Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Alban Abernaty
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
Les rayons du soleil matinal d’Automne jouaient dans les feuilles écarlates. Au sol, un véritable océan végétal dans des nuances d’orange et de jaune s’avançait et se retirait au gré des vents violents d’Octobre, remous d’écume sylvestre. Le jour se levait à peine, et le ciel était encore coloré de rose et d’or. Le campus, toujours endormi, diffusait des effluves de citrouilles d’Halloween. Dans un coin reculé et désert du Parc, là où il n’y avait que très peu de passage même aux heures de fortes affluences, Alban manageait son entraînement matinal d’une main de maître. Il savait que les Pyroli étaient sûrement déjà en train de suer aux hurlements de la Générale Jackie, mais il se trouvait assez loin du dortoir des jeunes filles pour profiter d’un silence bienvenu. Debout devant un grand saule pleureur, il notait sur son calepin diverses données concernant ses Pokémon. Il suivait un certain fil conducteur pour ses entraînements, même s’il variait les exercices assez régulièrement de façon à toujours faire progresser ses Pokémon. Après plus d’un mois dans ce Parcours, Alban se sentait de plus en plus dans son élément. A Cimetronelle, il ne s’était occupé que de Pokémon Vol. Pourtant, même si au départ il avait rencontré quelques difficultés à savoir comment coacher son Noctali, il avait rapidement compris que les méthodes n’étaient pas si éloignées. Ainsi, il reprenait les mêmes codes avec quelques adaptations qu’il avait pu mettre en place grâce à des études intensives à la Bibliothèque. Parfois, il allait également quémander l’aide de Mademoiselle Hortense, bien plus douce - même s’il le savait, ce n’était qu’une apparence - que la terrible Jackie. La jeune femme partait alors dans de grands envolées lyriques, mais il parvenait tout de même à trier le bon qu’elle lui dispensait de temps en temps dans le grand fatras de mots qu’elle lui servait. Assidu dans les cours qui l’intéressaient, Alban avait rapidement progressé, même s’il était loin du niveau des autres élèves qui avaient commencé avant lui. Et peu importe de toute façon ; il allait à son rythme, apprenant chaque jour de nouvelles choses, sans se presser ou se mettre la pression. Il n’était plus Alban le petit prodige des courses. Il n’avait donc personne qui avait des attentes particulières à son égard, et il pouvait donc s’occuper de l’entraînement de ses protégés sans craindre d’avoir des comptes à rendre. Bien plus détendu à présent que son genou avait cessé de lui faire mal et qu’il se sentait plus en phase avec son équipe, le châtain passa une main dans ses cheveux et bu une grande gorgée d’eau.

Les courses aériennes, il ne comptait pas y reparticiper de sitôt. Et même s’il l’avait voulu, il n’aurait pas pu à cause de sa blessure. Même si cette dernière lui faisait de moins en moins mal, il fallait avouer qu’il avait toujours quelques difficultés pour marcher vite ou courir. Autant dire qu’il n’avait pas envie de risquer d’aggraver son cas en remontant sur une monture. Monture qu’il n’avait de toute façon pas actuellement, Zéphyr et Mistral étant bien trop petits pour qu’il puisse grimper sur leurs dos. Laissant de côté ses pensées, le Voltali regarda Auster qui courrait en suivant la piste imaginaire qu’ils avaient tracée et qui était à présent bien ancrée dans la mémoire de ses Pokémon. Les entraînements d’Alban se déroulaient toujours de la même façon : il commençait d’abord par un échauffement général de ses Pokémon, quelques étirements, puis attaquait la partie coriace de l’exercice en les entraînant un par un. En général, l’un de ses trois Pokémon devait suivre un parcours en courant et en évitant les obstacles lancés par les deux autres. Le Pokémon « coureur » pouvait ainsi améliorer son endurance, sa vitesse, mais également son esquive et sa défense ou défense spéciale si l’une des attaques venait à le toucher. Autant dire qu’au bout d’un mois dans ces conditions, les Pokémon d’Alban avaient acquis de nombreuses compétences supplémentaires, comme le sens de l’anticipation. Les Pokémon étaient cependant encore loin d’être parfaits. Comparé à de véritables Pokémon Athlètes, ils restaient relativement faibles. Mais leur progression était encourageante dans tous les cas.

Concernant les deux autres Pokémon « gêneurs », cette position aux allures « passives » ne l’était en fait pas du tout. Sous les ordres d’Alban, ils s’entraînaient à lancer leurs attaques et donc à se perfectionner. Leur but était également de toucher en plus de gêner, ce qui permettait d’augmenter leur vitesse, leur précision, leur endurance mais également leur attaque ou attaque spéciale. La méthode aurait pu paraître barbare de prime abord, mais Alban savait que c’était en tombant qu’on se relevait. En outre, il ne poussait jamais ses Pokémon dans leurs derniers retranchements et savait arrêter la séance quand l’un d’entre eux était trop faible. Même si au départ, les attaques - de faible puissance puisqu’ils avaient tous un niveau bas - avaient touché les cibles plus souvent qu’à présent, elles n’avaient jamais provoqué de graves accidents. Il s’était déjà retrouvé chez l’infirmière Needle une fois ou deux, certes, mais il était important pour lui de s’assurer de la santé de ses Pokémon avant tout. Chaque jour, il changeait les rôles de ses Pokémon afin d’assurer un roulement et d’entraîner tout le monde. Ensuite, il leur faisait un bilan puis finissait soit par quelques exercices doux ainsi que des étirements, soit par une dernière course entre eux trois pour entretenir leur esprit de compétition. Bon… Autant dire que même si Auster se prêtait plutôt bien au jeu, Zéph’ et Mistral n’étaient pas vraiment dans cette optique compétitive, mais qu’importe. Alban était persuadé que ça finirait par venir, et qu’ils seraient peut-être un peu plus compétitifs vis-à-vis d’autres Pokémon que de leurs coéquipiers.

Ce jour-là donc, Mistral était d’entraînement tandis que les deux autres devaient le gêner. Pour un petit oisillon de cette taille, il était relativement rapide et son sens de l’anticipation très développé lui permettait d’esquiver assez aisément les attaques avec une simplicité déconcertante. Alban soupçonnait que, comme lui, il sentait les « vents » et pouvait ainsi savoir si une menace approchait ou non. Il filait donc en suivant le parcours imaginaire, tout en esquivant les Ondes Folie et les Jets de Sable d’Auster. Depuis l’incident lors de l’exploration de l’île aux Oiseaux, le Pokémon Ténèbres avait amélioré ses attaques afin de pouvoir toucher un peu plus les Pokémon aériens. En outre, Mistral et Zéphyr avaient pour ordre de voler à une altitude assez basse pour pouvoir être touchés par les attaques Sol avec projection - comme Jet de Sable - et ne devaient esquiver qu’en allant sur la gauche ou la droite. Interdiction donc de prendre de l’altitude pour se mettre hors de portée, ce ne serait pas du jeu. Effectuant une vrille sur le côté pour esquiver Auster, Mistral déclencha sa Brume pour rendre inefficace l’attaque Grincement. Auster fut rappelé aux côtés d’Alban. Malheureusement, son Noctali n’avait pas un panel d’attaque assez étendu pour pouvoir être réellement efficace dans le rôle de « gêneur », surtout face à des Pokémon Vol. Zéph’ était cependant bien plus performant et il décocha des volées de Pistolet à O pour essayer de déstabiliser Mistral. Le petit Tylton plongea pour éviter le premier, esquiva le second par la droite puis il déclencha son attaque Bélier pour profiter du renforcement temporaire de son crâne et contrer le dernier jet. Epuisé, il boucla enfin son dernier tour et vint se poser en voletant sur le bras tendu d’Alban.

- Beau travail aujourd’hui, vous trois, les complimenta-t-il. On va finir doucement cette fois-ci, juste un peu d’étirements et on pourra aller prendre une douche.

Il esquissa un sourire puis s’assit sur le sol en même temps que ses Pokémon. Les étirements, c’était encore dans ses cordes et il avait l’habitude de les faire en même temps que ses compagnons pour leur montrer. Il évitait cependant de s’étirer les jambes mais de toute façon, ses Pokémon étaient assez autonomes pour le faire eux-mêmes quand ils en avaient la nécessité. Tout en aidant Mistral à tendre son aile du côté opposé, Alban perçu une présence et se retourna pour se trouver nez à nez avec… Mademoiselle Hortense.

- Bonjour Alban, le salua cette dernière avec son habituel sourire doux.

Autant dire que son expression ravie et son air fébrile ne rassuraient pas du tout le Voltali. A coup sûr elle trouverait encore le moyen de l’envoyer faire quelque chose de nul. Comme s’occuper d’enfants, par exemple. La tuile. Il était sûr que cette fois-ci en plus, il n’aurait pas Aaron à ses côtés pour rendre la chose plus supportable. Il rendit cependant poliment son salut à la blonde, qui était accompagnée comme d’ordinaire de son horrible primate.

- Joli entraînement, le complimenta-t-elle en regardant ses Pokémon de ses yeux d’un bleu vif. Je te cherchais partout depuis ce matin, je me doutais bien que tu serais là mais bon… Halloween approche et je me disais qu’avec ça, la nuit des étoiles filantes allait revenir également… Et qui de mieux qu’une étoile pour briller avec toutes les autres ?

Alban se fit la réflexion qu’elle avait peut-être passé du temps à chercher cette réplique pour caser encore une fois le fait qu’il était « une étoile », mais qu’elle se plantait royalement. La nuit des étoiles, c’était en plein été, pas aux alentours d’Halloween… Il ne fit cependant aucune remarque et pris un air poliment intrigué. Sa main à couper qu’elle allait lui assigner une tâche. Et de préférence, une qui soit assez dégueulasse pour que personne dans l’académie n’en veuille.

- Et donc je me disais… Il y a ce Pokéathlète de Lansat qui participe chaque année au Pokéathlon d’Unys, mais autant dire qu’il ne… hm… enfin qu’il ressemble plus à un trou noir qu’à une étoile, quoi. Du coup je voulais savoir si ça t’intéresserait de coacher ses Pokémon pendant quelques jours pour les préparer à la course ? Cette Mission entre pile poil dans ta formation, ça ne pourrait être que bénéfique pour toi, n’est-ce pas ?

Elle lui décocha un sourire candide et adorable. Il lui aurait été difficile de le lui refuser. Non pas parce qu’elle était vraiment mignonne, mais parce qu’elle avait une véritable machine à tuer juste derrière elle. Alban hocha donc lentement la tête de haut en bas puis attrapa le dossier qu’elle lui tendait, ravie. Il consulta rapidement les dates et remercia le karma de ne pas lui avoir mis des cours pile sur ces créneaux-là. Enfin si, il en aurait le dernier jour, mais comme il s’agissait de ceux de Ace S. Creed et que Hortense allait lui faire un mot d’absence, il n’était que trop heureux de manquer ça. Il attendit donc que la demoiselle parte, puis siffla ses Pokémon. Ensemble, ils retournèrent au dortoir afin de se préparer pour une nouvelle Mission.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Le réveil sonna 5h du matin. Les yeux verts d’Alban s’ouvrirent automatiquement, et le châtain se redressa pour s’étirer. Il avait son bateau dans 1h à peine, mais il avait préparé toutes ses affaires la veille dès la fin de ses cours, ce qui lui donnait bien assez de temps pour s’habiller, faire sa toilette et se rendre au Port de Lansat. Affublé d’une valise sur roulettes et de son habituel sac à dos, il quitta donc le Dortoir des Voltali quinze minutes plus tard, frais comme la rosée du matin. Au passage, il alla subtiliser quelques vivres chez Mama Odie qui l’accueillit les bras grands ouverts, puis entama sa longue marche pour rejoindre son embarcation. A ses côtés, Zéphyr semblait avoir eu trop peu de sommeil à son goût. Il ne cessait de bâiller le bec grand ouvert, et ses yeux encore tout endormi étaient humides. Mistral, indifférent à l’agitation autour de lui, continuait sa nuit sur la tête de son dresseur. Emmitouflé dans ses propres ailes de coton, il se réchauffait lui-même et pouvait donc roupiller paisiblement. Seul Auster s’était réveillé sans faire trop d’histoires, et il trottinait aux pieds d’Alban. Bien au chaud sous son coupe-vent, le foulard doré offert par Opale noué autour du cou, le Voltali arriva au ferry quelques minutes avant le départ. Il confia sa valise aux marins puis alla s’installer dans une cabine en intérieur. Il faisait bien trop froid pour qu’il reste sur le pont, et de toute façon, il avait un gros travail à commencer avant de rencontrer William Haberseitzer, le fameux Pokéathlète qui l’attendait déjà à Unys.

Posant ses affaires sur une table, le Voltali ouvrit le dossier que Hortense lui avait remis puis commença à étudier les informations, son calepin juste à côté afin de relever toutes les notes utiles. Zéphyr et Mistral étaient partis s’allonger sur un petit fauteuil, aile dessus aile dessous afin de se tenir chaud. Auster quant à lui vint s’allonger sur la table près de son maître, et il fit briller ses anneaux pour faire office de lampe de bureau.

Alban mis ses lunettes et commença à étudier les documents. Le Pokéathlète se nommait donc William Haberseitzer, et il participait tous les ans au Pokéathlon d’Unys depuis près de 10 ans. Malheureusement, il ne parvenait qu’à décrocher la dernière place à chaque fois. Alban fut étonné de la persévérance de cet homme. A sa place, il aurait arrêté depuis au moins cinq ans. Mais il haussa les épaules et continua la lecture de la pile de documents. Les Pokémon de William étaient au nombre de trois : Blob le Gloupti, Godzilla le Ramoloss, et Kraken le Caratroc. Autant dire que pour des Pokémon aussi minables, ils portaient de bien grands noms. Mais Alban ne fit pas de commentaires et analysa les statistiques ainsi que leur panel d’attaques.

- Oulaaaah, c’est pas très très brillant, commenta-t-il en croisant le regard d’Auster.

Il dressa rapidement trois fiches sur les trois Pokémon :


BLOB - GLOUPTI
Talent : Glue (lui permettant de ne pas perdre ses objets)
Vitesse : 40


Attaques :
Bâillement
Détritus
Encore
Toxic
Avale
Relâche
Stockage

GODZILLA - RAMOLOSS
Talent : Tempo Perso (empêche la confusion)
Vitesse : 15

Attaques :
Bâillement
Pistolet à O
Choc Mental
Entrave
Vibraqua
Amnésie
Danse Pluie
Vibra Soin

KRAKEN - CARATROC
Talent : Contestation (inverse l'effet des attaques modifiant les statistiques)
Vitesse : 10

Attaques :
Repli
Patience
Roulade
Toile Gluante
Rune Protect
Repos
Piqûre

Autant dire que c’était loin d’être glorieux, et qu’il se demandait bien comment il pourrait faire pour remporter cette course-là.

- Tu m’étonnes qu’il perde toutes les courses… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire avec ces trois-là en trois jours ? soupira-t-il.

Il mit ses fiches de côté et regarda les épreuves proposées. Cette année, William voulait participer à la Course Relais, soit, d’après le règlement du Pokéathlon d’Unys, une course où les trois Pokémon participent successivement. Il était également inscrit que de nombreux obstacles parsemaient la route des participants, et que les attaques étaient autorisées non seulement sur le décor, mais également sur les Pokémon adverses. Alban commença à désespérer. Que pouvait-il tirer de Pokémon aussi mauvais ? D’autant plus que ces trois espèces n’étaient pas connues pour leur vivacité à toute épreuve… Parviendrait-il à les coacher suffisamment bien ? Etait-il censé GAGNER avec ces trois choses ? En face de lui, il aurait non seulement des athlètes bien plus professionnels que lui, mais également surentraînés pour ce genre de compétition. Alors que ces trois Pokémon étaient juste… Enfin… Comment leur dresseur n’avait-il pu pas se rendre compte de cela avant ? Il se tapa sur les joues. S’il partait perdant maintenant, il ne serait pas en mesure de faire de son mieux. Il fallait qu’il ait des résultats, peu importe comment. Il n’avait jamais eu l’habitude d’utiliser des attaques en courses aériennes car elles étaient interdites jusqu’à cette année dans les compétitions officielles, mais il avait progressivement appris à s’en servir durant ses entraînements avec ses Pokémon. De ça, il avait l’habitude.

Il continua donc d’étudier le tout. Il sortit son iPok et utilisa une application qui permettait de donner de plus amples renseignements sur certaines attaques. C’était Khal qui lui avait appris à faire ça, et même si ses débuts avaient été cafouilleux, Alban était à présent apte à s’en servir sans risquer de faire péter cet étrange appareil que l’administration lui avait remis. Patiemment, il inscrivit toutes les données en face des attaques de chaque Pokémon et tenta de trouver une utilité à chacun. A dire vrai, il ne connaissait pas une bonne moitié des attaques et attendrait de les voir en situation réelle pour s’assurer de leurs effets. Mais avant que le ferry n’arrive à Unys, il voulait essayer d’avancer le plus possible. Il n’allait avoir que peu de temps pour faire de ces Pokémon nazes de vrais compétiteurs. Et autant dire que sa conscience professionnelle l’empêchait de badiner. Carburant donc aux biscottes et au jus d’orange qu’il avait subtilisé à Mama Odie, il continua son long et fastidieux travail, aidé d’Auster qui se chargeait d’entasser les feuilles sur différentes piles… Ce n’était certainement pas la partie la plus amusante de sa Mission, mais il voulait rentabiliser au maximum son temps. Et de toute façon, c’était nécessaire pour sa réussite… Trois heures plus tard, il put enfin ranger ses affaires, le bloc note noir d’inscriptions, et il souleva Zéph’ et Mistral pour s’assoir sur le fauteuil confortable. Sourd à leurs pépiements de protestations, il marmonna d’une voix lasse.

- Désolé, mais je suis crevé…

Il les reposa ensuite sur ses genoux puis consulta sa montre. Encore trente minutes de trajet… Estimant qu’il avait le temps pour une micro sieste, il régla son réveil puis se laissa border par les remous agréables de l’embarcation.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Unys, Volucité. Alban descendit du ferry en compagnie de ses Pokémon et récupéra sa valise à roulettes. Il resta quelques instants sur le quai pour contempler la ville des gratte-ciels. Toute en hauteur et en volume, elle semblait flirter avec les nuages. Alban sortit son Polaroïd de sa poche et pris un cliché pour son carnet de tourisme. Il n’était pas particulièrement fan des villes trop industrialisées, mais il fallait dire que celle-ci était particulièrement bien construite. Les guides disaient même qu’en haut des gratte-ciels, on dépassait parfois les nuages. Voilà qui était plutôt intéressant. Pourtant, Alban n’avait malheureusement pas le temps de faire du tourisme. Pressant le pas, comme tous les habitants de Volucité qui semblaient courir contre la montre, il se dirigea vers le point de rendez-vous, sur une place avec une petite roulotte qui vendait des glaces. Ses yeux bleus balayèrent rapidement les environs, mais il ne vit encore trace du fameux William. Se disant donc qu’il avait un peu de temps, il acheta deux glaces Volute pour son équipe et lui, puis alla s’assoir sur un banc pour déguster. Le met était frais, incroyablement léger, et le châtain éclata de rire en voyant Auster le museau barbouillé de crème.

- Alban Abernaty ? demanda une voix juste derrière-lui.

Il sursauta et se retourna vivement. Auster se mis à grogner immédiatement, ce qui était loin d’être impressionnant avec de la glace partout. D’une caresse apaisante, Alban le calma.

- Exactement, répondit-il. Vous êtes William Haberseitzer ?

L’homme soupira de soulagement, une main sur la poitrine. Alban en profita pour l’observer d’un peu plus près. C’était une personne un peu enrobée qui devait avoir aux alentours de la quarantaine. La moustache broussailleuse, le ventre bedonnant, l’air discret d’un homme de bureau, il ressemblait à tout sauf à un Athlète. Dans sa tête, il s’était imaginé que la personne serait une copie de la Générale Jackie. Au lieu de ça, il avait plutôt un croisement entre Percy Yade et Mama Odie. Lui serrant toutefois la main chaleureusement, il esquissa un très léger sourire.

- Oui c’est bien moi… Je suis Pokéathlète depuis déjà plus de dix ans, mais à vrai dire, je ne suis pas très fort lors des compétitions…

C’était le moins qu’on puisse dire. Mais poli, Alban ne fit aucune remarque et l’invita à s’assoir à côté de lui.

- C’est donc pour cela que j’ai fait appel à ton école. Je n’ai pas vraiment les moyens de me payer un Coach professionnel, mais on m’a vanté tes bons résultats donc je suppose que ça ira, non ? Enfin je suis un peu désespéré… Je ferai tout ce qu’il faut pour parvenir à au moins gagner une ou deux places… Je ne veux pas être premier, non ! Je sais que c’est impossible, surtout en trois jours… Mais au moins ne pas être dernier… Si ça venait encore à arriver, mon vieux père ne s’en remettrait pas…

Et il commença à lui raconter que son père, un excellent Pokéathlète, avait tout misé sur lui. Malgré ses échecs consécutifs, il continuait de venir voir ses compétitions sans relâche, l’encourageant du mieux qu’il le pouvait. Malheureusement, atteint d’Alzheimer, il oubliait à chaque fois les résultats de son fils. Aussi était-il persuadé que ce dernier participait à sa première course chaque année.

- Tu vois, je sais que celle-ci, il va encore l’oublier mais… A chaque fois, je vois son air déçu quand il vient me rencontrer à la fin du Pokéathlon et je me sens mal. Même si le lendemain il agit comme si rien ne s’était passé, je voudrais au moins voir une expression fière sur son visage.

Il soupira et secoua la tête de gauche à droite. Alban se sentait mal pour cet Athlète qui n’avait visiblement aucune envie de l’être. L’histoire était incroyablement triste. En s’armant de son visage le plus rassurant, il se pencha vers William.

- Je ferai de mon mieux pour vos Pokémon. Ils seront entre de bonnes mains, ne vous inquiétez pas. Par contre, il va falloir que vous me laissiez faire et ça ne va peut-être pas toujours vous plaire. Êtes-vous prêt à prendre ce risque ? Mes méthodes sont parfois assez… spartiates.

William releva la tête vers lui, puis acquiesça lentement. Il donna ensuite ses trois Pokéball à Alban. Dans cette poignée de main, Alban tenta de lui transmettre des bonnes ondes. Il allait se donner tous les moyens pour réussir.

- Le… La compagnie du Pokéathlon permet aux Athlètes participants de louer une petite partie de son énorme complexe sportif. Tu auras une chambre pour tes Pokémon et toi, et une petite piste extérieure. Il y a aussi des salles intérieures. En général les autres participants restent s’entraîner dans leurs villes respectives jusqu’au jour J et ne viennent à Volucité qu’au dernier moment, donc tu devrais être relativement tranquille… Si ça te va, je te fais visiter ?

Alban acquiesça et suivit William à travers la ville. Le complexe sportif se trouvait à quelques minutes à pied du Port par lequel il était arrivé. A l’image du reste de Volucité, il était immense et tout en hauteur. Des vitres de verre permettaient de voir des Pokéathlètes soulever de la fonte en compagnie de leurs Pokémon. Lorsqu’il entra dans le hall, Alban regarda le plan. Il y avait deux piscines, quatre pistes de courses, des appartements, des salles de musculation, de méditation, des saunas, et autres. Volucité était vraiment dans l’exagération ! Il s’assura que toutes ses affaires étaient là puis suivit William qui lui montra la chambre dans laquelle il logerait pour les trois jours à venir. Comme lors de son coaching à Nénucrique, celle-ci était moderne et meublée tout confort. Il posa sa valise, récupéra ce dont il avait besoin puis se dirigea avec son client jusqu’à la piste extérieure.
Cette dernière était entièrement réservée aux Pokéathlètes du prochain Pokéathlon. Comme l’avait dit William, il n’y avait personne à trois jours de l’épreuve. Alban en profita pour poser ses affaires sur un banc. La piste devant lui était bien différente de l’herbe sur laquelle ils avaient l’habitude de s’entraîner. Mais au moins, ils seraient dans les réelles conditions de la compétition. Prenant son calepin avec lui, il fit sortit les trois Pokémon de William. Ce dernier était assis sur le banc derrière lui, un bloc note en main. Ils avaient convenu ensemble qu’il assisterait à la première séance d’entraînement, puis laisserait Alban seul les deux derniers jours. Ainsi, il pourrait prendre des conseils de son Coach et les appliquer plus tard. Si le Voltali parvenait à obtenir des résultats, évidemment…

Dans un éclair rouge, Blob, Godzilla et Kraken se matérialisèrent devant Alban. En vrai, ils avaient l’air aussi faible que sur papier. Alban se pencha pour les examiner de plus près et donner son diagnostic à William. Il avait l’habitude de le faire pour les Pokémon Vol, mais là, c’était une première. Cependant, il devait montrer qu’il était sûr de lui afin de ne pas paniquer ce pauvre William. Même s’il était loin d’être certain de ce qu’il racontait.

- Alors commençons par ton Gloupti. Le problème évidemment, c’est qu’il n’a pas de jambes, donc les déplacements sont plus difficiles. C’est cependant le plus rapide de ton équipe et il a quelques attaques utiles comme Détritus, Bâillement ou Toxic. Je pense qu’on pourra l’utiliser pas mal pour gêner les adversaires. Il a l’air d’avoir un poids correct donc on va renforcer sa réactivité et sa vitesse surtout.

Il examina le Gloupti qui se laissa docilement faire. Puis, il passa au Ramoloss qui le regarda d’un air stupide.

- Ensuite, ton Ramoloss. Il est extrêmement lent comme Pokémon, pas vraiment taillé pour les courses. Mais on va essayer d’en faire quelque chose. Ses pattes ont l’air plutôt puissantes, mais pas assez pour soulever son corps. Je pense qu’il serait plus judicieux de le faire glisser sur de l’eau, en utilisant une de ses attaques pour mouiller le terrain d’abord. Il va falloir l’entraîner énormément par contre.

Enfin, il se dirigea vers le Caratroc, qui se cacha immédiatement dans sa carapace. Ça commençait bien…

- Lui par contre possède des pattes incroyablement faibles, je pense que ce serait du suicide de le laisser courir. On va donc devoir ruser comme pour Godzilla, mais j’attends de voir ce qu’il est capable de faire pour trouver une stratégie. Ça va être compliqué, je ne te le cache pas, mais on va faire de notre mieux…

Il appela ensuite ses Pokémon jusqu’à lui, puis sorti un thermos. Aussitôt, Mistral, Zéphyr et Auster s’arrêtèrent net, en regardant l’objet avec un air horrifié.

- Oh, et je ne vous avais pas dit, tous les trois, ricana Alban avec un air soudainement sadique sur le visage à l’adresse des Pokémon de William. Mes méthodes sont particulières. Si vous les suivez, vous aurez de bons résultats. Si vous êtes performants durant les exercices et assidus, vous n’aurez pas de problèmes particuliers. Par contre, tentez ne serait-ce que de lambiner, de paresser ou de tirer au flanc et vous pourrez goûter à ma magnifique concoction à base d’extraits synthétiques de baie Sailak. Vous ne le savez peut-être pas mais la baie Sailak est connue pour augmenter considérablement la vitesse. Vu sa rareté, je n’ai pu me procurer qu’un ersatz de cet aliment de rêve, possédant les mêmes propriétés que la baie originale, mais en bien atténuées. Cependant, le breuvage reste assez efficace pour permettre de gagner en compétences et de palier les entraînements, dirions-nous. Par contre…

Il ouvrit le thermos et fit tomber deux gouttes d’un liquide vert fluo sur le sol. Aussitôt, le liquide se mis à fumer et à dégager une odeur immonde. Auster, Mistral et Zéphyr se reculèrent encore plus, victimes de hauts le cœur. Les vapeurs semblaient d’ailleurs hautement perturber les Pokémon de William, qui se reculèrent précipitamment.

- … ça a un goût immonde, conclut Alban d’un air faussement innocent. On va faire comme ça. Je vais vous entraîner et vous mettre en compétition tous les trois. Celui qui aura les résultats les plus médiocres à la fin de chaque épreuve aura droit à une petite tasse de ma fameuse Potion Abernaty. Alors j’ose espérer que vous ferez de votre mieux pour éviter le châtiment. Sinon… Je peux vous garantir que vous passerez un très… très… très mauvais moment.

Ses lèvres s’étirèrent en un rictus qui n’avait rien de gentil. Les pauvres Pokémon étaient terrorisés. Tapant dans ses mains, Alban leur ordonna de s’aligner. Le véritable entraînement allait pouvoir commencer.

- Bien, bien. Pour le début, on va commencer simple. Vous allez juste me montrer comment vous courrez sur cette piste. On va faire trois tours pour également tester votre endurance. Puis on passera à des parcours plus difficiles avec obstacles. Faites de votre mieux. Vous êtes prêts ? PARTEZ !

Les trois Pokémon s’élancèrent en même temps, motivés pour ne pas boire la fameuse Potion immonde. Alban lança le chronomètre puis observa ses élèves. Il fut impressionné de leur réactivité lors du départ mais déchanta bien vite en voyant qu’ils étaient d’une lenteur affligeante. Même Auster en marchant simplement aurait pu les devancer. Il attendit cependant que les trois achèvent leurs tours imposés, puis les récupéra, étonnamment peu fatigués. Bonne endurance. Mauvaise vitesse. Il y avait au moins un peu de choses à sauver. William regarda Alban avec un air apeuré. Oh ça oui, il pouvait l’être. Le châtain commençait à mesurer toute l’ampleur de sa tâche, et autant dire que ce n’était pas agréable d’être mis ainsi devant le fait accompli.

Dernière édition par Alban Abernaty le Lun 19 Oct - 23:13, édité 2 fois
Alban Abernaty
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
- Oooook. Changement de programme. Je vais vous prendre un par un. En attendant, les deux autres feront des tours de stade sous la directive d’Auster. Auster, commence par une vitesse à 10 puis tous les demi-tours, augmente de 5 progressivement. Aboie s’il le faut. J’ai besoin qu’ils continuent de courir et qu’ils le fassent de plus en plus rapidement. Tu commenceras avec Godzilla et Kraken. Zéph’, Mistral, vous venez avec moi. Et toi aussi.

Il fit signe au Gloupti de venir à l’écart, tandis qu’Auster commençait à aboyer pour faire partir les deux autres. Ainsi, il pourrait gérer les Pokémon tout en s’entraînant également. Bien. Ça se goupillait progressivement. Restait à régler quelques problèmes, et pas des moindres. Il tira une rangée de plots destinés aux entraînements et les aligna devant le Gloupti.

- Bon, toi. Tu vas me montrer ce que tu sais faire. Quand je dirai le nom des attaques, lance-les le plus rapidement possible sur ces plots. Tu vas commencer par le premier pour la première attaque, puis tu continues sur le second plot avec la seconde attaque, ainsi de suite. D’accord ? Go, Bâillement ! Détritus !

Successivement, les attaques du Gloupti s’abattirent sur les plots. Alban remarqua que malgré sa rapidité désespérante en course, ses attaques pouvaient être lancées à des débits corrects. En outre, sa précision était prodigieuse. Il nota rapidement les effets de chaque attaque sur les plots. Il savait que Bâillement déclenchait le sommeil à retardement chez les autres Pokémon, capacité plutôt intéressante pour gêner en course, à condition de l’utiliser assez tôt pour que le Pokémon s’endorme avant de passer son relais. Détritus faisait fondre le plot. Encore ne faisait rien au plot, mais il avait déjà décelé l’effet de l’attaque, il n’avait besoin que de savoir comment le Pokémon la lançait, et quel temps elle mettrait à être efficace. Toxic permettait d’empoisonner, et le Gloupti la lançait à grands jets ; encore une attaque qui allait avoir son importance. Quant à Avale, Relâche et Stockage, elles n’auraient que peu leur utilité d’après Alban. Satisfait de ces notes, il félicita le Gloupti puis le laissa s’entraîner encore une demi-heure à lancer ces attaques, dans un ordre chaque fois différent pour tester sa réactivité. Au bout de ce laps de temps, il appela Auster et ses deux disciples puis mis William à contribution.

- William. Toi qui les a observé, quelles sont tes conclusions ? demanda-t-il au Pokéathlète qui avait tout compilé sur son bloc note.
- Hmm eh bien… Au début c’était lent comme d’habitude, mais la cadence a rapidement augmenté. Les Pokémon ont d’abord suivi l’augmentation de vitesse sur les premiers tours sous la pression de ton Noctali mais se sont bloqués sur une vitesse de 25. Peut-être même 30.
- 25, c’est déjà une bonne amélioration pour un début. Enfin bon, on va recommencer mais cette fois je vais prendre Godzilla avec moi. Auster, tu te sens prêt à repartir pour une demi-heure de course ?

Le Noctali hocha la tête. Il reparti dès que son dresseur le lui ordonna, le Gloupti et le Caratroc soumis au même entraînement que plus tôt. Alban quant à lui, expliqua le même principe au Ramoloss, puis lui demanda de lancer ses attaques sur les plots. Comme pour Blob, Godzilla avait un bon débit de lancer d’attaques et une excellente précision. Il nota que son Pistolet à O allait plus loin que celui de Zéphyr, mais partait en cloche plutôt qu’en tir droit. Il allait devoir adapter ses directives en pleine course s’il voulait qu’elle soit efficace. Choc Mental permettait de faire voltiger le plot au loin, attaque particulièrement puissante venant d’un Ramoloss qui avait l’air si faible. Entrave n’avait pas énormément d’effets de même qu’Amnésie, mais Alban en connaissant les propriétés. Vibraqua faisait bien plus de mal que Pistolet à O, mais cette attaque, le Voltali la connaissait déjà grâce à Zéphyr. Vibra Soin permettait de soigner un camarade, ce qui pourrait être utile sachant que chaque Pokémon de relais allait devoir courir deux tours chacun. Enfin, Danse-Pluie déclenchait un petit crachin plutôt intéressant vu le mode de déplacement qu’Alban avait envisagé pour Godzilla. Après ses notes, il laissa le Ramoloss s’entraîner puis fit encore une fois le bilan avec William après le temps écoulé. Cette fois-ci, la vitesse était montée jusqu’à 30 pour Kraken, et jusqu’à 45 pour Blob.

- Sa vitesse est déjà de 40 de base ceci dit, donc je pense que Kraken l’a retardé. Bon… Pour la dernière course je vais mettre Zéphyr en plus pour Blob, et Auster continuera avec Godzilla. Chacun ira à son rythme, donc. Zéph’, si tu vois que ton cri n’est pas aussi efficace que les aboiements d’Auster, n’hésite pas à balancer un peu d’eau. Pas trop fort évidemment, juste assez pour lui faire peur et le faire gambader plus vite, ok ? Tu peux faire ça pour moi ?

Le Goélise s’envola de l’épaule de son dresseur avec un piaillement affirmatif. Et le même manège recommença pour la troisième fois. Comparé aux deux autres, Kraken n’avait cependant pas beaucoup d’attaques offensives. Repli lui permettait de rentrer complètement dans sa carapace, tandis que Patience le faisait stagner sur place en attente d’une attaque. Rune Protect pouvait éventuellement servir en début de course pour parer les assauts des autres Pokémon, mais Repos aurait été complètement inutile. Piqûre et Toile Gluante étaient déjà plus intéressants. Piqûre permettait de voler une baie tenue, tandis que Toile Gluante allait diminuer la vitesse. Deux paramètres non négligeables en course. Et enfin, Roulade faisait de sacrés dégâts, encore plus quand Kraken utilisait d’abord Repli.

- Eh j’ai l’impression que tu vas beaucoup plus vite quand tu es dans ta carapace et que tu roules comme ça. Tu arrives à voir devant toi ? Tu penses que tu pourras faire un tour de piste comme ça ? lui demanda Alban.

Le petit Caratroc acquiesça. Encore fallait-il tester cela sur le terrain. Satisfait néanmoins avec toutes ses notes, Alban retourna voir William à la fin de la demi-heure puis appela tous les Pokémon. Auster, après autant de temps à courir, était plutôt fatigué. Les trois autres avaient cependant d’excellentes endurances, et ils vinrent simplement boire un peu d’eau fraîche que Zéph’ leur distribuait gracieusement. Alban récupéra les notes de William concernant les courses.

- Alors… Blob, vitesse maximale à 55 sur cet exercice. C’est déjà pas mal, on a pu accélérer un peu. Beau travail Zéph’ ! Godzilla, vitesse maximale à 35, et Kraken à 25-30. Bien, on commence déjà à avoir quelques résultats. Ceci dit, c’est l’heure de manger dans une heure et je pense que vous avez mérité un peu de repos avant. Je vais vous préparer un repas de champion donc en attendant hm… Kraken ? Utilise Repos s’il-te-plaît. Godzilla, utilise Vibra-Soin sur Blob.

Aussitôt, une lumière nimba Blob, dont les effets de la fatigue se dissipèrent automatiquement. Kraken rentra dans sa carapace et s’endormit pour récupérer.

- Mistral, utilise Berceuse pour endormir ces quatre-là, dit-il en désignant Blob, Godzilla, Auster et Zéphyr. Ils ont tous mérité un peu de sommeil réparateur.

Le Tylton se mis doucement à chanter tandis qu’Alban et William se bouchaient les oreilles. Aussitôt, tout le monde s’endormit, se roulant en boule pour une bonne heure. A présent, il était temps de cuisiner un peu. Alban s’assit sur le banc, se lava les mains puis sorti tout son matériel. Il avait quelques baies basiques évidemment, mais également quelques vitamines pour Pokémon et autres aliments riches en protéines pour les sportifs. Il montra à William comment choisir ses ingrédients en fonction de ce que l’on souhaitait. Quelques baies Oran pour l’endurance, quelques baies Alga pour avoir un pelage ou épiderme impeccable… Pendant ce temps, Mistral se chargeait de faire des tas de baies et d’ingrédients en les faisant rouler avec ses ailes. Il était moins efficace qu’Auster pour ça, mais il pouvait les passer entre ses ailes cotonneuses pour les nettoyer. Alban de son côté partagea quelques-unes de ses recettes avec William, lui montra comment couper les ingrédients puis les mixer ensemble pour en faire des boulettes ou des croquettes… Une heure plus tard, les deux Pokéathlètes avaient déjà préparé de quoi nourrir un régiment, et les Pokémon se réveillaient progressivement, attirés par l’odeur alléchante. La Potion Abernaty avait disparu des esprits et ils se dirigèrent tous vers la nourriture pour se remplir la panse. Alban et William se contentèrent de sandwiches achetés dans le complexe sportif. Dans la joie et la bonne humeur, le groupe profita d’une pause bien méritée. Après les siestes, les Pokémon avaient l’air en pleine forme. De quoi recommencer pour une bonne après-midi d’entraînement.

- Bien bien bien. Maintenant que tout le monde est reposé, on va encore une fois vous mettre en compétition tous les trois. Avec évidemment comme prix pour le bon dernier… un peu de ma Potion Abernaty.

Il montra le thermos et tous les Pokémon se reculèrent de concert. Il eut un petit rire et une expression terrifiante. Ce n'était certes qu'une menace, il n'allait bien sûr pas le faire. Mais qu'est-ce que c'était drôle !

- Cette fois-ci on va commencer à se mettre un peu plus dans les conditions de la course. Blob, tu vas courir normalement puisque c’est comme ça que tu es le plus rapide. Par contre Godzilla, tu vas déclencher ta Danse-Pluie sur le terrain et le mouiller entièrement. Tu te laisseras glisser en essayant d’être plus rapide qu’en te soulevant avec tes quatre pattes. N’hésites pas à utiliser ton Pistolet à O droit devant si ce n’est pas assez humide. Quant à toi Kraken, tu vas utiliser Repli puis Roulade et me faire tous tes tours comme ça, d’accord ?

Les Pokémon acquiescèrent puis se mirent sur la ligne de départ. Alban donna alors le départ et ils s’élancèrent. Blob commença à « glisser » droit devant à une bonne vitesse. Godzilla déclencha sa Danse-Pluie et il se mit aussitôt à pleuvoir. Ainsi, il avait l’air d’avancer plus vite. Quant à Kraken, grâce à Repli et Roulade, il pouvait être bien plus rapide, effet décuplé par le sol humidifié de Godzilla. Cette pluie était une véritable bénédiction pour les Pokémon de William. Ils avançaient tous beaucoup plus vite avec que sans, et Alban fut satisfait de leurs efforts. Les choses se gâtèrent cependant lors du premier virage. Kraken manqua son virage et sortit hors de la piste de course, décanillant des plots au passage. Godzilla se déconcentra et la pluie cessa de tomber. Et avec un soleil comme actuellement sur Volucité, les pistes séchaient malheureusement extrêmement vites. Les Pokémon s’arrêtèrent stupidement en regardant autour d’eux. Catastrophe.

- Stop Stop STOP ! hurla Alban en se dirigeant vers l’endroit du drame à grands pas. Kraken, il va vraiment falloir que tu apprennes à tourner comme il faut. Rien de cassé ? Hm. Godzilla, utilise Vibra-Soin sur lui s’il te plaît. Et toi d’ailleurs, il ne faut pas que tu te déconcentres dès qu’il y a quelque chose qui pourrait te perturber, d’accord ? Fais abstraction et concentre-toi uniquement sur ta course pour le moment. Bon. Changement de programme. Blob tu vas continuer à courir droit devant toi, c’était bien. Je pense qu’on va utiliser ton attaque Toxic donc entraîne toi à avancer et à la lancer derrière-toi toutes les trente minutes d’accord ? Je te laisse cette portion du terrain. Godzilla, tu vas prendre cette portion-là et lancer ta Danse-Pluie. Mistral et Zéphyr te gêneront en plongeant vers toi régulièrement sans te toucher. Il faut que tu réussisses à garder ta concentration même malgré leurs assauts, d’accord ? Quant à toi Kraken, tu vas prendre cette portion-là. Je vais dessiner un petit ovale au sol, et tu vas devoir t’entraîner à rouler en suivant exactement la forme, d’accord ? William, viens m’aider s’il-te-plaît…

Il laissa Blob continuer à s’entraîner seul, puis appela Mistral et Zéphyr qui allèrent immédiatement s’occuper de Godzilla. Kraken vint avec eux et Alban, William et Auster tracèrent l’ovale au sol. Ils continuèrent alors l’entraînement sous les directives du châtain. Kraken avait du mal à assurer les virages mais au bout de trois quart d’heures, parvint enfin à tourner selon la forme voulue. Alban le laissa faire des virages de plus en plus serré puis il demanda l’aide d’Auster. Ce dernier devait creuser des tunnels aléatoirement pour gêner Kraken et l’obliger à esquiver les trous. De toute façon, il aurait forcément des gêneurs lors de la course alors autant s’y entraîner maintenant. De leurs côtés, Zéphyr et Mistral plongeaient constamment sur Godzilla pour le perturber. Si ce dernier avait eu quelques difficultés au départ, il pouvait à présent faire abstraction de ce qui l’entourait pour continuer de glisser de plus en plus vite. Quant à Blob, il traçait son bout de chemin et jetait de temps à autres des attaques Toxic pour tracer une ligne violette sur le sol, hautement dangereuse pour les Pokémon après lui. Quatre heure après le déjeuner, Alban décida d’arrêter l’entraînement et fit s’étirer tous les Pokémon. Pas de Potion Abernaty cette fois-là, il n’était pas si sadique. La journée avait été longue, mais déjà il avait pu cerner un peu mieux ses élèves. Par ailleurs, William et lui avaient pu noter un peu d’améliorations. Avec un sourire, Alban pris donc congé puis alla se blottir dans sa chambre avec ses trois Pokémon.

Le travail n’était cependant pas terminé pour lui. Etalant dossiers et calepins sur la table de bureau, il entreprit d’établir des entraînements pour le lendemain. Il ratura énormément de choses, fit un brainstorming sur papier, puis dégagea enfin des idées plausibles. A minuit, il alla se coucher, épuisé, mais content de pouvoir s’adonner à quelque chose qui l’intéressant autant… Il s’endormit dès que sa tête toucha son oreiller, ses Pokémon blottis autour de lui.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Le lendemain, Alban retrouva ses élèves de bonne heure. William n’était pas là puisqu’il avait des choses à faire, comme accueillir sa famille qui était arrivée sur Volucité pour venir le voir. Il serait cependant de retour le soir-même, pour profiter des bilans et conclusions d’Alban. Les yeux cernés, le châtain expliqua le programme de la journée aux trois Pokémon.

- Alors. On va commencer par une heure de course normale. Blob tu cours simplement. Godzilla tu déclenches Danse-Pluie et tu glisses. Kraken tu lances Repli puis Roulade et tu me fais ces tours de piste en décrivant bien les virages. C’est compris ? Ensuite on poursuivra avec un entraînement de course pour la DEFENSE. Zéphyr, Mistral et Auster auront pour but de vous gêner durant votre course avec leurs attaques. Votre but sera de les esquiver ou de parer leurs attaques du mieux que vous le pourrez, d’accord ? Lors du relais, William et moi serons-là pour vous dire quoi faire, mais apprenez déjà à anticiper et à prendre des décisions par vous-même. Qui peut le plus, peut le moins. Après ça, on fera une heure de repos puis une heure de repas. L’après-midi, on fera de l’entraînement pour l’ATTAQUE. Zéphyr, Mistral et Auster courront avec vous et votre but sera de les toucher. Ils sont plus rapides et puissants que vous mais même si vous ne les touchez pas, tentez de les viser au maximum et d’anticiper leur vitesse. On fera une partie de l’entraînement avec eux, et une autre avec des balles de ping-pong que je vais vous lancer. Vous aurez alors à les toucher dès que l’une arrivera dans votre champ de vision. Les vertes sont réservées à Blob, les roses à Godzilla et les jaunes à Kraken. Vous ne devrez toucher que celles de votre propre couleur, d’accord ? Ne vous inquiétez pas, j’ai fait le plein d’Antidotes et de Potions à l’infirmerie du complexe donc mes Pokémon ne risquent pas grand-chose. Et je pense que ce sera déjà bien pour aujourd’hui. Si vous n’avez pas de questions, on va commencer.

Il siffla le départ et les trois Pokémon s’élancèrent. Comparé à la veille, il y avait une nette amélioration. Kraken dessinait bien les virages, Godzilla n’était plus perturbé par ce qui se passait autour de lui, et Blob allait bien plus vite sur sol humide. Alban nota des temps très satisfaisants comparé à la veille. Les Pokémon faisaient un travail formidable, et il les arrêta au bout d’une heure pour les féliciter. Puis, il bascula sur un exercice de DEFENSE et appela ses Pokémon.

Cette fois, son équipe devait gêner les Pokémon de William. Zéphyr utilisait ses attaques Pistolet à O pour toucher les élèves, son attaque Cru-Aile pour fondre vers-eux et leur faire peur, Ultrason pour les désordonner et Brume pour diminuer leur vision. Auster creusait des Tunnels et sortait aléatoirement, surgissant parfois devant les trois Pokémon pour les bloquer. Il balançait également quelques Jets de Sable et Grincements pour les perturber. Quant à Mistral, il les chassait avec son Bélier ou fondait vers eux avec Vol.

Au départ, la course des Pokémon de William fut assez difficile. Pourtant, ils comprirent bien rapidement comment neutraliser les assauts de leurs bourreaux. Godzilla fit redoubler sa Danse-Pluie pour chasser la Brume. Kraken balança des Toiles Gluantes partout dont l’une d’entre elle pile à l’endroit où Auster débouchait avec son Tunnel, le coinçant au-dessous. Blob attendit que Mistral le touche avec son Bélier pour non seulement être projeté en avant, mais également le coller avec son Talent Glue. Il le goba ensuite puis le recracha au loin avec Avale et Relâche. Le Tylton en sortit tout désorienté et collant de bave. Alban était plus qu’agréablement surpris de la réactivité de ses trois nouveaux disciples. En outre, il n’aurait pas soupçonné que certaines de leurs attaques puissent s’utiliser ainsi. Mais cela faisait bien plus de dix ans qu’ils étaient avec William. Ils étaient forcément au moins un peu entraîné au combat ; plus que les Pokémon d’Alban en tout cas. Trois heures plus tard, Alban claqua des mains et le calvaire s’acheva.

- Super ! Vous avez fait de l’excellent travail, je suis très fier de vous tous. Si vous parvenez à maintenir le même niveau durant le relais, je fonde de grands espoirs en vous. N’oubliez pas ce que vous venez de faire, et rappelez-vous en pour le jour J. L’attaque est importante mais la défense l’est tout autant ! Les Pokémon adverses tenteront au maximum de vous gêner, donc soyez prêt. Egalement, vous avez amélioré votre vitesse, nous sommes en bonne voie. Continuez vos efforts comme ça ! Sur ce, je vous laisse vous reposer comme hier, on se retrouve dans une heure pour le déjeuner.

Il les fit tous s’endormir comme la veille pour aller préparer le déjeuner. Deux heures plus tard, les Pokémon étaient fin prêts à aborder la partie ATTAQUE.

- On va donc attaquer à présent. Comme ce matin, commencez la course. On va utiliser les oreillettes que vous aurez lors du relais et je vous dicterai les attaques à lancer et où. Suivez mes directives, et si vous voyez une opportunité, n’hésitez pas à prendre des décisions vous-même. Le but est que l’attaque fasse mouche, peu importe comment.

Il les munit d’une petite oreillette puis mis lui-même son casque. Il commença alors la première partie de l’épreuve avec les balles de ping-pong que ses Pokémon et lui devaient lancer. Aléatoirement, les balles arrivaient devant, sur les côtés ou juste derrière les Pokémon. Alban leur commanda des attaques dans un ordre qu’il avait prédéfini plus tôt pour pouvoir aller plus vite. Blob éprouvait quelques difficultés mais son Détritus et son Toxic n’avaient pas tant besoin d’une grande précision ou rapidité. Godzilla était particulièrement précis, et même s’il eut du mal au départ à allier course et attaques, il se débrouilla comme un chef au bout d’une heure d’exercice. Enfin, Kraken pouvait faire surgir ses attaques de n’importe quel trou de sa carapace, et celles-ci étaient pratiquement imprévisibles.

Au bout d’une heure, Alban envoya ses propres Pokémon pour remplacer les balles de ping-pong. Cette fois-ci, les trois compétiteurs eurent plus de mal à viser correctement, mais ils touchaient au moins deux fois sur cinq, ce qui n’était pas mauvais compte-tenu de l’entraînement qu’avaient eu Mistral, Zéph’ et Auster quant à l’esquive. Il rappelait ses Pokémon chaque fois que ceux-ci avaient besoin de soin, et les renvoyait. Le timing d’Alban et du Pistolet à O de Godzilla était de mieux en mieux, et le châtain remarqua que ses Pokémon n’étaient pas aussi efficaces en temps de pluie. Ce serait sûrement un peu le cas également pour les Pokémon du relais, et Alban se réjouissait d’avance des petits tours qu’il allait leur jouer. Une fois l’entraînement achevé, il fit s’étirer tous les Pokémon en leur dispensant des paroles encourageantes. Il ne pouvait pas rattraper le travail de dix ans en à peine trois jours, mais ses élèves s’étaient beaucoup améliorés depuis le départ. William revint d’ailleurs à ce moment-là et il profita du récapitulatif final d’Alban. Le lendemain, ce dernier avait prévu de monter quelques décors sur la piste d’entraînement, comme ceux qu’il y aurait le jour de la course. Il avait conscience du fait que tous les Pokémon étaient fatigués, mais il les mit à contribution pour renforcer leur musculature avant que la nuit ne tombe.

Accompagné de William, il poussa quelques rondins de bois d’entraînement pour parsemer la piste d’obstacles. Auster creusa des Tunnels un peu partout, et les Pokémon poussèrent la terre ainsi remontée pour faire de grosses mottes censées barrer le passage. Kraken boucha certain trous avec Toile Gluante pour que celui qui tomberait à l’intérieur soit complètement prisonnier, tandis que Godzilla et Zéphyr en remplissaient d’autres d’eau pour faire de mini mares. Enfin satisfaits de leur travail aux alentours de 22h, la petite équipe remonta dîner puis alla se coucher pour la dernière journée d’entraînement. Alban plancha encore une heure avant d’aller dormir, afin de mettre en place des stratégies pour la course. Ils avaient prévu avec William de finir l’entraînement tôt le lendemain pour que les Pokémon puissent se reposer, ce qui leur permettrait de travailler à deux sur les directives à donner aux Pokémon lors du relais. Puis, comme la veille, il grimpa dans son lit et s’endormit aussitôt.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Dernier jour d’entraînement. Alban n’aurait su dire s’il était heureux ou paniqué. La course se tiendrait le lendemain, et il avait l’impression que même s’ils avaient fait du chemin, ils ne seraient jamais assez prêts. Il soupira cependant et s’étira pour se calmer. Ils avaient fait de l’excellent travail, ce n’était pas le moment de douter. Pour rassurer ses troupes, il fit un petit discours de quelques minutes avant d’expliquer l’entraînement du jour. Toute la matinée, les Pokémon de William allaient devoir courir sur la piste à obstacles, en devant repousser les attaques de Zéphyr, Mistral et Auster et en utilisant eux-mêmes les leurs pour gêner les adversaires ou passer outre les éléments de décor. Comme dans la véritable course du lendemain, en soi. Ils auraient ensuite deux heures de repos et de déjeuner, puis allaient s’entraîner sur le passage du relais. Chaque Pokémon aura à courir sur la piste dans les mêmes conditions qu’avant, puis passera le relais au second, et ainsi de suite. Alban avait déterminé que l’ordre le plus judicieux serait de faire courir Godzilla, Kraken et enfin Blob. Il préférait terminer par le plus rapide afin de s’assurer la victoire. De même que Godzilla en premier permettrait de déclencher la pluie et donc d’aider ses deux camarades pour la suite. Annonçant le départ, il fit s’élancer les trois Pokémon pour la matinée.

Il les regarda éviter les décors, puis en exploser certains grâce à des attaques telles que Vibraqua, Choc Mental, Roulade, Piqûre ou Détritus. Les Pokémon se débrouillaient bien, évitaient les assauts, parvenait parfois à toucher les gêneurs… William fut impressionné de voir ses Pokémon ainsi transformés, et il fut tellement ému qu’il remercia chaleureusement Alban en lui serrant la main.

- Ce n’est pas encore fini, le prévint Alban. On a encore de l’entraînement à faire et pas mal de travail ce soir pour établir une stratégie.

Mais William était déjà aux anges. Et Alban le comprenait : voir ses losers ainsi transformés avait de quoi rendre complètement gaga. Avec professionnalisme, il continua cependant son entraînement avec toujours la même rigueur. C’était un sentiment étrange que de voir des Pokémon qui n’étaient pas les siens et qu’il connaissait depuis à peine trois jours s’améliorer ainsi. Il y avait de quoi en être réellement étonné. Avec un sourire, Alban continua de dispenser ses ordres, puis, peu avant midi, il autorisa les Pokémon à se reposer. Ils se soignèrent, utilisèrent Repos et s’endormirent grâce aux Berceuses de Mistral. Ça aussi, ça faisait en quelques sortes parti de l’entraînement. Alban était bien décidé à ne pas laisser les Pokémon passifs durant les temps d’attente. Il avait quelques petites idées pour les faire se reposer ou se soigner ; choses qui étaient, d’après le règlement, autorisées. Du moment qu’il n’y avait aucune attaque de boost d’autres capacités, les regains de PV et les Repos n’étaient pas interdits. Optimiste, il leur servi un repas particulièrement copieux cette fois-ci, puis, après une courte digestion, leur enseigna l’art du relais.

- Le relais se présente sous la forme d’un simple ruban, de couleur différente pour chaque équipe. Ne faites SURTOUT pas tomber le relais. Blob, je pense qu’avec ta Glue tu pourras éviter de le perdre, mais pense à désactiver ton Talent avant la fin de ton tour pour pouvoir passer facilement le relais. Godzilla, je te conseille de bien le tenir entre tes griffes et de ne surtout pas le lâcher. Il te gênerait trop dans ta poche. Quant à toi Kraken, mets le à l’intérieur de ta carapace mais de façon à le retrouver assez facilement, ok ?

Les passages de relais et les temps de guérisons fonctionnaient à merveille. Ce n’était pas vraiment optimisé pour les repos, mais il fallait garder en tête que l’importait serait surtout la course en elle-même. Alban avait confiance en l’endurance des Pokémon de William. Deux heures plus tard, il arrêta l’entraînement et remonta tous les Pokémon dans leurs chambres respectives pour qu’ils prennent du repos. Il alla ensuite dans une salle de réunion avec William uniquement pour lui expliquer sa stratégie et comment il voyait les choses pour le lendemain. Il lui expliqua ses combinaisons d’attaques, les anticipations à faire, les temps de repos, les passages de relais, les objets à faire tenir… William fut assez impressionné par son analyse et il proposa même quelques améliorations. Ensemble, ils travaillèrent jusqu’à 22h avant de regagner leurs chambres respectives. Il leur fallait du repos, de même que leurs Pokémon. Plus optimiste qu’il y a trois jours, Alban alla s’allonger à côté de Zéphyr et Mistral. Quand il revint dans la chambre, Auster leva la tête et accueillit son maître d’un frottement de museau.

- Tout va bien mon grand. Je pense que demain sera un grand jour, murmura-t-il.

Puis, il laissa Auster s’allonger près de lui et s’endormit.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Jour de la course. Alban se réveilla avec une boule au ventre. Il se lava cependant rapidement, se passa de l’eau sur le visage, puis s’habilla confortablement. Stressé, il rejoignit William qui l’amena jusqu’aux vestiaires du relais. Dehors, le temps était assez gris, ce qui était plutôt bénéfique pour la Danse-Pluie de Godzilla. Mistral, Zéphyr et Auster étaient fidèles au poste. Ils tentèrent de rassurer leur dresseur à force de caresses et de frottements de joues, mais rien à y faire ; Alban se sentait incroyablement nauséeux. Et si son entraînement n’avait pas bien fonctionné ? Et si les Pokémon de William paniquaient ? Et s’ils se retrouvaient encore bons derniers ? Alban se rongea les ongles mais se força à ne pas montrer son angoisse devant William. Ce dernier était tout aussi paniqué que lui, et cela faisait déjà trois ou quatre fois qu’il allait aux toilettes. Il s’assit sur un banc et souffla doucement. Il y aurait dix participants, soit trente Pokémon. Chaque Pokémon aurait droit à deux tours. Alban fit quelques exercices pour se détendre. Il ne devait surtout pas penser au fait qu’il aurait en face des Pokéathlères surentraînés, bien meilleurs que ce pauvre William. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Il manqua de trébucher quand la voix du commentateur annonça que les Coaches et leurs Pokémon étaient priés d’aller se présenter sur la ligne de départ. Alban, tendu, récupéra William au passage et alla s’installer sur une chaise prévue pour lui sur la ligne de départ.

Le stade était immense. Les spectateurs ? Vraiment trop nombreux. La piste était semblable à celle utilisée lors des entraînements, mais en trois fois plus grande. De nombreux obstacles avaient été installés, et des Pokémon « gêneurs » étaient postés hors de la piste. Alban étudia rapidement ces derniers. Des Pokémon Eau, Feu et Plante, assurément pour des attaques à distance comme Pistolet à O, Lance Flamme ou Tranch’Herbe. Un Papillusion qui devait certainement être là pour des Poudres et qu’il faudrait absolument éviter. Un Pokémon Psy pour faire bouger le décor… Hm. Alban fit part de ses observations à William, puis ils se munirent tous deux d’un casque pour transmettre leurs informations à Godzilla, Blob et Kraken. Ces trois derniers avaient d’ailleurs été sortis de leurs Pokéball et s’attiraient les quolibets de la part des autres athlètes. Parmi leurs adversaires, il y avait un Elecsprint, un Arcanin, un Leopardus pour les plus rapides. D’autres un peu plus particuliers comme des Carabaffe, Germignon, Pyroli… Alban tenta de faire abstraction des spectateurs. Ils ne feraient que le gêner, il n’avait pas besoin de ça. Avec William, il s’avança vers ses trois élèves.

Il prêta son Foulard Speedy à Blob, puis William attacha une baie Maron à Kraken et une baie Ceriz à Godzilla.

- Pour le sommeil ou la paralysie, expliqua-t-il aux deux derniers. Je… Faites de votre mieux, je vais essayer de vous coacher avec Alban du mieux que je le puisse. Mais sachez déjà que je suis incroyablement fier de vous… Papa sera fier de vous également.

Il tendit sa main et les trois Pokémon vinrent y déposer leurs pattes en signe de rassemblement. Puis, chacun parti de son côté et Alban et William allèrent s’assoir du leur. Le châtain régla son micro, fit quelques tests puis leva le pouce vers William.

- Bonne chance William, dit-il à l’adresse de l’homme.
- Bonne chance Alban. Et surtout… merci.

Ils se sourirent puis le commentateur apparut dans les airs. Cette fois, il s’agissait d’un Rapadespic chevauché par une séduisante jeune femme aux boucles roses bonbon. Celle-ci leva le micro et accueillit les spectateurs.

- Bienvenue pour une nouvelle édition du Pokéathlon d’Unys, section Vitesse, épreuve Relais ! Dix participants que je ne vous présente plus tant ils sont connus sur nos terres ! Ils viennent de partout dans le monde, et sont tous prêts à en découdre ! Le terrain a encore été modifié comparé à l’année dernière, on vous promet du neuf, de l’innovation et du spectacle ! Bonne course à tous ! Et sur ce, je vais donner le départ ! Attention messieurs, dame. 3… 2… 1… PARTEZ !

Godzilla s’élança sur la piste et déclencha immédiatement sa Danse-Pluie. Aussitôt, il se laissa glisser en avant pour rejoindre les autres Pokémon qui l’avaient déjà devancé de plusieurs mètres. Les têtes de peloton étaient bien loin, mais le Ramoloss ne se laissa pas abattre. Il accéléra, contourna un premier rondin d’obstacle posé devant puis, puis cracha un Pistolet à O pour contrer un Flammèche qui déboulait vers lui de la part d’un Pokémon « gêneur » extérieur. Alban et William lui donnaient évidemment des ordres à vitesse grand V. Le Ramoloss lança un Choc Mental pour faire voler un carton, puis devança un Germignon qui venait de trébucher sur un obstacle. Bien ! Il avait déjà gagné une place ! L’encourageant à grands cris, Alban lui demanda d’utiliser Bâillement sur le Pokémon juste devant-lui, un Pachirisu. A présent assez près pour que l’attaque touche, le Ramoloss parvint à déclencher son attaque mais le Pokémon fila et remonta jusqu’à la 7ème place. Pas de panique cependant. Le Pyroli était devenu le nouveau 8ème, et Godzilla lui décocha un Pistolet à O dans le dos qui le ralentit considérablement. Remontant à la 7ème place, Godzilla fut au coude à coude avec le Pyroli. Il était presque au niveau du passage de relais, et déjà Kraken se dessinait dans son champ de vision. Le Pyroli le dépassa malheureusement, ainsi que le Germignon et il retomba à la dernière place. Le Pachirisu s’endormit cependant à quelques mètres à peine de la ligne d’arrivée et Godzilla le dépassa donc aisément, remontant à la 9ème place ! Pas la dernière ! Il donna ensuite le relais à Kraken qui s’élança sur la piste.

Le Caratroc utilisa Repli puis Roulade comme demandé, et il déboula sur la piste à grand vitesse. L’eau décuplait sa vélocité et il doubla le remplaçant du Germignon, un Tropius assez lent. Une attaque Toile Gluante lancée sur le remplaçant du Pyroli, un Persian qui malgré sa vitesse avait été ralenti par son prédécesseur, lui cloua une patte au sol. Kraken fila à la 7ème place, une remontée fulgurante ! Mais il ne fallait pas se déconcentrer. Le Caratroc tomba d’ailleurs dans un trou que le Minotaupe en place 5 venait de faire, et il resta coincé dedans assez longtemps pour retomber à la 9ème place.

- Ne panique pas, lui conseilla Alban. Remonte doucement, puis repars.

Ce que Kraken fit, bouclant ainsi les derniers mètres qui le séparaient de la fin. Malheureusement toujours à la 9ème place. Tant pis. Blob récupéra le relais puis pris sa suite. Il dépassa aisément le 8ème, puis lâcha une volée de Toxic derrière lui pour gêner les participants derrière-lui. Des feuilles de Tranch’Herbe volèrent vers lui mais il envoya une attaque Détritus pour les désintégrer. Il remonta à la 7ème place, et l’ancien 7ème utilisa Larcin sur lui pour tenter de lui voler son objet et le ralentir. Pas de bol, le minuscule Capumain resta collé par la Glue du Gloupti. Comme lors de l’entraînement, Blob l’avala puis le recracha au loin, en l’aspergeant au passage de Détritus. 7ème place. Il fallait qu’ils conservent ce classement pour le prochain passage de relais. Et, par miracle, Blob ne se fit dépasser par aucun Pokémon. Il passa donc le relais à Godzilla qui entama son dernier tour.

Le Ramoloss s’élança vers l’avant et glissa, déclenchant de nouveau sa Danse-Pluie pour humidifier le terrain. Pour ce dernier tour, les Pokémon semblèrent un peu plus gênés par la pluie qui faisait pas mal de boue à cause des nombreux tunnels creusés par le Rototaupe. Certains s’enlisaient dans la gadoue, ce qui arrangeait grandement l’équipe de William. Godzilla esquiva le 6ème puis lui lança un Choc Mental dans le dos pour le déséquilibrer. Le Leopardus évita aisément son attaque puis le nargua et monta en flèche jusqu’à la 3ème place, ravalant le retard pris par ses coéquipiers. Sans se démonter, Godzilla lança un Vibraqua pour faire exploser des rochers qui déboulaient vers lui. Il évita encore des obstacles comme à l’entraînement, para un Jet de Boue qu’un adversaire lui envoyait, puis boucla son dernier tour de piste. Kraken, qui venait de se réveiller de son Repos, attrapa le ruban et se mis à rouler pour conserver leur avance. Pendant ce temps, Godzilla utilisa Vibra-Soin sur Blob pour qu’il soit optimal pour la course finale.

Dernier tour de Kraken. Celui-ci était bien déterminé à ne pas rester à une place aussi minable que la dernière fois. Il avisa une motte de terre qui partait comme une petite piste de roller vers le ciel puis se dirigea vers là. Profitant de l’impulsion, il gagna encore une place, remontant à 5ème et distançant les quatre derniers qui lui collaient aux basques. Il perdit du terrain vers la fin et descendit à la 6ème place, mais parvint à envoyer des Toiles Gluantes sur ceux qui étaient au coude à coude avec lui. Grâce à Piqûre, il piqua une baie à l’ennemie et la consomma, ce qui lui redonna un peu d’énergie, puis acheva son dernier tour et passa le relais à Blob.

Le Gloupti partit comme une flèche. Ils étaient à la 6ème place, et il constata avec satisfaction que les têtes de peloton étaient à présent empoisonnées par les Toxic qu’il avait laissés aux tours précédents. Lorsque l’un d’entre eux utilisa une attaque Soin, il lui balança l’attaque Encore pour qu’il se bloque sur celle-ci, bien inutile pour un dernier tour. Il continua de courir et fit de son maximum. Il fallait qu’il remonte au moins à la 5ème place… Au moins à la moitié… il esquiva une attaque Pistolet à O qui venait vers lui, s’aplatit au sol pour éviter un Tonnerre, puis fut au coude à coude avec le 5ème, un Chacripan. La ligne d’arrivée était visible… Il accéléra, puis, voyant qu’il ne pourrait jamais dépasser le Chacripan, s’approcha au maximum pour le toucher. Le Pokémon resta collé par sa Glue et Blob lui balança un Avale puis Relâche pour s’en débarrasser. Il accéléra à fond, la ligne d’arrivée n’étant plus qu’à quelques mètres… Il savait que les têtes de liste avaient déjà achevé leur course, mais il était conscient que de toute façon, il n’arriverait pas à être premier… Il voyait Kraken et Godzilla l’encourager à leur manière plusieurs mètres devant. Il accéléra encore et traversa la ligne d’arrivée. Aussitôt, il releva les yeux et vit la photo de son dresseur s’afficher sur l’écran géant. 5ème place…

Godzilla et Kraken revinrent vers lui. Dans une étreinte, ils jubilèrent. Ils n’étaient pas derniers ! Alban et William se levèrent de leurs chaises pour venir les féliciter. Mistral, Zéph’ et Auster vinrent les entourer de leurs pattes ou de leurs ailes. Fous de joie, ils laissèrent éclater leur enthousiasme tandis que la course s’achevait doucement. La présentatrice commenta les résultats, félicita le gagnant puis les spectateurs applaudirent et repartirent progressivement chez eux. William pris Alban dans ses bras et le remercia chaleureusement. Ce dernier ne cessait de sourire et il félicita ses trois disciples. Quelle belle remontée ! Plus personne ne pourrait dire qu’ils étaient de bons derniers… Dans cette euphorie, William se retourna et tomba nez à nez avec son père. Celui-ci avait un sourire et leva le pouce en signe de victoire, fier de la 5ème place de son fils pour sa « première course ». William éclata en sanglots et la journée se termina sur ces événements hauts en couleur.
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Le soir venait de tomber. Alban avait récupéré toutes ses affaires. Il sortit du complexe sportif et couva une dernière fois du regard ce lieu riche de souvenir. Ils n’avaient peut-être pas gagné, ni fait partie du podium, mais Alban était satisfait de son travail. Et William encore plus, ce qui était l’essentiel après tout. Le but était de ne pas finir dernier. Ils n’auraient jamais pu être premiers en si peu de temps de toute façon. Avec un sourire, le châtain commença à partir avec sa valise à roulettes quand William l’interpela. S’arrêtant, il se retourna et vit l’homme bedonnant souffler, épuisé.

- Je… voulais te dire… merci… Alban… dit-il entre deux reprises d’inspiration. Tu as fait de l’excellent travail, et je sens que grâce à toi on ne pourra que s’améliorer. J’ai bien pris note de tes conseils, de tes méthodes, et je les appliquerai consciencieusement à partir de maintenant pour obtenir d’aussi bons résultats.

Alban lui sourit puis lui serra la main une dernière fois.

- Et je suis heureux de l’apprendre. Quoi qu’il en soit, prenez bien soin de vous tous les quatre. J’espère qu’on sera en mesure de se revoir un jour.
- Je n’en doute pas ! Si j’ai besoin, je referai appel à toi si ça ne te dérange pas.
- Ce sera avec grand plaisir…

Ils se firent une promesse muette puis le Voltali se détourna pour retourner au ferry. Il ne savait pas ce qui s’était passé entre William et son père. Et à vrai dire, ce n’était pas ses affaires. Quoi qu’il en soit, il était à présent heureux d’avoir pu… eh bien, faire un heureux tout simplement ! Cette première expérience avait également été une façon pour lui de s’occuper de Pokémon non aériens autre qu’Auster. Et autant dire que les résultats avaient été au rendez-vous. Bien plus serein à présent à propos de son futur, il remonta dans le ferry, direction Lansat. Il était temps de rentrer à la maison…
Sir Trouille
Icon : [Mission] De Zéros à Héros [Solo] [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13080
[Mission] De Zéros à Héros [Solo] [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13080
pokemon
[Mission] De Zéros à Héros [Solo] [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13080
Sir Trouille
est un PNJs
MOdération

Appréciation Après Heartnett, c'est par par Hortense qu'Alban se fait embarquer cette fois..Bonne chance avec le trou noir
Gros coup de coeur sur le PNJ : Alors que je m'attendais à un champion arrogant, c'est un coureur plein de rêves et trop trop triiiiiiste avec son vieux papa amnésique. *renifle*
On se prend d'affection pour lui et on suit d'autant plus les efforts du Voltali pour l'aider.

En tout cas jusqu'au moment du jus de baie Sailak...tu es un monstre. On découvre ta face cruel et sadique prêt à torturer l'estomac de pauvres Pokémons pour obtenir des résultats (Que dirais Aaron et la gent féminine de PC?). L'entrainement reste  très professionnel, bien joué pour un Coach  puisqu'Alban met en valeur ses méthodes et son efficacité.
Malgré les déboires rencontrés, les jours s'enchainent et rien n'est laissé au hasard, même si l'accélération et le raccourcissement du temps consacrés à chaque jours est un peu dommageable
Le final en mode commentateur sportif est excellent et nous transporte bien dans l'ambiance et en plus c'est émouvant...Pas grand chose à redire, moi, j'aime beaucoup !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !

La mission étant solo, les gains sont divisés par deux. À compter 40 jetons et 10xp.



[Mission] De Zéros à Héros [Solo] [Terminé] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum