Partagez | .
Et un Pokémon frustré pour le coach un !
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Et un Pokémon frustré pour le coach un !    Mar 2 Aoû - 13:53


- MAAAAAAACCCHHHHOOOOOOOOOOOO !!!!!
-  Tu me fatigues là Amrstrong...
- CHO CHO CHO !
- Cela fait trois jours de suite que l'on s’entraîne non stop ! Tu as même combattu comme un bourrin avec Kuma, alors maintenant ça suffit, laisse-moi profiter de mes vacances ! Et non, Artanis et Ryujin n'iront pas t’entraîner !

La dispute entre Kira et son Machopeur durait depuis près d'une demi-heure. Elle était si animée que les autres élèves commençaient à déserter les rives du lac, excédés par le bruit. Mais à un moment, leur dispute fut coupée courte par un grand costaud aux cheveux blonds.

- Bon euh, les gars vous avez bientôt fini, ou... ? Parce que là, vous commencez à me courir sur le haricot... Alors si ton Machopeur veut s'entraîner, envoie-le chez un coach, genre chez Alban, comme ça il aura droit à un entraînement intensif et tu en sera débarrassé pour trois semaines.
- Alban  ? Il est de mon dortoir il me semble, et toi aussi non ?
- Yep petite tête ! Moi, c'est Peter Ironspear, on s'est déjà croisés plusieurs fois, d'habitude je fais pas gaffe mais là... Dur de vous rater...
- Ben euh... Bref, donc comme ça Alban fait des entraînements ?
- Yep, des coachings de trois semaines, suffit juste de lui confier ton Pokémon, et tu payes une fois l'entraînement fini. Selon moi, si tu veux être tranquille et que cette boule de muscles veut s’entraîner, c'est le meilleur compromis.
- Merci, à tout hasard tu sais ou je pourrai le trouver ?
- Vas jeter un oeil sur la plage ou dans le village, vu qu'il va être midi il doit être allé manger quelque part.
- Merci Peter.
-De rien petite tête, mais par contre, plus de bruit ! J'ai besoin de concentration et de calme pour coudr... Euh.... M'entrainer au combat !
- Promis, à la prochaine.

Sur ces mots, le Voltali se mit en route vers le village, dans l'espoir de croiser Alban, et de pouvoir lui remettre le Machopeur, qui était au bord de la crise de nerfs... Le blond ne cessait d'arpenter les rues et le bord de plage, mais rien n'y faisait. Peter devait s'être trompé, il était probablement ailleurs. Le blond reprit donc le chemin vers sa hutte, mais au moment de sortir du village, son attention fut captée par une ombre projetée depuis les cieux. Étrange, le ciel était pourtant dégagé ce jour-là. Levant la tête, le Voltali comprit que ce petit nuage était un peu trop rapide et bougeait trop selon son bon vouloir pour en être un. En y regardant de plus près, il s’agissait en fait d'un Altaria entièrement blanc. Magnifique... Le premier réflexe du blond fut de le prendre en photo avec son tout nouvel appareil de chercheur. Une fois les clichés faits, il réfléchit, avant de se rappeler que, justement, le seul Altaria blanc qu'il connaissait était celui d'Alban. Il ne quitta donc pas du regard le Pokémon volant, espérant qu'il le mènerait jusqu'à son dresseur. Son instinct fut bon, et au bout d'UNE HEURE ET DEMI à suivre le Pokémon, il finit par se poser près d'un élève que Kira reconnut rapidement à ses traits de visage. Il s'agissait bien d'Alban. Le blondinet, un peu essoufflé par sa course, accosta donc son confrère Voltali avec enthousiame.

- Hey, salut Alban, tu me reconnais ? Je suis Kira, on est du même dortoir. Peter m'a dit que  tu faisais des coaching, et justement, Armstrong aurait besoin de tes services. Kira voulut le montrer à Alban, mais le temps que celui ci dise bonjour, l'être musculeux s'était mis en retrait pour se servir d'un arbre comme barre de traction, faisant soupirer le jeune blond. Comme tu le vois, depuis que l'on est sur Touga il redouble d'energie, enfin, surtout depuis qu'Artanis, mon Scalpion, l'as grillé en vitesse lors d'un combat d'entraînement. Du coup, il ne me lâche plus pour s'entraîner... Donc je me suis dis vu que t'es coach, tu aurais peut-être une place libre pour t'occuper de lui ? J'ai largement de quoi te dédommager.

Les deux individus discutèrent donc ainsi un certain temps, échangeant diverses infos sur la façon d’entraîner un Pokémon, convenant aussi d'une séance de trois semaines d'entraînement intensif pour le petit Pokémon musculeux hyperactif. Kira remit donc le Pokéball du Machopeur à Alban, avant de sermonner une dernière fois le Machopeur sur son comportement et lui redonner des règles de savoir vivre, notamment sur le fait de ne pas faire le récalcitrant quant  il faudrait rentrer dans sa Pokéball. Kira laissant toujours ses Pokémons en liberté, il espérait que le Machopeur ne ferait pas le difficile pendant les trois semaines où Alban devrait le garder...
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2468

MessageSujet: Re: Et un Pokémon frustré pour le coach un !    Dim 4 Sep - 21:27




Et un Pokémon frustré pour le coach, un !
Alban Abernaty & Kira G. Yamamoto

I’m a poor lonesome cowboy
I’m a long way from home

Assis à l’ombre d’un immense palmier, Alban regardait le ciel avec un air complètement vide. Près de lui, ses Pokémon jouaient dans le sable chaud, se lançant parfois quelques attaques - ou quelques insultes, dans le cas d’Hélios, son Larveyette - dans le plus grand des désordres. Allongés à des emplacements opposés, Sphax et Auster se reposaient en se tournant ostensiblement le museau, comme si leur vieille rivalité de Pokémon alpha n’avait pas encore été effacée depuis la dernière séquence de coaching. Dans ce décor un peu chaotique, il y avait quelque chose de déprimant tout de même. Le châtain soupira. Il avait certes accepté deux Pokémon en coaching, mais il ne se sentait pas encore complètement remis de sa dernière Mission catastrophique. Il avait envie de tout lâcher assez régulièrement, mais la confiance qu’avaient mis Aileen et Djelly en lui l’empêchait de se laisser aller. Il fallait qu’il se reprenne. Mais comment ? Son humeur commençait à déteindre considérablement sur ses Pokémon, même si ces derniers ne le montraient pas. Au fond, Alban voyait bien qu’ils étaient perturbés. C’était d’ailleurs pour cela qu’il allait voir Zénith et Barber de moins en moins souvent. Ses relations étaient en effet déjà bien trop tendues avec son Dracaufeu ; il n’avait pas envie en plus de lui montrer qu’il allait mal. Il ne voulait pas être une nouvelle source de problèmes.

Et au milieu de tout ça, il y avait encore ses liens avec Maxine qui allaient mal. Ah, Maxine… Que n’aurait-il pas donné pour revenir en arrière ? S’il s’était montré plus sincère avec elle, peut-être aurait-il pu éviter le drame. S’il s’était montré moins jaloux, également… Mais ça, il estimait qu’il n’y pouvait rien. Andersen n’avait pas à tourner autour de la Givrali juste parce qu’il savait pertinemment - et comment tout le reste de l’école - qu'Alban en pinçait pour elle. Il n’avait pas à faire ça… et de fait, Alban estimait qu’il était en droit de prévenir Max là-dessus, et de lui faire ouvrir les yeux sur ce simili-flirt qu’elle avait avec son pire ennemi. Oh allons. Dans les faits, Alban n’était pas forcément le méchant de l’histoire… si ?

Il ferma les yeux et essaya de se laisser bercer par des ondes de sérénité. La veille, il était parvenu à reprendre son calme grâce au pouvoir d’aura du Lucario d’Aileen Sôma. Mais à présent, il avait presque oublié cette sensation qu’il ne parvenait pas à reproduire. Comme un rêve qui vous échappe au fur et à mesure que vous essayez de vous en rappeler. Rien à y faire… Le seul moyen éventuel de se sentir « mieux » était peut-être de se plonger dans les ailes cotonneuses de Mistral, son Altaria chromatique. Mais Mistral était parti faire une course pour lui, et il allait sûrement prendre encore un peu de temps pour revenir. Après tout, on ne faisait pas le tour de toutes les échoppes du Village de l’Oasis pour récupérer des pots de Nustella en cinq minutes.

Un peu dépité de sombrer de nouveau dans une déprime emo adolescente, le châtain se redressa légèrement lorsqu’il vit son Altaria revenir doucement vers lui. Oh. Avec un pot de pâte à tartiner choco-noisette et les ailes de Mistral en guise d’oreiller, peut-être arriverait-il - un peu - à aller mieux. Néanmoins, ses fantastiques plans ne se déroulèrent pas vraiment comme prévu. Car en plus des dizaines de pots de Nustella… Mistral avait ramené un bien curieux personnage avec lui. Alban su immédiatement que le reste de sa journée ne serait pas consacrée au visionnage de l’intégrale du Journal de Ruby L. Jones avec un pot de Ben & J’ai ri. Il soupira avant que son camarade ne le rejoigne. On ne pouvait pas le laisser tranquille, un peu ?

- Salut Kira. Oui, je me souviens de toi, répondit Alban lorsque son camarade blond interpella.

Il lui fit un léger sourire de circonstance, et le détailla une fraction de seconde. Maintenant qu’il était plus près, Alban pouvait clairement discerner les traits caractéristiques de son camarade Voltali. Camarade qu’il ne connaissait pas vraiment, mais qu’il avait déjà au moins croisé une ou deux fois dans le Dortoir. Comme ils n’étaient pas particulièrement proches, Alban comprit rapidement que s’il était venu le voir, c’était pour lui demander un service. Et il ne s’était pas trompé là-dessus. Un nouveau coaching, hein ?

Alban fut partagé un instant. Ce n’était pas la première fois qu’il allait prendre en coaching un Pokémon d’une personne qu’il ne connaissait pas vraiment. Mais dans son état actuel, il n’allait pas pouvoir forcément dispenser un entraînement de qualité. Ou plutôt si, puisqu’il avait décidé malgré tout de prendre Baron et Sphax. Mais bon… Il n’était pas 100% certain de pouvoir être aussi efficace que d’ordinaire, et le fait est qu’il ne voulait pas que la première expérience de Kira soit mauvaise. Son camarade semblait cependant avoir réellement besoin de lui, et encore une fois, Alban n’eut pas le cœur à refuser. En plus de vouloir devenir plus fort, le Machopeur de Kira semblait également lui causer des problèmes. D’un côté, on aurait dit qu’il avait envie de s’en débarrasser sur une courte période, exténué par son énergie débordante.

- Heu oui, je suis effectivement Coach et je peux gérer ton Pokémon s’il le souhaite. Je ne sais pas si Peter t’a donné les détails, mais une séquence de coaching doit normalement durer minimum trois semaines pour qu’elle soit efficace. Pendant ce laps de temps, tu ne pourras pas récupérer ton Pokémon et il vaudrait mieux que tu réduises les visites au maximum, pour qu’il ne soit pas perturbé dans son apprentissage…

Il regarda le petit blond devait lui et, après quelques échanges, ils finirent par trouver un arrangement. Reprenant malgré-lui son attitude de Coach très sérieuse et professionnelle, Alban fut surpris de constater à quel point ses anciens automatismes lui revenaient. Avec Kira, il prit de son temps pour bien le renseigner et pour déterminer ce qu’ils allaient faire pour l’entraînement d’Armstrong le Machopeur. Puis, une fois que les derniers détails furent réglés, Kira remit la Pokéball de son starter au châtain.

Comme on disait… Jamais deux sans trois, non ?

***

Trois semaines s’étaient écoulées, et Alban avait enfin terminé le coaching d’Armstrong. Durant toute la durée de la séquence, le Machopeur de Kira avait montré un comportement assez inégal. Bien trop préoccupé par ses entraînements, Armstrong avait parfois manqué de discipline. Mais Alban avait su tirer profit de son sérieux lors de ses séances pour faire ressortir le meilleur de son potentiel. Et, même s’il continuait d’avoir du fil à retordre avec le caractère particulier du Pokémon, Alban était plutôt satisfait de ce qu’il avait réussi à en faire.

Ce fut donc un peu plus confiant qu’Alban avait donné rendez-vous à Kira pour que ce dernier récupère son Pokémon. Aux alentours de sa propre hutte, le Voltali attendait son camarade qui ne tarda pas à arriver. Sa chevelure blonde se détachait dans l’or du sable, et Alban fit un signe pour que le Scientifique le rejoigne.

- Salut Kira, comment vas-tu ? Je suis désolé de t’avoir fait venir alors qu’on atteint des pics caniculaires encore plus abusés que d’habitude aujourd’hui, mais j’ai fini avec Armstrong. C’est la première fois que tu me demandes un coaching, alors je vais t’expliquer rapidement tout ce que tu as là.

Il lui remit un dossier entre les bras, ainsi que la Pokéball d’Armstrong.

- Ça, c’est un dossier qui récapitule la progression de ton Pokémon. J’y ai fait des courbes de progression de ses statistiques, ainsi que le détail de tout ce que nous avons fait ensemble. Les entraînements dispensés, le régime alimentaire suivi, etc. N’hésite pas à le consulter maintenant ou plus tard, et à me poser des questions si tu as le moindre problème.

Il désigna ensuite un foulard bleu pâle qu’il avait attaché à la ceinture du Machopeur, et eut un petit sourire.

- Et ça, c’est un petit cadeau que je donne à tous les Pokémon qui sont venus en pension chez moi. Un peu comme une preuve de leur séjour parmi mon équipe. Tu peux en faire ce que tu veux, mais la plupart des Pokémon que j’ai coachés le gardent. Enfin… Il n’a pas vraiment d’utilité autre qu’esthétique et symbolique, mais voilà…

Et c’était finalement tout ce qu’il avait à dire. Esquissant un nouveau sourire à l’attention de Kira, il attendit des réactions. Pour une première expérience, il espérait qu’elle avait été bonne.

HRP : Fin du Coaching d'Armstrong, Machopeur de Kira G. Yamamoto


Dernière édition par Alban Abernaty le Dim 25 Déc - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: Et un Pokémon frustré pour le coach un !    Mar 13 Sep - 22:15


Les trois semaines passé, Alban avait donné rendez-vous à Kira pour lui rendre Armstrong, le blond était impatient, certes le Machopeur était énervant, mais trois semaines sans lui c’était long tout de même. Le blond prit alors la route, vers la hutte d’Alban pour l’y retrouver à l’heure prévue. Il retrouva donc Alban, accompagné d’Armstrong, ceux-ci le rejoignant, Kira étant arrivé le premier.

- Salut Kira, comment vas-tu ? Je suis désolé de t’avoir fait venir alors qu’on atteint des pics caniculaires encore plus abusés que d’habitude aujourd’hui, mais j’ai fini avec Armstrong. C’est la première fois que tu me demandes un coaching, alors je vais t’expliquer rapidement tout ce que tu as là.
- Bah, pas de soucis t’en fais pas pour ça. Pas de soucis je t’écoutes, explique moi tout.
- Ça, c’est un dossier qui récapitule la progression de ton Pokémon. J’y ai fait des courbes de progression de ses statistiques, ainsi que le détail de tout ce que nous avons fait ensemble. Les entraînements dispensés, le régime alimentaire suivi, etc. N’hésite pas à le consulter maintenant ou plus tard, et à me poser des questions si tu as le moindre problème. 
* sifflement* - Eh bah, tu chômes pas, c’est très pro je suis impressionné, j’ai bien fait d’écouté Peter, je pense que je regarderais tout ça au calme dans ma hutte.

Puis le confrère Voltali désigna du, un ruban bleu que le Machopeur portait à sa ceinture :

- Et ça, c’est un petit cadeau que je donne à tous les Pokémon qui sont venus en pension chez moi. Un peu comme une preuve de leur séjour parmi mon équipe. Tu peux en faire ce que tu veux, mais la plupart des Pokémon que j’ai coachés le gardent. Enfin… Il n’a pas vraiment d’utilité autre qu’esthétique et symbolique, mais voilà…
- Cool, merci ça fait plaisir, je pense qu’il l’arborera fièrement, pas vrai mon grand ?
- Macho ! Le Pokémon montra alors ses beaux muscles tout neuf et plus puissant qu’avant.
- Bon allez rentrons, il fait chaud, et Alban à probablement envie de rentrer aussi.
- Macho !
- Bon en tout cas merci encore, et tien voici la somme convenu.

Le Voltali tendit alors une petite bourse à Alban,  lui versant ainsi le paiement du coaching, il serra ensuite la main de ce dernier, le remerciant une dernière fois de s’être occupé d’ Armstrong. Il lui promit également de revenir pour ses coachings, et de le recontacter à la moindre question. Après quoi le blond et son compagnon musclés reprirent tous deux le chemin de la hutte, chacun heureux d’avoir retrouvé l’autre.
HRP:
 
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2468

MessageSujet: Re: Et un Pokémon frustré pour le coach un !    Jeu 27 Oct - 17:04




Et un Pokémon frustré pour le coach, un !
Alban Abernaty & Kira G. Yamamoto

Sous la chaleur caniculaire de ce mois d’Août, Alban devait avouer qu’il avait hâte de retourner dans sa hutte. Malgré la tonne de déodorant qu’il s’aspergeait tous les matins sous les aisselles, il avait l’impression d’être en train de faire une reconstitution grandeur sous-bras de la forêt Amazonienne. Et autant dire que ce n’était pas la chose la plus agréable du monde. Il n’empêche que, au fond, Alban était bien content de rendre enfin Armstrong à son propriétaire. Ce n’était pas qu’il n’aimait pas le Machopeur ; après tout, il finissait toujours pas tisser quelques liens avec les Pokémon qu’il entraînait - même s’il le faisait moins, depuis qu’il était devenu plus professionnel -. Mais Armstrong était… crevant, c’était le mot. Avec sa manie de soulever de la fonte - ou équivalent - à tous les coins de rue ou d’exécuter une série de pompes de façon inopinée… on pouvait dire qu’il donnait chaud. Très chaud. Trop chaud.

Aussi Alban fut-il content de le voir revenir vers Kira. Comme dans ses souvenirs, son camarade Voltali arborait toujours cette tresse blonde. Et il n’avait pas bien grandi durant le mois, également. Détournant le regard de la scène des retrouvailles, le jeune Coach se fit la réflexion qu’au final, il connaissait vraiment très peu de choses sur ce garçon. Il ne l’avait jamais aperçu avant qu’il ne vienne demander ses services pour un coaching, quelques semaines plus tôt. Et il n’en avait jamais vraiment entendu parler,  malgré tous les ragots qui se racontaient dans la salle commune du dortoir Voltali - il ne fallait pas croire que seules les Givrali parlaient potins, après tout -. Sûrement un gars discret. Ou un gars qui était arrivé tardivement dans l’année. Il n’en savait rien. Mais dans les faits, cela ne le regardait pas vraiment, et très honnêtement, il ne se sentait pas particulièrement d’humeur à essayer de sociabiliser. Surtout qu’il avait des problèmes plus urgents à régler. Comme enlever sa chemise et coincer sa tête dans le frigo de sa hutte, par exemple. Et remplir son pantalon de glaçons. Voilà une idée, qu’elle était bonne.

Reprenant ses esprits lorsque Kira le félicita pour son travail, Alban hocha modestement la tête. Les compliments lui faisaient toujours plaisir, même s’il ne savait jamais de quelle façon les accepter. Depuis sa Mission à Rhode cependant, n’importe quelle marque de bienveillance parvenait à regonfler doucement son égo qui avait explosé comme un ballon de baudruche. Progressivement, il remontait la pente en s’investissant dans ses coachings. Et, de fait, il recevait des compliments en retour car il s’était appliqué dans sa tâche. Finalement, il se retrouvait donc dans une boucle positive qui lui permettait de se sentir mieux. Au moins un peu, en tout cas.

Hurlant intérieurement de joie quand Kira lui partagea qu’il étudierait son dossier dans sa hutte un peu plus tard, Alban essuya une goutte de transpiration qui perlait sur son front. Il n’aurait su que faire si le blond s’était mis à feuilleter le dossier sous ce temps.

- Tu as mon numéro de toute façon, et tu sais où me trouver…
lui rappela Alban en désignant d’un geste distrait sa hutte.

Il s’interrompit ensuite, afin de ne pas trop faire sentir à Kira qu’il voulait mettre fin le plus rapidement possible à leur conversation. Cela n'aurait clairement pas été poli de sa part. Alors, il écouta son camarade parler en gardant une expression légèrement avenante sur le visage - c'était Alban, après tout. On ne pouvait pas s'attendre à ce qu'il ait beaucoup d'expression -. Quand enfin vint le sujet du ruban bleu, le jeune Abernaty esquissa un sourire vis-à-vis de la réaction du Machopeur. Ce n’était pas vraiment très assorti à son style de catcheur, mais ça donnait très certainement un petit effet. Et puis bon, c’était la preuve de son travail après tout, n’est-ce pas ? Avec un léger pincement au cœur, Alban repensa à Opale qu’il avait enfin retrouvée mais perdue tout aussi vite au début de cet été. Si elle avait été là, il lui aurait sans doute demandé de confectionner des tissus spéciaux pour booster les Pokémon qu’il coachait. Mais comme ce n’était plus le cas… ils allaient devoir se contenter d’une banale étoffe.

Finalement, Kira amorça un geste de départ. Mais avant, il sortit une petite bourse qu’il tendit à Alban. Attrapant son dû, le jeune Coach le rangea dans la poche de son short de plage. Les deux Voltali échangèrent alors une poignée virile - et moite, il fallait l’avouer -, avant de se quitter définitivement. Avec un signe de la main, Alban fit ses aux-revoir avec Armstrong. Finalement, cette boule de nerf allait lui manquer. Il allait enfin faire ses nuits complètes sans qu’un abruti vienne le réveiller en essayant de déplacer son lit pour se muscler le torse. Franchement… ça allait faire un sacré vide. Refoulant les sentiments qu'il s'était promis d'essayer de ne plus éprouver, le châtain accompagna du regard du Pokémon et de son dresseur.

Les silhouettes de Kira et de son compère disparurent bien rapidement à un croisement. Derrière les palmiers, ces deux-là ne laissèrent comme seule trace de leur passage quelques empreintes sur le sable. Lâchant un soupir, Alban jeta un dernier regard au soleil éblouissant avant d’ouvrir la porte de sa hutte.

Quelque chose lui disait qu’une visite au frigo s’imposait dans les… trois secondes ? Allez, large.

HRP : RP Terminé pour Alban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et un Pokémon frustré pour le coach un !    

Revenir en haut Aller en bas
Et un Pokémon frustré pour le coach un !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-