Partagez | .
[Mission] Assurance tourisme.
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: [Mission] Assurance tourisme.    Lun 23 Fév - 3:01

Aujourd'hui, devait être mon jour de repos. J'avais un peu trop forcé sur mon entraînement hier et j'avais épuisé la majorité de mes pokémons, les pauvres. Pour me faire pardonner, je leur avais donc offert cette journée. Des câlin, dodo pour certain et séance de jeux pour les tout petit. Ma petite dernière, la Vostourno était très joueuse et s'amusait souvent avec Tempesta et Bandit. Elle semblait bien s'être intégré, tout comme Tempesta. Malgré mon comportement de dépressif solitaire dès son arrivée, la Minidraco avait réussi à me comprendre et était venu d'elle même s'enrouler à côté de moi. Elle avait pris les devants pour créer le lien. Vraiment une adorable boule d'écaille...Bref.

Au lieu de ça, je devais me coltiner le groupe de touriste adorer de monsieur Jefferson. Enfin JE...NOUS. Vu que, et heureusement d'ailleurs, je n'étais pas seule dans ce calvaire. J'étais accompagnée de Ruby et Yuki... Un enfant du groupe s'approchait de moi avec un bâton, me piquant le bras pour savoir si j'étais une vrai personne. C'était à ce moment-là que je me disais, j'aurais vraiment dû sauter par la fenêtre quand le général avait crié mon nom de famille ce matin...

Un petit retour en arrière pour mieux vous éclairer ? Petit Flash back gratuit

« FIIIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSHHHH ! »

Ce hurlement ne présageait rien de bon. Ma référente de dortoir, hurlait rarement pour féliciter ses souffres douleur. Mon instant détente fut coupée par sa venu dans ma chambre. Elle avait ouvert la porte avec fracas, son fidèle Godzilla à ses pieds. En la voyant dans l'enceinte de ma chambre, je m'étais mise en garde à vous rapidement.

« Oui madame ! »

« FISHH ! Le vice directeur à besoin d'élève, tu y vas.» Ce n'était pas une demande ou j'avais un choix à faire...Non, c'était un ordre. Je devais y aller, point !

« Oui madame ! »

Elle eut ce qui pouvait être qualifié d'un semblant de sourire sur les lèvres avant de sortir de ma chambre en hurlant le nom de famille d'une autre victime, camarades. « JOOOOOOOOOOONNNNNNEEEEESSSSS »

Je me préparai, pris mon sac avec six de mes amis Pokémon. Equipe du jour : Baron, Garuda, Argony, Sweet Candy, Givre, Tempesta, on ne savait jamais un combat était si vite arrivé.

C'était donc, avec ma Togepi dans les bras et mon Dimoret à ma suite, que je partais vers le bureau du vice président. Joie et amusement assurer.

Sur le chemin je croisais la seconde victime du général, que je connaissais déjà. Ruby Jones, camarade pyroli avec qui j'avais déjà fait une mission auparavant et que je voyait tous les matin aux entraînements, Pyroli oblige. On marchait toute deux vers le bureaux du vice-directeur et ça là que je vis Yuki Yutaka. Tient comme ma première mission avec Ruby. La même équipe.

Je me demandai pourquoi monsieur Jefferson avait besoin d'élève. En entrant le vice directeur avait à peine posé les yeux sur nous et continuait sa conversation nous faisant signe d'attendre. Après avoir raccroché, l'homme se tourna vers nous et nous donna une mission, qu'il jugeait de la plus haute importance...Faire les guides de touriste pour un groupe d'étranger venant du continuant...Nous allons dire que je passe sur l'essentiel de la discussion où il nous avait fait le blabla hiérarchique et que nous devions attendre les touristes à un point précis. On devait répondre au moindre désire des visiteurs en leur servant de guide et de se fait faire une bonne pub pour notre école. Fin du petit Flash back.

Et voilà où nous en sommes...Au point de rendez-vous en question, face à un groupe de touriste ayant des enfants, un drapeau dans les mains, un sourire commercial et un gamin qui me piquait avec son bâton sous le regard amusé de mon Dimoret et énervé de ma Togépi.

« Bonjour, bienvenue sur l'île de Lan.. » j'eus à peine commencé ma phrase que l'enfant qui me piquait et regardait avec curiosité se mit à hurler.

« MAAAAAAMMMAAANNNNN !!! On dirait un vampire regard regarde, fait la photo maman FAIT LA PHOTO !!! ALLLLLLEEEEEEEZZZZ !»

Grand Arceus, je sentais que cette journée allait être longue...Trèèèèèsss longue, mais comme je le disais au début...Heureusement, je n'étais pas la seule dans ce calvaire. Je soupirais et chuchotais très doucement.

« J'aurais dû sauter par la fenêtre, j'aurais dû sauter par la fenêtre. »


_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥


Dernière édition par Djelly Fish le Sam 28 Mar - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Jeu 5 Mar - 12:16

Enfer et damnation ! Pourquoi ? Pourquoi est-ce que cela devait arriver maintenant ? Juste après un entraînement matinal, là où les muscles avaient tendance à s'endormir quelques instants ne serait-ce que pour leur propre survie. Mais quoi donc ? Rien de bien atypique... juste la voix rauque de Jackie qui fit trembler les murs du dortoir. Ce fut bien assez fort pour réveiller un Ronflex, ça... Quoiqu'il en soit, cet appel ne semblait pas destiné à Ruby qui poussa un long soupire de soulagement. Dans ce cas, qui était l'heureuse victime ? Djelly. La pauvre ! La spécialiste spectre compatissait à distance et supportait la brune de tout son cœur. Mais ça, c'était avant. Un jour, je mettrai des lunettes à Ruby. Voilà que la tyrannique s'était mise à beugler le nom de la rousse qui se leva aussitôt de son lit avant même que la militaire n'arrive, de peur de passer pour une grosse feignasse affaiblie par l'entraînement. Pour sa défense, j'ajouterais qu'elle n'a pas beaucoup dormi cette nuit ! Comment ça, ça ne compte pas ? Tant pis, j'aurais essayé... Bref ! La redoutée Jackie passa la porte de la chambre alors que l'étudiante se tenait aussi droite qu'un balai, terriblement stressée par le regard des deux monstres (le second étant bien évidemment Godzilla). Sans plus de cérémonies, l'adulte envoya la pauvre soldate chez Jefferson. Euh... ouais ok. Comme ça ? Sans plus de précisions ?

– Super journée en vue... chuchota-t-elle.
– Quelque chose à ajouter, Jones ?!
– Chef ! Non chef !

Fiou ! La professeure et son Pokémon s'en allèrent finalement, laissant l'occasion à Ruby de souffler un bon coup. Génial ! Mais que voulait Jefferson ? Une convocation si soudaine paraissait assez étrange. Malheur ! Était-il déjà au courant de cette révolution encore silencieuse ? Non, non et non ! C'était autre chose, mais quoi ? On verra bien. La demoiselle se prépara alors à partir au plus tôt, emportant avec elle la moitié de son équipe seulement tandis que la seconde pourra flâner ici et là-bas. Quelle bande de chanceux, je vous jure. Quoiqu'il en soit, il n'y a pas une seconde à perdre, au risque de se faire gentiment réprimander par ce très cher vice-directeur.

Sur les lieux, deux autres étudiants. En premier lieu, Djelly. Alors elle aussi allait avoir le droit à une éventuelle réprimande de Jefferson ? Mais qu'avait-elle fait pour mériter ça ? En second, Yuki. On dit que les garçons font bien plus de conneries, donc c'est pas vraiment étonnant en soi. Attendez... Yuki ? Ruby plissa les yeux puis les écarquilla, se frottant par la suite les paupières et termina son enchaînement de mimiques ridicules par un pincement sur son avant-bras. Ce n'était pas un rêve. D'une certaine façon, le Noctali semblait grandi mais il n'y avait pas de doute sur le fait que ce soit lui. N'était-il pas porté disparu ? D'ailleurs, la pauvre Chiho en aurait apparemment payé les frais... Bref ! On verra ça plus tard. Pour le moment, écoutons simplement ce que ce cher monsieur Jefferson avait à dire.

Quelques minutes plus tard, le groupe ressortit du bureau, devant supporter une Ruby totalement dépitée. Pas d'heures de colles ni même de sanctions - quoique... - simplement une mission des plus... ingrates ? Oui, c'est le mot. Faire visiter l'île à des touristes... génial ! N'y avait-il pas des gens payés pour cela, du style une agence de voyage ? C'est à croire qu'ils se reposaient sur leurs lauriers. Quoiqu'il en soit, il fallait au moins remonter l'ambiance des troupes, ou engager la conversation tout du moins. Cela tombe à pic puisque la rousse avait pas mal à dire. Problème... dans quel ordre ? Bah ! On commence par Djelly !

– Djeeee ! J'avais oublié de te le dire mais... merci pour tes peluches, à Noël ! Ça fait vraiment plaisir ! Je suis désolée de ne rien avoir envoyé en retour, mais je reprenais tout juste contact avec mes parents et du coup, j'avais la tête ailleurs... Une étreinte par-ci, une autre par là et tout le monde il est content, tout le monde il va bien, tout le monde il est câlin. Enfin, il fallait aborder le sujet le plus coton, soit le cas de Yuki. Ruby se doutait que ça ne devait pas forcément l'amuser de jouer au fantôme, mais cela ne l'empêchait guère de vouloir savoir ce qui est arrivé. Alors que le groupe se mit en chemin pour la ville, elle lui demanda enfin quelques précisions sur son cas, bien qu'hésitante. Hem... euh... dis-moi Yuki, il s'est passé quelque chose récemment ? Enfin.. t'es pas obligé de tout me raconter, hein ! Rire nerveux. En réalité, la curiosité la poussait à vouloir être au courant de tout. C'est intriguant quand même... Tu as disparu pendant plusieurs mois quoi.

Toujours autant de subtilité, miss Jones. Bref ! Libre à lui de répondre, de mentir ou de faire ce que bon lui semblait. En tout cas, la rousse n'allait très certainement pas lâcher l'affaire avant qu'elle n'en découvre le fin mot. Maintenant, revenons à nos Wattouat. Le groupe de missionnaires débarqua en ville, accueillant immédiatement un groupe de touristes avec le sourire le plus grand et hypocrite possible. Avouons-le, quel jeune sensé aurait envie de faire ce genre de tâches ingrates ? Aucun. Rien que la présence massive d'enfants braillant après le moindre Goélise qu'ils voyaient était insupportable. Calme, calme. Ne pas soupirer, ne pas s'énerver, ne pas les réprimander, ne pas blâmer les parents sans autorité... Enfin ! Djelly semblait assez déprimée, pour le coup. Il faut dire qu'un certain enfant était actuellement en train de s'en prendre à elle. Ruby s'approcha donc de sa camarade, lui tapotant gentiment l'épaule.

– T'en fais pas, on est tous dans la même galère. On s'en sortira ensembles, ou dans le pire des cas... on mourra ensembles !

Un soupir plus tard, elle se retourna face à la foule alors que son estomac se mit à faire des nœuds marins. Non ! Pas le stress, pas maintenant ! Bah si. Le narrateur en a décidé ainsi. La rousse désormais prise de panique haussa inconsciemment la voix, entrecoupant ses phrases de rictus plus nerveux les uns que les autres.

– Bienvenue mesdames et... messieurs ! Ahah euh... Comme vous pouvez le voir, nous nous trouvons actuellement au port et euh... hem... Un regard insistant lancé au garçon du groupe, un ! Il devait avoir bien plus d'assurance que ces dames ici présentes. Enfin, quelques chuchotements lui étant destinés. Yukiii ! Fais quelque chose, s'il-te-plaîîît !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Sam 14 Mar - 22:45

[MISSION] Assurance tourisme  



« Les touristes veulent toujours aller là où il n'y en a pas. »

Lundi 23 février  2015,
Dans la matinée.
Lansat.



Super ! Me voilà dans le bureau du directeur, du nouveau directeur, ce petit tyran irritant. Non, sérieusement, au diable ma politesse et mes bonnes manières, au diable mon parler noble, disons les choses comme le font les jeunes de ce monde : ce Casse-couilles ! Oui, c'était là le mot. Le connaissais-je ? Ce Jefferson-machin-chose ? Non, pas le moins du monde et à dire vrai, je m'en carrais l'oignon, je m'en tamponnais le dard à coups de lianes de Chetiflor twerkant sur du Miley Citrus. Je n'avais pas grand chose contre lui à vrai dire, personnellement parlant, mais c'était simplement sa manière de gérer les choses et de priver le monde de libertés. La sortie capture avait  été catastrophique et il y avait bien encore des choses qui me chiffonnaient. En fin de compte, c'était peut être là une bonne occasion de le confronter et de lui dire le fond de ma pensée.  Pourquoi me retrouvais-je ici ? Revenons en arrière.

La journée, comme c'était habituellement le cas, avait débuté bien assez tôt, aux aurores. Réconcilié depuis peu avec ma chère Hikari, nous étions partis nous adonner à notre sport matinal, à nos entrainements quotidien. Le monde s'était remis à tourner, les trains étaient de nouveaux sur les bons rails. Faisant fis des deux ou trois surveillants qui me virent passer dans les couloirs du dortoir, Hikari, Asobu, Suifu, Chisai, Kawaii, Yamiko, Saitan et moi quittèrent les locaux. C'était la première fois depuis bien longtemps que je me retrouvais de si bon matin en plein Pokemon Community avec ma Chimpenfeu et meilleure amie.  J'étais des plus heureux, enclin à sauter partout, mais quelque chose m'en empêchait, quelque chose comme une certaine pudeur, une réserve que je n'aurais su et ne peux toujours pas vous décrire. Un sentiment bien étrange ma foi...Enfin ! Toujours était-il que nous avions fait ce que nous avions à faire. En cheminant, sur le retour, j'avais voulu faire un détour par les lieux fréquentés par les Pyrolies et leur entrainement matinal sous la dictature de Jackie, Générale de son régime. Oui, on dit "état", mais pour le coup, régime passe mieux je trouve.  C'est moi le narrateur alors je suis le dieu de ce monde qu'est celui de mes souvenirs et pareil au Général J, vous pouvez toujours courir si vous pensez pouvoir me raisonner ou ne serait-ce que me contredire, impunément de surcroît !

J'étais arrivé sur les lieux avec un seul objectif, croiser Chiho. Malheureusement, ce n'était pas sur elle que je tombais, ni sur personne d'ailleurs. A dire vrai, c'était plutôt l'inverse. Une étudiante venait de me tomber dessus au sens propre du terme.  

" Maji de ? "

Oui, du ciel, une fille, sur moi, moi sur le sol, elle sur moi, mais moi à plat ventre, douleurs, soupirs, rires, poussière, et tout le tintouin.  

" Il pleut des femmes à présent ? Je ne comprends vraiment pas pourquoi , mais alors vraiment pas, pourquoi je n'arrive pas à être heureux de cette situation si exceptionnellement providentielle... "

L'ironie suintait de moi aussi bien de mes mots, de mon attitude, que de mes pores. Oui, je puais l'ironie à plein nez et pas besoin du flair d'Asobu pour s'en rendre compte. La jeune fille pouffa alors de rire,  s'amusant de la situation, ce que je ne trouvais pas nécessairement amusant. Après un certain temps, elle se leva et s'épousseta, me laissant le champ libre afin de pouvoir manœuvrer ce corps qui était mien. Je me redressais alors, l'imitant afin de me nettoyer au mieux.

" Pardon, je me cachais dans cet arbre pour me reposer un peu et échapper au tyran..."

" Soit, ravi pour toi... "

" Julianna, mais pour toi beau brun, ce sera July..."

" Oui, c'est ça, July... Dis-moi... As-tu une idée quelconque de l'endroit où pourrait se trouver Chiho, Lime Chiho ? Une belle rousse, petite, intelligente, avec un starter pervers du nom de Gee et un Caninos ? "

" Oh ? Mais tu es le Noctali qui se promenait souvent torse nu l'an dernier... Elle en a de la chance cette Chiho quoique... Elle en avait... Non, jene l'ai pas vue mais si tu veux, nous pouvons jouer tous les deux, ici, personne n'en saura rien..."

Elle me faisait du rentre dedans aussi sauvagement ? J'avais raté un épisode. Comment avais-je bien pu me retrouver avec une adolescente en chaleur ? Je la repoussais, me dégageant de son étreinte et de l'arbre contre lequel elle m'avait collé, lui sauvant très probablement la vie, vu le regard de ma petite Hikari. Il était clair qu'elle comptait encore défendre ce qu'il y avait encore à défendre de ma relation avec Chiho, du moins, ce qu'elle y voyait. A dire vrai, je m'en fichait, elle pouvait bien faire ce qui lui plaisait si ça lui permettait de garder la tête froide et avancer. Nous étions réconcilliés, c'était ce qui m'importait le plus.  J'allais laissé la jeune femme dans son univers étrange lorsqu'une voix retentit dans mon dos.

" Eh toi là !!!! Enlève tes mains de ma meuf petite merde ! Je vais t'éclater fils de pute !!! "

" Oh non, pas lui ! C'est mon ex, cache moi s'il te plait... "

Me retrouver au milieu de tout ceci ? Très peu pour moi, d'autant plus que j'avais à faire et que je n'en avais rien à faire de ces deux là. Pourtant, je ne pus simplement partir. Fils de pute ? Ce mot sonnait dans ma tête, encore et encore. Ma mère... Ma mère, une pute ? Je savais bel et bien que ce n'était pas le cas, mais je pouvais faire fi de cette insulte. Plus fort que moi, oui, ca l'était. Il s'était approché de moi, me saisissant par le col.

" Oh mais t'es ce petit péteux de Yutaka ! Je pensais que t'avais fui l'école par peur de te battre contre moi sac à merde. Tu m'avais laissé en plan alors que je t'avais provoqué en duel. Tu réapparais soudain et comme par hasard, avec ma meuf ? Je comprends mieux pourquoi elle m'a lâché, c'était pour un connard sans couilles avec un portefeuille bien rempli, le fils d'une pute du qui supplie les hommes de lui en donner en posant dans Poképlage...  Dominator, à toi ! On règle ça tout de suite abruti de noble de mes deux !"

Hikari avait bougé, je l'avais arrêté d'un signe de main.  Un Ronflex hein ? Rien que ça ? Impressionnant c'était vrai, mais pas suffisamment. Comme il l'avait le combat eut lieu, bref et sans appel, victoire du duo, nous leur avions roulé dessus. En fin de combat, Hikari avait alors évolué, devenant sous mes yeux une Magnifique Simiabraz noire et blanche.  Elle était sublime, je me sentais vraiment honoré et fier de pouvoir en être le possesseur. Effusion de joie, nous nous sautions dans les bras. Elle avait atteint une partie de son but, à présent, c'était à moi de faire en sorte de l'amener au sommet, faisant d'elle la plus forte de son genre, mais nos effusions de joie furent brèves.  Un surveillant, attiré par tout ceci, était apparu, nous faisant la morale avant de nous envoyer vers nos dortoirs, mais pas question que je laisse mon ennemi s'en aller ainsi avec une simple défaite. Me ruant sur lui, je lui avais administrer l'un de mes plus beau coup de tête, l'envoyant au sol, le nez en sang, sanglotant comme une fillette.

" La prochaine fois que tu parles de ma mère en ces termes face de Boustiflor, je te tue ! "

Le regardant  de haut, je lui avais lâché ces mots froidement avant de lui cracher dessus puis de me faire tirer en arrière par le col, par le surveillant. Dégageant sa main de manière virulent, je lui fis un magistral double doigts d'honneur, accompagné d'un coup de reins grandiloquent.

" C'est bon, je n'ai pas besoin d'un chaperon, mais si tu veux, on peut se tenir par la main pour aller dans le bureau du directeur. Par contre, si tu reposes un doigt sur ma chevelure, je te garantis que tu voleras haut, très haut une fois que je t'aurais libéré du lest entre tes jambes... "

Tournant  le dos au surveillant, j'avais pris le chemin de bureau du directeur, Hikari à mes côtés, mais je finis par la faire entrer dans sa pokéball, ainsi que les autres. Arrivés au bureau, nous avions patienté un temps puis le surveillant était entré pour s'entretenir un long moment avec son supérieur. Après une éternité, il s'en était allé en me lançant un sourire sardonique. Pauvre type ! J'avais alors patienté encore et encore jusqu'à voir la tête de Djelly, ainsi qu'une autre toute aussi connue mais plus revue depuis belle lurette.

" Yo vous-deux ! On dirait que je ne suis pas le seul à vouloir un autographe du directeur..." ironisais-je.

Ruby m'avait étreint, j'avais viré au rouge. Etions-nous si proches que ça ? Je ne dis mot. Elle aborda directement le sujet qui fâche, je tiquais.

" Disons que je m'étais trompé de bateau et que je m'étais perdu dans une contrée lointaine coupé du monde... "

Blague ! Foireuse de surcroît, mais je n'avais pas envie de parler de ça. JE sentais que je n'allais pas m'en tirer si facilement mais au moins avais-je gagné un peu de temps. Comme une intervention providentielle, la porte du bureau s'était ouverte et le directeur nous avait appelé.  Tous les trois ? Oui, tous les trois, à ma plus grande surprise. Plus grande encore fut-elle. Il avait parlé, nous établissant un véritable briefing digne d'un de ces films d'espionnages, me donnant l'impression d'être le fameux agent aux trois chiffres, mais pas un seul traître mot quant aux incidents survenus plus tôt dans la matinée. Toutefois, à ce regard qu'il avait posé sur moi, je savais que ce n'était là qu'un début, mais de quoi...  

Point de rendez-vous, je laissais Hikari sortir de sa Ball, la laissant se dégourdir un peu les jambes, restant un peu à l'écart de toute cette foule. Cette mission ne m'intéressait pas le moins du monde. Faire la promotion de PC, oui, je l'avais déjà fait, mais faire l'apologie de nos nouveaux dirigeants et dénigrer les anciens... Pas moyen !!! Rivardi avait ses défauts, oui, mais je m'entendais bien avec lui alors pas question de le trahir, pas lui !
Un jeune garçon venait de taquiner Djelly, ce qui semblait moyennement l'enchanter, suppliant sa mère de le prendre en photo avec la vampire. J'eus un petit sourire en coin. Moqueur ? Non, pas du tout. Je me tournais vers le petit bonhomme, adossé contre mon arbre. Un petit sourire et ce dernier se centra sur moi, puis mon visage se ferma aussitôt. Ne bougeant que les lèvres, je lui fis simplement comprendre que s'il continuait, un de mes Pokémon le ferait rôtir lentement. Tétanisé en premier lieu, il se tourna vers sa mère et se mit à courir vers elle pour aller pleurer dans ses bras sans pour autant oser lui en dire la raison. Et de un ! Les ordres avaient été clairs, satisfaire au mieux les clients hein ? La guerre était lancée ! Soumettre un Yutaka ? Me soumettre ? Non, pas moyen, il était temps de lui donner un avant goût de l'apocalypse.

" Bienvenue mesdames et... messieurs ! Ahah euh... Comme vous pouvez le voir, nous nous trouvons actuellement au port et euh... hem... étant destinés. Yukiii ! Fais quelque chose, s'il-te-plaîîît ! "

Je poussais un petit soupir, décroisant les bras en venant me poster à côté de Ruby, Hikari venant se mettre à mes côtés.  Un rapide coup d'œil sur l'assemblée et je soupirais une fois de plus. Des boulets, tout un tas de boulets et d'âges variés qui plus était. J'avais l'impression de faire face à une agroupement de sangsues. Je me raclais la gorge bruyamment, attirant l'attention d'une partie des badauds.  D'une voix forte et claire, assurée mais froide, je pris la parole.

" Quand une Dame parle, on l'écoute, à plus forte raison quand cette personne, aussi jeune soit-elle, est l'une de celle qui a la gentillesse de vous servir de guide alors qu'elle a probablement des choses plus intéressantes à faire comme par exemple aller en cours et construire son brillant avenir. Dois-je le répéter ou est-ce clair ?  "

Silence. Parfait ! Ou pas... Un dame enrobée venait de prendre la parole criant haut et fort que j'étais le fils de la célèbre Ayako Ankoku Yutaka et petit-fils héritier de l'empire Yutaka et donc du défunt chef de famille, à savoir mon grand père. Les flash crépitèrent, l'assemblée s'agita. Cette idiote bedonnante avait abordé le sujet dont je ne voulais plus parler. Mes poings se crispèrent, je me mordis la lèvre inférieure. J'allais exploser, non, trop tard !

" Fermez-la et en rangs !!!! Oui je suis un Yutaka, oui, je suis celui qui a hérité du vieux à sa mort et alors ? J'en reste un humain comme un autre, un adolexcent avec ses rêves, ses joies et ses peines donc à présent, je ne veux plus entendre un seul mot à ce sujet jusqu'à la fin de la journée où je garantis à la personne qui me défiera que sa vie deviendra un véritable enfer et Arceus seul sait qu'avec tout cet argent, j'ai la possibilité de lui pourrir sa lignée sur des générations et des génération à venir... A présent, suivez les guides !  Djelly, je te laisse l'initiative de l'ordre de visite, j'ai besoin de me calmer un peu... "

Après un magnifique doigt d'honneur à la grosse dame sous les yeux ébahis des gens présents, je me retournais vers Djelly et Ruby, leur affichant un grand sourire.

" Mesdames, je vous en prie, poursuivez."







_________________


Dernière édition par Yuki Yutaka le Mar 17 Mar - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Dim 15 Mar - 17:02

J'étais heureuse de savoir que j'étais soutenue dans cette affaire, aussi que Ruby ai apprécié mon cadeau. Mon égo en avait pris un grand coup, auto satisfaction on. Hahaha, mais bon je m'éloignais un peu du sujet. Yuki était resté en retrait avec sa ...Simiabraz ?! Son starter avait dû évoluer. Givre devra se surpasser au prochain affrontement. J'étais contente de voir que le strap que j'avais fait lui ressemblait un peu, m'enfin je m'éloignais encore.

Le petit garçon continua de me casser les castagnettes, Ruby m'encouragea à garder mon calme, ce qui me fit tenir un peu plus longtemps. Soudainement, sans savoir pourquoi ni comment, le garçon s'arrêta et alla pleurer dans les bras de sa mère...Mon Dimoret, qui avait suivi toute la scène riait fourbement derrière ses griffes. Givre n'avait pas considéré le petit garçon comme un danger potentiel, c'était pour cela qu'il ne faisait rien, mais ça ne l'empêchait pas de rire de la situation.

« Hein... »
disais-je discrètement. Je n'avais rien fait qui puisse effrayer le jeune, et surtout je n'avais rien dit. Mon instinct me disait de me retourner, ce que je fis toujours aussi discrètement. Mon regard tomba sur celui du Noctali. Je lui souris et refis face au groupe avec un petit sourire en coin. Je sentais que j'allais mourir de rire et détournait la tête pour pouffer de rire, avant de me reprendre. Je ne savais pas ce qu'il avait fait ou avait dit, mais je l'en remerciais. Une image de Yuki en croque mitaine faisant peur aux enfants avait pris place dans mon esprit et ne voulait point y sortir, me faisant re pouffer de rire.

Ruby commença son discourt et paniqua vite. Du regard, elle demanda de l'aide à l'homme du groupe, Yuki. Ce dernier ne se fit pas attendre pour hausser la voix, sous le regard ahuri des touristes. Un silence s'était installé entre nous deux avant qu'il ne soit brisé par une dame. Elle raconta une histoire sur la famille de Yuki...Le fait qu'elle ait déballé la vie privée de mon ami m'énerva. Je savais qu'il y avait quelques choses qui avait affecté le Yutaka depuis son retour à l'académie, mais par respect je ne lui avais aucunement posé la question, il me l'avait dit et s'était confié à moi... et cette dame, cette Ecrémeuh a deux taches le sortait comme s'il n'avait pas droit à avoir une vie privée. Elle me sortait vraiment par les trous de nez.

Les flash crépitaient et Yuki se retrouvait face à la foule tel un animal de foire, je n'aimais pas voir ça... Ses êtres me dégouttaient au plus haut point, il me rappelait à quel point l'être humain pouvait être idiot. Je serrais ma mâchoire, une veine de colère apparue sur ma tempe. Le plus étonnant avait été d'entendre mon Dimoret grogner sur la dame, lui aussi ne semblait pas avoir apprécié le comportement de l'étrangère.

Le garçon s'énerva réellement et rentra dans le lard, et il y en avait, de la touriste. La femme, ainsi que le reste du groupe, furent choqué par le comportement du brun *Bien fait, pour toi tu n'avais qu'a te mêler de ta vie de Goinfrex* pestais-je intérieurement. Je n'avais plus trop envie de faire ce banc de Magicarpe écervelé visité l'île, mais bon on avait un travail à faire et mon camarade m'avait si gentiment donné la main. Je lui rendis son sourire tout en le remerciant.

Je hochai la tête, laissant mon camarade Noctali se calmer. La dame s'apprêtait à rejeter de l'huile sur le feu, mais ne fit rien quand elle entendit le grognement de Givre être un peu plus fort. « A votre place je m'arrêterais là madame, sinon je serai dans l'obligation de vous éliminer du groupe pour perturbation futile. Veuillez retourner dans le groupe je vous pris, nous allons commencer. » disais-je d'une voix sèche et froide, ayant un regard tout aussi froid un sourire aux lèvres.

La dame m'écouta un peu a contrecœur, gardant un œil sur mon Dimoret qui avait les poils hérisser et ses grognements plus profonds. Quand tous furent rassembler et silencieux je commençai donc officiellement la visite de l'île...sans réel envie. *Bonjour la corvée...*

« Tout d'abord, bienvenue sur Lansat, je suis Djelly voici Ruby et Yuki. nous sommes tous les trois des étudiants en dressage pokémon de la prestigieuse académie pokémon crée par Mesieurs Cadigan et Rivardi. Nous allons tout d'abord commencer la visite par le parc national de Lansat, c'est l'endroit le plus proche d'ici. Puis, nous irons dans le centre-ville, où se trouve l'aquarium de l'île et ça sera tout pour vous. »

« Comment ça ? On ne pourra pas entrer dans l'académie »


« A moins d'y étudier, non. C'est une règle de notre ancienne direction, seul les étudiants y ont accès.»

« Mais on est là pour voir cette académie !!! » disait une personne
« oui c'est vrai ! » renchéris une autre

« Eh bien vous auriez dû venir à la journée porte ouverte qui avait eu lieu en début d'année scolaire. Je ne fais que respecter le règlement de mon académie. »disais-je aux gens qui commençais légèrement à m'énerver et cela s'entendait à ma voix. Un brouhahaha commençait à revenir, j'avais déjà perdu beaucoup de patience avec ce qui s'était passé avant. Respire Dje respire, ne pas les faire fuir pas maintenant...Pense à Ruby ne la laisse pas seule à faire le guide pour ses immondices Limonde...respire...

Je me tournais vers mes camarades  « Jackie ne nous a pas entraînée pour ça...Je crois que l'on aurait besoin de beaucoup de patience... » chuchotant doucement. Le brouhaha se fit plus important ce qui m'empêcha d'entendre leur réponse. Je commençais à regretter de ne pas avoir pris la pokéball de ma Léviator...M'enfin, je m'éloigne il fallait que l'on fasse cette visite de l'île correctement. Pour Rivardi-sama et le travail de notre ancienne direction.

« Ecoutez je ne vais aucunement risquer ma place et de désobéir aux règles *  de Rivardi-sama pour des personnes qui n'en valent pas la peine *. Nous verrons cela après, si nous avons le temps de faire ce détour. * QUE DALLE!! Moi vivante votre groupe d'écremeuh ne posera même pas un orteil dans l'académie* je vous pris de nous suivre sans faire d'histoire*...Un groupe de touriste est si vite perdu de nos jour Tehehehe!*. Vous nous avez fait déjà perdre assez de temps. Pour l'instant c'est L'île de Lansat que l'on nous a dit de vous faire visiter et rien d'autre.» disais-je au groupe. Le silence ce fit juste après. Il faut dire que je n'étais plus vraiment d'humeur depuis l'intervention de la chose, s'attaquer à mes amis était une grosse erreur. Déjà que je n'en avais pas beaucoup...D'ailleurs...Yuki était un ami ou un camarade...Je ne savais pas trop et puis ce n'étais pas le moment pour réfléchir à ça.


« Si vous avez des questions sur les parcours existants où autre je serais ravie de vous répondre. En attendant veuillez nous suivre. » disais-je en ayant un sourire commercial et très faux.

J'ouvris la marche amenant le groupe de touriste dans un minibus servant à faire la navette entre le port et le centre-ville. Ruby, Yuki et moi furent les derniers à monter. « Si Arceus nous entend qu'il nous vienne en aide. Personnellement je ne veux pas qu'il rentre à PC. Vous imaginez s'il y a un membre des boulons dans leur groupe ? ». disais-je avec discrétion à mes deux camarades toujours hors du bus. Bien sûr l'histoire du membre de la team rouages n'était qu'un prétexte pour arriver à mes fins...Ne pas les faire entrer dans l'académie.Aussi fourbe qu'un Farfuret n'est-ce pas ? Même si, en n'y repensant bien ce n'était pas bête comme idée.

Nous nous installions au fond du minibus près pour le prochain arrêt.
Le chemin semblait plus long, des messe basse se faisait dans le groupe de touriste suite à l'intervention du Yutaka et que je ne m'étais pas excusé pour son comportement. Pourquoi je m'excuserais pour son comportement ? Ils étaient marrant.

Arrivée devant le parc, nous fumes accueilli par un ranger.. « Vous êtes les guides de ce groupe ? »Je posai mes yeux à la fois sur Ruby et Yuki avant de répondre à l'homme« Euh oui... »

Le ranger nous attrapa tous les trois et nous éloigna du groupe pour nous parler.

« Ok, c'est juste pour vous prévenir de faire attention, dans le parc il y a plusieurs essaims de Dardagnan. Avec le printemps qui est arrivé un peu plus tôt que prévue, ils se sont bien reproduit. Sur ce, bonne visite et faites attention à vous. » lâcha le ranger avant de partir.

La nouvelle me pétrifia. Je posai ma main sur l'épaule de Yuki ainsi que sur celle de Ruby et leur dit avec un grand sourire

 « Bon ben...Ce sera sans moi, je vais vous attendre gentiment ici Ok. Bonne chance je suis de tout cœur avec vous. Je ne rentre pas dans ça...Je préfère me faire torturer par Jackie. Je vais surveiller le minibus, on ne sait jamais un vol est si vite arrivée hein...Pitié dites moi que je peux rester ici...T_T » disais-je en reprenant ma respiration en fin de phrase.

Avec ma chance j'étais sûre, même certaine que j'allais me retrouver face à face d'un des Essaims de Dardagnan. Pour me faire entrer dans ce parc il aurait fallu m'y traîner de force...Dans le sens propre du terme.

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥


Dernière édition par Djelly Fish le Sam 28 Mar - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Jeu 19 Mar - 11:42

Effrayant. Voilà comment on aurait pu qualifier le Noctali lorsqu'il regarda l'enfant. Et aussi lorsqu'il s'énerva après l'autre pouf' – permettons nous de l'appeler par le terme qui la désigne le mieux – qui l'avait d'ailleurs bien mérité. Même si elle ne l'affichait pas, Ruby jubilait. Et bim ! Apprends à connaître ta place, sale PNJ totalement random sorti du derrière d'un Ronflex. Quoiqu'il en soit, il fallait faire visiter Lansat à ce groupe de touristes qui – dans le pays idéal – mériteraient la pendaison pour connerie bien trop poussée pour pouvoir être soignée. Cela n'enchantait aucun des élèves, d'autant plus que les idiots de visiteurs préféraient vaquer à leurs ragots habituels. Les nouilles au Remoraid fumé de Narcisse ? Qu'est-ce qu'on en a à foutre ? Il en va de même pour l'enfant de la fille de la petite cousine d'untel. Pour résumer : ils faisaient n'importe quoi, à l'exception d'écouter. Qu'est-ce que cela aurait été sans l'intervention de Yuki ?

– Merci ! Puis elle laissa Djelly s'exprimer, puisqu'elle semblait avoir bien plus d'assurance que notre chère rousse. Candeur d'âme, quand tu nous tiens ! Au moins, le public semblait désormais plus attentif. Ce fut néanmoins sans compter sur une nouvelle indignation des plus injustifiées. Quoi ? Quand est-ce qu'ils allaient arrêter de se plaindre ? On leur tend une main, ils prennent le bras ! Silencieusement, Ruby jura sur le dos d'Olsen et Jefferson. Pour sûr qu'ils étaient devenus les têtes de turcs, parmi la plupart des élèves en tout cas. Quoiqu'il en soit, l'étudiante ferma les yeux pour le coup, se contentant d'un simple soupir qui se voulait le plus indiscret possible, ne serait-ce que pour faire comprendre au groupe de pigeons qu'ils n'étaient pas les bienvenus au cœur même de l'académie. Mauvaise pub ? Du tout ! Un lieu si cadré devrait être le paradis pour éduquer des enfants...

Quelques temps plus tard, il fallut monter à bord du minibus pour se rendre au parc précédemment cité par Djelly. La rousse se mit soudainement à stresser. Le fait est que de passer quelques minutes dans un bus rempli de personnes plus idiotes les unes que les autres, c'est assez agaçant et pour le moins perturbant. Même le chauffeur ne semblait pas enchanté. Le pauvre ! Il devait avoir l'habitude de conduire des groupes touristes. C'est lui le plus à plaindre, dans cette histoire. Suite à quoi, Ruby haussa les épaules suites à la remarque de son amie Pyroli.

– Comme Olsen et Jefferson peuvent faire changer le règlement à tout moment et comme on est jamais à l'abri de rien il suffit juste de perdre le plus de temps possible au parc et à l'aquarium. Si on tient une bonne partie de l'après-midi, il sera définitivement trop tard pour qu'ils puissent rentrer... j'espère !

Pour espérer, elle le faisait réellement, priant intérieurement pour que la visite du reste de la ville bouffe l'intégralité de la journée et que les touristes n'aient donc guère le temps de demander s'ils pouvaient entrer dans l'académie. La rousse haussa une seconde fois les épaules, l'air de dire « je dis ça, je dis rien » puis pénétra à l'intérieur du minibus avant de s'y asseoir au fond, toujours en compagnie de Djelly et Yuki. En parlant d'eux, des messes basses s'échangeaient à leur sujet. Bon sang ! Quand est-ce qu'ils allaient arrêter de juger ? Ruby soupira, autorisant discrètement Hex à sortir de sa Pokéball. Suite à quoi, elle l'incita à aller faire taire les passagers, d'une manière assez pacifique si possible. Le Branette maugréa avant de traverser un à un les sièges des passagers, leur jetant quelques regards qui devaient bien être suffisant pour les faire taire... ne serait-ce qu'un seul instant. Au moins, le voyage avait été un peu plus calme !

La troupe débarqua au parc de l'île, toujours au complet. Aucun des étudiants n'eût le temps de contempler le paysage puisqu'ils se firent littéralement embarquer par le ranger du coin, leur demandant au passage s'ils étaient bien à la charge du groupe de touristes. Pourquoi ? Rien de bien spécial ! Juste la venue prématurée d'un essaim de Dardargnan. Après cette annonce, Djelly paniqua. Avait-elle peur de ces bestioles ? Bah ! Chacun ses phobies. Ruby s'approcha donc de sa camarade Pyroli avec un grand sourire qui se voulait rassurant mais aussi un tantinet effrayant.

– On peut résister à ce groupe d'idiots, alors on bravera les essaims d'insecte ! Et puis si jamais ça tourne au vinaigre, l'homme du groupe peut les cramer. Elle se retourna aussitôt vers Yuki, avec le même sourire. N'est-ce pas Yuki?

Ne pas penser à l'écosystème ? C'est euh... c'est faux ! Diffamation ! Vous accusez à tort mon personnage ! Ahem. Malheureusement, dame vampire ne semblait pas motivée à aller rendre visite aux insectes armés de leurs dards proéminents. Fallait-il réellement la tirer pour la faire revenir ? On dirait bien. La spécialiste spectre fit donc appel au Noctali, dans l'espoir qu'il puisse l'aider à faire venir miss Fish, de gré ou de force s'il le fallait. Pendant ce temps, les touristes commençaient à s'impatienter. Ruby sourit, se moquant discrètement d'eux. C'était marrant, d'essayer de tirer Djelly à l'intérieur du parc. Autre bon point : la troupe y perdait du temps. Au final, ce n'était donc pas si frustrant que ça en avait l'air ! Et puis Hex semblait se délecter des ragots hypocrites du groupe de touristes, les épiant depuis la branche d'un arbre voisin. Il ne fallait néanmoins pas trop pousser et rester ici à convaincre Djelly pendant une heure entière, sous peine que ça fasse bien trop suspect.

– Allez Djellyyyy ! Tu ne devrais pas avoir peur de ce type ! Et puis ne t'en fais pas, tu as juste à rester près de nous et ça ira!

Bon bah... tant pis. Il fallait réellement employer la force pour la faire venir. Enfin... allons-y doucement, tout de même. C'est pourquoi l'étudiante fit appel à Mist le Kaorine, dans l'espoir qu'il la fasse voler à quelques centimètres du sol grâce à ses pouvoirs psychiques, et donc qu'il empêche la miss phobique de tenter toute résistance. Bon ok. Ce n'est pas une tentative à 100% honnête. Mais il fallait bien la faire venir, non ? Bref ! Enfin, tout le mnde put s'aventurer dans le parc. Pour le coup, la vampire paraissait bien plus enfantines que les bambins eux-mêmes, malgré le fait qu'ils ne cessaient de crier de joie à la moindre vue d'un Pokémon. L'un d'eux sortit d'ailleurs une Pokéball de son sac, s'apprêtant à la lancer sur un pauvre petit Chenipan. Oh ! Robocop, vient les matter s'il-te-plaît ! Comment ça ? Tu ne peux pas venir ? Sérieusement...

– Eh ! Tu n'as pas le droit de capturer les Pokémon du parc. Ils sont protégés par les ranger et doivent rester dans leur milieu naturel. C'est pour ça que les sorties capture ont lieu sur d'autres îles. C'est pour préserver l'écosystème de Lansat. Maintenant, file ou le grand méchant Absol ira te dévorer cette nuit.

Il n'y a pas à dire, c'est bien plus facile de sermonner un enfant qu'une troupe d'adultes, bien que ces derniers n'appréciaient pas tellement que l'on parle ainsi à leurs enfants. Pff ! Ils n'avaient qu'à mieux les éduquer. Mais quand on voit de quelle façon agissent les parents, on a plus aucun doute sur le « pourquoi du comment » le gosse agit de la sorte. Aussi Ecrémeuh que sa mère ! Quoiqu'il en soit, il fut temps de se remettre en route après avoir présenté la source d'eau du parc. Ce fut bien évidemment sans compter sur quelques bourdonnements qui ne devaient sans doute pas rassurer Djelly. Cela devrait aller... tant que personne ne trimballe de miel ou autre.

– Ne bougez pas. Si vous avez quelque chose de sucré, donnez-le avant de vous faire sauter dessus. Et surtout, ne les attaquez... Mais c'est pas vrai ! Encore cette vieille femme à problème. Qu'avait-elle fait cette fois ? Oh ! Rien de bien grave. Elle est simplement en train de paniquer et de faire de grands gestes, chassant un des Dardargnan visiblement mécontent. ... pas...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Sam 21 Mar - 4:17

[MISSION] Assurance tourisme  




Serrant les poings, je m'étais écarté de tout ce tas de touristes qui m'horipilaient. Yuki Yutaka = Associal notable, telle était la pensée plus ou moins collective des élèves de l'académie, mais également des gens en général, alors pas de surprise à ma réaction actuelle, d'autant plus qu'une idiote de bas de gamme venait de poser ses gros pieds boursoufflés là où elle n'aurait pas dû. Je m'adossais à l'arbre contre lequel j'avais été quelques temps auparavant, lançant un dernier regard circulaire sur le troupeau, puis les deux Pyrolies. Je poussais un nouveau soupir, puis je levais les yeux au ciel, jouant nerveusement avec les pokéball de Saitan et Kawaii.

" Siiimiabrazzz ? "

Je laissais mes yeux retomber sur Hikari. Nos prunelles se croisèrent, se captèrent et ne se quittèrent plus. Un bras de fer ? Possible, mais la finalité, s'il en eut s'agit d'un, en fut mon hypothétique défaite. Fermant les yeux, je poussais un nouveau soupir. Je jetais la pokéball que j'avais en main droite dans les airs, puis la rattrapais. Je refis de même une seconde fois, puis une troisième.

" Ca va, ne t'en fais pas... Pas besoin que tu t'en occupes, je te remercie. J'eus été bien mieux en cours plutôt qu'ici, à n'en point douter... Je me demande si cet enfoiré m'a envoyé ici en réelle punition ou s'il a agit de manière opportune, me resservant un éventuel châtiment pour la fin de la mission... "

" Siiimiabrazzz... "

" Non, mais quitte à retourner dans son bureau, autant que ce soit pour une raison des plus drôles non ? Autant rire de notre malheur et nous amuser comme nous le pouvons, seulement, je ne sais vraiment pas si je vais pouvoir gérer tout ce beau monde... "

Un sourire malsain s'était dessiné sur mon visage, disparaissant instantanément avec mes derniers mots.  Hikari avait toisé l'assemblée, faisant mine de se retrousser les manches, la flamme sur sa tête croissant quelque peu. Je posais alors la main sur son épaule, un petit  sourire en coin.

" Surtout pas non, il y a d'autres façons de s'amuser ma chère. J'ai déjà tout un tas de choses en tête, reste juste à voir ce que le destin décidera et j'agirai en conséquent. Me soutiendras-tu dans cette tâche même si cela sous-entend une éventuelle éviction ? M'accompagnerais-tu même si la finalité de toute cette pathétique guerre était que nous soyons renvoyés et bannis à jamais de l'académie ? "

Un simple hochement de tête fut sa réponse.

" Réaliser notre rêve ne passe pas nécessairement par cette académie tu sais ? C'est juste un petit coup de pouce, mais il n'y a rien de mieux que le terrain pour progresser. Seulement, je n'aime pas trop la nouvelle hiérarchie et j'ai ça dans le sang. Courber l'échine, m'agenouiller ? Je suis un Yutaka... "

Sa main s'était posée sur mon épaule. Je la regardais un instant avant de fermer les yeux en la prenant dans la mienne.  Un petit sourire aux lèvres l'air de dire merci, je rouvris mes paupières pour darder mes ambres sur les touristes et les deux jeunes femmes.  J'écoutais alors ce que leur racontait la Fish et un mot me fit tilter. Règlement ? Un sourire machiavélique s'était emparé de mon visage, y établissant le camp comme l'aurait fait une armée annexant un territoire quelconque. Le chasser ? Non, hors de question, pensez-vous... Il me seyait à merveilles. Ainsi voulait-ils rallier l'académie ? Ce petit sourire devint grand, carnassier à souhaits. Un regard entendu partagé avec mon starter, un clin d'oeil appuyé et l'action se précisait. Je reprenais alors une certaine prestance, me rapprochant du duo avec lequel je devais faire équipe.

La Fish parlait et je la toisais. L'aider ? Non, hors de question ! Il m'était plus qu'agréable de la voir patauger ainsi. De la méchanceté ? Pas le moins du monde, sinon, je ne l'aurais pas défendue auparavant avec cet empoté de garnement. Là, c'était juste marrant, pourquoi se priver d'un petit moment de bonheur innocent ? Il n'y avait pas mort d'homme et aucun événement fâcheux en vue alors...  L'aquarium et le parc ? Pour l'un, ça allait, mais pour l'autre... Je ne me sentais pas d'y aller avec ce groupe de pecnos... Parlant d'eux, ils se dirigeaient vers le minibus, comme le leur avait préconisé l'ornithologue. D'un signe de tête, je fis comprendre à Hikari qu'il était temps de mettre les voiles et nous rallions le véhicule dans lequel nous prîmes place sans mot dire. Je libérais alors Kawaii, à moins que ce ne soit elle qui ne soit sortie de sa pokéball par anticipation. Me regardant de ses grands yeux vairons, elle me fit un grand sourire puis se plaça sur ma tête, comme elle aimait si bien le faire, détaillant l'ensemble des personnes présentes dans le bus avec une pointe d'anxiété.

" Ne t'en fais pas, personne ne te fera de mal, ni même ne se moquera de toi. Je suis là, non, nous sommes là et nous te protègerons. Tu peux compter sur nous. Et puis si jamais quelqu'un te pique trop... Tu peux toujours... Enfin... Tu vois quoi... "

" Tarsal ?"

" Oui, vraiment, pas de blagues ! Je t'y autorise, t'en supplie même."

" Tarsal ! Sal !"

Je fermais alors les yeux, faisant fit de ce qui se passait autour de nous, ainsi et surtout, que du brouhaha de médisances.

Nous étions arrivés au parc et un Ranger nous avait pris à part, nous faisant part d'une invasion de Dardagnans. Je poussais alors un soupir, long et profond. Tout cela m'ennuyait de plus en plus,  d'autant que Djelly semblait nous faire un caprice. L'air visiblement excédé, j'allais prendre les choses en mains, mais c'était sans compter sur la vivacité de Ruby qui m'avait précédé à la vitesse de la foudre. Elle avait alors déclaré que si elles pouvaient survivre à un groupe d'idiots alors un essaim d'insectes... Et en cas d'urgence, l'homme était là pour tout faire cramer. La rousse s'était alors retournée vers moi avec vigueur, ce qui me fit quelque peut tressaillir, mais ce qui me troubla le plus, me faisant grandement tiquer nerveusement, c'était son sourire quelque peu effrayant. Je ne savais pas vraiment ce qu'il illustrait, mais je n'étais pas sûr de réellement vouloir le savoir. D'un simple signe de tête, je lui signifiais mon acquiescement, Hikari se jetant devant moi avec fierté et honneur, l'air de dire qu'on pouvait compter sur elle et qu'elle avait la situation bien en main.

– Allez Djellyyyy ! Tu ne devrais pas avoir peur de ce type ! Et puis ne t'en fais pas, tu as juste à rester près de nous et ça ira!

" Bon Oppai no Megane-chan, tu ne vas pas faire ta victime toute ta vie, si ? Tu as entendu Tsundere-chan non ? Et puis je ne veux pas d'une ami qui mouille sa culotte devant un type qui lui est inférieur... Si je peux moi les cramer, toi, tu peux les dévorer... Ce sont des insectes, tes pokémon sont des volatiles... Dois-je te faire un dessin ? As-tu oublié tes cours ? Ne me dis pas que tu fais réellement partie de ces chiffes-molles Fish... Si tel est le cas, n'ose même plus me faire face ni même songer à me combattre à nouveau ou prendre ta revanche sur le Kappa Wills... "

Acerbe ? Moi ? Oui et alors ? Ainsi étais-je et je m'en contrefichais des qu'en dira-t'on.  Je vis avec stupéfaction que ses pieds avaient quitté le sol. Le Kaorine de Ruby semblait en être le responsable, sur ordres de sa maitresse. J'approchais alors de Ruby, posant ma main sur sa tête et me baissant pour approcher ma bouche de son oreille.

" Je ne te savais pas si fourbe Tsundere-chan, mais j'aime ça. Bien joué ! Je compte sur vous pour ce colis là... "

Je me détournais alors d'elles, faisant face aux touristes, alors que Ruby sermonnait le fils de la dame qui m'avait un peu trop titillé auparavant. Ce dernier avait tenté de capturer un Chenipan, s'apprêtant à lancer  sa ball sur lui. Kawaii s'était bravement dressée devant la chenille, les bras grands ouverts en T, l'air de dire qu'il faudrait d'abord lui passer sur le corps. Un couple sembla lui porter un grand intérêt, notant son regard dépareillé, émeraude et or. Elle regarda dans ma direction, ce qui les poussa à en faire de même et mon regard les remit à leur place, les faisant sursauter. Ils balbutièrent, rougissant, puis se mirent dans le rang. Satisfait de mon accomplissement, je fis signe à ma Tarsal chromatique de revenir. Elle s'exécuta après une brève discussion avec l'insecte qui s'en alla tout guilleret, disparaissant derrière un buisson adjacent.  Je remarquais alors que quelques personnes prenaient en photo Hikari et Kawaii. Le fait qu'elles soient chromatiques sans doute... Je laissais courir, il y avait bien plus important que cela et me lancer dans une aussi pathétique escarmouche vaine et futile que celle-ci ne m'intéressait guère.

" Quelle idiote... M'est avis que la graisse doit étouffer son cerveau... "

J'avais balancé ces quelques mots à Ruby et Djelly. Je m'étais alors avancé, mais je tendis les bras pour empêcher qui que ce soit de notre groupe, à savoir les filles et nos pokémons, de faire quoi que ce soit. J'avais envie de m'amuser un peu et voir cette immondice se débattre comme un goret haletant, me faisant mourir de rire intérieurement Quelques instants encore, c'en était assez.

" Hikari, éloigne-le avec Mach Punch, puis, enchaine avec Lance-Flammes... Kawaii, Psyko sur ces trois là !  "

Le duo s'exécuta comme s'il avait toujours agit de paire. En un rien de temps, les cibles désignées furent misent hors d'état de nuire, mais rien n'était joué, bien au contraire. Nous avions attiré l'attention de l'essaim entier et ça sentait les représailles à plein nez. Kawaii, fière d'elle, venait de réapparaitre sur mon épaule, alors que mon attention s'était centrée sur un Dardagnan et particulier, plus gros que les autres, plus charismatique. A son attitude, j'en déduisit qu'il s'agissait de la tête de ce groupe, l'alpha si on me le permet. Coup de poker, je me devais de le tenter. Pas de temps à perdre, le temps ne jouait pas en notre faveur. Je chuchotais ses instructions à ma Tarsal et pouf ! La voila disparue.

" Hikari ! Réceptionne le colis que va t'apporter Kawaii ! "

La Simiabraz acquiesça. L'instant d'après, le Dardagnan apparaissant devant moi. Alors que Kawaii le lâchait pour s'empresser de se poster sur ma tête, Hikari lui sautait dessus pour l'empêcher de se mouvoir, laissant grossir la flamme sur sa tête pour paraître plus menaçante encore, crachant un Lance-Flammes côté de lui afin de lui signifier ce qui l'attendait s'il n'obtempérait pas.  L'insecte ne se débattit pas, ce qui m'étonna, connaissant la combativité de ces braves pokémon que j'admirais, mais cela me fit plaisir. Tout cela facilitait les choses.  

"Nous ne vous voulons aucun mal. Nous étions simplement venus visiter ce parc, loin de nous l'idée de vous déranger, encore moins celle de vous attaquer. Ce n'est qu'un malentendu alors je t'en conjure, stoppe tes troupes avant qu'il ne soit trop tard. Je n'ai rien contre vous, mais ces gens dépendent de moi en partie et je n'ai pas envie de devoir me justifier auprès de notre directeur, tout comme mes deux amis ici présentes. Nous avons de quoi nous battre contre vous, du psy, du vol, du feu... Mais là n'est pas notre but. Nous sommes amis des Pokémon et nous n'avons rien à y gagner. En guise de bonne foi...  Kawaii !"

" Tarsal ! "

Elle lança alors Vibrasoin sur les Insectes que l'on avait attaqués.  Hikari lâcha alors sa prise et tous deux l'aidions à se relever. Il entra en communication avec les siens et tous se stoppèrent. Message passé. Il se tourna alors vers moi. Je fis alors signe à Kawaii de réitérer et elle les soigna complètement.

" Excuse-nous encore pour le dérangement, nous veillerons à ce que cela ne se reproduise plus, mais veille à ce que les tiens ne viennent pas taquiner de trop près notre groupe, il semblerait que certaines gens ne soient pas capables d'interagir avec l'égard qui est dû à des êtres de votre rangs...  En tout cas, j'aurais été ravi de t'avoir dans mes rangs, tu es vraiment magnifique ! "

Il me sembla qu'il m'avait souri avant de prendre son envol,  suivi par les siens. Je le regardais alors s'éloigner, à la fois fasciné et admiratif, puis je me centrais sur la grosse dame que je fustigeais du regard. Elle bafouilla, lâchant quelques mots inaudibles, s'épousseta, puis se remit dans le rang, lâchant un "Hmpff ! " bien sonore qui ne manqua pas de faire éclater de rire tout le groupe et aussi invraisemblable fut-ce  ceci, elle rougit encore plus qu'elle ne l'était déjà.

" Voilà Mesdames et messieurs, ce que nous apprenons à la Pokemon Community, du moins, des valeurs que l'on nous inculquaient du temps de nos anciens dirigeants car à présent, c'est plutôt devenu dictatorial. Les brimades et le régime de terreur font primer la délation avant toute chose. Vous conviendrez donc aisément que les valeurs importantes comme celles que je viens de vous faire montre, n'ont plus leur place. Voilà donc ce que votre idole, cet homme pour lequel vous vous pressez ici, ne semble pas pressé de nous apprendre.  Si vous êtes sages, peut être aurez-vous le droit à d'autres démonstrations du savoir faire des élèves de cette prestigieuse jeune académie... Toutefois, mes excuses pour ce malencontreux désagrément.  J'ose espérer que point de mal n'ait été fait, ne vous ait été fait.

Ils se regardèrent quelque peu perplexes devant mon attitudes, mais nul ne s'en offusqua, répondant à mes propos dans une cohue qui me fit sourire. Je ne comprenais pas ce qu'ils disaient, à dire vrai, je n'en avais cure. Je m'en tamponnais le Kokiyas ! Je me retournais alors vers mes acolytes.

" Tu vois Fish, pas de quoi en faire tout un fromage... A présent, tu reprends les rênes de la chose ou dois-je demander à Ruby d'ordonner à son Kaorine de te porter vers les Dardagnan ?  Tu es Top Dresseuse de Type Vol , élève de la PC, membre des Pyrolie, fais honneur à ton rang ! As-tu envie de montrer tes faiblesses à ça ? "

Je désignais d'un discret signe de tête les touristes.

" Ressaisis-toi ou je crois que tu devras m'ajouter à ta liste de peurs... "

J'affichais alors un sourire semi démoniaque. Je reportais alors mon attention sur Ruby.

" C'est bien Hex ? Il a vraiment fait du chemin ! Un Branette, non mais voyez-vous ça ! Je t'envie sincèrement, il est trop beau ! "

J'avais l'air d'un enfant en extase devant une chose qu'il adulait et j'assumais. Il s'agissait après tout d'un des Pokémon que je chérissais et il était de notoriété publique que Yuki Yutaka devenait rapidement gaga lorsqu'il s'agissait de pokémon, eux qu'il traitait avec plus d'égards  que le commun des mortels pour lequel il n'avait cure...

" Enfin... Que faisons-nous désormais ? Je vous avoue que tout ceci m'ennuie plus que tout au monde et je ne sais pas quoi faire, n'ayant même pas l'envie de me fatiguer à penser  ni même d'idée quant à la façon d'agir. Je préfère lâchement vous laisser prendre les devants et vous assister, mais pour la fin de session, je compte bien finir en apothéose. A ce sujet, j'ai déjà ma petite idée..."

Le machiavélisme luisait sur mon visage alors que je laissais échapper un rire démoniaque.





_________________


Dernière édition par Yuki Yutaka le Mer 25 Mar - 5:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Mar 24 Mar - 2:52

Malgré ma demande, mes camarades refusèrent de me laisser à l'entrée. En bref, que j'ai peur ou non, je devais les suivre. J'avais bien compris cela, n'empêche, j'essayai de marchander.
Sauf que, il avait une chose que je ne savais pas, une chose très importante à savoir, une chose que j'appris un peu par malchance... On ne marchande pas avec une Jones et encore moins avec un Yutaka.
A croire qu'ils n'avaient aucune phobie de leur cotée, qu'ils n'avaient aucun point faible. Moi, je ne voulais pas faire un effort et je ne bougerai pas. Je n'avais aucune envie de le faire pour ce groupe de pecnot venue d'ailleurs. La journée avait mal commencé et je sentais, non je savais que ça n'allait pas aller en s'améliorant.

Mais mes camarades n'y entendaient de cette oreille, d'ailleurs j'eus droit au speech comme quoi mes pokémons vol en feraient qu'une bouché....Pas faux, sauf que... Il semblerait que mes adorables camarades aient oubliés une variable plutôt visible, voir même très visible. JE n'étais pas un pokémon vol...

La rousse sembla excédé par ma résistance et fit appel à un Kaorine. Elle le fit utiliser ses pouvoirs psychiques pour me soulever et me transporter contre ma volonté dans le parc.
Ô Arceus pourquoi me détestes-tu ainsi? Me faire tomber sur deux personnes avec qui il était difficile, voir impossible de marchander.
Pas grave, n'empêche que, je ne voulais pas faire l'effort d'affronter mes peurs pour eux. Pour Ruby et Yuki oui, surtout s'il y avait des dragibaies ou des câlins pour me récompenser de mon courage. Ma maman le faisait souvent. Gâtée, moi non du tout. Mais pour le petit groupe de Couafarels frisés de Jefferson, NON. NO WAY.

Nous marchions, enfin eux marchaient et moi je volais, dans le parc. Ruby faisait un truc, Yuki un autre truc. A vrai dire, moi je n'y prêtais pas attention. J'étais là allongée, flottant au-dessus du sol. Jusqu'à ce que des bourdonnements inquiétant viennent titiller mon ouïe.

« ...Insecte en approche »
Murmurais-je Givre leva la tête se mettant en garde. Ruby demanda au groupe de ne plus bouger d'attendre. Sauf qu'une Wattouat écervelé n'en fis qu'à sa tête énervant les pokémons insectes. « Toujours la même. »

« Euh Kaorine de Ruby tu peux me re déposer s'il te plaît ? Promis je ne partirai pas en courant, même si c'est mon idée première. » Le pokémon le fit avec hésitation. Je rassemblai les gens, les éloignant de la zone de combat, pour laisser " l'homme de la situation " faire ce qu'il avait à faire.

Le massacre fini, la tarsal du garçon les soigna et les pokémons. Ces dernier repartirent de leurs côté nous laissant seuls avec le groupe...Finalement je souhaitai presque leur retour.
Le brun se retourna vers le groupe pour leur parler. Je profitai de son petit discourt pour retourner à côté de Ruby et son Kaorine.
Givre me suivait en boudant un peu. Hikari avait tout fait et lui n'avait même pas levé le petit doigt. Je lui tapotai la tête m'excusant. Le jeune garçons vint vers nous et me parla me disant qu'il n'y avait pas de quoi en faire un fromage et que si je continuais avec ce comportement je devrais sûrement l'ajouter dans mes phobies...La yukiphobie ?

« Pff... Je n'ai et n'aurais jamais peur de toi Yutaka » disais-je sans réel conviction. Je ne voulais pas lui dire qu'il m'impressionnait déjà. Il avait déjà tout d'un maître d'arène. La confiance en lui, l'aura, le comportement, le style, le génie. Bref, il était parfait...et je l'enviais...Je voulais devenir un peu comme lui, ou même Orren, ou Ruby et Kaeko, qui étaient quand même les seules Filles spé types que je connaissais. J'avais encore beaucoup d'effort à faire.

Après l'incident des Dardagnans et après nous avoir parlé, ''l'homme de la situation'' nous laissa encore la main. Je me demandais si le jeune homme savais que je n'aimais pas ce genre d'exercice et qui s'amusait à me déléguer la chose pour en rire ?... « Sadique va...» susurrais-je doucement.

Je repris donc la sortie d'Ecrémeuh. Je les menai vers la sortie, donnant des informations sur de nombreux atout charme de Lansat. La pêche artisanal des Kokiyas, passant par le parc d'attraction l'écosystème et des différents commerce de l'artisanat local que nous allions voir par la suite.

Le groupe nous suivait sagement jusqu'à la fin du parcours avant de regagner le bus. Durant le chemin vers le centre-ville interrogatoire commença.

« Sinon la pokémon community ? C'est une bonne académie ? Vu qu'elle est nouvelle on n'a pas le taux de réussite.»

« Avec l'arrivée d'Olsen le taux de réussite sera de 100 %. Même une peureuse comme vous réussira »

« .... » Je me tus, encaissant le coup de la phrase de la touriste, lui faisant un magnifique sourire comme celui que mon Dimoret arborait quand il préparait un mauvais coup.

« Ben c'est vous tremblez devant de simple insecte. »

« La PC est une très bonne académie. Quelque soit la direction qui était au rennes de l'établissement la qualité de nos professeurs ne changeait en rien. J'imagine que si vous y inscrivez votre enfant, notre ensemble professoral se fera un plaisir de lui donner une éducation digne de son nom. Ce qui semble vous manquez apparemment ...»

« Pardon ?!! »

« Ne vous inquiétez point, vous aurez au moins la satisfaction que la progéniture de votre espèce vaille au moins quelque chose. »
rajoutais-je avec un grand sourire.

« COMMENT OSEZ VOUS ... »

« Il y a t-il une autre question ? »coupais-je la jeune femme dans son élan. La femme outrée par mon comportement gonflait ses joues comme une gamine marmonnant que j'allais le payer. *Ben vas-y, allonge la note.*

« Non mais vous ne répondez pas à la question Djelly » rajouta un autre touriste. Je soupirais rien qu'en ayant entendu ses mots.

« Désolé. On veut juste savoir si l'académie est plus sûr qu'avant ? Après ce qu'il s'est passé on s'inquiète....Pouvez-vous nous dire ce qui a été mis en place »

« Est-ce qu'il est marqué idiote sur mon front. »
demandais-je en soulevant ma frange mettant à vue ma peau laiteuse décorer d'une cicatrice « Vous croyez que je vais mettre en danger mes camarades pour vos beaux yeux ? La réponse est NON » continuais-je excédée par le déroulement de la chose.

« Mais on veut savoir ! »

« Notre académie à toujours été sûre... »

« Pourtant, ça n'a pas empêché l'attaque et le... »

« STOOOOP ! L'académie est sûre et la toujours été. »

« Mais on veut savoir, on veut voir l'académie. »

« Ouais on ne va tout de même pas envoyer nos enfants là bas si on à pas la moindre info. On veut juger cela par nous-même. »

« Oui c'est vrai » affirma une autre personne

« Madame comment vous vous êtes faite cette cicatrice ? » me demanda une petite fille. Tout cela sans me laisse la moindre chance de leur donner ma réponse.

Non, mais ils étaient sérieux ? Ça ne les regardait en rien. J'allais répondre à la jeune fille que c'était personnel quand la Goinfrex Furieuse ouvrit la bouche pour sortir sûrement une imbécillité

« Durant l'attaque j'ima... » qu'est-ce que je disais une imbécillité.

« Je suis tombée dans l'escalier étant petite, rien de très glorieux » la coupais-je volontairement dans son élan. QUOI ? C'était un gros mensonge, oui je l'accordais, mais je n'allais tout de même pas dire que je m'étais follement interposée entre l'attaque Pisto poing de Trybal et mon Nessy ? Il allait croire que c'était de la faute de Rivardi encore.

Mon starter grognait légèrement, illustrant son agacement face à la situation. Il n'aimait pas trop ce genre de chose, ça le faisait bien rigoler, au début , mais maintenant, ça le saoulait plus qu'autre chose. Farceur, mais pas trop. Ma Togepi, elle était dans le même état. Encore un peu et je la sentais capable de lancer une attaque Métronome...Quoique ça aurait surement été une bonne idée...

Je sortis vite de ma rêverie grâce à la douce voix des touristes qui chouinaient pour avoir des information sur notre école.

« On veut savoir ce qu'il se passe » Je soupirais une nouvelle fois avant de leur répondre une bonne fois que je n'allais pas leur parler des changements de notre académie. Ni faire une comparaison entre les deux directions . Je leur rappelais qu'ils étaient pour visiter Lansat et que l'on avait la mission de le faire et que c'est ça seulement que nous allons faire. Mais il semblerait qu'ils ne l'entendaient pas de cette oreille.

Alors que le minibus continuait sa route vers le centre-ville, Je pris la main de Ruby et lui tapa dedans avec la mienne.
« Merci de prendre ma place t'es la meilleure, Ruru. La Djelly nation apprécie ton doux sacrifice. » disais-je en lui déléguant la place, sans trop lui laisser le choix, en lui faisant un bisou sur la joue. Une douce petite vengeance pour le coup du Kaorine ? Non ce n'était pas du tout mon style...Tehee !

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥


Dernière édition par Djelly Fish le Dim 29 Mar - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Mer 25 Mar - 12:44

This moment when Ruby realized... she fucked up. Pardon, c'était trop tentant. Mais pour le coup, elle ne savait pas trop que faire si ce n'est conserver le groupe de malheureux et ignares touristes à l'abri des assauts des Dardagnan. Mist put s'en charger puisqu'il venait apparemment de lâcher Djelly. C'était un risque à prendre ! Bien heureusement, elle ne s'était pas enfuie puisque la situation avait entièrement été gérée par Yuki. Comment calmer un essaim ? C'est simple : vous l'exterminez jusqu'à ce que qu'il n'y ait plus un seul insecte volant et vous les soignez par la suite. Bonne tentative de diplomatie, au passage. Mais ce fut un peu risqué, puisque ce genre de stratagème ne marche pas avec les espèces les plus bornées. La rousse eût presque peur d'une éventuelle rébellion de la part des insectes. Il n'en fut rien. À la place de cela, ils s'éloignèrent bien gentiment, ayant visiblement compris la leçon. Bon ! Le Noctali semblait s'être fait quelques amis en plus dans ce parc, de quoi ramener les idiots de touristes sur terre si jamais ils dérapaient trop. À croire que tout avait été planifié par le garçon du groupe de missionnaires.

– Huhu... et c'est moi la fourbe... ~

Bref ! Passons ce malheureux incident dont l'avantage eût été que la grosse Ecrémeuh semblait s'être calmée, même si ce n'était que pour quelques instants. C'est toujours ça de gagné ! Quoique... les autres reprirent de plus belle, assommant littéralement le pauvre soldat Fish sous un tas de questions auxquelles ils avaient déjà eu une réponse, pour la plupart en tout cas. Ce débat se déroulait de manière assez atypique, puisque n'importe qui prenait la parole n'importe quand, au grand dam de l'ornithologue qui n'en pouvait visiblement plus. Ruby profita de la cohue générale pour venir chuchoter quelques mots à Yuki. Oui ! Ce fourbe était encore le coupable de quelques méfaits !

– Au passage... j'attends toujours de meilleures explications. Ou sinon... Retour immédiat vers une ambiance plus sinistre. Hex pourrait éventuellement aller farfouiller dans tes rêves...

Le concerné bondit aussitôt de son arbre avec un grand sourire qu'il ne réprima pas. S'il avait eu des zygomatiques, pour sûr qu'ils seraient déjà morts ! Suite à quoi, le spectre s'approcha du petit groupe sur un pas lent mais pourtant déterminé, jacassant quelques malédictions incompréhensibles pour un humain. Voyant néanmoins que ça n'allait pas être pour maintenant, il se percha sur les épaules de sa dresseuse qui chancela quelque peu, légèrement perturbée par cette prise de position. Autant dire que ladite ambiance sinistre venait d'être cassée en quelques secondes. La rousse haussa finalement les épaules, persuadée du fait qu'elle finira bien par savoir. Elle veilla cependant à ne pas insister toutes les cinq minutes mais plutôt les dix histoire de ne pas paraître trop intrusive.

Quelques instants plus tard, il fut temps de remonter à bord du bus. Celui-ci allait normalement se rendre à l'aquarium, la destination finale de cette visite de l'île. Comment ça, circuit touristique court ? Du tout ! Après tout, ils avaient le temps d'observer le paysage à travers les vitres du transport... Que ce troupeau s'estime heureux d'être resté en vie jusqu'ici. C'est un miracle, contrairement à ce qui venait de se passer à l'instant. Une petite absence mentale avait suffit pour que Djelly en profite, refilant la corvée à la spécialiste spectre qui se retrouva – fictivement – face à une mer déchaînée, avec pour seule protection son courage qui venait de s'envoler. Malheur...

– Mist..? Trop tard ! Déjà rentré dans sa ball. Heeex ? Lui aussi ! Comme quoi, il n'y avait pas d'échappatoire. L'étudiante soupira, totalement désespérée. Elle n'eût d'autres choix que de faire appel à un petit Gringolem qui acceptera de coopérer en échange de quelques baies. Tu peux aller rappeler à l'ordre ceux qui font trop de boucan ? Si jamais c'est nécessaire, t'ouvres la trappe et t'emmènes les plus réticents sur le toit. J'aurais bien aimé te dire que leur destin m'importe peu, mais 'faudra quand même que tu les empêches de tomber... c'est juste pour qu'ils se calment.

Goliath hocha platoniquement la tête, se mettant ainsi à vadrouiller à travers les rangées de sièges. Il ne fallut que quelques minutes pour qu'un adolescent un peu bruyant cherchant à impression une donzelle soit amené sur le toit du bus en marche sans la moindre pitié. Il beugla, appelant ses parents à l'aide. Causer la panique chez les touristes ? Mais nooooon... Ce n'était pas du tout l'intention de Ruby... jamais ! Enfin ! Cette petite prise d'air frais avait été efficace puisque le jeune se tînt calme durant le reste du voyage. Personne n'osa causer de problèmes, sous peine de finir également sur le toit du bus. Fier de lui, Goliath tendit une de ses grosses mains d'argile, réclamant son dû. Il n'eût droit qu'à une barre de céréale pour le moment.

– J'irai te chercher des baies après. Pour l'instant je n'ai que ça, désolééééeee !

Quelques minutes plus tard, le minibus arriva de nouveau en ville, plus précisément devant le grand aquarium de l'île. La beauté du bâtiment avant au moins servi à faire taire quelques personnes, désormais trop occupées à prendre des photos de l'imposant dôme de verre et d'acier repeint. En parlant de photos... il y avait quelque chose à ne pas faire, encore une fois. Il fallait le rappeler à ce troupeau de touristes sans cervelle. Ne sait-on jamais ! Peut-être ne l'avaient-ils pas déjà compris.

– Une fois à l'intérieur, pensez à désactiver le flash de vos appareils photos. Vous voulez réellement qu'un Sharpedo s'énerve et finisse par briser le vivarium pour vous dévorer ?

Panique générale. Ruby soupira, demandant une nouvelle fois à Goliath de calmer les foules, ce qu'il fit à merveille. Enfin, le groupe entier put pénétrer à l'intérieur de l'immense structure, empruntant moult escaliers jusqu'à débarquer à un étage merveilleusement sombre, uniquement éclairé par les reflets de l'eau marine traversant les épaisses mais transparentes vitres. D'une certaine façon, cette pièce pouvait presque rappeler le tunnel reliant Vaguelone et Papeloa, que Ruby avait eu l'occasion d'emprunter une seule et unique fois dans sa vie. En levant ou tournant la tête, on pouvait apercevoir de multiples Pokémon marins, nageant gaiement sans même se soucier du moindre de ces abrutis. D'une certaine façon, Ruby les enviait. Elle voulait être en mesure de pouvoir ignorer les touristes, chose qui était malheureusement impossible pour le moment puisqu'elle devait servir de guide.

– Comme vous pouvez le voir, l'aquarium abrite de très nombreuses espèces de Pokémon. Mais ce n'est là qu'une infime partie de ce qu'on peut trouver dans l'océan bordant Lansat, preuve que l'île possède des normes strictes en terme de préservation de l'environnement. Dialogue assommant ? C'était fait exprès. Aucune passion n'animait la rousse. Le public ne l'appréciait pas, et c'était rendu par ces mornes explications. Il y fait bon vivre. Alors s'il vous plaît, arrêtez de douter. Les règles sont toutes aussi strictes pour l'académie surtout actuellement...

Peur ? Pourquoi avaient-ils soudainement peur ? Oh ! Rien de bien spécial. Ils se retrouvèrent juste dans la pénombre la plus totale durant quelques secondes. Merci à la troupe de Wailord qui venait de passer ! Cela avait laissé une occasion à ne pas rater. Profitant de cette nouvelle cohue, Ruby se substitua à Yuki, lui souriant l'air de dire "c'est à toi maintenant". Si jamais la foule osait contester ces changements répétitifs, ils allaient très certainement avoir de mauvaises surprises. Ce n'est pas pour rien que les spectres peuvent se déplacer partout...

– Restez cachés chuchota la topdresseuse à l'ensemble de Pokémon qu'elle venait d'appeler, soit : Hex le Branette, Queen la Viskuse, Speelse le Fantominus, Chrona la Feuforêve et Ramsès le Tutafeh. Je ne vous autorise à intervenir seulement s'ils font quelque chose de répréhensible. Quant aux moyens utilisés, je m'en fiche tant qu'ils restent vivants. C'est le bail.

Ils se dispersèrent, traversant la matière et se fondant dans le décor.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Jeu 26 Mar - 19:37

[MISSION] Assurance tourisme  




Le temps semblait passer si lentement... Je levais les yeux vers le ciel bleuté et parcouru de longs et fins nuages blancs.  Dire que j'avais normalement cours avec Ace S. Creed-sensei aujourd'hui, un cours de dressage avec combats et tout ce qu'il en retourne et au lieu de cela, je me retrouvais là avec une bande d'ahuris, obligé à les guider et à employer la force contre quelques pauvres Dardagnan juste parce que ces idiots ou plutôt une idiote, n'avait pas su rester à sa place ? Je n'en avais rien à faire de leur sort, mais de par ma position, j'étais forcément responsable d'eux. Je poussais un nouveau soupir. Tout ceci me pesait réellement.

" Mendokuse na ! "

" Siiimiabrazzz, siiim ! "

" Tu as raison, mais en même temps, elle n'est pas là et tu n'es pas obligée de le lui faire savoir, n'est-ce pas ? "

Elle détourna la tête en guise de réponse, je lui appliquais alors une petite tape dans le dos. Elle avait raison, Mère n'aimait guère que j'use d'un langage aussi peu châtié, mais là, j'étais au bout de ma vie, réellement. De toute manière, personne ne m'avait entendu, du moins, aucun des touristes. Pour ce qui était de Djelly ou Ruby, je m'en accommodais amplement.  

« Pff... Je n'ai et n'aurais jamais peur de toi Yutaka »

Je la regardais simplement avec une sorte de condescendance  arraogante et plus que corosive qui l'aurait certainement fait fondre si de l'acide avait pu se matérialiser autour d'elle et avoir un PH similaire au niveau atteint par mes prunelles d'ambres flamboyantes. Ma réponse à la sienne était claire. Je ne croyais pas un sol mot de ce qu'elle venait de dire, sentant mon ascendant sur elle comme on sentait la présence d'un Rafflésia. Elle n'était pas sûre d'elle, loin de là, je pouvais le voir comme un Wailord au milieu d'un champ de Boustilfor.  Après, n'allez pas croire que cela me procurait une grande joie, non, pas du tout ! A vrai dire, je m'en fichais, ce n'était là pour moi, qu'un simple jeu, une petite distraction suivie et fort sympathique. Sacrée Fish ! Je me détournais alors d'elle pour de nouveau observer les visiteurs. Comme si cela avait été le signal, ils s'étaient sentis pousser des ailes et avaient lancé un assaut verbal sur la pyroli, l'assaillant de toutes parts avec mille et une questions.

« Shikari shite Oppai no Megane to Gambatte », avais-je murmuré, pour ne pas dire laissé filer entre mes dents avant de pouffer de rire, un rire narquois.

La voir se débattre ainsi me faisait grandement rire. Elle n'arrivait même pas à les tenir  en respect, n'ayant même pas l'air convaincue elle-même de ce qu'elle disait ou faisait. Cela m'amusait d'autant plus qu'elle essayait souvent de me rabrouer ou de me casser avec des piques à son niveau. Il était évident que je la mangeais et la mangerais toute crue en une seule et unique bouchée, similaire à celle de Ginji engloutissant un troupeau de Ronflex obèses rassasiés.  Cette pensée me fit un peu plus me gausser dans mon coin.

– Au passage... j'attends toujours de meilleures explications. Ou sinon... Hex pourrait éventuellement aller farfouiller dans tes rêves...

Je tiquais. Me centrant sur la rousse, je la détaillais un instant durant.

" Voyez-vous cela. Seraient-ce des menaces que tu me profères là Jones ?  Ne sais-tu pas que ce genre de chose n'a que peu d'effets sur moi  et que combien même, il serait reçu comme il se doit... Mais passons... Je ne vois pas pourquoi tu veux le savoir. Il m'est arrivé certaines choses dont je n'ai pas forcément envie de parler ni même de me remémorer. Et puis... C'est Ecremeuh à lait a déjà abordé une partie du sujet. Mon grand-père et chef de famille est mort, est-ce suffisant ou fais-tu partie de ces charognards qui se nourrissent du malheur d'autrui ? "

Il n'y avait aucune menace, aucune méchanceté dans ma voix, ni même autre négatif sentiment. A vrai dire, mon ton était des plus lointain, semi effacé. Alors que je la fixais, je donnais l'air de voir au travers d'elle, comme si elle était transparente voire invisible. Mes pensées étaient toutes tournées vers un autre horizon, un horizon lointain et hors du temps. De la tristesse, de la peur, de l'effroi, du dégoût, de la rage, ainsi qu'une flopée d'autres sentiments se succédèrent avec rapidité sur mon visage comme un film en accéléré projeté sur une toile.

" Tarsal ?"

Je me mordis la lèvre inférieure avant de tiquer en détournant vivement la tête comme si j'avais espéré pouvoir cacher mes émotions alors qu'elles avaient déjà transparues.

" Désolé, mais je n'ai vraiment pas envie de revivre ça. J'ai eu du mal à cicatriser... Non, je n'ai pas encore cicatrisé et je ne pense pas qu'on le puisse... J'essaie d'avancer du mieux que je le peux pour faire honneur aux disparus ainsi qu'aux survivants et autres personnes qui ont un jour placé des espoirs en moi. A moins qu'il n'y ait une raison valable à ta curiosité, je préfèrerai laisser cela de côté. De toute manière, certaines gens semblent bien informées, je me demande donc quelles informations précises le monde extérieure a-t'il pu avoir depuis les révélation de ma chère grand-mère paternelle... Peut être devrais-tu copiner avec cette idiote qui ne peut pas s'empêcher de casser les pieds au monde. Elle t'apprendrait certainement une partie de ce que tu veux savoir... "

Un sourire effacé conclut mon discours. Mon assurance et tout le reste s'étaient envolés. Je fis alors signe à Hikari de me suivre et nous partîmes nous installer dans le minibus, reprenant nos places. Là, je plaçais Kawaii sur mes genoux, plongeant mon regard dans le sien avant de fermer les yeux.

" Nous avons eu beaucoup de chance... Heureusement que vous étiez dans vos pokéball à ce moment là. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si en plus de ma famille et du personnel ainsi que de leur famille, je vous avais perdus vous aussi ? Qu'aurais-je fais si... Parmi les débris de l'avion, vos... "

Je me tus soudainement, incapable de poursuivre. La vision des corps sans vie, des morceaux d'humains et de Pokémon éparpillés ça et là m'était trop difficile. Je déglutis  avec peine. Leurs mains se posant sur moi me ramenèrent à la réalité. Cette épreuve, nous l'avions vécue ensemble, traversée ensemble. Je leur lâchais un sourire de remerciement, sincère et chaleureux avant de fixer la porte, alerté par une clameur qui m'agaçait. Le groupe remontait et nous reprîmes la route direction l'aquarium. Je me renseignais auprès des pyrolies avant de fermer les yeux sur les agissements de Ruby, de les clore tout court. En fait, cela me faisait profondément rire, mais je n'en montrais rien. Ainsi, j'évitais que les regards des passagers ne captent le mien, me suppliant d'intervenir.

Arrivée. Tout le monde descendit, moi en dernier. Un nouveau sentiment s'était emparé de moi, emprunt de nostalgie, d'amour et tout un tas d'autres choses. L'aquarium... J'y partageais des souvenirs avec quelques êtres, en particulier Chiho. Un pincement de cœur bien virulent me transperça la poitrine.  J'avais vécu un moment fort et riche en émotions avec elle presque un an auparavant et c'était le dernier endroit que nous avions visités tout deux avant l'incident qui aillait me tenir éloigné de PC et du monde en règle générale, jusqu'au mois de décembre. Je secouais la tête, refusant de me laisser aller à nouveau, puis je joignis le mouvement, observant Ruby faire la visite de manière désinvolte. On pouvait aisément voir qu'elle ne les aimait pas et qu'elle prenait tout cela par dessus la jambe et cela me faisait rire et ce, jusqu'au moment où elle me passa la main. J'avais l'impression d'être en pleine course de relais. Je lui souris de manière tout à fait neutre, acceptant mon rôle sans condition.

" Yuki-nii chan ? "

Je me retournais aussitôt en direction de la provenance de cette voix familière que je n'oublierai jamais.

" Hitomi Hime ? En voilà une bonne et agréable surprise ! Que vous avez grandie !  "

" Je suis si contente de te revoir. Maman m'a expliqué ce qui vous est arrivés, je suis contente que tu sois en vie et triste pour ton grand-père. Vous nous avez tellement aidés... Grâce à toi, nous n'avons plus de problèmes d'argent et j'ai pu avoir un pass annuel pour l'aquarium et quand je serai grande, je veux devenir une spécialite en pokémon aquatique et vivre dans l'eau avec eux !  "

J'éclatais d'un rire fraternel franc.

" Fort intéressant et crois moi, tu as tout mon soutien la belle. Ne baisse pas les bras, mais il te faudra trouver un moyen pour respirer sous l'eau en continu hein ? Par contre, je préfèrerais éviter de parler de ça pour le moment. J'ai l'intention de passer chez vous sous peu donc à ce moment là..."

" Cinq sur cinq  Nii-chan ! "

" Merci de ta compréhension. Malgré tout, je te présente Kawaii. Kawaii, Hitomi Hime, la jeune fille qui est à l'origine de notre rencontre à tous les deux. Sans elle, je ne t'aurais pas eu. Sois une gentille fille."

" Tarsal ! Sal ?"

Je poussais légèrement ma Tarsal vers elle. La jeune enfant l'examina, euphorique.

" Elle est vraiment super belle ! Elle a les yeux de deux couleurs, c'est trop beau !!! Sa soeur est à la maison, elle est gentil et adorable, mais elle n'est pas Shiney, mais je l'aime beaucoup et elle aussi elle m'aime. "

" Je n'en doute pas, tu es une bonne personne. Prend bien soin d'elle et mille mercis encore pour ce présent que tu m'as fait. Elle est vraiment spéciale cette petite créature, bien au delà de son apparence... Merci. Mais je passerai te remercier comme il se faut, comme dit. En attendant, j'ai une tâche à accomplir. "

Je désignais de la tête les touristes. Elle regarda par dessus mon épaule. Oui, par dessus. Elle n'était pas grande, non, j'étais juste accroupis devant elle. Une petite grimace, puis elle me regarda avec un grand sourire compatissant et quelque peu narquois. Une fraction de secondes, j'avais eu l'impression de me voir en fillette. Elle serra alors Kawaii dans ses bras qui sembla apprécier et le lui rendre. Evénement ! Puis elle me fit un bisou sur la joue, me souhaitant la bonne chance et s'en allant en sautillant, stipulant qu'elle devait aller retrouver sa mère. Je me redressais alors, faisant face aux regards appuyés de tout un chacun.

" Quoi ?! "

J'avais balancé ces quelques mots de manière incisive. Je me tournais alors vers Ruby et Djelly.

" Aucun commentaire à ce sujet, compris ? Je suis Yuki l'associal, le Tanuki, l'acerbe ou autres surnoms qu'on me donne à la PC alors gardez cela pour vous je vous prie.  "

Je poussais un long soupir en me grattant la tête avant de reprendre la parole.

" Ecoutez toute les deux... Pour vous parler franchement, tout ceci me fait grave chier ! J'en ai ras le cul de cette journée de merde, de ce groupe de merde et de cette mission casse couilles !  "

Mes mots étaient crus, vulgaires et imagés. C'était la première fois que le noble Yuki s'exprimait de manière aussi familière devant elle, mais ce n'était pas feint. J'étais excédé, profondément. Et puis si je pouvais être moi, c'était bien là une preuve que j'étais en confiance avec elles. Amies ? Probable, en tout cas, je les avais en estime plus ou moins haute.

" Vous ne voulez pas les amener  à la PC, à cela ne tienne, mais je vais être direct avec vous. La mission nous y autorise et je compte la respecter. Il veut de la pub pour SON académie ? Soit, il l'aura ! Je vais lui faire la publicité qu'il mérite, lui et SON académie. Si je dois me faire virer, soit, mais SON académie et MON académie sont deux choses différentes et je n'aurai aucuns regrets  si c'est en réaction à un acte que j'estime juste. Il m'a réellement profondément agacé et eux aussi alors je compte bien mettre un terme à cette mission de la manière qui me semble la plus juste qui soit. Toutefois, je ne veux pas vous entrainer dans ma chute alors vous êtes libres de vous retirer dès à présent, ou du moins, à notre arrivée à l'école. Ne me répondez pas maintenant, je préfèrai que vous y réfléchissiez un peu, donnez-moi vos réponses dans le bus si vous le voulez ou ne dites rien et partez, faites comme bon vous semble, je ne vous en tiendrai nullement rigueur."

Je ne leur laissais pas le temps de la réponse, comme énoncé, me retournant directement vers le groupe qui nous fixait, impatient et visiblement curieux et à la fois agacé par nos messes basses répétées.

" Excusez-nous encore pour le désagrément. Je pense que comme moi, ces visites fades et insipides vous fatiguent. Je ne veux rien entendre, absolument rien, mais rassurez-vous, tout ceci touche à sa fin à présent. Je vous invite donc à rallier notre véhicule, direction Pokémon Community. Là, vous allez pouvoir découvrir le monde créé par votre cher Aaron Olsen... "

J'affichais un sourire machiavélique. Le groupe se mit en mouvement et je leur ouvris la marche, Hikari à mes côtés, toute aussi résolue que moi. Une fois dans le bus, je fis par de la situation au chauffeur, puis il démarra. Là, j'allais m'installer à ma place, prêt à entendre ce qu'auraient à dire les deux filles.

"  Avant toute chose mesdames... Si vous décidez de faire monter l'enfer dans le paradis de Olsen avec moi, il vous faudra mettre la main à la pâte. Cette visite n'est pas pour promouvoir la PC, mais pour la détruire. J'entends par là, la PC de Jefferson et Olsen. Je veux faire l'éloge de son univers et pointer du doigt tout ce qui ne va pas, faisant l'apologie de Rivardi-sama et Cadigan-sama. Comme dit plus tôt, si vous voulez partir, libre à vous. A présent, je suis disposé à vous faire audience si vous avez mots à dire. Le cas échéant, je ne vous importunerai pas, osant espérer que cela ne ternira pas nos balbutiantes amitiés..."

Je me tus, les regardant à tour de rôle, une once d'anxiété visible sur mon visage.






_________________


Dernière édition par Yuki Yutaka le Sam 28 Mar - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Ven 27 Mar - 17:45

Je laissai la suite à notre cher rousse et profita de ce moment pour souffler un peu. Alors petit topo dans mon esprit médusien...Le Yutaka ne m'avait cru, pas le moins du monde, les touriste se croyaient tout permis avec moi...En gros mon manque d'assurance ce faisait sentir et ne m'aidait pas vraiment. Je demandai discrètement confirmation à mon starter qui n'hésita pas à me dire oui de la tête. Je lâchai un grand soupire, verdict : Méduse non imposante. Il fallait me l'avouer, mon caractère ne me permettait pas d’être comme ça. J'étais bien trop docile, bien trop gentille...

Je regardai ma remplaçante menacer...non, appliquer sa menace sur un jeune touriste qui ne l'écoutait pas. Le coup du Gringolem volant était juste brillant. Ma petite Sweet Candy riait en concert avec Givre. Il fallait l'avouer, voir ce garçon paniquer était bien marrant. Soudainement, les touristes eurent tous peur de Ruby et se tinrent bien jusqu’à la fin du voyage. C'était bien joué de sa part. Nous arrivions enfin au centre ville, c'était presque fini nous allions enfin être libéré de ce surpoids de vache laitière.

Je descendis du bus, me mettant un peu en retrait et déposai ma petite coquille féerique au sol pour qu'elle se dégourdisse les pattes. En parlant de dégourdissement, j'avais complètement oubliée de sortir mes autres Pokémons durant la sortie du parc. Ils auraient pu m'aider à encadrer le troupeau, surtout Argony. Je tapai ma main sur ma tête, me disant que je n'avais pas été maligne sur le coup. Bon  ce n'étais pas vraiment grave de toute façon c'était bientôt fini.

Je suivis sagement le groupe écoutant à moitié ce que Ruby racontait et ne compris pas grand-chose, mais ce n'étais pas grave. Je fis plus ma touriste regardant les pokémons aquatique virevolter dans leur milieu. C'était vraiment jolie.

Je revins sur terre, grâce à Givre qui me rappela que n'étais pas là pour faire la touriste, mais pour les encadrer...et puis je m’en foutais maintenant. Je retournais avec beaucoup de nonchalance vers Ruby et vis une scènes que je pensais ne jamais voir de ma vie. Yuki parlait avec une petite fille...Petite fille qui lui avait fait un bisous sur la joue. Il avait finalement un côté mignon qu'il cachait bien. Le fait d'avoir vu cela me fit avoir un grand sourire sur les lèvres. Il nous disait que l'on avait rien vu, de n'en parler à personne. Mon sourire toujours accroché aux lèvres je répondis au garçon.
«  Hein ? Il s'est passé quelque chose ? » lui affirmant que je ne dirais rien avant de rajouter, chuchotant d'une voix à peine perceptible par le brun tout en m'éloignant de lui. « Au fond, je savais que tu étais un tendre. »

Par la suite nous allions tout les trois vers le minibus, suivit du troupeau, laissant ainsi l'aquarium pour une autre destination. Yuki avait émis l'idée de leur montrer l'académie d'Olsen veut que c'est ceux qu'il veulent et nous avait demandé si on voulait le suivre dans sa quête. Je hochais la tête pour accepter sa proposition, on était une équipe après tout on devait se serrer les coudes dans l'adversité. « Mes ailes inexistante, sont à ton service...Quoi j'avais envie de dire ça. » disais-je en voyant la tête de mes camarades.

Arrivée à l'académie les Touristes descendirent avec empressement pour voir l'objet de leur curiosité.
« Mesdames et messieurs bienvenue à la Pokémon Community de Lansat. Académie fraîchement dirigée par monsieur Olsen et Jefferson. Deux illustres personnage, enfin c'est ce que l'on dit, qui pense à la, ouvrez les guillemets ''protection de leur élèves''..Sauf durant les sortie capture ou il les laisse en totale liberté dans la nature sans les encadré, traversée des océans déchaînée pendant plus de 2h sans aucun accompagnant ni surveillant. On aurait pu se faire bouffé par des Sharpedo ils en auraient rien à faire. Heureusement que Messieurs Cadigan et Rivardi avait mis en place un système de préfet qui encadre les élèves m'enfin, cela n’empêchait point monsieur Rivardi de partir avec nous. Veuillez nous suivre, nous allons vous montrer notre cage...euh académie »

J'espérais que je n'avais pas trop dit et laisse Ruby et Yuki continuer la visite. Bon il restait plein d'autre point a détérioré sur l'encadrement d'Olsen et Jefferson. Les punitions et autre sanction si l'on parlait mangeait de travers ( c'est une expression, normalement on dit ''péter'', mais c'est trop grossier voyons). 'Fin bref, moi j'en avais assez tout comme Ruby et Yuki. Plus vite nous auront terminer plus vite nous seront punit plus vite j'irais m’entraîner.

T-T:
 

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Sam 28 Mar - 1:05

Est-ce que c'était réel ? Un Yuki en train de sympathiser avec une jeune fille ? Dire qu'il était encore en train de répliquer habilement à des pseudo menaces il y a peu... Ruby fut prise d'une soudaine envie de se pincer mais s'en abstînt, histoire de ne pas paraître pour quelqu'un de déplacé. Non mais qu'elle avait particulièrement envie de donner une belle image d'elle-même face à ces touristes, mais plutôt parce que ça n'aurait sans doute pas été appréciable pour le Noctali. Quoique... en tant qu'adepte des piques lancées sans la moindre gêne, cela ne devrait pas l'offenser plus que ça. Finalement, la rousse haussa les épaules, n'ayant que faire de ce dilemme qui n'était clairement pas – ou plus – d'actualité. Mais qu'est-ce qui l'était ? Oh ! Rien qui sorte du commun, simplement une crise comme les autres. À vrai dire, avec cette corvée sur les épaules, il était bien plus difficile de se retenir que de céder à la colère. Pourtant, il avait rester calme. Yuki semblait avoir le sang chaud, sans faire de mauvais jeux de mots. Néanmoins, les amener à l'académie n'était pas un peu... trop ? Ruby demeura pensive durant de longues secondes tout en priant discrètement ses spectres de ne pas se faire remarquer. Ils devaient simplement surveiller le groupe de touristes, telle était leur mission.

Après un long discours – que nous pouvons sans doute appeler monologue – du garçon, Djelly sembla convaincue et sortit alors une réplique des plus originales, digne d'un manga. La rousse pencha la tête sur le côté en clignant les yeux à de nombreuses reprises, comme si la situation lui échappait alors qu'il n'en était rien. Elle étouffa un rire au fond de sa gorge à l'aide de toussotements dissimulés à merveille par la cohue générale. Quoi encore ? Rien de bien spécial ! La foule s'impatientait, voilà tout. Pour sûr que cette visite de Lansat n'allait pas être le circuit touriste le plus folichon de leur vie. On pouvait donc considérer cette prise d'initiative de la part du brun comme un "grand final". Les ennuis étaient certains, mais la chose était des plus tentantes. Mais qu'est-ce que Ruby faisait du fait qu'un agent de la Team Rouage pouvait s'être caché dans la foule ? S'il réussissait réellement à s'infiltrer, cela devrait être entièrement de la faute d'Olsen, qui avait permis l'entrée de touristes. Qu'est-ce que Ruby attendait, dans ce cas ? Le déluge ! Clairement, il n'y avait plus aucune tache d'ombre sur ce plan qui rayonnait désormais, si on pouvait l'exprimer ainsi.

– Mine de rien, j'ai déjà été punie deux fois. Une troisième fois ne serait pas de trop !

Puis elle tira innocemment la langue, comme si l'idée de suivre le reste du groupe lui était venue sur un coup de tête. Ce n'était pas totalement faux mais pas tout à fait vrai. Suite à quoi, elle poussa un petit soupir. Pourquoi ? Le trajet en minibus allait être long, comme les deux précédents. Ce fut en effet le cas. Bien que la notion de temps soit à 100% subjective, Dialga sembla bien cruel avec la rousse qui trouva ce dernier aller pour l'enfer un peu trop long, comme si qu'il cherchait à la faire revenir avec de bons oignons. Et les spectres, dans tout ça ? À vrai dire, ils s'en foutaient totalement, flânant tout simplement dans la soute à bagages à l'exception de Goliath qui resta à l'intérieur.

Au final, personne ne mourut lors du voyage final, ce qui n'était pas une mauvaise nouvelle en soi. Ruby se recula discrètement, allant cogner trois fois contre la soute tout en levant les yeux au ciel, comme si de rien n'était. Une fois que le groupe de touristes s'amassa littéralement à l'entrée de la PC, les spectres qui se faisaient jusque là furtifs purent enfin sortir. Une grande bouchée d'air frais plus tard, ils prirent de l'avance sur recommandation de la Pyroli, s'infiltrant sans gêne dans l'académie. Lorsque ce fut au tour des visiteurs de fouler la terre "sainte", Ruby ne put s'empêcher de pointer du doigt ce qui l'agaçait le plus dans cette nouvelle direction.

– Une flopée de surveillants est mise à disposition pour chaque bâtiment dans l'unique "but" que le règlement soit respecté. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai eu l'occasion de tenir une petite réunion avec quelques personnes alors que le couvre-feu était largement dépassé. Efficacité remarquable ! Sans parler du fait que l'infiltration dans un autre dortoir est actuellement possible, n'est-ce pas chères Mentali ? L'ancienne direction a été accusée de manque de précautions, notamment face à l'attaque de la Team Rouage. Peut-être que vous en avez entendu parler, même si j'en doute. Mais quand on voit à quel point ces gardes sont efficaces... Elle pointa sa Viskuse posée sur le toit, avec un vieux seau de Gaston – très certainement rempli d'eau – entre les tentacules, littéralement prête à le renverser sur un inconscient surveillant. Immature ? Pas seulement. Révélateur. Est-ce qu'elle va le faire ? C'est le genre de questions qu'on peut se poser, au même titre que : est-ce qu'on va avoir le droit à une sorte capture digne de ce nom ? Est-ce que les cours seront dispensés comme à la vieille époque ? C'est simple. Elle va le faire. Quant au reste : jamais. Pas avec eux.

La pieuvre rose retourna alors le sceau qui – contre toute attente – contenait de la peinture. Un merveilleux rouge qui s'écrasa sur la tête du surveillant, désormais aveuglé et enragé surtout. Bien que la scène avait fait rire les touristes les plus jeunes, cela ne semblait pas être au goût des adultes qui se mirent à discuter entre eux. On pouvait entendre quelques répliques du style "s'il personne ne les respecte, c'est qu'ils ne doivent pas être compétents" ou même un "lamentable" de la part de la grosse Ecrémeuh. Incroyable ! En un mot, elle venait tout juste de paraître assez intelligente pour être considérée comme humaine, contrairement à ce qu'elle avait démontré précédemment. Ahlala ! Dire que tout cela était loin d'être fini. Il est bien dommage que le temps manquait cruellement. Heure des messes basses !

– Sir Yutaka veut-il bien se donner la peine de baisser le rideau ? Ne serait-ce qu'une fois avant d'avoir des ennuis. Un coup de coude à Djelly plus tard. Les faux lapsus, ça marche bien aussi. Tu devrais continuer !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Sam 28 Mar - 22:28

[MISSION] Assurance tourisme  




La réponse des files me fit plaisir, mais ne m'emballa pas autant qu'on eut été en droit de le penser et à juste titre. Toutefois, l'idée qu'il puisse leur arriver quelque chose, qu'elles risquent leur place dans cette académie juste à cause de mon idée farfelue, de ma croisade personnel d'esprit libre et non soumissible, me tiraillait, me dérangeait. Toutefois, il était trop tard pour faire machine arrière et pour ma part, je n'y comptais pas, étant déterminé à aller jusqu'au bout. Je les observais donc, silencieusement, les détaillant toutes deux à tour de rôles. J'ouvris la bouche, mais la refermais aussitôt, fermant les yeux en soupirant, avant de sourire en baissant la tête, la redirigeant dans l'axe de mes épaules, en croisant les bras. Elles semblaient vraiment déterminées et résolues.  Il n'y avait rien à faire ou dire de plus, tenter de les convaincre d'abandonner était vain, autant éviter de perdre de l'énergie bêtement et ménager ses forces pour la bataille à venir...


" Vous êtes de sacrés numéros toutes les deux au final. Ravi d'avoir pu croiser votre route et partager cette pathétique journée avec mesdemoiselles. "

Quelques mots lâchés suffisamment fort et distinctement pour qu'elles puissent les entendre. Je m'enfonçais un peu plus dans mon siège, m'y lovant littéralement, laissant ma tête retomber en arrière, ma nuque maintenue par le dessus du dossier. Les yeux grands ouverts, je fixais une brève minute durant le plafond du bus, puis je les fermais de nouveau. Méditation. Ainsi passais-je les derniers instants du voyage, cloisonné dans mon esprit.

Arrivée à la PC, tout le monde descendit. Je descendis à mon tour, en tout dernier. Mes pieds touchèrent le sol. Je levais les yeux au ciel, prenant une grande bouffée d'oxygène, humant l'air ambiant comme un soldat qui rentre chez lui après des années de misères et d'atrocités funestes sur des terres inconnues à se battre pour les idéaux parfois farfelus d'une poignée d'hommes qui ne prenaient même pas part à ces boucheries, restant prostrés dans leur bureaux et se bâfrant comme des porcs en se vautrant dans la luxure sans aucune gêne. Oui, telle était ma vision de la chose, ma vision de Jefferson et Olsen. Mes pierres d'ambres flamboyantes se posèrent sur l'académie et un brasier sembla s'y allumer, trahissant mon esprit combatif fraîchement ravivé.  Je m'étirais, faisant craquer mes membres à la chaine.  Hikari se posta à ma droite, Kawaii sur mon épaule gauche. Nous échangeâmes un regard entendus.

" Moete kita zo !!! Ikuse Girlz !  "

" Siiimiabrazzzz !  "

" Sal ! "

Soutenu par mon duo de choc, je m'approchais de mes camarades, me plaçant à côté d'elles. Avec une assurance qui m'était propre, je balayais du regard l'auditoire, comme un roi fait face à ses sujets, Ruby et Djelly étant mes reines, Hikari, Kawaii et nos pokémon, nos as, nos guerriers d'élite.  Les filles prirent les devants la Fish en first, puis la Jones et son coup de génie quelque peu osé qui me fit rire. Elle n'y allait pas de main morte et cela me plaisait grandement.

– Sir Yutaka veut-il bien se donner la peine de baisser le rideau ? Ne serait-ce qu'une fois avant d'avoir des ennuis.

" Bien entendu votre Altesse, voilà une action qui me sied grandement. Je vais tâcher de vous faire honneur et si vous me le permettez, votre fourberie et votre machiavélisme ne me laissent point de marbre.  "

°HIGHFIVE°


Je me centrais à présent sur les  touristes.  

" Eh bien, eh bien... Je crois que mes camarades vous ont fait un beau petit topo de la situation actuelle, mais je ne serai pas satisfait tant que je n'aurai pas apporté ma pierre à l'édifice. A ce que je vois, vous êtes des groupies de ce Olsen... Soit. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais je ne supporte pas l'idée que vous puissiez dénigrer l'ancienne direction alors que ces hommes sont à l'origine de cette académie qui empli vos yeux d'étoiles et alimente vos fantasmes de gloire pour vos enfants. Vous croyez que ces deux dirigeants sont l'avenir de la Pokémon Community ? Vous pensez qu'ils assurerons l'avenir de vos bambins ? Eh bien désolé de briser vos rêves, mais non !  Mademoiselle Jones ici présente vient de vous faire montre d'une petite faille, mais je vais vous en montrer une autre qui répondra à toutes ces questions avec lesquelles vous avez bassiné mademoiselle Fish. Vous vouliez savoir si leur présence rendait l'Académie plus sûre qu'avant ? La réponse est tout bonnement non ! Preuve en est... "

Je tournais la tête vers Kawai et la seconde d'après, nous avions disparus, pour réapparaître dans l'enceinte de l'établissement, à proximité de la victime de Ruby et son Viskuse. Pour être plus précis, nous étions derrière les deux surveillants venus en renforts pour aider leur collègue allongé face contre sol et couvert de peinture rouge. Hikari les assomma tous deux, les laissant s'écrouler au sol à leur tour, de part et d'autre de leur compère dont mon starter fit cas en posant sa patte sur sa nuque pour maintenir son visage contre le sol. J'en profitais alors pour les détrousser, prenant toutes leurs pokéball à leurs ceintures ainsi que leurs portefeuilles  puis nous réapparûmes devant le groupe de touristes.

" Tarsal  ! "

Kawaii semblait aux anges, ravie d'avoir pu me rendre service. Je lui fis un petit clin d'oeil, tapant dans la main de mon starter ensuite. Je montrais mon butin à l'assemblée qui n'avait rien perdu de la scène. Un signe de tête à Hikari et cette dernière s'empara d'un sac en plastique dans ma sacoche et l'ouvrit. J'y laissais tout tomber, puis je m'en emparais, levant ce dernier comme un trophée au dessus de ma tête, l'exposant bien aux vues de tous.

" Voyez comme il m'a été aisé de m'introduire dans l'académie. Je ne suis pourtant pas de la filière espion, étant un Topdresseur dont le but est de devenir le meilleur spécialiste type feu de sa génération et un des meilleurs dresseurs du monde, supplantant ce bon vieux et cher Ace S. Creed sensei. Somme toute, un ado plutôt lambda quoi... Un pokémon utilisant téléport, un Pokémon rompu au combat et le tour est joué. Vous l'avez-vu non ? Imaginez donc ce que cela aurait été avec des membres de la Team Rouage rompus à ce genre d'exercices..."

Je me tus un instant, histoire de laisser mes propos et mes actions faire leur effet. Je les détaillais tous, lisant leurs émotions, interrogations et tous autres sentiments sur leurs visages. Jubilatoire.  Lorsque je jugeais qu'il était temps, je repris.

" Pour être franc avec vous, ce dispositif a ses points positifs, mais également ses limites. Le personnel n'est pas qualifié, vous le voyez bien et je vais vous le prouver une nouvelle fois en vous amenant vers votre idole. Toutefois, sachez qu'avant, cette chose n'aurait pas été possible car certes les élèves étaient plus libres, certes ils pouvaient se promener librement dans l'école, mais au moins, ils avaient des yeux partout. Nous étions tous investis de notre demeure, tous vigilents à notre manières. Une tête inconnue et c'était la fin. Les membres de mon dortoir, belliqueux à souhaits ou tout autre élèves quelque peu brave aurait fait cas de l'intrus et ses pokémon, les défiant directement tandis que d'autres auraient ameuté un adulte ou les dirigeants. Je pense que la démonstration de ma chère Hikari à qui il est formellement interdit de frapper des humains en temps normal, tout comme pour chacun de mes pokémon, est plus que parlante. Si j'avais eu de mauvaise intentions, il y aurait déjà une catastrophe, mais passons... Suivez-moi en silence et restez groupés je vous prie. Je ne tolèrerai pas d'écarts et j'ai déjà donné mes instructions à mes Pokémon, tout comme mes amies aux leurs. Je et je ne pense pas trop m'avance en disant plutôt nous, n'avons pas confiance en vous et tout contrevenant sera considéré comme infiltré de la Team Rouage et sera maté comme il se doit, enfant comme adulte. Ce lieu est notre demeure, ses occupants, notre seconde famille, selon les valeurs de nos anciens directeurs et du corps professoral. Ce sont là les valeurs qu'ils nous ont inculqué et nous les respectons, du moins, moi. Compris ? "

Nul ne broncha. Je me retournais alors, fier de moi, souriant et faisant un clin d'oeil aux deux pyrolies. Je leur lâchais alors quelques mots que seules elles entendraient.

" Quelle bande de tâches ! Ils se feraient même bouffer par des mentalies sérieusement... Imaginez ces boulets dans la cuisine de Mama Odie, dans un cours de Ace ou pire !!!! En tête à tête avec le Général J. !  "

Je me retenais d'éclater de rire. La perspective de les voir se faire corriger par chacune des personnalités adultes de ce bahut était purement jouissive. Toutefois, pas le temps de s'écarter du droit chemin.

" A présent, la suite et désolé de vous embarquer dans tout ça, mais merci également de m'avoir prêté et de me prêter vos forces . A présent, la suite et la fin ! J'espère vous rassasier et vous venger de cette journée atroce..."

J'éclatais d'un rire machiavélique avant de me stopper face aux surveillants qui venaient de nous alpaguer, nous demandant qui nous étions et ce que nous faisions là. Je les toisais de manière condescendante volontairement forcée.

" Comment ça qui nous sommes ? Je suis un des élèves les plus riches de cette école et donc une personne importante alors ôtez-vous de mon chemin manants ! "

" Eh ! Ne fais pas trop le malin gamin et baisse de ton av... "

" Je te déconseille de faire le malin avec moi petit impudent que tu es car c'est l'argent de mes parents ainsi que celui des parents des autres élèves qui paient vos salaires non mérités... Veux-tu que j'explique à Olsen que tu as froissé un noble de la famille McNair et que tu l'as empêché de mener sa mission à bien ? Mission confiée par Olsen lui-même qui consiste à escorter ces personnes jusqu'à lui pour une visite guidée. Au passage mesdemoiselles Nishimura et  Smith sont mes acolytes pour cette entreprise. Quelque chose à rajouter ? "

°SILENCE ASSOURDISSANT°


" Je me disais aussi... "

Je les toisais d'un air supérieur, satisfait. J'avais pris du plaisir dans cette entreprise et cela m'amusait. Pouvoir me jouer d'eux ainsi... J'allais prendre cher mais il était évident que ce ne serait pas pour rien car le petit Olsen allait avoir une chute bien plus grande.  Une fois hors de portée des surveillants, je pris la parole tout en continuant.

" Comme vous avez pu le voir, l'infiltration fut aisée. Un peu de bagou, de l'assurance et d'autres petits ingrédients et je vous ai tous fait entrer. N'est-ce pas la preuve que n'importe qui peut entrer à sa guise en employant une bonne stratégie ?  "

Une objection s'éleva derrière moi mais j'y coupais court.  

" Je vous arrête de suite ! Vous avez bien entendu les noms usités... Je suis un Yutaka, et elles, Jones et Fish. Ils ne connaissent pas l'identité des élèves. Normal vu le nombre de têtes me diriez-vous et à juste titre, mais ce n'est pas une raison. S'ils étaient compétents, ils auraient demandé nos T-Cards, or ils ne l'ont pas fait, point final !  "

Nous étions arrivés au niveau des trois surveillants victimes de notre expérience.

" Eh ! Vous n'auriez pas vu qui a fait ça ? Et nos pokéballs ! Si je tiens l'enfoiré qui a fait ça... "

" Non, désolé, nous n'avons rien vu, nous sommes un groupe chargé par M. Olsen de faire visiter l'académie à ces touristes pour promouvoir l'école.  "

" Oh ! Eh bien ne trainez pas alors, le directeur n'aime pas qu'on le fasse attendre. Bonne visite. "

" Merci bien et bon courage dans votre quête. "

Je repris mon chemin, suivi du groupe que j'entendais  déjà déblatérer au sujet de tout ce qu'ils venaient de voir. Effet garanti ! Je ne perdis pas de temps en bavardages inutiles, les guidant directement vers mon but ultime, mon objectif final. Nous pénétrions alors dans le bâtiment visé. J'ouvris une porte, faisant entrer tout le beau monde sous les yeux ébahis de la secrétaire.

" Le directeur et le vice-directeur sont-ils là ? "

Elle fit oui machinalement de la tête.

"  Parfait ! Nul besoin de nous annoncer... "

D'un coup de pied, je fis s'ouvrir la porte à la volée, avançant directement vers le bureau du directeur, posant mon pied droit sur le bord de son bureau, les mains dans les poches, insolent.

" Vous vouliez vous faire mousser et divertir les touristes ? Eh bien vous voilà servis ! Nous avons rempli notre part, à vous dorénavant ! Avec tout le respect que je vous dois... "

L'homme pris au dépourvu fulminait tant que j'avais l'impression qu'il était sous le coup de la capacité Brasier. Il bondit de sa chaise pour m'empoigner mais sa main se referma sur le vide. J'avais fait un bond en arrière, rentrant Hikari dans sa pokéball. J'empoignais les deux pyrolies alors que Kawaii posais ses mains sur mon crâne. Jefferson s'était précipité sur nous, trop tard ! Sa dernière image fut celle de notre trio lui tirant la langue. Nous nous retrouvâmes alors tous dans ma chambre. Je me laissais alors tombé sur mon lit, me rendant alors compte que j'avais toujours les effets chipés.

" Je ne pensais pas que Kawaii choisirait ce lieu, mais soit... Faites à votre aise, installez-vous, je reviens de suite... Kawaii, retour au bureau et on revient de suite. "

J'étais de nouveau devant Olsen et Jefferson, ainsi que tous les touristes qui les assaillaient de questions. Debout sur son bureau, je laissais tomber le sachet contenant les balls et les portefeuilles des surveillants.

" Oh ! J'avais oublié ça. Pensez à réviser vos méthodes... La sécurité laisse copieusement à désirer, nous avons trouvé ça dans un buisson à côté du bâtiment... "

J'avais à nouveau disparu pour retourner à ma chambre où je me laisser choir sur mon lit. Tout en caressant l'œuf de Feunnec, je laissais aller à un fou rire visiblement partagé par Djelly et Ruby. Cette aventure n'avait pas fini de faire parler d'elle et nous allions certainement en pâtir, mais nous semblions détachés de ça, savourant notre vendetta. Avais-je gagné des amies ? Possible, mais en tout cas, je les appréciais davantage.

" Vous avez assuré ! Si vous aviez vu sa tête !!!! "

[...]



HRP :
 




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8922

MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    Mer 29 Avr - 12:15

MOdération

Appréciation Djelly > Quelques fautes parsèment ça et là le rp, mais au final on finit par faire abstraction, sauf certaines qui picotent un peu les yeux (mais ce n’est pas très grave). J’aime beaucoup la manière qu’a Djelly d’esquiver quelque peu les touristes en refilant le problème à Ruby, puis de chouiner pour ne pas entrer dans le parc rempli de Dardargnan avant d’y être contrainte par la force. Puis finalement son lapsus révélateur bien sympathique qui pose le contexte de l’académie (ou plutôt de la cage, comme elle le dit si bien). Je déplore quand même le fait qu’elle ait laissé Yuki combattre seul les Dardargnan. Djelly a l’avantage du type, et combattre aurait pu effacer l’idée qu’elle est une faiblarde qui a peur des insectes, et qu’elle peut aller outre cette peur pour protéger le groupe qui est sous sa responsabilité.

Ruby > Ce sont des rp très sympathiques ! J’aime beaucoup comment elle force Yuki à s’occuper des touristes, et surtout le moment où son Kaorine force Djelly à entrer dans le parc avec eux au lieu de trembler toute seule devant le minibus. Bon, envoyer un touriste sur le toit du bus en marche pour le faire taire, c’est quand même un peu extrême, mais rassure-toi, les Pyroli sont fières de toi ~ Puis finalement, la visite de l’école est juste drôle, avec Ruby qui explique que la sécurité est tellement nulle que des réunions nocturnes ont lieu et qu’il est possible de se balader tranquillement dans l’école malgré le couvre-feu.

Yuki > Des rp d’une longueur plus que convenables ! Dans toute cette action, je trouve ça un peu dommage que Yuki se prenne énormément au sérieux. Déjà, le fait qu’il soit reconnu comme un Yutaka. Certes, sa famille est riche, mais est-ce une raison d’insister dessus dès le premier message ? Mis à part pour le plaisir de faire un doigt d’honneur à une touriste, je ne vois pas vraiment l’intérêt, sauf si tu avais rajouté que si un Yutaka étudie ici, l’école doit avoir un bon standing … Mais même pas. Le fait qu’il gère seul les Dardargnan est un peu dommage aussi, il aurait pu partager, il a été le seul à étaler son talent de Topdresseur alors qu’il y en a trois, et que Djelly aussi avait l’avantage du type. Cependant, son moment trop cute avec l’ancienne propriétaire de Kawaii et son pétage de plomb qui mènera les touristes jusqu’à l’académie sont juste énormes. J’ai juste l’impression que sur la fin, tu en as un peu trop rajouté pour pallier au manque de temps restant, mais rien que le fait d’emmener tout le monde devant Olsen et le laisser se démerder est tellement épique que ça efface le too much précédent.
PS - Je ne parle pas japonais, et la profusion de phrases japonaises m'a plus gênée qu'autre chose. Pour les prochaines fois, balance les traductions aussi, s'il te plaît, ça m'évitera les mauvaises compréhensions ou la lassitude de "ouais bon tant pis on s'en fout c'est pas important". Merci !

Conclusion > Dans l’ensemble, la mission est rondement menée. Le trio tente désespérément d’occuper les touristes pour éviter les questions sur la nouvelle direction. Cependant, après bien des diversions, les touristes réussissent quand même à visiter l’académie, même si le portrait qu’on leur en dresse n’est pas très flatteur, et c’est finalement à Olsen de se débrouiller avec eux. Le point négatif que j’ai trouvé dans cette mission, c’est surtout le fait que Yuki est plus mis en avant que ses deux camarades, qui sont légèrement en retrait, comme dans son ombre, même si elles parviennent quelquefois à avoir leur part de lumière. Je trouve ça dommage qu’il y ait cette impression que les deux Pyroli laissent « l’homme de la situation » prendre les choses en main. Il est également assez dommage que les touristes n'insistent pas plus pour visiter l'académie. Ils ne le font que dans deux messages, toujours ceux de Djelly, et se contentent le reste du temps d'être des touristes chiants. Or, la mission disait "En effet, ces derniers, n’écoutant pas du tout la visite, vous bombarderont de questions sur l’ancienne et la nouvelle direction." ce qu'il ne font en tout et pour tout que deux fois ... Dommage !

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] Assurance tourisme.    

Revenir en haut Aller en bas
[Mission] Assurance tourisme.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-