Partagez | .
Compétition TopDresseur #5 - Épreuve
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Mar 1 Aoû - 22:06

Competition TopDresseur
Rappel des règles
Oyé oyé, dresseurs ! Vous rêvez de gloire ? Vous voulez collecter des badges ? Pouvoir les arborer fièrement en haut de votre cheminée ? Comment ça c'est hasbeen ? Eh bien... Passez votre chemin !

Nous sommes à Alola, sacrebleu ! Et ici... On fait le Tour des Îles ! Mais bon, vous n'êtes pas vraiment prêts pour entreprendre ce voyage initiatique propre aux habitants de la région c'est surtout que le manque à gagner pour l'académie est trop conséquent. Alors vous allez vous contenter de faire une Épreuve ! Comme de vrais petits Aloliens de onze ans ! Heureux ?

Pour cette année, aucun affrontement HRP ! Tout va se jouer sur votre capacité de rédaction, votre inventivité, et surtout, votre capacité à prendre soin de vos Pokémon ! Car oui, je le répète, mais ce que vous faites, c'est pour des gamins de onze ans, à la base. Et comme vous êtes de grands (ou pas) et vaillants (ou pas²) adultes (….), on va légèrement vous compliquer la tâche !

En effet, ce n'est pas parce que vous êtes privés de nos gentilles et attentionnées (*kofkof*) interventions PNJ que tout va se jouer par votre rp. Comme pour les autres compétitions de cette année, on va commencer par du HRP !  
-HRP, au moment de votre inscription, vous devrez tirer un seul exemplaire du dé « Compétition TopDresseur ». Celui-ci affichera un problème de statut ou autre joyeuseté dans le genre qui affectera votre Pokémon pendant toute la durée de la compétition !
-INRP, vous devrez poster un unique rp de 700 mots à la suite de ce post, décrivant la progression de votre personnage et de son Pokémon au fil de leur parcours. A vous d'essayer de gérer la situation, entre la victoire et l'état de votre partenaire, la compétition risque de mettre vos capacités de dresseur à rudes épreuves !

Le ou les trophées seront offerts aux personnes ayant répondu aux attentes de la compétition tout en nous offrant un bon moment de lecture, mais qui auront également su le mieux adapter leur contrainte à la situation. Veillez néanmoins à ne pas démarrer votre rédaction avec une idée de défaite ou de victoire assurée, les résultats peuvent surprendre !

Un délai d'un mois et demi vous est accordé pour poster votre RP à la suite de ce post (soit jusqu'au 15/09/2017).

Description du lieu
Vous débarquez à Ekaeka, sur l'île de Mele-Mele, à 10h ! Tout frais, tout beau, vous cesserez d'avoir de l'estime pour votre propre personne lorsque vous verrez débarquer devant vous Althéo, à l'allure visiblement beaucoup plus soignée et élégante que la vôtre. Mais heureusement pour vous, vous n'êtes pas ici pour un concours de grâce !

Souriant, le capitaine vous guide alors jusqu'à la Grotte Verdoyante, lieu de votre compétition. Car quitte à faire un Épreuve, autant commencer par le commencement ! Vous arrivez donc devant cette caverne pour le moins insolite, puisque intégralement envahie par la végétation, avec à l'entrée, deux totems représentatifs du Tour des Îles. A l'intérieur, de nombreux passages s’entrecroisent, autant sur le plan horizontal que vertical, et une immense crevasse sépare la caverne en deux. Gare à ne pas tomber dedans ! Il y a également de nombreux terriers creusés dans la terre et dans la pierre. Certains sont même assez gros pour que vous puissiez passer en rampant un petit peu... En somme, c'est donc dans un décor complètement inédit que vous participerez à cette compétition.

Mais avant de vous laisser le découvrir, Althéo vous arrête pour vous parler plus en détail de l'épreuve. Pour les quelques personnes s'étant renseignées sur le Tour des Îles actuels, vous connaissez les détails : trois Pokémon sauvages à dénicher, puis à affronter, pour finalement atteindre le Pokémon dominant au fin fond de la grotte. Facile, hein ? A première vue, mais Althéo se hâte de refroidir vos ardeurs. Je cite...

« Sachez néanmoins, petites têtes, que votre abr... Sympathique professeur de TopDressage qui prétend posséder un meilleur brushing que le mien a insisté pour complexifier légèrement le déroulement de l’Épreuve. Puisque vous n'êtes pas réellement en train de faire votre Tour des Îles, j'y ai concédé, et ainsi... Vous n'aurez le droit qu'à un seul Pokémon pour réaliser l’Épreuve. De plus... »

Après avoir marqué une courte pause, le capitaine d'épreuve sort une Pokéball de sa sacoche, et fait apparaître devant vos yeux ébahis (non) un Queulorior.

« … Mon cher compagnon lancera, au hasard, une capacité ayant pour but de pénaliser votre propre Pokémon au cours de l’Épreuve. Et évidemment, interdiction de recourir à des soins, et ce peu importe la forme qu'ils prennent ! A vous de soutenir votre partenaire dans ce difficile moment... Et à vous de récupérer au plus vite la (fausse) Normazélite se trouvant derrière le Pokémon Dominant ! Bonne chance, petites têtes. »

Alors en file indienne ! Chaque élève parcourra l'épreuve seul, accompagné de son Pokémon, et le suivant ne passera que lorsque le précèdent aura terminé.

Avec succès ou non !

Météo du jour : il fait plutôt humide à l'intérieur de la Grotte Verdoyante, et le courant d'air qui la traverse de part en part lui donne un côté rafraîchissant. Attention à ne pas glisser sur de la mousse !

Précisions supplémentaires
-Vous pouvez évoquer des actions décrites par les élèves passés avant vous, ou même la présence de PNJ, mais interdiction d’interagir directement avec les autres membres.
-Il vous faudra vous inscrire dans le topic adéquat avant de poster votre rp.
-Pour rappel, ce dernier devra faire au moins 700 mots.
-Vous êtes libres de choisir si vous rencontrez des Rattata et Rattatac d'Alola, ou des Manglouton et des Argouste. Mais peu importe votre choix, vous ne devrez combattre que ces Pokémon là pour valider l'épreuve. De plus, le Pokémon dominant sera toujours un Rattatac d'Alola dans le premier cas, et un Argouste dans le deuxième, tous deux plus grands et plus puissants que la moyenne, et accompagnés de petits sbires.
-L'intégralité de la compétition se déroule par pur rp. Nous ne ferons absolument aucune évaluation statistique ! A vous de déterminer les limites des affrontements, conjointement avec le problème de statut de votre Pokémon. Sachez cependant que le Queulorior d'Althéo ne sera pas trop violent avec votre partenaire, et que l'état de ce dernier s’aggravera surtout vers la fin de l’Épreuve. Du moins, en fonction de la façon dont vous le gérez ~
-Les objets, excepté ceux tenus par votre Pokémon, sont interdits au sein de l’Épreuve. Vous devrez vous débrouiller à la dure !
-Dans le cas où, à cause de son type ou talent, votre Pokémon ne peut pas être affecté par le problème de statut tiré au sort, vous devrez retenter un jet jusqu'à en avoir un valide!
-Votre Pokémon peut tenir jusqu'à deux objets.
-Votre RP sera suivi d'une balise HRP avec les informations suivantes :

Code:
Pokémon utilisé :
Objets tenus:
Points de Duel du Pokémon :
Malus obtenu :


_________________


Dernière édition par Compte PNJ le Dim 10 Sep - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 7094
Points d'Expériences : 1044

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Mar 8 Aoû - 19:45

Compétition Topdresseur #5
Une compétition qui s'annonce difficile.


"Mais qu'est-ce qu'il m'a prit de participer a un truc pareille ?!"

Il était 10H, nous étions sur l'île de Mele-Mele à Ekaeka, j'étais tout content de pouvoir visiter les alentours de l'île, jusqu'a que je vis un jeune homme au brushing très soigner se diriger par ici, c'est là que je compris l'erreur que j'avais commise. Le dénommé jeune homme a l'allure soignée du nom d'Althéo nous conduis jusqu'à une grotte, je ne pouvais contenir mon excitation, on allait pouvoir visiter une grotte ou se dérouler les fameuses épreuves du tour de l'île, sauf que je n'avais pas fait attention que tout ceux-ci s'agissaient en faite d'une compétition, et que nous allions devoir participer à une "fausse" épreuve du moins, moi qui penser qu'on était la juste pour visiter ! J'aurais jamais le courage d'affronter un pokémon dominant ou quoi que se soit ! J'aurais dû me douter de quelque chose quand cette excursion était proposée par Ace... Peut-être qu'il n'est pas trop tard pour retourner en arrière hein ? Silvouplait ? Althéo nous expliqua le déroulement de l'épreuve, rien de compliquer, jusqu'à qu'il annonce que son Queulorior allait lancer une capacité au hasard a notre pokémon et qu'il était interdit de le soigner, mais.... c'est terrible ! Je regardé Karis qui se tenait à coter de moi, la voir souffrir pendant toute l'épreuve, non, je ne pourrais sûrement pas le supporter. Peut-être que si je lui demande gentiment, il voudra bien me laisser partir ? Je n'aurais qu'a lui dire que je me suis trompé et puis... non ça ne passera jamais surtout avec Ace... Karis me regardait d'un air déterminé

"Tu es sûre de vouloir y participer Karis... ?"


Elle acquiesça en hochant la tête, après tout, elle n'avait pas tort, c'était une compétition qui allait me permettre de m'entraîner en tant que topdresseur, pour mon deuxième parcours, c'était parfait. J'inspire un grand coup, j'étais le suivant à passer dans la file d'attente, le stress commençait a monter en moi, et si je me loupais ? Et si je tombais dans la crevasse ? Et si je me perds ? Je n'ai plus le temps de me poser de question que l'élève avait déjà finit l'épreuve, c'était à mon tour, j'inspire, j'expire, non je suis pas prêt, je veux retourner en arrière, mais c'est trop tard. Le pokémon d'Althéo a déjà lancer son attaque sur Karis, la voilà maintenant brûlé et nous voilà parti dans les tréfonds de la grotte. Karis commençait à sentir lentement les douleurs de la brûlure, je compatissais pour elle, mais je ne pouvais rien faire, c'était dans ce genre de situation que je me sentais impuissant. Nous avancions dans la grotte a la recherche des trois pokémon a affronter, alors ou pouvait, il bien se cacher ? Tout à coup j'entendis comme un grattement vers la droite, ça devait sûrement être un pokémon !

"Par ici Karis !"

Karis arrivait tant bien que mal à me suivre malgré la douleur qui se faisait de plus en plus forte, nous arrivèrent vers un terrier ou se cachait un pokémon qui se fit une joie de nous sauter dessus, c'était un manglouton, j'en avais déjà aperçu quelques-uns pendant mon séjour ici, visiblement il était prêt a en découdre, j'espérais que ça n'allait pas trop poser de difficulté à Karis...

"J'ai confiance en toi Karis ! Utilise pistolet à O !"

Karis prit un moment avant d'attaquer, le manglouton en profita pour lui assener une attaque griffe avant elle, ça s'annonçait mal ! Que faire ? Je commence a paniqué !

"J-Je... utilise de nouveaux pistolets à O !"

De justesse, elle parvient à attaquer le manglouton d'une violente attaque pistolet a O qui le mit K-O sur le coup, ouf ! Il s'en est fallu de peu... Mais il en restait encore deux à affronter sans compter le pokémon dominant... Est-ce que Karis tiendra le coup jusqu'ici ? Visiblement les manglouton avait l'air très agile, mais enfin de compte ils étaient très fragile... Une attaque avait l'air de suffire pour les éliminer. Je fus sorti de mes pensées par un léger cri de douleur qui provenait de derrière moi.

"Karis ?! Est-ce que ça va ?!"

Je fais quoi ? Je fais quoi ?! Je souffle sur la brûlure ? Du vent oui, mais avec mon souffle, je doute que ça change quelque chose... Il y avait un courant d'air rafraîchissant dans la grotte, peut-être que si la jetait dans la crevasse elle allait flotter et... Mais qu'est-ce que je raconte moi ?! Je regarde autour de moi, la mousse ! Si elle se roule dedans peut-être que ça atténuera la brûlure pour un moment...

"Karis ! Roule toi... dans la mousse !"

Elle s'exécuta sans broncher, je ne sais pas si ça avait fonctionner, mais elle n'avait plus l'air de crier de douleur, c'était déjà pas mal..

"Aller Karis, on y est presque, tiens bon silteuplait ! Crois en toi, crois en moi et tout se passera bien...!"

Bon, je sais, je suis nul en ce qui concerne les messages d'encouragements... Mais Karis avait l'air d'avoir compris le message, nous voilà de nouveau sur pied, et nous n'avons pas le temps de faire le moindre pas qu'un autre manglouton nous attaque par-derrière tel un lâche ! Ces pokémon n'avaient donc aucun sens de l'honneur ! Heureusement, Karis esquive de justesse son coup de griffe, le manglouton l'avait légèrement effleuré sur la joue droite. Pas une seconde à perdre, chaque secondes comptait ici !

"Karis utilise vite Voix enjôleuse !"

De plein fouet ! Et de deux de KO ! Il n'en restait plus qu'un ! Finalement les combats pokémon ce n'était pas si ennuyant que ça en fin de compte ! Enfin, quand on gagnait en tout cas ! Nous partîmes a la recherche du dernier Manglouton, mais rien à faire, il était introuvable... C'est là qu'une idée me vint en tête, il nous suffisait juste d'un appât pour l'attirer héhéhé... Je me frotte les mains et dépose dans un endroit assez étroit dans la grotte un paquet de gâteaux, l'odeur allait sûrement l'attirer, il ne restait plus qu'à se cacher derrière un rocher et attendre notre proie !

Quelques minutes passent puis le dernier Manglouton entra enfin dans l'arène, l'endroit était parfait. Ce passage de la grotte était assez étroit une attaque bien placé et on en aura fini avec lui ! Mon plan était parfait ! Attendre encore un peu, pas maintenant... pas maintenant... MAINTENANT !

"Tu es tombé dans mon piège Manglouton ! Karis utilise pistolet à O !

Mais le Manglouton avait plus d'une carte dans sa poche, et esquiva l'attaque de justesse par les airs avant de nous assenais une attaque jet de sable ! Il s'enfuit avec mon paquet de gâteaux dans la bouche !

"EH, REVIENS ! MON PAQUET DE GÂTEAUX !"

Le manglouton allait nous échapper ! Et avec mes gâteaux ! Pas une minute à perdre, il ne s'échappera pas comme ça !

"Karis utilise une nouvelle fois pistolet a 0 !"

Mais le Manglouton esquiva une nouvelle fois, il l'allait sûrement se réfugier dans un des terriers et bouffer tout mes délicieux gâteaux... Je ne le laisserais pas faire !

"Tu l'auras voulu... Karis utilise Pouvoir lunaire !"

Karis envoya une sphère d'énergie en direction du Manglouton, malheureusement pour lui, il n'a pas résisté a l'attaque, c'était une nouvelle victoire pour nous !

"Youhou ! Bravo Karis ! Je suis fier de t.." Karis ?!


Elle était tombée par terre suite a la dernière attaque qu'elle avait lancer, je n'aurais pas dû lui demander d'en faire autant ! Que suis-je bête ! Que faire ?! Ça y est, c'était finit ? On avait.... Perdu ? Si proche du but ?

"Karis ! Karis ! Je t'en prie répond moi ! Ce n'est pas le moment de tomber par terre ! Je ferais tout ce que tu veux ! Alors relève toi ! Ce n'était pas toi qui étais prêt a relever n'importe qu'elle défi ?"


Karis leva la patte en signe de détermination, elle pouvait encore se battre ! Elle se releva avec un peu de mal, le pokémon dominant devrait se trouver vers ce passage, je portais Karis pour qu'elle ait le moins d'effort à faire, nous nous retrouvons dehors dans un endroit fermer, je pouvais voir la fausse normazélite sur un socle au fond ! Nous y sommes presque, évidemment, c'est à ce moment là que le pokémon dominant choisit de se montrer, c'était l'évolution de Manglouton, un Argouste, mais il était..... GIGANTESQUE ! Comment on allait pouvoir affronter un truc pareil ?! Le géant Argouste lança un cri aussi terrible que les monstres dans les films, bon peut être que j'exagérais un peu dans le moment de l'action... Tout a coup des Manglouton se mit a le rejoindre, nous étions seul contre tous. Mes jambes tremblaient, non, tout mon corps tremblait. Est-ce que nous en étions vraiment capables ?

"K-Karis allons-y, j'ai confiance en toi !"

Mais malheureusement nous n'étions pas dans une de ces séries où il suffisait d'un peu de magie, d'amitié pour que tout fonctionne. Karis souffrait, sa brûlure au niveau de sa patte s'était gravement empiré, je ne l'avais remarqué que maintenant, elle avait sûrement voulu la cacher pour que je ne m'en fasse pas.

"Karis... On peut arrêter, tu sais ? Je n'en peux plus de te voir souffrir !"

Elle ne voulait rien entendre, et se releva, encore une fois. Décidément... une vraie tête de mule ! Toujours à foncée tête baisser... Tête baissée ? C'est là qu'une idée me vint en tête !

"Karis utilise Aqua-jet sur les Manglouton !"

Karis s'entoura d'eau puis attaqua en direction des manglouton ennemis, comme je l'avais prédit, l'eau autour d'elle allait sûrement réduire la brûlure... Les manglouton furent éliminer un par un, il ne restait plus que le big boss...

"Karis utilise de nouveau Aqua-jet !"

Malheureusement notre stratégie ne pouvait pas marcher à tous les coups, cet Argouste était comme un mur infranchissable... Il avait l'air furieux de s'être fait éclabousser, il asséna une violente attaque morsure a Karis, qui tomba a bout de force sur le coup de la douleur combiner a la brûlure. C'était fini, l'Argouste commençait a lâcher un rire diabolique de méchant pokémon... Il avait gagné ?

"Karis ! Si... tu m'entends lance une attaque Berceuse !"


À bout de force, Karis réussis a lancer une attaque berceuse, le mélodieux chant de Karis, même ce monstre ne pouvais y résister ! Il s'endormit sur le coup, c'était notre chance, s'il se réveillait il achèvera Karis d'un coup de morsure ! Je ne voulais plus fuir devant l'adversité, je voulais me battre !

"Karis utilise tes dernières forces et utilise Pouvoir lunaire !"

Mais rien, Karis était trop épuiser pour répliquer une nouvelle fois, que faire ?! Si proche de réussir et on allait perdre ! L'Argouste roupillait encore mais n'allait pas tarder à se réveiller, il commençait à s'agiter ! Je secoué Karis pour la reveiller, ce n'était plus une option, on devait gagner !

"Je t'en prie Karis réveille toi ! RÉVEILLE TOI !"

Mais rien, Argouste s'agitait, il allait se réveiller, réfléchis, réfléchis, RÉFLÉCHIS ! Je sais !

"Bon... je crois que je n'ai pas le choix, je vais devoir utiliser Tsuki vu que Karis n'est pas capable d'affronter un raton géant c'est dommage je l'aurais englouti de cadeaux..."

Karis se réveilla d'un coup, et utilisa une attaque Pouvoir Lunaire sur l'Argouste, de justesse ! Quand il s'agissait de Tsuki, elle était toujours au taquet  ! Un peu plus et le gros Argouste allait se reveiller ! L'Argouste était KO, nous avions gagné, je ne pus m'empêcher de sauter de joie et de prendre Karis dans mes bras en pleurs.

"On a gagné Karis ! On a gagné !"

Je récupérais la fausse Normazélite sur le socle, il était grand temps de sortir de cette grotte ! Au final, je m'en fichais de cette épreuve, peut-être que j'avais perdu d'avance contre les autres élèves, mais cette épreuve nous aura rapprocher Karis et moi. J'ai pu ouvrir les yeux sur les combats. Je ne pensais pas autant prendre de plaisir à combattre aux côtés de Karis ! Cette épreuve restera gravé dans ma mémoire, non pas comme l'épreuve la plus dangereuse et terrifiante de ma vie, mais comme une épreuve réussis !

1

HRP:
 

_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali En ligne
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 261
Points d'Expériences : 1711

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Ven 18 Aoû - 16:39

Mais vous allez vous calmer oui ?!

Les piaillements répétés des 3 pokemons devant moi cessent instantanément, redonnant à la bâtisse où nous sommes logés son calme naturel. Je soupire. Aujourd’hui, c’est la compétition Top Dresseur. Nous avons reçu les premiers détails il y a quelques jours, et l’un d’eux en particulier a posé problème à toute l’équipe. Alors qu’en temps normal, pour une des épreuves typiques d’Alola, plusieurs pokemons sont tolérés, ici on ne peut en choisir qu’un seul. Cela a beaucoup troublé mon équipe qui comptait lutter ensemble pour gagner. Et évidemment, des conflits sont apparus. Dès le début, je pensais demander cet effort à seulement 4 de mes pokemons, que je jugeais apte à assumer ce type de défi. Ruru, Yuko, Zeno et Misis. Ils sont tous forts dans leur domaine et s’en sortent bien en combat. Le souci, c’est que je n’avais pas imaginé qu’ils se battraient entre eux pour le faire. Bon ok Yuko s’en fout totale comme d’habitude mais les 3 autres ne lâchent pas le morceau pour être choisi. Et c’est à moi de rendre le verdict final. Souffle Idalienor, ça va aller. De toute façon, j’avais déjà ma petite idée avant de commencer, il faut juste leur dire. Je sors 3 pokeballs et annonce.

Pour cette compétition, ce sera Misis qui viendra avec moi. Désolé pour les autres ça sera pour une prochaine fois c’est promis.

Je rappelle rapidement les 3 autres dans leur pokeballs et souffle de nouveau. Bon ça c’est fait. A côté de moi, le Strassie Chromatique affiche une expression victorieuse, comme très fier de lui. Je lui colle une pichenette sur l’oreille.

Ne me fais pas regretter mon choix Misis et concentre toi. Ce n’est pas un jeu, c’est une compétition et j’espère bien que l’on va gagner.


***

Une heure plus tard, nous arrivons avec mon compagnon devant la fameuse grotte verdoyante, lieu où se tiendra l’épreuve. Le cadre est assez beau je dois l’admettre mais malheureusement nous ne sommes pas là pour faire du tourisme. Cette façon d’évaluer les jeunes dresseurs est totalement inédite à cette région, ce qui la rend toujours plus intéressante. J’ai hâte de voir ce que cela donne en réalité. Tous les concurrents nous sommes accueillis par un certain Althéo. D’après ce que j’ai compris, il est capitaine d’épreuve sur cette île. Un expert en la matière pour nous montrer la voie, c’est plutôt sympa. Ace n’a même pas daigné se montrer. Il exagère. Enfin bon je m’en fiche un peu, je ne porte pas spécialement le référent des Noctalis dans mon cœur. Le capitaine rappelle quelques consignes élémentaires mais ajoute également une nouvelle indication. Tout le monde lâche des soupirs d’étonnement. Je ne sais pas qui a eu l’initiative de cette idée mais ce n’est pas très sympathique. Un problème de statut aléatoire pour notre compagnon pendant toute la durée de l’épreuve. Misis me jette un regard du genre « t’inquiètes ça va le faire » mais cela ne m’empêche pas d’être soucieuse. Ce défi supplémentaire implique de voir l’état de notre pokemon se dégrader sous nos yeux tout en l’obligeant à combattre. Spectacle très dérangeant pour une médecine.

Une file indienne se met rapidement en place pour débuter. J’essaie de passer dans les premiers, pour ne pas attendre toute la journée. Une fois l’ordre retenu, chacun se disperse légèrement devant la grotte, en attendant son tour. Tous les sacs sont regroupés à un endroit précis, pour éviter une quelconque triche. J’obéis aux instructions et en fait de même. Je conserve juste la pokeball de Misis, en cas d’urgence. Je préfère être disqualifiée que prendre trop de risque. J’espère que je n’aurais pas à m’en servir.

Les premiers candidats reviennent de l’épreuve, les mines dépitées et couverts de boue. Heureusement que je ne porte rien de précieux sur moi. Short en jean, t-shirt un peu abîmé et basket de sport. Cela ferra très bien l’affaire. Quant à la mine dépitée, je n’ai qu’à faire mieux que pour ne pas arborer cette même expression sur mon visage. Mon tour finit par venir. Althéo m’appelle et je me présente sur la ligne de départ, entre les deux petits totems. Première étape, voir quel problème de statut sera infligé à mon pokemon. Je crois les doigts pour que ce problème n’implique pas une incapacité de mouvement. Avec mon bras en mauvais état, je ne pourrais pas me permettre de porter Strassie sur de longue distance. Le Queulorior se place devant Misis et lance son attaque. J’aurais mieux fait de ne rien dire moi. Une attaque Bâillement. Misis devient somnolent. Le pire cas de figure. Non seulement ses mouvements seront ralentis, mais si en plus il finit par s’endormir, je serais seule contre les pokemons sauvages. Il ne me reste plus qu’à finir l’épreuve suffisamment vite pour que cela n’arrive pas. Le top départ est donné, et je suis lâchée dans l’arène, ou plutôt dans la grotte dans le cas présent.

L’objectif est assez simple. Je dois trouver 3 Rattatas et les combattre. Une fois cela fait, je dois me rendre au fond de la grotte pour combattre le pokemon dominant. D’après ce que j’en ai entendu, c’est un phénomène assez impressionnant que d’avoir un pokemon dominant en face de soi. Je suis toute excitée de l’observer de mes propres yeux. Enfin pas trop vu l’état actuel de mon pokemon. Pour l’instant, il cligne seulement des yeux. Ça a l’air d’aller. Prions pour que cela dure. Le décor est également inédit, proposant une immense grotte en guise de terrain de jeu. Il y a des sentiers de tous les côtés, de la verdure mais aussi des sortes de terrier où des pokemons pourraient se planquer. Certains sont même suffisamment grand pour me laisser passer, à vue d’œil du moins. Le plus important et pas des moindres est l’immense crevasse au centre. Après un rapide coup d’œil, aucune chute ne sera tolérée. Je décide de m’engager sur le sentier de gauche et de bien ouvrir l’œil. Ces petits malins peuvent se cacher partout.

Après avoir parcouru le premier entier, un petit bruit attire mon attention. Un frémissement agite le buisson d’à côté. En voilà un parfait. Je m’approche doucement pour le prendre par surprise mais le bruit se décale et semble partir sous terre. Je ne savais pas que les Rattatas pouvaient faire ça. Je baisse la tête pour le suivre de vue mais il finit par revenir à la surface. Un soupir de déception. Ce n’est pas un Rattata mais un Topiqueur, avec une petite mèche blonde sur la tête. J’avais oublié qu’il n’y avait pas que des Rattatas ici. Je laisse partir le pokemon un peu dégoutée. De toute façon, il est inutile de s’attaquer à lui, il ne compte pas pour l’épreuve. Je reprends tranquillement mon chemin, Misis un peu en arrière. Ses yeux se ferment de plus en plus régulièrement. Accélère ou cette histoire va mal se terminer.

Heureusement, quelques pas de plus réussiront à faire mon bonheur. Juste devant moi, un petit Rattata court à toute vitesse pour rejoindre un autre point. C’est ma chance, cette fois je ne dois pas la rater. Je presse le pas pour ne pas le perdre de vue. Déterminée, je lance l’opération.

Misis, utilise Jet-de-Pierre pour l’empêcher d’aller plus loin !

Habituellement, quand Strassie utilise l’une de ses attaques, je sens comme une aura se dégager de lui, c’est dur à décrire avec des mots. Mais là rien du tout. Je me retourne vers lui pour constater qu’il vient de s’assoupir. Non non ça ne va pas du tout.

Misis s’il te plait !


Le pokemon roche relève les yeux vers sa cible et exécute dans la précipitation son attaque, envoyant ainsi ses jets de pierre. En temps normal, la consigne est simple. Ses rochers ne doivent jamais être lancé directement sur la cible mais plus autour de lui, du moins tant que la situation n’est pas maitrisée. Ce sont des attaques du genre violent, et je ne me résigne pas à ce genre de facilité un peu brusque pour vaincre mes adversaires. Mais là, les choses sont différentes. Misis n’était pas concentré et en allant un peu vite, il y a forcément des erreurs. L’une des pierres passe très près de la tête du petit rat, bien trop près. Le rocher heurte le haut de son crâne, le laissant immobile au milieu du chemin. Affolée, je cours vers le pokemon sauvage pour m’assurer que je ne lui aie pas porté le coup fatal. Pitié ça ne peut pas se passer comme ça. Je m’assoie à côté de lui et le prend dans les bras. Ouf, il est juste complètement sonné. Je me pose pour réfléchir un instant. Il est normalement dit dans les règles qu’il faut combattre le pokemon sauvage pour le mettre K.O. Est-ce que l’état dans lequel il se trouve actuellement est considéré comme le K.O ? Je n’en suis pas tout à fait sûre. Mais en même temps je ne vais pas l’affronter alors qu’il est inconscient. Ça serait affreux. Je me décide à le déposer dans l’herbe à côté du sentier. Plus qu’à espérer qu’Altheo soit compréhensif envers ce pauvre petit Rattata.

Cet incident me permet toutefois de réaliser que la suite du parcours ne va pas être simple. La condition de Misis implique bien plus de chose que je n’aurais pu l’imaginer. En plus de veiller à ce qu’il ne s’endorme pas, il faut aussi faire attention à ses attaques, beaucoup moins précises. Au vu de son type roche, cela provoquer beaucoup de dégâts. Mmm comment faire ? Pour l’instant, tout est redevenu calme, je peux me permettre de forcer un petit peu. Juste assez pour qu’il se repose un peu ? Plus qu’à essayer. J’attrape entre mes mains le Strassie chromatique et le sers contre mon corps. Je lui murmure doucement à l’oreille.

Je vais te porter un peu le temps qu’on trouve un autre Rattata. Tu peux te reposer comme ça, mais je vais vraiment avoir besoin de toi pour la suite. Je ne peux pas le faire toute seule.

La boule de pierre rose hoche la tête puis ferme ses petits yeux pour se reposer. C’est surement mieux comme ça. A moi d’avoir les yeux ouverts pour trouver la moindre trace d’un des pokemons à combattre. Je poursuis mon chemin à travers les chemins de la grotte. Ça monte puis ça descend, comme des mini montagnes c’est rigolo. En attendant, Misis ne dort pas vraiment mais au moins ne se concentre pas sur sa lévitation. C’est une économie d’énergie pour les moments vraiment important. Comme maintenant par exemple.

Un peu en montée, une petite boule sombre surgit des buissons avec une attaque qui semble être « Poursuite ». Sans trop réfléchir, je me mets à courir. Pas l’idée la plus intelligente que j’ai eu vu le nom de son attaque mais bon. En fait, j’ai presque l’impression qu’il va plus vite depuis que je me suis mise à courir. Dans le feu de l’action, je me jette dans un buisson puis ouvre les bras pour que Misis se dégage et remplisse son rôle de pokemon attaquant. Le rocher rose sort du buisson et sans me demander mon avis utilise son attaque Pouvoir lunaire. Une petite boule lumineuse se prépare et touche de plein fouet son adversaire. La pauvre bête n’eut pas le temps de riposter que Misis en envoie une autre, mettant le pokemon K.O. Wow ça pour être rapide, ça l’était. C’est étonnant, il n’a eu aucune difficulté à utiliser son attaque, et en plus de façon précise. Cependant, comme je suis derrière lui, je ne peux pas voir sa petite frimousse. J’espère que tout va bien. Quelques secondes après, mon pokemon baisse en altitude, près à tomber au sol.

Misis !

Immédiatement, le Strassie reprend de la hauteur et se retourne vers moi. Il va falloir que je le tienne éveiller, ou que je le porte au choix. J’aimerais pencher pour la première option mais quand je tends mes bras vers lui, il hoche simplement de la tête pour me dire non. J’incline le crâne sans trop comprendre. Pourquoi ce refus ? Mes bras ne sont pas confortables ? Misis s’approche alors de moi et désigne mon bras gauche, très légèrement tremblant. Je baisse les yeux. Oui j’ai un peu mal mais je pourrais tenir encore un peu, assez pour qu’il se repose. Mais c’est un refus catégorique de sa part, il va falloir reprendre comme au début, en croisant les doigts pour qu’il ne s’endorme pas en route.

Les quelques minutes suivantes furent peu fructueuses. Misis passait son temps à osciller entre deux altitudes, traduisant sa terrible envie de s’endormir, et moi, je n’arrivais pas à apercevoir le moindre Rattata. Je perds trop de temps à attendre qu’ils se montrent d’eux même, comme dans les précédents cas. Il va falloir que je force un peu la main de ces pokemons si je veux réussir l’épreuve. C’est-à-dire en allant les chercher dans leur propre terrier. Devant l’un de ces trous de terre que j’ai aperçu à l’entrée de l’épreuve, je me baisse pour regarder à l’intérieur. Petit Rattata viens par ici s’il te plait. Personne dans ce trou. Je change de position et passe en revue les différents terriers de ce côté du ravin mais pas un seul pokemon. Ce n’est pas grave, il me reste l’autre côté de la falaise. J’ai déjà de la terre partout sur les jambes mais cela ne m’arrête pas. Strassie suit à peu près mes déplacements tout en gardant une altitude correcte. Je change de côté puis reprend mes recherches, en espérant avoir plus de chances.

Je m’allonge à moitié devant l’un des trous et tends le bras droit pour espérer déloger l’un de ces petits rats sombres. Tiens, j’ai l’impression d’avoir senti quelque chose bouger. Pour être sûre, je passe la tête dans le creux pour observer la chose. Je n’aurais pas longtemps à le trouver puisque le pokemon saute sur ma tête et s’agrippe à mes cheveux à l’aise de ses petites griffes. D’un bond en arrière, je quitte la cavité et me relève, en tirant d’un coup sec la bestiole de là. Le Rattata s’agite dans tous les sens dans mes mains pour se libérer de mon emprise. C’est rigolo, c’est léger au final cette bestiole. Je n’ai aucun mal à la contenir. Mais bon qu’est-ce que j’en fais maintenant ? Je ne peux pas la mettre K.O moi-même. Et puis je ferais comment ? En lui mettant un coup de boule ? Mauvaise idée. Mieux vaut laisser la chose à des spécialistes. La seule idée qui me vient en tête pour qu’il ne s’échappe pas et que Misis ne rate pas trop son coup n’est pas très sympathique. J’espère que tu ne m’en voudras pas petite bestiole. Je fais un signe de tête à mon pokemon pour qu’il comprenne le plan. Le connaissant lui et son caractère de pokemon combattant, il a bien compris l’idée que j’ai en tête.

En détournant le regard de la scène, je laisse tomber vers le sol le pauvre pokemon qui dans la seconde qui suit se fait frapper par l’attaque Anti-air, plus efficace quand le pokemon est en l’air car cela réduit ses chances d’esquive. Et cela ne manque pas. Le Rattata se prend plusieurs coups du aux morceaux de pierre venant du sol. Je n’aime décidemment pas faire ce genre de truc. Mais je ne gagnerais jamais sinon. Le pokemon finit par s’écrouler au sol, inconscient. Je souffle un bon coup. Nous avons vaincu les 3 pokemons, normalement la porte vers le pokemon dominant devrait être ouverte. Je dépose le petit pokemon sur le côté puis commence à marcher vers l’autre grotte.

De loin, on voit que le chemin est accessible. Il doit y avoir un mécanisme quelque chose de ce genre pour permettre l’ouverture seulement quand le challenger a rempli la première partie de l’épreuve. Derrière moi suit Misis, de moins en moins éveillé. Ses oscillations sont de plus en plus grandes. Maintenant, il ne reprend de la hauteur que quelques centimètres avant le sol. Je m’inquiète. Est-ce que cela va suffire pour le combat contre le pokemon dominant ? J’en doute. Il va falloir ruser pour écourter le duel. Si ça traine en longueur, nous sommes surs de perdre la partie. Mais restons confiant, les jeux ne sont pas encore fait.

Je me trouve enfin devant le passage pour accéder à la dernière partie du défi. Eblouie par la vive lumière, je pénètre tout de même avec Misis à l’intérieur de ce nouveau lieu. J’ai l’impression qu’une dose d’adrénaline supplémentaire s’empare de moi pour me donner courage et force. J’inspire un grand coup puis avance vers le fameux pokemon dominant. Il s’agit d’un Rattatac d’Alola, très imposant, plus que la moyenne. Il est entouré de quelques autres Rattatas similaires à ceux de tout à l’heure. Mais le plus impressionnant reste l’aura qu’il dégage. Mon cœur fait un faux bond. Même si ce n’est pas le pokemon le plus charismatique du monde, ça le rend tellement plus impressionnant. Cela n’a cependant pas l’air de faire peur à Misis qui dort à moitié. Je lui mets une pichenette dans la tête pour qu’il se réveille un minimum. J’ai besoin de toute sa concentration pour vaincre son ennemi.

Pour l’instant, nos adversaires ne bougent pas, nous laissant peut être le premier coup ? Ne traine pas trop tout de même, ils pourraient changer d’avis à tout instant. Je m’approche de mon Strassie chromatique pour lui glisser quelques mots.

Il faut qu’on aille vite pour finir le combat, sinon on va perdre. Tu ne tiendras pas le combat en longueur comme tu peux le faire d’habitude. Tu risques de t’endormir en pleine bataille, et je t’avoue que je ne veux pas être seule contre eux. Je te laisse carte blanche mais je compte sur toi pour gagner…

A l’instant même où j’ai eu finit ma phrase, j’ai regretté de lui avoir dit ça. Le petit pokemon s’avance légèrement, toujours chancelant puis la terre se mit à trembler. Oh non ce n’est pas vrai il ne va pas faire ça, surtout dans cet état ! La terre tremble toujours plus, jusqu’à ce qu’un rocher à l’allure de lame sorte du sol, faisant valser l’un des petits Rattatas. Mes jambes s’affaissent. Je me laisse tomber à genoux dans l’herbe. Il n’a pas osé. Il sait que je déteste qu’il utilise cette attaque. Les lames sortent du sol une à une, de manière désordonnées, jetant les petits pokemons de tous les côtés. Un spectacle d’horreur s’offre à mes yeux. On dirait presque une catastrophe naturelle. Les tremblements finissent pas s’arrêter. Le pokemon dominant n’a pas été touché mais il est piégé par les rochers. Les Rattatas, quant à eux, ont disparu dans la forêt après l’attaque. Il ne reste que le Rattatac et nous. Maintenant qu’il est encerclé, il sera facile à vaincre. Mais Misis a décidé que ce n’était pas encore finit. Je n’eus pas le temps de prononcer quelques mots que la terre tremble à nouveau. Qu’est-ce que tu es en train de faire ? Est-ce que tu serais en train de perdre le contrôle de tes attaques ? Ta conscience n’est qu’à demi-présente, cela se comprend. Mais là cela engage trop de truc, c’est trop dangereux.

Une nouvelle pluie de rocher arrive, mais cette fois depuis le haut de la grotte. Des morceaux de pierre se décrochent du plafond et tombe comme une averse sur la zone déjà martelée. Le Rattatac hurle de douleur, et moi je ne peux m’approcher, au risque de me prendre un rocher sur la tête. Et contrairement au Rattatac, cela me serait fatale. Je ne peux que regarder, impuissante, la main sur la bouche pour me retenir de crier.

Le tout finit par s’arrêter. Les dernières pierres tombent sur le sol, marquant la fin de cet épisode presque apocalyptique. Vite, je me relève et grimpe les rochers pour voir si le Rattatac n’est pas gravement blessé. Après quelques mouvements pour me hisser au-dessus de lui, je peux faire un constat. A mon plus grand bonheur, tout va bien. Il est K.O mais ses blessures ne sont pas très importantes, les premières lames de roc ayant amorti la chute des autres rochers. Bien sûr, je m’inquiète aussi pour mon propre pokemon.

Misis tout va bien ?! Heureusement, il n’est pas gravement blessé…Misis tu m’écoutes ?


Je descends des rochers et remarque que le pokemon est posé au sol, profondément endormi. Je sourie légèrement. Tu as fait de ton mieux aujourd’hui, à ta façon. Il va falloir sérieusement qu’on parle des attaques à ne pas utiliser tous les deux. Je vais finir par faire une crise cardiaque à force. Je retourne le chercher pour le porter dans mes bras. Il reste une dernière chose à faire. Récupérer la fausse Normazélite. Juste derrière le Rattatac se trouve un petit autel où la pierre est posée dessus. Je la saisis de la main gauche, soulagée que cela se termine. Il est temps de rentrer. Je ne sais pas trop combien de temps cela a pris. Je ne sais pas non plus si je serais bien classée. L’avenir me le dira. Je fais quelques pas en arrière pour revenir sur mon chemin mais je m’arrête subitement. Je réalise que Misis vient se saccager toute la deuxième grotte où se trouve le pokemon dominant. Oh nonnnnn. Althéo va me tuer.


HRP:
 

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Mar 5 Sep - 15:08

Soldat Mightley, au rapport !

Althéo… il me déprime déjà. Pourquoi diable tente-il de se donner un style, alors qu’il ne ressemble à rien ? Et, pourquoi est-il présent pour une compétition de TopDressage alors qu’il est… quoi au juste ? Beaucoup trop précieux sur ça ? Depuis quand tu juges sur le physique, toi ? Enfin, bref, à mes yeux, il a juste raté sa vocation et décidé de se… recycler dans l'événementiel pour écoliers. Mieux vaut tard que jamais, j’imagine. En tout cas, je sais pas vraiment pourquoi je me suis lancé là-dedans. Par fierté, peut-être. Ben, oui, si des gamins de onze ans font ce truc, en quel honneur je ne pourrais pas le faire ? Certes, la dernière fois que j’ai fait un truc du genre, je me suis retrouvé possédé par un Trépassable parce que le Test avait légèrement “changé” parce que je n’avais plus huit ans. Aujourd’hui, je suis bien déterminé à prouver que… je suis le meilleur ? Le plus beau ? Le plus intrépide, peut-être ? Enfin bref ! Prouver que je suis ! Prouver que moi aussi je peux le faire tout comme les Aloliens. Nooon mais ! Pour qui ils se prennent, sérieusement ?

Je fulmine, prêt à tapper sur mes pectoraux pour montrer qui c’est qu’est l’plus fort. Moi, légèrement arrogant ? Pas du tout. Cette Grotte Verdoyante ne me fait pas peur. Et, en plus, j’ai convoqué mon Pokémon le plus puissant, le plus intrépide et le plus hardi… j’ai nommé…   ° Roulement de tambour dans ta tête… ° MAKY ! Ouais, je suis sûr d’être carrément la crème de l’élite de Lansat avec mon Sablaireau. Par contre, je n’avais nullement prévu ce petit… contretemps. Pourquoi tu as paralysé mon seul et unique Pokémon pour cette épreuve ? Pourquoi, à peine quelques pas après l’entrée dans la grotte, je n’entends déjà plus les cris de la foule qui m’acclamait au dehors ? ° Non… c’était juste d’autres élèves qui discutaient… ° Ne me contredit pas. Me voilà, tout seul, avec un Sablaireau paralysé sur les bras. Je dépose Maky au sol et lui indique d’avancer.



Le malheureux type Sol ne bouge pas d’un pouce. Je le soulève légèrement ma chaussure pour l’aider à se lever. Je n’ai pas le temps de réfléchir à la moindre stratégie que quelque chose saute bondit sur mon dos. Je perds l’équilibre et envoie valser Maky dans la descente. Il se met à rouler, de plus en plus vite. Je déglutis. Merde. Ni une, ni deux, je me lance à la poursuite de mon Sablaireau. Je ne prends même pas le temps de regarder ce qui me pourchasse, j’entends juste ses mâchoires claquer juste derrière moi. Plus vite, plus vite, plus vite. Si je ne me dépêche pas… Maky va tomber dans ce gouffre… tout noir, rempli de ténèbres. Pas question ! Je bondis en avant et accélère ma course. Au même moment, un Mangloutou me barre la route. De justesse, je l’évite mais dévie de ma trajectoire. Maudit Pokémon sauvage ! Il m’a fait perdre un temps précieux pour mettre la main sur Maky. La fatigue ne m’atteint pas et je crois que je gagne quelques précieuses secondes sur mes poursuivant, ils ont l’air de s’être rentrés dedans... Je ne suis plus qu’à quelques mètres de Maky. Je tends les bras et hâte à nouveau ma course… allez ! Plus que quelques malheureux centimètres…

Ca y est ! J’attrape le Sablaireau sous mon bras avant de me rendre compte que je fonce à toute allure dans le vide !

« _ Makyyyyyyyyyyyy ! Tourbi-Sable… VIiiiiiiiiiiiiiiiiite ! »

Je me sent tout à coup quitter la terre ferme. Et, alors que mon corps se jette dans le vide, il s’élance soudainement vers le haut. Je suis obligé de fermer les yeux alors que la tempête de sable se déchaîne. Brusquement, tout s’arrête aussi vite que cela avait commencé. Je tombe rudement sur l’épaule au même moment où deux Manglouton se ruent dans le précipice, emporté par sa vitesse. L’attaque du Sablaireau nous a fait atterrir légèrement plus haut, sur un pic rocheux. Il ne reste plus qu’à continuer notre route.

«_ Félicitations Maky ! D’un pierre deux coups ! Quel génie ! »

J’époussette mon pantalon avant de reprendre mon Pokémon sous le bras. Certes, il est bien incapable de se déplacer -à part rouler, mais ça n’a plus grand intérêt- mais il peut toujours lancer -à peu prêt se-s attaques. Pour peu que je le dirige dans la bonne direction. Me voilà donc tel un commandant, tenant mon Sablaireau paralysé comme une véritable arme de guerre. Pauvre chose.

Alors que nous continuons notre chemin à travers les boyaux de la grotte, d’immenses yeux rouges éclairent durant un instant les parois. Un second Manglouton. C’est certain ! Avec son attaque Groz’Yeux. Je me plaque contre un mur et serre ma mitraillette -euh, Maky- contre moi. Je lui fais un signe de tête très sérieux alors qu’il ne peut que me cligner des yeux. Le Sablaireau ne peut plus se servir de ses griffes… Maaaais, il a toujours de puissants pics ! Je profite de l’obscurité pour m’approcher à petits pas. Au moment où j’arrive au niveau du Manglouton, je pousse un cris de guerre et abat Maky tel un puissant marteau sur le crâne de la pauvre bête. Bon, c’était pas la chose la plus jolie à faire hein… les pics dorsaux de mon Sablaireau ont largement eu la peau de ma seconde cible.

Un sourire mauvais s’étend sur mon visage. Mouhahaha. Appelez-moi Ramblette ! Non, en fait, c’est pas terrible. Mais Sablambo c’est pas top non plus. Donc, oubliez cela et… regardez-moi plutôt en action ! Me prenant pour un véritable cascadeur, j’enchaîne les roulades pour échapper à rien du tout, mais c’est classe quand même. Grâce à la capacité innée de Maky à creuser les tunnels, nous voilà bientôt en train de sillonner la grotte, sans plus de cérémonie. Au moins, les futurs candidats y verront plus claire et n’auront pas besoin d’emprunter les chemins zigzaguant -et terriblement trop longs- normalement prévus. Cette technique -qui ne correspond en aucun point à un futur Ranger, avouons-le- porte rapidement ses fruits.

La grotte devient plus large et plus haute, une grande cavité s’ouvre à mes pieds. Mes quelques trous dans les murs ont du faire pas mal de boucan parce qu’ils sont tous sur leur garde. Je prends le temps de repérer la Normazélite, mon but ultime. Je note aussi les emplacements des quelques larbins du Pokémon dominant : un Argouste. Je chuchote les instructions à ma nouvelle arme de corps à corps et saute dans l’arène.

Au moment où mes pieds atteignent le sol, une tempête de sable se prépare. Le vent s’est levé et des grains commencent à tourbillonner. Je profite de l'inattention du premier sbire pour sauvagement l’assommer. Un de moins. Rien ne peut plus m’arrêter, Maky est devenu une véritable arme vivante et cette Normazélite ne tardera pas à être à moi. Je cours de couverture en couverture, préférant me cacher de la tempête de sable. Je suis obligé de fermer les yeux durant de longues secondes, à vrai dire, je n’avais pas prévu que l’attaque se retourne contre moi. Mais les grains de sable n’hésitent pas à me fouetter le visage et à pénétrer dans la moindre ouverture de mes vêtements. Plus j’attends, plus la tempête sera puissant et si j’attends trop, je perds mon seul avantage. Utilisant mon bras pour éviter de me prendre tout le sable dans la tronche j’avance par l’un des côtés. Manque de bol, je tombe nez à nez avec un Manglouton qui n’hésite pas un instant charge sur moi, la gueule grande ouverte. C’est trop tard pour esquiver ! Je brandis le dos épineux de Maky devant moi et mon adversaire s’y encastre comme un grand. Diablement efficace. J’évite de croiser le regard de mon Pokémon, de plus en plus affolé.

«_ T’inquiète Maky, je gère. On va sortir de là ! Laisse moi juste… »

Trop tard ! Le Pokémon dominant m’a repéré ! Il crée des ombres effrayantes sur les murs de la grotte. Ses crocs claquent dans la quasi-obscurité et je n’ai toujours aucun plan d’action. Je sent aussi que le reste de ses larbins approchent. Une idée…

«_ Maky ! Attaque Roulade ! »


Je prends l’ascendant psychologique sur mes adversaires -en espérant qu'ils me comprennent-, sachant très bien qu’il est impossible pour mon Pokémon d’utiliser cette attaque. Du coup, je saute par dessus le rocher qui me protégeait jusqu’ici et abandonne les derniers Mangloutons juste derrière moi. Me voilà face au redoutable Argouste, tout crocs dehors.
«_ Vas-y Maky, Ampleur ! » Le Sablaireau se concentre alors que je continue ma course. Le sol se met à trembler. Bientôt, il m’est difficile de tenir sur mes jambes. Je vois le dominant vaciller. Je n’aurais pas d’autre chance. J’effectue une glissade entre ses jambes et attrape la pierre aux reflets cristallins. Je l’ai !

Mais la grotte est en train de s’effondrer sous les secousses de l’attaque sol. On se barre, Maky ! Et, comme par magie, des rochers tombent juste à mes pieds, m’offrant l’escalier parfait pour rejoindre l’un des nombreux tunnels déjà creusés. Plus je m’éloigne du centre de la grotte, moins les soubresauts se font ressentir. Parfait. Je n’ai plus qu’à retrouver mon chemin et à donner la pierre à l’autre Athléo, bref, le plus dur est fait.

Mission Accomplie !


Aaron S. Mightley


Mes infos !:
 

_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4878
Points d'Expériences : 2766

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Ven 15 Sep - 21:12

Ginji Labelvi
      rp solo



« Épreuve ! »


Il fait frais.

Alola a beau être une région extrêmement chaude, la nuit, la température baisse assez drastiquement. Pas jusqu'à frissonner, cela dit ; l'absence de rayons de soleil permet simplement aux courants d'air de tempérer cet environnement parfois étouffant.

Dans le ciel, les étoiles sont au rendez-vous. Pas un seul nuage à l'horizon, et rien d'autre que cette voûte parsemée de points lumineux, dont l'épicentre nous irradie de sa clarté. La lune est belle, cette nuit. De manière générale, je l'ai souvent trouvée belle, à Alola. Elle paraît, dans cette région, plus proche qu'ailleurs. Il y a-t-il un rapport avec l'affinité particulière qu’entretiennent les îles aux Pokémon Solaire et Lunaire ?

Aucune idée. L'astrologie n'est pas vraiment mon domaine de prédilection, en même temps.  

Le mien, ce sont les combats Pokémon. Et justement, d'ici quelques heures, je serai en route pour l'île de Mele-Mele pour participer à la compétition TopDresseur de cette année. Nous avons l'opportunité de plonger en plein cœur des coutumes Aloliennes : pour évaluer nos compétences de dressage, nous allons en effet prendre part à la première Épreuve du fameux Tour des Îles de la région.

Peut-être est-ce le stress, peut-être est-ce l'excitation – peut-être les deux, mais en cette belle nuit étoilée, j'ai un peu de mal à trouver le sommeil. J'avais connu le même problème à la compétition précédente, mais il était lité à mon état d'esprit du moment, loin d'être rose, mais au contraire bien morose.

Mais là, ça va.

Mes vacances à Alola se passent bien, pour l'instant. Certes, le début de la cohabitation avec Stecy s'est faite avec quelques difficultés, mais je m'y suis fait. Madame Étoile est tout à fait charmante, mes colocataires sont extrêmement sympathiques, et je peux parcourir en long et en large cette sublime région qu'est Alola aux côtés de mes compagnons.

Je ne suis pas tout à fait certain de l'emporter demain. Après tout, ce que nous allons faire ne ressemble en rien aux compétitions précédentes. Il n'est pas improbable que je rencontre quelques difficultés pour m'adapter à ce type d'évaluation.  

Mais une chose est sûre, je ne serai pas seul. Et c'est de ce simple postulat que je tire une certaine sérénité : au moins, on devrait pouvoir s'amuser.

Du moins, si nous ne manquons pas de sommeil au moment de l'épreuve.

« -Elles sont belles, hein ? » 

Lorsque j'arrive au bout du jardin d'Eloïse, c'est pour m'accouder à la barrière en bois qui clôture cette dernière. Oz, perché dessus, ne tourne même pas un regard en ma direction et se contente de fixer les étoiles, comme il le fait chaque soir depuis maintenant quatre ans. Toutes les nuits, il se lève pour aller observer le ciel nocturne depuis un perchoir quelconque, et reste longuement immobile, à profiter du spectacle. Et parfois, je viens me joindre à lui ; comme en cette nuit si particulière de veille d’Épreuve.

Demain, c'est avec mon starter que je me rendrai dans la Grotte Verdoyante. Oz n'est clairement pas le plus disposé à prendre part à une compétition TopDresseur, et c'est pour ça que cette année, j'ai tenu à faire l’Épreuve à ses côtés. Celle-ci n'est pas soumise aux mêmes prérequis que pour les matchs d'arène, extrêmement gourmands en force, et auxquels le Pikachu peut rencontrer plus de difficulté à tenir le rythme. Ne vous méprenez-pas, je ne sous-estime pas les capacités de mon Pokémon : Oz tient tout à fait la route sur le plan offensif, et même en terme de vitesse, mais je suis également parfaitement conscient qu'il peut avoir plus de mal à encaisser des attaques dévastatrices de type Sol qu'un Pokémon comme Soul ou Webble tolérera sans mal.

Et puis, pour avoir connu ça...

« -... Pi ka pi. »

Oz me pointe soudainement quelque chose de la patte. J'ai tout juste le temps de diriger mon regard sur la direction ainsi indiquée qu'une étoile filante s'éclipse du ciel, ce qui m'arrache un léger sourire. Mon starter, lui, reste parfaitement modéré dans son expression, mais garde toutefois son air détendu de ces soirs là. Je baisse légèrement la tête, et l'observe.

« -Tu as fait un vœu ? » 

Il hoche la tête. Puis à son tour, il me regarde, et lève vers moi des yeux interrogateurs.

« -Ch'ka ? »

Je me détourne légèrement, et fixe à nouveau les étoiles, pensif. Je ne réponds pas tout de suite à sa question, perdu dans ma réflexion, mais je finis toutefois par hausser les épaules d'un air désintéressé.

« -Non, c'bon. C'pas nécessaire, ahaha. » 

Il continue de m'observer, sans rien dire. Je lui jette une brève œillade, et finis par le patpat gentiment, avant de m'éloigner de la barrière.

« -Je vais essayer de me coucher. Tu devrais faire de même, je te rappelle qu'on a une grosse journée, demain. » 

Sans regarder derrière moi, je m'éloigne, et retourne vers le domicile de Madame Étoile. Oz ne me lâche pas des yeux, et ne le fera pas jusqu'à ce que j'ai quitté son champ de vision.

Une fois la porte passée, je quitte mes chaussures, et tente de rejoindre discrètement ma chambre. Mes pieds foulent lentement le parquet de la demeure, et font de leur mieux pour éviter tout craquellement au moment de monter les escaliers.

Une fois dans ma chambre, je laisse la lumière éteinte, et me dirige spontanément près de la fenêtre. Oz semble avoir repris son observation du ciel. Je lève une dernière fois les yeux sur ce dernier, et le contemple quelques secondes sans rien dire, avant de m'en détourner pour rejoindre mon lit.

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas fait de vœu.

***

Le lendemain, nous étions à Mele-Mele.

Revigoré par un profond sommeil, je me sens d'attaque pour la journée. J'ai laissé tous les autres membres de mon équipe chez Eloïse, et n'ai emmené avec moi que Oz seul. J'ai également amené sa Pokéball dans mon sac, mais plus par mesure de sécurité : pour la journée, il devrait normalement rester en dehors de celle-ci et ne pas me lâcher d'une semelle. En tout cas, c'est sans doute ce que Lucina lui a ordonné.

Dans le groupe d'élève duquel je fais parti, je remarque quelques têtes connues, dont Haru, avec qui j'ai fait le trajet. Le Phyllali n'a cependant pas l'air de se sentir bien concerné par l'épreuve, aussi n'ai-je pas cherché à creuser plus que cela la question. Il est tout à fait libre de venir participer à une compétition juste pour la rigolade, après tout.

Bien rapidement, un jeune homme aux allures extrêmement soignées s'approche de nous. Il se présente à nouveau sans plus tarder : nous faisons face à Althéo, seul Capitaine de l'Île de Mele-Mele, spécialisé dans le type Normal, et organisateur de l’Épreuve se déroulant au sein de la Grotte Verdoyante. Je sens en moi l'excitation monter, d'autant plus en remarquant le sourire malicieux qu'affiche le garçon. Qu'est-ce qu'il nous prépare, exactement ? Vous croyez qu'on aura le droit à un buffet gratuit au bout de l'épreuve ?! A part ça, je ne vois pas ce qui pourrait ainsi autant l’enthousiasmer...

Après un petit trajet jusqu'à la Grotte Verdoyante, Althéo commence son topo. Évidemment, rien de ce qu'il dit ne m'étonne réellement : le déroulement de toutes les épreuves est notifié dans plusieurs sites Internet et bouquins, et jusqu'à présent, tout ce qu'il nous explique corrobore parfaitement.

Jusqu'à ce qu'il prononce le mot « néanmoins ».

Je hausse petit à petit les sourcils en entendant la fin de son discours. Il va consciemment handicaper notre seul Pokémon participant ?! Oz et moi nous échangeons un regard quelque peu interloqué, dans un instant d'incompréhension visiblement commun au reste du groupe. Il est vrai qu'il nous pose là un sacré problème d’éthique : va-t-on réellement tolérer que notre partenaire souffre gratuitement dans le simple but d’acquérir une récompense ? Je croise les bras, et baisse les yeux, profondément pensif. Je suis précisément venu avec Oz car je pensais que l’Épreuve ne lui demanderait pas un trop grand effort physique, et voilà qu'on m'apprend le contraire... Lucina aurait été parfaite pour ce genre de cas ! La question maintenant, c'est est-ce que je vais jusqu'au bout de la compétition, ou est-ce que je me rétracte pour le bien de mon starter ?...

« -.... AÏE ! Oz, qu'est-ce que tu fais ?! » 

Après avoir reçu une légère décharge électrique de sa part, je lance à mon compagnon une protestation indignée. Lui, me foudroie du regard, un air de reproche sur le visage, ce qui me rend d'autant plus perplexe.

« -Mais qu'est-ce qu'il y a ? 
-Pi cha ka. »

On dirait que Oz n'apprécie guère que je remette en question sa capacité à tenir le coup. Cela ne semble pas être une question d'ego, mais plutôt de confiance réciproque : il cherche à me rassurer sur son soutien indéfectible au cours de cette Épreuve. Sans le lâcher du regard, je pose une main sur ma hanche, et me gratte l'arrière du crâne, pensif.

« -Tu sais, je n'oserai pas remettre en doute tes capacités. Mais tout de même, on te demande de te blesser à titre purement pénalisant...
-Ka chu cha?
-Bah quand même, c'pas cool quoi ! »

Le regard d'Oz se fait plus dur, et son ton plus autoritaire.

« -Pi. Cha. Ka. »

Je soupire. Le Pikachu paraît toujours tellement désintéressé par tout, que lorsqu'il insiste de la sortes, c'est que son choix est irrévocable. Je me tourne vers l'entrée de la grotte, et l'observe plusieurs secondes, peu certain de vouloir m'y aventurer après la découverte de cette nouvelle règle. Mais si Oz me dit qu'il peut le faire... Je suppose que je peux me fier à lui, hmm ? Et puis, si je fais demi-tour maintenant, il risque de me le reprocher pendant tout le reste des vacances... Arf.

« -... Ok, mais si tu te sens flancher, tu me le dis, d'acc ?
-Pi. »

Je lui lance un regard peu convaincu. C'est ça, ouais. Maintenant qu'il a dit qu'il était capable de faire l'épreuve, je le verrai mal s'arrêter en plein milieu de celle-ci. Oz n'est pas vraiment du genre à revenir sur sa parole... J'ai peut-être bien fait de prendre sa Pokéball avec moi, au final.

Un peu refroidi par la nouvelle, j'attends patiemment notre tour de nous lancer dans la Grotte Verdoyante. C'est avec anxiété que j'observe les divers problèmes de statut infligés aux élèves avant moi. Empoisonnement, paralysie, brûlure... Et même des trucs un peu étranges, comme l'engourdissement des membres. Pour notre part, la seule chose qui est sûre, c'est que Oz ne sera pas atteint de paralysie... Un peu difficile, en même temps, avec son type Electrik.

Vient enfin notre tour. Lorsque nous arrivons devant Althéo, celui-ci demande à Oz de s’asseoir en face de Queulorior, ce que le Pikachu fait sans rechigner. Un regard entendu entre le Pokémon Normal et son dresseur, puis....

Un bruit assourdissant.

Alors que mon starter se préparait à recevoir une attaque, il est pris au dépourvu par une attaque Brouhaha à proximité de ses oreilles. Il les rabaisse aussitôt avec ses pattes, et les plaque contre sa tête dans l'espoir d'amoindrir le contre-coup, alors que je jette à Althéo un regard alerté.

« -Mais je croyais qu'il n'y avait que des problèmes de statut ?! »

Le Capitaine me dévisage avec un sourire au coin des lèvres. Le Brouhaha cesse, et le silence retombe à l'entrée de l'épreuve, avant que le spécialiste Normal ne reprenne la parole.

« -Les dresseurs sont parfois amenés à rencontrer des problèmes autres qu'une simple brûlure, petite tête.
-... Je ne comprends pas en quoi une si simple attaque peut poser problème...
-Eh bien dans ce cas, profites-en pour te lancer, si tu ne penses pas rencontrer de difficulté. »

Je dévisage Althéo, pas certain de comprendre où il veut en venir. Je me rapproche ensuite d'Oz, qui secoue la tête de droite à gauche, et m'accroupis devant lui pour m'enquérir de son état. Il n'a absolument aucune séquelle physique, et semble parfaitement apte à combattre... Qu'est-ce que cette attaque était censée lui faire ?

« -... Ca va Oz, tu te sens bien ? »

Il se donne des petits coups de patte sur l'oreille, avant de relever la tête pour m'observer d'un air perdu. Face à l'absence de réponse, j'insiste.

« -Oz ? Tu vas bien ? »

Il penche cette fois-ci la tête sur le côté, et répond... Très fort.

« -KA CHU CHA ? »

Je suis légèrement surpris. Pourquoi élève-t-il autant la voix ?

« -Oz, tu m'entends ? »

L'air désolé, il secoue la tête de droite à gauche, et me désigne ses oreilles de la patte. Je serre les dents.

« -... Acouphènes.  » je me tourne vers Althéo, et le fusille du regard « Effectivement ouais, ça va poser problème. »

Pas dérangé pour un sous, le Capitaine ne se défait pas de son expression satisfaite.

« -Et cela sera encore plus problématique si tu ne t'élances pas dans la Grotte Verdoyante. Le chrono tourne, tu sais... »

Je me redresse, et m'adresse à Oz en élevant moi aussi la voix.

« -COMME CA, TU ENTENDS OU PAS ? »

Malgré une légère grimace, il hoche la tête.

« -TU PENSES POUVOIR Y ALLER ? »

Il relève la tête, et je vois dans son regard qu'il n'en est pas tout à fait sûr. Toutefois, il ne prend pas la peine de répondre, et après avoir lâché ses oreilles et s'être secoué une dernière fois, il se met à quatre pattes et se dirige vers l'entrée de la grotte. Techniquement, ses compétences en combat n'en sont pas amoindries, mais... Je vais avoir énormément de mal à le diriger, si je ne peux pas lui donner d'ordre explicite.

Peu assuré, je m'élance à sa suite. Mais si Oz pénètre sans se retourner à l'intérieur de la Grotte Verdoyante, moi, je jette un dernier regard en direction de l'extérieur avec une mine inquiète.

Je n'aime vraiment pas la tournure que prend cette compétition.

Je me détourne alors, et tente de rattraper mon starter. Je passe entre les poutres significatives du Tour des Îles, et m'enfonce dans l'obscurité de la grotte...

Du moins, « grotte ». Perso, ce que j'appelle une grotte, c'est une caverne entourée par la roche, étroite, humide, renfermée et poussiéreuse. Eh bien, cette grotte là, elle est grande, ouverte, spacieuse, envahie par la végétation et constitue un véritable mixte entre une caverne, une forêt et un canyon. C'est vraiment impressionnant ! Alola a des panoramas tellement inédits ! La hauteur du plafond est si élevée, je suis certain qu'on pourrait construire un immeuble, là dedans. Et ces ponts de pierre ! Les troncs en bois qui traversent le ravin ! Ces cavités, partout dans les murs, en haut, en bas, sur les côtés, partout ! Il y a même du soleil, à l'intérieur... Ce truc n'a vraiment rien à voir avec les vieux souterrains de Lansat !

Oz aussi, semble agréablement surpris par le décor. Puisqu'il est arrêté, j'arrive rapidement à sa hauteur, et lorsqu'il se rend compte que je suis à côté de lui, mon Pikachu a un léger sursaut surpris. Il ne m'a pas entendu approcher ? Je balaye ensuite la Grotte Verdoyante du regard, et fronce les sourcils. Nous devons dénicher trois Pokémon sauvages, les battre, puis rejoindre le fin fond de la Grotte Verdoyante pour y affronter le Pokémon Dominant... Sauf qu'avec toutes ces tanières, cela semble peine perdue ! Comment savoir où ils se cachent ?

Mon starter s'accroupit, et levant la queue, commence à renifler le sol. Position typique des Pikachu à l'affût. Je vois bien au tressautement de ses oreilles qu'il tente de se fier à son ouïe, mais il ne semble pas rencontrer un grand succès, et après s'être redressé, il décide de s'éloigner pour approcher l'un des terriers. N'ayant visiblement pas grand chose à faire pour l'aider, je me contente de le suivre, et d'observer les environs, pendant qu'il tente de trouver une piste de Pokémon sauvage.

Je m'avance un peu, et me rapproche d'un rassemblement de buisson et de végétation en tout genre. Je lève les yeux le long des parois de la grotte, et constate que ceux-ci sont légèrement rongés par l’érosion. Je remarque alors l'énorme trou dans le plafond, et suppose que les plantes se nourrissent grâce à l'eau qui tombe le long du mur par temps de pluie.

Je m'abaisse, et regarde rapidement s'il n'y a pas un Pokémon entre les feuilles. Mais rien, visiblement. Par contre... C'est quoi, ça ? Intrigué, j'attrape ce qui, de loin, ressemble à une baie Grena, mais qui n'en a en vérité pas tout à fait la forme et la couleur. Elle est entrouverte, et on peut voir que le fruit contient une multitude de graine. Lorsque je reconnais ce dont il s'agit, je ne peux m'empêcher de m’exclamer à voix haute.

« -Des maracudja ! J'en ai bu un cocktail, il y a quelques jours... C'est un fruit propre à la région.  »

Oz, qui s'est à moitié enfoncé dans un terrier, ne réagit absolument pas. Je dirai bien que c'est uniquement parce qu'il n'entend rien, mais mon petit doigt me dit que même si ça avait été le cas, il n'en aurait rien eu à faire. Pourtant...

Je repose le fruit, me relève, et balaye une nouvelle fois la grotte du regard. Avec celle en face de moi, je compte trois grenadilles – le nom de la variété liane produisant ce fruit. Donc une ici, une à peine plus loin, et une dernière de l'autre côté de la grotte, contre la paroi radicalement opposée.

Je rejoints d'abord celle se trouvant à proximité, et regarde l'état des fruits qu'il propose. Le même que le précèdent. Tous les maracudja disponibles sont au sol, et entrouverts... Je m'en détourne ensuite, et commence à parcourir la grotte dans toute sa largeur, pour rejoindre la seule grenadille se trouvant de ce côté là. A l'inverse de ses deux autres semblables, tous ses fruits sont intacts. J'observe alors une nouvelle fois les alentours, et note les terriers proches des différentes lianes.

Avec tous ces éléments en main, il est très facile de parvenir à une conclusion : tous les maracudjas de la partie ouest de la Grotte ont été entamés, tandis que ceux de la partie est sont prêts à la cueillette. Donc il y aurait des Pokémon sauvages plus friands des fruits se trouvant à gauche, et qui se seraient logiquement installés à proximité...

Sauf que c'est l'exact contraire.

Un sourire au coin des lèvres, je m'abaisse près du premier trou, et tente de regarder au travers. Et à peine ai-je approché mon œil de celui-ci que je discerne un bref mouvement à l'intérieur. Je me relève alors, et me tourne en direction d'Oz, toujours en train de fouiller l'autre côté, pour lui signaler discrètement de s'approcher.

« -Psst, Oz, par ici ! »

Aucune réaction. Vrai qu'il a un peu de mal à entendre... Je tente d'élever légèrement la voix.

« -Oz ! Viens vers moi ! »

Le Pikachu a le regard toujours rivé ailleurs, en train d'observer tous les recoins d'une pierre, et ne paraît pas capter le moindre son. J'en déduis qu'avec un ton si faible, je ne pourrai jamais me faire comprendre, et décide donc de passer directement à le vitesse supérieure pour ne pas perdre plus de temps.

« -OOOOOH EEEEEH, OZ ! »

Bonne nouvelle : maintenant que j'ai crié bien fort, le Pikachu m'a entendu, et s'est brusquement tourné vers moi. Mauvaise nouvelle : ce manque complet de discrétion semble avoir alerté les Pokémon présents dans les tanières alentours, qui commencent alors un véritable branle-bas de combat au sein de celles-ci. Légèrement paniqué, j'écoute tous les bruits de course qui émanent des différentes galeries, et sans pouvoir faire grand chose, réalise qu'ils sont tous en train de se faire la malle. En remarquant ma présence, tous les Pokémon présents se sont enfuis par les tunnels creusés sous terre ! Argh, quel idiot... Si seulement je n'avais pas eu à élever la voix...

« -KA CHU CHA ? »

Je grimace lorsque Oz m'interroge avec un ton tout aussi fort. Forcément, il n'entend rien, par réflexe lui aussi monte le son ! Je me retourne pour faire signe à mon starter de baisser la voix, mais m’interromps en réalisant la présence de cavités dans son dos. Les trous derrière lui ! C'est par là que débouchent les tanières que j'ai trouvé ! Vite, Oz doit se retourner pour les attraper avant que les Pokémon sauvages ne réalisent sa présence...

« -Oz, derrière toi ! »

Le Pikachu me dévisage avec perplexité.

« -KA PI ? »

Je serre les dents, et tente de lui faire signe de se retourner.

« -Pas si fort ! Retourne toi, ils sont juste... »

Trop tard. Déboulant d'une tanière, un Rattata d'Alola complètement paniqué freine brusquement en remarquant le Pikachu, et se hâte de repartir en sens inverse, alertant au passage tous ses comparses. Mon starter ne le voit absolument pas puisqu'il lui tourne le dos, et l'entend encore moins détaler à vive allure : résultat des courses, il reste planté là, et me dévisage avec incompréhension.

Je me facepalm, et lâche un râle exaspéré. Ce n'est pas vrai ! Dire que j'avais réussi à trouver où ils se rassemblaient !

Les Rattata d'Alola sont extrêmement différents de ceux de Kanto. Là où les Rattata classiques se nourrissent de restes et de déchets, les Rattata d'Alola, eux, sont beaucoup plus gourmets. Je cite ! « Les Rattata d'Alola ont un odorat extrêmement développé qui leur permet de faire la différence entre la nourriture avariée et les denrées fraîches offertes par la région Alola, et dont ils raffolent. » Et oui, j'ai fait mes recherches !

En voyant les maracudjas ouverts de l'autre côté de la grotte, là où est Oz, j'ai compris qu'il l'étaient non pas parce qu'ils ont été entamés, mais parce que leur pourriture a simplement entraîné la décomposition du fruit. Alors que ceux près de la paroi où je me trouve sont intacts, et tout juste mûr : normal qu'on ne trouve aucun reste à proximité, puisque les Rattata d'Alola les dévore entièrement tant qu'ils sont frais ! Et c'est justement pour cela qu'ils ont élu domicile dans cette partie là de la grotte, pour avoir de la nourriture fraîche à portée de crocs...

Mais l'attaque Brouhaha a tout foutu en l'air. Non seulement, la surdité de mon partenaire m'a indirectement poussé à les alerter de ma présence, mais en plus, Oz n'a même pas été capable de les intercepter une fois enfuis de l'autre côté ! Ça m'énerve, dire qu'Althéo semblait parfaitement conscient des problèmes que son attaque allait engendrer, et que je n'y ai pas prêté la moindre attention... C'est à la fois extrêmement vexant et... Assez excitant.

Je me relève, et croise les bras, pensif. Je n'avais jamais réalisé qu'il était possible de gêner un Pokémon autrement que par des problèmes de statut. Et chercher une solution pour pallier à la surdité soudaine d'un compagnon est un défi très intéressant, dans le fond... Qui sait, peut-être qu'un jour, je serai amené à élever un Pokémon en situation de handicap !

D'ailleurs, en y réfléchissant, je pense pouvoir m'estimer heureux d'être tombé sur ce problème là, plutôt que l'empoisonnement, la brûlure, ou autre dérivé. Certes, un véritable statut aurait été moins handicapant, mais au moins, l'état physique de mon Pokémon n'est pas menacé. Et il ne risque pas de s'aggraver avec le temps, au contraire ! Les acouphènes devraient petit à petit s'en aller, et Oz retrouvera une bonne santé... Bref, je n'ai pas vraiment à m’inquiéter pour lui.

En prenant conscience de ces faits, une certaine détermination renaît en moi. L’Épreuve ne fait que débuter, on a encore tout le temps d'accomplir un score honorable, surtout maintenant que je cerne un peu mieux ses tenants et aboutissants. Si je mets un peu du mien, on devrait pouvoir s'en sortir !

Oz et moi nous rejoignons au centre de la Grotte Verdoyante, toujours à proximité de l'entrée. Une fois devant lui, je m'abaisse, et tente de lui parler de façon audible.

« -Oz ! Pense à souvent regarder autour de toi, sans tes oreilles tu ne peux pas entendre les mouvements alentours et ça risque de te faire défaut.
-PI CHA KA!
-... Et parle moins fort, pitié, je t'entends parfaitement, môa... »

Les yeux du Pikachu s'arrondissent soudainement en une expression étonnée, visiblement surpris de ne pas l'avoir réalisé plutôt, puis il baisse légèrement la tête en signe d’acquiescement. Je souris, satisfait, puis commence à faire toutes sortes de mouvement.

« -Bien ! Maintenant, quand je fais ça, je te demande de te retourner. Quand je te pointe une direction, tu dois la regarder. Et si je fais... Euh, on va dire ça, c'est qu'il faut attaquer. Sinon, ça, c'est que tu dois être discret. Et, hum... » je tente de réfléchir à d'autres signes que je devrai lui transmettre, mais n'en trouve aucun dans l'immédiat « Pour l'instant, on va s'en contenter. Retourner, regarder, attaquer, prendre en filature. Ça ira ? »

A chaque terme répété, je reproduis le mouvement correspondant. Un petit cercle dessiné par l'index pour le premier, une direction pour le second, un poing qui se referme pour le troisième, et une vague imitation de démarche pour le dernier. Oz hoche lentement la tête, et je me relève, avant de vouloir directement mettre la chose en pratique.

« -Parfait. Dans ce cas.. »

Je ferme mon poing, puis indique le sol à nos pieds. Oz cligne des yeux, quelque peu surpris par la demande, mais je fais un bref mouvement de la tête pour insister. Le Pikachu regarde alors en dessous de lui, et paraît comprendre où je veux en venir. Il se redresse sur ses pattes arrières, et lève les antérieurs, avant de donner un coup sec par terre pour commencer à creuser. Son attaque Tunnel lancée, mon starter entreprend de percer le sol à vive allure. Bientôt, il disparaît sous terre, avant qu'une série de piaillements paniqués n'émanent des boyaux se trouvant sous nos pieds.

Bien vite, je vois débouler toute une horde paniquée de Rattata d'Alola de chacune des tanières présentes alentours. Oz sort d'ailleurs de l'une d'elle au pas de course, et bondit sur le Pokémon sauvage le plus à la ramasse pour le plaquer au sol. Il fait alors grésiller ses joues, et envoie une décharge sur le pauvre Rattata pris au piège, qui tente de se retourner pour mordre son agresseur, et ce pendant que tous ses comparses se font la malle. Oz a le réflexe de reculer d'un bond, et fait maintenant face à sa cible, qui se trouve entre moi et lui. Nous sommes droits dans la ligne de mire de mon starter. C'est parfait...

Je capte son regard d'un mouvement de la main, et commence ensuite à frotter mon poing contre ma joue. Le Pikachu réfléchit rapidement à la signification que peut avoir sa geste, avant de foncer à nouveau sur le Rattata tout en laissant l'électricité s'accumuler dans ses joues. Le Pokémon sauvage veut directement contre-attaquer d'une Morsure, mais Oz est plus rapide, et se contente de passer à côté de lui tout en le frôlant de sa joue droite. Une fois passé derrière lui, il fait brusquement volte-face, et regarde le Rattata se crisper à cause de la paralysie. Frotte-Frimousse.

« -Achève le ! »

Je ne sais pas vraiment si c'est parce qu'il m'a entendu, mais Oz envoie une décharge droit sur le Pokémon sauvage, qui s'effondre aussitôt après l’avoir reçu. K.O. Je serre un poing victorieux, et félicite vivement mon partenaire, qui se contente de détourner le regard avec l'air de dire « Rien de bien compliqué ». Je m'approche ensuite du pauvre Rattata d'Alola, victime de notre participation à la Compétition, avant de rapidement farfouiller dans mon sac pour en tirer quelques baies. Althéo a dit que nous avions l'interdiction de soigner notre partenaire, pas les Pokémon que nous combattons, non ? Et puis, on ne va pas laisser ce petit bonhomme comme ça.

« -Désolé p'tit gars, et merci pour ce match ! »

Je m'abaisse pour déposer les baies à côté du Pokémon inconscient, puis me relève pour me tourner vers Oz. Je lui indique alors le fond de la caverne du doigt, ainsi que le petit mouvement de la main pour la discrétion. Maintenant que nous avons fait fuir tous les Rattata de leurs tanières, ils se sont réfugiés un peu plus loin dans la Grotte Verdoyante. Il va falloir les traquer !

Nous nous remettons donc en route, à la poursuite des Pokémon sauvages. Si seulement j'avais l'attaque Poursuite, justement ! Mais tant pis, on va devoir faire sans. Surtout que, personnellement, j'éviterai de courir après quelqu'un ayant décidé de passer par un fin pont de pierre surplombant un ravin...

Oz et moi nous arrêtons devant le-dit pont, qui consiste en une formation naturelle de la roche qui relie une partie de la Grotte séparée de l'autre par le vide. Je dois tout juste avoir la place pour poser trois pieds sur la largeur, alors que la hauteur du pont est elle plutôt épaisse. Au moins, il ne risque pas de s'effondrer lorsque nous passons dessus... Sans trop s’inquiéter, Oz avance et traverse tranquillement le pont, et ne prend pas vraiment la peine de m'attendre. Je ne sais même pas s'il a remarqué que je ne l'ai pas tout de suite suivi... S'il me tourne le dos et qu'il ne m'entend pas marcher, il ne peut pas savoir si j'avance toujours ou non ! Un peu tendu, je pose un premier pied sur la roche, puis un deuxième, et fais un pas devant l'autre avec les yeux rivés sur le vide. Je déglutis légèrement, peu assuré, mais tente de prendre sur moi-même pour avancer malgré l'énorme gouffre en dessous de moi. Ça va, c'est rien de bien affolant. J'ai connu bien pire ! Simplement, ce n'est pas avec la plus grande sérénité que j'aborde ce genre d’obstacle, ahaha.

Lorsqu'il ne reste que quelques centimètres entre moi et l'autre côté du ravin, l'impatience me pousse à accélérer le pas, et bientôt, j'arrive sain et sauf au bout du ponton de pierre. Je m'éloigne rapidement du bord du vide, et lâche un profond soupir de soulagement, pour ensuite relever la tête et chercher Oz du regard. Où est-il passé ? J'avoue ne pas avoir trop fait attention vers où il s'est dirigé après qu'il ait traversé... Voyons voir, a-t-il emprunté cette planche en bois qui fait office de second pont, ou a-t-il plutôt escaladé ces monticules ? Je mets mes mains en porte-voix, et essaye d'appeler le Pikachu.

« -Oooooz ? Où est-ce que tu... ? Arf, mais non, ça sert à rien, il ne m'entend pas !  »

Il est vraiment pénible, cet handicap ! Je me demande combien de temps il faudra à mon partenaire pour retrouver une ouïe normale. Désappointé, j'avise donc les deux chemins qui sont proposés, et déjà refroidi par la traversée du précèdent ravin, opte pour l'escalade des monticules. Problème : ils sont beaucoup trop hauts par rapport à moi, et impossible de faire le chemin dans ce sens là. J'arriverai par dessus, je pourrai descendre sans problème, mais pour monter... Je tente bien de prendre appui sur des bouts de pierre sortant de terre, mais je ne parviens qu'à me griffer la main.Une petite grimace douloureuse plus tard, je me frotte la paume pour faire partir la douleur, puis me tourne vers la planche en bois posée plus loin. On dirait que je n'ai pas trop le choix... C'est solide ce truc, au moins ? Méfiant, je m'en rapproche, et pose brièvement un pied dessus pour tester sa rigidité. Elle ne semble pas flancher sous mon poids, et est plutôt bien ancrée dans le sol... Je suppose qu'Althéo sait ce qu'il fait, quand il installe ce genre de matériel. Je prends une profonde inspiration, et répétant ma démarche de tout à l'heure, commence le franchissement de ce deuxième précipice. Cette fois, la planche est bien plus fine que le ponton de pierre, et même si je le voulais, je serai incapable de poser un pied à côté de l'autre. Heureusement, en terme de longueur, le traversée est beaucoup plus courte, et au prix d'un bref effort, j'arrive de l'autre côté.

Baignant dans les rayons du soleil qui se faufilent par les crevasses du plafond, j'avise la nouvelle partie de la grotte dans laquelle je viens d’atterrir. Il y a à nouveau deux chemins, mais les deux sont côte à côte, et semblent arriver au même endroit : la seule différence repose sur le fait que celui de gauche est une simple montée, tandis que celui de droite nécessite de passer par un petit tunnel dans la roche. Si je m'accroupis, je pourrai sans aucun doute ramper dans celui-ci, mais... A la vue de l'étroitesse du passage, un léger frisson parcourt mon corps. Non, désolé, mais ce n'est pas le moment de risquer une crise de claustrophobie.

Un peu par défaut, je décide donc d'emprunter le passage de gauche, séparé de celui de droite par un énième gouffre. Je remarque alors que, tandis que mon chemin prend de la hauteur, ce n'est pas le cas de celui que j'ai évité, qui reste toujours élevé à la même altitude : ainsi, même si nous arrivons à peu près au même endroit, l'un débouche sur une zone qui surplombe celle de l'autre de quelques mètres de hauteur.

Et devinez qui je vois en contre-bas ? Oz, acculant un Rattata d'Alola au pied de la paroi au dessus de laquelle je me trouve. Il a vraisemblablement poursuivi l'un de ces Pokémon à l'intérieur du tunnel, qui a débouché sur cet espace isolé : derrière le Rattata, un mur, à sa gauche, un mur, à sa droite, le vide, et en face, Oz, qui bloque la seule sortie à sa disposition.

« -OOOOOOOOOZ !  »

Puisque mon Pikachu bloque la seule issue du Rattata, je prends le risque de me faire repérer par ce dernier pour que mon starter puisse lui aussi me voir. Ainsi, c'est bel et bien le Pokémon sauvage qui, le premier, me remarque, et en suivant son regard, Oz finit par faire de même. Je n'attends pas plus longtemps pour lui faire signe d'attaquer, ce qu'il fait en profitant du fait que l'attention du Rattata soit détourné. Comme quoi, ça a du bon, de devoir gueuler ! Une attaque Ruse, puis Souplesse, et son opposant se retrouve déjà mis à mal. On voit bien que ces Pokémon sauvages sont destinés à affronter des dresseurs débutants...

Avant de recevoir le coup de grâce, le Rattata se met à lancer toutes sortes de cris paniqués. Bien évidemment, Oz n'y prête aucune attention, et d'une attaque Coup d'Jus, met K.O. une fois pour toute son opposant. Le Rattata, épuisé, se laisse tomber à terre, et Oz lève les yeux vers moi pour sagement s'enquérir de la suite. Et maintenant ?

« -Oz, derrière toi !  »

En voyant un énorme Rattatac débouler par le tunnel derrière lui, j'ai eu pour réflexe de crier plutôt que de lui signer de se retourner. Le Pikachu s'est donc contenté d'un regard perplexe à mon égard, avant de se faire percuter puis projeter contre la paroi en face de lui, et du haut de laquelle j'assiste à la scène. Le Rattata d'Alola a appelé des secours ! Un peu paniqué, je regarde sans trop savoir que faire mon partenaire se faire frapper par le protecteur du Rattata, et tente tant bien que mal de lui communiquer quelques ordres. Le problème, c'est que quand je lui parle (ou hurle, plutôt), Oz n'entend absolument rien, et puisque le Rattatac d'Alola le harcèle sans cesse, le Pikachu n'a pas le temps d'observer les signes que je lui fais. Il riposte donc par réflexe avec toutes sortes d'attaques Electrik, mais son opposant semble n'en avoir que cure. Pire, il préfère prendre les attaques de plein fouet pour approcher mon partenaire et l'écraser sous son poids ! Avec son attaque Coup Bas, il n'a par ailleurs aucun mal à prendre Oz de vitesse, qui peine à lui tenir le tête. Je dois faire quelque chose, mais quoi ?!

J'avise la hauteur qui me sépare d'eux, mais retire aussitôt toute idée du genre de mon esprit. Le seul accès à leur plate-forme, c'est le tunnel par lequel Rattata, Oz et Rattatac ont débouché. Il n'a pas l'air bien long, peut-être que si je le rejoints assez vite...

Je me détourne de l'affrontement, et effectue en sens inverse le trajet m'ayant mené là-haut. La pente est redescendue bien rapidement, et j'arrive à l'intersection de tout à l'heure, où il est possible d'emprunter soit la planche en bois, soit le tunnel. Je m'accroupis près de ce dernier, et m'apprête à pénétrer à l'intérieur, mais reste finalement parfaitement immobile devant. Merde. Les parois sont tellement étroites. Je peux sans mal y passer mon corps, le Rattatac d'Alola a bien emprunté ce chemin après tout, mais... Il y a tellement de roche tout autour ! Et si je reste bloqué là-dessous ? Ou que la pierre au dessus de moi s'écroule ? Et puis, peut-être qu'au bout, le passage est encore plus resserré et je ne pourrai pas rejoindre Oz...

Je serre les poings. Non Ginji, concentre-toi ! Tu peux le faire. Tu dois le faire. Oz a accepté de se faire exploser les tympans pour moi, la moindre chose, c'est de passer outre de ma phobie du confinement ! Allez, c'est que le temps d'un passage... Je m'abaisse...

… J'avance un coude...

… Un deuxième...

… Puis je rentre...

Une fois tout mon buste passé à l'intérieur, ma respiration se bloque. Mes épaules frôlent toute la paroi, et je n'ai pas du tout la place pour me redresser ne serait-ce qu'un peu. Je me tends, mais me force à prendre une profonde inspiration. Avance Ginji. Avance.

… Un coude...

… Un deuxième...

… Et je rampe....

Je me fige lorsque ma tête rentre en contact avec une excroissance au dessus de moi. Mon ventre se tord, et je sens les battements de mon cœur s’accélérer lorsque j'ai la soudaine peur panique que tout va s'écrouler. Pourtant, après plusieurs secondes d'immobilité totale, le boyau est toujours debout. Je déglutis, et souffle à nouveau. Les cris de lutte d'Oz et du Rattatac d'Alola parviennent jusqu’à moi.

Allez, on repart.

… Mouvement du bras gauche...

… Mouvement du bras droit...

… Et j'avance...

La sortie est juste devant moi. Parfois, je vois passer la silhouette d'un des deux combattants, qui ne semblent tous deux pas prêts à abandonner. Moi non plus, je ne dois pas abandonner. Je dois franchir ce tunnel. J'y suis presque. Je passe parfaitement. La structure est solide, elle ne va pas me tomber dessus. Elle ne va pas tomber. Elle ne tombera pas. Et moi, je ne resterai pas coincé ici. Non. C'est si je reste immobile, que je resterai coincé. Encore un peu... Allez... Vas-y... Tu y es... Presque...

Ma main gauche agrippe l'ouverture.

Ma main droite aussi.

Je me hisse à l'extérieur du boyau.

Glissant sur le sol, je me faufile rapidement à l'extérieur, et me redresse en trombe. Puis, euphorique, je lève les deux poings en l'air, et pousse un profond cri victorieux.

« -OUIIIIIIIIIIII ! J'AI REUSSIIIIIIIIIIIIII !  »

Le Rattatac se retourne brusquement vers moi, et me fusille du regard. Je baisse les poings.

Oups.

Quand Oz remarque à son tour ma présence, le Pokémon sauvage est déjà en train de me foncer dessus. A la hâte, je porte ma main à mon sac, et en tire très rapidement quelque chose, que je montre au Rattatac.

« -ATTENDS !  »

Le Pokémon s'arrête brusquement, à quelques centimètres de ma main. Il observe avec méfiance la Baie Ceriz que j'ai attrapé, et que je mets bien en évidence devant lui, puis plisse les yeux. Je recule un peu mon bras, et fais un pas en arrière, sur la défensive.

« -Wowowow, calme. » je passe ma main dans mon dos, à portée de mon sac « Je te la donne, mais à condition que...  »

Il bouge. Passant rapidement derrière moi, il utilise son attaque Larcin pour me forcer à lâcher l'objet que je tiens d'un bref coup de griffe. Je serre les dents à cause de la douleur, et laisse tomber la petite sphère rouge, qu'il attrape, avant de partir se réfugier dans un coin de la pièce avec une expression sournoise sur le visage. Oz l'invective, mais le Rattatac s'en moque, et observe plutôt la succulente baie qu'il vient de me dérober... Avant que son visage ne se décompose.

Ce n'est pas une Baie Ceriz qu'il tient, mais une Orbe Flamme.

Je regarde mon poignet, et frotte la griffure qu'il m'a faite pour faire passer la douleur, un sourire malicieux au coin des lèvres.

« -Désolé. C'est peut-être mon instinct de Pokémon Souris enfoui au fond de môa qui me fait faire ça, mais...  » je relève la tête, et le fixe, sans me défaire d'un mon petit air satisfait « … Je ne fais pas confiance aux rats.   »

Avant d'entrer dans le tunnel, j'ai brièvement réfléchi à ce que je ferai de l'autre côté. Les Rattatac d'Alola sont comme les Rattata : gourmands, et friands de nourriture de qualité. Et vous n'imaginez même pas à quel point ! « Un Pokémon gastronome et extrêmement pointilleux sur sa nourriture. On dit que les restaurants où vit un Rattatac sont les meilleurs », nous dit le Pokédex à leur sujet. C'est donc tout naturellement que j'ai pensé l'appâter avec l'une de mes baies, cultivées par mes soins !

Mais je me suis douté qu'il refuserait de négocier. Et même si je n'en avais pas la certitude absolue,  j'ai tout de même pris la peine d'échanger la Baie Ceriz avec un objet à la forme similaire : une Orbe Flamme. Et là où la Baie Ceriz soigne de la paralysie... L'Orbe Flamme inflige la brûlure par simple contact.

Et maintenant que lui aussi est en situation de handicap, on va pouvoir rétablir l'équilibre de ce match !

Désormais, le Rattatac d'Alola prendra des dégâts, en plus de voir la puissance de ses coups diminuée. Il lâche un râle énervé après s'être ainsi fait avoir, et me lance un profond regard noir, pour à nouveau me charger. Sauf que Oz s'interpose, et d'une attaque Force, le projette contre l'une des parois qui nous entourent.

Maintenant, je proposerai bien un combat d'usure, mais je ne dois pas perdre de vue que nous avons encore le Pokémon dominant à affronter. Et puisque les soins sont interdits, il va falloir économiser nos forces ! La meilleure solution reste donc d'en finir rapidement avec ce combat, et en évitant un maximum les dégâts. Donc déjà, les attaques à contre-coup, c'est banni... Mais il y a moyen d'augmenter la puissance générale des coups d'Oz pour qu'il ne soit pas nécessaire d'arriver à de telles extrémités.

Je tire de mon sac un petit pendentif, dont la statuette représente les gardiens totémiques d'Alola. Ce Bibelot Bizarre aurait pour effet d'attirer les bonnes grâces des-dits Pokémon gardiens, et d’exalter ce dans quoi le Pokémon est le plus doué.

Et pour Oz, pas besoin de tergiverser : taper des gens qui attaquent son dresseur, il sait faire.

Je lance le pendentif juste devant Oz, qui manque de sursauter en voyant cet objet sorti de nul part atterrir près de ses pattes. Il me lance un regard interrogateur, auquel je réponds d'un simple hochement de tête. Il se hâte alors de le passer autour de son cou, avant de prendre une profonde inspiration pour faire grésiller ses joues, et fixer le Rattatac avec une certaine colère. Le concerné ne semble pas impressionné pour un sous, et maintient le regard d'Oz, avant de lever la tête en entendant un drôle de son juste au dessus de lui. Mais d'où sort cet épais nuage noir ?... Et pourquoi il crépite, comme ça ?!

Avant qu'il n'ait réellement le temps de le réaliser, la foudre s'abat sur le Rattatac d'Alola, qui se prend la Fatal-Foudre d'Oz de plein fouet. J'ai un léger sourire crispé, et me gratte l'arrière de la tête en voyant le Pokémon sauvage s'effondrer au sol. C'était très bourrin, ça. Je pensais pas qu'il balancerait une attaque de ce style... Le Pikachu jette un dernier regard tout à fait dédaigneux au Rattatac, avant de trottiner tranquillement vers le petit tunnel l'ayant mené jusqu'ici. Pour ma part, je me dirige vers le Pokémon K.O., et ramasse l'Orbe Flamme qu'il a laissé tomber, pour la ranger dans mon sac, et la troque contre quelques baies, comme pour le premier Rattata que nous avons combattu. J'en laisse également plusieurs à proximité de celui l'ayant appelé à l'aide, lorsqu'une voix provenant d'en haut capte soudainement mon attention.

« -Félicitation, cela fait trois Pokémon ! »

Je relève la tête, surpris, et remarque un homme portant un t-shirt bleu au motif du Tour des Îles là où je me tenais un peu plus tôt.

« -Tu as maintenant accès au fin fond de la Grotte. Fais vite, le Pokémon dominant t'attend !
-... Et euh, vous êtes ?
-Roger, Assistant d’Épreuve ! Je me charge de filtrer les lauréats ayant la permission d’accéder ou non à la dernière étape de l’Épreuve. Et puisque tu es l'un de ces heureux élus, je ne peux plus que te souhaiter bonne chance pour la suite ! »

Souriant, l'adulte me fait un bref signe de la main, avant de se détourner pour partir dans une direction opposée à la mienne. Oz, qui s'est arrêté près du tunnel pour m'attendre, m'appelle d'un bref cri, et je le rejoints tranquillement à l'entrée du boyau. D'un mouvement de la tête, il me l'indique, et je comprends à son regard qu'il veut savoir si je serai capable de passer ou non. Je me contente d'un bref haussement d'épaule, et mon starter lève les yeux au ciel, avant de lancer son attaque Tunnel autour du passage afin de l'élargir. Je souris, touché par l'attention du Pokémon, qui fait de son mieux pour réduire le stress lié à ma claustrophobie. Je me demande au moins s'il a conscience que j'ai déjà fait le trajet dans un sens pour venir l'aider...

Je m'accroupis devant le trou, et prends une profonde inspiration, comme lors du premier passage. Ça va le faire. J'ai confiance. Je sais que c'est du solide... Et Oz est là pour m'aider, cette fois-ci.

Alors... Go.

Souhait accélérer la cadence, je me glisse vers l'avant, et pose mes bras au sol. Je vais tout droit, et je fonce. Ne pas regarder autour. Ne SURTOUT pas regarder autour. Coude gauche, coude droit, coude gauche, coude droit. Si je me dépêche de ramper, j'atteindrai plus vite la sortie. Ne pas me poser de question. Ne pas réfléchir. Je suis censé en être capable, de ne pas réfléchir, non ? Il n'y a rien autour de moi. Rien. Je rampe simplement par terre pour avancer. Coude gauche, coude droit, coude gauche, coude droit. On avance. On se pourrit le t-shirt. On s'en moque. On atteint la sortie, et ça, c'est important. Mon sac, dans mon dos, ne frôle plus le plafond grâce au travail d'Oz, ce qui me permet presque d'oublier sa présence. Je n'ai plus ce poids juste au dessus de ma tête. Et puis, j'ai juste à avancer. Pas à me soucier de ce qu'il y autour. J'y suis presque. Coude gauche, coude droit, coude gauche, coude droit.

« -Aaaaah !  »

Je m'extirpe du boyau tout en lâchant un profond cri soulagé. Je me laisse choir par terre quelques secondes, le temps de reprendre mon souffle suite à ce rampement de l'extrême, tandis que Oz, assis juste devant ma tête, se contente de me patpat avec un sourire moqueur. Je hausse un sourcil dubitatif, n'ayant pas vraiment besoin de félicitation, et me relève, avant de vivement dépoussiérer mon t-shirt. Je me tourne ensuite vers la montée que j'avais empruntée lorsque je cherchais Oz, et d'un bref mouvement de la tête, fais signe à mon compagnon de me suivre.

Nous parcourons donc le chemin qui nous ramène en haut de la zone d'affrontement, et où je remarque sans aucun mal la direction empruntée par l'Assistant d’Épreuve : il n'y a qu'une seule issue, qui demande une dernière fois de traverser le ravin qui sépare la Grotte Verdoyante en deux via un pont de pierre. Enhardi par mes deux victoires sur ma claustrophobie, je ne me soucie plus vraiment du vide sous nos pieds et traverse sans trop y penser l'étroit chemin, pour finalement arriver devant ce qui ressemble à une sortie. Par « fin fond de la Grotte », il voulait dire « dehors », en fait ?

Bien que tenté de rejoindre l'extérieur, je fais signe à Oz de s'arrêter, et commence à fouiller dans mon sac. Vu le poids lourd qu'on a rencontré juste avant, je préfère ne pas prendre de risque face au Pokémon Dominant...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Mer 20 Sep - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4878
Points d'Expériences : 2766

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Ven 15 Sep - 21:14

Ginji Labelvi
      rp solo



« Épreuve ! »


***

Une fois nos petites préparations terminées, mon starter et moi-même accédons à l'extérieur de la Grotte. La lumière du soleil, beaucoup plus intense, nous éblouie quelques secondes, mais nous nous adaptons bien assez vite à celle-ci pour pouvoir observer notre nouvel environnement : nous sommes arrivés dans une sorte de clairière, entourée par la roche, et ayant pour seule revêtement de la terre battue. Il n'y a aucune autre entrée que la nôtre, et en face de nous, de l'autre côté du terrain, un totem, sur lequel semble reposer quelque chose. J'écarquille les yeux en reconnaissant l'objet. La Normazélite ! C'est ça, que nous sommes censés récupérer, non ?... Mais alors, où est le Pokémon Dominant ? Méfiant, Oz et moi avançons jusqu'au centre de la clairière, à l'affût du moindre danger, et avisons le cristal. Quoi, on le récupère, et ça s'arrête ? Sans même affronter le boss de fin ?

Nous approchons du totem, et observons la Normazélite – en plastique, on le devine sans mal – qui repose dessus. Le Pikachu et moi nous échangeons un bref regard dubitatif, avant que je ne tende une main pour l'attraper.

Et une ombre passe au dessus de nos têtes.

Ayant sauté du haut des rochers, un Rattatac d'Alola vient atterrir juste dernière nous, menaçant. Je me retourne, pas vraiment surpris par cette apparition prévisible, mais écarquille les yeux en remarquant la taille du machin : l'Ecremeuh, il est ENORME ! Le Rattatac de tout à l'heure n'a absolument rien à voir avec lui, niveau corpulence ! Il fait au moins le double ! En hauteur, comme en largeur ! Oz se penche immédiatement en avant et fait grésiller ses joues, prêt à en découdre, alors que le Rattatac Dominant pousse un bruyant cri intimidant. Je ne me laisse pas démonter, et tends un bras, déterminé.

« -Rattatac ! Désolé, mais je rejette l'idée qu'on puisse avoir fait tout ceci pour quedale ! Alors tiens toi prêt, parce que nous... On compte bien en découdre !  »

Je ferme mon poing.

Oz attaque.

Toujours équipé de son pendentif, il commence avec une attaque Reflet, comme nous l'avons préparé juste avant notre arrivée. Puisqu'il est impossible de directement communiquer l'attaque voulue en plein combat, il a fallu planifier quelques actions en avance... Le Pikachu commence donc à courir très rapidement autour du Rattatac, qui se retrouve rapidement encerclé par tout un tas de clone. Il les regarde un à un, et pas déstabilisé pour un sou, pousse un nouveau cri, qui ne ressemble en rien à une attaque...

Puis, un Rattata surgit de la Grotte Verdoyante, et fonce dans chacune des images rémanentes de mon starter. A chaque fois qu'il passe au travers d'un faux, l'illusion se défait, et le nombre de clone diminue. Eeeeeh ! Mais c'est de la triche ! Pourquoi moi j'ai le droit qu'à un seul Pokémon, et pas lui ?!

Le Rattata d'Alola rentre en collision avec l'un des clones, qui s'avère être le véritable Oz, et le Rattatac Dominant n'attend pas plus longtemps pour lancer son offensive. D'un puissant Damoclès, il percute mon Pikachu et même le Rattata, et ce sans la moindre vergogne. Arf ! Il n’hésite pas une seule seconde à sacrifier ses compagnons !... J'aurai dû le prévoir, ça. Les Rattatac d'Alola « rassemblent les Rattata sous son autorité » pour ensuite leur faire effectuer les plus basses besognes. Mais bon, j'avoue que même en le sachant, je ne pouvais pas vraiment m'attendre à ce qu'il s'en serve de bouclier huma-euh, Pokémon !

Après s'être reculé, le Pokémon Dominant laisse entrevoir le corps d'un Rattata complètement piétiné, K.O., et d'un Oz très mal en point. Avec l'accumulation des combats depuis notre arrivée dans la Grotte Verdoyante, plus cette puissante attaque, je comprends qu'il soit mis à mal ! Qu'est-ce que ça aurait été, s'il avait été brûlé ou empoisonné ? Le Pikachu, grimaçant, se tourne brièvement vers moi pour savoir s'il doit continuer comme prévu ou non. Après un bref instant d'hésitation, je hoche la tête, ce qui suffit à mon starter pour repartir à l'assaut. Cette fois-ci, c'est une simple attaque Mimi-Queue visant à réduire la Défense du Pokémon adverse qu'il effectue, pendant que je me mets à courir sur le côté pour contourner la zone d'affrontement. Pas question de me faire avoir une deuxième fois ! Je viens donc me placer derrière le Rattatac d'Alola, et fourre à la va-vite ma main dans mon sac, pour en tirer ma pochette de baie. J'aurai passé toute une année à les arroser délicatement et à les faire pousser en parfaite harmonie avec la nature, mais... Tant pis ! Je déverse l'intégralité du sac devant la sortie de la grotte, et prie pour que ce leurre suffise à distraire les Rattata appelés à l'aide par le Pokémon Dominant. Puis je me retourne, et observe la tournure du combat : Oz tente tant bien que mal d'éviter les crocs du Rattatac, et continue d'agiter sa queue pour faire baisser sa Défense. Il est certes très fort, mais beaucoup plus lent que son collègue de tout à l'heure ! Et le contre-coup de l'attaque Damoclès l'a quand même pas mal endommagé... Il faut en tirer parti ! S'il est moins rapide, ces attaques sont d'autant plus puissantes, et pour peu qu'Oz ait une seconde d'inattention et se prenne une capacité, l'issue de ce match sera scellée.

C'est pourquoi... Nous allons le faire tomber en un seul coup.

Lorsque que j'ai brièvement réfléchi aux moyens de communiquer avec un Pokémon sourd, j'ai pensé à ceux capables de parler par télépathie. Mais il y a aussi des Pokémon qui peuvent communiquer via leurs sentiments, comme Kirlia, Rubombelle ou Lucario. Ils sont capables de mêler leur aura à celle de leurs partenaires, et par un lien empathique, de leur faire transmettre un message sans avoir à passer par l'ouïe.

Hors, il existe un phénomène très particulier qui permet de rentrer en symbiose totale avec son Pokémon, et ce sans que lui ou son dresseur nécessitent de maîtriser des pouvoirs dans le genre. Un phénomène découvert en premier temps à Kalos, puis dont une version alternative a été officialisée à Alola, il y a à peine un an...

Me tenant bien droit, je positionne mes bras de sortes à former une croix devant mon torse. Le Bracelet Z qui se trouve à mon poignet gauche vibre légèrement, alors que je sens une étrange énergie m'envahir.

La Voltazélite accrochée au Bibelot Bizarre d'Oz paraît raisonner. Mon stater, sans même m'avoir vu effectuer ce premier mouvement, s'arrête soudainement, et semble se concentrer en prévision d'une action obscure.

Pas besoin d'entendre.

Pas besoin de voir.

Il suffit juste pour lui de ressentir ma présence.

Je prends une profonde inspiration. Je n'ai jamais effectué d'attaque Z. J'espère ne pas me louper...

Derrière moi, j'entends l'agglutination des Rattata autour du tas de baie que j'ai déposé par terre. Le Rattatac Dominant pousse un nouveau cri, souhaitant visiblement faire appel à eux, mais face à l'absence de réaction, se retourne pour voir ses sbires occupés à s'approprier les denrées posées au sol. Il les invective de paroles obscures pour les rappeler à l'ordre, mais ils ne réagissent pas, trop occupés à se goinfrer.

J'appuie sur la pierre présente sur le Bracelet Z. Une sensation de chaleur se fait ressentir partout autour de moi, et n'échappe pas à l’œil du Pokémon Dominant, qui se retourne pour constater le même phénomène chez son opposant. Il doit sans doute reconnaître ce qu'on s'apprête à faire, puisqu'il décide de charger Oz au plus vite.

Je dessine un grand cercle avec mes bras. Je tends mes poings en avant. Je passe mon bras droit derrière moi, mon gras gauche devant, puis réunis les deux au niveau de mon torse. Le droit, tordu, pointe vers le bas. Le gauche, aussi en zigzag, pointe vers le haut.

Je sens une immense énergie émaner de mon corps, et se diriger tout droit vers Oz. J'entends derrière moi les Rattata qui commencent à détaler à vive allure, brusquement intimidés par l'aura qui émane de la personne en face d'eux.

Oz voit le Rattatac arriver droit sur lui. Il ne bronche pas. Son pelage se hérisse, ses joues grésillent. Avec de plus en plus d'ampleur, de l’électricité s'accumule partout autour de lui.

Et lui aussi s'élance droit sur le Rattatac.

Je crie.

« -FULGURO-LANCE GIGAVOLT ! »

Toute l'aura qui m'entoure s'échappe de mon corps et converge directement vers mon starter, qui s'entoure d'un halo électrique. Il reste sur la trajectoire de son adversaire, prêt non pas à encaisser son coup, mais à lui en rendre un bien plus puissant.

La puissance d'une attaque Z dépend de nombreux critères. Les statistiques offensives du lanceur, évidemment, mais aussi les statistiques défensives de l'adversaire, la concordance du type de l'attaque et du Pokémon qui l’effectue... Ainsi que la capacité de base qui est utilisée.

Une capacité Z n'est au final rien d'autre qu'un accroissement exponentiel de la puissance d'une attaque. Ainsi, plus l'attaque « de base » est puissante, et plus la Fulguro-Lance Gigavolt le sera encore.

Parmi les attaques Electrik « puissantes », et accessibles au commun des Pokémon, on trouve Fatal-Foudre, Eclair Fou, ou encore Elecanon.

Mais il existe aussi une capacité très particulière qui, utilisée en complément de la Voltazélite, forme alors l'attaque physique de type Electrik la plus puissante recensée à ce jour.

J'ai nommé Electacle.

Oz et Rattatac d'Alola rentrent en collision. L'un comme l'autre restent, l'espace de quelques secondes, bloqué par son opposant...Mais l'électricité qui entoure Oz s'intensifie encore plus, et forme une gigantesque sphère électrique dont le Pikachu occupe l'épicentre.

Le Rattatac Dominant cède.

Entraîné par la puissance d'attaque de mon starter, et affaibli par les nombreuses Mimi-Queue et le contre-coup du Damoclès, il se retrouve projeté par Oz vers l'arrière. Je reste debout, parfaitement immobile, et vois la gigantesque masse du Pokémon foncer droit sur moi : elle ne me percute cependant pas, et passe à vive allure juste à côté, créant un courant d'air agitant mes vêtements. Un lourd bruit de choc se fait alors entendre au moment où le Rattatac s'écrase contre la paroi dans mon dos, et tombe misérablement au sol, sonné.

L’électricité autour d'Oz s'estompe, pile lorsque mes jambes cèdent. Alors que mon Pikachu atterrit normalement sur ses quatre pattes, je tombe à genoux, vidé de toute énergie, et halète. Bon sang, je comprends mieux pourquoi ce genre d'attaque ne peut-être effectuée qu'une seule fois par combat.... Pfiouh. C'était... Intense ?

Alors que je pensais en avoir fini avec les pics de stress, mes yeux s'écarquillent en remarquant un mouvement sur la paroi à proximité d'Oz. Le choc du Rattatac contre le mur a été tellement violent qu'il a vraisemblablement déséquilibré les rochers accumulés vers là-bas, qui se mettent soudainement à chuter... Droit sur mon starter.

Mon sang ne fait qu'un tour.

« -OZ, DERRIERE TOI ! »

Mon Pikachu fait brusquement volte-face, et a tout juste le temps de voir une pierre arriver qu'il bondit en arrière. La pierre s'écrase sur son ancienne position, suivie de tout un tas d'autres, qui aurait sans nul doute achevé mon partenaire s'il était resté à sa place.

Je pousse un profond soupir de soulagement, et me laisse tomber par terre, fatigué. Bordel. Je n'en peux plus des péripéties, môa. Heureusement que Oz a réagit tout de suite après que je lui ai demandé de se retourner...



Wait.

Je me redresse subitement, et dévisage mon starter.

« -Attends, depuis quand tu m'entends d'aussi loin, toi ?! »

Oz écarquille brusquement les yeux, pris sur le fait. Il détourne le regard, et observe ailleurs, comme si de rien n'était. Puis il se met tranquillement à trottiner dans ma direction, sans même jeter un œil vers moi, et m'ignore superbement pour rejoindre l'entrée de la Grotte Verdoyante. Je fixe mon starter lorsqu'il passe à proximité, et, complètement interloqué, l'interroge.

« -Eh, tu vas où comme ça ? Ça fait longtemps que tu n'as plus d’acouphènes ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ?... EH, OZ ! REVIENS PAR LA !  »

Accélérant le pas, mon Pikachu s'éloigne et s'enfonce dans le grotte alors que je finis à peine de me relever. Sous le coup de l'incompréhension, j'ai vraisemblablement retrouvé toute mon énergie, et je m'élance à la poursuite de mon starter après avoir hâtivement rattrapé la fausse Normazélite, tombée par terre.

« -JE SAIS QUE TU M'ENTENDS, ARRÊTE DE FAIRE SEMBLANT ! OZ, REVIENS DE SUITE !... OOOOOOZ ! »

Je passe devant le Rattatac, évanoui, mais ne fais pas vraiment attention à lui. Ni à notre victoire, en fait... Désolé, MAIS JE DOIS RATTRAPER UNE CERTAINE SOURIS! ELLE ET MOI DEVONS AVOIR UNE PETITE DISCUSSION !

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 10200
Points d'Expériences : 2176

MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    Ven 15 Sep - 22:57

Qui fait le malin, tombe dans le ravin. Et c’était précisément ce pourquoi Hope et Gummy campait un trou au milieu de cette grotte depuis une bonne demi-heure. Cela ne sentait pas bon. PAS BON DU TOUT. Les façades du trou était beaucoup trop raide pour que Hope puisse les escalader, et ce, malgré les nombreux entraînements de la Cap’taine, et Gummy était trop occupé à réciter des poèmes incompréhensible, une rose dans les mains, plutôt que de sortir sa dresseuse de ce mauvais pas. En effet, cela avait été le pas en trop. Un pas en moins, et elle ne serait pas tombée.
Même une corde, merde ! Mais elle n’avait absolument rien. Rien de rien. Elle tapa le sol d’un geste rageur. Ce fut un geste en trop aussi. Aussitôt, le sol se fissura, et se déroba sous les pieds de la blonde. Très bien. L’épreuve se passait très bien. Extrêmement bien. Quand Gummy était-il tombé aussi bas, dans tous les sens du terme ? Mais qu’il arrête de chercher son âme sœur dans cette grotte maudite ! Après, ça n’était pas bien étonnant. Après tout, Gummy lui-même était une âme déchue, donc bon…

SPLOUSH. Surpriiiiiiiiiiise motherfucker ! La blonde venait d’atterrir dans une flaque de boue. Un bain de boue, pourquoi pas, mais pour le moment, cela était plutôt malvenu. C’est pourquoi après avoir gueulé un bon coup, la ranger qui à ce moment précis haïssait sa vie de toutes ses forces, tenta de se dégager de ce mauvais « pas » aussi rapidement que possible. Une fois qu’elle se fut hissée sur le rebord, elle s’essuya la face d’un revers de main puis balaya les alentours du regard pour retrouver Gummy. Certes, il lui était complètement inutile, mais elle avait tout de même besoin de ce déchet pour venir à bout de cette épreuve.
Elle ne tarda pas à le repérer. Sa voix résonnait dans ces tunnels et il était bien difficile pour lui de se faire discret.

---------------

Était-ce mon jour de chance ? Depuis le temps que je suis enfermée dans ces cavernes, il semblerait que ma vie me sourit enfin ! Je me suis toujours trouvée affreuse. Seule et moche, je n’avais rien ni personne. Toute ma vie, je l’ai passé à me faire battre, écraser, détruire, par des Pokémons des quatre coins du globe. La seule à laquelle j’étais bonne, était d’apporter des baies Sitrus au Grand Sir Rattata impérial. Toute ma vie ! Et voilà que le Spectrum le plus charmant au monde vient me demander ma main, me promet que nous réussirons à nous échapper de cet enfer sous terre et qu’il m’offrira une vie meilleure. Que dis-je ! Une vie parfaite ! Je sentais mon avenir brillant. Je serai bientôt un rat des villes ! Adieu les grottes insalubres, à moi la belle vie, les restes de restaurants et les plages dorées ! Cependant, dans tous ces calculs, j’avais omis un détail important. Le monstre des marais. Et il semblerait qu’aujourd’hui, il ait infiltrer cette maudite grotte ! Quand un hurlement terriiiible résonna dans toute la grotte, je sus IMMEDIATEMENT que c’était lui ! Tremblotante, je m’étais réfugiée dans les bras de mon bien aimé. Mais cet instant fut terrible, TERRIBLE ! Je réalisai alors que lui et moi n’étions pas compatible. Nos âmes étaient fait l’un pour l’autre, mais nos corps n’étaient pas compatible. Alors que je m’étais jeté dans les bras de mon fiancé, je lui passai littéralement à travers. Nous venions de deux univers bien trop différents. Mais ensemble, nous deviendrons plus fort, nous vaincrons le monstre des marais ! Celui-ci fit d’ailleurs son apparition et se jeta aussitôt sur le jeune couple que nous formions !
Mais… Non ? Ce n’est donc pas le cas ? Le monstre communiquait avec mon fiancé. Non, chéri, ne te fait pas avoir ! Ne m’abandonne pas ! Je ne sais comment, mais le monstre ensorcela doudou et les deux partirent en m’abandonnant en plein milieu de la grotte. Je reteins mes larmes. Non, le monstre n’aura pas doudou, jamais, JAMAIS ! Aussitôt, je me mis à leur poursuite. Il fallait que je libère mon futur époux ! Bientôt, la belle vie nous sourira !

Les choses n’étaient pas comme je l’avais cru. En effet, il s’avérait que mon incroyable doudou avait réussi à convaincre le monstre de nous aider dans la quête d’une vie de rêve. Lorsque je les rattrapai, je les vis vaincre Sam. Sam, ce mécréant qui ne cessait de me sourire à chaque fois qu’on se croisait ! Je ne me suis jamais fait avoir. Lui, qui me sourit toujours, je suis sûre qu’il a d’autre idée derrière la tête ! Aussitôt que je l’avais croisé, j’avais compris qu’il ne me voulait pas moi, mais mon corps ! Son sourire voulait tout dire ! Alors qu’avec doudou, les choses étaient toutes différentes.
Plus loin, le monstre et doudou vainquirent Jean-Samuel, le père de Sam. Lui aussi, avec sa moustache grisâtre, je savais qu’il n’était pas quelqu’un de bien ! Par plusieurs fois, je l’avais surpris à se balader à côté des mégots. J’ai toujours su qu’il était un terroriste qui veut faire sauter la grotte ! Il suffit de voir sa barbe ! Enfin, sa moustache, mais cela revenait au même. Mais doudooou, qu’il était fort et robuste ! Quel homme viril ! Et le massacre continuait ! Je voyais déjà les aurores de ma nouvelle vie ! Protégée par un guerrier fantôme, je ne manquerai plus jamais de rien ! Il me lança un regard du coin de l’œil. Nos regard se croisèrent. Qu’il était beau. Je savais que je pouvais lui faire confiance. Quand il me tendit la rose qu’il tenait dans sa main, j’eus la confirmation que c’était LUI et personne d’autre ! Non, je n’ai jamais eu un faible pour Augustin que doudou venait d’abattre ! Ce type m’avait un jour salué. Quelle indécence ! Il avait osé me salué ! J’aurais mis ma patte à brûler qu’il avait des idées pas nettes derrière la tête. Mais respectez-moi, bon sang ! Je suis un Pokémon comme les autres. Les femelles ont autant de droits que les mâles. Ce n’est pas normal que nous, les femelles, devons subir des situations inconfortables tous les jours ! Toujours ! Moi, j’avais conscience de notre situation inadmissible. Pas comme cette Camille qui ne se respectait absolument pas. Tiens ! Je suis sûre qu’elle s’est déjà laissée faire par le Grand Sîr Rattata impérial car il ne cesse de lui offrir des goûters. Quelle ****** ! Elle ne se respecte absolument pas ! C’est à cause des imbéciles comme elles que nous, les femelles ne nous faisons pas respecter ! Mais grâce à doudou, ma vie deviendra incroyable. Je vivrai enfin dans un lieu ou je pourrai imposer ma domination ! Observez ses gestes gracieux, qui punit le Grand Sîr ! Tiens, dans ta gueule sale pervers ! Cela t’apprendra à ne pas respecter les femelles. Tu as cru que tu aurais pu m’avoir en m’offrant une baie ? Tss, je ne suis pas une femelle facile comme Camille, moi ! Et ses valets, ces Rattatas ingrats ! À chaque fois que je les croise, je sens leur regard suspect se poser sur moi. Enfin, surtout sur mes parties… Vous devez sûrement le savoir. Vous aussi, vous voulez profiter de moi ! Une attaque de doudou se perdit et me frappa de plein fouet. Quelle puissance, je sentais son odeur. Oui, c’était lui, et personne d’autre. Je m’écroulai sur le sol sous ce trop plein de plaisirs. J’entendis le Grand Sîr Rattata impérial trépasser.

C’était donc ma délivrance. Enfin ! ENFIN ! J’étais libre ! J’étais une femelle libre ! Alors que je reprenais mes esprits et réalisai enfin ce qui était en train de passer, doudou s’approcha de moi, suivit du monstre des marais. Quel homme. Il était incroyable. Je lui souris, je tendis mes pattes vers ce dernier. Mais il disparut. Un rayon rougeâtre le frappa en plein fouet, et abattit doudou. Ma vie entière s’écroula. Non… Ce n’était pas possible… J’aurais dû le savoir, j’aurais dû le deviner ! Le monstre des marais n’était qu’un manipulateur ! Nous n’aurions jamais dû lui faire confiance. Je ne pus retenir mes larmes. Ce monde était injuste. Pourquoi moi ? Pourquoi ? Je compris ce jour-là que jamais, je n’aurai droit au bonheur.

HRP :
Pokémon utilisé : Gummy [Spectrum]
Objets tenus: Médaille Touga [1]
Points de Duel du Pokémon : 3 + 1
Malus obtenu : "Votre Pokémon est amoureux"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Compétition TopDresseur #5 - Épreuve    

Revenir en haut Aller en bas
Compétition TopDresseur #5 - Épreuve
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Autres îles d'Alola :: Mele-Mele-