Partagez | .
Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513

MessageSujet: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Jeu 31 Oct - 0:09

ÉVÉNEMENT #3 : SPECIAL HALLOWEEN [31/10/2013]


31 Octobre, soir d'Halloween. Pas réellement une fête que l'administration se serait démenée à organiser, pour la plus grande déception des élèves. Toute la journée ils étaient restés éveillés à l'affut d'une petite annonce de Potiron qui leur indiquerait un banquet, une soirée spéciale, ou n'importe quoi... mais le Passerouge était resté mystérieusement silencieux, tant et si bien que la plupart des étudiants s'étaient demandés si l'opération commando menée par trois élèves n'avait pas vexé le Pokémon au plus haut point.

Ils étaient donc tous partis se coucher entre la soirée du 31 Octobre et du premier Novembre, bercés par les bras de Morphée, emplis de déception... S'ils avaient su, ils auraient organisé eux même une fête pour célébrer le premier Halloween de l'école avec leurs camarades. S'ils avaient su...

Un silence angoissant régnait dans les couloirs de l'académie. La quiétude des dortoirs n'était perturbée que par quelques ronflements de temps à autres, et toutes les lampes s'étaient éteintes pour le confort de tous. Dans la pâle lumière de la lune, une ombre noire passa furtivement et glissa le long des murs. Elle s'étendit, s'étendit, et puis plus rien...

Le petit jour s'était levé, et les élèves se réveillaient tout doucement pour entamer leur vendredi férié, sous la chaude lumière de l'aube, ou sous les beuglements incessants de Général Jackie. Mais que se passait-il ? Vous regardez votre oreiller avec étonnement, et constatez qu'il a brusquement doublé de taille dans la nuit. Le contact des draps avec votre peau vous semble différent... Rapidement, vous vous dirigez vers le premier miroir, et contemplez votre reflet. Horreur.

Vous êtes devenu un Pokémon.

Précisions supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Jeu 31 Oct - 13:12

C'était le soir du trente-et-un octobre. Le premier Halloween de l'école se devait d'être superbe, avec un ou deux banquets, des petites activités pour s'occuper, des événements qui pourraient faire de cette soirée une bonne soirée. Mais ce jour-là, chacun semblaient déçu. En effet, eux qui s'attendaient à ce que le piaf rouge passe dans tout les couloirs annoncer que le banquet était prêt ne se fit pas entendre. Le pokémon semblait étonnement silencieux. Un bon nombre en était venus à penser que la faute revenait aux trois élèves qui étaient partis interroger l'oiseau en question. Mais finalement, la plupart d'entre eux finirent par abandonner cette idée … Ou peut-être pas. En tout cas, ils préfèrent laisser cette soirée de côté pour aller se coucher, sans savoir ce qui allait leur arriver.

Lucas dormait à ce moment-là à poings fermés. Il n'aimait pas franchement Halloween et avait préféré se coucher tôt. Son sommeil avait été plutôt agité. Il sentit même que son pokémon s'était sorti du lit pour ne pas finir écrasé sous la carcasse de son maître. Quelques ronflements l'avaient perturbé, et étaient même parvenu à le réveiller, mais heureusement, le blondinet réussit à s'endormir complètement. S'il avait su, il serait probablement resté éveillé ce jour-là. La nuit finit par se passer sans trop de problèmes.

Lorsqu'il se réveilla, tout lui semblait différent. Autour de lui, il avait l'impression d'avoir rapetissé. Il sentit soudain un poids sur son crâne. C'était bizarre. Sa première réaction fut d'aller se regarder dans le miroir de la salle de bain commune. Celui-ci, qui faisait normalement un peu plus de sa taille, le dépassait désormais largement. Il n'était plus lui, il était … Embrylex.

«  C'est quoi ce merdier ?  »

Lucas venait de lâcher cette phrase inconsciemment. Il était désormais son compagnon, ou plutôt, il en avait pris l'apparence. Quand au dit pokémon, il avait disparu, bien évidemment. Intérieurement, le blondinet se mit à rager. Mais que s'était-il passé pendant la nuit ? Il n'en avait strictement aucune idée. Mais un petit tour dans l'académie ne serait pas de refus. Il retourna au niveau de son lit, et essaya d'attraper quelconques affaires, mais sans succès. Il choisit finalement de partir sans rien d'autre que ses réflexions. Il descendit difficilement les escaliers qui menait à la pièce principale du dortoir et tenta de rejoindre la pièce du référent, où il trouva un Cizayox installé sur la chaise habituellement réservé à son dresseur. Le type acier et insecte ne vit pas venir le tout petit Embrylex, qui dût sauter sur place pour réussir à s'accrocher au bureau. Il regarda son opposant et se dit finalement qu'il ne valait mieux pas le déranger. Il redescendit de son perchoir et sortit rapidement du dortoir, se retrouvant dans les couloirs de l'école encombré de dizaines de pokémons tout plus différents les uns que les autres.

Le type roche ne savait par où aller. Il avait déjà du mal à se repérer avec sa petite taille, mais les autres pokémons n'arrangeaient rien à son problème. Il lui fallait trouver un moyen de rejoindre le grand hall. Il eut l'idée de sortir dehors pour se rendre au parce et atteindre son objectif. Il s'élança vers les escaliers les plus proches et dénicha par la suite une sortie de secours, qu'il emprunta. Il dût cependant demander à un Hariyama qui passait par là de l'aider à l'ouvrir.

Une fois à l'extérieur, Lucas se dépêcha de contourner les bâtiments pour arriver dans le grand parc de l'académie. D'autres pokémons déambulaient en se demandant très certainement la même chose que le blondinet, maintenant cornu. Celui-ci rejoint la porte principale et pénétra dans le grand hall, également occupé par tout pleins de pokémons. C'était vraiment bizarre. Soudain, alors que le garçon avançait à toute vitesse en tentant de chercher quelque chose qui pourrait l'aider de quelque façon qu'il soit, il s'explosa la tronche contre un autre pokémon, un Rhinoféros très imposant, qui repoussa instantanément le pauvre petit type roche, qui tomba inerte, assommé pour quelques instants. Mais qu'est-e qui se passait ici ?

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Jeu 31 Oct - 20:22

Certains s'attendaient à une soirée ou bien à quelque chose de spécial pour le jour d'Haloween mais ce n'était pas mon cas. En effet, je n'espérais rien de l'académie et suis tranquillement allée me coucher, sans déceptions ni regrets. Le lendemain matin, le réveil fut douloureux. Pourquoi ? Je ne sais pas... J'avais comme la sensation d'être submergée par les draps. Comme si ces derniers avaient soudainement pris du poids. Après un effort incroyablement intense, je parviens à me lever et observe mes jambes. C'est moi ou je porte une robe blanche ? Hum bizarre. Je ne pense pas avoir de tels vêtements dans ma garde robe. Je me frotte les yeux afin de bien me réveiller et sursaute. Comment se fait-il que mes bras soient si fins et pâles ? Et maintenant que j'y pense, pourquoi tout m'a l'air si grand autour de moi. Je me regard dans la glace et constate avoir pris l'apparence de Luna. Ceci explique pourquoi mes membres inférieurs et supérieurs ont cette forme et cette teinte si particulière.

Intriguée par mon changement d'apparence, je décide d'enquêter et de voir si je suis la seule ici à m'être transformée. Désireuse de rejoindre les autres élèves de mon dortoir, j'essaie d'ouvrir la porte de ma chambre en vain. Quelle misère … Moi qui me pensais petite de base, je me rends compte qu'en fin de compte, je suis un géante. En effet, étant dans la peau d'un Tarsal, j'ai bien du mal à pouvoir atteindre la poignet de la porte, si bien que je suis contrainte de rester enfermée ici. L'espace d'un instant, une vision d'horreur gagne mon esprit : Et si je restais prisonnière de ma chambre toute ma vie !? Bon, calme toi Faith, tu vas trouver une solution. Après tout la vie n'est pas si dure quand on est un Tarsal, et si quelqu'un comme Luna peut survivre dans ce monde de brute sans grand mal alors cela veut dire que toi aussi tu peux y arriver ! Suite à ces paroles d'auto-motivation, je me mets à réfléchir comme l'aurait fait un Tarsal à ma place et trouve la solution à mon problème. Je suis un Pokémon, je maîtrise donc de faits certaines aptitudes pouvant me sortir de ce pétrin, je pense bien sûr à l'attaque Téléport. Celle-ci est fréquemment utilisée par mon acolyte afin de fuir les dangers alors pourquoi ne pas l'utiliser pour me rendre d'un point A à un point B ?

Ne sachant pas comment activer la compétence téléport, je me mets à improviser. Pour faire simple, disons que je ferme les yeux, visualise l'endroit où je veux me rendre et me concentre tout particulièrement afin de transférer mon enveloppe corporelle dans ce dit lieu. Et à ma grande surprise, le processus n'échoue pas. Me voilà en un battement de cil dans les jardins de la Pokémon Academy – c'est le premier lieu auquel j'ai pensé.
▬ Trop cool.
On se croirait dans un jeu ! Regardez, je peux me téléporter où je le veux ! Et hop, me voilà dans les serres, je réactive la compétence téléport et me retrouve soudainement dans une salle de classe. Finalement ce n'est peut-être pas plus mal d'être un pokémon ! Je peux me balader où je le souhaite, même dans les endroits où il est habituellement prohibé de se rendre. Puisque j'en ai la possibilité pourquoi ne pas aller dans le bureau du directeur en douce, ou bien dans un dortoir qui n'est pas mien ? Ce serait marrant ! Quoiqu'il en soit, je dois ôter ces vilaines idées de mon esprit et trouver les réponses à mes questions. Pour ce faire, j'utilise une dernière fois téléport et me rend dans le Grand Hall. Là-bas, je vois tout un tas de Pokémon tous plus différents les uns que les autres. Je comprends alors que nous avons tous subis le même sort. Bien que je ne sois pas du genre à spontanément aller vers les gens, je fais un effort et me dirige vers un petit groupe de pokémon et leur dis :
▬ Il semblerait que tout le monde ici ait été transformé. Voilà qui est drôle.
Les possibilités en tant que pokémon sont infinies. De plus, sous cette apparence les gens ne risquent pas de me reconnaître. Ainsi, je peux faire ce que je veux en toute impunité.

_________________




Le personnage le plus lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t102-faith-quinn-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t130-faith-quinn-mentali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 4:13

C'était Halloween pour le commun des mortels, une soirée spéciale où la fantaisie était censée se mélanger à la réalité. C'était ce que j'avais toujours lu dans toutes sortes d'ouvrages, sans jamais penser qu'un jour je pourrais le vivre en personne. Cette nuit là je m'étais endormie sur le livre sur les pokémon psy que j'avais emprunté à la bibliothèque, et j'avais rapidement fait de drôles de rêves. Je n'en gardai pas vraiment de souvenirs précis, si ce n'est la certitude que quelque chose de bizarre était arrivé. Ouvrant les yeux avec grande peine, je me sentais toujours enveloppée de la chaleur réconfortante du sommeil. Mes paupières étaient lourdes, et je n'avais qu'une seule envie : dormir encore. Mais la sensation étrange était toujours présente, et je voulais savoir pourquoi. Relevant la tête, je grommelai avant de regarder mon livre encore ouvert. Il avait l'air plus grand que dans mes souvenirs. Posant la main dessus afin de marquer ma page, je vis que mes mains étaient grandes et d'un beau jaune doré.

♠ « Arrrrrrrrgh ! »

Mon cri sortit plus rauque que ma propre voix, ce qui me fit immédiatement couvrir ma bouche de mes deux mains. Qu'est-ce que...? Je réfléchis un instant, et reconnus enfin ces mains si familières. Gee ? Je m'étais transformée en Abra ? C'était forcément un rêve. Sautant de ma chaise, j'eus du mal à marcher, ce qui n'arrangeait rien à ma maladresse habituelle. J'étais toujours engourdie de cette incroyable fatigue sans explication. Oui, décidément je comprenais mieux ce que pouvait ressentir mon ami. C'était comme si chaque mouvement me demandait un grand effort de concentration et une énorme force de volonté. Était-ce donc comme ça que son esprit se renforçait ?
En me retournant pour faire un tour dans le reste du dortoir, je faillis avoir une crise cardiaque. Plein d'autres pokémon plus ou moins endormis déambulaient dans la pièce, visiblement aussi confus que moi par toute cette situation. Penchant la tête sur le côté, je tentai de communiquer avec mes camarades qui à ma grande surprise, me comprenaient sans problèmes. Tout ça ma paraissait complètement surréaliste, mais après tout j'étais toujours convaincue d'être dans mon rêve. Et si en ce sens je pouvais un peu m'amuser, ça pourrait être intéressant. M'approchant d'une fille que j'avais déjà croisée et aidée pendant la dernière sortie capture, je lui souris. Je me sentais toujours emplie d'une flemme à toute épreuve, mais j'avais envie de m'amuser un peu.

♠ « Tu viens, Miss Farfuret ? On va aller faire un tour dehors et voir si les garçons aussi ont été transformés ? Je sais comment y aller ! »

Si son plan fonctionnait, le moins qu'on puisse dire c'est que ça allait créer une animation du tonnerre... ou un bordel de tous les diables. Ou les deux. Dans tous les cas ça allait être une nuit mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 5:21

Halloween l’une des meilleurs fêtes de l’année après noël. J’attendais cet évènement comme le messie (façons de parler). J’avais déjà préparé mon costume, un déguisement de Feuforêve cousu main par mes soins. J’avais vraiment hâte de faire peur à mes camarades, il ne me manquait plus qu’une seule chose : l’annonce de la soirée. J’attendais patiemment celle-ci. J’avais attendu si longtemps qu’au final je m’endormis comme une masse ma tenue à la main.

A mon réveil je me sentais bizarre, j’avais chaud, j’avais très chaud même, ce qui m’étonnais vu qu’il n’y a pas plus frileuse que moi. Je me réveillais et retirais sur moi la source de chaleur, en faisant cela  je vis …des griffes.

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH !!!!!!!! »

Mon étonnement me fit chuter du lit, à terre je me précipitais vers le miroir afin de voir mon état. J’étais devenue un Farfuret, les pattes, les griffes, la bouille toute mignonne. J’essayais de me pincer la joue afin de voir si je rêvais ou non, mais mon action se résultait à… une griffe sur la joue. Oui il faut l’avoué tout le monde auraient vu qu’il était impossible de se pincer la joue avec une patte de Farfuret, ben moi non. Après plusieurs tentatives vouées par des échecs, je décidais de sortir de ma chambre afin de voir si les autres étaient, eux aussi, transformés en Pokémon.

Je sortais de ma chambre afin de voir l’étendue de mon délire….des dégâts. Je n’avais pas besoin d’aller bien loin, le simple fait de sortir de ma chambre et d’atterrir dans le couloir du dortoir me suffisait. Plantée devant ma porte, la bouche ouverte, je pouvais voir que ce n’était pas que moi qui était touchée. Ma surprise fut vite interrompue par un Abra qui s’était approché de moi. Cette abra me rappelais quelqu’un, une fille du dortoir en a un, ça devait être elle.

♠ « Tu viens, Miss Farfuret ? On va aller faire un tour dehors et voir si les garçons aussi ont été transformés ? Je sais comment y aller ! »

«  hmmm !!! Oui pourquoi pas, je te suis »

Hein !! Quoi c’était moi qui avais dit cela, moi la fille qui reste dans son coin coin quotidien. La transformation en Farfuret m’avait peut-être  donné, en plus de l’apparence, le caractère sociable de Givre. La Djelly humaine aurait rougi et se serait cloitrée dans le silence. En attendant je suivais innocemment l’Abra vers un lieu que je n’avais jamais encore visité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 6:41

Ma timidité habituelle semblait envolée, et je venais tout juste de me décider à faire des choses qu'en temps normal je n'aurais même pas imaginées. En fait je tenais peut-être cette assurance et cette espièglerie de Gee, qui était un grand farceur toujours prêt à prendre des risques si ça pouvait amuser la galerie. C'est sûrement pour ça que j'avais pas hésité une seule seconde à embarquer une autre fille dans mes bêtises, et ce sans le moindre remords. J'étais toujours persuadée de rêver, alors pourquoi devrais-je me soucier des conséquences ? Souriante et enthousiasmée par les nombreuses idées qui germaient dans mon esprit, j'avais du mal à tenir en place. En réalité j'étais assez étonnée que Djelly n'ait pas refusé mon offre, vu qu'elle m'avait l'air d'être encore plus timide que moi... Mais cela n'en rendait les choses que plus intéressantes.

« J'ai toujours été curieuse de voir à quoi ça ressemble... Et puis de voir s'ils sont aussi bordéliques qu'on le dit. »

J'étais certaine que beaucoup de ces frimeurs avaient de nombreux secrets à nous cacher. Certains dormaient peut-être avec des peluches, avaient peut-être des photos compromettantes, ou des fringues sales partout. Eux qui étaient souvent persuadés d'être meilleurs que les filles allaient bientôt apprendre à craindre la fureur vengeresse des Pyroli ! Notre cible était choisie tout naturellement, et ce serait le dortoir Noctali. Je comptais m'introduire sans me faire voir, et explorer les lieux avant de repartir, invisible aux yeux de tous. Cependant j'étais consciente qu'en toute logique je devrais faire attention à ne pas éveiller l'attention de pokémon comme Feuforêve, Rhinocorne, Embrylex ou Insécateur. Un défi de taille en somme, mais au point où j'en étais je n'avais peur de rien. Me prenant au jeu, je briefais ma complice attitrée.

« N'oublie pas. Nous sommes des ninjas. Nous agirons dans l'ombre pour découvrir leurs secrets les plus sombres, et personne n'en saura rien. Tu seras mon garde du corps, et moi je m'assurerai de couvrir nos arrières et garantir notre discrétion. »

Voir un Abra gesticuler vivement à l'encontre d'un Farfuret était déjà suffisamment drôle en soi, mais si on rajoutait à ça le fait qu'ils étaient tous les deux très sérieux, et plus encore la nature de leurs plans... On atteignait la stratosphère de l'improbable. Néanmoins comme à chaque fois que j'avais une idée derrière la tête, je comptais aller jusqu'au bout. Je me concentrai donc afin de tester si mes suppositions étaient bonnes. Visualisant l'autre côté de la pièce, je respirai profondément en fermant les yeux. Ce fut plus facile que je ne le pensais. Avant même que j'ai rouvert les yeux, je m'étais déplacée en utilisant Téléport. Les Abra étaient les rois de la téléportation, et utiliser cette technique c'était vraiment aussi naturel que respirer. J'étais aussi fatiguée qu'avant, mais quelque chose me disait que ça c'était la normalité.

  « Génial, ça marche ! Mwahahaha ! »
 

Je serrai le poing dans une mimique encore plus étrange chez un Abra. Mon expression était si diabolique que j'avais l'air encore plus vicieux que Gee. Heureusement que je n'étais pas devant un miroir, sinon j'aurais pris peur. Souriant à nouveau à ma comparse je levai le bras pour un high five bien mérité. Je ne craignais rien avec ma peau aussi dure qu'une armure et j'espérais en même temps que maintenant elle faisait attention avec ces griffes. Je baissai tout de même le ton, afin que personne d'autre n'entende notre conversation... sait-on jamais.

« Alors je te dis rendez-vous devant la porte secondaire du dortoir Noctali. Attends-moi à l'extérieur, je t'ouvrirai la porte de l'intérieur, dans le cas où elle est toujours fermée. Il ne faudra pas traîner... si je tombe sur l'un deux je risque d'être dans le pétrin. Je compte sur toi ! Je me cacherai quelque part et les éviterai tant que possible. Sois brave soldat, ne me déçois pas ! »

Je ris en voyant son expression surprise, tapotai gentiment sa tête, puis disparus dans un flash en faisant un V de mes doigts. Oui, ce soir les Pyroli allaient marquer les esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 9:31



    « Halloween. Fête des morts ou des monstres. Elégant mariage du morbide et du rire. Les enfants et autres farfadets revêtissent pour une nuit l’apparence de leurs pires hantises. Faussement menaçant quand doucement ils viennent  frapper à la porte des pauvres mortels et réclamer leur dû. Sous le sourire enjôleur des spectres et le regard vermeil des buveurs de sang, ils amassent bonbons et autres butins sucrées. Encapés ou drapés, ils errent des heures durant, leurs joyeuses troupes secouées de rires lugubres et de hurlements glaciaux. Tel est l’esprit d’Halloween. »


Wow. Etrange comme première approche de la cérémonie qui était sur toutes les lèvres depuis l’aube. Sourcils froncés, ses jambes ramenées contre sa poitrine, Adèle s’était cachée sous son drap blanc pour s’enrichir et cesser d’afficher cette expression de timorée que les Givrali lui avaient temps reproché depuis que le sujet avait été abordé. C’est vrai que la demoiselle avait eu bien des difficultés à saisir l’enjeu que pouvait représenter des citrouilles sculptées et la concentration des symboles de l’horreur lors d’une journée. Elle avait bien entendu songé qu’il s’agissait peut-être d’un regroupement de gothiques, leur fête nationale en quelque sorte. L’hypothèse avait atterré l’une de ses « délicates » camarades. Suite à quoi, la dresseuse c’était empressée de lui faire comprendre que cela ne devait plus jamais se reproduire en lui pinçant vigoureusement la joue. L’attaque avait porté ses fruits et l’indigeste et ses complices avaient pris la fuite en s'insurgeant, sous les rires tout à fait humiliant de Zola. Le rongeur ne quittait guère son poste de colporteur farceur et intenable. Il allait d’une étagère à l’autre, jouant l’équilibriste sur la charpente du dortoir. Son grand jeu consistait à se laisser tomber sur le crâne d’une malheureuse provoquant des cris d’effrois et d’indignation de la part de ses dernières. Le monstre avait bien saisi le concept « d’Halloween », lui, d’après les infos de l’Ipok du moins.

N’empêche qu’Adèle ne voyait toujours pas en quoi c’était drôle de se bâfrer de bonbons en enfilant des fausses dents. Sa grand-mère ne lui avait jamais parlé de ces histoires de revenants et même Victor c’était abstenu de lui lire des histoires de femmes laides qui volaient sur des balaies. Mais dans le dortoir des Reines du potin, impossible d’échapper à l’effroyable rumeur qui courait : « Rien n’avait été organisé pour Halloween ». L’horreur sur leurs lèvres qui s’agitaient sans cesse, tandis que c’était plutôt l’ennui qui terrassait la Faust. Elle avait gribouillé des croquis du manoir distraitement, incapable d’annihiler totalement le souvenir de son foyer. La pluie qui tombait dehors la rendait dingue. Heureusement les secondes, puis les minutes et finalement les heures avaient passées, l’heure du coucher était arrivée. Accompagnée de lamentations et de grognements de la part des autres filles qui avait guetté le moindre signe de Potiron durant toute la journée. La brune était très satisfaite, elle n’avait toujours rien compris à Halloween, omis le fait que c’était probablement une vaste connerie inventée pour le fric. Ce fut donc avec joie que la Givrali s’enroula dans sa couverture, ravie d’en finir avec cet insipide festival de la cruauté et des créatures de cauchemar. Les gens se compliquaient la vie, il n’y avait qu’à voir la tronche de Zola ou des pokémons des enseignants pour comprendre que les abominations existaient partout. Son regard roy se posa sur l’écureuil tombé raide sur le lit, peut-être que demain il serait mort ? A force de s’épuiser comme ça, c’était un passage obligé, non ?

Lourdes ses paupières, lourde la fatigue, quand le noir enfin l’étreint…


Sensation de pesanteur, comme si votre corps indépendant de la gravité, lévitait au-dessus du sol. Il y a cet air tiède qui vous pousse parfois, le sentiment d’être plus léger, d’être…. D’être comme un ballon. Oui, c’est exact. Un ballon, balloté par la brise un peu fraîche d’une vitre grande ouverte. Et puis, il y a cette masse horrible qui l’empêche de s’élever un peu plus haut. Un « couvercle » qui le retient et l’étouffe, l’arrachant aux douces chaleurs de ses songes. Adèle remuait, cette désagréable oppression voulait la tirer nette de la douce plénitude d’être aussi légère que l’air. Elle grognait dans son sommeil, des grognements étranges puisqu’ils s’articulaient sous la forme de « Emmmm » et « Emoool » étirés de multiples façons. L’académicienne doucement s’énervait, mais d’où donc venait le poids qui pesait sur son pauvre crâne ? Et cette insupportable gloubiboulga de syllabes à qui donc appartenait-il ? Peut-être que s’il sautait sur la responsable du raffut et lui tirer les cheveux, la bécasse cesserait de troubler son sommeil ? Hum…. Il ne fallait pas. Il fallait vite retrouver les bras de Morphée avant d’en être définitivement séparée. Vint s’ajouter à ses déboires matinaux, la lumière de l’aurore bien qu’amoindrie par le « truc » qui faisait peser plus d’une tonne sur sa pauvre tête. Arg ! Mais que donc que ces désappointements qui s’accumulaient sur elle comme les Fermites sur la confiture de baie Pêcha ! Ce fut d’une humeur odieuse et animée par le désir de tuer truc, bécasse et soleil qu’Adèle ouvrit les yeux…. Sur une étoffe compacte d’un blanc immaculé.

La terreur, l’effroi, la panique, délicieux cocktail d’Halloween devant ce blanc impartial qui encombrait tout son champ de vision. La parfaite image de la mort selon la jeune Faust, il ne manquait plus qu’Arceus et elle mourrait une seconde fois. Qui l’avait assassiné durant son sommeil ?! Elle nourrissait des soupçons à l’égard de Zola. « Son » Pokémon avait toujours voulu être en paix, foutre le bordel en solitaire et tiens pourquoi ne pas, se débarrasser de son encombrante et médisante dresseuse. Les battements affolés de son cœur la rendait folle. Elle avait l’impression que ce dernier avait doublée de volume, secouant son corps de petits spasmes précipité. Une nouvelle crise « Emmmm… Emo ! » la persuada que le passage du monde des morts au monde des vivants avait du mal se dérouler. La brunette pouvait-elle encore bouger ? La Faust essaya pour voir, agitant une main et sentant son pied partir avec. Au choix soit la mort avait inversé ses fonctions cognitives, soit il y avait un élastique tendu entre les deux membres de son corps. Elle se serait bien penchée sur l’étrange farce, mais le voile sur ses yeux la faisait suffoquer et l’empêcher de centrer son attention sur autre chose. Bien, se lever pouvait être une première étape. Peut-être que mourir n’était pas aussi simple qu’on aurait pu le croire au premier abord. Tant bien que mal est toujours victime des élastiques étirés entre ses mains et ses pieds, Adèle parvint à se redresser.

Le sol était moelleux, un peu comme le matelas, sauf qu’elle ne pouvait se lever debout sur un matelas sans se casser la gueule. La demoiselle sentit son pied se prend dans l’enveloppe qui la retenait prisonnière avant de sa casser la gueule. Elle se replia sur elle-même et sentit son corps roulé, emporté par l’élan. La roulade de la mort ! Ahah. Non, ce n’était pas drôle d’autant que la réalité ne tarda pas à la réalité sous la forme d’un vide béant qui ouvrait sa gueule prêt à la réceptionner. La Givrali senti la chute et sentit avec effroi ces dernières secondes arrivées. Mais le contact rude et impitoyable du sol la ramena avec mesquinerie à la réalité. Elle sentit son museau s’écraser contre le plancher, d’horribles et sinueuses souffrances s’emparèrent aussitôt d’elle. Attendez… Museau ?! Ca y est Adèle voulait donner du sens à tous ce bordel Immédiatement. Cette injonction se traduit pas une perte de contrôle total des cris de pokémons lancés à tous va et une course empressée. Cet état de panique se solda par une cascade dans ce qui semblait être une succession de paliers durs comme la pierre et coupables de violentes liaisons sur toute son anatomie.

En parlant de celle-ci, l’étudiante avait fini par en identifier sommairement les spécificités. Ses oreilles pour commencer avaient triplés, elle était presque certaine d’avoir des soucoupes volantes à la place maintenant. Après il y avait un truc qui la faisait souffrir derrière elle, et que la demoiselle identifié à tort ou à raison comme une queue. Tout était absurde « digne d’un best-seller » comme aurait précisé Victor avec tout le mépris qui sied à la crème des intellectuels. Bien sûr, ne pas oublier ses foutus élastiques qui allait la rendre dingue. L’héritière Faust n’avait qu’une chose à répondre à ce drame personnel : la mort c’est nul. Enfin la douleur sembla s’estomper et la miss put faire une croix sur l’idée d’un châtiment éternel auquel l’aurait conduit ses nombreux vols. Tant mieux parce que ce n’avait jamais été que des emprunts. Toujours emballé dans son linge blanc que la jeune fille – ou ce qu’elle était devenue – avait fini par identifier par le drap de son lit, elle cherchait en vain une issue. Voyons, si elle s’était réveillé dans son dortoir, c’est qu’elle ne devait pas être si morte que ça non ? C’était peut-être juste une très mauvaise blague particulièrement réussie. Autrement dit il était grand temps d’aller trancher la gorge de tous les organisateurs.

La cadette avancée timidement, butant à plusieurs reprise contre des arbres étranges et butant sur d’énorme caillou disposaient un peu n’importe où. Le bruit d’un grand rassemblement la guider la poussant à  s’approcher. Elle les tenait les petits sots qui avait cru pourvoir la piégé sans conséquences. Elle eut l’impression de passer une arche, dont une porte titanesque gardait l’entrée et les voix doublèrent de volume. Elle y était donc parvenue ? La fête allait commencer. Adèle se jeta sur la première voix qui passait à sa portée, en secouant frénétiquement ses petites mains bizarres, toujours aveuglée par le tissu épais.



    « Vous ne vous en sortirez pas comme ça ! Les coupables vont payer ! »


Son corps s’écrasait contre l’ennemi encore non-identifié, agrippant à travers le drap la fourrure de l’infortuné. La gamine sentait sa rage et sa colère se convertir. Comme si l’intense flux d’énergie dont elle était parcourue prenait une forme  nouvelle. Une forme physique, une forme électrique ? Dans ses joues le fourmillement d’une dizaine de petits éclairs la chatouillèrent. Le corps de la Faust devint un court-circuit vivant et brûlant qui passait de son corps à celui de sa victime. Une odeur de grillé vint flattée ses naseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 16:19

Halloween, voila bien une fête qu'Ikiala ne connait pas vraiment. D'après ce qu'ont pu lui dire les filles du dortoir, c'est un moment où on aime se raconter des histoires qui font peur, se déguiser en monstre, et aller manger des bonbons. Ce concept aurait très bien pu plaire à Ikiala, si seulement l'Académie avait prit soin d'organiser quelque-chose, hors il ne c'était rien passé de la journée et la petite rousse était parti se coucher assez déçue.
La nuit avait été mouvementée, Ikiala avait fait des rêves tous plus étranges les uns que les autres, se sentant tomber, flotter, ouvrir des portes dans un couloir en ligne droite, bref, pas une très bonne nuit. Lorsqu'Ikiala se réveilla le premier réflexe qu'elle eu fut de se demander pourquoi sa tête n'était plus sur son oreiller mais bien sur le haut de son lit. La petite s'étira, ce qui eu pour effet de faire craquer le lit et d'en casser l'un des pieds, faisant tomber la demoiselle qui roula au sol dans un grand bruit de bois cassé accompagné d'un cri de surprise. Ikiala redressa immédiatement la tête et ouvrit les yeux pour la première fois, voyant son lit complètement cassé et la queue de Draki prise dans un des pieds de celui-ci. Elle se dirigea en rampant vers le bout de la queue et tenta de la saisir, avant de se rendre compte qu'elle n'avait plus de bras. Comment ça plus de bras ?! Dans un grand cri d'effroi Ikiala se jeta en arrière, emmenant avec elle son lit qui était toujours accroché à la queue de Draki qui était maintenant la sienne, le trainant jusqu'à la sortie de sa chambre, dont elle défonça la porte, toujours en criant.
Une fois dans le couloir de son dortoir, sa panique ne s’arrêta pas, elle le traversa rapidement, sur environs deux mètres avant de se retrouver bloquer par son lit qui n'arrivait pas à passer la porte de sa chambre alors que la queue du pokemon demoiselle y était toujours attachée. Ikiala tira comme une dégénérée sur le lit dont elle finit par arracher le pied auquel elle était accrochée, pouvant reprendre sa course folle à travers le dortoir, cognant dans tout les murs, cassant la décoration, les chaises, les tables, ... Une fois au milieu de la salle principale de son dortoir, elle finit par reprendre un peu son calme, respirant rapidement, se tournant dans tous les sens, elle n'avait ni bras, ni jambe, elle était devenue une sorte de chenille, une très grande chenille. La rousse prit un moment pour réfléchir et s'observa un peu plus en détail, elle avait une couleur bleu et blanche et semblait faire environs trois mètres, elle arriva donc à la conclusion qu'elle était devenue un Minidraco. Mais pourquoi, qui avait pu lui faire cette "blague", Ikiala n'avait pas l'habitude d'être aussi grande, ni de ne pas posséder de membres, comment Draki faisait il pour prendre des objets ? La jeune fille passa les deux minutes suivantes à se familiariser avec son corps, glisser n'était pas si évident que ça, et elle renversa à nouveau du mobilier pendant que d'autres pokemons élèves quittaient la salle ou sortaient tout juste de leur chambre. Finalement, après une bonne dizaine de minutes, Ikiala réussit à se déplacer de manière fluide et décida de suivre le mouvement d'élèves vers la grande salle.
Dans le couloir c'était la pagaille, des pokemons partout, criant de terreur ou bien hurlant de rire devant le ridicule de la situation. D'autres semblaient vouloir s'essayer à l'utilisation des techniques normalement réservées à leur pokemons, on pouvait donc croiser sans soucis des Lances-flammes, des Pistolets à O ou encore des Éclairs qui fusaient à travers les portes ou les fenêtres. Finalement la grande taille d'Ikiala lui permit de bien se repérer à travers la masse et d'arriver sans trop d'ennuis dans le grand Hall.
Encore te toujours plus de pokemons, qui tous ensemble créaient un brouhaha sans nom, il était impossible à Ikiala de faire entendre sa petite voix et elle préféra donc chercher du regard quelqu'un qui lui serait familier et son regard finit par se poser sur un petit Embrylex qui devait être Lucas. Ni une ni deux elle glissa vers le petit pokemon et une fois arrivé à son niveau elle pencha sa grosse tête vers lui.

"Dis ? Tu es Lucas hein ? Qu'est-ce qu'il se passe ici, pourquoi on est tous des pokemons ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t157-ikiala-rosenbach http://pokemoncommunity.forumactif.org/t159-ikiala-rosenbach-givrali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 20:15

Ils avaient clamés à qui veut l'entendre que cette soirée serait mémorable. Dans les couloirs, cette rumeur circulait, glissant sur les bouches à la manière d'un petit bateau balloté par les flots. Tous parlaient de cela avec conviction, comme si le tout était déjà fait ; bien qu'en réalité, ils n'aient fait qu'espérer. Chacun croisait les doigts, espérait se faire surprendre à la tombée de la nuit par les fameux spectres d'halloween, les monstres, les sorcières, et tout ce qui s'ensuit. Ils avaient rêvé de ce moment, où ils partageraient de délicieux bonbons et jus en tous genres, bavardant de tout et de rien, attisant avec malice la terreur de l'autre. Mais ils espéraient vainement et, au fond, tous le savaient. Ils n'étaient pas dupes, ils n'étaient pas idiots. Potiron avait gardé sa langue liée, n'avait daigné rendre visite à personne, et s'ils tentaient de se convaincre que l'oiseau faisait simplement sa mauvaise tête, chacun connaissait la vérité, en son fort intérieur : cette année, Halloween ne se fêterait pas. Annie l'avait vu venir, toutefois, secrètement, elle avait voulu croire qu'elle se tromperait. La journée entière, elle avait songé à ce en quoi elle se déguiserait, si jamais la fête avait bel et bien lieu – en vampire ? Non, trop classique. En zombie, alors ? – et avait réglé sa prétendue soirée à la seconde près, tout en sachant que tous ces moments qu'elle rêvait ne viendraient pas. Le soir venu, elle attendit alors, assise sur son lit ; un signe, une invitation, n'importe quoi ! Mais elle attendit, comptant les secondes, les minutes, puis les heures. Lorsque vingt-deux heures trente sonnèrent, enfin elle se rendit à l'évidence. Profondément déçue, elle soupira. Halloween était sa fête favorite. Depuis toujours, année après année, Annie prenait part à cette drôle de fête, qui rendait initialement hommage aux défunts, en se déguisant de toutes les manières et en quémandant quelques bonbons. L'adolescente se souvenait encore de ces moments passés, dans son habit de sorcière ou son costume de fantôme, frappant aux portes et repartant fièrement, son sac-citrouille remplis de divers confiseries. Il lui semblait pouvoir sentir là l'odeur du maquillage bon marché, des costumes poussiéreux et celle aussi des citrouilles embrasées d'une bougie à l'entrée de bâtisses richement décorées. Alors un bien triste sourire s'étira sur ses lèvres ; pour la première fois, cette année, elle n'aurait droit à rien de tout cela. La jeune fille laissa s'échapper un long soupir et, la déception l'ayant vidée de toute son énergie, elle se résigna finalement à aller se coucher.

Une sensation étrange ; comme une chute. Une chute longue, interminable même. Le cœur qui chavire, la respiration qui s'entre-coupe... Annie ouvrit brusquement les yeux, les flancs soulevés par une respiration brusque et irrégulière ; toutefois, aucune lumière ne parvint à filtrer jusqu'à ses pupilles. Quelque chose de lourd semblait peser sur ses épaules, la maintenir prisonnière contre un sol à la texture moelleuse ; prise au piège, comme la victime pitoyable d'une avalanche. Il lui sembla qu'un souffle de vie avait atteint son corps, aussitôt animé par un étrange instinct que l'on dira « de survie ». A l'aveuglette, par des mouvements rapides, elle parvint à traverser l'allée moelleuse qui s'étendait sous elle et retrouver l'air libre, qu'elle inspira alors à plein poumons, comme si l'oxygène lui avait terriblement manqué. Mais alors, une vision des plus effrayantes s'offrit à la belle : perchée en haut de ce qu'elle déduit comme étant son lit, le sol semblait terriblement bas sous ses pieds. Elle s'approcha alors du bord, doucement, mais sans véritables précautions, pour pouvoir examiner un peu mieux la hauteur qui la séparait du parquet, se pencha... et, inévitablement, comme il fut aisé de le prévoir, la demoiselle chuta. Elle chuta, lui sembla-t-il, longtemps ; oh, quelques secondes tout au plus, mais qui lui parurent durer une éternité. Alors, elle ferma les yeux. Son cœur battait plus vite que jamais, prêt même à se rompre à tout moment. Mais le choc brutal n'eût pas lieu. Annie se sentit amortir par ses quatre membres, qui réceptionnèrent son corps à la manière de suspensions, ou de petits ressorts particulièrement puissants. Tandis qu'autour d'elle tous les meubles s'élevaient, aussi hauts que des gratte-ciel, Annie sembla comprendre. Troublée mais lucide, elle se dirigea tant bien que mal jusqu'à un grand miroir, faisant quelques bonds afin de pouvoir constater des dégâts ; et ce qu'elle vit ne fit que confirmer ses peurs. La voilà, enfermée dans le corps de sa petite Statitik ! Profondément troublée, la demoiselle-pokémon resta là un moment, immobile. Dans son esprit s'entrechoquaient des questions, qui jamais ne trouvaient de réponse. Il n'y avait là ni hypothèses, ni explications qu'elle était en moyen de fournir ; seulement pouvait-elle poser des question, bêtement, inutilement. Hébétée, la jeune fille – ou ce qu'il en restait, du moins – prit une très grande inspiration, et décida qu'il fallait agir pour comprendre. Rien ne servait de rester ainsi, assise sur son petit derrière jaune, à buter inlassablement sur ce même mur. Aussi se leva-t-elle, se dirigea jusqu'à la porte et, arrivée à celle-ci, remercia profondément celle qui ne l'avait pas correctement refermée, lui permettant ainsi de profiter d'une brèche pour sortir sans trop de désagréments.

Quelque chose dictait à Annie qu'elle devait se rendre jusqu'au grand Hall – et ce, sans doutes à cause des voix divers qu'elle pouvait entendre dans cette direction. De ses petites pattes velues, alors, elle entama une course qu'elle estima effrénée sur une distance ahurissante ; distance qui, à valeur humaine, était en réalité bien peu de chose. Ainsi, l'adolescente se demanda comment faisait Jasmine pour parvenir à avaler ainsi la distance, sautant ici et se roulant là, sans jamais se fatiguer. Il lui sembla éprouver soudain une grande admiration pour son minuscule starter ; admiration que sa fierté décida de chasser à grands coups de pieds. Continuant de déambuler dans les couloirs, en toute hâte, Annie fut soulagée de croiser sur son chemin quelques autres dresseurs prisonniers de l'enveloppe charnelle de leur compagnon, et sentit son angoisse soudain s'apaiser, et l'adrénaline qui nourrissait chacune de ses actions accélérée retomba tout autant. Elle sentit alors l'énergie et la volonté se sauver doucement de son corps, s'évaporant dans l'air comme de l'eau portée à haute température. Après un soupir d'exaspération, la poké-demoiselle eût une idée lumineuse – et cela sans mauvais jeu de mots. Croisant un Lixy, qui passait l'allée en toute hâte, celle-ci concentra toute sa puissance pour réussir un bond prodigieux, et ainsi venir s'accrocher à la fourrure de la bête – ou plutôt de son dresseur – qui ne remarqua rien. Elle dût se cramponner durement, pour ne pas se laisser déséquilibrer par les pas encore hésitants et maladroits du dresseur, qui ne semblait pas s'être tout à fait acclimaté à ce changement de forme.
Ils arrivèrent ensemble dans le Hall et, toujours incognito, Annie s'extirpa de la fourrure bleue pour ratterrir sur ce sol qu'elle avait déjà tant foulée, de ses « véritables » pieds. Levant la tête, elle dût se rendre à l'évidence : il n'y avait vraiment rien de plus petit qu'elle, ici. De ses petites pattes, elle tenta de traverser la pièce, pensant pouvoir se sentir en plus grande sécurité de l'autre côté ; manquant toutefois de se faire écraser de justesse par un groupe n'ayant point remarqué sa présence, elle décida finalement de jouer la carte de la sûreté et, comme prise de folie, exécuta un bond hasardeux et absolument pas contrôlé, qui la fit atterrir brusquement au sommet du crâne d'un parfait inconnu. C'était parfait, toutefois, pour la poké-demoiselle, qui se sentait, là-haut, bien plus en sécurité mais surtout, bien plus importante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 21:19

Toute la journée du trente et un Octobre, j'ai essayé de faire parler les vices-directeur. Oui. C'est le jour de ma fête et de la fête de tous les morts, alors si il ont crus pouvoir s'en tirer comme ça, c'est comme si je disais qu'on ne fêtait pas Noël, quoi! Inadmissible! Donc, durant toute cette journée, j'ai pris mon courage à deux mains, et je me suis mis à torturer les deux vices-directeurs que j'appréciait énormément, mais c'était pour la bonne cause.  Néanmoins, il me répondirent à chaque torture qu'il n'y avait rien de prévu, et dégoûté, je laissa tomber, et continua le reste de ma journée normalement, en suivant les cours. Le soir venue, je me coucha, las de vivre, avec une idée en tête: Que demain serait férié, grâce à la Tout-Saint. Juste avant de sombre dans le sommeil, alors que je n'étais pas du tout fatigué, je vis une grande ombre. Un pokémon. Certainement l'attaque poudre-dodo. Mince alors! Trop tard. Ma tête vint se heurter contre l'oreiller avant de tomber dans un profond sommeil. Je passa une nuit très mouvementé, avec des citrouilles, des faucheurs, et l'image de centaines d'humains se transformant tous en pokémon. Là, je reconnut mes amis qui se métamorphosait en leur pokémon partenaire. Et là, ce fut mon tour. Me réveillant en sursaut, je me rendit compte que j'était bien plus petit qu'avant, je ne pouvais même plus attraper la pokéball de mon poissirène.  Là, je réussis tout de même à ouvrir la porte de ma chambre en sautant et en m’agrippant à la poignet avec mes pattes. Mes pattes? J'observa mon corps... Jaune. Une flammèche au bout de ma queue... Ce rêve, aurait-il été réel? En fait, est-ce que ce ne serais pas les vices-directeurs qui aurait organisés ça? Je décida de courir jusqu'en bas. Peut être en verrais-je d'autres dans le même cas que moi, en bas. Entrant dans la salle principale, je vis une multitude de tâche de couleurs différentes. Alors, c'est à ça que rimait mon rêve? Tous les élèves du campus se serait transformés pendant la nuit? M'approchant d'un élève, je lui demanda.

"Est-ce que tu sais ce qui ce passe ici?"


J'attendis sa réponse, tout en espérant que les vices-directeurs viendront bientôt pour régler cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 901
Points d'Expériences : 435

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 1 Nov - 23:32


Sexy petit Stalgamin ! Fais l'amour à la caméra ! Vas-yyy !
31/10, this is halloween ♪


    « Marco ?...Aïe. Julio ? Aïe. Dédé ?! Aïe !! Toto ? ARGG ! Minou ?! Aïe ! Bouh ! Aïe ! Bon.. Aïe mais c'est même pas un prénom ça ! Oh t'es difficile aussi! »


Enfilant son pyjama, la jeune fille essayait désespérément de trouver un surnom à son Dedenne tout récemment capturé, ce qui amusait beaucoup Plum riant dans son coin. Alors même qu'elle s'habillait, le petit rongeur parcourait son corps en lui envoyant un petit choc électrique dès que le surnom ne lui convenait pas, autant dire qu'elle commençait à en pâtir légèrement. Elle finit par réussir l'exploit d'être vêtue de son pyjama et s'allongea dans son lit.


Son expression ne cachait pas sa déception du fait que rien n'ait été organisé pour Halloween. Elle s'était dit que si elle avait eu l'occasion de se déguiser et bien elle aurait eu moins de mal à parler aux autres mais aussi les autres seraient venus vers elle. Elle avait prévu un superbe déguisement en Miasmax avec l'odeur et tout, elle s'était persuadée que c'était un superbe costume, finalement il était plutôt préférable qu'elle n'ait pas eu l'occasion de le porter. Emmitouflée dans sa couette elle soupirait et regarder ses deux Pokémon en train de s'amuser. Ils s'étaient lancés dans une partie de trappe-trappe enflammée, bien sûr, Plum cherchait à attraper le hamster électrique qui arrivait à se cacher dans un endroit improbable, comme sous le matelas de la jeune fille ou bien son oreiller, à ce rythme-là elle n'était pas prête de dormir.


Elle n'était pas sûre d'en avoir envie, cette nuit ne lui inspirait rien de bon, une atmosphère presque spectrale s'était installée dans les dortoirs, le ciel était plus sombre qu'habituellement et la lune plus blanche encore. Sans chercher le sommeil elle regardait ses deux amis chahuter et comme à son habitude avant de dormir se mit à imaginer le lendemain. Peut-être rencontrerait-elle des amis ? Peut-être que quelqu'un viendrait à elle, l'interrogerait sur ses Pokémon ? Ou encore, peut-être allait-elle rencontrer un autre mordu de théâtre et qu'ils allaient devenir les meilleurs amis du monde ! Sa cleptomanie était de plus en plus refrénée ce qui l'agaçait au plus haut point, à chaque fois qu'elle croisait quelqu'un possédant une chaîne censée représenter quelque chose, elle rêvait de la lui prendre... Tant pis. Revenons à nos fantaisies nocturnes... Peut-être allait-elle devenir un Pokémon ?


Ah, non, ça elle n'y avait pas pensé. Et pourtant c'est bien ce qui se produisit au petit matin. Elle se réveillait avec ce sentiment exécrable qu'on a quand on a mal dormi. Elle essayait de se frotter les yeux mais elle avait beaucoup de mal sans vraiment savoir pourquoi. Elle les ouvrit et découvrit ses deux petits membres noirs lui servant de bras. Que s'était-il passé ? Elle tenta de regarder le reste de son corps sans vraiment y arriver non plus, ses yeux lui paraissaient minuscule et elle finit par réaliser que son corps à la forme triangulaire était à peine plus grand que deux oreillers mis à côté. Elle regarda ses deux petites pattes, elle ne savait pas trop comment se sentir, elle rêvait sûrement... cela lui semblait si réel pourtant.


Elle quitta son lit d'un bond et mit un certain temps à trouver l'équilibre, ce n'était vraiment pas pratique. Elle regardait le lit comme s'il s'agissait d'un immeuble, elle n'était vraiment pas bien grande. En marchant maladroitement sur ses deux pattes, la jeune fille bouscula son armoire ce qui fit tomber son iPok qui en cognant le sol s'activa et se mit à clignoter :


Stalgamin, le Pokémon Capuche ou Jesourissanssavoirpourquoi!. A voir le visage de ce petit lutin on ne doute pas du tout de son faible QI, rien de surprenant quand on apprend qu'il se nourrit essentiellement de flocon et de neige, ce qu'il y rajoute ne regarde personne, ceci-dit la poudre blanche y passe inaperçu ! Pas assez intelligents pour construire une maison, ces bestiaux préfèrent vivre sous de grandes feuilles. Et après tout ça les gens sont assez cons pour croire qu'un Stalgamin dans sa maison est signe de bonne fortune ! Non non, non ! C'est juste qu'en pleine montagne sous une feuille, aussi grande soit-elle, tu te pèles le cul !



La jeune fille resta dubitative devant la description de son Pokémon, il fallait vraiment qu'elle aille faire réparer ce pokédex. Il faut dire que Dedenne, ou « hamster obèse » en avait aussi pris pour son grade. En parlant de lui, elle se demandait s'il était dans le coin, elle avait peut-être pris le corps de son starter, ça ne voulait pas forcément dire que son autre Pokémon était parti ! Pour se déplacer et partir à la recherche de la bestiole, elle comprit rapidement que léviter avait bien plus d'avantages que la marche à pied. Aucune trace du rongeur, elle alla donc chercher dans son sac qui faisait maintenant sa taille, ses Pokéballs. Il n'y avait que les trois balls vides qui lui restaient, pas celles de ses Pokémon. Quel dommage, elle aurait rêvé de savoir à quoi ressemble l'intérieur de ces machines, un mystère qui ne sera pas résolu aujourd'hui par Belle, the detective.


De par sa grande logique, elle finit par comprendre que seule, elle était incapable de trouver les réponses à ce mystère. Peut-être était-elle seule à s'être transformée, ou peut-être pas. Dès qu'elle arriva dans la salle commune du dortoir et qu'elle n'y vit que des Pokémon paniqués en train de se taper la causette avec un langage parfaitement humain, elle comprit qu'elle n'était pas seule mais aussi qu'elle ne trouverait pas la réponse ici. Et puis de toute manière, elle n'avait pas d'amies ici comme nulle part, alors c'était peine perdue. Elle traversa l'école en lévitant -extrêmement pratique c'te histoire!- et finit par atterrir dans le grand Hall. La plupart des élèves s'y étaient rassemblés. Timidement elle essaya de glisser des « bonjour » presque inaudibles à plusieurs groupes qui ne se retournèrent même pas pour lui répondre. C'était assez impressionnant de ne voir que des Pokémon se comportant comme des jeunes gens de leur âge à savoir se curer le nez, se gratter le fessier, tapoter sur leur iPok...


La petite Stalgamin alla se poser dans un coin en attendant que peut-être quelqu'un vienne lui adresser la parole où que des nouveautés soient annoncées.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1604-nathaniel-fisher-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1605-nathaniel-fisher-phyllali#19384
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Sam 2 Nov - 16:40

La curiosité étant mettre de mes mouvements, je suivais toujours ce petit Abra, qui avait pour destination le dortoir de nos homologue masculin, Les Noctalis. Je ne pouvais m’empêcher d’avoir un sourire inquiet au visage. Faire une mauvaise blague aux Noctalis mais qu’elle idée excellente, ou une agréable folie. Dans ma tête cette escapade relevait limite à un suicide pur et dur, mais en même temps j’étais très curieuse de savoir ce qu’ils cachent dans leur dortoir. Arrivé devant celui-ci l’Abra se retourna vers moi et commença à me briefer vite fait avant d’entrer.

« N'oublie pas. Nous sommes des ninjas. Nous agirons dans l'ombre pour découvrir leurs secrets les plus sombres, et personne n'en saura rien. Tu seras mon garde du corps, et moi je m'assurerai de couvrir nos arrières et garantir notre discrétion. »

Je buvais littéralement ces paroles, j’hochais la tête de haute en bas acquiesçant ces dires. Soudain, l’abra avait disparu un bref instant et réapparaissait devant moi quelque seconde plus tard. C’était la 1ere fois que j’assistais à une téléportation, les étoiles dans les yeux, j’étais pleine d’admiration pour ma partenaire. Celle-ci me montrait la paume de sa main pour un hight five, je regardais mes griffes puis sa paume et essayais de lui faire un hight five sans la blesser.

Après ce moments d’admiration et d’auto admiration (surtout pour l’Abra ), elle continuait son discourt me précisant d’aller vers la porte secondaire et d’attendre son ouverture, puis elle disparaissait encore une fois. Je me dirigeais donc rapidement vers cette fameuse porte et attendais, patiemment son ouverture. J’espérais que ma camarade n’était pas tombée sur un Noctali pendant son escapade en solo. La fameuse porte s’ouvrait lentement, je pouvais voir l’Abra derrière cette dernière. J’entrais dans l’antre des Noctalis, j’avançais doucement suivant mon compagnon de route tout en disant ce que je pensais de cette petite escapade.

« Tu sais que ce que l’on fait est à la limite du suicide… »

Voyant le visage interrogateur de l’Abra, je me disais qu’il valait mieux continuer ma phrase et préciser le fond de ma pensée.

« ...Mais ne t’inquiète pas je te suis toujours, c’est peut-être du suicide mais je suis curieuse de voir ce que ces feign…humhum…ce qu’ils cachent dans leur dortoir »

Mince, j’allais traiter ouvertement et à haute voix les Noctalis de feignasse, quoi que ce n’était pas vraiment faux, mais je me considérais encore trop jeune pour mourir. Par contre, j’avais une question qui me trottait dans la tête depuis un moment.

« Ah ! Au faite c’est bien toi Chiho ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Dim 3 Nov - 21:16

This is Halloween


Les trucs d'halloween, tout ça, c'était pas mon truc. Alors l'idée qu'il n'y ait pas de fête ne m'avait pas déçu plus que ça. J'étais allé me coucher tôt, avais lu jusqu'à ce que je tombe de fatigue, et m'étais endormi. Ma nuit avait été agitée, comme toujours, mais rien de spécial. Pas à mon souvenir. Alors pourquoi je me sentais aussi bizarre, en ouvrant les yeux ? Que s'était-il passé ? J'inspirais, expirais. Le bruit était plus fort que d'ordinaire. M'étais-je enrhumé ? Je me redressais, et sentis que quelque chose n'allait pas. Je tournais la tête, mais elle semblait lourde, comme si elle avait doublé de volume. Je baissais les yeux, et mon nez heurta mon ventre. Depuis quand j'avais la peau bleue ? Putain, mais c'était quoi ce bazar, là ? Je sautais au sol dans un bruit aqueux, avec la peur au ventre. Je croyais savoir ce qui se passait, mais ce n'était pas possible. Pourtant, ce nez long, en forme de ... Je n'osais dire le mot, et pourtant ... En forme de trompe ... Je m'approchais d'un miroir, interdit, et restais silencieux, alors qu'un hurlement de rage rugissait en moi.


    « Un hypotrempe ?! »


Ma voix me réveilla et je secouais la tête. Je devais bouger. C'était sûrement un rêve. Ce n'était pas possible. Et pourtant, alors que je me retrouvais devant ma porte gigantesque, je me retrouvais dans le pétrin. Comment je l'ouvrais moi ? Après différents essais, je finis par m'énerver, et une puissante attaque pistolet à o, involontaire, défonça le bois. Je m'y glissais, et découvris plusieurs pokémons autour de moi. Etions-nous tous les victimes d'un charme étrange ? Ne souhaitant pas m'appesantir là-dessus, je me mis à sautiller vers les bâtiments principaux vers le hall. Peut-être que ce n'était qu'une mauvaise farce ? Je m'arrêtais un instant, la tête me tournant. J'étais tiède, chaud, même. De l'eau, il me fallait de l'eau. Pourquoi un hypotrempe ? C'était inutile, c'était comme se changer en poisirène ! C'ETAIT NUL !

Je me forçais à inspirer, et à entrer dans le hall, bien que ma peau écailleuse me tira. Ma trompe cherchait l'air, et je m'appuyais contre un mur, observant d'un oeil mauvais les pokémons autour de moi. Cris, bruits, brouhaha. Merde, fermez-là ! Je secouais la tête de nouveau, et jurais tout bas.


    « Fais chier, je pouvais pas devenir un dracolosse ou un truc du genre, hein ? Hypotrempe ... Comme ... Non. C'est vraiment trop bizarre. »


Je soupirais, cherchant une explication qui ne venait pas. Je ne comprenait pas, et je commencer doucement à m'assécher. Il allait falloir que je trouve un point d'eau, sinon j'allais avoir des ennuis !


Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Mar 5 Nov - 16:42

Dans le feu de l'action, j'avais l'impression que mon cœur s'emballait au moindre bruit. Je sentais mon pouls résonner jusque dans mes oreilles, et pourtant je n'avais toujours pas laissé tomber l'idée folle qui me poussait à prendre tous les risques. Curieusement j'avais eu un doute sur mes capacités à me téléporter jusque dans le dortoir Noctali, après tout arriver par erreur dans un autre bâtiment n'était pas impossible étant donné mon peu de savoir faire. Toutefois pour une fois je fus heureuse de me tromper, et lorsque je sortis du petit placard à balais dans lequel j'avais atterri, je fus soulagée d'entendre des voix masculines au loin... enfin plutôt des cris de pokémon en réalité. Je souris de satisfaction, avant d'entamer la suite de mon opération d'infiltration. Me plaquant silencieusement contre les murs, je me rendais compte que mon élégance laissait vraiment à désirer. J'étais si peu gracieuse que les mentali auraient sûrement poussé des petits glapissements désespérés en criant au scandale. Cependant j'évitai de peu de me faire repérer par un Cisayox que j'avais déjà vu quelque part, et que je n'arrivais pas à reconnaître.... Et c'était bien là l'essentiel.

« Pfiou c'était moins une ! »

Je posai mes grandes patounes sur mon palpitant affolé, espérant qu'il finirait par se calmer. Les sens en alerte, je marchais dans les ombres pour ne pas être vue. J'avais toujours du mal à me déplacer normalement, et je finis bien assez vite par recourir à téléport par facilité. En premier lieu, je me dirigeai vers l'entrée du dortoir, cherchant à ouvrir la porte secondaire, comme j'en avais convenu avec Miss Farfuret. Je constatai bien assez vite que cette dernière était déjà ouverte, car un défilé de pokémon de tout type allait et venait sans cesse. Tout le monde semblait confus et excité avec cette mutation généralisée, ce qui finalement m'arrangeait. Avec tout ce tumulte, deux pokémon de plus n'attiraient pas beaucoup l'attention.

« Viens, ça doit être par là. » Je murmurais discrètement à l'encontre de ma coéquipière, sourire aux lèvres. Je me rappelai alors de sa question un peu plus tôt, et lui fis un clin d’œil. « Et oui, c'est bien moi, tu ne m'avais pas reconnue ? Et tu es Djelly, c'est bien ça ? »

Curieusement, la suite fut plus facile que je ne l'aurais pensé. La plupart des garçons semblaient avoir quitté le dortoir, alors nous n'avons pas vraiment eu de mal à nous glisser dans les escaliers pour accéder aux chambres à l'étage. Laissant passer devant moi un groupe de pokémon pour le moins survoltés, je retins ma comparse in extremis. Je retins ma respiration de peur d'être surprise, jusqu'à ce qu'enfin le danger soit écarté.

« Aaah j'ai trop hâte de voir ce qu'ils cachent. Je vais monter et t'ouvrir une porte. Avec un peu de chance on trouvera du croustillant. Et ne t'en fais pas, même si c'est suicidaire je ne te laisserai pas tomber. »

Pour nous faire gagner du temps, je choisis de me téléporter dans une chambre au hasard afin de lui ouvrir la porte. Je ne touchai à rien, mais le frisson de l'interdit me donnait la chair de poule. J'étais dans la chambre d'un garçon... d'un GARÇON ! J'étais dans son sanctuaire, dans son espace privé, dans son antre ! J'avais l'impression d'être entrée dans la grotte d'un Ursaring qui allait me tomber dessus dès que je baisserais ma garde. Je me repris en agitant vigoureusement la tête, et une fois le tournis passé, je fis entrer Djelly. Cette chambre était vide heureusement, mais malheureusement elle n'avait rien de particulier. Pas de vêtements sales disséminés partout, pas de posters de Meloetta, pas de photos de filles des autres dortoirs... rien.

« Humpf il n'y a pas grand chose ici. On va passer à la chambre suivante et espérer qu'on aura plus de chance. »

Sans attendre je me téléportai à nouveau... attendant Djelly pour fouiner un peu. Encore une chambre bien rangée. Je soupirai de déception. Ça se profilait mal, car je ne voyais pas ce qu'on pourrait y trouver, mais je refusais de laisser tomber aussi facilement.

« Allez rentre et ferme derrière toi. Je sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit qu'il y a un truc intéressant dans les parages. Ça doit encore être un truc d'Abra, 'fin bref... »

Je haussai les épaules et souris quand même, tout en menant l'enquête. Je n'avais pas la moindre idée d'à qui appartenait cette chambre pour l'instant, mais je comptais bien le découvrir. Qui pouvait bien être assez minutieux et paranoïaque pour que tout soit aussi méticuleusement rangé ? Je repassai les Noctali en revue dans ma tête, tout en ouvrant un tiroir ici et là, sans rien toucher. Il ne fallait pas laisser des preuves de mon passage, même si fouiller était tentant. Et ce fut là, sur cet élan d'inspiration soudain que je le vis. Le seul, le magnifique et unique caleçon avec des pokéballs dessus ! Les yeux gros comme des soucoupes, je brandis mon trophée pour le montrer à Djelly, riant aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Mer 6 Nov - 1:05

Je ne me souvenais pas vraiment de ce qui s’était passé la veille, mais une chose était sûre : je m’étais disputée avec Peppéroni parce que j’avais osé prendre le dernier morceau de baba au rhum. L’immense Monstre du Loch Ness m’avait fait la tête toute la soirée durant, et contrairement à d’habitude, il n’était pas venu se blottir auprès de moi pour dormir ; au lieu de quoi il avait élu résidence sur le tapis qui trônait en plein milieu du dortoir, tournant ostensiblement son imposant derrière vers moi. Le message était clair, et je comprenais parfaitement que son estomac puisse avoir des envies meurtrières à mon égard, mais j’étais trop énervée de mon côté pour prendre tout ça en considération ; et puis visiblement, le fait qu’il ait avalé la moitié de mon pudding –cuillère comprise- me restait en travers de la gorge. Ce fut donc avec quelques pensées noires que je m’étais endormie ce soir-là, sous les bavardages incessants des Givralis qui partageaient ma chambrée. Des mots comme « Halloween » et « Fête surprise organisée par l’administration » revenaient souvent dans les conversations, mais j’avais depuis longtemps oublié ces possibilités ; et puis en toute franchise, je n’avais pas vraiment l’âme à me relever pour aller me trémousser sur une piste de danse dans un costume d’Halloween outrageusement indécent. Je m’appelais encore Cleve Carter aux dernières nouvelles, merci bien.

La nuit avait donc été calme, et je m’étais réveillée comme d’ordinaire aux aurores, pour mon habituel entraînement matinal de tir à l’arc. Avec un petit espoir camouflé, j’espérais que Peppéroni aurait oublié que je l’avais pris en traître la veille, et le poids qui pesait sur mon ventre semblait m’indiquer qu’il s’était lassé du tapis pour venir dormir à sa place habituelle. Cependant, quelque chose clochait, et tout mon corps se sentait lourd, comme enflé. Une petite pensée troublante me traversa l’esprit, mais je la chassais rapidement ; après tout, ce n’était pas une bouchée de baba-au-rhum en plus dans mon dîner du soir qui m’aurait fait doubler de kilo –contrairement à tout ce que les Mentalis scandalisées autour de moi avaient essayé de me faire croire-. Ma main passa rapidement sur mon ventre pour essayer de localiser la tête de Peppéroni, probablement confortablement installée sur mes abdos parfaitement sculptés -ou pas, d'ailleurs-, mais ne butta que sur du vide. Grommelant, je me relevais, ma tête percutant violemment les lattes de bois du lit superposé. Mais mince alors, qu'est-ce qu'il se passait aujourd'hui ? Je me sentais si lourde, et si gauche... Pas que je ne le sois pas en temps normal, entendons-nous bien. Mais là, ça méritait carrément un Oscar !

Les voix que j'entendais autour de moi m'indiquaient que mes camarades étaient réveillées -et pas forcément enclines à me saluer chaleureusement, vue l'heure matinale et le boucan que je venais de produire malgré moi-. Avec des murmures d’excuse, je m’empressais de me glisser hors de mes draps, mais mes pieds se prirent dans les couvertures et je m’écrasais comme un vieux pancake sur le sol froid. Lit : 1, Cleve : 0. Ce fut à peu près à ce moment-là que je remarquais enfin qu’il y avait réellement quelque chose qui clochait. Car à la place de mes mains, deux grandes nageoires bleues et épaisses étaient agrippées sur le tapis.

« JPDNPODZPFOPJ¨DF !!! » parvins-je à articuler, en courant vers le miroir le plus proche, à savoir mon écran d’iPok –eh oui, on est chez les Givralis ici-.

Une peau bleutée. De grands yeux et un museau arrondi. Une carapace blindée et un air étrangement crétin. Mon dieu. J’avais fusionné avec Peppéroni.

*Qu’est ce qui se passe, qu’est-ce qui se passe ?! Non, non, attendez, ce doit être un gag, pas vrai ? N’allez pas me faire croire qu’à cause d’une malheureuse bouchée de baba-au-rhum, une force supérieure m’a fait fusionner avec Pep’ ! Ahahah, on aura tout vu. Non franchement, là c’est plus drôle. Je l’avoue, j’ai mangé ce FICHU baba-au-rhum. C’est bon maintenant ?*

Ce n’était pas bon.
Regardant d’un air paniqué mes nouvelles nageoires, une question d’intérêt scientifique s’imposa à moi. Comment diable allais-je faire ma petite commission matinale ? Et puis d’ailleurs, si j’avais fusionné avec Pep’, étais-je toujours une fille ? Ou est-ce que… Hm. Il fallait que je vérifie.

Je me recroquevillais sur moi-même pour essayer de voir, comment dire… l’envers du décor ? Ouais, un truc comme ça. Malheureusement, je découvris bien malgré moi qu’un Lokhlass n’était pas DU TOUT flexible, et ma tête cogna désespérément contre le plancher, m’immobilisant dans une position plus que grotesque. Oh fichtre, comment allais-je faire à présent ? Je ne m’étais jamais posée la question avant, mais les Pokémon utilisaient-ils les toilettes, ou avaient-ils une vessie à contenance infinie ? Pour une raison inconnue, je sentais qu’il fallait que je me rende dans le bâtiment principal pour demander des explications à un Professeur. Roseverte m’aiderait probablement, à condition qu’il ne se mette pas en tête de me disséquer. Ouais… J’allais probablement faire ça. D’une démarche gauche, je me dandinais donc hors du dortoir, en pensant que, décidemment, se trimballer ce gros derrière n’était pas la chose la plus pratique du monde.

****

« Pardon, pardon, désolée. Ouuuups, désolée, est-ce que ça va ? »


Je relevais une nouvelle fois mon immense postérieur, et essayais d’aider tant bien que mal le pauvre Poussifeu que je venais d’écrabouiller. Le malheureux  me lança un regard égaré, avant de reprendre sa route en marchant de traviole, comme un de ces fêtards qui aurait trop forcé sur la bouteille. Bon d’accord, c’était totalement de ma faute, mais que pouvais-je y faire ? Je ne voyais vraiment que dalle du haut de la tête de Peppéroni. Enfin disons au contraire que je voyais beaucoup de chose, mais que l’encombrant corps qu’il se trainait avait ses angles morts –ce qui n’était pas forcément rassurant pour les autres-. Mais qu’importe. J’arrivais enfin dans le grand hall, et constatais avec étonnement que malgré l’heure, un grand nombre de mes comparses s’étaient réunis là. Eh oui. Une bonne quarantaine de dresseurs transformés en Pokémon –ou fusionnés avec leur Pokémon, je ne savais pas encore-, comme j’avais pu le remarquer lors de mon trajet jusqu’ici. Le monde était devenu fou, c’était sûr et certain.

Souhaitant échapper à la foule, le corps de Peppéroni me mena immédiatement vers un petit coin isolé, où un minuscule Stalgamin souriait bêtement à tous les gens qui passaient -mais il ne fallait pas lui en vouloir. C'était probablement comme l'air crétin de Pep' : on ne pouvait pas s'en défaire-. Ceci dit, les petites rougeurs sur ses joues ne trompaient personne, et je pouvais aisément dire que le dresseur –ou était-ce une dresseuse ?- qui se cachait derrière avait le même genre de caractère que moi. Cela ne pouvait cependant pas être Ikiala, puisqu’en suivant la logique des choses, elle aurait sans doute été transformée en Minidraco –ou aurait fusionné avec Zelos, ce que je n’espérais pas pour elle-. Tentant de me faire la moins imposante possible –chose difficile quand on mesure plus de 2m. AHAHAHA JE SUIS GRANDE !-, je m’approchais de cette petite en penchant la tête de côté.

« Salut ! » lui lançais-je, en remarquant que mon habituel bégayement face aux inconnus s’était évaporé. « Hm dis-moi, je voulais savoir entre collègues Pokémon glace… Tu as réussi à aller faire ta petite commission ? Comment ça marche ? Je veux dire… j’ai peur que ça ne sorte gelé, en fait. »

Eh oui. Moi et mes questions existentielles. Enfin, que pouvais-je y faire ? Balayant la pièce, mes yeux azurés tombèrent finalement sur un petit Hypotrempe dont la trombine me semblait familière. Etait-ce… Amaoka ? Soucieuse d’aller le rejoindre et d’aller lui parler pour voir s’il allait bien, je me tournais dans sa direction, non sans avoir lancé un petit : « Grimpe sur ma carapace si tu veux, on pourra continuer de parler là-bas, mais faut que j’aille voir un ami. » au Stalgamin.
Je ne me retournais pas pour voir si mon/ma camarade m’avait rejointe, mais un petit poids se fit sentir sur le haut de mon crâne. Tiens ? Quelque chose s’y était posé ? Sans y faire attention plus longtemps, je glissais lentement vers le pauvre Hypotrempe, et constatais avec anxiété qu’il semblait bien mal en point.

« A… Amaoka ? » demandais-je en fouillant dans un recoin de ma mémoire pour essayer de déterminer s’il y avait d’autres dresseurs qui possédaient des Hypotrempes. « Regarde ! Je suis un Cleveronni ! » ajoutais-je, dans le but de lui remonter le moral. Et zut. Raté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Invité

Invité

MessageSujet: Jealousy ♦ [Yamato]   Mer 6 Nov - 11:32

This is Halloween


J'étais dans mon coin, et je n'avais aucune envie de faire autre chose que ça. Les autres avaient l'air paniqué, mais je m'en fichais. Le hall était bondé de gens/pokémons, et moi, j'avais mal. Je me sentais mal. Incroyable de voir que la vie d'un hypotrempe n'était pas aussi belle que ce que j'avais cru. Etait-ce cela que ressentait Jor quand il était sur mon épaule ? Avait-il autant de mal que moi à respirer, comme si l'air n'était que de la réglisse, collante, poisseuse, qui vous prenait à la gorge ? Je retins un grimace, et mon regard vairon se posa sur une lokhlass. Non, ça ne pouvait pas être elle ... Une vague de jalousie me prit : une lokhlass, plutôt qu'un hypotrempe, j'en aurais rêvé ! Alors, quand l'immense pokémon s'amena et fit la blague la plus vaseuse du monde, je trompetais de colère dans sa direction. Cleve ! Cleve en lokhlass, alors que moi, j'étais dans la peau d'un minuscule cheval de mer ! INJUSTICE !


    « Cleve, je suis un hypotrempe ! UN HYPOTREMPE ! Je suis petit, je suis faible ! Je suis ... Je suis ... » Je suis mal. Je me sens faible. J'avais mal. J'avais besoin d'eau. Et c'est d'un ton plaintif que je m'écriais : « Cleve, j'ai besoin d'eau. Il me faut de l'eau ...  »  


Je m'en voulais d'avoir l'air aussi enfantin. Mais je m'en fichais. Je ne voulais pas compter sur elle ! Je regardais partout, et je vis la fontaine à eau. Voilà ce dont j'avais besoin ! Je sautillais jusque là-bas, les écailles cuisant d'humiliation, et sautais enfin dans le bassin. Du bout de la trompe j'actionnais les boutons, et je me sentis revivre alors que l'eau ruisselait sur moi. C'était comme manger après une semaine de jeûne. Cleve m'avait suivit, et je fus content de voir qu'elle n'avait pas voulu m'aider. Ma fierté en aurait pris un coup. Frétillant des nageoires, l'esprit plus clair, je prononçais calmement :


    « Il faut qu'on trouve des réponses à tout ça. C'est louche. »  


Oui oui, la situation était louche. Tout le monde transformé en pokémon ? Son pokémon de départ qui plus est ? Quelque chose de louche se tramait. Que tout le monde se soit transformé en pokémon me mettait bien sûr la puce à l'oreille. J'observais Cleve, gargantuesque. Pourquoi avait-elle eu la chance d'avoir un lokhlass, quand j'avais eu hypotrempe ? Mais il n'était plus l'heure de se poser de telles questions inutiles.




Dernière édition par Amaoka Masamune le Lun 11 Nov - 19:16, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Jeu 7 Nov - 1:34

« The night is dark and full of terrors MOUAHAHAHAH » Le rire tonitruant résonnait dans l'enceinte du hall ! Personne ne pouvait deviner d'où provenait cette voix si déplaisante ! Même si le rêve avait bien débuté pour certains, le cauchemar allait naître ! Et oui ! Halloween n'est pas une fête pour les petits enfants rieurs mais bien une période sombre où certains Pokémon semblent voir s'agrandir leur pouvoir ! Le soleil se coucha à peine levé et l'obscurité prit place... Vous n'êtes plus maîtres de ce cauchemar !


Les portes de l'établissement se verrouillent, il est impossible d'en sortir ! Les fenêtres sont incassables et les portes infranchissables mais vous pouvez toujours vous y essayer... vainement ! Certains Pokémon auront clairement leur avantage dans cette histoire car semblant provenir du plafond, une pluie fine vient s'échouer au sol... Les gouttes y raisonnent d'abord s'écoulant sur le carrelage puis le sol s'en recouvre et la pluie ne fait que remplir un peu plus cette énorme bassine qu'est devenue le hall ! Des pokémon apparaissent dans cette eau trouble... des tentacool qui tentent de vous noyer par ligotage et des loupio électrocutant vos membres au moindre contact !


Il est impossible de vous en échapper, c'est un cauchemar et non un rêve et les happy endings n'existent pas ! Sauf si... sauf si vous vous montrez particulièrement tenaces, un prochain message vous invitera peut-être à devenir les acteurs de cette horreur et à vous en sortir !!

Happy Halloween...


Précisions : même après ce post vous pouvez rejoindre le hall en précisant bien que vous y arrivez avant l'intervention du pnj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 901
Points d'Expériences : 435

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 8 Nov - 0:39

Le jeune fille souriait malgré elle, ce qui ne devait vraiment pas être communicatif ou bien la rendre plus appréciable des autres, elle semblait se moquer de la situation, en rire même, alors que pas du tout. Belle était tout aussi perdue que les autres. Elle regarda désespérée ses petites pattes sombres, quel ennui d'avoir l'air aussi empoté ! Et puis corps et tête en un, ça ne l'aidait pas non plus et cela la faisait se sentir bête. Elle tâtait un peu son corps pour mieux essayer d'en comprendre la morphologie, cette espèce de chose jaune et orange qu'elle avait sur le crâne faisant penser au toit d'une maison faisait entièrement partie de son corps, elle ne pouvait pas la retirer ou autre, ça lui faisait penser à l'adaptation des espèces à leur climat et leur évolution, les stalgamin n'étaient pas malchanceux de se retrouver avec ça sur la tête en temps enneigés, par contre cela tenait un peu chaud.


Elle essayait toujours tant bien que mal d'écouter les conversations des autres, savoir ce qui pouvait bien se tramer. Certaines hypothèses faites par quelques étudiants n'étaient vraiment pas brillantes et n'avaient absolument aucun intérêt. Seulement cela amena la pyroli à penser que peut-être elle ne retrouverait jamais son corps normal. Elle l'aimait bien pourtant son corps, elle pouvait danser, chanter, courir... avec ces misérables pattes, adieu la vie d'athlète ! Elle se dit aussi que les entraînements qu'elle faisait endurer à sa pauvre pokémon n'étaient pas si simples... bien au contraire, ne serait-ce que courir était une tâche affreuse. Ceci dit, tous ces efforts les avaient amenés à gagner la première compétition sportive à laquelle elles avaient participé, pas si mal pour un Pokémon dont le corps fait au moins le triple des jambes.


Mais la vie d'un Stalgamin n'est pas si horrible après tout, elle s'amusait à regarder les autres dresseurs subir leur transformation... en apercevant tous ces Pokémon rampants déjà, elle se dit qu'aussi petites furent ces pattes, elles lui permettaient au moins de marcher. D'autres personnes souffraient par leur taille imposante ou alors du fait qu'ils n'étaient pas dans leur environnement... C'était notamment le cas d'un petit hypotrempe qu'elle vit au loin. Il ou elle n'avait vraiment pas l'air de s'amuser de la situation. Elle remarquait aussi une anomalie dans son regard, ses yeux étaient de couleur très distinctes... voilà qui est très étrange.


Débarquant dans le hall avec la difficulté qu'imposait sa largeur, un Lokhlass arrivait s'excusant à tout bout de champs, le Pokémon avait l'air incapable de voir tout autour d'elle et ainsi d'éviter d'écraser certains Pokémon plus petits. Cela amusait beaucoup la jeune fille, elle n'aurait vraiment pas aimé être à sa place. Si elle s'était transformé en Dedenne d'ailleurs, elle aurait sûrement été une des victimes du grand monstre aquatique. Mais chose surprenante, le Pokémon prit la direction de Belle restée sur son perchoir. Il lui adressa même la parole... enfin elle puisque sa voix chantante ne pouvait être masculine. Elle lui adressa un « Salut » très enjoué puis lui posa une question pour le moins surprenante. Belle n'avait jamais surpris ses Pokémon faire leurs besoins bien que les petites boules rondes marrons qu'elle avait découvert sous son lit depuis l'arrivée de Dedenne ne laissait aucun doute sur leur provenance. Mais alors si Plum urinait des flocons de neige ça s'était autre chose.


« Yo ! » La jeune fille tentait tant bien que mal de sonner 'cool' genre je me fais une nouvelle pote mais je suis pas du tout excitée à cette idée et puis j'en ai plein qui m'attendent quoi ! « Question intéressante... Je t'avouerai ne toujours pas avoir trouvé le sexe ou autre qui me permettrait d'uriner...  Donc savoir ou non si ça sort gelé... Faudrait-il déjà que ça sorte de quelque part ! Y a plus qu'à espérer qu'une envie pressante ne me vienne pas... » Son large sourire mutin ne quittait pas son visage même quand elle voulait avoir l'air concernée, crédibilité zéro donc, à moins que ce qu'elle ait dit soit pris pour une blague bien que ce n'était pas l'effet souhaité.

Sans plus s'étendre sur la question, la Lokhlass lui proposa de grimper sur sa carapace pour aller rejoindre l'étrange Hipotrempe que Belle avait repéré précédemment. Elle s'assit confortablement sur le dos de l'animal et il ne lui manquait plus qu'un petit cocktail pour prendre une véritable photo de carte postale estivale. Elle vit un volatile se poser sur le crâne du Lokhlass ce qu'elle n'apprécia pas du tout ! DU TOUT ! Déjà un prétendant qui voulait lui piquer sa nouvelle amie ! Elle lui fit le regard le plus féroce possible en prenant en compte sa gueule de Stalgamin. Vue la réaction effrayé du Pokémon volant, elle s'imagina qu'avec son sourire permanent elle avait du avoir l'air d'un clown sadique ou autre psycopathe qui font fuir les petits enfants d'un simple regard. Satisfaite elle se replaça tranquillement puis alla se mettre au niveau du cou de l'étudiante en entendant à nouveau sa voix.


Elle appela l'Hipotrempe par son prénom, elle l'avait carrément reconnu ! Belle gosse ! Malgré les tentatives de détendre l'atmosphère de la jeune fille elle n'y parvint pas. Belle ne comprit pas vraiment sa blague, pourquoi Cleveronni ? Elle ne pouvait pas se douter ni du prénom de la dresseuse ni du surnom de son pokémon. Cependant elle rit quand même parce que ça lui faisait penser à ravioli... voilà voilà... Le petit Pokémon aquatique se lança dans une tirade plaintive, en même temps il y avait de quoi, avant de se mettre à sautiller maladroitement vers le distributeur d'eau et d'y plonger. Il continuait de s'adresser à la dresseuse sur laquelle avait grimpé Belle et n'avait sûrement pas remarqué la présence de cette dernière.


« Au fait je m'appelle Belle ! J'ai entendu des élèves dire que c'était sûrement l’œuvre des directeurs... Je parierai personnellement plus sur l'idée que le concierge ait complètement craqué et nous a tous empoisonné pendant notre sommeil. Ou bien nos Pokémon ont monté une association par un ras-de-bol général dans le but de nous faire vivre leur quotidien... Plum doit être déçue à l'heure qu'il est elle avait sûrement voté pour la mort subite... »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1604-nathaniel-fisher-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1605-nathaniel-fisher-phyllali#19384
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Dim 10 Nov - 2:28

Mes nageoires battaient le sol avec des petits bruits réguliers, tandis que le Stalgamin en face de moi me répondait. La personne que j’avais prise pour un dresseur à la base se révéla en fait être une dresseuse, si on ne se fiait qu’au son de sa voix. Je tentais de me rappeler si je l’avais déjà vue en cours, mais rien ne me vint à l’esprit. Continuant donc de sourire bêtement –décidemment, le sourire du Pokémon glace était vraiment communicatif-, j’écoutais en éclatant finalement de rire la réponse de ma camarade. Je n’avais pas pour intention de me moquer, mais tout ça me rappelait exactement ce que j’avais essayé de vérifier le matin même –sans grand succès, d’ailleurs-.

« Ah ouais, la fusion n’a pas été très pratique pour toi non plus… Sans vouloir te vexer, un Stalgamin n’a pas l’air très flexible, donc ce doit être difficile de vérifier. J’ai eu le même problème. » expliquais-je en essayant de regarder une nouvelle fois, ma tête arrondie butant désespérément sur le carrelage du grand hall.

Repérant ensuite Amaoka, j’invitais le Stalgamin à grimper sur mon dos, et glissais joyeusement vers le dresseur aux yeux hétérochromatiques. Comme j’avais pu m’en douter, son moral n’était pas au plus haut et il entama aussitôt une tirade plaintive. Je tentais de l’écouter tant bien que mal en essayant de prendre un air compatissant, mais il était tellement mignon sous la forme de Jör que je ne pouvais m’empêcher de sourire bêtement. Diantre. Il était complètement impossible de paraître sérieuse avec un visage de Lokhlass –même si, entendons-nous bien, mon visage habituel n’était pas plus crédible. Ahem-. Mon expression changea cependant immédiatement lors de la requête du Voltali. Il avait l’air de souffrir réellement du manque d’eau, et je me demandais si je devais tenter d’utiliser une des attaques de Pep’. Il  y avait bien Pistolet à O qui aurait permis de redonner quelques couleurs à ce pauvre Amaoka, mais j’hésitais à  l’aider de cette façon. Après tout, je n’allais quand même pas lui cracher à la figure, non ? Ce serait plutôt impoli, en plus d’être extrêmement vexant. Je n’étais pas un lama, aux dernières nouvelles.

Tandis que je réfléchissais et que mon cerveau tournait à trois cents à l’heure –chose rare d’ailleurs-, le petit Hypotrempe sautilla jusqu’à la fontaine  la plus proche et parvint à faire jaillir un peu d’eau. Je n’avais pas voulu l’aider durant son parcours, parce que je savais qu’il avait sa fierté et qu’il m’aurait maudite sur quarante-six générations si j’avais osé ne serai-ce que lui donner un coup de pouce. Le revoir aussi joyeux et revigoré me redonna cependant le sourire, et je vins me placer à ses côtés en hochant la tête d’un air concerné lorsqu’il parla du mystérieux phénomène qui semblait avoir touché toute l’école.

Ce fut à peu près à ce moment-là que le Stalgamin décida de signifier sa présence, et que je sursautais brusquement. Pas que j’avais oublié la jeune dresseuse, mais l’entendre parler pile au moment où j’étais perdue dans mes pensées n’avait pas été très bon pour mon petit cœur. Dès les premiers mots de la jeune fille, je me rendais compte de quelque chose qui m’avait échappé, et me frappais le front avec l’une des grosses nageoires de Pep’. La claque retentit dans tout le hall, et je grimaçais de douleur en maudissant le fichu corps du Lokhlass. D’ordinaire, j’aurais simplement posé ma main sur mon front en prenant un air blasé, mais il fallait apparemment que je prenne en considération ma nouvelle morphologie. Grognant, les larmes aux yeux, je me retournais vers le Stalgamin pour expliquer la raison de mon geste.

« Désolée… Je viens juste de me souvenir que je ne m’étais pas présentée. Je suis Cleve, et lui c’est Amaoka. Enchantée ! »

J’écoutais ensuite patiemment les spéculations de la demoiselle. L’œuvre des directeurs ? Je ne pensais pas que ce genre de choses soit possible. Après tout, Cadigan et Rivardi n’auraient probablement pas pris la peine d’organiser quelque chose pour Halloween. Et puis transformer une centaine d’élèves en Pokémon ? Comment étais-ce scientifiquement possible ? Je n’avais même jamais entendu parler de ces prouesses-là, et finis par me demander si nous n’étions pas tous les cobayes d’une quelconque expérience glauque. Frissonnant à cette pensée, je balayais cependant la supposition qui voulait que Gaston Fooly soit à l’origine de tout ça. Il était probablement Pokémécanicien comme moi –vue son aisance à réparer n’importe quoi-, mais n’aurait pas eu les compétences pour… L’hypothèse d’un directeur était déjà plus plausible, même si je doutais fortement qu’il s’agisse de Cadigan.

« Je ne pense pas que ce soit Fooly. Cependant, le vice-directeur n’a-t-il pas travaillé sur un projet ultra confidentiel gouvernemental dans sa jeunesse ? oui, oui, sous-entendu que c’est un vieux croûton à présent Vous croyez qu’il pourrait s’agir d’une expérience du genre ? Tout le monde sait que ce n’est pas Cadigan le directeur, mais Belle, son Empiflor. Peut-être qu’il a demandé à Rivardi de le fusionner avec Belle pour avoir enfin un véritable contrôle sur l’école ? Et du coup il fallait qu’ils testent ça sur nous avant… Hm… »


Oui, les suppositions étaient tarabiscotées, mais faute de mieux, il fallait bien que je propose quelque chose. Et d’ailleurs, où étaient-ils ces deux-là ? Nous observaient-ils via les caméras de surveillance, étudiant nos comportements ? Ou étaient-ils transformés tout comme nous ? Je jetais un regard circulaire pour tenter d’apercevoir un Empiflor qui buvait du chocolat chaud, ou alors un Togepi en train de fumer une cigarette, mais ni l’un ni l’autre ne semblaient être par ici.

« Peut-être devrions-nous grimper jusqu’au bureau des directeurs, non ? J’étais venue ici pour voir Roseverte à la base, mais peut-être que… »

Je m’arrêtais net, en sentant une goutte tomber sur le haut de mon museau. Etait-ce Amaoka qui jouait avec ses nouvelles attaques et m’envoyait quelque chose à la figure ? –le Saligaud ! Et dire que je m’étais retenue de lui cracher à la figure pour lui sauver la vie, entendons-nous bien. - Remarquant que non, je levais les yeux vers le plafond, comme pratiquement toutes les personnes présentes dans la pièce. Je rêvais debout ou quoi ? Il pleuvait ? Ma première pensée fut que Gaston Fooly avait encore fait des siennes et que le plafond n’était plus imperméable, mais visiblement, il s’agissait plus d’un phénomène d’origine paranormale qu’humaine. Les champignons mangés la veille dans mon risotto étaient-ils plus bizarres qu’ils ne m’avaient parus à la base ? Argh !

La pluie continuait de tomber, et rapidement, le sol fut recouvert d’une bonne hauteur. La plupart des Pokémon étaient en train de trouver des endroits où grimper pour éviter la noyade, tandis que les Pokémon eaux comme Amaoka et moi restions sur place. Le corps que j’avais hérité de Peppéroni flottait sur l’eau, et Belle, installée sur ma carapace était dans une position plus que confortable. Pokémon transport, hein ? Finalement, Peppéroni était bien utile pour certaines choses. Malheureusement, si le déluge ne s’arrêtait pas rapidement, les autres auraient probablement de graves problèmes.

« Que devons-nous faire, Amaoka ? Monter vers les étages supérieurs ? » suggérais-je sans savoir vraiment si je préférais rester ici, ou tenter de rejoindre la foule agglutinée en haut des escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Dim 10 Nov - 10:30

This is Halloween


Underwater ♪


♪ it's enough to lose your head
disappear and not return again...


Il n'y a pas à dire, l'eau de la fontaine m'avait revigoré. Sauvé serait plus juste, mais au diable la justesse. Mon regard vairon se posa sur la lohklass, grave, alors que je réfléchissais, et je sursautais en même temps que Cleve, alors qu'une voix se fit entendre. En y regardant de plus près, j'aperçus un stalgamin perché sur la carapace du gigantesque pokémon. Finalement, si elle devait servir de transport à tout le monde, je préférais encore être hypotrempe. Quoi que ... La jeune fille se présenta - car oui, Belle, c'est forcément un prénom de fille - et Cleve fit les présentations pour nous deux. Je me contentais donc de hocher la tête, et les écoutais, pensif. Malgré moi, j'en venais aux mêmes conclusions - ou presque - que la givrali.


    « Je ne suis pas sûr que ce soit humainement parlant possible, de transformer des humains en pokémons. Et puis, pouquoi Fooly ou même Cadigan ou Rivardi feraient cela ? J'imagine mal le co-directeur faire ça ... Quoi que, si ça emmerde les élèves, il serait capable de se bouger. Mais je ne sais pas ... Quelque chose me paraît suspect. Je n'ai pas l'impression que ce soit eux. » J'eus un mouvement qui, sur mon corps d'humain, aurait été un haussement d'épaules nonchalant. Sur hypotrempe, on aurait pu croire que j'étais gagné par un spasme nerveux. Superbe !


A moitié grognant à cause de tous ces mystères, à moitié grommelant à cause de mon nouveau corps ridicule - j'avais une bouche/nez trompette, quand même, merde ! - j'écoutais très peu la suite quand quelque chose me tomba dessus. Peut-être que Cleve s'était décidé à m'asperger d'eau pour que j'aille mieux ? Je levais mes yeux hétérochromes, et ils se mirent à luire. Ca venait du plafond. Immédiatement, je me hérissais - ou du moins, mes écailles eurent comme un frisson. Etait-ce moi qui avait fait ça ? Je ne pus m'empêcher de murmurer, interdit :


    « Moi qui voulais de l'eau, suffisait de demander ...»



♪ When I fall to my feet
Wearin' my heart on my sleeve
All I see just don't make sens

Mais je sentais comme un souhait empoisonné. Comme une joli pomme pourrie de l'intérieur. Quelque chose n'allait pas. Autour de nous l'eau montait petit à petit, et même si je me sentais à présent comme un hypotrempe dans l'eau, d'autres élèves avaient beaucoup plus de mal. Certains se retrouvaient coincés, perchés sur des objets divers, sans autre possibilité que d'attendre que cela cesse. Je fronçais les paupières, faute de sourcils, et me tournais vers Cleve.


    « Il vaudrait mieux effectivement y ... UN TENTACOOL ! ATTENTION ! Cleve ! »


J'avais crié, et frissonnant, j'avais voulu un instant pousser Cleve du pokémon qui, ses tentacules poisseux de poison, s'était approché. Mais je m'étais retenu, me souvenant que, à présent, elle devait peser quelques tonnes de plus que moi. Je voyais à présent que je regardais mieux, des lueurs - des loupios. Mortels, en milieu aquatique. Merde, merde ! Ils s'approchaient vite, et sans réfléchir, j'agis. Sans savoir comment, un jet d'encre puissant jaillit de ma trompe et alla heurter le pokémon méduse avant qu'il ne touche la lokhlass. Il se mit à couler, assommé, ses tentacules rendues inactives par son évanouissement. Mes nageoires étaient étirées, pour me laisser flotter, et je regardais partout, mon oeil rouge flamboyant comme des braises tandis que le doré semblait s'être durci comme de l'or froid. Quand je me fus assuré qu'il n'y avait pas de danger pour le moment, je me tournais vers Cleve, totalement paniqué pour je ne sais quelle raison.


    « Ca va ? Tu vas bien ? Il ne t'as pas touché au moins ? Il ne t'as pas fait mal ?» J'avais prononcé tout cela très vite, et réalisant ce que j'avais fait et ce que j'étais en train de demander, je toussotais, et me repris tant bien que mal. Si j'avais pu rougir, je serais devenu rouge tomate. « Fais un peu attention quand même. Il y a des loupios et des tentacools. Va déposer Belle aux escaliers. Il y a quelques pokémons qui ont besoin d'aide là-bas, et je suppose que tu ne voudras pas qu'on les laisse là. »



♪ You are the port of my call
You shot and leavin' me raw
Now I know you're amazing


J'avais ronchonné tout ça. Oui, je suis de mauvaise foi. Je me fichais comme d'une guigne des autres élèves, mais je voulais m'éloigner d'elle, soudainement. Sa présence me mettait mal à l'aise. Pourquoi je l'avais aidée ? J'aurais pu juste m'enfuir. Je m'éloignais, pour aider un salamèche qui tentait désespérément de garder son feu hors de l'eau. Tout en essayant d'esquiver les tentacools, je visais soigneusement les loupio avec mes jets d'encre. Finalement, en amenant des meubles ici et là, je réussis à lui faire un parcours. Je revins vers les escaliers, et me tournais vers Belle et Cleve. Je m'étais un peu calmé, et je voyais que la plupart des élèves s'aidaient entre eux. Bien. On aura pas de noyé ni d'électrocuté sur les bras. Je préférais me concentrer là-dessus plutôt que sur le curieux sentiment de panique qui m'avait pris à l'idée que Cleve puisse être blessée.


    « Bon, ils devraient tous être hors de danger. Non pas que ça m'intéresse, en fait. Je pense qu'il faut monter aux étages, oui. » fis-je dans un soupir. Au moins, ici, j'avais de l'eau. En haut, ça ne serait peut-être pas pareil. Je tournais sur moi-même, appréciant le contact frais. Mais si je voulais des réponses, ce n'était pas dans le confort relatif du hall que je les aurais. Alors, je me forçais à me durcir le coeur, et à accepter ce qui allais venir. Déglutissant devant cette espèce d'humiliation, je finis par préférer sautiller hors de l'eau plutôt que de demander de l'aide. Je me refusais à demander à la lokhlass de me porter. C'était plutôt à moi de porter les filles, non ? Mais je ne pouvais pas, juste parce que j'étais un ridicule hypotrempe ! Flûte quoi ! Posté sur les marches, je voyais encore l'eau tomber en une espèce de pluie fine. Qu'est-ce qui se tramait, bons dieux ?  



♪ Cause all I need
Is the love you breathe
put your lips on me and
I can live underwater,
underwater, underwater !
Underwater


Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Dim 10 Nov - 19:27

Lucas ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il pouvait bien se passer dans l'école. Tout les élèves avaient été transformés en pokémons, et même le pauvre noctalien lui-même était devenu son premier compagnon de cours : Embrylex. Il était devenu si petit, si maigrichon, qu'il en savait plus trop quoi faire. D'abord, il avait était bousculé par un gigantesque Rhinoféros, ce dernier ne l'ayant même pas remarqué. Puis un Boustiflor mystérieux s'était présenté à lui et avait manqué de l'écraser sous son poids. La scène devait de plus en plus bizarre, et le blondinet commençait à perdre patience. Bien qu'il réussit à garder au maximum son calme, il ne put retenir une pensée simple : " J'en ai marre ! ". Oh oui, qu'il allait se lâcher ! En lui se créait peu à peu une colère sans limite, qui pouvait à tout moment éclater. Il marchait, tout en essayant de prendre soin d'esquiver au maximum les plus gros. Ce qu'il cherchait ? Quelqu'un avec qui parler. Car dans le brouahaha immense qui prenait la presque totalité de la sonorité de la pièce, il était impossible pour un minuscule pokémon telle qu'était Lucas de lancer un appel général. Il ne restait donc plus que l'option des personnes familiers.

Il regardait, il fouillait, il sentait. Le petit type roche se rendait dans tout les coins et les recoins du hall. Sans succès. Finalement, ce fut lui fut trouvé par quelqu'un. Un immense Minidraco, qui lui semblait bien plus imposant que dans la réalité. Oh oui, qu'il le reconnaissait. En un instant, il comprit que dans ce corps se trouvait Ikiala. La demoiselle regarda le petit pokémon, de haut bien évidemment, avant de parler.

" Dis ? Tu es Lucas hein ? Qu'est-ce qu'il se passe ici, pourquoi on est tous des pokémons ? "

Le blondinet aurait voulu répondre à la Givrali transformé en Minidraco, mais il ne savait pas trop quoi dire. Lui-même n'en avait aucune idée. Il espérait d'ailleurs à ce que la jeune fille lui donne des informations. Il était donc dans l'impasse. Il ne savait pas quoi faire avant de décider de monter sur la tête de sa camarade. Une fois qu'il eut réussi à grimper en haut de son perchoir, il observa la salle un instant pour pouvoir espérer pouvoir donner ce que voulait Ikiala, sans succès. Il choisit alors de répondre négativement, bien que cela ne l'enchante guère.

" Je suis bien Lucas, et franchenent pour tout t'avouer, je suis dans la même ignorance que toi ... "

Lucas eut tout juste le temps d'achever ses paroles qu'une autre voix prit le dessus. Elle était tonitruante, affreuse, diabolique, à s'en mordre les doigts. Un gloussement racla la gorge du noctalien, qui se replia sur lui-même.

" The night is dark and full of terrors MOUAHAHAHAH ! "

Le pokémon roche et sol trembla soudainement. Il ne savait pas d'où venait cette peur, qu'il ne sentait pas, mais son corps réagit à la voix, qui se répercutait de tout les côtés du hall. Et tandis que le silence revenait, les portes se fermaient, se verrouillaient, les fenêtres devenaient indestructibles. Quelque gouttes se firent sentir en provenance du plafond. Dans l'enceinte de l'école, il pleuvait. Des flaques d'eaux se créaient. Tout cela ne semblait pas bon. Un dernier instant de répit pour la totalité des élèves et soudain un cri, puis deux, puis plusieurs ... Un électrique illumina une seconde la pièce et un bruit d'effondrement se fit entendre. Lucas s'était instinctivement accroché comme il pouvait à Ikiala, dont il ne prenait pas le peine de voir ce qu'elle pensait des événements. D'autres éclairs suivirent. Des sortes de tentacules furent visibles, et peu à peu, l'amas de personnes disparut. C'est alors que firent leur venue des Loupios et des Tentacools sauvages. Apparus depuis les flaques créés par la pluie, ils encombraient de plus en plus la pièce en attaquant les élèves sans distinction. L'un des Loupios vint vers les deux camarades, et le blondinet eut l'instinct de lui sauter dessus. Il lui infligea une vilaine morsure et recula pour éviter de se prendre une décharge. Il s'apprêtait à lancer une nouvelle offensive lorsqu'un Tentacool le frappa violemment sur le ventre en traître et le fit voler dans le tas de pokémons apeurés.

Lucas fut sonné pour le coup. Lorsqu'il se releva, on ne voyait plus ses yeux. Un air très sombre avait pris place. Certains le virent et prirent la peine de le regarder. Le petit type roche et sol releva la tête et tenait un regard sadique, limite diabolique. Il n'était plus le même.

" C'est fini ... dit-il simplement.
Hein ? demanda l'un de ceux qui le regardaient
Nous sommes finis ...
Quoi ?!
Nous ne pourrons pas sortir vivants de tout cela ... Il ne nous reste plus qu'à mourir ... "

Embrylex avait complètement différent de la seconde avant de se faire touché par Tentacool. Il était comme transformé, diabolisé. Il sembla silencieux un instant, et soudain, devint encore plus méchant dans son regard que quand il se releva.

" Ne comprenez-vous pas, pauvres humains à la noix ? Aujourd'hui signe votre arrêt de mort. Aujourd'hui, vous allez périr dans cette minable école qu'est la Pokémon Community !  Il ne vous reste qu'à vous prosterner ! Aujourd'hui, c'est la fin du monde ! MOUAHAHAHAHA !!!!!!

Le type roche et sol semblait bien plus fou que l'était la voix qui s'était fait entendre un peu plus tôt. Certaines personnes tentèrent d'approcher, mais le petit pokémon les dissuadèrent en augmentant le volume sonore de son rire diabolique. Il était complètement fou, incontrôlable, et l'origine de cette folie était inconnue.

Lucas sembla se concentrer un instant. La seconde suivante, il se relâchait et une explosion de sable emplit toute le hall, le plongeant dans une tempête sablonneuse qui fit instantanément crier certains et permit aux Loupios et Tentacools sauvages de continuer leur besogne. Pendant ce temps, le blondinet transformé en Embrylex s'éclipsa des autres élèves, comme s'il n'en avait plus rien à faire. Dieu sait où il comptait aller.

P.S : si je dois changer quelque chose, Mp ^^

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Lun 11 Nov - 22:52

J’avais vu juste, c’était bien Chiho. J’étais contente de l’avoir reconnue

«  Oui c’est bien ça héhé »

On continuait notre expédition dans l’antre des Noctalis. Je restais sur mes gardes au cas où un habitant de ce dortoir nous repères. Je voyais une porte s’ouvrir ainsi que Chiho me faisant signe d’entrer dans la chambre. Elle était propre, rien ne trainait par terre, une chambre rangé limite sans histoire .Chiho boudait et décidait d’aller explorer d’autre chambre. On se retrouvait dans une autre chambre, tout aussi bien rangé que la première.

Chiho m’avait fait rentrer dans cette chambre comme pour la précédente. J’entrais tranquillement et refermais derrière moi comme elle me l’avait demandé. Je la voyais qui commençait à fouiller un peu partout, je me mis donc à l’imiter. J’essayais de me rappeler ou un garçon pouvais cacher quelque chose de compromettant. Je continuais à marcher dans la chambre pendant ma réflexion, jusqu’au moment où ma tête se cognait sur le rebord d’un meuble.

« aieuhh !!! Ça fait mal »

Le meuble en question n’était rien d’autre que l’armoire présent dans cette chambre. Je regardais vers Chiho qui s’approchait de moi. Toute les deux on regardait l’armoire se disant qu’il y aurait peut-être quelque chose dedans. J’ouvrais les portes de celle-ci, regardant le coté ou les T-shirts étaient rangés.

«  Je me charge de ce côté »

Chiho ne m’écoutait plus, l’air motivé sur son visage, elle était déjà entrain de fouillé dans les tiroirs. Ça faisait bizarre de voir un Abra avec un air motivé et un sourire malsain sur le visage, mais c’était drôle. Je continuais ma fouille ne trouvant rien de particulier. Pendant ma fouille j’entendis soudainement Chiho crier victoire, je regardais donc vers elle afin de voir ce qu’elle avait trouvé.

« Oh nom d’un Farfaduvet!»

Qu’Arceus nous protègent, Chiho brandissait un des caleçons du propriétaire de ce lieu tels un drapeau. Celui-ci était d’un jaune bien vif avec des motifs en forme de pokéball qui le rendaient encore plus … bizarre qu’autre chose. Le rouge me montait aux joue tellement j’étais gênée.

«  Non mais quel Noctali à des goût aussi horrible pour porter ce genre de chose. Chiho… arrête de le brandir comme un drapeau c’est gênant »

«  Moi aussi je vais trouver quelque chose ! »

En tout cas cette trouvaille m’avait motivé dans mes recherches et je me concentrais d’avantage sur mes recherches. Je n’allais pas me laisser devancer par Chiho. Je fouillais donc sous les T-shirts noirs qui étaient bien plié. J’ai deux frères alors savoir ou les garçons cachent leurs petits secrets c’était facile…

« BINGO !!! »

C’était à mon tour de brandir ma trouvaille. Un magazine «  Poképlage » avec pour couverture, le maitre de la ligue de Sinnoh Cynthia en maillot de bain. J’étais heureuse de tomber sur cette trouvaille. Je la montrais à Chiho fière d’avoir trouvé le « saint graal » de cette chambre.

Spoiler:
 
« Tu as vu, tu as vu !!! Ton intuition d’Abra avait raison héhé»

« Par contre je suis un peu déçu, la cachette était simplette » Rajoutais-je à ma complice.

Pendant ces instants de joie, on n’avait pas entendu la porte de la chambre s’ouvrir derrière nous. Je voyais une ombre grandir au sol, celle-ci m’avais fait sursauter et dans la plus grande des maladresses, planter mes griffes dans le magazine.

Sincèrement qu’Arcéus nous protègent, le propriétaire du magazine venait juste de rentrer et était derrière nous, et j’avais accidentellement déchiré son trésor caché. J’imagine que ce dernier n’appréciait guère de voir deux petites fouines, mignonnes certes mais fouines quand même, dans sa chambre. Je me retournais vers lui afin voir à qui on avait à faire.

« Et merde… »

Sur tous les Pokémons présent dans se dortoir il a fallu que l’on tombe sur lui. Je suivais son regarde et je pouvais voir qu’il observait son magazine, qui pour mon plus grand malheur, était déchirer en deux.
On pouvait voir la veine de colère apparaître sur sa tempe. Je décidais d’essayer de le calmer…

«  Euh !!...je suis désolé »

Je pensais que mon excuse allait le calmer mais celle-ci a eu l’effet inverse. Chiho et moi avions évité de justesse quelque chose venant vers nous, des lames !!!- une attaque peut-être-. Je me plaçais devant Chiho afin de faire barrage entre elle et le proprio furieux…

«  Chiho monte sur mon dos »

Un air surpris était sur le visage de ma complice, elle devait se demander pourquoi je lui disais ça.

« On a pas le temps de réfléchir »

J’attrapais d’un coup de patte l’Abra et la mettais sur mon dos, je lançais sur notre adversaire une attaque vent glace afin de brouiller ça vision.

« Accroche-toi bien »

Juste après cela je me mis à courir à toute vitesse hors du dortoir, être un Farfuret avait ces avantages, la vitesse. Je continuais ma course, toujours avec Abra sur mon dos, me dirigeant vers le grand hall en espérant avoir semé notre poursuivant. Mais ça n’avait pas été le cas, le Pokémon nous avait presque rattrapé.

On était entré dans le hall, notre poursuivant pas loin derrière nous. J’allais me placer au fond de la salle mon passager toujours à sa place. Quand soudain j’entendis les portes de la salle se refermer. Je me redressais sur mes pattes arrière, faisant tomber Chiho à terre.

«  Ah pardon !! Chiho »

En regardant le sol je pouvais voir que la salle se remplissait d’eau. J’avais complètement oubliée que l’on était poursuivi et je me retrouvais encore nez à nez avec le Pokémon de la chambre.

Je sentais que cette journée allait mal se finir.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Mar 12 Nov - 16:27



Quelle beauté. Une peau claire et douce, laiteuse même. De grands yeux d'un bleu cristallin, des cils bien droits, ni trop longs ni trop courts, et une coiffure lisse et brillante de mille feux d'un doré étincelant. En tout cas, c'était ce que le miroir me montrait. Comme chaque soir, quelques filles de mon dortoir venaient peaufiner ma toilette. Contrairement à ce que tout le monde avait pu penser, l'école n'avait pas organisé de fête pour Halloween. Cela semblait dommage, mais pour ma part cela m'arrangeait, je n'étais pas vraiment apte à profiter de cet évènement. Plus je me fixais dans le miroir, plus je me disais que ce n'était pas ce que je voulais. Les bras de mes amies tombèrent sur mes épaules, sur mes hanches, elles me câlinaient du mieux qu'elles pouvaient en me lâchant des "Courage ! Tu gagneras la prochaine course ! On est toutes avec toi !" Ah... Cela se voyait tant que ça ? Un mince sourire apparut sur mon visage, une main posée sur un de ces bras.


    ➖ "Haha... Ne vous en faites pas, ce n'est pas comme si j'avais perdu. Je suis arrivée deuxième exæquo avec Faith, deux Mentali sur le podium, c'est bien !"


Je me rendais compte que j'étais tombée de très haut. J'avais sous-estimé mon envie de gagner, mon investissement, mon désir de victoire. Je voulais être la numéro un, celle qui était adulée par la foule. Comment avais-je pu être aussi aveuglée par cette oppressant sentiment de victoire ? Sans le savoir, des larmes perlaient sur mes joues, des larmes qui n'avaient pas pu couler quelques jours auparavant. Arrivais-je à ma limite ? Dans un élan de compassion, les filles quittèrent ma chambre les unes après les autres. J'avais même reçu une bise sur le front ! Quelle chance d'avoir des amies pareilles. Je devais me ressaisir ! La nuit porte conseil comme on dit. Sans crier gare, Riolu sortit lui aussi de sa Pokéball, le regard inquiet et l'air légèrement dépité. Aw, il était trop mignon. Je lui sautais dessus pour le prendre dans mes bras, tout en me couchant. Demain serait un nouveau jour, un jour qui verrait ma légendaire énergie revenir à la normale. Du moins, c'était ce que je croyais.


---


A mon réveil, des sensations bizarres parcoururent mon corps tout entier. J'avais l'impression de ne pas me trouver dans un corps humain, une impression qui me leva directement. Il n'y avait rien dans la chambre, un soulagement prématuré qui s'envola quand j'aperçus le museau dans mon champ de vision. Un museau ? J'avais un museau ?! Instinctivement, voulant trouver un miroir, je constatai que tout était devenu plus grand. Que m'était-il arrivé ?! D'un bond, je sortis du lit pour me retrouver en face de la glace, pour découvrir l'ampleur de cet étrange phénomène. J'étais devenue un Riolu. Quoi ? Hein ? Pourquoi ? Un Pokémon ? J'étais devenue un Pokémon ? Le monde avait-il cessé d'exister ? Etais-je la seule dans ce cas ? Je devais en avoir le cœur net. Prenant mon courage à deux pattes, j'ouvris la porte en faisant un petit saut, la poignée trop haute pour être atteinte normalement. Mon cauchemar ne faisait que commencer.


Industrial Terror by DJ The Fishhead on Grooveshark


A petits pas dans le couloir, je longeais les murs du dortoir pour me diriger vers le hall. Je m'arrêtais à chaque cri que j'entendais, des cris stridents comme des cris graves qui venaient des fin fonds du bâtiment. Les larmes aux yeux, je me disais que ce n'était rien, il devait y avoir d'autres personnes dans la même situation que moi, elles devaient être surprises, rien de plus. Haha, oui, rien de plus. Ma frayeur n'en devint que plus grande quand des bruits de pas se dirigeaient droit vers moi, des pas rapides et lourds. Je les voyais, ces petits yeux lumineux qui brillaient dans le noir, ils venaient vers moi ! NOOOOOOOOOOOOON ! Sans me poser de questions, je pris la poudre d'escampette, sans regarder derrière moi. Mine de rien, je courrais drôlement vite, être dans la peau d'un Riolu n'avait pas que des inconvénients. Une fois le bruit dissipé, mes jambes s'arrêtèrent, histoire de prendre une pause. Je ne savais pas exactement où j'étais, mais j'avais réussi à fuir mon poursuivant. Yosh ! Reprenant gentiment ma marche prudente contre le mur, je me demandais pourquoi il faisait si chaud d'un seul coup. En me retournant, une petite bougie bleuâtre avec des yeux et une bouche se tenait là. Elle semblait pleurer, échappant un "Aide-moiiiii" assez glauque, suffisamment pour que je devienne d'un blanc complètement transparent. UN FANTOME !!! Hop ! Je me mis à fuir une nouvelle fois, cette fois-ci en sautant par la fenêtre. Après un atterrissage étrangement sans encombre, ma course me conduisit au grand hall de l'académie. J'allais être en sécurité là-bas. Du moins... enfin bon, vous savez déjà.

Incroyable ! Le hall était rempli de Pokémons. Etait-ce un rêve ? Tout autant que moi, ce petit monde paraissait perdu, consterné, voire même paniqué. Ils devaient être tous des élèves, une histoire complètement loufoque était en train de se produire au sein de l'école. Ne reconnaissant personne, je n'osais me mélanger au groupe, attendant tranquillement que quelque chose se produise, que quelqu'un prenne la parole, ou tout simplement que tout se termine. Mais loin de là, il arriva bien pire que je ne puisse imaginer. Un rire venant du tréfonds des abysses résonnait dans la pièce, prononçant une phrase digne des grands films d'horreur. Avec ça, le son particulier du verrouillage des portes, l'eau qui coulait dans la salle, les Pokémons qui en sortaient comme des zombies sortis de leur sommeil, il n'y avait plus de doutes à avoir. C'était mon pire cauchemar.


    ➖ "D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-D-DARKRAIIIIIIII !!! NOOOOOOOOOOON !!!!!"


Je tapais contre les portes tandis que les tentacules des Tentacool tentaient de me tenir par les pattes. Je les envoyais valser à l'autre bout, en restant collée aux murs et en pleurant comme une madeleine. Qu'avais-je fait de mal pour qu'un Darkrai vienne me hanter ? Pourquoi moi ?! POURQUOI ? Je n'avais pas été dormir tard en plus, j'avais été sage en plus ! Pourquoi ?!! Je priais pour que tout ceci prenne fin, que je me réveille le plus rapidement possible. S'il vous plait !! Que tout ceci s'arrête !!


Revenir en haut Aller en bas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 901
Points d'Expériences : 435

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Dim 24 Nov - 17:54

Un grand bruit retentit dans la pièce mais il s'agissait seulement de Cleve qui se frappait le crâne, ce qui devait être extrêmement douloureux, après avoir oublié de se présenter, ce qu'elle fit aussi tôt. Il s'agissait donc de Cleve et Amaoka, la jeune fille s'empressa d'essayer de le prononcer correctement en découpant bien les syllabes histoire d'avoir l'air d'une brave idiote « Aaaa.... mee. Non ! Aa... maaa... O ? KA ! AAMAAOKAA ! Okay ! Enchantée donc ! » Elle écoutait ensuite les spéculations de ses deux camarades, Cleve partait … loin ! A chaque fois qu'elle prononçait le nom de l'Empiflor du Directeur elle se retournait comme si on l'appelait. Elle réfléchit un peu et lâcha tout bêtement : « Mais... Belle a déjà un contrôle total sur l'école, non ? » Elle acquiesça ensuite aux propos d'Amaoka et remarqua que quelque chose avait changé. L'obscurité avait gagnait l'endroit, elle regarda la fenêtre et il semblait que la nuit soit déjà tombée. Elle avait pourtant l'impression de s'être levée tôt...


De l'eau se mit à tomber... du plafond. Réflexe stupide, Belle tira la langue pour essayer de « boire » quelques gouttes qu'elle recracha immédiatement. « L'eau de pluie n'est pas très bonne aujourd'hui, c'est mauvais présage... » Voyant le niveau de l'eau monter à une grande vitesse elle commença à s'inquiéter et à grimper sur le crâne du Pokémon transport. « J'aimerai éviter de mourir noyée... dans la mesure du possible bien sûr. » Bien sûr, ses deux compagnons n'étaient pas du tout dérangés, c'était même plutôt le contraire, Amaoka semblait ravi ! Lui qui avait eu besoin de se jeter dans une fontaine, c'était effectivement plutôt pratique cette histoire. Cleve suggéra de partir de cette salle mais hélas cela semblait impossible. Belle jeta un œil à la salle et put s'apercevoir que déjà des Pokémon s'acharnaient à essayer de briser les vitres ou ouvrir les portes mais sans succès. Beaucoup se débattaient pour ne pas couler mais comme aspirées, certaines têtes disparaissaient dans le fond de l'eau qui ne laissait même plus la place à Cleve de garder son cou tendu et Belle fut contrainte de redescendre sur sa carapace. « Impossible de monter, mais il doit y avoir une solution non ? Tout ne peut pas se terminer ainsi ? »


Amaoka se mit à hurler un attention tonitruant, alors que Belle ne risquait rien sur le dos de l'animal  , l'animal en question est à la merci de tentacules comme invoquées dans l'eau. Des lumières apparurent aussi, des Lupio sûrement, Belle se mit à crier de panique et à courir dans tous les sens sur le dos du Lokhlass jusqu'à chuter. Elle se retrouva directement en face d'un Tentacool à l'allure peu commode qui balançait ses tentacules en sa direction. Elle dut réfléchir aux différentes attaques que pouvaient utiliser Plum ouvrit grand la bouche pour envoyer un vent glacé censé ralentir l'ennemi, lui offrant maintenant une chance de remonter sur le dos de son amie. « C'est que c'est coriace ces bestioles ! Je veux pas finir rôti au fond de l'eau par une de ces lampes de poche non plus ! » Face à la proposition d'Amaoka, Belle fut absolument offusquée.


« Aider les autres alors qu'on doit sauver nos mouilles ? Mais vous êtes pas bien ou quoi ! Il faut qu'on sorte d'iciiii ! » Belle réalisa qu'Amaoka semblait mal à l'aise, sans nul doute, mais enfermée dans un corps aussi pataud que celui de Plum, son charme avait opéré. Le petit Hypotrempe leur traça un chemin avec des meubles leur permettant d'accéder aux escaliers. Elle lui fit un petit bisous pour le remercier, bien geler comme Plum sait les faire. « Merci mon chou ! » Elle balaya du regard les escaliers et tous les pokémon présents avant de soupirer. « Qu'est-ce qui leur prend à tous ces gens de s'aider ainsi ? C'est pas la journée de la solidarité que je sache ! » Elle accéda aux hauts des escaliers en bondissant sur les têtes des Pokémon devant elle, beaucoup de plaintes retentirent ainsi que des insultes mais tant pis, il fallait sauver sa vie et celle de ses nouveaux compagnons !    


Arrivée en haut elle réalisa que c'était barricadé. Il fallait absolument trouver une solution mais pour cela, rejoindre les autres. Elle regarda la foule agglutinée devant elle et créa un toboggan de glace surplombant leurs petites têtes. Elle laissa échapper un « YOUHOUUU » sur la descente avant de reprendre un visage sérieux. « Il va falloir trouver autre chose. Si on offre des gâteaux aux méchants Pokémon ils vont peut-être devenir gentils... non ? » Une panique de plus en plus grande naissait, des Pokémon finissaient au fond de l'eau, d'autre se noyait paralysés et il ne leur restait que peu d'espace pour respirer...


Désolé du retard, frappez moi pour me punir

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1604-nathaniel-fisher-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1605-nathaniel-fisher-phyllali#19384
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190

MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   Ven 29 Nov - 7:29

J'avais à peine eu le temps de m'assurer que Djelly allait bien après s'être cognée, qu'elle avait déjà repris les fouilles archéologiques de cette fameuse chambre. Rassurée j'avais fait de même, toujours aussi triomphante après avoir fièrement exhibé ma trouvaille inespérée. Le faisant tourner autour de mon doigt comme un drapeau de guerre flottant au vent, je ne parvenais pas à garder mon sérieux. Les exclamations gênées et étranges de ma nouvelle amie n'arrangeaient rien. « Nom d'un Farfaduvet ? » Même ma grand-mère n'utilisait plus cette expression !

« Haha... Oui, ils ont des goûts... douteux, mais ça on le savait déjà, pas vrai ? Et puis c'est gênant mais c'est tellement rigolo ! »

Riant aux éclats, j'avais toujours autant de mal à contrôler mon fou rire lorsqu'à son tour ma comparse tira le gros lot. Un magasine dont l'édition spéciale montrait Cynthia, la célèbre maître pokémon en maillot de bain. Une petite tenue révélatrice qui aurait très certainement émoustillé les penchants voyeurs de mon Gee. D'un autre côté je n'arrêtais pas d'y penser. Je le savais... J'en étais sûre que les garçons étaient de gros pervers, derrière leurs airs confiants et suffisants. Ils se pensaient plus forts que nous, mais en réalité ils cachaient des secrets si sombres... Si perturbants que parfois il valait mieux ne pas chercher à les comprendre.
Une dangereuse boîte de Pandore... Oui dangereuse, c'était le bon mot. Sentant une aura assassine derrière moi, je rentrai ma tête abresque dans mes épaules, me faisant le plus petite possible. Mon instinct ne trompait pas. Nous avions peu de temps pour prendre la poudre d'escampette avant que l'apocalypse ne s'abatte sur nous. Je venais de murmurer cette idée à Djelly, lorsque mes yeux se posèrent sur cette vue d'horreur qui confirmait mes craintes. Un Insecateur furieux nous dévisageait, nous ainsi que le pauvre magasine exclusif, qui déchiré par maladresse, pendouillait lamentablement sur les griffes de la petite terroriste.

Évitant comme je pouvais des lames qui étaient lancées en notre direction, je me téléportai par réflexe, ce qui me sauva les fesses. D'un autre côté je n'étais pas sûre que le reste serait en sûreté bien longtemps si on restait plantées là. Heureusement, je ne fus pas la seule à m'en rendre compte, et assez vite notre décision fut prise. Mettant de côté mon hésitation, je sautai sur son dos et me laissai porter à toute vitesse vers la sortie... n'importe laquelle en vérité. Ne pouvant pas faire grand chose, je me limitai à mettre des obstacles derrière notre passage afin de ralentir le Noctali furieux qui nous pourchassait. Les négociations attendraient, là il s'agissait de sauver notre peau ! Je n'avais jamais été aussi contente qu'elle ait la forme d'un Farfuret !

« Par lààà ! Fonce, moi j'ouvre la porte ! »

Me concentrant je ne tardai pas à m'exécuter alors que la porte se refermait derrière nous, comme dans de nombreux films à la Indiana Jungko. La suite ne fut qu'un parcours dont je ne vis pas grand chose. Je sentais juste le vent me piquer les yeux alors qu'on filait à toute vitesse vers l'endroit le plus sûr et le plus proche : le grand hall. En principe mon idée était d'une logique irréprochable, car nos chances de survie étaient proportionnelles à la foule présente entre nous et cet insecte en furie. C'était sans compter sur la magie d'Halloween, et ses surprises. Une erreur de jugement qui allait avoir des conséquences... Cauchemardesques.
Tombant à terre à cause d'un coup de frein inattendu de ma monture improvisée, je frottai mon arrière-train douloureux. Je me levais à grande peine, lorsque je remarquai que j'avais les pieds dans l'eau. Sans trop comprendre, je regardai autour de moi, et vis de plus en plus de monde réuni au même endroit. Quelque chose n'allait pas. Quelque chose ne tournait pas rond, mais alors pas rond du tout. Commençant à paniquer, je vis une myriade de pokémons se débattre et essayer d'échapper au niveau qui montait sans cesse dans cette salle fermée. Les yeux aussi ouverts que le permettait mon anatomie, je fuyais les loupio et les tentacool qui pullulaient autour de nous.

«Aïeeee ! Viens par ici, accroche toi aux chaises et aux tables qui flottent ! »

Je tendais la main à Djelly pour essayer de l'aider, bien qu'en réalité je ne sois pas en meilleure posture avec les décharges que je me prenais chaque fois que je touchais un loupio. Une voix caverneuse et un rire monstrueux retentirent alors dans la salle, me donnant la chair de poule. Plusieurs cris d'effroi plus tard et après avoir frisé l'arrêt cardiaque, je réussis à me calmer suffisamment pour arrêter de crier un instant. C'était quoi ce truc ? La soirée avait si bien commencé, alors pourquoi tout semblait dégénérer ? Buvant la tasse étant donné que je n'arrivais pas à nager, je parvins enfin à me téléporter sur une table flottante, en me disant que tout ça ne pouvait pas être pire. Ce fut alors que dans mon désespoir et ma maladresse, nous tombâmes toutes deux nez à nez avec... la personne que nous avions tant tentée de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]   

Revenir en haut Aller en bas
Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 1 :: Cours, Event...-