[Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1599
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]   Mer 26 Aoû - 19:15

La Tour Dragospire

Max Arago

LSuite à sa rencontre avec son pokemon starter, un Solochi nommé Nessie, Max avait commencé à développer une passion pour les pokemon dragons. C'est pourquoi quand on leur présenta les sujets pour les cours d'été elle fut ravie de constater que personne n'était intéressé par l'étude des origines d'un monument adulé par tous les dracologues, la Tour Dragospire d'Unys. Les yeux perdus dans l'océan qui s'étendait devant elle elle se rappela qu'il faudrait qu'elle aille remercier le Professeur Yade. C'était grâce à ses relations qu'elle pouvait se rendre dans un tel lieu.
C'est pour cela que la rosée se trouvait sur la bateau qui fessait la liaison Conbaba - Port Yoneuve. Elle n'était pas dérangée par des maux de ventre contrairement à d'autres personnes qu'elle voyait faire d'inlassable aller-retour aux toilettes. Il lui semblait même qu'il y avait quelqu'un qui s'était enfermé et qui ne voulait surtout pas sortir. Elle eut un léger rire. Ce n'était peut être pas bien de se moquer ainsi des gens malades en bateau mais la situation était vraiment amusante.

La jeune fille appréciait vraiment ce voyage en bateau. Le ciel bleu se fondait dans l'océan et le spectacle était vraiment sublime. Prenant une grande inspiration d'air marin, la jeune fille songea au chemin parcourut depuis son arrivée à Conbaba. Elle avait enfin l'impression d'avancer et de tourner la page de sa période de mélancolie. Et c'était certainement dû à Nessie. La joie de vivre et l'énergie de son starter la poussait à sortir, à profiter des paysages sublimes de l'île. Elle le regarda, Nessie ne semblait pas vraiment à l'aise sur le bateau. L'eau n'était pas son élément. Pour une fois le dragon était couché à coté de sa dresseuse et ne provoquait aucune catastrophe. C'était plutôt elle aujourd'hui qui les provoquait. Elle avait réussit à renverser sa boisson sur un homme deux fois. Deux fois ! Et sur la même personne ! L'homme fessait maintenant un grand détour plutôt que de passer devant elle. Elle était tombée si souvent qu'elle avait arrêté de compter au bout de la vingtième fois. Bref, Max sur un bateau était pire que Max à terre. Malgré tout cela, la Givrali était ravie du trajet. Le spectacle de l'union du ciel et de la mer était sublime, encore plus au large que sur une plage. Cependant, la jeune fille commençait à ressentir un léger stress accompagné d'une grande excitation. Elle avait vraiment hâte d'arriver.

Suite au jingle de la compagnie de transport Milobellus, une voix robotique et féminine annonça l'arrivée imminente du bateau à Port Yoneuve. Enfin ! Pas que la jeune fille soit de nature impatiente, mais cette expédition elle l'avait rêvé depuis qu'elle savait que c'était bien elle qui avait décroché la place. Elle ne cacha pas son rire en attendant les soupirs de soulagement des passagers à coté d'elle. Max se leva donc de la chaise longue où elle avait larvé paresseusement pendant les quatre heures de voyage, rappela Nessie dans sa pokeball et se dirigea vers sa cabine où elle attrapa ses quelques bagages. Elle avait décidé de voyager léger, elle n'avait donc qu'un gros sac de sport pour ses vêtements et un sac à dos où était rangé son matériel pour écrire son devoir.  

Arrivée au port de Port Yoneuve, Max essaya de trouver le point de rendez-vous que son référent lui avait indiqué en message. Elle sortit son Ipok, qui décidément était sacrément pratique, et vérifia ses messages pour être sûre du lieu où elle devait retrouver le Prof. Castet, spécialiste de la Tour.

Miss Arago,
je vous attendrais le lundi 17 août à 19h dans un restaurant nommé Le Lakmécygne. Vous le trouverez facilement. En sortant du port, vous aurez juste à monter la grande rue Bardane. Suite à cela vous vous retrouverez sur une grande place, le restaurant dont je vous parle est sur cette place. Une fois arrivée au restaurant, entrez et demandez la table du Prof. Castet. On vous mènera à moi.  Au plaisir de vous rencontrer.
Bon voyage.
Prof. Ethan Castet.


Bien, la grande rue Bardane devait être ce qu'elle avait devant les yeux. Pour se rassurer elle se dirigea vers le panneau de signalisation qui confirma sa pensée. Elle jeta un rapide coup d’œil à son Ipok et remarqua qu'il était déjà 18h50. Elle ne voulait surtout pas être en retard. Comme sa mère lui avait toujours dit : « La première impression est toujours la bonne, sutout si elle est mauvaise. » Elle ne devait donc surtout pas être en retard. Max se mit donc à courir dans la rue, en essayant de ne percuter personne et bien sûr échoua. Elle continua tout de même sa course tout en adressant des excuses criées.  Une fois devant le restaurant elle essaya de réajuster un peu mieux ses vêtements. Le trajet et sa course ne les avaient pas laissé sans plis. Elle soupira, elle ne pouvait rien faire de plus. Max entra donc dans l'établissement qui lui semblait d'un certain standing, un peu comme Le Firmament à Illumis. Un serveur s’avança vers elle et son regard lui fit comprendre que sa tenue n'allait vraiment pas avec leur établissement. La jeune fille ne se laissa pas démonté et quand elle lui donna le nom du Professeur, le comportement du serveur changea du tout au tout. De dégoutté, le jeune homme la regarda avec envie. Apparemment, c'était le professeur était connu et habitué du lieu. Elle fut donc guidé jusqu'à la table de Castet. Devant lui la jeune fille se sentait toute petite, encore plus que d'habitude. Pourtant le professeur fut très agréable et étonnamment jeune. Contrairement aux stéréotypes le jeune professeur ne portait pas tout le temps sa blouse et était habillé d'un tenue classe et décontracté. La tignasse blonde et ébouriffé et les yeux clairs du professeur finirent de faire tomber toutes les idées préconçues que Max pouvait avoir. Il l'invita à s’asseoir et commença la conversation. Tout en lui présentant la Tour et leur travaux, Ethan, comme il lui avait dit de l'appeler, s'intéressa à elle et les raisons de son choix. Rapidement Max fut en confiance et la soirée passa très vite, Max rassurée du fait qu'elle allait passer deux semaines incroyables.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil dans l’hôtel du restaurant, les deux jeunes gens partirent vers Flocombe, la ville la plus proche de la Tour. Là bas, la jeune fille put faire la connaissance du reste de l'équipe du professeur. Anissa était une femme d'un trentaine d'années aux cheveux roux et aux yeux bleus qui s'occupait de l'étude de la faune et de la flore du lieu. Vennait ensuite Antonin, d'une cinquantaine d'années, architecte. Pourtant d'un physique intimidant, Antonin fut le plus accueillant et le plus enthousiasmé par l'arrivé de Max. Enfin, le dernier membre de l'équipe était Louis, mécanicien, qui s'occupait de tout ce qui touchait de près ou de loin à l'informatique. Ce fut lui, par ailleurs qui intégra la carte de la Tour et ses environ dans son Ipok.  

C'est donc le troisième jour de son voyage que Max vit l'objet de son impatience. Après près de deux heures de marche épuisante,le trajet pour la Tour n'étant pas de tout repos, le petit groupe se trouva au pied de la majestueuse Tour. La rosée en resta bouche-bée. La Tour l'impressionna plus que tout ce qu'elle avait put voir dans sa vie. La Tour Prismatique de Lem n'était vraiment pas comparable à la magnificence de l'édifice devant ses yeux. Elle se sentait minuscule face à la grandeur du lieu. C'est dans cet environnement enchanteur que le groupe de recherche posa ses bagages et installa le camp. La machine bien huilée de l'équipe l’impressionna. Chacun savait ce qu'il avait à faire et le camp fut monté en une petite demi-heure. Les tentes était tournées vers le centre du camp, où un feu était en préparation. Autour du camp Louis commençait déjà à installer ses machines. Max, intriguée, par ses dernières se rapprocha et si elle demanda à Louis de lui expliquer leur fonctionnement et leurs utilités elle fut rapidement larguée. Le mécano le comprenant assez bien la ramena au centre du campement et l'équipe profita de leur premier coucher de soleil sur la Tour. Son Solochi, qu'elle avait laissé sortir de sa ball en quittant Flocombe semblait à son aise dans cette atmosphère mythique. Elle ouvrit ses bras et inspira un grand coup. Elle allait avancer ici.

Le lendemain, en se réveillant le dos ankylosé par le matelas d'herbe pas vraiment confortable, Max se douta d'une dure journée. Le sourire amusé de l'équipe criant haut et fort qu'elle allait souffrir. Et en effet, la journée fut longue et épuisante. Comme chaque nouveau membre de l'équipe, la Givrali devait faire ses preuves et pour les explorateurs de la Tour cela signifiait monter par elle même au sommet de la Tour. Cette ascension était à la base un rituel pour les Initiés de la voie du  Hōhō et était devenu un rituel pour les explorateurs de la Tour. Elle était donc entrée dans la Tour à sept heure tapante. La montée fut longue et fastidieuse mais quand elle arriva au dernier étage elle ne regretta pas ses efforts. La pièce était sublime. Les hauts murs l'entourant protégeaient ses occupants. La végétation avait pris le dessus et les anciennes peintures étonnamment bien conservées ajoutaient de la couleur aux murs grisés. Les scientifiques ne l'approchèrent pas et la laissèrent explorer par elle même la salle. Marchant sur la pointe des pieds, impressionnée par la grandeur de l'endroit, elle s'approcha des murs et délicatement elle souleva un pan de lierre pour admirer l'une des peintures. Elle se retrouva devant une représentation grandeur nature de Reshiram. Des étoiles dans les yeux, elle laissa sa main glisser à quelques centimètres du pokemon légendaire. Elle se tourna vers l'équipe, impatiente de connaître tout sur ce lieu qui la fascinait autant.  

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1599
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]   Mer 26 Aoû - 19:18

La Tour Dracospire

Max Arago

LLa Tour Dragospire d'Unys est un monument pokemon crée il y a environ mille ans par les adorateurs de Reshiram et Zeckrom, représentant respectivement la Réalité et l'Idéal. On ne peut cependant pas la dater avec précision. La Tour fait près de 60 mètres de haut cependant malgré sa taille elle ne comporte que six étages. Les méthodes de constructions ayants servis pour la Tour demeurent inconnues aujourd'hui. On peut cependant affirmer que c'est un travail d'équipe entre humains et pokemon qui à permit la construction de cet édifice de légende. On peut trouver de nombreuses empreintes de pokemon, parfois inconnus, et de mains humaines. Les constructeurs ont tout simplement signés leur œuvre.  La forme même de la Tour est assez banale, elle est circulaire. Sa principale singularité, surtout pour une construction aussi vielle, est les nombreuses alcôves entourant la tour principale. Ces alcôves sont soit reliées à la tour par des petits ponts et y sont parfois collées. La tour est complètement sauvage et si les humains y sont acceptés par les nombreux pokemon y habitant, tout le monde ne peut pas y accéder. En effet, le chemin de la Tour est inhospitalier. La forêt est dense et les pokemon puissants. Les habitants de Flocombe et les dracologues du monde entier défendent avec hardeur la tour. C'est grâce à cette action combinée que le lieu n'est pas endommagé et qu'aucune compagnie de tourisme n'avait tenue plus d'une semaine. L’équipe de recherche qui m'a accepté parmi eux en parlent toujours avec un grand sourire. Les défenseurs de la Tour sont les gardiens d'une sublime histoire et d'un écosystéme incroyable et unique au monde.

La Tour est un paradis de biodiversité. Entre les pokemon qu'on ne trouve que dans cette partie du monde et les plantes rares, c'est un rêve pour tout biologiste ou scientifique. Malgré les hivers rudes et les étés très chaud ( vraiment très chaud ) les pokemon et plantes ont évolué pour survivre à ces températures très variés. Le nombre d'espèces différentes est impressionnant. En particulier pour les rares dragons. Dès notre arrivée à la Tour, nous avons put admirer le vol de Tyltons et d'Altarias et la nage de Dracolosses et leurs sous évolutions. Je n'ai malheureusement pas put approché cette facette de la Tour en profondeur m'étant plus concentrée sur l'exploration de la Tour.

Les légendes racontent que les deux dragons, Reshiram et Zekrom, n'étaient à l'origine qu'un. Ce puissant dragon était l'ami de deux frères que l'on dit à l'origine de la région d'Unys. Mais après la création de la région, les opinions divergentes des deux frères prirent le pas sur leur lien filial. L’aîné ne croyait qu'en la Réalité alors que son cadet lui, était fermement attaché à son Idéal. Cette scission entre frère scinda leur puissant compagnon en deux. L'aîné fut rejoins par Reshiram, dragon blanc de feu représentant la Réalité et le cadet pris pour partenaire Zeckrom, dragon noir d'électricité. Les deux frères mirent à feu et à sang la région qu'ils venait juste de créer. Cette guerre aurait put durer indéfiniment car les deux dragons étaient de forces égales, heureusement les deux frères comprirent que le monde pouvait être vu de différentes façons. Cependant, des années plus tard, les fils des deux frères reprirent la guerre de leurs pères au coté des deux dragons. Mais comme des années auparavant, personne ne réussit à prendre le dessus. La légende racontent que les deux cousins se seraient entre tués et les deux dragons de légende auraient disparut. C'est la légende des dragons jumeaux que vient la pensée du Yin et du Yang, du bon et du mal, de la complémentarité.

Le Hōhō est la religion qui découla de cette légende, en réalité plus qu'être une religion, c'était un mode de vie et de pensée et encore aujourd'hui nombreux sont les pratiquants de cette voie d'être. A l'époque de la construction de la Tour les habitants d'Unys voyaient celle-ci comme un lieu sacré où les deux pokemon de la légende pouvaient venir se reposer en toute liberté. C'est sur la complémentarité des deux dragons que se repose toute la pensée Hōhō. « Toute personne est utile à une autre. » C'est donc l'acceptation de l'autre, de ses différences, de ses qualités, de ses défauts, de ses capacités que se trouve la paix intérieure. On trouve que très peu de bâtiments à la gloire du Tao en grande partie car les fidèles et les Initiés doivent se montrer simple, humble et surtout ouvert. A l'apogée du Tao, peut importe qui vous étiez si vous vous retrouviez seul dans la rue, sans rien à manger ou nul part où dormir vous étiez accueilli à bras ouvert chez tous les habitants d'Unys. Cette ouverture d'esprit c'est perdue avec l'ouverture de la région sur le reste du monde. Et si vous pourrez toujours trouver quelqu'un qui vous acceptera, ce ne sera jamais avec la chaleur décrite par les nombreux récits de voyageurs de l'époque.

Chaque étage de la Tour, chaque tour adjacente propose un défi avant de pouvoir monter aux étages supérieurs, la seule exception étant le rez de chaussé. Le premier est encombré par des colonnes brisées, pour accéder à l'étage supérieur il faut escalader les colonnes. Il est maintenant presque sûr que cet étage servait aux cérémonies officielles avec les fidèles et à l’accueil des voyageurs. On peut trouver dans cette grande pièce des lambeaux de ce qu'on présume être des bannières à l'effigie des deux dragons. On a également put découvrir que l'une des alcôves de la Tour servait de garde-manger, on trouve également de la paille, servant sûrement à la fabrication des lits pour les accueillis. C'est à partir du deuxième étage que l'on peut comprendre l'importance de l'édifice. C'est à partir d'ici que la théorie emporte sur l'histoire. Si certaines d'entre elles sont presque sûres et conformes aux rares ouvrages sur le Hōhō, personne ne pourra les confirmer. La théorie la plus répandue sur l’ascension de la Tour Dragospire est celle de l'ascension du dragon et de l'Initié. L'Initié commence par simple fidèle au premier étage de la Tour et il va devoir franchir tous les obstacles que celle-ci dressera sur son chemin pour pouvoir prouver sa valeur. Ainsi, le deuxième étage est une épreuve de courage. A plus de 10 mètres du premier, l'Initié doit sauter au dessus du vide pour rejoindre l'escalier qui se trouve de l'autre coté de la salle. Le troisième est certainement le plus simple et le plus agréable de tous. L'Initié ne fait que suivre le chemin et rencontre ici son partenaire dragon qui le suivra dans toutes ses aventures. Une légende veux que le pokemon ou la personne que l'on rencontre à cet étage est son plus fidèle partenaire, son meilleur ami. Le quatrième étage est un labyrinthe circulaire menaçant où l'on ne peut rien voir, les haut murs de ce dernier coupant toute lumière. C'est probablement l'épreuve la plus dure psychologiquement et ce n'est pas un lieu que je recommanderais aux claustrophobes. Le cinquième étage est celui de la connaissance. Tout en parcourant le chemin, l'Initié répond à des questions très diverses, dans le style du Collectionneur. L'ambiance de cet étage est très pesante. Les nombreuses questions gravées sur les murs donnent à cette pièce un véritable esprit. Et quand enfin on atteint les derniers escaliers et que l'on lève les yeux vers le ciel, une sensation incroyable vous envahit. Aujourd'hui, ce rituel d’ascension n'est pas oublié et quiconque veut monter au dernier étage la Tour doit passer ces épreuves.

C'est cette dernière salle, cet étage final qui est le plus intéressant. Sur les hauts murs de la Tour sont peintes les légendes  Hōhō. On peut admirer la scission du dragon, les rencontres des frères et des deux dragons, l’ascension des Initiés. Sur ces murs on peut admirer la richesse de la voie du  Hōhō. Ces peintures sont d'une finesse remarquable et malgré le temps et les aléas de la météo, elles sont restés dans un superbe état. Au fond de la salle il y a deux couches de 4 mètres sur 4, dédiés au repos de Reshiram et Zekrom. Elles aussi sont dans un bon état, grâce aux nombreuses mères qui viennent pondre ici. J'ai été impressionnée par la quantité d’œufs et l'amitié entre les diverses espèces. La Tour dégage une aura de paix qui atteint même les plus féroces des pokemon. Dans ces deux nids, proies et chasseurs collaborent et s'entraident.  

C'est avec émotion que j'écris la conclusion de ce devoir qui m'aura appris de nombreuses choses, autant sur moi même et sur le monde. La Tour Dragospire est un sublime écosystème protégé autant par ses habitants que par les humains. C'est un des plus beau exemple de collaboration Pokemon-Humains. La Tour est le siège d'une histoire et d'une biodiversité épatante. Durant ces deux semaines j'ai beaucoup appris, sur l'histoire d'Unys mais aussi sur l'entraide et l'amitié. La voie du  Hōhō est encore trop peu connue hors des frontières d'Unys et c'est dommage car elle porte un message de paix et d'acceptation. Je sais maintenant que peu importe ce qu'il peut m'arriver j'aurais toujours une maison en la Tour Dragospire.

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
[Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :