Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Cap du Ranger] Duel 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Cap du Ranger] Duel 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Cap du Ranger] Duel 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


<< previously (www)

Venum courrait, il s’amusait. Il était en train de gagner ! Il était en train de gagner la course contre le type électrique, alors que celui-ci court avec quatre pattes, soit deux fois plus de pattes que lui ! N’était-ce pas honteux de courir plus vite qu’un Pokémon en utilisant deux fois plus de pattes que celui-ci ? Ri-di-cule !
Mais maintenant qu’il avait pris la tête, hors de question qu’il perde cette avance ! Alors pris de son supra-instinct, il accélère encore ! Il sent qu’il s’éloigne de sa dresseuse, mais celle-ci ne se soucie guère de ce genre de chose. C’est peut-être ce qu’il préférait chez l’humaine. Même si au début il s’était parfois senti délaissé par rapport aux créatures d’autres dresseurs, au fil du temps, il avait su s’intégrer. La blonde n’était sûrement pas celle qui s’occupait le plus de son équipe, mais elle les accompagnait dans les étapes nécessaires, et ce, dû au fait que les plus anciens membres de l’équipe se comportent de manière extrêmement indépendante par rapport à leur dresseuse. Les relations créées entre les uns et les autres ne descendaient pas du lien que chacun avait avec l’humaine.
Pour faire simple, l’équipe de Hope était une société indépendante.

Certes, cela pouvait sonner étrange pour certains, mais n’est-ce pas plus en accord avec son statut de Ranger ? Son manque d’autorité envers les membres de son équipe ne signifierait pas le pied d’égalité sur lequel elle se met avec eux ? Et au final, ça tenait la route, ça fonctionnait. Plus ou moins.
Mais malgré les liens créés, il lui manquait quelque chose. Il n’apprenait pas, ou alors très peu. De temps en temps, elle l’envoyait au combat. Comme ça. Pour le challenge. Les entraînements se limitaient aux entraînements sportifs. Il n’y avait pas de préparation lorsqu’elle ne voyait pas d’objectif. Et lui aussi alors, il ne voyait pas ses objectifs. À part courir plus vite que Crosley, là tout de suite.

Il était le seul bipède de l’équipe, avec Dakine. Mais l’ancienneté de celui-ci l’avantageait, et comportementalement, le Riolu avait rapidement compris qu’ils étaient incompatibles. C’est la même raison pour laquelle le type plante parvenait à faire des progrès en apprenant des spectres aînés, mais que lui n’y parvenait pas. Il faisait parti du groupe des « jeunes ». Il s’amusait avec Böker ou Crosley. Töre, Mochi et Fanta s’occupaient parfois d’eux, mais que pouvait-il apprendre d’une libellule ou des gros pachydermes ?

Soudain, il se heurta à quelque chose. Une surface bien trop douce en réalité pour être une chose. Disons plutôt quelqu’un. Et il retomba sur ses fesses.
Il tourna rapidement la tête, mais réalisa alors qu’il avait couru beaucoup trop loin, il ne voyait plus l’ombre de sa dresseuse ou de l’équipe. Il était seul. Alors il déglutit. Devant lui, il voyait seulement des pattes aux griffes pointues et de la fourrure pourpre. En remontant, la fourrure devenait blanche. Puis enfin, il croisa deux pupilles qui le fixaient intensément.
Ces mêmes yeux se plissèrent, jusqu’à ne former plus que deux traits, surlignés par deux taches du même pourpre clair.

Le temps semblait s’être arrêté. Ou alors l’esprit du Riolu tournait soudainement deux cents fois plus vite. Était-un ennemi ? Un ami ? Comme devait-il réagir ?

Puis il sentit ce bras venir de sa gauche. Dans la panique, son premier reflexe fut de reculer d’un bon, mais l’attaquant s’avérait être rapide. Trop rapide. Il manquait de temps pour effectuer un saut correct. Son corps s’écrasa lassement à peine quelques centimètres plus loin, tout juste assez pour éviter le coup qu’il vit passer devant son museau, et déjà, il vit l’ennemi se rapprocher à nouveau, préparant un second coup. Les peu de distance qu’il avait lamentablement pu récupérer précédemment lui permit de mieux préparer la seconde esquive, et enfin il parvint à se remettre sur les pattes.

Il para la troisième attaque avec sa patte gauche. Au moment de l’impact, ses yeux croisèrent celui de son adversaire. Il put apercevoir de plus près la profondeur de ses pupilles, la teinte dorée qui réchauffe la couleur de ceux-ci.
Et il sentit son bras faillir.
Il était trop faible pour contenir la puissance qui se déversait sur lui. Son bras tremblait, leur regard se soutenaient.

Il abandonna le premier. D’un geste vif, il opéra une rotation afin d’amortir le mouvement, puis recula d’un bond. Mais son adversaire ne semblait pas prêt à lâcher la prise, déjà il revenait à la charge. Alors il comprit qu’il ne lui restait pas de choix.

Les mouvements s’enchaînaient, il bloquait ce qu’il pouvait, tentait d’amortir ceux qu’il laissait passer, par moment, il tentait de contre-attaquer, mais son adversaire se montrait plus réactif, plus vif. Ses poings se faisaient balayer par des mouvements souples mais autoritaires après lesquelles ils perdaient toujours plus de temps à récupérer une position stable. Progressivement il perdait du terrain, alors il se concentra davantage.

Puis soudain, quelque chose lui apparut comme une évidence. Le problème ne venait ni de ses poings, ni de sa taille, ni de sa condition physique. En réalité, depuis le début, aucun coup de son adversaire – partenaire – ne l’avait agressé. Il réalisa que malgré la précision de chaque mouvement de celui-ci, il ne risquait rien en l’affrontant. La peur ne pouvait l’emmener à rien. La force ne suffisait pas. Il n’avait pas cherché à comprendre la créature qu’il affrontait, les gestes tels qu’il les effectuait ne pouvait aboutir contre son adversaire.
Ses pupilles suivirent le nouveau mouvement qui se préparait à s’abattre sur lui, les courbes, l’angle. Il voulait comprendre. Comme pouvait-il l’atteindre, quelles est l’impact recherché, et comment le dévier, l’esquiver. Il voulait prédire.
Et paradoxalement, son instinct évoluait.

Il avait trouvé.

---

Le duel se poursuivait. Les coups s’entrechoquaient, l’intensité des ondes provoquées ne cessait de croître, attirant bientôt des curieux.
Et une tête blonde faisait partie du lot. Accompagnée d’un Venipatte, un Dynavolt, une Moufouette et un Scorplane, elle les observa d’abord avec intérêt. Puis avec désintérêt. Le combat était interminable, malgré la fatigue des deux côtés, et l’humaine n’eut aucune envie de se retrouver au milieu des deux bêtes, quelque soit l’entraînement militaire qu’elle ait reçu ou non. Non pas qu’elle n’osait pas se battre contre des Pokémon, ou pas encore, mais nul ne pouvait ignorer l’intensité en face d’eux.

Et le duel fut finalement reporté à un autre jour, avec l’approbation du Shaofouine qui décida de suivre la fine équipe.


HRP
Évolution de Venum en Lucario c:







Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum