[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mar 20 Oct - 13:19
Une bien étrange histoire

Je ne peux qu’être fier de l’évolution de ma petite -que dis-je ! Grande !- Vivaldy. Elle est magnifique. Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête, entre l'éclosion de Frey et la transformation de ma biche, voilà qui commence à faire beaucoup. J’ai l’impression que mon coeur va exploser. Je rayonne de joie, j'irradie de bonheur. Cela implique une chose : je ne parviens pas à rester en place. Pourtant, Rod dit qu’il faut continuer à observer. Je prends alors mon mal en patience, jetant des coup d’oeil toutes les deux secondes vers Vivaldy. Je commence à sentir un début de crampe dans mon mollet, forcément, à force de me balancer de la pointe des pieds au talon, je me fais du mal. Pourtant, pas question de me relever, cela mettrait en péril l’ensemble de notre longue attente. Dissimulé dans les buissons, je garde un oeil attentif sur toute l’activité du campement. Tu parles ! A part quelques gardes qui semblent veiller au grain, il ne se passe absolument rien.

Je baille aux corneilles. Je ne sais même pas si je m’attends à la moindre action cette nuit. Peut-être avons-nous été repérés ? Si c’est le cas, la personne qui manigance ces attaques a préféré ne pas venir ce soir. Umh, c’est une solution possible. Probable je dirais même. Les allées en venues des gardes me bercent, je sens mes paupières devenir plus lourdes. J’ai l’impression de ne pas avoir dormi depuis des semaines. Je me mets à penser à mon lit douillet. Je ferme les yeux, confortablement installé sur le sol. Pourtant, je me redresse brutalement au moment où un bruit que je ne saurais définir retentit près de nous. Je me lève vers Max et Rod qui nous demande justement si nous avons entendu. Max secoue frénétiquement la tête. Un peu dans les vapes, je ne fais qu’un bref signe d'acquiescement.

Je relève les yeux au dessus des quelques branchages. Je crois qu’exactement la même idée nous traverse l’esprit à tout les trois, en même temps. Les gardes côtes. Seraient-ils là pour des raisons que nous ne devrions pas connaître ? Je plaque une main sur ma bouche pour réfréner mon excitation. J’ai l’intuition que nous avons mis le doigt sur quelque chose qui aurait totalement dû nous échapper. Nous nous approchons discrètement de la cible accompagnée par ses deux Pokémon, toujours à l’abri des buissons. Sous nos yeux ébahis, le trio se met alors à l’action. L’homme frappe dans une caisse qui déverse alors tout son contenu sur le sol. Branette fonce dans une toile de tente inoccupée, la déchirant et la massacrant au sol. Quant au Ténéfix, il laboure le sol de ses mains et semble effacer toutes traces de leur passage. Ils sont méthodiques, efficaces, parfaitement rodés. C’est presque un ballet qui se déroule sous nos yeux en plus… destructif, dirons-nous. Bientôt, le trio s’éloigne de notre vision, soit il partent, soit il s’en vont saccager ailleurs. Dans tout les cas, nous aurons notre réponse demain.

Nous en avons donc assez vu pour ce soir. Le plus discrètement possible, nous rebroussons chemin. Tous plongés dans nos pensées et fatigués, le chemin du retour s’écoule rapidement. En vu des chalets nous échangeons les amabilités pour souhaiter une bonne nuit. Surtout une courte nuit, d’ailleurs. Je ne sais pas si mon compères dorment, mais moi, je m’endors comme une masse et je suis réveillé en sursaut lorsque mon réveil détonne. Je bondis, debout sur mon lit, à l’affût d’une quelconque attaque. Je suis resté un peu trop dans la forêt cette nuit… La fatigue s’abat alors sur moi. Je m’assois sur le bord du lit, la tête dans les mains. Je pousse doucement l’épaule de Rod pour qu’il se réveil à son tour.

La fatigue est, certes, présente, mais nous avons une enquête à mener. Un débat à avoir. Les images de la nuit me reviennent en mémoire. Qui était cet homme ? Est-il un gangster déguisé en garde côte ? Pourquoi les autres l’ont-ils laisser faire ? Ces questions demeurent sans réponse. Mais nous devons en discuter, savoir dans quelle direction mener notre enquête. Quelqu’un frappe à la porte. Encore en pyjamas, j’ouvre en bâillant. C’est Roseverte.

“_ Faites vos valises ! Nous vous renvoyant à la PC. C’est beaucoup trop dangereux pour vous ici. Vous partirez demain, à la première heure !”

Je n’ai pas le temps de réponse qu’il s’en va. Puis l’information percute dans mon cerveau. Partir ? Demain ? Non ! Nous devons récolter plus d’infos ! On doit arrêter ce malade ! Merrrde ! On peut pas partir comme ça. J’annonce la nouvelle au blond lorsqu’il me rejoint à l’entrée. Max accourt d’ailleurs au même moment. Elle semble légèrement tombée du lit. Elle est essoufflée en arrivant, je lui demande si Joplain lui a dit la même chose que notre référent. C’est le cas. Réunion de crise ! Nous devons intervenir au plus vite. Pas de précipitation Aaron, ça serait foncer droit dans le mur. J’invite alors Max à rentrer dans la chambre. Mettons d’abord au clair ce que nous avons vu hier soir.

“_ Bon. Nous avons été témoin de faits étranges la nuit dernière. J’irais même jusqu’à dire… presque inexplicables. Nous avons vu quelqu’un qui semblait mener une garde, un garde côte, s’en prendre finalement au campement… Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?”

Nous échangeons, émettons des hypothèses, même les plus folles, discutons de façon animée sur ce que nous avons réellement vu. Finalement, une bonne heure plus tard nous sommes d’accord sur deux choses. Il faut que nous profitions de cette dernière journée sur l’île pour récolter de nouvelles informations. Ensuite, la nuit prochaine sera la bonne. Résolus, nous nous levons tel un seul homme et sortons déterminés de la cabane.

L’agitation au dehors ébranle mes certitudes. Des gardes délimitent un périmètre de sécurité. Un hélicoptère survole la zone. Des scientifiques s'égosillent : ils ont peur que tout ce dispositif ne fasse fuir Mew. Quand ils ont une idée dans la tête, ceux-là. Un homme baraqué s’approchent de nous. D’un voix monocorde, il nous balance :

“_ Ordre de vos professeurs. Je dois vous escorter jusqu’à votre départ.”

Nous échangeons des regards paniqués. Si ce pot de colle est toujours là avec nous, comment allons-nous mener cette enquête ?
Aaron S. Mightley

_________________

HAIL NOCTA
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 Turtwig

Spoiler:
 
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mar 20 Oct - 22:44
Rodrigue observa avec les autres les Pokémon attaquer le campement. Etrange, d'après ce qu'ils avaient pu voir avant, les Pokémon en question semblaient éviter les gardes de manière parfaite et saccageaient tout d'une manière silencieuse. Alors qu'ils allèrent intervenir, les premiers cris alertèrent le trio qui décida de rebrousser chemin : expliquer aux profs ce qu'ils faisaient là en pleine nuit aurait été bien difficile. Une fois rentrés, le blond ne chercha même pas à finir de noter ce qu'il avait appris et tomba dans son lit avec un bruit sourd.

Le lendemain arriva bien trop vite pour lui et bien qu'il soit du matin, il ne put retenir un chapelet de grognements en entendant son réveil. Il laissa Aaron commencer à se préparer, rassemblant sa motivation. Les coups à la porte le poussèrent finalement hors du lit et c'est avec un regard fatigué et des oreilles sifflantes qu'il entendit de loin les paroles de Roseverte. Subitement bien réveillé, il farfouilla très vite dans ses affaires pour en tirer son carnet. Bon, il fallait sa dépêcher de discuter avec Max afin de voir ce qu'ils allaient faire pour éviter de tout laisser tomber. La voilà qui arrivait, visiblement aussi effarée qu'eux.

- Bon. On a tout les trois vu des Pokémon visiblement dressés s'en prendre au campement en évitant les gardes. Et je suppose qu'on est tous d'accord pour se dire qu'on ne sera jamais pris au sérieux si on reporte ça aux adultes, voire pire on sera punis. Du coup il ne nous reste plus qu'aujourd'hui, enfin cette nuit pour tout comprendre...

Le blond écouta les hypothèses des deux autres tout en ressortant le dossier sur Mew. Il devait bien y avoir une piste dedans, non ? Les témoignages, les preuves, la carte de l'île, leur propres recherches... Mais... c'était quand même bizarre... Rodrigue sortit le livre qu'il avait emprunté à la bibliothèque et le feuilleta à nouveau. Arrivé au chapitre qui l'intéressait, il fronça d'autant plus les yeux.

- Ecoutez ça... « On attribue à chaque embryon Pokémon un pouvoir lui permettant de passer inaperçu. Pour Mew on considère qu'il passe le plus clair de son temps invisible, la seule exception étant lorsqu'il se nourrit » Et plus loin, dans les témoignages « Nous avons vu ce qui ressemblait à Mew dans une sphère bleue en train de dormir. Lorsque nous nous sommes approchés il a pris peur et s'est enfui ». Je doute de plus en plus de la présence de ce Pokémon légendaire sur cette île. Mais dans ce cas, pourquoi mentir ?

Les mystères se superposaient, il était temps de faire une liste. Est ce que Mew était bien sur l'île ? Qui orchestrait les attaques ? Que faisait la veste du maire de l'île sur une plage ? Et la plus importante : Pourquoi ? Quand ils essayèrent de sortir, ils furent bloqués par un garde visiblement sensé assurer leur protection. Rodrigue regarda un peu partout, et vit que beaucoup de scientifiques quittaient l'île, mais que d'autres personnes venaient du port... plus ou moins timidement, il demanda à leur baby-sitter de quoi il en retournait.

- Avec les attaques et tout le bruit autour de cette histoire, des dresseurs sont venus pour trouver la cause des attaques. D'autres profitent de la levée prochaine de l'exclusivité scientifique pour se préparer eux-mêmes à la recherche de Mew. On pense lever les interdictions de capture sur certaines parties de l'île si ils sont assez nombreux. De toutes façons, si il y a encore une attaque cette nuit, le consensus scientifique sera dissous pour cas de force majeure...

Rodrigue sursauta et se souvint de leur arrivée et du prospectus qu'il avait lu. C'était quand même super tordu, non ? Le blond se replongea dans ses pensées après avoir remercié leur garde du corps. Ils étaient bloqués avec un adulte, voilà qui allait les empêcher d'avancer aujourd'hui. Mais si tout se passait comme il le pensait, il était quasi certain que cette nuit serait encore le théâtre d'une attaque. Et peu de gens seraient d'aplomb pour se défendre, vu comme les scientifiques encore en recherche semblaient pressés et hagards. Le Phyllali se saisit de son Ipok et fit mine de s'éloigner un petit peu, et envoya un message rapide à ses deux compères :

« Bon... J'ai une idée. Pour tout comprendre il faut capturer un des Pokémon qui attaque la nuit. Comme on va avoir du mal à parler de ça aujourd'hui, autant qu'on réfléchisse à un piège ou un stratagème pour les attraper... Je vous expliquerai ce soir mes idées sur ce qu'il se passe vraiment ici, 'k? »

Satisfait, le blond remballa l'appareil et proposa aux deux autres en appuyant bien sur les mots d'aller voir au campement si un scientifique n'avait pas besoin d'un peu d'aide sur place pour voir. Rien de mieux pour repérer les lieux, en plein jour cette fois, et leur gardien n'aurait rien à y redire...

_________________
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mer 21 Oct - 13:51

Une bien étrange histoire

Aaron & Rodydy & Max

Max se réveilla en sursaut à cause d'une main sur son épaule. Toujours dans la forêt de la veille, elle cria. Avant de se rendre compte que sa référente la regardait avec un air étrange. Ouais bon, Jauplin devait maintenant la prendre pour une folle, génial, elle ne l'embarquerai plus jamais dans des missions et elle avait raté sa vie de scientifique à cause d'un cri et c'était vraiment dommage parce que ça la passionnait et qu'elle voulait en apprendre beaucoup plus et  …

- Je suis désolée de te l'annoncer ainsi au réveil mais vous quittez les lieux demain à l'aube. C'est bien trop dangereux pour vous. Vous n'êtes que des débutants après tout.


Bon. Elle avait eu raison. Sa carrière de scientifique s’arrêtait là. Elle ne répondit à sa référente qu'avec un léger mouvement de tête. C'était pas possible hein ? Ça pouvait pas se terminer ainsi, pas alors qu'ils avaient presque démasqué le coupable. Enfin, ils en étaient plus proche que jamais. La petite équipe se retrouva donc, une fois habillé, dans la chambre des garçons pour une réunion de crise. Bon, comment ils fessaient maintenant. Trois ado qui n'avaient absolument aucune idée de comment procéder et sans aucune expérience, il fallait reconnaître que sur la papier ils n'avaient aucune chance de réussir. Pourtant quand Max voyait l'éclat des yeux de ses partenaires elle se disait que tout était possible et qu'ils pouvaient y arriver.

Les deux garçons avaient raison et elle se sentait mieux de savoir qu'elle n'était pas la seule à avoir fait le rapprochement entre les gardes et le coupable. Elle n'était donc pas complètement folle. La Givrali était de l'avis de Rody quand à la supposée présence de Mew. Plus le temps passait et plus elle avait l'impression que toute cette histoire n'était qu'un immense piège dans lequel les scientifiques avaient sauté à pieds joints. Rien ne lui semblait logique dans cette histoire.

- Donc si on récapitule ce qu'on sait, un homme, très probablement un garde détruit méticuleusement le camps tout les soirs à l'aide de deux pokemons spectres. On a énormément de doute quand à la présence de Mew sur l'île. Il nous manque un commanditaire, je doute que ce soit l'homme de la nuit dernière, et une raison pour laquelle il aurait commandité tout ça. Aujourd'hui on part à la recherche de preuves !


Et rien ne se déroula comme prévu, les voilà maintenant avec un pot de colle rien que pour eux. Et même s'il semble disposé à répondre à leurs questions, il n'empêche qu'il gêne l'avancée du trio. Comment ils vont faire pour rassembler les pièces manquantes de leur puzzle ? Elle n'aimait vraiment pas ça. Et la réponse du baby-sitter n'arrangea pas son humeur. Elle ne comprenait pas comment un espace protégé comme cette île pouvait être mis en danger à cause de dirigeants peu scrupuleux qui ne souhaitaient que se remplir les poches. Son regard retomba sur le prospectus présentant le Parc Safari de l'île. Ce pourrait-il ? Au vu du regard que venait de lui lancer Rody, c'était bien probable que l'idée qui venait de lui traverser l'esprit soit également celle à laquelle son ami pensait.

Elle acquiesça discrètement au contenu du message de Rody. Pour le moment, le mieux qu'ils puissent faire, c'était de repérer les lieux pour ce soir. Le quatuor se mit donc en route pour le camp et ses secrets. Et puis avec un peu de chance ils découvriraient quelque chose d'utile. L'avantage de ce gardien était qu'il leur servait aussi de chauffeur. La petite équipe passa donc le voyage entre le village et le camps sur leurs gardes. Le regard de leur baby-sitter n'était vraiment pas rassurant. La Givrali avait presque peur face à ses yeux noirs perçants. Elle osa à peine parler durant le voyage.

Arrivés au camps, les trois adolescents se séparèrent. Chacun partant vers un coin du camps, ainsi la surveillance de leur gardien se fessait moins grande et ça leur permettait de fureter un peu partout plus facilement. Max laissa Apa partir dans son coin pour chercher dans les fourrés si leur homme n'avait pas laissé tomber quelque chose. Quand à elle et Nessie, ils se mirent au service d'une scientifique qui avait l'air au bout du rouleau. Max se proposa de l'aider, peut-être pourrait-elle la questionner sur les attaques. Après tout, ils n'avaient parlé à aucun scientifique à part l'homme qui leur avait parlé des attaques la première fois.

Max passa donc sa journée à courir d'un coté à l'autre du camps, découvrant le camps et gardant les yeux grands ouverts. La jeune femme qu'elle aidait était vraiment adorable. Elle lui apprit pleins d'astuces pour faire fonctionner toutes les étranges machines qui entouraient le camps. Elle lui apprit à quoi elles servaient, pourquoi on les utilisaient … Et discrètement la jeune fille posa des questions sur les attaques. Elle apprit que celles-ci avaient commencées dès le premier jour des recherches et que leur intensité avait augmentée au fil des jours. D'ailleurs l'attaque de la nuit dernière était la pire et de loin. L'attaquant avait été jusqu'à endommager les machines. Le travail des scientifiques était de plus en plus difficile et chaque matin, ils perdaient un temps fou à tout remettre en place.

- Mais pourquoi vous ne faites pas comme les autres ? Pourquoi vous ne partez pas ?


- Je ne vais pas me laisser intimidée. Je resterai ici tant que je n'aurais pas la preuve que Mew n'y est pas. Je sais que quelqu'un manigance quelque chose, qu'on veut nous faire partir. Qu'on doit laisser la place aux dresseurs mais je ne veux pas. Je tiendrai. Ces attaques ne me font pas peur.


Max resta pantoise pendant un long moment. Puis elle eut un grand sourire. Elle appréciait la détermination de la femme. Elle admirait sa passion et la flamme qui brillait dans ses yeux. Cette scientifique était inspirante. Max voulait avoir le même courage face aux obstacles qui se dresseraient sur son chemin. Elle lutterai. Et elle y arriverai. Même si Max n'avait pas encore une idée bien précise de ce qu'elle voulait faire de sa vie, elle serrait la meilleure de son domaine. Il n'y avait aucune autre possibilité car derrière la gentillesse de Max se cachait une ambition impressionnante.

Le soir venu, leurs ventres pleins, l'équipe de choc se retrouva dans la chambre des garçons. Prêts à élaborer un plan digne de ce nom.

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mar 27 Oct - 11:46

Une bien étrange histoire

Et voilà ! Tout est foutu ! Alors que nous sommes tout trois d’accord sur les possibles personnes impliquées dans cette histoire, voilà qu’on nous colle un grand black en costard et lunettes noires, totalement cliché, pour “veiller sur nous”. Si Roseverte était devant nous, je l’assassinerai sur place. Je fulmine dans mon coin. Va falloir changer d’attitude Aaron, si tu veux pas te retrouver au coin, on ne sait pas ce qu’il vous réserve, l’autre. Je sers les poings, je bougonne discrètement lorsqu’il répond à Rod. Gna gna gna. Je fourre mes mains dans mes poches, la tête basse. Je sens le désespoir me rattraper… nous n’avons plus aucune chance de retrouver la personne qui orchestre tout ce manège. Autant abandonner tout de suite, on se ferra moins chier. Je croise les bras. Je vois mes deux coéquipiers échanger un regard d’entente. Quoi ? J’ai raté un truc ? Je lève un sourcil, Rod demande alors à notre garde du corps de nous emmener au camp. Que manigencent-ils ? Je les suis, un peu à la traîne. J’ai l’esprit de regarder mon Ipok. Ah. Voilà. Un message de Rody. Un piège pour attraper l’un des Pokémon. Ok. Ca me va parfaitement !

Je reprend aussitôt du poil de la bête et saute dans la voiture. Le trajet paraît durer une éternité, je suis surexcité malgré cette courte nuit. Max a la bonté d’esprit de proposer de se séparée à notre arrivée. Ne laissant pas le temps au grand black de protester, je réponds aussitôt.

“_ C’est d’accord ! Je pars par là !”

Etant le premier à me détacher du groupe, c’est moi que choisis de suivre en premier notre nounou. Je me renfrogne. J’hésite à me retourner et lui en coller une. Je réfléchis une minute de plus. Je mesure un mètre soixante-cinq, à peine. Laissons tomber cette idée, Aaron. Je fais la moue. Il serait tellement facile d’échapper à son attention si Invy était éveillé. Mais non, déjà qu’il a été bien secoué durant sa nuit avec l’évolution de Vivaldy, il n’est pas prêt de se réveiller ! Le grand cerf trotte à côté de moi, Phy sur ses bois et Frey sagement assis sur son dos. Il surveille du coin de l’oeil notre cher ami. Umh, cela me donne une idée. C’est toujours le petit Moustillon qui a les meilleurs idées.

Vivaldy s’arrête et semble s’intéresser à une buisson, faussement intrigué, je m’approche à mon tour. Il n’y a évidemment rien ici. Malgré tout, le M. Pot de Colle mord à l’hameçon et se dirige vers moi. La voilà mon échappatoire. J’envoie un clin d’oeil à Frey qui bondit de Vivaldy pour s’échapper vers les tentes. Vif comme l’éclair je me retourne et pars à sa poursuite.

“_ Eh ! Jeune homme ! Revenez ! Attendez au moins !”

Il est trop tard Monsieur. On se retrouve ce soir ! Je serais très sage. Promis. Frey s’engouffre sous une tente, perdue au milieu des autres. Je le suis, plongeant à l’intérieur pour éviter que mon poursuivant ne me voit. Il passe en courant devant l’entrée. Parfait ! Je frotte la tête du Moustillon, tu as été génial ! Je sors ma propre tête de la tente. Droite, gauche, personne. Parfait. Je sors en m’époussetant, cette terre est un vrai fléau. Bon, retournons à l’endroit du crime de cette nuit. Tel un véritable inspecteur, je me mets à la recherche des tentes saccagées. L’endroit est le plus bondé. Les regards sont inquiets, les fronts plissés. Plusieurs personnes exposent leur théories, d’autres n’hésitent pas à faire part de leur peur. Je me glisse dans la foule. Personne ne fait véritablement attention à moi.

“_ Je pense qu’il faut donner l’ordre à tout les scientifiques de prendre le large. C’est la meilleure des solutions. Je n’en vois aucune autre.”

Je vois des regards déçus. Qui est cet homme pour avoir autant d’influence sur les autres ?

“_ M. Clark ! Au nom de la science, laissez ceux qui le souhaite rester !”

Le regard de l’homme dégarnit, ce fameux M.Clark, se fait plus dur. Il fronce les sourcils, paraît réfléchir. Il porte même sa main dans sa barbe toufu. Un gigantesque Soporifik se tient derrière lui, semblant méditer de la même façon que son maître. Il prend une inspiration, il pèse le pour et le contre. Dans un souffle, il lâche.

“_ Très bien. Faites ce que bon vous semble. Je sonne néanmoins l’alerte, vous restez, c’est à vos risques et périls.”

Il salue l’assistance d’un signe de tête. Puis, il pose la main sur la tête de son Pokémon et disparaît. Pouf, plus personne. Des murmures parcourent l’assistance. Certains semblent soulagés, d’autres préparent des défenses pour la nuit prochaine. Tout cela semble bien organisé. Les scientifiques s’éparpillent par petits groupes, personne ne me remarque. Je m’approche de l’endroit où à disparu M.Clark. Il reste seulement ses traces de chaussures. Du 43, je dirais, de grosses chaussures. Oh ! Qu’est-ce donc ? Un papier ? La chance est avec moi, on dirait. Je m’écarte des yeux indiscrets pour le déplier. Il est déchiré, le sable a aussi effacé quelque mots.

“_ [...] conseils, mais je pense qu’il est indis [...] de [...] à bien. Restez sur vos gardes. A très bientôt. P.W”

Paul Washington. Encore lui ! Je me lève d’un bond, tellement vite que j’en viens à penser qu’Invy pourrait se réveiller. Ce n’est pas le cas, évidemment. Je me dirige vers le mec qui a demandé de pouvoir rester. J’entre dans son champ de vision.

“_ Bonjour… euh… dites-moi, qui est cet homme ?”

Il me regarde, soupçonneux. Il fronce les sourcils, me jauge. Je tente de paraître plus grand que je ne le suis. Finalement, il hausse les épaules, jugeant que je ne ferrais pas de mal à une mouche.

“_ C’était Hector Clark, le chargé de recherches du maire, Paul Washington. Ils veulent tout deux que nous déguerpissions d’ici, pour notre sécurité. Ils ne se rendent pas compte de l’importance que Mew a à nos yeux. Nous nous devons de rester ! Nous allons organiser notre propre défense pour cette nuit, apparemment, les gardes côtes ne suffisent pas…”

Je crois qu’il allait ajouter quelque chose, mais il est appelé par une femme un peu plus loin. Il m’adresse un signe de main avant de s’en aller. Je crois que c’est le premier à ne pas me prendre pour une sous-merde. Bon, Clark figure maintenant sur ma liste de suspects. Si quelqu’un tente quoi que se soit cette nuit, c’est qu’il n’est pas au courant de la protection qui est en train de se mettre en place ici. Ou alors, c’est qu’il juge que le risque doit être pris. Je réfléchis à toutes vitesse, beaucoup trop d’éléments entrent en jeu. J’espère sincèrement que Max et Rod auront plus d’info que moi. Je me sens un peu perdu. Je suis soudainement bousculé par un homme, brun, de la même carrure que la nuit dernière. Il porte le blouson des gardes côtes. Il se dirige, l’air passablement énervé, vers l’homme à qui je viens de parler. Il l’attrape par le col. Il est dément ! Le silence se fait et tout le monde retient son souffle.

“_ Je ne vous autorise pas à rester ici cette nuit ! C’est bien trop dangereux ! Maintenant vous mettez les voiles et plus vite que ça !”

Il lâche brusquement l’autre qui s’étale dans la poussière et déguerpit tout aussi vite. Le meneur de la résistance empêche ses fidèles compagnons de partir à sa poursuite. Il sait qu’il a mieux à faire. Et moi aussi. Je dois retrouver le reste du groupe, leur faire part de mes découvertes. Et… nous avons un plan à monter pour cette nuit, en espérant que le méchant ose se pointer.

Nous sommes donc de retour dans notre chalet, nous échangeons nos informations du jour, je me lance le premier.

“_ J’ai assisté à une mise en garde d’Hector Clark, il est chargé des Recherches pour le maires. Il voulait faire partir les scientifiques à cause de la dangerosité de la situation. Un homme s’est opposé à cette décisions. Clark a accepté un compromis : les scientifiques peuvent rester, mais c’est à leurs risques et périls. Cet homme a donc décidé de monter leur propre tours de gardes pour cette nuit. Ensuite, je suis quasi persuadé que l’homme de la nuit dernière est venu lui faire des menaces pour qu’ils s’en aillent. Je ne sais donc pas ce qu’il en est réellement. Je pense que certains scientifiques vont rester. S’ils organisent leurs propres défenses, il va falloir être extrêmement vigilants …”

J’écoute avec attention ce qu’ils ont à me dire. Puis nous proposons chacun nos idées pour l’enlèvement de ce soir. Le piège prend peu à peu forme. Fin prêts, je me lève, une nouvelle longue nuit nous attend. Nous sortons à pas de loups, faisant bien attention à ce que le garde du corps soit parti. Nous nous retrouvons dans cette même forêt. Je commence à connaître le chemin. Nous nous stoppons aux abords du village. Il est beaucoup plus actif que la nuit dernière, des rondes passent toutes les cinq minutes devant nos yeux. Il va falloir être prudents. Nous nous répartissons astucieusement les tâches pour être le plus efficaces possibles. Je me mets à mon travail sans aucune hésitation, il n’est plus le temps de la réflexion. Nous devons agir, et vite.
Aaron S. Mightley

_________________

HAIL NOCTA
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 Turtwig

Spoiler:
 
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Lun 2 Nov - 0:32
Avec un soupir, Rodrigue emboîta le pas aux autres jusqu'au camp des scientifiques. Les traces de la destruction de la nuit dernière étaient encore bien présentes, ce qui lui fit froid dans le dos. Un coup d'oeil lui indiqua que ses deux compagnons étaient partis dans des directions différentes, bien que Max était restée plutôt près. Aaron déclencha un tumulte en s'enfuyant, ce qui était très discret, autant demander aux profs de nous renvoyer tout de suite, tiens. Heureusement Roseverte était parti une dernière fois en expédition. Le blond sortit une barre chocolatée de sa poche et mordit à pleine dents dedans. Qu'est ce qu'il allait pouvoir faire aujourd'hui ? Leur baby-sitter revint, pestant contre Aaron et était bien parti pour passer ses nerfs sur les deux autres adolescents. Allons-bon. Rodrigue agita la main vers Max, afin de lui dire d'aller faire ce qu'elle avait à faire et se tourna vers l'adulte.

- Pardon Monsieur, mais je voudrais quelques informations. Comme on ne va pas faire grand chose, j'aurais bien aimé en apprendre plus sur l'île, son histoire et sa géographie, vous pouvez m'aider ?

Le local regarda le gamin face à lui mi-figue mi-raisin. Soupirant profondément, il commença à dispenser son savoir, parfois coupé par Rodrigue qui demandait des précisions, recoupait avec le dossier reçu de la part des professeurs ou qui emmenait la conversation parfois sur les attaques, parfois sur les événements passés et d'autres sur les autres riverains. Il apprit par exemple que l'île était un ancien volcan certifié éteint, que les marécages étaient en fait connectés à différentes embouchures vers la mer par des cavernes souterraines, que l'île appartenait à une communauté d'archipels mais que le conseil municipal prenait la plupart des décisions concernant l'administration. Plus à l'aise, le garde lui raconta comment la nouvelle de la présence de Mew avait motivé les riverains qui trouvaient que l'endroit était vraiment ennuyant et qu'ils ne voyaient jamais personne... Enfin bon, l'organisation simple allait beintôt se terminer avec le départ des associations scientifiques et des dresseurs sauvages et itinérants allaient bientôt animer la région confia t-il avec un rire gras.

De plus en plus circonspect, Rodrigue se balada un peu dans le camp, tandis que son guide lui montrait par exemple une reconstruction en maquette des marécages communicants, ou encore des reproductions des gravures de Mew. Un dispositif permettant de dater et de localiser la provenance de la vase et des organismes végétaux de l'île le surprit grandement, à l'amusement de son guide. Même si il était un riverain et garde-côte, l'homme avait toujours rêvé d'être Ranger et de voyager, mais n'avait pas pu quitter l'île pour ses études, ne pouvant abandonner sa famille. Le blond grinça des dents en s'imaginant un bon vieux système communiste. Il continua néanmoins de noter tout ce qui lui semblait important, soit une bonne plâtrée d'informations. Rien que l'idée de devoir les trier lui donnait la migraine.

Finalement convaincu qu'il avait pu tirer tout ce qu'il pouvait de leur garde du corps, Rodrigue décida d'aller se poser quelques minutes. L'entraînement de Lucki et la journée d'hier l'avaient vidé, sans parler de la surveillance du camp la veille. Quelques minutes plus tard, et il était assis par terre, la tête au dessus d'une tablette, Lixy dissimulant sans mal le fait que son maître s'était endormi en détournant l'attention de toute personne qui venait le voir. Réveillé par son ventre, l'adolescent pris un bon repas, tout en discutant quelques minutes de tout et de rien avec Max. Pas une trace d'Aaron, si il lui était arrivé quelque chose, ils allaient en entendre parler...

L'après-midi fut bien moins studieuse que le matin : Rodrigue passa son temps à étudier tout les Pokémon qu'il croisait : tout d'abord le Magnéti d'un scientifique qu'il dessina sous plusieurs angles, puis le Boustiflor d'un habitant, qui n'en revenait pas de tout ce que son Pokémon pouvait avaler. Il continua avec un bébé Furaiglon en étudiant ses plumes et son duvet. Enfin il termina l'après-imidi par l'observation d'un Limonde qui changeait de couleur suivant l'endroit où il se déplaçait. Si il n'avait fait aucune avancée sur Mew, les attaques ou une idée de piège, il avait avait rempli à la fin de la journée pas loin de dix pages de croquis et de notes incompréhensibles pour le commun des mortels. Le soir vint vite trop vite, et sitôt le repas terminé, le trio se retrouva enfin seul. Rodrigue commença par bougonner auprès d'Aaron, s'étant inquiété pour lui. Venait enfin le moment de tout mettre en commun. Le blond resta songeur suite aux révélations du roux, il n'aimait pas les conclusions hâtives, et de son point de vue, il y avait peu de chances que la personne responsable des attaques vienne faire des menaces en plein jour. Enfin bon. Comme c'était son tour, il sortit son cahier et commença à résumer sa journée, en insistant sur la géographie de l'île et sur ses marécages. Il sortit ensuite la carte de visite et un morceau de la veste qu'Aaron avait trouvé.

- J'ai donc fait dater et localisé l'origine de l'eau et de la vase qu'on a retrouvé sur ces objets. Vous allez rire, la carte a trempé vers l'endroit où Mew a cru être aperçu. Ce qui est bizarre, c'est que ça date de la veille. Quant à la veste, c'est encore plus drôle. Son eau provient du marécage où on ils ont trouvé les empreintes étranges et la encore la veille où elles ont été observées, soit un jour après le premier échantillon. Pour terminer, d'après la carte des tunnels, aucun des deux objets n'a pu être perdu dans ces endroits. Le courant les aurait entraîné de l'autre côté de l'île, par la pente du volcan. Pour qu'ils arrivent sur la plage où on les a trouvé, le tout a du être abandonné, accrochez-vous bien, dans une des rivières aux alentours du village.

On avait donc affaire à un objet qui avait traîné sur tout les coins de l'île, mais toujours en avance sur son temps. Rodrigue avait du ruser pour pouvoir faire ces échantillons et avait été bien surpris par les résultats. Rien à dire, la technologie ça dépotait. Vint ensuite le moment de concevoir le piège. Il avait dit au début que le but était de capturer un des Pokémon attaquant, car cela révélerait forcément son maître et ils allaient sûrement s'y tenir. Il fallait un moyen de capturer un Ténéfix ou un Branette ou n'importe quel autre Pokémon, mais c'était ceux-là qu'ils avaient vu.

- Je propose déjà de se baser sur le Haydaim d'Aaron et sur une attaque qu'il devrait avoir... Vous connaissez les propriété de Camouflage ? En touchant une machine il peut prendre le type Normal, en touchant la route le type Sol et en passant dans l'herbe le type Plante. Je vous laisse imaginer les problèmes que pourraient avoir des Pokémon Spectre face à lui.

Il allait falloir peaufiner l'idée mais le Limonde de tout à l'heure l'avait bien aidé lorsqu'il avait remarqué que Lixy avait du mal à savoir si il pouvait s'approcher sans lui donner un coup de jus. Le blond sourit, plutôt content de sa journée finalement.

_________________
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mer 11 Nov - 21:10

Une bien étrange histoire

Aaron & Rodydy & Max

La petite équipe s'était installée dans la chambre des garçons. Ils mirent en commun leurs découvertes du jour, chacun présentant tour à tour ses idées et ses suppositions. Prenant la paroles en dernière, Max se laissa quelques minutes pour réfléchir. Contrairement aux deux garçon, elle n'avait pas trouvé énormément d'indices. Elle avait surtout récupéré des informations sur les attaques en elles-même.

- De ce que j'ai appris, les attaques ont commencé le jour même de l'arrivée des scientifiques et au fil des jours elles ont augmentées en intensité. Celle de la nuit dernière a été la plus forte. L'homme qu'on a vu s'en est même prit aux machines. J'ai aidé une des scientifiques et les dégâts étaient colossaux. On a intérêt à faire attention et à éviter le combat direct. Ton idée est bonne Rody mais on ne sait pas combien de pokemon cet homme a.


Mieux valait être prudent. On ne savait pas ce qu'il pouvait se passer et si cet personne n'avait aucun remords à attaquer et détruire le camp des scientifiques rien de disait qu'il en aurait à blesser des gens. Cependant le plan que commençait à se former dans leurs tête était tout sauf prudent. Cependant aussi fort que Max réfléchissait elle était incapable d'en trouver un meilleur et elle se résigna donc à foncer dans le tas. Elle tapota la tête de son starter. La première partie du plan reposait entièrement sur lui. Elle allait devoir laisser son bébé se mettre en danger. Relatif le danger car la jeune fille aurait sa pokeball dans la main pour être prête à le ramener en urgence.

Le trio repartit donc pour le village. Ils connaissaient maintenant le chemin par cœur et les petits raccourcis qui leur permirent de gagner de précieuses minutes durant lesquelles ils créèrent leur piège. Bon, ce n'était pas super optimisé et même assez cliché mais ils n'avaient pas énormément de moyen et aucun d'eux n'était espion. Ils n'étaient pas entraînés pour ce genre de situation, il fallait leur pardonner leur non-originalité. Max secoua la tête. Tout allait très bien se passer et leur malfaiteur de remarquerai pas ce trou. Maintenant ils devaient attendre que leurs objectifs montrent le bout de leurs nez.

Allongés dans un buisson, les trois jeune gens gardaient un silence tendu. Entre les bruits de la forêt et les gardes qui passaient parfois très, trop près d'eux, la Givrali n'était vraiment pas à l'aise et elle aurait tout donner pour pouvoir partir se cacher sous sa couette. Elle n'aimait pas cette tension, ce silence. Elle n'était pas dans son élément. Elle enfouit ses mains dans la fourrure de Nessie, pour les réchauffer et surtout pour se réconforter. Max espérait que l'homme arriverait vite, afin qu'ils n'aient pas trop longtemps à attendre. Et surtout que la capture soit finie et qu'ils sachent afin qui se cachait derrière tout ça.

Enfin, la silhouette noire sortit de l'ombre. Toujours accompagnée des deux spectres, elle s'activa comme le soir précédent à mettre à mal le campement. Elle tapota la tête de Nessie, lui indiquant ainsi que c'était à lui de jouer. Le petit Dragon se dégagea du buisson et partit en direction du Ténéfix et du Branette. Il commença d'entrée de jeu par une puissante Draco-Rage. Puis une fois sûr qu'ils le suivaient bien, le Solochi s’élança en direction du trio, tout en esquivant les attaques des spectres et en leur envoyant ses propres attaques. Ce qu'ils ne savaient pas c'est que la Haydaim et le Lixi de Aaron et Rody attendaient sur le chemin pour prendre le relais.

Max ne parvenait pas à voir clairement ce qui se passait dans ce coin là du bois. Elle fut soulagée quand elle récupéra son Nessie complètement épuisé. Elle le caressa rapidement et lui donna un des cookies qu'elle avait récupéré dans la maisonnette. Une fois son starter félicité comme il se devait, Max le rappela dans sa pokeball. Elle ne lui demanderai plus rien ce soir et elle ne se reposerai que sur son Mateloutre.

Elle recentra son attention sur le piège qui lui fessait face. Elle n'avait qu'à attendre que le reste du plan, qui reposait sur les deux garçons amène l'homme jusqu'à elle. Ce qui ne tarda pas à arriver. On voyait bien à la course que l'homme était anxieux. Et quand on est anxieux on est pas attentif. C'est bien connu. Ce fut donc grâce à son inattention que le plan du trio fonctionna. Max soupira de soulagement en voyant l'homme tomber dans le trou. Elle se rapprocha, enclenchant le mode enregistrement de son iPok et allumant sa lampe Lumimax en mode doux. Elle fit glisser son faisceau lumineux vers l'homme. Elle fit un sourire aux garçons qui venait d'arriver à ses cotés. Ils devaient maintenant interroger cet homme anonyme et récupéré le plus de preuve possible. Max sauta dans le trou. Il avait juste la bonne hauteur, pas assez profond pour y être bloqué mais assez pour confondre quelqu'un.

Max commença par attacher les mains de l'homme, profitant ainsi de son étourdissement. Ensuite, une fois sûre qu'il ne pourrait pas s'échapper. Elle le fouilla, n'écoutant qu'à moitié l'interrogatoire mené par les deux autres. Elle récupéra ainsi les plans des lieux, une carte de garde-côte et une note. Elle glissa le tout dans ses poches, ne gardant dans sa main que la note qui se trouvait auparavant dans la poche située sur le cœur de l'homme :

J'ai l'honneur de vous confier une mission de la plus haute importance. Vous serez chargé de saccager chaque soir un peu plus le campement des scientifiques, les plans sont si joints. J'ai confiance en votre capacité à rester discret.

Paul Washington.



Max poussa un halètement surpris. Certes elle se doutait que tout cela venait du maire mais en avoir la confirmation l'effrayait. Les hommes n'avaient-ils aucune limites ? Elle était maintenant presque sûre que Mew n'avait jamais été vu sur l'île et que toute cette mascarade était simplement une action marketing. Elle tapota les épaules des deux garçons, le visage fermé, et leur tendit la note, leurs permettant d'en prendre connaissance. Elle posa son regard sur l'homme attaché. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait fait tout ça. Pourquoi le monde tournait toujours autour de l'argent. Cet endroit était une réserve naturelle exceptionnelle. Pourquoi les gens devaient toujours plus ? Elle sursauta. L'homme venait de se détacher et il s'enfuit. Elle espérait que les garçons avaient récupéré des informations même si la note était déjà une bonne preuve. En plus ils avaient l’identité de leur coupable grâce à sa carte. Les trois adolescents allaient repartir pour la maisonnette quand une lampe torche se braqua sur eux.

- Hé là ! Ne bougez plus et les mains en l'air ! Le premier qui utilise un pokemon se verra paralyser par Raichu !

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Jeu 12 Nov - 17:39
Une bien étrange histoire

Max et Rod ont fait un travail formidable tout au long de la journée. Pendant que je m’acharnais contre ce pauvre Clarke voilà que Rodrigue nous prouve l’implication louche du maire dans toute cette histoire et Max nous rapporte des infos essentielles sur les différentes attaques de ces derniers jours. Parfait, nous avons largement assez de clées en main pour peaufiner notre plan de ce soir. De plus, Rod a réussi à se mettre notre nounou dans la poche, il a accepté de nous abandonner plus tôt ce soir. Tout coordonne, tout est parfait. Nous commençons a élaborer notre plan, chacun propose ses idées qui sont contrées par les autres. Nous sommes beaucoup plus efficaces en réfléchissant tout les trois que si nous avions dû faire chacun un piège. Les idées fusent et les contre-arguments aussi. Pourtant, nous finissons par trouver des terrains d’entente et nous parvenons à un résultat qui nous satisfait tous.

Je pousse un soupir de soulagement m’épongeant le front d’un revers de main. Toute cette réflexion m’aurait presque donné mal au crâne ! Je jette un coup d’oeil en biais à mon Haydaim, Vivaldy a encore quelques problèmes pour prendre en compte la taille de ses bois. Elle ne se rend pas compte que sa taille a plus que doublée, je la sent un peu perturbée. J’espère que ça ira pour ce soir. Une grosse pression repose sur nos épaules. Même si elle sera accompagnée par le Lixy de Rody, je ne voudrais pas compromettre notre piège à cause de la petite forme de Vivaldy. Après tout, nous seront dans la forêt, ses bois ne devraient pas poser de problème. Je tente de me rassurer du mieux que je peux. Je caresse le crâne de Frey qui fait les cent pas. Il semble en pleine réflexion mais n’a pas l’air de vouloir les partager. Il regarde souvent de façon intriguée Apa. Cela a tendance à me faire sourire. J’ai l’impression que mon Moustillon se torture l’esprit pour un rien. Au moins, Invy n’aura jamais ce problème. Il dort encore et toujours. J’ai tenté de lui expliquer ce qu’on attendait de lui ce soir mais je n’ai eu aucune réponse. J’espère sincèrement qu’il ne va pas nous foutre dans la merde !

Il est l’heure. Nous nous levons, un peu fiévreux. La tension monte d’un cran, nous échangeons des regards discrets. La nuit est tombée. Heureusement, nous connaissons le chemin par coeur. Je me répète le plan en boucle. Des perles de sueur dégoulinent le long de mon front, de mon cou et de mon dos. La tension monte d’un nouveau cran. Nous nous mettons au travail en silence. Tout me paraît irréel. Qu’est-ce que je fais là, en plein forêt, à creuser un trou alors que des gardes rôdent non-loin ? J’efface toutes ces mauvaises pensées pour me concentrer sur ma tâche. Creuser. Je ne sais pas combien de temps cela nous prend mais je sent la Terreur s’emparer de ma peur. Je la sent s’insinuer petit à petit en moi. Heureusement, nous avons terminé notre piège succins. Espérons qu’il marche.

L’attente est interminable. Tout commence à boucler dans mon cerveau, la Terreur me rend fiévreux. J’ai la désagréable impression que je vais péter un câble. Ce n’est que l’intervention du Solochi qui parvient à me recentrer. Je fais signe à Vivaldy d’avancer. Elle tressaillit. Elle a peur, je le sent. Je tente d’approcher une main rassurante mais elle s’élance en avant. Je vais crier, mais non, le Pokémon Dragon apparaît au même moment ! Ouf, je n’ai pas fait foirer le plan. J’entends les échos de la bataille. J’imagine qu’elle est bien plus douée sans moi…

Je n’ai pas le temps de m'apitoyer sur mon sort, tout se passe très vite à ce moment. Une ombre se met à courir vers nous et tombe lamentablement dans notre piège. Un sourire niaiseux s’étend sur mon visage. Le con ! Il est tombé dedans. Sur les talons de mes deux camarades je saute à mon tour dans le trou. J’aperçois Haydaim pencher sa tête au dessus sur fossé. Elle a l’air d’aller bien. Je peux me concentrer sur ma tâche. Max ne perd pas une seconde et lui ligote les mains. Les questions les plus débiles me passent dans la tête. J’aurais dû préparer mon discours, voilà que tout se mélange !

“_ C’est vous qui attaquez le camp tout les soirs ? Pourquoi ? Vous êtes seul ? Vous avez des complices ?”

Je me rends bien compte que cette avalanche de questions ne va pas nous mener très loin. Je laisse les rênes à Rod qui a peut-être pris le temps de rédiger des questions moins débiles que les miennes. Max me tend alors un papier. Je le parcours rapidement. Il est signé Paul Washington. Mon coeur bondit. Un bruit me fait tourner la tête à droite. Cette seconde d'inattention nous vaut la perte de notre fugitif qui s’enfuie à travers les bois. Ensuite, une lumière vive m’éblouie. Merde. Piégé. Dans notre propre piège. Oh les cons ! Je lève docilement les mains en l’air. Interdisant d’un regard à Vivaldy de faire quoi que se soit.

“_ Eh ! Mais c’est le gosses de cette après-midi !
_ Ouais ! Ce sont eux qui nous ont demandé plein de trucs bizarres !
_ Grave ! Celui-là est même venu fouiner quand Clarke est arrivé !
_ Celle-ci m’a posé plein de questions sur les dernières agressions !
_ Et lui m’a fait analyser des tissus chelous !”


Ils échangent des regards entre eux, l’air entendus. Je déglutis, effrayé. On nous prend pour les agresseurs. J’ai envie de leur dire que le véritable méchant est parti par là-bas mais les mots restent coincés dans ma gorge. Cela vaux peut-être mieux…

“_ Eh ! Mais ce sont les trois rejetons de Roseverte ! Il va m’entendre celui- là !”

Des murmures d’assentissements parcours le groupes de gardes. Ils n’ont l’air de se poser aucune question quant au trou dans lequel nous sommes. Ils bondissent d’ailleurs à l’intérieur pour nous attraper tout les trois et nous lier les mains dans le dos. J’espère que Max a eu le temps de mettre le papier en sécurité, il est notre seule preuve maintenant. On nous force à remonter hors de notre piège. Nous nous dirigeons vers le village, à pied. Ils vont probablement nous étaler devant Roseverte. Ma gorge se sert encore plus. On va se faire défoncer. Peut-être même virer de l’Académie. J’ai envie de pleurer maintenant… non ! Pas la PC, non, pitié, laissez-moi continuer à y étudier…

Le temps commence à se faire plus claire, le jour devrait bientôt faire son apparition. Bizarrement, une certaine agitation règne déjà dans le petit village sur pilotis. Notre arrivée ne passe pas inaperçue.

“_ Ah ! Les voilà !” Coucou nounou…

Roseverte et Joplain semblent … énervés. Mais… je crois qu’ils ne s’attendaient pas à se faire agresser par le reste des scientifiques présents.

“_ Alors comme ça on s’amuse à saccager les recherches de ses “collègues” ? Et en plus on utilise des gosses pour le faire ! Bravo ! Chapeau l’artiste ! Merci Ô digne, Ô Grand et Sublimissime Franklin. Je l’ai toujours su ! Tu n’es qu’un égoïste de première classe ! Tu entends parler du retour de Mew, tu fais tout pour foutre la merde et pour mener tes recherches, toi, tout seul ! On a bien remarqué ton petit manège. C’était bien joué de nous envoyer tes pions pour faire croire à des mauvaises blagues d’ado mais non ! Nous, nous voyons au-delà de tout ça. Tu es démasqué mon petit Francki.”

Oula. Tout cela va bien trop loin. Je sent le regard pesant de Roservete sur nous trois. Je crois qu’il pense qu’on leur a fourré tout cela dans le crâne. C’est la merde ! Va sérieusement falloir penser à faire quelque chose. Comme si cela ne suffisait pas le reste des scientifiques commence à émerger d’entre les maisons. Et… pour couronner le tout, Paul Washington, accompagné de son fidèle acolyte, Hecotr Clark.
Aaron S. Mightley

_________________

HAIL NOCTA
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 Turtwig

Spoiler:
 
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Ven 13 Nov - 2:22
Theme Song, Yeah ! #Overdose

Une fois que toutes les informations avaient été mises en commun, ce ne fut pas difficile de comprendre ce qu'il s'était passé sur cette île. Une chance qu'Aaron ait trouvé cette veste car elle leur avait donné les clés du problème. Personne ne soupçonnerait le personnel chargé de s'occuper de la protection des invités d'être à l'origine des attaques. Par contre quelle idée d'avoir jeté la veste dans la rivière et pas dans une poubelle ou dans un incinérateur... Enfin bon personne n'était infaillible, hein ?

Vint le moment de décider de la marche à suivre. Comme Rodrigue s'en était douté, ils ne disposaient pas des méthodes suffisantes pour piéger les spectres. De plus, bien que les scientifiques allaient monter la garde, il y aurait fort à parier que ceux qui étaient restés n'allaient pas suffire. Et qu'ils allaient protéger leurs affaires en priorité, bien sûr. Pour revenir à l'obtention de leurs preuves décisives, il allait falloir s'attaquer aux Dresseur des Pokémon en question et ce ne serait pas non plus une partie de plaisir. Finalement, le trio opta pour un piège fosse, classique et pourtant diablement efficace pourvu d'avoir un bon appât.

A ce point de sa réflexion, le blond se demanda si ça ne valait pas le coup de demander de l'aide. Sûrement pas à Roseverte qui leur aurait rit au nez sans aucun doute, mais peut-être à Mme Jauplin, qui aurait écouté Max à tout les coups. Mais d'un autre côté ils avaient encore plus de chance de se faire rembarrer et surveiller pour la nuit et ainsi manquer leur dernière chance. Il abandonna donc l'idée. L'affaire avait commencé avec eux trois, elle se terminerait par eux trois. Et les professeur ne seraient certainement pas contents du tout. Du tout. Il frissonna.

A l'heure prévue, Lixy partit en éclaireur (littéralement) et revint gratter à la porte pour leur indiquer que la voie était libre. S'ensuivit une sélection d'endroit ou creuser (et Rodrigue regretta de ne pas avoir emporté sa pelle) pendant laquelle les Pokémon aidèrent du mieux qu'il purent. Vint enfin le moment de définir les finalités du plan : Nessie en bon Pokémon Ténèbres attirerait les bestioles adverses puis Haydaim et Lixy seraient postés en embuscade afin de les mettre hors d'état de nuire par surprise, l'un en abusant de ses changements de type, l'autre par ses morsures et étincelles. Leur Dresseur suivrait certainement et serait finalement attiré par Max dans le trou. Et la boucle sera bouclée.

Et pour le coup tout se passa plutôt bien, malgré quelques couacs, comme Lixy grognant qui ne voulait plus lâcher le Branette ou l'arbre qu'il avait malencontreusement fait tomber pendant l'affrontement et qui avait certainement fait un bruit d'enfer. Mais bon c'était à Rodrigue de mener à bien l'interrogatoire a priori. Malgré plusieurs questions et tentatives de bluff (du style « on sait tout ça ne sert à rien de cacher quoi que ce soit ») l'homme de desserrera pas les lèvres. Le blond soupira, il était bon pour réfléchir mais pas pour mener des interrogatoires musclés avec des inconnus quoi. Il se détourna quelques secondes pour récupérer Lixy et quand il reporta son regard sur leur prisonnier il avait disparu. Okay, leçon numéro un : on ne quitte pas un captif du regard. La situation tourna à l'eau de boudin quand le reste des scientifiques débarqua.

Sortis du trou et entourés d'une horde de professionnels plus ou moins hargneux, le trio n'en menait pas large. Puis arrivèrent les profs et enfin … le maire. Tiens donc, il y avait peut-être encore une chance. Rodrigue essaya d'en placer une... deux... Les adultes en étaient presque à en venir aux mains, il allait peut-être regarder... Euh non, car il sentait le regard de Roseverte et avait peur d'être étripé sur place. Il se racla la gorge, toussota, chercha un peu d'aide auprès de Max et d'Aaron qui lui rendirent un regard mi-paniqué mi-blasé. Avec un long soupir, il fit signe à Lixy. Le lionceau ne se fit pas prier et poussa un long hurlement qui stoppa tout le monde dans ses mouvements. Visiblement excédé, fatigué et surtout blasé, le blond ouvrit la bouche et commença à parler d'un ton bien plus agressif qu'il ne l'aurait voulu.

- Boooooon... Puisque la présomption d'innocence à l'air de vous intéresser je vais vous dire ce qu'il s'est passé. Déjà pour ceux qui nous accusent d'être à l'origine des attaques, on est là que depuis deux jours, expliquez moi comment on a pu vous attaquer depuis le début de semaine ?

Des regards étonnés furent échangés mais le Phyllali ne leur laissa pas le temps de réfléchir, il commença par leur donner l'identité du coupable. Un concert de protestations de la part de toute la compagnie lui répondit. Okay, il commençait à avoir mal à la tête. Il laissa donc Lixy pousser un autre hurlement et leur expliqua le modus operandi du garde côte en cause. Quand on lui demanda si il avait des preuves pour étayer sa fable, un sourire de mauvaise augure barra son visage, ce qui n'échappa pas à quelques personnes dans l'assistance. Le blond fut encore plus ravi de voir le maire faire un signe discret à un de ses collègues et de voir se dernier se dépêcher de quitter les lieux.

- Je vais vous présenter quelques analyses de vases retrouvée sur une certaine veste qui traînait sur la plage, je suis sûr que ça va vous intéresser.

Supporté par leur baby-sitter du jour qui l'avait vu faire les analyses en question et qui comprenait ce qui se tramait, Rodrigue exposa son raisonnement. Il avait juste omis qu'une partie des échantillons provenait d'une certaine carte de visite. Après tout, n'importe qui aurait pu avoir un de ces morceaux de carton, non ? Ils étaient fait pour être distribués après tout. Comme c'était en quelque sorte une bataille de suspens, il ne devait laisser aucune chance à leur cible de pouvoir se défendre. Un fois qu'il fut clair comme de l'eau de roche que Mew n'avait jamais été là pour tout ceux qui pouvaient aligner deux idées vu l'heure, un nouveau grondement monta de la foule, bien vite dominé par une autre voix.

- Si c'est une manipulation de sa part, pas de problème on va le trouver et l'emmener aux autorités, il avouera tout !

L'homme qui s'était exprimé était le maintenant célèbre, pour les élèves, maire de l'île. Un sourire se dessinât à nouveau sur les lèvres du blond. Il avait quasiment envie de laisser à Max ou Aaron la joie de porter le coup de grâce. Un nouveau regard vers eux, le conforta dans l'idée de terminer, les deux autres n'étant pas visiblement vraiment remis du choc. Rodrigue continua donc.

- Bien sûr Monsieur le maire. Au passage, vous pourrez nous expliquer l'existence de cette petite carte qu'on a eu le temps de récupérer sur le coupable avant qu'il ne s'enfuit ?

Avec un geste désinvolte, le Phyllali passa le papier à leur gardien qui la lut pour lui en ouvrant de grands yeux. Rodrigue se délecta de la pâleur du visage du chef de village. La plupart de leur raisonnement tenait sur des hypothèses, mais le bluff et la chance leur avait bien été utiles. La carte tourna dans les rangs tant des scientifiques que des riverains et petit à petit un nouveau grondement monta dans la foule. Celui-ci ne serait pas interrompu par le lionceau. Enfin, le cerveau derrière l'affaire se mit à table. Il avoua tout, et même le nom de plusieurs autres complices (visiblement, il ne voulait pas tomber seul, quel homme de parole) Quant au mobile... le groupe d'adolescents avait vu juste : en forçant une actualité importante puis quelques incidents, le maire voulait attirer les regards sur son île afin d'y attirer du monde, relancer l'économie et leurs projets de Parc Safari et compagnie. Bon les élèves étaient maintenant lavés de tout soupçon et allaient pouvoir rentrer à la PC, tout comme la communauté scientifique allait repartir dans leurs labos respectifs. Peut-être qu'avec un peu de chance, l'annonce du complot attirerait du monde sur Khota, hein ? Objectif peut-être accompli pour le méchant du coup. Enfin bon avant de réellement tourner cette triste histoire, il restait encore une tâche aux détectives en herbe : résister à la rage de Roseverte. Et ça n'allait pas être facile.

_________________
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Dim 15 Nov - 0:36

Une bien étrange histoire

Aaron & Rodydy & Max

Aaron, Rody et Max, le trio catastrophe … Comme si se faire prendre en pleine action de suffisait pas il fallait que tout le monde arrive. Max soupira. Roseverte était de toute évidence tout sauf content et les pauvres adolescents auraient du boulot à faire pour se rattraper à ses yeux et accéder à d'autres missions … Et aux yeux de Max la déception qu'elle lisait dans le regard de sa référente était bien pire que la rage du référent Phyllali. Complètement perdue au milieu de tous ses gens, Max se sentait mal. Déjà qu'elle n'était pas à l'aise en public en général, alors là, avec tous ses regards braqués sur elle, la Givrali voulait juste se cacher dans un coin. Elle agrippa les bras de deux de ses partenaires, essayant ainsi de se rassurer. Elle n'était pas seule et ils s'étaient tous les trois embarqués là dedans et ils s'en sortiraient tous les trois. Pas vrai les coupains ?

Max poussa un soupir soulagée en entendant Rody prendre la parole. Elle n'aurait rien put faire sur le moment, les regards de toutes ces personnes bloqués sur elle. Prendre la parole ? Impensable ! Elle se contenta d'hocher positivement la tête aux paroles de son ami vert. Il semblait savoir ce qu'il faisait alors autant le laisser faire justement. C'était assez amusant en fait. De voir les visages de toutes ces personnes se décomposer au fur et à mesure que Rodrigue avançait dans son raisonnement. Elle avait le regard rivé sur le maire, analysant la moindre de ses émotions. Les yeux cachés derrières sa grosse paire de lunette, Max avait le champs libre pour apprécier la décomposition de son visage au fur et à mesure que Rody parlait. Elle tendit son morceau de papier à son ami et le laissa tourner de main en main. Le maire passa aux aveux rapidement, dénonçant par la même occasion bon nombre de ses complices. Le trio avait accomplit sa part du travail, même si certes, à la base c'était pas leur job, et Max regarda les policiers s'activer à arrêter le maire et son complice et à partir à la recherche du reste des personnes impliquées. Elle avait le sentiment du devoir accomplit.

Mais le plus dur n'était pas encore passé. Il leur restait à affronter la colère du Professeur Roseverte.  Max déglutit fortement quand le professeur des Verts s’avança le regard noir et le pas menaçant. Après la pluie le Soleil non ? Ils avaient juste à braver la tempête qui allait s'abattre sur eux et tout irait bien. La Givrali se rapprocha des deux garçons. Elle avait besoin de soutient et elle s'accrochait à leurs manches comme si sa vie en dépendait.

- Bande de petits imbéciles répugnants. Préparez vous à de longues heures de souffrances en ma compagnie dès notre retour à Lansat. Soyez sûr que vous allez l'attendre un moment votre prochaine mission scientifique ! Stupides élèves qui se mêlent de ce qui ne les regardent pas. Je vous jure que vous allez me payer la honte que vous m'avez mise. Vous pouvez vous estimer  heureux d'avoir eu raison !


Max se tassa sous les paroles de l'effrayant professeur. Et en plus, pour ne rien arranger, la foule qui s'était rassemblée ne semblait pas prête à partir et elle allait en avoir pour son argent ce soir. Entre l'arrestation du maire en personne et l’engueulade des jeunes gens qui avaient découverts l'affaire … Il y avait de quoi se faire plaisir. D'ailleurs, Max trouvait totalement illogique que Roseverte s'en prenne à eux. Ils avaient fait une bonne chose. Non ? La Givrali glissa un regard vers sa référente. La jeune femme semblait partagée entre l'envie de les féliciter et celle de rejoindre son collège. Elle finit par poser une main sur le bras de ce dernier pour le calmer.

- Allons Franklin, ils pensaient bien faire et si je suis certes entièrement d'accord sur le fait que ses jeunes gens se sont mis dans uns situation très dangereuse et qu'ils méritent une bonne punition, ils méritent également des félicitations pour avoir réussi là où tout le monde à échoué. Et c'est un bel exploit pour de jeunes adolescents présents à l'académie depuis si peu de temps.


Le regard de Jauplain se fit plus doux et elle commença à délicatement applaudir à la grande stupéfaction de Max. La professeur fut rapidement suivie par les autres personnes présentes. Max se sentit rougir et elle baissa la tête fixant désespérément le bout de ses chaussures, se cachant ainsi derrière son carré rose. Elle détestait être le centre de l'attention.

Elle fut donc heureuse quand les policiers les accompagnèrent dans un coin un peu isolé pour récupérer leurs preuves et les interroger sur les derniers jours. Les trois adolescents furent donc séparé et on les interrogea de longues minutes. Le policier en face de Max fut particulièrement virulent et demanda tous les détails, la poussant jusqu'à la faire parler de son œuf/pierre retrouvé deux jours auparavant. Intrusif jusqu'à demander quels vêtements elle portait il y a deux jours. Ce type était terriblement malsain ou quoi ? Pourquoi posait-il de telles questions ? Et puis son regard était particulièrement dérangeant. Max était très mal à l'aise et elle priait pour l'intervention rapide de quelqu'un. Ce fut leur baby-sitter qui vint la retirer des griffes malsaines du policier. Avec des personnes pareilles dans leurs rangs il n'était pas bien étonnant de voir que le maire de l'île pouvait ainsi faire des magouilles d'une telle ampleur. Max soupira, l'île de Kotha était loin d'être encadré par de bonnes personnes.

Le chemin vers les maisonnettes se fit dans un silence tendu. La menace des nombreuses heures de colle planait sur le trio. Roseverte était vert de rage, entre ses élèves qui n'en fessaient qu'à leur tête et la découverte qu'il s'était fait roulé dans la farine, le professeur était flambant de rage. Et sur qui allait-il passer sa colère ?

- Vous vous en doutiez, vous êtes collés. Avec moi. Janice ne me dis pas que Max est sous ta responsabilité. Ils étaient ensembles, ils ont la même punition. Point. Vous viendrez donc tous les trois pendant un mois entier tous les matins de 5h30 à 7h m'aider dans diverses taches. Ingrates, bien évidement.


Max soupira. Comme si elle n'avait pas assez à faire ? Entre l'Arborescence et la préparation de sa toute première expédition … Et puis elle s'était lancée dans la création de son costume d'Halloween. Sans compter tous les devoirs qu'ils avaient … Le mois qui allait suivre allait être épuisant.

- Joyeux anniversaire Rody ...


DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mar 17 Nov - 18:58
Une bien étrange histoire

Nous voilà bien barrés. Encerclés par tout ces gens qui en veulent soit à nous, soit à nos profs qui eux-même ne nous font plus confiance. Mon regard se balade entre nos profs, la horde de scientifiques, le maire et son acolyte et mes deux compagnons. J’essaie de mettre mes idées en place mais tout ses yeux fixés sur moi me mettent très mal à l’aise. Nous devons donc notre chandelle à notre cher Rodrigue. C’est le seul qui, à ce moment là, est parvenu à garder son calme pour expliquer dignement et rapidement la situation. J’ai eu tout le loisir d’examiner les regards changer, les attitudes évoluer et le maire reculer petit à petit. Rodrigue parle, tout le monde est tellement éberlué que personne ne le coupe ou tente de le faire taire. C’est trop tard, tout le monde en sait maintenant trop. Des murmures se propagent, si bien que le blond est obligé de faire intervenir son Pokémon par deux fois pour calmer les foules. Un léger sourire se dessine sur mon visage. La partie est remportée. Un soulagement immense m’envahit. Wahou. J’ai la réelle impression d’avoir accompli quelque chose de grand. Je me sent fier. Fier d’être parvenu jusqu’ici, fier de faire parti de la Pokémon Community.

Notre cher Washington ne tarde pas à passer aux aveux face à la multitude de renseignements que nous possédons. Mon sourire devient béat. Tout semble si facile et irréaliste. Voilà que nous venons de coincer un criminel, au péril de notre vie. Le passage furtif de notre capture me revient en mémoire. Cette mission aurait pu très mal tourner. Nous avons eu de la chance. Cette pensée parvient à effacer petit à petit ce sourire… je prends presque peur en voyant Roseverte s’avancer vers nous. Max s’est réfugiée derrière moi et Rod a fait un pas en arrière. Me voilà face à notre référent, passablement remonté. Je remonte jusqu’à son regard, physiquement insoutenable. Il nous crache dessus, débitant des conneries sans queue ni tête. Je sens les larmes me monter aux yeux. A force de jouer les héros, voilà que nous n’allons plus pouvoir participer à des missions scientifiques… Tout ça parce que nous avons entaché sa réputation… alors que c’est même pas de notre faute ! Je prends un air boudeur alors que Jauplain s’avance pour nuancer les propos de son collègue. C’est alors qu’elle se met à nous applaudir.

Je relève les yeux, retrouvant un semblant de sourire. Sous le regard médusé de notre Référent, l’ensemble des personnes présentes se mettent à applaudir. Je souris de plus belle. Enfin ! Enfin un peu de reconnaissance. Cela me fait grandement chaud au coeur. Je retrouve la fierté éprouvée tout à l’heure. Cette douce chaleur qui s’insinue en moi et dont je ne parviendrai jamais à me lasser. J’adresse un large sourire à Max et Rod, posant ma main l’épaule de l’une et donnant un tape amicale à l’autre. Nous avons fait du bon boulot et Roseverte ne peut pas le nier. C’est tout. Cet instant de gloire est de courte durée. Voilà que les policiers cherchent à en savoir plus.

Je ne sais pas combien de temps dur l’interrogatoire, mais beaucoup trop longtemps. Je n’ai qu’une envie : aller dormir. J’ai fais une nuit blanche après tout ! Malheureusement, la seule solution pour remédier à cette fatigue est de répondre de manière franche et concise au policier. Alors je lui explique tout dans les moindre détails. Je parle de ma découverte sur la plage, de nos hypothèses, nos déductions. Je finis par évoquer notre piège de cette nuit avec un regard ému vers Vivaldy qui a fait un travail formidable. Je termine mon discours en lui affirmant que, sans nos Pokémon, nous n’y serions jamais arrivé. Il note l’ensemble de ma tirade en gribouillant sur mon papier et en hochant la tête avec des “umh umh!”. Mais lorsque j’ai fini, il me laisse partir en me remerciant. Je m’éloigne de lui pour retrouver mes amis.

Alors que nous nous dirigeons vers nos appartements, Roseverte nous tombe à nouveau dessus. Nous sommes collés ! Ben tiens ! 5h30 à 7h ?! Il se fout de notre gueule ! Mon visage se décompose à nouveau. Heureusement, il s’en va bien vite après avoir annoncé sa sentence. Il semble de nouveau guilleret.

“_Bon… j’imagine que sauver cette île vaut largement la peine de subir les retenus de notre cher Roseverte.”

Je leur adresse alors un sourire réconfortant. Nous avions fait ce qu’il était à faire. Mew n’est malheureusement pas là, peut-être une prochaine fois. En attendant, nous devons rejoindre à nouveau nos quartiers. Notre garde du corps nous attends près du 4x4 qui doit nous conduire au port. Nos professeurs nous rejoindrons probablement dans quelques jours. Nous rassemblons nous affaires en silence. Puis nous rejoignons le 4x4. Le voyage se fait dans une ambiance assez morne, peu de paroles sont échangées, une certaines tristesse règne dans l’habitacle. Certes nous avons résolu l’affaire, mais nous ne saurons probablement pas le fin mot de l’histoire.

Nous montons à bord du bateau, échangeons des signes de main avec notre pot de colle. J’avais fini par m’y attacher. C’est presque à regret que je baisse la main lorsque l’île se fait trop lointaine. Je pousse un soupire, me tournant vers mes deux amis.

“_ Eh bien ! Quelle histoire ! J’ai hâte d’aller raconter tout ça à la PC !”


Un nouveau sourire s’étend sur mes lèvres avec un petit rire. Quelle aventure ! J’espère que nous aurons l’occasion d’en vivre d’autres, c’est réellement grisant !
Aaron S. Mightley


_________________

HAIL NOCTA
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 Turtwig

Spoiler:
 
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Mer 18 Nov - 11:26
Maintenant qu'il avait fini de parler, Rodrigue subissait le contrecoup. Déjà fatigué par ses nombreuses nuits sans sommeil, il apprécia très peu la façon dont Roseverte versa sa bile sur le trio. Pour ne pas aggraver leur cas, il se tint coi (bon en fait il était terrorisé) et endura les remontrances jusqu'à ce que l'autre professeur vole à leur secours... Ils eurent enfin un peu de reconnaissance avant d'être interrogés par la police. Ce moment fut l'un des pires pour le Phyllali qui résistait tout bonnement au sommeil avec ses dernières forces, tout en dodelinant de la tête il parvint à répondre à peu près à toutes les questions que les forces de l'ordre lui posaient. Il fut enfin libéré, et commença à marcher comme un zombi.

Une fois rentrés à la maisonnette, il leur restait à survivre à la fureur différée de Roseverte. La punition était... well, adieu sommeil. Ca ferait moins de livres à lire le soir afin de se coucher plus tôt, quoi. Mais rester bloqué avec Roseverte une heure et demi par matin, ça n'allait pas être de la tarte. Enfin bon, il en profiterait peut-être pour apprendre deux trois trucs, qui sait ? Et puis il serait sans doute avec Max et Aaron, il y avait pire quand on y pensait. Et puis ce n'était qu'un mois... Et ils n'avaient pas d'autre punition... En fait c'était bien mieux que ce qu'il avait craint ! Bon les horaires étaient … ce qu'ils étaient, mais ils avaient définitivement échappé au pire.

Quand Max lui souhaita un joyeux anniversaire d'un air contrit, Rodrigue releva la tête, intrigué. Que quoi ? Quel jour on... Ah oui tiens c'était son anniversaire, il avait oublié. D'un grand éclat de rire, il remercia la Givrali et lui fit un petit câlin pour la forme. Il fallait maintenant récupérer toutes leurs affaires et repartir à la PC, sans les professeurs (ils allaient profiter du lendemain, la seule journée sans colle pour le prochain mois) Le retour dans le 4X4 se passa … plutôt vite vu que le blond était dans les bras de Morphée. Tiens, Lucki allait perdre un disciple et une source de chocolat au passage.

Une fois arrivés sur le ferry, l'heure des aux revoir arriva. Leur garde du corps, qui s'était attaché à eux quand même semblait plutôt triste de les voir partir si vite. Et ce ne fut qu'après de grands signes de main qu'il disparu de leur champs de vision. Enfin un peu de calme... Lixy était resté dans sa Pokéball, afin d'échapper au mouvement des vagues et ce n'était pas plus mal vu le calme qui régnait.

- Bon et bien c'est la fin des aventures du trio de détectives... On se sera quand même bien amusé, non ?

Rodrigue regarda les deux autres jouer avec leurs Pokémon... Il avait hâte de capturer les siens aussi ! Après ces deux jours, il avait aussi hâte de retrouver sa chambre, les cours et surtout sa réserve de chocolat (en priant pour qu'elle ne se soit pas faite dévaliser)

*** Deux mois plus tard ***

Assis à un bureau d'une des bibliothèques des Phyllali, Rodrigue finissait de noter ce qu'il avait retenu de l'Haydaim d'Aaron. Ca faisait bien deux bonne semaines que leurs colles avaient fini, et il devait rattraper son retard dans ses notes. L'aventure sur l'île Kotha lui avait laissé de bons souvenirs et surtout un emploi du temps bien rempli. Finalement, les colles avec Roserverte tenaient plus de la course d'endurance pour leurs horaires qu'un camp de travail intensif. Et ce n'était pas plus mal. Un grincement le sortit de ses pensées et il se pencha sur Gringolem qui tenait un colis surmonté d'une lettre dans ses petits bras. Le robot était devenu en quelque sorte son majordome : il portait des livres, aidait au tâches ménagères et allait même chercher le courrier, c'était vraiment pratique. Rodrigue récupéra la lettre et posa le colis sur la table puis tapota la tête du Pokémon pour le remercier.

L'ensemble venait de l'île Kotha, tiens donc et d'autant plus étrange, de leur garde du corps de l'époque, c'était une sacrée coïncidence... La papier parlait de leur situation : après l'éviction du maire et de la plupart de ses complices, l'expéditeur avait été élu comme premier adjoint du nouveau conseil et ils travaillaient maintenant à transformer leur partie de terre en station balnéaire de luxe afin d'attirer le touriste de manière légale. Le reste de la lettre demandait des nouvelles du trio et disait que le colis était « de sa part car la mère n'en voulait pas ». Rodrigue leva un sourcil et ouvrit avec précaution le carton. Dans un couffin chauffeur se tenait un nouvel œuf. Ah bah ça, tiens... Le blond sourit et entreprit de copier le texte par Ipok afin de l'envoyer à Max et Aaron.

_________________
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Jeu 19 Nov - 17:07

Une bien étrange histoire

Aaron & Rodydy & Max

Max glissa son cadeau dans le sac de Rody. Étant donné que les adolescents n'avaient eu aucune indications sur le temps que cette mission allait durer, la jeune fille avait pris ses précautions et elle avait embarqué le cadeau de Rody qu'elle avait finit quelques jours avant la mission. Elle n'avait aucun doute quand à la joie que prendrait son ami à déballer son cadeau. Un assortiment des meilleurs chocolats Kalosien -merci maman d'être aussi réactive- ne pouvait que faire plaisir à cet amoureux du chocolat. Enfin une foi le cadeau bien caché sous les affaires du jeune homme, avec un petit mot gentil de sa part et de celle de sa mère -évidement-, la jeune fille rassembla rapidement ses affaires et prit la direction du port avec ses deux amis.

Elle était un peu triste de ce départ précipité. Elle avait bien aimé ce temps passé en compagnie des deux garçons. Elle était heureuse d'avoir pu passer du temps avec Aaron et Rody et elle savait que pour l'un comme pour l'autre leur amitié c'était renforcée. Elle savait qui retrouver la prochaine fois qu'elle se retrouverai face à une énigme. Le trio des détectives de PC était prêt à                                                                                               découvrir tous les secrets de PC ! Malgré la punition que le professeur Roseverte leur avait promis, Max se sentait bien. Elle avait le sentiment d'avoir réussir quelque chose qui aurait un impact. Quelque chose qui avait du sens à grand échelle. Et ça la rendait heureuse. Elle aimait ce sentiment d'utilité. Elle avait eu l'habitude d'aider un peu qui en avait besoin à Illumis mais depuis son arrivée, elle avait eu du mal à mettre cette partie d'elle-même en retrait. Ce sentiment de bien être la ferait encore planer un bon petit moment.

Le trio prit place dans le bateau. Elle avait longuement enlacé leur baby-sitter. Étonnant de voir que malgré leurs préjugés, les adolescents s'étaient attachés à cet homme qui les avait bien aidé inconsciemment. La jeune fille se promit de rester au courant de ce qu'il se passait sur l'île de Kotha. Elle soupira légèrement. Les départs étaient toujours difficiles. Surtout que le destin de l'île n'était pas encore bien fixés et que personne ne pouvait savoir ce qu'il allait en advenir. La Givrali espérait de tout son cœur et de toute son âme que l'île serait mise entre de bonnes mains. Que ils ne referait pas la même erreur.

Elle glissa un regard vers les deux professeurs. Le référent des verts était d'une colère noire. Max pouvait comprendre qu'il avait l'impression de s'être fait rouler et que cela blessait son égo mais elle le trouvait excessif. Cet homme lui avait toujours paru trop … orgueilleux ? Et tout le monde sait que les excès provoquent toujours des catastrophes. La preuve avec leur punition. Max soupira. Elle espérait qu'elle serai au moins avec les deux autres adolescents. Et qu'il y aurait des événements qui  empêcheraient Roseverte de les coller. Elle rêvait ? Oui très certainement …

Elle se retourna vers ses amis. Ils formaient un beau trio. Elle acquiesçât à l'exclamation du rouquin. Elle avait hâte de raconter tout ça à ses amis. Elle imaginait déjà la tête que lui ferai Alex. Sa colocataire avait tendance à être légèrement surprotectrice avec elle, et c'était complètement réciproque, et la rosée savait qu'elle se ferait certainement tuer pour avoir prit des risques. Max eut un petit rire. Elle avait adoré cette expérience. Bien différent des cours de l'académie, cette mission lui avait permis de prendre un grand bol d'air et de sortir de PC. Et il n'y avait pas à dire, même si elle adorait sa vie étudiante, cette sortie lui avait fait le plus grand bien et elle était d'attaque pour reprendre, plus en forme que jamais.

Max inspira un grand coup. Elle adorait décidément ces voyages en bateau. Elle adorait l'air marin. Elle comprenait assez bien comment des hommes pouvaient tout quitter pour rejoindre cette étendue volatile.

Les fins ne sont pas quelque chose que Max appréciait vraiment. On ne savait jamais quand on aurait l'occasion de revivre un moment pareil. Elle hocha délicatement la tête aux mots de Rody. Il rendait vrai ce qu'elle essayait d'oublier pour le moment. Mais le trio ne mourrait pas et ils se chargeraient de toutes les futures enquêtes qui pouvait tomber dans leurs curieuses pattes. Après tout, elle les reverrai. Elle se faisait du mouron pour rien. Ils étaient dans la même académie et en plus de ça dans la même spécialisation. Elle secoua la tête. Tout aller bien se passer. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle se sentait de plus en plus paranoïaque en ce moment. Elle soupira. Elle avait tout pour être heureuse. Il fallait qu'elle se reprennent.

Max esquissa un sourire. Et celui-ci se fit de plus en plus grand alors qu'elle approchait de Lansat. C'était sa nouvelle maison. La plupart des personnes qu'elle aimait le plus si trouvaient. Home Sweet Home.  

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12037
PNJs
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   Sam 19 Déc - 0:06
MOdération Aaron

Appréciation ...Ton Roseverte fait peur. Je tenais à le préciser.
Le début de mission est assez drôle mais attention, y'a quelques fautes dans le texte.
Aaron est plutôt enthousiaste, voila qui fait plaisir à voir. Par contre...Joplain ...Attention, c'est ''Jauplain'', gaffe qu'elle ne te voie pas écrire son nom comme ça, tu finirais en heure de colle (ou en masseur personel de Princesse).
Poste dans le Scoobygang :  Daphné


MOdération Rodrigue

Appréciation Mensonge Lucki ne te torturerait pas comme...OK, j'ai rien dit. On a donc les retrouvailles entre un Rod et une Max, sur fond d'exploration scientifique, une idée pour le moins originale. Le jeune Phyllali est plus analytique dans son approche que ses deux camarades et semble d'ailleurs lancé dans ses théories dés le départ.
Poste dans le Scooby-gang : Samy


MOdération Max

Appréciation La troisième membre du trio semble tout aussi organisée que ses camarades..Ça promet. Attention, comme pour Aaron, deux trois fautes de-ci de là. Aprés le transport, c'est d'elle que vient le début de l'aventure.
Décidément entre l’éclosion de ton comparse et la récuperation de l'oeuf...À croire que Mewfavorise l'apparition de bébés Pokémons.
Poste dans le Scooby-Gang : Vera


Conclusion

AppréciationBon je n'arrive pas à faire un post individuel, donc en sus des trois debuts du dessus, voici mon commentaire général. Déjà, trés joli RP et la révélation finale est bien mené, même si je trouve dommage que l'on sache que le maire est coupable dès le milieu de l’enquête (Et le plot twist ? /SBAF).
Le début de la mission est relativement lent, on ne sait pas trop ou vous vous rendez et on a l'impression que les jours s'enchainent sans trop de résultat. En revanche, quand le Scooby-gang de PC se met en route, là , les choses deviennent plus rythmées et actives...Dommage que vous n'ayez pas eu de Ponchien, tiens.
Bref, un début un peu fragile, un milieu qui va en s'améliorant et le final est pas mal non plus, surtout à cause du Roseverte en furie (Bonne chance, je sais ce que ça fait quand ce Stein de malheur déteste quelqu'un).
■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod] - Page 2 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]   
[Mission Scientifique : Recherches à risque] Une bien étrange histoire [Ft. Max & Rod]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :