Partagez | .
Aussi endurante qu'un chenipotte !
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 278
Points d'Expériences : 160

MessageSujet: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Mar 4 Juil - 10:51


Malgré la chaleur qui régnait dans la chambre, Ellen ne tarda pas à tomber dans les bras de Morphée, affalée dans le canapé. Elle était tellement fatiguée qu'elle s'était endormie devant sa série préférée, celle qui racontait l'histoire d'un jeune élève sur Alola, une nouvelle région qui avait ouvert récemment ces portes au public et avait au fur et à mesure su se rendre célèbre. D'ailleurs, depuis que la Givrali avait appris qu'elle passerait ses vacances là-bas, elle ne tenait plus en place et attendant avec impatience le mois de juillet. Mais pour le moment, juin était encore là, et tant qu'à faire, autant profiter de ces derniers jours de cours pour mettre à profit son nouveau statut de coach. C'est depuis peu qu'elle avait choisi de suivre ce parcours, et elle n'avait pas encore eu le temps de se prouver qu'elle pouvait faire cela. Mais pour le moment, elle ne songeait qu'à se reposer pour que la nouvelle journée de demain se passe bien.

Craaaaac !
Un énorme bruit retentit dans la pièce, faisait sursauter la blonde qui mit quelque temps à sortir de son sommeil. Elle regarda autour d'elle paniquer. Pour commencer, elle remarqua que la fenêtre était grande ouverte et que la télé n'était pas éteinte. La lumière naturelle que produisait le soleil suffit pour qu'Ellen puisse deviner d'où le bruit venait.
Posée sur sa table de chevet, la casquette de Béatrice s'agitait. Et à l'intérieur, reposait l’œuf que la gamine avait trouvé dans la forêt. C'était ce dernier qui faisait agiter la casquette et il était parsemé de petite fissure. Le pokémon allait bientôt éclore !

En vitesse, Ellen fouilla dans son sac pour sortir de leurs pokéballs ses deux compagnons puis prit un coussin afin de poser le nouvel arrivant.
Ils restèrent tous les trois immobiles, le souffle coupé.
Et au bout d'une minute qui leur parut durer une éternité, un petit Tarsal pointa son petit nez en dehors de sa coquille.
Un Tarsal ? Trop biennnnnn !
Mais, il semblait différent des Tarsal qu'Ellen avait déjà croisé dans l'académie. Sa couleur peut-être ? Mais bien sûre, le pokémon était un pokémon chromatique ! Tout comme le Météno d'Ana ! Mais c'était génial !
La blonde sourit et attrapa son petit protégé dans ses bras. Il leva sa tête et plongea ses yeux roses, virant parfois au rouge sang dans ceux bleus comme l'océan de sa dresseuse. La partie qui recouvrait sa tête, de base verte, était noire. C'était étrange, mais cela lui donnait un air un peu terrifiant, alors que le double type des Tarsal, est le type fée. Mais justement, cela le rendait aussi plus unique, plus...plus tout court enfaîte.

Ellen eut un petit rire, elle était tellement heureuse d'enfin découvrir son nouveau coéquipier...enfin, plutôt coéquipière.
La Givrali jeta un coup d’œil sur son réveil : 7h30.
Aria, sa colocataire dormait toujours et elle n'allait pas la déranger, pas pendant un week-end.
La blonde fouilla dans son sac à la recherche d'une pokéball qu'elle montra au petit Tarsal. Le pokémon regarda l'objet oblique avec de grands yeux puis posa sa tête sur le petit bouton central. Une lumière vive l'aspira puis la pokéball roula sur le sol, une fois, deux fois, clic !

Ça y est ! La Tarsal faisait réellement partie de l'équipe ! Ne lui manquait plus que son nom !
Tiens, pourquoi ne pas l'appeler Sheika ? C'était joli ça. Bon, c'était décidé, le Tarsal se nommerait Sheika.

N'ayant pas le courage de retourner se coucher et bien trop impatiente pour attendre de faire les présentations avec sa nouvelle amie, Ellen préféra sortir dehors. Elle s’habilla en vitesse puis enfila ses sandales. Bien que l'été ai déjà depuis longtemps prouvé qu'il était de retour, les matins restaient un peu frais et la blonde ne se priva pas d'un petit gilet.
Elle marcha dans les couloirs jusqu'à arriver devant le réfectoire où elle prit son petit déjeuner en compagnie de ses pokémons. À cette heure-ci, la salle était quasiment vide.

Une fois le ventre plein, la Givrali descendit jusqu'à la plage, accompagnée de ses trois coéquipiers. Il n'y avait pas plus de foule ici qu'au réfectoire.
Profitant de ce calme pour s'étirer un peu, la jeune fille se remémora alors tout ce à quoi elle avait pensé la veille, durant la nuit. Oui, c’est vrai, désormais elle était coach, et elle avait l'intention de se le prouver. Tiens, pourquoi pas aujourd'hui ?

Elle balaya du regard la plage jusqu'à trouver une jeune adolescente aux longs cheveux roses qui contemplaient la mer. Elle s'avança un peu puis lança, le visage souriant :

-Salut !


Pour le moment, elle voulait au moins connaître le nom de la demoiselle, puis peut-être qu'après, cette dernière accepterait d'être coaché . Non, de toute manière, Ellen ne lui laisserait pas le choix !

HRP:
 



_________________
 
I pushed like a rose among
the nettles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6098-i-know-you-know-i-know-ellen-whirst http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6144-ellen-whirst-givrali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Mer 5 Juil - 14:59

Aussi endurante qu'un chenipotte !

Il faisait à nouveau chaud en cette nouvelle journée ensoleillée. Mais Colombe s'était levée tôt pour profiter de l'air frais qu'offrait Lanset. Le vent marin qui épousait son visage et qui s'infiltrait au sein du tissu rose pâle de sa robe la rafraîchissait et la soulageait. Elle profitait enfin de sa première journée à Lansat, ses affaires étaient rangées d'une façon très rigoureuse dans sa chambre et elle put s'accorder une pause. Colombe referma alors la fenêtre de sa chambre puis observa son pokémon rose. Toujours pour connaître davantage son tylton, Grâce, Colombe décida de se lever de bonne heure. De toute évidence, la jeune étudiante était de ceux qui appréciaient se lever en même temps que le soleil. Elle réveilla avec douceur son amie en caressant son plumage du bout de son index, tout en lui murmurant quelques mots plaisants. Celle-ci finit par pousser un son propre à sa race, d'un air détendu, puis elle ouvrit enfin un œil. Colombe patienta sur le lit tandis que Grâce se mit à battre des ailes pour se réveiller. Dans un sourire radieux, Colombe s'empara d'un sac qu'elle hissa jusqu'à son épaule puis, suivie de près par son pokémon, elle quitta et verrouilla sa chambre. Tylton paraissait dubitiative. Où allait-elle ? Sa dresseuse n'avait pas pris la peine de lui dire où ils allaient. « Tu verras bien, Grâce. Il faut que nous apprenons à nous connaître davantage et j'ai imaginé un endroit adéquat pour cela. Suis moi et ne te pose pas de questions, veux-tu ? »  

Colombe traversa les couloirs qu'elle ne connaissait pas encore parfaitement, et son regard paraissait sans cesse émerveillé par le parc qui permettait aux étudiants de s'y reposer. Mais là n'était pas l'endroit qu'elle avait choisi. Lansat est si grand ! Elle songea alors que visiter les lieux pendant cette période d'inactivité scolaire lui serait plus bénéfique que d'errer sans but au sein de l'établissement. « Par ici. » fit-elle sans s'acquitter du sourire immortel qui animait ses lèvres. Elle avait opté pour de simples sandales d'été, lui permettant de fuir un tant soit peu cette chaleur oppressante malgré l'heure matinale. C'est pourquoi, à chacun de ses pas, la distance entre elle et la mer s’amenuisait. Le vent, lui, gagnait en ardeur et faisait valser sa chevelure rose dans une danse hasardeuse. Colombe en semblait toute soulage alors que son regard balaya la plage. Il n'y avait personne au vu de l'heure, si ce n'est quelques vaillantes personnes qui faisaient leur footing. La demoiselle retira alors ses sandales et enfouit ses pieds sous le sable fin de l'île de Lansat. Cela faisait si longtemps qu'elle n'était pas partie à la plage. Ses vacances, pour la plupart du temps, se faisaient en famille dans les montagnes les plus enneigées, même en été, pour profiter de la fraîcheur du Mont couronné. Mais profiter du soleil n'était pas si mal non plus, finalement. Du repos, voilà tout ce qu'elle demandait, en compagnie de Grâce.

« Voici, j'espère que l'endroit te plaît. Moi, je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment. Je pense tout de même préférer la montagne à la plage. Surtout l'été, tu devrais voir cela, la verdure est à couper le souffle. » Grâce semblait se laisser aller, voilà qu'elle planait grâce au vent marin, bien que par moment, elle fut contrainte de battre des ailes pour ne pas chuter. Cet endroit devait lui plaire et puis, cette agréable mélodie portée par les vagues qui se cassaient sur le sable était très agréable. C'est dans cette atmosphère que les deux demoiselles firent à nouveau plus ample connaissance. Colombe posait des questions et le regard de Grâce s'animait au gré de ses pensées, pour lui répondre silencieusement.

Mais une voix féminine vint briser la tranquillité du duo. Colombe se retourna et observa la demoiselle à la longue chevelure dorée. Dans un sourire tout aussi aimable, elle s'exprima. « Bonjour. Vous êtes également du matin ? » demanda-t-elle tout en arquant ses sourcils pour accentuer sa mine interrogative. « Il n'y a pas grand monde sur la plage, en tout cas. Quel bon vent vous amène ? » puis, soudainement, elle se rattrapa. « Oh, navrée, j'en ai oublié mes bonnes manières. Je suis Colombe, enchantée. Je suis étudiante de l'académie et je viens d'arriver hier matin. »
 
feat. Ellen Whirst.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 278
Points d'Expériences : 160

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Jeu 6 Juil - 12:06



Aussi endurante qu'un chenipotte !

Whirst
Ellen
Turner
Colombe
Lieu :La plage
Date : Fin Juin
Pokémon utilisés :
Et lorsque que la jeune demoiselle lui répondit, Ellen ne put cacher sa surprise :

- A...Attend là, t'es en train de me vouvoyer ? dit Ellen, presque en riant, toujours sous l'effet de la stupeur.

Comment une gamine de son âge pouvait avoir un vocabulaire aussi... aussi soutenu ? La blonde n'avait encore jamais vu ça.

Apparemment, la jeune fille se nommait Colombe et était arrivée à l'académie hier. Ah mais oui, la dresseuse aux yeux bleus se souvenait d'avoir vu une foule de nouveaux élèves dans la cour, la veille. Ainsi, elle ne faisait plus partie de la catégorie des '' nouveaux ''.
Enfin.
Un petit Tylton volait au-dessus de leur tête et la Givrali en déduit que c'était le pokémon attribué par le Collctionneur, et donc le premier de Colombe. Tiens mais..., sa couleur était différente des autres Tylton, non ? Ho, un pokémon chromatique ! Il fallait absolument qu'il fasse connaissance avec Sheika, la Tarsal étant elle aussi un pokémon chromatique. C'était assez rare de tomber sur un pokémon chromatique, encore plus venant du collectionneur. D'ailleurs, Ellen se demandait bien la raison. Comment se faisait-il que certains élèves puissent avoir ce privilège et pas d'autres ? Ça recommençait, elle se posait trop de questiond inutiles. Et puis, la couleur ne changeait pas le pokémon après tout.

Soudain, elle se rendit compte qu'elle ne s'était pas présentée. C'est vrai qu'elle avait souvent l'habitude de faire le premier pas et elle avait été tellement surprise par la manière de parler de Colombe qu'elle en avait oublié toutes ses manières.

- Quand à moi, je suis Ellen. Je suis arrivée au mois de février et je suis chez les Givrali.

Elle sortit de son sac une pokéball qu'elle lança dans les airs, afin de laisser apparaître la petite Tarsal :

- Et voici Sheika. Je l'ai récupéré d'un œuf et elle est née ce matin-même. J'étais partie me promener pour faire un peu plus connaissance avec elle, et je pense qu'elle pourrait bien s'entendre avec ton Tylton.

Elle désigna du regard le pokémon qui flottait toujours au-dessus d'eux. Il était vraiment magnifique avec ses couleurs roses. Ont aurait dit une fleur de coton qui volait à travers les nuages.

La blonde reporta ensuite son intention sur la dresseuse du petit pokémon. Peut-être un peu plus vieille que la Givrali d'une ou deux années tout au plus, Colombe avait un visage fin et raffiné et son sourire doux lui donnait un petit côté angélique. Elle avait des longs cheveux roses et des yeux aux prunelles violettes. A vraie dire, elle ressemblait vraiment à une princesse, une petite princesse de château, et sa manière de parler n'arrangeait rien à son image. Elle avait sûrement du vivre dans  une famille très aisée.

C'était étrange car Ellen, c'était le contraire de Colombe. Ellen, elle, elle avait su prouver que derrière son visage d'ange, elle était une adolescente basique qui ne pensait qu'à s'amuser et non pas une petite fille à papa. Et puis, elle c'était seulement ses cheveux blonds et ses yeux bleus qui lui donnait cet air, sinon, son corp pouvait mintrre une jeun fille assez sportive et en pleine forme. Alors que pour le moment, la première impression que laissait Colombe à la blonde c'était l'image d'une petite fille parfaite, ayant vécu dans un palais toute sa vie et qui allait vite rentrer chez elle lorsqu'elle allait comprendre ce que c'était vraiment l'académie pokémon et qu'il faudrait qu'elle se salisse un minimum les mains si elle voulait réussir. Et la Givrali ne supportait pas ce genre de personne. D'autant plus que son physique n’arrangeait encore moins les choses : elle était tellement frêle que l'on aurait pu croire qu'elle allait s'envoler au moindre coup de vent.
Bien sûre, la pokéathlète ne savait pas encore qu'elle se trompait sur presque toutes la ligne, à quelques détails près.

Et la voir comme ça, avec son petit sourire niais qui aurait fait donre n'importe qui, ne faisait qu'empirer la situation .
Tiens, c'était décidé Ellen allait lui faire passer un petit test.

-Tu tombes bien ! Je suis pokéathlète coach et je cherchais justement un nouvel élève a guider dans son choix de spécialité pour la suite de sa scolarité ! Bon, trêve de bavardage et passons tout de suite à la pratique.


Et sans laisser le temps à la douce jeune fille de répliquer, elle enchaîna avec un sourir malicieux :

- Pourquoi ne pas commencer par la spécialité de pokéathlète ? Pour les autres on verra plus tard ! Pour être pokétahlète, il y a une seule chose à laquelle il faut se rappeler : s’entraîner, s’entraîner, s’entraîner, toujours s’entraîner . Si tu restes trop longtemps sans faire de sport, par exemple, tu perds tout ! Allez c'est parti, on commence par un petit footing pour bien réveiller ses muscles !

Et elle partit en courant.
Voyant que Colombe resatait plantée comme un poteau, Ellen s'arrêta quelques instants puis appela Rubis, sa Malosse.

- Rubis va t'aider à tenir le rythme. Tu n'as juste qu'à la suivre ! Allez maintenant on repars ! Attention on va bientôt passer en talons-fesses...Celui-là ! Et au passage, arrête de me vouvoyer s'il te plaît, je me sens pas très à l'aise sinon.

Alors, est-ce que la petite princesse allait tenir le rythme ?
(c) Alban


_________________
 
I pushed like a rose among
the nettles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6098-i-know-you-know-i-know-ellen-whirst http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6144-ellen-whirst-givrali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Ven 7 Juil - 9:51

Aussi endurante qu'un chenipotte !

La jeune femme paraissait surprise parce que Colombe venait de la vouvoyer. La demoiselle aux cheveux roses trouva, à nouveau, cela étrange. N'était-ce donc pas une forme de politesse évidente ? une forme de respect ? Pourquoi est-ce que la plupart des élèves trouvaient cela étrange ? Elle haussa alors une épaule suite aux dires de la sportive, ne sachant trop quoi répondre d'autre. Après tout, lorsque nous sommes éduqués de la sorte et que nous n'avons que très peu côtoyer l'extérieur de notre manoir, il est sûrement évident que de trouver d'autres mentalités surprenantes. Tout en patientant sa présentation, Colombe anima ses orteils qui étouffaient sous le sable. Cet endroit semblait lui plaire mais le regard de cette étudiante qui venait de l'interpeller l'était moins. Il semblait inquisiteur et était remplis de reproches. Elle la détaillait. Mal à l'aise, Colombe joignit ses mains derrière le dos avant que son interlocutrice ne daigna se présenter. « Oh, eh bien, enchantée dans ce cas, Ellen. »

Une fois les présentations achevées, et sous le regard surpris de la colombe et de son oiseau, un flash lumineux s'extirpa de la pokéball lancée en l'air. Un pokémon d'une petite taille fit son apparition sur le sable de Lansat. Son visage, qui était semblable à un couvre-chef, arborait une teinte foncée, noire, qui, malgré sa petite taille, le rendait quelque peu effrayant ; il n'avait pas de yeux. Colombe détailla le créature innocente de son regard violacé un long moment avant de s'exprimer : « Oh, un bébé pokémon. Il vient donc de voir le jour que depuis ce matin ? Cela doit faire à peine quelques minutes alors. Sheika ? Est-ce le nom de votre pokémon ou plutôt le nom de sa race ? » demanda-t-elle d'un air innocent. « Je n'en avais encore jamais vu. Mh... peut-être sur le net, il y a déjà un long moment, mais je ne m'en souviens plus réellement. Il y a tellement de pokémon que je suis assez perdue, je dois avouer. » elle étira ses lèvres pour former un sourire radieux. « Merci pour cette découverte involontaire, en tout cas. Mh ? Oh, voici Grâce au fait. Mon tylton. Peut-être que nos deux pokémon vont s'entendre, oui. Mais je n'en sais trop rien, à vrai dire, elle n'a pas fréquenté énormément de pokémon. Je ne l'ai eue que depuis hier. » Suite à ces mots, la tylton de Colombe se rapprocha du bébé pokémon pour l'observer. A la manière d'un pigeon, elle pencha plusieurs fois la tête sur le côté, la balançant de droite à gauche, comme surprise par un tel pokémon.


Colombe admira le duo d'un air attendri, un sourire immortel à ses lèvres. Les deux créatures s'observèrent un long moment, dans un silence volontaire, tandis que le vent marin rafraîchissait le quator. Les vagues, elles, poursuivirent leur mélodie, caressant le sable humide avec délicatesse. Mais voilà qu'Ellen brisa cette tranquillité avec une idée surprenante. « Euhm... me guider dans mon choix de spécialité ? Mais je-... » Faire du sport, déjà ? C'était encore les vacances et au vu de l'heure matinale et du temps, courir n'était pas au programme de Colombe. Vêtue d'une robe rose pâle qui s'arrêtait au dessus de ses genoux, elle n'était absolument pas parée pour un tel événement. Mais Grâce, connaissant les projets de Colombe, battit des ailes et se glissa derrière elle avant de rejoindre son épaule. D'un regard aimable, elle semblait l'encourager à suivre la demoiselle. Après tout, c'était le moment idéal pour s'entraîner à son propre rythme à la rentrée scolaire qui sera sûrement très rude pour la demoiselle. Car ici, la jeune blonde avait raison ; c'était en se reposant trop que l'on perdait nos capacités physiques. Mais le moral de la demoiselle n'y était pas. Elle souhaitait simplement profiter de sa deuxième journée à l'académie dans le calme, afin de se reposer. « Mais je-... » L'étudiante sportive ne voulait rien savoir et poursuivait son long discours. Elle ne lui laissait ni le temps de s'exprimer ni même le temps de réfléchir. La voilà déjà partie, au loin, à courir sur le sable humide de Lansat, non loin de l'eau salée. Colombe songea. Il était vrai que cet endroit était fort agréable pour s'entraîner à l'endurance. Le vent rafraîchissait, le paysage apaisait et divertissait l'esprit tandis que le sable humide offrait tout de même un sol suffisamment solide pour ne pas s'essouffler en vain. Grâce, elle, observait toujours de la même façon sa dresseuse pour l'inciter à suivre Ellen.

En observant la réticence de Colombe, la sportive appela son second pokémon. Tenir le rythme ? Talon-fesse ? Et ce pokémon, il n'était pas très rassurant. « Mais, enfin-... je-... écoutez moi-... » Tylton émit un petit cri propre à sa race puis prit son envol tandis que la malosse se mit à courir également. « Quelle hérésie..! Courir pendant les vacances... » C'est le visage confus que la demoiselle décida de suivre finalement le pas, pour suivre Grâce mais également les autres. Elle prit soin d'ôter ses sandales puis les tendit à son pokémon qui se fit une joie de débarrasser sa maîtresse pour qu'elle puisse se mettre en route. C'est ainsi que ses pieds nus épousèrent le sol humide et sablé, délaissant ses traces de pas derrière elle, dans un rythme régulier. Naturellement, Colombe ne préférait pas se presser et adoptait un rythme moins rapide que celui de la coach. Quelques mètres les séparaient l'une de l'autre mais les oreilles de l'apprentie purent tout de même entendre, de là où elle se trouvait, les indications d'Ellen. Les minutes défilèrent ; voici que cela faisait déjà dix minutes qu'elles parcouraient la plage de Lansat. Les pieds de Colombe en étaient couverts de sable et son visage était perlée de sueur.

« Je... je n'en peux plus... vous-... enfin, tu... une pause... » fit-elle finalement, n'ayant pas eu la force de construire une phrase normalement. Les mains sur ses genoux et le buste courbé à l'avant, Colombe essayait de retrouver son souffler. Elle prit le temps de s'asseoir également sur le sable puis de s'allonger. Les bras étendus au dessus de sa tête, sur le sol, elle cherchait sa respiration. Sa poitrine s'animait brusquement au rythme de son souffle. Elle se gonflait et se dégonflait tandis que Colombe porta finalement son avant-bras devant ses yeux.

Ici, la demoiselle venait d'échouer.
feat. Ellen Whirst.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 278
Points d'Expériences : 160

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Ven 7 Juil - 11:46



Aussi endurante qu'un chenipotte !

Whirst
Ellen
Turner
Colombe
Lieu :La plage
Date : Fin Juin
Pokémon utilisés :
La demoiselle tenta de protester mais Ellen ne lui laissa guère le choix. Alors, aider par son pokémon, Colombe se mit elle aussi à courir, Rubis également à ses côtés.
Elle n'avait pas un rythme assez rapide pour rattraper Ellen, mais elle se débrouillait plutôt bien. Enfin pour le moment.

Afin de compliquer la tâche, la Givrali lui fit faire une série d'exercices :

-Allez on va passer en monter de genoux, et maintenant !


Puis une cinquantaine de mètres plus tard, elle ordonna de faire des pas chassés.
Pour la blonde, ce n'était qu'un petit échauffement mais elle voyait que la petite princesse commençait déjà à fatiguer, ainsi, elle lui épargna un sprint. Ellen remarqua que Colombe était pieds nus, c'était une bonne idée, courir en sandales était la pire initiative que l'on pouvait imaginer.

Les minutes défilaient sans que la pokéathlète ne se lasse de ce petit manège. Mais au bout d'une dizaine de minutes, elle fut contrainte de s'arrêter, bien évidemment, à cause de la jeune fille aux cheveux roses. Elle tenta de formuler une phrase, mélangeant les je avec les vous, mais le rendu fut incompréhensible et ce que la blonde réussit à retenir, ce fut le mot : pause. Bon, elle pouvait bien lui accorder ça, c'est vrai que pour le moment elle n'avait pas été très sympa avec la nouvelle élève. Peut-être qu'elle l'avait même effrayé ?
Colombe s'accroupit, à bout de souffle, le visage perlé de sueur. Elle s’allongea sur le sable et pendant quelques instants Ellen se demanda si elle n'allait pas faire un malaise. Pourtant, ce n'était pas si compliqué ? Ce n'était qu'un échauffement. Mais la Givrali du sen rendre à l'évidence, elle avait poussé la barre trop haute. Le rythme respiratoire de la demoiselle s'était accéléré.

Ellen s'accroupit aux côtés de l’adolescente et avant qu'elle ne sache son visage dans son avant-bras, elle crut voir une larme vrillée aux coins de ses yeux violets.  À moins que ce ne soit de la sueur ou son imagination ?
Voyant que la Mentali – même si Colombe ne lui avait pas précisé, Ellen avait vite déduit qu'elle faisait partie de ce dortoir -, n'allait pas mieux, la gamine du réfléchir à toute vitesse à quelque chose. Ce serait bête que par sa faute, la jeune fille ait un problème dès son deuxième jour à l'académie.

-Tu... Tu te sens bien ? demanda la pokéathlète.

Elle fouilla dans son sac et sortit un petit gâteau qu'elle tendit à la rose. Elle avait hésité à prendre la boîte et au final, elle était bien heureuse de l'avoir sur elle.

-Tiens, mange ça, ça te fera du bien,


Soudain, une idée illumina son esprit : Sheika connaissait sûrement une attaque de soin ! Mais...où était-elle ?

-Ho non..., murmura la Givrali. Sheika est restée là-bas.

Elle s’apprêtait à ramasser ses affaires pour aller récupérer son pokémon lorsqu'elle réalisa qu'elle ne pouvait pas faire demi-tour et abandonner la Mentali !

- Rubis, cours vite retournez où l'on était et va chercher Sheika ! ordonna-t-elle à la sa Malosse

Elle lui tendit la pokéball du petit Tarsal :

-Je compte sur toi.

La Malosse aboya une réponse positive, puis attrapa la pokéball dans sa gueule et fila sur le sable doux.
Ellen reporta son intention sur Colombe.

-Je...je voulais m'excuser. J'ai peut-être été un peu trop dure avec toi. Normalement, je ne suis pas comme ça, encore désolé.


Elle sortit une petite bouteille d'eau de son sac puis la donna à la demoiselle, lui faisait signe de boire.
Puis elle regarda au loin. Elle aperçut la Malosse qui courait sur la plage à la recherche de la Tarsal.
Pourvu qu'il ne lui soit rien arrivée de grave, songea Ellen en croisant des doigts.

-Ah et, pour te répondre à la question de tout à l’heure, fit la Givrali à Colombe, Sheika est un Tarsal.
(c) Alban


_________________
 
I pushed like a rose among
the nettles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6098-i-know-you-know-i-know-ellen-whirst http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6144-ellen-whirst-givrali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Sam 8 Juil - 22:57

Aussi endurante qu'un chenipotte !

Talons fesses, montées de genoux, pas chassés... Tout ça était un jeu d'enfant pour Colombe. Elle n'est pas non plus une novice. Mais c'est bel et bien son endurance qui lui fait défaut. Sous un soleil éclatant, alors qu'elle n'a même pas eu le temps d'avaler le petit déjeuner qu'elle s'était préparée pour le déguster sur la plage, il était évident que son organisme n'allait jamais suivre. Quand bien même elle y mettait toute la volonté du monde. C'était d'ailleurs Grâce qui, en plus des sandales, portait le sac léger de la jeune étudiante. Mais inconsciemment, la demoiselle avait suivi cette blonde pour lui montrer qu'elle avait tort. Peut-être que sous ses airs de princesse, la jouvencelle paraissait niaise et crédule mais elle avait lu à travers le regard d'Ellen qu'elle ne l'avait pas jugée à sa juste valeur. C'est pour cela, pour se prouver à elle même mais aussi à cette sportive, qu'elle aussi est capable de tenir un rythme régulier sur plusieurs minutes. Mais ces minutes qui défilaient épuisaient peu à peu la colombe. Ses pas se faisaient plus lourds et sa respiration était devenue incontrôlable. Elle le savait. Sans rien avoir avalé et en plus de ses problèmes personnels, son organisme n'allait peu apprécié ses efforts intenses.

C'est ainsi que Colombe ouvrit ses yeux, allongée sur le sable, pour admirer le visage de celle qui s'était rapproche d'elle. Elle venait de lui demander si tout allait bien. Avait-elle l'air d'aller bien ? pensa-t-elle. Mais elle n'en dit rien, même la demoiselle aurait fait cette bêtise de toute évidence. Demander à une personne, allongée sur le sol et au bord de l'inconscience, si elle se portait comme elle le souhaitait. Colombe opina alors doucement du chef pour répondre à Ellen mais n'émit aucun mot. Son souffle l'empêchait de prononcer ne serait-ce qu'une parole. Sa respiration ne cessait de malmener sa poitrine qui se gonflait et dégonflait Sa tête se faisait lourde et son regard s'était troublé. Elle peinait à discerner les traits du visage de son interlocutrice. Se faisait-elle du soucis ou se moquait-elle ? Colombe n'arrivait pas à le voir et la coach pouvait le remarquer aisément ; ses prunelles violacées contemplaient ce qui lui faisait face sans réellement savoir ce dont il s'agissait.

« Je-... je suis désolée-... » dit-elle d'une façon saccadée. « Je-... j'ai échoué-... » après avoir repris sa respiration et ses esprits, la demoiselle se redressa avec lenteur pour s'asseoir sur le sable. Elle s'empara du petit gâteau et croqua dedans avec retenue. Sans précipitation, elle mâchait dans une lenteur déconcertante comme si elle allait s'évanouir d'ici peu. Lutter était difficile. Paraître forte également. Son teint était devenu pâle et son regard peinait à rester ouvert mais elle poursuivait de manger sa gourmandise pour regagner des forces. De l'eau. Il lui fallait de l'eau. Ses lèvres étaient sèches et la salive qu'elle avalait régulièrement ne suffisait plus à étouffer cette sensation pâteuse.

« Vous excuser..? Je-... oui... oui, d'accord... j'accepte vos excuses... » fit-elle d'une petite voix. Ellen venait cependant de lire dans ses pensées et c'est avec joie mais faiblesse que l'étudiante enroula ses fins doigts autour de la bouteille. Elle l'apporta jusqu'à ses lèvres pour en extraire plusieurs gorgées, la vidant de moitié suite à son engouement. Elle était aux anges et sa carnation reprit en couleur bien qu'elle ne daignait plus sourire. La fatigue lui en empêchait certainement, ou plutôt la déception. « Merci pour le gâteau et la bouteille d'eau. » lui dire qu'elle n'avait pas eu le temps de déjeuner n'aurait fait qu'empirer la culpabilité éprouvée chez Ellen. Alors Colombe n'en dit rien et, pour apaiser ses craintes, elle lui accorda même un sourire. Avec joie, elle étira ses lèvres pour égayer ses traits du visage tout en apportant son regard jusqu'au portrait de la blonde. « Je me sens bien mieux, à présent. » Malgré ses mots, Colombe n'avait sûrement pas la force de se relever.

« Oh, un tarsal ? Je vois... Je suis désolée d'ailleurs pour lui. Vous êtes coincée avec moi alors que votre amie a certainement besoin de vous. » visiblement gênée, Colombe prononça ces quelques mots après avoir dévié le regard. « Grâce peut me surveiller, vous savez. »

Jambes étendues sur le sable humide, les fesses ancrées sur le sol et le visage quelque peu abaissé à cause de l'échec, Colombe n'était pas au mieux de sa forme.
   
feat. Ellen Whirst.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 278
Points d'Expériences : 160

MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   Dim 9 Juil - 19:56



Aussi endurante qu'un chenipotte !

Whirst
Ellen
Turner
Colombe
Lieu :La plage
Date : Fin Juin
Pokémon utilisés :
Colombe disait se sentir mieux, mais Ellen n'en croyait pas un mot, elle n'était médecin mais son expérience dans le sport lui suffisait pour comprendre que la douce Mentali voulait seulement la rassurer. Et lorsqu'elle proposa même de laisser la blonde partir à la recherche de son Tarsal, la Givrali secoua négativement la tête et s'exclama :

- Ça va pas ! Si tu fais un malaise ce n'est pas ton pokémon qui va te sauver, sans vouloir l'offenser. Alors je reste ici, que tu le veuilles ou non.

Après ce qu'elle avait infligé à la demoiselle, elle n'allait pas l'abandonner de la sorte, bien que cette dernière affirme ne pas être dérangée de voir la pokéathlète partir. À moins que ce ne soit une technique pour s'en débarrasser ? Ho non, il fallait absolument que la blonde se rattrape, hors de question de laisser une si mauvaise impression d'elle à une nouvelle élève. Tiens, pourquoi ne pas lui présenter Heavens, le petit dragon de l'équipe et le tout premier pokémon de la gamine aux yeux bleus.

Elle fouilla dans son sac puis lança la pokéball du Griknot, qui atterrit dans un éclat de lumière. L'estomac sur patte se frotta les yeux quelques instants et bailla. Ho non pitié, ne me dites pas qu'il dormait toujours ? En tout cas, même si Ellen aimait beaucoup son starter, elle avait hâte qu'il évolue, en espérant qu'il deviendrait un peu moins flemmard sous une autre forme.

Une fois habituée aux paysages, Heavens fit les yeux ronds à sa dresseuse. Ah, évidemment maintenant, il avait faim. Elle soupira puis lui tendit un gâteau, le même que celui qu'elle avait donné à Colombe mais en version pokémon. Le petit dragon bleu n'en fit qu'une bouchée, puis, il remarqua la présence de la fille aux cheveux roses et s'approcha d'elle, curieux de cette nouvelle rencontre.

Ellen profita de cet instant pour le présenter à la jeune fille :

-Et voici Heavens, mon tout premier pokémon. C'est un Griknot très gentil mais...disons qu'il aime beaucoup manger et qu'il n'est pas très...comment expliquer sans le vexer ? Disons qu'à part pour de la bouffe, il ne se remue pas trop les fesses, hein mon vieux?

Le pokémon la fixa avec de grands yeux, bien trop occupé à savoir si Colombe avait de la nourriture sur elle plutôt que d'écouter sa dresseuse. Ellen explosa de rire devant l'air niais du Griknot qui ne semblait pas plus comprendre. Il hocha les épaules puis dirigea son attention vers le Tylton. Vu la tête que faisait le petit oiseau, il avait dû comprendre qu'il avait été confondu avec de la nourriture et s'envola en piaillant. Heavens se lança à se poursuite bien qu'il ne puisse pas voler, ce qui provoqua une vague de rire chez les deux jeunes filles.

-Quand je te disais qu'il ne pensait qu'à manger ! fit Ellen.

Laissant les deux pokémons de côtés, la gamine décida de s’intéresser une peu plus à la demoiselle. Son impression sur la fille avait beaucoup changé. Maintenant, elle comprenait que cette dernière avait tenté de lui prouver qu'elle n'était pas une petite princesse. Mais comment avait-elle fait pour savoir cela ? À moins qu'elle n'ait l'habitude d’être souvent jugée de la sorte, ou encore qu'Ellen ne soit pas très discrète. À voir. En tout cas, malgré ce qu'elle pouvait croire, Colombe avait réussi à faire changer d'avis la blondinette, ce qui pouvait être considéré comme un exploit. Normalement, une fois une idée en tête, il était difficile de faire faire marche arrière à la jeune coach.

Ellen hésita quelques secondes, ne sachant pas vraiment comment reprendre la conversation. Elle s'était déjà excusé, alors pas la peine d'en faire des tonnes. Autant reprendre comme si de rien n'était :

-Et sinon, qu'est-ce qu'y t'a amené à l'académie ?


Et alors que la Mentali s'apprêtait à lui répondre, la jeune dresseuse s'empressa de rajouter :

-Ah oui et au fait, pour tout à l'heure, à part si tu le souhaites, je ne vais pas te forcer à suivre mes entraînements '' pratiques '', ne t'en fais pas sur ça ! Je me suis un peu trop emballée sur le coup, fit-elle avec un petit sourire gêné.

Le '' je me suis trop emballée '', était surtout un sous entendu de '' je voulais juste te tester ''.
Mais Ellen avait compris qu'elle avait déjà dépassé certaine limites, alors pas la peine d'en rajouter. Surtout qu’au final, la rose avait l'air plutôt sympathique, au détail près qu'elle avait continué de la vouvoyer, bien évidemment.

Elle espérait qu'elle avait réussi à détendre un peu l’atmosphère. En tous cas, elle avait réussi à se détendre elle : elle en avait presque oublier Sheika et Rubis. Jetant un coup d’œil sur la plage, elle aperçut la silhouette fine de la Malosse courant sur le sable, en direction de sa dresseuse.

Un frisson de peur parcourut la blonde ; et s'il était vraiment arrivé malheur à la petite Tarsal ?

(c) Alban


_________________
 
I pushed like a rose among
the nettles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6098-i-know-you-know-i-know-ellen-whirst http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6144-ellen-whirst-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aussi endurante qu'un chenipotte !   

Revenir en haut Aller en bas
Aussi endurante qu'un chenipotte !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-