Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Ilea Alezar
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Mission] Le festin G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3565
Points d'Expériences : 1058
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
pokemon
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée



Le festin
En acceptant de rejoindre la Pokemon Community, l’éducatrice a non seulement pu exercer la véritable profession pour laquelle elle s’est formée, mais également se trouver une place dans la société, dans un monde où elle ne se voyait évoluer comme elle voulait. Un véritable accomplissement. Dès lors, tout lui parait surmontable. Les complications personnelles, très nombreuses depuis quelques mois déjà, n’auraient pas été gérées de la même façon si Ilea n’avait pas eu ce travail qu’elle aime tant auquel se raccrocher avec force. Caroline a bien sûr beaucoup aidé la jeune femme à ne pas dévaler la pente, malgré son implication fortuite dans l’un de ces dits problèmes. Mais il est clair que rien n’aurait été pareil pour la rousse si elle n’avait pas réussi à se faire une place au sein de l’académie.

Partant de ce postulat, même les montagnes administratives jointes à son travail ne paraissent pas être une corvée insurmontable. Ilea a désormais pris l’habitude de se promener un peu partout dans l’académie pour déplacer des documents entre les salles, en distribuer aux élèves, s’assurer que les panneaux d’informations sont toujours limpides et pas pollués par divers plaisantins s’amusant à y coller tout et n’importe quoi. Un petit tour d’horizon qu’elle a pris l’habitude de faire très régulièrement pour s’assurer que tout le monde a bien accès aux informations de la même façon. Enfin, elle finit toujours par le tableau d’affichage des missions. C’est là-bas que les étudiants peuvent voir si de nouvelles offres sont apparues et s’ils peuvent remplir les conditions pour y participer et espérer montrer leur valeur à l’académie. L’objectif étant finalement de monter en grade. Toute une ascension que les élèves considèrent avec plus ou moins de sérieux en fonction de leur personnalité. Mais de ce que la rousse a pu en voir, une grande majorité rêve tout de même d’atteindre le G6 et de se hisser parmi le top de l’académie.

Après avoir fait le tri sur ce tableau, la jeune femme constate que l’une d’elle est toujours là. Cela fait un moment que l’éducatrice la voit affichée sur ce tableau sans que personne ne s’en occupe. Un restaurateur a besoin d’aide pour lancer son commerce basé sur un concept un peu particulier. C’est clair que de prime abord, Ilea ne se serait pas forcément dirigé vers un restaurant où les cuisines sont tenues par des Rattatas. Pour autant, s’il y a bien une chose que la demoiselle a appris, c’est que les pokemons peuvent être pleins de ressources et réaliser beaucoup de choses par eux-mêmes s’ils sont bien conseillés. La rousse arrache doucement le papier, bien décidée. Après tout, rien n’interdit au personnel encadrant de prendre part à une mission quelconque. Reste plus qu’à demander l’aval de sa direction.

***

Comme Ilea s’y attendait, Archibald Snow ne s’est pas opposé à sa demande. Au contraire, il a même été heureux de savoir que l’éducatrice était aussi active sur le plan professionnel. Après un rapide coup de fil à la mairie, gérante de cette mission, il s’est avéré qu’un autre jeune homme s’était proposé pour aider ce restaurateur en difficulté. Un binôme tout trouvé pour une journée bien remplie. La rousse a donc pu libérer son samedi pour se charger de cette mission.


Chez elle, la jeune femme se prépare tranquillement pour rejoindre le lieu de son activité du jour. A priori, mieux vaut viser sur des vêtements confortables. Ilea opte donc pour un jean taille haute et un pull beige légèrement évasé par-dessus sa chemise blanche. Ses cheveux n’échappent quant à eux pas à leur mise en forme traditionnelle. Une haute queue de cheval parsemée de bijou bien fixé pour qu’ils ne se perdent pas dans sa très longue tignasse. Manteau long ouvert noir, basket fleurie et sac à main, Ilea est définitivement prête pour y aller. A ses côtés, ses deux évolis Esther et Elien prêtent à la suivre. Cela ne leur fera pas de mal de voir d’autres horizons que ceux de son bureau d’éducatrice. Même si elle se doute qu’Esther ne sera pas active tout au long de la journée, préférant étrangement la nuit pour cela, Elien aura de la fougue à revendre. Exactement ce qui lui fait pour aujourd’hui.

Direction les rues de Malnova. La mairie lui a indiqué l’adresse. Le restaurant est situé dans un cadre vraiment sympathique au sein de la cité médiévale. Géographiquement, la position joue à son avantage. Il ne reste plus qu’à rattraper l’image, ou du moins à convaincre que des Rattatas peuvent aussi faire du beau travail. Il est environ 9 heures du matin quant Ilea atteint finalement les lieux. « Chez Gusteau ». Cela sonne chaleureux. La rousse est vite rejointe par un jeune homme. Etonnant, venant de la mairie elle s’attendait à ce qu’il soit plus âgé. Certains de ses élèves doivent être plus vieux que lui. Mais après tout aucune importance, tant qu’il est motivé.

- Enchantée je suis Ilea, je crois que nous allons réaliser cette mission ensemble. En espérant que nos efforts parviennent à aider ce restaurateur.


©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Samaël L. Osgard
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9439-samael-l-osgard#94650
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t9443-samael-l-osgard-voltali#94689
Icon : [Mission] Le festin 6s87
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Alola (Akala)
Âge : 16 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6
[Mission] Le festin 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
6
pokemon
[Mission] Le festin 6s87
1/3
Alola (Akala)
16 ans
0
0
6
Samaël L. Osgard
est un Nouveau Membre
Mission ft. Ilea
Festin
Le boulot. C’était toujours un terme compliqué. Tu avais un peu de temps libre depuis que tu avais quitté ton premier tuteur, pour te greffer sur un centre archéologique. Mais pour combien de temps ? Tel était la question. Qu’importe. Tout ce que tu faisais ne te rapportais rien pour l’instant, et tu commençais à ressentir le besoin. L’argent ne fait pas le bonheur, certes, mais tu avais vraiment besoin d’un minimum vital.

Tu avais entendu parler des missions, des offres, de ces choses-là. Il fallait que tu te nourrisses, et que tu nourrisses aussi ces trois bouches dont tu devais prendre soin. On t’avait laissé les garder, car même Amon s’était habitué à toi. Chacun d’entre-deux feraient de bons archéologues en herbe, t’avait-on dit.

Bref. Aujourd’hui, ce qui attira ton œil fut une petite annonce pour aider un restaurateur. Un détail, que tu aurais bien pu louper, t’intrigua. Le restaurateur n’utilisait que des Rattatas. Cela te rappelait un film, étrangement. Cette annonce te fit sourire, tu t’amusais déjà. Un besoin d’aide, certes peut-être pas si gratifiant qu’aider des blessés, mais utile et indispensable. Et puis, cela te changerait d’air. On t’avait dit de tester tout ce que tu pouvais afin d’être sûr de ton choix… Tant que cela ne toucherait pas à la Coordination, tout irait bien.

Tu appelas le numéro associé à l’offre, et tu indiquas que tu souhaiter aider cet homme en difficulté. Pour l’instant, pas de binôme à l’horizon… Mais cela ne tarda pas. Tu avais rendez-vous, Samedi, devant le restaurant.

Le jour J, ce fut l’un des levers les plus difficiles, mais aussi les plus attendus, étrangement. Jamais tu n’avais ressenti cette appréhension lorsque tu faisais encore médecine. C’était clair, tu n’aimais pas soigner des pokémons et des humains.

Le restaurant se situait à Malnova, un quartier que tu n’avais pas eu beaucoup l’occasion de visiter. Le rendez-vous était aux alentours de 9h, et ce fut sans surprise que tu y arrivas avec dix minutes de retard. Tu avais pensé à prendre tes trois pokémons, au cas où, que tu avais rangé dans une petite sacoche en bandoulière, comme toujours. Jean, tee-shirt, veste. Comme toujours. Jamais tu ne changerais, et tu ne voulais pas changer. Faire attention à ton apparence te rappelait trop ton ancienne vie pour risquer à faire un seul effort.

« Chez Gusteau ». Le restaurant était facile à trouver, et vu les passants si tôt le matin, c’était un quartier fréquenté. Il était difficile de croire, sans savoir le léger détail, que ce restaurant n’était pas populaire. Un seul pokémon arrivait donc à détruire la réputation d’un établissement. Lorsque tu arrivas devant, une femme rousse t’attendait. Elle avait l’air accueillante. Comme beaucoup de femmes… Et d’hommes d’ailleurs. Tu lui adressas un léger sourire avant de lui répondre :

« Samaël. On fera notre maximum, et on croisera les doigts. »

A vous voir poireauter devant le restaurant, un homme sortit de l’établissement pour vous rejoindre. Ou tout du moins, il vous ouvrit la porte.

« Vous devez être ceux qui doivent m’aider… Samaël et Ilea ? »

Tu hochas la tête en guise de réponse. Curieux que tu étais, tu scrutais déjà l’intérieur depuis l’ouverture de la porte. Face à ta réaction, le restaurateur se poussa pour vous laisser entrer, ce que tu fis sans gêne.

De ce que tu voyais, il s’agissait d’un restaurant normal. Sobre, correct, propre… Rien d’original. Aucune vue sur les cuisines. Etonnant, mais logique quand on sait que des Rattatas sont aux fourneaux. Tu adressas un regard à Ilea, puis au restaurateur.

« Plus vite on s’y met, plus vite ça ira mieux, je pense. On peut voir les cuisines et rencontrer les Rattatas ? J’avoue que je suis un peu comme un gosse dans un magasin de jouets. Je veux voir votre concept. En détail. »
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #197775
Ilea Alezar
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Mission] Le festin G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3565
Points d'Expériences : 1058
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
pokemon
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée



Le festin
L’éducatrice ne s’attendait pas tout à fait à ça. Non pas qu’elle s’amuse à se faire des idées préconçues de tous les gens qu’elle va rencontrer. Mais elle ne s’attendait effectivement pas à se retrouver en binôme avec quelqu’un d’aussi jeune. Peut-être qu’au fond d’elle, la rousse avait espoir de fréquenter le temps d’une journée des adultes, des gens davantage proches de son âge que de ceux de tous les étudiants dont elle s’occupe à longueur de journée. Ilea a toujours eu de bonnes capacités de déduction, et elle est à peu près sur que le jeune homme qui se tient devant elle ne dépasse pas la vingtaine. A croire que pour fréquenter d’autres adultes en mission, elle est obligée de partir avec son amant.

Son physique est également surprenant. Ils sont comme le jour et la nuit. Alors que sa peau est relativement pâle, celle de son partenaire de mission est métisse tandis que ses cheveux sont relativement foncés. La rousse aurait été curieuse de connaitre ses origines mais s’abstiendra de lui demander. Une fois les présentations faites, le responsable des lieux vient à leur rencontre, confirmant qu’il n’y a pas erreur sur les lieux de la mission. « Oui c’est bien nous. Enchantée Gusteau j’imagine ? » « Oui c’est ça. Merci encore d’être venu ». Sous le geste insistant du plus jeune, les deux adultes finissent par entrer dans le restaurant suivit de près par le propriétaire qui s’empresse de refermer derrière lui.

L’intérieur est assez traditionnel, offrant une ambiance chaleureuse à la pièce. C’est un petit restaurant qui se veut sans doute familial, avec peut être une trentaine de couvert tout au plus. La décoration rappelle un peu certains restaurants de Kalos. Sans perdre plus de temps, Samael veut déjà inspecter les cuisines. Cela se comprend, après tout elles sont bien le nœud du problème, ce qui empêche à l’entreprise de se lancer. Tout n’est probablement qu’une question d’image, mais c’est encore à vérifier.  

- Mon camarade a raison. On ne remet pas en question votre manière de faire, mais de toute évidence c’est elle qui pose souci aux yeux de la clientèle. Ce qui serait bien, c’est qu’on voit de nos propres yeux comment vous gérez votre cuisine et de là on pourra mettre en place une stratégie pour permettre à votre salle de se remplir malgré la présence des Rattatas. Qu’en dites-vous tous les deux ?

Après la confirmation des deux hommes, le trio se dirige dans les cuisines pour assister aux spectacles. La porte battante franchie, la rousse ne peut s’empêcher d’être surprise. Grouille sur les plans de travail et dans les étroites allées une multitude de Rattatas. Ceux que l’on connait bien sûr, arborant un pelage violet mais aussi d’autres espèces. Sans être une experte, l’éducatrice reconnait sans mal des spécimens venus tout droit d’Alola mais aussi des chromatiques. Le groupe est très divers, haut en couleur ça c’est certain. Dès l’entrée en scène de leur propriétaire, ils se mettent tous en une espèce de rang, comme attendant de nouvelles consignes.

- Si vous voulez, ils peuvent vous préparer le petit déjeuner, histoire que nous discutions autour d’un repas convenable. Cela vous permettra aussi de voir…comment ils travaillent je veux…et que ce qu’ils font est bien…

- Bien sûr, c’est une très bonne idée. On vous laisse mener la danse, ce sont vos cuisiniers après tout.

- Très bien, alors à tous, trois petits déjeuners de chez Gusteau !

Etrangement, même si l’homme d’âge mur semble crouler sous le poids des difficultés connues par son entreprise, il retrouve le sourire face à cette ribambelle de pokemon prête ç cuisiner. En un instant, tous les Rattatas prennent leur place et exécutent la tâche comme s’ils la connaissaient par cœur « Eilen ne va pas les déranger d’accord » La rousse voyait déjà sa Evoli s’approcher un peu trop près du plan de travail, risquant de perturber le travail finement mené des souris multicolores. Gusteau leur propose de se décaler légèrement pour s’installer sur la petite table de la cuisine, leur permettant tout de même de garder un œil sur les cuisines. Pour meubler la conversation et en apprendre un peu plus, Ilea décide de lancer une discussion.

- Depuis combien de temps avez-vous ouvert cet endroit ? Ce projet a l’air de vraiment vous tenir à cœur…

Sans grande surprise, l’homme parait plus en confiance à l’idée de parler de ses projets, de quoi faire sourire la jeune femme. Ils sont là pour l’aider après tout, et elle fera de son mieux pour lui permettre de réaliser son rêve. Après un petit quart d’heure d’attente, les trois assiettes sont prêtes, apportées par le propriétaire lui-même. Même si Ilea a déjà pris un petit déjeuner ce matin, elle ne se fait pas prier pour gouter à ce qu’on lui a servi. La première bouchée dégustée, elle ne peut s’empêcher de dire

- C’est délicieux…


©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Ilea Alezar
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Mission] Le festin G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3565
Points d'Expériences : 1058
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
pokemon
[Mission] Le festin G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3565
1058
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée



Le festin
- Cela ne fait que deux mois. Mais je tourne pratiquement à vide et j’ai peur de devoir déjà fermer.

- Ne vous en faites pas, nous allons vous aider

L’éducatrice n’a aucun mal à se mettre à la place de cet homme. Après tout, elle-même s’est lancée dans une grande aventure sans trop de garantie de réussite. Il y a 5 ans, elle atterrissait sur Lansat sans diplôme, sans famille, avec ses deux valises et sa bonne volonté. Celle de tout reprendre à 0, d’enfin faire ce qu’elle voulait. Et cela n’a pas été facile. La rousse a enchainé les petits boulots en même temps que des diplômes par correspondance pour enfin pouvoir se prévaloir du titre qu’elle cherchait à atteindre depuis son entrée au collège. Elle a même dû être mannequin pour améliorer ses revenus. Tout ça lui parait si lointain maintenant et pourtant. La rousse sourit donc de tout son cœur à cet homme qui lui aussi a choisi de faire le grand saut malgré tous les obstacles qui se sont dressés devant lui.

Leur petit déjeuner finit enfin par arriver. Même si la jeune femme n’a pas particulièrement faim, elle doit bien reconnaitre que la présentation de ce gâteau lui donne l’eau à la bouche. Avec un petit signe, Ilea rappelle ses deux Evolis pour qu’il puisse gouter la préparation faite par leur compère. Un jury aussi bien humain que pokemons. Mais dès la première bouchée, c’est des étoiles qui se mettent à briller dans les yeux de l’adulte. Bien qu’elle-même très bonne pâtissière, il y a quelque chose dans ce gâteau de vraiment différent, qui ne lui rappelle rien de ce qu’elle a déjà gouté, et encore moins ces pâtisseries de luxe où sa famille aimait s’approvisionner autrefois.

- C’est vraiment excellent. Qu’est-ce que tu en penses Samael ?

- Je rejoins, je n’ai jamais rien mangé de pareil

Tandis que l’un comme l’autre déguste avec appétit ce qui leur a été servi, la rousse n’en oublie pas de faire partager à ses deux petites boules de poils, visiblement ravies de savourer ce repas dans un lieu autre que son bureau à l’académie ou l’appartement qu’elle partage avec Caroline. S’il n’y a rien d’étonnant à ce qu’Elien montre haut et fort son contentement en poussant des petits gémissements tout en s’agitant sur la table, il est plus rare qu’Esther se laisse aller à la simple contemplation surmontée d’un grand sourire. En tout cas il n’y a rien à dire, ce petit-déjeuner a su convaincre absolument tout le monde.

- Je cuisine moi-même aussi beaucoup et je suis impressionnée. Je ne vous ferais pas l’affront de vous demander le secret de fabrication mais ça fait probablement partie des meilleurs gâteaux que je n’ai jamais mangé.

- Vous me faites trop de compliment mademoiselle. Après tout, c’est plutôt toute mon équipe en cuisine qu’il faut remercier. Je n’y suis pas pour grand-chose.

- Ne dévalorisez pas vos efforts ! Après tout c’est parce que vous avez su organiser toute cette équipe que vous êtes parvenus à ce résultat. En plus, ils n’ont probablement pas tout appris tout seul. Vous pouvez être fiers de votre prouesse.

Si les mots réconfortants de l’éducatrice ont eu vite fait de mettre dans l’embarras le propriétaire des lieux, les encouragements des deux Evolis ont boosté la confiance de l’équipe des Rattatas, impatient de démontrer à nouveau leur talent au plus grand nombre. Ce qui frappe bien vite la rousse, c’est la différence de tempérament entre cette équipe de cuisinier ultra volontaire et extraverti et cet homme beaucoup plus timide et réservé. Probablement qu’en réalité il n’est pas habitué à fréquenter beaucoup d’humains, mais d’avantages des pokemons avec qui il se sent plus en confiance.

- Votre talent va nous simplifier la tâche finalement ! N’est-ce pas Samael ?

- Je suis d’accord. On n’aura pas besoin de faire grand-chose tout compte fait.

- Excusez-moi mais je ne vois pas vraiment où vous voulez en venir…

Ce qui est sûr, c’est que cet homme manque cruellement de confiance en lui. Le pauvre a dû accuser un sacré coup en voyant qu’il n’arrivait pas à remplir sa salle de service après plusieurs semaines. Un homme probablement renfermé qui s’est mis à douter encore plus de lui face à cette situation. Après un regard échangé avec le jeune homme, l’éducatrice reprend la parole.

- Je pense que ce qui effraie les gens, c’est le fait que la seule chose qu’il connaisse de vous soit les rumeurs sur votre cuisine. Et si elles partent d’une réalité, à savoir le mode de cuisine des plats, dans la réalité les gens ne s’attendent pas à une telle qualité. Et je pense également qu’il préjuge les rattatas et y voient un manque d’hygiène. Tout ce qui faut, c’est que la population comprenne qui vous êtes vraiment.

- Qui je suis vraiment ?

- Oui ! Vous et votre équipe de Rattatas. Au stade où nous en sommes, il est inutile de cacher la réalité. Au contraire, je pense qu’il faut l’exhiber davantage et montrer aux gens comment vous travaillez vraiment.

- On pourrait par exemple demander une autorisation de cuisiner en extérieur. En vous voyant faire, les gens se rendraient compte qu’il n’y aucun problème et seraient plus convaincues à l’idée de manger chez vous.

- Excellente idée Samael ! La rue n’est pas trop étroite et devrait nous permettre de faire quelque chose d’assez attractif ! Qu’en pensez-vous Gusteau ?

- Je…et bien comment dire…c’est…

Le pauvre homme est en train de triturer ses mains dans tous les sens, incapable de prendre une décision. Face à son désarroi, ce sont petit à petit tous les Rattatas travaillant avec lui qui s’approchent et s’agglutinent à ses pieds. Ils sont bien une quinzaine. Finalement, deux d’entre eux grimpent sur son tablier pour gagner ses épaules. La rousse ne comprend pas ce qu’ils essaient de dire à leur dresseur mais le cuisinier lui a l’air de comprendre. Il semble leur marmonner des morceaux de phrases formant une conversation. Après plusieurs longues minutes d’échanges et de couinement, le restaurateur se frappe vivement les joues avec les mains, faisant sursauter la jeune femme.

- Je…je vais le faire ! Je m’en remets à vous pour réussir cette présentation !

Voilà Gusteau qui s’incline, provoquant une fois de plus la surprise chez Ilea. Agitant nerveusement les mains face à cet homme, la rousse reprend vivement la parole.

- Redressez-vous inutile de vous incliner pour ça, surtout que nous n’avons encore rien fait, et nous avons pas mal de travail. Par quoi on commence ?

- Je vais aller voir la mairie et obtenir l’autorisation. Dès que je l’ai, je vous contacte pour commencer l’installation en extérieur. De votre côté, commencez à décider ce que vous allez cuisiner. Il nous faut du pratique et rapide.

- C’est comme si c’était fait ne t’en fais pas, on gère de ce côté !

Le garçon partit convaincre l’administration, la rousse se redresse de sa chaise avant de se diriger vers les cuisines avec le responsable des lieux. Maintenant, il faut trouver des recettes faciles à faire en extérieur avec un minimum d’aller-retour en cuisine, qui permettra de démontrer efficacement non seulement le travail des Rattatas mais aussi toute l’hygiène associées. Alors qu’Ilea s’apprête à exposer ses réflexions au chef de la cuisine, elle se stoppe, le voyant sortir d’un des placards un petit calpin. Il a l’air assez usé, signe du temps qui a passé et de toutes les péripéties qu’il a traversées. Pour autant, Gusteau le traite avec grand soin et en feuillette quelques pages avant de se tourner vers son invitée.

Je pense que le mieux est de partir sur deux recettes simples, une sucrée et une salée pour que chacun s’y retrouve. Avec une seule cuisson pour chacune, comme ça les Rattatas ne disparaissent pas trop longtemps en cuisine. J’avais pensé à décliner des cupcakes. C’est plutôt esthétique, les couleurs attirent l’œil et la préparation n’est pas trop complexe. On pourra également déplacer le système de nettoyage des Rattatas à l’extérieur, il n’est pas trop lourd.

- Vous voyez Gusteau, vous avez les idées qui vous viennent sans que je ne dise rien !

- Heureusement...c'est mon métier. Nous devons aller acheter quelques ingrédients supplémentaires.

- Je viens avec vous ! En espérant avoir la réponse de Samaël d'ici là.

Avec entrain, les deux adultes quittent le restaurant, le laissant à la surveillance de tous les Rattatas. Gusteau emmène Ilea dans une petite épicerie locale qu'il apprécie tout particulièrement. Le cuisinier lui a même confié qu'il aimerait se fournir exclusivement chez eux pour ses ingrédients. Selon lui, la qualité de ses préparations n'en est que meilleure lorsque les composants ont été traités avec autant d'amour. La rousse poursuit la discussion avec lui en souriant. Le restaurateur s'est bien détendu depuis son arrivée et retrouve la passion qui l'anime. Une bonne nouvelle pour l'éducatrice, qui espère que cela ne sera que la première d'une longue liste au cours de la journée.

Devant les étalages, Gusteau expose à Ilea ses deux idées de recette. Des cupcakes salés avec une base fourrée à la mozzarella, une crème au basilic et décoré de quelques morceaux de tomates. Et pour les cupcakes sucrées, une base classique avec une pointe de vanille, une crème légère au chocolat avec en décoration quelques morceaux de baie. De très bonnes idées que la jeune femme encourage lorsqu'ils choisissent leurs ingrédients.

Un fois les sacs de course bien remplis, ils quittent le magasin, avec la folle envie de se mettre aux fourneaux. Et ça tombe bien, la bonne nouvelle arrive directement sur le téléphone d'Ilea.

- C'est Samaël ! C'est tout bon on a l'autorisation pour ce stand éphémère juste devant le restaurant !

- Oh c'est vrai ? Je suis très content.

- Allons-y Gusteau, nous avons plein de choses à faire !

La bonne humeur de la jeune adulte entraine son homologue au pas de course à travers les rues de la ville. Ils ont maintenant beaucoup de chose à faire, à commencer par installer tout le matériel en extérieur. Lorsque les Rattatas apprennent eux aussi la bonne nouvelle, ils se mettent immédiatement au pas de course, se préparant de leur côté dans la cuisine. Même s'ils savent qu'ils devront refaire tout le protocole d'hygiène dehors devant les habitants de la ville, ils ne peuvent s'empêcher de se conditionner à leur manière.

Aidée par le propriétaire, la rousse s'attelle à déplacer le plan de travail portatif mais aussi tout le matériel nécessaire à la cuisine. Tout ça demande une petite installation à l'extérieur que les passants ne manquent pas de remarquer. Quelques têtes curieuses essaient de comprendre ce qu'il se passe mais pour l'instant il n'y a pas de vrais arrêts devant la structure éphémère. Bon rien ne presse, se répète la jeune femme, ils finiront par s'arrêter quand la machine sera vraiment lancée.

Samaël revient pile au moment où les deux adultes finissent d'installer la machine de nettoyage des Rattatas à l'extérieur. Tout le matériel est cette fois-ci en place, prêt à être utilisé pour réussir la démonstration de la journée.

- Ilea, comme tu as l'air de savoir cuisiner, je te laisse avec Gusteau ? Moi je vais attirer du monde par ici pour qu'ils assistent à la préparation.

- Parfait on fait comme ça ! Gusteau je suis votre commis aujourd'hui, n'hésitez pas à me solliciter au même titre que vos amis Rattatas !

- Prenez un tablier pour commencer, j'ai toute confiance en vous Ilea.

Sous les consignes du restaurateur, la rousse se met en place et commence à préparer les ingrédients tandis que les rongeurs passent dans l'espèce de circuit de nettoyage spécialement conçu pour eux des mains de leur dresseur. Une fois propre, ils sont aptes à se mettre au travail, sous les yeux étonnés des premiers visiteurs qui s'arrêtent pour comprendre ce qu'il se passe. Il faut croire que le jeune adulte s'est lui aussi activé puisque de plus en plus de personnes afflues autour de l'atelier cuisine.

Avec l'accord du cuisinier, Ilea laisse davantage sa place à ses assistants pokemons pour aller à la rencontre des passants. Avec le sourire, elle engage des conversations et répond à toutes leurs questions. Sa bonne humeur et sa sociabilité attirent autour d'elle et très vite, la foule se fait plus dense, curieuse de découvrir ce drôle de mode de cuisine. Cette animation fait plaisir à Gusteau qui n'a jamais été autant entouré.

L'après-midi se poursuit ainsi joyeusement tandis que les premiers gâteaux sortent du four. Les cupcakes sont délicieux et servis avec amour aussi bien par le restaurateur que par ses drôles d'assistants, contents de voir du monde autour d'eux qui ne les regardent pas avec dégout. Une grande première pour eux.

- Excusez-moi Mademoiselle ?

- Que puis-je faire pour vous ?

- Ca serait pour réserver une table pour ce soir, si c'est possible bien sûr.

- Euh et bien j'imagine que c'est possible. Gusteau, prenez-vous les réservations pour ce soir ?

Le restaurateur ne s'attendait pas du tout à une telle demande. C'est bien la première fois que quelqu'un souhaite réserver dans son restaurant. Géné, le voilà bien embêté.

- J'aimerais....j'aimerais beaucoup mais...je n'ai pas encore de serveur attitré et...

- Ne vous en faites pas Gusteau, Samaël et moi allons-nous en charger pour ce soir. Et pour la suite, vous n'aurez plus qu'à engager des serveurs à plein temps d'accord ?

- Si vous êtes surs que ça ne vous gêne pas, alors j'accepte.

- C'est parfait. Alors qui veut réserver pour ce soir ? Il y a deux services avec une quinzaine de place à chaque fois et...

Une mission réussie pour l'éducatrice, sur les genoux en rentrant chez-elle après avoir passé la soirée à servir une foule de convive curieux de découvrir cette petite cuisine qu'ils avaient jusqu'ici toujours ignoré.

HRP :
Mission terminée en solo




©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum