Partagez | .
[Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: [Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.   Mar 28 Fév - 16:37




Il y avait quelque chose de drôle dans les cours de Jackie. En règle générale, c’était le regard des quelques idiots qui s’étaient perdus en route, persuadés qu’ils étaient que ce serait un cours Pokéathlète donné par Mademoiselle Hortense, la douce et très incongrue sœur du Général Jackie. Aileen en compta trois, qui murmuraient déjà, trop effrayés pour s’en aller, tournant la tête de tous les côtés pour chercher du réconfort, et voir s’ils étaient les seuls à s’être trompés. C’était fou de se dire qu’il existait encore des gens qui s’inscrivaient aveuglément aux cours Pokéathlète sans regarder qui en serait l’enseignant. Pourtant, tous les anciens le savaient. Avant de s’inscrire à un cours, il fallait toujours voir qui était l’enseignant. Toujours. Cependant, il y avait cette fois-ci quelque chose d’encore plus drôle : les nouveaux élèves du semestre huit, qui s’étaient pointés au cours, la bouche en coeur, sans comprendre qu’ils allaient souffrir le martyre, pleurer leurs mères et s’enterrer sous leurs couettes à la fin du cours pour chialer sans être vus. Certains tremblaient déjà sous le regard d’acier du Général. D’autres, inconscients, papotaient joyeusement, sans comprendre que la référente des Pyroli leur ferait payer ça très cher.

Bien qu’amusée par la situation – ce qui, en soit, était tout de même assez sadique, quand on y pense – la brune se tenait aux aguets. Et quand l’ordre du garde-à-vous sonna brutalement, elle agit par réflexe, claquant son garde-à-vous au même rythme que les autres Pyroli et les quelques habitués des cours Pokéathlète, qui avaient appris à le faire à la perfection pour ne pas être de corvée de pompes… Et pour ne pas se prendre, humiliation ultime, un coup de nageoire de Godzilla, le très impressionnant Lamantine de leur professeur. Ce dernier, d’ailleurs, glissa devant elle sans la regarder, pour corriger vertement une demoiselle à côté d’elle qui avait trop traîné à obéir, et qui, comble de malchance, s’était positionnée du mauvais côté. Jackie attendit que son Lamantine termine de corriger tous les impertinents qui avaient eu le culot d’être en retard ou de se tromper de sens pour commencer son cours, les enjoignant à la rejoindre après les avoir clairement prévenus qu’ils risquaient de tous mourir pendant cet exercice. Bah, tant pis. Elle avait déjà légué par testament ses Pokémon à son demi-frère, alors ce n’était pas bien grave. Et puis ce n’était pas comme s’ils allaient réellement mourir.

… Du moins, elle l’espérait vraiment.

Il fallut un petit moment à la brune pour comprendre l’exercice du jour tellement cela lui sembla décalé. Une chasse aux drapeaux, comme le fit remarquer un imbécile, qui dut faire une bonne série de pompes pour qu’enfin, Jackie accepte de lui pardonner cette grossière interruption. Une chasse aux drapeaux. Il y en avait des rouges et des jaunes. Bien que sa fierté Pyroli voulait qu’elle ait un drapeau rouge, elle espéra tout de même tomber sur un jaune, plus facile à dissimuler dans le sable. Cependant, ce n’était pas elle qui choisirait, bien entendu. Ce serait le Général, qui terminait de leur donner les dernières consignes. Ils seraient soit seuls, soit par binômes, et affronteraient, de ce fait, un autre élève ou un autre binôme qui aurait la couleur opposée à la leur, le but étant de protéger le drapeau tout en allant chercher le drapeau d’en face. Classique. Mais pas si facile, bien entendu, puisqu’il était évident que Jackie avait piégé la plage, et qu’ils devraient en plus de ça créer une base imprenable pour empêcher leurs adversaires de récupérer leur drapeau. Jusque-là, c’était bon. Après les avoir fusillés du regard, en les prévenant que les perdants resteraient deux heures de plus pour un entraînement particulier (raison de plus pour ne pas perdre, si vous voulez son avis), elle les libéra, se chargeant de répartir elle-même les groupes, sans doute pour éviter les copinages et les anciens qui roulent avec facilité sur les nouveaux. Sans comprendre comment, la brune se retrouva aux côtés d’une demoiselle d’à peu près sa taille, qu’elle ne reconnut pas, parce qu’avant qu’elle ait pu se tourner pour voir de qui il s’agissait, Jackie leur colla un drapeau dans les mains, et s’en alla pour former un nouveau binôme. Aileen jeta un coup d’oeil sur la couleur de leur drapeau, et retint un grognement de dépit.

Un drapeau rouge. Tant pis, elles feraient avec.

Se désintéressant du drapeau, elle tourna la tête vers sa binôme, et agréablement surprise, elle esquissa un léger sourire. Etna Neria. Bien qu’étant du dortoir Mentali, la jeune Pokéathlète, non contente d’assister aux cours du Général, squattait également ses entraînements matinaux depuis son arrivée à l’académie un an plus tôt, se mêlant bien vite aux Pyroli, à tel point qu’au début de l’année dernière, la brune s’était surprise à la chercher du regard dans le dortoir avant d’apprendre qu’elle n’en faisait pas partie. C’était courageux, pour une non-Pyroli, de participer d’elle-même à un entraînement matinal qui ne lui était pourtant pas imposé. Elle avait eu une chance folle avec son binôme, en tout cas. La couleur flagrante du drapeau n’était plus qu’un désagrément. Etna et elle risquaient de former un binôme dangereux pour leurs futurs adversaires.

« Salut Etna. Ca me fait plaisir d’être en équipe avec toi. Attends, rassure-moi, on est bien en équipe, hein ? »

Apparemment, elles l’étaient, car un autre binôme se rapprocha d’elles, tenant un drapeau jaune dans les mains. Curieuse, la brune détailla leurs adversaires, soit une fille et un garçon. Elle reconnaissait la fille, Pokéathlète Coach qui ne se faisait pas trop remarquer, demoiselle de son dortoir du nom de Cannelle Mirror. L’autre, le garçon, lui était totalement inconnu. Peut-être un nouveau, ou bien il s’était montré particulièrement discret jusqu’à présent. Puis ce n’était pas comme si elle s’intéressait à tous les élèves, de toute manière… Elle avait déjà suffisamment de taf à fournir pour s’en rajouter inutilement sur le dos. Ils n’eurent pas le temps de se saluer, car un simple regard de Jackie suffit à leur faire comprendre qu’ils traînaient pour rien. Parfait. Au boulot. Rejoignant Etna, elles coururent à leur côté du terrain, laissant leurs adversaires rejoindre leur côté. D’un geste nonchalant, la brune planta leur drapeau rouge dans le sable avant de se tourner vers Etna. Il leur fallait une stratégie.

« Tu as un plan pour le drapeau ? Le laisser planté dans le sable serait un peu trop dangereux, il suffirait d’un moment d’inattention pour qu’ils le récupèrent… Et je n’ai pas envie d’expliquer à Jackie comment on a pu se faire avoir comme deux bleues. Par contre, je pense à un truc assez sale... »

Elle tourna la tête vers leurs adversaires, réfléchissant intensivement. Elle avait une idée. C’était lâche, c’était petit, c’était méchant. Mais il n’y avait pas de règles dans ce jeu, du moins pas de règles autres que récupérer le drapeau en protégeant le sien. Et de toute manière, elle se fichait de jouer proprement. Elle était une espionne, pas un enfant de chœur. Les règles étaient faites pour être contournées et outrepassées, pas respectées aveuglément.

« Cannelle est une Pyroli assez passive en général, je ne pense pas qu’elle nous posera problème. Et le garçon avec elle, je ne l’ai jamais vu avant. A tous les coups, c’est un nouvel élève, et ça doit être son baptême du feu, niveau cours avec Jackie. Du coup, ce qu’on pourrait faire… C’est aller chercher le drapeau. Maintenant. On profite qu’ils discutent d’un plan, on débarque, on prend le drapeau et on se tire avec. Tu en dis quoi ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2068
Points d'Expériences : 202

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.   Mer 1 Mar - 11:52

C’était un bon jour pour un cours de Pokéathlétisme. Enfin, c’était toujours un bon jour pour ce genre de cours selon Etna. Juste que certains s’y prêtaient plus que d’autres. Pour cette fois, elle venait de recevoir son nouveau jogging, vu que l’ancien avait malencontreusement été plus ou moins réduit en miettes lors de sa dernière mission. Le nouveau vêtement était noir et blanc avec des bandes violettes sur les tranches, tranchant bien avec son ancien gris délavé. Merci aux Mentali de l’avoir aidée à choisir. Outre l’aspect esthétique, le matériel de sport disposait aussi enfin de beaucoup de poches, ce qui lui permettait de garder plein de choses utiles avec elle. Il était aussi spécialement étudié pour garder la bonne chaleur et évacuer la sueur, ce qui était parfait pour le garder en été comme en hiver. Elle en était très contente pour le moment.

De toutes manières un baptême du feu les attendait certainement : elle était à un cours de spécialité. Avec Jackie comme prof’. Ça ne pouvait que dire qu’elle pourrait tester la résistance du jogging. Si celui-ci finissait aussi abimé que l’ancien, elle se ramènerait avec une combinaison de volcanologue la prochaine fois. Entre la compétition, la mission et maintenant ça, autant dire qu’Etna était abonnée à la référente Pyroli. Heureusement qu’elle l’appréciait et qu’elle survivait à ses exercices, contrairement à la plupart de ses chers camarades. Ces pauvres hères qui n’avaient pas regardé l’enseignant assigné tiraient une drôle de tête et il lui fallut toute la volonté du monde pour ne pas éclater de rire directement. Car oui, le Général était déjà là. Et la brune n’avait pas attendu, elle se tenait déjà droite et regardait droit devant elle, n’ayant qu’à lever la main pour signaler son garde à vous. Elle n’était pas familière avec les entraînements matinaux du dortoir de feu pour rien, après tout.

C’était son premier cours de ce genre et elle n’était pas plus rassurée que ça. Elle avait bien sûr confiance dans ses capacités, mais de ce qu’elle avait compris, ces exercices demandaient de se mettre en groupe, et Etna connaissait sa propension à être douée en travail d’équipe. Bon, avec un peu de chance elle tomberait avec une Mentali. Enfin ça dépendait de l’exercice, s’il y avait une chance que ça soit salissant, la brune ne serait pas super emballée par l’idée de se retrouver avec une camarade de dortoir. La prof en profita pour commencer à détailler l’exercice. C’était quoi ce concept ? Tout le monde avait l’air de comprendre tout de suite mais il lui fallut quelques secondes pour bien suivre. Donc seuls ou par équipe de deux, ils avaient un drapeau et devaient aller voler celui des adversaires tout en protégeant le leur et en ayant construit une base. Elle avait bien saisi ?

Tous les élèves furent mis en groupe et se virent confier un drapeau. Rouge pour le leur. Oui, leur, car Etna faisait partie de ceux qui s’étaient vus attribuer un partenaire. Se désintéressant bien vite de la couleur de son bout de tissu, la Mentali leva les yeux pour voir avec qui elle allait devoir travailler. Un sourire confiant se dessina sur son visage : sa partenaire était Aileen Sôma, préfète des Pyroli, préfète en chef et certainement l’une, si ce n’est la meilleure Pokéathlète de l’école. Autant dire qu’elle avait de la chance d’être avec et pas contre cette fille redoutable.

- Bonjour … préfète en chef ? Madame Sôma ? Aileen ? Je m’excuse je ne sais pas comment vous… t’appeler ?

Oui, toujours aussi à l’aise avec l’autorité et les protocoles la petite Etna. Même si elle travaillait dessus, sa partenaire attribuée avait de quoi impressionner. D’un côté elle était contente car le cours allait se révéler très intéressant, de l’autre c’était un peu de pression d’être associé à une élève si célèbre. Au moins, il lui semblait qu’elles avaient toutes les deux la même philosophie : se donner à fond quoiqu’il arrive. La Pyroli demanda si elle avait une stratégie en tête, ce à quoi Etna ne put répondre que par la négative : elle n’était pas du tout habituée à ce genre d’exercice et il lui faudrait un peu de temps pour mettre au point quelque chose de plausible. Ça ne découragea pas sa partenaire qui lui proposa immédiatement une attaque surprise. Pourquoi pas, ça avait bien fonctionné lors de l’attaque d’Acajou par Ebenelle lors de la période Caiji.

- Okay, on peut tenter ça… Laisse-moi juste le temps de briefer mon équipe. Fuwadoku, tu restes en embuscade pour protéger notre drapeau. Au moindre problème, j’veux ton fumet le plus puissant. Atsugi, tu restes avec lui en agent de liaison. Dango, avec nous. Ikken, tu te fais oublier sur les côtés. Si on se loupe, tu attends un peu et tu essayes en solo de leur voler un peu après quand ils penseront être en sécurité. Nakade… Tu restes dans ta Pokéball, je t’appelle si ça tourne mal… C’est bon j’suis prête, on y va quand tu veux.

Moufouette et Apitrini étaient partis se placer près du drapeau, tout en restant cachés. Ecrapnce s’était placé à côté de sa Dresseuse, quelque peu intimidé : il n’avait pas l’habitude d’être appelé, son caractère flemmard et rebelle l’avait un peu isolé dans le groupe. Alors quand Etna faisait appel à lui, il était stressé et étrangement efficace, malgré ses protestations habituelles. Lançant un regard à Aileen, la brune s’apprêta à lancer son offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.   Jeu 2 Mar - 21:31




Etna semblait sous pression, et Aileen se dit que ça devait être à cause de l’exercice. C’est vrai qu’une chasse au drapeau, c’est assez technique, puisqu’il faut à la fois aller chercher le drapeau adverse tout en empêchant les adversaires de capturer leur drapeau à elles. Aileen ignorait ce qu’il se passerait si chaque équipe capturait le drapeau de l’autre. Est-ce que ce serait un match nul ? Elle ne préférait pas le savoir. En toute honnêteté, elle préférait ne pas attirer l’attention de Jackie avec une situation aussi bizarre. Un drapeau dans chaque équipe, mais pas le bon drapeau. Glps. Cependant, quand Etna prit la parole, la brune comprit, avec un temps de retard, que c’était elle qui lui mettait la pression. Parce qu’elle était plus ancienne ? Parce qu’elle était plus gradée ? Parce qu’elle était préfète en chef ? Comment savoir ? De toute manière, ce n’était pas bien important. Quelque soit son grade, elle restait une élève avec des choses à apprendre, alors ce n’était pas la peine de se mettre la pression pour un truc aussi futile que des titres.

« Oh, le vouvoiement m’ira très bien. » Elle tint la posture quelques secondes avant d’esquisser un sourire amusé. « Je plaisante, bien entendu. Le tutoiement, c’est très bien, pas la peine d’y rajouter tant de protocole, je ne suis qu’une élève comme une autre, après tout. »

Espérant l’avoir un peu rassurée, Aileen tourna la tête pour regarder leurs adversaires. Elle ne connaissait pas le garçon, et elle ne savait pas ce que valait Cannelle, cette dernière se montrant assez discrète pendant les entraînements et dans la vie du dortoir en général. Elle la savait Coach, ce qui était déjà pas mal. Pour le reste, son ignorance était totale. Et ce n’était pas un drame. Après tout, c’était une partie de capture-drapeau, pas une mission d’espionnage extrêmement risquée. Un peu d’ignorance pimenterait le jeu. Se tournant vers Etna, qui n’avait pas d’idée de plan, la brune lui expliqua le sien, s’attendant à ce qu’il soit refusé. Ce serait normal, après tout. Foncer dans le tas sans réfléchir n’était jamais une bonne idée, surtout quand cela signifiait qu’elles devaient abandonner leur drapeau sans surveillance. Enfin, presque sans surveillance. Contre toute attente, Etna approuva son idée, et sortit quelques-uns de ses Pokémon pour qu’il protègent le drapeau. Bonne idée. A son tour, Aileen en fit sortir quelques-uns, en plus de Sphax toujours à ses côtés. Brindibou, Malosse, Mascaïman et Pandespiègle suffiraient bien à protéger la zone, en plus des Pokémon qu’Etna venait de sortir.

« Restez près du drapeau et protégez-le. D’accord ? »

Les Pokémon hochèrent la tête. En silence, Etna et Aileen les laissèrent pour se diriger vers le camp adverse, accroupies pour ne pas être vues. Foncer dans le tas ne servirait à rien d’autre que les alerter, alors autant faire le tour en silence, barboter le drapeau et repartir comme elles le pourraient. Silencieusement, si c’était possible, ou en courant, s’il le fallait. Sans grande surprise, il ne leur fallut que peu de temps pour faire le tour, leur deux adversaires ne semblant pas s’attendre à une attaque aussi rapide. Le jeu serait-il terminé aussi rapidement ? Ce serait dommage. Cependant, alors qu’elles se rapprochaient doucement du camp adverse, il y eut bousculade dans leur propre camp. Leur drapeau disparut à leur vue, et Errol s’envola en hululant pour alerter sa dresseuse qu’ils étaient attaqués. Catastrophées, les deux filles se redressèrent. Elles n’auraient jamais le temps d’arriver avant la catastrophe. Quelle ironie ! Le drapeau jaune était juste en face d’elles, et elles devaient rentrer au plus vite pour ne pas perdre ! La brune ne fut pas longue à décider de la marche à suivre, et elle appuya sur l’une de ses Poké Ball.

« Sookie, ramène-nous ! »

La Gardevoir tendit les mains pour effleurer les deux demoiselles, et les téléporta en face dans leur camp attaqué. C’était le bazar. L’Ectoplasma de Cannelle multipliait les ombres pour tenter d’effrayer les Pokémon en défense tandis qu’un Kraknoix se battait contre Sobek pour la récupération du drapeau. Le petit crocodile ne se laissait pas faire, ensevelissant le drapeau rouge derrière lui pour empêcher le Kraknoix de s’en emparer, claquant des mâchoires pour l’intimider, apparemment sans succès. D’un mouvement, Aileen le rappela, ne voulant pas le blesser pour ce qu’elle allait faire. Le Kraknoix, qui avait le champ libre, se jeta sur le drapeau pour le déterrer, avant d’être noyé sous une vague d’eau générée par l’Amphinobi chromatique de la Pyroli. Battant en retraite, le Kraknoix abandonna le drapeau et s’enfonça dans le sable pour s’enfuir. La brune le laissa partir, se tournant vers l’Ectoplasma pour lui régler son compte. Mais ce n’était pas la peine. Etna s’en était chargée, et le Pokémon adverse filait en ricanant vers sa dresseuse, plantant là les deux Pokéathlètes et leurs équipes en désordre. Laissant à son Amphinobi le soin de plonger son bras dans l’eau sableuse pour récupérer le drapeau, la jeune Pyroli se tourna vers sa camarade avec un sourire désolé.

« Finalement, ce n’était pas une si bonne idée. On a failli perdre notre drapeau en moins de cinq minutes… La honte quand même. Il va falloir qu’on réfléchisse à un autre plan. »

Tandis que Naveen replantait le drapeau sale dans le sable, la brune se mit à réfléchir calmement. L’attaque frontale n’avait rien donné. Ou plutôt, elle aurait pu donner quelque chose si leurs adversaires n’avaient pas fait pareil. Presque pareils. Car eux avaient décidé d’envoyer leurs Pokémon semer la zizanie chez elles pour les obliger à revenir sans le drapeau. C’était clairement ça. La zizanie. S’ils avaient voulu le récupérer en toute discrétion, il aurait suffi au Kraknoix de l’attraper depuis le bas et partir avec. A moins que ce soit ce qu’il ait essayé de faire ? Et Sobek l’avait attaqué, poussant les autres à réagir, et l’Ectoplasma à attaquer à son tour pour permettre à son camarade de repartir avec le drapeau ? Peu importait. Le plus important, c’est qu’elles savaient maintenant que laisser leur drapeau planté dans le sable était une mauvaise idée, parce que le Kraknoix pouvait revenir et recommencer sa petite tactique. Le plus intelligent serait peut-être de donner le drapeau à l’un de leurs Pokémon pour en faire une base mobile et empêcher le Kraknoix de l’attraper avec aisance. Mais le problème de la base mobile, c’est qu’il était impossible de construire autour pour la consolider, puisque cela signifiait que la structure même devrait voyager.

« Très bien, l’attaque frontale n’a pas marché. Le plus intelligent serait de rester ici et de consolider notre position, en se créant une espèce de place fortifiée où on pourrait caser nos Pokémon pour qu’ils puissent attaquer de tous les côtés. Et pour éviter que le Kraknoix ne revienne par le bas, donner le drapeau à l’un de nos Pokémon pourrait être une bonne idée. Comme ça, s’il retente la même technique, notre équipe lui tombe dessus et le drapeau est en sécurité. »

Elle leva les yeux vers Etna. Elles étaient en binôme, et rien ne se ferait sans l’accord de la Mentali, déjà parce qu’Aileen n’avait pas envie de travailler seule quand elles sont deux dans l’équipe, et aussi parce qu’elle considérait qu’à deux, elles iraient beaucoup plus loin. Cependant, la Mentali restait assez silencieuse. Était-elle encore nerveuse parce qu’elle était en binôme avec elle, et qu’elles avaient failli perdre leur drapeau en quelques secondes ? Avec un sourire, la Pyroli décida de la pousser un peu à parler, pour ne pas avoir l’impression qu’elle était celle qui prenait les décisions. Dans un binôme, les décisions se prennent à deux, et elle comptait bien s’y tenir.

« Qu’est-ce que tu en penses, Etna ? Tu as d’autres idées ? Un endroit où on serait mieux protégées, à moins que tu sois plus partisane d’une base mobile ? Des idées de pièges qu’on pourrait disperser ou qu’on pourrait leur tendre ? Un Pokémon qui pourrait garder le drapeau pour empêcher qu’ils l’attrapent trop vite ? »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 07 – Pokéathlète] Le Jour le plus long.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-