Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ESSENTIAL
24.99 € 49.99 €
Voir le deal

Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



C’est un long travail que de partir en quête des plaques d’Arceus. Afin de faciliter tes recherches, tu as la chance, inouïe, de compter sur une collègue et amie très intéressée par les dieux et la mythologie, il s’agit de Ranya. L’archéologue, dévouée et curieuse à eu l’occasion au cours de cette année, de partager quelques discussions sur le sujet, quelques gâteaux aux yaourts, quelques essais pâtissiers audacieux. Le développement d’une thèse ensembles sur les pratiques religieuses d’Arceus sur la ville sainte de Sinnoh fut l’occasion pour vous de vous rapprocher. Le temps viendra où vous pourrez partir ensemble à la recherche de ce magnifique endroit et l’explorer pour en extirper les secrets.

Depuis quelques semaines, tu as commencé à te documenter sur Unys, depuis la fête des moissons, malgré l’immense désastre de l’événement, tu te demandes quels secrets renferment les maîtres des champs. Tu as dérivé, d’ouvrages en ouvrages, pour tomber sur des articles et bouquins traitant du Château Enfoui, lieu passé des grandes familles, dévoré avec les sables et en proie à des vigoureuses batailles les années précédentes, la zone est actuellement en paix, mais pour combien de temps ? Il faudrait saisir cette occasion pour explorer l’endroit et en dénicher ses plus beaux secrets. Tu y trouveras peut-être une plaque de type Sol, Roche ou Acier, le lieu est particulièrement propice à la première. Les températures d’hiver permettent également de partir à l’assaut de l’ancien lieu royal avec des températures un peu moins harassantes.

Tu contactes alors Ranya fin janvier en allant directement la voir au dortoir Givrali, les garçons sont rarement présents dans les dortoirs féminins pour des causes hormonales évidentes et que ces piailleuses de Giravalis sont rarement enclines à voir des garçons, cela importune, enfin, c’est ce que dit régulièrement ton ami Kasai, elles insultent les mamans aussi à ses dires. Ton regard innocent cherche alors la chambre dédiée et tu prends soin d’esquiver de croiser Ruth, tu perdrais du temps à vérifier la perdition de son âme et cela te ralentirait dans ton noble but suprême : réunir tous les artefacts d’Arceus. En parlant de Kasai, si Ranya accepte sa présence, il faudra lui proposer de venir.

Devant la chambre de la Givrali, tu toques plusieurs fois avant de reculer d’un pas afin d’attendre de la croiser. Après une brève attente, tu en viens à longuement à converser de la nécessité de partir pour le Château Enfoui, un lieu parfait pour le passage d’Arceus et y laisser des traces de son passage ou alors d’autres pokémons peuvent y être passés. Tu argumentes avec une voix calme et enfantine, comme toujours et ne manque pas de parler de Kasai, le coach pourrait être une ressource utile pour cette escapade en nature. Qui plus est, cela pourrait permettre d’obtenir quelques bases archéologiques ou méthodes de fouilles pour leur future visite à Michina.

Finalement, tout vient à posé pour le premier week-end de Février, tu t’empresses de partir harceler Kasai de vous suivre, une sortie en plein désert, pour un coach, ça peut donner des idées d’entraînements ? Après tout, il y a des plages à Adala et cela peut se révéler utile. Il n’est pas dans ton habitude de provoquer les gens, mais parfois ton ami à besoin d’être un peu secoué, ce n’est pas un mensonge d’induire qu’il serait honteux que le petit Georges que tu es puisses traverser un désert alors que tu es haut et léger comme un cierge à moitié consumé.

Au petit matin du cinq février, vous vous êtes donné rendez-vous sur les quais d’Adala pour prendre le bateau en direction d’Unys. Hrabrost est Pravda sont avec toi, tu as l’intention de les confier après cette expédition à une éleveuse afin de les récompenser, ils sont tous les deux motivés. La Laporeille estropiée observe les deux camarades arriver peu avant le départ.

-Mes amis, votre présente m’honore et j’espère pouvoir vous offrir une belle aventure. Il n’y a rien de plus stable qu’un plan en trois points et en notre trinôme je crois dur comme l’acier de Dialga. Hâtons nous ! Le navire nous laissera à Volucité, l’occasion pour nous d’être au plus prêt du Château Enfoui après s’être aventuré dans le désert Délassant !

Tu montes à bord du navire en premier, tête de proue miniature. Visiblement, tes deux camarades semblent éprouver quelques difficultés à grandement s’apprécier, ce n’est rien, il faut parfois passer outre les premières impressions avant de découvrir la vrai nature amicale et aimante de certaines personnes. Les carapaces les plus solides renferment généralement la présence de très belles personnes.

Ton Roucoups en profite pour voler dans les cieux, se délier les ailes dans les vents océaniques, mais il ne s’éloigne jamais trop loin, des fois qu’un Léviator sauvage ne vienne le happer dans l’eau. Puisque l’heure est encore matinale, tu ouvres ton grand sac avant d’en sortir une boîte avec quelques gâteaux moelleux au chocolat pour en distribuer à tes camarades.

-Je me suis dit que ces quelques pâtisseries sauraient vous donner du baume au coeur malgré la froide morsure des vents d’Artikodin. Comment appréhendez-vous cette expédition ? Je dois vous admettre que j’ai grande hâte d’observer les vestiges d’un glorieux passé où les gens, purs, pouvaient se confier aux dieux autant qu’aux hommes, moins perfides avant.

Ta Laporeille descend, motivée à l’idée de jouer et se dégourdir la jambe avec les pokémons des deux autres élèves. Tu savoures ce gâteau avec du jus de baie Oran pressé à la main ce matin, il y a une gourde par personne, ce sont d’excellents thermos qui permettrons de garder le jus puis l’eau au frais.

-Compte tenu de cette très fraîche heure matinale, nous devrions arriver au Château Enfoui à midi puisque nous nous déplacerons en véhicules motorisés. L’ordre religieux d’Arceus de Volucité à bien accepté notre requête scientifique. Tu laisses un petit silence. Frère Jean de Célestia et sa chorale gospel étaient à Volucité pendant quelques années et c’est ainsi que nous avons obtenu ces faveurs. Il m’a parlé de l’évêque du diocèse de Volucité, une personne haute en couleur, avenante et chaleureuse, c’est avec son Moustillon et lui que nous voyagerons.

Un mouvement un peu brusque à cause d’une vague te fait perdre l’équilibre, manquant de tomber à l’eau, tu te rattrapes tant bien que mal à la barre de sécurité avant d’observer l’eau remuant nerveusement. Tu l’as échappé bel, une épreuve de Kyogre pour réclamer une concentration infinie et omniprésente.

-Quoi qu’il en soit. Je suis très heureux d’être en votre compagnie.

Quelques heures plus tard, le soleil est encore loin de son zénith, mais vous appareillez à la capitale Unyssienne. Un grand homme, noir de peau vous accueil, cheveux rasés, bras ouverts, sa voix grave te fait vibrer, comme si elle entrait en communication avec ton âme. Quelques banalités, quelques formules religieuses et vous voilà embarqués dans un gros 4x4 tout terrain. C’est ainsi que tu apprends que beaucoup de petites églises ont perdues leur prêtre récemment et que Père Salomon est obligé de rouler quotidiennement donner la messes autour de Volucité. Vous obtenez aussi quelques informations importantes, comme la présence de quelques membres de la team Plasma qui ont échappés aux captures de l’armée il y a quelques années.

Bien vite, le désert vous fait face, au loin, au bout de la route qui plonge dans les premiers voiles sablés du centre d’Unys.


© BBDragon


Dernière édition par Georges A. Nevinost le Sam 13 Fév - 11:12, édité 1 fois
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Expédition] Château de sable
Lorsque Georges a proposé à la blonde une expédition, Ranya n’a pas pu résister bien longtemps avant d’accepter. Un privilège qui leur est permis grâce à leur grade acquis au sein de l’académie mais surtout leur parcours d’archéologue qui leur donne l’autorisation de traverser les mers et organiser des fouilles dans d’autres régions du monde. Une opportunité à saisir, malgré les préparatifs que cela demande. Et ca tombe bien car le Noctali a pris l’initiative de trouver un lieu de fouille particulier, de quoi enthousiasmer la danseuse.

Le garçon est spécial, c’est bien le mot. Pourtant, il est probablement le seul à aussi bien comprendre ses croyances. Pour être croyant, Georges est croyant c’est certain. Peut-être même un peu trop. Pas sur qu’il soit possible de trop y croire, mais ses principes sont si profondément encrés en lui que ça en devient admirable. Ranya n’a pas la même façon de s’exprimer, ni une confiance aveugle en le destin comme l’albinos, mais elle croit en Arceus et ses créations. Et c’est déjà plus que suffisant pour comprendre l’adolescent. Avec lui, elle peut parler de tous les mythes, de toutes les légendes sans aucun criante d’être jugée. Elle peut exposer des théories multiples, les dernières découvertes archéologiques. Ils ne sont pas toujours d’accord sur tout, notamment sur la position de Giratina au sein de l’échelle céleste et son rôle sur terre, mais ça ne les empêche pas de partager autour de leurs croyances. Des moments qui font toujours du bien à la jeune femme.

« Tu es sur que tu veux vraiment emmener cet a…Kasai ? Je veux dire soyons honnête, il est non seulement complètement con mais en plus il ne respecte pas du tout nos croyances. Tu as bien vu à Gratia ce qu’il s’est passé, ce qu’il t’a dit juste pour t’énerver. Ce type n’est pas quelqu’un de confiance, je ne comprends pas comment tu peux être ami avec lui ». C’est exactement ce qu’a répondu la danseuse lorsque Georges est venu jusque dans sa chambre pour exposer son projet d’expédition, mais surtout sa volonté d’emmener le Noctali avec eux. L’adolescente n’apprécie pas le coach. C’est un fait que personne ne peut nier. Ranya fait tout pour le montrer. Mais le blanc a l’air de véritablement y tenir. A coup de belles tirades fondées sur le pardon, sur les erreurs du passé, la rédemption et on en passe, il a eu fini d’achever la danseuse qui, non convaincue, a bien fini par accepter. Si cela peut faire plaisir à son collègue croyant, alors allons y. Mais comme à son habitude, la blonde ne machera pas ses mots, expédition pour chercher les plaques d’Arceus ou non.

C’est effectivement le premier objectif de Georges en choisissant le Château enfoui dans le désert d’Unys. Ces objets d’une extrême rareté représentent beaucoup pour n’importe quel croyant, Ranya comprise. En trouver serait une aubaine. Mais la blonde laissera le privilège au blanc de les conserver, s’ils en trouvent. Il est probablement le mieux passé pour conserver des objets de cette valeur, et puis elle sait qu’elle pourra aller les examiner quand elle le souhaite. De son côté, elle voudrait plutôt s’attarder sur des ruines attestant du passage d’une légende pokemon, mais aussi des fossiles, reste d’un temps perdu qui ne leur a laissé que des fragments. Leur virée de deux jours devrait leur permettre, en tout cas elle l’espère, de mettre la main sur quelques belles découvertes.

Le jour du départ arrivée, sac à dos et tenue adéquate équipée, l’adolescente replace son imposante tresse avant de répondre à la tirade du blanc « Nous verrons si cette aventure est belle quand nous y serons. En attendant comme tu dis, montons sur le bateau avant qu’il ne parte sans nous. Même si je ne suis toujours pas convaincue que tu nous sois utile à quoi que ce soit ». Sa dernière phrase était évidemment adressée au coach pour lequel la scientifique ne nourrit même pas de l’acceptation, mais plutôt une forme de tolérance forcée. Une fois sur le bateau, Ranya en profite pour libérer Chélone, histoire que la tortue préhistorique face une partie du voyage en mer plutôt qu’enfermée dans sa pokeball. Saisissant sans se faire prier un morceau de gâteau tendu par son camarade médecin, la blonde répond à ses questions « Je suis déjà partie en expédition aux ruines Alpha avec Ambre Lawford, une ancienne Givrali. Elle n’est plus à l’académie vous ne l’avez probablement jamais connu mais c’était une scientifique de talent. J’ai donc déjà une première expérience. Mais les deux environnements sont très différents. A nous d’être réfléchi et organisé pour revenir entier, et surtout pas les mains vides ».

Sur le pont, Nagini en profite pour discuter avec la Laporeille du jeune homme. Toutes les deux partagent le même handicap. Un pokemon avec lequel la Vipelierre est particulièrement à l’aise. Une aubaine pour Ranya qui espère sincèrement que sa type plante puisse assez prendre en confiance pour évoluer et, elle l’espère, surmonter ce handicap. Le nouveau fauteuil fabriqué par Gwen est rudement efficace, ce qui a facilité grandement les déplacements de la Vipelierre. Une bonne nouvelle. « Ton réseau est impressionnant Georges. Tu pourras me donner leurs coordonnées. Je les appellerais pour les remercier aussi, après tout comme tu dis c’est grâce à eux que nous avons les autorisations de pénétrer dans un lieu aussi important que celui-ci ».

Pas sur que le coach comprenne véritablement les propos de l’albinos, inculte comme il est, mais la scientifique se doit au moins de compenser sa débilité en faisant de son mieux pour montrer sa reconnaissance. Heureusement que la danseuse a pu tirer la cape du croyant en arrière juste avant de sombrer dans ses rêveries pour lui éviter de tomber à l’eau « Georges évite de passer par-dessus bord avant même qu’on arrive. Kyogre te teste probablement, reste avec nous ». Ranya n’est pas bien sure que Kyogre y soit pour quelque chose, mais elle a compris avec le temps comment s’adresser à Georges et le canaliser. Malheureusement, il semble que rien ne soit aussi simple pour s’occuper du cas Kasai.

Une fois revenus sur la terre ferme, le trio fait enfin la connaissance de Père Salomon. Un homme fort appréciable qui inspire confiance et sérénité à la blonde. Cela change de ses connaissances de la Pokemon Community « Merci à vous de nous accompagner Père Salomon. Nous ferons de notre mieux pour vous honorer de la confiance que vous nous accordez, n’est-ce pas Kasai ? » Le regard de la scientifique voulait tout dire. Il n’a pas intérêt à en dire une de travers, ou alors elle le pousse hors du 4x4 lancé à pleine vitesse.

Il ne leur faut pas bien longtemps pour atteindre le désert, signe qu’ils approchent de leur destination. Le 4x4 est bien pratique pour accéder à ces zones si particulières. Mais la danseuse est embêtée par les quelques informations que leur donne Père Salomon « Faites tout de même attention à vous mes enfants. Il se dit qu’il y a encore des membres de la Team Plasma dans ses murs. Si leurs intentions sont louables, les moyens employés ne sont pas les bons. Arceus ne pourrait cautionner de tels accès de violence, et ce malgré toute la bonne volonté du monde ». Effectivement, si la Team Plasma est réputée pour ses préceptes en apparence pacifiste, les attentions qu’elle a perpétré au sein de la région d’Unys ont suffit à révéler leurs véritables intentions. Ils veulent semer le chaos. Enfin probablement pas tous, mais ceux qui dirigent oui. En espérant toutefois qu’ils ne soient pas de trop dans le château.

Le 4x4 s’arrête enfin devant une porte très légèrement dissimulé du château enfoui. A priori, Père Salomon n’a pas l’intention de les suivre, mais il sera présent à la fin de la journée pour venir les chercher et les emmener dans une auberge non loin. Après quoi ils pourraient reprendre le bateau le lendemain. Un programme convenable. Ranya s’incline face au religieux et s’avance légèrement, jusqu’à ce que le sable volant ne touche plus son visage, bloqué par l’entrée imposante du château. Elle se tourne vers ses deux camarades, motivée plus que jamais à pénétrer dans les lieux.

- Bon fini les formules de politesse. Maintenant que Père Salomon n’est plus là, c’est à nous de gérer. D’après mes recherches, le château est relativement grand. On doit donc s’en tenir aux zones stratégiques pour une fouille efficace. J’ai trouvé une carte pas trop mal renseignée, mais on risque de devoir s’adapter en route. Il faut aussi qu’on évite les affrontements le plus possibles pour ne pas prendre le risque d’abimer les lieux. Mais si on y est contraint, à nous de tout faire pour neutraliser les ennemis sans risquer l’éboulement. Vous vous en sentez capable ?

HRP :
Utilisation de la CS Plongée par Chélone (Carapagos)


©️BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach

Aventure

Exploration, ruines, fouille et autres joyeusetés du même genre. A quel moment un être doué de QI (bien que Ranya ne pense pas que Kasai en soit pourvu) digne de ce nom refuserait une telle offre ? Pour la forme, ce cher blond se montra tout de même réticent pour une chose mais pas des moindres : la présence de l’archéologue Iluzion. Non pas qu’il la détestait (elle ne mériterait pas cet honneur), ni même l’appréciait d’ailleurs, mais le jeune homme émettait des réserves quant aux facultés de cette prétendue scientifique. Plusieurs années qu’elle était à l’académie et elle ne possédait QUE le grade deux. Elle devait sûrement être plus douée pour batifoler que pour faire des recherches. Mais soit, il aimait bien Georges (qui l’aurait cru) et pouvoir taquiner de la blondasse (désolée Ranya jtm) était toujours amusant. Et puis ce cher blanc avait su se montrer plus harcelant que la CT 83. Même s’il n’avait pas vraiment besoin de se donner dans l’insistance puisque que dès qu’il eut prononcé le mot Unys, Kasai se retint de bondir de joie.

Comment ? Kasai peut donc être heureux ? Que diablerie que ceci ? Tu es vraiment mauvaise narratrice pour lui donner des sentiments positifs. Remboursez moi cette lecture gratuite tout de suite (rendez aux abonnés).

Vous ne suivez pas du tout les deux du fond, il y a un détail, un gros détail chez ce cher Noctali, le berceau de son sport fétiche se trouve être né dans cette région du monde, cela n’est il pas que ça tombe bien dis donc (comment ça ma phrase est absolument mal écrite ?).

Pour résumer, il y aura une expédition donc des découvertes très probables de fossiles ou autres objets rares, cela se passerait dans le pays berceau du football unysien, cela serait tout frais payé (et si ça ne l’était ça le serait tmtc) et il pourrait emmerdait Ranya à souhait. Merveilleux comme les astres  s’alignaient toujours très bien pour ce blond (bon même si je parle très probablement trop vite). Presque comblé de bonheur, il put se mettre à faire des recherches sur les lieux de fouille au nord de Volucité, notamment le château enfoui. Il paraitrait qu’il accueillait parfois des réunions clandestines de la pègre locale. Des cousins sûrement. C’est donc avec force conviction que Kasai entreprit ses propres recherches et constata avec joie qu’il était possible de trouver des fossiles de Kabuto à cet endroit, redoublant son envie de partir dans cette expédition malgré le gros point noir (pas sur son visage) qu’est Ranya.



~~~~~

Ça parlait trop. Vraiment trop. Et tout ça pour quoi ? Pour déblatérer des croyances non prouvées ou pour tenter une vaine pique afin de vouloir prouver sa supériorité inexistantes. Affaires sur le dos, Pokéballs à la ceinture et starter railleuse lachée dans la nature, Kasai ne faisait pas vraiment attention à ce que disaient Georges et Ranya, l’un voulait partir en croisade de plaques, l’autre disait que le blond serait inutile, comme c’est étonnant venant de l’archéologue dites moi.

« Kasai, tais toi, elle va vouloir se venger pendant la fouille et on aura rien dégotté du tout. »

Mais Ixchel, malgré son bon sens ne put empêcher Kasai de répliquer, un sourire mauvais sur le visage et son fusil airsoft dans les mains.

« Tu as raison, je suis là pour couvrir vos arrières est en effet inutile, tout comme te laisser en vie, mais les deux sont présents aujourd’hui alors on fait avec. »

Fier de lui, il monta dans le bateau pendant que sa Kadabra se facepalme.

« Putain tu pouvais pas être sympa avec elle deux secondes, des photos de Ranya qui sourit ça vaut de l’or sur le marché, alors que quand elle fait la gueule c’est jugé trop commun. T’abuses. »

Ah oui Ixchel n’était pas là non plus pour rattraper Kasai, son hypocrisie est même parfois pire que le mordant du démon. Sur le pont du bateau, le blond se contenta de macher du chewing gum en écoutant d’une horreur ses deux coéquipiers discuter. Et c’était d’un barbant. Il refusa tout net les sucreries de Georges avec un air de dégoût, contrairement à Ix qui les prit avec grand plaisir (mais comment Georges est trop pipou mais Kasai est trop vilain pour s’en rendre compte T^T). Et à la question sur l’appréhension de l’expédition le coach eut un sourire narquois.

« Je pense que subir Ranya est la chose la plus terrible qu’il soit, et je l’ai déjà eu en mission alors on n’a rien à craindre vraiment. Je voudrais que tu nous montres enfin de quoi tu es capable, et que tout ce que tu as dit n’était pas parole en l’air fichu blondasse. »

Venant d’un blond, caucasse. Si, durant cette expédition elle arrive à prouver être digne de confiance, il lui donnera peut être le sobriquet de sale archéologue, qui sait.

Bref, le voyage se passa (presque) sans embrouille, et le trio arriva bien vite à Volucité. Grâce aux relations de Georges, ils purent avoir un 4x4 gratuit et un chauffeur en prime, si c’est pas magnifique ça. Une nouvelle fois Ranya lança une pique au blond (qui mérite que ça hein) comme quoi il fallait se tenir devant le prêtre. Il se contenta d’hausser les épaules, lui ne comptait jamais sur un être supérieur pour s’en sortir, si les autres y croyaient c’était leur problème, pas le sien. La route ne fut pas si longue et à midi les trois arrivèrent devant le château. L’archéologue prit les devants et leur montra la carte du lui, plus sérieux, il l’examina attentivement tout comme Ixchel.

« Ix, regarde les traces de pas dans le hall du château. »

Pas besoin de plus de mots, la starter disparut dans un éclair rose avant de revenir une minute plus tard de la même façon qu’elle était partie. Elle établit alors une connexion mentale.

« Bon, y’a des traces de pas dans le hall qui mène à une salle à droite, la salle de gauche est vide et celle du milieu est bloquée par une porte contenant des symboles étranges, j’imagine que Ranya tu peux les traduire ? On est quasi sûrs d’aller dans un lieu inconnu si on ouvra la porte. Un cadran avec des numéros le bloque, une énigme peut-être, ou un mot de passe. J’ai essayé de dire bella ou ami mais ça a pas marché. »

Sur ces mots, le groupe put avancer dans le château. Le sable avait envahi le hall d’entrée et comme indiqué par Ix, on pouvait voir nombre traces fraiches sur le sol aller vers une entrée à gauche qui ne comportait aucune porte. A droite, un immense portrait qui a depuis longtemps perdu ses couleurs trônait à côté d’une petite porte en bois moisi aux battants de fer complètements rouillés. Le bois cassé par endroit révélait une sombre pièce emplie de jarres et de poteries brisées en tout genre, peut être qu’un héros vert était passé par là auparavant. Puis, au fond de la pièce, une immense entrée bloquée par une dalle de roche très solide qui portait une inscription que seule une archéologue pouvait déchiffrer. Ce fut donc Ranya qui s’y attela pour signifier aux deux autres garçons l’inscription suivante :


Passant, sous ce tombeau repose prêtre d’Arceus Diophante.
Ces quelques vers tracés par une main savante
Vont te faire connaître à quel âge il est mort.
Des jours assez nombreux que lui compta le sort,
Le sixième marqua le temps de son enfance;
Le douzième fut pris par son adolescence.
Des sept parts de sa vie, une encore s'écoula,
Puis s'étant marié, sa femme lui donna
Cinq ans après un fils qui, du destin sévère,
Reçut de jours, hélas ! Deux fois moins que son père.
De 4 ans, dans les pleurs, celui-ci survécut.
Dis, si tu sais compter, à quel âge il mourut.



La traduction faite par l’archéologue fit sourire ce cher Kasai qui se railla d’un YAHAAAA bien senti (bah déso j’ai pas souvent la possibilité de montrer qu’il a 180 de QI hein), la modestie ? Peu pour lui. Il n’eut même pas le temps de la laisser répondre ou de laisser Georges réfléchir à cette énigme qu’il appuya sur les cadrans 8 puis 4, se poussa et laissa ses deux comparses avancer avant tandis que les portes du château tombeau s’ouvraient enfin.
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



Père Jean à toujours indiqué que les âmes qui s’apprécient savent plaisanter les unes des autres. C’est pourquoi tu tenais à la présence de Ranya et Kasai. Ton colocataire à une façon très à lui d’exprimer son amitié et son amour aux gens, c’est pudeur de l’âme et des sentiments est très touchant à tes yeux. Quant à Ranya, le fait d’avoir des discussions riches, une foi inébranlable, bien qu’elle accepte intégralement le Banni, c’est une femme de caractère qui montre aussi à sa manière son affection. S’ils semblent partir du mauvais pied, il est certain qu’après un bout de chemin ensemble, ils marcheront côte à côte. Enfin, ça c’est ce que tu espères, car clairement ces deux-là avant qu’ils se tapent la bise, ils se seront sûrement pété aussi les chevilles gare du nord. Quiconque est un minimum clairvoyant et alerte, sait que c’est une évidence : ils ne s’apprécient pas et ils vont explorer un vieux château ensemble.

Lorsque Kasai refuse le gâteau tu l’observes avant de soupirer contre toi-même.

-Navré, j’aurai dû anticipé que tu préfères les gâteaux plus simple, la prochaine fois je ferai un cake au nougat, ce sera sûrement adapté à ton régime alimentaire.

Lorsqu tu apprends que Ranya est déjà partie en expédition, tu es un peu admirative de ses capacités, c’est tout de même incroyable, tout ce savoir, technique et pratique, c’est une personne réellement compétente et elle est la mieux placée pour s’élancer avec toi à la conquête des plaques. Plus tard, dans ton immense édifice religieux, tu pourras afficher toutes ces merveilles, elles seront le témoin de tous tes efforts. Hrabrost dispose de la sienne, celle de la plaque ciel. Il y a encore bien des efforts pour parvenir à tes fins, mais tu y parviendras, tu le sais. Tu es une personne déterminée et pleine de courage.

Quoi qu’il en soit, après avoir failli de chavirer à l’eau et un sauvetage extrémisme de Ranya pour t’éviter de finir dans le royaume de Kyogre, vous débarquez à Unys, prenez la voiture avec Père Salomon. Lorsque chacun évoque ton réseau conséquent, tu rougis, c’est la première fois qu’on te fait pareil compliment et tu n’arrives pas à rétorquer que l’amour d’Arceus ouvre les portes à de belles relations humaines. Tu aurais apprécié amener avec toi Gwen, tu n’as aucun doute sur le fait que ses inventions auraient pu être sympathiques pour pareille expédition, mais à quatre cela devenait compromis et délicat.

Le sable à cette proportion à masquer le soleil, mais pas nécessairement ses terribles rayons lumineux, enfermé sous ton grand chapeau protecteur et lunettes de soleil, tu es contraint de faire attention. Pendant le trajet, ta Laporeille reste avec la Vipélière de Ranya, un pokémon en situation de handicap. Tu es touché de cette scène, car Pravda n’a jamais cessé de travailler avec toi et Gwen pour trouver de meilleures prothèses, adaptées aux besoins et la force croissante de ton pokémon. La grande question risque d’être lors de son évolution, quid du membre perdu ? Tu penses que ce changement de forme impliquera toujours la perte du membre, mais peut-être que cela varie d’une espèce à l’autre.

Lorsque tu entends les méfaits de la team Plasma, tu as une profonde peine, des conflits sanglants, des gens mal intentionnés et un combat entre le bien et le mal qui dépasse les hommes. Seule la vertu d’Arceus permet de savoir ce qui est bon ou pas. Tu fais la moue, mais heureusement, cachée sous ton attirail ne se perçoit pas. Il faut lutter contre le mal insidieux chez les hommes, qui tel le poison du Banni corrompt les hommes. Tu remercies chaleureusement Père Salomon pour sa disposition et sa gentillesse. Devant vous, un monument colossal, la pierre survie à l’érosion perpétuelle des sables, des vents et autres ravages du temps. Tu ne libères pas encore ton Roucoups, rentré dans sa pokéball le temps du trajet. Ranya se décide à mettre au clair les consignes de sécurité, tu hoches la tête, pusiqu’elle est la spécialiste, il est important de l’écouter.

-Nous suivrons vos consignes. Il va de soi qu’en temps qu’experte des temps anciens, il serait peu prudent de contredire vos propos. Je compte sur vous Kasai pour vous appliquer à la tâche. Je sais que l’orgueil qui vous ronge ne survivrait pas à la perspective de donner raison aux tendres moqueries de Ranya sur votre incapacité à nous aider. Je crois en vous et je sais que viendra le temps où j’arriverai à vous extirper les pêchés que le Banni cherche à faire grandir en vous. Soyez forts Kasai, gardez espoir ! Le destin ne nous a pas fait colocataires pou rien !

Vous poussez alors les portes pour pénétrer les lieux après le rapport mental de la Kadabra. Les portes en bois n’opposent pas d’immenses résistances, ce lieu est abandonné, difficile à préserver, les archéologues et chercheurs auront bien fait de totalement le cartographier et extirper ses richesses afin de remplir les musées du monde entier. Ici, tu espères y trouver une plaque terre, ou n’importe quelle plaque, parfois les dieux sont capricieux à déposer à des endroits incongrus. Le sable se meut doucement au sol, sûrement par les aérations naturelles du château, tu vois le sable très légèrement onduler à quelques endroits à cause du vent. Des grands pylônes habillent ce grand hall d’entrée en quinconce où deux pièces à chaque extrémité semblent donner lieu à de nouvelles explorations. Au centre, un grand quadrilatère de granit gravé semble offrir dans une langue ancienne les secrets de l’ouverture d’un lieu secret. C’est stimulant de savoir que la suite vous attend par là, mais tu préfères profiter des autres espaces avant.

Accompagné par tes deux pokémons, tu préfères te diriger vers la pièce de droite en passant devant ce portrait chevaleresque. Il est curieux, c’est certain. À l’intérieur, rien, pas d’autres pièces, les portes grincent à ton passage, c’est quelque peu sinistre, tu espères que Hoopa ou Giratina n’ont pas maudit le lieu. Il y a des pots cassés, de l’argile visiblement, tu t’approches, retournes quelques pièces, les motifs semblent abîmés, mais dépeignent des scènes de la vie quotidienne. Tout cela semble pour le moins intriguant. Tu continues encore un peu, presque insouciant, c’est le rez-de-chaussée, il ne peut rien vous arriver voyons ? Non ? Le narrateur n’en a pas décidé ainsi ? Bah zut, quel dommage !

Soudainement, tu ne sens plus ta cheville, puis ton mollet et enfin tes quadriceps (ouais Ruth tu m’emmerde), c’est normal Georges, tu es entrain de te faire avaler par les sables. Tu commences à te débattre, mais non, erreur ! Pravda essaie de te tirer de là, mais s’enfonce également avec toi, quel dommage !

-Au secours ! Kasai ! Ranya ! Je ! Démétéros se joue de moi !

En fait, t’es juste un peu con, qu’on se l’avoue n’est-ce pas. Hrabrost essaie de te tirer tant bien que mal alors que tu as eu la clairvoyance de jeter ton sac pour t’alléger. C’est grâce au secours de tes deux amis qui durent coopérer pour te sauver que tu finis par t’extirper de cette situation délicate. Tu as les larmes aux yeux, prit par l’émotion, celles-ci ne tardent pas à couler alors que tu prends ton colloque dans tes bras.

-Seigneur merci pour votre aide, vous voyez Kasai, vous êtes quelqu’un de bien.

Tu renifles sur ses habits, tâchant de ta morve au passage les vêtements de ton colloque. Vous formez une sacrée paire quand même, faut l’avouer. Tu es gentiment (ou pas) repoussé par ce dernier alors que tu retires le sables collé sur tes habits, les yeux rougeoyant et les lèvres un peu tremblantes . Tu es mis au courant de l’ouverture de la salle et tu en conclues qu’il est plus prudent de suivre tes camarades sans trop t’éloigner. La carte de l’archéologue semble indiquer tout de même de grands sous-sols, des passages secrets et étroits, vous ne pourrez pas tout explorer, peut-être en plusieurs fois, mais une chose est certaine, c’est un bon début.

Derrière la grande stèle énigmatique, s’ouvrent des escaliers, visiblement, c’est l’heure de s’enfoncer dans les ténèbres. Si chacun à sa lampe torche, en raison de ton achromatopsie, tu as une grande lanterne à huile que tu allumes pour éclairer. C’est Hrabrost qui la porte en se mettant au-dessus de vous, cette lumière naturelle fait danser vos ombres sur les premières marches. Il y a bien entendu du sable qui coule le long des marches, porté par le vent qui à désormais accès à une nouvelle pièce. Une grande tapisserie vous suit, brodées de couleurs qui ont ternies avec le temps, vous observez ce qui semble être le mythe des moissons que vous avez douloureusement expérimenté quelques mois avant. Tu ne peux t’empêcher de toucher, chercher ce contact de la matière. C’est filandreux et sableux, même ici, il s’immisce. Du sol au plafond, y comprit dans vos vêtements, la douche de ce soir ressemblera à un gommage pour les peaux mortes.

-Que pensez-vous que nous trouverons en bas ? Normalement, les châteaux ne sont-il pas censés monter en étages ? Est-ce volontaire ? Peut-être qu’avec le temps, les sables ont tant grimpés et engloutit le château que ce qu’il reste aujourd’hui n’est que le dernier étage ? Serions-nous entrés par un balcon ?

La question fait sens, il est vrai, ton porte lanterne, lui, est concentré à la tâche alors que Pravda s’occupe de descendre en vitesse pour ouvrir la porte qui pierre qui vous attends en bas de ce large escalier en pierre. La Laporeille ne parvient pas à dégager le passage, la porte semble trop lourde, c’est donc aidé par tes camarades que vous parvenez à faire crisser la pierre et la déplacer. Le sable derrière semble gêner le passage, en effet, vous débouchez sur un couloir, c’est étrange, pourquoi un couloir après un si grand escalier ? Le sable recouvre l’intégralité du sol, impossible de distinguer ce qu’il y a, que ce soit le sol, des endroits affaissés ou même des pièces. Des pièges ? Cette idée te fait frémir de peur.

-Cela risque d’être contre productif si je demande à mon Roucoups de dégager la voie avec une attaque tornade, il chassera ainsi le sable ? Il maîtrise assez ses pouvoirs pour éviter les retours d’airs et de sables, mais je ne sais pas si ce lieu à une configuration spécifique qui pourrait nous contrarier. Ranya, qu’indique votre carte ? Devons nous partir à droite ou à gauche de ce couloir ?

Sur les murs se distinguent des portes-torches, peut-être serait-il utile de trouver des torches pour marquer votre passage et ainsi éviter de vous perdre ?


© BBDragon


Dernière édition par Georges A. Nevinost le Ven 12 Fév - 13:52, édité 1 fois
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
Bien sur que le garçon allait répondre à ses piques. Mais la blonde choisit de ne pas en rajouter. Pas que la danseuse s’avoue vaincue. Absolument pas, elle est même toujours persuadée d’avoir parfaitement raison face à Kasai. Mais elle sait au fond d’elle que le débat est perdu d’avance, que jamais l’un ne lâchera et qu’ils seront voués à se tacler pour l’éternité. La scientifique reprendra tout à l’heure, quand de nouvelles occasions se présenteront. En attendant, elle se contente de discuter avec Georges tout en toisant d’un regard noir le coach. Les deux ne se supportent pas, ils ne savent. Et pourtant, le blanc les a voulus tous les deux ensembles. Par respect pour le premier qui a su réellement comprendre toutes ses croyances, l’archéologue n’en ajoutera pas davantage.

Ranya décide ne pas perdre plus de temps après le départ du prêtre pour déterminer un plan d’action. Ils n’ont que 6 heures, peut-être 8 tout au plus. Ce qui n’est pas énorme. Alors il ne faudra pas perdre de temps, et cette carte devrait les aider. Elle montre attentivement aux garçons les divers lieux notés et ceux qu’elle a déjà entouré d’avance pour étant des points stratégiques. La Kadabra du coach fut la première à se déplacer sous ses consignes. Un premier repérage n’est clairement pas une mauvaise idée. L’adolescente actionne du bout des doigts la pokeball d’Amon, son Zarbi, qui fait alors irruption au niveau du groupe « Suis Ix Amon. Ton œil pourra surement nous aider, de même que tes capacités à sentir les choses que nous ne voyons pas. Ne te préoccupe pas de nous et de nos mouvements pour l’instant ». La lettre flottante disparait en même temps que son homologue psy.

La Kadabra est la seule à réapparaitre au bout d’à peine une minute, ce qui n’inquiète pas plus que ça la blonde, habituée au tempérament spécial de son Zarbi. Sa connexion mentale rudement efficace permet au trio d’entendre avec une grande clarté son topos sur la situation. « Probablement que oui, il faudra que je les observe assez longtemps et après quelques comparaisons je devrais pouvoir vous donner une bonne traduction ». La danseuse a numérisé dans son Ipok une grande quantité de livre avec l’aide de Nico mais aussi des logiciels pour l’aider dans la reconnaissance de caractères anciens. Par principe, elle garde toujours un livre de base dans son grand sac à dos, mais les connaissances que contiennent désormais son Ipok sont un atout non négligeable pour une expédition comme celle-ci.

Le trio finit par entrer dans le château. La disposition est exactement comme indiquée par la type psy et la blonde peut déjà voir son Zarbi graviter autour des fameuses inscriptions. L’archéologue se dirige machinalement vers ces dernières. Après tout c’est ce que l’on attend d’elle, qu’elle traduise. Les garçons n’auront qu’à étudier plus en détail ces traces de pas. Une fois devant, elle ne peut s’empêcher de laisser courir ses doigts le long des inscriptions. Heureusement, elles sont plutôt bien conservées et lui permettent sans trop de difficulté de reconnaitre les vieux caractères unysiens. Elle ne maitrise pas ce dialecte mais à l’aide de son manuel qu’elle tient dans sa main droite et son téléphone avec les logiciels de scan dans la main gauche, elle parvient à révéler les quelques caractères légèrement effacés pour offrir une bonne traduction. La blonde à ses côtés, Georges un peu plus loin à explorer l’autre pièce, elle s’attelle à la lecture.

Passant, sous ce tombeau repose prêtre d’Arceus Diophante.
Ces quelques vers tracés par une main savante
Vont te faire connaître à quel âge il est mort.
Des jours assez nombreux que lui compta le sort,
Le sixième marqua le temps de son enfance;
Le douzième fut pris par son adolescence.
Des sept parts de sa vie, une encore s'écoula,
Puis s'étant marié, sa femme lui donna
Cinq ans après un fils qui, du destin sévère,
Reçut de jours, hélas ! Deux fois moins que son père.
De 4 ans, dans les pleurs, celui-ci survécut.
Dis, si tu sais compter, à quel âge il mourut.

« Voilà, ça doit à peu près dire ça. Donc non, ce que je dis ne sont pas des paroles en l’air. Mais ne je m’attendais pas vraiment à ce genre de texte…eh mais qu’est-ce que tu fais ?! » Trop tard, le coach a déjà appuyé sur deux stèles sans que la danseuse n’ait le temps d’opposer la moindre résistance. Mais, contre toute attente, la porte s’écarte et révèle la suite du passage, de quoi s’enfoncer plus dans les profondeurs du château. « Ok je dois reconnaitre que tu n’es pas si con que ça, du moins pour les énigmes. Mais la prochaine fois, attends qu’on ait pris les photos stp ». Ranya n’eut pas le temps de poursuivre plus longtemps ses remontrances que les cris de Georges parviennent jusqu’à leurs oreilles. Par Arceus que lui est-il arrivé encore ? « Viens avec moi ! »

Les deux adolescents se hâtent jusqu’à la salle d’à côté, découvrant le blanc aspiré par les sables mouvants. Sans trop réfléchir, tout en veillant toutefois à ne pas laisser ses pieds glisser, l’archéologue attrape la main du croyant, assisté par le coach de l’autre côté, et tire de toutes ses forces « Georges accroche toi. Demeteros n’a que faire de ton corps tu ne peux pas lui laisser ». Dans un dernier effort, les deux adolescents parviennent à extraire leur collègue, non sans une petite frayeur. Voir le garçon se jeter limite dans les bras du coach provoque une mine interrogative chez la danseuse. Elle ne comprend vraiment pas comment fonctionne ce duo. Finalement, Kasai le repousse pour les obliger à revenir à la salle principale « Bon du coup on suit ce couloir-là ? Même si ce n’est pas évident sur la carte, on devrait facilement rattraper le premier sous-sol ».

Le trio choisit donc de suivre cette poste. Ranya, après avoir pris quelques photos sans flash et extirpé sa lampe torche, libère Fàfnir de sa pokeball pour l’obliger à les suivre. La Magirêve est habituée désormais aux fouilles et fait office d’épée pour la blonde. Nessie aurait également pu le faire mais sa taille plus imposante depuis son évolution est devenue incompatible avec des fouilles dans des lieux trop exigus. La danseuse prend des notes au fur et à mesure de la descente, notamment face à cette superbe tapisserie. Dommage que le sable l’ait abimé, mais c’est un art qui se perd mais qui permet pourtant de raconter tellement de chose. Même si la scientifique préfère de loin la peinture, elle reconnait le talent de l’artiste à l’origine de cette pièce. « Tes hypothèses sont possibles. Les archéologues n’ont pas pu déterminer avec exactitude la forme exacte du château. A cause du sable. Il a pu être englouti, tout comme il a pu être construit volontairement dans le sol, profitant du climat particulier de la zone. Après tout, c’est bien nous qui l’avons appelé château, mais ça n’en est peut-être pas un, en tout cas dans le sens classique du terme ».

Amon revenu devant elle, la scientifique constate qu’ils ont enfin terminé de descendre l’escalier. La porte lourde dégagée grâce à vos efforts cumulés, il ne reste plus qu’à constater qu’elle cachait en réalité un autre couloir, donnant l’accès à deux salles. Face à la remarque de Georges, elle sort de nouveau sa carte et ses premières notes et autres dessins. « A priori, elles mènent toutes les deux à une partie différente du souterrain qui ne se rejoignent pas. Mais la salle principale, comme elle est nommée par les archéologues, se trouve en suivant la porte de gauche ». Peut-être un équivalent à une salle du trône. En tout cas, c’est là-bas que l’attention des premiers chercheurs s’est portée « Ton idée est bonne Georges. Si le couloir est piégé, ça nous donnera plus de chance de les déceler ».

Les trois adolescents laissent la type vol du croyant se charger de ce problème. Par prévention, la blonde se tourne tout de même légèrement, histoire de ne pas se détruire les yeux avec le sable. Une fois la scène dégagée, le sol devient visible. A l’œil nu, rien n’est perceptible mais la jeune fille décide de prendre les devants en faisant un signe à ses deux pokemons. Habitués, le Zarbi se dirige naturellement vers le sol qu’il scan avec son œil avisé tandis que Fàfnir inspecte les murs. Au bout de quelques instants, ils finissent par revenir. L’archéologue devine à leur mine que le bilan n’est pas très bon, mais le Zarbi se refusant le plus souvent de se livrer à l’exercice de la télépathie, cela risque de devenir difficile « Ix, est-ce que tu veux bien nous connecter mentalement avec Fafnir ? » « Bien sûr mademoiselle, que ne ferait-on pas pour votre beau sourire » « Pardon ? ».

Ranya n’a pas le temps d’y réfléchir plus que la voix de starter vient raisonner dans sa tête. Elle l’entend si rarement que ça lui fait toujours tout drôle. « Tout le couloir est piégé. Je pense qu’il y a des trucs dans les murs, comme des fléchettes mais je ne sais pas exactement comment elle s’actionne. Probablement avec les cases au sol. A priori Amon en a repéré certaines mais il va falloir être très prudent si vous ne voulez pas finir en brochette les mômes ». L’archéologue soupire. Si sa fantôme s’y met aussi elle est mal barrée. Finalement, elle se tourne vers les deux garçons « Quelqu’un a un plan pour arriver jusqu’au couloir de gauche ? »


©️BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Sombre.

Plus que le passé de Sasuke. Plus que la vision à l’œil gauche de Josh. Plus que le pelage soyeux de Cerberos (c’est un Démolosse m’voyez, ténèbres toussa). Bref le couloir que le duo Ranya Kasai avait débloqué s’engouffrait loin de la lumière du jour. Les comparses avaient réussi à débloquer le niveau suivant, vous pouvez jouer la musique de final fantasy c’est bon. Un immense sourire sur le visage de Kasai s’afficha et s’approfondit encore plus quand Ranya eut la très bonne idée de le complimenter.

« Je peux retirer ce que j’ai dit, t’es pas inutile fichue archéologue. »

Mais les deux têtes blondes n’eurent pas le temps de presque être sur la même longueur d’onde qu’un cri retentit, celui d’un Georges effrayé par quelque chose. Pas besoin de se concerter, les deux étudiants se précipitèrent dans la piège où s’était perdu le blanc. Une pièce aussi mal éclairée (sur le bon coin on n’aurait pas pu cocher la caser appart lumineux) que le couloir mais suffisamment pour voir la catastrophe : Georges s’était enlisé dans des sables mouvants et demandait prompt renfort sinon la partie était finie pour lui. Ni une ni deux (plutôt trois) Ranya et Kasai s’élancèrent vers le jeune homme et tirèrent de leur possible pour le tirer de cette fâcheuse situation.

« Fichu paladin, tu pouvais pas faire attention à tes pieds ? » scanda le coach, qui préférait crier sur son compagnon plutôt que de lui faire part de son inquiétude quant à sa possible mort des suites des sables mouvants. Mais bon comme on dit, tout est bien qui finit bien et à par les poteries, il n’y avait pas eu de casse. Quoique, vu l’état du pantalon de Kasai après que Georges ait gentiment déposé sa morve, du cassage de bouche il pouvait très bien en avoir. Mais le Noctali se contenta simplement de dégager le petiot le plus loin possible de ses affaires. Mais le pire n’était pas la morve, non non non, le médecin avait commis une véritable hérésie en taxant Kasai de gentil, franchement, il ne pouvait choisir pire compliment. Pour décrire le blond il pouvait y avoir, intelligent, magnifique, surprenant, fantastique (modeste aussi) mais pas gentil. On disait de quelqu’un qu’il était gentil juste parce qu’il n’avait rien d’autre pour elle ou lui. Pire chose ever. Mais soit, son compagnon ne pensait sûrement pas à mal et Ixchel, pour lui prouver son amitié et celle de Kasai, lui tapota gentiment l’épaule.

« Bon, on va pas moisir ici, on va de l’autre côté ! »

Et après ce petit interlude « inoffensif » l’exploration pouvait reprendre derechef. Et elle reprenait sur le fameux couloir trop bresom derrière la stèle, prévoyant, Kasai sortit une lampe torche tout comme Ranya. Georges n’avait pas fait dans la demi-mesure en s’armant d’une grosse lanterne à huile éclairant d’un vaste faisceau de lumière les alentours. Une immense tapisserie brodée rongée par le temps et les mites (et pas les mythes, pardon) couvrait les murs et s’enfonçait avec les escaliers dans les ténèbres. Escalier qui d’ailleurs se parait du plus magnifique décor de sable, couleur or très mode été 2019. Le plafond se parait de multiples fissures qui ne laissaient même pas voir la lumière du Soleil, peut-être y avait-il une pièce au-dessus et que ce n’était pas le dernier étage comme le fit si bien remarquer Georges. Gentleman (c fo) il laissa Ranya répondre aux interrogations du blanc, mais le blond ne put s’empêcher d’y foutre son grain de sel (et pour une fois sans être salé, contrairement aux joueurs de lol).

« L’énigme indiquait le nom tombeau, probablement comme les pyramides en Egypte. On ne peut pas encore confirmer cette hypothèse ni celle du château, va falloir en explorer en détail. »

Il projeta le faisceau de sa lampe torche vers la tapisserie, peut être qu’elle leur révèlerait plus sur l’histoire de ce lieu. Mais il déchanta très vite en s’apercevant que la broderie était dans un état absolument déplorable, le sable l’avait que trop abimé.

« Ix, n’oublie pas de prendre de photos de tout ce qui peut être intéressant.

- Je le fais déjà, tu n’avais pas besoin de me l’indiquer. »

Après tout ces photos pourraient toujours servir pour demander à un antiquaires la valeur des objets qu’ils trouveraient. Pas de petit profit. Bref, il n’y avait pas grand-chose d’autre à voir dans ce couloir, ne restait plus qu’à marcher calmement pour arriver au bout de cet escalier bien trop long.

Au bout de 5 minutes, ils arrivèrent enfin vers une nouvelle porte. De lourds battants qu’il fallut pousser pour dévoiler un autre couloir, pas vide apparemment. Il n’y avait aucune présence d’empreintes quelles qu’elles soient. Le lieu était vierge de toute présence humaine depuis plusieurs années voire dizaine d’années. Leader du jour, Georges demanda le chemin à la détentrice de la carte. Celle-ci réagit très vite et indiqua que si le groupe prenait à gauche, il y avait de forte chance de tomber sur une des salles les plus importantes du lieu, et dès le début de la fouille. Quelle chance.

Ou pas.

Le chemin menant à cette vaste salle semblait truffé de pièges en tout genre. Georges tenta de soulever le sable afin de possiblement révéler les dalles au sol piégé mais cela ne fonctionna guère, Ranya elle demanda à ses Pokémons de scouter les lieux, ce que fit aussi la Kadabra de Kasai en même temps que les liaisons télépathiques entre Pokémons et humains.

Résumé du scout : plusieurs pièges à fléchettes, empoisonnées sûrement même si le poison devrait être périmé ou évaporé depuis le temps, d’autre pièges inconnus et Ixchel révela la présence d’un trou au milieu du couloir. Sympathique.

« Bon, je propose pour les pièges, deux solutions, on les déclenche avant avec des grosse dalle que Ixchel et moi pouvons retirer du sol ou alors avec Cerberos on tente de trouver un chemin parmi les dalles. On doit être les plus rapides du groupe, si on déclenche un dispositif, on court. »

Pas de question comme ça vous va ? Que la type psy tenta de soulever une dalle du sol, sans succès malgré l’aide de Kasai, les pierres étaient trop lourdes. Le duo se contenta simplement de caillux assez gros et les lança en direction du couloir. Cependant, même s’ils avaient lancé une vingtaine de cailloux, un seul piège se déclencha, la masse des objets n’était pas suffisamment élevée.

Il fallait passer au plan B.

« Ix si ça tourne mal, téléportation tu réfléchis pas.

- évidemment, je tiens encore à la vie aux dernières nouvelles ! »

Satisfait de la réponse de sa starter, le blond se saisit de la Pokéball de Cerberos pour libérer le chien enragé. D’un signe de main, le coach indiqua au cerbère de renifler le sol et d’avancer vers lui à l’autre bout de la piège, si un piège était présent, Ix les préviendrait. La prudence était de mise pour cela.

Et à pas de Lougaroc, le démolosse qui renifle le sol à la recherche de trace de piège et Kasai avancèrent, esquivant quelques pièges grâce aux efforts combinés de Fafnir, Ixchel et Amon.

Cependant, il y eut un clic. Sonore. Un piège qu’aucun Pokémon de l’équipe n’avait remarqué. Un énorme fracas assourdissant retentit et les murs se mirent à trembler. Pire encore, le plafond au dessus de Kasai s’ouvrit et une boule tomba lourdement par le sol, boule qui se mit à rouler grâce à une dalle qui se souleva juste en dessous.

Merde.

« Ix !

- Bien chef ! »

Pas de temps à perdre la starter de Kasai le téléporta lui et Cerberos juste à côté de Georges et Ranya, évitant ainsi tout risque de se faire immédiatement écrasé. Piège facilement évité, non ?

« Parfait, la boule va rouler et activer les autres dalles ! »

Alors oui, mais non. Un autre grand bruit fit vibrer les murs, murs qui tremblaient, murs qui peu à peu se rapprochait du groupe. Il allait falloir courir après la boule qui activait les pièges afin d’éviter de finir écrabouiller comme des crêpes. Vous voyez Indianna Jones et l’arche perdu le début du film ? Bah c’est pareil sauf que la boule est devant, les murs vont vous écraser et les pièges qui s’activait sur la boule et peut être sur boule.

« OH PUTAIN PLUS DE PLAN ON COURT ! »

D’ailleurs vous vous souvenez du trou qu’avait repéré Ixchel ? Non ? Bah alors bonne chance ♥. D'ailleurs Kasai, toi aussi tu aurais du faire attention à tes pieds.

Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



Il semblerait que ton coloc ne tienne pas plus que ça à la morve sur son pantalon, mais ne semble pas non plus trop te râler dessus. C’est sous cette étrange scène que Ranya doit profondément se questionner sur la relation amicale qu’entretiennent les deux Noctalis. La Bromance à ses raisons que la raison ignore. Étrangement, c’est chez les Noctalis qu’il y a les plus belles bromances, Sirius et Paul, Allen et Yuki, le bon vieux temps quoi. Edgy but friendly, c’est ça la vie qu’on mène !

Vous pouvez finalement descendre et profiter de cette magnifique tapisserie ravagée par le temps et les sables du château. Ta lanterne empêche les mauvaises surprises sur ces marches parfaitement régulières, bien qu’aux angles légèrement érodés. Vous êtes encore loin de votre destination et c’est pour cela que vous devez impérativement faire attention. Hélas, tu vois ce qui semble être une terrible créature du Banni. Tu supposais l’existence de pokémons spectres chez Ranya, mais tu c’est la première fois que tu les vois. Tu es grandement mal à l’aise, plusieurs fois, tu as évoqué cette peur et crainte de ces créatures monstrueuses. Tu n’as encore jamais évoqué le décès de ta sœur par épilepsie infantile lors de ses crises nocturnes et l’ombre déformé qui se reflété était celle de Giratina sans aucun doute. Ton achromatopsie fait que ta vision tremble avant l’âge de sept ans et combiner à l’horreur du coup du lapin de ta sœur et ses jambes distordue et brisées, rien n’a aidé à avoir une image claire. Tu viens d’emblée te mettre contre Kasai, totalement angoissée à l’idée que cette créature vous suivre.

-Cette engeance compte donc nous hanter toute l’expédition durant ? Lances-tu la voix tremblante, au bord de la panique à Ranya. Les sables semblent une bien meilleure fin à tes yeux qu’être possédé par ce spectre.

Au prix de grands efforts, vous parvenez à pousser la porte qui vous obstrue le passage afin d’arriver sur un long couloir avec deux portes à leurs bout comme l’indique la carte. Pendant la descente, les hypothèses allaient bon train, les gens pouvaient même se demander si c’était réellement un château, un baraquement, un cimetière, une pyramide ? L’exploration seule vous permettra de savoir de quoi il en retourne. Tu offres l’idée de dégager la zone, ce à quoi tes collègues ne sont pas opposés. Tu récupères donc la lanterne allant absolument éblouir la Magirêve pour conserver un visuel sur elle le temps que les sables ne s’envolent au loin dégagé par des aérations au sol. Les bourrasques contrôlées de ton Roucoups limitent les retours de sables. Le couloir finit par être intégralement dégagé, permettant aux experts survivalistes d’anticiper la suite.

Les pokémons de Ranya finissent par partir inspecter la zone, aidés par Ix, la Kadabra de Kasai que tu apprécies toujours, car elle aime manger tes gâteaux, même lorsque tu fais des essais un peu spéciaux, mais tu aimes bien les gens qui aiment manger ce que tu prépares de tout ton coeur ! C’est aussi un facteur d’amitié entre Kasai et toi, cette Kadabra qui a toujours le petit mot qu’il faut. Tes pokémons ne peuvent pas aider à ce compte, Pravda bien que très légère pourrait partir explorer, mais tu n’es pas très confiant à l’idée qu’elle active des pièges. En cas de blessures, tu as ton kit de soins et ton livre de prières médicales afin de favoriser le bon rétablissement. Entendre la voix spectrale de la Magirêve te fait frissonner de peur, qu’elle sorte de ta tête ! Tu ne veux pas communiquer avec ces êtres emplis de pêcher ! Ces âmes sont damnées. Lorsque le groupe se pose la question d’avoir un plan, tu essaies d’en placer une, mais Kasai, dans son charisme certain ravit l’attention pour exposer son plan, certes fonctionnel, mais sûrement moins sûr que celui que tu avais en tête. Toutefois, tu vois qu’il a l’air sûr de lui et tu acceptes donc son plan, cela ne devrait pas mal se dérouler, après tout le coach est une personne forte et intelligente.

Le maître et son chien finissent par s’engager le pas léger sur la route du couloir, tout se passe bien les premiers maître jusqu’au déclenchement d’un piège suivit d’un bruit sourd. L’énorme rocher sort du plafond et commence à rouler avec ton ami ! Malheur !

-Attention Kasai derrière v

Voilà Kasai à côté de toi. Tu observes la scène, surpris, détournant le regard plusieurs fois vers le rocher, puis Kasai.

-Ixchel, vous êtes étonnante, vous me téléporterez un jour ?!

Cela à l’air de t’amuser, mais visiblement pas pendant très longtemps car le crissement des murs et de la poussière coule, ce qui indique un petit problème logistique, les murs se rapprochent. Sans même réellement avoir besoin de le crier, vous êtes d’accord pour courir. Tu jettes Pravda sur Hrabrost qui prend également la lanterne dans son bec afin de se libérer du passage. Tu es assez athlétique pour pouvoir suivre sans trop de mal Kasai qui cavale à bon rythme.

Le problème majeur réside dans ce trou prévu par Ixchel, mais qui ne l’a pas répété, prit dans la tourmente des évènements, vous l’oubliez et l’immense rocher finit par s’écraser dans les profondeurs, dérobant le sol sous vos pieds dans une réaction en chaîne. Enfer et damnation. Tu parviens à te rattraper non sans mal à une serre de Hraborst, le Roucoups est grand et fort comme un Roucarnage ce qui lui permet d’encaisser ton poids. Sauf que la vision de Ranya chutant dans les ténèbres ne t’enchante guère. Tu la rattrapes de ta main libre, le surplus de poids ne rends pas la tâche aisée pour Hrabrost qui à un petit geste vers le bas avant de parvenir à se stabiliser. Tu présumes que Ixchel à pu se téléporter avec Kasai de l’autre côté.

-Tenez bon Ranya ! Ne chutez point dans les ténèbres de Darkrai, je ne le tolérerai pas.

Le sol n’est plus très loin alors que vous survolez cet immense trou sans lumières, mais avec les bruits que vous entendez, c’est profond et il est probable que la mort vous attende plus bas. À l’angle du couloir, le sol reprend ses droits et c’est ici que le volatile décide de se poser, laissant Ranya atteindre le sol, toi, puis lui qui se pose, fatigué par l’exercice. Kasai est également à vos côtés en bonne santé, enfin, à première vue.

-Tout va bien ? Vous n’avez rien ? Faut-il procéder aux premiers soins ? Ranya, j’espère que votre expérience de chute dans le vide n’as pas trop altéré votre bien-être.

Tu te mets à sa hauteur, les yeux pétillants d’inquiétude. C’était tout de même une sacrée épreuve que vous venez de vivre.

-Je dois admettre que j’avais émis l’hypothèse d’utiliser nos pokémons volants et psy pour nous déplacer sans toucher le sol ou les murs, mais Kasai m’a coupé la parole alors je n’ai osé la reprendre, de peur de vous fâcher. J’en suis navré.

Il faut dire que tout cela aurait pu être évité, mais bon, pourquoi priver nos personnages d’une bonne de frayeur, après tout eux ne vomissent pas lorsqu’ils sont très contents. Devant notre troupe se tient alors une grande porte cette fois avec un creux pour tirer, au moins celle-ci est conçue pour faciliter la sortie des foules en cas de problème de l’intérieur vers l’extérieur. Tu entreprends de tirer la porte qui vient avec une légèreté déconcertante malgré l’épaisseur du bloc de pierre qu’elle constitue.

Derrière vous, semble s’ouvrir un monde nouveau. Un sol dallé parfaitement symétrique aux motifs hexagonaux légèrement creusés pour offrir du relief et au sein de ces reliefs, un petit filet d’eau courant embellis l’espace. Au centre de la pièce soutenue par d’épaisses colonnes finement ciselées de motifs végétaux, se trouvent deux immenses fontaines qui fonctionnement toujours, l’eau transparente est radieuse par un jeu de miroir qui semble optimisés pour faire circuler la lumière la roche claire utilisée ici. Une allée traverse la pièce, partant d’une immense porte à deux battants à un trône en or massif qui semble avoir était sculpté à même la roche qui se dégage du mur. Des motifs étranges s’inscrivent sur le sol autour et le trône semble lui-même gravé d’écritures littéraires qui doivent être similaires à celles vue sur le grand quadrilatère de granit lorsque vous êtes entrés.

L’espace doit faire environ cinquante mètres sur cinquante. Les dalles sont à certains endroits abîmées comme si on avait régulièrement traîné quelque chose aux mêmes endroits ou entreposé des objets lourds. C’est un spectacle à couper le souffle, c’est certain. Qui sont les grands rois qui régnèrent ici ? Qui sont ces femmes couronnées qui imposèrent leurs volontés et leurs dessins à tout un peuple ? Tu cherches des idoles divines du regard, puis il y a une statue de Terrakium !

-Observez ! L’un des quatre mousquetaires !

Tu t’avances en courant sans prendre gare à des pièges, dans une insouciance presque désinvolte. Heureusement pour toi, rien ne semble se déclencher, pas de bruit sourd, de dalles que tu enfonces, de rochers qui apparaissent ou de spectres qui hantent la pièce. Non. Seulement un petit Georges heureux de constater une si belle sculpture à même le marbre blanc. Les traits sont d’une parfaite fidélité au pokémon légendaire, ce n’est pas un hasard d’atterrir ici après ta brève rencontre avec Keldeo en septembre ! C’est un signe, forcément !

-Je n’arrive pas à lire les inscriptions ! Je reconnais seulement des formulations de prières, le rythme des virgules correspond à des versets. Mais je n’en connais aucune à propos de Terrakium. Quel endroit extraordinaire ! Mais nous ne pouvons pas être déjà arrivés, non ?

Ta Laporeille à pousse quelques petits cris, elle est assise sur le trône et elle pointe des sortes de leviers à tirer à l’intérieur des accoudoirs. Quels secrets, passages étranges et richesses peuvent bien se cacher à proximité. Ce serait trop simple si vous étiez déjà arrivés. Les trésors de ce château ne peuvent être si aisément accessibles.

-Il faut reconnaître que nous n'avons pas encore mangés et que ce lieu semble dégagé et sûr? S'enfoncer sans se restaurer ne serait pas prudent, ne pensez-vous pas?


© BBDragon
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
Ranya a tendance à trop facilement oublier la crainte maladive de Georges pour les types spectres. Elle peut comprendre, cela serait hypocrite de sa part après tout vu les difficultés qu’elle a eu à s’adapter à la présence de deux types spectres dans son équipe, respectivement ses deux premiers pokemons. La danseuse aussi avait ses propres craintes. Mais finalement, après du temps, de la patience, et de l’adaptation, la scientifique s’y est faite. On peut même dire qu’elle a développé envers eux un affect particulier, probablement motivé par la curiosité et son cours de spécialité à Celestia qui a grandement modifié ses perceptions de Giratina et du type spectre en général. Un jour, probablement que le blanc comprendra aussi et que, comme elle, il aura la révélation.

Seulement, l’adolescente est surprise d’entendre encore la voix de Fàfnir dans sa tête « Ranya, tu devrais me rappeler maintenant » En voyant l’absence de réaction des garçons, la scientifique se doute qu’elle est désormais la seule à attendre la voix de la fantôme grâce aux pouvoirs psychiques d’Ix « Pourquoi ? » « Tu as vu Georges ? Il tremble comme une feuille depuis que je suis apparue. J’ai beau me contenir pour ne pas lui faire une farce, par égard pour toi, et essayer de me tenir le plus loin possible, mais ce n’est pas viable. Il ne va pas rester accroché à ce Kasai tout le long de l’expédition ou il va finir par lui en coller une et vous aurez un poids mort sur les bras » « Mais moi j’ai besoin de toi ! Ils n’ont qu’à si faire. Moi j’ai bien toujours tout accepté, alors pourquoi ne pourrait-il pas t’accepter ? » « Ranya ne soit pas ridicule. Tu n’as pas besoin de moi pour mener à bien cette expédition. Tu as du talent. Tu le sais et tu veux leur prouver. Fais-le, sans moi » « D’accord… » Dépitée, la blonde finit par rappeler la type spectre dans sa pokeball tout en adressant un signe de tête à la Kadabra. Il ne restera plus qu’Amon à ses côtés.

Pour affronter les pièges, Kasai se propose de partir en premier. Son plan est certes un peu basique, mais Ranya n’a pas franchement envie de le contredire. S’il pense savoir ce qu’il fait. Et puis de toute manière, la capacité Téléportation d’Ix est une bonne assurance si les choses tournent mal. Mais le clic qui résonne dans le couloir de pierre ne dit rien qui vaille. Une pierre extrêmement lourde s’écroule juste devant les deux croyants et se met à rouler vers le blond. Par chance, aidé par sa type psy, il les rejoint sans problème. Mais si la possibilité que le piège active les autres pièges est vrai, le trio n’avait pas anticipé que les murs allaient lentement se refermer sur eux. Pas le choix, il faut courir. La scientifique s’élance tout en criant « Sacré plan ça Kasai bien joué ». Amon sur ses traces, la jeune fille court avec ses camarades vers l’avant, sans se soucier du reste…

…ce qu’elle aurait probablement dû faire. La rocher géant disparait dans un immense trou au bout du couloir, ne laissant absolument pas le temps aux adolescents de freiner. Ranya sent son cœur louper plusieurs battements quand le sol se dérobe sous ses pieds et qu’elle se sent chuter dans le vide juste sous elle. Par réflexe, elle ferme les yeux et laisse une pensée émerger dans son esprit. Tu vois Fàfnir, je ne peux pas le faire toute seule.

Seulement, la chute ne vient jamais. Suspendue dans le vide et retenue uniquement par la force du bras de Georges, lui-même accroché à sa type vol, il lui hurle de ne pas lâcher. Elle aurait envie de crier pour signifier sa détresse mais vu le tempérament du croyant, elle se reprend avant de laisser le moindre son s’échapper de sa bouche. Elle pourrait le faire paniquer. Et il pourrait lâcher. Alors, un peu balbutiante, la scientifique lui parle « Non Georges. Si tu ne me lâches pas, je ne tomberais pas ». Très doucement, le Roucoups du garçon les emmène jusque de l’autre côté du trou. La danseuse se laisse aller à un regard en profondeur. Rien n’est perceptible, seulement le néant qui l’attendait si le croyant ne l’avait pas rattrapé. Les pieds revenus contre le sol, l’archéologue se laisse tanguer un instant jusqu’à s’appuyer contre un mur, oubliant tous les possibles pièges, puis se laisse glisser jusqu’à ce que ses fesses touchent le sol.

La respiration forte, rapide, Ranya tente de se reprendre malgré les tambours incessants de son cœur. Ce n’est vraiment pas passé loin. « Non…non ça va…laisse moi juste deux minutes d’accord ? » En forçant un peu, l’adolescente reprend petit à petit une respiration plus normale même si son cœur lui bat toujours la chamade. La pointe d’adrénaline a été sacrément violente et il faut à ton corps quelques instants pour s’en remettre. Kasai peut bien se moquer d’elle, ça n’a pas d’importance. Elle a besoin de ces deux minutes. Juste, deux petites minutes.

Finalement, l’archéologue se relève et sert les poings pour essayer de stopper les légers tremblements parasites encore présents en elle. Ce qu’ils cherchaient à atteindre devant eux est ici. Une porte, celle de gauche qui, d’après le plan, devrait les aider à atteindre de nouvelles pièces plus intéressantes. Cette dernière s’ouvre d’ailleurs relativement facilement, vous offrant une jolie vue.

La salle du trône, sans aucun doute. Les deux fontaines mais surtout le fauteuil maculé de dorée ne leur permette pas d’hésiter bien longtemps. Le Zarbi s’enfonce déjà dans les lieux tandis que les trois étudiants admirent ce qui se trouve autour d’eux. La prouesse de ces fontaines est très impressionnante. Qu’elles fonctionnent si bien après autant d’années relève du miracle. Sans attendre davantage, le croyant se précipite vers la statue que la blonde avait remarquée presque instantanément. « Terrakium… » Protecteur des lieux probablement.  La statue est sublime, et la scientifique ne peut empêcher ses doigts de glisser le long du marbre pour le sentir davantage. Son attention se détourne pour observer ce que le garçon lui indique « Ca tout l’air d’être ce que tu dis. Je peux laisser mes logiciels de recherche tourner un peu voir ce qu’il en ressort mais ça va prendre un peu de temps. Ce langage ne m’a pas l’air d’être extrêmement courant. Il est probable qu’il s’agisse d’un encore plus ancien unysien, mais écrit en soutenu renforcé. Bref, c’est rare et peu répertorié ». Heureusement que Nico a craqué son Ipok pour lui ajouter non seulement une très grosse mémoire mais en plus des logiciels performants. Pendant qu’elle enregistre des clichés dans l’appareil pour les recherches, elle répond à l’autre interrogation de Georges « Tu sais parfois, la meilleure technique pour cacher quelque chose c’est de détourner l’attention. Cette pièce n’est probablement qu’un immense leurre pour cacher quelque chose d’encore plus précieux, et ce malgré son immense beauté ».

Ranya est à peu près sûre d’elle. Cette pièce n’est que de la poudre aux yeux. Lorsque son regard se perd sur la Laporeille non loin du trône, la danseuse se permet quelques consignes « S’il te plait ne touche à rien tant qu’on n’a pas déterminé comment ça fonctionne ». La blonde a eu sa dose de chute pour aujourd’hui, elle apprécierait bien ne pas remettre ça tout de suite. Tandis qu’Amon continue de tourner dans la pièce, scrutant tous les détails de son œil unique, l’archéologue approuve la proposition du croyant. « Tu as raison, faisons une pause ici. On va voir comment on peut s’organiser pour la suite ».

Assis en une sorte de rond, l’adolescente sort de son sac son sandwich. Un croc, et la revoilà déjà en train de déplier la carte au centre pour leur montrer. Son téléphone cherche encore, donc autant se reposer sur ce qu’ils savent déjà. Stylo en main, elle commence à illustrer ses propos « Bon si je résumé, on est passé par là…puis là…on a déclenché les pièges de cette zone pour arriver ici. D’après le système de commande, il y a d’autres couloirs et pièces à explorer. Si les cartes sont a peu près nets jusqu’ici, après cela devient plus flou. On ne sait pas vraiment quelle pièce est rattachée à quel endroit. Et puis, je pense que même si on parvenait à comprendre les mécanismes, il nous manquerait encore une chose. Je ne vois pas quelqu’un de censé construire un lieu comme celui-ci avec tout le système de commande visible. Il doit y avoir des pièces cachées, ou des chemins qui ne s’activent pas avec les leviers ».

La danseuse termine rapidement son sandwich puis se relève. Ses pas l’emmènent dans un premier temps vers la statue. Elle en fait vite le tour avant de porter à ses camarades ses premières conclusions « On voit encore des traces sur le sol. Cela veut dire que cette statue bouge. En tout logique, ce qui va se cacher dessous va relever du spirituel. Terrakium est l’un des 4 mousquetaires, gardien de la région. C’est purement symbolique. Et je pense qu’on doit pouvoir l’ouvrir avec l’un des leviers ». Ranya détourne ensuite son regard et s’avance vers les fontaines. A priori, elles n’ont pas l’air de se déplacer. Mais la scientifique a une autre idée derrière la tête « L’eau est très claire, trop pour que le système d’alimentation soit direct entre la surface et ici. Il y a forcément des zones intermédiaires ». La jeune fille relève les manches de son t-shirt à manches longues noir et plonge ses bras dans l’eau pour tâter le fond de la fontaine. Il y a forcément un mécanisme. Après avoir passé ses doigts à plusieurs endroits, elle sent quelque chose. Bingo. « Il y a quelque chose à l’intérieur. Un mécanisme à activer. Je ne sais pas exactement comment cela fonctionne mais ce n’est pas anodin ».

La blonde retire finalement ses bras de l’eau et face au silence des deux garçons, elle ne peut s’empêcher de les éclabousser légèrement le liquide qui lui reste sur les mains « Bon je vais pas tout faire à votre place les gars. Maintenant la question c’est sur quoi on réfléchit en premier. Je n’ai donné que les choses évidentes mais ce lieu cache encore d’autres mystères c’est certain ».


©️BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach

Merde

Déjà qu’avec un Georges apeuré par les types spectres l’équipe n’était pas donnée gagnante mais maintenant avec les murs qui se rapprochent, la boule qui active les pièges et l’impression de jouer sa vie, la mort n’allait pas tarder à pointer le bout de sa faux. Mais Kasai ne paniquait pas, contrairement à ses camarades. Il avait l’habitude de ce genre de piège puisque c’est un peu ce qu’il utilise lors de ses entrainements de la mort, notamment celui qui a servi à coacher le Luxio du stratège de Raudhr. Il était même presque heureux de courir pour sa vie, Ixchel elle aussi gardez calme et non devienne fada. Elle se téléportait habilement pour rester à portée de Kasai et voir si les autres s’en sortaient.

Et évidemment ,ils ne s’en sortaient pas, surtout avec l’apparition d’un trou au beau milieu du couloir piégé. Pas de bol hein ? Si seulement ils s’étaient téléportés directement à l’autre bout ou s’ils avaient volé avec le Roucoups de Georges. Mais Kasai trouvait cette solution trop facile, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer la race de sa grand-mère on va clamser ? C’est moins drôle nous sommes bien d’accord. Quoique, Ranya qui est dans le vide qui (court et) se raccroche à la vie, à savoir le bras du médecin, ne devait pas être du même avis que le blond qui loupa ce moment sauvetage héroïque. Il ne put rien voir de cette scène car téléporté avec Cerberos directement devant la porte par sa starter. La boule s’effondra elle dans le trou dans un grand fracas mais les murs continuaient ostensiblement de s’avancer pour écraser le trio.

Une fois dans une safe place, la blonde complètement essoufflée tenta de reprendre son souffle. Alerte et presque pas trop de mauvaise foi, Kasai s’approcha d’elle sans faire une remarque et lui tendit un tube de ventoline et sa gourde d’eau tout droit sortis de son sac.

« La respiration. Prends. »

Trois mots, pas de moquerie, même pas de regard condescendant. Après tout sa décision de courir dans ce couloir eut pour résultat la chute de la blonde. D’ailleurs Georges fit une remarque très judicieuse sur le fait qu’ils auraient pu être tous les trois téléportés directement à la sortie. Ixchel fit comme un non de la tête/

« Non je ne pense pas Georges, si tu inspectes les dalles de la porte elles portent elles aussi les traces de pièges, on vient de regarder avec Hamon c’est un piège à tiroir, si les pièges d’avant avec les flèches n’avaient pas été activés avant, on se serait pris les flèches si on s’était mis devant la porte. »

La Kadabra pointa l’embrasure du mur, des arbalètes étaient sorties et pointaient vers le bout du couloir, mais un rouage semblait pouvoir les bouger en fonction de la dalle qui avait été activée (non c’est pas une justification bidon c’est faux).

« Je pense que les architectes avaient eux aussi envisagé la possibilité de la voix des airs via Pokémons.

- Mais après saleté de paladin tu chopes un point, on aurait eu la boule en moins par les airs ou par téléportation.» Fit le coach qui venait d’admettre ses torts deux fois aujourd’hui quelle prouesse ! Il n’était donc plus chaotique neutre ? Non fallait pas déconner.

Après ce bref interlude, Kasai et Cerberos commencèrent à faire le tour de la pièce, immense et majestueuse. Tout était décoré finement et avec grand soin, une statut du Pokémon mousquetaire Terrakium trônait majestueux au centre de la salle. Des colonnades ajoutaient aussi un cachet certain à la salle et les fontaines d’eau pure montraient la richesse des anciens propriétaires des lieux. Au fond de l’endroit se trouvait le trône (mais pas de fer) tout de doré vêtu. Le cerbère se mit alors à humecter l’air puis se raidit d’un coup pour pointer son nez en direction d’un pan de mur, à l’opposé de celui qu’inspectaient Georges et Ranya. Une nouvelle inscription en ancien langage unyisien, mais pas de pierre avec des nombres inscrits dessus. Ne faisant pas deux fois la même erreur, le coach siffla sa starter pour qu’elle puisse prendre une photo nette du mot qu’il éclairait de sa torche. Enfin, le paladin du groupe demanda une pause de mi-chemin pour manger. Bonne idée, réunion stratégique en avant.

Silencieusement, Kasai tendit les déjeuners à ses deux Pokémons, bento fait main par le coach afin de correspondre parfaitement au régime alimentaire de sa Kadabra et de son Démolosse. Son panier repas était à lui aussi parfaitement équilibré pour convenir à ses apports journaliers. Si on voulait être un coach digne de ce nom, aucun écart ne pouvait être commis. Petit détail de son bento composé de riz, de protéines de soja, d’haricot vert et d’algue en forme de diable qu’il avait lui-même découpé. Autre détail amusant, il avait fait des courgettes en forme de fleurs. Je ne vous l’avais jamais dit ? Malgré son caractère trop d4rk il aimait le mignon, bon par contre faut le voir, faut vraiment lorgner sur son bento quoi. Pendant ce temps de nourriture, l’archéologue exprimait ses hypothèses tout en lorgnant sur sa carte, négligeant sur son repas. Tss et ça se disait sportive, mon œil, une danseuse qui mange mal est une mauvaise danseuse pour Kasai.

« Pour les pièces cachées je suis d’avis qu’on les trouve, on a trouvé une inscription avec Cerberos, la probabilité qu’elle indique la marche à suivre est élevée. » Le blond montra la photo prise par sa starter à l’archéologue et au médecin. Bien sur, en bonne traductrice officielle, Ranya put traduire les mots suivants :

«
Ami toi qui foule ce château devenu tombeau,
Toi qui foule l’antre sacré par des temps immémoriaux,
Passe l’épreuve des quatre guerriers,
Et pour y arriver résous l’énigme que je vais te donner.
Par delà les flots il faut aller.
Trouver la troisième clé.
Le bon levier il faudra alors activer.
Toujours vers l’est regarder.
Pour que la statue te laisse passer.
Mais aux gardiens de ce lieu faites attention,
Ou vous disparaitrez sans sommation. »

Bon bah encore un truc tarabiscoté que l’équipe saura résoudre sans anicroche. Déterminée, la blonde se dirigeait déjà la statut du Terrakium pour examiner le sol où il était situé, puis exposant ses théories, elle alla vers la fontaine la plus proche pour tâter le fond de l’endroit.

« Pour les pièces du puzzle on les a toutes c’est certain, il faut maintenant trancher et résoudre les énigmes posées. J’espère que vous êtes prêts à livrer bataille en dessous, le message était clair, ça va grouiller en bas. Je propose qu’on résolve l’énigme en tirant sur un levier, celui de l’est, si vous avez une boussole c’est le moment de la sortir. » fit Kasai qui prit la pose pour réfléchir, Cerberos en train de grogner sur le sol à ses pieds. Pour une fois aujourd’hui il n’allait pas y aller en frontal mais attendre qu’équipe décide de tout cela ensemble. Il avait fait une erreur en se la jouant solo, et dans un sport d’équipe c’est fatal.

« Bon, on fouille les fontaines pour le mécanisme ça vous convient ? »

Il releva ses manches et plongea directement dans l’eau (attention c’est très très tiède), aidé de Georges, ils cherchèrent tous les deux à activer les pièces de la fontaine. Au bout d’une trentaine de secondes, les deux garçons réussirent à activer les rouages antiques et la fontaine se mit à vrombir légèrement. L’eau disparut et révéla alors une sorte de planque en pierre qui ne pouvait pas être visible avec l’eau. Délicatement le coach souleva le couvercle de roche qui dévoila un levier doré.

« Voilà la clef, c’est sur le trône que tu avais vu des leviers Georges, va falloir l’y déposer et l’activer. »

Enfin ça bien sûr si vous en avez l’occasion, en plus d’une fontaine vidée, et d’une planque, l’autre fontaine sétait vidée et laissa une grande ouverture en son sein, suffisamment grande pour laisser passer les fameux gardiens des lieux. Un Tutankafer fit son apparition, et comme un malheur n’arrive jamais seul, deux Monorpales l’accompagnaient. L’inscription n’avait pas menti, il fallait s’attendre à un combat. Ou alors fuir en plaçant correctement le levier.

Se rappelant d’un coup la phobie de Georges par rapport aux types spectres, Kasai lui fourra directement le lvier dans les mains et d’un claquement de doigts appela Ixchel et Cerberos à l’attaque. Il lança un regard entendu à Ranya.

« Georges le trône, nous on fait diversion. J’espère que ton talent ne se cautionne pas qu’à l’archéologie fichue scientos. Cerberos tu vises le Tutankafer, tu réfléchis pas t’attaque et Ix protège Georges des Monorpales. »

Ready ? Fight !


Dernière édition par Kasai Hajime le Dim 14 Fév - 21:06, édité 1 fois
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



Tu ne l’aurais jamais lâchée, tu le sais, cette main, elle serait à jamais restée au creux de la tienne. Laisser sombrer quelqu’un n’était pas quelque chose que tu avais prévue et tu ne compte bel et bien ne laisser personne tomber. Vous avez alors prit le temps que chacun reprenne son souffle, de s’assurer que tout va bien et le ton particulièrement calme et détaché de Kasai est une nouveauté. Tu l’as rarement vu si grave et c’est spécial, de ne pas le voir se moquer, taquiner, le sourire mesquin aux lèvres. Peut-être que lui aussi accuse le coup de cet évènement fâcheux bien qu'Ixchel l’est directement téléporté en zone sûre. Visiblement, les airs ne semblaient pas plus sûrs pour autant, finalement, c’était la boule qui roule ou alors les pluies de flèches empoisonnées, tout ce qu’on aime n’est-ce pas ? Tu ne voyais pas d’autres explications. L’absence de la Magirêve t’a apaisé, ou du moins détendu, elle n’est plus là pour te tourmenter et se jouer d ta pureté, l’engeance enfin écartée la paisible vie peut reprendre entre vous.

Dans l’immense salle du trône dans laquelle tu gambades vers la grande statue de Terrakium le protecteur des quatre mousquetaires, il est sans doutes le plus grand. À l’évocation de la prière inscrite, Ranya certifie tes doutes et indique pouvoir traduire, un sourire se dessine alors sur tes lèvres.

-Il serait formidable que je puisse l’ajouter au registre des prières connues, peut-être même qu’elle pourrait être prononcée ? Toutefois, il serait quand même étrange de faire une telle démonstration d’opulence pour tromper les ignares. Il faut tout de même admettre que serait là une étrange manière de cacher ses richesses en exposant d’autant plus celles-ci au grand public.

Tu es plein d’interrogations et un bon nombre te dépasse. Visiblement, Kasia semble occuper ailleurs, intrigué par d’autres pans de murs alors que Pravda suite à la remarque de l’archéologue blonde n’ose plus rien toucher sur ce trône. Elle attendra des instructions précises avant de revenir à toi pour le repas annoncé. C’est l’heure de la pause, usuellement dans Darkest Dungeon, on mange avant le boss, autant vous dire qu’avec Georges vos chances de survie sont assez ridicules.

Tu sors alors du riz blanc avec du lapin à la moutarde et des galettes de légume. Le tout encore ferme, tendre et chaud. Tes pokémons se contentent alors de leurs croquettes complètes et quelques friandises pour le goûter. Ta belle paire de pokémon constitue en soit la moitié de ton équipe et il n’y a rien à envier à cela. C’est un instant paisible et calme avant la tempête qui s’annonce.

-Je passe un agréable moment en vos compagnies. J’espère que vous parviendrons à quérir nos trouvailles d’ici la fin de l’après-midi, j’ai l’impression que nous sommes partis depuis des jours alors que cela ne fait même pas une heure que nous sommes là.

Après un repas bien mérité et complet, enfin pour presque tout le monde vu le régime alimentaire de Ranya, vous vous remettez à chercher. Tu aurais dû faire à manger pour ton amie Givrali, car vous avez l’habitude de préparer ainsi vos repas et la moindre des politesses aurait dû être de lui préparer à manger, mais non, tu n’y a pas pensé, tu n’as pas été assez attentif à ton amie ! Honte sur toi Georges !

Ranya semble trouver les premiers indices, et même pouvoir traduire la trouvaille de Kasai, c’est tout de même impressionnant, car par ses capacités physiques, il se complète parfaitement à l’intellect spécialisé de Ranya. Puis y a toi, petite patate blanche qui fait ce qu’on lui demande comme un petit pion d’échec. Tu cours, tu appuies sur des trucs, tu es une sorte d’assistance archéologue. À la traduction, la mention des terribles gardiens fait courir un frisson sur ton échine et le long de ta colonne, quels genres de gardiens ? Des personnes présentes pour un défi intellectuel ? N’est-ce pas ? Comme le Sphinx ? Georges, tu serais brillant pour le Sphinx avec un tel esprit pur comme le tien.

Tu suis pourtant ce qui se passe, mais prend la flotte pleine figure, surpris avec de secouer ton nez et d’essuyer les goûtes.

-Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction.

Kasai t’invite à le rejoindre pour fouiller une pièce, tu te penches en ayant relevé ta manche, révélant une peau absolument pâle. Sauf que tu n’es pas grand comme Kasai et à un moment à force de chercher trop profondément, tu te sens glisser tête la première dans l’eau. C’est Pravda et Hrabrost, tes pokémons qui te sortent de là. Maintenant, que tu es maintenu par tes pokémons, tu peux chercher sans peur le mécanisme que tu trouves en même temps que Kasai. Vous observez alors la disparition des eaux pour révéler un grand spectre en forme de hache avec entre les deux tranchant de l’arme, un œil. L’arme toute dorée entre les mains, c’est quand même une étrange clé, fin, faut de grosses serrures pour ça quand même.

Puis tout s’enchaîne, alors que tu recules pour accompagner Kasai, des bruits d’outre-tombes ressortent, bien vite ce sont trois pokémons spectres qui semblent bien décidés à défendre cet endroit. Tu aurais tant aimé que ce soit des Rondoudous en colère, mais non, des engeances, encore une fois. C’est toujours des spectres qui rappliquent dans ces vieux endroits, le casting est à désiré, y'avait mieux et plus effrayant. Ton coeur prend le même BPM qu’être imposteur pour la première fois sur Among Us et tu n’es pas sûr que cette réplique de la baguette du Millenium ne te sois d’une grande aide. Une tâche maintenant t’incombe, c’est de placer cette foutue clé au bon endroit, tourner, regarder vers l’est, qui est au passage sur la gauche quand on se place assis sur le trône, donc sur la droite si on se place devant lui.

-Je compte sur vous Kasai pour couvrir mes arrières ! Vous êtes le fidèle défenseur de l’honneur des Noctalis ! Tu ne sais pas quoi dire à Ranya, tu balbuties un peu. Qu’Arceus, guide vos pas, sous la bénédiction du Grand Créateur rien ne vous sera impossible.

Tu cours alors jusqu’au trône que tu escalades alors que le paisible silence quelques secondes auparavant est brisé par des bruits de combats strident, les lames de Monorpales se heurtes au sol et à leurs opposants tandis que les mains Spectrales de Tutankafer semblent éprouvés . Sur ce lieu tout d’or coulé, tu parviens difficilement à déterminer quel levier tirer. Il y en a quatre, deux dans chaque accoudoir, tu peux retirer les caches, mais tu es face à un dilemme, pourquoi les serrures sont toutes faites d’un métal noble différent ? Tu reconnais bien ces métaux en raison des bijoux spécifiques ou décorations dans les églises d’Arceus. La présence d’argent, de platine et de le cuivre. Bien que tu ne distingue pas les couleurs, tu reconnais à la luminosité des gris. Le cuivre est d’ailleurs le plus foncé et dispose de cette étrange capacité à être un peu rugueux, tu trouves, en te passant des couleurs tes autres sens se sont alors éveillés plus aisément. Considérant que le piège serait de croire que l’or est nécessairement la bonne serrure, la présence de deux métaux blancs semblent être un indice pour les évincer du choix, pour autant le cuivre est un métal semi-noble comparé à l’or. Sauf que considérer que l’or prévaut par sa noble indique qu’il peut ouvrir toutes les portes ou vaincre tout ce qui lui est inférieur. Donc il faut implanter dans le cuivre et tourner.

C’est ce que tu fais. Deux tours de clés, puis après quelques instants le bruit sourd du frottement de la statue permet de visualiser sa rotation vers l’est. Une porte se dévoile alors, un grand trou noir qui permet de s’enfoncer là où aucune lumière n’est visible.

-Nous y sommes presque ! Je vois l’ouverture !

Un petit bruit de roulement se fait entendre dans l’accoudoir et une cavité s’ouvre, laissant un œil en or massif à ta disposition. Il aura certainement une utilité plus tard et c’est pourquoi tu dois t’en saisir ! Il s’agit là de l’objet du millenium, quel hasard ! Comme si le narrateur semblait disposé à entraîner ses collègues dans un petit délire avec les sept objets du millénium de Yu-Gi-Ho qui auront une utilité après ? Suspense !

Tu te décides à courir avec tes pokémons et ton équipement vers l’entrée, toutefois, ça ne peut pas être aussi simple. Tu te retrouves à cogner dans une sorte de verre transparent, ça aussi, il faut l’ouvrir ? Tu tapotes contre cette surface parfaitement translucide, sans imperfections.

-Je… C’est bloqué !

Désespoir flagrant pour tes deux amis qui espéraient en finir rapidement avec le combat. Tu ne peux rien voir… Tes yeux handicapés ne permettent pas de voir les imperfections matérielles, c’est pour ça qu’être architecte ne t’a jamais intéressé. Fort heureusement, quand tout RPG digne de ce nom, on te donne un objet spécial pour pouvoir obtenir la clé de l’énigme suivante, comme les griffes dans Skyrim. Ici, c’est l’œil qu’il faut utiliser, quelle coïncidence, devoir utiliser l’oeil du millenium pour voir quelque chose qui est invisible !

Tu passes alors cet artefact contre ton œil et tu parviens à distinguer qu’il y a des verrous totalement transparents qu’il suffit d’ouvrir. En même temps, tu entends tes partenaires qui t’invitent à vraiment te dépêcher, car ils n’ont pas envie d’y rester toute la journée. Avec ta seule main valide, tu ouvres donc les six verrous à ta disposition et les deux derniers trop hauts pour toi seront tournés grâce à Pravda montée sur le Roucoups. Tu peux enfin pousser la porter alors que tes pokémons entrent pour éclairer le petit escalier étroit en colimaçon qui s’ouvre devant vous.

-Vite ! Venez ! Filons de cet endroit !

La baguette du millénium (qui est une hache, c’est plus badass) et l’œil sont en ta possession, tu te dis que vous en aurez sûrement besoin encore pour la suite. Tu te décides à fermer derrière toi. Les protecteurs ne semblent pas décidés à vous suivre, ces terribles spectres semblent dressés pour seulement empêcher ou ralentir les humains et laisser en vie ceux qui parviennent à déjouer leurs plans.

-C’est étrange, j’ai récupéré un œil qui semble permettre de voir ce que l’invisible ne permet pas ! Il nous sera peut-être utile ou non ? C’est ce que j’ai récupéré dans le trône aussi en faisant tourner la statue. Ranya, est-ce que la carte indique la suite du trajet ?

Vous étiez dans les escaliers, toi le plus en hauteur, car tu es le plus petit, puis Ranya et enfin Kasai. Dans des escaliers fins où Hrabrost n’a pas trop la place de voler, tu préfères alors le rappeler et laisser Pravda sur tes épaules alors que la grande lanterne éclaire vos pas à venir.

© BBDragon


Dernière édition par Georges A. Nevinost le Dim 14 Fév - 19:29, édité 1 fois
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
En y réfléchissant, la blonde ne s’attendait pas à ce geste de la part du coach. En voyant sa respiration erratique, il lui a proposé sans tarder de l’eau mais aussi une Ventoline. Sans résistance, la danseuse a accepté le geste, le produit contenu dans le tube l’aidant probablement à calmer sa respiration. Elle n’a pas été amenée à en prendre souvent dans sa vie mais elle en reconnait l’efficacité. Ranya l’a ainsi remercié en conséquence pour son geste. Efficace dans la nécessité, le reste du temps capable de s’envoyer les pires piques. Voilà probablement comment était destiné à fonctionner leur duo.

« Je ne suis pas en train de te bénir Georges mais de te pousser à reprendre des forces pour ensuite nous aider ». L’archéologue est toujours autant amusée par le fait que le croyant est capable de placer des références divines a toutes ses phrases. Si la blonde est elle aussi croyante, elle fait preuve d’un détachement plus apparent que l’albinos, scrupuleusement accroché à tous les mythes porteurs de leur monde. Tout ce qu’elle espère, c’est que Georges ne vit pas dans la peur de la sanction divine. Parce qu’Arceus n’est pas une divinité sanctionnatrice, tout comme ses créations. Elles sont des divinités protectrices. Et aux yeux de la danseuse, cela change tous dans sa manière de les aborder au quotidien.

« Commençons donc par la fontaine ». Les garçons se mettent rapidement au travail sous l’impulsion du coach, fouillant avec précision le fond pour trouver les mécanismes cachés et précisés par les inscriptions traduites par l’archéologue un peu plus tôt. De son côté, elle se sèche rapidement les bras pour voir où en est son Ipok sur la traduction de la prière. Il n’a pas encore tout terminé mais les premières lignes confirment les hypothèses de Georges. Il s’agit d’un texte purement religieux qui ne devrait pas leur en apprendre davantage sur la position des lieux. Cela ne l’empêchera pas bien sur de confier le texte au croyant quand ils seront sortis d’ici.

Ranya perçoit une sorte de cliquetis plus fort et reporte son attention sur la fontaine. Les Noctalis ont du réussir leur coup en activant le mécanisme, révélant une sorte de levier doré. Mais malheureusement ce n’est pas tout. D’une autre trappe adjacente, trois types spectres surgissent et font face au groupe d’adolescent. Réactif, Kasai prend les devants et envoie Georges en direction du levier pour s’occuper du mécanisme. Un sourire amusé sur le visage, Ranya rétorque sans difficulté au coach « Bien sûr que non. Tu verras que je sais aussi très bien me battre. Georges ne te retourne pas et concentre-toi sur les mécanismes ! Je vais avoir besoin de mes spectres pour me battre ». D’un geste assuré, la blonde active deux de ses pokeballs. Fàfnir surgit de nouveau, étonnée d’être si vite convoquée par sa dresseuse et Anubis l’accompagne.

L’épée et le bouclier de Ranya en personne.

« Anubis utilise Regard Noir ! Ils ne doivent pas s’échapper ! Quant à nous Fàfnir, il est temps d’utiliser cette combinaison, tu es prête ? » La Magirêve se tourne un instant vers sa dresseuse, découvrant le bracelet portant le cristal Z. Une spectrozélite. La spectre se reconcentre bien vite sur ses adversaires. Deux Monorpales et un Tutankafer qui ne savent pas ce qui les attend. Ranya, prête à en découdre, se met en mouvement. Ces danses venues d’Alola manquent parfois cruellement de finesse. Sans dénaturer les gestes de base, l’archéologue a approfondi davantage le mouvement, lui permettant de charger en énergie ce bracelet qu’elle porte en permanence. Sentant la connexion se faire avec sa starter, elle achève le rituel « Appel des ombres éternelles ! ».

Tout à coup, l’ensemble de la zone de combat se teinte d’une aura noire, épargnant fort heureusement le croyant un peu plus loin. L’atmosphère devient plus lourde, mais Kasai n’a pas l’air d’être du genre à s’en offusquer. Après un court instant d’obscurité, des immenses bras spectraux semblant tout droit sorti du sol grandissent, touchent le plafond, puis viennent s’abattre avec force sur les trois opposants. Le coup a été violent et probablement permis d’entamer sérieusement leur résistance. Mais les lieux jouent en la défaveur des challengers qui doivent faire attention au moindre leur mouvement pour ne pas abimer les restes d’histoire présents ici « Georges dépêche-toi !!! ».

Au loin, la jeune fille aperçoit le garçon en pleine réflexion face à divers mécanismes. Sa vue défaillante ne doit pas l’aider mais il semble étrangement être aidé par un autre objet qu’elle ne connait pas. Heureusement bien vite, le croyant trouve la solution à leur problème. Un bruit sourd marque l’ouverture d’un autre mécanisme. Comme l’avait repéré l’archéologue un peu plus tôt, la statue de Terrakium bouge et révèle un escalier. D’un geste vif, l’adolescente rappelle ses spectres avant de se tourner vers Kasai, encore dans le combat « Pas le temps on court ! ». Les trois adolescents se rejoignent a peu près au même moment puis se jettent dans la cavité tout juste ouverte avant de la refermer avec les moyens du bord.

Une fois tous planqués dans l’escalier, la scientifique soupire. C’était juste mais c’est passé. Plus qu’à espérer que la trappe ne soit pas trop difficile à réenclencher pour quitter les lieux. Mais c’est un problème dont ils s’inquièteront un peu plus tard. En attendant, Ranya reporte toute son attention sur les objets récupérés par Georges « Je peux voir ? ». Le garçon lui tend l’œil doré qui lui aurait permis de voir ce qui n’est pas visible à l’œil. Curieuse, l’archéologue imite le geste mais rien n’apparait. Le lieu n’est probablement pas propice. Après lui avoir rendu, elle sort sa carte « Comme je disais tout à l’heure, à partir de là c’est beaucoup moins clair. Différents lieux sont représentés mais leur connexion sont flous. On va devoir regarder la topographie et essayer de se repérer comme ça par rapport aux diverses possibilités inscrites sur la carte. Je ne vois que ça. Dans tous les cas pour l’instant on n’a pas le choix, on doit suivre ce couloir. Et faire attention s’il y a d’autres pièges ».

Le trio continue sa descente à travers le fin escalier, toujours éclairé par leurs torches nécessaires. La jeune fille sent qu’ils sont en train de s’enfoncer plus profondément encore dans la terre. Du sable ici et la s’écoule des murs, posant des questions sur l’étanchéité de la construction. Dans tous les cas, les lieux ne semblent pas complètement ensevelis, c’est déjà une première bonne nouvelle.

Cette fois-ci, le couloir est relativement long. Plusieurs minutes de marche sont nécessaires pour le traverser, et encore plus si on considère toute l’attention déployée pour essayer de détecter un éventuel piège. Mais rien n’est venu bloquer leur avancée. Enfin ça, c’était jusqu’à ce qu’ils se retrouvent devant une immense porte. Couverte de rune, d’inscriptions mais aussi de mécanismes en tout genre, ils ont encore du travail avant de pouvoir l’ouvrir.


©️BBDragon
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Ranya


CS Plongée Tu gagnes une Pierre Foudre !

Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Chaotique.

En même temps qui est surpris ? Personne dans l’audience. A quel moment une expédition d’étudiants de la Pokémon community pouvait se dérouler sans catastrophe, sans attaque de Pokémons et sans sueur ni larmes ? Aucun, nous en sommes bien d’accord. C’est pourquoi Kasai ne fut pas si surpris que ça en voyant sortir des méandres un Tutankafer et deux Monorpales. Il avait potassé le sujet des expéditions déjà déroulées au préalable à la Pokémon community, la première qu’il avait étudié était une expédition à quatre personnes sur une île de dragon qui avait commencé par une attaque de Libégeon dans les sables. La deuxième expédition s’était vue affronter une horde de Strasie, première expédition de celle qui a longtemps était jugée comme la meilleur archéologue de l’académie, la troisième se passait dans une île volcanique, rien à rajouter le titre suffit à lui-même.

Bref, tout ça pour dire que trois Pokémons dans une chambre protégée par un couloir blindé de piège, c’était assez « classique » comme péripéties lors d’une expédition. Bien que les énigmes et la découverte de pièces du Millénium et les découvertes de Ranya ajoutaient bien du piment dans tout cela.

Et Kasai s’en amusait follement.

Cerberos commençait à mordre sauvagement le Tutankafer, Ixchel se mit derrière un Georges galopant afin que les deux Monorpales ne l’attaquent pas de deux.

Et Ranya dans tout ça ?

La demoiselle s’en sortait à merveille en invoquant deux spectres (au grand dam du médecin, espérons qu’il ne les voit pas) mais surtout en PUTAIN DE FAISANT UNE ATTAQUE Z BOUYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.

Non mais là, chapeau, c’était du grand spectacle, même Kasai siffla d’admiration. Si le groupe n’était pas autant dans l’urgence, il aurait applaudi de ses dix doigts. Et au loin on entendrait presque un Georges hurler d’hérésie, enfin on l’imagine.

« J’vois maintenant pourquoi t’es dans la coordination, le son et lumière tu connais ! » mais pas le temps pour plus de répliques, l’attaque z ne les retiendra pas plus longtemps hélas, il fallait s’enfuir. Presque déçu de ne pas combattre plus, Kasai se fit une raison et siffla Ixchel et Cerberos avant de courir vers la statue de Terrakium qui venait tout juste de se déplacer comme l’avait remarqué la scientifique plus tôt. Des escaliers se dévoilèrent au groupe, plongeant toujours plus dans les profondeurs de ce temple qui semblait ne jamais s’arrêter de descendre dans les entrailles de la terre.

Ils n’avaient pas le temps de dire ouf qu’une fois dans les escaliers, la statue roula au dessus d’eux, les mettant dans les ténèbres les plus profondes. Kasai ralluma sa lampe torche alors que Georges expliqua comment poursuivre. Un œil qui voyait les choses invisibles ? Ces gens avaient inventé le devon scope avant l’heure ! Fantastique instrument que cela.

Torches en main, lanterne pour le médecin, il était temps de repartir à l’aventure. Afin d’éviter de tout faire cramer sur son passage, le coach rappela son Démolosse dans sa Pokéball. Il laissa par contre sa starter à l’air libre, et de toute façon, il n’avait plus sa Pokéball, la type psy s’en est débarrassée dès leur rencontre, elle semblait haïr de tout cœur ces prisons miniatures. De plus, elle servait à scouter les pièges, avec le Zarbi de l’archéologue. Même si cette fois-ci les deux types psy ne détectaient aucune trappe, ils pouvaient donc tous avancer sereinement vers leur prochaine destination.

Une porte. Couverte de runes de la tête aux pieds, aucune poignée, juste un trou étrange en forme d’œil.

« Georges, ton objet qui voit l’invisible nous sera encore utile. Mais ces inscriptions… je me demande si ce n’est pas un avertissement ? Ou une chambre secrète, en plus du trou sous forme d’œil, il y a tout un mécanisme, Ix, tu saurais résoudre ça ? »

La Kadrabra s’approcha, lissa les appendices qui lui servaient de moustache et avec Ranya, déchiffra certaines runes.

« ça indique la chambre du Pyrax, gardien de Vivirium, rien de plus, les mécanismes sont bizarre, j’ai l’impression qu’il faut mettre l’œil puis chauffer la porte. Mais je peux me tromper. »

Ils ne perdraient rien à essayer, Kasai sortit une nouvelle fois Cerberos et lui demanda d’utiliser l’attaque flammèche, espérant que cela suffise pour chauffer la porte. Le Démolosse s’exécuta et de sa gueule sortit une boule de feu, lorsqu’elle heurta la porte il ne se passa rien dans un premier temps.

Puis, dans un second, un cliquetis se fit entendre.

D’autres ensuite dans un enchainement de bruits métallique.

Puis la porte se mit à briller d’une lueur rouge vif qui prit la forme d’un Pyrax.

Et dans un tremblement de terre, la porta glissa dans le sol pour faire découvrir la nouvelle pièce de la map. Une pièce bien secrète qui n’a pas été foulée depuis beaucoup trop d’années. Peu serein, le coach prit les devants et entra en premier dans la salle qu’il éclairait de sa torche. Sur les murs une gigantesque peinture antique semblait retracer l’histoire de l’ancien propriétaire des lieux, les couleurs aveint terni avec le temps, mais les dessins n’avaient en rien perdu de leur superbe. La pièce étant circulaire, il n’y avait aucun coin, mais au niveau des pans de murs se trouvaient une vingtaine d’urnes funéraires richement décorées, avec un couvercle à l’effigie d’un Pokémon différent pour chacune des jarres. Au centre une nouvelle statue d’un des quatre mousquetaire : Viridium. Il surplombait une table qui contenait des bijoux d’or, des sceptres et autres grands objets de valeur. Mais aucun fossile de Kabuto hélas pour Kasai. Fait étrange, la statue portait autour du cou une sorte de rubyk’s cube dorée, un puzzle du Millenium ? Aucune idée.

« à bien y regarder, pas de sortie en vue ici non plus, est ce une salle aux trésors ? »

Il n’en savait rien, mais se mit à inspecter la statue du Pokémon fabuleux. Sous une de ses pattes se trouvait une pierre comme celle de Rosette, avec des inscriptions en ancien unysien dessus. Sûrement une nouvelle énigme pour déterminer comment passer à l’étape suivante. Ils aimaient vraiment se casser la tête ce peuple. Des clés ? C’est surfait, faisons des énigmes.

Kasai soupira, il allait à nouveau faire triturer les méninges du groupe. En soupirant, il leva la tête et déglutit. Les ennuis commenceraient plus tôt que prévu vu ce qu’il venait de voir.

« Et merde. Les gens, on est mal barré, regardez en haut !»

Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



Le combat qui se déroule dans ton dos ressemble aux écrits sur la fin du monde de quelques éberlués, il n’y a pas moins de cinq spectres dans cette pièce, tous capables d’aspirer ton âme et la bannir dans les tréfonds des abysses. C’est donc une vue agréable que tu essaies tant bien que mal d’esquiver malgré la pression dégagée par cette attaque Z de type spectre. Ranya ne lésine pas sur les moyens et l’air semble soudain lourd, oppressant, comme l’air lui-même étouffait, la vie semblait quitter le sable, l’or, tout ce qui n’avait pas de vie semblait comme mort et dépérit . C’est effrayant. Grâce aux artifices des objets du millenium tu parviens malgré tout à ouvrir cette porte invisible et tu laisses tes camarades s’y enfoncer. Tu fermes ensuite derrière toi afin de vous mettre en sécurité, mais vos assaillants ne semblent pas vouloir vous suivre et n’en sont pas capables.

Tu transmets tes objets à Ranya afin qu’elle étudie la hache et l’oeil en or massif que tu détiens à présent. Ce sont certes deux objets d’une rareté incommensurable, mais tu as cette sensation qu’ils ne devraient pas quitter cet endroit. À l’évocation du plan, l’archéologue est certaine de son indécision, vous voyez en territoire inconnu et nul ne sait ce qui vous attend ou comment vous allez tomber dans les tréfonds de lieux oubliés et interdits à la fois. Vous n’avez pas d’autres choix que d’avancer au péril de vos vies. Le couloir qui s’annonce à vous est bien plus dégagé, c’est là que tu choisis de ramener Hrabrost qui reprend alors la suite. Vous êtes profondément enfoui sous terre maintenant, comment évaluer la distance qui vous sépare de l’air libre ? Voilà deux heures et demi que vous êtes entrés ici, que vous suivez un même itinéraire sans jamais vous demander si c’est le bon. Il y a sûrement d’autres passages secrets qui dépassent votre imagination et qui mènent à des pièces toutes aussi folles.

Au bout du couloir, une porte colossale sans poignet ou creux vous fait face. Tu es légèrement déstabilisé, surtout qu’avec toutes ces émotions fortes, l’adrénaline ne décroît pas, mais tu ne saurais expliquer cette sorte de physique psychologique qui engourdit tes jambes. L’évocation de l’inscription attire ton attention et tu remarques encore la corrélation syntaxique avec ce qui était écrit sous la statue de Terrakium.

-Ranya, pouvez vous estimer si la prière écrite sur la porte est la même traduite dans la pièce au dessus de nous s’il vous plaît ?

La confirmation arrive, preuve irrémédiable que vous êtes sur le bon chemin et que tout porte à croire que vous devez continuer malgré les épreuves à venir. Pour la suite, tu ne peux que laisser Kasai s’occuper de cette porte, son intellect semble le déconnecter du reste du commun des mortels. La porte finit soumise aux flammes de Cerbéros alors qu’un symbole étrange semble s’illuminer. Les traits de la silhouette de Pyrax se dessine, ce pokémon protecteur, presque légendaire est très rare et convoité par de nombreux dresseurs pour son immense puissance. (J’dis ça, mais y’en quand même 3, 4 ou 5 à Adala en comprenant les Pyronilles, grosse rateté le bestiau, mais personne veut avoir de Ponchiot, le pokémon random de la région Unys. C’ça le problème de tous ces rôlistes qui veulent toutes les évolitions trop kawaiiiiiiiiii JE VOUS DÉTESTE (bref, je m’égare)).

La porte s’ouvre et dégage le passage d’une salle funéraire. Les urnes contiennent bien des corps (coucou maman, tu passes à la télé!). Toutes sont finement décorées et évoquent de glorieux règnes ou de glorieuses vies passées à aider leur prochain. Tu ne peux empêcher une prière silencieuse de parcourir tes lèvres pour rendre hommage à leur salut. Au fond de cette pièce circulaire, il y a la statue d’un autre mousquetaire, nouvel indice. Tu as un sourire aux lèvres, combiné à l’apparition de Keldeo à Adala, peut-être que tu es bel et bien un élu accompagné d’autres personnes ayant obtenues ses faveurs ? Tu veux y croire Georges, car tu y as toujours cru malgré quelques doutes. À cet instant, tu te dis que ta maladie est annonciatrice de ton glorieux destin. Le puzzle autour de la statue t’intrigue, tu t’avances déjà pour le récupérer à l’aide de ton Roucoups alors que Kasai hurle.

Un problème ? Vers le haut ? Tu lèves le nez et tu aperçois effectivement que le plafond crisse doucement, comme s’il allait s’effondrer sur son propre poids ? Au même moment, tu sens une autre présence, celle d’une entité psychique, un Cryptéro. Tu as ce puzzle dans les mains, mais ton instinct te dit de ne pas le passer à ton cou.

-Étrangers, il faut être sage, fou ou avide pour s’aventurer ici.

-Nous sommes mus par la piété et la foi envers les dieux.

Tu n’es pas intimidé face au pokémon qui te domine de sa taille impressionnante.

-Vous avez la force de combattre les spectres, mais que vaut votre âme ? Si vous désirez accéder à la suite. Il vous faudra résoudre cette énigme : quel corps entier peut être plus léger que le gramme de cendre sur cette balance ? Tu remarques alors la présence de cette balance du millénium et un petit monticule de poudre noirâtre. Le temps presse… Vous risquez d’être écrasés sous votre propre poids.

Le plafond commence alors à doucement descendre, à lentement. Il y a peut-être une dizaine de minutes devant vous, Ranya et Kasai semblent aviser la situation à leur manière, mais aucun pouvoir psychique en votre force ne semble pouvoir rivaliser avec ce pokémon à la sagesse multicentenaire. Il est donc l’un des gardiens du trésor. Pourquoi imposer à des archéologues, pilleurs, âmes perdues, le supplice d’autant d’épreuves pour de simples biens matériels ? Cette énigme te semble étrangement accessible, il faut restaurer l’équilibre d’une balance. Le lieu, l’outil, rien n’est anodin, il y a foncièrement une réponse à une telle épreuve. Tes deux pokémons ont ramenés le puzzle du millénium à Kasai, ce truc bling bling devrait être assez pour lui à utiliser ou peut-être qu’il faut remettre quelques pièces à leur place ? Et Ranya ? Comment l’âme de cette croyante aborde-t-elle la chose ? Vous avez à la foi le temps de réfléchir, mais la précipitation de la question et de la sentence ne vous permet pas de réfléchir proprement. Ce temps éphémère et soudain.

Éphémère.

C’est ça !

-C’est une personne pure qui pèse moins que les restes d’une personne décédée. Je veux être placé sur la balance.

Tu as ce regard résolu, tu sais ce que tu fais. Convaincu de ta réponse. Le Cryptéro en silence te déplace sur la balance. Tu as la gorge nouée, tu crains l’échec, tu crains de décevoir tes propres, tes amis, tes camarades d’expédition, mais tu as cette sensation de saisir quelque chose.

La balance bascule, tu es trop lourd. La chute du plafond devient alors plus rapide. Tes yeux s’écarquillent. Ton corps est si lourd… Mais ton âme.

-Ce n’est point mon corps que j’ai mis à la pesée, mais mon âme. La confrontation à notre mort certaine face au jugement de nos valeurs implique que ceux et celles qui sont morts ici n’ont rien perdu de leur âme par leurs magnifiques exactions. Si c’est une épreuve de foi, sachez que je suis prêt à aller jusqu’au sacrifice de mon corps pour que ne reste que le poids de mon âme sur cette balance ! Je suis résigné à souffrir au nom des autres ! Puisque l’on apporte rien au paradis, à quoi sert les richesses futiles après lesquelles nous courrons ?

La balance s’équilibre.
La chute du plafond cesse.
La balance chute vers la cendre.
Le plafond regagne progressivement sa place.

-L’abnégation à poursuivre l’idylle et la parole protectrice des dieux est touchante… cherchez. Cherchez à votre guise. Il ne reste plus qu’à vous défier vous-même et alors les secrets de ce lieu auront trouvé un digne héritier. Rien n’a de hasard.

Le type psy se téléporte alors hors de la pièce, laissant un terrible silence retomber et tu te casses la gueule dans le sable ou presque. Ton Roucoups te récupère alors que tes jambes lâchent d’un coup, tu as l’impression d’avoir perdu toute consistance, tu trembles d’un coup, mais tu as chaud, tu sembles comme entouré d’une chaleur protectrice, un cocon protecteur, celui de ton enfance, celui qui te manque.

-Ranya… De… De l’eau, je te prie. Tu avales la gourde en bonne quantité, comme assoiffée, la gorge sèche. J’ai eu peur de vous perdre, Kasai et toi. Pardonnez ma lenteur à réussir.

Tu soupires, peut-être pour la première fois depuis un long moment, un soupire envers toi-même, presque. Toutefois, tu finis par te relever. Il faut explorer cette pièce. Au-delà des urnes, de la statue du mousquetaire vert, il y a un autre texte écrit également, curieux tu cherches à repérer si c’est une nouvelle prière, mais non, cette fois c’est un poème. La virgule au centre de chaque vers indique une césure à l’hémistiche, des alexandrins, mais le rythme est important.

-La traduction de ces quatre vers est-elle possible ?

Tu as l’impression que ces symboles sont encore plus anciens, à quoi cela rime-t-il ? Remonter les époques et le savoir peut-il vous donner accès à des richesses ?

-Et si… chaque écrit donnait une réponse à la prochaine salle ? Ou est-ce seulement ornemental ?

Tes yeux glissent à ce fameux plafond, tu as ignoré la profondeur de sa fresque lorsque la peur de sa chute apparaissait comme une fin fatale, mais ce que tu y découvres est curieux. C’est une scène de vie, du quotidien. Le long d’une rivière des Hommes semblent cultiver des champs, éduquer leurs enfants, construire de beaux ouvrages, prier les dieux, tout semble parfait… Aucun indice sur la suite du chemin car tu sais qu’il y a une issue planquée, quelque part. Ta Laporeille s'est joint à Cerbéros en grimpant sur son dos pour chercher avec ses grandes oreilles et son ouïe surdéveloppé des bruits suspects ou intriguant. Par sa petite taille, tout comme Amon, elle sera capable de se glisser dans les petites cavitées ou les trous afin de récupérer des objets ou actionner des mécanismes. Elle se tient prête à tes directives, mais également à celle de ton collocataire.

-Kasai, c'est étrange, ce puzzle accroché à la chaîne, il semblait me brûler les mains, mais à vous, il semble convenir. J'ai l'impression que ces objets peuvent communiquer à leur façon avec nous... Peut-être que celui-ci veut converser avec vous?

© BBDragon
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
Qu’est-ce que Ranya aime se battre ! Elle n’en aurait probablement jamais fait son parcours de prédilection, se destinant à d’autres projets plus ambitieux. Mais la sensation de ses spectres à ses côtés, capable de l’aider à monter une stratégie dans le seul objectif de battre son adversaire, c’est tout simplement incroyable. La danse Z n’est pas très populaire auprès des dresseuses. Beaucoup arguent son côté ridicule. Mais c’est simplement parce qu’ils ne savent pas y faire. Ils ne savent pas danser. Ils ne savent pas sublimer. La blonde si, elle sait le faire. Et ce petit enchainement sans sens devient une véritable démonstration de force. Les ténèbres ont englobé la salle l’espace d’un instant, réduisant à néant les efforts de ces petits protecteurs.

Et tant pis pour la phobie de Georges.

Loin du combat, les trois étudiants se retrouvent devant une nouvelle porte. Elle est beaucoup plus imposante que la précédente et semble truffé d’énigme en tout genre. Un casse-tête géant qu’il va falloir craquer pour espérer accéder à la suite. Kasai, visiblement spécialiste en énigme, s’atèle déjà à trouver la bonne combinaison. L’objet découvert part le médecin quelques instants plus tpot pourrait avoir toute son importance. Quant à l’archéologue, elle s’attèle à déchiffrer de nouvelles runes, aidée par la type psy capable de faire le tri plus rapidement qu’elle. La grande intelligence de cette espèce leur permet de gagner un temps considérable. L’archéologue n’oublie toutefois pas de répondre au croyant « Oui ça a l’air d’être la même, à quelques caractères près mais rien qui n’en change le sens. Peut-être deux époques différentes mais pour le même but ? » Finalement, Ix propose mentalement aux deux garçons une première traduction. Il faudrait chauffer la porte ? Rien d’incohérent si on suppose que la pièce suivante est bien la chambre de Pyrax, gardien des légendes d’Unys.

Le coach fait appel à son Demolosse et après avoir très légèrement reculé, la porte s’embrase sous la puissance du chien de feu. La température grimpe d’un cran mais étrangement cela ne reste pas bien longtemps dans l’atmosphère, comme si la porte était en mesure de l’aspirer. Finalement, une imposante marque représentant la silhouette de Pyrax s’illumine et enclenche le mécanisme. Un bruit sourd se répand dans le couloir et révèle une nouvelle salle. La chambre de Pyrax. Après s’être assurée qu’aucun mécanisme supplémentaire ne s’était déclenchée, les trois adolescents pénètrent dans cette nouvelle pièce. Par habitude, Ranya jette tout de même un œil à sa carte. La salle était bien inscrite mais le chemin exact non spécifié. Elle va pouvoir proposer une actualisation de cette carte en rentrant.

La première chose qui frappe l’artiste, c’est cette immense peinture sur le mur du fond. Malheureusement, elle a subi les ravages du temps et n’est probablement pas aussi éclatante qu’à ses débuts. Mais cette fresque transmet toujours aussi bien son message. La vie d’un roi croyant aux mythes fondateurs de sa région et honorant la protection que les divinités crées par Arceus qui accordent. Cette pièce, contrairement à la pièce d’en haut, est placée sous la protection de Viridium, un autre des 4 Mousquetaires d’Unys. La statue en marbre blanc est d’une incroyable précision et la blonde ne peut s’empêcher de laisser ses doigts courir un instant dessus pour en sentir la beauté jusqu’au plus profond de sa chair. La présence d’urne funéraire intrigue également la scientifique. Une sorte de tombeau pour la famille royale ? Comprenant bien vite ce que le croyant s’apprête à faire, elle le rejoint et met une main sur son épaule. Elle n’en ajoute pas plus, laissant son regard transmettre ce qu’elle souhaite dire, puis se met à prier en compagnie de Georges. Pour honorer les morts comme il se doit.

Le coach semble plus intéressé par les autres objets de la pièce, notamment la montagne de richesse présente sur l’estrade. Mais il ne touche rien. Fort heureusement. Seul cette sorte de collier un peu étrange autour du cou de la statue captive l’ensemble du groupe. Il est dans la même lignée que les eux objets précédents récupérés par le croyant. D’un commun accord, ce dernier est récupéré et placé entre les mains du médecin. Malheureusement, il n’a pas le temps de s’y intéresser davantage qu’une imposante forme jaillit du plafond. Un Cryptero. Le pokemon gardien par excellence. C’est peut-être même étrange qu’un de son espèce n’ait pas surgi plus tôt pour les arrêter dans leur descente dans les tréfonds du château.

Contre toute attente, c’est Georges lui-même qui vient s’opposer à ce pokemon. Il n’est pas agressif. Seulement, il maitrise bien mieux le château et ses pièges que les étudiants. D’un coup, le plafond se met à descendre lentement. Mais le blanc reste d’aplomb, se sentant de taille à affronter l’esprit psychique. Qui de mieux placer que l’albinos pour réussir à démontrer la sincérité de son âme ? Personne. Alors Ranya lui fait confiance, tout en essayant tout de même de trouver une solution de repli avec Kasai « On laisse Georges faire, il peut réussir. Mais nous, on devrait essayer de trouver un mécanisme pour bloquer la descente. Juste au cas où il n’y ait pas de bonnes réponses ». Le cœur de la danseuse palpite mais il tient bon, mené par le courage du Noctali. Il s’oppose à ce qui, à ses yeux, a l’apparence d’une sanction divine. Il lutte contre sa peur ultime. La blonde ne peut pas abandonner.

L’échange prend fin après la tirade puissante du croyant et la disparition du type psy. Mécaniquement, le plafond reprend sa hauteur initiale et la scientifique se rue sur le garçon, vidé de son énergie. Sans attendre, elle lui tend la gourde d’eau qu’il demande « Tu as eu beaucoup de courage. Arceus est sans aucun doute fier de ce que tu as accompli. Tu as su démontrer aux pokemons gardiens la pureté de nos âmes, et franchement c’était pas gagné. Surtout pour Kasai ». Ranya a lancé sa pique plus en rigolant qu’autre chose, histoire de détendre l’atmosphère et de permettre à Georges de reprendre de l’aplomb. Leur expédition n’est pas terminée. Ils sont si proches du but.

Mais pour l’instant, malgré leurs recherches associées, rien ne semble leur donner d’indice pour trouver la suite du chemin. Seul une remarque de Georges sur l’adéquation des objets avec certaines personnalités émerge du lot. L’idée est un peu tordue mais après tout pourquoi. Seulement, si on suit cette logique, Ranya est la seule à ne pas en avoir. Un problème pour la scientifique. Elle jette à nouveau un œil à l’œil du croyant et au puzzle du coach, puis se dirige vers la table au trésor. Ces objets ne sont pas anodins. Ils présentent tous des caractéristiques similaires. Peut-être en fouillant trouvera-t-elle quelque chose ? Il y a surtout beaucoup de pierres précieuses, des couverts, des pièces. Bref rien que de la poudre aux yeux.

Mais de l’ensemble, l’adolescente parvient à dégager un collier avec une clé. Cette dernière a une drôle de forme, comme une pierre, mais présente des marquages relativement ressemblant avec les deux autres. Sans trop savoir pourquoi, la blonde approche l’objet de son cou avant de l’enfiler. Comme si ce simple geste allait réussir à l’aider.

Son cœur loupe un premier battement. Puis un second.

Il se serre fort dans sa poitrine et sous l’effet de surprise, la danseuse ne peut s’empêcher de faire quelques pas en arrière et d’apposer ses mains contre son torse, serrant fort son vêtement par pur réflexe. Les yeux clos, elle n’ose les ouvrir, comprenant doucement ce qui est en train de se passer.

Cet objet est probablement possédé par un spectre.

« Georges écoute très attentivement et ne panique pas d’accord. Je suis toujours là, c’est toujours moi. Mais ne me regarde pas dans les yeux ». L’adolescente, désormais dos au croyant, ouvre enfin les yeux. Ces derniers ont pris une teinte surnaturelle, impossible pour un être humain. Le blanc est devenu noir et ses yeux bleu vert sont devenus rose-violacé. L’objet qu’elle porte autour du cou est sans aucun doute possédé par un spectre. Et en le mettant de cette façon, l’esprit doit avoir accès à une partie de son corps sans pour autant le contrôler. Elle pourrait donc aisément le retirer.

Mais ses yeux possédés voient des choses qu’elle ne voyait pas avant. Sa vision est certes plus sombre, mais elle fait ressortir des contrastes imperceptibles. Doucement, la scientifique se dirige vers la peinture sur le fond. Comment expliquer au garçon ce qu’elle voit « J’ai l’impression de voir la peinture comme elle était avant. Eclatante. Mais…il y a des différences…ce n’est pas un hasard ». La danseuse se met à palper du bout des doigts le mur peint pour tenter de comprendre. On dirait que différentes peintures ont été utilisées, pour cacher d’autres éléments.

Cependant, la réflexion se fait de plus en plus difficile. Des voix s’immiscent petit à petit dans sa tête « Tu n’es qu’une menteuse » « Tu te mens à toi-même ». Ranya essaie tant bien que mal de les ignorer mais la charge qu’elle lui impose est extrêmement forte et douloureuse. Semblant avoir compris l’astuce, l’archéologue se met à appuyer du bout du doigt sur certains endroits. En fait, l’ancienne peinture révélait des objets cachés mais qui se sont effacés avec le temps. Des objets du millénium. Il suffit qu’elle appuie dessus dans l’ordre dans lequel ils les ont trouvés et « Tu mens aux autres » « Ca te fait quoi de rêver à ce que d’autres te fassent l’amour que ton copain ? » « Ca te fait quoi de le désirer au même titre que d’autres ? » « Ca te fait quoi de mentir à ta famille sur qui tu es ? » « Ca te fait quoi de ressentir du désir pour plusieurs personnes en même temps ? » « Ca te fait quoi de te reconnaitre en personne ? » « Ca te fait quoi de voir que les gens normaux ne sont pas comme toi ? » « Ca te fait quoi de voir que les autres se suffisent dans l’amour à deux mais pas toi ? » « Ca te fait quoi…. »

- Kasai arrache moi ce collier !!!

Au même moment que son cri de supplication, l’adolescente appuie sur le dernier objet et enclenche le nouveau mécanisme. Une petite porte dérobée fait son apparition juste à côté de la fresque. La dernière pièce est là, tout près. Mais son esprit n’est plus tout à fait là. Il semble bloqué dans un entre deux, hors de son corps, arraché en même temps que la pierre. Elle tombe à genoux.

Ou est-elle déjà ?


©️BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Âme.

Pauvre âme en perdition.
En mal, de tout.

C’était Georges actuellement, en train de subir les frasques fantomatiques de son groupe. Après avoir vu la Magirêve chromatique de Ranya, il devait entendre l’attaque Z de cette dernière et savoir la présence d’un Tutankafer.

Pauvre âme.
Vraiment, pauvre âme.

Mais heureusement malgré la difficulté élevée, il put débloquer la suite de la map du château avec une clé qui bougea la statue.

Et ce fut le calme, avant la tempête. Kasai, chewing gum dans la bouche, l’air de rien, débloqua la porte avec son énigme du Pyrax. Heureusement qu’il possédait un type feu, ça tombait vraiment bien dis donc. Boh après très probablement que l’archéologue pouvait envoyer une attaque type feu aussi sur la porte. Ce n’est pas ce qui manquait ce type d’attaque. Tout cramer pour repartir sur des bases saines devait être l’adage de la Pokémon community.

Genre vraiment.

En entrant dans la salle, la première chose que le petit groupe remarqua immédiatement ce fut la fresque qui peignait la vie du roi avec son peuple qui attira l’attention. Il est vrai que la qualité du dessin était juste somptueuse et capturait le regard de quiconque osait poser un œil dessus. Malgré cela, Kasai réussit à s’en détacher contrairement à la scientifique qui observait chacun de ses détails. Normal que ça l’intéresse plus que les bijoux disposés sur la table, comme pour les attirer et les faire tomber dans un piège.

Mais là n’était pas le piège.

Et pas non plus sur la statue.

Le problème était ailleurs Mulder.

Il était dans l’espace. Enfin dans l’espace du plafond quoi. Et ce fut Kasai qui repéra la bête le premier. Un Cryptéro gigantesque observa le trio avec condescendance. En même temps il était plus haut qu’eux, facile à ce train là d’avoir un air supérieur, cette triche. Il avait une nouvelle énigme à soumettre apparemment. Que serait une salle sans épreuve dans ce château finalement. Las, le coach l’écouta à demi, et la réponse de Georges avec ses tirades sur la foi le fatiguait plus qu’un chef cuistot expliquant sa recette de ratatouille à la télé à 4h21 du matin.

Cependant il y avait un petit hic.

Car il y a toujours un petit hic dans une expédition.

Et le petit hic quel était-il cette fois là ?

Oh pas grand-chose, le ciel leur tombe sur la tête.

Oui c’est ça, le ciel leur tombe sur la tête.

Kasai avisa Georges et comprit que cette tâche de résoudre l’énigme était la sienne et seulement la sienne. Puisqu’il s’agissait de faire un acte de foi c’est pas Kasai qui allait se mettre au turbin, son âme sentait plus fort qu’une pile de rocamadours putréfiés. Des péchés, il en avait commis plus que deux mains ne saurait le compter. Et Ranya ? Le péché de la luxure coulait dans les veines de la danseuse si on écoutait les rumeurs.

Il ne pouvait rien faire, la blonde tapota l’épaule du blanc et Kasai se contenta d’une simple phrase.

« Me déçois pas. »

Et sinon quoi ? Tu allais l’expédier aux enfers s’il échouait ? à la vitesse à laquelle le plafond avançait, ce n’était pas toi qui allait l’envoyer mourir. Plus la roche froide et inarrêtable qui semblait ne pas vouloir interrompre sa course. Lente et froide.

« -C’est une personne pure qui pèse moins que les restes d’une personne décédée. Je veux être placé sur la balance.

- Fais ce que tu veux mais grouille toi ! » fit le coach à son camarade alors qu’il parcourait avec sa type psy toute la salle à la recherche d’un quelconque mécanisme qui pourrait les sortir de ce guêpier. Même avec l’aide de Ranya qui semblait aussi laisser la main à Georges ils ne trouvèrent rien.

Alors que le temps pressait.

Alors que le plafond tombait.

Allaient-ils mourir ici parce qu’une raclure de Cryptéro s’amusait avec eux, les simples mortels. Kasai regardait tantôt le plafond tantôt le Pokémon et tantôt Cerberos. Au pire du pire, fumer le type psy suffirait à stopper le plafond, non ? Non, probablement pas.

Puis une tirade de Georges. Puissante, salvatrice résonna en échos avec le grincement lourd du mur qui s’affaissait. Un bruit métallique retentit avec une douce mélodie.

La balance avait penché d’un côté.

Puis le silence.

Calme.

Serein.

Le temps paraissait comme suspendu pendant quelques secondes. Irréel.

Il avait réussi.

«
-L’abnégation à poursuivre l’idylle et la parole protectrice des dieux est touchante… cherchez. Cherchez à votre guise. Il ne reste plus qu’à vous défier vous-même et alors les secrets de ce lieu auront trouvé un digne héritier. Rien n’a de hasard. »

Ça voulait dire qu’il avait le sel qu’on ait trouvé la solution à son énigme ? Peut être, toujours est-il que les explorateurs n’étaient pas morts écrasés, et c’est la meilleure nouvelle de la journée. Le blond soupira, pas besoin de défoncer la gueule au gardien cette fois-ci, mais le souci, c’est qu’il n’y avait toujours aucune porte de sortie.

Le coach prit la peine de s’avancer vers le médecin, encore tremblant et assoiffé, dure épreuve qu’il venait de traverser. Il avait eu l’espace d’un instant la vie de ses camarades sur ses frêles épaules. Dans un élan de réconfort surprenant, Kasai lui frappa un énorme coup avec sa main dans le dos. Dans son langage ça voulait dire bien joué frérot je suis fier de toi. Mais pour comprendre cela, fallait avoir fait lv3 Kasai en étude. Ce qui n’était pas le cas de tout le monde dans la salle.

« Ouais t’as été lent à avoir confiance en toi sale croyant trop pur. »

Traduction : non tu as fait de ton mieux et tu as triomphé de l’adversité pour te voir sorti grandi, bravo. Oui bon fallait le comprendre hein. Au moins Ranya était plus explicite que le Noctali dans le genre rassurer les troupes. Elle se permit même de lancer une petite pique au blond qui eut un sourire mesquin.

« ça vaut pour toi, le péché de la luxure tu dois connaître ! »

Purée Kasai une fois dans ta vie tu ne veux pas te taire ! Mais bon, Ranya lui rendait bien donc gardons cette rivalité un peu loin maintenant. Puis, Georges détourna la conversation pour pointer du doigt le sorte de puzzle dorée accroché à la statue, il avait l’impression que cela raisonnait avec le coach, qui lui, était assez perplexe quant à cette idée.

« Hum, peut être qu’il est attiré par le chaos, là j’en sais rien. »

Doucement le pokéathlète se saisit du bien pour l’observer mais pas très longtemps parce qu’il fut alerté par l’archéologue qui elle aussi s’était saisie d’un objet dit du millénium. Un collier. Qu’elle mit immédiatement.

« Kasai son machin je le sens vraiment pas, il me met méga mal à l’aise.

- Tu ressens quoi envers la clé Ix ?

- Je saurais pas te décrire précisément, mais c’est malsain, clairement, y’a un truc et.. »

Pas le temps de finir que la blonde se retourna vivement, disant à Georges de ne surtout pas le regarder. Ça voulait dire deux choses, soit elle avait un besoin urgent d’éternuer (ce qui serait chelou de se planquer pour ça) soit un truc lié avec les peurs du médecin était présent. Mais qu’est ce que ça pouvait être ?

Malgré ça, l’archéologue semblait étrangement calme.

« Oh putain ok j’ai compris Kasai.

- Explique toi. »

La Kadabra avait contourné la demoiselle pour l’observer attentivement et découvrit ses yeux qui n’étaient plus vraiment humains.

« C’est un spectre qui possède ça.

- Dangereux ?

- Hum probablement. »

Il avisa l’archéologue, s’il se passait n’importe quoi, il exploserait le collier de n’importe quelle façon. Toujours en état second, elle commença à bidouiller les objets sur la table, comme mue par une inspiration nouvelle, spectrale.

« Mec ça sent pas bon. »

Puis un cri confirma les pensées de sa starter, Ranya hurla et Kasai saisit cette opportunité pour immédiatement prendre le pendentif dans ses mains et l’arracher d’un coup sec, abrégeant les souffrances de la danseuse qui tomba à genoux, sûrement que Georges la rattrapa. Le blond lui, balança tout bonnement le bijou possédé sur le sol.

« Avant de faire des initiatives de ce genre, analysons ça tous ensemble. »

Puis, il s’agenouilla, prit une tablette de chocolat dans son sac, coupa une barre qu’il tendit à la demoiselle encore sous le choc. Il n’avait même pas fait attention à la porte qui s’était ouverte dans la pièce, trop préoccupé pour une fois par autre chose que sa petite personne. Ils restèrent quelques minutes au côté de l'archéologue pour qu'elle se remette un peu de ses émotions. ça en faisait beaucoup en une journée.

Il se remit debout et contempla une nouvelle fois son puzzle. Est-ce que cette pièce aussi était hantée ? Il y avait des chances.

« Ixchel, tu penses qu’il y a un truc ?

- Hum je sens une présence, mais à l’inverse du collier, pas malfaisante. Ranya, que t’as dit le collier ? Si c’était un spectre puissant, il y a des chances qu’il ait sondé ton âme et appuyé sur des choses qui te font le plus mal en ce moment, des questionnements que tu as. En tout cas, pense surtout que c’est faux, et que s’il ta fait miroiter le mal, c’est qu’il a aussi un bon côté d’autre part. Enfin après je dis ça, j’suis pas dans ta tête, je sais pas si tu as tué des gens moi. »

Boutade, sûrement mal placée. Mais pendant ce temps, Kasai resolvait le puzzle à une vitesse alarmante. Il était intelligent et adorait les énigmes et puzzles en tout genre. Professeur Mayton ne lui avait jamais posé souci, encore moins cette putain d’énigme flower power inbittable.

Puis un clic.

Et une lumière aveuglante. C’était le moment d’hurler yugioh vous pensez ?

Et une voix, douce résonna dans la tête du blond.

« Bonjour, ou bonsoir, bon après midi ? Bref, salutations explorateur ! Bien longtemps que je n’avais pu côtoyer un mortel. 200 ans ? Peut-être plus. Je suis ravi de pouvoir parler un peu ! Et surtout de vous aidez, si vous m’avez libéré c’est que vous êtes dans mon château.

- Ixchel tu transmets les paroles aux autres s’il te plait ?

- Wow il est poli, c’est une première ! Mais ouais chef !

- Vous êtes celui qui a possédé le château ?

- Tout juste l’ami ! Je suis très déçu d’ailleurs que peu de voyageurs m’aient trouvé. Même mes descendants m’ont oublié. Triste vie que celle d’un mort. Après de ce que j’ai compris, le château a eu des énigmes retorses depuis que mon âme est devenu puzzle. La dernière salle par contre c’est mon cru ! La plupart des gens y meurent quand je ne les guide pas ! »

Ah bah nickel, ambiance, fête, toussa.
« Fin c’est triste mais ça me fait des compagnons de discut’ quand ils deviennent spectres. Puis ils vont dans la clé du Millénium. J’espère que vous ne l’avez pas porté ? Ils se font tellement chier qu’ils aiment tourmenter les vivants pour les emmener dans la folie puis la mort. Ça fait plus de compagnon voyez vous ! »

….

Mais bordel de.

Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



On va se l’avouer. Y a rien qui va dans cette fouille. Les délais de réponses, les conneries des uns, le trinôme entier. Donnez à mes partenaires de RP une médaille, car faut le supporter ce narrateur pendant une semaine à galvaniser les deux autres façon Erwin dans SNK « tkt bro la charge elle va bien s’passer ». (promis c’pas un spoil, ils sont tous suicidaires dans le bataillon d’exploration de toute façon.). J’ai presque envie de lâcher des grosses dingueries, mais si je dis Pétain, c’était vraiment un dirigeant français altruiste, j’ai peur qu’on vienne chez moi m’enterrer vivant, alors je ne le ferai pas.

Quoi qu’il en soit. Je suppute votre exaspération.

Georges tu es rattrapé par de bonnes mains et l’on t’accorde un peu d’eau et de répit après cet évènement surprenant et inquiétant qui monopolisa grandement ta concentration et tes forces. Ne t’inquiète pas, Ranya qui à l’air si pimpante va également en avoir pour son grade. Dans ce qui s’amorce comme un instant de répit, bah y a pas de répit. Je sais pas, je suis pas chaud pour mettre un collier avec une clé accroché sortie de nul part ou un autre collier brûlant en forme de puzzle. Georges, jamais, ne ferait pareille idiotie, surtout en possession de trois objets du millénium rien que ça ma gueule ! C’est un bonhomme à l’âme pure et forcément, il veut pas voir Ranya parler latin à l’envers en marchant à quatre pattes par le biais de la position du pont. Mais avant d’y revenir, apprécions le fait que tes deux camarades t’ont félicités à leur manière, Ranya par le biais de douce référence et Kasai… Bah Kasai quoi, brute sur la forme, délicat sur le fond. Tu commences à connaître ton colocataire, cela fait un an bientôt que vous vous connaissez et que vous vous supportez. Votre dynamique amicale est étrange pour l’ensemble des élèves, mais étrangement, tu es content d’avoir un ami comme lui.

Tu parviens à te redresser, prendre une nouvelle consistance alors que Pravda vient dans tes bras après la fouille, visiblement aucune porte ou sortie ne semble s’amorcer. Vous pouvez alors continuer à fouiller, ce que tu fais parmi les objets et soudainement, entre deux remarques piquantes que se lancent l’archéo et le coach, y a quelque chose qui bascule. Ranya, elle est différente, elle ne te regarde plus depuis qu’elle a ce collier, au contraire elle t’intime de ne plus la regarder. Te voilà dans la tourmente, tu ne saisis pas l’enjeu, mais elle te tourne dès lors le dos. Sa voix n’a pas changé de ton, mais cette courtoisie, tu ne peux te résoudre à désobéir et tu te tournes à ton tour en regardant Kasai d’un air incompris.

Il s’écoule peu de temps avant qu’elle ne hurle à Kasai de lui ôter ce collier. Tu aurais bien aimé le faire, mais pourquoi pas toi ? Fallait-il qu’on te protège ? Cette situation étrange dure peu de temps, le collier et sa clé finissent d’un coup au sol sous les gestes de Kasai. Ce n’est pas une blague de mauvais goût et pourtant, tu ne parles pas de salsifis (Quelle horreur, entre ça et les asperges, je sais pas ce qu’il y a de pire… Peut-être le deuxième quinquennat de Chirac.)

Ce qui est certain, c’est que tu dois rattraper à ton tour Ranya pour éviter qu’elle ne chute. Hrabrost se vient la prendre dans ses grandes ailes douces et soyeuses afin qu’elle soit à l’aise après ses étranges mouvements à tapoter sur le fond du mur. Une scène surréaliste, on la croirait posséder. Pourtant, ses yeux sont naturels lorsque tu la réceptionnes, mais elle ne répond pas réellement, comme absorbée.

-Ranya, je dois vous admettre que vous me plongez dans une situation très cocasse. Votre manque de réponses est inquiétant.

Pendant ce temps Kasai a fini son propre puzzle et s’apprête à mettre le collier afin de tenter l’expérience, tu ne peux laisser la Givrali ainsi et tu te décides à rappliquer les techniques de Père Jean : la douleur physique permet de délocaliser la douleur psychique et que le corps se retrouve maître de lui-même. Mettre une grosse claque en somme. Tu souffles, secoues un peu la tête, armes le bras, mais tu n’y arrives pas. Ton bras reste bloqué, incapable de la gifler. Tu n’es pas quelqu’un de violent, non Georges, tu n’es que paix et amour. C’est donc ta Laporeille qui fait son choix de nouer ses deux oreilles et décoller une bonne grosse droite à ton amie. Une droite fluffy malgré tout, il ne faut pas être violent gratuitement, puis viser l’estomac avec la prothèse ça ferait sûrement vomir.

-Ranya, revenez parmi-nous, c’est là qu’est votre place, en notre compagnie. N’écoutez pas les limbes qui chantent les louanges ou les défauts de votre âme ! Vous n’avez nul besoin de vous perdre dans les tréfonds des âmes damnées. Comment pourrais-je vous protéger Ô ma tendre amie si je ne puis affronter tous vos dangers et toutes vos craintes ?

Tu laisses quelques instants afin qu’elle reprenne quelques couleurs et instinctivement, tu portes tes doigts pâles pour prendre son pouls, tu as le nécessaire de santé que t’amène Pravda afin de prendre sa tension, vérifier ses paupières, tu ne lui laisses pas le choix, c’est assez rare, mais tu t’inquiètes grandement d’elle. Pour te faire pardonner, tu lui tends du gâteau au chocolat que tu as fais, il en reste, elle pourra ainsi reprendre des forces.

Une voix se connecte en même temps à vous, différente, tu te tournes vers Ixchel qui pointe Kasai et plus précisément son collier. C’est un dialogue étrange qui se lance, mais qui te glace le sang d’une certaine façon. Le maître des lieux semble jouir d’instants paisibles en tourmentant des âmes perdues d’humains venus précédemment chercher ici ? Que de cruauté. Il n’a pas été banni dans le royaume distordu du Banni, mais profite de son domicile éternel en compagnie de dieux qu’il a vénéré ?

-Je suis étonné que vous n’ayez point succombé au royaume de l’Usurpateur, mais sachez qu’il s’agit d’une épreuve de foi pour moi que de ne pas songer à votre mépris pur et simple. Dévoré par votre solitude et l’insatisfaction d’une vie fade à consumer votre âme en mille pêchés, votre instabilité n’a pu se résoudre, peu de prêtres auraient pu y arriver. Vous vous jouez de mes amis et d’autres humains avant nous pour la cupidité de vos divertissements et sachez, grossier personnage, que je n’aurai de cesse de trouver un moyen de vous bannir dans l’au-delà où vous serez jugés pour vos pêchés. Arceus ne peut accorder sa miséricorde, ainsi que les mousquetaires, c’est pourquoi, nous sommes venus ici ! Guidés par l’apparition de Keldéo dans ce lieu oublié afin de conjurer votre présence hors de ce plan de notre humanité ! Les dieux vous ont abandonnés dès lorsque vous avez abandonné l’idée d’être une bonne personne ! Votre nom n’a plus d’importance s’il n’inspire que la peur et la folie humaine.

Tu t’es peut-être un peu emporté Georges. Enfin, légèrement, mais bon ça, c’est normal, sauf que ton regard brille de cette étincelle sincère. Tu comptes bien trouver le moyen de bannir dans le domaine de Giratina ce sauvage félon malandrin, .

© BBDragon
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
Vide.

Le collier enfin arraché à son cou fragile, l’adolescente s’écroule à genou, tout juste rattrapée par le médecin. Mais son esprit n’est pas tout à fait là. Son corps semble vide de toute âme tandis que des marques rouges apparaissent autour de son cou, comme si le poids des esprits portés pendant une si courte période avait suffi à affecter sa peau. Blanche comme les cheveux de Georges, les yeux dans le vide mais ayant retrouvé leur teinte naturelle, loin de la possession qu’elle vient de vivre. L’archéologue ne saurait les compter avec précision, mais le nombre de voix dans sa tête a laissé des séquelles. Des séquelles que son esprit se refusent pour l’heure à affronter.

Jusqu’à ce que la Laporeille du médecin vienne lui assener un coup dans le visage. Attention détournée sur la légère souffrance physique, son âme semble rappelée à son corps par les mots du garçon. Ranya n’en comprend pas la moitié, son esprit encore trop embué mais elle sent que petit à petit elle retrouve ses sensations. Sa respiration se fait d’un coup plus forte tandis qu’elle met une main sur le sol et une autre sur sa bouche. Prise d’un haut le cœur violent, l’adolescente essaie tant bien que mal de calmer son souffle pour se reprendre. Les esprits ne sont plus dans son corps, Kasai les a chassés en enlevant le collier. Elle lui en doit une, encore.  Elle a l’impression en fixant la pierre écrasée au sol d’entendre à nouveau ces voix dans sa tête. Ces voix qui disaient des choses si terribles mais si vrais. Les lèvres tremblantes, elle détourne le regard pour tenter de se concentrer sur autre chose.

Affolé, le croyant l’aide à se redresser légèrement, toujours assise au sol. Elle sent ses jambes encore tremblantes. Inutile de tenter l’impossible pour l’instant. Ranya constate que dans sa transe, elle a effectivement réussi à ouvrir la porte de la dernière pièce. Un prix peut être cher payé, mais maintenant c’est fait. Elle n’arrive qu’à adresser un drôle de sourire au coach puis à attraper le chocolat proposé par les deux étudiants « Merci les gars, sincèrement ». La danseuse absorbe doucement les sucreries proposées pour ne pas vomir, se sentant encore fragile, tandis que le médecin ne peut s’empêcher de vérifier son pouls et sa tension. Elle serait bien tentée de lui dire qu’il en fait trop, mais elle s’abstient. Après tout il a eu indirectement devant lui tout ce qu’il craint. La possession par les spectres, les soi-disant damnés de Giratina. Ranya ne peut pas réellement lui en vouloir d’être inquiet.

De son côté, le coach n’a pas pris trop le temps de s’attarder et poursuit la fouille. Il cherche à comprendre, et sa Kadabra aussi. Lorsque sa voix raisonne dans sa tête, Ranya met un court instant avant de se rappeler qu’il ne s’agit pas d’un de ces esprits tordus « Non je n’ai pas tué de gens. Désolé, mais c’était trop…personnel pour que je puisse en parler comme ça ». La blonde n’en a parlé à personne, des interrogations qui la secouent depuis déjà quelques temps. Elle n’est pas résolue à évoquer ces difficultés avec les deux Noctalis. Quelques tours de main et Kasai résout le puzzle. Sa faculté à s’occuper des énigmes est hallucinante. Finalement, il n’est clairement pas un mauvais élément pour les fouilles archéologiques truffées d’énigme comme celle-ci.

Bien vite, une nouvelle voix s’immisce dans leur tête, déjà plus ressemblante à celle des spectres un peu plus tôt. Ranya se tend, essayant de ne pas se replonger dans l’état particulier de tout à l’heure. Le propriétaire des lieux semble bien s’amuser de la situation. Tandis que le blanc essaie de le convaincre par le biais de ces tirades dont il est le seul à avoir le secret, la blonde se relève non sans quelques difficultés puis se dirige vers Kasai, non sans avoir rattrapé la clé. Bien sûr, elle ne la porte plus autour du cou. Mais peut tout de même sentir son poids imposant. De son autre main, l’archéologue s’empare doucement du puzzle avant de s’exprimer.

- Georges, je ne suis pas sûre que notre cher roi soit sensible à tes mots. Il semble que la foi l’ait quitté depuis longtemps, et ce malgré les magnifiques statues des Mousquetaires régnant dans ces lieux. La mort lui a fait oublier à quel point il se devait d’honorer la vie. Malheureusement, votre petit stratagème n’a pas marché sur moi. Vous ne réussirez pas me rendre folle, encore moins à prendre mon âme. Mais chance pour vous, je suis moins catégorique sur les spectres que mon camarade. Alors, je vais prendre ces objets hantés par les esprits de ceux qui nous ont quitté dans ces couloirs, les objets du Millénium, et je les ramènerais à la surface. Après quoi, je trouvais quelqu’un qui sera capable de libérer les âmes et leur permettre d’enfin trouver la paix. Ensuite, le créateur décidera de votre sort.

Le puzzle toujours en main, et sans véritablement attendre une réponse du roi décédé, l’adolescente actionne quelques mécanismes et referme le cube. Plus personne ne parle, et ce n’est pas plus mal. Calmement, la scientifique sort un sac en toile de son propre sac à dos pour y placer les trois objets du Millénium. L’œil, la clé, et le puzzle. « Si l’œil ne l’a pas révélé, il est probablement tout aussi possédé que les deux autres. Je tiendrais parole, et je confierais ces objets entre de bonnes mains. En attendant, nous avons une dernière salle à explorer. Le lieu le plus secret. Et j’espère qu’on pourra en découvrir tous les mystères sans l’aide de ce roi disparu ».


©️BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach

Spectral.
Ce mot résumait à lui tout seul l’expédition dans ce château. Tout transpirait le spectre, les murs, les parois (c’est la même chose mais chuut), le sol, le plafond les fontaines, les morts, les objets. Putain. Tout dégoulinait de fantôme et autre phénomène paranormal. De quoi égayer tout bon prêtre qui se respecte. Kasai se demandait même comment Georges arrivait à ne pas faire une syncope ou un ulcère. Résistant ce petit médecin. Ranya semblait nettement moins en forme. La possession avait dû la mettre dans un état mental désastreux. Personne ne peut se sortir indemne d’une attaque de Spritomb directement dans son corps.

Et ça avait l’air de plus que la peser.

Par terre, dans le vague, la claque de la Laporeille de Georges parvint à peine à la sortir de ses pensées. Ix ajoutait de l’huile sur le feu et ce n’était pas la malheureuse barre de chocolat de Kasai qui allait vraiment l’aider.

Et encore moins de l’esprit qu’il avait invoqué.

Non mais parce qu’un Spiritomb ou un Cryptéro c’est cool, mais un roi mort depuis des siècles, ça a la classe.


« -Je suis étonné que vous n’ayez point succombé au royaume de l’Usurpateur, mais sachez qu’il s’agit d’une épreuve de foi pour moi que de ne pas songer à votre mépris pur et simple.

- Georges, je ne suis pas sûre que notre cher roi soit sensible à tes mots. Il semble que la foi l’ait quitté depuis longtemps. »

Ah bah euh, très bien. Il y avait que le blond pour trouver que ce roi mort était amusant ? Bon il avait tué la majorité des aventuriers qui avaient exploré les lieux avec ses énigmes mais bon, est ce que ça en faisait un méchant pour autant ?
Si.

Ah merde, bon euuuuuh. Très bien. Kasai ne savait pas vraiment s’il devait réagir aux deux tirades de ses camarades bien trop croyants pour un démon tel que lui. Faut dire que le culte d’Arceus, les croyances, le Giratina vilain pas beau, il s’en foutait comme de sa première chaussette trouée voyez vous. Et ça avait l’air de leur tenir vraiment à cœur. Dans sa tête, il fit rapidement le pour et le contre d’une remarque acerbe sur la stupidité de croire en des Dieux.

Le contre gagna au la main. Il avait la flemme de débattre avec eux sur le bien fondé de leur croyance. Après tout ni Ranya ni Georges ne l’avait forcé à adopter leur point de vue, pourquoi il les forcerait à adopter le sien ?

Haussant simplement les épaules, le blond redonna le puzzle du Millénium à l’archéologue, c’était le mieux à faire après ce qu’elle venait de vivre, elle refourguerait ces objets à une personne plus capable que les trois gamins qui se la jouaient Indiana Bones, mais sans le diplôme d’archéologue certifié.

« Bon, vous lui avez rabâché le caquet, c’est bien beau, on continue dans la salle suivante ? Va falloir faire gaffe, si comme il a dit il y a bel et bien des pièges. »

Puis, il entra par la porte dérobée qui donnait sur une nouvelle pièce, carré cette fois.

Mais entièrement vide. Pas d’emplacement pour des torches au mur, pas de fresque peinte, pas d’urnes ni de spectre.

Juste une Statue de Colbatium avec une nouvelle inscription.

Et un bruit de porte qui venait de se refermer sur le trio pris au piège.

Mais rien d'autre. Absolument rien d'autre, une salle rigoureusement vide, sans aucun défaut, sans aucune cavité, sans trou sans rien.

« On est dans la merde Kasai, je n’arrive pas à me téléporter. »

Putain. Il avait pas tort le roi d’avant, ils sont pas bien barrés. Même Kasai commençait à être peu rassuré dans cette lugubre atmosphère. La seule lumière provenait de leur torche. Il n’y avait que la présence de Colbatium qui les jugeait sans un mot.

Et un silence de mort.

Rien, il n’y avait rien, que la mort et la solitude.

« Ami, te voici dans le dernier des lieux de mon château,

Mais avec prudence il faut agir pour qu’il ne devienne ton tombeau.

Jadis une salle merveilleusement dorée,

Maintenant gracieusement empoisonnée.

Peu de temps tu as pour résoudre l’énigme posée

Ou des poumons vont se violacer.

Prouve ta foi…


- Oh putain je vais crever.

…Et ta valeur

Affronte ces ténèbres sans peur.
»

C’était tout ? Un message de mise en garde et c’était tout ? Quelle était cette épreuve ? Qu’est ce que ça voulait dire ? Comment ça empoisonner ? Violacer ? La statue allait délivrer du poison ou quelque chose comme ça ? C’était donc ce que voulait dire l’ancien roi ? Et comment Kasai pouvait prouver une foi qu'il ne possédait même pas ? Et la foi envers qui, quoi pourquoi ?

« Les gars, je veux pas vous terrifier plus que ce que vous êtes déjà mais y’a des trucs qui sortent du mur, et c’est pas de la gelée de baie Oran. »

Est-ce que c’était le bon moment de paniquer ? Est-ce qu’ils allaient mourir, enfermés dans cette cage de sable ?

Et tout ça pour un ridicule trésor. Est-ce que tout ce risque en valait vraiment la peine ? Malgré toute son intelligence, Kasai était au pied du mur, il éclaira une nouvelle fois chaque paroi, le sol, le plafond mais il n’y avait rien. Pas d’objet du Millénium, pas de spectre, pas de piège. Juste eux, leurs Pokémons et une statue de Cobaltium les jaugeant silencieusement, connaissant la réponse, il semblait se jouer d’eux, sale être méprisant, c’est facile d’être immortel quand on est une statue !

"Vous avez gardé en mémoire la prière ? Je ne vois rien d'autre dans la foi..."

Quitte à se tuer, autant soumettre des idées avant, même si Kasai semblait très peu convaincu, et que voulait dire le message par affronte les ténèbres ? De nouveaux spectres ? Mais il ne semblait ni avoir personne.

Pourquoi les textes courts doivent toujours être les plus complexes à comprendre.
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 336
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
336
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Expédition
Château de Sable

Kasai Hajime et Ranya Iluzion



Ainsi, la fin vous tends les bras. La danseuse se remet difficilement de sa mésaventure et ton colocataire semble apprécier la présence défunte et spectrale ici-bas. Peut-être qu’au fond, vous formez un trinôme semblable à celui de Unys, tu formes avec Kasai Reshiram et Zekrom et Ranya semble tempérer l’interlude tel Kyurem ? Ce qui ferait de votre trinôme celui d’émissaires divins ? Vous avez sûrement des rôles fantastiques à jouer à l’avenir et en cela, c’est émouvant, tu dois bien l’admettre. Rien n’est laissé au hasard pour le Grand Créateur et celui-ci met tout en œuvre pour que toi, petit protégé achromate, puisse guider les hommes dans la lumière blanche et pure de la vérité. Platon dirait que tu te joues des ombres ou bien que tu es peut-être même prisonnier de celles-ci, mais non, tu comptes bien t’éveiller la conscience à t’en brûler les rétines.

La suite du chemin vous apparaît alors évident. Vous devez en finir et tu en profites pour remettre à l’archéologue l’ensemble des objets à ta précision. L’oeil, la baguette, le puzzle, la clé, la balance, voici que vous aviez cinq objets. Peut-être que les sept ne sont pas présents dans ce château, mais un autre ? Vous devrez peut-être vous aventurer plus loin encore dans les tréfonds. L’anneau et le collier du millenium sont donc cachés ailleurs ? Ça ne sera pas dans la dernière pièce, c’est certain. En tous cas la danseuse semble bien déterminée à trouver à quoi ils servent ces objets en or et leurs valeurs. Rien n’est plus certain.

-En avant, nous devons conclure cette fouille. Nous arrivons bientôt à terme du temps.

Vous vous enfoncez alors dans cette pièce parfaitement carrée aux murs parfaitement lisses. Le temps ici n’a rien changé. La figure de Colbaltium se distingue par les flammes de ta lanterne et c’est tout. Rien ne permet de poser en hauteur ou accrocher une source de lumière. Les flammes à l’huile font danser vos ombres au sol et permettent de révéler les détails de cette imposante statue. Ici réside le mousquetaire acier-combat. Le dernier du quatuor. Toutefois, Kasai semble bien agacé de la tournure des événements et tu ne tardes pas à apprendre que vous n’avez pas la possibilité de sortir d’ici par téléportation. C’est donc l’ultime épreuve. À chaque fois, vous pouviez faire marche arrière, à chaque fois, vous aviez un moyen de vous enfuir. Ici, vous êtes seuls avec vous-mêmes. Il n’y a que trois humains dans un château d’une infinie complexité.

Il n’y a aucun trésor ici. Seulement vous et une odeur qui vous chatouille les narines après que le coach ait fini sa lecture. Visiblement la mort semble vouloir vous effleurer subitilement pour mieux vous enlacer dans une étreinte éternelle. C’est quand même fou de faire croiser la mort à quatre reprise à des jeunes de quatorze à dix seize ans. Vraiment, y a quand même une magnifique ambiance dans cette académie. Ptin Riven n’a jamais menti avec ses 15 % par SC.

L’idée brillante de la prière arrive, en effet, il faut bien avoir remarqué que sur chacune des deux statues, il y avait une prière traduite par Ranya à chaque fois, mais tu doutes qu’elle soit formée aux modalités d’exercice de la prière. L’air pique un peu la gorge, tu t’empresses d’aller contre la statue face à laquelle tu devrais remarquer deux poignets, tu pourrais donc tirer sur quelque chose. Les anciens lieux de cultes avaient directement l’autel incrustés dans les statues afin de pouvoir économiser de la place. Alors que ton Roucoups semble commencer à t’accompagner après un sifflement, tes yeux cherchent dans cette vue grisâtre de quoi rendre un votre teint un peu moins pâle. Pravda, plus petite juge ce qui est sous tes genoux. La pierre est pourtant lisse et parfaite et puisqu’il s’agit d’un examen de foi, les objets du millénium sont parfaitement inutile. Tes ongles ripent un peu sur l’obstacle divin à présent, le crissement désagréable parvient à tes oreilles ainsi qu’une certaine douleur, tu tes cassé un ongle, celui-ci perle d’un gris onctueux à l’endroit même où tu souffres : du sang. Tu saignes, ce n’est rien, mais attention à ce que ça ne ressemble pas à un cercle de transmutation, car sur un malentendu, vous pourriez invoquer un démon.

Finalement, ta Laporeille avec ses oreilles laineuses parvient à trouver l’une des encoches. Ton regard brille, toi qui était pourtant si silencieux, c’est l’occasion de briller. Tu tires, non sans mal et serrer les dents pour dégager enfin l’autel de la statue.

Tu n’as toutefois pas le temps de prononcer la prière puisque tu sens l’air s’engouffrer dans le vide laissé. Au sol une sorte d’ouverture semble aspirer l’entièreté de de l’air qui progressivement s’empoisonnait. Quoi de plus logique que de mettre du poison dans la salle d’un pokémon de type acier, parfaitement immunisé. Tu te sens progressivement mieux, allégé d’avoir résolu l’histoire, voyant les mines déconfites de ces deux-là, tu ries joyeusement.

-Vous savez, si vous tenez tant aux prières, je me ferai un plaisir de vous les donner au moment du repas de ce soir ! Rien ne me fait plus plaisir de voir votre visage déçu Kasai, car il n’y a pas la prière.

Tu sais bien qu’il n’aime pas les dieux, enfin, il n’y croit pas réellement, mais tu ne peux t’empêcher de constater qu’il n’a jamais laissé quelqu’un insulter tes croyances dans le dortoir. Pour toi, c’est une aide précieuse et le signe que les Dieux lui réservent quelques surprises. Il n’en a peut-être pas encore conscience.

Cependant, toujours rien, à part que la porte derrière vous s’ouvre à nouveau comme pouvant signaler que vous vous êtes extirpés de la pièce piégée et que vous pouvez partir. C’est une feinte, tu as parfaitement conscience qu’il y a là, dans cette pièce un moyen d’accéder au trésor. Il faut pourtant se concentrer sur les indices précédents, car rien n’est laissé au hasard. Certes le lieu est hanté, mais pourquoi est-ce qu’il y a autant de spectres dans un endroit protégés par trois pokémons de type combat ? L’immunité ne devrait pas rendre possible les interactions entre ces deux types. À moins que l’un serve l’autre ? Ce n’est pas cohérent, le Banni n’a jamais servi qui que ce soit et pourtant, il y a cette idée qui germe au fond de ton esprit.

-Peut-être que, pour accéder au trésor, il faut voir au-delà des apparences tels les spectres qui peuvent tout traverser, y comprit le temps et la matière, comme s’ils traversaient aussi plusieurs plans. Peut-être que le type combat lui est figé dans sa réalité, d’où cette relation délicate. Tu déglutis difficilement à l’idée de ce que tu vas prononcer, mais tu t’élances, la voix tremblotante et presque effrayée de la suite. Est-il probable qu’il y est le mécanisme d’activation au coeur de la statue et qu’elle ne soit accessible qu’à un pokémon de type spectre ? Nous avons croisés trois statues. Il y a peut-être des trésors dans chacune d'entres elles, ou cela est-il poussé par les cheveux?.

Vous touchez au but. Vous y êtes presque.

© BBDragon


HRP :
Hrabrost: +4 Recherche
Pravda +3 Recherche

Utilisation du bonus +5 de l'évènement Keldeo et récompenses doublées (ou +1 récompenses dans ce cas là?) : www

Un total de +12 en recherche pour cette expédition, ce sera tout. En vous remerciant pour la modération et en remerciant chaleureusement mes 2 partenaires de RP!!

Pitié, une plaque Q.Q ou deux, ou trois, mais TASKETE KUDASAI


Dernière édition par Georges A. Nevinost le Jeu 25 Fév - 20:10, édité 1 fois
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Georges A. Nevinost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'RPS COMPETENCES' : 2, 3
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Expédition] Château de sable
Porter tous ces objets dans un sac si simple rend la situation presque hallucinante. Quelques instants plus tôt, Ranya était possédée par plusieurs dizaines d’esprits se battant la place dans son corps face à sa propre conscience tandis que d’autres attendaient dans les objets du Milienium la chance de sortir de cette prison de pierre impossible à quitter. Les esprits, couplés aux pouvoirs étonnants des types spectre, peuvent persister des temps extrêmement longs dans le monde des vivants, sans parvenir à trouver la paix. Plus ou moins malin, chaque entité désormais privée d’un corps physique erre à la recherche de la délivrance. Et si la danseuse se refuse à abandonner son corps à des esprits, elle se fait un devoir de leur offrir le jugement divin qu’ils méritent, bien loin de ce château souterrain qui ne peut leur offrir que des années infinies, et de nouvelles âmes.

La scientifique se contente d’hocher la tête en réponse à Kasai. Ils n’ont pas fait tout ce chemin pour rien et ils parviendront bien à explorer cette dernière salle sans l’aide de ce roi sans nom. Après vérification, cette salle n’apparait pas clairement sur les cartes. Une découverte peut-être bien à eux qu’ils pourront rapporter à la surface avec fierté, mais non sans certaines mésaventures. Le quotidien de Ranya en somme.

A peine le trio arrivé dans cette nouvelle pièce que la porte dérobée se referme, les enfermant dans le lieu. La blonde a bien du mal à réprimer un frisson. Plus qu’à espérer qu’ils trouvent facilement le mécanisme de rouverture. Dans une salle inconnue des autres scientifiques, personne ne viendra les chercher, d’uatant plus qu’elle a privé les prochains visiteurs de la seule manière d’ouvrir cette porte. La seule chose dans cette petite pièce carrée, c’est une imposante statue de Cobaltium. Rien de bien étonnant. Après tout, Terrakium et Virridium se sont déjà présentés à eux sous la forme de statue dans les pièces précédentes, et le type acier étant présenté le plus souvent comme le leader des Mousquetaires, rien de bien illogique à ce qu’il protège la dernière salle.

Malgré la situation, Ranya ne peut s’empêcher de ricaner un court instant face au coach. La mise en garde sous forme de poème a suffi à le faire réagir. Il n’a pas la foi, et ça lui fait peur. Voilà une drôle de contradiction aux yeux de la blonde. Il ne croit pas, mais panique lorsque la menace divine s’approche de lui ? Un raisonnement un peu simplicité mais qui suffit à persuader l’archéologue de la nécessité de croire en Arceus, créateur divin. Mais malheureusement, elle n’a pas le temps de s’amuser davantage de cette situation que la Kadabra du Noctali s’alarme à son tour. Pas de téléportation, et une substance inconnue s’échappant des murs et qui ne tardera pas à les atteindre. Amon, toujours situé près des murs, recule vivement et s’approche de sa dresseuse, alarmée. Le type psy n’a pas besoin de parler pour qu’il comprenne. Sa rune pokemon est affilié au type poison, il doit bien sentir que ce liquide n’a rien d’amical.

Georges, sous les indications du coach, se précipite sur la statue et la danseuse en fait de même. Elle se souvient normalement assez bien des prières précédentes, mais sur cette statue il n’en a pas de nouvelles affichées. Seulement, le blanc cherche autre chose, un moyen d’échapper au gaz toxique qui les assaille. La blonde ne se fait aucune illusion. La possession l’a affaibli et face à une nouvelle attaque directe sur son corps, elle ne fera pas long feu. Et alors elle deviendra un poids pour les deux autres garçons, les entrainant fatalement vers leur perte. Une situation dramatique que la scientifique n’a aucune envie de vivre. S’activant, elle cherche tout mécanisme sous les indications du médecin.

Fort heureusement, le Noctali finit par trouver la solution. Avant que l’air ne devienne trop insoutenable, une trappe s’ouvre pour filtrer l’air empoissonné libéré. La danseuse soupire un grand coup, soulagée aussi par la réouverture de la porte. Le piège a été désactivé. « Certaines ne te feraient pas de mal c’est sur, et je suis persuadée que Georges te sera un très bon compteur. Tous les soirs dans le dortoir Noctali, tu vas être ravie ». La jeune femme s’amuse avec lui, même si en vérité elle n’est pas aussi à cheval sur les rituels que son collègue. Ses pratiques de la prière sont plus fluctuantes que celles de Georges mais faites avec tout autant de sincérité, et c’est bien le principal.

Alors que le Zarbi reprend sa fouille des murs, au cas où quelque chose s’y cacherait, Georges expose une nouvelle hypothèse. C’est vrai que l’adolescente n’avait pas réfléchi à la cohérent des types mais exposé ainsi, il y a clairement une drôle de combinaison qui se profile. Pourquoi avoir choisi celle-ci ? Peut-être que cela s’est fait par le temps mais pas par une volonté initiale ? Seulement, au vu du tempérament du roi, il est très possible qu’il avait déjà anticipé de son vivant cette éventualité. Et la conclusion finale du blanc amuse bien la blonde.

- Tiré par les cheveux ou pas, il n’y a pas de mal à essayer !

D’un geste, Ranya libère une nouvelle fois Fàfnir et lui explique l’idée du garçon. Il n’est certes toujours pas à l’aise avec sa Magirêve, mais elle est peut-être la clé pour réussir à trouver le trésor ?

HRP :
Pour cette fouille, Ranya fait appelle à Fàfnir (Magirêve) avec 5 points de recherche et Amon (Zarbi) avec 5 points de recherche !

Pour les objets, j'utilise le Cherch'Objet (+2 en fouille et cueillette) et la Lampe Torche LUMINAMAX (+2 en recherche en fossile) + Bubble Gum Rototaupe (+5 si milieu sous-terrain) !

Et je cherche en prio un tissu fauuuuuuche ! Bref je crois que j'ai rien oublié mais au pire Josh me le rappellera avec sa passion de l'optimisation *dies*



©️BBDragon
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Ranya Iluzion' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'RPS COMPETENCES' : 2, 4
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4441
Points d'Expériences : 486
bim
2
Johto
16
16
4441
486
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4441
486
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Temps
Une fabuleuse histoire de temps. Même si ici on ne parlait pas d’un film qui retrace la vie du physicien Stephen Hawkins mais du temps qui jouait contre les apprentis explorateurs.

Temps perdu.
A chercher une solution tarabiscotée, à prier un dieu qui ne devrait exister.

Temps vain.
A suffoquer et tenter de trouver une sortie qui n’est désormais plus.

Temps accéléré.
A s’époumoner devant une statue immobile.

Et dans l’espace personne ne peut vous entendre crier.

Cette phrase revint en tête à Ixchel qui commençait à subir la peur de l’enfermement. Claustrophobe sans sa téléportation. Elle si sereine, si maline à toujours avoir sa solution de repli bien en main. Pouvoir bien vite perdu. Kasai lui aussi commençait à perdre patience fasse à cette nouvelle énigme. La seule pour laquelle il séchait quelque peu. En même temps prouver sa foi à un démon, situation bien plus qu’ironique. Prier lui ? Jamais. Il laissait ça aux idiots de prêtres ou aux illuminés comme le blanc.

Gentil illuminé.
Qui cherche cherche cherche auprès de la statue.

Patient illuminé.
Qui fouille fouille fouille de ses yeux mouillés.

Intelligent illuminé ?
Qui trouve trouve trouve. Trouve ?

Il aurait trouvé la solution auprès de la statue ? Mais et l’énigme ? L’énigme n’aurait donc eu aucun sens ? Que voulait dire ces ténèbres à affronter alors ? Et quelle putain de foi à démontrer ? Fallait même pas réciter un de ces foutus poèmes à la gloire de dieux ancestraux ? Rien ? Sérieusement.

« Salle de merde. »
Décidément, les épreuves de foi, le blond ne les supporterait pas ? Sa blague du « putain je vais crever » fut même un peu trop prise au sérieux par Georges. Ce type devait être le tenancier du compte Twtter 1er degré facts, il n’y avait pas d’autres possibilités.

Saloperie de roi ancestral décédé qui a du bien se marrer à fabriquer cette salle d’illuminé. Saloperie de gens qui croyaient en des dieux qui s’en fichaient d’eux. Saloperie de lieu mortel où ils avaient bien failli mourir plusieurs fois.

Mais au moins ils étaient vivants, et la trappe qui répandit le gaz s’était suffisamment ouverte pour faire une bonne aération.

Mais le vide était toujours présent, et cette statue qui les observe. Qui se moque avec son air hautain. Comme si une statue pouvait mieux savoir que des êtres vivants.

Saloperie.

Cette journée en général.

Mais Kasai se fit interrompre dans ces pensées médisantes envers la terre entière par Ranya qui fit une blague pour détendre l’atmosphère sur le fait de Georges qui dicterait des prières au coach.

Autant subir une punition de Jackie que de vivre pareil enfer.

A cette blague, Kasai se dépétra de son sourire narquois pour tirer une tête la plus dégoutée qu’il puisse faire.

« Oh oui super j’adorerais. »

C’est comme quand on dit à un gamin, c’était bon, qu’il te réponde oui puis tu en reveux ? NON. Voyez ?

Puis par la suite Georges émit une hypothèse sur l’éventuel trésor caché, racontée à sa façon dirons nous. C’est-à-dire avec des tournures de phrases inutilement compliquées et beaucoup trop tourné vers le sain esprit. Bref, tout cela pour dire qu’il y avait possibilité que les statues contiennent le véritable trésor (qui n’est donc pas l’amitié ou le voyage ? Vous m’en voyez surprise olalala).

A ceci Kasai n’objecta pas, Ranya non plus, elle sortit directement sa Magirêve chromatique pour tenter le coup. Le coach se contenta d’hausser les épaules.

« Au pire, Ix, tu peux à nouveau de téléporter ? »

A cela la Kadabra disparut instantanément pour réapparaitre dans le dos de Georges avec un énorme BOUH raillard.

« Bon, si ça marche pas vos histoires de statue, on pourra toujours inspecter la trappe au gaz. »

Sur ces mots, le blond se mit dos contre le mur nu, croisa les bras et attendit le verdict de Fafnir. Trésor millénaire caché ? Ou pure escroquerie ?

HRP :
Bonjouuuur,
Contrairement aux deux zigotos du dessus mes Pokémons n’ont que très peu de bonus, Ixchel la Kadabra a +2 en recherche
Normalement j’ai le même bonus d’évent que Georges donc +5 en rp compétence
Je recherche avec Kasai un fossile de Kabuto ce serait si bien s’il vous plaît
Des bisous ♥


Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
[Expédition] [Château Enfoui - Unys] Château de sable [Ranya / Kasai / Georges] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Kasai Hajime' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'RPS COMPETENCES' : 5, 4
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum