[MISSION] L'addition s'il vous plait!
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Sam 31 Mai - 15:07
Ginji Labelvi
      Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


J'étais accoudé à la table du réfectoire et mangé comme un Avaltout n'ayant rien gobé depuis des mois. Qu'est-ce que j'aimais manger... Le croquant des aliments dans la bouche, les papilles gustatives en ébullition et la sensation de votre estomac fatigué par l'effort qui se remplit. Oh oui, pour moi, manger était plus qu'un besoin.
Enfin, je mangeais donc (chose qui me prend les trois quart de mon emploie du temps surchargé) lorsque la déesse Mama Odie m’appela dans sa cuisine. Chose qui était plutôt rare, vu que la Mama ne laissait personne rentrer à l’intérieur. La dernière fois, elle avait quand même manqué de m'égorger...

« -Ginji, viens-là mon petit ! Tu sais, je travaille dans la cuisine depuis 1963 ! J'ai connu beaucoup de gens dans le métier, et il se trouve que l'un d'eux travaille sur l'Île Lansat.... Il devait faire une grosse commande pour un club de golf, mais il est tombé malade d'une vilaine grippe et le club a absolument besoin d'aide. Je suis moi même très prise par les fourneaux en ce moment et je me demandais si toi et ton appétit légendaire pouvaient aller donner un coup de main... »

Moi ? Donner un coup de main pour faire de la cuisine ? Mais c'était tout simplement hors de question ! Je déteste cuisiner. Je suis pas hyper habile de mes mains, je comprends jamais rien au recette, je finis toujours par me brûler avec quelque chose et j'avale la moitié des aliments ! Nan, aller là-bas causerait la perte de ce repas....

« -... Si tu veux bien me rendre ce service, tu seras gracieusement récompensé en crêpe !
-Il est où ce club de golf ?! »

Après m'avoir indiqué l'adresse, je filais dans le dortoir des Voltalis chercher mes affaires. Je rentrais dans ma chambre, pris mon sac et mes balls, et ressortis aussitôt. Je m’apprêtais à quitter notre beau bâtiment coloré  lorsque je pensais à un truc. Je suis tout sauf doué en cuisine, j'allais avoir besoin d'aide. Et je sais qu'il y a quelqu'un de mon dortoir qui pouvait m'aider....
Je rentrais à nouveau et allais frapper à la porte de quelqu'un que je croisais souvent. On ne se connaissait pas vraiment mais j'ai crû entendre qu'il était coordinateur cuisinier.

« -Yamato ? T'es là ? J'ai besoin de toi, j'espère que t'es pas trop occupé ! »

J'ouvrais la porte de sa chambre sans attendre de réponse et lui expliquais la situation.

« -T'as un club de golf qui a besoin d'un festin pour attirer des gens, et je me demandais si tu pouvais pas filer un coup de main. Ça te permettra d'approfondir tes connaissances ! Allé viens, je t'emmène !  »

J'attrapais mon camarade par la main et l'amenais en dehors du dortoir des Voltalis.

« -Il faut qu'on choppe un bus pour aller en ville ! Dépêches-toi, il n'y en a pas beaucoup !  »

Toujours en le tenant par la main, j’entraînais Yamato vers l'entrée de l'académie en sprintant. Il fallait nous dépêcher sans quoi le club n'aura pas de festin sans quoi je n'aurai pas de crêpe !
Hélas, dans ma précipitation, je ne vis pas la fille que je percutais violemment. Le choc me fit reculer en arrière et je percutais cette fois Yamato qui ne s'était pas arrêté à temps. Pris en sandwich, je m'écroulais sur le sol avant de me relever aussitôt. Je regardais la fille que je venais de percuter...

« -Rouquine ?! T'es à l'académie toi aussi ? Cool ! Ça va depuis l'incendie du  cirque ? J'ai revu Layla, la petite avec le Caninos, elle va bien ! Au faîte, on a pas eu le temps de faire les présentations, mais moi c'est Ginji ! »

Soudainement conscient que je risquais de louper mon bus, j'attrapais également Rouquine par la main et, toujours sans lâcher celle de Yamato, la traînais à son tour derrière moi.

« -Tu sais quoi ? Tu vas venir nous aider !  »

Les tirant tant bien que mal (Heureusement qu'ils sont pas bien lourds les deux), je poussais le grillage de l'académie avec le pied et poussais mes deux camarades sur le banc de l'arrêt de bus.

« -Cool ! Je suis heureux que vous ayez accepté de me suivre ! Comment ça je vous ais pas laisser le choix? Voila le topo : il faut aider un club de golf a préparer un festin pour une petite fête. On doit tout préparer, que ce soit du menu aux ingrédients, de la préparation à la mise en table, en passant par le service !   »

Je jetais un coup d’œil au panneau signalant l'arrêt et regardais les horaires marqués dessus, avant de comparer avec l'heure qu'affichait mon Ipok.

« -Bien, le bus passe dans une demi-heure, on a le temps de s'organiser un peu !  Moi côté cuisine c'est simple, vous risquez de manger de la soupe de Miasmax. Par contre pour les ingrédients, je suis un pro ! J'ai grandis dans une ferme où l'on faisait pousser plein de légumes et fruits différents, je peux trouver les meilleurs ingrédients ! D'après les horaires, il y a un bus retour dans un peu plus d'une heure puis un autre dans deux heures... J'ai le temps de vous accompagner là-bas pour cerner les lieux, puis de faire l'aller-retour ici pour chercher des aliments !  »

Je sortais à nouveau mon Ipok et sélectionnais le numéro du gérant du club que m'avait donné Mama Odie.

« -Oui, bonjour ? Je suis un élève de l'académie Pokémon Community, on m'a dit que vous avez besoin d'aide pour un repas. J'ai deux amis avec moi, on doit pouvoir vous préparez un truc. On peut vous rejoindre dans un peu plus d'une demi-heure ?  Cool c'est super ! A tout de suite ! »

Je raccrochais et me laissais tomber entre mes deux camarades sur le banc, exténué par un tel enchaînement. Il fallait que j'ai ces crêpes, il le fallait !

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Sam 31 Mai - 21:02
Cette nuit n’avait pas été la meilleure de toute ma vie, surtout depuis que j’étais arrivé à Pokémon Community, où je dormais comme un bébé d’habitude. Je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait, mais il était vrai que j’étais assez nerveux ces temps-ci, à cause des cours et des examens de fin de session qui approchaient. Vivement les vacances d’été... je commençais à en avoir vraiment besoin. Ce fut donc après trois ou quatre heures de sommeil maximum que je décidai de me lever, sachant que c’était inutile de rester allongé plus longtemps. Flaya, qui dormait toujours avec moi, se redressa en constatant que je ne dormais pas, légèrement inquiète. Cependant, ayant toujours besoin de sommeil, elle se recoucha rapidement près de Raito pour retomber dans les bras de Morphée.

Je passais donc plusieurs heures dans ma chambre, à travailler sur mes cours et à étudier, pendant que mes pokémons continuaient de dormir, certains couchés sur mon lit et d’autres dans le petit panier que j’avais posé au pied du lit. Mes examens finaux n’étaient prévus que dans quelques semaines, mais j’avais peur de ne pas réussir ce deuxième trimestre. Mais bon, tout devrait bien aller. Enfin... je l’espérais. J’étais donc éveillé depuis plusieurs heures maintenant, sans être sorti une seule fois de ma chambre, lorsqu’un j’entendis quelqu’un venir frapper à ma porte. Étonné, je fronçais légèrement les sourcils et jetai un coup d’œil à ma montre ; 9h du matin.

- Ginji ? Qu’est-ce qui peut bien t’amener ici aussi tôt ? Est-ce que je peux t’être utile pour quelque chose ?

Bien entendu, je reconnu tout de suite le nouveau venu. Il s’agissait d’un autre jeune garçon du même dortoir que moi et nous nous étions croisés quelques fois auparavant, sans se connaître plus que ça. D’ailleurs, je n’aurai jamais du lui poser cette question... puisque l’autre Voltali m’agrippa par la main et me fit sortir de ma chambre de force, sans que je puisse donner mon avis. Mes trois pokémons qui dormaient avec moi, soit ma Lianaja, ma Goupix et mon Lixy, qui s’étaient réveillés en entendant Ginji frapper, se levèrent et s’empressèrent de me suivre, ne comprenant rien à ce qui se passait. Ma starter s’occupa de fermer la porte de ma chambre derrière nous, étant donné que je n’avais jamais eu l’occasion de le faire. Où m’emmenait-il comme ça ?

- Qu’est-ce que tu fais ? Où est-ce que tu m’emmènes ?

Dans notre course, ce dernier me parla d’un club de golf qui avait besoin d’aide dans les plus brefs délais par rapport à un festin qui devait leur être préparé. Il se demandait si je pouvais bien lui donner un coup de main et il m’emmenait de force comme ça sans connaître ma réponse. Savait-il au moins combien il y avait d’invités pour cette petite fête ? Le nombre était quelque chose de crucial pour concocter un repas quelconque, puisque cela changeait toutes les quantités et toutes les autres préparations. Pour le moment, je ne pouvais recevoir aucune réponse, trop occupé à suivre Ginji qui courrait comme un déchaîné vers la sortie du dortoir pour attraper un bus dont j’ignorais la destination. Et moi qui pensais étudier pour une bonne partie de la journée... c’était raté.

N’importe qui aurait pu résister en faisant lâcher prise à l’autre Voltali, mais j’avais l’impression que je n’allais pas regretter dans ce quoi j’étais sur le point de m’embarquer. Ginji ne serait pas venu me voir comme ça si je n’avais pas pu lui être vraiment utile. D’ailleurs, ce truc de festin me faisait penser à une éventuelle mission de la part de l’Académie, mais c’était quand même étrange que nous n’ayons pas reçu de lettre au préalable, comme j’avais eu lors de ma dernière mission. En chemin, le coureur fou croisa une jeune fille aux cheveux roux qu’il agrippa aussi vivement tout à l’heure pour l’emmener avec nous. Avec toute cette course, j’espérais seulement que nous n’allions pas rater le bus...

- Ginji... là tu vas devoir m’expliquer un truc, lui dis-je, une fois arrivé à l’arrêt de bus, tout en tentant de reprendre mon souffle. J’ai compris qu’il... s’agissait d’un festin et tout ça, mais... je ne suis encore qu’un cuisinier débutant... je doute que je puisse être utile à quelque chose.

Je fis donc une pause, trop essoufflé pour continuer. Mes pokémons, toujours présents à mes côtés, tentaient d’en faire de même. Le bus n’arrivait que dans une trentaine de minute, selon le panneau qui se trouvait non loin de nous.

- C’est l’Académie qui t’envoie pour cette mission ? Enfin, c’est ce que j’ai cru comprendre. Je veux bien t’aider, mais je dois avouer que cette affaire me prend un peu au dépourvu... Ton idée est bonne pour qu’on se sépare les tâches, mais on verra mieux ce qu’il y a à faire une fois qu’on sera là-bas. Est-ce que tu as d’autres informations ? Genre le nombre de personne qui risque d’y avoir pour ce repas ? S’ils sont plus de cinquante, ça va être le gros bordel en cuisine...

Je pris alors place sur l’un des bancs pour réfléchir à tout ce qui était en train de se passer, tandis que mes trois pokémons se rapprochaient de moi. J’avais encore masse de temps pour penser à tout ça, surtout que je ne connaissais pas vraiment mes deux coéquipiers. Enfin... j’avais déjà rencontré Ginji, mais je ne connaissais pas du tout la jeune fille. Après lui avoir jeté un bref coup d’œil, j’étais sur le point de lui adresser la parole lorsque l’autre jeune garçon se plaça entre elle et moi, me coupant ainsi dans mon élan. Ces deux-là semblaient déjà se connaître, étant donné que Ginji l’avait appelé Rouquine, mais ce n’était pas le cas entre nous deux.

- Salut. Euh... je m’appelle Yamato Ishida, du dortoir des Voltali. Enchanté de te rencontrer.

_________________
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Dim 1 Juin - 3:28
Repos, joie, bonheur. Des mots qui étaient démunis de sens, très tôt le matin, chez les Pyroli. L'entraînement matinal vous rentrait littéralement dedans comme un ivrogne avec de l'alcool. C'était violent, comme toujours. Quant aux vitamines, la rousse commençait à croire que ce n'était que du vent, quelque chose de totalement bidon et que la clé c'était là, dans la tête. Avec cette pensée, elle espérait pouvoir tenir la cadence. Ah ! Ça ne marcha pas du tout. Un mental d'acier pouvait tout faire ? Tu parles. Elle s'était effondrée à mi-chemin de la course, sous les hurlements de Jackie. Crie, crie, crie tant que tu le peux, pensa la jeune punie. Qu'est-ce que ça ferait du bien si, du jour au lendemain, elle devenait muette.

Bien heureusement, les mauvaises avaient elles aussi une fin, bien que parfois plus pénible à attendre. Mais finalement, l'escalade d'aujourd'hui s'acheva sur la chute de plusieurs Pyroli, ce qui clôtura l'entraînement mais ne fit pas taire le tyran. Elle devait en consommer beaucoup, de miel. À moins d'avoir des cordes vocales de béton bien sûr. Mais Ruby ne préférait pas aller vérifier, ça devait être bien rouge là-dedans. Oui. Au moins tout aussi rouge que sa douce couverture qui se mit à charmer l'humaine une fois qu'elle fut de retour dans sa chambre. L'appel du sommeil, c'était ça ? La rousse regarda l'heure. Sept heures précises. Il restait au moins deux bonnes heures avant que l'académie ne soit en effervescence. Bonne nouvelle ! Elle pourra au moins dormir une heure puis aller prendre une bonne douche. Ce plan fut très vite appliqué, étant donné qu'elle plongea littéralement dans son lit.

Une heure plus tard, son iPok la réveilla. Bien heureusement, elle avait eu le temps d'y programmer une alarme avant de se laisser porter par les bras de Morphée. Elle se leva donc, impatiente d'aller prendre la douche revitalisante dont elle profita au maximum avant de se préparer. Aujourd'hui, elle savait déjà quoi faire. Se rendre en ville, tout simplement, afin de faire quelques emplettes. Elle n'avait plus grand chose à grignoter actuellement, et elle avait envie de sucre, qui plus est.

Ruby sortit rapidement du dortoir des Pyroli, accompagnée de ses petits monstres qui dormaient encore dans leur sphère, propre et de bonne humeur. Elle brancha un casque sur son iPok et se mit à écouter ses différentes playlists préprogrammées, se dirigeant vers la sortie de l'académie d'un pas lent et chantonnant quelques airs de sa douce voix. Et là, malheur. Pourquoi ça devait arriver maintenant, et dans ce genre de cas ? Ruby manqua de tomber mais s'était tout de même pris un objet terrestre non-identifié et fonçant à la toute allure. Mais quel danger public, celui-là ! Mais ce danger public n'avait apparemment toujours pas de nom, puisqu'il s'agissait du garçon au Pikachu, ou encore d'allumette pour faire plus court. Voilà pourquoi Ruby n'était pas tombée suite à l'impact !

– Oh euh ... Moi c'est Ru-

Non, elle n'eût pas le temps de finir. Cette fois-ci, elle ne se fit pas pousser, mais tirer. Et qu'elle le veuille ou non, elle n'avait pas d'autres choix que de suivre le mouvement, se demandant malgré tout où Ginji la menait elle ainsi que l'autre étudiant qui était là, mais plus discret. Voilà ! Ginji ! Il avait enfin donné son nom. Il sera désormais plus aisé de l'interpeller. Mais pour l'instant, voyons plutôt ce qu'il réservait. Et- Oh. C'était rapide. Cette fois-ci, il poussa à nouveau les troupes. Pousser, tirer, pousser ... Allez savoir ce qu'il comptait faire en exerçant ce genre de mouvements. Ruby haussa simplement les épaules et se détendit sur le banc. La course l'avait un peu épuisé. Dire qu'elle avait déjà couru il n'y a pas longtemps de ça.

Puis elle ne comprit plus rien. Les deux parlaient d'ingrédients, de mission, de cuisine. Actuellement, la demoiselle jouait le rôle du meuble. Toute fraîche, toute nouvelle créature vendue chez Ikea à pas très cher, Ruby ! Elle ne parle pas, elle écoute tout, elle se fait discrète, mais elle ne porte pas vos affaires. Prix encore indéterminé, veuillez contacter le service client.

– He-hein ..? glissa-t-elle simplement, en plein milieu de la conversation. Mais ce fut trop discret pour qu'on puisse l'entendre. Résultat, les deux garçons continuaient de parler entre eux jusqu'à ce que Ginji décroche son iPok. Préparer quelque chose ? Un repas ? La rousse se mit à paniquer, elle qui n'avait encore jamais cuisiné jusqu'à présent. Ça risquait d'être bien beau. Mais heureusement, on lui fit oublier cette panique, non seulement par le tremblement que Ginji avait produit en se laissant tomber sur le banc, mais aussi par l'autre garçon qui lui adressa enfin la parole, se présentant comme Yamato Ishida des Voltali. Ah mais oui ! Ça lui faisait rappeler qu'actuellement, son nom n'avait pas été annoncé. Enfin, pas entièrement. D'ailleurs, ça allait être la première fois qu'elle déclina son identité dans son intégralité. Ruby Laetitia Jones des Pyroli, enchantée de même.

Puis elle hésita un long moment, pensive. Demander ? Ne pas demander ? Il fallait pourtant le faire, sinon elle allait se retrouver embarquée dans quelque chose dont elle ne connaît pas un traître mot. Jamais elle ne l'avait voulu, jamais elle ne le voudra. Voilà pourquoi Ruby décida de s'imposer à son tour, d'une façon toujours aussi discrète et d'une voix basse, certes, mais elle profita du silence pour se faire entendre.

– Et ... Dans quoi j'ai été embarquée, au fait ..?

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Lun 2 Juin - 16:24
Ginji Labelvi
      Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


J'avais pris place sur le banc d'un air zen et détendu, mais prêt à sauter si le bus devait arriver. Mes deux camarades se présentèrent, et je pus d'ailleurs enfin connaître le prénom de Rouquine, Ruby. Bah les deux commençaient par un R, j'étais pas si loin que ça...
Ne semblant pas avoir compris ce qu'il se passait, cette dernière affichait d'ailleurs une expression tout à fait incrédule.

« -Et ... Dans quoi j'ai été embarquée, au fait ..? »

Je me redressais légèrement et me frottais l’œil gauche dans lequel une vilaine poussière était venue se loger...

« -Bah en gros tu vas nous aider à faire un festin pour un club de golf qui vient d'ouvrir ses portes ! Ils font une espèce de promo pour inciter les gens à s'inscrire, donc il faut pas se louper ! »

Je me tournais alors pour répondre à la question que Yamato avait posée tout à l'heure.

« -Pour ce qui est du nombre de personnes... J'en sais rien. Je pense que le gérant lui même ne le sait pas. C'est une espèce de journée porte-ouverte, les gens viendront s'ils le veulent. Enfin, il me semble que le gars avait envoyé quelques invitations, donc on saura combien il y a de personnes minimum. On verra bien !  »

En ayant enfin réussi à déloger la poussière de mon œil maintenant devenu rouge, je revins vers Ruby qui ne semblait toujours pas comprendre ce qu'elle faisait là.

« -Du coup, tu sais cuisiner toi ? J'espère bien, car sinon il n'y aura que Yamato ! Tu devrais te débrouiller non ? Au pire tu t'arranges pour ce qui est de la déco ? Je suppose qu'on peut pas se contenter d'une table et d'une nappe. Ah ! Et il va bien ton Polichombr ?  »

Décidément, j’enchaînais aujourd'hui. J'avais une pêche d'enfer ! Et tant mieux, cela me sera utile pour ce qui nous attend. J'espère que, comme la souligné Yamato, il n'y aura pas trop de monde... D'un autre côté c'est un club de golf paumé, à mon avis les gens qui viendront ne seront là que par curiosité. Ne me faisant pas trop de soucis pour cela, j'inclinais la tête vers l'arrière pour prendre la chaleur du soleil. Les minutes passèrent dans un silence de plomb, mais cela ne me dérangeait pas plus que ça. Quand le bus fut en vue, je bondis sur mes pieds et grimpais dedans en quelques secondes. Je m'installais sur l'un des sièges de la rangé de droite pour pouvoir admirer le paysage.
Le bus nous déposa en ville. Je regardais sur un panneau où se trouvait la rue à côté duquel le club venait d'être construit. Il était au bord de la ville, sûrement pour avoir un max de terrain où jouer. J'indiquais à mes camarades de me suivre en leur précisant que ce n'était pas bien loin, tout en essayant de démarrer une discussion.

« -Vous avez déjà joué au golf vous ? Moi pas. Généralement je me tiens à l'écart de tout ce qui lié au sport, de près ou de loin.  »

A peine quelques minutes plus tard, nous arrivions devant ce fameux club de golf. Je poussais la porte pour arriver dans un grand hall rectangulaire occupé par strictement rien. Tout ce qu'il y avait, c'était deux lampes accrochés au plafond. Un homme qui trimballait un panier dont dépassait des clubs de golf  se tourna vers nous en nous demandant s'il pouvait nous aider avant que je lui dise que nous étions les élèves de la Pokémon Community. Il lâcha son panier et nous accueillit à bras ouverts.

« -Ah, les enfants ! Merci beaucoup pour votre aide, j'apprécie votre soutien ! »

A tous les coups on sera récompensé en ticket d'entrée gratuit.... Il nous prit un à un dans ses bras avant de balayer la salle de la main.

« -C'est ici qu'aura lieu le banquet. Vous avez tout cet espace pour vous, 'faîtes-en ce que vous voulez ! Il y a une petite cuisine là-bas dans la salle annexe. Elle est prévu pour les futurs employés, donc ne faîtes pas trop de bêtise dedans. Il y a un frigo, un four, un micro-onde et quelques ustensiles.... Vous devrez vous débrouiller ! Ah, et vous inquiétez pas, il devrait pas y avoir grand monde.... Une dizaine de personne ? Si vous voulez je peux vous passer l'argent nécessaire pour acheter ce dont vous avez besoin, il n'y a pas de soucis ! Du coup... Vous me faîtes un menu complet ?  Avec trois plats principaux, c'est possible ? Bref, débrouillez-vous ! Vous avez des tables et des chaises dans la salle annexe là-bas.  »

Le gérant partit aussitôt, nous disant qu'il avait du boulot à faire. Et nous aussi ! On devait préparer un festin digne de ce nom ! Par contre préparer quoi, j'en avais aucune idée. Je me tournais vers mes compagnons.

« -Bon et bien il nous reste plus qu'à  préparer un menu complet alors... Entrée, plat, dessert ? Au pire on rajoute apéro si c'est pas assez. Mais il a dit avec trois plats différents ? Comment on prévoit que tel personne voudra ça et tel personne ça ? Il faudra faire.... Trente plats au total ? Ça risque d'être chaud, mais faisable. Et puis s'il y a des restes vous inquiétez pas je m'en charge... Du coup pour le menu.... Euh.... En dessert on peut faire une salade de fruit ? Pourquoi je passe direct au dessert ? Oh comme ça.. Genre on prend plein de coupelles avec divers fruits dedans et les gens ils vont se servir ! Ça nous fait gagner du temps, les gens prennent ce qui les intéresse, et en plus c'est à la fois sucré et vitaminé !  »

Je voyais déjà les coupelles de fruit disposés sur la table.... On pourrait même mettre des baies ! Framby, Papaya, Gowav, Nanab.... J'en salivais d'avance.

« -Hmm.... Mais où trouver tout ces fruits ? Il n'y en a pas des masses à l'académie..... Après pour le reste des aliments, je pense que Mama Odie me laissera carte blanche dans sa réserve personnelle, elle m'aime bien...   »

Enfin, le repas ne pouvait pas se composer d'un unique dessert. Et encore faut-il que mes camarades soient d'accord. Je haussais les épaules.

« -Je sais pas, si j'avais le choix je demanderai qu'on fasse un menu 5 étoiles, mais je crois pas que cela soit possible. Donc dîtes-moi ce dont vous avez besoin et j'accoure !  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Lun 9 Juin - 15:16
Toujours assis sur le banc de l’arrêt de bus, je ne pus m’empêcher de soupirer, ne sachant plus trop quoi penser. J’étais enrôlé dans une mission de force, avec une jeune fille prénommée Ruby, qui n’avait d’ailleurs pas l’air de comprendre ce qui se passait, et d’un Ginji qui ne semblait pas savoir cuisiner. Bonjour la catastrophe ! Comment allais-je faire pour réussir un trois services en étant tout seul ? Un bon chef est toujours accompagné par ses assistants, mais c’était loin d’être mon cas... Certes, Ruby et Ginji pouvaient m’aider pour plusieurs petits trucs, par exemple pour la déco comme l’avait suggéré ce dernier, mais j’aurai bien aimé avoir un peu d’aide derrière les fourneaux malgré tout...

Je fus loin d’être soulagé d’entendre le bruit du bus qui s’approchait de nous. Celui-ci s’arrêta juste devant l’arrêt pour nous permettre de monter, mais avant d’entrer dans un endroit aussi exiguë, Ayuna préféra grimper sur moi pour venir s’enrouler autour de mon cou, comme elle le faisait si bien lorsqu’elle n’était encore qu’une Vipélierre. Même si son évolution était loin d’être récente, c’était bien la première fois qu’elle reprenait cette ancienne habitude. Je m’assurai que mes deux autres pokémons me suivent bien avant de monter, pour ensuite m’asseoir entre mes deux compagnons. Le voyage fut plutôt silencieux, mais j’étais bien trop nerveux pour dire quoique se soit.

Alors que nous suivions Ginji dès notre descente du transport roulant pour nous diriger vers le club de golf, ce dernier nous demanda si nous avions déjà pratiqué ce sport. Hmm... pour ma part, il était hors de question que je touche moindrement à un seul morceau de l’équipement, étant donné que je détestais le golf et je n’avais pas l’intention de commencer à y jouer. Mais bon, cela ne m’empêchait d’avoir un profond respect pour ceux qui pratiquaient ce sport, puisqu’il fallait être plutôt patient pour bien performer. Cela m’impressionnait de les voir jour à chaque fois, car j’avais un peu de mal à comprendre leur passion.

- Non, je n’ai jamais pratiqué ce sport et je n’ai vraiment pas envie d’essayer. Pour être honnête, je déteste le golf. Il n’y a pas grand loisir extérieur que j’apprécie, à l’exception des petites balades en compagnie de mes pokémons.

Même si cette question n’avait pour but que de débuter une conversation, je tenais quand même à lui répondre franchement. Nous atteignîmes finalement le club de golf pour entrer dans le grand hall rectangulaire. Au premier coup d’oeil, l’endroit où allait se dérouler le repas faisait pitié, mais j’avais bien l’intention de décorer cet endroit du mieux que je le pouvais, pour que les invités soient comblés à la fin de la soirée, autant par ce qu’ils verront que parce qu’ils mangeront. Le gérant nous accueillis chaleureusement en nous remerciant pour le soutien que nous lui apportions. Enfin... c’était plutôt l’idée de Ginji, Ruby et moi n’avions jamais eu l’intention de venir l’aider pour la préparation d’un repas.

- Bonjour monsieur, je suis Yamato Ishida. Merci de nous accueillir dans votre cuisine.

Avant de partir, l’homme nous montra ses installations en nous disant que nous pouvions utiliser tout ce qui était à notre disposition pour préparer le repas. Il annonça aussi qu’il prévoyait y avoir une dizaine de personne seulement et ce simple petit détail fut une grande nouvelle pour moi. J’étais vraiment soulagé d’apprendre que je n’avais pas besoin de cuisiner un trois services pour cinquante personne. Lorsque le gérant nous quitta, visiblement pressé, j’étais vraiment impatient de me rendre en cuisine. Ce fut donc la première chose que je fis dès que notre petit groupe fut seul dans l’établissement, suivit de près par mes pokémons.

Encore une fois, je fus soulagé de constater que la cuisine était quand même bien équipée pour préparer une aussi grosse réception. Je jetai un rapide coup d’œil aux installations pour mémoriser ou se trouvait chaque appareil, car ce n’était pas lors de la préparation du repas que j’allais devoir courir partout pour trouver le micro-onde, par exemple. Je commençai peu à peu à songer à une idée de repas lorsque je décidai d’ouvrir l’énorme frigo de la cuisine. À l’intérieur se trouvait quelques morceaux viandes, coupées de différentes façon. Parmi elles, il y avait du Tauros, du Galopa et même du Galifeu. Ce n’était pas des viandes très raffinées, mais bon... j’allais devoir faire avec ça.

- Bon... je suis désolé de vous annoncer ça, mais nous n’avons pas beaucoup d’ingrédient ici. Il y a quelques légumes, mais franchement on va devoir être obligé d’aller chercher nous-même ce que nous avons besoin.

D’ailleurs, mon idée de repas commençait peu à peu à se former dans ma tête. Un potage en entrée, une assiette de bœuf en repas principal et une salade de fruit comme désert, comme l’avait si bien proposé Ginji. De plus, ce dernier se demandait lui aussi comment trouver tous ses fruits, car nous allions en avoir énormément besoin et ils devaient êtres de très bonne qualité pour que je puisse les servir aux invités. Une idée apparu soudainement dans ma tête et je ne perdis pas de temps à en faire part à mes coéquipiers.

- Ginji, tu es un génie ! Retourne à l’Académie et va jusqu’à ma serre, je crois que j’ai fait pousser toutes sortes de baies sucrées. Tiens, prend ça, lui dis-je, tout en lui tendant ma Safariball. Le pokémon qui se trouve à l’intérieur s’appelle Sun et elle te guidera jusque là-bas. Elle adore cultiver les baies et elle t’aidera à choisir les meilleures d'entre elles.

Faisant une courte pause, je ne pus garder le silence plus longtemps, mes pensées étant en ébullition à l’idée de ce qui s’en venait.

- D’ailleurs, tu crois que tu peux me rapporter des poireaux ? Et d’autres légumes, genres des tomates, du céleri, des oignons et des carottes ? J’ai quelques trucs ici, mais ça ne sera définitivement pas suffisant pour une dizaine de personne. Et toi Ruby, je te laisse carte blanche pour la décoration de la salle à manger. Je te fais confiance, ajoutai-je à la jeune fille, tout en souriant.

Première étage ; le potage de poireau ! Pendant l’absence de Ginji, j’allais préparer le bouillon et aussi la viande qui accompagnerait le plat principal. Je priai pour que ce repas ne soit pas un échec, étant donné que tous ces golfeurs comptaient sur nous. Je prenais rarement l'initiative de cette façon, mais pour cette fois-ci, je n'avais pas vraiment le choix...

_________________
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mar 10 Juin - 0:16
La situation venait d'être résumée en quelques instants, bien que Ginji passait parfois du coq à l'âne quand il parlait. C'est comme si qu'il était enthousiaste comme pas possible à l'idée de réaliser cette tâche. Peut-être une certaine récompense qui l'alléchait. Tu parles ! À tout les coups, c'était pour la nourriture. D'ailleurs, le groupe s'en rapprochait à grands pas, notamment avec l'arrivée du bus dans lequel les jeunes embarquèrent. Parlant de tout et de rien, mais surtout de la mission, le temps passa rapidement. Ruby ne glissa cependant quelques répliques que lorsqu'elle y était explicitement invitée, comme dans le cas présent.

– Euh ... En espérant que je puisse répondre à toutes questions. Donc non, je ne sais pas cuisiner. Pour la décoration par contre, je pense pouvoir faire quelque chose. Hex va très bien, oui. Et non, je ne suis pas particulièrement intéressée par le golf bien que mon père le pratique quelques fois.

Elle reprit alors son souffle. Elle-même n'y croyait pas. Juste en répondre à toutes ces questions, la rousse réussit à "imiter" le bavard, parlant à un rythme assez constant et passant du coq à l'âne. Mais c'est à peu près de cette façon dont le trajet se déroula, du début à la fin. Suite à ces échanges, les missionnaires quittèrent le transport pour se rendre dans un hall à l'architecture rectangulaire et basique. Une simple salle de réception pour donner des petites fêtes, quoi. Salle dans laquelle le groupe fut chaleureusement accueilli par le gérant. Il faut dire que le trio était venu ici tant qu'aide, bien que c'était Ginji qui tirait un peu les troupes, voire même beaucoup trop.

Mais en contrepartie, il proposait de bonnes idées. Oui. Même si ce n'étaient que des idées sur ce qui l'intéressait. Entre autre, le dessert. Sans même passer par la case entrée ou même plat de résistance, il avait directement pensé à ça. Mais la salade de fruit, c'est bon ! Et pas qu'un peu ! Ruby n'allait pas se plaindre si elle aussi aurait le droit d'en manger, même si ce n'était qu'un peu. Seul bémol : il manquait les ingrédients. Génial ! Avec quoi Yamato va-t-il faire la fameuse salade de fruit, dans ce cas ? Pas avec de la poussière, des cafards et de l'eau du robinet. Sûrement pas. La rousse tenta donc de s'imposer dans la conversation, s'étant faite un peu trop discrète jusqu'à présent. Timidité, quand tu nous tiens !

– Euh ... Si vous voulez, je peux aller chercher les ingré- Elle fut tout de suite coupée. Peut-être aurait-elle dû parler plus fort. Mais à la place, on lui confia une autre tâche qui lui plut tout autant. Et puis c'était celle qui lui fut assignée avant d'arriver. La décoration. Elle se mit donc en quête d'idées sans ajouter un mot de plus, mais surtout à la recherche de décorations. Pour cela, elle s'orienta vers le gérant. Dites ! Est-ce que vous n'auriez pas des décorations ? Qu'importe le style. J'aimerais au moins les voir. Est-ce possible ?

Il accepta avec un grand sourire et conduisit l'adolescente jusqu'à une salle sombre et poussiéreuse dans laquelle se trouvaient plusieurs cartons. Ruby chercha l'interrupteur en tâtant le mur et tomba dessus après de longues secondes de panique. Elle souffla ensuite sur sa main afin d'éjecter la poussière s'étant accumulée dessus. Oui, même les murs étaient un peu sales. Finalement, elle s'orienta vers les cartons et les éventra un à un pour en analyser le contenu. Il y avait un véritable bazar, dans cette pièce. Des guirlandes, des lampes colorés, des ampoules fantaisie, des stickers et bien d'autres !

La "future paysagiste" attrapa alors un carton vierge, le déplia et mit dedans toutes les décorations qui l'intéressaient. En somme, elle privilégiait le vert et le blanc, couleurs rappelant le terrain sur lequel jouaient les golfeurs. Sortant de la lugubre pièce pour retourner dans la salle principale, Ruby déposa son carton dans un coin et empoigna une de ses Pokéballs. Elle en pressa le bouton tandis que Mist en jaillit aussitôt dans un éclat de lumière quelque peu aveuglant.

– Mist ? Est-ce que je peux te demander une service ? Fais moi voler ces décorations dans les airs quelques instants, le temps que je puisse les identifier, savoir lesquelles utiliser et où les placer.

Après un hochement de tête et toujours garant de son calme perpétuel, la toupie psychique se servit de ses capacités pour faire voler l'ensemble des décorations désormais prisonnières d'un halo rosé. Ruby jeta de vifs coups d’œil sur celles-ci et bondit pour attraper une grande guirlande verte. Elle offrit ensuite du repos à son Pokémon qu'elle retira. Après tout, elle était le genre de fille à vouloir se débrouiller par elle-même le plus souvent possible. Quérir l'aide de ses Pokémons en permanence était quelque chose d'assez inacceptable en soi.

Enroulant la grande guirlande autour d'elle histoire de ne pas la perdre, elle retourna cependant faire part d'une autre requête au gérant. Elle lui demanda un escabeau et des punaises. C'était amplement suffisant. Après avoir apporté tout ce petit matériel avec elle, la demoiselle posa l'escabeau dans le coin nord-ouest de la salle. Tout au fond à gauche lorsque l'on rentrait, donc. Elle monta dessus et se libéra de l'emprise de la guirlande pour y fixer une extrémité à l'aide d'une punaise. Mine de rien, c'était plus dur que prévu, de décorer. Elle se rendit ensuite à l'autre bout de la salle pour y fixer la seconde extrémité du grand boa vert en tissu. Et voilà ! Une décoration de placée. C'est fou comme elle avançait vite, ironiquement.

Ruby se plaça tout de même à l'entrée de la salle afin d'admirer le résultat. Placement, ok. Couleur, ok. Tenue, ok. Tout est bon, pensa-t-elle. La jeune s'en réjouit donc tandis que l'illumination vint à elle. Les murs blancs, qu'est-ce que ça faisait monotone. Et pour une fois, être fille de célèbre peintre allait lui suivre. Ruby alla donc voir Yamato en cuisine tandis que Ginji était déjà parti depuis un certain temps. Un grand sourire sur les lèvres, elle l'avertit de son départ provisoire.

– Je reviens ! Je vais juste faire quelques courses. Trois fois rien, ne t'en fais pas. C'est juste le temps d'aller acheter de la peinture et des pinceaux de toutes tailles !

Elle quitta la salle en chantonnant, fière de son idée. Aussitôt, elle su où aller. Son instinct la guidait. Ou plutôt sa connaissance de la ville. Elle rentra donc dans un magasin spécialisé dans la peinture après une quinzaine de minutes de marche. Ce qui est dommage, c'est qu'elle allait devoir tout payer de sa poche. Mais tant pis ! L'inspiration d'un artiste n'attend pas.

Ouvrant la porte, elle signala son arrivée d'un "bonjour", étant donné qu'il n'y avait pas de carillon ou de clochette à l'entrée. Une aimable jeune femme l'accueillit, lui demandant si elle avait besoin de conseils ou d'autres. Etant elle-même peintre, la vendeuse se considérait comme de bonne oreille mais aussi de bonne bouche. Ruby déclina poliment l'offre, répondant d'un argument assez logique.

– Ludwig Jones, vous connaissez ? La vendeuse ouvrit de grands yeux en hochant la tête tandis que Ruby lui sourit. Et bien je suis sa seule et unique fille. Ruby, enchantée. Suite à quoi, l'aimable femme s'inclina devant l'adolescente, gênée par la situation. Elle lui fit un simple geste de la main, reprenant sa réplique. Pas de manières ! Considérez moi comme votre égal humain.

Elle s'en alla ensuite pour faire le tour de la boutique qui proposait un très grand choix d'articles, y comprit dans les teintes. Rien que pour le vert, ils avaient en vente une dizaine de teintes différentes. Mais la rousse préférait de loin faire ses propres mélanges. Elle ne prit donc que les couleurs primaires, rajoutant cependant le blanc et le noir. Après ça, on pouvait tout faire ! Son père lui avait cette base. Fière, Ruby trompa les pots de peintures pour se rendre au rayon des pinceaux. Ses yeux se posèrent sur les plus petits comme les plus grands. Mais plus important, elle en vérifia minutieusement la texture, aussi bien celle du bois que des poils. Après avoir fait plusieurs choix, elle se rendit à la caisse.

– Je vois que tu sais ce que tu veux, ma petite ! T'es bien la fille de ton père ! Allez, pour la peine je te fais un prix !
– Ah ! Merci mais-
– Tatata ! Pas de ça avec moi ! Tu acceptes. L'aimable tendit la note à la jeune qui fut obligée d'accepter cette petite ristourne, cependant contente d'avoir obtenu le tout à un prix plus qu'acceptable. Elle quitta ensuite la boutique, saluant modestement la vendeuse et lui laissant de quoi la contacter. Ruby remettra très certainement le pied ici.

Elle fit donc chemin arrière, prenant cette fois-ci dix minutes de plus à cause des deux sacs qu'elle portait. Il n'y a pas à dire, malgré que ce n'était que des pots de peinture et des pinceaux, ça ralentissait pas mal pour quelqu'un de la carrure de Ruby. Mais finalement, elle y arriva. Et une fois dans la salle, elle posa les sacs au sol, exténuée, et souffla un bon coup. Après cela, elle prit une aspiration et parla à vive voix pour que, même en cuisine, on puisse l'entendre. Et qui sait ? Peut-être même que Ginji avait eu le temps de revenir.

– Je suis de retour ! À partir de maintenant, faites attention aux murs ! Ne les touchez pas tant que je ne vous y aurai pas autorisé !

Une fois reposée, elle ne perdit plus une seule seconde. Il restait moins de quatre heures. Moins de quatre heures pour tout faire ! Heureusement que son père lui avait appris à être rapide et efficace dans ce domaine. Merci papa !

Ruby empoigna d'abord un rouleau qu'elle avait acheter parmi les pinceaux. Se servant d'une couleur verte, elle passa l'ustensile jusqu'à mi-hauteur sur tous les murs, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun blanc sur la partie inférieure des façades. Ca lui avait pris trente bonnes minutes ! Elle réitéra ensuite la même action pour la partie supérieure, mais avec du bleu cette fois-ci. Voilà trente autres minutes de dépensées. Plus que trois heures pour les détails.

Elle attrapa alors des pinceaux plus fins et se servit du carton comme palette sur laquelle elle fit divers mélanges afin d'obtenir de nombreuses teintes de vert. Enfin, elle plongea dans les détails du vert, se servant des teintes plus sombres pour les zones d'ombres et les reliefs, et des plus plus claires pour les zones plus illuminées. C'est après deux longues heures qu'elle eut grossièrement fini. Le vert grossier et plat fut désormais remplacé par une explosion de divers verts, empiétant légèrement sur le bleu. Elle venait de peindre une pelouse comme on pouvait en voir sur les terrains de golf. Il manquait cependant des détails à certains coins peu visibles, mais la pression et le peu de temps offert obligeait Ruby à tricher sur quelques endroits.

Plus qu'une heure. Parfait ! La seconde partie allait être bien plus court. Il lui suffisait seulement de peindre quelques nuages par-ci par-là, les bombant de relief. Elle rajouta également quelques oiseaux dans le ciel bleu ainsi qu'un soleil se dessinant derrière un magnifique et radieux nuage cependant gris. La technique du clair-obscur venait d'être employée, à nouveau. Mais il lui restait quelques minutes, assez pour peindre un drapeau ainsi qu'un trou, à un endroit bien visible sur le fameux gazon. Les précédentes couches de couleur l'avait cependant obligée à tester divers mélanges, à nouveau. Mais finalement, elle n'eût pas trop besoin des décorations, et ça faisait un peu trop personnel.

Pour palier à ce défaut majeur, elle s'empressa de fouiller dans le carton à trésor, duquel elle sortit un sachet plastique qui ne tarda pas à être éventré. Des ballons. Elle privilégia cependant les blancs et verts, qu'elle gonfla rapidement et disposa à divers endroits de la pièce. À la fin, elle manqua cependant de souffle. Mais elle fut dans les temps. Plus que sept minutes exactement avant l'ouverture. Elle se rendit donc en cuisine après avoir rangé ses sacs, l'escabeau et le carton dans la réserve d'à côté. Toute joyeuse mais cependant toujours aussi pressée, elle frappa dans ses mains.

– Et voilà ! Vous pouvez aller voir et toucher si vous en avez envie ! Mais maintenant ... On n'a plus que ... Cinq minutes pour disposer toutes les tables et chaises ! Et aussi l'entrée sur les tables ! Vous êtes chauds ?

HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mar 10 Juin - 17:38
Ginji Labelvi
      Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


Yamato sembla soudainement inspiré. On dirait que ma proposition lui avait donné des idées pour la suite.

« -Ginji, tu es un génie ! Retourne à l’Académie et va jusqu’à ma serre, je crois que j’ai fait pousser toutes sortes de baies sucrées. Tiens, prend ça. Le pokémon qui se trouve à l’intérieur s’appelle Sun et elle te guidera jusque là-bas. Elle adore cultiver les baies et elle t’aidera à choisir les meilleures d'entre elles. »

Mon camarade Voltali me tendit une Safariball que je prenais délicatement.

« -D’ailleurs, tu crois que tu peux me rapporter des poireaux ? Et d’autres légumes, genres des tomates, du céleri, des oignons et des carottes ? J’ai quelques trucs ici, mais ça ne sera définitivement pas suffisant pour une dizaine de personne.
-Oui chef ! »

Après avoir fait un salut militaire, on s'échangea nos numéros d'Ipok pour se tenir au courant. Je m'élançais en dehors de la salle en direction de l'arrêt de bus. Je marchais d'un pas rapide en espérant ne pas louper le car suivant, même s'il y avait peu de chance puisque d'après les horaires j'avais largement un quart d'heure pour l'attraper. Je ferai en premier temps un saut dans la serre de Yamato, puis j'irai jeter un œil dans les réserves de la cantine. Enfin, s'il manque quoi que ce soit, je pouvais toujours aller acheter quelque chose à un supermarché.
L'autocar arrive à peine cinq minutes après que je me sois installé à l'arrêt de bus. Il faut vraiment qu'ils fassent gaffe à leurs horaires...
Quelques dizaines de minutes de trajet, puis arrivé à l'académie. Je repousse le portail du bâtiment et sors la Safariball de Sun que j'envoie au sol. Un petit Pokémon m'étant totalement inconnu en sortit. Il ressemblait vaguement à une graine... Je comprenais pourquoi Yamato me l'avait confié. Il devait s'y connaître en baie. Je m’accroupis devant le petit Pokémon tout souriant et lui parlais gentiment.

« -Coucou toi. Tu peux me guider jusqu'à la serre de Yamato ? Il faut que je ramasse plein de légumes pour aider ton dresseur à faire de bons petits plats ! »

Le petit Pokémon s'exclama d'un cri joyeux avant de se mettre à faire des petits bonds, sûrement en direction de la serre. Je le suivais tranquillement avant d'arriver au bout de quelques temps devant ce qui était apparemment la serre de Yamato. Je poussais la porte et laissais Sun passer devant moi. Je me remémorais ce que m'avais demandé le Voltali avant de fouiller un peu voir ce que je peux trouver.

« -Donc des baies... Il devrait mettre un peu d'engrais, ça ferait du bien à sa terre. Il y a une fille qui en vend à Sinnoh si ma mémoire est bonne... Ma mère s'approvisionne toujours là-bas. Je lui en ramènerai à la rentrée prochaine ! Ça te plairait Sun ? »

Le Pokémon fit un deuxième petits cris joyeux. Visiblement, il aimait beaucoup cet endroit. Je ne savais pas qu'on pouvait cultiver sa propre terre... Cela me permettrait de m'améliorer un peu en jardinage pour aider mes parents ! Dès que j'ai des baies, je m'installe quelque part ici !
Je finis par mettre la main sur plein de baies intéressantes, comme des Nanabs, des Gowavs, des Grenas, des Pomroz, des Lichiis, des Cerizs, et d'autres ! Yamato se débrouillait plutôt bien pour faire pousser tout ça. Sun décrochait quelques tiges avec ses petite dents puis me tendait les baies qu'il y avait à leurs extrémités. Lorsque mon sac commença à bien s'alourdir, je conclus qu'on en avait assez. Je rentrais Sun dans sa ball et sortis de la serre en prenant soin de fermer le portail.

« -Bien, maintenant, des légumes ! »

Je me dirigeais vers l'arrière du réfectoire. C'était là qu'était stocké toute la nourriture dont se servait Mama Odie pour cuisiner. Elle m'avait laissé la clef pour y accéder, mais étrangement la porte était déjà ouverte...
Je rentrais à l’intérieur et regardais l'ensemble des frigos, congélateurs et armoires qui n'attendaient que mon ventre.. Euh notre cuisine. J'approchais et tirais une caisse vers moi et pris des poireaux. Je connaissais assez Mama Odie pour savoir qu'elle prenait des poireaux de qualité : tout droit cultivé par des Canarticho ! Je me déplaçais d'un pas assuré les lieux et pris des oignons, des tomates, du céleri, et tout le reste des aliments que m'avait demandé Yamato. Je connaissais l'endroit par cœur, je savais où se trouvait le moindre aliment. Comment ? Oh comme ça...
Une fois tous les aliments récupérés, je m’arrêtais à sortir quand je pensais qu'il pourrait être sympa de prendre quelques épices et autres ingrédients supplémentaires... Je saisis du sel et le pot de sauce tomate, mais ne trouvais pas le poivre qui avait mystérieusement disparut. Je choppais au passage des baies noirs qui se trouvaient par là, pensant que cela fera toujours plus à manger pour la salade de fruit, puis sortis du bâtiment, le sac plein.
Je retournais à l'arrêt de bus et constatais à mon grand désarroi qu'il passait dans un peu plus d'une demi heure. Voulant plutôt me rendre utile, je décidais d'aller jeter un œil dans un coin forestier se trouvant près du bahut. Qui sait, peut-être que la chance me permettrait de tomber sur des baies ? Je regardais partout dans les petits buissons à ma portée mais ne tombais sur rien... Je les écartais tous un par un, fouillais jusqu'à la racine, tentais de trouver l'endroit où j'avais le plus de chance d'en trouver, mais rien.
Au bout de dix minutes de recherche, je finis par tomber sur un arbre d'où je pouvais vaguement distinguer des formes rondes à travers les épaisses feuilles. Je ne voyais pas très bien, et les branches étaient plutôt haute...

« -Hmm... Je sais ! Webble, viens me donner un coup de main ! »

Je jetais la Pokéball du Statitik et lui demandais d'utiliser l'attaque Coupe en espérant que son attaque soit suffisamment puissante pour couper les branches...
Au final, j'avais tout juste le temps de retourner à l'arrêt de bus pour chopper l'autocar en vol. Il me ramena au centre-ville où je piquais un sprint jusqu'au club de golf. Dans le hall, je fus assaillis par une étrange odeur de peinture et vis Ruby en train de tout repeindre. Ne voulant pas perdre de temps en commentaire inutile, je rentrais directement dans la cuisine et balança tout ce que j'avais sur la table. Je rendais sa Safariball à Yamato qui m'envoya alors chercher à une épicerie tout ce qu'il lui manquait, chose à laquelle je m'attelais au plus vite. Je fonçais trouver un magasin alimentaire à l'autre bout de la ville, et mis environ une bonne demi heure pour m'y rendre. Trois quart d'heure pour faire les courses et acheter des boissons, serviettes de tables et autres détails divers (et accessoirement engloutir quelques trucs au passage), puis de nouveau une demi heure pour retourner au club de golf. Il restait un peu plus d'une heure, et, trouvant l'odeur de la peinture vraiment trop désagréable, je proposais à Ruby d'aller chercher de quoi masquer ce léger gêne. Je félicitais au passage ses talents pour le dessin sans chercher à comprendre d'où elle tirait cela, puis me hâta à nouveau au centre ville pour trouver une boutique d'encens. Je mis quelques minutes à en trouver un, et pris plusieurs dizaines de fioles odoriférantes, en espérant que cela ne donnait pas mal au crâne comme cela arrivait parfois à ma mère. Je retournais aussitôt au club de golf et commençait à vaporiser l'encens dans l'air. On sentait encore un peu l'odeur de la peinture, mais cela devrait partir dans quelques minutes... Je retournais dans la cuisine voir si Yamato avait besoin d'aide quand Rouquine débarqua dans la pièce.

« -Et voilà ! Vous pouvez aller voir et toucher si vous en avez envie ! Mais maintenant ... On n'a plus que ... Cinq minutes pour disposer toutes les tables et chaises ! Et aussi l'entrée sur les tables ! Vous êtes chauds ?  »

Je sortais de la salle rapidement et me dirigeais vers le local où l'on pouvait trouver toutes les tables. J'en tirais quelques unes et décidais de demander un peu d'aide à Goldfroy pour qu'il puisse lui aussi en transporter. Il allait y avoir une dizaine de personne, on devait prévoir minimum une quinzaine de place.

« -On fait comment pour la disposition des tables ? On les alignes toutes ou on les met en cercle ?.... »

Il fallait que chaque détail soit en place. Tandis que mes deux camarades mettaient les tables en place, j'allais préparer des cruches d'eau, je sortais les serviettes de table et commençais à préparer les couverts et assiettes. Il fallait également sortir une nappe, voir plusieurs en fonction de la disposition de la table, et même préparer les plats d'entrées..... Les gens voulurent commencer à rentrer, mais mes deux camarades les en empêchèrent. Conscient que ce n'était pas forcement agréable d'attendre, je sortis d'un bond de la cuisine et me permis de sortir une table que Yamato et Ruby avait mit en place pour l'emmener dehors et la laisser juste devant l'entrée, sur le côté.

« -Excusez-nous, nous avons un petit peu de retard....»

Certaines personnes lâchèrent un soupir agacé, d'autres comprenaient que nous ne pouvions pas gérer un repas à notre âge. Je retournais dans la cuisine où je sortis de mon sac des ships et des cacahuètes que j'avais prévu pour mon usage personnelle. Ce n'était pas vraiment ce qu'on servait dans les grands restaurants, mais je n'avais pas vraiment le choix. Je pris également quelques bols que je sortais disposer sur la table à l'extérieur. Je versais ensuite le contenu des sachets dans les coupelles en disant que l’apéritif était servis. Les adultes s’enthousiasmèrent et se jetèrent sur le buffet improvisé. Content de voir que je ne perdrai pas cette habitude avec l'âge, je rentrais à nouveau dans le hall, triomphant.

« -C'est bon, je nous ais gagné un bon petit quart d'heure. Je vais chercher des verres et des boissons histoire de faire durer ça encore un peu, vous n'avez qu'à commencer à mettre la table avec les plats déjà servis !»

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Jeu 12 Juin - 14:08
Pour une équipe qui avait accepté un contrat de nourriture, tandis que deux membres sur trois ignorait comment cuisiner, je trouvais que l’on se débrouillait plutôt bien. En cuisine, j’avais pris le plus d’avance possible en attendant le retour de Ginji qui, j’en étais certain, allait me ramener tous les légumes que je lui avais demandés. Pour le moment, le bœuf était déjà en train de mariné, le riz cuisait lentement et les légumes dont je disposais pour le potage étaient déjà tous coupés. Il m’était impossible de toucher au dessert pour le moment et de toute façon, c’était l’autre Voltali qui voulait s’en charger. Tout se passait très bien de mon côté et je ne voulais absolument pas le temps passer.

Mon assistante-cuisinière, Ayuna, leva vivement la tête à un moment, alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir le frigo à l’aide de ses lianes. Que se passait-il ? À peine avais-je pensé ces mots qu’une odeur de peinture vint envahir la cuisine. Je fus soudainement pris de panique, sachant très bien que cette odeur était capable de se coller à la nourriture sans problème pour masquer leurs odeurs, mais surtout leurs goûts. Je n’avais vraiment pas envie que les invités mangent un potage de peinture ou bien un bœuf à la peinture... N’y comprenant rien, je lâchai mon travail quelques secondes pour me rapprocher de la salle à manger où allait se dérouler le repas. Là d’où provenait cette forte odeur.

- Ruby, mais qu’est-ce que tu fais ? lui dis-je, tout en l’observant peindre les murs avec de gros yeux. Pour... pourquoi est-ce que tu peins les murs ? Je ne sais même pas si on a le droit de décorer la salle à ce point... Qu’est-ce que le gérant va dire si nous n’avions pas le droit !?

Étant déjà assez nerveux juste avec le repas que j’avais a préparé, je n’avais pas besoin d’avoir une autre source de stress sur les épaules. Ruby ayant déjà entamé ces décorations, il était impossible de les abandonner comme ça sans que la salle soit moche. Elle devait terminer ce qu’elle avait commencer et moi je devais trouver un moment de faire dégager cette mauvaise odeur de la cuisine. Sans perdre de temps, je fis sortir Soren de sa pokéball se mit à battre frénétiquement des ailes pour aérer au maximum la pièce. Et comme toute bonne cuisine qui se respecte, il n’y avait aucune fenêtre dans le coin... il fallait donc que j’improvise.

Quelques minutes plus tard, j’entendis la porte d’entrée du bâtiment s’ouvrir. En relevant la tête, je fus soulagé de voir qu’il s’agissait de Ginji. Celui-ci vint poser tout ce qu’il m’avait rapporté sur le comptoir, sans oublier de me rendre ma Safariball. J’étais vraiment heureux de voir qu’un espoir me souriait malgré tout, j’allais peut-être réussir à terminer ce repas à temps, même si j’étais seul à cuisinier. Bah seul... ma Lianaja m’aidait du mieux qu’elle le pouvait. Avec tous les nouveaux ingrédients que j’avais reçu, je m’empressai de continuer le potage, puisque cela allait être le premier plat à sortir de la cuisine et il devait être prêt à premier pour que tout se déroule bien par la suite.

Par chance, l’odeur de peinture s’estompa peu à peu, remplacée par les bonnes odeurs que dégageait les aliments que je cuisais. L’autre jeune homme m’avait rapporté quelques ingrédients en prime, comme du sel, un pot de sauce tomate et une baie Poivru, que je n’avais absolument pas l’intention d’utiliser dans un tel repas. J’ignorais où il avait trouvé tout ça, mais bon... Curieux, je pris l’énorme boite de conserve pour la regarder un peu plus attentivement. Il était vrai que je n’avais pas prévu de sauce tomate dans ma recette, mais peut-être que cela augmenterait un peu le goût de la sauce qui accompagnait le bœuf. Une très petite quantité pouvait faire une grande différence. Mais avant tout, je devais la goûter pour m’assurer que cette sauve était bonne au goût.

À l’odeur, elle me semblait être très bien. Sans hésiter, je trempai une bonne cuillère dans le jus rouge pour le porter à ma bouche ensuite. Ce fut lorsque j’eus refermé la bouche que je compris de quoi il s’agissait... Voyant que mon visage tournait soudainement au rouge, la Lianaja pencha la tête sur le côté, ne comprenant pas trop ce qui se passait. L’instant suivant, je recrachai cette sauce infecte dans levier non loin du comptoir pour me rincer la bouche. Ce truc était tellement fort que j’en pleurai maintenant et même l’eau n’aidait pas à éteindre le feu qui régnait dans ma bouche.

- AAHHH ! PUTAIN ÇA BRÛLE ! C’EST HORRIBLE GINJI, QU’EST-CE QUE TU AS RAMENÉ EXACTEMENT !?

Je n’eu pas le temps d’obtenir une quelconque réponse, puisque la nouvelle se répandit rapidement jusqu’à moi ; les invités étaient déjà arrivés. Et merde... le visage toujours en ébullition, je jetai un coup d’œil au repas, sachant qu’ils n’étaient pas tout à fait terminés. Enfin... le potage était prêt à être servi, mais pas le bœuf bourguignon. Et le dessert... Ginji ne l’avait pas encore commencé. Ce dernier nous annonça par la suite qu’il avait laissé les gens dehors avec un apéritif, ce qui allait nous permettre de gagner un peu. Par contre, la situation dans laquelle je me trouvais ne me permettait pas de terminer convenablement les trois services.

- Je crois que... vous allez... devoir servir l’entrée sans mon aide, dis-je, tout en essayant de boire le plus d’eau possible, mais cela ne fonctionnait pas du tout. C’est pas compliqué... verser la soupe dans un bol... et nettoyer ensuite le tour... pour qu’il n’y ait... plus aucune saleté. Ça marche ?

La tête dans le lavabo, la bouche directement sous le robinet, je faisais couler continuellement de l’eau pour tenter de me rafraîchir, sans aucun succès. La brûlure était si intense que je commençais à en avoir mal à la tête, tandis que mes yeux coulaient toujours aussi. J’espérais que cette sensation désagréable de feu allait bientôt partir, car le repas ne faisait que commencer.

_________________
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Ven 13 Juin - 16:32
Ah oui. Petit détail que Ruby semblait avoir oublié tout au long de son oeuvre. La peinture avait souvent une odeur assez dérangeante, surtout en salle close et non aérée. Mais bien heureusement, les deux Voltali avaient apparemment rattrapé le coup en aérant la salle mais aussi en la parfumant avec de l'encens. Désormais, il y régnait presque une odeur naturelle, comme au beau milieu d'une forêt. Sans le savoir, Ginji avait ajouté une certaine ambiance qui correspondait au thème. Ruby eût limite envie de lui jeter des fleurs en le traitant de génie mais s'en abstint. L'heure n'était pas à ce genre de divertissements.

– Que personne ne s'inquiète pour la salle ! J'ai pris assez de peinture blanche afin de la repeindre après la fête, je ne suis pas inconsciente à ce point !

Ni une ni deux, sans perdre plus de temps, Ruby s'attaqua au placement des tables et des chaises avec l'aide de Ginji. Et bien évidemment, et lui répondit que les placer en cercle, c'était bien plus convivial et surtout plus aisé pour communiquer avec tout le monde, d'où les chevaliers de la table ronde, et pas de la table carrée. Bref ! L'allumette avait apparemment réussi à faire patienter les invités à l'extérieur, bien qu'ils n'étaient pas tous de bonne humeur. Ça commençait bien, mais vraiment très bien ! En espérant que cette fête soit assez prestigieuse pour faire oublier ce malencontreux retard.

Suite à quoi la rousse s'exécuta, continuant d'apporter tout ce qu'il fallait sur les tables, que ce soit couverts manquants, verres, assiettes, serviettes ... Tout y passait. Et lorsque les tables furent prêtes, Ruby se rendit en cuisine pour voir comment s'en sortait Yamato. Et là ... Elle ouvrit de grands yeux. Même sans le connaître en profondeur, ce qu'il venait de jurer surprenait la demoiselle qui restait bouche bée tandis que le cuisinier était tout rouge, les larmes aux yeux. Est-ce que c'était vraiment de la sauce tomate, ça ? Ruby ne préféra pas y goûter, vu l'état du pauvre cuistot.

– Euh ... La soupe, donc ! Je m'en occupe !

Elle alla tout d'abord poser une serviette en papier sur chaque assiettes puis y déposa des bols d'un blanc parfait. Elle retourna rapidement en cuisine pour aller chercher la marmite de soupe accompagnée d'une louche. Et bien qu'elle peina à porter le conteneur, Ruby débarqua finalement dans le hall et se mit à servir rapidement la même quantité de soupe dans chaque bol, faisant cependant attention à ne pas renverser ne serait-ce qu'une seule goutte à côté. Paniquée, elle retourna ensuite dans la cuisine, allant occuper un autre évier pour nettoyer la marmite à la va vite. Si jamais quelqu'un redemandait du potage, on allait pouvoir en remettre dans l'énorme conteneur.

Cependant, un problème persistait. Plus Yamato buvait, et moins la situation s'arrangeait. Bien heureusement, Ruby qui n'avait pas goûté à cette sauce conservait encore ses facultés de réflexion, au lieu de brûler intérieurement. Elle fouilla dans le frigo et en sortit une brique de lait qu'elle ouvrit. Elle attrapa un grand verre et le remplit jusqu'à rebords avant de le tendre à la pauvre victime d'on ne sait quel maléfice. Le lait, dans ce genre de situation, c'était bien plus efficace que de l'eau.

– Bois ça ! Même si un verre ça ne va pas suffire, je t'ai laissé la bouteille à côté ! Je retourne au service, on est déjà assez en retard ! Et on a besoin de toi pour cuisiner, sinon ce sera la cata' !

Et elle n'hésita pas à insister sur la fameuse catastrophe. Comment préparer quelque chose de bon sans quelqu'un sachant cuisiner ? Mission impossible, tout à fait. Sans parler que le "public" commençait à attendre, ce n'était pas pour dîner dans un fiasco total. Ruby s'approcha donc de Ginji, toujours aussi pressée et lui dit.

– L'entrée est servie, je pense qu'on peut les faire rentrer ! On aura plusieurs minutes pour peaufiner la suite.

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Sam 14 Juin - 10:33
Ginji Labelvi
      Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


Les invités commençaient à rentrer dans la salle. Yamato, qui était en train de se noyer dans le robinet, nous demanda d'envoyer l'entré puis d'aller nous occuper du reste pendant que celui-ci tentait d’abréger ses souffrances. Je ne comprenais pas, c'était bien marqué « Sauce Tomate » sur le pot ! Venant tout droit des cuisines de Mama Odie en plus, c'est toujours de la qualité ses ingrédients !
Avec Ruby, nous servons la soupe et laissons rentrer les invités. La rousse s'approcha de moi en stresse et proposa que l'on s'occupe du reste du repas tandis qu'ils mangent. Je hochais la tête et me dirigeais vers la cuisine où Yamato était à la limite de manger le verre de lait que Rouquine lui a passé en entier. En gourmand que j'étais, je ne pus m'empêcher de me demander ce qu'il pouvait bien y avoir dans cette sauce tomate.... Je pris à mon tour une grosse cuillère que je remplissais de ce mystérieux aliment avant de le goûter net. Ah oui tiens, c'était pas de la sauce tomate... C'était beaucoup plus piquant... Très piquant... Je haussais les épaules.

« -Tiens marrant, on dirait du harissa . C''est étrange, c'est pourtant bel et bien marqué sauce tomate sur le pot... Mama Odie a dut se tromper avec les étiquettes.  »

Ayant l'habitude de manger de tout, j'étais tout sauf dérangé par le piquant du produit. Comme si ceci n'était qu'une sauce banale, je me dirigeais vers le plat principal pratiquement prêt de Yamato et me tournais vers Rouquine.

« -Hmm... Tu t'occupes de peaufiner la viande ? Je vais découper les baies et les mettre dans des coupelles pour préparer la salade de fruit ! »

Je me permis de piquer une autre cuillère de harissa que je trouvais étrangement bon ainsi brut, puis me  dirigeais vers les baies et fruits que Yamato avait mit de côté. Je saisis plusieurs grosses coupelles ainsi qu'un couteau, puis sortis Webble de sa Pokéball.

« -Tu m'aides à couper les fruits ? Profites-en pour les caraméliser avec tes petits éclairs, ils risquent d'être super bon ! »

Webble fit un petit cri enthousiaste avant de saisir une baie puis commença à la couper avec ses petites pattes. Je fis de même et commençais par couper les baies Nanabs en petits morceaux. Je m'amusais à faire des petites formes rigolotes comme des cubes ou des étoiles, parfois même des cœurs, puis mettais le tout dans une coupelle. Webble balançait régulièrement de touts petits éclairs qui donnèrent aux fruits une légère teinte dorée pour prouver la caramélisation du sucre se trouvant dans le fruit. Bien sur, plus la baie ne question était sucrée, plus elle sera caramélisée. Je répétais l'opération avec toutes les autres baies en me retenant du mieux que je pouvais pour ne pas croquer dedans,  puis jetais un coup d’œil dans le hall pour voir où en était le repas. La plupart des bols étaient vides mais les invités ne semblaient pas s'impatienter, ils étaient soit occupés à admirer la peinture de Ruby, soit en train de regarder le vaste terrain de golf à leur disposition. J'allais voir Rouquine qui avait fini de son côté.

« -On a qu'à aller leur servir maintenant avant qu'ils ne s'ennuient. Je devrais avoir largement de temps pour finir ma salade de fruit, on s'en sort bien ! »

Je poussais la porte de la cuisine avec trois assiettes à la main puis allais les poser devant chaque personne. En servant, le gérant, qui s'était assis sur l'une des chaises, nous glissa un petit encouragement. Rouquine et moi faisions plusieurs allers-retours dans la cuisine pour servir l’intégralité des plats après avoir retenu les choix et désirs de nos chers invités. En quelques minutes, tout le monde était servis et nous pûmes souffler un instant. Yamato semblait avoir repris peu à peu ses "esprits", et j'en profitais pour lui présenter mes excuses au sujet de l'harissa, dont je chipais une troisième cuillère au passage. Je ne m'étais assis qu'une petite minute avant de reprendre la préparation de la salade de fruit calmement. Le temps que tout le monde mange, j'avais largement le temps de la finir. Webble m'aida à nouveau à finaliser cette tâche, et les coupelles de divers baies furent finalement prêtes avant même que les invités eurent finis le plat principal.
Je sortais en dehors de la cuisine pour prendre la température avant de faire face à un nouveau problème. Il n'y avait plus une dizaine de personnes dans le hall... Mais une vingtaine ! Ils rentraient tous au fur et à mesure et bientôt presque toutes les chaises étaient occupés. Les nouveaux arrivant venaient même réclamer qu'on leur serve une entrée comme tout le monde. C'est bon, on était foutu.
Je me précipitais vers la cuisine pour voir ce qu'on pouvait faire.

« -Bon, on a un soucis, le nombre d'invité a doublé en dix minutes. Il n'y a plus de place à table et certains veulent qu'on leur serve le menu complet... Et il reste que quelques assiettes. On fait comment ?! »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11858
PNJs
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Lun 16 Juin - 17:10
Utilisation de la CS coupe pour Ginji : 2 baies Maron et 2 baies Repoi

_________________
[MISSION] L'addition s'il vous plait! 7z5c
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mer 18 Juin - 16:01
Je commençais à perdre espoir, étant donné que la simple idée de calmer le feu qui régnait à l’intérieur de moi relevait du miracle. Même si j’étais un cuisinier, je n’avais pas l’habitude de préparer des plats épicés, puisque je détestais ce genre de chose. Je préférais largement déguster un plat tranquillement en y savourant toutes les saveurs combinées, plutôt que de me dépêcher à mastiquer un truc piquant pour l’avaler le plus vite possible. Cette bouchée d’harissa n’avait pas été la bienvenue chez moi, contrairement à Ginji qui semblait apprécier cette saveur. Ce dernier reprenait souvent des cuillières dans la grosse boite de conserve, tout en tournant le regard quelques fois vers moi, comme s’il ne comprenait pas ma réaction.

J’étais sur le point de me jeter dans l’une des chambres froides de la cuisine pour me rafraîchir lorsque Ruby s’approcha de moi et sortit du frigo une peinte de lait qu’elle me tendit, après m’avoir donné un verre. J’agrippais celui-ci avec des yeux brillants, persuadé qu’il s’agissait-là de mon sauveur. La seconde suivante, le verre était déjà vide et j’avais déjà saisit la bouteille pour en boire tout son contenu. Pourquoi n’y avais-je pas pensé ? Je savais depuis longtemps que le lait était mieux que l’eau pour calmer ce genre de brûlure, mais j’étais sans doute trop nerveux en ce moment pour y avoir pensé. Désormais, la peinte de lait se trouvant entièrement dans mon estomac, je pris une profonde inspiration, sentant que le feu commençait à être un peu moins présent.

Tandis que j’essayais tant bien que mal de régler mon problème, je jetai un rapide coup d’œil à mes coéquipiers pour constater qu’ils se débrouillaient très bien pour le service de l’entrée. Bien vite, les invités se présentèrent dans la grande pièce et commencèrent à manger. J’étais nerveux malgré tout, ne sachant pas du tout à quoi s’attendre. Allaient-ils êtres ravis de recevoir ce plat pour leur banquet visant à attirer de nouveaux membres dans leur club ? Ou bien allaient-ils êtres déçus de ne pas recevoir les services d’un cuisinier professionnel ? J’ignorais laquelle des deux options était vraie, mais je ne devais pas baisser les bras pour autant, j’avais encore d’autres plats à préparer.

Tout en me dirigeant à nouveau vers mon comptoir de travail, je jetai un bref coup d’œil à la salle pour constater que tous les invités étaient en train de manger et que personne ne semblait refuser le potage de poireau. Bon, c’était déjà une bonne nouvelle ! Après mon absence plutôt longue, je me replongeai dans ma cuisine pour m’assurer que la viande n’avait pas trop cuite pendant tout ce temps. La sauce était prête, tout comme le riz, il ne me restait qu’à dresser les assiettes, ce que je fis avec l’aide de ma Lianaja. Celle-ci, se servant de ses lianes plutôt que de ses mains, semblait être bien plus précise que moi pour ce genre de chose.

- Ginji, Ruby, merci beaucoup pour votre aide. Vous croyez que vous serez capable de débarrasser les invités et de servir les autres tables ? En tant que cuisinier, il m’est interdit de quitter la cuisine tant que le repas n’est pas terminé...

Par chance, tout semblait bien se dérouler jusqu’à présent. Les invités venaient de recevoir leurs plats principaux et l’autre Voltali s’occupait déjà du dessert avec son Statitik. Tandis que j’étais occupé à ramasser la vaisselle sale, je ne remarquai pas que d’autres personnes s’étaient invitées au festin. Lorsque Ginji me rapporta cette nouvelle en cuisine, je sentis mon cœur cesser de battre quelques secondes, au bord de la crise cardiaque. D’autres invités !? Mais le gérant nous avait dit qu’il n’attendait qu’une dizaine de personne, une quinzaine au maximum. Ma respiration s’accéléra davantage, puisqu’il ne s’agissait pas là de quelques personnes de plus... les invités avaient carrément doublé ! Je devais faire quelque chose, surtout si la salle risquait de se remplir encore.

- Okay... euh... Ginji, Ruby, est-ce qu’il reste des chaises et des tables ? Si oui, allez en mettre quelques unes de plus pour que les nouveaux arrivants puissent s’asseoir. Vous pouvez aussi leur dire qu’ils seront servis très bientôt, je vais préparer des bols de potage pour les entrées. Nous donnerons aussi les dernières assiettes de bœuf à certains d’entre eux.

Me comportant quasi comme un cuisinier professionnel, je retournai à mon travail, de plus en plus nerveux. Il nous restait suffisamment de soupe pour servir tout le monde, mais il ne restait que quelques assiettes de bœuf... ce qui n’était clairement pas suffisant pour rassasier tout le monde. Appuyé sur l’un des comptoirs, je tournai le regard vers ma Lianaja, cherchant un peu de soutien. Celle-ci semblait être autant perdue que moi, tandis qu’elle réfléchissait à une solution. Le temps était compté, nous ne devions pas rester là sans rien faire.

- Je pourrais toujours leur proposer la soupe comme repas principal... Nous avons de plus grands bols ici, là n’est pas le problème. Avec du pain et le dessert de Ginji, je suis certain qu’ils n’auront plus faim après ce repas. Par contre, il risque d’y avoir des mécontentements, puisque certains invités ont reçus du bœuf...

Les entrées étant maintenant préparées pour les nouveaux arrivants, il ne me restait plus à attendre que mes deux coéquipiers les servent. Soupirant bruyamment, je portai mes mains à mon visage, complètement perdu. Ces nouveaux invités n’étaient pas prévus et ça me rendait dingue, d’autant plus que je sentais encore la brûlure du harissa dans ma gorge. Le gérant devait être content de voir que son festin était un véritable succès, mais il pouvait rapidement devenir un véritable fiasco. Je regrettais de n’avoir cuisiné que le minimum de nourriture, mais en tant que cuisinier, je détestais gaspiller le moindre truc à manger. Que devais-je faire ?

- J’en peux plus... Ayuna, je vais devenir cinglé !

Le brouhaha provenant de la grande salle à manger s’entendait jusque dans la cuisine, augmentant ainsi mon stress. Soudain, en jetant un regard au dessert de Ginji, je remarquai qu’il restait quelques baies caramélisées. Eureka ! Reprenant courage soudainement, je m’empressai de sortir deux grands bols, sous le regard interloqué de ma Lianaja. Celle-ci commençait à comprendre ce que je m’apprêtais à faire.

- Ginji, est-ce que tu peux me caraméliser le plus de baie possible ? Je vais en avoir besoin ! S’il te plaît, fait vite !

D’un bond, je demandai à ma starter d’aller chercher le nécessaire dans le frigo. Celle-ci revint rapidement vers moi avec plusieurs légumes à la main. La nouvelle assiette principale n’allait pas être aussi surprenante que la première, mais c’était tout ce que je pouvais faire avec les ingrédients et le peu de temps dont je disposais. Après avoir coupé la laitue et les autres légumes, je m’empressai de préparer une vinaigrette maison. Mes partenaires de mission devaient bien avoir compris ce que j’étais en train de faire et j’espérais que les invités allaient en êtres ravis. Une dizaine de minute plus tard, mon plat était prêt et j’en avais fait suffisamment pour servir une bonne quinzaine de personne en plus.

- Voilà ! Ma spécialité ; salade de baie ! Ce n’est pas aussi spectaculaire que le bœuf bourguignon, mais il s’agit de ma propre recette et j’en ai eu que des bons commentaires jusqu’à présent.

Je m’empressai ensuite de dresser les assiettes pour que Ginji et Ruby puissent les servir. Je savais que les invités risquaient d’en avoir marre de manger des baies, puisque maintenant, il y en avait autant dans le repas principal que dans le dessert. Mais bon... selon moi, il s’agissait-là de la meilleure solution.

_________________
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mer 18 Juin - 17:48
Panique en cuisine ? Non, cauchemar en cuisine. Surtout depuis que les invités aient doublé en l'espace de quelques instants. Comment un tel retournement avait pu se produire ? Le gérant avait été pointilleux sur le nombre de personnes venant se régaler ici. Alors pourquoi autant ? Il n'y a pus aucun doute. Les golfeurs eux-mêmes se sont très certainement permis d'inviter quelques amis à eux histoire de leur faire partager ce superbe moment. Bon ! Ok ! Pour trois adolescents, il fallait avouer qu'ils géraient bien la situation. Mais était-ce obligé de leur mettre un tel coup de pression ? Galère. Il n'y a pas à dire, c'était galère.

– Pour les tables, il me semble que ça passera sans problèmes ! Mais pour les chaises ... Je crois que trois ou quatre d'entre eux devront se contenter de tabouret ! On n'a pas le choix !

Aussitôt, elle s'activa avec Ginji pour placer des tables supplémentaires et veillant cependant à ne pas briser l'harmonie de la pièce. Les tables ne devaient pas être mis n'importe comment. C'est pourquoi, au moindre petit centimètre près, Ruby râla après Ginji à cause de la pression qu'elle devait porter. Mais finalement, ce fut chose faite. Tables et chaises – ou tabourets – furent mis en place assez rapidement, au grand plaisir des nouveaux invités qui soufflaient des « c'est pas trop tôt ». Sur le coup, Ruby eût une grande envie d'aller en gifler certains. Ils ne savaient pas à quel point c'était dur de gérer tout ça ! Mais elle se retint, pour la réussite de la mission.

Une fois ceci fait, elle retourna en cuisine. Et attendit quelques instants, histoire que la nouvelle tournée d'entrée soit prête. Elle attrapa une extrémité de la marmite et demanda de l'aide à Ginji pour porter la seconde et la conduire dans la salle. Suite à quoi, elle courut pour retourner chercher deux louches et en donna une au mangeur.

– Pas besoin de te faire un dessin, n'est-ce pas ? On sert ceux qui ont des bols propres, soit les nouveaux invités.

Ruby était tellement pressée qu'elle commença même à servir pendant qu'elle parlait. Il n'y avait pas de temps à perdre. La moindre seconde était précieuse. Mais la rousse était tellement active que, lors d'un instant, elle cru avoir du magma dans les veines tellement elle avait chaud. Une fois le service terminé, elle se rendit donc rapidement en cuisine et prit quelques secondes pour s'hydrater. La rousse avait bien conscience du fait qu'être servi par quelqu'un suant et respirant bruyamment, ce n'était pas le top. Et pendant ce temps, l'aide de Ginji fut demandée par son camarade Voltali. Que faire pendant ce temps ? Sous ce stress pesant, son cerveau fonctionnait en accéléré. Elle ne perdit donc pas une seconde de plus pour aller chercher des assiettes propres et les poser en rangée sur les meubles de la cuisine. Comme ça, Yamato n'aura plus qu'à répartit sa préparation dans les assiettes.

Le temps que le plat de résistance improvisé soit peaufiné, la demoiselle se rendit dans le hall de réception. Ni une ni deux, elle n'eût pas le temps de penser à sa timidité maladive et encore moins au trac. Elle prit la parole à vive voix devant tout le monde.

– Mesdames et messieurs, excusez-nous pour la gêne occasionnée. Des plats de résistances légèrement différents arriveront d'ici peu pour nos invités improvisés. Pendant ce temps, profitez bien de votre dessert.

Elle s'en alla ensuite en cuisine, le cœur battant à cent à l'heure. Elle y reprit son calme et prit le temps de patienter pour ce plat de résistance improvisé dont les premières assiettes ne tardèrent pas à être servies. Ruby en prit une dans chaque mains et demanda encore une fois de l'aide à Ginji pour le service. Suite à quoi, elle traversa encore une fois la grande salle et alla déposer les deux assiettes pour les deux invités le plus au fond et réitéra à plusieurs reprises l'opération, afin que le trajet à parcourir pour chaque allé-retour soit de plus en plus court. Enfin, elle put se poser à nouveau en cuisine. Heureusement que, même pour le service, elle avait reçu de l'aide. Elle serait très certainement morte dans le cas contraire. Mais au moins, tous les invités étaient désormais servis. Il n'était pas pour autant l'heure de se reposer, ça non. La belle retourna encore une fois dans la salle et y attrapa les pichets vides qu'elle s'empressa de ramener en cuisine.

– Ginji ! Remplie-les le temps que j'aille en chercher d'autre. Je ferai des navettes pour les ramener à chaque tables.

Elle ne perdit pas de temps pour aller en chercher d'autres jusqu'à ce qu'ils y passent tous. Ensuite, elle prit deux par deux les pichets remplis d'eau pour les ramener. Pas question d'en prendre quatre, cette fois-ci. Il y avait du contenu cette fois, donc ils étaient plus lourds. Et à chaque fois qu'elle devait les poser, Ruby se montrait très prudente pour ne pas renverser la moindre goutte d'eau à côté. Les miettes que laissaient les invités allaient déjà être bien galères à nettoyer, pas la peine de se rajouter du travail. Enfin, pour la première fois, tout semblait en ordre. Elle put finalement se reposer quelques instants dans la cuisine.

– Hey. Reposons nous, tant qu'à faire, on aura besoin de force pour tout débarrasser.

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Jeu 19 Juin - 11:50
Ginji Labelvi
Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


Mes chers camarades étaient de plus en plus stressé. Youpi, j'allais le devenir moi aussi... Yammato prit les commandes et envoya Ruby et moi rajouter des chaises et des tables, voir même des tabourets. Je plaignais la personne qui allait devoir se retrouver sur cette chose inconfortable, mais je suppose que c'est mieux que d'être par terre. Et puis bon, ils devaient bien comprendre que trois gosses dont deux ne sachant pas cuisiner ne peuvent pas gérer un repas avec une dizaine d'invité surprise...
Ruby s'énerva également, et je pris tout pour ma pomme... Enfin, nous arrivions quand même à installer assez de chaise et tabourets avant de lancer les bols de soupe pour les nouveaux arrivants. Je commençais pas l'autre bout de la grande table où les nouveaux s'étaient installé entre deux amis, décalant une bonne partie des tables. Je servais de manière vive et délicate en prenant soin de ne faire tomber aucune goutte, une tâche sur un client ne serait pas la bienvenue ! A peine avais-je finis que notre cuisinier en chef me rappela dans la cuisine.

« -Ginji, est-ce que tu peux me caraméliser le plus de baie possible ? Je vais en avoir besoin ! S’il te plaît, fait vite ! »

Je bondis aussitôt dans la cuisine et rejoins Webble qui n'avait pas bougé d'un poil. Yamato avait rassemblé des baies de côté, et mettais ce temps gagné tout de suite à profit. Je demandais à Webble d'envoyer ses petites impulsions Electriks sur les baies afin que celle-ci se caramélise comme précédemment. J'en profitais pour les couper une fois la caramélisation faite, afin que ce que je suppose être une salade ne mette pas trop de temps à être finis.
Une fois ceci fait, et tandis que Yamato remplissait les assiettes disposées par les soins de Rouquine, je retournais dans le hall aider cette dernière a emmener tous les nouveaux plats de résistances. Je crois que je n'ai jamais été autant demandé pour plusieurs tâches à la fois, honnêtement, même l'incendie dans le cirque était moins dur à gérer. Enfin, l'avantage est qu'ici on ne jouait à pas à cache-cache avec la mort...
Une fois les invités surprises servis, Ruby demanda une nouvelle fois mon aide pour remplir des pichets d'eau. Je lui amenais les carafes vides pour que la Pyroli puisse les remplir, avant de faire le chemin inverse en faisait bien attention à ne renverser de l'eau nul part.
Le service était enfin pratiquement finit. Il ne restait plus que les coupelles de fruit à disposer dans un coin de la salle, et les clients feront le reste. Je lâchais un long soupir de fatigue en m'appuyant contre le mur de la cuisine et caressait la tête de Webble qui était resté sur le meuble de la cuisine.

« -Ça va, on s'en sort, on s'en sort.... »

Je ne sais pas si cette phrase était plus destinée à mes camarades ou à moi même. J'essuyais la sueur sur mon front et regardais les coupelles de fruits posés sur une table de la cuisine. Je m'approche et en soulève deux pour aller dans le hall.

« -Autant installer ça maintenant. Le temps que tout le monde finisse de manger et de papoter on aura facilement une bonne dizaine de minute pour se reposer un peu. Après il faudra simplement tout débarrasser..... Et nettoyer..... Et repeindre le mur. Raaah j'en peux plus.... »

Je posais les deux bols de fruits sur une table contre un mur et demandais à Ruby ou Yamato (Voir lequel des deux était le plus fatigué) d'amener des coupelles et de cuillères pour que les gens puissent se servir. Je laissais également un paquet de sucre en poudre et du sirop d'agave tout juste trouvé dans un placard de la cuisine sur la table afin que les clients puissent agrémenter leur salade de fruit de quelques épices... Une fois ceci fait, je retournais à la cuisine et m'affalais sur une table. Je ne sentais plus mes jambes... Enfin, si, je les sentais, et c'était même ça le soucis, je les sentais un peu trop. Alors que j'enfonçais une autre cuillère de harissa dans ma bouche, le gérant rentra dans la cuisine. Ohoh, je sentais le problème arriver...

« -Bravo les enfants ! Je ne sais pas de chez quel traiteur vous avez sortit les plats, mais c'était délicieux ! Les invités sont plutôt enthousiastes, et je compte en profiter pour leur faire faire un tour du terrain de golf. On va prendre tout notre temps, donc prenez le votre pour tout débarrasser ! Ah, et j'aime beaucoup la peinture au passage. »

Il repartit aussitôt. Je lâchais un autre soupir, mais de soulagement cette fois-ci. Bon, on allait avoir la paix... Pour l'instant...
Nous nous reposions quelques minutes, et lorsque les invités passèrent au dessert, j'invitais Ruby à venir m'aider à débarrasser les assiettes des plats principaux. Chose dite, chose faite ! Nous profitions de l'engouement causé par le dessert autour duquel s'était agglutiné tout le monde pour débarrasser les assiettes. Je le faisais de façon un peu plus négligé cette fois-ci, puisque les clients avaient le dos tourné et que nous risquions de ne tremper personne..
Le dessert se déroula sans encombre, et les invités prirent plaisir à manger le dessert que mon Statitik avait concocté. Je les regardais avec envie quand un bruit attira mon attention.

« -Dîtes... Vous entendez pas comme un... Bourdonnement ? »

C'est à ce moment là que la porte du hall s'ouvrit dans un grand courant d'air. Une dizaine d'Apitrini venait de rentrer dans le hall !
… Et ils semblaient en avoir après mon dessert.
Non.
Hors de question.
C'ETAIT MON DESSERT !
Il fallait les chasser à tout prix ! On devait protéger mon dessert que j'avais préparé avec amour! Ah, et protéger les invités accessoirement...

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mer 25 Juin - 3:02
Je pus recommencer à souffler lorsque mes deux camarades m’annoncèrent que toutes les assiettes étaient servies. Et bah dites-moi... le métier de cuisinier n’avait rien de facile. Mes plats de salade de baie étaient tous sortis de la cuisine et j’espérais vraiment que les invités allaient appréciés ce plat improvisé. D’ailleurs, je souhaitais que cette vague d’invité surprise soit la dernière pour ce festin, car je n’avais plus trop d’ingrédients à disposition pour préparer d’autres plats. N’ayant pas revu le gérant depuis tout ce temps, je me demandai si ce dernier était fier de notre travail. Si ce repas pouvait lui apporter un peu plus de membre à son club de golf, mon objectif serait accompli.

Ayant tout donné pour cuisiner, j’étais entièrement satisfait des plats que j’avais servis, sauf peut-être pour la salade. Le dessert de Ginji avait fier allure aussi et j’avais hâte d’entendre les avis des invités, si jamais ils parvenaient à mon oreille. Tandis que j’étais appuyé sur l’un des comptoirs de la cuisine, un bref coup d’œil autour de moi fut suffisant pour me décourager ; il y avait une tonne de vaisselle à faire, sans parler de toutes celles qui se trouvait encore dans la salle à manger. Mais bon, le plus gros du stress était passé, laver les assiettes et les bols ne seraient qu’une petite activité de détente, en attendant que les invités quittent la salle après avoir bien mangé.

En passant près d’un autre comptoir, je remarquai avec surprise qu’il restait encore quelques baies. Celles-ci, ayant survécu à la cuisine, pouvaient êtres remises au frigo, mais je doutais de leur fraîcheur d’ici quelques jours. Rien ne nous empêchait de les manger, puisqu’elles étaient toutes bien sucrées au goût, mais je n’avais pas très faim après ce qui s’était passé. Peut-être que mes pokémons accepteraient d’en manger quelques unes, étant donné qu’il n’en restait pas plus qu’une dizaine. Puis, mon regard se détourna en direction de Ginji, qui se trouvait non loin de là. Le jeune homme semblait bien aimer la nourriture, il accepterait sûrement de les manger.

- Merci Ginji d’avoir été jusqu’à ma serre pour rapporter toutes ses baies, je ne sais pas ce que j’aurai fait sans elles. Je veux bien te laisser celles qui restent. Je suis désolé, je sais que ce n’est pas beaucoup, mais je ne tiens pas à les garder.

Après tout, ma serre en regorgeait. Rien ne m’empêchait d’aller en cueillir quelques unes lorsque j’en avais envie. Tout en souriant à mon partenaire Voltali, je me dirigeai vers l’énorme évier où j’avais précédemment déposé mes ustensiles de cuisine, mes casseroles et mes poêles. Je pouvais bien commencer la vaisselle tandis que mes coéquipiers s’occupaient de desservir les invités pour leur apporter le dessert. Fidèle à ses habitudes, Ayuna sauta sur le comptoir et saisit un torchon au passage pour m’aider à essuyer tout cela. Même si cette nouvelle expérience m’avait rendu très nerveux et impatient par moment, je savais désormais sans hésitation que j’aspirais à devenir cuisiner. J’avais bien choisi ma spécialité.

Alors que j’étais bien concentré sur ma nouvelle tâche, j’entendis de l’agitation dans la grande salle. Fronçant les sourcils et ne comprenant rien à ce qui se passait, je lâchai la vaisselle sale pour me rapprocher de la salle à manger. Qu’elle ne fut pas ma surprise de constater qu’une bande d’Apitrini avait envahi les lieux et que ceux-ci semblaient êtres grandement intéressés par le dessert de Ginji. Certains des invités criaient de peur, probablement effrayé à l’idée de se faire attaquer par ces insectes. Je devais faire quelque chose pour chasser ses intrus, mais quoi ? La réception s’était bien déroulée jusqu’à présent et il n’était pas question qu’elle soit gâchée de cette façon.

- Flaya Go ! Aide-nous à nous débarrasser d’eux !

Tout en lançant ma pokéball dans les airs, celle-ci s’ouvrit et laissa apparaître la toute petite Goupix. Mon pokémon feu ne perdit pas de temps et s’élança vers les pokémons sauvages, comprenant cette lourde tâche qui reposait sur ses épaules, malgré son jeune âge. Après quelques bonnes minutes, les abeilles étaient enfin de retour à l’extérieur, au plus grand soulagement des invités qui pouvaient désormais profiter de leur dessert. Pour ma part, je retournai à ma vaisselle pour la terminer le plus vite possible. Je n’avais pas envie de quitter cette cuisine alors que la lune aurait remplacé le soleil.

Une fois que la vaisselle fut terminée, le patron revint dans la cuisine pour nous remercier encore une fois de l’aide que nous lui avions apporté. Ça me faisait plaisir de l’avoir aidé, mais je n’étais pas prêt à retenter cette expérience tout de suite. À mon plus grand soulagement, il nous annonça que nous pouvions partir et je ne me fis pas prier. Je ne rêvais que d’une chose en ce moment ; m’écrouler sur mon lit pour dormir des heures durant. Je remerciai une dernière fois le gérant avant de quitter la cuisine pour me rendre au hall. L’air frais à l’extérieur me fit le plus grand bien, même si je savais que ce n’était que temporaire, étant donné que nous allions devoir grimper dans le bus une nouvelle fois.

- Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je suis content d’avoir terminé tout ça. Je crois que je n’aurai pas pu avoir de meilleurs partenaires que vous.

Tout en ajoutant cette dernière phrase, un large sourire éclaira mon visage. L’arrêt de bus n’était pas bien loin devant nous lorsque j’entendis distinctivement le bruit d’un moteur, qui se rapprochait dangereusement de nous. Pour le moment, même en jetant un coup d’œil autour de moi, je ne vis aucun véhicule dans les environs. Toutefois, le bus apparu devant nous au moment où il s’arrêtait devant l’arrêt et je sentis mon cœur cesser de battre à l’idée de le manquer.

- Vite ! On va manquer le bus !

Par chance, ce dernier s’arrêtait pour faire descendre d’autres passagers, il fut donc facile pour nous d’y monter. Je pris un siège libre vers l’arrière du véhicule, tout en soupirant de soulagement. J’étais bien content d’être en route pour Pokémon Community, j’avais hâte de pouvoir me reposer.

- En tout cas, j’ai bien aimé travailler avec vous. Juste une chose, Ginji... si jamais tu décides de refaire une mission avec nous, avertis-nous un peu plus tôt de tes intentions, pour ne pas être obligé de nous traîner de force... d’accord ?

Spoiler:
 

_________________
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mer 25 Juin - 4:20
Tout se passa comme 'prévu' du début à la fin, malgré que le gérant soit revenu en cuisine il y a peu. Bien heureusement, ce n'était pas pour insister sur les défauts de la réception, mais plutôt sur ses qualités. Au moins, on recevait une certaine gratitude en retour. Ces tâches n'étaient pas si ingrates, finalement. Mais Ruby haussa simplement les épaules, remercia l'aimable adulte et se posa en cuisine. Tant que personne ne réclamait quoi que ce soit, se reposer était possible. Une luxe bien mérité, me direz vous.

La rousse profita de sa pause pour se servir à boire et dévorer quelques petites baies Framby. Après tout, travailler donnait faim. Et rien ne pourra la perturber, pas même Ginji qui s'était mis à 'délirer'. Pas moyen ! Des bourdonnements ? Comme si que nos invités s'étaient changés en Dardargnan ! Sur le coup, rien ne la préoccupait mis à part son petit confort, tellement elle avait été surmenée. Mais lorsqu'elle se leva et quitta la cuisine, elle put constater que ça n'appartenait plus au registre du simple délire. Elle en arrêta même de mâcher les Frambies. ... Pourquoi ? Pourquoi esch-qu'il fallait que tu aich raijon ? demanda-t-elle, la bouche pleine. Se rendant cependant compte de sa stupidité actuelle, elle déglutit et avala les baies, écarquillant les yeux.

Yamato fut le premier à réagir. Il envoya sa Goupix à l'aide. Mais est-ce que cela allait suffire pour éloigner des Apitrini venus pour dévorer le dessert ? Sûrement pas. Mais s'ils voulaient du dessert, ils allaient en avoir ! Ni une ni deux, Ruby retourna en cuisine et rassembla les baies caramélisées qui avaient été faites au cas où les invités en voudraient à nouveau. Elle les disposa rapidement dans un grand plat et appela Mist. Ce dernier, ayant directement saisi l'ampleur de la chose, se hâta d'utiliser ses facultés psychiques pour soulever le plat et le faire traverser la cuisine pour se rendre ensuite dans le hall. Les insectes avaient déjà fait pas mal de grabuge. C'en était assez !

– Hey les insectes ! Regardez ! Il en reste !

Ne pas gaspiller la nourriture, disent les mamans. Mais dans ce cas-là, ce n'était pas du gaspillage. Non. Envoyer un plat de baies par la fenêtre, ça ne s'appelle pas gaspiller. Les abeilles avaient suivi le plat à la trace et en récoltèrent les baies avec lesquelles elles s'en allèrent. Voilà ! Zéro gaspillage, tout pour les Apitrini. Eh mais attendez un peu ! Cela veut dire ... Qu'elles ont gagné, oui. Ruby soupira et rappela le Balbuto. Elle avait agit pour la bonne cause, non ? À moins d'être un tantinet masochistes et zoophiles, les invités ne voudront très certainement pas fréquenter ces insectes de près.

– Fiou ! Ça, c'est fait ...

Que restait-il à faire, désormais ? La vaisselle, s'occuper de ranger et nettoyer la salle. Yamato semblait assez occupé pour ladite vaisselle. Et Ginji semblait fantasmer sur les baies qui lui avaient été gracieusement offertes. À qui demander de l'aide ? Choix évident. Ruby alla chercher Ginji, le tirant hors de la cuisine, lui expliquant par la suite qu'il fallait débarrasser les tables et chaises. Elle s'y attela sans perdre de temps, commençant d'abord par les supports à fesses et terminant par les tables, avec l'aide du goinfre. Soufflant, elle admirait le résultat. Il ne restait plus qu'à repeindre la salle tout en blanc. Certes, ça fera aussi morne qu'avant, mais tant pis.

– Je reviens ! Attends moi ici !

Suite à quoi, elle se rendit dans la pièce voisine où elle avait entreposé les pots de peinture. Il restait un peu de couleur, mais seul le blanc suffira. Elle prit donc tous les pots en question, les plus gros rouleaux et quitta la réserve. Ayant cependant emporté un pinceau avec elle, la rousse le trempa dans de la peinture blanche et s'avança dans le dos de Ginji avec légèreté et discrétion. Elle l'interpella ensuite. Et quant il se retourna, Ruby ne put s'empêcher de lui peindre une moustache à la va vite. Enfin ... C'était plus un trait blanc qu'une moustache, vu qu'elle avait dû s'enfuir histoire de ne pas subir un retour de flamme. Riant comme une gamine, elle attrapa au passage un rouleau et l'enduit à son tour de peinture.

– Fais gaffe Ginji ! Je suis armée !

Finalement, elle se détendit, récupérant de sa longue fuite. Ce n'est pas comme ça qu'elle allait repeindre la fameuse salle. Elle s'y attaqua donc après avoir poussé un long soupir, passant les murs au rouleau. Ce fut beaucoup plus rapide de faire ça ! Il suffisait de courir comme un attardé, avec le rouleau dans les mains. Aussi simple que ça. Mais une fois les murs grossièrement repeints, elle passa quand même sur les trous afin d'être sûr que son oeuvre soit totalement anéantie. Sa création sera éphémère, tout comme elle.

Vint enfin l'heure de s'en aller, une fois que tout avait été nettoyé. Les invités devaient être en train de s'essayer à une partie de golf, ou même de rentrer chez eux pour certains. Et afin de ne pas briser la règle du fameux couvre-feu, les missionnaires devaient bien en faire de même, malgré qu'un retour en bus fut si banal, après une telle journée. Mais au moins, la jeune était fière d'avoir accompli quelque chose, mais aussi de pouvoir rentrer à Pokemon Community avec de la peinture à prix réduits, bien qu'il n'en restait pas des masses ...

– Moi de même ! C'était épuisant tout de même. Mais maintenant, on a fini !


HRP:
 

_________________

Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3205
Points d'Expériences : 4036
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   Mer 25 Juin - 10:18
Ginji Labelvi
      Feat. Yamato Ishida and Ruby L. Jones



« L'addition s'il vous plaît ! »


Yamato fut la première personne à réagir, et envoya son Goupix au combat. J'en profitais pour proposer aux invités d'aller faire un tour dehors pour tester le magnifique matériel du club histoire de ne pas les faire paniquer. Ruby, qui semblait parfaitement ignorer la situation au début, se bougea également. Elle réunit toutes les baies caramélisées dans un plat et les donna à son Pokémon. Elle n'allait dans la tout de même pas...

« -Hey les insectes ! Regardez ! Il en reste !
-NOOOOOON !  »

A peine avais-je crié que Rouquine jeta le plat par la fenêtre. Je m'écroulais à genoux en me tenant la tête. Il manquait plus que le « -Pourquooooooooooi ?! » pour rendre la scène digne d'un grand film. Mais sur le coup, j'étais trop dégoûté pour penser au fait que j'avais l'air ridicule. Je ne les avais même pas goûté ! Pour UNE fois que je cuisinais je n'avais même pas eu l'occasion de manger mon dessert.... MON DESSERT.
Et les Apitrinis qui se jetaient tous à la fenêtre pour les manger une par une. MES BAIES.
Mon cœur battait de plus en plus vite. La fatigue causée par le service disparaissait peu à peu, et une colère noire s'empara de moi.

« -NON, CA NE VA PAS SE PASSER COMME CA ! »

Je me relevais et poursuivis les Pokémons abeilles, en n'hésitant pas à donner un coup de poing à quelques unes d'entre elles, puis passais par la fenêtre. Je vis toutes mes baies étalés sur le sol et commençais à les rassembler une par une.

« -C'EST A MOI ! A MOI, A MOI, A MOI !!! »

Ce qui ne semblait pas plaire aux Apitrinis. Ils commencèrent à m'encercler, et l'un d'entre eux fonça sur moi et me piqua le dos. Je fis une horrible grimace avant de donner un coup de coude au Pokémon, et commençais à avaler toutes les baies.

« -Vous ne les aurez JAMAIS ! MOUHAHAHA »

Je les gobais sans même faire attention aux Pokémons qui me piquaient avec leur dard. Comme si j'utilisais l'attaque Avale pour augmenter ma défense. Ma hargne ne me ferait pas flancher. Elle me chantait « Avalez-les tous ! », elle me dictait de continuer. Croyez-moi, je n'avais pas le choix ! C'était plus fort que moi, il le fallait !
En dix secondes à peine, j'avais déjà mangé toutes les baies que Rouquine avait jeté par la fenêtre. Je fis de grands gestes pour virer les Apitrinis qui me tournaient autour, couvert de piqûres.

« -Ahaha ! C'est moi qui ais tout mangé ! TOUT ! Et vous n'aurez rien ! »

Les Pokémons m’assignèrent une dernière piqûre pour les propos que je venais de tenir. Cette fois, la douleur se fit sentir, l'adrénaline étant retombé. Je me rendais compte que mes deux bras étaient entièrement recouvert de blessures, et décidais de filer fissa dans le club pour trouver une trousse à pharmacie. Je rentrais dans le hall de la manière la plus naturelle au monde, allais dans le local technique et trouvais une trousse le nécessaire pour me soigner. Il faut dire qu'avec mes nombreux passages à l'infirmerie, je connaissais plus ou moins par cœur les médicaments et traitements à administrer en cas d'un quelconque bobo.
Je retournais finalement dans la salle de réception, revenu dans mon état normal.
Rouquine demanda mon aide pour débarrasser tables et chaises, tandis que Yamato débarrassait la table. Après avoir vérifié que les baies que m'ait filé ce dernier étaient toujours dans mon sac, je fis la tâche demandée puis ne tardais pas à prendre un pinceau. Il fallait tout repeindre... La tâche promettait d'être longue.
D'ailleurs, en parlant de tâche, Ruby m'en fit une belle. Alors que je me retournais, la Pyroli en profita pour me donner un coup de pinceau sur le visage. Je me défendis aussitôt en agitant mon pinceau, mais la fille semblait réactive et était déjà loin. Elle attrapa un rouleau de peinture et le tenait fermement, prête à se défendre.

« -Fais gaffe Ginji ! Je suis armée !  »

J'éclatais de rire avant de retourner au travail. Une heure passa, et le hall était revenu à son état normal. Comme s'il ne s'était jamais rien passé ici.
Le gérant vint nous voir et nous remercia pour le service rendu. Nous nous sortions du club de golf -sans même nos fameuses entrées gratuites, radin- et nous dirigions vers le bus. Mes camarades semblaient fier de notre travail, et moi aussi ! Seulement Yamato me donna un étrange conseil...

« -En tout cas, j’ai bien aimé travailler avec vous. Juste une chose, Ginji... si jamais tu décides de refaire une mission avec nous, avertis-nous un peu plus tôt de tes intentions, pour ne pas être obligé de nous traîner de force... d’accord ? »

Je le regardais, perplexe.

« -Bah enfin Yam', si tu voulais pas venir 'fallait le dire avant que l'on sorte de l'académie ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [MISSION] L'addition s'il vous plait!   
[MISSION] L'addition s'il vous plait!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :