Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: Les plages

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -47%
Sosh Abonnement Internet Fibre 300Mbits/s + Livebox 4 ...
Voir le deal
15.99 €

Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1060
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Doucement pour ne pas risquer la chute, Ranya regagne le pont du bateau. Ses réflexions solitaires lui ont permis de mettre un peu d’ordre dans sa tête. Elle est persuadée qu’il ne lui manque pas grand-chose pour avoir toutes les réponses qu’ils attentent. La danseuse dispose de toutes les pièces du puzzle. Il ne reste plus qu’à les aligner dans le bon ordre pour comprendre tout ce que ce bateau cherche à lui dire. Ses pieds touchant de nouveau le bois de cette épave sortie tout droit du fond des mers, elle se laisse envahir par de multiples sensations, imaginant bien des choses. Les marins courants de tous les côtés pour maintenir le cap. Les hommes de corvées de nettoyage, frottant la serpillère à même le bois pour chasser les saletés. Les enfants jouant à chat perché dans cet espace si limité, sous les yeux inquiets des femmes qui craignaient de les voir tomber à l’eau à tout moment. Le capitaine, veillant sur son peuple avec un sourire satisfait. Mais aussi…

La blonde sursaute lorsque Gwen revient vers elle. Encore une fois, elle s’est trop laissée absorber. En attendant, elle assimile les nouvelles informations apportées par la scientifique. « Mordu ? Tu peux me montrer rapidement ? » La verte ne perd pas de temps et lui montre l’endroit désigné. Effectivement, dis comme ça, ça ressemble trait pour trait à une mâchoire qui se serait abattue sur l'arrière du bateau, lui occasionnant de sérieux dégâts, probablement fatals. Ranya serre les dents, imaginant sans peine la terreur ressentie par les personnes présentes sur le bateau au moment de l’attaque. Finalement, elle suit Gwen, proposant d’aller rejoindre Elise sur la plage. En espérant que de nouvelles informations soient arrivés pour éclaircir le mystère autour de cette flotte. Les pas s’enchaînant dans le sable chaud, la danseuse ne peut s’empêcher de fixer encore et toujours ce bateau. La frustration grandit en elle à chaque minute. Quel enfer. Arceus ne pourrait-il pas lui donner un coup de pouce dans cette quête de vérité ?

Les trois adolescentes se retrouvent enfin, sous le regard de Vicky et du professeur Hevea. Sans trop attendre, encore en combinaison de plongée, la Mentali explique à ses camarades ce qu’elle a découvert. Des Léviators usant de Lance-Flamme ? Tout correspond, mais comme le soulève si bien Elise, ces pokemons n’avaient aucune raison apparente d’attaquer un peuple nomade voguant à travers les mers, sauf attaque direct. Mais au vu de ce qui a été retrouvé, ce peuple n’avait pas l’air d’être de grands chasseurs, mais plutôt des explorateurs. Une fois de plus, le regard de l’adolescente se perdit sur l’épave, objet de ses fascinations depuis deux jours, jusqu’à ce qu’elle sente son cœur louper un battement. Enfin, tout venait de prendre sens.

- J’ai compris ! Ça y est j’ai enfin compris ! C’était évident, pourquoi j’ai mis autant de temps à le voir.

- Ranya calme toi et explique nous, qu’est-ce que tu as compris ?

- Restez-là, je reviens dans une seconde !!!

Excitée comme elle ne l’a jamais été, Ranya se lance à la course direction la tente principale des scientifiques. A la force de ses bras, elle tire l’imposant tableau veleda installé par l’équipe ainsi que des feutres et l’extirpe de là, sous le regard interloqué de ses maitres de stage. Une fois revenue au niveau de leur petite cercle de rassemblement, l’archéologue leur fait signe de s’assoir. Feutre en main, elle commence à écrire de manière frénétique tous les éléments qu’ils ont découvert jusqu’ici. L’épave bien sûr, avec des traces de brûlure et de morsure. Les voiles avec ses symboles mystérieux. Les colliers découverts par Elise. La perle rouge trouvée au fond de la caisse. Et enfin la couronne de la figure de proue. Une fois l’ensemble noté, la blonde se retourne vers son public pour commencer sa démonstration.

- Voici tous les éléments que nous avons trouvé jusqu’à présent. Depuis le début, nous sommes partis sur l’idée qu’il s’agissait d’un peuple qui voyageait sur les mers, sans approfondir davantage cette question. De plus, au fil de nos fouilles, nous avons trouvé plusieurs éléments provenant de cultures très différentes. Il y a d’abord eu les colliers trouvés par Elise qui appartenaient à un ancien peuple originaire de Kalos. Il s’agissait d’un fort symbole d’appartenance. Ranya fait une pause et note à côté de l’écrit au tableau synthétisant cette observation un petit « 1 ». Ensuite, j’ai trouvé un coquillage qui rappelle fortement ceux utilisés pour invoquer la protection de Lugia dans les anciennes légendes de Johto. Puis elle ajoute un petit « 2 ». Ensuite, il y a eu à l’intérieur de la caisse cette immense voile de rechange portant les symboles de Kyogre, créateur des mers et piliers des légendes d’Hoenn. Elle rajoute un petit « 3 ». Dans le coffre en bois, j’ai également trouvé une petite perle rouge. En continuant mes recherches, je pense pouvoir en déduire qu’il s’agit d’une reproduction du joyau rouge que Manaphy, le Prince des Mers, porte sur le corps. Un conte très populaire chez les enfants de la région de Sinnoh. Voilà un petit « 4 ». Enfin, j’ai remarqué que sur la figure de proue, une couronne avait été rajoutée artificiellement, bien après la sculpture du bateau. Cette couronne, c’est une reproduction des Roches Royales, objets qui sont capables de faire évoluer Ramoloss et Tétarte, deux pokemons issus de Kanto. Enfin, elle appose un petit « 5 ».

S’assurant que tout le monde la suit toujours, elle poursuit son raisonnement. « Ma théorie est donc que ce peuple était en réalité un peuple d’explorateur parti de Kalos qui a ensuite voyagé à travers les mers et s’est imprégné de toutes les cultures qu’ils ont croisé sur leur chemin. Leur population s’est diversifiée au fil des générations, leur créant une culture propre, fondée sur le mélange de toutes celles que chaque région du monde possédait mais qui n’avait jamais été mise en contact par le manque de technologie ». Le dire semble être une forme d’accomplissement pour la blonde. Tout devient beaucoup plus clair désormais. Mais elle n’a pas tout à fait fini.

- Seulement, si encore aujourd’hui mélanger les cultures n’est pas forcément bien vu, à l’époque les choses devaient être encore pire. Un peuple aussi mixte, mélangeant traditions, mythes et cultures de toutes les régions, cela attire l’attention, et probablement pas que de personnes bienveillantes. Ces gens, en voyageant à travers les mers sans frontière, sans limite culturelle, brisaient un tabou inutile mais bien réel. La peur de l’inconnu, la peur du divin, tout cela a probablement motivé leurs agresseurs.

A ces derniers mots, la scientifique sent une nouvelle pointe de surprise et d’interrogations. Reprenant son souffle, Ranya se reprend.

- Gwen a découvert sur le bateau des immenses traces de morsure, très violentes. Quant à Elise, elle a pu déterminer avec presque certitude que les bateaux ont été attaqués par une attaque Lance-Flamme. Capacité que les Léviators sont les seuls à maitriser en mer. Mais les Léviators n’ont aucune raison d’attaquer un peuple pacifique d’explorateurs des océans. Sauf si, ils sont contrôlés.

La danseuse ajoute quelques dernières annotations puis conclut.

- Je pense que leur peuple a été attaqué par des Léviators, dressés d’une manière ou d’une autre par d’autres civilisations, avec pour but de les exterminer. Ils sont devenus la cible de personnes trop fermées d’esprit pour comprendre la beauté de ce qu’ils étaient en train d’accomplir, la richesse de leur multiculture.

Le petit groupe se replonge dans un profond silence. Ranya est hors d’haleine mais fière d’avoir pu dire tout ce qu’elle avait à dire. Arceus, merci de m’avoir aidé à découvrir cette vérité.

HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 29
Jetons : 4372
Points d'Expériences : 580
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Tordant ses cheveux encore pleins d’eau salée, la jeune fille avait hâte de rentrer dans le dortoir de l’académie afin de se débarrasser des grains de sables collés à sa peau sur l’ensemble de son corps. Certes l’eau claire du réservoir lui avait déjà permis de nettoyer une grande surface, mais rien ne vaudrait jamais la sensation d’un filet d’eau chaude, dans un espace clos et à l’abri du vent. Elle devrait se contenter de ce brin de toilette pour aujourd’hui encore. L’autre groupe l’attendait.

Elise finissait de se brosser les mèches de cheveux, au moins les siens étaient très raides et avaient tendance à ne faire que très peu de nœuds, tandis qu’elle rejoignait la tente principale. Ranya était en pleine explication devant un tableau, griffonnant de temps à autre pour illustrer ses propos. Elle passait en revue plusieurs régions en précisant à chaque fois chacun des artefacts qui avaient été récupéré sur les épaves des navires englouties. Kalos, Kanto, Sinnoh, pratiquement toutes les plus grandes contrées du monde étaient sur la liste, ce qui pouvaient alors résulter d’une pluri-culturalité, comme le soulignait si bien l’apprentie archéologue. Ce qui avait malheureusement conduit à leur naufrage. Même si Elise avait du mal à envisager que l’on puisse ordonner ainsi le massacre de plusieurs individus aussi froidement et pour des raisons aussi futiles, il fallait bien avouer que c’était la seule théorie qui restait plausible.

"C’est … C’est horrible … Tous ces gens qui voulaient seulement … voyager … découvrir le monde ..."

Leurs rêves réduits à néant, comme en écho à ceux de la scientifique. Elle aussi ses espoirs se brisaient chaque jour un peu plus, sans que personne ne puisse en avoir conscience ni même remarque la détresse de la brune. Elle était vouée à être seule, enchaînée à ses devoirs comme ces bateaux seraient à jamais enchaînés aux sables froid et vide de toute vie des profondeurs marines.

"Hé bien, mes amis, je crois bien que nous avons désormais les clé de tous les mystères de notre site de fouille. Je crois qu’à présent, il ne nous reste plus qu’à rédiger nos rapport, finir l’inventaire de tous les objets retrouvés, puis nous pourrons ensuite lever notre tente. Vicky, Wil, vous pouvez commencer les préparatifs s’il-vous plaît ?"

"Bien sur ! Je vais en profiter pour aller me changer"

"Tout de suite, Professeur !"

Alors que les deux assistants partaient chacun de leurs côté, la jeune Elise s’apprêtait à en faire de même pour aider Wilson à la rédaction, mais elle fut arrêtée en chemin par le professeur Hévéa.

"Quant à vous, mesdemoiselles, je dois vous dire que je suis extrêmement satisfait de votre travail. Vous nous avez été d’une aide très précieuse dans tous les domaines, vous êtes à la hauteur de la réputation de votre école. Votre mission était censé se poursuivre jusqu’à demain, mais étant donné qu’il ne nous restera quasiment que des tâche de rangement et de documentation, j’aurais une proposition à vous faire."

Les oreilles de la jeune fille brûlaient. Elle était très gênée de recevoir autant de compliment, certes elle n’était pas la seule à être félicitée, mais de recevoir des gratifications de la part d’un véritable professeur diplôme était une première pour elle.

"Notre institut et laboratoire nous a assigné deux missions en réalité. La première était de mettre au jour les découvertes que nous avons faites depuis que nous sommes arrivée ici, en plus de relever toutes traces de civilisations qui nous permettrait de mettre en lumière un peu plus de l’histoire de l’humanité. La seconde étape consiste en revanche à faire part de ces découvertes autour d’une conférence de presse qui aura lieu dans quelques semaines. Et j’aimerais que vous participiez à cette conférence, en tant que nos assistantes sur ce site de fouille. Vous présenteriez alors vos découvertes, ainsi que vos théories, devant des journalistes de magazine scientifique du monde entier."

Le brune était bouche bée. Elle ne pouvait pas savoir dans quel état était ses deux camarades, mais une chose était sure, elle devaient être au moins aussi perturbée que ne l’était la jeune chercheuse. Une conférence scientifique. On lui proposait de participer à une conférence scientifique. Alors qu’elle n’avait que 15 ans. Elle était sans voix.

"Euh je … Hé bien … je … enfin ..."

"Allons allons, du calme … Vous n’avez pas besoin de me donner votre réponse immédiatement. Vous avez tout le temps de réfléchir jusqu’à demain, ce n’est qu’une proposition. Bien sur, il faudra que votre école donne son accord, mais je pense qu’elle ne verra pas d’inconvénient à ce que 3 de ses élèves lui procure un peu de publicité dans des magazine de science et d’histoire … Pensez y sérieusement, parlez en entre vous, et vous pourrez me donner votre réponse demain, avant votre retour à l’internat, d’accord ? Je dois vous laisser, il faut que je contacte l’institut pour leur demander d’apporter plusieurs camions pour transporter tout ce que l’on a trouvé ..."

Sur ces mots, il quittait l’intérieur de la tente pour rejoindre le véhicule de communication. Elise n’arrivait toujours pas à y croire. Elle était dans un état mélangé entre la joie immense, la frayeur palpable de soudain réaliser que cela signifiait devoir parler devant des dizaines de caméras et appareils photos, et surtout, l’incrédulité de savoir que son travail avait été reconnu à sa juste valeur. Pour la première fois de sa vie.

Elise se tourna alors vers ses deux camarades. Elle ne savait pas encore leurs positions sur la question, mais pour elle, il n’y avait pas à se tortiller durant toute l’après-midi. Sa réponse, elle l’avait déjà.

"Les filles, je ne sais pas pour vous, mais moi … Je  … Je vais accepter la proposition. C’est une occasion qui ne se représentera peut-être plus jamais, alors il faut que je saisisse cette opportunité."



La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_216[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
Taille de l'équipe : 10 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1827
Points d'Expériences : 663
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano

Gwen se mordit la lèvre. Elle était tellement inutile. Elise et Ranya avaient exposé leurs hypothèses et leurs découvertes mais la mécanicienne, qu’avait-elle découverte elle ? Rien, juste une pauvre morsure sur un gouvernail rouillé. Elle se sentait si nulle, un étau resserra son cœur si fort, sa respiration se retrouva presque bloqué. C’est en mode automatique que la demoiselle suivit les deux discussions, tantôt les théories d’Elise puis celles de Ranya. Ce serait donc des nomades qui auraient subi une attaque de personnes jalouses ? Peut-être avaient-ils des trésors insoupçonnés qui méritaient une attaque, on ne pouvait pas tout miser sur une envie d’un autre peuple. Ok on peut les détester mais de là à tous les tuer ? à couleur leurs caravelles ? Devait-elle partager sa pensée ? Non, elle n’était pas archéologue, qu’est ce qu’elle en savait elle hein ? Elle n’était qu’une mécanicienne médiocre qui n’a servi qu’à se faire attaquer lors de cette mission.

Pitoyable.


Médiocre.

Inutile.

Voilà tout ce qu’elle était.

Confuse, elle ne préféra même pas indiquer son hypothèse à l’assemblée, encore moins après les félicitations du professeur Hévéa à l’encontre de Ranya. Même si elle pensait qu’il y avait d’autres explications, même si elle aussi avait des hypothèses, elle ne se sentait pas la légitimité de parler. Qu’est ce qu’une vulgaire mécanicienne pourrait bien savoir sur de l’archéologie après tout, et en plus une piètre mécanicienne, sûrement la pire de l’académie.


Elle fut tirée de ces noires pensées (pas les fleurs un peu de jugeote voyons) par un Hévéa qui leur boucha le passage vers la sortie. Il avait quelque chose à annoncer, sûrement aux deux qui avaient fait les meilleures découvertes et fait le plus avancer la mission. Contrairement à elle, comble du ridicule du corps scientifique. Mais pour le moment, le professeur semblait s’adresser aux trois. Il était bien trop gentil pour heurter la verte en lui disant de dégager le plancher pour laisser faire les vrais professionnels.

L’homme leur parla alors d’une conférence de presse à préparer et d’un document à rendre par rapport aux découvertes faites en ce jour. Et tout cela se déroulera devant des scientifiques du monde entier, très probablement des pointes dans leur milieu, de vrais sommités, des sommets que jamais n’atteindra cette pauvre Gwenaëlle, déjà tremblante de trouille rien qu’à l’idée qu’une médiocre comme elle ne se trouve en face de géants.

Terrible ce syndrome de l’imposteur.

Cependant, même si on lui mettait sus le nez qu’elle pouvait avoir un tel syndrome, elle le balayerait d’un revers de la main, pensant qu’il fallait déjà se penser avoir des compétences pour se dire de ce symptome.

Serpang qui se mord la queue.

Réticente à l’idée d’y aller malgré le fait qu’Elise semblait partante, la verte regarda ses pieds et se contenta d’une réponse évasive.

« Je… n’ai p-p-p-pas le niveau p-p-p-pour cette conférence. Je je je n’ai rien d-d-d-découvert dans cette mission, le p-p-p-professeur ne voulait que que que vous deux à mon avis… P-p-p-pardon d’avoir été un un un poids. »

Une larme glissa.

Une seconde s'écrasa par terre.

Mais la troisième ne put se répandre sur le sol qu’une énorme explosion retenti au dehors suivi d’un rire machiavélique. Ce qui fit virer la verte en cachet d’aspirine. Ping Bakalive et Gaston des Buissons étaient de retour, et ce n’était pas pour leur proposer de jouer au Monorpaly. Gwen n’eut pas le temps d’encore plus se dénigrer qu’après un regard entendu envers Tool, elle se précipita au dehors pour voir une nouvelle explosion juste à côté de la tente dans laquelle elles avaient passé la nuit.

L’ardent rouquin Bakalive hurlait de joie avec son Goinfrex du nom de Caradoc, il était fier de ses dernières créations, Gaston n’était pas encore présent sur la scène, mais quelque chose disait à Gwen qu’il n’était pas loin pour manigancer quelque chose. Que visaient-ils ? Leurs Pokémons une nouvelle fois ? Le matériel scientifique ou bien…


« Alors la verte impressionnée, c’est notre cher Léodagan qui nous concocte ces explosions du plus bel effet ! » Il lui sourit de ses plus belles dents jaunes. Immonde, il indiqua un Roitiflam hurlant devant les deux chercheuses qui étaient tétanisées.

Ce ne pouvait être aussi simple. Ses camarades derrière elle, Gwen put tenter de garder son sang froid, elles étaient là, elle pouvait compter sur elles et faire part au moins de son idée.

« à à à mon avis, il il fait une d-d-diversion p-p-pour laisser G-g-gaston faire ses méfaits… Kamini vite plonge dans l’eau, ACDC et Tool au bateau, Foster va aider les chercheuses ! »

Puis se rendant compte de son impertinence face à sa prise d’initiative, elle rougit violemment et se répandit en excuse.

« P-p-pardon jejeje, il faut qu’on p-p-protège les les les trésors ! »

Et sans plus attendre elle s’élança vers les bateaux, son Luxray chromatique, mâchoires serrées, lui s’avança sur le Roitiflam qui continuait d’hurler.

Si elle n’avait été d’aucun secours pendant le mission et la découverte, elle essaiera de faire son possible pour au moins protéger les trésors de ses camarades. Les inutiles aimaient bien finir sur un sacrifice sur l’autel de la gloire. Cependant Gaston des Buissons était malin, et avec Lancelot son Couarfel, il attendait le bon moment pour attaquer la mécanicienne de malheur qui avait beaucoup trop mis des bâtons dans les roues de ses projets pourtant toujours bien huilées.

La vengeance avait sonné pour les malfrats.

Enfin c’est ce qu’ils pensaient.

Spoiler :
Utilisation de la cs plongée par Kamini



[Mission] Logo Te Pate - Page 2 P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1060
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
C’est tout ?

Ranya n’en revenait pas. Elle a obtenu des félicitations bien sûr, au même titre que tous ses petits camarades. Mais rien de plus. Personne pour s’opposer à ses théories. Personne pour lui dire qu’elle fait fausse route. Personne pour lui permettre d’envisager d’autres hypothèses ou bien complétées celles formulées. Personne pour aller contre elle. Et c’est terriblement frustrant. Même si la danseuse est presque sûre d’avoir raison, elle aurait en fait aimé que quelqu’un la contredise, qu’elle pousse dans ses retranchements pour trouver la bonne réponse et les bons arguments. Mais personne. Absolument personne. Juste sa voix qui fera office de vérité. Arceus s’il te plait, dis-moi que c’est la vérité.

Le professeur Hévéa revient vers elles pour compléter ses premiers propos. Il est satisfait de leur travail, la mission va donc pouvoir s’achever. Mais il ne semble pas tout à fait en avoir terminé. Les mots suivants eurent vite fait de ranimer l’étincelle dans les yeux de la scientifique. Une conférence de presse dans laquelle elle va pouvoir présenter au monde leur découverte et ses théories. Un endroit où les yeux et les appareils photos seront braqués sur elle. Pas pour la voir danser non, mais pour écouter ce qu’elle a dire d’un point de vue archéologique. Ecouter et noter leurs découvertes et théories sur l’importance des mythes du monde. Un accomplissement pour l’adolescente. Elles ont quelques jours pour y réfléchir. Mais Ranya n’en a pas besoin. Il lui a fallu seulement quelques secondes pour envisager la possibilité qu’elle rampe aux pieds de ses professeurs pour obtenir toutes les autorisations.

« Evidemment qu’on va y aller. C’est plus qu’une chance à ce stade c’est l’opportunité de notre vie. On serait trop bête pour la rater !!! Les filles nos noms vont entrer dans l’histoire de la science. Vous réalisez ? » Visiblement, la verte non. Elle commence déjà à rejeter cette hypothèse, mais surtout à se dévaloriser. Vite une larme perle au coin de ses yeux. Ça en est trop pour Ranya. Fermement, elle attrape le visage de la mécanicienne en essayant de pas lui faire mal pour la forcer à fixer la danseuse dans les yeux « Ecoute Gwen ça suffit maintenant ! Tu n’as jamais été un poids bien au contraire. Sans toi on n’y serait jamais arrivée ! Tu es une mécanicienne de génie... » La Givrali aurait bien continuer à complimenter Gwen tout en l’engelant mais un bruit d’explosion la coupe dans ses tirades.

Malheureusement, les deux imbéciles de ce matin sont de retour et avec eux leurs pokemons, prêts à faire le plus de dégâts matériels possibles. Les tentes de repos sont déjà prises d’assaut, de quoi compliquer la tâche. Etonnement, la mécanicienne qui semble mieux les connaitre prend les initiatives malgré quelques difficultés. Ce que à quoi la blonde s’empresse de répondre, pokeballs à la main « Donne moi tous les ordres que tu veux Gwen qui ça doit nous permettre de gagner. Il n’est pas question qu’on perde quoi que ce soit on a travaillé trop dur pour ça ». D’un geste presque violent, Ranya jette plusieurs de ses pokeballs avant d’élancer ses instructions « Chélone, Héqet vous suivez Gwen pour protéger le bateau. Il n’est pas question qu’il ait la moindre égratignure. Elise, retrouve le professeur et protège-le ! On ne sait pas où exactement Gaston et le bateau n’est pas le seul élément qu’on doit protéger ! Moi, je me charge de régler son compte à ce minable » « Qu’est-ce que t’as dit sale gosse ? » « J’ai dit que les gens comme toi et ton pote étiez des minables ! »

En colère plus que de raison, la blonde fit appel à ses deux meilleurs éléments en combat. Fàfnir et Anubis viennent de prendre place. Deux types spectres pour gérer les pokemons de cet abruti. La danseuse a toutes ses chances et met rapidement ses pions en place « Fàfnir, occupe-toi de ce Goinfrex, il ne doit pas nous prendre par surprise ! Anubis, utilise Regard Noir. » Une ambiance lourde prend place sur la plage et semble figé le Roitiflam. Ranya n’a aucune envie qu’il s’échappe. Ce crétin est à elle, son Teraclope n’en fera qu’une bouchée. « Engage avec Point Ombre ! » Le fantôme se jeta immédiatement sur sa cible avec violence, obligeant Gaston à se concentrer sur le combat, et beaucoup moins sur Ranya. Discrètement, elle activa une de ses pokeballs. Son Zarbi libéré, il prit le bon réflexe de se cacher derrière le dos de sa dresseuse pour ne pas être vu. Au regard de la danseuse, le pokemon runique n’eut d’autres choix que de faire ce qu’il n’apprécie pas faire « Amon je sais que tu détestes ça mais la situation m’y contraint. Demande à Anubis d’utiliser sa capacité Malédiction ».

Le type psy ne dit rien à l’esprit de la blonde mais exécute tout de même ses consignes. Une fois l’instruction mentale passée, il retourne de lui-même dans sa pokeball, sachant sa mission parfaitement accomplie. De-là, et vu comme Gaston est bête, Ranya a déjà gagné. Avec les contacts répétés dus aux attaques poings ombre et poings éclair de Teraclope, le Roitiflam n’a pas remarqué qu’il avait été frappé par la malédiction. Ses points de vie ont certes drastiquement chuté, mais rien que son bouclier ne saurait surmonter. Le Roitiflam ne peut plus fuir. Il n’y a plus qu’à faire durer le combat, et ça Anubis en est tout à fait capable. De son côté, Fàfnir n’a pas attendu les instructions de sa dresseuse pour se charger une nouvelle fois de ce ridicule Goinfrex. Il est certes hargneux mais rien qui ne saurait déstabiliser la magnifique spectre chromatique. Acculé sous les attaques Ball’Ombre, le type normal n’allait pas résister très longtemps. En espérant que ses camarades s’en sortent bien et que les deux intrus finissent pas réaliser la terrible erreur d’être venu ici pour les attaquer.


HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 29
Jetons : 4372
Points d'Expériences : 580
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Alors que Ranya semblait tout autant si ce n’était plus enthousiaste que la jeune chercheuse, Gwen était plus réticente. Elise n’aurait jamais cru qu’il était possible de trouver quelqu’un de plus timide qu’elle, mais depuis qu’elle connaissait la verte, elle avait appris à ne plus dire jamais …

Leurs tentative de convaincre la mécano de les accompagner fut tout à coup interrompue par le bruit sourd d’une explosion, tout près du camp des laborantins, tandis que les rires spécifiques de personnes malveillantes se faisaient entendre par delà la tente. Sans attendre, le groupe se rendit à l’extérieur, constatant avec horreur que le duo du matin était de retour, cette fois-ci visiblement mieux organisés. Sans perdre plus de temps, Ranya prit les choses en main et demanda à Gwenaëlle de l’aider, tandis qu’elle somma la brune de retrouver le Professeur.

"D’a … D’accord … Faites attention à vous !"

Filant à toute allure, ou du moins aussi vite que ses jambes pouvaient le supporter, la jeune fille cherchait où le Professeur Hévéa avait pu partir. Il était censé contacter son centre de recherche, il n’avait pas pu aller bien loin. C’est alors qu’elle entendit les aboiement d’un Pokémons au détour d’une bande de sable et de galets. Se dirigeant vers le lieu d’où provenait le vacarme, elle finit par soupirer de soulagement en voyant le mentor aux prises avec un Pokémon tout blanc, un Couaffarel, accompagné d’un des deux bandits que la jeune fille avait vu ce matin.

Sortant la Pokéball de Merlin, la jeune fille le fit s’interposer entre le scientifique et le Pokémon du voyou, avant de courir vers le professeur.

"Professeur, vous allez bien ?"

"Elise ! Dieu merci tu n’a rien !"

"Rhaaaaa mais c’est pas vrai ! Cet imbécile en a laissé filé une ! J’avais juste à récupérer les clés auprès de ce prof miteux. Temps pis pour toi ma jolie, je vais m’occuper de ton cas. Lancelot, utilise Bélier !"

"Merlin, lance Rafale Psy !"

Avant même qu’elle ne puisse reprendre son souffle, la jeune fille avait été contrainte malgré elle de se jeter dans ce combat de Pokémon. Cela faisait deux fois aujourd’hui, et il était hors de question qu’elle perde contre cet affreux bandit. Le choc entre les deux Pokémons faisait frémir la brune, mais elle savait que si elle se laissait aller à ses propres émotions, alors son Pokémons en souffrirait d’autant plus. Elle devait être forte et tenir, pour lui, et surtout pour ses amies qui se battaient aussi de leurs côté.
"Vous n’aurez pas ces recherches ! On a travaillé dur pour les obtenir, et elles sont importantes pour notre histoire."

"Et c’est justement pour ça qu’on ne va pas se gêner pour les voler, et ensuite les revendre pour se faire un max de pognon ! Grandis un peu gamine !"

Grandir. On ne faisait que le lui répéter depuis qu’elle était toute petite. Y avait-il seulement un moment où elle avait eu ne serait-ce que le droit de se sentir encore … enfant ? Adolescente ? Ou même simplement de ne pas devoir se comporter comme une adulte et de porter ses responsabilités ?

Elle en avait assez. Elle en avait assez qu’on lui dise toujours ce qu’elle devait faire ou ne pas faire. Assez qu’elle doive sans cesse répondre aux attentes des autres, de toujours devoir être à la hauteur de ce que l’on attendait d’elle. Cette fois-ci, elle arrêterait de s’en tenir aux autres. Ce qu’elle ferait, elle le ferait pour elle. Et personne n’aurait le droit de l’en empêcher.

"Merlin, je sais que tu peux le vaincre, utilise Voie Enjôleuse !"

Voyant la détermination dans les yeux de sa dresseuse, le Wimessir ragaillardi mima une nouvelle révérence, avant de lancer une attaque sonore si envoûtante que le Pokémon adverse en fut troublé pendant plusieurs minutes.

"Lancelot mais enfin qu’est-ce que tu fabriques ?! Lève-toi et bat-toi !"

Épuisé par les attaques en chaines du Pokémon Psy, à distance et empêchant ainsi le cabot de s’approcher de plus en plus de Merlin, le bandit n’eut d’autre choix que de battre en retraite.

"Graaaah, si j’avais eu cinq minutes j’aurais pu m’emparer de toutes cette mine d’or. On en a pas fini gamine, toi et tes petites copines vous allez entendre parler de nous ! Ping, ramène toi on se barre !!!"

"Attendez moi chef j’arrive !"

Voyant les deux compères prendre la fuite à travers les bois avec leurs Pokémon, la jeune fille s’empressa de rejoindre ses camarades avec le professeur en bonne escorte. Elle espérait tellement que rien ne soit arrivés aux objets antiques, ou pire, que les autres membres de l’équipe de recherches ne soient blessés ...




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_216[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
Taille de l'équipe : 10 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1827
Points d'Expériences : 663
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Pas le temps de vivre pleinement à fond son syndrome de l’imposteur que le camp se fit une nouvelle fois attaquer, encore plus fort que la première fois où ça s’était réglé rapidement par Elise et Ranya. Et une nouvelle fois les deux demoiselles agirent très rapidement. Ranya s’attaquant au Roitiflam avec sa Magirêve et le Luxray de la mécanicienne, Elise avec son Wimessir contre Lancelot. Il ne restait plus que Dame Séli et Mevawni, mais où étaient-elles ?

« KOOOOOOOOOOOO ! »

Le bateau !

« Ranya je je te laisse avec Foster p-pour le Roitiflam ! » fit Gwenaëlle qui s’élança à son tour sur le bateau et elle découvrit justement les deux Pokémons manquants. Tool était aux prises contre la Magirêve et ACDC contre la Statistik. Il fallait réagir vite pour s’en débarrasser et faire fuir les méchants très méchants qui ne se brossent pas les dents.

« Tool vite lame feuille et tranche nuit, ACDC onde folie et vent mauvais ! »

Très vite les deux Pokémons se mirent en formation d’attaque, le jungko chromatique arma une épée de feuille à son bras droit qu’il abattit sur la spectre sans qu’elle ne puisse esquiver le coup. Mais elle put riposter avec une balle ombre bien sentie au niveau du buste du type plante bleu. ACDC se mit à rire en envoyant une boule de lumière sur la petite Statistik qui, au lieu d’attaquer fonça à pleine vitesse contre le bord du bateau, la confusion fonctionnait à merveille.

Tour 2, tous les challengers sont encore en vie.

Toujours aussi rapide, Tool agit en premier et fondit sur sa cible, une aura noire émanant de lui, toutes griffes dehors il trancha la Magirêve qui tomba sous le choc, KO. Quand au Motisma, il n’eut même pas à refaire une seconde attaque que l’araignée électrik s’échappait déjà du navire pour courir vers Gaston et Bakalive qui s’enfuyaient comme des lâches, Elise et Ranya les ayant battusà plate couture. Beau travail d’équipe.

Rassurée, la mécanicienne et ses deux Pokémons sortirent du bateau direction la terre ferme, Kamini sortit lui aussi de l’eau, bredouille puisqu’il n’avait repéré aucun ennemi sous-marin à dérouiller.

« M-merci t-tout va bien p-pour vous ? »

Il ne semblait pas y avoir trop de casse à déplorer, aucun document important n’avait disparu, ni artefact ni objet repêché. Le professeur Hévéa déplora tout de même l’état de la plage après les moults explosions qu’il y a eu.

« Bien, nous allons nous occuper des dégâts matériels, vous savez quoi faire par la suite mesdemoiselles ?

- Euuh, Ranya avait peut-être une une une idée de rituel que que l’on pourrait faire.. » dit simplement la mécanicienne en souriant vers l’archéologue, il était temps de faire ce fameux rituel à la gloire de Lugia, Ranya à la danse, Gwenaëlle au chant et Elise peut-être à l’ocarina ? à moins qu’elle pensait faire autre chose.

« P-p-par contre je ne ne sais pas comment on on organise ça, vous avez une une idée ? »

Que l’installation et la danse commence ?


[Mission] Logo Te Pate - Page 2 P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1060
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Si Ranya apprécie toujours autant le frisson du combat, elle aurait aimé éviter de remettre ça seulement quelques heures après le précédent. L’évolution d’Héqet avait déjà été une grosse surprise, si en plus on rajoute un combat pour la survie de leurs immenses découvertes archéologiques, les trois étudiantes ont clairement eu leur dose de frisson pour la journée. Les deux intrus réalisent vite leur erreur d’être venus jusqu’ici une nouvelle fois pour les défier. Ils sont en infériorité numérique, que ce soit sur le plan humain et pokemons et en plus opposés à des étudiantes qui savent ce qu’elles font. Ace n’est certes pas un très bon professeur mais ses enseignements suffisent à mettre une correction à des challengers mal préparés. Finalement, acculés sous les coups, les deux hommes prennent une fois de plus la fuite.

La danseuse rappelle ses pokemons dans leurs pokeballs et s’empresse de rejoindre ses camarades « Oui ça va. Ils ne retiennent jamais la leçon il faut croire. Gwen si j’étais toi, j’irais quand même voir la police. On va pas les laisser t’attaquer 50 fois quand même. Surtout qu’ils n’ont pas l’air franchement malin ». Lorsqu’Elise confirme qu’elle aussi tout va bien de son côté, la blonde reprend où elle s’était arrêtée tout à l'heure. Elle attrape le visage de la verte et l’oblige à la fixer dans les yeux « Maintenant Gwen je reprends là où j’ai été arrêtée. Tu dois arrêter de te dévaloriser comme ça. Si on n’a pu remonter tous ces objets du fond de l’eau, c’est parce que tu as su nous montrer comment gérer ces machines. Si on a réussi à expliquer ce qui est probablement arrivé à cette flotte, c’est grâce à tes capacités d’observation, d’analyse et ton ingéniosité. Si Nagini a pu passer la journée avec nous sur le sable, c’est parce que tu lui as créé un fauteuil tout terrain très efficace. Alors maintenant tu arrêtes de dire que tu es un poids et tu vas aller à cette conférence avec nous. Tu vas leur expliquer avec toute la passion qui t’anime pour la mécanique quelle machine nous avons utilisé, pourquoi on a utilisé celle-ci et pas une autre et comment on pourrait améliorer les protocoles scientifiques de fouille à ce sujet. C’est compris ? » La blonde ne lâche pas l’adolescente, attendant une réponse. C’est important pour l’archéologue. Elle ne peut pas la laisser penser qu’elle n’a rien fait. Parce que c’est faux.

Parce que Ranya a besoin que des gens se tiennent à ses côtés.

Après l’approbation de la mécanicienne, le professeur Hévéa revient vers le trio pour annoncer la suite des opérations. Ou plutôt pour la demander. Gwen reparle du rituel de Lugia, rallumant une étincelle pétillante dans les yeux de la danseuse. Elise n’a pas l’air complètement ravie, mais son absence d’opposition franche convainc l’archéologue de reprendre la parole. De toute façon, pas sure que Ranya se serait arrêtée face à une telle opportunité « Si vous voulez bien me laisser mener la danse, je vais vous montrer. Regardez … »

***

La nuit est tombée sur la plage, désormais simplement éclairée par l’imposant feu de camp. Grâce à ses différents ouvrages et à une discussion avec les deux Mentalis, Ranya a pu reconstituer de manière approximative le rituel. Il ne sert pas à invoquer Lugia évidemment. Mais il permet de lui rendre hommage par la danse. Tout ce qui fait vibrer la scientifique. Grâce à un coup de main de la mécanicienne, la dresseuse a pu installer contre les pattes de Nessie une petite caméra et l’envoyer directement chez les Voltalis. Après négociation, Ranya a obtenu les accès à la salle privée contenant tous les costumes qu’Andreas a accumulé au cours de sa carrière. Elle n’a pas le temps d’en faire un sur mesure mais en bricolant, elle devrait arriver à un résultat satisfaisant. La chauvesouris est revenue avec une robe blanche légère, longue, avec des rubans flottant autour des bras. Pour la taille, la danseuse a décidé de la marquer de bleu grâce à un long ruban. Les couleurs de Lugia apparaissent désormais avec évidence sur son corps.

Cheveux attachés en hauteur avec un ruban bleu foncé, Ranya s’assure que tout est prêt. C’est Elise qui se chargera de jouer la partition grâce au coquillage Ocarina ramené du fond des profondeurs. Quant à Gwen, elle a mémorisé le chant proposé par ses livres d’histoire pour accompagner les pas de la danseuse professionnelle. Enfin, la blonde est là, prête à livrer cette danse certes simple mais très lourde en symbolique. Les filles ont finalement autorisé les scientifiques à filmer. Pendant longtemps, l’archéologue a été réfractaire à cette pratique, marquée par la période où elle était Illusion. Mais ici, les circonstances sont différentes. Elles vont marquer l’histoire. Et la vidéo les y aidera.

Lorsqu’Elise commence à jouer, accompagnée par Gwen, Ranya se met en mouvement. Avec douceur, ses pas s’enchainement sur le sable qu’elle foule de ses pieds nus. Il n’y a pas de pokemon pour l’accompagner. Juste la musique, et le bruit de l’océan à côté d’elle. De grands pas d’abord calme, se contentant de fouler la terre, puis des envolées plus grandes, plus impressionnantes autour du feu. Les yeux clos la quasi-totalité du temps, l’adolescente se laisse porter par la musique, par l’énergie que cette danse lui inspire. Au milieu de ces ruines revenues de temps anciens, Ranya a l’impression de tout ressentir. Ressentir la puissance et la douceur de la mer. Ressentir les sentiments de tout ceux qui avant elles ont honoré Lugia pour les protéger des dangers des océans. Mais aussi de manière plus proche, ressentir la fierté des étudiantes d’avoir participé à des découvertes aussi importantes et le soulagement des scientifiques expérimentés d’être venu à bout de cette énigme.

Enfin, pour Ranya, la sensation que Lugia se tient non loin d’elle et danse à ses côtés, honoré de voir que les mortels ne l’ont pas oublié.

HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 29
Jetons : 4372
Points d'Expériences : 580
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

En arrivant auprès des deux autres élèves, la jeune fille était soulagée de voir que ses deux camarades semblaient elles aussi avoir remporté leur combat, voyant l’autre compère se carapater à son tour.

"Pfff … Est-ce que tout le monde va bien ?"

Vicky et Will semblaient eux aussi de ne pas avoir été attaqué, et à en juger par l’état de la coque, aucun dommage irréversible ne semblait avoir été causé. Le pire avait été évité une fois de plus. Alors que la jeune fille croyait enfin pouvoir souffler quelques secondes, elle fut surprise de voir l’archéologue blonde se mettre à dévisager la mécano, avant de l’incendier – ou plutôt de l’encenser ? Elise ne savait plus très bien ...
Mais elle était au moins sure d’une chose, Ranya avait raison, les travaux de Gwenaëlle avaient été plus que profitable pour l’ensemble du groupe et de leur recherche, et elle avait parfaitement le droit, et même le devoir, elle aussi, de participer à cette conférence.

"Je … je suis d’accord Gwen. Et puis de toutes façons, on a commencé cette mission ensemble, alors on doit la finir ensemble. C’est non négociable !"

La jeune fille écouta ensuite les membres de l’équipe scientifique leur expliquer la suite des évènements. Ranya allait désormais s’occuper de la préparation du rituel, mais avant qu’elle ne parte pour aller chercher le nécessaire, elle prit soin de donner à la jeune brune l’instrument de musique taillé dans un coquillage qui allait servir à produire la mélodie.

"Euh … Mais … Ranya je … je ne suis pas musicienne … Je ne sais même pas comment on en joue ..."

Malheureusement, la blonde était déjà repartie pour se changer, laissant la chercheuse bien dans l’embarras. La dernière fois qu’elle avait eu l’occasion de tenir un instrument dans les mains, c’était un shamisen, un instrument à corde donc, et elle n’était pas très doué, à tel point que sa mère avait préféré ne pas s’efforcer sur ce domaine là. En jetant un regard à Gwenaëlle, qui elle avait hérité de la partie chant, elle lui jeta un rapide coup d’oeil, l’invitant à venir s’entraîner avec elle. Ranya allait sans doute assurer la partie de danse, alors la verte et elle devait tout faire pour faire le moins d’erreurs possible sur la musique.

Quelques heures plus tard, alors que le clair de lune se profilait à l’horizon, le groupe de scientifique et leurs trois apprentis s’étaient réunis sur la plage de sable, illuminé par la lueur d’un feu de camp et de quelques braseros ajustés de sorte à encadré le cercle dans lequel allait s’effectuer le rituel, interprété par les trois étudiantes. L’archéologue et la mécanos avaient également mis en place une petite installation de manière à filmer le spectacle et le retransmettre aux autres élèves de l’académie.

Pour la première fois depuis longtemps, et ses deux camarades seraient les premières à le voir, Elise avait revêtu son kimono bleu et blanc, celui qu’elle mettait lors de ses entraînements. Les couleurs s’associaient assez bien avec le Pokémon légendaire dont il était question à ce moment, alors elle avait jugé qu’il était de bonne augure de se parer ainsi. Et comme elle l’avait décidé, ce qu’elle ferait désormais ne relèveraient que de ses choix à elle, rien de plus. Elle avait décidé de s’accoutumer ainsi. Prenant place en même temps que ses camarades, la jeune fille vint s’asseoir en sei-za, sur le sable blanc, ses genoux étant comme apaisés pour la première fois depuis … un temps qu’elle n’avait plus en mémoire.

Au signe de la danseuse, Elise se mit alors à souffler délicatement dans l’instrument qu’elle avait à peine eu le temps de nettoyer et d’en appréhender le mécanisme. Les parois étaient très rigides, mais aussi très vieux, aussi elle devait faire attention à chacun des mouvements de la main de ne pas disloquer les différentes parties. Contre toute attente, et surtout de la sienne, elle avait assez vite réussi à maîtriser les bases durant l’entraînement de la journée, et la partition du rituel était toute somme assez simple ; Des notes uniques sans accords complexes, un rythme très lent et solennel qui lui donnait la possibilité de respirer lorsqu’il le fallait, et le souffle frêle de la scientifique se mariait à merveille avec le son creux et océanique de l’ocarina.

Le rituel ne dura que quelques minutes, mais à la fin, Elise regarda ses deux amies. Toutes les trois étaient exténuées, comme vidées de leur force. Ce rituel n’était probablement qu’une vieille coutume sans effet, mais c’était comme si une aura mystique étaient venus les observer, puis les remercier avant de s’en aller ...




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_216[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
Taille de l'équipe : 10 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1827
Points d'Expériences : 663
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Quelle mission, mais quelle mission. Si longue et si prenante qu’on a du mal à se replonger dedans après un hiatus long de la part d’une narratrice qui s’excuse d’être aussi manche et d’avoir aucune inspiration malgré des collègues de rp extraordinaires. Cette phrase était décidément trop longue, tout ça pour faire une intro pas top, c’est pas beau ça ! Non.

Par contre ce qui était beau, c’était le discours que fit Ranya à l’égard de la verte. Son manque de confiance flagrant n’échappa pas au regard de l’archéologue (en même temps, tout le monde le remarquait, c’était plus visible que le nez au milieu de la figure) et elle la rassura comme le ferait une vraie amie. Ses chaudes paroles firent monter les larmes dans les yeux de celle qui n’avait aucune assurance. Certes Ranya pouvait manquer de tact (était ce un caractère propre aux personnes blondes ? Kasai aussi n’était pas très délicat) mais elle réussit tout de même à convaincre Gwen d’aller à cette conférence.

Mais un doute subsistait. Disait-elle ça pour être gentille ? Le pensait-elle vraiment ? Elle qui était parmi les meilleures archéologues de Pokémon Community. Lui trouvait-elle réellement des qualités ? à la plus mauvaise mécanicienne de toute l’école ? Peut-être au moins une, celled e savoir comment les machines fonctionnaient.

Mais tout le monde ne savait pas cette évidence ?

La mécano avait du mal à se l’imaginer. Tout le monde faisait facilement ce qu’elle effectuait et comprenait n’est ce pas ? Connaître l’électronique d’une machine était à la portée de tous et toutes non ?

Parfois, ce qui nous parait évident ne l’est pas nécessairement pour tout le monde. Et cela, Gwen ne le concevait pas. Toujours en face de Ranya qui attendait une réponse, la verte entortilla une mèche de ses cheveux entre ses doigts, son regard n’arrivait pas à soutenir les yeux perçants de son interlocutrice.

« Je… Merci Ranya, jejeje suis désolée.. Je v-v-v-viendrais et ferait de de de mon mieux p-p-pour être à votre hauteur. »

Cela ne paraissait peut-être pas dans sa phrase, mais elle venait de faire un grand pas en avant. Accepter d’aller à une conférence dont elle ne se sentait pas légitime était un progrès indéniable. Tool la regarda alors avec un grand sourire, il posa sa patte sur l’épaule de sa dresseuse, comme pour la féliciter d’essayer de pallier son manque de confiance en elle. Tout avancement même minime était bon à prendre, il fallait récompenser ce genre d’effort conséquent pour la pauvre scientifique terrifiée par les autres, mais avant tout par elle-même. Et l’intervention d’Elisa sur le fait qu’elles devaient rester toutes les trois ensemble pour cette conférence acheva les larmes de la verte. Elle pleura chaudement, sans un bruit, réconfortée par les patpats d’un Jungko chromatique (oui j’aime me la péter avec son chroma YAKOI) et finit par hocher vivement la tête pour accepter cette proposition (même si vraisemblablement elle n’avait pas le choix).

« M-m-merci… »

Il était désormais temps de s’atteler à une nouvelle tâche, tout aussi importante : le rituel pour Lugia. Ranya partit directement se préparer de son côté tandis que la brunette emmena Gwenaëlle dans la tente de recherce pour trouver mythes et ouvrages sur la possible musique à chanter.

Tout va bien aller chantait Thomas Gauthier, c’est presque ce que dirait Gwen pour l’ode à Lugia si elle n’avait pas déjà une idée de la partition à jouer avec Elise. Elle lorgna dessus sur leur note de la musique probable, déchiffrant avec peine les notes inscrites sur le bout de papier. Ses yeux regardèrent tour à tour Elise et Tool. Les notes étaient si hautes, trop hautes pour sa voix encore peu entrainée par rapport à des chanteurs aguerris. Mais plus on visait, plus les paroles pourraient atteindre Lugia n’est ce pas ? Qu’il soit au fond de l’océan ou bien dans le creux d’un nuage en pleine tempête. Enfin si on partait du principe que ce Pokémon légendaire existe bien entendu. Mais l’heure n’était pas aux conjectures sur l’existence ou non de cet être, après tout, le chant, la danse et l’ocarina servirait aussi pour les âmes des voyageurs morts en mer, une manière de leur faire des funérailles dignes de ce nom. Parce qu’après tout, se rappeler de leur mémoire avec leurs rites étaient la meilleure chose que pouvaient faire les demoiselles pour les remercier de leur avoir appris leur coutume. En quelques sortes.

Grattant le papier, le nez dans les bouquins, Gwenaëlle était des plus sérieuse, à chaque couplet elle montrait ce qu’elle avait trouvé à Kamini pour qu’il valide ou nom les paroles qui devaient coller à la mélodie jouée à l’ocarina par Elise. Il fallait autant se rapprocher des anciens textes que d’adapter pour avoir une chanson belle à écouter. Et ce n’était guère une partie facile à faire. Cela prit plusieurs heures au groupe à composer.

Puis il fallait chanter.

Et là ce fut une catastrophe.

Du moins les premiers essais. L’espoir ne se perdit pas, et Gwenaëlle continuait le chant à perdre haleine, à se faire rabrouer par Kamini en plus de se faire fustiger par Tool lorsqu’elle n’arrivait pas à tenir le rythme. A côté Elise faisait aussi de son mieux pour faire sonner les notes du coquillage-instrument. Il fallait espérer que la danseuse s’en sortait mieux que les demoiselles pour ses répétitions. Même si en soi Gwen ne se faisait aucun souci pour elle, Ranya était très connue dans le monde de la danse apparemment, une vraie professionnelle.

La lune haute dans le ciel berçait de ses doux rayons le trio de scientifiques. Toutes étaient parées pour l’occasion de bleu et blanc représentant les couleurs de Lugia, que ce soit Elise en Kimono que Ranya en robe blanche et Gwenaëlle en robe très longue de scène d’une blancheur immaculée (on remercie Andréas pour cette tenue). La caméra fixée sur un Pokémon de Ranya, Tool avec un tambour pour battre le rythme et les demoiselles sur la plage, le rituel pouvait commencer.

Inspirant profondément, la verte attendit patiemment que résonne les premières notes mélodieuses de l’ocarina et que l’archéologue entame son premier pas de danse. Peu confiante, elle ferma les yeux, se concentrant simplement sur les sons l’entourant, du bruit des vagues, au ronronnement des Pokémons jusqu’aux notes aérienne d’un instrument à vent, le chant pouvait débuter.

« Tu représentes la marée
Destinée à chercher la vie,
»

Et Ranya dansait, soulevant le sable au moindre mouvement, bougeant son corps avec une souplesse durement acquise.

« hors de portée
Mais l'océan est changeant,
comme coule le temps,
»

La voix de la mécanicienne tremblait un peu avec l’émotion, mais cela se décanta avec le temps, uniquement mue par l’envie de chanter, de faire résonner sa voix en concordance avec ses amies, pour atteindre un Pokémon légendaire.

« Saisis donc ton destin.
Dans la lumière, une main t'atteint
Un double tranchant coupe ton coeur en deux
Ta rêverie t'as quittée,
accepte ta destinée
»

Le temps était comme stoppé, prêt à s’arrêter pour regarder et écouter la mélopée. Gwen n’était plus elle-même, portée par la musique, par les vagues, par le tendre alizé sur la plage. Elle insuffla son énergie à chacun de ses mots,, souhaitant qu’ils atteignent les voyageurs par delà l’espace.

« Chante avec moi la chanson de droits et d'amour
La lumière se diffuse dans le ciel autour
L'aube déchire les ténèbres,
blanche clarté
Perdue dans mes pensées.
»

Une ode, simple et complexe à la fois. Douce, aérienne, les entends tu puissance marine ?

« Tu représentes la marée
Destinées à chercher la vie,
hors de portée
Mais l'océan est changeant,
comme coule le temps,
Saisis donc ton destin.
Accepte l'ombre sommeillant en toi
Un regard sur le trône abandonné
Un héritage de mensonges,
un costume familier
Chante avec moi la chanson de la destinée
Les pilliers se fissurent sous leur poids
La nuit remplace la lumière,
sans aucun choix
Perdue dans mes pensées.
La voie que tu suis, appartient au destin,
tu n'y peux rien
Toutes tes joies et malheurs viendront telle la marée,
laisse aller
La vie n'est pas faite que de bonheur ou de malheur,
En rose se transformera, l'épine qui s'est logée, dans ton cœur
Un cœur peiné s'enfonce dans le sol
Le voile tombe au loin sans causer de bruit
Ni vrai ni faux, jour ou nuit
Pour la paix tu agis
Chante avec moi la chanson du sanglant silence
La pluie ne peut laver cette décadence
Dans mon cœur habite une folle fierté
Peut-on m'entendre pleurer ?
Tu représentes la marée
Destinée à chercher la vie, hors de portée
Mais l'océan est changeant,
comme coule le temps,
Saisis donc ton destin.
Tu représentes la marée
»

Elle ne pensait plus, et ce fut quand les notes à l’ocarina et la danse de Ranya s’arrêta que la verte reprit ses esprits. Ses yeux se rouvrirent pour contempler la plage éclairée par des millions d’étoiles et par la bienveillance de la Lune.

Un frisson, un appel au long imaginaire, une impression. Impression que sur cette plage, les membres de la mission n’étaient plus seuls, comme observé par une entité mythique, mystique qui avait peut être porté son regard un temps sur elles.

Était-ce là une réussite ?



********************************************


Des flashs, par dizaine, un brouhaha intense géré par plusieurs journalistes en effervescence, se rassemblant près de la tribune que tenait cinq personnes, dont une couverte de sueur, tremblante devant tant de monde.

La conférence de presse allait débuter, et Gwen paniquait. Elle avait l'impression d'avoir oublié tout ce qu'elle avait fait pendant trois jours avec Ranya et Elise. Les mains moites, elle regardait tour à tour ses notes et ses amies. Tout ceci était bien réel ? Pas besoin de se pincer pour savoir qu'en aucun cas il s'agissait d'un rêve, un songe ne produirait jamais des douleurs d'estomac aussi vivace.

Elle n'aurait jamais accepter de venir, elle préférait être n'importe où plutôt qu'ici devant ces gens avides de savoir? Heureusement que Vicky et Hévéa semblaient être plus à leur aise que la mécanicienne. Ils discutaient tous les deux avec bonne humeur, heureux de ce qui avait été trouvé.

Puis silence dans la salle.

La présentation pouvait commencer.




[Mission] Logo Te Pate - Page 2 P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1060
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1060
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
C’est vrai que ces flashs par dizaine ont de quoi impressionner. Ce n’est pas la première fois que cela arrive à Ranya. Bien que lors de ses représentations officielles à Johto, les journalistes étaient interdis, d’autres de ses représentations à l’étranger ont attiré les photographes, empêchant ainsi quiconque de photographier la blonde, encore très jeune à l’époque. Et même si actuellement, rien ne se lit sur le visage de l’étudiante, à l’intérieur son cœur bat la chamade. Tous ces gens sont réunis pour les écouter parler de leurs dernières découvertes après cette incroyable mission. Ce ne sont pas pour ses talents d’artiste danseuse que tous ses gens sont là. Ce sont pour ses capacités de scientifique. Et cela rend extrêmement fière la jeune fille.

A ses côtés, le professeur Hévéa et Vicky bien sûr, leurs encadrants officiels. Mais aussi Gwen et Elise, placées respectivement de part et d’autre de la Givrali. Un simple coup d’œil suffit à l’adolescente pour comprendre qu’elles sont beaucoup moins à l’aise qu’elle. Forcément, elles n’ont probablement jamais affronté une telle foule. Essayant de les motiver tant bien que mal, la danseuse les regarde l’une après l’autre avant de d’exclamer, sa voix camouflée par le brouhaha incessant des journalistes « Allez les filles c’est notre moment. Vous réalisez ? On va exposer au monde scientifique nos découvertes de manières officielles. C’est un grand moment dans notre carrière de scientifique. On doit leur offrir le meilleur sourire, pour que nos noms restent gravés à tout jamais ». Ranya se détourne de ses collègues et regarde la foule, le sourire aux lèvres, le regard pétillant. Entretenir une image, ça elle sait le faire. Et aujourd’hui, en sortant de cette tribune, elle sera connue comme Ranya Iluzion, et non plus seulement comme Illusion.

Le silence finit enfin par tomber, annonçant le début officiel de la conférence de presse. Précédemment, les journalistes des différentes revues scientifiques ont pu prendre part à une exposition retraçant l’ensemble des découvertes effectuées il y a un peu plus d’un mois. Les objets retrouvés bien sûr, mais aussi des écriteaux explicatifs sur leurs différentes déductions. Un écran diffusait même la prestation des trois adolescentes, proposant une interprétation de la danse de ce peuple en l’honneur de Lugia. Cette conférence doit simplement servir à détailler un peu plus les différentes découvertes et poser quelques questions complémentaires. En fonction du succès de cette présentation et de la réaction des différents groupes scientifiques, Vicky leur a même parlé d’une possible reconstitution, quand le bateau aura été remis en état et tous les objets formellement identifiés. Ranya en rêve déjà.

- Merci Professeur Hévéa pour les diverses précisions que vous venez de nous apporter. Je me tourne maintenant vers les trois charmantes demoiselles qui vous accompagnent, particulièrement Ranya Iluzion. Quelle surprise de voir qu’une figure de la danse comme vous est également une scientifique en formation, très prometteuse. La participation a des recherches comme celle-ci signe-t-elle la fin de votre carrière artistique ?

La blonde attend un instant, vérifiant du regard que les deux professionnels à ses côtés l’autorise à répondre. Puis, elle s’approche légèrement du micro en face d’elle avant de commencer, les yeux braqués sur la foule.

- Il me semble que cette conférence n’est pas là pour parler de ma carrière en tant qu’Illusion mais bien de mon véritable patronyme, Ranya Iluzion. Cependant, je vais tout de même vous répondre. Depuis petite, j’ai toujours été intéressée par l’archéologue, même si c’est via la danse que le monde m’a connu. Et si aujourd’hui la Pokemon Community, mais aussi des professionnels comme le professeur Hévéa ou Vicky, me permettent de devenir un peu plus chaque jour une véritable scientifique, je n’ai pas pour autant l’intention d’arrêter la danse. Je pense que la prestation filmée que vous avez pu voir en est une bonne illustration.

- Une réponse qui a le mérite d’être clair ! En parlant de cette prestation, quelle incroyable démonstration vous nous avez livré ! D’où vous est venu l’inspiration pour livrer en si peu de temps un spectacle d’un tel niveau ?

- La réponse parait évidente. Nous avons passé trois jours à étudier un peuple disparu et qui, comme vous l’avez surement compris au fil de l’exposition, était profondément attachés aux traditions mythologiques. Lugia était un de leur gardien, également protecteur de la région de Johto, là où sont mes racines. De nombreux ouvrages retracent les anciennes cérémonies à la gloire du protecteur des océans. Je me suis inspirée de ces écrits, tout en y ajoutant ma touche personnelle. L’adolescente s’arrête un instant et de la main désigne les deux Mentalis. Mais cette prestation n’aurait jamais été possible sans les talents d’Elise Sandstorm et Gwenaelle Sklodowska. Elise a été capable en très peu de temps de maitriser un Ocarina vieux de plusieurs siècles pour rejouer une partition pas forcément des plus simples. Quant à Gwenaelle, avec la simple aide de quelques vieux ouvrages sur le sujet, elle a proposé en quelques heures des paroles et un chant qui, à mon sens, ont rendu un fabuleux hommage à Lugia. Sans leur travail et leur maitrise, cette danse n’aurait jamais pu voir le jour. Je les en remercie énormément. En leur adressant un autre sourire, la scientifique leur passe petit à petit la main. Mais elles ne sont pas également douées dans le domaine artistique. Elles sont toutes les deux des scientifiques de talent, promises je le crois à un grand avenir. Les capacités de recherche d’Elise nous ont été très utiles pour reconstituer les dernières heures des voyageurs avant leur naufrage. Et Gwenaelle est une mécanicienne de génie. Elle a su tirer le meilleur profit des machines et analyser en peu de temps la structure du bateau. Mais elles vous en parleront mieux que moi. Je vous assure qu’elles ont-elles aussi un tas de chose à dire.

- Merci mademoiselle Iluzion sur ces quelques éclaircissements et l’élogieuse introduction faite à vos collègues. Mademoiselle Sandstorm…

La blonde ne peut s’empêcher de sourire. Parler devant une foule ne la gêne absolument pas, mais elle a bien conscience que cet exercice est surement plus difficile pour les deux Mentalis. Ranya espère que ses quelques mots auront aidé les deux autres adolescentes à prendre confiance en elle. Elles ont toutes les deux tellement à offrir au monde scientifique. La danseuse les fixe un instant, concentrées sur les réponses qu’elles donnent aux différents journalistes. Elles commencent tout juste à prendre conscience de leur potentiel.

Bientôt, elles repartiront ensemble en mission pour de nouvelles découvertes.

Enfin ça, c’est ce qu’espère de tout cœur la danseuse.

HRP :
Fin de la mission ! C'était incroyable un immense merci !


©️BBDragon
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 29
Jetons : 4372
Points d'Expériences : 580
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 1604422299-icon-4
5/14
Johto
16
29
4372
580
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Elise n’était pas du tout à l’aise, au milieu de tous ces journalistes et ces grands noms du monde de la recherche. Parmi la foule, il y en avaient qui était là pour des journaux scientifiques connus dans le monde entiers, d’autres encore avaient été invité à la conférence parce qu’ils possédaient certains livres avec leur nom sur la couverture, d’autres encore faisaient parti du gratin qui avaient financé l’expédition … En résumé, tout un nouveau monde pour la jeune fille. Elle avait beau s’y être préparé depuis un mois, une fois que le trio avait du dire au revoir à l’équipe de scientifique et de retrouver les bancs de l’académie, la pression mentale était telle qu’elle se sentait sur le point de basculer à n’importe quel moment. Mais depuis enfant elle avait l’habitude de gérer ces moments de pression, alors elle respirait du mieux qu’elle pouvait.

Au moins cette fois ci, elle n’était pas seule à faire face à cette foule qui avait hâte d’entendre leur présentation. Le professeur Hévéa, Vicky et Wilson, leurs tuteurs et encadrants étaient là bien sur, mais surtout, Ranya et Gwenaëlle se tenaient à côté de la jeune fille. Même si sa camarade Mentali semblait encore plus mise à l’épreuve qu’elle-même … Au moins, le discours encourageant de la blonde permit à la jeune chercheuse de se calmer une dernière fois, avant que la conférence ne commence, le brouhaha ambiant laissant place au calme et au silence le plus intense que la brune n’ait jamais vécu.

La conférence débuta par des présentations sommaires des recherches et des découvertes menées pendant la fouille archéologique, le professeur Hévéa et Vicky se relayant tour à tour et exposant les différentes trouvailles, ainsi que leur différentes hypothèses et point de vue sur ce qu’ils avaient découvert. Les questions finirent alors par arriver, une journaliste visiblement importante pour oser prendre la parole devant les autres commença par interroger Ranya, insistant alors sur son nom d’Illuzion.

Durant toute la mission, Elise n’y avait pas vraiment prêté attention, mais après coup, elle s’était rendue compte que ce nom là ne lui était pas inconnue. Elle connaissait cette grande famille d’artiste de danse, très célèbre à Rosalia également, faisant parfois même de la concurence aux danseuse traditionnelle en kimono dont la brune faisait partie. Il fallait croire que peu importe où elle allait, tout lui rappelait son passé. Mais Elise n’en voulait pas à la jeune fille aux long cheveux dorés, bien loin de là. De plus elle avait vraisemblablement elle aussi décidé de laisser de côté ses obligations familiales pour suivre son véritable rêve. Elle était comme elle au final, alors elle devaient se soutenir l’une et l’autre...

"Merci mademoiselle Iluzion sur ces quelques éclaircissements et l’élogieuse introduction faite à vos collègues. Mademoiselle Sandstorm …"

Elise se figea en entendant son nom. Elle sentait ses nerfs se crispait, essayant tant bien que mal de bien saisir toute la question afin de ne pas forcer une répétition.


"Nous avons déjà pu lire l’article que vous avez rédigé, mais je dois me permettre de vous faire une remarque. Pouvez-vous être sûre de l’hypothèse que vous avez avancé ? Est-ce vraiment un groupe de Léviator qui a causé le naufrage des bateaux ?"

La question n’était pas complexe. En vérité, Elise était même certaine de la réponse. Oui, c’était bel et bien des Léviator qui était responsable de ce carnage, elle en avait même les preuves sous les yeux. Cependant, il s’agissait là d’une question ouverte. Elle le savait très bien. Si elle s’avançait en disant que son hypothèse était la seule recevable, elle ne ferait que se faire prendre au piège si une faille ou une contradiction venait à être mise au grand jour. Jetant un regard à Wilson, qui l’observait de ses yeux calmes et pleins d’attention, la jeune fille respira un bon coup avant de prendre la parole dans le micro juste devant elle. Elle était presque debout pour l’atteindre, la table de conférence étant vraiment haute en réalité ...

"Hum … Eh bien … Il se trouve que nous avons rédigé ces hypothèses alors que nous étions sur les lieux. Notre vision est donc totalement orientée par ce que nous y avons découvert."

"Vous voulez dire que vous avec aperçu un groupe de Léviator dans les environs ?"

"Non, pas du tout. Je … Je voulais parler des éléments de preuve qui corrobore quant à la présence de ces Pokémons lors du naufrage. Des marques de morsures sur les coques des épaves, donc les diamètres coïncident avec les mâchoires de ce Pokémon constituent déjà une première preuve, mais surtout, nous avons pu constater que certains parois semblaient avoir été calcinés à certains endroit qu’il était normalement inaccessible pour n’importe quel marin  dans un bateau au beau milieu de l’océan. De plus ces marques ont beau êtres nombreuses, une analyse poussée a montré qu’elles étaient surtout localisés sur la partie extérieur de la coque. Autrement dit, on a tiré des gerbes de flammes depuis la surface de l’eau. Et il n’existe qu’une seule espèce de Pokémon aquatique capable de faire ce genre de prouesses ... "

La jeune fille était bien plus à l’aise qu’elle ne l’aurait imaginé. A croire que d’évoluer dans un domaine qu’elle maîtrisait l’aidait à se sentir en confiance. En tout cas, l’assemblée semblait elle aussi conquise, Elise voyait des regards approbateurs de part et d’autre. Elle devait donc frapper à nouveau pour montrer qu’elle avait mené son travail avec le plus grand sérieux.

"Nous avons également étudié la possibilité que ces navires ait été frappé par la foudre en pleine tempête, mais là encore cela ne collait pas. Déjà car, comme j’en ai déjà parlé, les résidus de bois brûlés prouvent qu’il s’agit de flammes pures et non d’un feu propagé par un incendie. Mais surtout, nous pouvons admettre qu’un bateau soit frappé par le tonnerre. Mais les probabilités que les trois navires subissent le même sort au même moment et au même endroit sont quasiment nulles. Cette hypothèse est selon moi indiscutable sur tous les points."

Les acquiescements se faisaient plus nombreux, et plus personne ne semblait vouloir remettre en doute la parole de la jeune scientifique. Elle ne put s’empêcher de sourire légèrement, la brune éprouvant presque pour la première fois depuis longtemps, de la fierté.

"Merci beaucoup pour cet éclaircissement Mademoiselle Sandstorm. J’aurais une dernière question, si vous le voulez bien. Vous êtes bien une des filles de la famille Buraki, n’est-ce pas ?"

Les crispations de la jeune fille refirent surface.

"O … Euh … eh bien … Oui … "

"Pourrait-on savoir pourquoi vous n’avez pas vous aussi choisi d’effectuer une danse lors du rituel ?"

L’angoisse s’emparait un peu plus de la jeune fille, elle avait l’impression étouffer à nouveau.

"Euh … je … ne veux pas … répondre … Désolé ... "

"Mais enfin Mademoiselle, une jeune fille d’une famille si ancienne et populaire, que va penser votre mère si elle vous voit ainsi laisser une autre que vous prendre une place si importante et …"

" Mademoiselle Sandstorm vous a fait savoir qu’elle ne voulait pas vous répondre. Si vous n’avez pas d’autres questions sur le sujet principal, veuillez s’il-vous-plait laisser la parole à quelqu’un d’autre."

Le ton ferme et strict de Wilson permit à Elise de garder son calme avant qu’elle ne bascule en pleine crise d’angoisse. Le sujet tabou avait été abordé si rapidement alors qu’elle était si confiante, cela l’avait déstabilisé. Vexée, la journaliste se rassit, tandis qu’un autre semblait avoir des questions pour Gwenaëlle. La chercheuse s’inclina donc et se rassit, encore sous le choc de la dernière question. Elle murmura tout de même des remerciements à son sauveur, qui le lui rendit par un sourire.

Elle aurait beau essayer d’en échapper, elle savait qu’elle ferait toujours parti de cette maudite famille.




HRP :
Fin de la Mission !
Aaaaah c'était trop bien !
Vivement qu'on reparte toute les trois sur un autre rp, j'ai adoré de bout en bout !



La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_216[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate - Page 2 Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
Taille de l'équipe : 10 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1827
Points d'Expériences : 663
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 SNw51Cu
10 / 20
Unys
17 ans
31
1827
663
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Un brouhaha abominable, des flashs comme s’ils étaient une centaine et des dizaines de paires d’yeux rivées sur les instigateurs de cette conférence. Des ombres informes pour Gwenaëlle qui tremblait comme une feuille. Tous ces visages, toutes ces langues, elle ne distinguait aucune différence entre tous et toutes. Tout n’était que la même ombre menaçante, la même personne dupliquée en plusieurs ? La même peur ressentie partout.

Fly you fool.

Mais cela n’était plus possible, plus du tout. Elle transpirait, elle frissonnait et s’agitait dans tous les sens son regard tantôt sur la sortie de secours et sur ses amies. Évidemment Ranya était complètement à son aise, étant une danseuse très connue, ce genre de conférence ne devait pas l’impressionner. Elise n’était pas non plus heureuse de se retrouver au centre de l’attention/

Puis il y avait Gwenaëlle.

La pauvre mécanicienne.

Le vilain petit canard.

La cinquième roue du carrosse.

Elle n’avait rien à faire ici, elle le ressentait profondément dans son être, elle ne devait pas être là, elle ne méritait pas de participer.

Parce qu’as-tu fait Gwenaëlle dans cette mission ?

Tu t’es faite attaquer deux fois sans savoir te défendre.

Tu as ramené des bandits qui ont voulu piller les lieux.

Tu as mesuré la taille d’un bateau, quelle découverte extraordinaire que seule toi peux faire n’est ce pas ?

Tu es inutile.

Tu ne vaux pas le coup.

On t’entendra parler mais pour dire quoi ? Que du vent dans du vide.

Tu n’as rien pour toi.

Tu ne sers à rien.

Tu n’es rien.

Péniblement, la mécanicienne tentait de faire taire ce genre de voix dans sa tête qui la confortait dans sa propre médiocrité. La boule au ventre, elle n’entendait qu’à peine les questions posées à Ranya. Avec difficulté elle comprit seulement que Ranya parlait en nom propre et était archéologue avant d’être danseuse et ne se laisserait jamais laisser marcher sur les pieds. Puis ce qui lui paraissait durer autant un éclair qu’une éternité, c’était au tour d’Elise de parler. En premier lieu on sentait son malaise grandir, puis au fur et à mesure de ses explications, elle prit plus en plus confiance en elle pour bien expliciter toutes les hypothèses formulées pendant la mission.

Ce que tu ne sauras jamais faire n’est ce pas Gwen ?

Toi tu ne vaux rien.

Quelle hypothèse avais-tu Gwenaëlle ? Quelle découverte ?

Rien.

Bien entendu.

Comme le néant qu’est ta vie.

Pars.

C’est la meilleure chose que tu peux leur faire aujourd’hui.

Envole toi au large et ne reviens pas. Tout le monde t’oubliera.

Tu es si transparente.

Si invisible.

Si insipide.

Il fallait en avoir de l’égo pour se tenir ainsi devant une foule sans ne rien avoir sous le coude.

Sans rien savoir.

Parce que tu ne sais rien Gwenaëlle.

Parce que tu n’es rien.

Plancton qui flotte au gré du courant sans jamais s’investir.

Fougère qui ploie sous le vent.

Arbre qui ne fait qu’attendre seul.

Tu sais très bien que ce que Ranya t’a dit était faux. Elle ne faisait qu’être gentille.

Ne nous mentons pas, que tu sois là ou pas rien ne changera.

Rien ne changera jamais.

Une ratée ne peut pas évoluer.

Tu n’es pas un Pokémon Gwen, tu ne peux pas gagner en capacité ou en expérience.

Tu n’es qu’une pauvre humaine sans rien.

Imbécile qui se croit Einstein.

Pars,, tu te rends ridicule.

« Mademoiselle S.. ska ? Mademoiselle ? »

Vicky donna un léger coup de coude à la mécanicienne qui était plongée dans ses pensées, le regard plus vide que jamais. Même un Magikarpe aurait eu l’air d’un prix Nobel à côté d’elle.

« O-oui. P-p-p-p-ardon… »

Rouge de honte, elle regardait de tous les côtés, complètement affolée, elle ne s’attendait pas à ce qu’on lui pose une question puisqu’après tout elle n’était rien. Qu’est ce qu’on allait lui demander, dans quel piège elle allait tomber ? Lui diraient-ils qu’elle n’avait rien à faire là ? Très probablement.

« Dites moi mademoiselle, est ce vous qui avez fait une reconstruction de la structure du bateau et fait des dessins industriels pour l’article ? »

Son cerveau bouillait. C’était quoi cette question ? Il y avait pourtant son nom sur ces dessisn ? C’était pour dire qu’ils étaient hideux et pas à l’échelle ? Pourtant elle avait bien tout pris en compte sur son logiciel 3D (solidworks moi-même je sais (ou Dakoy et Bruce aussi peut être)).

« O-o-oui c’est b-b-b-b-bien moi. P-p-pour s’assurer de de de la date exacte des des des embarcations on a fait une d-d-d-datation carbone 14 mais mais mais avec la simukation 3D et et et les connaissances historiques de Ranya et Elise nous nous nous avons pu connaître la date exacte de de fabrication des des caravelles et d’à quelle époque elles elles appartiennent… »

Un murmure dans la salle, certaines personnes se permettaient même de commenter son bégaiement de manière plus ou moins agréable. Mais Gwen ne l’entendait pas, serrant ses poings contre ses vêtements, elle faisait de son mieux pour rester debout et ne pas s’évanouir.

« Je vois.

- Une autre question, quel était le rôle d’une mécanicienne dans ce genre d’expédition. »

La voilà, la question qui fâche. Ses yeux tournèrent elle essaya d’ouvrir la bouche mais aucun mot ne pouvait sortir. Elle était paralysée et sa voix ne voulait même plus dépasser ses cordes vocales.

« …. Je je… »

Silence.

Evidemment Gwenaëlle tu as tout gâché.

Comme toujours.

Quand est ce que tu arrêteras d’essayer.

Lâche l’affaire, tu te noies dans cet océan qui n’est pas fait pour toi.

Tu es inutile tu le sais.

Alors que vas-tu lui répondre ?

Que vas-tu faire ?

Tu ne peux que mentir, puisque tu n’as rien fait.

Rien.

Puis une autre voix prit la parole, le professeur Hévéa.

« C’est nous qui avons décidé d’engager Gwenaëlle, il nous fallait une mécanicienne compétente pour utiliser nos machines sans que nous n’ayons besoin de la former et qui nous a fait gagner un temps précieux. C’est aussi elle qui a analysé la structure du bateau et comment il fonctionnait, c’était une des clés pour connaître l’origine des navires. On l’a embauché, elle ainsi que Ranya et Elise car elles trois sont les meilleures dans leur domaine dans la Pokémon Community à ce jour. »

Mensonge.

Tout ceci n’est que mensonge.

Il te sauve la mise et s’engage trop pour te sauver.

Enfin te sauver, plutôt

Parce que bon c’est que pour sa fierté de scientifique qu’il t’aide.

« Autre question, vous semblez mal à l’aise en public et pourtant on vous a entendu chanter lors d’un live et ce malgré un bégaiement évident, comment avez-vous fait ? »

Que ? Pourquoi ce genre de question, elle ne pouvait rien si elle bégayait et elle s’était entrainée pour pouvoir atteindre ce niveau, médiocre certes, mais c’était toujours mieux qu’il y a un an.

« Je.. Le bégaiement n’entre p-p-p-pas en compte q-q-quand on chante ça ça ça utilise d’autres connexions de de de cerveau. Je je je ne réfléchis p-p-pas mes mots et mes mes mes pensées quand je chante. Et p-p-p-puis nous n’étions que que trois à la la plage, pas d-d-d-devant beaucoup de de personnes. »

La journaliste semblait douter une seconde et se rassit.

La conférence dura encore une dizaine de minutes avant de se finir tranquillement pour les personnes présentes. Sauf pour la verte qui avait le regard plus vide que jamais. Elle s’approcha de ses amies une dernière fois.

« m-m-merci p-p-pour cette mission, p-p-p-pardon d’avoir gâché cette c-c-c-conférence. »

Les yeux en larmes, elle partit dans un parc pour penser à autre chose, un gout amer dans la bouche.

Tu vois, tu n’es rien.


HRP :
Quelle mission mais quelle mission ! Merci encore pour ça c’était juste génial ♥♥♥



[Mission] Logo Te Pate - Page 2 P8X21eb
Matrix Unlocked
Compte PNJ
Icon : [Mission] Logo Te Pate - Page 2 CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12930
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 CeOUB4f
-
-
0
0
12930
pokemon
[Mission] Logo Te Pate - Page 2 CeOUB4f
-
-
0
0
12930
Compte PNJ
est un PNJs
Modération Elise/Gwenaëlle/Ranya

Appréciation
En temps normal, un RP aussi long appellerait à un commentaire particulièrement élaboré. Sauf que là, je me retrouve dans une situation bien particulière: je n'ai absolument rien à dire excepté WOW.
Chacunes de nos trois élèves se plonge dans son domaine de prédilection, on a une véritable petite enquête qui prends place avec quelques rebondissements, les PNJS sont bien exploités et rigolos et le rythme alterne entre fouilles et incidents (Bakalive rpz) ce qui casse la monotonie qui pourrait s'installer sur le chantier !
Une très bonne alternance entre humains et Pokemons se créent aussi et je ne vois clairement pas ce qui pourrait rendre cette mission plus intéressante, si l'on conserve l'axe que vous avez choisi. On ajoute à ça un certain réalisme dans les méthodes de fouille et zoupla, emballé, c'est pesé !

N.B: Allez, pour pinailler, j'ai trouvé deux fautes de frappes au total sur l'intégralité des posts.

■■■■■ - Cinq étoiles : parfait ! Vous avez exploré la mission dans ses plus profonds recoins, vous avez fait de cet énoncé banal une grande épopée et l'application se ressent dans le moindre de vos rps !


Mission finie hors-délai, pas de récompenses



[Mission] Logo Te Pate - Page 2 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum