Partagez | .
[Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Jeu 17 Déc - 15:50

Du camping. Il partait faire du camping. Comparé à cette histoire de plongée deux ans avant, c'était plutôt soft. D'autant plus que l'île qu'ils allaient visiter était à priori pourvue d'un printemps éternel. Franchement, ça ressemblait plus à un petit week end tranquille qu'autre chose. Enfin, ce n'était pas du tout au goût de Roseverte. Devoir surveiller une bande de gosses pendant deux jours au lieu de poursuivre ses recherches, ça ne l'enchantait pas, et d'ailleurs, ça se lisait sur son visage. Noctis n'écoutait qu'à moitié son long discours sur ce qu'ils allaient devoir faire, sans doute déjà préoccupé par d'autres choses. Il s'étira en bâillant, n'ayant pas suffisamment dormi la nuit passée. Il avait écrit et tenté de rédiger toute la soirée, et farfouiller dans un tas de livres qui traînaient dans sa chambre. Sa ménagerie n'avait pas trop bronché, et seul Chester était resté éveillé à ses côtés. L'hyperactivité de la fouine avait aussi ses bons côtés. Enfin bref. Il avait fait son sac dans la précipitation et attrapé ses pokéballs si rapidement qu'il douta d'avoir tout pris un instant. M'enfin, il se débrouillerait bien avec son binôme. D'ailleurs, il était curieux de savoir sur qui il était tombé... Il s'approcha pour aller voir la liste, recherchant rapidement son nom et celui qui serait à côté. Maxine Arago. Il n'avait aucune idée de qui il s'agissait. Enfin si, une petite. Il avait déjà lu ce nom auparavant, dans le Zarbdomadaire. Il ne put pas s'empêcher de ressentir de la colère, mais il tenta de la ravaler rapidement. Après tout, il ne savait pas vraiment comment était les choses. Ikiala n'aurait sans doute pas permis que l'on prenne la place de Lyph si facilement. Néanmoins... Il ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle avait peut être fait un forcing. Il secoua la tête et préféra monter à bord. Il verrait bien sur place qui était cette Givrali.

Dix heures, et il faisait plutôt bon sur l'île Yayap. Le garçon n'avait qu'une veste sur le dos, mais n'avait clairement pas froid. Pas de neige, pas de température basses, juste des fleurs et des pokémons plutôt joyeux. Il était désormais temps pour lui de retrouver sa coéquipière. Pour cela... Il attrapa la pokéball de sa Mentali et lui demanda de la chercher. Après tout, un pokémon psy pourrait sans doute la retrouver plus facilement. Elle aussi devait avoir son nom en tête. Son pokémon n'aurait qu'à passer rapidement dans la tête de quelques étudiants. La plupart ne remarquerait même pas la différence. Aliéna avait une technique de communication extrêmement douce. Elle se manifestait la plupart du temps par des vagues de chaleur légères ou des vibrations. Mais depuis le temps qu'il l'avait, une sorte de lien s'était établie avec elle. C'était parfois très étrange de partager les sentiments de son pokémon, mais Noctis n'aurait pour rien au monde voulu oublier ça. C'était non seulement une curiosité scientifique dont il n'arrivait pas à se défaire, mais également quelque chose de rassurant. Une vibration dans son esprit le tira de ses songes, et il observa l'albinos qui agitait doucement sa queue. Il la suivit au travers des élèves, et tomba sur une petite rosette à grosses lunettes. Petite, c'était le mot. Il la dépassait d'une bonne tête. Un détail l'agaça ; ils partageaient les mêmes yeux mordorés. Sa bouille lui rappela un instant sa sœur et il se força à sourire pour éviter de lui faire peur. Le parallèle dans sa tête avait du mal à disparaître, et le garçon savait que cela risquait de l'influencer plus que de raison.

« Maxine Arago ? »

Après tout, il valait mieux s'assurer d'abord que sa Mentali avait trouvé la bonne personne. Cette dernière n'apprécia pas la pensée et se contenta de détourner le regard, vexée. Enfin bon. Sa camarade officialisée, il lui sourit et termina sa présentation.

« Noctis Flavelle. Scientifique, tout comme toi j'imagine, spécialité chercheur pokémon. On devrait peut être commencer à avancer ? On va s'enfoncer un peu plus dans l'île si ça ne te dérange pas, histoire de trouver au moins des pokémons à observer. »

Deux jours, c'était assez long pour trouver tout ce que Roseverte voulait savoir, mais fallait-il déjà trouver un rituel pokémon. Noctis avait une vague idée de ce que le professeur entendait par là, mais il n'était pas certain de savoir comment le trouver. L'île Yayap était pourvue d'une végétation assez dense par endroit, mais était également ponctuée de petits cours d'eau réguliers. Il voyait beaucoup d'animation à droite et à gauche, allant de petits pokémons qui attrapait des baies pour leur repas quotidien à de plus gros spécimens qui buvaient pour bien commencer leur journée. Ils n'avaient pas l'air particulièrement craintifs, sans doute dû à l'atmosphère tranquille et peu belliqueuse de l'endroit. Il ne doutait pas que certains pokémons devaient se battre de temps à autres, mais la plupart avaient clairement l'air pacifiques. Une clairière s'ouvrit devant eux un peu plus loin, peuplée d'un vaste champ de fleur colorés. Il en distinguait des blanches, des jaunes, des violettes, des rouges et même quelques bleues. Mais ce qui le fascina le plus, c'était le grand essaim de Papillusion qui dansait au dessus des fleurs, tandis que d'autres virevoltaient pour d'autres occupations. Il crut même en distinguer certains de couleurs un peu différente, mais il y en avait tant qu'il n'en était pas certain. Noctis ralentit l'allure pour arriver doucement dans la clairière, voulant éviter de faire fuir tout ce beau monde. Mais les pokémons n'eurent pas le moindre geste à leur attention, clairement trop occupé à faire des cabrioles. Il se tourna vers sa coéquipière, lui jetant un regard interrogatif.

« On reste avec eux ? »

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1417

MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Sam 19 Déc - 2:27

Douceur Printanière

Noctis & Max

Plus qu'un cours pratique avec Roseverte et Max était en vacances. Vacances toutes relatives à cause du petit milliard de choses qu'elle avait faire. Son grade 2 approchait, ses premières thèses aussi. L'arène d'Orren ouvrirait prochainement et ses entrainements pour être au niveau lui prenait énormément de temps. La soirée d'ouverture de l'Arborescence était prévue pour la mi-janvier et le début du sixième trimestre. Ça lui faisait un peu bizarre. Elle passerai du coté des anciens. Elle n'arriverai pas à croire qu'elle vivait depuis plus de 6 mois à la Pokemon Community. Elle avait un sacré bout de chemin. De Nessie à cet œuf qu'elle tenait serré contre elle, elle avait vu son équipe grandir et évoluer. Nessie, Apalala, Naor et Rhaegal. Sa petite famille si chère. Ses appuis, ses sources de stress, 6 mois à peine et voilà qu'elle était transformée. De la petite fille effacée, peureuse et terriblement timide, elle était devenue bien plus sûre d'elle et de ses capacités. Elle n'avait pas vraiment eu le choix de toute façon. Opale était partie aussi rapidement qu'elle était arrivée et maintenant elle devait s'occuper de gérer le club événementiel toute seule. Personne ne pouvait dire qu'elle n'était pas motivée et occupée. Mais justement, cette sur occupation lui pesait et la motivation de la jeune fille avait fait un grand saut dans le vide entre Novembre et Décembre. D'autant que l'automne n'avait jamais été une saison joyeuse pour la jeune fille. Et comme la promesse d'un repos bien mérité, le cours pratique auquel elle devait participer se déroulait sur une île dont on clamait le printemps éternel.

Douce saison que le printemps. Sûrement la saison que préférai la Givrali. Il ne fait plus froid mais on n'étouffe pas non plus sous les canicules estivales. Il n'y avait rien de tel aux yeux de Max que de se poser tranquillement à l'ombre d'un cerisier en fleur et de profiter du calme printanier pour dessiner calmement. Ses carnets à dessin lui manquait et la jeune fille désolait de pouvoir reprendre  à nouveau le temps nécessaire à se poser pour juste dessiner ce qu'elle voyait ou ce qui lui passait par la tête. Elle ne se rappelait même plus la dernière fois où elle avait dessiné pour le plaisir et pas pour une étude. La Givrali soupira. Ça lui manquait terriblement.

Comme à son habitude, elle déposa un petit mot d'avertissement à l'intention de sa colocataire de meilleure amie et se saisissant de son petit sac à dos où elle avait glissé ses affaires pour les deux jours de cours et de sa sacoche où crayons, carnets et œuf étaient rangés avec soin, elle sortit de sa chambre. Un œil à la montre, une demi-heure d'avance, parfait, juste ce qu'il lui fallait pour être à l'heure. Encore une fois, la moitié de ce temps fut perdu en recherche de la sortie du dortoir, un jour oui un jour elle saurait s'y repérer. Frissonnante sous le vent glacial qui sévissait sur Lansat depuis le début du mois, Max se dirigea à grand pas vers le port et le reste des élèves. Elle était encadrée par l'intégralité de sa petite équipe. Elle se demandait qui allait être son binôme. Elle espérait sincèrement tomber sur Rody. Certes, ils avaient prévu de se rejoindre le Dimanche pour explorer la partie de la Grotte Granite que le Gringolem avait découvert, par totale erreur, il est important de le préciser, mais il lui manquait. La dernière fois qu'elle avait vu son meilleur ami c'était pour Thanksgiving. Autant dire que ça datait et que la jeune fille crevait d'envie de le voir. C'était qu'ils avaient du temps à rattraper.

C'est donc pleine d'espoir que une fois montée sur le ferry, Max se dirigea vers la liste des bi/trinômes. Noctis Flavelle. Elle était partagée, certes elle n'était pas avec son Rody mais elle allait pouvoir profiter de l'expérience d'un des scientifiques les plus avancés de l'académie. Elle ne connaissait pas grand chose de lui sinon qu'il avait été le copain d'Ambre Lawford, la scientifique de son dortoir, et que la situation entre les deux était assez compliquée suite à la longue absence du Phyllali. Elle était un peu anxieuse. Comme à chaque fois qu'elle rencontrait un élève plus vieux et plus expérimenté qu'elle. Elle espérait que tout se passerai bien. Même s'il n'y avait pas de raison, Max appréhendait cette rencontre. A tous les coups, elle réussirai à se ridiculiser devant lui. Elle ne l'espérait pas mais c'était un risque avec une très forte probabilité.
Et ça ne manqua pas. Alors qu'elle se dirigeait vers le grand brun, sérieusement, elle en avait marre de tous ces géants, elle se prit les pieds dans une branche quelconque qui passait par là et elle s'affala devant lui, tombant nez à nez avec une blanche Mentali. Waouh. Le pokemon psy était vraiment superbe et la jeune fille ne put s’empêcher de passer une main timide sur sa tête. Elle se releva et passa une main gênée dans ses cheveux pour remettre en ordre sa tignasse rosée en ordre. Plus ou moins, elle n'avait que très rarement les cheveux bien coiffés, après tout, ils étaient bien trop sauvages pour ça. Encore plus gênée que ce qu'elle était à la base, la miss baragouina quelques mots presque intelligibles.

- Euuh, o-o-o-ui, je suis bien M-m-maxine Arago mais Max suffira. Enchantée de te r-r-r-rencontrer Noctis. Je suis bien Sci-i-i-i-ientifique mais je suis dans le parcours Arché-o-o-o-o-ologie. To-o-o-o-on idée est sûrement la meilleure pour le mo-o-o-o-oment.


Intimidée par la prestance tranquille et rassurante du brun, Max le suivit en silence, fixant ses pieds comme s'ils étaient la chose la plus intéressante au monde. Puis, au fil de la marche, Max releva la tête. Et elle fut bouche-bée. Il y avait une telle sérénité qui se dégageait de l'endroit que Max ne pouvait que s'y sentir parfaitement à son aise. Elle ouvrit sa sacoche pour attraper un carnet et un crayon pour immortaliser la scène, mais au lieu de retrouver son œuf et ses affaires, elle tomba sur une sorte de blop violacé. Elle lâcha un couinement de surprise. Qu'elle mauvaise dresseuse elle faisait ! L’œuf dont elle s'occupait depuis quelques mois avait éclot dans son sac et elle ne s'en était même pas aperçu … Un soupir blasé s'échappa de sa tête et elle tapota la tête du bébé endormi. Maintenant qu'elle faisait plus attention elle reconnaissait Mucuscule, celui qu'on qualifiait de plus faible des Dragons. En voilà un beau défi ! Elle arrangea sa besace pour que le bébé puisse sortir la tête s'il en avait envie et se saisit d'un carnet. Il était vraiment adorable comme ça tout endormi. Elle eu un petit sourire attendri face à la bouille adorable du Mucuscule. Il lui rappelait ce Léviator rouge minuscule d'un dessin animé qu'elle adorait quand elle était petite. Mushu ! Voilà ! Le Mucuscule lui rappelait Mushu, c'est donc en toute logique que le nouveau venu fut ainsi nommé.

- Bienvenue parmi nous Mushu.


Elle n'avait pas fait gaffe au chemin que prenait le Chercheur mais elle lui faisait confiance et elle avait eu raison. Elle qui s'enthousiasmait précédemment sur les paysages idylliques de l'île eut tout bonnement le souffle coupé face à la splendeur du ballet aérien des Papillusions. Magnifique tout simplement. Elle hocha la tête à la question du jeune homme. Le lieu était parfait et ce rituel était fantastique. Les yeux brillants, elle s'installa dans l'herbe et commença à dessiner la scène. C'était bien la seule chose à laquelle elle pouvait penser. Elle se tourna vers Noctis et demanda d'une voix légèrement plus forte que précédemment :

- Euh, tu as une idée de ce que nous sommes sensés faire ? Je suis obligée de reconnaître que je n'ai aucune idée du protocole ou des méthodes que nous devons utiliser …


DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Lun 21 Déc - 19:47

Sa camarade faisait preuve d'une grande nervosité. Il n'aurait trop su dire si c'était de sa faute, mais il espérait pouvoir la mettre plus à l'aise dans les heures qui allaient suivre. S'ils devaient faire équipe pour deux jours, c'était tout de même préférable. Mais la jeune femme sembla reprendre contenance avec l'éclosion de son œuf. Un petit Mucuscule en était sorti, et elle parut reprendre un peu confiance en elle. Max Arago avait l'air d'être bien différente de l'image qu'il s'en était fait. En soit, ce n'était pas surprenant, le brun savait que les choses étaient rarement ce qu'elles semblaient être. Mais il ne pouvait s'empêcher d'émettre des réserves. Tout comme lui, elle parut impressionnée du spectacle qui se profilait devant eux. Mais elle brisa rapidement le silence pour en revenir à la raison de leur venue ici. Le brun parut réfléchir un moment, puis se décida à partager ses réflexions.

« Je ne sais pas s'il y a vraiment un protocole à appliquer... Enfin, à priori, tous ces Papillusions sont ici pour une raison précise. Si je m'en fie à ce que j'en ai lu, au printemps, c'est la saison des amours pour eux. … Ce qui m'amène à me demander si sur cette île, c'est pas la saison des amours toute l'année. Le brun marqua une brève pause, observant les papillons. Ils continuaient de virevolter et de danser, sans se soucier d'eux. Pendant la saison des amours, les mâles vont tout faire pour que les femelles s'intéressent à eux. Et ça peut être de manière très variée. De par leur force, leur courage, leur attention... Enfin, je n'en sais trop rien, je n'ai jamais vu ça avant, et les encyclopédies ne racontent pas tout. C'est pour ça qu'on va les observer. L'idéal serait d'observer deux ou trois couples, histoire de voir comment ils se comportent et comment ça évolue. Comme on va passer la nuit sur l'île, on pourra aussi en profiter pour voir s'ils font leurs accouplement seulement ici, et s'il n'y en a pas ailleurs sur l'île. Faudra vérifier aussi si cette histoire de printemps éternel les influence ou quoi. Enfin bref ! Il se tourna vers Max. On a plein de pokémons insectes à voir. Peut être même qu'on peut aider certains d'entre eux. On n'a qu'à essayer de les approcher, voir s'ils sont farouches ou pas. »

Le garçon observa la clairière un instant et s'y aventura un peu plus, s'engouffrant malgré lui dans la masse fleurie. Sa Mentali le suivait de près, fascinée par tout ce qui dansait dans le ciel. Noctis chercha du regard un endroit où ils n'étaient pas trop nombreux, où ils seraient faciles à observer et à approcher. Il repéra dans un petit coin quatre Papillusions qui dansaient entre eux, et décida de s'en approcher, faisant signe à sa coéquipière de le rejoindre. Alors, première étape. Distinguer les mâles des femelles. Il avait déjà vu des photos et son iPok confirmait que les femelles avaient une tâche noire bien visible, au niveau des ailes inférieures. Trois femelles et un mâle. Il n'avait pas encore fait son choix ? Ce dernier restait à bonne distance, n'osant visiblement pas approcher du groupe de filles qui dansaient dans son coin, attendant certainement l'âme sœur. Lui-même aurait presque eu envie d'essayer aussi, juste pour voir en quoi une danse changeait quoi que ce soit. Mais ce n'était pas le moment.

« Tu arrives à distinguer les mâles des femelles ? L'iPok peut te permettre de les identifier, si jamais. On va voir comment celui là se débrouille. »

Le Papillusion en question semblait d'abord tenter une approche furtive. Il tentait d'approcher depuis la forêt, mais à peine l'une de ses potentielles partenaires tournaient la tête vers lui qu'il se cachait derrière un arbre. Alors il repartit en arrière, et retenta sa chance, par un autre côté. Deuxième échec. Ce petit manège semblait bien décidé à durer, aussi, le brun, agacé, décida de prendre les choses en main. Il attrapa la pokéball de son Passerouge, et lui intima d'aller convaincre le Papillusion de tenter quelque chose. Le petit pokémon oiseau s'approcha de son compère... qui prit la fuite en le voyant arriver.

« … Bon, ben j'en connais un qui a un problème de timidité assez ahurissant. On va voir ailleurs Ma-. Oh. »

Le pokémon s'était posé sur la tête de sa coéquipière, les yeux larmoyants. Ça, ça voulait dire qu'il espérait de l'aide. Il avait visiblement décidé que Passerouge n'était pas un pokémon dangereux, et que c'était même potentiellement une bonne chose qu'il l'ait trouvé. Soupirant, le garçon attendit d'avoir l'avis de sa camarade avant de décider quoi que ce soit. Sur son épaule, Tôma roucoulait pour encourager aussi bien le pokémon que la dresseuse. Finalement, vu sous cet angle, les deux journées risquaient d'être plus longues que prévues... Courage, c'était bientôt les vacances. Et au moins, il faisait chaud ici. C'était pas le pire endroit du monde.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1417

MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Dim 27 Déc - 17:53

Douceur Printanière

Noctis & Max

Les Papillusions n'étaient pas vraiment une des espèces que Max connaissait le mieux. Il fallait dire que les domaines de prédilections de la Givrali n'était pas exactement ceux dont elle aurait eu besoin lors de ce cours. Ce qu'elle n'avait pas dit et qu'elle venait de réaliser qu'en plus d'être totalement novice dans toute cette histoire d'observation et de compréhension de ces pokemons, elle voyait pour la première fois de sa vie ses grands papillons colorés. Ils étaient certes absolument magnifiques mais elle ne connaissait strictement rien à leur sujet. Elle se sentait donc un peu inutile et fit attention à noter avec attention toutes les informations que lui donnait le grand brun.

Toutes ces histoires de saison des amours intriguaient particulièrement la jeune fille. Si les Papillusions étaient touchés qu'est ce qui empêchait ses propres pokemons d'être touché à un moment donné. Les mains posés sur les pokeballs accrochés à sa ceinture, Max imaginait le carnage que représenterai ses dragons en plein rut … Elle allait se renseigner, et pour ne pas oublier elle écrivit en gros, en rouge et encadra quelques mots. Surtout ne pas oublier. Déjà que Nessie était un fauteur de trouble alors s'il avait les hormones chamboulées … Décidément la vision de son équipe touché par ce processus naturel la faisait trembler d’appréhension.

En tout cas, si Max avait craint de ne pas avoir de base pour travailler, le Phyllali avait de bonnes idées et elle les approuva d'un signe de la tête. Malgré les bruits qu'ils émettaient les pokemons n'étaient pas dérangés et ils continuaient de virevolter et danser. Le spectacle était vraiment sublime et elle ne regrettait pas de s'être inscrite à ce cours pratique. Et puis elle devait reconnaître que la douce chaleur du lieu était fortement agréable après le début d'hiver assez rude qu'il y avait eu sur Lansat. Les valses des pokemons insectes étaient un véritable spectacle et même alors que le duo s'approchait aucun d'entre eux ne fut effrayé. Comme son aîné, la Givrali alluma son iPok pour déterminer mâles et femelles. Le petit groupe vers lequel ils s'étaient dirigés était composé de trois femelles pour un mâle. Avec un petit sourire attendri, Max observa le mâle faire de timides tentatives. En voilà un qui finirait tout seul si ça continuait, la Givrali se sentait un peu mal pour lui. Elle connaissait bien les difficultés que pouvait engendrer la timidité et si elle n'avait jamais été dérangée pour ce domaine là, il fallait dire qu'elle ne s'y était pas encore vraiment intéressée à ce domaine même si les yeux kaléidoscopes d'un certain Voltali faisait toujours monter le rouge à ses joues. Elle se sentait donc assez en symbiose avec le pauvre petit qui tentait des approches maladroites.

Elle observa avec un sourire le Passerouge de son partenaire s'approcher de lui pour l'aider et voir le pauvre timide s'enfuir à tire d'aile. Il devait être un peu honteux de se rendre compte qu'on avait remarquer son manège. Il était vraiment adorable et Max avait vraiment de la peine pour lui, elle s’apprêtait à répondre qu'elle souhaitait vraiment l'aider quand le papillon vient se poser sur sa tête dardant sur eux ses yeux larmoyants quémandant de l'aide. Avec un petit sourire, Max l'attrapa et le prit dans ses bras. Adorable, elle fondait. Elle leva des yeux tout aussi larmoyants que ceux du pokemon. Ils pouvaient pas le laisser comme ça pas vrai ? Mais il lui fallait vendre l'idée car elle voyait bien que le Phyllali aurait préféré se concentrer sur des couples « normaux ».

- On pourrai rester avec lui non ? Je pense que si on base notre devoir sur ses progrès et qu'on arrive à le faire aller vers ces dames, on aura un devoir original et une bonne chance d'obtenir une bonne note car ça sera plus original de faire comme les autres groupes et juste se contenter de les observer, ce qui est génial mais l'aider serai encore plus génial et il est vraiment trop mignon à arriver à rien. On peut pas le laisser comme ça si ?


Pour accentuer ses paroles, elle tendit le papillon dans la direction de Noctis pour qu'il voit bien sa bouille triste, comme s'il ne l'avait pas pu avant … Tant pis si elle passait pour une gamine un peu capricieuse, elle ne pouvait pas le laisser tout seul. Elle avait eu un coup de foudre pour ce pauvre insecte et il lui faisait trop de peine pour qu'elle n'essaie pas de l'aider. Une fois qu'elle eut la confirmation que le plus vieux acceptait d'aider le Papillusion. Max s'installa en tailleur face au pokemon et ouvrit les pages pokedex et internet concernant son espèce. Elle était bien décidé à l'aider à vaincre sa timidité. Et quoi de mieux que son Mateloutre pour l'aider ? Fier et protecteur, Apa serait d'une grande aide et pourrait servir d'exemple Elle allait aussi sortir Rae. C'était ses deux pokemons les plus sociables et le petit grain de folie du Togepi l'aiderai à s’entraîner à faire face à toutes les situations.

- Bon, on va faire de notre mieux pour t'aider mais il falloir y mettre du tien ok ? Je te présente Apa et Rae. Ils vont t'aider au mieux. Hum, que dis tu de commencer par tenter discuter avec eux histoire de te montrer que tu es capable de te lier avec d'autres pokemons. Pendant ce temps on pourra réfléchir à un plan avec Noctis. Ça vous va ?


Elle commençait à se détendre et l'idée d'aider le pauvre petit lui donnait une motivation. Avec un sourire, elle se tourna vers Noctis. Selon elle, il était le plus apte à aider le petit Papillusion, il paraissait si sûr de lui qu'elle était sûre qu'il serait de bon conseil. Peut-être qu'elle pourrait en profiter pour récupérer quelques conseils pour elle même …

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540

MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Mar 19 Jan - 14:53

Sa camarade scientifique semblait s'être déjà éprise du petit pokémon. Bon, bah, quand il faut y aller, faut y aller. Le brun soupira et observa le papillon. Sa timidité pouvait être un atout, s'il savait en jouer. Est-ce qu'il avait un pokémon susceptible de l'aider... ? Sa Fragilady. Il attrapa sa pokéball, et la lança en l'air. Le type plante en sorti avec un ravissement difficile à cacher. L'éclat lumineux attira une bref seconde l'attention sur eux, mais le pokémon plante fit un signe de la main aux Papillusion qui oublièrent bien vite les intrus, continuant leur petite danse amoureuse. Le garçon se rapprocha de son pokémon et lui pointa du doigt le grand timide. Pendant ce temps, ce dernier s'entraînait à parler avec les pokémons de Max, faisant de grands gestes pour se donner du courage.

« Aly, pourrais-tu lui apprendre à danser s'il te plaît ? Il est trop timide pour y arriver par lui même, il n'ose pas aller voir sa bien-aimée... Peut être qu'un peu de doux parfum l'aiderait à se relaxer ? »

La plante acquiesça et commença à tournoyer avec agilité, montrant son potentiel au papillon. Ce dernier tentait de faire connaissance avec les pokémons de Max, mais ne parvenait que difficilement à exprimer quelque chose. Aly lui suggéra alors de montrer ce qu'il ressentait, plutôt que de tenter de l'exprimer par les mots. Elle l'invita à danser avec lui, en lui demandant d'exprimer sa joie. Les premiers pas furent difficiles – devait-il plutôt dire les premiers mouvements ? Il volait, après tout – mais la Fragilady suivit le conseil de son dresseur, lançant un doux parfum qui commença à embrumer la plaine. Plus détendu, le pokémon arrivait mieux à bouger, et sans doute enivré par la senteur printanière, se précipita du côté du petit groupe de filles qu'il avait repéré auparavant. Celle qu'il aimait était là, si belle, si douce. Il se devait désormais de danser pour elle, de lui montrer toute son admiration et tout ses sentiments ! Ce que Noctis n'avait pas prévu, c'est que le doux parfum eut des effets sur l’entièreté du groupe, qui dansait maintenant frénétiquement, emporté par des élans amoureux insoupçonnés. Même lui se sentait légèrement emporté par cette odeur. Et il en savait quelque chose, des odeurs qui rendait fou ! Des souvenirs refirent surface à grande vitesse, l'obligeant à regarder sa camarade.

« … Ils ont fait ça à l'école, une année de Saint Valentin. Ils ont balancé une odeur aphrodisiaque sur les élèves. Le résultat a été... plutôt... dingue... ? Je crois que j'ai embrassé deux filles ce jour là, et qu'après je me suis déclaré à l'une d'entre elle. Il soupira, comme si c'était presque douloureux d'avouer ça. Les pokémons ne réagissent pas différemment. Même si le doux parfum d'Aly n'a pas tout à fait le même effet, il les aide grandement à se détendre et à oublier leur stress. La saison des amours est très importante pour les Papillusions, après tout, c'est le moment où ils perpétuent l'espèce. C'est un rituel capital. S'ils ont choisis cet endroit... Mmh... C'est sans doute d'une part à cause de l'espace qui leur est laissé, mais aussi du cadre. C'est toujours plus agréable de batifoler dans un endroit agréable à regarder – et où on peut offrir des fleurs – que dans un endroit où il n'y a rien. Je suppose aussi que les odeurs florales sont pour quelque chose là dedans, mais impossible de l'affirmer. Ah tiens Max. Il revient. »

Le Papillusion revenait, mais accompagné cette fois. Il donnait l'impression de sautiller dans les airs tant il était heureux. Une nouvelle fois, il se posa sur la tête de la dresseuse, sans doute pour la remercier, ne manquant pas de tournoyer un bref instant autour d'elle. Sa compagne apprécia moyennement le numéro, attirant l'attention de son aimé, qui s'arrêta de suite, trop concerné et trop soucieux de la perdre bêtement. Quelques Papillusions commencèrent à décoller, à voler beaucoup plus haut d'un seul coup. Après un dernier signe de patte, leur petit protégé les imita et il ne resta proche d'eux que ceux qui n'avait pas encore trouvé l'âme sœur.

« Hmmm... J'imagine qu'ils font ça pour faciliter la tâche à ceux qui ont un peu de mal. Mais à la fin, tout le groupe devra s'être trouvé un partenaire. »

Noctis songea à un détail qui lui mit le rouge aux joues. Il suggéra sa pensée à sa camarade scientifique.

« Je... Je pense qu'on devrait se dépêcher de répondre à la problématique et partir dès que ce sera fait. Je veux dire, ces pokémons, ils sont là pour se reproduire pas vrai ? Je ne tiens pas spécialement à les déranger dans leur vie de couple. »

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1417

MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   Mar 19 Jan - 19:18

Douceur Printanière

Noctis & Max

Rae semblait particulièrement à l'aise dans ce domaine. Le petit Togepi aimait aider presque autant qu'il aimait embêter Naor. Et c'était dire. L'oeuf rose s'était posé sur la tête du Mateloutre pour pouvoir être à hauteur du Papillusion. Impossible de comprendre ce dont il parlait, mais au vu de ses gesticulations et poses, Max était sûre qu'il était impliqué. Peut-être n'était-il pas le choix le plus logique au premier abord mais il ne faisait aucun doute aux yeux de la petite Givrali que le Togepi était parfait dans cette tâche. Le seul doute qu'elle émettait face à la capacité du bébé était les conseils en eux même. Elle l'imaginait très bien être en train d'expliquer au Papillusion que embêter un dragon était très séduisant. Enfin, elle avait confiance en Apa pour modérer le petit Prince de l'équipe. Elle était très fière de lui. Il se montrait de plus en plus sérieux et responsable dans les tâches qu'elle lui donnait. Son premier bébé était en train de devenir un véritable membre de l'équipe. Pas juste la boule rose qu'on se trimballait sans trop savoir quoi en faire. Il avait sa place. Il l'avait trouvé. Et il apportait de la fraîcheur à l'ambiance parfois terne qui régnait dans l'équipe à cause de la phase basse de Max.

Le Phyllali laissa une superbe Fragilady. Cette espèce dégageait une sérénité et un calme impressionnant. Une telle perle dans son équipe devait être un plaisir. En quelques minutes, les parlementations de Apa et Rae furent coupées par l'arrivée de l'élégante dame. Même le si placide Apa sembla désorienté par l'apparition d'Aly. Sous les ordres de son dresseur, elle lança un doux parfum. Immédiatement les effets s'en firent sentir. Rae s’élança en direction des Papillusions et dans le ridicule le plus complet, il tenta de les attirer en imitant les danses aériennes des papillons. Foncièrement gênée par l'action de son pokemon, Max manqua le départ et le battement d'aile heureux de son petit protégé. Néanmoins, une fois Rae dans les bras, grâce à l'opération de secours signée Apa, Max porta son regard sur l'insecte.

Voletant ça et là, exécutant enfin le fameux rituel, le papillon se trouva une promise sous les yeux attendrie de la rosée. Elle se sentait presque fière. C'est que durant la demi-journée qu'ils avait passés ensemble, elle s'était attachée à lui. Un pic dans la poitrine lui fit rapidement comprendre que les adieux seraient difficiles. En attendant, elle profitait du spectacle qu'il lui offrait. On en pouvait pas dire que le rituel n'était pas sublime. Tout en écoutant son aîné, Max commença à esquisser quelques dessins de la scène. Des gros plans plus scientifiques des Papillusions, comment différencier les mâles des femelles. De quoi agrémenter leur dossier. Des dessins bien roses et emplis de courbes, avec un trait  bien plus féminin et … Romantique que ce qu'elle avait l'habitude de faire. L'effet de la poudre sur la Givrali ? Peut-être bien.

Et en parallèle à cela, le jeune homme, lui aussi devenu plus enjoué sous l'effet du parfum, lui raconta une saint Valentin passée. Et la rosée ne fut même pas étonnée de la tournure de l’événement, après l'Halloween de cette année, elle considérait la folie comme la norme à PC. N'empèche qu'elle n'aurait pas aimé faire les frais de cette poudre là. Romantique petite Max qui voulait offrir son premier baiser à quelqu'un qu'elle aimerait sincèrement. Et si possible, que ça ne se fasse pas sous l'influence d'une quelconque aide extérieure. Elle glissa un sourire désolée au jeune homme. Le souvenir avait l'air douloureux. Elle préféra ne pas se pencher plus là dessus et ne pas remuer le couteau dans la plaie.

Enfin, ils étaient là pour écrire un devoir. Max écouta avec attention les commentaires du jeune homme. Elle était assez d'accord dans l'ensemble et de toute manière elle lui faisait confiance sur ce sujet. C'était sa spécialité et si elle ne se considérait pas comme une nouille, elle doutait avoir autant de connaissance générale qu'un élève plus âgé et de la spécialité du cours. Néanmoins, elle avait ses propres idées et laissant planer quelques minutes de silence durant lesquelles elle se tortura l'esprit pour savoir si oui ou non Noctis se vexerai de son intervention, elle prit la parole.

- Je pense qu'il y a une raison plus profonde au choix de l'endroit. Certes l'espace, la beauté du lieu sont des facteurs importants mais je pense sincèrement qu'il y a plus que cela. Des clairières belles et spacieuses comme celle là il y en a des tas dans toutes les régions. Le fait que certains d'entre eux migrent depuis de lointaines régions doit venir du fait que cette île est particulière. En plus du printemps et du temps clément, il y a l'atmosphère. C'est peut-être juste une sensation ou juste une spéculation mais je me suis immédiatement sentie bien ici. Il se pourrait que cette île dégage quelque chose comme Doux Parfum qui les attire. Ça expliquerait le nombre de rituel qu'il est possible d'observer ici, non ?


Son idée exposée, le Papillon, maintenant en couple, revint vers eux pour les remercier. Max profita de sa présence et caressa avec délicatesse la tête du petit. Il allait lui manquer. Il était très attachant et elle l'appréciait beaucoup. Elle essuya rapidement la larme qu'elle laissa échapper alors que le papillon s'envolait bien plus haut en compagnie de sa bien-aimée. Il était heureux. C'était ce qui comptait. Un petit signe de main et c'était fini. Il était parti. Un peu à l'ouest, elle hocha légèrement la tête. Ouais, c'était cohérent. Comme ça tout le monde finissait heureux et avait beaucoup d'enfant. La petite Givrali trouvait ce rituel particulièrement adorable. Avant que Noctis ne viennent éclater ses rêves d'enfant et lui rappelle ce qui suivait cette phase. Ouais. Bon. Filer. Loin.

Les deux adolescents s'éloignèrent donc de la clairière pour passer la nuit et profiter de la soirée pour commencer à écrire le devoir. Partageant des tâches, pendant que Max fignolait ses esquisses, Noctis écrivait. Les deux adolescents discutaient cependant régulièrement, chacun ajoutant ses idées, observations et ressentis pour obtenir un devoir le plus complet possible. Suivie d'une nuit à la belle étoile, en décembre, qui l'aurait cru ?, cette soirée fut productive et le devoir presque bouclé. Il ne resterait plus qu'à ajouter les conclusions du lendemain.

Lendemain calme et agréable où ils retrouvèrent leur Papillusion qui leur sauta dessus en les voyant. Accompagné de sa demoiselle, les deux insectes avaient l'air heureux et loin des danses de la veille, chacun se mit à la construction d'un petit nid d'amour pour s'occuper des œufs qui ne tarderait plus. Quelques lignes expliquant le soin tout particulier que les couples prenait à choisir puis à construire leur habitat et le devoir était bouclé. Les dessins rajoutés grâce à un trombone, Max était fière de ce travail. Ils avaient eut de la chance de pouvoir suivre le couple dans leur installation mais l'après-midi avançait et ils devaient rentrer. D'autant plus que il fallait leur laisser leur intimité.

Le duo retourna donc au point de rendez-vous. Leur devoir complété au dernier moment par un dernier dessin du couple dans leur nid et il était rendu au professeur Roseverte. En se séparant du grand brun, Max s'inclina et le remercia. Elle avait beaucoup appris en sa compagnie et elle était heureuse d'avoir put le rencontrer. Une belle rencontre qui, elle l'espérait, conduirait à des retrouvailles futures. Elle s'était bien amusée en sa compagnie. C'est avec un dernier sourire et un signe de la main qu'elle remonta sur le bateau pour rejoindre Lansat et le froid glacial de cette fin décembre.

DEV NERD GIRL


hrp:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 05 - Scienti] Douceur Printanière
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Cours et compétitions-