>

Partagez | .
Nutrition et régime d'Athlète.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1686

Sujet: Nutrition et régime d'Athlète.   Ven 30 Sep - 21:11




Thèse Coach #2

Par Alban Amargein Abernaty

« Beaucoup de personnes se demandent quelle est la meilleure alimentation adaptée à un Pokémon Athlète. Quels sont les aliments qui permettront de booster les capacités générales de votre Pokémon sans s’encombrer de notions de nutrition ou de cuisine. En clair, quelle est la recette universelle pour l’aliment miracle. La réponse est simple : il n’y en a pas. »

Que vous décidiez de vous spécialiser dans les sports d’équipe, les sports individuels ou encore les sports artistiques, vous aurez forcément besoin, à un moment ou à un autre, de vous pencher sur les régimes de Pokémon Athlètes. Car une bonne alimentation est primordiale au développement de votre Pokémon, et ce, surtout si vous souhaitez que ce dernier fasse du sport à haut niveau. Essayez de négliger le régime de votre Pokémon et ce dernier se fera distancer par tous ses autres concurrents. Laissez-le s’empiffrer et il deviendra tellement lourd qu’il ne sera plus capable de suivre le rythme imposé par ses opposants. Et ce, même en tenant compte de tout l’entraînement que vous lui dispenserez. Laissez donc de côté les idées stéréotypées qui suggèrent que les régimes ne sont bons qu’à se forger une silhouette de rêve sur la plage, l’été à Cobaba. Bien manger n’est pas réservé au cercle très fermés des gens superficiels ou soucieux de leur apparence. De même qu’il n’y a absolument rien de dégradant à suivre un régime ; au contraire. Savoir établir un régime alimentaire et être capable de cuisiner pour vos Pokémon vous sera toujours utile, que ce soit professionnellement ou personnellement.

Certains Pokéathlètes professionnels vous diront cependant de vous concentrer sur votre entraînement et de laisser la partie nutritionnelle à un expert ou à un Coordinateur cuisinier. Dans les faits, il s’agit d’une pratique courante et les sportifs les plus éminents délèguent en effet l’alimentation de leurs Pokémon à une tierce personne. Mais deux problèmes se posent lorsque vous êtes un jeune Pokéathlète amateur. Le premier, c’est bien évidemment le souci financier. Car les services d’un expert de l’alimentation peuvent chiffrer très haut, et entre vos dépenses pour du nouveau matériel d’entraînement, vos diverses locations de salles et vos déplacements pour les différents événements sportifs auxquels vous participerez, vous aurez tôt fait d’avoir tendance à vouloir faire des économies là où vous le pouvez. Et autant vous dire que vous sacrifierez bien rapidement les éléments superficiels au profit de ce qui est réellement nécessaire.
Le second problème, quant à lui, n’est pas bien difficile à deviner pour peu que vous réfléchissiez deux secondes et vous vous posiez les bonnes questions. Car êtes-vous prêts à confier l’alimentation d’un de vos protégés à un parfait inconnu ?

En 1986, lors des Jeux Olympiques des Archipels Orange, un cas d’empoisonnement d’un Pokémon Athlète avait bouleversé les foules. Le Tauros de James Nott, alors médaillé d’or de l’édition précédente, était décédé des suites de l’ingestion d’un poison dissimulé dans sa nourriture, par nul autre que son nutritionniste. L’homme avait en effet été incité à ce geste par un adversaire de Nott. En 2012, lors d’une compétition de boxe, Elliott Grace avait porté plainte contre le nutritionniste de son Tygnon car ce dernier avait négligé son alimentation et l’avait fait passer dans la catégorie de poids supérieure. Dans le monde rude du sport Pokémon, les malveillances ou tentatives frauduleuses pour vous évincer ne seront pas rares. Et, sans pour autant tomber dans la paranoïa, mieux vaut tout de même attribuer des tâches de cette importance à une personne en qui vous avez totalement confiance. A savoir, dans la majorité des cas : vous-même.

Ne croyez néanmoins pas que parce que vous êtes Pokéathlète, la cuisine et les régimes sont forcément des domaines obscurs et nébuleux. De même qu’en entraînement ou en compétitions, la nutrition ne demande que certaines mécaniques qu’il faut savoir assimiler. Bien connaître les bases de l’alimentation et d’un régime de sportif vous permettra de décupler encore les compétences de votre Pokémon, pour le rendre toujours plus performant. Alors… qu’attendez-vous pour vous lancer ?


Régimes sportifs

Lorsqu’on parle de régimes sportifs, on a très souvent tendance à les associer aux régimes faits pour perdre du poids dont on entend parler à longueur d’été. Et pourtant, le régime sportif n’a que peu de choses en commun avec. Tout d’abord, il a une portée et un objectif différent. Car s’il permet effectivement d’améliorer sa silhouette, le régime sportif ne se limite pas qu’à cet aspect. Satisfaction des besoins alimentaires plus importants lors de l’effort, palliation aux carences, amélioration des résultats et de la musculature sont autant de paramètres sur lesquels le régime peut influer.

En fonction des capacités que l’on veut développer plus que d’autres, il existe donc de nombreux régimes qu’il vous faudra établir sur mesure pour vos Pokémon. N’hésitez pas à demander de l’aide à une personne spécialisée, si cela peut vous donner des pistes. L’infirmière Needle, Mama Odie et le Professeur Potts sauront vous répondre si vous hésitez sur certains aspects. Néanmoins, sachez que même s’il n’y a pas de « régime miracle », il vous faudra respecter de nombreuses règles si vous souhaitez établir vos propres régimes.


Règle n°1 : la fréquence des apports alimentaires
Dans un régime normal équilibré, trois repas sont normalement recommandés dans la même journée. Chez le Pokémon sportif, la prise de repas peut être additionnée d’un à trois repas supplémentaires, en fonction de ce que vous souhaitez pour votre Pokémon. Fractionner la prise alimentaire permet en effet au corps d’accélérer le métabolisme et de fournir de l’énergie de façon régulière. En outre, cela permet d’éviter les baisses d’énergie parfois observées lors d’une journée passée à s’entraîner. N’hésitez également pas à planifier les prises alimentaires de vos Pokémon. Plus vous les habituerez à manger à des heures régulières, et plus ils se désintéresseront des grignotages, ce qui ne vous sera que bénéfique si vous souhaitez surveiller leur alimentation. Enfin, évitez les repas trop riches et trop lourds d’un seul coup ; une prise alimentaire peut rendre votre Pokémon somnolent et lui provoquer des troubles intestinaux. Mieux vaut donc faire des petits repas tout au long de la journée, qui lui apporteront l’énergie nécessaire à son activité sportive.

Règle n°2 : la prise de protéines
Les protéines sont essentielles dans la construction musculaire, et sont donc largement préconisées dans les régimes de sportifs. S’il est nécessaire d’en ingérer en quantité suffisantes quotidiennement dans le cadre d’une alimentation normale, il vous faudra les doser judicieusement pour ne pas tomber dans l’excès. Néanmoins, un Pokémon Athlète aura toujours besoin d’en assimiler plus qu’un autre Pokémon car elles permettent de forger les muscles et la silhouette, et favorisent la force physique. En outre, elles permettent également d’améliorer l’Attaque et la Défense d’un Pokémon.
Dans quels aliments les trouver ? : On les retrouve généralement en quantité très intéressantes dans les aliments carnés (viandes de Frison ou de Tauros) ou dans les œufs. Néanmoins, si votre Pokémon est végétarien, vous pourrez très bien obtenir ce qu’il vous faut dans des baies telles que la Lichii ou la Lingan, qui octroient en combat des boosts d’Attaque et de Défense respectivement. Si ces baies sont rares dans beaucoup de parties du monde, elles poussent néanmoins très facilement par mutation dans les serres de l’académie. La baie Eka, utile en combat car elle permet un boost de Défense, peut également être une bonne alternative. Il faut cependant la consommer bien mure car elle peut être toxique. Le lait d’Ecremeuh, riche en protéines et commercialisé dans de nombreuses fermes sous l’appellation de Lait Meuhmeuh, est également un aliment souvent mis en avant lors des régimes sportifs. Et à raison, puisqu’il possède de nombreux avantages (hydratation, source de protéines). Enfin, si vous souhaitez supplémenter l’alimentation de votre Pokémon, pensez à utiliser des Protéines ou du Fer sous forme de compléments, que vous trouverez facilement dans n’importe quel commerce et qui sont/peuvent être un substitut aux protéines.
En quelles quantités ? : 10 à 15% de l’apport calorique total de votre Pokémon

Règle n°3 : la prise des glucides
Souvent considérées comme le « carburant du Pokémon Athlète », les glucides constitueront la base énergétique de votre Pokémon. Appréciés car entrant dans la composition de nombreux aliments dont raffolent les Pokémon, il faut néanmoins savoir bien les doser pour éviter le trop-plein de sucres dans le sang. Lors de vos entraînements ou de vos compétitions, les glucides donneront un coup de fouet à vos Pokémon qui pourront ainsi avoir l’énergie dont ils ont besoin. Par ailleurs, la prise de glucides est généralement associée à l’amélioration de statistiques telles que la Vitesse et les PVs.
Dans quels aliments les trouver ? : On les retrouve généralement dans les féculents ou les aliments sucrés, qui ne doivent cependant pas être favorisés au profit des premiers. Chococoeurs, Lava Cookie, Chantibonbon et Miel sont autant d’ingrédients qui peuvent donner un regain d’énergie à vos Pokémon, mais dont il ne faudra pas abuser. La baie Enigma (boost PV) et la baie Sailak (boost Vitesse) sont les ingrédients par excellence quand il s’agit d’apport glucidique, mais leurs raretés les rendent particulièrement difficiles à obtenir. Des extraits de baie Enigma ou de baie Sailak sont cependant commercialisés, même si leur goût est particulièrement mauvais. Au besoin, vous pouvez toujours supplémenter l’alimentation de vos Pokémon avec des PVs Plus ou du Carbone sous forme de compléments, que vous trouverez facilement dans n’importe quel commerce et qui sont/peuvent être un substitut aux glucides.
En quelles quantités ? : 50 à 60% de l’apport calorique total de votre Pokémon

Règle n°4 : la prise des lipides
Les lipides sont quant à eux associés à de nombreux métabolismes, qu’ils soient énergétiques, hormonaux, ou nerveux. En outre, ils participent à ceux du système immunitaire. Ils constituent également la principale composante des membranes des cellules des Pokémon et sont donc liés à des statistiques un peu plus difficiles à comprendre que les autres : l’Attaque Spéciale et la Défense Spéciale. Pris en trop grande quantités, ils diminueront cependant les performances de vos Pokémon. Ils sont généralement appréciés lors des grignotages, mais il faudra absolument éradiquer les excès d’aliments riches en lipides, car ils peuvent entraîner obésité et maladies cardiovasculaires.
Dans quels aliments les trouver ? : On les retrouve généralement dans les graisses animales mais ils constituent des sources moins intéressantes pour les sportifs. Préférez donc plutôt les lipides d’origine végétale (huile de feuilles d’Héliatronc ou de Noadkoko). A petite dose, vous pouvez également faire plaisir à vos Pokémon avec des Galettes Illumis ou des Sablés Yantreizh, riches en matières grasses. Côté baies, consommez plutôt des baies Pitaye (boost d’Attaque Spéciale) ou Abriko (boost de Défense Spéciale). Plus rare, la baie Rangma est cependant une des références quand il s’agit d’améliorer sa Défense Spéciale. Enfin, vous pouvez supplémenter l’alimentation de vos Pokémon avec du Calcium ou du Zinc sous forme de compléments, que vous trouverez facilement dans n’importe quel commerce et qui sont/peuvent être un substitut aux lipides.
En quelles quantités ? : 30 à 35% de l’apport calorique total de votre Pokémon

Règle n°5 : la consommation d’eau
Enfin, si un litre et demi d’eau (pour un poids de 20kg) est normalement recommandé en conditions normales, le Pokémon Athlète aura besoin de beaucoup plus. Il est conseillé de boire entre trois et cinq litres d’eau par jour (pour un poids de 20kg) en cas d’entraînement intense, car l’activité physique le fera transpirer ; et donc, perdre son eau. N’oubliez surtout pas de bien hydrater votre Pokémon avant, pendant et après l’exercice. L’eau est évidemment la meilleure ressource, mais, parfois, n’hésitez pas à lui octroyer une petite récompense en lui offrant des boissons un peu plus sucrées. Jus de baie, Soda Cool et Limonade sont autant de breuvages qui pourront le désaltérer efficacement et le requinquer. Il est bien évidemment à retenir que les quantités d’eau varient en fonction de type de Pokémon, mais qu’il vous faudra en donner plus ou moins en fonction de la taille de ce dernier.

En connaissant les besoins de votre Pokémon Athlète, vous saurez donc comment lui composer un régime adapté. A savoir que les préconisations dont nous venons de parler sont basées sur un sportif classique, et qu’il vous faudra toujours moduler les quantités en fonction du sport pratiqué. N’oubliez pas de vous demander ce qu’il est nécessaire de développer pour quel type d’activité, et quel groupe d’aliments vous permettra d’atteindre vos objectifs. Une fois cette gymnastique intellectuelle acquise, il vous sera alors bien plus simple de monter vos propres régimes.

Les questions qu’on se pose fréquemment

Être un bon Pokéathlète, c’est se poser les bonnes questions aux bons moments. Quelle que soit la décision à prendre, il faudra qu’elle soit mûrement réfléchie si vous voulez obtenir de bons résultats. Parmi les questions qui sont le plus souvent posées, voici une sélection de celles qui peuvent vous apporter des éléments de réponse utiles.

Quel est le lien entre protéines/glucides/lipides et les statistiques associées ?
Comme expliqué plus haut, les protéines servent globalement à la structure musculaire du Pokémon, les glucides à l’apport énergétique et les lipides aux réactions métaboliques hormonales, nerveuses et immunitaires en plus d’entrer dans la composition des membranes des cellules. Il serait néanmoins faux de dire que les protéines n’influent que sur l’Attaque et la Défense. Dans les faits, les protéines ont une influence plus ou moins importante sur l’ensemble des statistiques. De même qu’un seul aliment ne contiendra pas uniquement des protéines ou uniquement des glucides. Il est important de retenir néanmoins que chaque groupe d’aliment influe plus que les autres sur des statistiques en particulier. Et, quand on se penche sur leurs rôles, il n’est pas bien difficile de deviner pourquoi.

La structure musculaire d’un Pokémon est, en dehors des courses, souvent associée à l’Attaque et la Défense. Dans le langage populaire et non scientifique, on dira d’ailleurs qu’un Pokémon musclé est un Pokémon « puissant ». Même si le terme n’est pas forcément bien choisi, on peut comprendre l’idée générale ; un Pokémon avec une bonne musculature, c’est un Pokémon qui peut être résistant (Défense) et fort (Attaque) à la fois.

Concernant les glucides, on sait qu’ils sont la source d’énergie la plus rapide à assimiler pour les Pokémon. Ainsi, cette prise d’énergie apporte tonus et endurance au Pokémon, qui pourra ainsi pratiquer son sport sans trop de contraintes. Pour cela, le lien avec la statistique PV n’est pas difficile à comprendre. On passe cependant un peu plus dans un domaine obscur quand on parle de Vitesse, qui aurait normalement dû être associée aux protéines, puisqu’une bonne musculature permet de courir plus vite. Oui mais ; pas seulement.
La Vitesse, c’est également puiser dans ses ressources pour pouvoir se dépenser. Un Pokémon, même rapide, aura toujours tendance à se ménager et à courir moins vite s’il sait qu’il a encore de nombreux kilomètres à faire et qu’il risque de ne plus avoir d’énergie sur la fin. Et ce, même inconsciemment. Un Pokémon qui sait que son corps pourra produire l’énergie nécessaire pour lui permettre de finir sa course au même rythme sera un Pokémon qui n’hésitera pas à courir plus rapidement. Tout simplement.

Enfin, pour ce qui est des lipides… Longtemps, les statistiques d’Attaque Spéciale et de Défense Spéciale ont été difficilement interprétables. Néanmoins, on sait que ces statistiques sont dépendantes de phénomènes hormonaux (une bonne hormone libérée au bon moment) et de structures cellulaires plus ou moins développées ou rapides à se régénérer. Ainsi, on peut dire que les lipides favorisent ces cycles de métabolismes internes et permettent la libération d’Attaques spéciales plus puissantes ou le renforcement des membranes cellulaires adaptées à la résistance à ces attaques (Défense Spéciale). D’où cette association généralement faite.

Quel groupe d’aliment privilégier pour quel sport ?
En ayant conscience des effets de chaque groupe d’aliment, il vous sera bien plus facile de composer vos régimes. Encore une fois, il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Que dois-je développer chez mon Pokémon ? Quelles sont les statistiques dont j’ai le plus besoin ? N’hésitez pas à vous référer à l’article sur Les différents profils en course, qui pourra vous donner des pistes sur les compétences à développer. De façon générale, suivez toujours un cheminement logique. Votre Pokémon s’oriente vers le bodybuilding, où une musculature importante sera nécessaire ? Orientez-vous vers un régime avec plus de protéines, qui pourront lui permettre de modeler son corps. Vous êtes plutôt courses aériennes et votre Pokémon a besoin d’être léger et rapide ? Préférez les glucides, et réduisez les lipides qui peuvent l’alourdir et lui faire prendre de la graisse. Ce cheminement logique est à appliquer à chaque sport et à chaque Pokémon. Vous êtes le seul juge de vos propres besoins. Sachez réfléchir de façon construite et vous parviendrez à établir vos propres régimes.

Comment voir qu’un Pokémon n’a pas un régime adapté ?
Vous avez réfléchi à votre premier régime, mais la sentence tombe au bout de quelques mois de suivi assidu : vous êtes loin d’avoir les résultats escomptés. Pire ; votre Pokémon semble avoir pris trop de poids, perdu trop de muscle, et sa condition physique est globalement mauvaise. Aïe.
Indépendamment du régime alimentaire, posez-vous déjà la question de savoir ce qui a changé. Si dans votre entraînement ou dans la croissance de votre Pokémon, rien ne semble anormal, alors vous pouvez vous tourner vers son alimentation. Mais comment savoir si le problème vient réellement de là ? Certains signes ne trompent pas. Fatigue musculaire, essoufflement, nausées et pertes de tonus peuvent être des indicateurs. Et, si votre Pokémon n’a pas le PokéRus, cela devrait sonner l’alerte. Si vous n’êtes pas convaincu, allez voir un Pokéathlète Médecin ou l’Infirmière Needle. Rien ne vaut un expert médical quand il s’agit de la santé de ses Pokémon. Des personnes habilitées sauront vous dire ce qui ne va pas. Est-ce un problème de carences ? Ou au contraire, d’excès ? Ne vous inquiétez pas et changez simplement le régime pour pallier à un cas comme à un autre. Il est toujours bon de savoir se remettre en question, et il est évident qu’on se s’improvise pas expert en nutrition au bout de quelques jours. Sachez apprendre de vos erreurs pour progresser.

Est-il possible de se faire plaisir tout en suivant un régime ?
Quand on pense régime, on pense « contraignant ». Néanmoins, un régime ne désigne pas une contrainte, loin de là. Un régime englobe tout simplement votre mode d’alimentation, qu’il fasse grossir ou non. Dans le cas des régimes de Pokémon Athlète, il est donc parfaitement possible d’allier plaisir et efficacité. Pour cela, une bonne connaissance des aliments enrichis en protéines, glucides ou lipides vous sera nécessaire. Sachez varier les plaisirs et déterminer les goûts de vos Pokémon. Egalement, n’hésitez pas à expérimenter des recettes pour sublimer les aliments et les rendre meilleurs. Parfois, le simple fait de cuisiner un produit permet de lui donner une saveur totalement différente. N’hésitez pas à lire des livres de recettes pour sportif, ou à demander conseil à Mama Odie et le Professeur Potts. C’est en essayant qu’on peut s’améliorer. Mettez également vos Pokémon à contribution pour vous aider à cuisiner. Les Pokémon sont généralement de nature très gourmande, et voir ce qu’ils préparent les rendra un peu moins fine bouche. A vous, donc, de faire l’effort pour que ce régime ne soit pas une contrainte !

Interview

La personne interviewée pour nous parler des régimes d’Athlètes est James, dit « Le Maarvelous », gérant du restaurant « La Rose des Quatre Vents » à Cobaba, et expert nutritionnel ayant déjà cuisiné pour de grands sportifs. Il est accompagné de Divine, sa Kaimorse, et de Prince, son Obalie.

Que pensez-vous des régimes de sportifs ? Selon vous, est-il possible d’allier une cuisine bonne pour le palais, et une cuisine bonne pour la santé ?
Mais bien évidemment ! Quand je cuisine, je fais attention à n’utiliser que de bons produits, et à livrer un plat saint et équilibré. Bon, évidemment, ce n’est pas toujours le cas. Pour qu’une cuisine soit gourmande et glamour, elle a parfois besoin d’avoir du corps et du cœur. Mais je fais toujours attention à proposer une alternative plus saine et équilibrée, qui n’est pas pour autant moins bonne.

Vous qui avez déjà travaillé pour des Pokémon Athlètes… Avez-vous rencontré des difficultés lors de l’élaboration de leurs régimes ?
Rien n’est impossible quand on est un bon cuisinier, mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est toujours facile. Quand le Pokémon ne nous appartient pas, il n’est pas forcément évident de savoir ce qui pourra lui convenir. Sans parler des goûts du Pokémon, il faut être très rapidement au fait de ses capacités, et de ce dont il aura besoin pour être performant. Un long entretien avec son Pokéathlète est essentiel pour l’établissement d’un régime adapté. En général, c'est le Coach qui est le plus à même de connaître les besoins de ses Pokémon.

Que pensez-vous des compléments tels que le Fer ou le Zinc, commercialisés dans les Shop ?
Alors il est tout d’abord bon de savoir que ce n’est pas parce que le produit s’appelle « Fer » ou « Zinc » qu’il ne contient que du Fer ou du Zinc. Selon moi, ces appellations sont ridicules… mais là n’est pas le sujet. Etant un fervent défenseur des produits bons et frais, je ne cautionne pas vraiment l’emploi de ce genre de pilules, même si je dois reconnaître qu’elles sont réellement efficaces sur l’organisme des Pokémon. Mais cela n’engage évidemment que moi. Leur prise permet aux amateurs d’accroître les performances de leurs Pokémon plus facilement. Mais bon… les bons produits frais ont le même effet, donc pourquoi s’en priver ?

Enfin, dernière question. Certains aliments sont difficiles à trouver. Je pense par exemple à la baie Sailak, qui est très rare. Avez-vous des conseils pour que les jeunes Pokéathlètes puissent se les procurer à moindre coût ?
Ah, mon cher. Cela n’est pas vraiment possible, malheureusement. Les aliments rares que tu cites sont également très difficiles à faire pousser et à cultiver. Ils demandent beaucoup d’attention et un climat vraiment exigeant. Néanmoins, si tu as le climat adéquat, n’hésite pas à tenter de les cultiver toi-même. Je te déconseille de t’orienter vers les extraits, qui ne sont pas bons du tout… ou alors il faut les avaler en ayant pour idée de sacrifier totalement le goût et le plaisir, à la façon des gélules d’huile de foie de Magicarpe. Sinon, lors des compétitions, tu as généralement une phase d’entraînement en présence d’un expert qui dure de trois jours à une semaine. Elle n’est pas toujours obligatoire mais mieux vaut y aller. Là-bas, les organismes sportifs font souvent leur possible pour fournir des baies et aliments rares pour que leurs Athlètes soient dans les meilleures conditions possibles. N’hésite pas à en profiter pour faire de vrais festins à tes Pokémon. Sans abuser, évidemment !

(Ndr : pour une meilleure compréhension de cette interview, les tics vocaux de Monsieur James n’ont pas été retranscrits)

Recettes

Pour les moins inspirés d’entre vous, retrouvez quelques recettes ci-joint pour débuter dans la nutrition Pokémon.

Petits pains aux baies (x8)
Supplémentés glucides et protéines

75mL de lait Meuhmeuh
10g de beurre d’Ecremeuh
20g de sucre
10g de miel d’Apireine
200g de farine
1 œuf
10g de levure boulangère
1 pincée de Sel Tréfonds
Des baies Lichii et Lingan

Mélangez le lait, le beurre et le sel dans une casserole et faites chauffer à fond doux jusqu’à ce que le beurre soit fondu
Tamisez la farine et versez le mélange dessus. Mélangez
Ajoutez la farine puis l’œuf et pétrissez avec vos doigts
Faites une boule et couvrez-là d’un torchon humide. Laissez reposer une heure pour faire lever la pâte
Une fois celle-ci prête, formez des petits pains de taille égale
Préparez la compotée de baies Lichii et Lingan ; coupez-les en cubes et faites les cuire à feu doux dans une casserole avec le miel
Garnissez vos pains de ce mélange et enfournez-les 15 min au four à 180°C
Dégustez chaud, tiède ou froid

Tempura de baies (x30)
Supplémenté en lipides

Une demi-douzaine de n’importe quelle baie supportant la cuisson
1 baie Sitrus
100 g de farine
50g de fécule de Noadkoko
5g de levure
1 jaune d’œuf
1 pincée de Sel Tréfonds
15cL d’eau froide
Huile de Tournegrain ou d’Héliatronc

Coupez les baies en rondelles de 2cm d’épaisseur et trempez-les dans du jus de baie Sitrus
Mélangez tous les autres ingrédients (hors huile) et laissez reposer la pâte 1h au frais
Faites chauffer l’huile de friture jusqu’à ce qu’elle soit bien chaude et plongez-y les baies
Égouttez et servir chaud


Mot de la fin

Sur votre route pour devenir un Pokéathlète Coach confirmé, il vous faudra souvent mettre la main à la pâte et vous intéresser à des domaines qui ne font en apparence pas partie du vôtre. Savoir s’adapter à toutes les situations et savoir être polyvalent est le propre d’un bon Pokéathlète. Apprenez à connaître vos Pokémon et à identifier leurs besoins pour adapter leur régime alimentaire. En sachant utiliser les bons aliments pour les bonnes situations, vous ne pourrez qu’améliorer les performances de vos protégés. N’hésitez pas à expérimenter !

Bibliographie

Les régimes de Pokéathlète¹
Baies Sailak et extraits²
La cuisine pour les nuls³


Questions :
Quel serait le régime le plus adapté à un profil Attaquant ? Défenseur ? Coureur ?

Quel serait le régime le plus adapté à des sports type : relais, obstacle, marathon, sprint ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutrition et régime d'Athlète.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-