(plateau indigo) promis, c'est un cours | solo
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: (plateau indigo) promis, c'est un cours | solo   Lun 9 Sep - 19:57

promis
c'est un cours
Bon. On y est. La Ligue Indigo. Le rêve de n’importe quel dresseur de pokémon. Le but ultime. La toute première ligue, la plus célèbre aussi. Huit badges, une route Victoire et un Conseil Quatre à la renommé qui va au-delà des mers.

Et son Champion aussi. Le fameux Peter. Maître de la Ligue Indigo depuis plus de vingt ans, un palmarès de victoires absolument impressionnant, une équipe de pokémon dragons immenses, une rapidité d’intervention quasi instantanée et un charisme écrasant. Peter, le Maître de Kanto et Johto.

Et aussi le pauvre type qui accueille Max dans un kigurumi de Minidraco en agitant ses bras dans tous les sens, un sourire presque trop grand rivé sur le visage.

Qu’est-ce qu’ils disent déjà ? Ne jamais rencontrer ses idoles ? Max veut bien y croire …

Quand bien même, malgré le choc initial, Max est plus que ravie de se mettre à discuter avec la superstar du dressage pokémon, dans une ambiance détendue. Il faudra qu’elle se rappelle d’envoyer un énième message de remerciement à Loyd et Minerva …

Si initialement, elle prévoyait de faire son cours sur Illumis et sa modernisation, la proposition du duo de dracologue qu’elle a suivit pendant près d’un an était trop belle … S’arrêter après à peine une semaine de croisière pour découvrir Kanto et surtout, surtout, rencontrer Peter. Il faut dire que la communauté des Dracologues n’est pas … exceptionnellement grande. Bien sur, nombreux sont les dresseurs à avoir dans leurs équipes un ou deux dragons, parfois même plus. Mais les spécialistes du type se font rares. Les dragons sont, après tout, des créatures un peu à part dans le cycle de la nature.

Plus rares, plus dangereux. Plus difficiles à dresser également. Se retrouver avec un dragon en premier pokémon est rarement quelque chose de simple et les nombreuses difficultés que Max a rencontré à ses débuts ne sont pas dues au hasard.

Pourtant, elle n’en regrette rien.

Installée confortablement sur un énorme Drattak derrière un Peter plus qu’enthousiaste à l’idée de lui montrer l’impressionnant château qui accueille la Ligue Indigo, elle ne peut pas vraiment regretter le choix du Collectionneur de lui confier, il y a des années de cela, son Solochi.

Le célèbre dresseur est un véritable moulin à paroles et n’arrête pas une seule seconde. Il lui parle de ses débuts, de la construction de la Ligue, une masse d’information permanente que Max n’arrive pas très bien à intégrer. Entre le long voyage depuis Carmin-Sur-Mer et la fin de l’année scolaire, plutôt mouvementé, elle doit bien reconnaître que la fatigue se fait sentir. Et l’homme-minidraco le remarque bien vite puisqu’à peine a-t-elle fermé les yeux que le dragon les fait redescendre au sol. Peter attrape ensuite la rose et l’amène avec un demi-sourire amusé dans la chambre qui lui a été allouée.

Le lendemain n’est pas moins riche en émotion que l’arrivée de la veille même si, cette fois-ci, Peter s’est habillé tel qu’on le voit habituellement, avec sa longue cape. Max a à peine le temps d’engloutir son petit déjeuner que l’énergétique maître l’entraîne à sa suite.

- Je sais bien que tu es là pour en apprendre plus sur la Ligue mais entre nous, ce pourquoi j’ai accepté la proposition de Loyd et Minerva, c’est surtout par envie de te rencontrer. Après tout, tu as pas forcément le profil type de la spécialiste dragon, pas vrai ? Du coup, ça sera notre petit secret à nous mais les deux prochains jours, on va pas les passer dans la Ligue, mais à Ebenelle.

- Ebenelle ? Comme dans Ebenelle, la ville aux dragons ?

- Tout juste ! Je savais que ça te plairait ! Tu vas voir c’est trop chouette ! En plus, Sandra crève d’envie de te rencontrer et je suis sûr que l’ancien sera content de voir qu’on recrute encore des petits jeunes pour la secte du dragon !!!!

- La secte ?

Peter fixe fixement Max pendant quelques secondes avant de répondre avec un clin d’œil.

- T’inquiète pas pour ça.

Elle lève les yeux avant de laisser un léger rire résonner dans la grande salle à manger de la Ligue.

Son sac récupéré, elle rejoint le maître à l’extérieur de la Ligue, ce dernier étant déjà sur le même Drattak que hier, Max ne perd pas de temps avant de libérer son Trioxhydre, s’attirant un sifflement appréciateur.

- Allez Miss, on a pas de temps à perdre !

Et en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Dragon, les deux spécialistes s’élèvent dans le ciel. Bien vite, Peter montre son expertise en vol avec des poussées de vitesse et des figures aériennes que Max et Nessie ont bien du mal à suivre et imiter. Il faut dire que le duo n’est pas encore très habitué au vol et aux acrobaties, l’évolution de Nes’ étant récente.

Peter le voit sans mal et doucement, ralentit ses bêtises pour adapter son rythme à celui de la rose et son dragon noir. Il les guide lentement dans des figures plus complexes, il leur donne des astuces dans sa manière de se tenir. Sans un mot, parce qu’il n’y en a pas besoin et quelque part dans l’esprit de Max, elle comprend que c’est un test et l’idée la fait sourire.

Loyd et Minerva ont fait des merveilles avec elle.

Confortablement installée sur le dos de son premier dragon, Max se laisse guider. Elle vole et virevolte, tombe et remonte, danse dans les airs dans un quatuor élégant et à la limite du dangereux. Un instant alors qu’elle chute dans les airs, attendant avec sérénité que Nessie la rattrape, elle se demande quand est-ce qu’elle est devenue accro à l’adrénaline.  

Ils survolent pendant deux heures à peine les montagnes qui séparent Johto et Kanto et bientôt, se dessine dans la roche, l’ombre de quelques habitations typiques en bois d’ébène. Alors qu’ils approchent le décor devient de plus en plus irréel, avec ses étranges bâtisses noires qui semblent venues d’un autre monde. Au centre du village, une petite foule semble attendre leur arrivée, avec à leur centre une tâche bleue que Max n’a pas de mal à identifier comme étant Sandra.

Cette dernière semble d’ailleurs perdre patience puisqu’à peine quelques minutes plus tard, elle les rejoint dans les airs sur un Bruyverne tout aussi impressionnant que le Drattak de Peter. Pendant un instant les deux cousins accélèrent le rythme avant de se réajuster sur celui de Max. Puis lentement, le duo devenu trio quitte les cieux pour retrouver la terre ferme sous les sourires et les applaudissements de la foule.

Un peu gênée de se retrouver au centre de l’attention de cette manière, Max se place un peu en retrait, derrière les deux célébrités et se laisse gentiment guider loin de la foule. Après une rapide présentation murmurée entre les deux jeunes femmes, Sandra et Peter guide la rose vers l’Antre que  Peter lui a promit.

C’est … presque décevant quand on arrive devant l’entrée. Un petit trou permet de se faufiler dans la caverne mais outre ça, l’endroit est banal de simplicité, bien loin de l’impressionnante grotte que Max s’attendait à découvrir. Peter et Sandra échangent un sourire connaisseur avant de laisser la plus jeune se faufiler après eux, dans l’Antre.

Et là …

Là tout prend sens.

L’entrée est certes banale mais ce qu’elle dissimule ne peut en aucun cas être qualifié de banal. L’énergie qui s’émane de la pièce, des pokémons et des bassins … c’est … presque étouffant. Ses pokéballs vibrent d’anticipation et Max lance un regard suppliant à ses guides qui se contentent d’un sourire avant d’eux même libérer leurs équipes.

Si la pièce était avant cela impressionnante de diversité, elle s’anime encore plus. Max reste un moment bouche-bée à admirer les pokémons de ses idoles se déplacer et rejoindre leurs amis aux quatre coins de la salle. Un sourire ravi sur ses lèvres, elle actionne à son tour ses pokéballs et laisse son équipe se baigner dans l’atmosphère mythique de la zone.

- On va rester ici quelques jours. Fait comme chez toi. Il y a des hamacs et un peu de nourriture dans le fond de la grotte si tu veux. On va essentiellement te laisser seule, te laisser découvrir. C’est la tradition pour la première visite de l’Antre. Il faut simplement qu’à un moment où un autre, tu ailles rencontrer l’ancien. Tu peux pas le louper, il reste dans cette petite maison, au centre du lac principal.

Et en effet, l’ancien est inratable. Malgré la taille immense de l’Antre, la maison qui trône au centre du lac principal est si insolite qu’elle ne peut être manquée. Max se contente donc d’un hochement de tête et Peter et Sandra disparaissent dans l’Antre.

Ses pokémons sont partis explorer l’endroit de leur propre chef. Seul Mushu est resté à ses côtés, semblant à demi-intéressé par toute l’effervescence que le reste de l’équipe subit. N’ayant pas spécialement envie de s’engager dans un énième discours moralisateur pour la larve, Max se penche et la prend dans ses bras avant, d’elle aussi, se mettre à explorer l’Antre.

La grotte semble s’étendre aussi loin que son regard peut se poser. Derrière elle, la petite ouverture vers l’extérieur apporte un brin de lumière vive et presque … presque hors-contexte dans l’atmosphère si particulière de l’Antre. Sous l’eau cristalline, les dragons dansent avec des cristaux lumineux qui illuminent la pièce d’une lumière bleutée irréelle, ondulant au fil des mouvements des Draco et Minidraco.

Un sourire se dessine sur les lèvres de Max quand elle repère l’or et l’argent de Ladon au milieu d’une danse. Il semble que son propre Draco n’est pas eut de mal à se fondre dans l’étrange atmosphère du lieu et de ses habitants.

L’Antre est vide. Il ne semble y avoir qu’elle. Qu’elle et les Dragons.

Elle commence à marcher, hypnotisée par le spectacle qui se déroule devant elle. En laissant ses doigts frôler la surface de l’eau, les dragons viennent se nourrir de son contact, glissant leurs écailles froides contre la peau, brûlante, de Max. La sensation fait courir un frison le long de sa peau. Mushu, sur ses genoux, observe leur reflet se mélanger aux acrobatiques danses des types dragons. Il lâche un soupir à peine perceptible alors que Max se redresse et continue son avancée dans la grotte.

Les moins dragons de ses équipiers ont trouvés refuge dans le coin plus humain, moins magique de la grotte. Un instant, Max songe à les inviter à se joindre aux dragons eux aussi mais quelque chose l’en empêche. Il y a quelque chose … quelque chose de trop différent. De … c’est simplement différent.

Si Max aime tous ses pokémons, elle doit bien reconnaître qu’elle les aime tous différemment.

Elle a vécu des choses différentes avec chacun d’entre eux. Ses relations avec ses pokémons sont un peu comme celles avec ses amis. Des expériences différentes, des vécus différents, des relations différentes. Il serait stupide de prétendre qu’ils s’aiment tous de la même manière. Qu’elle les aiment tous autant les uns que les autres.

C’est pas simple à accepter au début … mais … elle s’y fait. Et ses partenaires deviennent des amis. Plus ou moins chers. Plus ou moins proches.

- Et toi Mushu ? Où tu te situes dans tout ça ?

Sa voix n’est qu’un murmure et le petit pokemon installé à côté d’elle lui adresse un regard surprit. Ses pieds désormais nus, dansent entre les Minidracos et ses mains sont toutes consacrées aux croquis qui s’étalent sur ses genoux. Mushu n’a guère bougé depuis qu’elle l’a posé là.

Proches et moins proches.

Mushu fait clairement partit des pokémons les plus éloignés de la dresseuse et Max n’a aucune idée de comment changer ça. De comment … comment …

ah, il semble qu’au fond, elle ait toujours le même problème.

Mushu ne répond pas à sa question. Bien sûr qu’il n’y répond pas. Mushu ne répond jamais. Pourtant, la flasque visqueuse qu’est le pokémon se déplace lentement. Il se rapproche. Son regard intrigué porté sur elle. Ça fait des mois que Max fait tout pour attirer son attention, qu’il s’entraîne, qu’il s’améliore et au final, il suffit, il suffit …

il suffit de lui poser une vague question et de ne pas le regarder et …

et …

et ça lui suffit.

Et ça l’intrigue et il s’approche et force Max a relever le regard du croquis aux tons bleutés. Il … il veut son regard sur lui, maintenant. Il veut comprendre l’obstination de la dresseuse. Il veut comprendre ce qu’elle lui trouve, pourquoi elle n’abandonne pas alors que …

alors qu’il n’a jamais rien fait.

Alors qu’il est aussi vide que le mollusque qui compose son corps.

Mushu ne comprend simplement pas.

- Tout le monde a le droit à sa chance, tu ne penses pas ?

Avoir droit à sa chance ? Mais ne l’a t-il pas gâché, il y a des millénaires cette chance ? Ne l’a t-il pas déjà gâché à force de refuser de faire des efforts, à force de refuser de s’entraîner, à force de refuser son amitié, son affection ?

Sa dresseuse repose son regard sur son croquis. Ses gestes sont calmes, assurés, expérimentés.

- Comment peux-tu gâcher ta chance si tu ne te l’ai jamais accordée ?

Mushu plonge sous l’eau. Il coule, coule, coule. Se laisse porter par les faibles courants. Et Max ne lui court pas après. Bien sûr qu’elle ne lui court pas après. C’est son moment après tout. Il remarque que ses pieds sortent de l’eau. Elle se dirige probablement vers la cabane de l’ancien.

Sans lui.

Sans lui qui coule.

Coule. Coule. Coule.

Que faire maintenant ?
Que faire ?  

Il n’est pas grand-chose. Que la larve inutile. Le boulet. Le pas grand-chose. L’ombre de son ombre.

Depuis ce voyage à l’autre bout du monde, depuis que Max a acquis cette compréhension si profonde des grosses bestioles que sont les dragons, depuis que Nessie a évolué, depuis que Naor a évolué … tout change autour d’eux. Si vite, si vite, si vite.

Si vite.

Mushu ne sait pas exactement combien de temps il passe à dériver. Combien de temps il se laisse porter par le courant. Combien de fois il est dévié de son semblant de trajectoire par une bande de Draco. Combien de fois des bébés viennent jouer de lui, l’utilisant comme un ballon. Combien de coups il prend, combien de blessures il écope, combien, combien, combien.

Combien de temps avec qu’il ne lutte. Combien de temps avant qu’il ne commence à se battre pour sa direction, pour sa fierté et son intégrité. Combien de temps avant qu’il ne … Combien de temps avant qu’il ne décide qu’il ne veut plus être ça.

Plus n’être rien.

Le sourire de Max quand il ressort de l’eau …

il vaut bien tous les coups et les blessures.

- Tu es prêt ? On doit retourner à la ligue. On est sensé être là pour un cours après tout.

Rien de plus. Aucun commentaire sur son changement. Aucun commentaire sur son évolution. Aucun. Mais ça ne dérange pas Mushu. Il sait que derrière ce « tu es prêt », il y a bien plus qu’une question sur son envie de quitter l’Antre.

Il retrouve le confort de sa pokeball sans un mot et Max s’envole à nouveau aux côtés du maître dans le ciel de Johto. Direction le Plateau Indigo pour peut-être, cette fois-ci, en apprendre un peu plus sur les origines de l’endroit.

Et pour en apprendre plus, Max en apprend plus. À peine débarquée, la jeune femme est kidnappée sous les yeux amusés de Peter pour une petite visite guidée par Olga elle-même, la spécialiste de type Glace ne pouvant s’empêcher de vouloir rencontre la spécialiste du type faible au sien. Parce que c’est toujours marrant de se moquer de ceux qui ont un désavantage par rapport à nous. tousse tousse.

- Bon je présume que Peter, en bon déchet humain qu’il est ne t’a pas dit grand-chose sur la ligue avant de t’entraîner dans leurs délires bizarres dans leur ville toute aussi bizarre ?

La tirade fait sourire Max qui se contente d’un hochement de tête enthousiaste avant de prendre la parole pour se contredire dans la demi-seconde.

- Il a essayé pour être tout à fait honnête … mais disons qu’après le trajet depuis Carmin-Sur-Mer, j’étais trop fatiguée pour prêter attention à ce qu’il disait …

Olga lève les yeux au ciel avant d’entraîner la jeune dresseuse dans les couloirs de la Ligue Indigo.

- Évidement, ce garçon se tuera ou tuera quelqu’un avec son enthousiasme et son énergie … Après, ça veut aussi dire que tu n’as pas eu le temps d’écouter ses bêtises. C’est partit pour une petite leçon d’histoire.

Et comme si la rousse avait calculé le temps qu’il leur faudrait, elles entrent dans la pièce centrale de la ligue. Celle où les dresseurs, fatigués d’avoir affronté la Route Victoire, peuvent se reposer avant d’affronter le Conseil Quatre.

- La ligue n’est pas bien vielle. Une centaine d’année maximum, j’oublie toujours les dates, tu passeras voir Agatha pour les détails. Bref, c’est assez récent et c’est pour ça qu’on a régulièrement des réformes. La Ligue, plus qu’être une association qui régente les combats pokémons c’est aussi et surtout la main droite des gouvernements de chaque région. Si on ne contrôle pas tout, notre appui dans les décisions politiques a un poids important.

Tout en notant, Max hoche doucement la tête. Ça, elle le savait. Elle n’habite pas très loin de la propre Ligue de Kalos après tout. Et bien que leur système gouvernemental ait un peu changé ses dernières années, elle est au courant de l’impact et de l’influence de la Ligue et de ses membres.

- Ça s’applique également à nos champions. Si on ne peut pas vraiment dire qu’ils sont maires, parce qu’il y a des maires dans chaque villes, ils sont néanmoins des figures maîtresses de leurs villes et de la région alentour. Comme chaque ville dépend d’une Ligue de Région, chaque petit village, route, hameau, forêt, bref un peu tout, dépend d’une arène. Le champion de cette arène est en charge de surveiller la zone et de vérifier qu’aucune activité illégale reliée au combat pokémon et aux pokémons en général ne s’y déroule.

Comme à Kalos. Après tout, la Ligue Indigo est la ligue originelle, celle d’après laquelle les autres ligues se sont forgées. C’est pas étonnant d’y découvrir un système si similaire.

- Et pourquoi, à la base, les Ligues ont été créées ? Ça se passait pas trop mal avant non ? Simple besoin de compétition ?

Olga sourit face à l’interruption de Max.

- J’y arrivais. Les ligues ont été créées peu après la démocratisation des pokéballs. Avec ces dernières, le monde a pas mal changé. Avoir des pokémons n’était plus rare et pratiquement tout le monde avait une équipe complète. La Ligue et la réglementation ont été créées dans l’objectif de limiter tout ça. D’éviter le chaos quoi.

Max hoche la tête. Ça fait du sens. Après tout, sans la limitation de six pokemons par combats pokémon, les chances qu’un combat parte en live sont plus hautes. Les cartes de dresseurs aussi, ça permet de contrôler, réguler et d’assigner des autorisations spéciales pour certains pokémons dangereux. Elle a d’ailleurs un parfait exemple puisqu’un de ses pokémons était voué à devenir un dangerosité 5 et quelques autres de ses équipiers seront classés 4. L’entraînement qu’elle a reçu et l’accréditation prouvent qu’elle peut se balader avec un Trioxhydre et qu’elle est capable de le contrôler si il devait s’énerver.

Simple question de contrôle.

- Et pourquoi ne pas avoir affecté ce rôle au gouvernement ? Ils sont après tout, ceux formés à écrire les lois et à les voter.

- Excellente question ! À la base, on voulait pour la Ligue, trouver les dresseurs les plus puissants et les plus sages. Généralement, quand tu arrives à battre une Ligue c’est que tu en as un minimum sous le capot, notamment niveau stratégie. Pour que les lois que le gouvernement voulait faire passer entre en vigueur et soit respectées il fallait, pour appuyer ces lois, un peu plus qu’une police à Caninos. Il fallait des types avec un pouvoir et une aura impressionnante. Sans vouloir offenser les policiers, des dresseurs comme Peter ou Cynthia, il y en a pas cents.

- Une figure publique donc ?

- C’est ça ! Il fallait un front fort pour présenter les lois et qu’elles soient appliquées. Une force de frappe aussi, en cas où elles ne le seraient pas. C’est pour ça qu’on a mit en place les champions et le conseil quatre. Les tournois que les ligues organisent sont venus plus tard. D’ailleurs, tu peux noter que n’importe quel gugusse avec tous ses badges ne peut pas aller affronter le conseil quatre comme ça. Il doit passer des tests avant. Et une fois battu, il doit suivre des formations et être coaché par l’ancien maître pendant au moins un an avant d’officiellement devenir le nouveau maître. C’est pour ça que la majorité des dresseurs se contentent des tournois.

- Ils ne veulent pas de toutes les responsabilités des maîtres.

- Yep, exactement.

Les deux jeunes femmes continuent de déambuler dans les couloirs de la ligue, s’arrêtant parfois pour discuter avec un membre du staff ou laisser le temps à Max de croquer la salle d’un conseil quatre ou de l’interviewer vaguement pendant quelques minutes.

Les journées suivantes se ressemblent quasiment toutes et bien vite arrive le jour où Max doit s’envoler pour Oliville et le Prince des Mers. Bien chargée avec de quoi manger sur le trajet du retour, c’est enthousiaste et avec dans son ipok quelques numéros précieux que Max quitte le Plateau Indigo et les fortes personnalités qui y vivent …    


HRP:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12037
PNJs
Sujet: Re: (plateau indigo) promis, c'est un cours | solo   Dim 15 Sep - 12:42
Modération Cours Max

Je rejoins Max sur un point: y'a une ''légère'' différence entre la légende et la réalité (un Kigurumi Minidraco ? SÉRIEUSEMENT ?). La partie dans l'Antre des Dragons, bien qu'elle ne soit pas liée au cours lui-même est très touchante et lorsqu'Olga arrive (J'apprécie l'idée qu'elle trolle Peter en permanence, même en dehors des combats), on retombe dans quelque chose de  plus scolaire via un jeu de questions-réponses au sujet de la Ligue.
Ce dernier est assez classique et efficace, mais il remplit la partie ''étude'' du cours correctement. En poussant un peu plus les choses, il aurait été intéressant d'interviewer les autres membres du Conseil pour leur demander leurs avis sur ce qu'est la Ligue...Vu la personnalité des deux qu'on a rencontré, le résultat aurait pu être très intéressant.
Note : 14/20


_________________
(plateau indigo) promis, c'est un cours | solo 7z5c
(plateau indigo) promis, c'est un cours | solo
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :