage – oui j'ai fait exprès de choisir ce verbe. C'est à croire que des centaines de Moufflair ont usé de leur talent « Puanteur » au même instant. Mon visage pâlit dans un premier temps, puis passe au vert. Vous m'excuserez mais là j'ai à faire, je me retourne et vide mon sac – pour les moins subtils, disons que je viens de gerber. Fallait bien que ça sorte tôt ou tard de toute façon !
▬ BOUHAHAHAHAHAHAHAH !
Toute pâle, je me retourne à nouveau et fixe Ruby.
▬ Laisse moi deviner, c'est pas toi qui a fait ce bruit là, n'est-ce pas ?  
Ce serait une blague de très mauvais goût mais qu'est-ce que j'aurais aimé qu'elle l'ait faite. Malheureusement ce bruit venait de plus loin, bien plus loin. Des Tutafeh sortent de la pièce que nous venons d'ouvrir. À noter que ces pokémons spectres là sont bien plus belliqueux que ceux rencontrés plus tôt.  
▬ Misère. 
Et encore, je n'ai pas tout vu. Voilà que deux Tutankafer sortent de leur cachette et se mettent à rire. Je reconnais ces voix ; ce sont les mêmes que tout à l'heure. J'en conclus donc que ce sont ces spectres que j'ai entendu plus tôt.
▬ Au moins je comprends pourquoi la pièce était scellée … 
Mais oui c'est clair ! Personne ne veut avoir affaire à ces monstres. Personne et surtout pas moi. Mais pas de bol, nous sommes bien obligées de nous battre. Fort heureusement pour moi ma partenaire est plutôt douée en combat … Enfin je crois … Enfin j'espère.
▬ Ahri, lances Flammèche sur le Tutankafer ! Quant-à toi Venom utilises Dard-Venin ! 
C'est pas avec ces deux attaques faiblardes qu'on va aller loin mais au moins je fais genre d'être utile ! Allez Ruby, pitié, balance des gros pokémons bien forts pour nous sortir de là. JE SUIS TROP JEUNE POUR MOURIR.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mar 28 Oct - 1:16
Pour sûr qu'il fallait emprunter les trois chemins. Mais était-ce réellement raisonnable ? Après tout, rien ne leur disait qu'ils étaient tous sûrs, tout particulièrement celui de droite dont l'étrangeté était aussi importante que sa fiabilité. Ironie bien sûr, puisqu'on ne pouvait pas trop s'y fier. Pourtant, il pouvait également receler les plus beaux trésors jamais vus, bien qu'il n'y ait que très peu de chances pour ça, si ce n'est pas aucune. Mais cette voie pouvait aussi être le chemin du diable, truffé de pièges plus mortels les uns que les autres. Rah ! C'est trop tentant. Bien que le danger est présent, il fallait découvrir ce qui se terrait là-dedans. La tentation était bien trop forte.

– Bah ! Tant qu'on surveille de tous les côtés ça devrait aller, pas comme ces stupides protagonistes du cinéma qui avancent tout droit sans jamais faire gaffe autour d'eux. Mist pourra aisément s'occuper de l'arrière. Goliath et moi surveillerons nos flancs, vous pouvez vous occuper de l'avant. En avant, marche !

Et voilà qu'elle se croyait à son tour dans un film, bien qu'elle se soit certainement trompée sur le genre de celui-ci. Le principal étant que les troupes se mettent à avancer, lentement mais sûrement. L'endroit se faisait de plus en plus sombre, encore heureux que Ruby maintînt sa lampe allumée durant tout le trajet. Une forte odeur flottait dans les airs, ça ressemblait à une chambre d'ado dont la porte ou les fenêtres n'auraient pas été ouvertes depuis des mois... en bien pire. Quelques gouttes d'eau tombaient de temps à autre, brisant le silence monstre qui régnait et créant par la même occasion une atmosphère assez flippante. Ruby déglutit lorsqu'elle crut apercevoir une ombre se mouvoir avant d'entendre des voix pour la plupart assez... étranges. Est-ce que son imagination lui jouait des tours ? Certainement. On raconte que plus nous sommes plongé dans l'obscurité et l'inconnu, plus nous sommes en proie au délire. Pourtant, ce délire était peut-être bien réel. Pour preuve, Faith avait également entendu quelque chose.

– Ouais... ça m'a l'air bien glauque, tout ça. Avec cette pente, on sera drôlement pas avantagées pour s'enfuir si jamais Darkrai se pointe comme par magie, ahah !

Oui, c'est ça. Détendons un peu l'atmosphère, même si ça ne marche pas forcément. Au moins, elle aura essayé. C'était plus pour la Mentali qu'il fallait s'inquiéter. La rousse, quant à elle, ne se sentait pas particulièrement dérangée par l'aura des lieux. Goliath non plus d'ailleurs. Mist, lui, conservait un calme olympien qui faisait presque peur à voir, c'est à se demander s'il pouvait ressentir des émotions. Cependant, comment rester de marbre face à une porte d'une telle envergure ? Et cadenassée qui plus est, sans parler du sceau qui la "protégeait". Bah quoi ? De nos jours, ce n'est qu'un simple bout de papier sans importance, que l'on peut retirer ou replacer à loisir.

– Hmm ? Tant pis. Ça m'intriguait un peu mais on peut toujours faire demi-toooooooou... pas.

C'est à se demander si certaines créatures étaient dotées d'un cerveau, ou d'un quelconque organe permettant des réflexions plus ou moins poussées. Nidoran et Gringolem, un bien beau duo de bourrins que voilà ! Grâce à eux, les chaînes cédèrent, tombant littéralement en miettes. Ah ouais... elles sont si vieilles qu'il ne leur a fallu que deux coups pour se désintégrer. Sans parler du fameux effet boule de neige. Mais si, vous le savez ! Après une petite catastrophe, une plus grosse se déclenche. En l'occurrence, le sceau - bout de papier qui semblait être le dernier élément protecteur de la porte - se décrocha pour tomber dans le plus grand des silences, sous le regard blasé de la Pyroli qui eût envie de se facepalm un bon coup. Elle n'en eût cependant guère le loisir. Les deux battants de la porte s'éloignèrent lentement, puis rapidement, si bien qu'aucun grincement n'eût le temps de s'échapper. Seul un redondant claquement se fit entendre, traversant le corridor aussi vite que le vent putride et les rires qui le suivirent.

– J'aurais aimé te dire que oui, mais ce n'est pas moi, non...

Plus rien, si ce n'est qu'un silence monstre. Le calme avant la tempête, comme on dit. Et le proverbe se montra totalement vrai dans ce cas de figure, aussi bien dans le fond que la forme. Un déluge noir - les Tutafeh en somme - s'échappa de la pièce anciennement scellée. Ils devaient être de nombreuses dizaines... malheur ! Sans parler des deux colosses qui s'échappèrent peu de temps après, soit deux Tutankafer au sourire malsain, un rictus qui ne voulait certainement pas dire « coucou ! Je viens vous faire des câlins ». Puissance et nombre... les fourbes n'avaient rien de plus à demander, si ce n'est que de se repaître d'un peu de chair fraîche. Ah ! Ça tombe bien, ils ont justement deux étudiantes sous la main.

– Euh... y'a plus le temps pour les règles de l'académie, là ! Elle fouilla rapidement sur elle. Un troisième Pokémon, vite ! Et le bon s'l-vous-plaît. Queen, prépare-toi à lancer Surf à mon signal ! Goliath, Dynamopoing sur la paroi la plus proche !

Ni une ni deux, la topdresseuse se met à s'enfuir à toute vitesse, priant Faith de se dépêcher. Bah quoi ? La laisser mourir ici lui mettrait un gros poids sur la conscience. Bref ! Afin de couvrir la fuite du groupe, le petit golem s'exécuta, frappant le mur avec une force telle qu'il s'en fissura dangereusement jusqu'au plafond, au point d'en faire tomber des décombres qui n'avaient que pour but de ralentir la progression des spectres. En plein dans sa course, Ruby rappela Mist et Goliath une fois que ce dernier eût accompli sa tâche, ceux-ci étant assez vulnérables à Surf. La rousse pria d'ailleurs à sa camarade de rappeler son Feunnec. Puis une fois que le groupe fut assez loin de la porte, Ruby ordonna à Queen de lancer son attaque sans la moindre retenue, quitte à submerger le couloir. Il ne fallait absolument pas que les ennemis puissent avancer.

La pieuvre rose s'exécuta aussitôt, faisant apparaître une vague à lame d'une hauteur menaçante. Autre élément illogique de ce monde : d'où sort l'eau de l'attaque Surf ? On s'en fiche ! Des vies sont en jeu ! L'immense rouleau aqueux ne tarda pas à se propager dans le couloir avec une aisance particulière, celui-ci étant en pente. Une bonne partie de corridor se retrouvait désormais en piteux état. Enfin... en une sorte de lac improvisé, quoi. Cela ne suffit cependant pas à terrasser les deux plus forts de la bande. Seuls les Tutafeh succombèrent de l'attaque. Ils n'avaient pas eu d'autres choix que de se la manger, en même temps...

– Euh... je viens tout juste d'y penser, tu vas en rire... ou pas. Si on se fait choper par ces machins, c'est direct la noyade... ahah ! Rire nerveux, bien entendu. Et le temps qu'on remonte le reste du couloir, théoriquement ça... ON S'EN FOUT, COURS.

Elle ne perdit évidemment pas une seule seconde pour suivre sa propre recommandation, ne voulant guère servir de potentiel repas à ces deux énervés malsains. En parlant d'eux, une paire de sarcophage remontèrent à la surface et ne tardèrent pas à sortir de l'eau en lévitant. Cela faisait donc... quatre bras d'ombres prêts à vous attraper à n'importe quel moment histoire de vous offrir un voyage vers le pays des songes éternels. Une seule solution : continuer de courir, peu importe la fatigue, les crampes et autres soucis du genre. C'était ça, ou bien un aller simple chez la Mort. Que de bons choix !

– J'y... j'y arriverai paaaaaas ! Faut leur faire face, je meuuurs !

Pour sûr qu'elle était épuisée. Elle venait de courir comme jamais il y a quelques secondes de ça, et dans une pente qui plus est. Entraînement quotidien avec Jackie ou non, un tel sprint mettrait K.O n'importe quel athlète humain de ce monde. Ruby se posa donc au sol, transpirant et haletant à vue d’œil. Est-ce qu'au moins elle arriverait à suivre un combat dans un tel état ? Permettez moi d'en douter.

– Queen ! J-je te fais confiance pour... pour la suite. Empêche les d'approcher ou même... en terrasser un ou deux si tu peux. La pieuvre rose s'interposa donc, bien qu'elle n'allait pas tenir longtemps face à deux adversaires à la fois. Ruby aurait bien fait appel à Midnight, mais présentement, les réflexes lui manquaient. Elle s'allongea au sol en respirant bruyamment. On aurait dû... aller au milieuuuu !

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mar 28 Oct - 19:12
Je m'attendais à ce que Ruby appelle un Ectoplasma ou un Noctunoir mais il n'en est rien. La rousse lance une pokéball et sort de cette dernière un Visukuse. M'ouai. Entre nous j'ai vu mieux hein ! Certes la méduse est élégante mais son joli minois ne va pas l'aider à vaincre les deux terreurs qui nous pourchassent.
La dresseuse spécialiste en type spectre demande à son pokémon de lancer surf. Pas bête. Je dirai même plus, c'est très judicieux de sa part ! Notre professeur, Ace, nous avait en effet dit que certaines attaques pouvaient toucher plusieurs adversaires en même temps, surf en faisait parti. Néanmoins l'attaque eau – en plus de cibler tous les ennemis – touche aussi les alliés et c'est pour cette raison que miss Jones me somme de faire revenir Ahri dans sa pokéball. Évidemment je m'exécute et suis Ruby dans sa tentative de fuite. C'est reparti pour un énième effort. Bien que fatiguée, je me mets donc à courir. Paradoxalement, je ne me plains plus de la douleur. Pour cause, je suis arrivée à un stade de fatigue musculaire tel que je ne sens même plus mes jambes. Cela a un désavantage – c'est souvent le signe de douleurs futures  – et en même temps … Je vous avouerai que c'est assez pratique pour courir.
Bien sûr nous n'avons pas l'avantage du terrain. Gravir cette pente raide ne nous aide pas, surtout quand on sait que les Tutankafer, eux, ont la possibilité de léviter. Vous l'aurez compris la situation est grave. Allez savoir pourquoi, Ruby décide en ce moment même d'ironiser sur notre situation et me rappelle que nous sommes bonnes pour la noyade si jamais nous nous faisons rattraper. C'EST PAS DROLE BORDEL.

On cours et, à ma grande surprise, c'est la rouquine qui s'arrête la première. La Pyroli n'en peut vraiment plus. Ah bah bravo ! Que dirait le Général si elle voyait une de ses protégée faiblir dans un instant aussi crucial ! Le moment est plutôt mal choisi pour blâmer la rousse et il vaut mieux réfléchir à un moyen de se sortir de ce bourbier sans nom.
En un sens ce que dit la Pyroli n'est pas faux : Nous n'arriverons pas à les semer alors autant essayer de les combattre. Mieux vaut dépenser nos dernières forces dans cette ultime bataille que dans une course vaine. Le souffle court, je décide de rappeler Venom et Ahri. Ce sont les plus doués dans l'art du combat et les plus à même de vaincre des pokémons de type spectre. En effet il serait idiot d'appeler mon Tarsal et peu judicieux de demander à Valor de venir – sachant qu'il connaît essentiellement des attaques de type normales pour le moment.
Nos pokémons tentent tant bien que mal de repousser les deux spectres et une lutte acharnée a lieu sous nos yeux. En tant que dresseuse pokémon, j'essaie de guider mes partenaires du mieux que je le peux en leur ordonnant de cibler un seul adversaire. En mettre KO un sur deux nous permettrait de souffler un peu. Ainsi donc Ahri et Venom se concentrent sur le même Tutankafer mais celui-ci ne plie pas. Il faut dire que les deux opposants s'entre-aident en se couvrant mutuellement. De plus leurs offensives sont parfaitement coordonnées et dévastatrices. On croirait qu'ils se connaissent et se battent ensemble depuis des siècles – ce qui sûrement le cas quand on y réfléchit bien. De son côté Queen nous aide comme elle peut afin de repousser les assaillants.


Soudainement nous entendons des bruits provenant de derrière nous. Ne me dites pas que ce sont encore des pokémons qui veulent se battre ? Et bien si. Les Tutafeh de tout à l'heure se pointent et attaquent. Mais à ma grande surprise, ils sont de notre côté et nous aident à combattre les deux Tutankafer. Je ne comprends pas réellement pourquoi ils font cela mais qu'importe. Nous sommes en mauvaise posture et je ne compte pas dire non à un peu d'aide. Pendant un moment je suis toute euphorique. Avec ces trois Tutafeh à nos côtés, nous ne pouvons pas perdre ! Quand bien même les pokémons spectres sont redoutables, ils ne peuvent pas battre cinq adversaires à eux deux. C'est mathématiquement ….  
▬ … Impossible.  
Nos sauveteurs viennent de se faire one shot. Ah bah bravo là encore ! C'était bien la peine de faire tout ce chemin pour nous aider si au final ils sont mis KO à la première offensive ennemie ! Quoique … Au fond ils nous ont fait gagner du temps et ont blessé les Tutankafer. Un des deux spectres va bientôt être hors combat, je le sens. Pour ce qui est du second en revanche c'est une autre histoire ! Si Ruby pouvait nous aider autrement que par la simple présence de son Viskuse ce serait génial, car en ce moment précis nos pokémons galèrent à contenir la fureur des deux monstres.
▬ Allez gonz', lève toi !
C'est la Mentali coordinatrice qui demande à la Pyroli topdresseuse de ne pas lâcher prise et se battre, décidément on aura tout vu. Ah et qu'on soit bien clair : je ne sais absolument pas ce que veut dire le terme « gonz' », j'ai simplement entendu deux ou trois étudiants utiliser cette expression – il semble que cela soit utilisé afin de désigner un individu du sexe faible – et la répète bêtement comme un vulgaire mouton. Mes pokémons faiblissent, Venom est encore debout et il en est de même pour Ahri mais encore deux ou trois attaques et ces deux-là sont bons pour rentrer dans leur pokéball. En outre nous n'aurons pas deux fois la chance de voir des Tutafeh débarquer pour nous aider. Les quelques uns qui sont venus nous prêter main forte devaient être les seuls assez téméraires – ou fous, au choix – pour affronter les sarcophages déchaînés.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Jeu 30 Oct - 0:32
Elle ne voyait pas plus loin que le bout de son nez, au sens propre de la chose. Elle n'avait guère envie de se lever, se retrouvant affalée au sol, démunie de toutes ses forces. Dire qu'elle ne croyait pas cela possible, qu'elle se croyait en quelques sortes protégée grâce aux entraînements quotidiens de Jackie, mais il n'en fût rien. Ruby regrettait car elle ne pouvait aider Queen à se battre contre les Tutankafer, si ce n'est que de balancer quelques encouragements par-ci et par-là et se relever de temps à autres. Au moins, elle tînt bon jusqu'à ce que des renforts viennent lui redonner de l'espoir, voire le courage et la force de se relever. Les Tutafeh les plus pacifiques arrivèrent par dizaines et se jetèrent droit sur les deux évolués avec une telle hargne qu'on aurait pu croire que cette rancune avait traversé les siècles pour durer jusqu'ici encore. D'un simple Vent Mauvais de la part des deux sarcophages hantés, les petits fantômes volaient en arrière aussi vite qu'ils furent venus, pour la plupart tous K.O. Néanmoins, il semblerait que l'un des ennemis ne s'en soit pas sorti sans la moindre égratignure.

– Mais oui... qu'est-ce que je suis en train de te faire ?

Te reposer, c'est aussi simple que ça. Enfin ! Au moins, elle eût la force de se relever, même si ce ne fut que partiellement. Le souffle lui manquait néanmoins, ce qui fut assez pour lui donner cette mauvaise sensation de tournis. Elle posa la paume de sa main sur son front en ébullition. Pour une fois qu'elle a trop forcé. Puis elle jeta un coup d'oeil rapide à son Pokémon en difficulté et se dit rapidement que ce dernier faisait face à une situation bien plus grave encore. Simple sens des priorités et de la logique.

– Faith, tu crois que tu peux les retenir quelques instants ? Si je ne fais rien, Queen ne va pas tenir plus longtemps...

Suite à quoi, elle ordonna rapidement à la pieuvre rose d'utiliser Plongée, mais pas pour aller chercher des objets comme à son habitude. Ce milieu était simplement endroit où elle était le plus à l'abri. Le second ordre fut tout aussi simple. Une fois qu'elle sera dans l'eau, elle n'aura qu'à utiliser Soin histoire de reprendre du poil de la bête, puis remonter pour frapper le Tutankafer le plus blessé. Le mollusque s'exécuta, disparaissant au fond de l'eau précédemment amenée par l'attaque Surf. Quelques instants après, une lueur se mit à briller au fond de l'eau, rendant celle-ci bien plus claire durant quelques secondes. Après que la vive lumière ait disparu, le Pokémon aquatique remonta à la surface encore plus vite qu'il n'y était plongé pour surprendre la momie blessée et la frapper dans le dos. L'attaque fit mouche, le Tutankafer tituba, comme si qu'il allait perdre le contrôle de sa lévitation. Soutenu moralement par son sombre partenaire, il tînt néanmoins le coup. Ensembles, ils se retournèrent vers l'assaillante furtive avec l'idée de lui faire passer l'envie de recommencer un tel coup. Les deux bras d'ombre d'un des ennemis jusqu'à attraper la cible qui n'eût le temps de replonger. Le second, sans la moindre pitié, se mit à charger une Ball'Ombre qu'il eût le loisir de lancer sur la pieuvre sans qu'elle ne puisse s'en échapper.

– QUEEN !

Ruby réagit au quart de tour et se saisit de la sphère de son starter qu'elle ouvrit aussitôt. Le petit Hex en sortit, poussant un simple bâillement. Tandis que d'autres sont en difficulté, le voilà en train de dormir. Comme quoi il n'est pas mieux que sa dresseuse sur certains points. Pourtant, il se rendit bien compte de la gravité de la situation lorsqu'il fit une brève analyse des lieux. Une coéquipière en train de se faire maltraiter, sa dresseuse impuissante, ce fut bien assez pour pousser le spectre à grogner.

– Avant qu'ils ne recommencent, Coup Bas !

Il s'élança avant même que sa dresseuse ne lui donne cet ordre, mais respecta tout de même l'attaque choisit qu'il lança sur l'ennemi qui fut la source des Ball'Ombre à répétition, lui faisant par la même occasion perdre le contrôle de sa dernière attaque. Le second, affolé, lâcha sa prise inerte qui chuta lentement au sol, pour glisser jusqu'à la sombre étendue d'eau sur laquelle le corps flotta, toujours aussi inanimé. Ruby déglutit. Jamais elle n'avait vu un de ses Pokémon aussi mal en point. Apeurée comme jamais, elle eût la force de se relever pour se précipiter jusque dans l'eau et y plonger. Elle ramena vers elle le corps inactif de Queen qu'elle contempla avec de grands yeux humides, inquiète. Si inquiète que l'eau froide dans laquelle elle était plongée ne la faisait guère sourciller. De loin, Hex regardait la scène lorsqu'il était en mesure de le faire. Lui-même n'avait jamais vu sa dresseuse dans cet état, même si cela faisait presqu'un an complet qu'ils étaient ensembles. Le starter grimaça tout en repoussant les ennemis du mieux qu'il put, ce qui n'était pas une tâche aisée en soit. Et bien que les Pokémon de Faith étaient toujours là pour aider, cela ne semblait pas être suffisant pour mettre à terre ces colosses à l'endurance à toute épreuve.

– Queen ! Réponds-moi ! Pitié !

Elle serra la pieuvre contre elle. Pas un seul son pour lui signaler qu'elle allait bien, rien du tout. Les yeux humides de la rousse ne tardèrent pas à cracher leurs larmes, et sans modération qui plus est. Elle serra les dents, les poings et étreignit son Pokémon comme pour se dire qu'il allait bien. Ce n'était pas suffisant. Elle se laissa rapidement submerger par ses émotions, pleurant assez pour remplir quelques bouteilles et répétant continuellement le surnom de la rose.

Une vive lumière envahit soudainement le sombre corridor. Une lumière assez perçante pour que Ruby puisse la voir même avec les yeux fermés, puisqu'elle rendait ses paupières rouges. Lorsque l'éclat s'apaisa, la rousse releva la tête en ouvrant de grands yeux tandis que son corps tremblait. Le tissu volant d'auparavant était devenu une poupée au regard au moins aussi sinistre que son sourire zippé. Le nouveau Pokémon se servit d'un de ses bras pour ouvrir cette fermeture éclair qui retenait ses mots. Cependant, ce n'est pas le petit cri qu'on a l'habitude d'entendre qui sortit de cette bouche, non. Un vent sinistre s'en échappa en même temps qu'un hurlement des plus lugubres qui résonna à travers le couleur, jusqu'à en faire trembloter les murs ainsi que la surface de l'eau. Ce flux d'énergie sombre fit d'abord douter les deux Tutankafer, mais ils prirent de l'assurance lorsque la poupée referma la bouche et ne redevînt - à leurs yeux - qu'un simple bout de chiffon animé.

– Hex... murmura la topdresseuse qui sortit enfin de l'eau, rappelant par la même occasion l'inanimée. Tu crois... qu'on peut en finir ? Je ne veux plus rester ici...

Le Pokémon hocha solennellement la tête en guise de réponse. Même une créature d'ordinaire aussi malpolie que lui arrivait à comprendre la situation présente. Les deux rirent aux éclats face à ces derniers mots, plus confiants que jamais. Rira bien qui rira le dernier dit-on. Branette disparut de la vue de ses ennemis. Le fait est qu'il avait été trop occupés à rigoler qu'ils ne l'avaient guère vu étendre son ombre et y disparaître. Il bondit hors de l'ombre une fois derrière l'un des deux Tutankafer qu'il frappa avec autant de pitié qu'il l'eût fait avec Queen. Le premier ennemi succomba à ce dernier et puissant assaut, mais aussi aux précédents qu'il reçut. Il n'en restait plus qu'un. Ruby eût le loisir de pouvoir remonter sans se faire attaquer.

– Désolée de t'avoir laissée, je me suis emportée. Tu m'aides à finir celui-ci ? Il ne mérite même pas un combat équitable.

Elle jeta un vif coup d’œil au concerné. Spectre ou pas, ils n'avaient guère le droit de causer autant de tort, de marcher dans un tel irrespect. Hex rejoint sa dresseuse, tout à fait d'accord. Cela lui permettait de voir ce dont il était désormais capable. Il se posa au sol, tentant de communiquer avec les Pokémon de la Mentali par quelques gestes bâclés, puisqu'il n'était pas en mesure de parler. Alors que Ruby resta sceptique, il semblerait tout de même qu'ils aient compris puisque le Nidoran s'élança le premier vers la cible, utilisant une attaque Dard-Venin qui eût pour effet de paralyser le Tutankafer qui toussota à de nombreuses reprises. Branette en profita aussitôt pour faire tomber son châtiment sur le sarcophage hanté, aussi bien au sens propre que figuré. Un œil se forma au dessus de la tête de l'ennemi tandis que les pupilles du lanceur brillèrent d'un éclat malsain. Lorsqu'il ferma les yeux, l'image spectrale au dessus du Tutankafer maudit aussitôt son porteur, lui infligeant des dégâts. Le Châtiment tomba, avec une puissance nettement supérieure qu'à l'accoutumée grâce à l'empoisonnement provoqué par le Nidoran. Blessé, il s'enfuit en passant à travers le plafond. Hex voulut partir à sa poursuite mais il fut retenu par sa dresseuse.

– Avec les Tutafeh qui lui en veulent et le poison, il va tomber d'ici peu. On peut s'en aller. Puis elle se retourna vers Faith. Plus jamais je ne passe pas un couloir sans indications, plus jamais.


Evolution d'Hex

Les pilleurs de tombes [Ruby] Sprite_4_d_353Les pilleurs de tombes [Ruby] Sprite_4_d_354
BeforeAfter

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Jeu 30 Oct - 1:50
Ruby se lève et reprends le combat. Si je peux retenir les Tutankafer ? Bha … Mine de rien c'est un peu ce que nous faisons depuis tout à l'heure donc je présume que quelques secondes de plus ou de moins ne nous tueront pas. Le Viskuse plonge dans l'eau et se soigne à plusieurs reprises avant d'attaquer le monstre de type spectre qui nous fait face. Malheureusement ces pokémons sont bien trop forts et mettent KO en très peu de temps la pauvre pieuvre rose. Punaise tout ceci s'annonce très compliqué. La rousse appelle un Polichombr afin de prendre le relais et, pour un temps, je doute de l'efficacité de la manœuvre. En effet il s'agit là d'un énième spectre et je doute que ce soit judicieux d'invoquer de tels pokémons face aux deux Tutankafer.

Au final suite à une évolution surprise, le starter de Ruby s'avère être d'une précieuse aide. En combinant nos efforts, nous parvenons bientôt à vaincre les spectres mais cela n'a pas été sans conséquences puisque Queen, le pokémon eau de la Pyroli, est bien mal-en-point. Comme le fait remarquer la rousse il est temps de rentrer – puis elle enchaîne sur une réflexion selon laquelle nous ne devons plus aller dans des couloirs sans indications mais qu'importe. Nous priorisons l'état de santé du Viskuse aux potentiels trésors que nous pourrions trouver ici et tâchons de quitter la crypte. Pour ce faire nous empruntons le même chemin qu'à l'allée mais en sens opposé. Encore une fois nous passons devant un bon nombre de Tutafeh qui nous observent sans bouger le moins du monde. Soit dit en passant, j'ai pris la liberté de transporter les trois pokémons nous ayant aidés et les pose donc auprès de leurs camarades. Ils n'ont pas été utiles mais très courageux, pour sûr. Les petits spectres me remercient de mon geste et nous nous en allons sans plus de cérémonie ; La situation presse.

Arrive le moment où il faut repasser par le fameux passage secret que j'ai trouvé plus tôt dans la journée. Si vous avez raté un épisode, laissez moi vous rafraîchir la mémoire. Nous étions aux ruines Jiraichi et nous avons trouvé un passage, celui-là même menait à un couloir étrange qui à nouveau menait à une salle où se trouvait un autel qui s'avérait en fait être un tombeau sans fond – ou plutôt avec pour unique fond cette crypte. Ainsi si nous voulons retourner à l'académie, il faut reprendre ce passage. Si à l'allée, il a suffit de simplement « tomber », le retour s'annonce quant-à lui plus complexe. J'ai bien un pokémon vol mais ce dernier est bien trop petit pour nous transporter. Malheureusement j'ai beau réfléchir je ne vois pas comment regagner la salle que nous appellerons – par souci pratique – « la salle de l'autel ». La solution vient de Ruby qui fait sortir son Balbuto de sa pokéball, use de l'attaque Telluriforce et fait léviter des blocs de pierre afin de nous permettre de passer. Voilà qui est ingénieux. Voyant cependant que le pauvre pokémon sol a quelques difficultés à soulever ce poids seul, je fais moi aussi appel à un de mes pokémons : mon Tarsal. Ceci-fait, j'ordonne à Luna d'aider Mist en soulevant des pierres.

Après avoir regagné la salle de l'autel, nous faisons au plus vite et revoyons, après une bonne demi-heure de route, la lumière du soleil.
▬ Pas de temps à perdre. Allons voir Needle.
L'urgence, c'est bien sûr Queen mais je pense que nous avons tous besoin d'un petit séjour chez l'infirmière. Tous sauf Venom qui, fier comme un paon, refuse toute forme de soins.
▬ Soit, tu n'iras pas voir l'infirmière,
Notez que je fais revenir dans sa pokéball mon Tarsal et mon Nidoran. De là, nous nous dirigeons maintenant vers la Pokémon Community. Arrivées là-bas nous passons directement voir la sombre Needle mais avant de toquer à la porte de l'infirmerie, je prends la parole :
▬ Si elle demande où nous sommes allées, on dit quoi ?
Je ne suis pas d'avis de lui dire la vérité. Si nous faisons ça, elle risquerait de nous trucider. Les risques que nous avons pris étaient en effet inconsidérés et, connaissant un peu l'infirmière, elle nous interdirait d'y remettre les pieds. La rousse et moi nous mettons rapidement d'accord sur une version des faits : « Nous nous sommes fait agresser par des sbires de la Team Rouage alors que nous nous entraînions tranquillement dans la jungle ». Je ne pensais jamais avoir à dire ça mais je suis contente que cette organisation du mal existe. On peut tout leur mettre sur le dos, jamais personne n'ira vérifier et aucun sbire de la Team Rouage ne pourra infirmer nos propos. Quoiqu'il en soit nous entrons à l'infirmerie et nous faisons soigner, Queen la première.

***

Trois jours sont passés depuis notre petite excursion. Évidemment nous n'avons dit mot de celle-ci à Needle qui nous a gentiment martyrisé pendant notre séjour à l'infirmerie. A-t-elle cru à notre bobard sur la Team Rouage ? Aucune idée, en tout cas la miss ne fait aucunement preuve de tact et de douceur. Entre les pansements arrachés avec violence, les nectars horribles qu'elle nous fait boire … Je regrette déjà d'être allée à l’infirmerie. En tout cas Queen va un peu mieux et c'est l'essentiel. Elle doit encore rester quelques jours en observation mais nous – ainsi que nos autres pokémons blessés – pouvons sortir et regagner nos dortoirs. Sur nos lits respectifs et à l'abri des oreilles curieuses de Needle, Ruby et moi avons discuté pendant ces trois jours de convalescence. Il a été convenu que nous retournerons explorer ces ruines. Certes nous avons failli y passer mais ni elle ni moi ne pouvons nous résoudre à avoir fait tout ces efforts pour rien. L'eau a dû s'évaporer ou s'écouler par diffusion passive et la porte que nous avons descellé doit de fait être à nouveau accessibles. Voyons ce que cachaient ces deux Tutankafer.

***

Un peu plus tard nous revoilà dans la crypte. Accompagnée de mon Nidoran, d'Ahri et de Luna,  nous passons à nouveau devant cette horde de Tutafeh mais ces derniers nous arrêtent cette fois-ci. Les trois pokémons venus à notre rescousse prennent la parole et, par un jeu de traduction et de téléphone arabe plus ou moins complexe – en gros ils parlent à nos pokémons et Luna sert de traductrice – nous expliquent que les deux Tutankafer que nous avions affronté étaient en fait d'anciens bandits, et la salle que nous avons ouvert était leur tombeau. Je comprends mieux maintenant pourquoi elle était scellée. Ils ne désiraient pas voir revenir ces êtres malfaisants. De la même façon, s'ils les ont enterrés dans la même crypte qu'eux, c'était afin d'épargner le reste du monde de la cruauté de ces individus. Ainsi donc le chemin de droite est le chemin des « bannis », des « truands » et des « criminels ». Voilà pourquoi il n'y avait aucun signe particulier au dessus de la voie de droite. En effet dans les sociétés traditionnels, les gens avaient tendance à déshumaniser à déchoir de leur identité les « mauvaises personnes »

Après ce petit cours d'histoire, nous décidons de ne pas réemprunter la voie de droite. Si ce sont bien les voleurs qui ont été enterrés là-bas, ils l'ont été sans aucune possession ni richesse. Du coup, aucun intérêt pour nous de nous rendre dans cette salle. D'autant que cette dernière a été scellé à nouveau par les gentils Tutafeh que nous voyons ici même. Désireuse de tomber sur un VRAI trésor, nous nous engouffrons dans la voie du centre.
▬ N'empêche … Ces Tutafeh sont un peu bizarres. S'ils savaient pour la porte scellée, pourquoi ils nous ont laissé passé ?
En soi, ils ne devaient peut-être pas savoir que deux ex bandits étaient devenus de violents Tutankafer. Si ça se trouve, les gentils spectres se disaient même que nous allions aisément venir à bout des criminels et donc définitivement les débarrasser d'eux... Bref ! Tout cela n'est que supposition.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Jeu 30 Oct - 4:38
Une fois cette pseudo morale abordée, il était temps de s'en aller. Le groupe s'était mis d'accord sur la prochaine chose à faire et en avait déduit qu'il serait mieux de rentrer. L'élément le plus dangereux de cette crypte ayant été éliminé, revenir une prochaine fois restait tout à fait possible. D'ici quelques jours, cela devrait être bon. Les étudiantes firent donc demi-tour, n'ayant visiblement d'autres choix puisqu'il ne restait que cela comme sortie. Evidemment, un passage en particulier fut assez inaccessible d'un point de vue humain. La rousse fit donc appel à Mist qui utilisa son attaque Telluriforce pour faire tomber quelques gros rochers. Un en particulier fut utilisé. Les deux demoiselles y montèrent et l'organe rocheux fut remonté par les pouvoirs psychiques du Balbuto combinés à ceux du Tarsal de Faith. Le reste du chemin fut bien moins périlleux puisqu'il n'y eût aucun autre éboulement. Encore heureux que les petits bourrins furent contenus pour cette fois.

De longues minutes passées et de plus longs mètres parcourus, les voilà de retour à l'académie avec la ferme intention de passer par la case infirmerie, et ce malgré le sadisme évident de Needle. Seulement, il y eût un petit problème. En effet, que dire à l'infirmière ? Un simple « nous étions en train de courir pour nous entraîner puis nous sommes mystérieusement tombés sur un inconnu très étrange qui nous agressa par pur hasard ». Non. Même Kévin aurait pu mieux faire. Quoique... Bref ! Rapidement, elles s'arrangèrent pour trouver une excuse. Mettre toute cette histoire sur le dos de la Team Rouage, pourquoi pas. Il paraît que ces vils personnages rôderaient près de l'académie et tenteraient de voler des Pokémon. Un truc du genre serait parfaitement possible.

– Bon courage pour la suite. Je suis déjà venue ici plusieurs fois et je peux te dire que c'est affreux... Quoi de mieux qu'une petite frayeur histoire de se mettre dans le bain ? Il s'agissait bien là de l'antre du diable.

~~~

Cela faisait trois longs jours qu'elles y étaient. Est-ce qu'une quelconque personne s'est préoccupé de leur état ? Bah ! Il semblerait que non, si ce n'est quelques Pokémon qui se montraient plus forts que leur dresseuse. Le principal étant que tout le monde fut remis sur pied et que Queen se portait de mieux en mieux, si ce n'est qu'il lui fallait rester quelques temps encore. Cela avait au moins permis à Ruby d'avoir l'esprit apaisé, si bien qu'elle repensa déjà à s'aventurer dans cette crypte. Logiquement, les dangers étaient écartés. Et puis avoir pris tout ces risques pour rien serait en effet assez décourageant.

Elles eurent donc l'autorisation de sortir, estimées en état d'aller se balader sur le campus mais pas en dehors. Needle avait mis un point d'honneur sur cette règle qui fut cependant transgressé puisque cette crypte était - à priori - un peu à l'extérieur du campus, et non pas à l'intérieur. Mais soit ! Cela ne fait qu'un mensonge de plus, la pauvre infirmière doit en avoir l'habitude. Ressentez bien l'ironie du "pauvre", elle ne mérite guère notre compassion. Quoiqu'il en soit, les voilà donc revenues dans la fameux lieux aux nombreux Tutafeh. Encore heureux que ceux-ci se montraient particulièrement pacifiques, voire même reconnaissants. La raison fut dévoilée quelques instants après par les spectres eux-mêmes. Criminels de la cité, hein ? Voilà qui expliquait tout, et notamment la présence du sceau - qui n'est pourtant qu'un bout de papier - qui les empêchait de traverser les murs de la pièce.

Une fois que l'équipe débarqua à l'embranchement des trois voies, il fut décidé de délaisser celle de droite par simple question de logique et de ne plus s'égarer de l'objectif principal. En somme : ne pas revenir bredouille. Ainsi, elles s'engouffrèrent dans le chemin du centre. Étrangement, l'aura de ce corridor semblait plus imposante que celle de son voisin, mais plus apaisante d'un côté, voire royale. Qui plus est, le chemin du roi était une pente montante, sans doute pour symboliser le rapprochement de cet être avec un quelconque Dieu. Après tout, le Roi était quelqu'un de sacré par l'église, dans l'ancien temps. On put même distinguer quelques dorures vieillottes sur les murs. Recouvertes de moisissure mais cependant intrigante, la toupie psychique s'approcha de ces raies d'or dont il tenta d'estimer l'âge. Au moins cinq siècles, disait-il. Mais comment un tel lieu est resté inaperçu durant tout ce temps ? Des personnes plus censées sont forcément passées par ici, non ? Qu'à cela ne tienne ! Il suffisait de demander aux Tutafeh pour avoir une réponse. Mais présentement, le groupe se centra sur son avancée au sein du couloir.

Quelques temps plus tard, une autre porte bloqua le passage à la petite troupe. Goliath s'en approcha, avec l'interdiction formelle de la frapper. Il tenta néanmoins de la pousser, en vain. L'avancée ne fut pas pour autant bloquée puisque de somptueux dessins étaient gravés dans les deux battants de la porte, ces fresques symbolisant une scène précise, celle d'une personne qui parvînt à ouvrir la porte. Par quelle force mystérieuse y était-il arrivé ? D'après les mêmes dessins, le héros - appelons le ainsi - a reçu l'approbation des Tutafeh présent en ces lieux, ce qui semblait être indispensable pour passer celle-ci.

– Revenir les voir et remonter cette pente serait bien trop long. Il serait préférable d'envoyer Tarsal et Balbuto ? Ils pourront se déplacer bien plus rapidement que nous, en plus de pouvoir communiquer avec les Tutafeh.

Une fois ceci décidé, Ruby interrompit Mist au beau milieu de ses analyses. Pourtant, il ne broncha pas et se fit attentif à sa dresseuse. Ainsi, il put s'en aller avec le Tarsal en filant dans le couloir à toute vitesse. Pendant ce temps, le reste de l'équipe put discuter sur les lieux tout comme de sujets divers et variés. Quelques instants plus tard, le duo psychique revînt tout aussi rapidement qu'il fut parti avec trois Tutafeh. Est-ce que ça allait réellement suffire ? L'espace d'un instant, la rousse en douta. Mais lorsque Mist annonça qu'il s'agit des trois vénérables - soit des trois plus vieux - elle reprit confiance. La porte pouvait désormais être ouverte en leur compagnie, apparemment. Les étudiantes se mirent donc à pousser chacun un battant de la porte. Comme par miracle, elle s'ouvrit, ne laissant qu'une merveilleuse vue sur une grande salle à l'aspect aussi royal que le Tutankafer qui régnait sur son trône, lui-même situé en haut de nombreuses marches. Quelques statues anciennes et colonnes de marbre étaient disposées aux bords de la pièce. Dans les murs étaient creusés des caveaux à l'aspect somptueux, néanmoins moins impressionnants que celui de l'être régnant. Ils étaient sans doute destinés aux conseillers et autres associés du roi.

– Bon ! On se met à fouiller par où ? Personnellement, je trouve que dépouiller le roi serait un peu... impoli, voire même pire que ça.

HRP:
 

_________________

Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Jeu 30 Oct - 19:40
La porte ne s'ouvre pas. Nous cherchons un moyen d'entrer mais à priori c'est impossible sans l'aide des petits pokémons spectres. Ruby me propose donc d'envoyer Luna et son pokémon là-bas et de rester tranquillement ici, j'acquiesce et patiente gentiment. Trois Tutafeh – vraisemblablement les mêmes que ceux qui nous sont venus en aide il y a trois jours – pointent le bout de leur nez – en supposant qu'on puisse appeler ça ainsi – et nous expliquent être les trois anciens de la cité. Mh. Soit. Mais s'ils sont si importants que ça, pourquoi n'ont-ils pas leur tombe de l'autre côté de la porte, avec les monarques et les nobles ? Bien sûr je me doute que c'est par soucis pratique, que c'est afin de rester plus proche du peuple et bla bla bla et bla bla bla mais j'ai bien envie de leur poser la question juste pour voir la réaction des pokémons de type spectre. Néanmoins, désireuse de m'attirer leurs bonnes grâces, je me tais et pousse la porte. Cette dernière finit par s'ouvrir et laisse entrevoir nombre de possibilités. Comme nous pouvions nous y attendre, le lieu est somptueux. Regardant succinctement à droite puis à gauche, je ne sais trop où donner de la tête. Je suis certaine qu'il y a plein de trucs intéressants ici !

La rouquine suggère de ne pas toucher à la tombe du roi, par respect pour ce dernier. Évidemment je suis du même avis :
▬ Je crois qu'il vaut mieux éviter oui … Déjà je les trouve bien tolérants pour nous accepter ici. Évitons les actes blasphématoires devant ces trois-là.
Du coup on va se cantonner aux tombes des autres clampins. Je me dirige vers l'une d'entre-elle quand l'un des Tutafeh m'arrête.
▬ Y'a un problème, ô monsieur le grand sage vénérable des cités anciennes et perdues ?
Le spectre m'indique que oui et, d'après la traduction que m'en fait Luna, je ne dois pas toucher à ce cercueil là non plus car il appartenait à quelqu'un d'important. Un peu déçue, j'accepte de reporter mon dévolue sur une autre tombe. Mais là encore le sage m'arrête.
▬ Encore ?
J'ai vraiment pas de chance on dirait. Bah ! Qu'importe, va pour une troisième tombe. À nouveau un des trois sages m'interrompt et condamne mon acte d'un signe désapprobateur.
▬ Mais mais mais …
En gros on a le droit de toucher à aucune sépulture ?
▬ Je suis sûre qu'ils ont plein d'or dans leur tombeau, ce serait leur rendre service que de les vider de ce poids encombrant.
J'ai beau essayer de les amadouer, les sages ne cèdent pas. Pour le coup j'avoue être un peu déçue. En même temps, ça aurait sûrement été « trop facile » si nous avions eu le droit de piquer dans les tombes des morts. Je me retourne vers Ruby et demande à la rousse :  
▬ Tu crois qu'on peut espérer trouver quelque chose ici sans bafouer les sépultures ?
Franchement j'ai un doute mais qu'importe, jouons le jeu. Je n'ai pas envie de m'attirer les foudres de tous les Tutafeh de la crypte et je présume qu'il en est de même pour Ruby. Ainsi nous nous contentons de fouiller au sol et sur les murs.
▬ Si par un hasard hasardeux, on trouve quelque chose sur une tombe ou juste à côté mais pas dedans, on peut le prendre : on est d'accord ?
Un des sages acquiesce et je m'empresse de fouiller autour des tombeaux. Si ça se trouve, au moment de mettre le corps et tout le trésor de ce dernier dans la tombe, ils ont involontairement paumé deux ou trois babioles de grandes valeurs. Ahri et Venom m'aident dans ma tâche et se mettent eux aussi à passer l'endroit au peigne fin. Luna quant-à elle observe et me sert de traductrice.

▬ Oh... Hey Ruby regarde j'ai trouvé un saphir ! Un vrai de… Ah bah non en fait. Fausse alerte !
C'est juste un vieux caillou qui, via le reflet des dorures d'un tombeau, me paraissait bleu. Je commence sincèrement à douter de l'utilité de notre fouille. Si nous ne pouvons rien piquer dans les tombes, ça ne sert à rien de rester ici. Histoire d'en avoir le cœur net, je demande aux Tutafeh s'ils sont au courant de la quelconque présence d'un trésor en ces lieux. Les trois haussent en même temps les épaules de sorte à me dire : « Aucune idée ! »
▬ C'est génial.
Sarcasme quand tu nous tiens. Dans tous les cas je reste accroupie et continue de chercher. Il n'y a rien autour des tombes – je les ai quasiment toute observé –, passons donc aux statues ! Si jamais il n'y a rien là-bas non plus et bien … Et bien j'aviserais !

Spoiler:
 
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1892
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Jeu 30 Oct - 19:40
Le membre 'Faith Quinn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 12
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Ven 31 Oct - 0:43
Thumbs up. Il serait assez mauvais d'attirer les foudres des Tutafeh, eux qui ont si gentiment accepté de conduire les demoiselles à l'intérieur. En même temps, ces dernières les avaient un peu débarrassés de deux psychopathes en puissance qu'étaient ces Tutankafer. Néanmoins, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin, comme on dit. Certes, ces spectres paraissaient aimables voire respectables, mais il y a des limites à tout, y compris à leur immense bonté. Mieux vaut leur demander avant de toucher à quoique ce soit.

Cette prudence valut d'ailleurs à Faith de nombreux échecs, comme quoi personne n'avait le droit d'aller fouiller les tombeaux ici présents. Dommage ! À tous les coups, ils devaient abriter toutes sortes de trésors comme de l'or, de l'argent, des bijoux et j'en passe ! Peut-être même des informations sur Arceus, qui sait ? Ahem. Ne rêvons pas trop non plus et concentrons nous sur les recherches. C'est sur cette pensée que la rousse se mit à également à fouiller en jetant toujours un regard aux trois vénérables qui hochèrent négativement la tête à de très nombreuses reprises. Génial ! C'est comme se retrouver dans la caverne d'Ali Baba sans qu'on ne puisse prendre ne serait-ce qu'un gravier à partir du moment où il se trouve dans les tombeaux. Mais oui c'est clair ! Dans, mais pas hors. Il semblerait d'ailleurs que la Mentali ait aussi eu la curiosité de demander aux trois sages.

– Bah ! On peut dire adieu à l'or, déjà. Mais bon, c'est déjà assez bon de nous faire rentrer ici, n'exagérons pas.

Vivement, elle jeta un coup d’œil à Goliath et l'arrêta de justesse avant qu'il n'ose soulever le couvercle d'un cercueil. Fiou ! Il s'en était fallut de peu. Mist cherchait déjà de quelconques objets ayant échappé à la vigilance des petits morts, jusqu'à s'approcher de quelques vases d'argile un peu vieillots et sans aucun couvercles. C'était en dehors des tombes, donc l'interdiction ne s'appliquait pas ici. Cependant, il fut assez beau de rêver, mais cela ne se termina qu'en faux espoirs rapidement brisés. Le Balbuto affirma qu'il n'y avait rien de rien dans ces pots. Dommage ! Ruby leva néanmoins les yeux du sol lorsque Faith l'appela. Un saphir ? Pour de vrai ? Ah non. Dommage ! encore une fois...

– Oh ! Je sais !

Un éclair de génie ? Pas à ce point. Une idée, oui. En fouillant dans son sac, elle mit la main sur sa lampe torche  dont le nom uppercasé me ferait passer pour un attardé si je le mettais en plein milieu. Grâce à la lumière de l'objet, Ruby put aller fouiller l'espace sombre qui se trouvait entre le "dos" des tombeaux et les murs, là où le plus de choses se glissaient assez facilement. Elle ordonna à Goliath de faire de même, éclairé par une minuscule onde psychique de Mist. De cette manière, l'équipe espérait trouver des petites babioles assez rapidement.

HRP:
 

_________________

Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1892
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Ven 31 Oct - 0:43
Le membre 'Ruby L. Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 8
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Mar 11 Nov - 19:01
RUBY

Appréciation Ruby se laisse entrainer par la jeune Faith, quelque peu perplexe au début. La jeune fille a peur que la malchance continue de la poursuive et à raison, ce qui apporte de l'intrigue dans le sujet. Ruby complète les descriptions données par Faith su les différents lieux visités. Arrivée à la crypte, elle décide enfin de fouiller l'endroit. On peut dire qu'un peu d'intérêt est porté aux Pokemon lorsque les Tutankafer font leur apparition, accompagné par l'évolution de Branette. Et... Que dire... ? Bah vous cassez le truc en repartant. (Bien que c'est logique on va dire mais est-ce que la première partie compte pour la véritable fouille ... ?) Vous revenez donc trois jours après, directement dans la crypte sans même refaire des descriptions pour dire comment vous y êtes revenus. Heureusement, contrairement à Faith, Ruby fait un peu plu de description sur le nouveau chemin emprunté et au nouveau lieu qui contient pleins de cercueils. Les fouilles sont à peine décrite aussi (peut-être plus que Faith, cependant) et les Pokemon un peu plus utiles. (On sait que le Balbuto cherche dans les vase par exemple) Bref, tout comme Faith, je suis déçue par la fin que je trouve un peu fait 'à la va vite'.
Gain Tu gagnes une Pierre Plante et une CT Eboulement !


FAITH

Appréciation Faith met à contribution l'expérience qu'elle a pu acquérir lors d'une précédente fouille dans les Ruines. Faith complète parfaitement ce qu'il se passe après une intrigue lancée, profitant pour établir de donnes descriptions. Il y a des passages assez comiques, ce qui rend le RP plus plaisant à lire. On peut dire qu'un peu d'intérêt est porté aux Pokemon lorsque les Tutankafer font leur apparition mais sans plus car une fois de plus, vous prenez la fuite. Et... Que dire... ? Bah vous cassez le truc en repartant. (Bien que c'est logique on va dire mais est-ce que la première partie compte pour la véritable fouille ... ?) Vous revenez donc trois jours après, directement dans la crypte sans même refaire des descriptions pour dire comment vous y êtes revenus. Finalement l'histoire des Tutankafer est un peu tirée par les cheveux. Une autre route est empruntée et cette fois-ci, plus aucune description. Juste que le lieu est 'somptueux' (mais encoooore ?) Et les fouilles sont à peine décrite et les Pokemon peu utiles. (ils aident juste à fouiller, mais comment ? Aucune description faite à ce sujet) Je suis vraiment déçue par la fin que je trouve un peu fait 'à la va vite'.
Gain Tu gagnes une CT Tunnel et une couronne (+1 en beauté). !


_________________
Les pilleurs de tombes [Ruby] 7z5c
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Dim 30 Nov - 20:52
À ma gauche se trouve une grande statue représentant un vieil homme à barbe, sûrement un des sages du village ou un personnage important ! Car c'est bien connu les barbus sont ou bien des érudits ou bien des personnalités de la cité. Je demande à mon Nidoran mâle de se glisser dans la fente présente entre le mur et le dos de la statue. Sait-on jamais, il y a peut-être quelque chose là-bas. Après avoir galéré à entrer, mon Pokémon ressort les mains vides. Voilà qui est regrettable mais ce n'est pas pour autant que nous devons nous laisser abattre. La pièce est vaste et je suis sûre que nous ne tarderons pas à trouver quelque chose. Mes compagnons et moi faisons quelques pas à travers la pièce et fouillons chaque coin et recoin de celle-ci. Se trouve actuellement devant moi une seconde statue. Celle-ci représente un … Vieux barbu … Encore un. À croire que tout les rois ou personnages importants de cette civilisation perdue étaient âgés et poilus comme des Cabriolaine ! La hauteur de la sculpture doit avoisiner les deux mètres et le socle est des plus imposant. Là encore nous fouillons, voir si une babiole de haute valeur n'a pas été oubliée par ici et … Bingo ! Entre la face arrière du socle cubique et le mur doré se trouve une couronne. Celle-là est sûrement restée coincée ici un bon bout de temps mais je l'ai trouvé !
▬ J'ai un truc ! Ruby Ruby Ruby !

Les pilleurs de tombes [Ruby] Couronnesolaire

Je sais, je ressemble à une hystérique mais regardez moi cette objet ! Sans rire une couronne de ce genre de coûter cher. Et puis sans même valoir la peau des fesses, le fait est que l'objet en question est plutôt agréable à regarder. C'est avec fierté que je me dirige vers Ruby en tenant fermement la précieuse couronne. Au moins nous sommes fixées, la salle n'a pas été vidée de tout ses trésors. Ce n'est peut-être que de la chance mais j'ai réussi à trouver quelque chose ! Après avoir montrer ma trouvaille à la Pyroli, je me remets en chasse. Il doit bien y avoir d'autres babioles cachées par ici.

Une heure et des dizaines de statues fouillées plus tard, me voilà toujours avec ma couronne. Si Venom et moi continuons de passer au peigne fin les différentes sculptures que comprend la salle, Ahri quant-à elle observe avec plus d'attention le sol et essaie – dans la mesure du possible – de soulever des dalles instables ou brisées. Pour ce faire, le renard de feu use bien entendu de ses pouvoirs psychiques. N'allez pas croire que mon Pokémon est apte, via ses petits bras, à porter de lourdes charges. Captivée par ma recherche, je ne prête pas attention à Ahri. Pourtant cela fait bien cinq minutes que le type feu m'indique avoir trouvé quelque chose.
▬ Hein ? Oui que veux-tu ?
Le Roussil me somme de la suivre, ce que je ne tarde pas à faire. D'un coup de baguette magique, elle soulève une dalle brisée et je crois voir quelque chose caché sous la pièce de marbre. Il s'agit d'une CT. Incroyable. Jamais je n'aurais cru qu'une capsule technique pourrait se cacher dans un endroit aussi loufoque. Je m'empare de l'objet puis le range dans mon sac à dos. Ceci-fait, je félicite Ahri pour sa découverte ! Il n'est pas dit que cette capsule me soit utile mais les efforts du Roussil méritent des congratulations ! Les fouilles se poursuivent mais de mon côté je ne trouve pas grand chose de plus. En un sens je n'ai pas à me plaindre. Mon butin est plus correct. Il se fait tard et nous n'allons pas tarder à quitter les lieux. Pour sa part, Ruby à elle aussi réussi à dénicher quelques objets nous pouvons donc toutes les deux être « contentes ». Nous ne repartirons pas d'ici bredouille.

Avant de nous en aller, nous fouillons grossièrement la salle une dernière fois. Malheureusement il n'y a rien. Notre duo quitte donc la salle et se retape ce long – très long chemin – vers la sortie. Ruby et moi nous quittons après nous être saluées convenablement. Chacune d'entre nous reprend sa route vers son dortoir. Pour ma part, étant plutôt fatiguée, je songe à aller me coucher directement.

_________________
Les pilleurs de tombes [Ruby] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   Dim 7 Déc - 15:50
Les fouilles continuèrent dans le plus grand des calmes, si grand qu'on pouvait se demander s'il ne s'agissait pas là d'une certaine forme de respect envers les lieux, mais aussi les défunts sommeillants ici. Oui, ça devait être ça. Que ce soit humains ou Pokémon, aucun ne semblait vouloir attirer l'attention. Ruby souffla lorsqu'elle fouilla derrière une énième tombe, sans jamais rien trouver. Elle commença à perdre espoir lorsque, finalement, la Mentali l'appela, toute excitée. Un truc ? Mais quoi ? Elle ne tarda pas à exhiber sa trouvaille. Une vieille couronne, bien que jolie. Sérieusement ? Un mort était assez désordonné pour laisser traîner ce genre d'effets personnels ? Soit ! Ce n'est pas plus mal, cela prouve qu'il reste encore des objets ici, bien que rares.

À nouveau optimiste, la rousse fouilla encore une fois les lieux par où elle était déjà passée, de peur d'avoir oublier quelque chose. Bah ! Tu parles ! Elle tomba simplement sur un caillou dans lequel elle eût la mauvaise envie de shooter pour se défouler. Elle ne gêna d'ailleurs pas, et remarqua un certain dessin sur la pierre lorsque cette dernière fit quelques tonneaux à même le sol. Merde ! Quelle boulette ! Elle accouru près de la pierre qu'elle souleva, inquiète. Fiou ! L'objet ne semblait rien avoir de méchant. Ruby souffla, soulagée, et exhiba à son tour sa découverte. Une roche gravée d'une feuille. Une Pierre Plante par conséquent, ou un simple caillou sur lequel quelqu'un s'était amusé à dessiner. Elle ne préféra pas penser à cette seconde alternative et s'empara du pseudo joyau, se disant que cela pouvait toujours servir. Dans le pire des cas, elle pourra toujours le revendre à un élève intéressé.

Bref ! Ce n'était tout de même pas assez. C'est pour cette raison que tout le monde se remit à fouiller pendant de longues, très longues minutes. C'est à croire qu'il y eût déjà beaucoup de héros passés par ici, vu le nombre d'objets qu'il restait. Enfin ! Mist eût une bonne idée en soulevant les urnes une à une. Certes, il les survola pour en voir le contenu, mais ne regarda jamais en dessous jusqu'à présent. Très bonne idée, pour le coup, puisqu'au bout de quelques temps, il mit la main - ou bras, car il n'a pas réellement de main - sur une disque d'une couleur assez marronne. Il fit voler l'objet jusqu'à sa dresseuse qui l'attrapa avec autant de prudence que la pierre. C'était une CT du type roche. Ne restait plus qu'à savoir laquelle. Mais il n'y en avait pas beaucoup de ce type, donc ça devait probablement être quelque chose comme Éboulement.

– Hmm... mouais. S'il reste des objets, il ne doit pas y en avoir beaucoup.

Fait avéré, puisque les étudiantes fouillèrent une dernière fois la pièce sans rien trouver, puis s'en allèrent tout simplement, comme si de rien n'était. Le repos de ces morts dits "sacrés" n'avait pas été perturbé. Tant mieux. Ruby n'avait absolument pas envie de se retrouver au cœur d'un second conflit. Bref ! Maintenant qu'il n'y avait plus rien à faire ici, autant sortir, puis partir dans l'espoir de récupérer de toutes ces aventures.

_________________

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Les pilleurs de tombes [Ruby]   
Les pilleurs de tombes [Ruby]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :