[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Dim 22 Fév - 17:40
Abel s'ennuyait, oui il s'ennuyait, il ne savait pas quoi faire bref comme on le dit dans le langage courant il se faisait littéralement chier. Ouip j'ose ce mot la inrp je sus une ouf maggle ! Ahem là n'est pas la question. Depuis plusieurs heures déjà, le jeune homme se morfondait au fin fond de sa chambre dans le dortoir Noctali à ne savoir que faire de sa vie. Il n'avait pas l'intention d'inventer un truc bidon ou de fabriquer un nouvel ensemble pour son Arcko ou son Terhal capturé il n'y a pas si longtemps ? Son Azurill ? Peuh il pouvait toujours crever la bouche ouverte celui-là, il n'aurait rien du tout, que dalle. Fallait pas rêver. Il ne lui rester qu'un œuf qui n'avait toujours pas éclos et qui ne devrait pas tarder m'enfin au vu de la chance du jeune homme, ça n'allait pas donner un Pokémon des plus fantastiques croyez-moi ! Il soupira pendant que son starter s'amusait à bondir sur le lit observé par le double-type acier psy enfermé dans un profond mutisme. Il n'avait pas dit un seul mot depuis que le vert l'ait capturé à la dernière sortie capture, il n'a même pas pu lui donner de surnom d'ailleurs, c'est peut-être pour cela que le Pokémon n'avait rien dit depuis. Il devait être vexé. Le Noctali se mit alors assit sur son lit et commença à réfléchir à un surnom pour le petit dernier de la bande. Il l'observa de haut en bas (opération qui ne dura qu'un millième de seconde puisque le Terhal avait une taille peu imposante) avant de plisser ses paupières avant de prononcer un mot, un seul :
« Magnet.. » Le Terhal s'approcha alors en volant de son nouveau dresseur et lui donna un énorme coud de boule. Ok ok autre chose alors. Abel pesta tout en se frottant la tête avant de dire: "Eustass Kidd" le double-type hocha la tête de haut en bas avant de se mettre à danser comme il le pouvait c'est-à-dire en remuant de toutes les façons possibles son corps uniquement composé d'un bâton. Le scientifique se mit alors à rire en applaudissant le petit monstre, visiblement heureux que son nouveau surnom lui plaise. C'est alors que quelqu'un entra sans frapper dans la chambre parfaitement rangé du vert : Ace S. Creed avec un sourire sadique ? Oh non non non que lui voulait-il ce bon à rien qui l'avait merveilleusement crier dessus quand il avait appris sa filière alors qu'il était le descendant d'une illustre famille de topdresseur. Le futur mécanicien le regarda avec un air froid avant d'attendre le pourquoi du comment de la venu en personne du professeur.

« Abel Ezhyr on m'a confié une mission pour toi ! » Fit-il en souriant d'une façon plus diabolique qu'Hiruma. Pas de bonjour non, c'était bien trop pour l'homme à l'égo plus démesuré que celui de Seth. Ne changeant pas son regard de reproche, Abel affronta les yeux de son professeur référant en répondant :
«  Et que me vaut l'honneur de votre venu pour me remettre la mission en main propre professeur ? » La condescendance du topdresseur apparut alors sur son visage si parfait on comprend pourquoi il avait autant de fangirls dans le monde.
« Je voulais simplement voir en personne ta réaction à ceci ! Au passage tu es collé ! » Dit-il en donnant la lettre à Abel qui ouvrit grand la bouche et les yeux en répliquant :
« Mais pourquoi ? Je n'ai rien fait à ce que je sache c'est injuste ! » Fit le scientifique choqué par une si "bonne" nouvelle qui arrive comme une fleur. Ace sourit alors en répondant avec un air superbement supérieur :
« Précisément par ce que tu n'as rien fait ! » Il détourna ensuite les talons avec un rire se répercutant en écho dans les couloirs du dortoir rempli de poster du rouquin bien content de tourmenter un des seul scientifique de son dortoir. Dans sa barbe qu'il n'avait pas encore, le jeune homme prononça un « connard » avant d'ouvrir l'enveloppe qui lui était adressé. Curieux, son starter et son Terhal se mirent derrière lui afin d'observer de quoi il en retournait.

Une fois la lecture achevée, le dernier des Mohicans Ezhyr balançant de toutes ses forces la lettre qui s'envola mollement avant d’atterrir doucement sur le sol :
« Je vais le tueeeeer ! IL S'AMUSE A ME TORTURER ! » Hurla-t'il pendant que son Arcko faisait des mouvements de bras comme s'il tapait un punching ball invisible. Il venait d'être convoqué (de force on peut le dire) à une mission d'éleveur, comme si son professeur référent se moquait de lui en lui offrant cette mission. Jurant intérieurement, insultant Ace de tous les noms d'oiseaux possibles et inimaginables, le vert se leva pour prendre son sac contenant les Pokéball de sa petite équipe avec son Ipok et se dirigea vers le lieu où avait lieu la dite mission. Oui parce qu'elle se déroulait aujourd'hui même sinon ce n'est pas drôle, pas le temps de se préparer psychologiquement non non, tu fonces directement pas le choix ! Le Noctali allait bientôt commettre un meurtre, il en était désormais sûr !

Il sortit de son dortoir énervé pour se rendre alors vers la demeure de la dame cultivant les Citrouilles dans Lansat avec un flegme dépassant toute vos espérances enfin sauf si vous n'en aviez aucune. Non mais vraiment, comprendre le comportement d'un Pitrouille qui s'attache à des Citrouilles, c'est quoi cette blague ? Pestant, le vert arriva bien vite devant la grande maison à la façade blanche de cette pauvre dame. Son ou sa partenaire n'était pas encore arrivé(e). Avec la chance qu'il avait à tous les coups ce sera une fille bien laide qui allait venir. Soupirant, son Arcko sur le dos, Abel pria intérieurement pour avoir le droit à une éleveuse Mentali réputées pour leur grande beauté.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Dim 22 Fév - 23:00
Assise à mon bureau, je redonne vie à la pièce imaginée par Belle Courbedor. Pour ce faire j'annote et réécris les pages de son carnet. Parfois il m'arrive carrément de tout changer et de rédiger moi-même mes propres dialogues. Souvent je suis même obligée de procéder ainsi car son œuvre n'est pas terminée. À chaque page achevée, je demande l'avis de Luna, mon Tarsal. Cette dernière est une fan absolue de théâtre et est donc apte à me dire ce qui va et ce qui ne convient pas. Il lui est arrivée plus d'une fois de me faire réécrire un passage car : « Cela ne correspond pas au style de Belle » ou bien car : « Tel personnage ne se comporterait pas ainsi dans pareilles circonstances ». Lorsqu'elle me fait refaire une page, cela m'agace mais j'avoue que – la plupart du temps – son avis est le bon. Aussi je me dois de mettre en scène de la meilleure façon qui soit afin de faire honneur au travail de la Pyroli. En ce moment même, j'annote avec soin la scène où le Luxray pactise avec les Grahyenna. C'est fastidieux, c'est ennuyeux mais il faut bien le faire à un moment ou à un autre. Luna jette un œil à mes remarques de temps à autres et valide ou non ces dernières. Pour le moment tout à l'air d'aller. La page est presque terminée quand j'entends un bruit ; quelqu'un toque à ma porte.
▬ J'arrive, j'arrive.
Je ne sais pas qui est l'affreuse Mentali qui cogne ainsi – je présume qu'il s'agit d'une fille de mon dortoir – mais pour sûr, elle a un peu trop forcée sur les cours de sport. Avant d'ouvrir je demande qui est le mystérieux « cogneur de porte » et ce dernier répond par un : « C'est l'administration » assez sobre. J'entrouvre la porte et constate qu'en effet : il s'agit bien d'un jeune homme de la clique du dirlo et de sa bande. Le bon monsieur est venu m'annoncer une bonne nouvelle : j'ai été prise pour réaliser la mission concernant le Pitrouille. Pour ceux qui ne sont pas au courant, j'ai demandé il y a peu à être affecté à cette dite mission. Pourquoi cela ? Et bien car j'ai besoin d'argent pardi ! Cela ne paraît pas mais mettre en scène une pièce coûte la peau des fesses ! J'ai fait le calcul et sachez que les costumes à eux seuls valent un bras. Si on ajoute à cela les cours de solfège que je dois payer si je veux pouvoir être apte à créer des thèmes musicaux digne de son nom, alors là j'ai vite fait de devenir manchot.

Après m'être habillée et préparée convenablement, je quitte mon dortoir afin de me rendre chez l'agricultrice. Cette dernière requiert notre aide de toute urgence et je comprends pourquoi … Un Pitrouille. Ce Pokémon est mignon, certes, mais la nuit cela doit quand même faire peur de vivre à côté d'un tel spectre. Je ne l'ai pas mentionné plus tôt mais la personne avec laquelle je vais devoir coopérer m'est inconnu. Il s'agit d'un certain Abel Ezhyr si la missive ne dit pas d'âneries. Comme dit précédemment je ne le connais ni d'Eve ni d'Adam mais nul ne doute de notre capacité à mettre à bien cette mission. Arrivée à quelques mètres du champ, je m'arrête et jurerai voir Seth. Un gars au cheveux verts … Damn. C'est pas lui, si ? Si ça se trouve Abel est malade et du coup on m'a envoyé le Phyllali. J'avance timidement et remarque que non : ouf ce n'est pas monsieur Evans. Ils se ressemblent mais ne sont pas pareil – du moins physiquement.
▬ Salut. Je suis ta partenaire, Faith Quinn.
Je pense qu'il s'en doutait mais un malentendu peut si vite arriver … Il vaut mieux clairement dire les choses. Nous avons pas mal de choses à faire mais je suppose que les règles de la politesse veulent, qu'avant toute action ou enquête, nous allions rendre visite à celle qui a requis notre aide : à savoir l'agricultrice. La maison de cette dernière est située sur une colline, un peu plus loin du champs.
▬ Sa maison est ici. C'est quand même joli comparé aux autres demeures du coin.
Sur cette réflexion, je toque à la porte et attends un petit moment. Personne ne vient nous ouvrir.
▬ Tu crois qu'elle est morte d'une crise d'angoisse ? Ce serait laid quand même.
À force de dire ce qui me passe par la tête, je finis vraiment par dire tout et n'importe quoi. Bien sûr que non elle n'est pas décédée. La pauvre dame est simplement occupée, pour sûr. D'ailleurs je la vois à travers la fenêtre. Elle converse avec un vieux monsieur pour le moins … Original. Les cheveux longs, gras, le nez pointu, habillé en noir et violet. D'ailleurs en parlant de ses vêtements, j'aime beaucoup son chapeau ! De même pour sa canne. Mes parents m'ayant toujours enseigné les bonnes manières, j'arrête d'observer les deux protagonistes et n'essaie même pas d'entendre ce qu'ils disent. De toute façon cela me paraît impossible vu la qualité de la vitre. Dix minutes passent et ENFIN on nous ouvre. J'ai presque envie de lâcher un « C'est pas trop tôt » mais je m'abstiens. Là encore, c'est une question de bonnes manières. La dame nous fait entrer tandis que le monsieur s'en va en nous souriant … Mauvaise idée, le bougre a les dents jaunes et laides comme pas permis. Par principe, je réponds à son geste par un rictus quelque peu gêné.
▬ Bonjour nous sommes les académiciens en charge de l'affaire !
Et sur ce la conversation avec la victime commence.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Mar 24 Fév - 0:39
Une fille, une fille avec des cheveux rose, une fille bien habillée, dortoir Mentali ? Probablement... JACKPOT ! Aboulez le pactole aboulez aboulez donnez lui de la gonz'. Uizibdknlbh, une poutre et un traumatisme crânien plus tard. Abel regardait la demoiselle qui vint directement se présenter devant lui, elle se prénommait Faith Quinn, non pas de jeu de mot s'il vous plaît ! Et était par conséquent la partenaire de mission du vert. Mais c'est bueno tout cela bien bien ben, il eut droit à un cours avec une Mentali aux cheveux roses puis une mission avec une autre Mentali cheveux roses. Coïncidence ? Je ne crois pas ! Le vert s'inclina alors à la manière d'un Dom Juan d'antan avant de se présenter à son tour :
« Enchanté belle damoiselle, mon nom est Abel Ezhyr scientifique du dortoir Noctali et je suis bien content de faire une mission avec une si belle créature que vous. J'avais peur d'en plus faire quelque chose que je ne voulais pas, récolter la compagnie d'une guenon ! Bref allons-y je vous suis gente personne ! » Fit le vert avec un accent bonsoiiiir je suis bourgeoiiiis j'aime le caviaaaaar et les soirées upééééées. Humhum, c'est alors que la rose toqua à la porte de la maison la mieux entretenue du quartier.

Une minute, pas de réponse. La réflexion de la jeune femme dit rire le vert, morte ? Ce serait tellement bien comme ça pas de mission ennuyante et il pouvait rentrer chez lui ! Comme si son starter eut entendu les pensées de son dresseur, ce dernier lui donna une tape sur la joue comme pour lui dire de ne pas penser si négativement dès le départ !
« Au moins si elle est morte on est tranquille hehehe.. Ahem je plaisante voyons, Eustass tu peux aller voir ce qu'il se passe, discrètement si possible ! » Demanda le Noctali à son Terhal qui s'éloigna docilement vers la fenêtre de la demeure de la bonne femme. On put d'ailleurs y apercevoir la personne ayant demander la venue d'élève de la Pokémon Community en grande conversation avec le portrait craché de Severus Séviper. Exactement la même tronche, les cheveux gras, le nez cireux pointu et les habits noires d'encre. C'est lui non ? Obligé ! Maître des potions de l'école des dresseurs ça ne peut pas être une simple coïncidence ! Telles  étaient les raisonnements bidons se tramant dans la tête du vert qui lisait bien trop de livre avant d'aller se coucher. Ça finissait par lui monter la tête tout cela ! Bref, discrètement, piqué par la curiosité, il envoya son double-type écouter aux portes (ou ici aux fenêtres), il lui rapporterait les paroles par la suite hehe. Il aurait pu faire espion s'il n'avait pas autant haï au plus profond de lui le sport.

Au bout de cinq minutes, le Pokémon acier revint en souriant, enfin plutôt son œil souriait... Il paraissait joyeux quoi ! Il s'adressa mentalement à Abel en lui indiquant ce qu'il avait pu entendre :
« -Écoutez, laissez la police faire son travail, dès que j'aurai de plus amples informations croyez bien que vous en serez les premiers informés.
-Dans ce cas je fais quoi ?
-On vous a dit de venir dans cette maison c'est bien cela madame ? Bah vous n'aurez qu'à dormir ailleurs pour la nuit et on avisera ensuite !
-Oh ben non. On m'a dit de venir, pas de venir avec des bagages ! Pourquoi? il fallait que j'en prende ? »

Abel se tapa un magnifique Facepalm en s’apercevant que ce que lui avait rapporté Magnet était la discussion de deux personnes à la maison d'à côté. Il vit d'ailleurs le policier et la dame paumée repartir de la demeure. Il regarda alors son nouveau Pokémon avec un regard noir pendant que ce dernier lui rendait la pareil avec un œil maléfique. Sale bête. Il soupira avant d'entendre un clic sonore, une serrure faisant son boulot d'ouvrir une porte et une bride de conversation entre la femme et Seviper man :
« Je peux vous le prendre si vous voulez, ce ne sera pas gratuit par contre! »
« Pas besoin mon bon monsieur, j'ai fait appel à des éleveurs qui se chargeront de... Oh ! Bonjour bonjour les enfants venez venez entrer ne restez pas dehors ! » Fit la vieille femme aux cheveux gris remontés en chignon parfaitement réalisé s'étant aperçu de la présence des deux élèves. Abel et Emerald arquèrent un sourcil dubitatif avant de remarquer que l'homme leur jetait un regard froid, noire. Comme réponse sieur Ezhyr fit semblant de lui faire un bisous en haussant les sourcils en mode charmeur de pacotille. La bonne dame les firent rentrer tandis que l'homme descendit du perron en maugréant parlant dans une barbe imaginaire.

Le vert lança un regard interrogatif à Faith avant de rentrer dans la maison parfaitement rangée et vraiment très clean. Si propre qu'on aurait dit un showrom Ikéa sans le supplément gamins qui braillent et qui ont le don certain d'agacer rapidement Abel. La bonne femme les firent s'asseoir en leur proposant une boisson que le vert refusa poliment avant de directement lancé ce pourquoi il avait du venir :
« Bonjour madame euuuh... » Commença-t'il en se disant qu'il ne connaissait pas le nom de la dame.
« Gertrude » Répliqua la femme. Le dernier Ezhyr se mordit la joue pour ne pas exploser de rire fasse à un nom aussi ridiculement vieillot. Il essaya de garder son calme tandis que son Terhal était en train de se taper soit une crise d'épilepsie soit un violent fou rire. Bah quoi, il tremblait et comme il n'avait pas de bouche on ne pouvait pas savoir ce qu'il faisait !
« Madame.. » Grande inspiration, garder son calme il fallait garder son calme. « Gertrude, depuis quand cette Pitrouille ou ce Pitrouille a envahi les lieux ? Vous avez une idée d'où il peut bien provenir ou alors pas du tout ? » Demanda le garçon en sortant un calepin et un stylo en bon scientifique qu'il est il faut savoir prendre des notes en toute circonstance. La femme âgée parut chercher dans ses souvenirs (Alzheimer est proche pour mettre autant de temps à trouver?) avant de répondre au bout de plusieurs minutes :
« Et bien ça fait moins d'une semaine et à cause de ce Pokémon je ne peux plus vendre mes citrouilles en paix. Je ne vois pas du tout d'où il peut provenir, je prends toujours grand soin de mes légumes, jamais un d'eux n'a pourri pour donner naissance à un spectre  JAMAIS !» Ne pas rigoler, ne pas rigoler. Une nouvelle fois le troll de service à savoir magnet eut une crise d'épilepsie semblant se moquer de la femme qui ne comprenait pas les réaction du double-type. Abel l'ignora ouvertement tout en griffonnant les brides d'informations confuses de Gertrude. Peuh ce n'est pas avec ces maigres informations qu'ils allaient pouvoir avancer sur le pourquoi du comment.
« Des idées Faith ? » demanda-t'il avec le plus grand des sérieux, pas le temps de blaguer, sinon perte de temps donc le vert ne pourra pas rentrer chez lui ! Il attendit que la rose prenne la parole avant que la femme ne les invite dans son jardin au Citrouille (Cendrillon en serrait ravie).

Des centaines d'immenses citrouilles s'étalaient sur des centaines de mètres dans un jardin au moins aussi ordonné que la maison. C'est dans ce paysage qu’apparut la fameuse Pitrouille qui gloussait dans un coin. Préférant adopter la stratégie, Abel regarda son starter toujours juché sur son épaule avant de lui faire un clin d'oeil significatif. Ce dernier compris aussitôt et bomba le torse avant de sauter à terre et de marcher à deux pattes vers la Pitrouille.
« Tu vas voir, en matière de drague Emerald est un véritable pro, il l'aura en moins de … Je rêve ou elle a snobé mon partenaire ?! » Fit Abel qui était fier de son type plante charismatique avant qu'il ne se fasse recaler pour la première fois. Bouche bée le scientifique bégaya des mots incompréhensible tandis qu'Emerald, visiblement vexé grimpa su la tête du jeune homme pour ne plus y bouger. Bon bah ça commençait fort on dirait ! Plan B les gars plan B !

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Mar 24 Fév - 22:03
Nous voilà chez la vieille dame. Cette dernière dit s'appeler Gertrude et, allez savoir pourquoi, cela semble faire rire le Terhal. M'ouai. Il a une humour quelque peu douteux mais quoiqu'il en soit poursuivons l'interrogatoire. Mon partenaire de mission pose les questions les plus classiques à la femme qui répond de manière tout aussi banale. Selon elle, rien n'a pu amener ce spectre à venir la tourmenter. Effectivement l'agricultrice met un point traite ses légumes avec respect et fait tout pour que ces derniers ne deviennent pas de vilaines Pitrouille … Au passage on notera que Gertrude a une manière bien à elle de concevoir la genèse de ces Pokémons. Le Noctali se tourne maintenant vers moi et veut savoir si j'ai une idée. Euh … Bah pas vraiment en vérité. Notre interlocutrice n'y connais vraiment rien aux Pokémons. Je n'ai pas non plus l'impression qu'elle nous mente et j'ai du mal à croire que nous tirerons quelque chose d'un interrogatoire prolongé. Autant explorer une autre piste et ne pas perdre de temps avec la fameuse Gertrude.
▬ Du tout ! Mais je suppose que voir les champs nous permettrait d'avancer un peu.
Et cela tombe bien car c'est là-bas que Gertrude compte nous emmener. Notre duo de choc arrive donc sur place et le Noctali me fait part de son plan pour aborder le spectre. D'après ses dires, son Pokémon est un grand tombeur et pourra donc séduire le spectre. M'ouai … J'ai du mal à croire que ce soit aussi facile que ça mais je veux bien faire confiance à Abel. Comme on pouvait s'y attendre, la démarche quelque peu cavalière du Arcko échoue, le Pitrouille ignore complètement le pauvre type plante et cela surprend le scientifique.
▬ En même temps … C'est peut-être un mâle tu sais.
Si je ne dis pas de bêtises, il y a à peu près cinquante pour cent de mâle et de femelle dans la nature. De plus, les Pitrouille ont un dimorphisme sexuel peu prononcé – en gros, il y a peu de différences morphologiques entre représentant mâle et femelle. Ceci-étant il est probable que le fauteur de troubles soit du sexe fort, tout comme Emerald qui, déçu, se met à bouder.
▬ À mon tour d'essayer !
Après tout, c'est moi l'éleveuse ici ! En conversant avec le Pitrouille je peux peut-être comprendre ses motivations  et tenter de le raisonner. J'avance timidement vers le Pokémon et ne constate, au premier abord, aucun comportement belliqueux de la part de la citrouille. Bien, il n'a pas l'air si méchant au fond. Ce sera peut-être plus simple que prévu.
▬ Bonjour. Ça va ?
Le Pokémon glousse, sautille un peu partout et pousse quelque : « Trouille, trouille ! ». En tant que bonne petite coordinatrice, j'essaie de saisir ce que le spectre veut me dire et … Je suis bien forcée de constater que j'ai rien capté ! Si je veux pouvoir entamer un dialogue, il me faut ma traductrice attitrée. Ainsi je sors de ma poche la Pokéball dans laquelle vit mon starter et fais sortir cette dernière de sa demeure.
▬ Dis, tu peux lui demander pourquoi il s'obstine à vouloir rester ici et gêner les affaires de cette dame ? C'est mal ce qu'il fait ! Très mal même !
« Terroriser Gertrude c'est mal m'voyez. » Mes deux dernières phrases me font bizarrement penser à cette fameuse citation. Mon Tarsal shiney engage la conversation avec le Pitrouille mais je n'ai pas l'impression que cela soit très productif. En effet le double type s'amuse à disparaître et à réapparaître autour de nous tout en lâchant de temps en temps des petits : « Pitrouille ! ». Au bout de quelques mots lâchés à la volée le Pokémon disparaît définitivement.
▬ Qu'a-t-il dit au juste ?
Selon Luna, le Pokémon nous met au défi de trouver par nous-même les réponses à nos questions. D'humeur joueuse, il nous aurait même donné un indice. En effet le Pitrouille a dit, je cite, « que si nous voulions comprendre, il nous fallait nous enfoncer tard le soir dans le bois situé à quelques kilomètres d'ici ».
▬ Uh uh. Je veux pas y aller moi. Hey gentil Pitrouille, reviens ici je t'en prie ! Je vais te masser, t'offrir des cadeaux, m'occuper de toi et après tu quitteras bien gentiment les lieux. On fait comme ça ?
Je suis sûre que le Pokémon est encore ici et m'entend mais le bougre ne veut définitivement pas me répondre ni même sortir de sa cachette. Misère.
▬ On va devoir aller dans les bois pour faire plaisir à monsieur. Selon lui il y a quelque chose qui nous aidera à comprendre là-bas. Ah et il veut qu'on y aille en soirée …
En cette saison, la nuit tombe autour de dix neuf heure. Nous pourrons donc nous rendre au bois indiqué par le Pitrouille dans à peu près deux heures et demi. En attendant nous pouvons continuer notre petite enquête. Pour ce faire, je propose que nous rendions visite aux voisins de la dame. Si ça se trouve ils ont des choses à dire. Je pointe du doigt une ferme voisine et dis à Abel :
▬ Partons là-bas camarade.
Sur ces mots nous … Bah partons là-bas. Logique me direz-vous. Après cinq à six minutes de marche, nous arrivons chez un vieux fermier. Nous faisons savoir à l'homme que nous souhaitons l'interroger et celui-ci se montre coopératif. Hubert – puisque c'est ainsi qu'il se prénomme – termine son petit tour et fait rentrer ses moutons dans leur enclos. Ceci-fait le barbu nous invite à entrer dans sa demeure qui, disons-le franchement, est bien moins élégante que celle de la dame.
▬ Merci de nous accueillir. Comme vous le savez sûrement nous sommes ici pour faire fuir le Pokémon qui gène le commerce de votre voisine. Vous n'auriez pas des informations par hasard ? Comment cet individu a pu se retrouver ici et pourquoi ne veut-il pas quitter l'exploitation de madame Gertrude.
▬ Pour sûr  qu'j'le sais ma 'tite dame. Croyez sur parole l'vieux Hubert, c'est un coup du malin Célébi. Les dieux d'la nature font enfin payer cette sorcière. J'vous jure, c'est écrit noir sur blanc dans les saintes écritures : « Tu n'feras pas pousser de citrouilles en hiver ». Même qu'elle, bah elle y arrive à faire pousser les citrouilles en hiver. Et que ça bah c'est pas légal. Du coup, paf. Célébi l'a puni pour avoir utilisé d'la magie noire digne de Giratina en envoyant un Pitrouille. Même que c'est bien fait. Même que son mari y s'rait pas d'accord qu'elle utilise des procédés frauduleux pour booster ses récoltes. Pauvre Roger. Depuis qu'il est mort l'exploitation marche mieux mais que je vous jure que c'est pas légal !
▬ Célébi ? C'est vrai ? Vous l'avez vu ?
▬ Bien sûr qu'non. L'est trop fort le petit Pokémon vert. Il distorsionne le temps et l'espace de sorte à c'que moi, Hubert, j'le vois pas. Mais j'suis sûr que c'est lui qui fait ça !
Entre nous je ne suis pas sûre que le mot « distorsionne » existe mais qu'importe. La théorie du monsieur tient la route ! Non, je ne blague pas ! Je pense sérieusement que c'est un coup de Célébi – oui des fois je suis un peu naïve. Je laisse à mon camarade la possibilité d'interroger Hubert puis nous nous en allons. La nuit tombe, nous devons aller voir du côté des bois brumeux se trouvant plus à l'est.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Jeu 26 Fév - 19:26
Entretient terminé, la rose n'avait rien de plus à ajouter, en même pour ce que la bonne femme révélait comme information ça ne valait vraiment pas le coup de continuer, il valait mieux écourter ce médiocre interrogatoire et passer directement aux choses sérieuses c'est-à-dire voir le fauteur de trouble que nous connaissons tous (bah il est dans l'intitulé de mission quoi!) à savoir un Pitrouille ! C'est alors que pour la première fois de sa vie, Emerald connu un échec en terme de séduction. La honte, le désespoir ultime, l'humiliation finale ! Voilà ce que ressentait le petit Arcko absolument vexé d'avoir été si rapidement rejeté par une Pitrouille qui était en réalité mâle. À bas les travestis ! À son retour dans la chambre de son dresseur le petit Pokémon plante ferait une banderole fabriquée avec les chutes de tissu du dresseur vert. non non ce n'est pas spécialement contre toi Loan! Abel tapota amicalement la tête de son starter en souriant pendant que Faith indiquait que le spectre pouvait être un mâle aussi. Ce qui ne fit pas sourire le petit Arcko pour autant :
« Va mon grand, ça se passera mieux la prochaine fois ! » Fit le scientifique pour rassurer son compagnon, compatissant avec le terriiiiible malheur d'essuyer un échec si désastreux (vous la sentez l'ironie?).
« Ouais et ben ton mieux, il ferait bien d’être vachement mieux que ça, ou c’est toi qui va te sentir vachement plus mal.» Répliqua le Terhal mentalement à Emerald qui se jeta alors dessus pour se défouler. 10 contre un pour le Arcko qui suit ? Ahem, pendant que les deux Pokémon se battaient, la coordinatrice se mit en route vers le Pitrouille afin de mener à son tour les interrogations qu'Abel suivit de loin, tentant de séparer ses deux camardes se donnant des coups comme ils le pouvaient.

Une fois les deux petits monstres séparés, le Noctali put voir comment se débrouillait la rose. Eh bien pas tellement mieux que lui à vrai dire. La créature citrouille popait un peu partout s'amusant avec les nerfs de la jeune demoiselle qui restait toutefois impassible. Heureusement que ce n'était pas Abel qui était là-bas, sa non-patience l'aurait bien vite fait craquer. Par la suite, la Mentali envoya sa Tarsal afin de récolter des informations d'une autre manière pouvant peut-être marcher. Nouveau troll de la part du Pitrouille disparut en lâchant une ultime citation au Tarsal. Ils devaient aller dans un bois, la nuit, à quelques kilomètres de cette maison. Mais pourquoi faire au juste ? Peu convaincu, le jeune homme arqua un sourcil pensant au fait qu'à tous les coups le spectre les menait vers une fausse piste uniquement pour se débarrasser d'eux. Cependant, la rose semblait convaincu qu'il fallait à tout prix y aller. Perdu pour perdu de toute façon autant voir ce qu'il y avait la-haut. Soupirant, le vert répondit à la jeune femme :
« Sérieux vous voulez vraiment y aller ? Mais il ne va rien y avoir du tout là-bas ! Ce monstre se paye notre tête et puis... » Il vit un regard insistant de la part de la demoiselle, détournant le regard il se tut. Après tout qu'avaient-t'ils à perdre en y allant à part une bonne heure de marche en y allant vite hein ? Deux kilomètres ce n'est pas grand chose ! Enfin approximativement kilomètres hein, le futur mécanicien n'avait pas fait le calcul !

En attendant le crépuscule, Faith indiqua une maison d'agriculteur s'écriant avec une phrase digne de l'ex-Urss qu'il fallait y aller. Hum, parler aux pecnots du coin pouvait peut-être les aider à résoudre un mystère : comment se fait-ce que cette bonne dame puisse faire pousser des citrouilles toute l'année. Avait-elle un secret un peu honteux à cacher ? Une technique nécessitant le sacrifice de Dédenne à la gloire du dieu Banshitrouye ? Ce serait si énorme comme nouvelle, mais si peu crédible par la même occasion. Quoique sûrement plus crédible que les déclarations de ce bon vieux Hubert, le paysang du coin avec l'acceng à couper au couteau. Il n'avait pas que la façon de parler du bon vieux bouseux oh non non ma bonne dame, il avait aussi l'allure et la tenu et ciel quelle tenue ! Une chemise à carreau rentrée dans une sorte de jean troué boueux avec des bretelles maintenant le tout couleur Miasmiax avec des bottes assorties. Surmonté des accessoires tendances moyenâgeuses c'est-à-dire une fourche commençant à être rouillée et un brin d'herbe dans la bouche. Magnifique. Afin de ne pas crier au blasphème du Dieu de la mode, Abel se mordit l’intérieur de la joue son starter avec un œil au beurre noir, résultat de sa dernière *tousse * éprouvante *tousse * bataille en fit de même pendant que Magnet continuait de se foutre allégrement de la tête et des prénoms des gens. Qui lui a donné un sens de l'humour pareille ? Qui est le coupable ? Ah oui c'est moi... Bref, le fermier accusa un coup du sort de Celebi le Pokémon légendaire plante fée. Mais qui croirait une histoire aussi abracadabrante ? Faith le croit ? Non ? Une blague ça ne pouvait être qu'une mauvaise blague hahahaha. Très drôle.. Non ? Vraiment ! Le dernier Ezhyr la dévisagea avec des grands yeux pendant qu'Emerald se tapa un facepalm et que son  double-type continuait de rigoler sans aucune vergogne.

« Faith vous n'allez tout de même pas croire ce demeuré ? Il raconte n'importe coin à force de fumer du fumier. » Qui applaudit ce jeu de mot misérable ? *vent * « Il doit y avoir une autre explication ! » Chuchota-t'il avant de poser une question au fermier qui tirait une drôle de tête.
« 'Faîtes quoi la les jeunes ? Hubert aime pas qu'on parle comme ça, c'est mouche ! »
« Je voulez vous demander monsieur Hubert... » Nouvelle crise de rire, nouveau facepalm ainsi va la vie. « Depuis quand le mari de madame Gertrude est mort ? Est-ce que ça un rapport avec le Pitrouille ? Et puis à part en pactisant avec Giratina comment peut-on faire pousser des légumes toute l'année ? » L'agriculteur se frotta la barbe, réfléchissant intensément à ces questions pouvant mettre hors-service son cerveau bien trop mis au repos. Enfin selon Abel le jugeant totalement inculte.
« Foi d'Hubert j'dirais qu'il est mort y'a un bout d'temps le Jeannot ! P't'être trois ou quatre z'ans ! C'tait un brae type vous savez ! On récoltait les choux ensemble en se jetant des mottes de tarres ! C'était ben drôle dis donc ! J'pensions pas qu'yest un rapport avec le trépas du coupaing ! Sur que c'est la faute de Giratina ! Y'a pas d'autre moyen, c'étions pas possible ! Juré craché ! » Finit-il en crachant dans l'herbe sous le regard écœuré du scientifique qui déglutit alors. Aucun rapport avec la mort du mari donc? Fausse piste du coup, c'est rageant! Il regarda alors sa montre, il restait un peu plus de trente minutes avant que la nuit ne tombe et il ne voulait pas rester plus longtemps avec l'agriculteur. Les camarades de mission prirent alors congé de l'homme qui rentra chez lui en sifflant des notes fausses d'une chansons du style : et quand il pète il troue son splipeuuuuh. Désespéré, le Noctali s'adressa à Faith :
« Plus jamais on ne retourne chez quelqu'un comme lui, plus jamais ! » Puis ils se dirigèrent vers le bois que leur avait indiqué le troll.

Au bout d'une demi-heure, ils arrivèrent au bois. Et surpriseeeeee, il n'y avait rien. Rien du tout, pas la moindre âme qui vole, pas le moindre indice ou signe en rapport avec les citrouilles, la dame et le Pitrouille. Le désert, il y avait juste quelques arbres mais rien de bien anormal, on est à l'orée d'une forêt après tout ! Abel se retroussa les manches et, toujours avec une motivation à faire pâlir Ash le farmeur chinois, se mit à fouiller dans les fourrés à la recherche d'un quelconque objet ne serait-ce que pour dire nous ne sommes pas venus ici pour rien ! Même une simple capsule de bouteille suffirait à son bonheur ! Emerald l'aida dans cette tâche quant à magnet ? Il préférait tourner autour de la Tarsal en lâchant de sinistres ricanements. Au bout d'une dizaine de minutes, à éclairer le sol avec la faible lueur de son Ipok, le vert stoppa les recherches en râlant.
« Faith vous avez trouvé quelque chose ? Non ? Je tuerais ce Pitrouille, j'en ferais de la soupe ! On se barre d'ici ! » S'exclama-t'il avant de sentir un frisson lui parcourir le dos. Il se retourna afin de voir d'où pouvait provenir ce sentiment désagréable. Il vit alors une ombre à capuche dont les yeux haineux semblaient briller dans la nuit. Cliché du type louche bonsoir. Abel suça son doigt et l'éleva au-dessus de sa tête. Il  le redescendit presque aussitôt. Ça le brûlait comme dans un four.
«Il y a de l'amour dans l'air", conclut-il . "Ça chauffe
 » On est ironique ou on ne l'est pas mes chers amis ! C'est alors que Capuche-man se retourna pour fuir, grillééééé ! « Emerald, poursuit le vite ! Il ne faut pas qu'il nous échappe ! Faith dépêchons nous ! » S'écria le Noctali en se mettant à courir derrière l'étrange. Cependant le truc courait bien trop vite, même pour le garçon venant d'une famille de grands pokéathlètes. Il ralentit alors le pas, maudissant la chose les ayant épié avant que son starter ne lui tire le pantalon, voulant lui donner quelque chose. Intrigué, le jeune le lui prit, observant avec la lumière de son téléphone ce qu'il s'agissait. Il fut déçu de voir un bouton de veste frappé d'un écusson de Desséliandre aux grands yeux. Il haussa les épaules en soufflant avant de s'adresser à sa compagne du jour.
« Vous pensez qu'on devrait faire quoi ? Revoir le Pitrouille ? Continuer de chercher ici ou encore revoir la dame ? Personnellement j'ai juste envie de manger une purée de spectre ce soir ! » Plaisanta-t'il amèrement en attendant la réponse de la demoiselle.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Dim 22 Mar - 0:51
Ce demeuré ? Non non, Hubert me semble être un bon monsieur tout ce qu'il y a de plus intelligent ! S'il dit que Célébi est derrière tout ça, c'est que c'est certainement le cas ! Et puis c'est fort probable hein ! … Enfin … Non ça l'est pas ! Mais je rêverai de pouvoir croiser le petit lutin vert. Ceci-étant j'aime croire aux histoires que conte le fermier, quand bien même ces dernières sont peu plausibles. L'entretien se poursuit mais aucune informations véritablement intéressantes nous aient données. Le mari de notre cliente est mort il y a quatre ou cinq ans et … C'est à peu près les seules choses sérieuses que nous savons. Tout le reste est : ou bien invérifiable ou bien un tantinet trop fantastique pour être jugé comme étant être une information digne de ce nom. Les mots échangés n'ont que peu d'intérêt et finalement nous mettons un terme à l'entretien. Abel se sent, comme qui dirait, désabusé et j'essaie donc de lui faire voir le bon côté des choses :
▬ Bah il était sympa le monsieur. Sa vision des choses est assez poétique. Giratina, Célébi … Franchement ce serait cool si ça pouvait être vrai.
Oui mais mon petit doigt me dit que ça ne l'est pas. Notre duo de choc part en direction du bois. Il nous faut vérifier l'information donnée par notre ami le Pitrouille. À nous les longs moments de recherche à travers ce bois brumeux ! Les arbres sont glauques et j'ai un peu peur dans un premier temps mais assez vite je me fais à l'ambiance singulière du lieu. Il faut chercher, et vite. Plus vite nous aurons mis la main sur ce que le Pitrouille souhaitait que nous trouvions, plus vite nous pourrons rentrer chez nous et dormir. Venom a beau faire de son mieux, rien y fait. Nous ne trouvons définitivement rien. Il semblerait qu'Abel et ses Pokémons ne soient pas plus chanceux. Nous noterons au passage la superbe utilité du Terhal qui, à défaut de fouiller, scrute Luna de la manière la plus malsaine qui soit.

Le temps passe, les fouilles ne donnent rien et Abel finit par faire les comptes.
▬ Nope, je n'ai pas trouvé un seul objet ici, désolée.
Je m'excuse car Abel avait plus ou moins prévu le coup. En effet le Pitrouille s'est moqué de nous. À croire que ça l'amuse de nous faire tourner en bourrique. Quoiqu'il en soit je suppose que nous devons rentrer dormir maintenant. Il se fait tard, demain nous aurons bien des choses à faire et je n'ai plus envie que cela de rester dans ce bois austère. Le Noctali maudit à de nombreuses reprises le type plante et spectre quand soudain il voit quelque chose : un homme nous épie. Son Pokémon – ainsi que mon Nidoran – pourchasse le mystérieux inconnu. Ledit monsieur – car je présume qu'il s'agit d'un homme même si au fond, il pourrait tout aussi bien s'agir d'une dame – parvient à semer nos Pokémons. Étrange. Tout cela est étrange. Mon comparse est quelque peu amère et je le comprends. Cela-dit s'énerver sur le Pitrouille ne nous aidera pas.
▬ On rentre. Je suis fatiguée, j'ai envie de dormir. On s'occupera du Pitrouille demain.
Le bougre risque de se moquer de nous en nous voyant couverts de boue. Ainsi je préfère ne pas lui donner la chance de pouvoir joyeusement se payer notre tête. Rentrons, allons nous doucher, manger un truc et partons nous coucher dans nos chambres respectives. Demain nous irons voir le spectre farceur.

***

Le lendemain matin, ni Abel ni moi n'avons oublié la petite du Pitrouille. Pour ma part je prends la chose avec philosophie mais je ne crois pas qu'il en soit de même du vert. Après avoir déjeûner, le scientifique et moi allons du côté du potage et attendons voir si le Pitrouille se manifeste ou non. Cinq à six minutes passent et vraisemblablement la réponse à la question posée précédement est : non.
▬ PITROUILLE ? Es-tu là ? Nous n'avons rien trouvé hier ! T'es-tu joué de nous ? Si oui c'est mal ! Très mal !
Le Pokémon finit par apparaître à nos yeux de simples mortels et éclate de rire. Je demande à Luna de me faire la traduction et cela se résume à … Des blagues. Des vannes en veux-tu en voilà, des moqueries par dizaines et autres bons mots.
▬ Ouai 'fin … C'est pas drôle. Tu sais si tu veux manger des citrouilles gratuitement ou bien faire je ne sais quoi on peut peut-être t'aider. Tu n'as pas besoin de gêner cette pauvre dame hein. Ce que tu fais n'a aucun sens.
Le Pokémon se soucie pas ou peu de ce que je dis et poursuis dans ses blagues. Discuter avec pareil  spectre ne mène malheureusement pas à grand-chose. À croire que même lui ne sait pas ce qu'il désire.
▬ Ah lala… Abel, si tu veux essayer de lui faire entendre raison, vas-y. Je pense pas que mes mots parviennent à ses oreilles … Enfin à ses orifices lui permettant d'entendre.
Avant même qu'Abel prenne la parole, le Pitrouille se met à lâcher des « Trouille, Pi, Pitrouille » par dizaine. Son comportement a changé. Le Pokémon n'est plus aussi hilare que précédemment et semble plus en colère. Pour une obscure raison il nous demande de quitter les lieux sans plus tarder.
▬ Euh … Tu lui as rien fait là, on est d'accord ?
Je ne crois pas avoir entendu Abel dire ou faire quoi que ce soit qui puisse avoir mis le Pokémon dans un pareil état. Dans tous les cas, il vaut mieux éviter le conflit avec le Pitrouille. Notre but est de le résonner et de faire en sorte qu'il ne pose plus de problème : pas de rentrer en conflit direct avec lui. Abel et moi quittons le potage, conformément à la volonté du Pokémon légume.
▬ Pff. Je ne sais pas quoi faire. Il vaudrait peut-être mieux qu'on se sépare. Tu vas dans ton coin, je vais dans le mien. On interroge les gens, on cherche des indices un peu partout et on se revoit ici dans … trois heures. C'est à dire à onze heure !
Je règle mon ipok de sorte à ce qu'il sonne vingt minutes avant onze heure et pars dans mon coin. Où vais-je ? Aucune idée ! Sûrement interroger un autre fermier.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Dim 29 Mar - 0:15
Rentrer chez nous ? Pourquoi pas, après tout il faisait nuit noire et le vert en avait déjà marre de faire fausse piste sur fausse piste (même s'ils n'ont pas fait grand chose au finale) et priait intérieurement pour que Faith propose qu'ils rentrent tout deux à la Pokémon Community. De plus, ils avaient beau être en mission, ce n'est pas pour autant que les pions d'Olsen toléreraient  ne serait-ce qu'un millième de seconde de retard. Bonjour l'entrevu colle en tête à tête avec Jackie. Non pas que cette femme ne soit pas sexy mais disons plutôt qu'elle est... Abel ne préférait même pas y penser et frissonna face à cette ébauche de perspective de colle. La rose prit une décision qui ravit le vert, le fait de pouvoir rentrer à l'académie. HALLELUJAH ! Ses yeux émeraudes passaient de blasé à pétillant presque instantanément, l'adolescent la remercia chaleureusement avant de s'incliner et de la raccompagner jusqu'à l'académie. La politesse. Si en plus de l'accompagné il pouvait avec de la chance entrer dans le dortoir Mentali et voir ces sublimes créatures en petite tenue. Dommage que ses fantasmes ne se soient pas réalisés, en effet, il dut laisser Faith sur le perron, des vigiles ou plutôt armoire à glace, surveillaient l'entrer du dortoir. Dommage ce sera pour une prochaine fois. Déçu, il repartit la queue entre les jambes comme on dit... Qu'ai-je dit MAIS POURQUOI J'AI DIT CELA ? Excellente question à laquelle la narratrice schizophrène que je suis ne répondrait pas.

Le vert s'écroula sur son lit, son Arcko grimpant sur l'étagère avec un petit nid douillet fabriqué par le mécanicien spécialement pour son starter. Le Terhal pouvait aller se faire mettre et l'oeuf de Korillon n'était pas encore éclos donc bon yolo. Il repensa vite fait à ce Pitrouille qui devait jouer avec leurs nerfs à Faith ainsi qu'à lui.
« Saleté. » Conclut-il en rejoignant les doux bras de Morphée au pays des songes. Le lendemain matin, le réveil ne fut pas des plus difficiles, tout en baillant à pleine bouche, le vert se dirigea vers la cantine afin de rapidement déjeuner revenir se brosser les dents faire ses affaires et c'est parti pour la mission jour 2. En espérant que cette fois-ci le Pitrouille se montre un peu plus coopératif. Un rapide sourire à Mama Odie et hop double-ration de chocolat chaud et de viennoiserie, magnifique déjeuner à la Kalosienne. Il ne mit pas longtemps pour tout engloutir avant de repartir se faire une beauté dans sa chambre. Une fois prêt, le jeune homme se dirigea, son Arcko sur l'épaule et son Terhal volant, vers la demeure  de la folle au citrouille.

Il y rencontra alors Faith qu'il suivit afin de pénétrer une nouvelle fois dans le champ de citrouille afin de retourner vers le lieu qu'avait choisi le double-type pour vivre. Ce fut la coordinatrice qui s'adressa en première au troll qui ricana malicieusement semblant se foutre de la tronche des deux étudiants ce qui eut pour conséquence de vexer le vert qui croisa les bras tapant du pied furieusement. Il allait l'étriper en faire une soupe et la servir à Ginji le goinfre de l'académie. De plus, les pourparlers ne semblaient pas bien fonctionner puisque, selon les traductions du Tarsal de la rose, le sauvage ne faisait que faire des mauvaises blagues d'un goût plus que douteux. Épuisée, la Mentali demanda l'aide d'Abel qui jeta un regard noir à la bestiole tout en s'avançant vers lui.
« Mon pote tu commences à m'enn...» Il ne put terminer sa phrase que le Pitrouille stoppa ses petits cris fortement désagréables et dévisagea le scientifique qui fronça les sourcils l'air de dire qu'est-ce qu'elle a maggle ?  Le troll s'adressa alors avec un sérieux à faire froid dans le dos leur donnant l'ordre de partir immédiatement ce qui énerva encore plus Abel.
« Et puis quoi encore ? Je n'ai rien fait pour mériter ça ? Déjà que tu nous troll en nous envoyant dans de fausses pistes et voilà que tu nous demandes de dégager ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! HEY REVIENS ICI JE N'EN AI PAS FINI AVEC TOI ! » Finit par Hurler Abel tandis que le Pitrouille disparaissait lentement. Sale bestiole. Emerald posa sa petite patte sur la joue de son ami pour le calmer. Ce dernier possédait la marque emblématique de la fureur sur le visage et respirait avec saccade. Ne pas s’énerver pour si peu ? Trop tard. Le jeune homme n'était pas réputé pour sa patience. Hélas. Faith lui indiqua alors un nouveau plan d'attaque, la séparation. Quelle tristesse un couple si vite brisée. Comment cela aucun rapport ? Abel soupira avant de lui répondre :
« J'avouerais que vous êtes le seul bon point de cette mission mais soit. Dans trois heures ? Ce n'est pas un peu long pour juste un Pitrouille siégeant parmi les siens ? Non ? Comme vous le voulez. Je vais enquêter dans la maison de madame Gertrude ainsi que dans sa plantation » J'ai de petits problèmes dans ma plantation pourquoi ça pousseuh paaaas Il régla alors lui aussi son Ipok et lança un bref regard vers la rose qui s'en allait de la demeure maudite. Il soupira avant de toquer à la porte de la vieille femme.

Aucune réponse.

« ça veut dire que je peux rentrer hein Emerald ? » Fit-il dans un sourire à son starter qui lui répondit du regard qui semblait en dire long sur ses pensées : idiot. « Bah si elle revient je lui dirais que j'ai vu de la lumière et je suis rentré hahaha ! » S'exclama-t'il pendant que son Arcko fit un facepalm et Eustass ne fasse une nouvelle crise d'épilepsie de rire. Imbécile. Abel posa alors son sac sur le sol et se mit à chercher de quoi crocheter la porte afin de rentrer dans la maison sans avoir besoin de briser une vitre. Il réussit à trouver sans bonheur et se mit alors à triturer la serrure, la langue sur le coin de la bouche et le regard concentré sur son objectif à savoir le trou de serrure. Au bout de cinq bonnes minutes dans lesquelles le Terhal n'arrêtait pas de tourner autour du mécano afin de le déconcentrer et que Emerald essayait de chasser pour qu'il arrête de l'embêter. Un cliquetis sonore retentit ainsi qu'un soupir de soulagement. Il se releva en rangeant ses affaires de cambrioleur (merci la spécialité huhu) et pénétra dans la maison de la femme. Rien n'avait changé dans la maison depuis hier. Les meubles étaient parfaitement propres, il n'y avait pas un seul gramme de poussière dans cette demeure. Et pourtant elle sentait le renfermé. Un peu d'aération ne pouvait pas faire de mal. Par où commencer les recherches ? Huuum, le vert mit sa main sous son coude afin de trouver une solution. Il eut une idée :
« Eusstass, tu inspecteras le premier étage avec Emerald en duo, je fais le rez-de-chaussé en attendant ! » Fit-il. Pour toute réponse le petit lézard hocha la tête avant de bondir au sol et faire signe au Terhal de le suivre. Ce dernier ne bougea pas dans un premier temps, ce fut quand il se prit une attaque poursuite de la part du starter qu'il se décida enfin de réagir et de suivre le leader de duo. Abel inspecta le salon qui était des plus banal. Un canapé, une télévision à tube cathodique décorée par de la dentelle vieillotte, une table basse en point agrémenté d'un pot de fleur. Rien de vraiment intéressant qui mérite d'être relevé.

Le jeune homme changea alors de pièce, allant dans la cuisine, rien de bien alarmant de ce côté là non plus, une table des chaises, un plan de travail une gazinière, des placards et un frigo. Que des meubles en inox qu'un blanc sale témoin de la grande longévité de ces appareils.Il ouvrit les placards sans vergogne et ne vit que des boîtes de conserve ou des paquets de gâteaux la mère Michelle. Rien à signaler là non plus on dirait. Il ouvrit ensuite le frigo et rien de spécial non plus ne traînait par là. Le Noctali quitta alors la cuisine et s'en alla vers ce qui semblait être la porte menant au sous-sol. Il la traversa (après l'avoir ouverte hein) et se retrouva face à un escalier plongé dans le noir. Le scientifique alluma la lumière et pénétra sans peur dans ce lieu de ténèbres. Une fois au sous-sol, il peut voir un univers tout autre. Le lieu était froid et des dizaines d'énormes citrouilles étaient disposées dans des cagettes assez grands pour les contenir. Un plan de travail reposait sur un mur dans le fond et des outils étaient rangés au-dessus dans un ordre millimétré. L'étudiant avait découvert le lieu de travail de Gertrude on dirait. Des étagères portaient des livres de botaniques et un réfrigérateur ronronnait à côté de ces dernières. Curieux et n'ayant rien de mieux à faire, Abel se mit à ouvrir le frigo qui l'intriguait. Il vit plusieurs sortes d'engrais, et quelques fioles qui contenaient un liquide de couleur orangeâtre bizarre. Il s'en saisit d'un et le rangea dans son sac. Bien quoi ? Ça pouvait toujours servir ? C'était peut-être ce dont se servait la dame pour faire pousser ses citrouilles en toute circonstances. Une sorte de super engrais de la mort.

Il continua de fouiller la pièce partout sans rien trouver avant de remonter chercher ses Pokémons qui étaient eux aussi partis en repérage. Une fois au rez-de-chaussé, il vit sa petite équipe se diriger vers lui en se précipitant. Emerald faisait de grands gestes pendant que son coéquipier traduisit le tout :
« Ce que veut dire l'autre débile c'est que la vieille ne va pas tarder à revenir, elle est dans l'allée en train de discuter avec une autre vieille ! Grouillons nous de partir et fissa ! » Finit-il en prenant les devants tandis que le petit Arcko grimpa sur l'épaule de son dresseur. Ce dernier se dépêcha de sortir par la fenêtre en prenant le soin de bien refermer la porte d'entrer qu'il avait délibérément ouverte. Il fuit ensuite par la fenêtre de la cuisine et sauta pile en plein milieu de jardin se redirigeant vers la plantation de citrouille. Il demanda ensuite à ses deux amis s'ils avaient trouvé quelque chose d'intéressant au premier. Les deux Pokémons hochèrent négativement la tête en choeur. Bon bah ce ne fut pas vraiment concluant comme fouille. Il prit alors le soin d'envoyer un message à Faith (pour une mission toujours prendre le numéro d'Ipok de la personne surtout si c'est une fille) :

Abel Ezhyr - 23/02/2015 ; 10H06
Rien de bien intéressant de mon côté, j'ai trouvé un engrais dans le frigo de Gertrude mais rien de plus. Et de votre côté ? J'espère que vous avez bientôt fini parce que bon trois heures c'est long quand même...

Il s'adossa sur un petit muret et pria pour que Faith ait fini de son côté.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Dim 29 Mar - 17:52
Comme le fait remarquer Abel, trois heures c'est long. Néanmoins je ne sais pas du tout par où commencer à chercher donc bon … Et puis dans le pire des cas, si nous avons fini plus tôt, nous pourrons toujours nous contacter de sorte à ce que l'on se revoit avant l'heure prévue. J'ai bien envie de revoir Hubert et d'écouter ses histoires de malédiction, de Célébi et compagnie. Toutefois mon petit doigt me dit que cela ne m'avancera à rien. Je m'abstiens donc et pars me promener. Qui sait, Arceus sera peut-être avec moi et me montrera la voie par je ne sais quelle procédé ! Une bonne demi heure passe sans que je ne trouve aucun indice. En même temps … Vu ma manière de chercher, c'est logique me direz-vous. Procéder de la manière la plus aléatoire qui soit n'est peut-être pas une bonne idée en effet … Mais bon. Pour le coup je ne vois pas vraiment ce que je pourrais faire d'autres.
▬ On est où là en fait ?
Luna hausse les épaules tandis que Venom soupire. Ah bah je crois bien qu'on s'est perdu. Mon sens de l'orientation légendaire a encore fait des miracles. Tournant machinalement la tête de droite à gauche, j'essaie de me repérer, sans grand succès. Pour cause les paysages se ressemblent tous. Des arbres, des arbres et encore des arbres. Je ne vois rien d'autre pour le moment.
▬ Je ne dois pas être loin du bois dans lequel nous sommes allés Abel et moi l'autre soir.
Mes Pokémons valident ma supposition d'un hochement de tête. Bon au moins je sais où je suis. Si je ne retrouve pas mon chemin par moi même, je pourrais donc appeler quelqu'un via ipok – chose que je ferai qu'en cas d'extrême nécessité. En parlant d'ipok, je sors mon appareil électronique et regarde l'heure qu'il est. J'ai déjà perdu une heure avec mes bêtises … Comme quoi.

Par chance j'aperçois un homme au loin. Je m'approche dans le but de lui demander mon chemin et note qu'il s'agit du monsieur qui parlait avec notre cliente la première fois que nous l'avons rencontrée. Je suis sauvée !
▬ Bonjour. Je suis per …
Hey attendez. Je devrais peut-etre l'interroger non ? Qui sait. Il est peut-être un ami de la famille ou je ne sais trop quoi encore. Si ça se trouve, il sait ce qui débloque avec ce Pitrouille. Ou à défaut de « savoir » ce qui pose problème, peut-être a-t-il une petite intuition ? Dans tous les cas ce n'est pas comme si j'avais une meilleure piste à suivre. J'entreprends donc d'interroger le monsieur tout de noir vêtu.
▬ Je suis Faith Quinn !  Je vous ai vu chez Madame Gertrude non ? Vous savez qu'elle a des problèmes actuellement. On cherche à l'aider, vous n'auriez pas des choses à nous raconter par hasard ?
▬ Pas vraiment non, je suis désolé ma chère. Et oui j'étais bien là. Vous m'excuserez mais j'ai des choses à faire.
Oh. Dommage. Il n'a pas l'air très sujet à converser avec moi. Avant de lui demander le chemin à suivre pour rentrer, j'insiste un petit peu :
▬ Oh ? Vous avez quoi à faire si ce n'est pas indiscret ?
▬ Cueillir des plantes. Il y en a quelques unes ici qui m'intéressent, voilà tout.
Mh. M'ouai. Il a pas vraiment la tête, ni l'habit d'un botaniste mais soit ! En effet ces habits noirs, ce chapeau et cette espèce de canne donnent plus de lui l'image d'un aristo lugubre qu'un homme de terrain, prêt à examiner les sols et la végétation. M'enfin. Chacun ses goûts ! Le bougre s'habille comme il veut.
▬ Je vois. Bonne chance à vous du coup. Et euh … Avant de vous laisser, je voulais savoir : Vous savez par où on sort de ce … Cette zone ? Non parce que je suis un peu perdue.
Le vieil homme pointe une direction avec sa majestueuse canne. Je présume que c'est par là que je dois aller si je veux pouvoir retrouver mon chemin. Je suis la direction indiquée par l'inconnu – j'aurais peut-être dû lui demander son nom … – et ne tarde pas à reconnaître les environs. Sauvée ! Je suis sauvée ! Je sors mon ipok de ma poche afin de voir l'heure et remarque avoir reçu un message il y a à peu près vingt minutes. C'est Abel. Il souhaite savoir comment cela se passe de mon côté.

Faith Quinn  - 23/02/15 ; 10h28.
Pas grand-chose de mon côté non plus. Désolée. J'arrive au plus vite. Je suis là dans dix minutes au max. J'ai fait la rencontre d'un homme. Il est herboriste à priori mais n'a pas pu m'aider. Dommage. 

Mes Pokémons et moi marchons en direction du point de rendez-vous. Abel est là et nous attend. Le Noctali me montre une des fioles qu'il a trouvé – et honteusement volé – chez Gertrude. C'est un engrais un peu bizarre j'en conviens mais bon. Il n'y a pas de quoi en faire tout un plat je présume. Chacun utilise ce qu'il veut. Après à bien y regarder, cet engrais me rappelle quelque chose. Je crois avoir déjà vu pareille couleur et texture auparavant.
▬ Dis, on va revoir Hubert pour lui poser des questions sur cette mixture ? Je suis certaine que dans sa sagesse infinie, cet homme pourra nous éclairer dans sa lanterne.
… J'ai vraiment envie de reparler de légendes et de conte avec cet attachant paysan !

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Mar 31 Mar - 23:58
Abel s'allongea sur le muret en regardant ses deux compagnons s'affronter du regard, un éclair apparut entre les deux comparses, une rivalité naissante ? Emerald gagne easy. Le vert attendait en regardant le ciel dégagé, soupirant toutes les cinq secondes. Mais qu'est-ce qu'il fichait dans cette galère ? Ah oui il ne l'avait pas choisi, merci qui ? Merci Ace ! Il le tuerait un jour, oh oui, il se délecterai de ses boyaux et donnerait son cerveau aux Corboss sans aucune pitié. Les pauvres n'auront rien à manger, mais beaucoup à respirer (que du vent dans son crâne m'voyez). Un nouveau soupir. Le Noctali laissa ses yeux se balader dans le champ, il n'y avait que des citrouilles muées dans une profonde inertie, pas de Pitrouille à l'horizon. Impatient, le mécanicien se redressa et inspecta la villa de Gertrude, cette dernière était adossée à la fenêtre à la manière d'une vieille commère dans les séries B Kalosienne. Il lui adressa un bref signe de main pour la saluer. Cette dernière se contenta de sourire avant de refermer ses rideaux et repartir à l'intérieur de sa maison. Blasé, le jeune homme se rallongea sur son pauvre muret attendant le message de Faith qui répondit au sms après douze longues, très longues, vraiment très très longues minutes qui parurent durer une éternité. La Mentali lui annonça alors qu'elle n'avait rien trouvé d'intéressant de son côté non plus. Ils faisaient tous les deux fausse piste sur fausse.
« Je te maudis Ace... » Fit Abel pour lui-même tout en remettant son Ipok dans sa poche, attendant la venue de sa camarade de mission.

Comme prévu, au bout de dix minutes, la demoiselle arriva. Abel sauta de son muret, récupéra son starter qui n'avait pas cessé sa bataille de regard avec le Terhal et adressa la parole à Faith.
« Bon, je vous avouerais que ce ne fut pas bien concluant. Tout ce que j'ai pu récupérer dans la maison de Gertrude ce fut cette drôle de fiole contenant un engrais d'une couleur bizarre. J'ai aussi un vieux pin's mais bon, il ne me sert pas à grand chose !»Fit-il en tendant la fiole et le bouton de veste avec le desséliandre à la coordinatrice qui se mit à l'inspecter sans rien dire. Elle eut ensuite la bonne idée (ou pas) de demander ce que contenait réellement la fiole. Engrais miraculeux ? Poussé de citrouille magique ? Élixir de jouvence... Non la dernière est improbable vu la tête de l'agricultrice #jesuisungrosconnard. Rien qu'entendant le nom du fermier, le vert fit une merveilleuse grimaça dévoilant l'envie de revoir le bouseux du coin.
« On est vraiment obligé d'y aller ? Vraiment vraiment ? » Demanda-t'il au cas où. Il abandonna en voyant le regard de la Mentali. Il soupira avant de se diriger vers la demeure du fermier.

Cinq minutes plus tard, devant la demeure d'Hubert. Nouveau soupir d'Abel le blasé qui n'avait pas vraiment l'intention de discutailler avec la plèbe. Mais soit, il n'avait pas tellement le choix après tout. C'était pour le bien de cette foutue mission ! Mission qui commençait sérieusement à le gonfler d'ailleurs. Il toqua alors à la porte et le beauf l'ouvrit alors au bout de trente secondes d'attente. Il leur sourit avant de les faire rentrer dans sa demeure au goût plus que douteux. Des meubles en bois vieillots, une croûte à l'huile sur laquelle trônait des paysans cultivant le sol et des Pokémons empaillés d'un ultime mauvais goût. Le scientifique ne put s'empêcher de grimacer à la vue de cette horrible décoration intérieure. Il fut interrompu de ses pensés par l'homme.
« Bah alors les jeunes, on r'vient voir l'vieux Hubert ? » Fit-il gaiement en leur proposant un thé dans lequel infusait des queues de cerise qu'Abel refusa poliment réprimant une grimace de dégoût.
« Et bien en faite mon bon monsieur... »Commença le vert avant de se faire couper par le fermier.
« Va mon garçon tu pouviez m'app'ler Hubert ! »
« Et bien... » Petit temps ou il déglutit tout en sortant l'engrais de son sac à dos pour le montrer à l'agriculteur. « Hubert, Nous avons trouvé cette fiole chez Gertrude et nous aimerions savoir de quoi il pouvait s'agir. » Le fermier prit alors l'objet l'examinant sous toute les coutures. À la lumière de l'abat-jour, il tapota dessus, sentit la mixture. Sortit ensuite une loupe pour l'examiner de plus près sous le regard incrédule d'Abel et de son starter tandis qu'Eusstass se mit à se tortiller dans tous les sens se fichant de la tête du paysan. Au bout de cinq minutes d'inutile inspection de la part de l'homme. Ce dernier posa le flacon sur la table en soupirant, posant sa loupe et un chapeau moche qu'il s'était mis pendant sa pseudo-inspection.
« J'pensions que c'truc est maudit ! L'aut'e Gertrude est cinglée ! Faut pas l'approcher. C'est Giratina ! C'est le maaaaaaal ! 'Faut pas toucher à c'truc les gosses ! C'est d'la triche.  Mais si vous vouliez en savoir plus, faut voir le vieux René. Il s'y connaissons pour sur ! » Termina Hubert. Abel récupéra la fiole pendant que Faith posait ses propres questions au fermier qui se fit une joie de lui répondre toujours avec son accent à couper au couteau.

Avant de partir, le mécanicien demanda l'adresse de René afin de partir à sa rencontre. Il habitait à deux ruelles de chez Hubert et avait une vieille maison qui paraissait si fragile qu'elle s'envolerait au moindre coup de vent. Derrière cette bâtisse en ruine se tenait un champ d'arbres à baies s'étalant sur plusieurs hectares. Ça c'est du paysan. Une nouvelle fois, le vert toqua à la porte et on put entendre résonner dans la maison un :
« RENEEEEEEEEE ON SONNE A LA PORTE ! » qui fit presque trembler les murs de la maison. Abel regarda alors Faith dans le blanc des yeux avec un regard apeuré tel un Laporeille devant un Crocorible :
« Je ne sais pas vous mais moi, je ne rentre pas là-dedans ! » C'est à la suite de la réponse de la rose que la porte s'ouvrit avec fracas, dévoilant un homme si vieux qu'on pourrait presque croire qu'il avait été momifié. Il avait un sonotone à l'oreille et beugla un :
« C'EST POURQUOI ? SI C'EST POUR UNE ASSURANCE VIE J'AI DIT NON ! » Il criait fort le bougre, sa surdité ne devait pas aider. Sieur Ezhyr se boucha les oreilles avant en répondre avec une voix qui se voulait la plus calme possible.
« C'est vous René ? » Demanda-t'il.
« QUOI ? »
« C'est vous René ? » Fit-il un peu plus fort.
« QU'EST-CE QUE TU DIS ? » Beugla le vieil homme tandis que le jeunot essayait désespérément de garder son calme.
« J'AI DIT : C'EST VOUS RENE ? » Cria-t'il pour se faire entendre par le vieil homme qui eut alors un mouvement de recul.
« Pas besoin de crier jeune homme, je ne suis pas sourd. » Fit-il sans beugler comme un Grotichon cette fois-ci ? Excédé, le vert s'adressa à Faith :
« Je vous laisse vous occuper de celui-là, sinon je sens que je vais lui en coller une ! »
Un entretien laborieux se fit alors et ils n'eurent pas beaucoup plus de renseignement sur cet engrais bizarre. Tout ce que les deux adolescents ont pu apprendre c'est que cette mixture devait venir probablement d'un herboriste qui s'habillait toujours en noir et qu'il ne fallait en aucun cas l'approcher sinon vous serez maudit pendant des générations et bla bla bla. Rien de bien intéressant. Le duo quitta alors la ruine qui servait de maison au sourd, cherchant alors l'homme en noir.

« Mais dites-moi, ce ne serait pas l'herboriste que vous avez rencontré ?  Mais bon, je ne vois pas comment le trouvez celui-là. À moins que vous ne savez où est-ce qu'il est parti. » Fit Abel dans l'espoir que la rose puisse lui indiquer où se trouvait l'homme. Plus vite on le retrouvait, plus vite la mission sera bouclée et plus vite il pourra bidouiller ses Pokéballs en paix.

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Ven 3 Avr - 21:30
Selon ce bon vieux Hubert le contenu de la fiole est maudit Il serait une création de Giratina le maléfique ! Toujours d'après les dires du monsieur, « c'est de la triche ». À croire qu'il prend vraiment à cœur cette espèce de compétition qu'ont les paysans du coin. Quoiqu'il en soit, notre ami à l'accent bien singulier nous invite à aller voir René, un paysan plus érudit et plus sujet à nous informer. Je pose quelques questions à notre interlocuteur avant de quitter sa demeure mais n'apprends rien de bien intéressant. Ceci-étant nous partons voir l'ami René.  Le bougre prend son temps pour ouvrir la porte mais finit par nous accueillir. Je lui pose plusieurs questions concernant la mixture et le fait qu'elle soit « diabolique » et sa réponse est claire : cette préparation n'est « pas morale ». Le vieux nous affirme qu'elle était autrefois proposés aux paysans de la région mais que jamais ceux-ci ne s'étaient abaissés à la prendre. Pour cause, les personnes qui les vendent font parti d'un ordre aux mœurs pour le moins douteux. « Ce sont des suppôts de Giratina » a-t-il affirmé. Lesdits vendeurs ont été chassé par les aïeux des paysans actuellement en place.
▬ Mais elle à quoi pour être aussi néfaste cette potion ?
Bah oui. Je ne vois pas trop en quoi la mixture est maléfique. Certes elle a une couleur bien singulière mais de là à dire que c'est magique, que c'est issu de Giratina …
▬ J'savons pas ! Grand père Roger disions jadis qu'elle était faite à base de phanères de Pokémon maltraités et qu'elle était vendu par des hommes en noirs. Mais comme j'vous l'avions dit, on les a chassé ces gueux.  
▬ Des hommes en noirs … Et vous savez comment il s'appelait cet ordre ?
▬ Que l'vieux René qu'il sait pas comment qu'il s'appelle vot' ordre. Je l'avions pas vraiment connu hein. J'étais minot lorsque papy Roger a viré ces gueux. J'souvenons juste que rien qu'au nom de l'ordre, on voyons que c'était maléfique ! Genre clairement, ils vendaient pas des mistral gagnants !  
Il aime bien le mot gueux lui … Enfin peu importe. Je poursuis mon interrogatoire sans en apprendre plus malheureusement. Nous ne tardons donc pas à prendre congé de René. Parler avec lui nous a été très utile. Les pièces du puzzle commencent petit à petit à s'emboîter.

***
▬ Oui. Je pense bien que c'est lui.
Je fais fonctionner mes cellules grises de sorte à deviner là où il peut bien se trouver actuellement mais rien y fait. À défaut découvrir l'endroit où il vit, je parviens cependant à faire certains parallèles intéressants.
▬ Je peux revoir ton bouton de veste ?
Je suis quasi certaine d'avoir vu le même dessin de Desséliandre sur la partie basale de la canne de l'herboriste.
▬ L'ordre des Desséliandre … Je présume que c'est ça l'organisation dont nous parlait le vieux. Et lui, il doit être un des seuls membres encore présent. L'homme qui nous suivait, ça devait être lui aussi. Il avait probablement peur que nous approchions la vérité.
Quant-à la mixture orange, c'est sûrement des extraits de Pitrouille … Je me disais bien avoir vu une couleur pareille et une texture similaire. Pour cause, lors du cours de cuisine , il y avait des extraits de Pitrouille – à ceci près qu'ils provenaient de Pokémons décédés naturellement et très bien traités.
▬ Tu avais le bouton sur toi quand tu t'es fait rembarré par le Pitrouille ?
C'est peut-être pour cela qu'il a subitement changé de comportement. De la même façon, la raison pour laquelle ce Pitrouille troll notre chère Gertrude est toute trouvée : il veut faire payer la vieille pour l'utilisation de ces produits. Mais bon … Si c'est le cas, ça aurait peut-être été plus rapide pour lui de tout nous raconter … Oui. Cela ne colle pas.
▬ Bref. Ça ne nous dit pas comment trouver le vieux ou comment faire partir ce Pitrouille …
En effet cela ne nous aide pas le moins du monde !
▬ Eurêka !  
Généralement quand je dis ça, ce n'est pas bon signe ! Attention connerie dans trois, deux, un … Et c'est parti :
▬ Tu te souviens lorsque nous sommes allés voir Gertrude pour la première fois, le monsieur était là ! Il a proposé à l'entrepreneuse de s'occuper du Pokémon à condition d'une rémunération. Il faut que nous partions chez Gertrude illico.
Nous nous hâtons et retrouvons Gertrude. Nous lui racontons tout, nous sommes au courant de ces petites affaires. La vieille femme s'inquiète et avoue avoir eu recours aux produits quelques peu « illicites » du sorcier. Procéder ainsi était pour elle la seule chance de s'en sortir. En effet depuis le décès de son mari, les affaires fonctionnaient bien moins. C'est donc le vieil homme qui l'a abordé afin de lui proposer cette recette miracle. Bien sûr, il a omis de lui dire à base de quoi cette dernière était faite – et Gertrude, étant particulièrement ignare en matière de Pokémon, ne s'est bien sûr pas posée les bonnes questions.
▬ Je comprends. Vous aviez peut-être vos raisons. Nous ne sommes pas là pour vous juger. En tout cas je pense que c'est car vous utilisez ces engrais à base de Pitrouille que le Pokémon dans votre jardin vous malmène. Il faudrait peut-être qu'on lui demande …
En voilà une bonne idée. Nous quittons la demeure, direction le champs.
▬ PITROUIIIIILLE ?!  
Le petit Pokémon ne sort pas de sa cachette. Pourtant je suis certaine qu'il nous entend.
▬ Abel, ton bouton s'il te plaît.  
Emblème en main, j'attends que le Pitrouille fasse son apparition.  Le Pokémon finit par sortir après plusieurs appels.
▬ C'est ça le problème hein ?
Le Pokémon a l'air bien moins sujet à blaguer cette fois. Abel pose plusieurs questions aux Pokémons et au final il semblerait que le Pitrouille soit amnésique. Il paraît évident que même lui ne sait pas pourquoi il ennuie cette vieille dame. Son sixième sens lui indique simplement que « cette vieille femme est mauvaise ». Quant-à l'incident avec Abel et bien … Il a tout simplement eu une vision à la vue de cet insigne : celle de sa famille se faisant enlever par un homme en noir.
▬ Je vois. Si Getrude ici présente arrête d'user ses engrais et si nous punissons le vrai coupable, tu pourrais arrêter de jouer tes mauvais tours ?
Le Pokémon hésite longuement, finit par hocher la tête et disparaît aussitôt dans un soupire.
▬ Je présume que c'est un oui.
Nous retournons chez l'agricultrice et mettons au point un plan. Comme mentionné précédemment, l'herboriste en noir avait proposé à Gertrude de s'occuper du Pitrouille en échange d'une rémunération conséquente. Si nous quittons les lieux sans résoudre le problème, il est donc possible que notre ami de l'ordre des Desséliandre revienne proposer ses services à la vendeuse de citrouilles. Abel et moi quittons la maison de Gertrude en annonçant
▬ DÉSOLÉE. NOUS AVONS FAIT DE NOTRE MIEUX. RENVOYEZ UNE REQUËTE A L'ACADEMIE. PEUT-ËTRE QUE CELLE-CI SERA ENVOYÉE A DES MEMBRES PLUS APTE A VOUS AIDER. BONNE JOURNÉE A VOUS !
Je souffle ensuite à Abel :
▬ C'était peut-être un peu trop non ? … En tout cas j'espère qu'il nous espionne et nous a entendu …
Nous faisons mine de quitter les lieux. Plus qu'à attendre que l'oiseau fasse son apparition. Cela peut-être prendre des heures voire des jours mais bon …

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Sam 4 Avr - 1:03
Impossible, il n'était bizarrement plus sourd d'un coup le vioque, ce qui agaça encore plus le vert portant un stigmate symbolisant  la colère dans les animes sur le creux de la tempe. Son Arcko le réconforta à sa façon en lui donnant une petite tape amicale sur la joue comme s'il disait : reprends-toi bro ! Avec une rage intérieure qu'il peina à dissimuler, le Noctali écouta les propos de René qui faisait de grands sourire à la rose en comprenant parfaitement ce qu'elle lui demandait et sans lui dire de répéter trois fois, quel ajghlmm pour être poli. Le vieil homme indiqua que cette potion était fabriquée par des « suppôts de Giratina. » Expression voulant tout dire. Il raconta même comment ses aïeux avaient chassé ces drôles de dames types en noirs.
« Mais qu'est ce qu'on s'en fout... » Murmura Abel pour lui-même. Son Terhal qui avait alors tout entendu se mit une nouvelle fois à glousser comme un imbécile sans que le paysan dure d'oreille étrangement qu'avec les garçons ne l’aperçoit se tordre de rire comme s'il avait une crise cardiaque. Cependant il n'avait pas dit que des débilités cet homme avec son accent abominable, en effet il dévoila un indice de la plus haute importance : cette mixture était faite à base de Pokémon. Quel genre ? Pour le moment on l'ignorait, quoique... Non ça ne pouvait pas être un extrait du Pitrouille quand même ? Ce serait bien trop glauque ! Abel chassa cette pensée de son crâne d'algue en secouant la tête un peu dans tous les sens, voulant qu'elle sorte par ses oreilles, probablement. Le vieil homme le dévisagea alors, le prenant comme un fou. Il finit alors de converser avec Faith puis, le petit duo s’éclipsa de cet endroit qui menaçait de s'écrouler d'un moment à l'autre, sentant la boue et la personne âgée à plein nez.

La coordinatrice ne donna pas tout de suite le chemin pour aller rencontrer le gothique. Elle demanda à la place le bouton de veste trouvé sur le sol par ce cher vert qui la regarda alors, incrédule. Mais qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire avec ce truc ? Il lui tendit tout de même, attendant une réponse de la part de la demoiselle. Elle l'observa avant de lui donner ses idées sur la situation. Apparemment l'homme qu'elle avait rencontré portait une canne avec, sur la paume, le même écusson de Desséliandre... Coïncidence ? Non, probablement pas. Cool, ils ont résolu l'énigme c'est les types en noir les grands méchants, voilà agrougrou, maintenant on peut se barrer ? Non ? Ce n'est pas fini ? Sérieusement ? Arf. Dernier représentant d'un ordre totalement idiot. Il doit bien se sentir seul le type.
« Mouais, je suis certain qu'en fait, il s'embête ce pauvre gars mais bon. » Fit Abel en haussant les épaules ce qui fit tituber son starter auparavant confortablement assis dessus. La Mentali se mit ensuite à réfléchir et le questionna s'il avait le bouton sur lui lorsqu'il était allé voir l'autre débile fantomatique.
« En effet mais je ne vois pas le rap... » Il se stoppa net dans sa phrase. C'était pourtant si évident, quel imbécile il aurait plus du se pencher sur la question... Quoique non, tout ce qu'il voulait c'était se barrer donc il ne va pas résonner métaphysiquement sur les problèmes psychologique d'un Pitrouille complètement barge. Bref, le Pitrouille faisait parti de l'organisation MAIS OUI C'EST CLAIR ! Comment ça non ? M'enfin, ça ne lui disait toujours pas le rapport entre cet écusson, le drôle de liquide et le double-type. Il devrait être content qu'il y ait des citrouilles pour l'accompagner non alors pourquoi ?  Le liquide,... et si... Non improbable, ça ne pouvait pas être du sang de Pitrouille quand même ? Ce serait glauque. Enfin on parle d'une organisation qui a pour sigle un Désséliandre et d'un spectre hantant des lieux donc bon...

Mais comme dirait Faith, savoir tout cela ne nous aidait en rien à débusque cet imbécile pour le question parce nous avons les moyens de vous faire parler maintenant. Elle eut alors encore une idée fumante qui ne présageait rien de bon pour le petit groupe. Abel observa son starter qui ne comprenait pas ou leur camarade voulait en venir non plus. Elle dit clairement qu'il fallait se hâter le plus vite possible chez Gertrude. Pourquoi cela ? Bah elle avait parler d'une rémunération. De quoi ? Le Noctali n'en avait pas la moindre idée, il ne savait pas du tout ou la rose voulait en venir. Cependant il la suivit tout de même n'ayant rien de mieux à faire. C'est alors que Faith raconta qu'elle savait absolument tout, comme le fait que la vieille femme utilisait un engrais nocif pour faire pousser ses citrouilles toute l'année. Sur ces mots, le vert comprit enfin où sa coéquipière voulait en venir. Il sortit la fiole qu'il avait chapardé et l'agita sous le nez de l'agricultrice qui se décomposa sur place avant d'attérir mollement sur son canapé qui lâcha une salve de poussière lorsque qu'elle s'assit. C'est ainsi, par ce stratagème digne des série française policière qu'elle leur avoua tout. Absolument tout. La mort de son mari, l'entreprise au bord de la faillite, la chute du cours de la citrouille à la bourse.. Oubliez la dernière hehe. Un homme lui avait alors vendu cet engrais miracle à prix d'or, lui cachant bien évidement de quoi il était composé. Faith sembla lui pardonner l'utilisation de la potion magique Panoramix approved, quand à Abel, il s'était contenté de croiser les bras en soupirant. Pauvre femme, elle aussi devait se sentir sacrément seule... C'est peut-être pour ça qu'elle avait dit oui à l'homme pour le revoir à nouveau et former ensemble un couple qui duuuure... Absurde, comme si ça pouvait arriver, on n'est pas Dali alors cessez le surréalisme ! La cause de tout ça ? L'engrais à base de Pitrouille qui dérangeait nettement le farceur du potager. Tu m'étonnes que ça l'énerve, ça nous embêterait tout autant si on disait que pour faire du Numella il fallait des ossements humains en engrais, il y a de quoi être révolté non ?

Il fallait maintenant voir le Pitrouille une dernière fois, perspective qui n'enchantait absolument pas le scientifique qui suivit l'énergique jusque dans le champ. Ce fut cette dernière qui appela le spectre qui ne vint pas montrer sa Frimousse. Au grands mots les grands remèdes, il fallait ressortir ce fichu bouton avec l'écusson. Peu convaincu, Abel s'avança tout en sortant l'artefact.qu'il donna à Faith qui réitéra ses appels. Ce fut au bout de plusieurs PITROUILLE, criés, que ce dernier daigna montrer sa glorieuse présence aux misérables humains qu'ils étaient. Il fallait lui tirer les vers du nez à celui-là. Un sourire sardonique sur le visage, le mécanicien posa sa main sur l'épaule de Faith avec une aura à effrayer un Noctunoir :
« Laissez, je vais m'en occuper personnellement, hein Emerald ? » Le petit Arcko sourit à son dresseur avant de bondir sur le sol direction le double-type.
« Alors mon gars, on nous joue des tours ? Écoutes on sait ton petit manège donc la, mon coco alors tu vas tout nous dire presto ! Quand es-tu venu ici ? Pourquoi tu protèges le potager alors que tu pourrais très bien te barrer sans en avoir rien à faire ? » Demanda le jeune homme tandis qu'Emerald et Eusstass parlaient en langage Pokémon à l'intéressé. Le Terhal, à contrecœur bien sûr, fit la traduction à son dresseur :
« Bon ce que dit l'autre débile c'est qu'il ne sait pas, il ne sait rien du tout ! Soit il est complètement idiot soit il est amnésique et il protège cet endroit par instinct, c'est bon t'es contant ? » Termina le psy en ronchonnant.
« C'est parfait, merci. 
» Il se releva ensuite et indiqua ce qu'il avait appris à Faith. Ils en déduisirent qu'il voulait juste protéger et embêter cette mauvaise femme pour une raison que le spectre ne comprenait pas.
La rose posa alors une ultime question au sauvage, si Gertrude arrête avec ses engrais, il devait arrêter avec ses mauvais tour. C'est avec difficulté que le concerné accepta, non sans rechigner.

Il fallait dorénavant un plan d'attaque. Ensemble, avec l'aide de la vieille femme, ils aboutirent au fait que les deux étudiants devaient faire semblant de partir de la maison, comme s'ils avaient échoué et ainsi tendre une embuscade à l'autre qui tombera, on l'espère, dans le panneau. Vu son empressement à vouloir de l'argent, il viendrait sûrement assez vite réclamer sa paye. En sortant de la maison, la rose hurla qu'il étaient désolés et que Gertrude devait demander de l'aide à quelqu'un d'autre pour son problème... Piètre actrice, pauvre fille. Le vert se retint de se taper un facepalm et tout bas il s'adressa à sa camarade :
« Ce n'était vraiment pas crédible quand même.. Prions pour qu'il morde tout de même à l'hameçon ! »

Ils se cachèrent alors dans un buisson, attendant patiemment ou non la venue de l'homme en noir hélas pas les men in black. Abel ordonna alors à son Terhal de se positionner en vigile, s'il voyait l'homme arrivé, il le préviendrait illico presto. Et BAM les élèves en mission lui sautent dessus. Une demi-heure passa, dans le plus grand des silence... Abel s'impatientait grandement, voulant repartir chez lui le plus vite possible, mais on, il n'y avait rien, rien du tout...
« Je commence vraiment à perdre espo... » Un bruissement puis, l'alerte fut donné par le double-type acier/psy. Un homme en noir approchait de la maison. Avec la furtivité d'un Chaglam, Abel se glissa de buisson en puissant pour ensuite se faufiler derrière l'homme pour l’assommer directement, un petit coup dans la nuque et ce fut réglé ! Comme quoi, avoir fait des sports de combat avec sa mère pendant tant d'années n'était peut-être pas une si mauvaise idée finalement. L'homme s'écroula alors sur le sol, sonné par cette attaque surprise. Abel, aidé de Faith, le traîna alors à l'intérieur de la maison de Gertrude, en faisant bien attention à ne pas alerter les voisins un peu trop curieux. Ils le posèrent sur le divan attendant que l'homme se réveille.

« Game over mon gars, t'es foutu ! On sait tout, maintenant on va bien gentiment te livrer à la police de Lansat à cause de tes petites magouilles, de l'engrais à base de Pitrouille, ce n'est pas très légal non ? » Fit Abel, un regard triomphant avec un sourire de vainqueur. Fini, c'était fini, il pouvait rentrer chez lui ! L'homme le regarda alors avec des yeux de Magicarpe, ne comprenant ni le pourquoi ni le comment de la situation. Tout ce qu'il avait à savoir, c'était qu'il était cuit.
« Un mot pour votre défense ? » Fit le vert amusé "Je veux mon avocat" fit simplement l'homme Dommage il n'y en a pas pour ça! Le vert se tourna alors vers Faith : « Un autre mot à ajouter ? » Fini, c'était fini, voilà le mot de la fin ! Abel soupira de joie, ils avaient gagné,... Le droit d'en refaire une ?


HRP:
 

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1417817140-poker-face-600-396849
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Sam 4 Avr - 22:45
Abel et moi patientons, bien cachés et attendant patiemment que l'homme point le bout de son nez. J'ai mon ipok en main et avant de quitter la demeure de madame Gertrude, j'ai pensé à amener des vivres. Pour cause, je m'attends à ce que notre « planque » dure un à deux bonnes journées. En effet, si j'étais un marchand de produits occultes, j'attendrai avant de revenir voir ma cliente, ne serait-ce que pour être sûr que les gêneurs soient bien partis. N'ayant pas faim, je m'occupe en jouant à des jeux sur ipok et laisse les paquets de gâteaux et autres sucreries dans mon sac. Après trois ou quatre parties, notre homme finit par pointer le bout de son nez.
▬ Hé bah. Il a fait vite.
En un sens cela peut se comprendre. Il pense que nous avons échoué dans notre tâche. Ceci-étant madame Gertrude doit, selon lui, être dans un état de détresse tel qu'elle serait capable de payer n'importe quoi pour qu'on la débarrasse de ce Pitrouille. Agir vite et profiter de l'instant de faiblesse de la vieille dame est peut-être l'ambition du membre de l'ordre des Desseliandre. Quoiqu'il en soit, cela nous arrange. C'est Abel qui procède à l'arrestation et cette dernière est pour le moins … musclée. Oui nous allons dire ça ainsi. Le Noctali assomme l'homme en noir et nous finissons par le traîner de sorte à l'amener jusque chez notre cliente. C'est assez gênant de prendre ce vieux monsieur par les pieds mais bon … Puisqu'il le faut hein.

À son réveil, nous expliquons au truand qu'il est fait comme un Ratata. La police ne devrait pas tarder. Notez cependant que notre travail n'est pas terminé. Il nous faut encore prévenir le Pitrouille et lui demander d'honorer sa part du « marché » que nous avons conclus. Le Pokémon n'a pas l'air mauvais au fond, loin de là.
▬ Je vous laisse mon numéro. Vous nous direz si ça va bien pour vois madame. Normalement le Pitrouille ne vous posera plus de problème. Si jamais c'est le cas, n'hésitez pas à nous contacter.
Sur ce, nous quittons la propriété de notre cliente et retournons à nos occupations.

***

Deux à trois semaines sont passées depuis. Les nouvelles de madame Gertrude sont pour le moins encourageantes. Le Pitrouille n'a pas quitté sa propriété, non. Le Pokémon est quelque peu attaché à sa terre. Cependant il a arrêté de jouer ces mauvais tours. Bien au contraire même, il semblerait qu'il aide de temps à autres madame Gertrude. Cette mission aura été enrichissante. Nous avons appris bien des choses mes Pokémons et moi et je suis contente de voir que les affaires vont bien pour notre cliente.

Spoiler:
 

_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 1416249491-sign



Le personnage le plus lent.
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11410
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   Mer 29 Avr - 12:18
MOdération

Appréciation Abel > Le moyen de démarrer la mission est des plus amusantes. Puni par Creed, juste pour rigoler, ça a de quoi surprendre, surtout en pensant que Creed prend le temps de parler à un élève qui n’est même pas Topdresseur. Malheureusement, j’ai un peu l’impression qu’Abel se laisse un peu porter par le courant pendant la mission. Certes, il participe à l’enquête en apportant ses propres preuves et en mettant quelques rebondissements, mais l’impression que cette mission l’ennuie profondément est tellement présente que c’est comme si on avait l’impression qu’il se contente de suivre Faith pour en terminer au plus vite. C’est un peu dommage.

Faith > La mission commence pour le moins calmement, en parlant à la commanditaire de la mission qui vous demande de chasser le Pitrouille de son potager. La femme en question est rendue assez comique par les dialogues d’Abel, et l’enquête peut commencer. Par rapport à Abel qui semble s’effacer un peu pendant la mission, on a l’impression que c’est Faith qui prend la tête du duo pour réduire cette histoire au plus vite, histoire de pallier à ce problème d’argent qui lui fait défaut pour sa pièce de théâtre. C’est finalement Faith qui trouve la solution de l’énigme et c’est grâce à elle que le Pitrouille accepte de vider les lieux.

Conclusion > Concrètement, la mission est assez plate et manque quelque peu de rebondissements. Je m’attendais à un peu de mouvements quand le Pitrouille envoie le duo dans la forêt, même s’il s’agissait d’une simple blague, mais finalement, on en revient à la monotonie de l’enquête, et c’est plutôt dommage. Surtout que vous n’interrogez en tout et pour tout que deux, voire trois personnes, ce qui est tout de même assez peu pour une enquête. Cette idée d’ordre des Désseliandre est plutôt bien trouvée, mais vous auriez pu en faire quelque chose de plus gros encore qu’un simple bonhomme qui va chez la plaignante pour lui proposer de la débarrasser du problème. D’ailleurs, comment Abel a-t-il pu récupérer le bouton de l’ordre des Désseliandre ? En bref, la mission, bien qu’intéressante vu qu’il s’agit d’une enquête, aurait pu être creusée plus que ça et être ponctuée d’un peu plus de rebondissements pour la rendre plus intéressante encore qu'une simple enquête.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith] 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]   
[mission] Un Pitrouille dans le potage [w/ Faith]
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :