Partagez | .
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 17 Jan - 17:58

I'm fabulous b*tch !



Tout se passait à la perfection pour le moment. Orren était vraiment très content de cette soirée qui s'annonçait parfaite pour se défouler un peu, s'amuser, mais sans que rien ne parte en vrille. Enfin pas qu'il avait quelque chose contre les fêtes qui devenaient agitées, bien loin de là. Surtout en ce moment où il avait besoin de se détendre et de s'éclater. Cependant il connaissait ce que pouvait être "partir en couille" à Lansat. Par exemple Halloween en 2015. Une fête normale, une soirée agréable où il s'est remit en couple avec Ruby, de la bonne musique, une ambiance parfaite... Et finalement l'attaque de l'école par des Pokémons zombies assoiffés de sucre. Il y avait mieux comme activité lors d'une soirée dans une école. Mais bon il y avait aussi eu cette année l'échange de corps avec l'attaque Permucoeur de Manaphy. Ah Lansat et ses problèmes, c'était sublime. Pour cela espérons qu'il n'y est rien de cet acabit pour cette soirée de Nouvel An. Les gens prenaient les flûtes de champagne (en réalité remplies de boisson non alcoolisées, tout de même), allaient déguster le buffet qu'il avait aidé les deux autres préfètes à élaborer.

La soirée commençait à même à bien se passer, jusqu'à ce que l'Ipok d'Orren vibre dans sa poche. Il posa rapidement son plateau sur une table et le sorti. C'était Peter Ironspear, un Voltali qui lui disait qu'il arrivait à la soirée, mais qu'il avait vu deux élèves se battre pas loin du réfectoire, deux Phylalis d'après lui et surtout.... Orren poussa un grognement avant de relever la tête. Normalement il devrait y envoyer Léo, mais... Non le blond semblait trop s'amuser, alors il irait lui même. Il laissa rapidement son plateau là et se dirigea à l'extérieur, faisant signe à Skoll et Loki de rester à l'intérieur. Il n'avait pas besoin de leur aide et pourrait très bien calmer le jeu tout seul.

A peine arrivé dehors qu'en effet il n'eut pas besoin d'aller loin pour voir les deux jeunes se battre. Josh avait même préféré enlever son haut pour se battre. Mais d'un coup une lumière éblouissante bloqua quelques instants le préfet avant qu'il n'aperçoive un grand Pokémon, un Brutapode. Celui-ci envoya voler un Pokémon contre un arbre et le mec avec lequel Josh se battait commença à se barrer en courant, visiblement retournant à son dortoir. Et bien trop vite pour que le préfet n'ait le temps de voir à quoi il ressemblait exactement. Il s'élança alors sur l'autre Phylali qui voulait se lancer à la poursuite du fuyard. Orren passa ses bras autour du torse du jeune homme et, se tenant les poignets bloqua ce dernier en plantant ses pieds dans le sol. Il avait à peu de choses près la même largeur que Josh même si il était légèrement plus petit. En tout cas leur force était plus ou moins équivalente et celle du Voltali fut suffisante pour stopper l'autre.

Il fut cependant étonné de voir Josh presque immédiatement se détendre, et en sentant les muscles du Phylali se décontracter, Orren en fit de même. Il n'était pas la peine de continuer de le ceinturer alors qu'il montrait clairement qu'il ne voulait pas continuer. Ce qui montrait que le jeune homme en avait pris dans le crâne depuis cet été, ce qui plaisait à Orren. Certes il avait des a-priori sur ce gars, parce qu'il en avait collé une à Alban. Mais il n'avait que la version de sa soeur et celle d'autre témoins. Ni Alban, ni Max, ni personne d'autre vraiment impliqué dans ce fameux incident n'était venu lui expliquer. Donc il ne savait pas ce qu'il en avait finalement retourné. Bien sûr il en avait voulu à Josh. Cet abrutis avait frappé un mec de SON dortoir, Alban qui plus est. Et il avait du mal à tolérer cela. Pourtant Orren devait l'admettre, il n'avait rien de personnel contre ce gars qui se montrait en plus conciliant actuellement.

Le préfet incline la tête en réponse à la salutation du brun avant de laisser s'échapper un léger soupir. Ouais, la colle. Il était sensé le coller, comme le ferait tout préfet. Pourtant il n'en avait pas envie. Il n'était pas de retour depuis longtemps à l'école, il avait envie de s'amuser ce soir. Non, décidément il avait tout sauf envie de coller ce type. Bah... Laissons le au moins mijoter quelques minutes. Orren n'avait jamais aimé punir les gens, encore moins poser des colles ou des rapports sur les élèves. Il ne le faisait qu'en cas de nécessite. Et ceci ne s'était montré qu'une seule et unique fois. Enfin bon... Il fit à nouveau un signe de tête blasé à Josh quand celui-ci le remercia et Orren attendit qu'il ait renfilé ses habits pour venir passer un bras par dessus ses épaules et lui dire sur le ton de la confidence.

-Écoute Josh, c'est bien ça ? J'ai vraiment pas envie du tout de te coller. T'as merdé cet été, t'es tombé sur Ai', ok. Mais là j'ai pas envie de me faire chier. Je veux aller passer une bonne soirée de Nouvel An, donc t'sais quoi ? T'oublies cet abrutis là, tu te calmes et tu viens passer une bonne soirée. On va trouver un truc pour ta main... euh et ta face aussi parce que là tu commence à avoir un air de rondoudou violet. Hop suis moi. Ah et prochaine fois que t'as un soucis avec ce type, arrête d'être con tu l'embarque au stadium et tu lui fout une rouste. Si il se barre il aura la honte et jpenses tu peux le dérouiller. Tu viens ?

S'étirant d'un air nonchalant Orren retourna dans la salle du réfectoire juste après que sa soeur n'ait fermé les portes et fit pénétrer Josh dans la pièce. Il indiqua au jeune homme d'aller s'asseoir plus loin et qu'il revenait dès que possible avec de la glace pour sa main et son visage. Il trouva alors la bestiole à qui il pourrait fdemander un coup de main. Happy.

-Eh Happy, attends. Tu pourrais m'aider ? IL me faut une attaque Glace sur cette serviette pour une personne, tu peux le faire s'il te plaît ?

Malgré le ton poli du préfet, le Cadoizo regarda celui-ci et tourna la tête en l'ignorant totalement... EH meeerde. Et Calliope qui était bien trop occupée pour qu'il puisse lui demander de mettre au pas son fichu volatile. Ne se laissant pas déstabiliser, le Voltali retourna attraper l'aile du pinguin qui lui décocha un regard presque mauvais.

-Bon écoute Happy, je sais t'as aucunes raisons de m'écouter ou de m'obéir, mais s'il te plaît. Ca prendra que 5 minutes, et si tu veux jte rendrais ce service sans problème ! A l'annonce d'un service en échange, l'oeil du Pokémon pétilla et son regard se tourna directement vers le buffet. Suivant son regard, Orren eut une mine encore plus blasée que d'habitude en le fixant et lança un rapide. T'es sérieux ?... Bon euh ok, tu utilises Vent Glace ou un autre truc du genre et je t'amène tout un plateau de canapés, ça te va ? Marché conclu ?

Tendant sa main à ce poulet des glaces, celui-*ci topa avec le préfet avant de se concentrer sur la serviette en tissu que lui présentait le jeune homme. IL se mit alors à inspirer, gonflant ses poumons d'air et le garda avant de... de.... d'éternuer sur la main d'Orren, tout en lançant une attaque Vent Glace. Ce qui ne manqua pas de donner un sacré coup de froid à tout ceux qui se trouvaient non loin. Le regard blasé du préfet se posa sur Happy qui réclamait son dût. Poussant un grognement désabusé, Orren fit descendre un plateau que le Pokémon Glace s'empressa de prendre. Puis Orren regarda la serviette... Bon si on la pliait ça devrait aller hein ? Faisant attention de ne pas toucher la zone contaminée il se rendit jusque Josh quand un groupe de musique s'installa.

Tiens, ça il avait hâte de l'écouter. Il s'arrêta alors rapidement juste le temps d'écouter ce qu'ils faisaient. Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait l'habitude d'écouter mais il devait laisser que c'était très bien exécute et bien plus agréable à écouter que ce qu'il aurait pensé. C'était assez calme mais en même temps avec des moments plus rythmés qui passaient bien et semblaient parfait pour un début de soirée. En tout cas à la fin, il se mit à applaudir, allant jusqu'à oublier la serviette souillée dans sa main... et s'étalant son contenu sur la main. L'air dégoûté et dépité Orren alla rapidement par les cuisines pour se laver les mains et prendre un torchon qu'il imbiba d'eau fraîche et l'amena à Josh.

-Tiens mets ça sur ta main puis sur ta face, ça devrait empêcher que ça gonfle. Oh tiens bonsoir Elio content de voir que tu sois venu !

Orren n'avait pas tout de suite remarqué l'autre Voltali qui s'était approché pour parler à Josh, peut être les deux se connaissaient-ils ? En tout cas Orren siffla simplement pour appeler ses Pokémons avant de regarder Léo et Calliope lancer le bal. Alors là mort, il resterait -ici. A moins que Ruby ne vienne ce soir (ce dont il n'avait aucune assurance) hors de question qu'il danse avec qui que ce soit d'autre. Enfin à part ce qui était prévu bien sûr. Il resta alors à coté des deux autre garçons et tandis que son Démolosse revenait avec son Diamat et venait s'asseoir à coté d'Orren, le dragon bicéphale alla saluer les deux autres en allant le renifler avec chacune de ses deux têtes.

-Roh Loki laisse les tranquilles ! Faites pas gaffe il est un peu pot de colle et joueur. AH aussi brute, donc hésitez pas à lui dire non si il commence à jouer en vous poussant. En tout cas merci d'être venus tout les deux, j'espère que la soirée va vous plaire !

A cela le préfet en chef leur adressa son plus grand sourire avant de prendre lui même un verre après en avoir proposé un aux deux jeunes hommes.

Résumé:
 


_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Ven 20 Jan - 17:22

''Reveneeeeeez !''

Je vais les avoir, je vais les avoir, je vais les avoiiiiir ! Ils sont petits, rapides et vifs...Mais moi aussi ! Zigzaguant au milieu des Pokémons, des élèves et surtout des tables qui parsèment le réfectoire, je me rapproche petit à petit des jumeaux, qui ne trouvent rien de mieux que de se séparer par moments, pour revenir l'un vers l'autre en profitant de mes hésitations. Par moment, Mithos se glisse même sous les tables, me forçant à effecteur des demi-rotations pour éviter de percuter les plateaux de petits-fours, les amuse-bouches, les succulents saladiers de gâteaux de Mama Odie et...Non, pas manger ! D'abord, je les attrape et ensuite, je me remplis la panse.
Sur mon passage, plusieurs élèves manquent de se faire percuter et on ne peut pas dire que leurs cris sont de très bonnes augures si je recroise leur route. Sauf que si je laisse ces deux terreurs faire, c'est tout le réfectoire qui va finir en ruines. Bondissant en avant, je me mange une chaise tandis que le duo s'éparpille de chaque coté en riant, tandis que Mithos attrape au passage un roulé à la saucisse. Le Negapi vient ensuite me l'agiter devant le visage, juste avant de partir en courant lorsque ma main se déploie pour le saisir.

''Mithooooooos...Tu vas voir !''

Malheureusement, il semblerait qu'un table en ai décidé autrement : Se dressant sur mon passage, elle me barre la route et si je la contourne, ils auront le temps de disparaitre...Non, je dois tenter le coup !

''Ya....Aaaaaaaah !''

Prenant appui des deux mains sur le rebord du meuble, je pousse de toute mes forces avant de réatterir de l'autre coté, bras écartés, après un saute-Wattouatt improvisé. Les quelques élèves qui ont assistés à mon envol lâchent même quelques applaudissements et autres cris surpris ,mais pour le moment, tout ce qui importe c'est que je peux continuer la poursuite ! Faut que je trouve un truc pour les prendre par surprise...Eh mais...Je sais ! Continuant d'avancer en direction du bord de la salle, j'accélère brutalement un peu avant le mur : Alors qu'ils s'étaient sur le point de réitérer leur stratégie, les jumeaux sont forcés de marquer un temps d'arrêt, lorsqu'un des élèves chargés du service leur coupe la route. Profitant de l'occasion, je plonge en aavnt, avant de refermer mes bras tendus sur les deux petites souris qui se débattent en riant. Malheureusement, j'ai un peu trop pris d'élan et part ainsi en roulé-boulé, tout en serrant Martel et Mithos contre moi.

*Poke*

...Pourquoi j'ai pas mangé le mur ? C'est étrange, c'est une sensation chaude et pelucheuse qui vient de stopper ma chute. On dirait...de la fourrure. Et une grosse patte....Je sais ce que c'est. Non, je relèverai pas la tête. Je sais très bien ce qui va m'arriver si je le fais, peut-être qu'en reculant doucement, il m'a pas vu, peut-être que...

*SLUUUUUUUUURP*

''Arkhan...Lâche-moiiiiiiiii !''

******************

''Bon..Tu les gardes à l'oeil, hein ? S'ils recommencent à courir partout, tu es responsable, d'accord Katara ?''


''Bouée.''


Tss, comme si elle allait les laisser s'échapper ! Tenant par la patte chacun des jumeaux, la Mustebouée se dirigea tranquillement en direction d'un coin plus tranquille de la salle. J'ai enfin réussi à enlever toute cette bave d'Arcanin de mon visage et de ma chemise et même si elle a connu des jours meilleurs, au moins, elle est encore en état.
Autour de moi, la plupart des élèves se sont rassemblés pour écouter la performance d'un groupe amateur et... Eh, mais c'est Ida ! J'savais pas qu'en plus du tir à l'arc, elle se débrouillait aussi bien en chant.
En revanche, la voix qui ne tarde pas à retentir par-dessus le brouhaha ambiant, je la connais. C'est celle du propriétaire de l'abomination pelucheuse qui vient de me léchouiller sans vergogne !

''Pardonnez moi de vous interrompre, damoiselles et damoiseaux, mais je tiens à vous dire merci d'être venu ou d'être rester pendant ces vacances d'hiver pour prendre part à notre petite fête. Tout ça pour dire que j'espère que vous passerez tous une bonne soirée ! Et donc, j'annonce ainsi , l'ouverture du bal ! ''

Un...Bal. Ah oui, c'est rai c'est pas une ''Soirée pour se bâfrer'', j'avais oublié. Le problème c'est que dans ''bal''...Arrêtez-moi si je me trompe, hein...Mais ça implique de...DANSER ?! En temps normal, je me serais déjà enfuis, mais j'en connais une qui pourrais vouloir le faire. L'an dernier, elle avais même essayé de m'apprendre donc, vu que c'est qu'une fois l'an, je peux bien faire un effort, non ?
Fendant la foule pour la retrouver, je finis ainsi par tomber sur...Orren. Alors, soyons clairs : J'aime bien le Voltali. Je sais qu'il danse (divinement) bien depuis notre malheureuse expérience à la Zone de Combat. Mais, même pour un buffet à volonté éternel, plus jamais, ça ! Avec un petit signe à l'intention du jeune homme, je le dépasse  et me hisse sur la pointe des pieds.
Une petite fleur rose, ça se repère facilement, non...AH !

''Eryn, je..*glom*...Enfin, tu vois...Est-ce que tu veux...si ça te dérange pas bien sûr...et pis, je sais toujours pas bien le faire mais...tu voudrais bien...danser ?''

Meilleure demande ever à une jeune fille, et le jury donne un...4. C'est bien 4, c'est toujours mieux que 3 ! Je me laisse ainsi attraper la main, tandis qu'elle me guide en direction de l'espace dédié à la (torture) danse pour les élèves intéressés par le slow qui commencent à jaillir des hauts-parleurs. Mes mouvements sont pour le moins maladroits mais pour le moment, j'arrive à ne pas trop lui écraser les pieds....C'est un début.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 23 Jan - 20:06

Aller à une fête. De la part de Lyra, on pouvait bien appeler ça un effort colossal. Comme le soir de cette fête d'Halloween, où elle avait été forcée plus ou moins par le caprice de ses Pokémons. Sauf que cette fois, c'était bien différent. Ce n'était pas tant parce qu'elle avait vu le message de sa préfète adressé à toutes les Givrali, car le lendemain de l'annonce c'étaient Idalienor et Janet qui avaient évoqué l'idée que leur groupe récemment fondé joue un morceau durant l’événement organisé par les préfets. La brune ne savait pas si elle faisait réellement partie des membres fondateurs, bien qu'elle aie aidé à la création du groupe. Elle considérait uniquement Janet et Idalienor comme telles. Mais en tant que membre, et bassiste de ce même groupe, Lyra ne pouvait tout simplement pas refuser sous prétexte qu'elle n'appréciait pas les fêtes, qu'elle n'appréciait pas de se mêler aux autres. Au téléphone, quand elle ne parlait pas de sa maladie May rappelait souvent à la brune qu'elle se devait de faire des efforts. Des efforts afin de s'intégrer aux autres, de se sociabiliser un peu plus. Mais Lyra était bien comme elle était... Elle avait déjà des amis, elle ne cherchait pas a avoir plus que ce qu'elle avait déjà et cherchait encore moins à devenir une de ces filles que l'on connaît pour son cercle de connaissances, ses amitiés immenses. Elle se considérait suffisamment comme « sociabilisée » pour continuer à essayer de s'entendre avec tout le monde. La Givrali n'était cependant pas fan de ce genre de soirées. Pour ne pas dire qu'elle les avaient en horreur. Difficile de savoir pour elle-même si l'idée de jouer sur scène l'effrayait, ou au contraire, semblait être le meilleur moyen d'éviter au moins une partie de soirée au milieu de la foule. Enfin, savoir qu'elle allait jouer devant une foule d'élèves pouvant juger d'un simple regard ne la rassurait pas tant. Il était presque sûr que Lyra ne se serait pas rendue là-bas si le groupe n'avait rien proposé.  Non, c'était même sûr.
         Ce qui sauvait la brune, c'est qu'elle avait acquit on ne sait comment des vêtements pour l'occasion. Ils collaient parfaitement avec le thème demandé. Heureusement d'ailleurs, dans le cas contraire elle n'aurait jamais su de quelle manière s'habiller. Le message de réponse qu'elle avait envoyé à Idalienor pour confirmer sa participation avait été long. ...Beaucoup trop long. On avait pu clairement y déceler toute la panique qu'avait éprouvée Lyra à la vie de cette proposition si soudaine. Enfin, maintenant, la brune n'avait plus le choix. Il restait un petit temps avant que la fête ne débute, mais Lyra préférait arriver parmi les premières pour ne pas que le groupe pense qu'elle leur avait fait faux-bond. Enfin, elle n'était vraiment pas ravie à l'idée de se retrouver devant tout le monde... Et si elle se plantait? Et si elle faisait échouer la performance du groupe? Même si elle avait eu le temps de s'entraîner à nouveau cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas joué... Elle avait peur d'émettre une fausse-note ou de rater quoi que ce soit qui puisse perturber la performance du groupe. Sauf que si elle pensait déjà à l'échec... La brune poussa un soupir avant de se changer, rapidement. Elle fixa son équipe de Pokémon, qui d'un seul coup lui parut bien calme. Parfois, il lui arrivait de laisser dormir son Absol dans un coin de sa chambre, lui qui habituellement favorisait rester dans sa Pokéball. Le Capumain flamboyant, contrairement à ses habitudes, dormait, perché sur le sommet d'une armoire. Ce qui étonna grandement sa dresseuse, habituée à voir son Singe rouge bondir de meubles en meubles ou taquiner Mist pendant que celui-ci lui adressait des regards noirs en tentant vainement de dormir. Sparadrap était, quand à lui, étrangement calme, et il en était de même pour Golgotha. Mousse n'avait presque même pas besoin de rester à les surveiller. La Grenouille somnolait. Lyra soupira. Elle n'allait tout de même pas tous les emmener avec elle.

-Bon... Souffla t-elle, une fois accroupie.

    Elle avait toisé un a un ses Pokémons, avant de ne choisir de conduire avec elle que son Solochi et sa starter. Mousse se chargerait de la surveillance des Pokémons de sa dresseuse pendant que cette dernière garderait la Pokéball de son Absol avec elle. La brune craignait de se rendre à cette soirée. En général, elle avait en horreur ce genre de choses. Mais... Le groupe allait jouer. Et elle ne pouvait se permettre de les décevoir. Sauf qu'elle tremblait à l'idée de s'y rendre. Maintenant qu'elle avait accepté, elle n'avait plus vraiment le choix. Achevant de se préparer, elle appela ses Pokémons. La brune se contenta au final d'attendre Ève, arrangeant son « look » au mieux qu'elle pouvait.
         Animée d'une nervosité bien trop grande, la Givrali avait rejoint l'endroit où était censée se dérouler la fête, accompagnée de sa camarade de chambre. Pourquoi la Givrali était elle autant nerveuse? Impossible de savoir si cela était déclenché à cause du monde tout autour, ou si cela était dû au fait que l'heure tant attendue de jouer devant une foule d'élèves approchait à grands pas. D'autant plus qu'elle n'était pas vraiment à l'aise, dans sa tenue. Pour ne pas dire qu'elle ne l'était pas du tout. Et vint le moment d'entrer. La brune s'immobilisa, soudain. Elle se sentit trembler, et, sans trop réfléchir elle attrapa la main d'Éve, comme si elle ne souhaitait pas perdre sa camarade de vue. Alors, elle réalisa la boulette qu'elle venait de faire. Le rendez-vous... C'était dans la salle de musique, et pas dans le réfectoire. « Bravo Lyra, tu es vraiment la fille la plus douée du monde. » Elle poussa un grognement, destiné pour elle-même, avant de se tourner vers Ève. Au final, cela arrangeait légèrement l'adolescente qu'ils soient plus ou moins éloignés du réfectoire pour se changer. Cela permettrait à Lyra de se détendre... Un peu. Heureusement qu'elle était partie tôt, et que sa colocataire et elle étaient arrivées parmi les premiers. Autrement, elle n'aurait pas pu se pardonner d'avoir mis le groupe en retard. Enfin, pour le moment, elle n'avait pas d'autre choix que de rejoindre la salle de musique en quatrième vitesse...

-È-Ève, il-il faut que j'aille à la salle de musique me préparer, o-on va jouer ce soir avec le groupe dont je fais partie et j-je ne voudrais pas les mettre en retard...

    La voix de la brune était tremblante, et on pouvait facilement y deviner une pointe d'hésitation. Elle n'avait pas tellement envie de laisser la jeune fille toute seule, et elle aurait beau lui confier ses Pokémons qu'elle avait conduis avec elle cela ne changerait somme toute pas grand chose. Le regard fuyant et gêné, Lyra reprit, toujours aussi mal à l'aise. Elle avait du mal à garder le contrôle, aussi étrange cela pouvait-il être.

-S-Si tu veux tu peux m'accompagner, m-mais si tu veux rester là je ne t'en empêcherais pas... Elle désigna son Solochi et sa Mistigrix. Cela ne te dérange pas que je te laisse Sparadrap et Mysti? Ils ne sont pas méchants... Sparadrap est juste un peu maladroit mais il est vraiment gentil. Je reviendrais quand on aura fini, n-ne t'en fais pas.

    Après la réponse de sa camarade, l'adolescente l'étreignit doucement avant de filer en trombe du réfectoire, ne se souciant même pas de savoir si elle bousculait ou gênait de pauvres étudiants. Elle filait avec une incroyable vitesse dans les couloirs, ne se doutant même pas de savoir si cela aurait une quelconque influence sur sa maladie. De toute manière, en ce moment la première prestation du groupe était bien plus importante. Elle s'en voudrait si elle échouait par sa faute.
         La crainte du retard sur son visage s'estompa lorsqu'elle constata qu'elle arrivait pile à temps. Elle ne savait même plus si elle avait à s'excuser. A ce moment un horrible stress s'empara d'elle. C'était la toute première fois qu'elle ressentait ce genre de chose. Qu'est-ce qu'il lui arrivait? D'un seul coup, elle se sentait toute tremblante alors même qu'ils n'étaient pas arrivés sur scène. D'obscures pensées l'envahir, et elle tenta de se concentrer au mieux pour les chasser. Non, elle ne devait pas se laisser avoir. Tout se passerait bien. Après tout, pourquoi pas? Il n'y avait aucune raison que tout rate. Aucune.

***

    Aussitôt qu'ils avaient achevé leur prestation sur scène, Lyra avait abandonné son instrument. D'une manière discrète mais néanmoins précipitée, elle avait détalé dans le couloir, ne se souciant même pas de savoir si elle avait bousculé un quelconque étudiant. Elle ne se sentait pas bien. Elle ne se sentait vraiment pas bien. Mais pourquoi? Alors que tout s'était bien passé, pourtant... Elle n'avait pas la moindre raison de finir dans cet état, alors comment cela se faisait-il qu'elle le soit, tout de même ? Elle s'était ruée vers la salle de musique, changée la première, sans même attendre l'arrivée des autres. Ils devaient sûrement ne pas l'avoir remarquée. Elle ne voulait pas qu'on l'aie remarquée. Elle s'était recroquevillée dans un coin de la pièce, tête posée sur ses genoux, et respirait faiblement. Elle paniquait alors qu'elle n'avait pas de raisons. Pathétique, n'est-ce pas? De toute manière, c'était terminé maintenant. Qu'elle ai raté ou pas, elle n'avait plus à s'en faire. A l'entente des premiers bruits de pas elle s'était redressée, avait presque bondit. Tête baissée elle salua mollement ses camarades, les félicitant avec une pointe de honte. Elle s'empara de sa petite saccoche qu'elle avait laissée, et une fois qu'elle eut rajusté ses vêtements pour la soirée, emprunta de nouveau le chemin du réfectoire.
         Son premier réflexe, ce fut de rechercher sa colocataire. Aussitôt eut-elle aperçut Ève qu'elle se jeta dans ses bras en la serrant contre elle. Lyra n'arrivait pas à se détendre. Il fallait qu'elle se calme. Elle resta dans les bras de son amie un moment, sans prononcer le moindre mot, yeux fermés. Au final, elle se redressa doucement.

-E-excuse-moi d'être partie aussi précipitamment tout à l'heure, j'avais complètement oublié le lieu de rendez-vous avec le groupe. J'espère ne pas avoir été trop minable sur scène, j'ai eu l'impression d'un peu gâcher la prestation des autres...

    Elle se surprit à rire nerveusement. Bon sang, ressaisit-toi Lyra! Était-ce tout simplement cette soirée qui la mettait dans un état pareil? Il fallait croire que oui. Elle sentait ses pensées toutes confuses, et il fallait décidément qu'elle se change les idées. Elle passa un petit moment à discuter avec Ève, légèrement tendue, quand son regard capta quelque chose. Une grande silhouette d'une personne qu'elle connaissait déjà, qu'elle avait vu danser avec la préfète en chef. Il comptait partir? Parce qu'il sembla à la jeune fille qu'il se dirigeait vers la sortie. Du peu qu'elle avait pu le voir... il n'avait pas l'air d'aller très bien. Un peu comme elle. Elle aurait aimé aller le voir, s'adresser à lui simplement pour discuter, mais si elle n'avait rien d'autre à dire, si un silence gênant s'installait entre eux, Lyra se sentirait encore plus mal. Elle hésita quelques secondes. Avant de se remémorer quelque chose. Il arrivait à la brune, lorsqu'elle observait des personnes de loin, de les dessiner. Et elle se souvenait avoir dessiné, même de manière rapide, chacun des camarades de son groupe. Elle les connaissait tous, de toute manière. Elle avait connu Idalienor et Janet juste avant de former le groupe. Cadence, elle l'avait rencontrée lors des auditions. Nolan et Ariania, elle les avait connus avant, sur Touga. Et Sirius, bien sûr, qu'elle avait rencontré le premier. Même si il était costumier et ne jouait pas d'un instrument elle le considérait comme un véritable membre de leur groupe.
         Dans son sac la brune avait gardé son petit carnet où étaient glissés les dessins de ses camarades. Celui du jeune guitariste qu'elle avait réalisé datait un peu, car la starter du garçon avait par exemple évolué, depuis. Parce qu'elle avait son sac sur elle, et qu'elle tenait vraiment à aller voir le jeune homme, elle pensa que ce moment était une bonne opportunité pour lui remettre le dessin. De nouveau, elle s'excusa auprès de son amie avant d'avancer timidement vers le jeune homme. Elle inspira, et une fois près de lui, elle attrapa sa manche pour la lui tirer doucement.

-Nolan, tu as un instant? Murmura t-elle.

    Elle plongea sa main dans sa sacoche pour s'emparer du petit carnet, avant d'en tirer d'un geste délicat la petite feuille sur laquelle elle avait dessiné son camarade, jouant de la guitare, sa starter à ses côtés. Heureusement pour la jeune fille, la feuille n'avait aucun plis, n'avait ni été froissée ni abîmée. Parfait. Elle n'avait aucune envie de lui donner quelque chose qui n'était pas propre. Nerveusement, elle lui tendit le papier, les joues rosissantes.

-Tient... j'ai fais ça cet été, c'est un dessin d-de Libra et toi. Bon, ça date un peu, elle n'avait pas encore évolué à ce moment... mais j'espère que ça saura te plaire.

    Elle lui adressa un timide sourire, avant de reculer doucement. Elle n'allait pas le retenir plus longtemps, si il souhaitait partir. Elle se contenta d'adoucir son sourire, et de le saluer une dernière fois, pour se diriger de nouveau vers Ève.

-Bonne soirée, Nolan.

Résumé:
 

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5038
Points d'Expériences : 876

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 24 Jan - 1:00

Stressé ? Légèrement. Comment ne pas l’être alors que je participais à l’organisation d’une telle soirée. Cela n’avait rien de comparable avec celle que nous avions faite au dortoir Noctali quelques jours plus tôt. Là, toute l’académie serait présente ou du moins, une grande partie de celle-ci. Il fallait que tout soit parfait, ne rien laisser au hasard afin que chacun puisse profiter d’une merveilleuse soirée. Chacun s’était donné à fond dans la préparation de l’événement, venant donner un coup de main en cuisine, puis en salle pour la disposition des tables ou la décoration… Ce n’était pas les tâches qui avaient manqué ces derniers jours. Et finalement, à quelques instants de l’ouverture des portes, tout était prêt. Nous n’avions plus qu’à assurer le bon déroulement, en toute simplicité, chacun à son poste. Mais comment ne pas stresser alors que j’avais ce pincement au cœur ?

En me regardant dans le miroir pour réajuster ma cravate, j’avais du mal à me reconnaître. Où étaient donc passés mes converses et mon perfecto ? Remplacés par une tenue tout aussi noire, mais souvent estimé d’une meilleure qualité dans les soirées de ce genre. J’avais l’apparence d’un gentleman, mais en avais-je aussi l’aisance ? Pas vraiment. Je n’étais pas habitué à avoir le col si serré autour de mon cou, ni à porter des tenues aussi légères. J’avais l’impression de n’être vêtu que d’un fin tissue, ne me protégeant de rien. Sensation qui s’amoindrit lorsque je mis la veste de costume que j’avais acheté pour l’occasion. Pff… Je n’étais vraiment pas à l’aise. Si Sirius avait été là, il m’aurait sûrement donné un coup de main pour me préparer et je me serais senti moins bête en entendant ses commentaires. Toutefois, il était l’heure du grand spectacle, je ne pouvais pas faire me permettre de faire ma diva juste pour m’habiller correctement.

Une fois de retour avec les autres, j’aidais aux derniers préparatifs et venait chercher mon plateau. J’avais appris à le tenir bien droit d’une seule main sans le renverser et je n’en étais pas peu fier. Crocrodil qui m’accompagnait avec un plateau d’amuse-gueules n’avait pas atteint le même niveau de dextérité. Ses petits bras étant trop courts pour qu’il tienne convenablement le plateau en équilibre dessus. Néanmoins, cela apportait l’avantage de lui occuper les deux mains et de lui éviter d’être tenté de s’avaler les douceurs qu’il portait. Elles étaient avant tout destinées aux autres élèves et à leurs Pokémons pour les accueillir. Cela ne serait pas sérieux de leur proposer un plateau à moitié vide, tandis que des miettes restent sur le recoin des lèvres du serveur… Ce qui dans le cas de Crocrodil, serait exactement ce qui se passerait.

Puis, les élèves commencèrent à affluer. Je sentais ma gorge se nouer et mon corps se raidir, alors que la première demoiselle s’approchait de nous, juste après l’accueil chaleureux des miss Calliope et Mikato. Tendus comme un vieux piquet, je n’osais pas bouger et je devinais que j’aurais des difficultés à parler si elle s’approchait de moi. Heureusement ou non, un Cadoizo nous poussa à lui faire place avant de s’avancer vers elle. Maintenant que je le regardais de plus près, je reconnaissais Happy, il avait aidé Calliope et Mikato aux fourneaux. Un brave petit Pokémon, il me faisait sourire. Si seulement Crocrodil et moi pouvions prendre exemple sur lui et faire le premier pas vers les autres… Enfin, peut-être avais-je parlé un peu trop vite. Sans crier gare, Cadoizo venait d’éternuer et avec la coupe de champagne qu’il servait, était venue une étrange mixture collante et peu agréable à la vue, mais certainement encore moins au toucher. Les mains empêtrées dans ce joyeux mélange, je me sortais de mon immobilité pour venir lui offrir mon aide, mais elle avait l’air débrouillarde et peu avenante, de plus Orren s'occupait déjà d'elles. Avec un sourire, je venais débarrasser Stella du verre sali avant de le tendre à mon starter.

-Crocrodil, veux-tu bien amené ce verre en cuisine ? Merci.

Le petit bonhomme rose hocha positivement la tête et troqua avec moi son plateau contre le verre. Puis gaiement en se dandinant, il partit vers les cuisines. Je n’étais pas dupe, je voyais bien que ce qui l’intéressait, c’était le buffet juste à côté des cuisines. Pas folle la guêpe, haha. En attendant, j’avais encore du pain sur la planche. L’accueil des premiers élèves ne s’était pas tout à fait passer comme prévu, mais ça avait eu le don de me calmer. Je me sentais plus serein pour aborder les élèves suivants, bien que quelque chose me chiffonnait encore. Parmi les arrivants, je ne la voyais toujours pas. Alors, les images du dernier Nouvel An venaient se superposer à ma vision. Allais-je encore passé cette soirée seul ? Comment allait-elle ? Je ne l’avais pas vu depuis un moment, ni eu de nouvelles depuis un bail. J’avais bien demandé à Mikato si elle savait quoi que ce soit à son sujet, mais Dahlia restait un mystère. Accueillant les élèves avec le sourire, je l’attendais toujours. Je riais aux taquineries que l’on nous faisait et me sentais gêné par les moqueries de Matsuo. J’aurais bien aimé le voir à ma place, tiens. Ils étaient tous très heureux et ça faisait plaisir à voir. Bientôt, mon plateau fut vidé et celui de Crocrodil, revenu entre temps, aussi. Je jetais alors un regard dans le reste de la salle, voyant chacun s’amuser à sa façon, la musique battant bon train et les couples se former pour danser. D’un pas lent, je me dirigeais jusqu’aux portes du réfectoire et contemplais l’académie, guettant un signe d’elle sur les accès menant à la salle.

-Cro ?

-Non… Elle ne viendra pas… Pas ce soir…

-Crocrodil ! Disait-il en essayant de m’entraîner avec lui à l’intérieur.

-Vas-y, je te rejoins après… Je vais attendre encore un peu.

Dans mon dos, je le sentis faire demi-tour et retourner à la fête, tandis que mon regard se perdait dans le lointain. A partir de ce moment-là, le temps devint une notion très relative. S’était-il écoulé quelques secondes ou plusieurs minutes ? Je n’en avais pas la moindre idée, le froid commençait à s’emparer de moi, mais je persistais à l’attendre. J’étais conscient pourtant qu’elle ne viendrait pas, mais… Un mince espoir persistait au fond de moi de la voir apparaître à l’horizon et que je puisse me jeter dans ses bras, la serrer fort contre moi, sentir son odeur… Je…

-Crooodil ! La main du Pokémon chromatique venait de m’attraper fermement le poignet pour me tirer d’un coup en arrière.

-Hein ? Tu ne vas pas me traîner jusque sur la piste quand même ?!

Il ne daigna pas m’adresser un regard, se contentant de me tirer à sa suite sur une dizaine de mètres. J’aurais pu freiner des quatre fers et l’arrêter d’un geste, mais je le laissais faire. Je le laissais m’éloigner de cette porte que je regardais encore du coin de l’œil. Il avait raison, je le savais. Cela ne servait à rien d’attendre, mieux valait profiter de l’instant présent. De m’amuser autant que possible et plus tard, pourquoi pas lui raconter tout ce qui me serait arrivé. Après tout, pas une soirée ne se déroulait normalement à l’académie. Il y avait toujours un élève pour venir mettre le feu à une table, déclencher une bataille de nourriture ou provoquer la fureur d’un Pokémon légendaire. Avec un sourire, je m’adressais gentiment à Crocrodil.

-C’est gentil de m’amener jusqu’à la piste… Mais avec qui veux-tu que je danse ? Je n’ai pas de cavalière.

-Crocrooo !

-Comment ça « trouves-toi en une »…

Peu coopératif, mon starter avait l’air de vouloir rester campé sur sa position. Je lisais dans son regard qu’il ne me laisserait pas partir avant d’avoir trouvé une demoiselle avec qui danser. Réfléchissant, je venais me pencher à sa hauteur pour lui murmurer quelques mots.

-C’est d’accord, mais à condition que tu t’en trouves une toi aussi.

-CROOO ?!

-Héhé, tu ne croyais quand même pas que j’allais te laisser seul en tête à tête avec le buffet. Revenant chuchoter à son oreille. Et tu ne m’avais pas parlé d’une petite Skitty ? Tu devrais faire un tour dans la salle, qui sait… Elle est peut-être de retour cette année.

Songeur comme cela lui arrivait peu souvent, Crocrodil fit le tour de la question et c’est avec une poignée de main qu’il accepta ma proposition. Ainsi, je le voyais repartir entre les tables, à la recherche de son ancienne rencontre. Quant à moi, j’étais un homme de parole, j’allais honorer notre accord, mais je ne voulais pas danser avec la première venue juste pour me dire que c’était fait et puis basta. Avec un léger soupir que Dahlia ne soit pas là, je me regonflais à bloc et cherchais une amie du regard à qui je pourrais demander une danse. Ah ! Mais ne serait-ce pas Idalienor ? Elle était collée à un mur, à observer le groupe sur scène. Je m’approchais d’elle à pas de chat et lui tendais une main une fois à portée.

-Que dirais-tu d’aller plutôt admirer leur musique sur la piste ? Je lui souriais, un peu rouge. Bonsoir Ida.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 183

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Ven 27 Jan - 0:09

31/12/2016
event nouvel an

[/!\ Présence de Pokémon 7G !]


Coiffure ? Check. Sac ? Check. Boucles d'oreilles en forme de Lun'Aile offertes par ta grand-mère ? Check. Ta fidèle écharpe jaune que tu portes cette fois-ci en guise de châle sur tes épaules ? Check. La nouvelle petite robe rouge que Sirius t'a quasiment achetée de force quand il l'a vue en magasin parce que « oh mon dieu ça va t'aller à merveille » après avoir hurlé pendant environ cinq bonnes minutes ? Check. Silencieusement, tu continues à refaire l'inventaire de tout ce dont tu as besoin et de tout ce que tu as besoin de préparer ce soir...« refaire » étant le mot adéquat, car c'est probablement la quinzième fois que tu repasses tout en revue. Certes, une partie de tes soucis s'est enfin envolée, mais cela ne veut pas dire que tu vas soudainement et magiquement arrêter de psychoter sur l'organisation. Ça, c'est quelque chose qu'on te retirera probablement jamais. Décidément, tu ne pensais pas être capable d'être aussi stressée pour a préparation d'une soirée...est-ce que c'est une autre preuve que tu as changé, depuis ton arrivée ici ? L'esprit parasité par cette pseudo-angoisse d'oublier quelque chose de crucial, tu jettes un coup d’œil à la pendule qui trône au dessus de la porte de ta chambre : il est 19h37, et la fête est censée commencer dans très exactement vingt-trois minutes. Ça suffit : tu inspires, secouant la tête comme pour chasser ces idées qui constamment te reviennent, et les yeux maintenant rivés sur le reflet que te renvoie le miroir en face de toi. Il te semble que tout est fin prêt. Et il te semble, surtout, que toi tu es prête.

C'est ce que tu te dis alors que, d'un pas relativement pressé, tu te diriges vers l'endroit où est censé se passer cette fête organisée à l'occasion du Nouvel An. Une initiative lancée par les préfets de la Pokémon Community, pour clore l'année sur une belle note. Des fois, tu aurais presque l'impression que le corps étudiant de cet école était dix — non, vingt fois plus motivé à participer à quelque chose n'ayant rien à voir avec les cours que l'inverse...mais là n'est pas le problème. Le problème, c'est qu'il est bientôt 20h, et que tu es encore loin d'être arrivée au hall devant le réfectoire. Et tu détestes être en retard. Même si en vrai, tu n'es même pas sûre qu'arriver à l'heure de début était obligatoire pour tout le monde...? Ça suffit Luce, arrête de te mettre autant de pression. Ça va bien se passer. Une sorte de mantra que tu te répètes depuis déjà quelques jours maintenant, et qui a l'air d'être plutôt efficace pour l'instant. Et puis, même si tu arrivais en retard...tu ne serais pas toute seule. Tu savais que tu allais croiser certains de tes amis ; et cette simple pensée arrivait à te rassurer. Tu avais mis Obéline au courant la première, et Calua juste ensuite — cette dernière avait d'ailleurs l'air ravie que tu aies choisi d'y participer. Vu l'éclat malicieux que tu avais vu briller dans ses yeux au moment où tu lui avais confié ta venue, tu t'étais dit qu'elle préparait certainement encore quelque chose de particulier pour l'occasion...peut-être. On ne sait jamais avec elle, après tout. Sirius, évidemment, était au courant, vu que c'était lui qui avait choisi ta robe...avec une clairvoyance incroyable, puisque vous saviez à peine à ce moment là que la soirée allait s'organiser. Est-ce que Sirius était secrètement un Pokémon psy ? Qui sait. En tout cas, tu espérais qu'il allait un peu mieux depuis votre dernière sortie...il n'était pas aussi enthousiaste que d'habitude, et ça te chagrinait beaucoup. Alex aussi, n'avait pas l'air totalement dans son assiette...tu espérais que la soirée allait leur remonter un peu le moral.

Et puis il y avait Lyra — avec qui tu ne parlais encore pas beaucoup, mais avec qui tu t'entendais très bien. Enfin, si par s'entendre, vaguement discuter de tes rêves et la regarder dessiner constituait un réel contact social. Mais si, voyons. On a pas besoin de mots pour se comprendre, après tout. La brune t'avait confié qu'elle allait par ailleurs jouer à une sorte de concert, lors de la soirée. Tu n'y connaissais rien en musique, mais tu étais persuadée que ça allait être bien. Cool. C'est comme ça que les gens disent, pas vrai ? Erm. Tu devrais peut-être laisser ce genre d'expressions à des gens plus qualifiés que toi...

Finalement, tu arrives enfin à l'entrée du réfectoire, et avec beaucoup de soulagement, tu réalises que tu n'es pas la seule à être arrivée avec plusieurs minutes de retard. L'horloge du couloir indique bien plus de vingt heures, beaucoup trop de minutes en plus pour toi. Tu détestes ne pas être à l'heure, la ponctualité étant quelque chose que ta mère t'a inculqué à un très jeune âge. Habituellement, tu serais même arrivée avec presque une demi-heure d'avance sur l'horaire de début ; mais là, les choses était quelque peu différentes. Alors que la queue avance lentement devant toi (visiblement, ils ont décidé de faire entrer les gens un par un — question de sécurité, tu supposes) tu saisis enfin, avec un peu d'appréhension, mais également avec beaucoup de plaisir, que tu as réellement et sincèrement hâte de participer à cette fête. Les événements des dernières semaines t'avaient enfin remis les idées en place, et cela ne faisait que te rendre encore plus...heureuse ? Est-ce que tu oserais utiliser ce mot ?

Ce soir, tu en es à peu près sûre.

C'est enfin à ton tour et — oh, te voilà accueillie par le regard sterne et inquisiteur de la préfète des Pyrolis, visiblement assignée à la porte d'entrée. Cela explique donc pourquoi tout était si bien organisé : décidément, ce dortoir t'étonnera toujours. Même si après tout, avec une référente comme ça...tu frissonnes. Tu es persuadée que tu n'aurais pas tenu une seule journée là bas. La préfète te dévisage un moment, avant de reporter ses yeux sur ta tenue. Tu as l'impression d'être scannée, observée au centimètre près...et après quelques instants dans le silence le plus complet (hormis le brouhaha de la fête devant toi et de celui de la queue dans ton dos, bien sûr), la brune hoche la tête et, enfin, te laisse entrer.

Lorsque les portes s'ouvrent devant toi, Albireo et Topaz, ton Rocabot fraîchement capturé, sur tes talons (tu notes mentalement de t'excuser encore une fois auprès de Lazuli), tu as presque l'impression de pénétrer dans un autre monde. L'effervescence est à son comble : mais il ne s'agit pas du même genre d'agitation qu'à la soirée d'Halloween. Tu serres les dents un instant en y repensant ; mais c'est passé, maintenant. Tout ça, c'est fini. Tes prunelles noisette se perdent un instant dans la foule. Tu avais entendu des gens vaguement parler du déroulement dans la queue ; aussi, tu es plutôt surprise lorsque personne ne vient t'accueillir à l'entrée. D'un autre côté, ça t'aurait probablement plus embarrassée qu'autre chose. Se faire aborder, comme ça, soudainement...après une brève réflexion, ça peut être plutôt agréable. Mais tu aurais probablement viré au rouge écarlate (et tu te serais peut-être évanouie) à l'instant où l'un des préfets des dortoirs masculins t'aurait reçue parce que tout le monde est beaucoup trop bien habillé et beaucoup trop élégant pour leur propre bien. Un peu moins pour le tien...tu as toujours été assez sensible à ce genre de choses. Malgré tes quinze petites années, tu peux bien te permettre de rêver un peu, pas vrai...?

Une mélodie qui lentement flotte jusqu'à tes tympans te fait comprendre pourquoi personne n'est resté à l'entrée : on dirait que ce fameux groupe dont Lyra te parlait a commencé à jouer. La foule s'amasse déjà devant la scène, et vu les hurlements et les applaudissements que tu entends, ils ont l'air de plutôt bien s'en sortir. Tu n'es absolument pas calée dans ce domaine, et tu parviens à peine à voir la scène du haut de ton mètre cinquante — juuuste assez pour rapidement apercevoir le visage de Lyra plantée devant son piano, entre les grandes silhouettes de deux élèves devant toi — alors l'avis des autres sera certainement plus intéressant que le tien. Le désavantage de cette autrement particulièrement sympathique situation par contre...c'est le son. Qui est beaucoup, beaucoup trop fort pour tes petites oreilles fragiles. C'est la première fois que tu assistes à quelque chose du genre...et apparemment, tu n'es pas la seule dans ce cas.

Tel un éclair, Topaz te dépasse brusquement, prenant même ton Farfuret par complète surprise, et se met à courir de toute la vitesse de ses petites pattes vers un coin de la salle. Ni une, ni deux, Albireo se rue déjà à sa poursuite : cela faisait maintenant quelques jours que le chiot était en ta possession, et il avait bien vite démontré qu'il pouvait être très turbulent. Très, trèèèès turbulent. L'un des vases du dortoir Givrali s'en souvient encore, d'ailleurs. Alors que toi-même, tu te mets à la poursuite de tes deux compagnons, tu croises un garçon (?) en assez piteux état et...complètement trempé ? Tu n'arrives pas bien à saisir pourquoi. Brusquement, une pensée te frappe : et si...et si quelque chose de similaire à la Saint Valentin (et Halloween, mais nous ne mentionnerons pas ce sujet ici) allait encore se passer ? Car tout de même, le fait d'être coincée dans le corps de quelqu'un d'autre était loin d'être une expérience que tu voudrais revivre. Est-ce qu'un autre Pokémon légendaire allait soudainement sortir de nulle part et causer une énième catastrophe...?

Ce n'est que lorsque tu arrives enfin à rejoindre Topaz que tu vois la (probable) cause de pourquoi ce garçon (? — tu n'es toujours pas sûre, mais il te semble que la chemise soit un bon indice) avait fini couvert...de bave. Un frisson te parcourt. Car actuellement, un Arcanin vient tout juste de faire la même chose à ton Pokémon, ce dernier ne cessant de lui aboyer à la figure avec beaucoup d'enthousiasme. Malgré la léchouille, le Rocabot ne cesse de donner des petits coups de patte à l'autre chien qui doit bien faire cinq fois sa taille. Est-ce qu'il le provoque, ou qu'il essaye de simplement jouer avec lui...? La seconde proposition te semble la plus plausible, en tout cas. Tu t'approches à ton tour du bestiau, qui est encore plus impressionant de près : il faudrait empiler deux toi pour arriver à lui toucher la tête, si il était sur ses quatre pattes. Mais assis comme il est, il est juste à la bonne hauteur pour pouvoir le caresser. Intimidée et légèrement tremblante, tu tentes de poser la main sur la fourrure — et quelle fourrure — du type Feu, et lorsque tu y parviens, tu as presque l'impression que tu pourrais t'y faire absorber. Ca ne serait peut-être pas désagréable...tu pourrais clairement t'habituer à une telle toison...aussi confortable...et aussi moelleuse...et...

Oh. Tu t'égares.

La caresse ne semble pas lui déplaire, ce qui te pousse à continuer, et l'Arcanin n'a pas l'air de repousser la compagnie, malgré le fait que personne ne soit dans ce coin de salle, alors tu décides simplement de te poser à côté de lui. De toute façon, Topaz n'a pas l'air décidé à le lâcher. Les coudes sur les genoux et le menton sur tes paumes, tu continues à observer les autres élèves, qui ont l'air de bien profiter de cette soirée. Tu espères que cela sera ton cas aussi : après tout, tu es venue pour t'amuser, pas vrai...? Les commissures de tes lèvres s'élèvent légèrement à cette remarque intérieure. Une fois n'est pas coutume, tu as un bon pressentiment.  Ton regard balaye la salle, en espérant repérer quelques visages familiers. A la place, tu remarques beaucoup, beaucoup de couples, tourbillonnant sur un air calme et plutôt mélodieux. Ohh...est-ce que ça serait ce qu'on appelle un « slow » ? Comme ceux dont ils parlent dans les romans que tu as lu ?

...oui, ça t'arrive de lire des romans à l'eau de rose. Chut. Tout le monde a besoin d'un peu de clichés dans sa vie.

Résumé HRP:
 

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.


Dernière édition par Luce C. Agnelli le Lun 30 Jan - 23:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1613
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 29 Jan - 17:26

Le premier acte
scène 1
//
Lancelot
Galahad
Seelie
Le Chevalier
des fées
Clarent
Seelie progressait rapidement grâce à mes directives mais sa facilité à se laisser distraire ralentissait malgré tout le processus. Il ne restait plus beaucoup de temps avant ma prochaine rencontre avec Obéline au bal organisé pour la nouvelle année. Pressé, je répétais une énième fois les points importants de notre entraînement sans prendre le temps d’articuler.

Il ne faut pas me considérer comme un humain, je suis plus agile. J’utilise toutes les possibilités que j’ai, c’est compris ? Le moyen le plus simple de vaincre Clarent c’est de le priver de mon énergie vitale en gelant son ruban par exemple. Il vaut clairement mieux nous affronter à distance mais attention à la téléportation de Lancelot qui peut remédier à ce problème. Allez, on y retourne !

Lancelot dansait avec un foulard autour du cou à une vitesse folle, Seelie devait réussir à toucher uniquement le tissu. A peine avait-elle visé qu’elle devait reculer ou se faire frapper par un éclair que Galahad lançait dans sa direction. Un peu plus loin Le Chevalier des Fées s’amusait avec son coquillage.

L’épreuve était difficile mais ainsi Seelie pourrait apprendre à garder ses distances tout en gardant l’offensive pendant un combat. J’étais satisfait de ses progrès mais il faudrait qu’elle continue de s’entraîner de son côté. C’était à mon tour de me presser puisqu’il ne restait que quelques heures avant le début du bal.

Mes yeux sont entourés de mascara bleu comme la source d’un ruisseau qui coule le long de la mèche bleue qui passe devant mon oreille droite. Mais après elle chemine, elle fait des rivages, avant de réapparaître sous le forme d’un gant en toile bleue sur ma main droite. Mais la source est presque tarie, elle a presque disparu mais on l’aperçoit une dernière fois dans les lacets bleus de ma chaussure gauche avant qu’elle termine sa course sous ma semelle.

Le reste de ma tenue est des plus classique, un costume traditionnel comme le demandait les organisateurs. Je prends Pompon dans mes bras pour la remercier et pour moi, je lui dis que j’ai hâte de la revoir. Nos séparations sont toujours poignantes. Cependant Obéline m’attend sûrement déjà alors je me hâte vers la sortie et quitte le reflet du miroir.

Pour la première fois depuis mon arrivée à l’académie je prends le chemin d’un autre dortoir que celui des Voltali. L’expérience me déplaît mais je sens l’étreinte de Clarent autour de ma main, c’est ma seconde tentative de renouer avec lui. Son contact me rassure durant le trajet mais une fois arrivé, il me laisse seul et va léviter derrière mon dos. Il connaît son rôle, ils connaissent tous leur rôle. Evidemment que je n’avais aucune raison de m’inquiéter, c’était juste l’angoisse, je n’avais pas écrit de pièce depuis longtemps.

Première acte, Scène 1. Leype et Obéline (ainsi que leurs pokémons respectifs) sur le palier du dortoir des Mentali.

Leype toque à la porte.


HRP
Leype règle les derniers détails avant d'aller au dortoir des Mentali pour récupérer Obéline et l'amener au bal.

_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 14
Jetons : 874
Points d'Expériences : 232

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 29 Jan - 19:45



UN BAL POUR TERMINER ET COMMENCER L'ANNÉE ?
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017]


Date : Nouvel an 2016-2017
/!\ Présence 7G /!\


Je laissai Ashley venir jusqu'à nous, essayant de remettre mes idées en place, mais je ne la quittais pas des yeux. Le reste était flou et je ne voyais qu'elle.
Elle était tellement féminine, et respirait la fraîcheur que j'en étais tout intimidé, moi qui n'était pourtant pas timide. Le changement était peut être trop radical pour moi, mais il ne me déplaisait pas, au contraire je me rendais compte que ce n'était pas si mal, voir très bien. Elle était mignonne comme ça, et je réalisai que cela me plairait si elle prenait pour habitude de s'habiller de façon plus féminine.
Pourtant, ce n'était pas pour sa féminité que j'appréciai Ashley, mais pour son naturel et sa personnalité explosive. Qu'elle soit jolie ou pas ne m'importais pas, enfin je le croyais jusqu'à présent.
Il fallait que je recentre mes pensées, et me concentre sur autre chose. Après tout, il n'y avait pas de quoi en faire un plat, ce n'était qu'Ashley, une amie.
Quand elle fut enfin près de nous, je réalisai qu'elle était vraiment jolie, pas juste mignonne. J'étais perdu dans la contemplation de ce que j'avais devant les yeux.
Je découvrais une nouvelle facette de la personnalité d'Ashley. J'avais appris à la connaître, et savais que sous ses airs de garçon manqué et son côté impétueux il y avait une fille gentille et fragile.
Je n'étais cependant pas près à l'affronter de façon si directe et sans aucun échappatoire. Et n'avoir aucun n'échappatoire n'était pas une situation où je savais faire preuve d'intelligence.

- Wah... Kyokai, tu es super classe ce soir !

Il me fallu quelques secondes pour réaliser ce qu'elle venait de dire, mais avant d'avoir reprit mes esprits et comprit, elle avait déjà embrayé :

- Bonjour, je m'appelle Ashley. Je, euh... Enchantée de vous... Euh... Rencontrer ? Je suppose... Plutôt sympa la soirée... On sent que l'école a mis les moyens. Le... Le groupe était chouette aussi, non ?

Je ne pus retenir un petit sourire attendri devant le ton trop formel d'Ashley et son tic de remettre sa robe en place, alors qu'elle n'avait pas un pli. D'habitude, elle ne faisait pas preuve de subtilité et ne se gênait pas pour dire ce qu'elle avait envie de dire. C'était une partie d'elle que j'appréciai tout particulièrement, et la voir ainsi me fit de la peine.
Elle était stressée au possible, et ne semblait plus savoir comment être elle même, comme moi. La pauvre, je lui devais bien de la sortir de là, alors je fis ce que je faisais le mieux, détendre l'atmosphère. De toute façon, pour moi c'était déjà trop tard puisque j'allais forcément dire une connerie à un moment ou un autre.

- Ahah, je savais que tu trouverais ça classe.  Çà m'a demandé de passer du temps devant ma glace. Si Ruri le savait, elle n'aurait pas manquer de me traiter de femmelette.

J'allais continuer quand je ressentis un frisson dut à un courant d'air. En regardant autour de moi, j’aperçus un cadoizo non loin de nous, ce devait être lui le responsable de ce courant d'air. Pourquoi avait il fait ça ?
Je devais reprendre mes esprits. Ce n'était pas très sympa pour Ashley de ne plus savoir comment me comporter avec elle, alors qu'elle avait juste changé de style pour la soirée. Et éviter de la regarder n'allait pas aider à ma concentration, trop heureuse de trouver une diversion.

- T'es pas trop mal non plus, continuai-je à l'adresse d'Ashley. Ça... Ça te va drôlement bien, terminai-je en marmonnant ne sachant plus où me mettre.

Je tentai un sourire histoire de détendre un peu l'atmosphère tendue entre nous deux. Si je lui montrais que j'étais capable d'agir normalement, cela allait sûrement l'aider à être un peu plus à l'aise.
Je remarquais que certains couples avaient commencé à danser. C'était assez marrant à regarder, il y avait toutes sortes de couples, tous différents.
Cela me donna une idée, et avant d'y avoir réfléchi, je lançai à Ashley :

- Ça te dirait d'aller danser ? Il paraît que je suis un excellent danseur, même si ma sœur s'évertue à me dire le contraire, mais je suis sur que c'est juste parce qu'elle adore m'emmerder.

Je pris mon air le plus mignon – celui qui ressemble un peu à celui d'un petit chiot – et ajoutai :

- Et puis je suis sur que ce sera trop marrant.

Ce n'était pas vraiment honnête, mais je ne voulais pas qu'elle refuse. J'avais vraiment envie de danser avec elle, mais je savais qu'il y avait de fortes chances pour que ça passe mieux formulé ainsi.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 17 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 739

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 30 Jan - 21:02




Un bal pour terminer

et commencer l'année ?
[Event Nouvel An 2016-2017]


J’avais été rejoint par plusieurs personnes que j’avais saluées poliment, regardant plutôt les deux Goupix qui semblaient très proches. Ils étaient mignons. J’adorais ces Pokémons, et de façon générale, j’aimais tous les Pokémons qui étaient soit classes, soit mignons. Et Goupix remplissait ces deux catégories, si on prenait en compte son évolution. Feunard, le comble du comble de la classe. J’espérais peut-être en avoir un, un jour, mais je ne voulais pas trop rêver. Et puis, je n’étais pas du genre à collectionner les Pokémons. Ca ne m’intéresse pas plus que ça. Je ne suis pas comme tous ces dresseurs qui vivent pour les combats ! Pfeuh, à quoi ça sert de toute façon ? Il faut combattre quand on est menacé, pas comme ça pour s’amuser ! Il y avait bien mieux à faire. Comme découvrir les fondements de notre civilisation et de celle des Pokémons. Ca, c’était cool.

J’avais par la suite écouté le groupe qui avait joué. Je trouvais ça très intéressant, et plutôt agréable à entendre, même si ça n’était pas franchement ce que j’aurais pensé pour un bal comme ça. D’ailleurs, en parlant de bal… Les danses commençaient, et personne ne venait vers moi. C’était le moment de la honte. Bah, le buffet suffirait pour ce soir, mais je regrettais presque d’être ici. Et puis, je ne me voyais pas aller demander. Les garçons semblaient tous déjà obnubilés par les robes des filles, et moi-même, demander à une d’elle ne m’avait pas effleuré l’esprit un seul instant. C’est moi la princesse, non mais.

Je profitais du léger vent froid que je sentais tout à coup, prenant cette excuse pour m’éloigner et aller me mettre dans un coin, un peu à l’abri des regards de préférence. Je n’espérais pas vraiment qu’on vienne m’aborder, alors autant que personne ne se souvienne de ma présence. Ca éviterait à mon honneur d’être entaché pour le nouvel an. J’aurais peut-être dû le passer à réviser, finalement.


© AkumaCursed


HRP:
 


_________________

 
This madness is
supreme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 961

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 30 Jan - 22:40

Après m'être écarté de Sam, le garçon que j'avais percuté il y a peu, je regarde les duos se former un par un pour danser. Si je n'en troue pas une je vais passer toute ma soirée dans un coin seul, sans mes pokémons et honteux. Et comme dirait quelqu'un que je ne citerais pas, il est de bon ton que ce soit les garçons qui invite les filles à danser dans les règles. Entendez par dans les règles les quelques centaines de page du dictionnaire de bonne conduite. Un ouvrage particulièrement ennuyant, surtout quand on pratique le quart à cause d'une amie et que ce livre est utile dans la haute, autant dire pas pour moi mais c'est devenu une espèce de réflexe. Citons ci-dessous les quelques règles pour inviter une fille à danser.

Numéro 1 : Trouvez une cavalière. Ne prenez pas la cavalière d'un autre afin d'éviter soit un refus catégorique de la dame soit un défi de la part de l'homme (Cf p 245 § 5).

Alors une cavalière disponible voyons, voyons.... Mes yeux parcours la salle à la recherche d'une jolie cavalière. Je m'arrête sur une jeune fille habillée en rouge. Assise sur sa chaise, elle semble attendre ou espérer quelque chose.

Très bien, le point numéro 1 est bon passons à la suite. Numéro 2 : Approchez vous de la cavalière droit vers elle afin qu'une autre dame n'interprète pas mal et se sente offensée.

Bon sur ce point là rien n'est plus facile que de se diriger à un point donnée. Mes pas me conduisent jusqu'à cette fille. Je me retrouve face à elle et la regarde. Elle est mignonne dans sa robe rouge, je la trouve même ravissante. On se concentre tu la regarderas plus tard enchaîne avant de buguer.

Numéro 3 : Saluez la dame avec une révérence convenable sinon vous risqueriez de lui faire honte.

Avec tout l'entraînement de Lucile ça ne va pas poser problème. Je m'incline, le dos droit, légèrement avec mon avant bras gauche sur la poitrine. Je me relève et lui tend ma main droite dos face au sol avec un petit creux. Vas-y mon grand c'est le moment d'assurer.

-Bonsoir mademoiselle, me feriez vous l'honneur de m'accorder cette danse ?

OUI !!!! Bravo un perfect à un détail prêt, ce n'est pas le château de Lucile ici, crétin que je suis. Mais maintenant je ne peux pas faire machine arrière par respect pour elle.


HRP: :
 


Dernière édition par Logan Atkinson le Mar 31 Jan - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 31 Jan - 14:34

Nouvel an 2017 : Un bal pour terminer et commencer l'année ?

Elle respire un grand coup, regarde une dernière fois le reflet que lui renvoie la glace. Sa gorge se noue. Elle en avait trop fait. Elle en avait évidemment beaucoup trop fait. Ce n’était qu’une soirée, un simple bal pour fêter le nouvel an et pourtant la tenue qu’elle portait n’aurait pas fait tache dans une prestigieuse compétition de performes. Sa robe était magnifique, là n’était pas la question.Elle était complexe, composé d’un corset qui laissait ses épaules nues en haut et d’une jupe à la demi douzaine d’épaisseur, que ce soit entre les jupons courts à l’avant et la traine qui descendait jusqu’à ses pieds à l’arrière. A ses bras de longs gants qui remontaient jusqu’à ses coudes, à ses jambes des collants décoré de dorures au niveau de ses cuisses. Le tout dans un mélange de couleurs à l’honneur de la nuit. Bleu marine, bleu cristallin, blanc et dorure se faisait la part belle.

Elle sera pour ce dernier soir, l’étoile qui illumine la nuit noire.

Ou tout du moins celle qui brillera dans les yeux bleus de son chevalier.

A cette simple pensée, Obéline sentit le rouge venir contraster sur ses joues pâles. D’un pas décidé qui caractérise si bien la fuite, elle alla s’affaisser sur son lit, la tête dans l’oreiller, laissant son reflet dans le miroir et essayant d’oublier ce à quoi elle ressemblait. Pixi avait beau mourir d’admiration pour sa dresseuse et lui répétait qu’elle était magnifique au travers de petits bruits adorables, Obéline n’y arrivait pas. Cette tenue était beaucoup, beaucoup trop voyante. Ce n’était plus une tenue de bal, c’était une tenue de princesse. Elle se sentait ridicule, beaucoup trop enfant pour porter une telle robe, elle était en plus persuadée qu’elle ne lui allait pas. Elle s’imaginait au milieu des autres élèves, eux bien habillé de tenue chic, classe et discrète et elle presque déguisée.

Raaaah qu’elle détestait ce sentiment !

Elle tourna la tête et tomba sur son réveil dont les aiguilles se rapprochaient dangereusement de l’heure de son rendez-vous. Elle enfouit une dernière fois sa tête dans l’oreiller puis reprit courage. Elle se releva, respira un bon coup et se plaça à nouveau devant l’épreuve de la glace. Elle s’occupa de ses cheveux et fut surprise de remarquer qu’ils lui arrivaient désormais aux épaules. Cela faisait un moment qu’elle ne leur prêtait pas une grande attention… Elle les attrapa et les noua en chignon à l’arrière de son crâne à l’aide de nombreuses épingles à nourrice. Elle laissa quelques unes de ses mèches colorées libres, encadrant son visage.

Cette petite opération avait calmé les nerfs de la jeune fille. Elle s’était rendue à l’évidence. Il était trop tard désormais pour elle de faire marche arrière. Et la robe, qu’elle lui aille ou non, restait sublime. Elle attirerait peut être, surement, un peu trop les regards, mais une performer ne se devait-elle pas d’être le centre de toute l’attention ? Il ne lui restait donc qu’à se parer de son dernier atout, une confiance capable d’ébranler le monde en un sourire.

A peu près rassurée, Obéline décide de s’occuper de sa renarde. Comme l’année dernière, c’est avec elle qu’elle passera la soirée du nouvel an. Autour de son cou, un ruban bleu nuit aux bordures dorées est noué en un joli noeud aux boucles généreuses. Elle lui ajoute quelques paillettes dorées sur la fourrure pour la faire briller de mille feux, chose que Pixi apprécie toujours. La gamine sourit en voyant l’air ravi de sa Goupix. Elle lui caresse la tête, avant de se diriger vers son bureau. Au milieu d’un fouilli de papier cadeau, de scotch coloré et de ruban se tient un petit cadeau élégamment emballé. Obéline s’en saisit, un grand sourire aux lèvres. Elle n’est peut être pas sûre de sa tenue, mais au moins elle sait que ce cadeau tombera juste. Elle le glisse délicatement dans un petit sac qu’elle met à son épaule, observe une dernière fois sa chambre, une dernière fois son reflet et part en direction du hall d ‘entrée du dortoir.

Il était rare que le dortoir soit aussi calme à cette heure. La plus grande majorité des élèves étaient déjà à la fête et seules semblaient rester Obéline et Pixi, attendant l’arrivée de leur cavalier. Ce dernier ne se fit pas tarder, à peine étaient-elles arrivées dans le hall, que quelqu’un toqua à la porte. Obéline ne doutait pas. C’était lui.

Par réflexe, elle courut jusqu’à la porte. Elle allait l’ouvrir d’un coup lorsqu’elle se rappela qu’aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres. Elle garda donc son enthousiasme en elle pour le moment, prit une grande bouffée d’air pour calmer les battements de son coeur et ouvrit délicatement la porte.

Il était là.

Et elle avait l’impression de le revoir au premier jour.

Tout apprêté, c’est une véritable scène de théâtre qui se prenait place sur son habit. Une rivière azur qui s’écoule tout le long de son corps, apparaissant clairement à certains endroits, se cachant à d’autres. Obéline était prête à parier que Madame Pompon était derrière tout ça.

Elle remarqua au bout de quelques secondes qu’elle n’avait encore rien dit, perdue dans l’admiration de la tenue comme des traits de son chevalier. Elle se rappela alors de la tenue dans laquelle elle se présentait à lui. Une tenue qui n’avait rien de l’Obéline qu’il avait l’habitude de voir. Une Obéline avec laquelle elle même n’était guère familière. Il fallait qu’elle brise le silence avant de perdre toute prestance dans un abîme de doutes.

▬ Pavel !

Le mot t’a échappé. Première chute.

▬ Tu…

Deuxième chute. Ressaisis-toi.

▬ Tu es drôlement chic ! C’est Madame Pompon qui s’est occupée de toi ? Elle a fait du bon travail ! Tu es splendide…

Hésitation. Tu reprends courage et annonce.

▬ Mon chevalier !

Ton sourire à ce mot est grand. Assez grand pour y dissimuler tes craintes et tes doutes. Tu as besoin d'entendre ces mots.



Résumé:
 

_________________


 
she is just a little
snowflake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 10
Jetons : 1380
Points d'Expériences : 234

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 31 Jan - 19:38

  • Erika D'Eleos
  • Event-Nouvel an
Un bal pour terminer et commencer l'année ?
Je me sentais un peu comme une nulle a rester assis a ne rien faire, mais de toute façon, je n'avais pas envie de m'incruster.Je préférais observer autour de moi, tout le monde avais l'air de bien s'amuser. Pépite se tenait près de moi toujours à l'affût d'un miracle qui pourrais bien venir. J'en profitais pour rêvasser un peu. J'imaginais un beau prince me demandais une valse, puis les projecteurs sur nous, nous serions alors les seuls à danser sur la piste. Puis pour terminer un slow pour terminer la dance et un baiser sur la main pour terminer cette soirée... Ah ! C'était tellement beau ! Pépite me sortit des vapes avant que je commence à baver comme une idiote.. Je me sentais vraiment pathétique, j'étais vraiment prêt à accepter n'importe qui juste du moment que je pouvais danser. Je pensais même danser avec Pépite vu que personne ne se présenter devant moi.


J'allais m'apprêter à danser la macarena avec Pépite mais quelqu'un m'interpella avant que je le fasse. C'était un jeune homme. Il s'inclina légèrement devant moi et me tendit sa main.

-Bonsoir mademoiselle, me feriez vous l'honneur de m'accorder cette danse ?

Je ne pouvais pas refuser à une demande pareille, j'avais l'impression d'être aux anges ! Bon ce n'était pas le beau prince charmant que j'attendais, mais il avait tout l'air d'être qui avais l'air de s'y connaître question "demander a une fille de dansé avec lui". Je lui mets 10/10 pour sa prestation et puis j'étais trop désespéré pour dire non. J'essayais de contenir ma joie devant lui.


"Oh. Bonjour, bon si vous insistez ainsi, je veux bien vous accorder une danse."



J'avais l'impression d'être une petite princesse sur un petit nuage. Nous nous dirigieons vers la piste de danse. C'était comme un rêve éveillé. Si Monsieur était très bon pour demander la main a une fille ce n'était pas trop le cas pour ce qui était de danser, je ne comptais plus les fois où il avait fait une maladresse. Enfin ce n'était pas très important je me laisser entraîner par la danse. Cela me rappeler Unionpolis et les soirée qu'organiser mes parents. Je lui mettrais a 5/10 pour la danse bon, c'est la moyenne après tout. Après cette petite danse nous étions repartit vers le buffet.

"Merci pour cette danse, tu ne te débrouilles pas trop mal... Au fait je ne me suis même pas presenter ! Erika D'Eléos enchantée ! Et toi ?"


Peut-être était-il un danseur maladroit, mais c'était le seul que j'avais sous la main et puis la seule personne avec qui parler ! Pépite le surveiller d'ailleurs de très près aller savoir pourquoi...  D'ailleurs j'avais un mauvais pressentiment sur la suite de cette soirée. De tout façon tout pouvez m'arrivez je n'en avais rien a faire. J'avais fait ma danse c'était le plus important ! Je pouvais partir tranquille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1362

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 5 Fév - 10:59

Brrr, c’est vraiment pas juste. Pourquoi nous n’avons eu l’autorisation de jouer qu’une seule chanson ce soir ? C’est vrai quoi, on s’en est très bien sortit, on aurait largement pu continuer encore un peu. Voir ces musiciens et chanteurs s’enchainer sur la scène me remplit d’une sorte de jalousie. C’est là-bas que je veux aller m’amuser avec mes amis et procurer du bonheur aux gens avec la musique. Je n’ai pas envie de regarder les autres danser et s’amuser depuis le mur. En même temps, moi aussi je pourrais aller m’amuser là-bas avec eux, mais je ne suis pas d’humeur. Oui je sais bouder ça ne sert à rien mais c’est plus fort que moi. Un verre à la main, je sirote mon jus de fruit, le regard fixé sur Hiro à mes pieds. Il est tout calme quand il est seul ce petit. On voit bien qu’il est facilement entrainé par l’effet de groupe. En même temps, qui ne craquerait pas pour sa bouille adorable avec son petit nœud papillon.

Et puis, en relevant légèrement la tête, je reconnais non loin de moi un élève qui d’ailleurs vient dans ma direction. Quelle coïncidence, c’est Rodrigue. Le grand blond, très élégant ce soir, s’approche de moi pour me saluer. En même temps il me félicite pour la performance ce qui me fait sourire. Au moins lui a apprécié, ça fait déjà un soutien pour la prochaine fois.

Bonjour Rodrigue, bien sûr que je me souviens de toi ! Je n’oublie pas les gens comme ça. Je te remercie du compliment, j’espère que les autres sont du même avis que toi. Oh oui bien sûr il va très bien regarde.

Je pose avec délicatesse mon verre sur le rebord d’une table à proximité, puis soulève le pokemon électrique du sol. Je sens ses pattes s’agiter, mais vite se calmer quand il comprend que c’est moi qui le porte. Je le tiens dans mes bras tout en parlant avec le Phyllali.

Regarde, il a l’air heureux non ? Et puis tu ne trouves pas que son nœud papillon lui va comme un gant ?


Ma tête se baisse en direction du pokemon qui me regarde avec un sourire. Et léger rire s’échappe. C’est vrai que tous les deux, ça a été un peu comme le coup de foudre. Je m’en souviens comme si c’était hier. J’allais chercher le minuteur d’Aria dans les cuisines qu’elle avait oublié dans la journée quand tu es apparu au détour d’un couloir. Tout de suite, je t’ai pris dans mes bras, sans trop savoir pourquoi. Il y a eu comme un très bon feeling entre nous. Ce n’est qu’après que j’ai appris que tu appartenais à Rodrigue. Il m’a confié que tu ne te faisais pas trop à l’équipe du blond, que quelque chose n’allait pas. Tu manquais peut être d’attention dans une équipe si chaotique. Je n’ai toujours pas une réponse définitive à ce problème mais toujours est-il que j’ai proposé au jeune homme de te garder avec moi, dans une équipe pokemon plus calme, avec moins de perturbateur, voire pas du tout. Le garçon a accepté et s’est ainsi que tu es devenu un membre officiel de mon équipe Hiro. Bien sûr, régulièrement par Ipok je donne de tes nouvelles à ton dresseur d’origine, très prévenant d’ailleurs. Ton arrivée m’a donné une bouffée d’air frais après le passage difficile avec le Venipatte. Je t’adore, comme tous mes pokemons.

Je sors de ma rêverie et constate que le jeune homme est rejoint par des camarades de son dortoir. Une rapide salutation et Rodrigue file avec ses amis au cœur de la piste, hors de mon champ de vision. Me revoilà de nouveau toute seule contre le mur de béton du réfectoire. Je pourrais aller chercher Aria, comme d’habitude. Mais elle doit surement être en train de s’amuser quelque part, je ne veux pas la déranger. Elle aussi s’est faite des amis, je ne veux pas l’empêcher de sociabiliser. Ce serait injuste de ma part qui suis arrivée 6 mois avant elle. Le regard toujours perdu à fixer la scène, j’attends que le temps passe.

Que dirais-tu d’aller plutôt admirer leur musique sur la piste ?

Moi c’est sur la scène que je veux aller…

Mais attends, je parle à qui moi. Je décroche mon regard de la chanteuse pour baisser les yeux vers mon interlocuteur. Mais attends c’est Paul ! Je dois reconnaitre qu’il est sacrement classe en costume. Tous les garçons ont fait un effort pour la soirée ça fait plaisir à voir. Je réalise alors que le slow a commencé. Mais si vous savez la fameuse danse en couple sur une musique triste. D’habitude c’est plutôt depuis le mur que je regarde la fameuse danse. Il faut croire que ça ne sera pas ma place aujourd’hui, puisque le Noctali m’invite très clairement à danser avec lui. Il n’a pas déjà une copine ? C’est Dalhia en plus, je ne peux pas lui faire ça. Mais c’est vrai que ça fait un moment qu’elle n’est pas revenue à l’académie. Et puis, j’ai envie de bouger de ce mur, alors tant pis je vais saisir ma chance.

Bonsoir Paul. Toi aussi tu as sorti le costume pour ce soir. Il te va très bien. J’accepte ton invitation, mais je n’ai jamais dansé le slow, alors je risque de faire des erreurs, tu ne m’en veux pas j’espère ?

Le garçon a l’air de tenir à sa proposition et doucement je m’approche de lui pour danser. Non pas que je sois gênée, bien au contraire, c’est simplement que j’ai peur de lui écraser les pieds. Bon je n’ai pas de talons donc je ne lui ferais pas trop mal mais quand même, ce n’est pas du tout classe. Et puis zut, si je me pose trop de questions je vais tout faire louper. Autant y aller sans réfléchi et advienne que pourra. Je suis avec précaution les gestes du garçon, qui a l’air de mieux maitriser que moi. Bizarrement, cette petite danse me fait beaucoup sourire. C’est quand même plus sympa que de rester appuyée contre un mur.

Les dernières notes de la musique se dispersent dans l’air, mettant fin à cet instant de féérie. Nous nous détachons l’un de l’autre, avec un léger sourire. Avant qu’un moment de blanc arrive, je reprends la parole.

Merci Paul de m’avoir invité à danser. J’espère que je n’ai pas trop mal dansé. Au fait bravo pour ta nomination au poste de préfet ! Tu le mérites bien. Tu vas bien sinon ?

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 7 Fév - 14:34



Un bal pour terminer et commencer l'année
ft. EVERYBODY
Il régnait une ambiance de princesse chez les Hatoria ce soir, la différence c'est que c'était à sens unique, tu observais ta soeur se faire belle, se préparer avec tous les soin du monde, enfiler sa robe, faire son chignon, tu concevais que ta soeur découvrait un sentiment plein de saveurs que l'on nomme l'amour. Tu sortais aussi ce soir, tu n'avais pas demandé à Alex si elle sortait, peut-être était-elle trop fatiguée. Toi tu allais faire un petit effort, pas beaucoup, ces soirée trop bien habillée ça te rappelait beaucoup trop Warren, au plus profond de ton être tu espérais qu'il s'était étouffer dans sa gerbe un beau matin de mars. Tu mettras une robe pour que l'on voit tes tatouages, mais pas plus. Voyant ta soeur galéré avec son chignon tu te lève est commence à ajuster sa coiffure.

-Laisse faire, j'vais m'en occuper, tu dois être parfaite ce soir. De nous deux, ce soir, c'est toi qui avalera toute l'attention, fera couler l'encre des SMS endiablés entre Noctalis cherchant une belle femme à observer. De nous deux ce soir, c'est toi qui doit sortir l'artillerie lourde, mais tu n'auras pas besoin de bazookas, non, juste mettre le feu aux poudres, voir les prunelles de celui pour qui tu fais tous ces efforts, s'enflammer d'une passion nouvelle, de sentiments contradictoire, te délecter des vas et viens de son coeur et de sa tête qui chercheront désespérément à connaître la bonne attitude. Après si ça marche pas et qu'il veut pas devenir ton homme, tu le tabasse un bon coup et ça devrait marcher. J'ai faillit essayé, mais il a demandé grâce quand j'ai sorti le lance-roquettes

Pendant que tu parlais tes mains avaient naturellement fait le beau chignon qu'elle devait avoir. Ton index retirer une bretelle retournée et tu passais tes doigts sur la joue de ta soeur en la regardant par le miroir. Elle était si belle dans sa tenue, tu avais un sourire attendrit aux lèvres. Elle était magnifique, nul ne pourrait lui résister, nul ne pourra s'infliger la souffrance de se refuser à ses sentiments. Tu l'aimais du plus profond de ton coeur, ta seule famille, ce soir, si elle ne mettait pas des flammes plein les yeux de son Apollon, tu allais le lui mettre au cul et plus jamais il n'osera se refuser à une Hatoria.

-Je réclame néanmoins que tu me le présente. Tu n'as pas quitté ta batte pour un "pote", je regrette que ce ne soit pas Sirius, vous imaginer faire des session d'esseyage pendant des heures me semblait être une acitivité de couple toute faite pour toi. Tu ris avant d'ouvrir ton armoire. J'aurai plus qu'un oeil sur lui. File je vous rejoindrai plus tard. Je t'aime ma soeur.

Alors que la porte se ferme tu regardes Héra qui affiche un sourire étrangement ironique, tu souris également en farfouillant dans tes affaires.

-Quoi? J'vois bien ton regard du "Ah mais nan mais tu fais comme moi à ton propos pour Warren, blabliblou blablabla" TG hein! C'est mon unique famille... Je ne laisserais pas n'importe qui voler ma bombe nucléaire.

Tu te saisissais d'une Robe, elle faisait brassière, laissant tout le ventre libre, et ton dos était à nu, la robe arrivant jusqu'aux pieds, ouverte sur la jambe gauche tenait avec une attaque dans le cou, on pouvait voir tous tes tatouages, ton bras droit couvert de nuages et de balles, ta sirène dans le dos et tes fleurs juste sous la poitrine. À ses pieds de jolies petits talons gris mat comme la couleur de sa robe, seul ses longues tresses coloré l'ensemble, elle était discrète ainsi,tu veux porter cette robe au cas où Alex était amené à venir.Tu te munis d'un sac dans lequel tu mets quelques grenades chantilly, met tu mets tes armes dans le ventre d'Hera, où tu range aussi Simplet cet adorable Keunotor qui sera idéal pour endormir les suspitions des éventuels gardes d'entrée.

Tu quittes alors la pièce, Hermes sur l'épaule l'Etourmi espère voler quelques chouchoux ce soir. En arrivant au réfectoire tu salues Aileen avec un agréable sourire.

-Tu es vraiment Ma-gni-fike Ma Chéwie Aileen!

Tu passes incognito et commence à déambuler dans la salle, tes tatouages attirent un peu l'attention, mais le but ce n'est pas d'attirer l'attention du beau gosse avec Ashley discute, tu le vois au loin ce brun pas trop mal, pas ton genre mais il a son style bad-boy qu'elle ne peut qu'aimer. Tu la laisse, tranquille. Puis tu vois une jeune femme seul un peu au loin. Hermes sur l'épaule, elle était ravissante avec ses couleurs qui claquent, tu as un petit sourire, bof il n'y avait rien de mal à faire de nouvelles rencontres! Mais c'était une jeune femme, Alex serait-elle jalouse? Non, après tout on sait tous que lorsque tu as choisis quelqu'un plus rien ne peut t'empêcher d'aimer cette personne. Tu arrives donc au moment où les danses commencent et tu regardes la demoiselle avec un magnifique sourire pour découler un flow de parole façon excès de vitesse sur l'autoroute.

-C'est vrai que le buffet est attirant, mais il ne sait pas danser un slow. On se connait pas mais tu veux bien danser avec moi? Tu lui fais une délicat baise main. J'aime beaucoup la robe bustier avec la veste en motif Léopardus! Je suis Audrey Hatoria et comme tu semblais seule je me suis dis qu'un peu de compagnie te ferais pas de mal! Surtout quand on est avec moi! Belle douce charmante, polie et pleine de chantilly! Donc on danse? Mais faudra que tu me donnes ton joli ptit nom!


HRP Résumé:
 
Tattoos:
 

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2805
Points d'Expériences : 921

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mer 8 Fév - 15:27





Defeated

Il se détestait. Il détestait être la cause d’un tel regard dans les yeux de sa petite Calua. Il se mordilla la lèvre inférieure en retenant un petit gémissement de douleur quand elle tapota son plâtre. Tout en lui criait au mensonge, il ne la regardait pas vraiment, et certainement dans les yeux. Il se tortillait, lâchait des éclats de rire nerveux … elle allait le griller. C’était une magicienne après tout. Pourtant, il tenta. Il ne voulait pas l’inquiéter. En fait, il ne voulait même pas que qui que ce soit sache comment il s’était blessé.

C’était stupide et ridicule et c’était la deuxième fois que ça lui arrivait. La même jambe, pas tout à fait la même articulation mais presque. Il était cassé. Elle remarque évidement et jamais il n’avait vu cette teinte dans les yeux de la petite brune et son cœur se serra. Il baissa les yeux comme un enfant prit en faute et c’est presque avec reconnaissance qu’il accueilli l’inattendu coup de plateau en plastique. Ça faisait pas vraiment mal mais il passa une main surprise sur sa tête avec un regard surpris. Il déglutit en croisant les saphirs de la jeune fille. Il était en faute. Il se sentait comme un gamin qu’on grondait.

Et son ton. Un type glace ne pouvait pas être plus glacial que la magicienne à cet instant précis. Il voulait fuir. Il leva les yeux vers le ciel profitant sans vergogne de son avantage de taille pour éviter le terrifiant regard. Il se prit quelques nouveaux coups en réponse à son silence. Il soupira, baissa la tête. Parla.

« J’en ai trop fait. Comme d’habitude tu me diras. J’en fait toujours trop. Il est bien choisit mon deuxième prénom. Bêta. On aurait pas put mieux faire tu crois pas ? Je me suis blessé parce que j’en fais toujours trop mais il devrait pas y avoir de trop ! Pourquoi on peut pas juste s’entraîner jusqu’à ce qu’on plus à rien ? Pourquoi il y a rien qui vide mon esprit Calua ? Pourquoi a chaque fois que je ferme les yeux je la vois se crasher et je me sens coupable et merde, je le mérite. Tant mieux si je me suis blessé. J’mérite pas la scène Calua, j’mérite pas d’être une star, je suis … je sais pas Lua. Je suis perdu je crois. Je sais plus. »

Ses pieds étaient définitivement plus intéressant que le reste. Il se sentait juste incroyablement stupide mais il y avait quelque chose en lui qu’il ne maîtrisait plus vraiment. Il déglutit face aux nouveaux coups de plateau, les yeux fermés. Et Calua commença. Il sentait à sa voix qu’il la décevait et c’était ça peut-être plus que tout le reste qui le tuait. Il décevait tout le monde, il était pas  à la hauteur, pas à la hauteur, pas à la hauteur.

Il rouvrit les yeux pour affronter aussi dignement que possible le duo qui l’engueulait. Les mots le frappent. L’homme qui a dit que les mots étaient la plus puissante des armes était un sacré bonhomme. Chacune des phrases de la magicienne semblait résonner dans l’esprit du garçon. Un clou après l’autre, elle l’enfonçait et le remontait en même temps. Ça faisait mal. Et il se sentait mal. Et il se sentait bien parce que si Calua l’engueulait, c’était qu’elle l’appréciait, qu’elle le considérait comme son ami comme quelqu’un dont elle devait s’inquiéter et se sentir aimer comme ça, maintenant, alors que son propre reflet était devenu difficile à fixer, ça rassurait, ça réchauffait, ça faisait un bien fou.

Alors c’était pas si étonnant que ses bras tombent, ballants, le long de son corps et que ses yeux se baissent sur l’espace entre eux et que ses yeux se remplissent de quelques rares larmes. Il se sentait fragile, un pauvre gosse perdu qui se raccroche à n’importe qui, n’importe quoi. Il déglutit et avance une main vers elle.

« Désolé. »

Tu as raison, je suis un imbécile, pardonne moi Calua, apprend moi à avoir ton courage et ton sourire et ta joie de vivre et tes mots et ta foi et ta passion. Je suis désolée Calua, je suis un faible imbécile, je te mérite pas mais c’est pas grave. Tu es là pour moi et je suis là pour toi et merci et pourquoi je suis pas capable de te le dire et ....

Et elle s’accroche elle aussi. Ils doivent avoir l’air bien malin ces deux coordinateurs. Mais Sirius a en rien à faire. Elle est là pour lui et ses bras viennent s’enrouler autour d’elle alors qu’il plonge sa tête dans son épaule. Et deux larmes s’écrasent là, dans le creux de cette épaule amie. Et il la serre contre lui comme si c’était son ancre, sa bouée de sauvetage. Il ne veut pas couler. Il ne veut plus couleur, il ne peut plus couler. Il ne peut pas aller plus bas de toute façon. Cette semaine, c’était sa descente aux Enfers. Aujourd’hui, c’est le début de la bataille pour en sortir. Il n’était pas stupide et il n’était plus aussi idéaliste. Il avait grandit. C’était peut-être triste mais c’était réaliste. Il n’allait pas aller mieux d’un coup de baguette magique. C’était pas lui le magicien. Il ne pouvait pas se réparer aussi facilement. Ça allait probablement prendre du temps.

« Merci. »

Il savait pas vraiment si elle l’avait entendu tellement c’était doux dans le boucan de la soirée. Puis il la lâcha et remarqua, amusé, le teint rouge écarlate de la petite magicienne.

« Bah quoi Calulu ? C’est quand même pas la première fois que tu fais un câlin à un garçon ? »

Il baissa le plateau (nouvellement renommée Arme de Destruction Massive ou ADM) pour lancer un sourire à la jeune fille. Il hocha la tête rapidement sous les coups de la petite magicienne en rigolant à moitié parce que quand même, ça faisait mal au bout d’un moment. Il se frotta rapidement la tête avant de s’élancer sur ses béquilles pour suivre la petite brune dans la foule jusqu’à une consœur de béquille.

« Et bah, Petite Magicienne, tu es entourée d’handicapée. »

Après une manipulation maladroite, Sirius réussit à caler ses béquilles sous un bras pour tendre la main à l’, très probablement, amie de Calua avec un sourire.

« Sirius, enchanté de te rencontrer ! »

Et maintenant quoi ? Il se sentait un peu vide. La discussion, où plutôt le monologue de Calua, l’avait vidé et ses pensées s’embrouillait un peu mais connaissant l’engin, elle ne le laisserait pas rentrer de suite. Autant tenter de s’amuser même s’il ne pouvait très probablement pas danser avec des béquilles sans empirer son cas. Il soupira. C’était sacrément con quand même, super le timing. Pas pouvoir danser au Nouvel An …



- Sirius est habillé ainsi (www)
- Sirius se fait engueuler par Calua ♥
- Ils vont voir Stella
(il se passe rien dans ce rp salut.)

_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2130
Points d'Expériences : 1530

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Ven 10 Fév - 23:21



Event Nouvel An 2016 - 2017

NOM 1
PRENOM 1
PRYDE
CALLIOPE
Lieu : Réfectoire
Date : 31 décembre
Pokémon utilisés :
Tout devait se passer bien… Absolument tout. Calliope avait pris le soin de tout calculer pour qu’aucun faux pas ne viennent entacher cette soirée. Elle avait bien trop stressé. Et son stresse se lisait encore, jusqu’à ce que Leo ne se glisse juste derrière elle et qu’il ne lui susurre cette phrase. Superbe… C’était donc ce qu’il pensait d’elle. Bien que le stresse s’évaporait, cela n’empêchait pas de faire grimper la température de son corps, devenant subitement écarlate. Merci Leo, vraiment …

A côté de ça, il y avait le facteur « Cadoizo » qui entamait déjà ses premières boulettes. Cependant, bien trop occupée à accueillir les autres, Callie ne l’avait pas encore remarqué. Et il en était peut-être mieux ainsi, après tout. Orren ne se gênait pour pousser le volatile hors de ces pauvres demoiselles. Ce dernier soupirait, un peu mécontent de sa prestation qui se révélait être un véritable désastre. Peut-être aurait-il plus de chance avec les jeunes femmes suivantes ? (Oui, Happy se transforme en véritable Don Juan pour cette soirée, ne cherchez pas. Il est en manque d’attention.) Avant qu’il ne puisse faire demi-tour pour se mettre en chasse, voilà que sa victime venait de lui faire apparaitre une énorme marguerite sous ses yeux ébahis. C’était magique… Non ! Spectaculaire !! Impressionné, il se laissait accrocher la fleur, tout fier, avant que la jeune fille ne soit happée par les évènements autour d’elle, oubliant aussi vite Happy.

La créature glace allait se frayer un chemin vers la table du buffet afin d’attraper quelques coupes de champagne dans le but d’en proposer aux élèves qui n’en avaient pas encore. Il osait cependant pencher son nez là-dedans, trouvant soudainement un intérêt pour cette boisson gazeuse. A peine portait-il le verre à son bec qu’on l’interpelait. Tel un enfant que l’on venait de prendre la main dans le sac, il se précipitait à planquer l’objet du délit derrière son dos tout en cherchant la personne qui l’appelait. Le garçon brun de tout à l’heure qui l’avait plus ou moins chassé. Happy le toisait du regard pour ensuite ignorer totalement sa demande. Et puis quoi encore ? Néanmoins, lorsqu’il prononçait le mot « service », le concernait osait enfin lui adresser un peu d’attention ? Orren embrayait, ne pouvant pas laisser l’occasion lui échapper. Et le préfet en chef savait très bien comment fonctionnait le volatile. D’un hochement de tête positif, et d’un highfive un peu décalé, Happy acceptait le deal, sinon, il allait le regretter.

Prenant une grande inspiration, Happy soufflait doucement sur cette serviette. Manque de chance, la maladie était encore bien présente. Et c’est sans réelle surprise -enfin, sur le coup, si- que l’oiseau éternuait sans se retenir, lâchant une énorme giclée de morve bien gluante dans les mains d’Orren. La scène devait être vraiment drôle à voir. Happy ne s’en préoccupait pas. Il avait fait ce qui lui était demandé alors, il demandait son dû en beuglant. Et ce dernier ne tardait pas à arriver entre ses pattes. Au diable le service, c’était lui qui allait s’en mettre plein la panse ce soir ! Du moins, pour l’instant …

Pendant ce temps, Calliope accueillait les derniers arrivants. Elle se sentait bien plus à l’aise que dans les débuts et la chaleur qui l’avait submergée s’était évaporée, lui permettant de retrouver une gestuelle et un discours à peu près normaux. Alors qu’elle indiquait pour une énième fois le chemin du buffet à deux adolescents et qu’elle s’apprêtait à accueillir le groupe suivant, voilà qu’Alban apparaissait sous ses yeux. Ravie, un sourire plus sincère que les autres se dessinait sur ses lèvres. La situation avec le Voltali était encore un peu… délicate, mais cela ne l’empêchait pas de ne pas le côtoyer. Du moins, s’ils ne s’évitaient pas. Et pour cause, le Lion n’appréciait pas que le garçon tourne autour de la demoiselle. Et vu comment c’était passé leur dernière « confrontation », il valait mieux ne pas trop tenter le diable. Alors, Callie restait raisonnable et gardait ses distances bien qu’elle mourrait d’envie de prendre davantage de nouvelle de son ami.  Mais par respect pour Leo, et surtout pour son couple, elle devait se montrer raisonnable. (Et surtout pour éviter à Alban de s’en reprendre une #paf)

_ Bonsoir Alban, jolie cravate ! ne pouvait-elle s’empêcher de commenter.

Oui, il s’agit d’un commentaire totalement stupide et la rouquine s’en était bien rendu compte. Sauf que c’était sorti spontanément, comme d’habitude, et qu’il était trop tard pour rattraper le coup. Pas sûr qu’Alban y ait fait attention car ce dernier venait d’enchainer rapidement en tendant une Pokeball dans sa direction. Naturellement, elle attrapait l’objet et le faisait rouler doucement entre ses mains tout en écoutant son ami. Il s’agissait de son cadeau de Noël. Sur l’instant, la demoiselle ne comprenait pas. Pourquoi ? Elle n’avait rien en retour et ça la mettait terriblement mal à l’aise. Mais lorsque son interlocuteur évoquait le nom de son amant, la demoiselle soulevait son regard de cette Pokeball et cherchait Leo pour voir s’il ne se trouvait déjà pas dans le dos d’Alban, sentant étrangement son cœur s’emballer. Pas de présence du préfet des verts cependant et le Voltali s’éclipsait, laissant seule Callie encore perplexe quant à ce présent inattendu. Elle avait à peine eu le temps de lui souffler un merci et il avait disparu. Calliope ne cherchait pas à le retenir, elle savait bien qu’elle ne pouvait pas se le permettre. Alors, elle soupirait un instant pour se ressaisir et recherchait Happy des yeux pour qu’il puisse récupérer la Pokeball et la libérer.

Le groupe ECHO faisait son entrée sur scène et débutait les premières notes musicales de cette soirée. Calliope les regardait un instant, reconnaissant la plupart des personnes de ce groupe car ils s’agissaient de ses amis.  Et ils étaient époustouflant. A tel point que la rouquine restait totalement subjuguée par leur prestation qu’elle en oubliait de jeter un coup d’œil au buffet pour voir si tout était bien en place.  Ça ne durait que quelques minutes, suffisantes pour intriguer la plupart des élèves. Et lorsque le silence retombait, chacun reprenait ses activités. Semblant se réveiller, Callie secouait légèrement la tête et s’apprêtait à filer en cuisine pour sortir de nouveaux plats.

C’est à cet instant que Cael débarquait de nulle part, déposant à son tour quelque chose dans les mains de la demoiselle. Un autre paquet ? Mais pas le temps de réagir, le voilà déjà reparti. Décidemment. Et si elle croyait en finir là, Calliope se trompait. C’était au tour de Cadoizo de venir à elle. Et il n’était pas seul. Il y avait un Tarsal et… un Goupix au pelage étrange. La créature quadrupède s’asseyait en face de la Givrali, comme si elle attendait quelque chose.

_ Te voilà enfin Happy, je te cherchais ! s’exclamait Callie. Tiens, prends ça pour moi s’il te plait. demandait-elle en lui donnant la Pokeball de Dodola et la CT de Cael pour qu’il puisse les mettre dans son baluchon. Et qui sont ces adorables Pokemon ? De nouveaux amis ? En tout cas, ce dernier est à croquer !

Calliope se baissait et attrapait dans ses bras le Goupix afin de mieux l’observer mais aussi pour caresser son pelage étonnement frais. Tiens, cette créature ne devait-elle pas dégager de la chaleur par rapport à son type ? Un sourire au coin de lèvres et elle allait frotter sa frimousse contre celle du Goupix avant que ses yeux ne tombent sur Tarsal et ne le reconnaissent.

_ Art ! M-mais…

Et il n’en fallait pas davantage à Callie pour comprendre. Elle abaissait la créature dans ses bras juste en dessous de son menton et se mettait à rechercher Nolan. La préfète n’avait pas trop de difficulté car par sa taille imposante, elle pouvait repérer rapidement son ami Voltali. Leurs regards se croisaient, l’espace d’une seconde. Et par cet intermédiaire, elle comprenait aussi que ce Goupix était un cadeau. Eh bien, elle était gâtée ce soir ! Déposant la créature au sol, Calliope comptait bien retrouver Nolan afin de le remercier comme il se doit. Cependant, le voilà déjà en train de filer entre la foule. Elle se dépêchait donc de le rejoindre.

Juste à ce moment-là, Leo arrivait encore dans son dos, la stoppant dans son élan et lui faisait directement oublier Nolan et les autres. Cette fois-ci, elle prenait le temps de se retourner et d’échanger un regard complice avec son amoureux. Un sourire, différent des autres de la soirée, illuminait son visage. Pendant ce temps, Happy, Art et le Goupix repartaient tranquillement. Il l’entrainait vers la piste de danse, sans un mot. La main sur sa hanche ne pouvait l’empêcher de la faire frémir doucement. Petit à petit, elle devinait ce qu’il était en train de se passer. Et lorsqu’elle réalisait enfin, elle ne prêtait aucune attention aux propos du garçon. Callie se contentait juste d’afficher un sourire, déjà dans les nuages. Rien de tout cela n’était prévu et elle ne s’y était pas du tout attendu. Petit discours terminé, le corps de Leo se rapprochait du sien, faisant passer une vitesse à son rythme cardiaque, et la musique démarrait. Un dernier échange et les voilà partis.

Etrangement, la présence du lion l’apaisait et toute forme de stresse disparaissait. Calliope était juste avec lui, dans leur bulle, sans que rien ni personne ne fasse interférence à leur complicité. Elle suivait la danse, naturellement, comme bercée par Leo. Elle avait une entière confiance en lui. Sa main sur l’épaule du blond se crispait légèrement, comme pour s’assurer que ce qu’elle était en train de vivre était bien réel. La rouquine aimait danser. Et la valse restait une de ses danses préférées. Ils tournaient, d’un sens puis d’un autre, très vite rejoint par les autres élèves. Elle se sentait légère, comme en apesanteur. Ça durait bien quelques minutes. Suffisante pour la satisfaire pleinement, la faire rêver. La musique s’essoufflait.  Et quand les dernières notes s’élevaient dans les airs, signe que la fin approchait, Callie se rapprochait de Leo doucement et lui déposait un baiser sur sa joue.

_ Vous êtes un très bon danseur, monsieur Blackhart. déclarait-elle sous le ton de la taquinerie. En tout cas, ça m’a fait énormément plaisir. Merci.

Un dernier sourire et elle le quittait, laissant glisser sa main le long de son bras pour finalement l’abandonner dans un dernier contact alors que ses doigts effleuraient les siens. Elle n’avait pas envie mais il le fallait. Il y avait d’autres tâches à s’occuper, comme voir si tout se passait bien pour chacun des élèves présents. Un plateau en main, elle allait proposer à tous ceux qu'il y avait sur sa route un biscuit apéritif, abordant un fin sourire au coin des lèvres.


[Callie accueille toujours les élèves. Elle reçoit les divers cadeaux puis se fait attraper par Leo pour ouvrir le bal. Elle finit par le quitter en allant s'occuper des autres pour leur proposer quelques biscuits apéritifs.
Happy, lui, tombe sous le charme de Calua. Il aide Orren puis se retrouve avec Goupix et Art. Ils restent ensembles en parcourant la salle ici et là.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1231-0116-calliope-callie-pryde-givrali#13904 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1233-calliope-callie-pryde-givrali#13937
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 18
Jetons : 2719
Points d'Expériences : 378

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 13 Fév - 0:32



Event du nouvel an

Première représentation d'ECHO


Le nouvel an ! 2016 allait s'effacer pour faire place à 2017 et Ariania n'aurait pas imaginé qu'elle terminerait aussi bien l'année. Au début, rien d'extraordinaire n'était prévu : une petite nuit blanche avec Ida à faire le décompte jusqu'à minuit et à se raconter ses rêves pour l'année à venir. Mais c'était sans compter sur l'académie, enfin ici les préfets. A leur initiative, une grande fête était organisée.
Lorsqu'elle avait reçu le message, Ariania avait sauté de joie, deux fois. Une parce que les fêtes c'est vraiment trop bien, elle allait pouvoir montrer à encore plus de monde la robe super que Sirius lui avait fait, se goinfrer de gâteaux, s'amuser jusqu'aux aurores... bref la première fois c'était parce qu'Aria adorait les fêtes. La deuxième parce que cette fête allait être encore plus géniale que n'importe quelle autre ! ECHO allaient pouvoir se produire ! Le groupe allait pouvoir faire sa première représentation ! Les préfets avaient accepté qu'ils interprètent une chanson, ce n'était pas un concert mais c'était déjà ça !

Cela faisait maintenant plus d'un an qu'elle n'avait pas joué devant un public. Elle avait tellement hâte qu'elle était arrivée en avance, beaucoup trop même. Il ne lui restait plus qu'à attendre. Attendre que les autres arrivent. Attendre qu'ils puissent jouer. Mais avec le caractère d'Aria, attendre était une des choses les plus difficiles au monde. Au début, elle se posa sur une chaise roulante et commença à faire des tours, au bout de 2000 à pleine vitesse elle en eut marre. Personne n'était arrivé... Elle fixait ses baguettes. Elles étaient posées sur la batterie. Elle se sentait attirée par le rouge flamboyant de la caisse, mais elle savait que si elle approchait, elle ne pourrait pas s'empêcher de jouer. Elle en avait marre d'attendre !

Heureusement, Sirius arriva à ce moment et elle put enfiler sa tenue. La salle venait d'être ouverte et Aria commençait à entendre des voix à travers le rideau. Lyra, Janet et Ida les rejoignirent et il fut enfin temps de monter sur scène. Ariania retrouva avec un grand sourire sa place derrière la batterie.

A peine Ida avait fini la présentation qu'Aria commença le morceau. Ils l'avaient choisi tous ensemble pour cette occasion et même si le tempo était moins rapide que ce que faisait Aria d'ordinaire, elle l'adorait. Les voix d'Idalienor et de Janet se prêtaient parfaitement à la chanson ! Elle se laissa emporter par le rythme et bientôt le public disparut pour la laisser seule avec les notes.

Le morceau lui parut ridiculement court, elle avait l'impression qu'à peine avait-il commencé qu'il était déjà fini ! Elle eut un peu de mal à lâcher les baguettes et fut la dernière à quitter son siège. Ses pokemons, qui s'étaient mêlé au public n'eurent pas la patience de l'attendre et la suivir dans les coulisses.

- Alors vous avez aimé ?

Toute la petite troupe acquiesça. Il ne manquait que Jira, mais il dormait encore et elle avait préféré le laisser dans la pokeball. Le marcacrin était un vrai feignant ! Aria n'avait jamais réussi à le réveiller et maintenant, elle oubliait même de le sortir tellement il était invisible dans l'équipe. Elle ne savait plus quoi faire avec lui...
Pachi était enthousiasmé par la batterie. Le principe de "taper sur quelque chose et ça fait du bruit" lui plaisait énormement, il chipa donc les baguettes d'Aria pour aller l'imiter sur une table qui trainait là. Il avait le sens du rythme mais il allait devoir se faire des muscles si jamais il voulait qu'on l'entende ! Les baguettes devaient être trop lourdes pour lui...

- Je te fabriquerai une petite batterie si tu veux Pachi, promit Aria en récupérant ses baguettes.

Loki lui avait été plutôt impressionné par Lyra. Aria n'avait pas manqué le regard d'admiration qu'il avait jeté à la guitare. Dommage que la Givrali soit partie rapidement, elle aurait voulu lui demander si le minidraco pouvait regarder l'instrument d'un peu plus près... Elle se promit de lui en parler la prochaine fois qu'elle la croisera.
Mysdi ne s'était pas intéréssée au concert. Elle mordilla la jambe d'Aria pour qu'elle se depêche. Un bal c'est plus intéressant que se casser les oreilles à écouter un groupe ! De plus, elle avait insisté pour qu'Aria remette sa robe de noël. Elle avait commandé cette robe à Sirius et le résulat était vraiment génial. Il suffisait qu'elle tire sur le bas de la robe pour qu'elle se transforme en cape-short-chemisier ! Comme de la magie ! La Pyroli s'était déjà amusée à refaire et refaire la transformation mille fois le 24 décembre, et elle comptait continuer ! Elle quitta rapidement les habits de scène pour enfiler la robe rouge vermeil.

- Après la musique on danse ! s'exclama-t-elle, en franchissant le rideau pour se mêler aux autres élèves.

Le bal avait déjà été lançé et la salle était remplie à moitié de danseurs et l'autre moitié d'...affamés ! Le buffet avait été pris d'assaut mais Aria ne s'en étonna pas, c'était la même chose pour toutes les fêtes après tout ! Elle voulait rejoindre les danseurs mais un claquement de machoires la persuada que c'était plus sage de passer d'abord au buffet. Si Nuts ne mangeait pas, ça pouvait devenir dangereux...

- Tu as raison Nuts, on va aller au buffet !

Mais le kraknoix avait déjà attrapé un cookie et était allégrement en train de le déchiqueter. Etrange... ils étaient pourtant encore à une vingtaine de mètres du buffet... Avant qu'Aria eut plus le temps de s'interroger, un gateau volant passa devant Pachi ! La patisserie se promenait dans le vide, elle zigzaguait entre les pieds des élèves ! Nuts ne se priva pas de l'attraper elle-aussi ! Mais il rencontra une résistance, le gateau tremblait mais restait fixe. Le kraknoix n'arrivait pas à le tirer vers lui. Ennuyé, Nuts l'envoya en l'air d'un coup sec, et celui-ci retomba enfin dans ses machoires. Aria vit alors se matérialiser un Psystigri juste à ses pieds. Tous ses pokemons reculèrent, surpris par ce nouvel arrivant. Aria aussi du reprendre ses esprits avant de le reconnaitre.

- Mais c'est Tsuki !
s'écria Aria, tandis que Pachi sautait de joie de revoir le pokemon, ça faisait longtemps ! Tu peux devenir invisible maintenant ? C'est trop bien ! Très bonne technique pour le buffet ! Haru et Mavis ne sont pas avec toi ?

C'est vrai qu'elle ne les avait pas revu depuis les vacances d'été ! Elle avait l'impression que c'était il y a deux semaines mais en réalité, cela faisait six moix ! Tsuki ne semblait pas disposé à lui répondre, il s'était fait encerclé par les pokemons d'Aria et la Pyroli ne doutait pas que le buffet était au centre de leurs préoccupations ! Elle chercha Haru du regard dans la foule. Trouvé ! Si Tsuki tenait sa gourmandise de son dresseur, la tignasse blonde ne pouvait être que lui !

- Haru !! cria Aria en le rejoignant.



© BBDragon


Résumé:
 

_________________
Don't let winter froze your heart ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 533

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 13 Fév - 18:42

EVENT PREFET-Nouvel an 2016-2017
Un bal pour terminer et commencer l'année

Tous ces gâteaux m'avaient rempli la panse !

Mavis me fit signe qu'elle avait repérer Tsuki dans les parages, j'allais partir le chercher, mais je fut interrompu par des agitations sur la scène. Un groupe de musique ! Je ne savais pas qu'il y avait un groupe de musique dans l'académie, une tête attira mon attention à la batterie, c'était Aria ! Depuis quand remontait la dernière fois qu'on s'était vu ? Six mois, je m'en souvenais comme si c'était hier. On s'était bien amusé ce jour-là, je n'aurais jamais pu réussir ce test de courage si elle n'avait pas été la ce jour-là. Comme quoi le destin ne tient qu'a peu de choses. J'écoutais le groupe jouait, tout le monde avait l'air bien de s'amuser. Les préfets avaient eu une bonne idée d'organiser ce bal, ça permettait de rencontrer de nouvelles têtes et puis pour dans mon cas de ne pas fêter le nouvel an tout seul.
Après que le groupe ait fini sa prestation, je me dirigeais vers Mavis, le concert l'avait distraite et elle avait perdu de vue Tsuki. À tous les coups, il devait se goinfrer de petits gâteaux ou dormir sous une table. Je regardais au loin pour apercevoir un petit gâteau flottait dans l'air...

"Je le vois ! Il est par là !"


J'essayais de me dirigeais tant bien que mal vers le gateaux flottant, ce n'étais pas très pratique de se balader dans tout la foule. Je me faufilais en dessous des tables pour essayer de l'attraper, mais il était rapide. C'était la première fois que je le voyais aussi actif ! D'habitude, il passait son temps sur mon épaule et roupillait. Tsuki était imprevisible, peut être était-ce les gateaux qui lui donnais autant d'énergie ? Il n'avait d'ailleurs pas l'air d'être apeuré par la foule lui qui n'aimer pas se retrouver entouré. Après longue poursuite en dessous des tables, je pris une pause. Réfléchissons deux minutes, comment pouvais-je l'attraper sans qu'il coure à tout vitesse comme un ratentif ? Demander à Mavis de lancer une attaque ? Ici dans la salle mauvaise idée. Courir en criant de tout ses force ? Je ne pense pas que ça aura plus d'efficacité... *Soupir* Il ne me restais plus qu'a sortir de sous la table et attendre qu'une nouvelle occassion se montrer. Je me redirigeai vers Mavis quand j'entendis une voix familière m'interpellait. C'était Aria, elle était vêtue d'une robe aux couleurs de Noël, j'aimais bien de toute façon le style vestimentaire n'avais pas trop d'importance pour moi et puis elle était reconnaissable de loin ! Pas loin Tsuki était entouré des pokémon d'Aria. Au moins, je savais ou le retrouver !

"Oh Aria ! Tu vas bien ? Ça fait un bail ! Je t'est vu sur scène, tu étais vraiment génial !"

Mavis épiait la conversation de loin, elle surveillait Tsuki de près au cas où il se faisait la malle sans prévenir.

"Alors quoi de neuf depuis ces six mois ? D'ailleurs, tu devrais goûter les gâteaux, ils sont délicieux !"


J'étais content de la retrouver après tout ce temps, et puis au moins je ne me retrouver pas, tout seul, près du buffet, manger a plusieurs, c'est plus cool ! Quoi j'ai dit que je n'avais plus faim ? J'ai toujours de la place pour des gateaux !  



Résumé:
 

_________________



PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 18
Jetons : 2719
Points d'Expériences : 378

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 13 Fév - 23:00



Event du nouvel an

Le blond se retourna et Aria arriva, souriante, à sa hauteur.

- Oui ça va du tonnerre ! Merci ! C'était la première fois qu'on se produisait en public je suis contente que ça t'ait plu ! répondit-elle, d'ailleurs je ne sais pas si tu le cherchais mais j'ai trouvé Tsuki ! Il était en train de vider le buffet, mais malheureusement pour lui, Nuts est encore plus gourmand...

Haru jeta un regard derrière elle, il avait déjà repéré le Psystigri, et Mavis semblait d'ailleurs le surveiller pour ne pas qu'il réchappe à leur surveillance. Tsuki ne pouvait de toute façon pas échapper au pokemon d'Aria qui, heureux des retrouvailles et des rencontres pour les nouveaux, faisaient la fête à Tsuki et Mavis. Aria accepta l'offre de Haru avant de lui répondre. Elle ne s'en rendait compte que maintenant mais elle avait faim. Enormement faim. Elle s'empara de tout un plateau de gateaux afin de les distribuer aux pokemons et en piqua quelques uns pour elle. Elle répondit à Haru en regardant Nuts engloutir une vingtaine de patisseries.

- C'est vrai que ça fait déjà six mois qu'on ne s'est pas vu, je ne les ai pas vu passer ! Ca fait beaucoup à raconter ! J'ai integré ECHO, il y a des nouveaux dans mon équipe... Un polichombr et un marcacrin ! Mais je ne les ai pas sortis aujourd'hui, Jira ne fait que dormir et Poli aime trop les mauvaises blagues pour que je le laisse se balader ici ! Et toi ? Comment s'est passé ta rentrée ? C'est loin maintenant mais vu que je ne t'ai pas vu après, je ne le sais toujours pas !

La demi-plaque de gateaux avait l'air d'avoir rassasier Nuts et Mysdi était en train de distribuer des petits fours. La maman de l'équipe était en action. Même si elle détestait ce surnom, Aria trouvait qu'il lui allait plutôt bien ! Même si selon elle, "Chef" était mieux. Haru avait l'air de s'être adapté à la vie à l'académie, et Aria fut heureuse de comprendre qu'il s'y plaisait.

Elle reprit un gateau avant de reconnaitre les notes de la nouvelle chanson. Elle connaissait cette chanson ! C'était sa chanson préférée de jazz ! La première qu'elle avait appris à la batterie ! Les musiciens avaient enfin quitté le registre ennuyeux de la valse ! Sans lui laisser le temps de comprendre, elle tira Haru hors du buffet et l'entraina sur la piste.

- J'adore cette chanson ! Viens ! On va danser !


© BBDragon


Résumé:
 

_________________
Don't let winter froze your heart ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 533

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 16 Fév - 20:40

EVENT PREFET-Nouvel an 2016-2017
Un bal pour terminer et commencer l'année

Elle avait l'air en forme comme d'habitude, toujours aussi enjoué. Elle avait intégré son groupe il n'y pas si longtemps que ça, vu son expérience, j'aurais pensé qu'elle était dans son groupe depuis longtemps ! Son équipe comptait aussi deux nouveaux pokémon, déjà que je trouvais son équipe bien remplie, ça devait être difficile de gérer autant de pokémon et surtout pas de tout repos ! Elle me demanda à mon tour comment c'était passé, c'est dernier mois.


"Oh bah rien de spécial à vrai dire, je suis dans le dortoir des phyllali. C'est assez tranquille là bas au moins je peut dormir tranquillement. Euh ! Me reposer je voulais dire ! J'ai aussi un nouveau pokémon dans l'équipe, mais je ne le sort pas pour la même raison que ton Polichombr. Avec le monde qu'il y a mieux vaut être prudent ! En tout cas, je ne pensais pas l'académie aussi grande ! Je t'avoue que j'étais un peu déboussolé au début, mais ça va, j'arrive à trouver mes marques."


L'académie était grande, ça changeais de mon école a Janusia mais ce n'était pas plus mal, j'avais l'impression de mieux respirer ici et puis ça permettais de rencontrer de nouvelles personnes venu d'un peu partout dans le monde. D'ailleurs, je ne lui ai jamais demandé d'ou elle venait.


"Au fait, je ne t'est jamais demander, ça va te paraitre un peu bizarre mais tu vient de quel région ?"


Les pokémons d'Aria avait l'air d'être rassasié, c'était pareil pour Tsuki qui fit une sieste sur une des tables. Mavis était resté près de lui au cas où il partirait sans prévenir. Moi aussi, je m'étais bien remplit le ventre ! Je ne pouvais plus rien avaler. Mysdi distribuait des gâteaux sur un plateau. Je regardais un coup d'oeil a Mavis qui se dirigeait vers Mysdi pour discuter avec elle ont aurais dit deux Maman discutant de tout et de rien. C'était assez marrant à regarder, elles étaient comme les deux mères du groupe en quelque sorte.
La musique de fond avait changé, la valse avait été remplacer par du jazz, ça donnait un peu plus d'entrain à l'ambiance de la soirée qui commençait vraiment à être "mou". Aria avait l'air d'avoir compris que c'était le bon moment pour danser et m'invita sur la piste de danse.


"Ah... Euh d'accord !"



Ça faisait longtemps que je n'avais pas dansé dans des fêtes, on me disait que je ne dansais pas si "mal" que ça, mais j'avais perdu un peu l'habitude. Aria avait l'air d'avoir le sens du rythme, quand elle faisait quelque chose, on pouvait dire qu'elle le pratiquait à fond ce qui n'était pas toujours mon cas. Peut-être devrais-je essayer d'y aller à fond sans réfléchir parfois ?

"Tu danses vraiment bien ! Ça te dit une petite battle de danse ? Celui qui a le plus d’acclamation à gagner !"


Les pokémons c'était rapproché pour voir la scène de plus près, on avait le public, la musique il ne manquait plus que les danseurs.Je ne sais pas si je m'étais entraîné dans une mauvaise situation, mais bon, qui ne tente rien n'a rien comme on dit n'est-ce pas ?



Résumé:
 

_________________



PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 17 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 739

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 16 Fév - 21:53




Un bal pour terminer

et commencer l'année ?
[Event Nouvel An 2016-2017]


J’allais partir. Je ne savais pas pourquoi j’étais venu, et définitivement, je commençais à croire, ou plutôt me confirmais, que les relations sociales n’étaient pas mon fort, et que j’étais mieux avec mes études et mes fossiles plutôt qu’en compagnie de gens. Cierge sentait mon désarroi, moi qui avais malgré tout tenté le coup et qui n’en ressortait que plus isolé encore des autres. Ils étaient et aimaient ce que je ne parvenais pas à comprendre. Tant pis, ce n’était pas si important. Au moins, ils s’amusaient tous, et cela me faisait plaisir pour eux, en un sens. J’allais me faire plaisir aussi en sortant et en ignorant minuit qui arrivait à grands pas. Une année était toujours une année, peu importait son chiffre ou les résolutions que l’on prenait.

Je m’approchais donc de la porte au moment où les danses commençaient, cherchant à m’extirper des couples qui se formaient, un peu dégoûté et jaloux. Mais alors qu’il ne me restait qu’un couloir de duos à traverser pour atteindre la sortie, ce fut une personne qui s’interposa. Une jeune fille à la robe révélatrice et aux cheveux colorés, que je regardais avec beaucoup, beaucoup de stupeur et de perplexité lorsqu’elle commença à parler. A parler longtemps, sans que je ne sois vraiment sûr de comprendre. Au…Audrey. Oui, Audrey apparemment, au moins j’aurais réussi à choper son nom dans l’avalanche. Et… Elle me proposait une danse ?

« - Euh, je, euh, bah, oui ? »

NON ! Raaah ! Elle m’avait tellement embrouillé avec tous ses mots, là, que j’avais répondu le contraire de ce que je voulais dire. Mais trop tard, j’étais déjà embarqué par la demoiselle jusqu’à la piste de danse.

« - Et, je, euh… Je m’appelle Alyx, mais je suis- AH ! »

J’esquivais in extremis Acantha, qui s’était mis en travers de mon chemin, continuant ses découvertes tout en imitant les danses gracieuses des gens. Bah… C’était peut-être un signe. Il valait sans doute mieux que je ne dise rien et que je me laisse porter par la soirée plutôt que de réfléchir et commencer à m’énerver. Tant qu’à faire, autant essayer de profiter un peu, non ?


© AkumaCursed


HRP:
 


_________________

 
This madness is
supreme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Ven 17 Fév - 10:58

On ne peut pas dire que je suis spécialement timide comme garçon, au vu des quatre sens coups que j’ai fait avec ma fratrie, mais on ne peut pas dire non plus que je suis particulièrement efficace socialement parlant. Je me fais difficilement des amis, une fois que j’ai confiance en la personne, je m’ouvre rapidement, il faut juste que je lui accorde ce privilège. Chose qui n’est de loin pas la plus aisé, je pars avec beaucoup d’apriori. Ce n’est pas pour rien que je viens de la compagne.

Très rapidement les extravagances des citadins m’exaspèrent. A mon gout il se comporte très, voir trop, souvent en victime, et en plus on dirait qu’ils aiment ça. Un peu comme si c’était une sorte de mode d’être un martyre. Surement qu’il me manque des détails, du contexte, pour comprendre ce qu’ils les poussent à agir comme tel. Je ne suis pas aussi arrêter que mes parents. Mais entre nous soit-dit, je ne suis pas sûr de vouloir savoir. Imaginons que ce soit contagieux leurs symptômes.

Je suis en train de repenser à tout ceci car c’est nouvel an, je suis à une fête et je n’ai toujours pas fait la rencontre de quelqu’un de nouveau, ou d’anciens même. Il y a juste moi, Pad et le buffet déjà bien entamé. J’ai déjà vécu quelque chose de similaire à Frimapic, c’est toujours très difficile de s’intégrer parmi les gens si des groupes d’amis existent déjà. Ils ont déjà leur habitude, leur façon de faire et ça fonctionne bien, pourquoi rajouter une inconnue dans l’équation.

Or dans ce cas précis, l’inconnu en question c’est moi et franchement, je les comprends, si j’avais un groupe d’amis ça m0envêtrais de devoir accueillir un nouveau chaque semaine et mettre en péril le bien-être de notre petite communauté.

Je suis tellement absorbé par mes pensées que je ne remarque pas que mon Pokémon me tire le pantalon pour me dire de faire attention. Il veut me prévenir d’un danger imminent qui va avoir des conséquences irréversibles. Mais trop tard, je ne suis pas assez attentif et il n’y a plus le temps pour éviter de faire quoi que ce soit.

C’est l’impact.

Un autre étudiant me rentre dedans et me bouscule doucement. Il s’excuse rapidement avant de lâcher un, t’es qui, digne des plus grand philosophe d’HLM. Autant vous dire que ce n’est pas le genre de personne que j’aurais approché en temps normal. Mais bon, vu que c’est nouvel an et que je me suis promis de m’intégrer, je fais l’effort de lui sourire et de lui répondre, il y a pas de mal je m’appelle Sam, tout en lui tendant la main pour le lui la serrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1278

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 21 Fév - 14:34




La fille lui avait foutu un vent monumental. Elle l’avait à peine regardée, et ne lui avait pas répondu. Peut-être n’était-elle pas assez bien pour madame la pimbêche ? Eryn se sentit vexée. Elle ne savait pas comment les autres prenaient ça, mais le manque de réponse de son interlocutrice la blessait. Pas un mot ! Quelle impolitesse ! Eryn détestait être ignorée. Ça la mettait hors d’elle. Et en face d’elle, son interlocutrice continuait à sourire poliment, sans en placer une. Finalement, Eryn n’y tint plus, et sa langue de vipère agressa la blonde sans qu’elle ne réfléchisse vraiment à ce qu’elle disait, tandis que sa main fusait pour se saisir du poignet de la demoiselle qui s’en allait.

« Eh, oh, je peux savoir pourquoi tu m’ignores comme ça ? Si tu ne voulais pas être entourée de gens, tu aurais dû rester dans ton dortoir, au lieu de snober ceux qui ont la gentillesse de s’intéresser à toi ! »

Heureusement pour tout le monde (il aurait été dommage de faire couler le sang à la fin de 2016, déjà que l’année avait été assez prolifique en morts diverses et variées) Cael les rejoignit bien vite, et Eryn lâcha le poignet de l’autre bêcheuse pour s’intéresser à son petit ami. Il avait toujours les mots pour faire passer ses colères subites. Et les mots, il les trouva. Cael l’invitait… A danser. C’est vrai, il fallait danser. Le préfet des Phyllali avait ouvert la danse, tenant son homologue des Givrali par la taille, et d’autres les imitaient maintenant. Et Cael… Il était venu vers elle pour l’inviter à danser ! Eryn se fendit d’un grand sourire, oubliant l’autre pimbêche snobinarde. Cael ne savait pas vraiment danser, même si elle avait tenté de lui apprendre, et qu’elle avait abandonné parce que ça le mettait très mal à l’aise. Et il venait de l’inviter !

« Avec grand plaisir, Cael. » Elle saisit sa main avec un sourire. « Et ne te prends pas trop la tête. C’est une fête étudiante, pas une réception mondaine… Mais évite quand même de me marcher sur les pieds, d’accord ? »

En pouffant de rire, la Mentali l’entraîna sur la piste de danse, prête à mener le slow pour qu’ils ne soient pas trop ridicules. Heureusement pour Cael, elle savait danser. Il avait bien fallu apprendre. Sinon, sa grand-mère se serait avisée d’y mettre de l’ordre. Tenant doucement, mais fermement son cavalier, la jeune rose mena la danse de manière subtile, pour que personne ne puisse voir qu’il ne savait pas danser, et qu’il avait besoin d’elle pour un bête slow. En réalité, il se débrouillait plutôt bien, comme s’il avait eu le temps de s’entraîner. Il lui marcha quelques fois sur les pieds, faisant grimacer, puis pouffer la Mentali, tandis que le Phyllali s’excusait en rougissant comme si c’était la fin du monde. Cael, quoi. A la fin du slow, les couples dansants s’arrêtèrent, puis se séparèrent en discutant. Eryn prit quand même le temps d’embrasser son petit ami avant de s’éloigner de lui, ne lui lâchant toutefois pas la main qu’elle tenait du bout des doigts.

« Tu t’es amélioré depuis la dernière fois, dis-moi. Où as-tu appris à danser comme ça ? »

Elle lui fit un grand sourire, ne se formalisant pas du fait qu’il ait eu un autre professeur. S’il était plus à l’aise avec un autre qu’elle pour apprendre à danser, qu’il ne se gêne pas !

« En tout cas, la soirée est géniale. On sent qu’ils se sont donnés du mal. »

Résumé HRP:
 

_________________


Would you find me somewhere in the shadow, would you stay and wait for tomorrow, I was wrong to believe i was free on my own, then the place i thought it was lost, it was deep down in the frost, now I know it's okay it was only a ghost. Please stay and play, when you're here it's okay I don't care what everybody say, don't you fade away, I need you next to me side by side back in the old days.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 961

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Sam 25 Fév - 15:18

La jeune fille saisit ma main, et m'entraîna dans la ronde enivrante des danseurs. Si elle danse extrêmement bien, je fais pâle figure et j'ai tendance à rater une mesure ou à lui faire du pied involontairement. Elle n'a pas l'air de m'en tenir trop rigueur, j'ai de la chance. Elle se laisse plus emporter par la danse et, je dois l'avouer, c'est elle qui mène la danse. J'ai pas dû assez m'entraîne chez moi. Je m'en souvient encore le temps où je n'avais aucune éducation. Bon j'étais gentil et je n'avais pas ce problème de blocage avec des filles. Bizarrement avec elle ça ne le fait pas, sans doute n'est-elle pas dans mes goûts ou bien est-elle trop jeune.

Puis la musique cesse et ma compagne d'un soir se rapproche du buffet, bien entendu en bon demi de quart de huitième de gentleman que je suis, je l'accompagne afin de pouvoir parler avec elle. Elle commence à se présenter comme étant Erika d'Eleos... D'Eleos …. Mais c'est de la haute ça non ? Sans chercher à comprendre, je commence à m'incliner et lui faire un baise-main.

-Enchanté, je me nomme Logan Atkinson. Je te remercie pour tes compliments mais je ne suis pas encore tout à fait à l'aise avec tout ça.

Je ramasse un petit four sur le buffet avant de le lancer en l'air. Sans surprise Terry attrape le petit four et retombe sur ma tête. Un cri perçant se fait alors entendre vers le buffet. C'est Phoën, abandonné par Terry et se retrouvant seul face au tumulte de la fête, il à commencé à pleurer et à se protéger des mains indiscrètes. J'abandonne Erika un instant pour récupérer Phoën et le calmer avant qu'il déclenche un incendie. Je le prend dans mes bras et le berce pour qu'il se calme puis je reviens voir Erika. Non loin d'elle se trouve Sam à qui je fais signe de venir pour discuter. Phoën est très intrigué par Erika et tend ses petites pattes vers elles comme pour essayer de l'approcher.

-Je suis un nouveau ici, mais je m'amuse bien depuis que je suis là.

Je pose Phoën par terre et il va se frotter contre la cheville d'Erika. Terry saute par terre et tire le pantalon de Sam pour avoir un bout de l'amuse gueule qu'il tient. Je me sens un peu gêné vis-à-vis d'Erika et Sam.

-Je suis désolé, mais tant qu'a faire je vais vous les présenter. Le petit Sabelette c'est Terry mon tout premier Pokémon et le mignon Héricendre qui se frotte contre toi c'est Phoën.

Je n'ai jamais vu Phoën aussi relâcher avec une inconnue. D'habitude il est toujours planqué sous mon T-shirt.

-Vous faites quoi vous ici ?

HRP::
 


Dernière édition par Logan Atkinson le Lun 27 Fév - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1613
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 27 Fév - 11:41

Le premier acte
scène 2
Leype est allé chercher Obéline au dortoir des Mentali pour l'emmener au bal. Cette dernière vient d'ouvrir la porte et d'arriver devant lui.
Clarent
Mes mains sont tétanisées au-dessus du clavier. La circulation du sang ralentit au bout de mes doigts, il comprend que mon cerveau essaye de créer. Je prends conscience de la lourdeur de mes doigts, de l’effort qu’il me faut pour appuyer sur une seule touche, et je pense à toutes celles qui m’attendent. Je suis pris de vertige, ma tête chancelle mais elle ne tombe pas. C’est dans cet instant de vertige, cette panique sans espoir, que mon malaise se complaît d’exister. Il me dit que je suis normal, que je n’ai rien de différent mais il ne veut pas que je m’arrête de souffrir sur cette chaise devant mon ordinateur car sinon il cesserait d’exister. Alors il m’anime, et si je chancelle c’est au rythme de mes mots. Ce n’est plus que mes mains mais c’est mon être entier qui devient sensible à l’écriture. J’entends les lettres que je tape, j’ai l’impression d’être un pianiste. Les doutes s’envolent, les doutes sont remplacés par un sourire satisfait. Je peux commencer mon histoire. Même si l’angoisse de commencer un nouveau paragraphe se fait sentir.

La porte s’ouvre et Obéline entre en scène. L’équipe technique éteint les lumières pour faire disparaître le décor dans le noir. Elle est la dernière étoile dans la nuit et si le public aperçoit encore Leype c’est uniquement car il est éclairé par la clarté stellaire de la mentali.

Par addiction l’Acteur explore l’immensité de ces yeux qui le rendent fou, il s’approche jusqu’à ce que l’éclairage devienne rouge. Le bleu chavire dans ses iris, il cherche à être complet, il s’approprie la clarté qu’il contemple. Un regard d’améthyste nait quand les deux couleurs se rencontrent et explosent. Big Bang.

Plus sombre, grisant, proche du mystique et de la folie. Elle a toujours vu claire au travers de son jeu et c’est quand il se confronte à cette vérité qu’il peut enfin exister.
Pour autant était-elle juste un ancrage dans l’espace pour lui ? La personne qui l’empêchait de se perdre dans l’infinité de sa création ? La culpabilité et les incertitudes d’un artiste sont le vaisseau de son imagination alors il savait qu’il ne devait pas répondre à ces questions.

De sa main d’acier il s’approche de ton visage sans te toucher, à quelques centimètres de là tu peux sentir l’absence de chaleur qu’il dégage. Il caresse l’espace que tu pourrais occuper mais ces quelques centimètres sont toujours là, mais il se réchauffe. Tu pourrais comprendre, éventuellement, mais le chevalier n’en est pas sûr, alors il en restera là. Machinalement il parcourt tes mèches les unes après les autres, il aime faire ça. Il termine son chemin près de ton cou. Son doigt presque brûlant maintenant passe le long de la corde qui maintient ta robe, il arrive jusqu’au croisement. Tu sens sa déception devant le bijou qui sert de jointure. Il continue plus bas avant de retirer sa main. Le reste de son exploration n’appartiendra qu’à lui et son regard.

L’existence d’un fantasme a besoin de s’ancrer dans la réalité, elle deviendra ce dessin dont il a besoin. Sa vie en dépend.
Pour autant était-elle juste un moyen d’exister pour lui ? Sûrement, l’amour est un concept très global quand on a 6 ans Est-ce qu’elle pourrait s’en contenter ? Est-ce qu’elle ne préfère pas le voir mourir ?

Et c’est des gestes chaleureux mais précis qui parcourt désormais le cœur de l’étoile de la nuit. Evidemment il ne pouvait pas s’empêcher de juger, c’est dans sa nature au final. Enfin quand il est avec elle uniquement.

Ne t’occupe pas de ma tenue, je sais ce que je fais… On ne peut pas en dire autant de toi ! Elle est très belle mais… AAAAH, tu vois bien que tu attires bien trop l’attention pour porter ça, qui fera attention à tes vêtements avec tout tes cheveux, tes mèches, tes cornes, ton regard… Tu es trop flamboyante. Attend !

L’artiste détache sa boucle d’oreille dont il défait le mécanisme. A l’aide de l’épingle improvisée il fait une incision au niveau de la manche de sa veste, avec expertise il cisaille un ruban bleu que l’on distingue à peine dans la nuit. Il tire de sa manche un ruban bleu presque élastique.

Avec un sourire satisfait il s’approche de sa cavalière, ses yeux prennent encore plus la couleur de la galaxie. Il passe ses mains dans le dos d’Obéline avant de s’aventurer dans sa coiffure. Il sélectionne avec soins les mèches les plus longues sur les côtés de son visage. Il les ramène en arrière sans lui faire mal avant de les attaches discrètement avant de les camoufler.

Il faut pouvoir admirer tes épaules dégagées avec cette robe. En plus maintenant tes cheveux jouent avec l’espace comme ta tenue. C’est mieux, même si je ne vois toujours que tes yeux.

Ses mains cessent de s’ajouter et retombe dans le dos de son amie, il s’empare d’elle puis de sa main. Sans forcer, il la fait tourner. La jupe se gonfle mais ne bouge pas grâce à sa confection, à l’inverse de la longue traîne à l’arrière qui vient se frotter contre Leype. Un bon choix pour un bal.

Si je suis ton Chevalier, je suppose que tu vas jouer les princesses. Leype se retient de rire. On peut jouer un autre rôle si tu veux, juste pour ce soir.

Les lumières se rallument sur les deux acteurs.

HRP
Leype retrouve Obéline devant le dortoir des Mentalis, il arrange un peu sa tenue et la taquine.

_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 42
Jetons : 2572
Points d'Expériences : 1064

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 27 Fév - 22:59


LEO & ALL
HAPPY NEW ROAR


Tu n'as pas perdu la main. Attention, je ne parles pas de ton discours pour le moins classique, non, je parles plutôt de tes pas de danses. D'une délicatesse enchanteresse, à se  demander où tu avais appris a danser de la sorte. T'es un aventurier toi, un gars qui va crapahuter des montagnes et mettre ses mimines dans la boue. Alors où diantre à tu appris ces valeurs de gentleman ? En réalité, il faut dire merci à ta tante. Elle n'est pas une aristocrate, loin de là, mais bizarrement, elle n'a rien trouvé de mieux à la mort de tes parents que de te proposer des cours de danses pour t'occuper l'esprit. Alors toi, tout petit et bien grognon, et surtout contraint et forcé, tu t'es retrouvé à faire de jolis pas. Regretter ? Bien sur que non, certes ça pourrait porté préjudice à ta crinière de lion, mais tu es tout de même bien content de savoir où placer tes mains et tes talons lors d'une valse. C'est sûrement pas Callie qui te dira le contraire. Elle à l'air heureuse et son bonheur est le tiens. Un sourire par ci, une petite phrase par là. Tu aimerais l'embrasser, devant tout le monde, possessif que tu es, lui manger le cou à bon mordillements félin. Y laisser une trace, bien visible, bien rouge, pour faire contraste avec le noir de sa robe. Mais tu te retiens. Tu la dévores déjà bien assez du regard, ton appétit devra se taire pour le reste de la soirée.

*Tousse*

Et donc, d'un commun accord, la danse arrive à son terme et tu te dois de te séparer de ta belle. Petit pincement au cœur et te revoilà repartis jouer ton rôle d’hôte. Tu réajustes ton nœud papillon, avec maladresse et t'empresses de placer une demi-douzaine de flûtes de champagnes sur ton plateau d'argent. Il n'y avait plus d'histoire de honte, plus de gène à se trémousser en costard dans la grande  salle de réception ni même de se plier aux demandes des élèves de Lansat. C'était un rôle tout à fait respectable qui avait de quoi ravir les convives de ce soir. Tous, sans exception, étaient surpris, étonnés et surtout tout sourire de voir leurs préfets se plier en quatre pour répondre aux moindres de leurs désirs.

Tu prends soin d'un élève, puis d'un second, le guidant jusqu'au buffet tout  en lui proposant un verre. Les gestes se répètent, s'automatisent et ton œil fini par capter une demoiselle en retrait. Elle est juste là, avec ton Arcanin. Un sourire se glisse sur ta gueule de lion. Elle, elle a dut échapper aux autres préfets. Toute petite et toute discrète tu l'avais imaginer se glisser dans la foule ni vu ni connue. Mais elle ne trompera pas le lion ! Oh ça non ! Tu l'as bien vu toi, qu'elle n'avait pas de verre, qu'elle était seule et visiblement intimidée par tout ce monde. Après tout, Arkhan était là pour ça. C'est donc d'un pas intrigué et bien curieux que tu esquives deux ou trois petits pokemons afin d'arriver jusqu'à la jeune fille. Pour jeune, elle l'était. Plus petite que Calliope, ce n'était pas difficile, mais plus petite que Janet, vous deviez avoir quelques années d'écart. Tu ajustes ta posture et t'approches d'elle sourire aux  lèvres.

▬ Bonsoir mademoiselle. Ah. Elle ne s'attendait pas a se quelqu'un l'aborde de la sorte. Elle a les yeux ronds et la bouche entre ouverte. Surprise ou simplement hébétée, tu ne saurais dire. Arkhan par contre, est tout simplement heureux de te voir et approche sa tête pour des caresses. Tu ne peux l'ignorer et le flatte amicalement avant de venir te saisir de la main de la jeune fille pour y déposer un faux baisé. ▬ Je m'appelle Leonidas Blackhart, je serais l'un de vos hôtes pour la soirée. Lunettes qui glissent, dans la pénombre du coin de la salle, tu arrives a saisir la lueur de son regard et sans doute est-elle en mesure d'entrevoir l'ambre du tiens.  Voilà pour vous, ma Dame. Et un verre tendu, le tout accompagné d'un grand sourire enjôleur.



HRP:
 





_________________

Roar little lion man

kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   

Revenir en haut Aller en bas
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les pièces communes de l'école :: Le réfectoire-