>

Partagez | .
Event #3 - Pyrotechnie féerique
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Potiron
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1789

Sujet: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 31 Déc - 20:13

Event #3
Pyrotechnie féerique
31 Décembre 2018.

Une année, encore, se termine. Une nouvelle est sur le point de commencer.

L’actuelle aura été mouvementée, pas vrai ? L’émergence d’A2P, la bassesse de Palladium, le retour des Rouages, et surtout, la fuite de Lansat. Sans parler des maux propres à vos déboires personnels.

Mais malgré ça, avez-vous vu la lumière au bout du tunnel ? Retenez-vous plus de bon que de mal ?

Si ce n’est malencontreusement pas le cas, il vous reste encore une journée pour tout réparer.

Adala est en fête, et l’île entière est décidée à passer une fin d’année grandiose. Tous les habitants, ou presque, ont rendez-vous au même endroit : le Hameau de Skiddo, et son festival du Nouvel An.

Jamais au cours de l’année, il ne vous est possible de voir ce modeste village aussi animé. De multiples stands s’installent dans les allées du hameau, des démonstrations artistiques parfaitement improvisées se font sur la place principale, et tous viennent vêtus de yukatas ou kimonos pour mettre la grâce des festivités en exergue.  

Difficile pour Archibald Snow de priver ses chers petits élèves de l’événement. Le couvre-feu a été repoussé, les navettes ont été multipliées, et tout le monde peut profiter à loisir du festival. Que ce soit au travers des stands de nourriture, des multiples jeux et lots à remporter, ou des accessoires mis en vente aux humains et Pokémon, vous trouverez certainement de quoi vous amuser une fois la sentier menant au hameau gravi.

Il sera tout juste 19h lorsque la première navette, bondée, déposera ses usagers au pied du Mont Skiddo. Le soleil aura alors déjà bien entamé sa descente et la nuit prendra lentement place, permettant aux loupiottes disposées le long du chemin d’éclairer chaleureusement votre ascension.

La légère couche de neige sous vos pieds ne devrait entamer en rien votre détermination à passer une bonne soirée – surtout quand vous êtes du genre à jouer facilement avec. Il fait frais dehors, et s’il est osé de vouloir s’y aventurer avec un t-shirt seul, votre marche ainsi que l’ambiance globale sauront parfaitement vous réchauffer. Arrivés là-haut, ce seront en effet l’effervescence lumineuse des lampions et la bonne humeur environnante qui vous accueilleront à bras ouverts.  

Et ce n’est que le début de la dernière soirée de l’année.
Fonctionnement
• Event en plusieurs posts ! Cela fait longtemps, ça vous avait manqué ? Vous pouvez poster à la suite autant de rp que faire se peut, mais seuls trois seront nécessaires pour utiliser le topic pour les passages de grade.

• Une seule et unique intervention PNJ se fera le 27 Janvier. Il ne mettra pas fin à l’event et se contentera de décrire le déroulement du festival à l’approche de minuit. Il vous sera toujours possible de rejoindre le topic et de l’utiliser pour les grades à ce moment là.

• Il n’y a actuellement pas de date de conclusion, nous vous tiendrons informés via les topics de news.

• Enjoy, et… Bonne année !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana C. Gladio
Coordinateur Performer

Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 45
Jetons : 1377
Points d'Expériences : 1141

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 1 Jan - 1:08




Si Ana devait résumé son année par mois, ça donnerait quelque chose comme ça: Janvier, Raclette désastreuse - Février, trop de vent - Mars, mois inutile, personne ne s'en souvient - Avril, Alternance beaucoup trop géniale - Mai, Poppo débarque - Juin, c'est n'importe quoi, bye Lansat - Juillet, vacances pas terribles - Août, [relire la phrase de Juillet] - Septembre, [relire la phrase d'Août, donc celle de Juillet] - Octobre, enfin la rentrée, coucou Adala - Novembre, so happy - Décembre, all I want for christmas is you.

Même si son année a en réalité été rythmée par un seul mois: celui de Juin. Ce mois commence quand même par « Logan lui donne une gifle » puis on enchaîne sur « Salomé la pecho » avant de terminer sur « C'est la guerre sur Lansat. » L'Alolienne est incapable de vous dire si elle a aimé son année ou non, parce que c'est clairement des hauts et des bas. Ça va, ça ne va plus, tout va bien, c'est la débandade. Mais une chose est sûre: elle ne regrette aucunement tous ce qu'elle a pu accomplir jusque là et elle essaye d'en garder les meilleurs souvenirs. Esteban est resté sur Cobaba, loin d'elle. Miriam est arrivé dans sa vie. Et de nombreux pokémons ont rejoins son équipe: Gouroutan, Coxy, Furaiglon devenu Guériaigle, Psykokwak, Vivaldaim devenu Haydaim, Natu, Séléroc, Démanta et Cadoizo. Plume, la Plumeline, a aussi changé de forme.. Enfin. Que d'émotion et de souvenirs que la jeune fille se remémore en ce 31 décembre, jour de fête.

Ana se prépare depuis au moins une heure: choisir sa tenue, se coiffer, se maquiller. Elle aurait espérer faire la fête dans le réfectoire de l'académie mais le directeur en a décidé autrement: ça sera dehors, sur la petite place du village, au hameau du Mont Skiddo. Elle y va bien évidemment avec Miguel, supposant qu'elle y retrouvait ses amis et Salomé sur place. Pour l'occasion, elle a décidé de passer chez le coiffure. Qui dit nouvelle année, dit nouvelle tête. Et c'est d'un style totalement différent qu'elle est ressorti. Ses cheveux avaient bien repoussés depuis sa mission avec Yuna. Elle a finalement décidé de les recouper et de les éclaircir pour avoir une jolie couleur vert-pomme. Elle a donc prit du temps à les coiffer pour pouvoir montrer sa nouvelle coupe à tout le monde. Vêtue d'une tenue traditionnelle [dont la narratrice ignore le nom et donc ne l'évoque que très vaguement pour ne pas écrire de bêtises], elle termine sa préparation pour aller rejoindre Miguel. Ils auraient pu prendre la navette, mais à dos de Bruyverne, ça va largement plus vite. La coordinatrice n'a pas envie d'être serrer contre une vitre, elle s'est faite belle, autant arriver avec classe.

Après une dernière touche de parfum, elle sort de sa chambre en emportant son petit sac à main. Elle rejoint son cousin qui l'attendait à l'extérieur.

« Waaaah, t'es on fleek. » commente-t-il en la voyant arriver avant d'écarquiller les yeux. « T'ES ALLÉ CHEZ LE COIFFEUR !? CA TE VA TROP BIEN ! Et ça te vieillit un peu.

La jeune fille se met à rire avant de le remercier. Elle fait sortir Sonic de sa pokéball qui s'accroupit pour laisser les deux adolescents grimper sur son dos. Il prend son envol et part direction la place du village où se déroule les festivités. Ils arrivent en même temps que la première navette. La brune préfère que son pokémon dragon reste dans sa pokéball, bien au chaud. Elle laisse finalement sortir Louis, Poppo, Plume et Wish pour qu'ils profitent un peu. Tout le petit groupe s'avance doucement avec les autres étudiants et habitants vers le lieu de rendez-vous. La jeune fille est émerveillée par toutes les lumières qui éclairent leur chemin. Arrivé en haut, elle est ravie de découvrir tout les stands divers et variés: nourriture, jeux, boutiques d'accessoires en tout genre. Même si elle s'attendait à casser ses cordes vocales ce soir, ce genre d'ambiance lui convient aussi. Elle se tourne alors vers Miguel avec un grand sourire.

« Que la fête commence ? »

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon

_________________


Dernière édition par Ana C. Gladio le Sam 5 Jan - 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 1 Jan - 23:05

Pyrotechnie Féerique


Event 3
♬♪♫♩♫♪♬
Calme

C’est le calme plat dans la chambre. Avant j’aurai mis de la musique pour animer la pièce, mais je n’en ai pas l’envie maintenant. Il faut dire que depuis mon retour de Nénucrique, mon attitude a changé du tout au tout. J’ai passé ces quatre derniers jours à alterner entre ma chambre, la salle commune, et le réfectoire. Je n’ai parlé à quasiment personne à l’académie, je n’ai pas cherché à avoir de contact avec quiconque, répondant seulement aux quelques personnes demandant de mes nouvelles.

Celle qui a pu constater mon changement de personnalité, c’est Lauren. L’ambiance entre nous est froide, je ne cherche plus a engagé la conversation avec elle. Si elle veut faire la causette, je lui réponds, mais ce n’est plus moi qui vais tout le temps essayer d’aller vers elle.

Tout ce calme m’a au moins permis de réfléchir sur l’année qui vient de s’écouler. Et je dois avouer que cette dernière était plutôt mouvementée. Déjà mon arrivée à l’académie avec l’obtention d’Hestia, ma première pokémon, suivit de la capture d’Ama et l’arrivée de Dovah dans l’équipe, et les arrivées se sont enchaînées. Mais j’ai aussi fait la rencontre de plusieurs personnes que j’apprécie énormément comme Ginji, Ana, Erika ou Henry... Tant de chose qui m’ont fait grandir et évolué, me permettant de me découvrir en plus de découvrir le monde. Il y a eu des hauts, comme l’obtention et l’éclosion des œufs de pokémon, mais aussi des bas comme le conflit A2P/Palladium/Team Rouage. La chute de Lansat n’a pas été une chose facile, je m’étais attachée à cette île…mais ne rien avoir pu faire pour les arrêter m’a énervé au plus haut point.

Enfin bon, ressasser le passé ne changera rien, ce qui est fait est fait, et on n’y peut rien. Il y a quatre jours j’ai décidé de tourner un trait sur le passé, et de me tourner vers l’avenir. C’est exactement ce que j’ai l’intention de faire aujourd’hui avec ce petit festival au Hameau Skiddo. Et je ne vais pas aller à un festival sans me vêtir d’un beau kimono. Les geishas m’ont clairement influencée sur ma façon de faire et d’être. Une chose est certaine, si je n’arrive pas à devenir championne d’arène ou membre du conseil 4, une reconversion dans les geishas sera clairement possible.

Me voilà devant le miroir, rajustant mon furisode bordeaux et blanc avant de nouer le obi autours de ma taille. Mais quand je me regarde devant le miroir, une chose me fait bizarre…Mes cheveux. Dire qu’il y a une semaine je passais près de trois quarts d’heure à les entretenir, les brosser, les coiffer. Mais maintenant ils sont vraiment courts, quelques coups de brosse et un peu de laque suffisent à les discipliner…Je commence doucement à m’y habitué, mais il va me falloir du temps, comme pour tout le reste.

Un coup de maquillage plus tard, me voilà prête pour aller au festival, et une chose est certaine, je ne vais avoir aucun problème pour y aller. Bien entendu des navettes sont mises à disposition, mais un membre de mon équipe n’a pas l’intention de me laisser l’emprunter. Je parle là de Lucifer, depuis son évolution il ne me quitte presque pas…enfin quand je ne suis pas à l’intérieur, un Dracaufeu dans une chambre étudiante, ce n’est pas le plus simple. Enfin bref, je sors du dortoir avant de libérer mon dragon noir (qui je le sais n’en est pas vraiment un), et ma Tritox qui de toute façon serait sortie de son plein chef. Le double type feu/vol pousse un cri de joie en me voyant avant de s’abaisser un peu pour me laisser grimper sur son dos alors que ma Tritox grimpe sur mon épaule. C’est n’est pas le plus simple de chevaucher un Dracaufeu avec un kimono, mais je fais avec alors que mon chromatique prend son envol.

Une chose est certaine, c’est quelque chose de voler à dos de pokémon. Je sais que Lucifer y va encore molo avec moi, il n’a pas envie que je fasse une regrettable chute de plusieurs mètres…mais ça ne l’empêche pas de quand même faire des petites pointes de vitesse. Et c’est dans ces moment-là que je me sens vivante, le vent contre mon visage, aucun obstacle, juste la grande étendue du ciel qui s’apparente à la liberté. Bien entendu, même si mon Dracaufeu a changé en évoluant, il a toujours ce petit côté joueur qui le pousse à défier les autres. Alors forcément quand il voit un Bruyverne voler devant lui, il ne peut s’empêcher de tout faire pour le dépasser. Et c’est exactement ce qu’il a fait, me permettant de voir qu’il s’agissait de celui d’Ana, cette dernière étant présente sur son dos avec un jeune homme que je pense être de sa famille, au vu de leur ressemblance. Je n’ai malheureusement pas le temps de la saluer, que mon Dracaufeu les a déjà dépassés. Ce n’est pas grave, je la verrai peut-être pendant le festival, mais je doute qu’elle ait pu me reconnaitre sur le dos de Lucifer.  

Je n’ai pas vraiment le temps de parler plus longtemps que mon pokémon feu se pose non loin de l’abri de bus que dessert la navette. Je descends en prenant soin de ne pas défaire mon kimono, avant de le gratifier d’une caresse.

-Merci pour la balade Luci.

Il me répond avec un petit cri accompagner d’un magnifique déploiement d’aile, me signalant qu’il peut recommencer à jouer les chauffeurs quand je veux. Je le rappelle dans sa pokéball avant de libérer une autre partie de ma petite troupe, c’est-à-dire Hestia, Phoenix, et Deva. Je leur souris avant de regarder la suite du chemin qui est recouvert d’une fine couche de neige.

-Aller les amis, on va profiter de cette dernière soirée de l’année.

Tous les quatre approuvent, et alors que je commence à peine à avancer, mon Passerouge décide de s’envoler pour partir devant…il va surement chercher de nouvelle cachette pour passer la soirée. Une fois en haut, je ne peux que sourire devant toute ces décorations et ces stands…Je vais passer une bonne soirée, ça effacera peut-être un peu le goût amère que m’a laisser cette fin d’année.


Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Logan C. Alduin
Scientifique Chercheur Pokemon

Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 305
Points d'Expériences : 1772

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 5 Jan - 14:55


Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

Mon année, qui vient de se passer fait sans doute partit des plus mauvaises années de ma vie si ce n’est la pire. Entre le rapprochement Anamé,le fossé entre moi et mon équipe, Lansat, sans oublier le fait que je sais que je suis adopté (et que ça, c’est pas fait de la meilleure des façons) je ne sais pas comment cette année va se finir. Ce qui est certain, c’est que je veux avancer et oublier tout ça. Je veux savoir qui je suis, qui sont mes parents, qui sont mes amis, qui sont mes ennemis. Je veux me découvrir. C’est pour ça que je suis allé à cette fête dans le hameau de Skido habillé avec mon manteau marron et une écharpe noir pour ne pas attraper un rhume. Seanay voulait à tout prix m’y emmener pour essayer de voler avec moi sur son dos. Ce Pokémon est génial. Enfin, dans mon équipe, ils le sont tous, mais lui, je comprends mieux ce qu’il ressent. Alors en montant sur son dos, je fais attention à ne pas abîmer ses rames de palmiers et m’accroche à son coup.

Le départ est lancé et Seanay s’envole doucement dans le ciel rapidement rejoint par Speedy et Terry. Le vol se fait dans le silence. Toute mon équipe sait que je risque de la revoir et que je dois lui parler et que si elle ne m’écoute pas je… je verrais au moment venu, faut pas que je me fasse mal avant que le coup soit tombé. Je suis sûr que ça va bien se passer… J’espère… Sinon l’année sera nulle du début à la fin. Déjà que même Noël était bien nul…

Je sors de mes pensées au moment où Seanay atterrit dans la neige. Le pauvre n’aime pas vraiment le froid si bien que je préfère le rappeler dans sa ball au chaud. Le voir grelotter ne m’amuse pas beaucoup. Je raccroche Seanay à ma ceinture et libère Elsa, Phoën, Bun, Meï et Vhiri. Ban est tombé malade car il a poussé ses pouvoirs un peu trop loin… ce boulet à essayé de me faire voir Yuna comme Ana. Comme une sorte d’illusion. Et Ferrosinge reste dedans pour des questions évidentes de sécurité.

-Bon les amis amusez vous bien. J’ai deux trois choses à faire d’accord ? Faîte juste attention à ne pas vous perdre.

Je les regarde partir chacun leur tour avant de moi-même faire mon tour des divers stands afin de la trouver. Heureusement pour moi, la présence d’un Gouroutan m’indique que je ne suis pas trop loin de qui je cherche. J’accélère mon pas pour n’être plus qu’à quelques mètres d’elle. Elle est accompagnée par son cousin et ses pokémons, mais soit. Peu m’importe. Je vais à leur rencontre et les salue.

-Bonsoir à vous deux. Ana, je sais pertinemment que tu cherches à m’éviter depuis un bon bout de temps, mais je dois absolument te parler…

Je laisse un peu de blanc avant d’enchaîner.

-C’est à propos de Salomé. Tu comptes vivre encore longtemps dans son mensonge ?



hrp:
 


Dernière édition par Logan C. Alduin le Sam 5 Jan - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Erika D'Eléos
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 1336
Points d'Expériences : 491

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 5 Jan - 15:29




Les fêtes de fin d’année, sont toujours l’occasion de montrer au monde entier, a quel point j’étais fabuleuse, belle, incroyable, et tout ce que vous voulez en fait (je n’y pouvais rien, si j’étais parfaite ! ). Une nouvelle année, allait bientôt commencer, une année pleine de magnifique résolution, surtout pour moi ! C’était assez de ces élèves ingrats dans l’académie, qui ne me reconnaissait pas, rien qu’au premier regard, assez de ces malpolis sans aucun respect pour les bonnes manières, assez de ces pauvres, paysans, racailles, brigands ! Je dis oui, pour la richesse, la beauté, oui pour moi-même ! Oh, oh, oh ! Avec ce magnifique yukata que j’avais soigneusement commandé a un riche couturier de Johto, j’allais pouvoir enfin montrer a tout le monde que c’était moi la plus belle de l’académie !


Je sortis enfin du dortoir, prête a éblouir le monde au coté d’Aurore ma Togepi, ensemble nous allions éblouir tout Adala, les habitants m’acclameront comme leur reine incontestée (Je pourrais ainsi raser une partie de l’île, pour établir un nouvel état Erika land and co, mais ça c’est une autre partie du plan. ). Je me dirige vers la première navette, il y avait bien sûr, une foule d’élèves et d’habitant, prêt a faire la fête, l’occasion était parfaite pour devenir, le phare de cette foule. Il était temps que tout le monde sache qui est Erika d’Eléos !


« BONJOUR ADALA ! Oh, oh, oh ! »


A mon grand désespoir, c’était le bide complet, rien, j’étais comme transparent, un fantôme, un pauvre déchet qui ne méritait même pas un coup d’œil, sans valeur, c’était… INADMISSIBLE ! Alors sans attendre, je m’approchais d’un élève de l’académie, pour lui donner une petite tape dans le dos, histoire d’avoir un « Oh, mais c’est Erika d’Eléos, du dortoir Givrali ! » de sa part, vu sa carrure, et le fait qu’il devait être quelqu’un de malpoli, je pencherais plus pour un élève du dortoir Noctali. Le jeune garçon se retourne vers moi. Je le fixe lourdement.


« Ptdr t ki toi »


«………… »


Aurore qui avait assisté à cette hodieuse scène, n’en pouvait plus de voir sa dresseuse humiliée de la sorte. Je n’avais plus qu’a me taire jusqu’à l’arrivé de la navette, avec cette amère défaite en travers de la gorge. Cependant, ma Togepi, ne voulait pas l’entendre de la sorte. Pour elle, la grande Erika ne pouvait se laisser aller de cette façon. Aurore n’avait jamais montré de sentiment aussi protecteur pour moi, sa dresseuse. Elle qui adorait se faire border dans mes bras, qui était l’une des seuls a adoré mon entrainement intensif à 6H du matin, elle m’a toujours soutenu dans les tout les instants, après tout c’était l’une des seuls pokémons de mon équipe que j’ai obtenu étant encore un simple œuf. Je la connaissais depuis sa naissance, dans cette petite coquille, elle qui n’était encore qu’un bébé pokémon. Aurore n’avait jamais montré de comportement agressif, elle était de nature calme, même si j’avais eu quelques doutes quelques fois avec l’entraînement. C’est vrai que sa constitution ne lui permettait pas d’agir comme bon lui semble, avec ses petites pattes, presque à l’état de coquille. Pourtant, cela ne lui empêcha pas de se jeter sur le jeune garçon, pour lui sauter à la tête et lui « tapoter » la tête en guise de punition. Ce n’était sans doute pas très efficace, vu le rire moqueur du jeune garçon, mais Aurore ne se laissa pas pour autant abattre. Une lumière aveuglante, enveloppa Aurore, elle était devenue l’espace d’un instant, le phare que je rêvais d’être dans cette foule, celle qui illuminera tout Adala. La foule qui jusqu’à présent nous avait ignoré, se tourna pour voir cette lumière apaisante enveloppait le corps d’Aurore, elle qui de tout son âme s’était défendue pour ma fierté, pour mon honneur. J’en avais presque la larme à l’œil. C’était un spectacle incroyable, et la première fois que j’assiste à un tel évènement. Le dernier jour de l’année, se terminer en beauté. La lumière laissa place, non pas à un Togepi, mais un Togetic, Aurore avait évolué devant cette foule, qui semblait épatée par cette prestation. C’était la première fois, que je vois un Togetic, c’était un pokémon assez rare après tout ! Je sortis mon ipok pour en apprendre plus, sur ce nouveau pokémon.


« Togetic, le pokémon bonheur. On dit qu'il n'apparaît qu'aux cœurs purs et qu'il leur apporte la joie et le bonheur. »

Ce fut la surprise pour les plèbi… les personnes dans la foule, j’étais donc doté d’un cœur pur, moi, Erika d’Eléos ?! Ahah, je l’ai toujours su, après tout. Mon cœur est aussi fabulous que pur, je suis l’incarnation de la pureté n’est ce pas ? Oh, oh, oh !


Aurore très heureuse de sa nouvelle forme, s’agita dans tout les sens, avec un sourire légèrement terrifiant auprès du garçon qui s’était moqué de nous. Je ne sais pas ce qu’elle mijoter, mais si c’était pour lancer un métronome pour projeter un draco-météor, sur le jeune garçon, subjectivement, je ne serais pas contre, mais je ne pense pas que se soit une bonne idée…« On va s’arrêter là pour aujourd’hui, Aurore, ce dresseur a eu ce qu’il méritait ! De plus, la navette viens d’arriver, ne perdons pas de temps avec un pauvre rustre. »


Et d’un coup d’œil, en agitant ma gracieuse chevelure, Aurore et moi quittions la scène, de la façon la plus fab qu’il soit pour rentrer dans la navette, c’était d’une grande victoire pour Erika D’Eléos, et Togetic ! Oh, oh, oh !
Une fois arrivé, c’est d’abord l’animation qui me surprend, ainsi que l’atmosphère. C’était si féerique, l’air frai du hameau, n’as rien a envier à ma détermination d’être la plus incroyable de l’académie, pour le nouvel an ! D’ailleurs quelque chose, ou plutôt quelqu’un attire mon attention dans cette ambiance. Une jeune fille en yukata bleue, quelqu’un que je voyais souvent dans l’académie, mais nous n’avons cependant jamais eu l’occasion de discuter en tête à tête. Il y avait un problème a tout ça, elle était beaucoup trop jolie pour le nouvel an, et ça… c’était mal. Je ne pouvais me faire voler la place, de la fille avec le yukata le plus joli de l’académie, a moins que nous pourrions devenir le duo de yukata, le plus incroyable qu’il soit ? Afin de commencer la nouvelle année, comme il se doit ! Oh, oh, oh ! C’était une excellente idée.


Je me dirigeai ainsi vers la jeune fille, prête à lui montrer mon magnifique yukata, et ma Togetic pour l’occasion, histoire de lui montrer a qui elle avait affaire, j’ai fait même l’effort de retenir son prénom, Idouille, un truc comme ça, donc elle devrait savoir qui je suis moi !


« Hmm, Bonsoir ! Cette fête pour le nouvel an est magnifique pour le nouvel an, n’est ce pas ? Je n’ai pas besoin de me présenter, vous devez sûrement me connaître, Erika D’Eléos, en personne, accompagné de ma Togetic Aurore ! Et vous devez sûrement être Id… *Atchoum* ! Oh, veuillez pardonnez cette éternuement, c’est vrai qu’il fait frais ici tout de même ! »
Pyrotechnie féerique

©️BBDragon

HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
Bellamy Wallace
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 32
Jetons : 1474
Points d'Expériences : 698

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 5 Jan - 20:34




Deux mains blanchâtres et abimées tirent les mèches roses, les mélanges, les nouent. Une coupe simple, carrée qui donnerait presque à l'épaisse toison des allures plus sages et angélique. Seules mèches hystériques habillent le front d'une douce folie, noyée dans un regard sans passion. Le membre se déplie et essuie maintenant les poussières révélées un épais rayon de lumière. Ce rayon, elle le trouve vulgaire ; trop gras et lourd pour souligner l'habit comme il le devrait. Elle s'était ruinée pour acheter ce kimono sensé être "l'astre qui illuminera la soirée" comme la vendeuse s'était tellement plu à le vendre. Et c'est vrai qu'elle s'était trouvé belle dedans, resplendissante, lumineuse, comme si elle avait retrouvé un éclat qui s'était perdu dans les zones ombragées de cette horrible année.

La pire année de sa vie.

Et elle ne voulait plus y penser. Alors, elle aurait pu faire plus simple et ressortir le kimono bleu ciel qu'elle avait enfilé pour la compétition de chars, l'été où elle avait rencontre Aumoe. Mais c'était Lolita qui l'avait choisi. Et choisir elle-même sa tenue, se faire belle toute seule... C'était rien et en même temps tout un symbole. Elle acceptait qu'on puisse l'abandonner. Enfin, elle le comprenait. C'était plus simple que de ne pas voir la vérité en face : elle avait était faite sur mesure pour l'abandon. C'était la raison de tous ses départs de sa vie, l'explication même de la mort de sa mère à sa naissance. Accepter ce fait et étouffer ses sentiments : c'était maintenant là sa nouvelle ligne de conduite. Sans rien dire, Bellamy se saisit d'un rouge à lèvre rosée - bien plus discret et fin que celui qu'elle mettait d'habitude - et habilla sa bouche. Ses beaux yeux glacés parcourirent son visage, trébuchant à peine sur Pompom, en retrait, assise sur le lit de l'humaine.

Pom... C'était bien là, tout ce qui lui restait. La seule de toute son équipe qu'elle osait sortir de sa pokéball - elle ne savait pas vraiment pourquoi. Car Pom l'aidait à aller bien, pas trop mal. Elle avait beau ne pas comprendre sa peur de s'attacher et ses de ses émotions, Pom la soutenait, comme elle avait toujours fait. Malgré la froideur affichée de la rose.. Sans doute entendait t'elle l'affection que Bellamy s'obstinait à ne plus écouter. Car Bellamy, comme elle le souhaitez, restait sourde à toute sorte de relation naissante : de la rivalité revitalisante avec Courtney aux aventures explosives avec Obéline, sa toute récente colocataire. Elle n'écoutait plus, ne s'autorisait rien avec une rigueur qui aurait pu la faire passer pour la plus farouche des pyrolis.

-Allons y, Pom. déclara t'elle d'une voix fiévreuse.

La nanméouie se leva, presque en sursautant. Avant d'acquiescer et de trottiner bêtement jusqu'à la porte de la chambre. Bellamy enfila deux sandales, en effleurant la cicatrice qui lui restait d'Halloween dernier et le duo quitta l'académie, se dirigeant vers une des premières navettes. En chemin, la rose ne put s'empêcher d'admirer sans les voir les lumières de la ville. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle sortait ce soir... Cela fessait longtemps qu'elle n'était pas sortie. Était-elle de nouveau heureuse maintenant ? Difficile à dire quand on enterre ses sentiments sous une tonne de béton armée au fin fond d'un désert... sur Mars. Dans tous les cas, elle était suffisamment apaisée pour sortir, socialiser et même sourire sans tomber dans des crises d'hystérie ou de larmes ou de cris.

La navette freina brusquement et le duo s'échappa du bus. Les pieds de l'adolescente s'enfoncèrent dans la neige et elle ne put réprimer plusieurs petits frissons, rapidement éteint par le frottement des deux bras de son pokémon.

-Merci laissa t'elle échapper en même temps qu'un nuage de buée.

Voilà notre héroïne, se promenant en plein coeur des festivités- bousculant comme un bon moyen d'entamer une recontre fortuite sans se prendre la tête- une jeune fille aux cheveux bleus.

-Pardon ! s'exclame t'elle J'étais dans mes pensées...


HRP
bla, bla introspection d'émo en s'habillant
elle percute yuna
Event 3 - Une année bien amère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Aelita Hope
Nouveau Membre

Région d'origine : Alola
Âge : 15
Niveau : 11
Jetons : 931
Points d'Expériences : 146

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 6 Jan - 15:21

Une belle année de merde. Elle a du quitter l'ecole, sa région, et au final, a du laisser sa Goupix chez elle après un attentat. Ouais nan, elle a rarement connu autant merdique. Quelle horreur. Limite, cette année, elle devrait la barrer, mettre le calendrier au feu et pisser sur les cendres. Deux fois, pour etre sur. Ca serait con que les cendres soient vivantes, autant les noyer.

Elle a grimpé dans la premiere navette direction le mont, avec son Caninos sur les genoux durant le trajet, et est descendue des que possible. Elle balade son Pokémon avec un harnais et une laisse, autant d'habitude, elle le laisse tranquille, mais la, c'est quand même blindé de monde, il faut bien veiller a ce qu'il ne fasse de connerie. Comme par exemple se detendre le corps sur des chalets, ou des trucs comme ca. Ca serait plutot génant. Donc d'abord, elle lui fait faire en dehors, puis s'occupe du reste.

Elle met ses mains dans ses poches et accroche la laisse a son poignet tranquillou, avant de visiter la zone. C'est tres agréable en effet. Ca detend enormement de se balader a l'interieur de la fete. Elle finit par prendre son bébé Caninos dans les bras une fois qu'il a fini les pipi dans l'herbe. Puis elle part en vadrouille comme ca, calinant son Pokémon qui cale la tete sur son epaule pour bien s'installer. Elle achete des souvenirs, elle boit un peu de chocolat chaud. Ouais, c'est vraiment un bon moment.

Mais le meilleur moment pour elle, ce serait de retrouver Salomé. Elle n'a pas eu de chance pendant ce debut d'année, et n'a pas encore reussi a la croiser. Elle l'a vu, mais elle n'a pas pu aller lui parler. Et faut dire, elle a totalement changé de look, ca serait bizarre de dire "hey je suis ta BFF d'Alola. Wallah je juge". Et dans le dortoir, ben elle ose pas. Peut etre elle la verra ce soir. A voir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6442-448-aelita-hope-a-time-for-heroes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6470-aelita-hope-pyroli#68205
Nico Anderson
Scientifique Mécano

Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 4
Points d'Expériences : 381

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 6 Jan - 23:03




pyrotechnie féerique
Une année se termine et une année redémarre.

Cette période de l’année est toujours un peu étrange pour Nico. Le monde semble vouloir faire la fête et fermer leurs yeux sur les problèmes et Nico n’y arrive jamais.

C’est le deuxième Noël, suivit du deuxième nouvel an qu’il passe loin de la maison. C’est son deuxième Noël blanc, loin du soleil Alolien. C’est toujours un peu étrange pour lui. Les pulls et les manteaux, les écharpes et les bonnets. La neige, le froid. Avant ce n’était qu’un mirage, une vague histoire et des photos dans les livres. Aujourd’hui, c’est si réel.

Nico enfile le chaud kimono que son père lui a envoyé quand il a entendu parlé des traditions d’Adala et du festival qui se passe dans le hameau de Skiddo. Il a quelques problèmes à l’enfiler mais à force de persévérance, il est habillé selon les coutumes locales. Il glisse dans ses cheveux la barrette en forme de fleur envoyée par sa mère, rare présent d’une mère qui est là quand elle le désire.

Il soupire face à son étrange regard achromatique.

Il faut y aller maintenant. Ses pokemons retournent dans leurs pokeballs, à l’exception de Peanut que le Phyllali porte dans ses bras, affectueusement et de Terry qui de toute manière, vole librement dans le ciel. Il ressortira les autres quand ils seront là, à l’exception peut-être de Cheddar, le Tylton un peu fragile. Ça dépendra de la température là haut.

Comme le reste du corps étudiant de PC, Nico se dirige vers les navettes et doit attendre un petit peu pour enfin pouvoir embarquer. Pressé contre les corps chauds de ses camarades surexcités, Nico se demande si c’était vraiment malin de décider de participer à tout ça. Il n’aime pas la foule et tout ce monde le rend nerveux. Et encore, ce n’est que le bus. Là haut, il y aura certainement encore plus de monde.

Nico soupire. Il est là non ? Autant prendre son courage à deux mains et sortir de sa zone de confort.  Les photos des festivals des années précédentes sont jolies et il a bien envie de parcourir le hameau ainsi décoré. Il a bien envie de voir le ciel se colorer de fleurs de feu. Il a bien envie de découvrir tout ce qu’Adala peut lui offrir pour cette dernière soirée de l’année.

Il serait peut-être temps de faire un récapitulatif de l’année non ? Penser à tout ce qu’il s’est passé en un an, les progrès qu’il a fait, comment il a changé, évolué. C’est ce qu’on est sensé faire ce soir là non ? Être doucement mélancolique. Repenser aux bons moments et aux moins bons. C’est traditionnel, presque instinctif pour la majorité des gens.

Mais Nico n’a aucune envie de penser à l’année qui s’est écoulée. Il préfère garder les yeux droits devant et penser à ce qu’il attend. Se fixer des objectifs pour l’année et devenir une meilleure personne.

Devenir quelqu’un de meilleur et ne pas s’en rendre compte. Parce que Nico déteste regarder en arrière.

La navette s’arrête et du coin de l’œil, sous les exclamations excitées de ses camarades de classe, Nico voit se dessiner un superbe tableau. Le hameau est méconnaissable. Encombré certes, mais magnifique. Les nombreux étals du marché recouvre la place centrale et s’enfoncent dans toutes les direction. Il peut deviner des spectacles dans tous les espaces libres, des jeux et autres attractions … C’est génial.

Nico laisse un sourire se dessiner sur ses lèvres. Il a bien fait de venir. Il tente de poser Peanut sur le sol mais le chaton feule quand il sent la neige sous ses pattes alors Nico le garde dans ses bras. Fichu chat bien trop gâté.

Les yeux un peu perdus entre la foule et les divers stands, Nico ne remarque pas qu’il fonce dans un grand brun. Son nez dans le dos du jeune homme, Nico recule vivement, rouge de honte.

- Excusez moi, je n’ai pas fait atten … Paul ?

Le jeune homme n’est pas un inconnu au final … Son ancien partenaire de mission le regarde d’un air amusé. Peanut met un coup de patte à son dresseur. C’est vrai qu’il voulait voir le brun au final. Déterminé, Nico reprend la parole.

- Hmm, tu vas bien ?

Il parait que quand on demande quelque chose à quelqu’un, vaut mieux être poli avant alors Nico se force un peu.

- Dis moi, je me trompe peut-être mais tu as pas posté un message comme quoi tu aimes bien les Insolourdo il y a pas très longtemps sur tes réseaux sociaux ?

Ouais, un vieux tweet qui dit « Vive les Insolourdos » il y a environ trois mois. C’est ce dont Nico parle, tout à fait. Une nouvelle année est peut-être sur le point de commencer mais Nico n’est toujours pas doué socialement.



HRP:
 

_________________


easy mode


atelier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6773-nico-anderson-phyllali
Idalienor Edelwen
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Hoen
Âge : 18 ans
Niveau : 54
Jetons : 1526
Points d'Expériences : 2038

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 7 Jan - 16:30




Pyrotechnie féerique
Dans ma chambre du dortoir Pyroli, je finis tranquillement d’ajuster mon kimono pour la fête de ce soir. Eh oui, on est déjà le 31 décembre. L’année 2018 va se terminer dans quelques heures, laissant place à une nouvelle année pleine d’espoir et de rêve. C’est un peu le même message que je me répète chaque année au moment des fêtes. Ce soir, ça sera la 4ème fois que je fête ce passage rituel au sein de la Pokemon Community. A chaque fois, j’espère que l’année suivante sera mieux, et à chaque fois je ne suis pas déçue. On ne peut pas dire que j’ai passé une seule année sans problème ou autre péripétie, et 2018 n’a pas dérogé à la règle, très loin de là. Mais chaque année écoulée, j’ai l’impression de m’en sentir grandie, plus forte, plus mure, prête à affronter avec un peu plus de courage l’année suivante.

Je resserre la ceinture ventrale rose pâle de mon vêtement traditionnel que je possède depuis un moment, et devant le miroir, je ne peux m’empêcher de repenser à ces derniers mois. Evidemment, le plus marquant restera la chute de Lansat, tombée dans les mains de la Team Rouage. Des événements qui resteront à jamais gravés dans les mémoires de tout ceux présent au moment où Lansat connaissait ses derniers instants de paix. Mais en y repensant, je n’exprime plus cette mine triste qui s’affichait systématiquement sur mon visage quand mon ancien chez moi me revenait en tête. Je reste neutre. Je me tente même à un sourire. Je pense que si on devait personnifier l’île où j’ai passé les trois dernières années, je suis persuadée qu’elle ne voudrait pas que ses derniers habitants, qui certes lui en ont fait voir de toutes les couleurs, se morfonde en repensant à elle. Comme un être disparu, nous devons faire notre deuil pour notre bien à tous. Et puis qui sait, un jour nous la retrouverons peut-être ?

En attendant il ne me reste plus beaucoup de temps avant de quitter les lieux pour prendre la dernière navette direction le mont Skiddo. C’est dans le petit hameau en haut de la montagne que se tiennent les festivités. Mon kimono bleu foncé parsemé de quelques roses plus clair est bien ajusté, il ne me reste plus qu’à me décider sur quoi faire de mes cheveux. Machinalement, je partais pour refaire ma tresse habituelle quand la voix de ma colocataire, elle aussi en train de se préparer, m’arrête. « Tu devrais laisser tes cheveux comme ça. Ça te va super bien et ça nous rappellera le bon vieux temps. A une époque, tu n’attachais jamais tes cheveux ». Je laisse glisser mes doigts dans mes cheveux bruns à la recherche d’une réponse. Aria n’a pas tort, je ne faisais jamais ça avant. C’est un vieux réflexe que j’ai acquis ici, à l’académie. Alors en un coup de brosse, je finis de démêler les cheveux avant de la jeter contre mon bureau. « On peut y aller ! Pop et Art vous êtes les premiers de sortie ! »

Nous quittons toutes les deux le dortoir, Pop et Art dans mes bras et ma sacoche enfilée sur mon épaule. Tout récemment, j’ai obtenu la confirmation pour mon G4 et par la même occasion le droit de demander un nouveau pokemon, un Posipi que j’ai appelé Art. Il sera ainsi complémentaire avec Pop qui a rejoint mon équipe 3 ans plus tôt. Une grande étape pour tout étudiant de l’académie mais me rapprochant de manière certaine de la fin de mes études ici. Je préfère ne même pas y penser et m’engouffre dans la première navette en compagnie d’Aria, toute excitée à l’idée de découvrir le hameau tout décoré. Mais juste avant de grimper dans le bus, je demande à un élève de nous prendre en photo, ma meilleure amie et moi. Cela fera plaisir à tout le monde, moi la première, d’avoir une photo de nous deux dans ces si jolies tenues.

Le voyage en bus se fait dans l’excitation la plus totale. Tous les élèves, habillés de kimonos divers et variés, attendant avec impatience de pouvoir profiter des fêtes. Finalement, le transport se fait assez vite, nous libérant sur la petite place du hameau. J’ai les yeux qui pétillent devant ce spectacle. Je suis venue une fois en période scolaire et ça n’a plus rien à voir. Toutes les maisons sont décorées de multiples lampions et autres guirlandes de papier. De nombreux stands ont tous été montés pour accueillir les élèves et les habitants, afin de leur faire découvrir les spécialités locales. Enfin, la légère musique flottant dans l’atmosphère plonge encore un peu plus les participants dans l’ambiance des festivals typiques des lieux.

Evidemment, Aria n’a pas pu attendre et la voilà qui fonce déjà vers un stand, surement pour s’acheter à manger. Je souris et m’apprête à me diriger moi-même vers ce fameux stand quand je suis arrêtée par une autre jeune fille. Cheveux de jais, mine souriante et kimono rose, la voilà prête à se présenter au monde entier. Enfin c’est l’impression qu’elle donne vu le ton qu’elle emploie, alors qu’en vérité elle ne parle qu’à moi. Je me mets à rire doucement, sachant de toute façon qui elle est, même si je ne la connais pas personnellement.

Oui je te connais. Je crois que tu es la colocataire de Salomé si je ne me trompe pas. Et puis dans les couloirs on a déjà eu l’occasion d’assister à tes superbes interventions, toujours très amusantes. Ça fait du bien des gens comme toi pour nous faire sourire. Moi je suis Idalienor Edelwen, mais Ida suffira amplement. Je te présente également Pop et Art, les deux mascottes de mon équipe mais aussi de précieux supports dans le cadre de mes missions Ranger. Je suis d’accord cette fête est magnifique. Ma meilleure amie Aria est partie se chercher quelque chose à manger. Tu veux venir avec nous ? On pourra faire davantage connaissance autour d’une spécialité locale, si ça te dit, toi et Aurore.


©️BBDragon


Résumé:
 

_________________

Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Caroline Labelvi
Adulte Technicienne de Surveillance

Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 26 ans
Niveau : 0
Jetons : 2072
Points d'Expériences : 127

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 7 Jan - 16:36

CAROLINE LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Caroline tape vivement dans ses mains.

« -Allez, hop hop ! On se dépêche, ou on va être en retard, princesse ! »

Hmm. Je ne voudrai pas me montrer contrariant, Caro, mais n’est-ce pas toi qui as commencé à préparer ta tenue pour la soirée dix minutes seulement avant votre départ ? Tu le sais pourtant, qu’il te fallait plus de temps, non ?

Courant de droite à gauche dans leur appartement, la blonde explosive finit ses derniers ajustements à l’arrache. Coiffure ? Check ! Yukata ? Check ! Ombrelle ? Ch… !

« -Aaaaah, elle est où ?! Ilea, tu l’as vue ?! Elle est grande, en bois brun, et… Ah ! Coko ! Arceus soit loué ! »

Caroline est presque prête à se jeter à genoux pour remercier son Mélokrik qui revient vers le salon avec la gigantesque ombrelle dans ses pattes, mais malheureusement, le temps lui manque ! Elle se contente donc de le rejoindre en martelant vivement le sol de ses pas (pourvu que les voisins du dessous soient absents…) pour plutôt récupérer son bien.

« -Merci !… Elle était où ? »

D’un mouvement de mandibule nonchalant, il désigne la salle de bain, et l’armoire à serviettes grande ouverte.

« -Ah ! Évidemment, où pouvait-elle être, sinon ?… Ilea-choupette, ça te dirait d’investir dans un meuble à ombrelles ? Je suis sûr qu’il y aurait moyen de le caser, genre… Là, dans ce coin du salon ! »

Elle désigne un espace un peu plus éloigné de la pièce, d’abord sur le ton de la rigolade, puis prend une mine subitement plus sérieuse au moment de se gratter le menton d’un air pensif.

« -Eh, mais c’est que ça serait presque feng shui… Il suffirait de le prendre jaune, et… » elle fait quelques gestes avec ses mains visant à reproduire la position du meuble « … Qu’il ait à peu près cette forme… » elle se tourne vers sa colocataire, souriante « Tu en penses quoi, princesse ? »

Son regard croise le sien, plutôt insistant en direction de la porte d’entrée de leur appartement.

« -Aaaah, tu as raison ! Il est temps d’y aller ! De toute façon, je suis prête, je suis habillée, j’ai mon sac à main, et j’ai même pensé à prendre mes cad… Aaaaaah, mes cadeaux ! »

… Prête, hmm ?

***

C’est avec une énergie débordante (pour changer) que Caroline descend en première du bus les ayant menées au pied du Mont Skiddo. Après avoir bondi les deux pieds en avant dans la neige, elle fait volte-face, et tend une main élégante à sa colocatrice.

« -Si madame veut bien se le permettre…  »

Une fois Ilea descendue du car, elles et leurs Pokémon se mettent en marche en direction du Hameau de Skiddo. Comme souvent, Caroline n’est accompagnée que de Coko et Lysian, Nessie étant peu disposée à l’ascension du fait de sa morphologie. Elle compte toutefois la sortir une fois arrivées là-haut. Son Mélokrik porte un élégant petit nœud de papillon, peut-être un peu en décalage avec le code vestimentaire de la soirée, mais cher à l’insectoïde, tandis que la Korillon arbore un minuscule obi vert noué autour de son corps.

Quant à Caroline, c’est un yukata rose et fortement pailleté qu’elle porte aujourd’hui. Des motifs de fleurs dorées sont cousus dessus, et un énorme nœud orangé vient retenir son obi rayé autour de la taille. Son âme de coordinatrice a pris le dessus et l’a incitée à en plus rajouter une immense épingle circulaire dans ses cheveux, purement esthétique, ainsi que le port de cette ombrelle sans doute peu utile en vue du temps clément de la soirée. Cela ne l’empêche pas d’être fière du résultat, bien que ses cheveux soient encore un peu en pagaille – de toute façon, coiffés, ils n’auraient jamais tenus la soirée.

Et malgré qu’elle soit vêtue d’une des tenues les moins pratiques du monde en pleine ascension, la blonde trouve quand même le moyen de trépigner sur place.

« -J’ai tellement hâte que tu rencontres mon copain ! Tu verras, Zozo ne paye pas fière allure, mais il est chou. ♪ »

Ah, tiens, je ne vous en ai pas parlé, de ça ?

Si Caroline est aussi excitée, ce n’est pas par la soirée seule. C’est parce qu’elle a choisi d’en profiter pour faire se rencontrer son mec et sa colocataire ! Bien que son premier date avec Enzo ne s’est pas (trop) mal passé, il leur aura fallu attendre quelques semaines pour passer du simple flirt à un semblant de liaison amoureuse. Et sa colocation avec Ilea commençant tout juste, elle a préféré ne pas directement imposer la présence d’un petit copain dans ses pattes, et a plutôt choisi de posément les amener à se rencontrer. Si le courant passe entre les deux, ça sera tout bénef ! Caroline serait même ok pour prêter Enzo à sa colocataire de temps en temps, si elle promet de ne pas trop l’abîmer. ♥

« -Au début, je voulais lui proposer de faire le trajet avec nous, mais je voulais voir sa réaction lorsqu’il nous verra toutes les deux habillées directement dans le festival ! Et comme ça, s’il bave trop sur toi, j’aurai le droit de le baffer. ~ Donc tu me promets de me faire ton plus beau sourire, ma belle ?  »

La montée aurait pu paraître interminable, mais les discussions animées des demoiselles ont le mérite de faire passer le temps. C’est donc ainsi que leurs pieds foulent la neige le long du sentier de lampions, jusqu’à arriver au cœur du festival, déjà bien animé en ce début de soirée.

« -On y eeeeeeest ! » elle se tourne, et attrape Ilea par la main « Viens, on a rendez-vous au stand de nouilles, héhé. ♫ »

Elle ne lui laisse que peu de temps pour commencer à admirer les lieux, et l’entraîne dans une foule vivace s’entremêlant dans les allées du village, méconnaissable aujourd’hui. Elles profiteront de la fête après, une fois qu’elles seront avec son copain !

Quelques minutes suffirent à arriver à destination. Et s’il peut sembler compliqué de repérer quelqu’un dans cette masse humaine et Pokémon, difficile aussi de manquer cette chevelure bleue à l’écart. Dos à elles, un sourire joueur s’affiche sur le visage de Caroline, qui s’approche à pas de Lucario après avoir lâché la main d’Ilea. Une fois derrière lui, elle se redresse, et plaque ses mains au niveau de ses yeux.

« -Devine qui c’eeeeeeeeest ? » dans un même mouvement, elle rapproche sa bouche d’une oreille, et y murmure des mots doux dont elle seule a le secret « Si tu te trompes de prénom, je te fais disparaître dans la forêt. ♥ »

Elle finit par le relâcher, et lorsqu’il se tourne face à elle, l’embrasse. Puis elle attrape son bras droit, et se met à côté de lui, tournée vers Ilea.

« -Princesse, je te présente le Zozo ! Le Zozo, je te présente la princesse.  »

Elle sourit.

« -Et ne vous battez pas pour moi, Ilea était là avant. ♦ »

HRP:
 

_________________

« Sache que les gros pervers, je les castre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Ariania Blue
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 495

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 7 Jan - 18:29

Alors que tout le dortoir s’agitait et que des pas rapides parcouraient tous les couloirs, Ariania était affalée sur son lit. A côté d’elle, sa colocataire finissait de mettre son yukata.

- Idaaaaa, commença la jeune fille, je veux pas que ce soit la fin d’année ! J’ai l’impression d’avoir rien fait de 2018 !

Sa colocataire lui sourit et se contenta de lui dire d’arrêter de se rouler sur les couettes sinon son yukata allait finir par ressembler à une serpillère. Ariania se leva. Pour une fois qu’elle prenait la peine de mettre ce vêtement lourd et inconfortable, elle allait quand même profiter de la soirée avec ! Elle réajusta sa ceinture dorée et y glissa le coquelicot rouge qui trainait sur sa table de nuit. Un tour sur elle-même, avec lequel elle faillit tomber, une grimace devant les chaussures bizarres et très peu pratiques pour courir qui allaient avec la tenue, et elle était prête.

Une fois dehors, l’ambiance festive la rattrapa et elle oublia toutes ces considérations idiotes. A l’entrée de l’académie des groupes de dizaines d’étudiants attendaient les bus pour les emmener au Mont Skiddo. Après une photo souvenir, Idalienor et elle montèrent dans un d’eux. Après une dizaine de minutes, où l’hiver était vite chassé par la chaleur humaine, elles retouchèrent le sol. En face d’elle, un petit chemin qui monte, monte, monte… Ah oui, on avait oublié de vous dire que le hameau de Skiddo n’était accessible que par quarante minutes à pied ? Oh zut. Désolé hein.

Au bout d’une dizaine de minutes, Ariania abandonna. Adieu chaussettes et tongs traditionnelles bizarres, elle continuait pieds nus sur le chemin rocheux. Bizarrement elle atteint bien plus vite le hameau. La place centrale incarnait l’image parfaite des petits festivals. Des lampions à perte de vue, des étalages de nourriture fumants qui embaumaient l’air, des stands de jeux d’où s’échappaient cris de victoire et de défaites.

- C’est trop… bien !!!!

Sans attendre Idalienor, la Pyroli fonça vers un des stands qui dégageait une des odeurs si alléchantes.

- Deux portions de brochettes ! s’écria-t-elle à peine arrivée devant le gérant, et plein de ces gâteaux en forme d’étoiles là-bas ! Et deux barbes à papa ! Et des tonnes de chamallows de la fondue au chocolat là-bas !

- Alors la petite miss on a faim à ce que je vois ! commenta le gérant.  

- C’est surtout que tout sent beaucoup trop bon !

- Ahah ravi de l’apprendre, n’hésite pas à revenir hors du festival aussi, on est sur la place de marché de Nuevo toute l’année ! En tout cas, tu es ma première cliente donc fais toi plaisir je t’offre quelque chose.

La Pyroli n’hésita pas longtemps.

- L’Emolga en meringue du fond !

- Tu n’aurais pas les yeux plus gros que le ventre toi ?

- Ne vous inquiétez pas je suis accompagnée !

- N’oublie de partager alors ! Pas la peine de finir l’année avec une crise de foie.

- Oui oui !

Sur le comptoir du stand se tenaient maintenant quatre paquets de taille moyenne et deux barbes à papa.

- Hum tu es sûre que tu vas réussir à tout porter ? demanda le gérant avec un air dubitatif.

- Oh oui ne vous inquiétez pas, je m’en charge.

Ariania prit le temps de remettre les chaussettes et tongs aux pieds, puis de ses mains libres, elle saisit les paquets et les barbes à papa.

- Merci beaucoup !

- C’est nous qui te remercions ! Bon festival !

Maintenant il fallait qu’elle rejoigne Ida. Ariania espéra que sa meilleure amie ne s’était pas trop éloignée (… quoi ?) car de plus en plus de monde se réunissait autour de stands et elle devait déjà jouer des coudes pour avancer à contrecourant.

- Tarif spécial !! Venez tentez votre chance à seulement 5 Pokédollars les 10 balles !

Demi-tour total de la Pyroli, qui moins d’une minute après se présentait au stand.

- Moi je veux bien !

- Ahaha nous avons une concurrente ! s’exclama le forain visiblement ravi de l’efficacité de son annonce, allez va te placer dans le carré de droite à côté de tes deux camarades. Le but du jeu est simple, tu remportes tout ce que tu touches et que tu fais tomber. Les balles sont en caoutchouc ne t’inquiètes pas elles n’abimeront rien.

Ariania allait prendre son fusil. Les deux personnes à côté d’elle avaient l’air d’être des élèves mais elle ne reconnaissait aucun d’eux, surement des nouveaux, se dit-elle.

Elle posa ses paquets sur le sol et se retrouva le fusil dans une main et les barbes à papa dans l’autre. Ah… problème… Hum, elle regarda autour d’elle. Des visiteurs passaient dans un rythme tranquille entre les stands. Sans faire attention à qui, elle en attrapa un dans la volée.

- Salut ! Tu pourrais me tenir ça le temps de mes tirs s’il te plait ?! Merciii je te passerai un des trucs que j’ai gagné !

Elle lui tendit les barbes à papa, lui fit un clin d’œil puis se désintéressa de lui pour se concentrer sur les cibles. Objectifs : le pachirisu en peluche, le bracelet pour pokemon rose et la couronne argentée (qui devait se mettre dans les cheveux, enfin elle supposait).

Cinq minutes et quelques félicitations du gérant après, Ariania se retourna enfin vers le passant malchanceux, les mains pleines des trois objets.

- Mercii encore ! C’est hyper cool de ta part ! Tiens je t’ai pris ça pour toi.

Elle posa la couronne argentée sur la chevelure de l’inconnu.

- Je sais pas, j’ai trouvé qu’elle t’allait bien !

Elle reprit ses paquets et posa le pachirisu en peluche dessus. Quant au bracelet pour pokemon, elle le glissa dans sa ceinture, Mysdi serait heureuse de ce petit souvenir. Elle récupéra aussi ses barbes à papa et après un énième sourire à la victime du kidnapping, elle commença à s’éloigner.

- Passe un bon festival ! A une autre fois !

Après quelques coups de coudes, Ariania aperçut le yukata bleu d’Idalienor. Un grand sourire éclaira son visage.

- Idaaaa, cria-t-elle en commençant à courir, regarde ce que je…

Elle ne finit pas sa phrase.

Parce qu’elle avait oublié qu’elle était dans les tongs traditionnels. Et en yukata. Et qu’on peut pas courir avec un yukata.

Bref, est-ce que c’est une serpillière ? Un tapis moche ? Un airbag ? Non c’est une Pyroli qui vient de s’étaler de tout son long sur les dalles de la place et qui a laissé échapper tout son chargement. Après, je suis d’accord avec vous, il est dur de les distinguer.

Résumé:
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Ven 11 Jan - 0:05

Pyrotechnie Féerique


Event 3
♬♪♫♩♫♪♬
C’est un océan de couleur qui se trouve devant moi. Plein de stand et de lanterne en papier qui donne le ton de la soirée, une soirée de fête et d’amusement. Mais étrangement je ne suis pas emballée, je souris devant toute cette animation, et devant les yeux brillants de ma starter. Alors qu’au fond de moi, c’est le vide. Je ne saute pas de joie…comme j’aurai pu le faire avant. Je lâche un soupire alors que ma Pyronille me regarde un peu inquiète. Depuis mon retour de Nénucrique, Hestia ne me lâche pas d’une semelle, comme si la tâche que lui a confiée ma sœur était plus importante que tout. Je fais de mon mieux pour ne pas l’inquiéter, mais ce n’est pas facile.

Enfin bon je dois arrêter de me morfondre, je suis venue ici pour profiter de cette dernière journée de l’année. J’avance donc dans les différentes allées, observant avec un peu plus d’attention les divers stands, et je dois avouer que je suis étonnée de leur diversité. Il y en a pas mal proposant de la nourriture –heureusement qu’Ama n’est pas de sortie, sinon je crois que mon porte-monnaie aurait été vide à la fin de la soirée-, mais il y en a pas mal avec des jeux. Pêche aux Magicarpe, Chamboule-tout, tir à la carabine…Tant de façon de s’amuser que je vais avoir du mal à choisir.

Mon regard s’arrête sur un stand de tir à la corde, ceux ou on choisit une corde, et on obtient une peluche. Pourquoi ce stand en particulier ? Tout simplement car dans un panier ou se trouve une peluche de Flambusard géante, se trouve un petit Passerouge, fier de sa cachette. Je ne peux m’empêcher de sourire en voyant mon petit Phénix dans sa nouvelle cachette. Je me demande comment il fait pour toujours trouver des cachettes aussi improbables les unes que les autres. Mais bon je ne le déloge pas de sa cachette, il finira bien par revenir vers moi à un moment ou un autre. Je progresse quelques peu dans les allées, avant d’entendre un petit cri de joie que je reconnaitrais entre mille.

-Heriiiiiiiiiiii


C’est un peu étonnée que je baisse les yeux pour voir une petite Héricendre courir à toute allure vers moi, il s’agit de Mei, la Héricendre de Logan. Mais qu’est-ce qu’elle peut bien faire là ? Enfin si elle est là ça veut dire que son dresseur n’est pas bien loin. Mais pas de Logan en vue…il doit être occupé ailleurs, ce qui n’est pas pour me déplaire pour l’instant. Avec le lapin que je lui ai posé pour Noël, je ne suis pas pressée de le revoir et de devoir m’expliquer sur ce qui s’est passé la semaine dernière. Mei joue un peu avec Hestia et Astrega, avant de reporter son attention sur moi, je n’ai donc pas d’autre choix que de me baisser pour la prendre dans mes bras.

-Coucou Mei, qu’est-ce que tu peux bien faire ici toute seule ? Tu as faussé compagnie à ton dresseur ?
-Riiiiicendre

Je souris devant sa petite bouille heureuse, il faut dire que ça ne m’étonne pas qu’elle soit venue me voir. A chaque fois que Logan la fait sortir de sa pokéball, elle reste collée à moi, je pense que c’est dû au fait que je sois une spécialiste du type feu. Je ne vois pas d’autres explications de toute façon.

Mais alors que je câline la nouvelle arrivante, quelqu’un me bouscule dans le dos, et je manque de m’écraser au sol. Heureusement je parviens à garder mon sens de l’équilibre de justesse, mais c’était moins une. Avant même que je n’ai le temps de me retourner pour voir le ou la responsable, cette dernière –car oui il s’agit d’une fille- s’excuse, prétextant être perdue dans ses pensées. Mon regard se pose donc sur cette jeune fille, et je la détaille du regard quelques instants.

Ma première pensée fut de croire qu’il s’agissait de ma sœur, avec ses cheveux roses, mais je me suis rapidement rendue compte qu’il ne s’agissait pas de Marie. Cette inconnue a des yeux clairs entourés de tâche de rousseur, totalement différents de ceux de ma sœur.

-Ho ne t’inquiètes pas, ça va. Tu ne t’es pas fait mal ?

Je n’ai posé cette question que par pure politesse, en vrai je ne m’inquiètes pas vraiment de savoir si elle s’est fait mal…Ba quoi, c’est elle qui m’est rentrée dedans. Je baisse légèrement les yeux pour voir que Mei semble énervée, faisant ressortir des petites flammes de colère, mais je la caresse pour qu’elle se calme un petit peu. Astrega est quant à prête à bondir sur la jeune fille, alors que Deva ma Magby baisse ses lunettes pour mieux détailler la jeune fille…Bon il faut que je calme toute cette joyeuse bande, sinon elles font faire rôtir cette jeune fille qui n’a rien demandé.

-Je m’appelle Yuna Ak…Frostheart, et tu es ?

J’ai failli le dire…pas facile de changer les habitudes, mais je sais que j’y arriverai.



Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Hope Spettell
Todresseur Ranger

Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 67
Jetons : 8654
Points d'Expériences : 2187

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Ven 11 Jan - 4:30

Je fixe le kimono pendu au cintre que j’avais accroché à l'arrière de la porte de ma chambre. Sa couleur bleu marine s’accorde bien avec mes yeux. Du moins, c’est ce qu’on m’avait dit. Un motif fleuri recouvre les manches. Le tissu est d’une excellente facture. Souple, soyeux, mais épais. Aucun fil qui ne dépasse, des points parfaits. Et pourtant je l’avais déjà porté à bien des reprises. Je connaissais par cœur la moindre de ses coutures. Il me tombe parfaitement aux épaules, le bas a été raccourci pour s’ajuster à ma taille. Du moins, c’était avant que ne survienne cette soudaine poussée de croissance. C’était il y a un peu plus d’un an. Désormais, les manches me remontent quelques centimètres au-dessus des poignets et la longueur dévoile un peu de mes mollets. Était-ce pour ces raisons que je n’avais pas envie de l’enfiler ? Absolument pas. J’avais beau savoir qu’il m’allait toujours et que j’arrivais à me débrouiller seule sans problème pour nouer l’obi, cela ne m’en donnait pas plus envie. Je l’avais juste trop vu. Trop souvent. La vue d’une des fleurs qui parsèment le tissu suffit à ce que la voix de l’autre mégère résonne dans ma tête. Je grimace. Non, définitivement non.
Le mois dernier, lorsque j’étais retournée au nid familiale, comme ils aiment bien l’appeler, Ayako m’avait proposé de m’en procurer un nouveau. J’avais poliment décliné l’annonce mais elle a tout de même pris mes mesures. « Au cas où. » A-t-elle dit. Je crus le recevoir, deux jours plus tôt, lorsqu’un colis arriva à ma porte, mais il s’est avérer que le carton contenait un œuf que j’ai commandé avec un bon, et non pas un kimono tout neuf. Maintenant que j’y pense, un nouveau modèle m’aurait changé, et peut-être aurais-je été plus enclin à l’enfiler que cette étoffe bleu imprégnée des beuglements de l’autre mégère. Je soupirai puis décidai finalement de ranger le vêtement en question. Après tout, il valait quand même une petite fortune, en prendre soin était la moindre des choses.
Ajax ? Il fait quel temps ? – D’après les derniers updates, il fait frisquet mais au milieu de la foule, dans le festival, ça devrait aller. – D’accord, merci !
C’est vêtue d’une petite blouse blanche par-dessus laquelle j’avais enfilé un cardigan en grosses mailles que je quittai enfin le dortoir pour me rendre vers les navettes.

Cela ne faisait qu’une petite semaine que j’étais de retour à l’académie. Les derniers mois ont été mouvement pour le moins qu’on puisse dire. Autant pour moi que pour l’école. Et pourtant, je n’y ai nullement été impliquée dans toute cette histoire. Et c’était tant mieux. J’étais pas si mal, en pleine réserve naturelle, et au moins, je ne me retrouvais pas enfermé dans le donjon Yutaka « pour protéger la lignée des désastres extérieures » comme elle sait si bien le dire. Trois ans. Cela ne fait que trois ans qu’elle a enfin commencé à s’intéresser à mon cas, quand il fut officiellement annoncé qu’Hiro et Ayako n’auront pas de second enfant. Et je m’en serais bien passée à vrai dire. Ce n’est pas que c’est agaçant qu’on essaie de dicter ma vie mais un peu quand même. Et soyons honnêtes deux secondes, il n’y a rien de plus gênant qu’un rendez-vous arrangé par une vieille de soixante-huit ans. J’ai des frissons rien qu’en y pensant.

Gummy gambade autour de moi. Ce nouvel endroit attire d’avantage sa curiosité, et il se montre doublement plus dynamique qu’à son habitude. Derrière lui, Böker, tout jovial, essaie de partager sa bonne humeur avec le spectre qui l’ignore superbement et recentre son attention sur la foule et les divers stands. Dans mes bras, je tiens Mochi. Je suis consciente qu’elle a pris du poids dernièrement et je sais très bien les raisons. Mais je ne peux m’empêcher de toujours la considérer comme un bébé. Celle apparence bouboule va me manquer le jour où elle prendra sa nouvelle apparence. J’enfonce ma main dans sa fourrure épaisse. Tellement douce, tellement adorable. Je dépose un bisou sur son museau humide. Elle se sentait bien dans son élément, sur cette île hivernale.

HRP :
- Obtention d'un oeuf de Sucroquin

- Hope arrive plus tard, une petite demi-heure après ceux qui ont pris la première navette.
- Elle est vêtu d'une petite blouse d'été blanche et d'un cardigan en grosses mailles et tient son Marcacrin dans les bras.
- Son Spectrum et son Scorplane se baladent.

_________________


Dernière édition par Hope Spettell le Sam 12 Jan - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Ana C. Gladio
Coordinateur Performer

Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 45
Jetons : 1377
Points d'Expériences : 1141

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 12:58




Ana et Miguel avancent donc tranquillement dans le village pour observer la multitude de stand. La jeune fille ne peut s'empêcher de passer ses doigts dans ses cheveux, heureuse de cette nouvelle coupe. Elle essaye tant bien que mal de se déplacer avec cette tenue traditionnelle qui tombe sans cesse sur ses épaules. Elle ne sait vraiment pas comment des personnes peuvent porter ça régulièrement.. car le côté pratique n'est pas réellement présent. Mais le cheminement du groupe est très rapidement stoppé par un élément perturbateur. Droit devant eux, un grand brun marche dans leur direction. Miguel se penche un peu vers Ana.

« Je mets ma main à couper qu'il va venir te parler. » chuchote-t-il.

Logan s'arrête devant eux et les salue.

« Bingo.. » dit-il avant de s'éloigner un peu pour ne pas déranger.

Ana soupire face à l'attitude de son cousin, qui, même si il s'éloigne, reste tout prêt pour ne pas louper une miette de la conversation. L'alolienne reporte son attention sur le Voltali, un peu exaspérée. Oui, elle cherche à l'éviter. Voir même elle l'ignore complètement et c'est bien mieux comme ça. Mais comme d'habitude, il a toujours quelque chose à dire. Et étrangement, peu importe ce qu'il dit, il a ce don de la mettre toujours en colère.

« Son mensonge ? » répondit-elle sèchement avant de souffler. « Tu dis simplement ça parce que ça te mets hors de toi de savoir que je suis avec elle. De savoir que, elle au moins, elle sait m'aimer correctement. »

Ana, qui a son cousin dans son champ de vision, le voit écarquiller les yeux et secouer la main. Oui, elle y est peut-être aller un peu fort. Mais elle en a marre et elle aimerait juste que Logan arrête de se préoccuper d'elle. Elle fait ce qu'elle veut, avec qui elle veut et ça ne le concerne plus à présent. Elle ne lui pardonnera pas la gifle qu'il lui a mis alors qu'elle l'aidait et le réconfortait. C'était, à ses yeux, l'erreur de trop, elle ne veut plus entendre parler de lui.

« C'est bon ? C'est tout ce que t'avais à me dire ? » dit-elle en croisant les bras.

Pour la nouvelle année, elle n'a vraiment pas envie de l'entendre lister les mille et une raisons de pourquoi elle ne devrait pas rester avec Salomé parce que c'est sa vie et ses choix, ce n'est pas à lui de décider de ce qu'elle doit faire.

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Ilea Alezar
Adulte Éducatrice Expérimentée

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 22 ans
Niveau : 27
Jetons : 486
Points d'Expériences : 610

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 14:58



Pyrotechnie féerique
Ilea ne peut s’empêcher de sourire en regardant Caroline courir partout à travers leur appartement. On dirait ces jeunes de l’académie qu’elle doit accompagner en sortie scolaire. Il y en a toujours un qui manque à l’appel, parce qu’il s’est préparé à la dernière minute et qu’il ne trouve pas la moitié de ses affaires. Et quand on pense que l’on peut enfin sonner le départ, il repart en courant parce qu’il a oublié sa trousse, essentielle pour remplir le devoir pendant la visite culturelle. Oui, Caroline devait très certainement être comme ça étant plus jeune vu le nombre maladif d’aller-retour qu’elle est en train de faire dans l’appartement pour retrouver toutes ses affaires nécessaires à cette sortie du soir.

Ce soir sera le dernier soir de l’année 2018. Une autre année prend fin pour la jeune femme qui au passage en profite pour fêter ses 23 ans. Née juste avant le passage à la nouvelle année, elle a profité de cette journée pour se faire plaisir. La rousse a d’ailleurs craqué pour un superbe kimono rouge foncé avec de multiples fleurs printanières sur le tissu. Resserré à la taille par une ceinture épaisse de la même couleur, le vêtement avait tout pour plaire à l’éducatrice, bien décidée à fêter le nouvel an comme il se doit. La ville a organisé une petite fête dans le hameau de Skiddo, redécoré spécialement pour l’occasion. La demoiselle ne cache pas sa curiosité vis-à-vis de tout ça mais a préféré garder la surprise pour le grand jour. Tandis que la blonde finit de se préparer, Ilea vérifie une dernière fois dans le miroir que tout est en ordre tout en répondant à sa colocataire « Je comprends l’utilité certaine pour toi à ce moment précis d’un tel meuble mais ne crois-tu pas qu’en plein milieu du mois de février il prendrait un peu la poussière ? Allez dépêche-toi on va être en retard ». Sa tenue est parfaitement ajustée, ses cheveux flamboyants sont détachés et entremêlés par de fine tresse éparpillée partout dans sa chevelure, le maquillage est juste comme il faut et son sourire toujours aussi présent. Ses pokemons sont pour l’instant dans leur pokeball, toutes dans sa sacoche en compagnie des quelques cadeaux qu’elle veut offrir ce soir. Une fois que Caroline s’est assurée qu’elle n’a pas oublié les siens, elles peuvent enfin quitter l’appartement pour profiter de cette soirée qui risque d’être inoubliable.

Si seulement tu savais à ce moment-là.

***

Après ce petit trajet en car, l’ensemble des participants doivent finir le trajet à pied dans la fine neige déposée sur la montagne depuis le début de l’hiver. Leur groupe ne passe pas inaperçu. Entre les nombreux élèves et adultes qui se mélangent à leur propre pokemon, il y a de quoi attirer l’attention. Pour l’instant, il n’y a que Gaia qui profite de l’air frais, plus à l’aise par sa condition à une montée dans la neige. Comme les pokemons de Caroline ont eu le droit à un costume, Ilea a également offert à ses pokemons une multitude de rubans pour les habiller. La Feunard d’Alola porte d’ailleurs autour de son cou un ruban de couleur bleu marine, rassemblé en un simple nœud de lacet mais très élégant.

La rousse rie quand Caroline vient à parler de son petit ami. C’est vrai que cela fait déjà un moment que la blonde en parle à sa colocataire, bien qu’elle et lui ne se soient pas encore rencontrés officiellement. L’éducatrice a déjà eu tout le temps de se l’imaginer, accompagné bien sûr par ce qu’elle présume être un surnom, Zozo. La coordinatrice a l’air d’avoir un rapport très particulier au garçon. A leur place, Ilea ne tenterait rien de stupide s’ils veulent survivre en couple avec une femme comme Caroline.

Ne t’inquiète pas je suis tout à fait disposée à tester la fidélité de ton petit ami. Mon plus beau sourire lui sera adressé ne t’en fais pas.

Les deux amies rient rien qu’à cette pensée tout en finissant la montée jusqu’au petit village. Une fois arrivée, Ilea ne peut que constater que la ville et ses habitants ont tout donné pour créer cette magnifique ambiance. Entre les lampions, les guirlandes de couleur accrochées aux maisons, la bonne ambiance qui règne ainsi que les nombreux stands disposés un peu partout dans le hameau, tout est parfait pour passer une bonne transition vers la nouvelle année. Mais Caroline ne lui laisse pas profiter plus longtemps de tout ça, visiblement très pressée à l’idée de retrouver son petit ami, ce qui est assez logique. La rousse se laisse encore entrainer à sa suite, ne pouvant de toute manière pas lutter.

Mais, en poursuivant dans cette direction, la jeune femme sent son cœur s’accélérer légèrement. La blonde court après quelqu’un. Quelqu’un un peu à l’écart du reste des participants. Quelqu’un qui n’est que de dos mais qu’à l’impression de reconnaitre. Quelqu’un qui à les cheveux bleus. Elle se voit courir à cette place, il y a quelques années de cela, et ça lui fait mal.

C’est idiot pourtant. Il y en a plein des grands gars plutôt pas mal foutus. Vrai. Il y en a plein des gars aux cheveux bleus. Un peu moins vrai. Il y en a plein des gars qui lui laissaient cette impression quand elle s’approchait d’eux. Faux.

Il n’y avait que lui pour lui faire ça.

Lorsque Caroline arrive enfin à la hauteur de son petit ami, joueuse, il finit par se retourner vers elle, l’embrassant avec tendresse. Il ne lui a pas fallu bien longtemps pour comprendre que, même si elle le savait déjà, le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Elle le savait. Mais elle ne voulait pas le voir.

Elle le savait. Mais elle ne voulait pas savoir.

Que ce dénommé Zozo que sa colocataire aime tant appeler ainsi était Enzo, son Enzo.

Fantôme du passé. Fantôme de son cœur. Fantôme de sa vie.

Enzo, en chair et en os, se tient devant elle, à quelques centimètres à peine. Bras dessus bras dessous avec sa petite amie qui n’est autre que sa colocataire, Ilea a bien du mal à conserver une expression souriante face à celui qui l’a abandonné il y a maintenant 5 ans. Les sentiments se bousculent et se battent dans son cœur. D’abord de la surprise, mais aussi une profonde colère avant de décliner vers une tristesse infinie qu’elle ne pourra pas retenir infiniment. Se rappelant toutefois de l’ignorance totale de la situation de son amie, la rousse tente tant bien que mal de garder le sourire face à son ex petit copain, visiblement aussi surpris qu’elle de la retrouver ici. Alors, tentant tant bien que mal de résister face à ces violents tremblements qui l’anime, Ilea s’approche un peu plus de lui pour se présenter.

Il faut croire qu’elle aime vraiment m’appeler princesse. Et elle n’est pas la seule. Je m’appelle Ilea. Enchantée de faire ta connaissance.

Se confortant aux usages des sinnohites, la rousse s’approche de lui pour lui faire la bise, se permettant toutefois de glisser quelques mots à l’oreille de l’intéressé.

La princesse ne fera pas semblant éternellement. Elle espère sincèrement que Zozo aura une explication à lui donner. Je crois qu’elle le mérite.

La rousse s’éloigne de quelques pas avant de s’adresser à son amie.

Je vais vous laisser profiter un peu tous les deux de la fête. J’ai aussi des cadeaux à aller donner de toute façon. On se retrouve tout à l’heure ça marche ?

A peine eut-elle entendue la réponse de Caroline qu’Ilea disparait dans la foule, suivie de près par Gaia, pas stupide vis-à-vis de ce qu’il vient de se passer. Mais elle sait qu’elle aura les réponses plus tard. Maintenant, il n’y a qu’une seule personne à qui sa dresseuse à envie de parler. Une fois cachée derrière l’une des maisons reculées du hameau, la jeune femme se laisse glisser contre le mur, prise par de terribles sanglots. L’éducatrice essaie de cacher son visage dans les manches amples de son yukata mais impossible d’arrêter ces flots de larmes incessants roulant sur ses joues à toute vitesse. C’est comme si rien n’avait changé. C’est comme si le temps n’avait pas eu d’effet sur elle. Comme si elle le revoyant, elle revoyait le jeune homme de 17 ans qu’il était. Comme si pendant toutes ces années, elle avait cherché son ombre sur le port de Sinnoh et qu’elle était enfin réapparue. D’un geste léger, elle active la pokeball de sa Togekiss. Kayla, découvrant sa dresseuse dans un profond état de tourment, s’interroge par ses petits cris qui n’appartiennent qu’à elle. Ilea finit par répondre, laissant encore un peu plus son cœur se briser au bout de ses mots.

Kayla, je croyais que j’étais forte…que j’étais passée à autre chose…que j’avais tourné la page. Mais il est là…Il est là…


Celui que tu as toujours considéré comme l’amour de sa vie.


©️BBDragon

Résumé:
 

_________________

Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Logan C. Alduin
Scientifique Chercheur Pokemon

Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 305
Points d'Expériences : 1772

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 18:09


Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

Je rigole doucement. Un rire jaune. Bien sûr que j’ai autre chose à dire. Je vais pas me gêner.

-Salomé t’aimer ? Pfff elle en a rien à foutre de toi. La seule raison pour laquelle elle « t’aime » c’est pour me détruire. Rien d’autre. Ce qui me met hors de moi c’est pas vraiment le fait que tu sortes avec cette ***** mais plutôt le fait qu’elle te manipule depuis le début. P’tet que je t’ai mis une baffe une fois mais au moins je ne t’ai jamais mentit sur ce que je ressentais ou mes actions. Comme par hasard c’est elle qui t’a montré la vidéo de ma mission avec elle. Comme par hasard c’est elle qui t’a bourré le crâne que j’étais un violeur. Et je serais même pas surpris de savoir que c’est elle qui t’a embrassée en première. Tu ne maîtrise rien et tu te mens. Tu l’as juste suivi parce que tu étais perdue et elle en a profité pour me blesser par ton biais. Mais bon ça ne tient qu’à toi de croire ce que tu veux. J’espère que quand t’apprendra la vérité tu auras pas trop mal, enfin si tu l’apprend un jour. q


Je tourne la tête vers son cousin.

-Je sais que tu nous écoute depuis le début alors enregistre bien ça.

Je regarde Ana dans les yeux.

-Dès que Salomé en aura marre de te manipuler elle te plaquera comme une malpropre. Elle te considère comme un jouet et rien d’autre. Alors ce jour là, tu auras encore plus mal que le jour ou je t’ai mis la baffe. Je t’aurais prévenue Ana. Enfin… La Ana que j’ai aimée est morte tuée par une peste.

Je la dépasse sur son côté et lui adresse une dernière fois la parole.

-Bonne soirée jeune fille.

Je lui est dit les quatre vérités et si elle est pas capable de s’apercevoir que je dit la vérité alors elle sera véritablement morte à mes yeux. Mais j’ai pris ma décision pour elle.



Ana. Adieu...



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Ana C. Gladio
Coordinateur Performer

Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 45
Jetons : 1377
Points d'Expériences : 1141

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 19:07




Est-il vraiment en train de rire ? Ana serre la mâchoire. Elle l'écoute, elle ne le coupe pas. Tout son sang bouillonne, elle le regarde droit dans les yeux. Si elle le pouvait, ils lanceraient probablement des éclairs tant la haine qu'elle lui porte est grande. Et il est hors de question qu'il s'en sort aussi facilement. Elle le laisse la dépasser avant de pivoter vivement et de lui attraper fermement le poignet.

« Je t'interdis de parler de Salomé comme tu viens de le faire. Je ne suis pas une idiote. Je me doute bien qu'au début de nos problèmes de couples, elle avait probablement accentué ses propos. Mais ça ne change rien à ce que tu m'as fait. Et quand tu n'étais pas là, elle, elle a su me réconforter. »

Ses sentiments vacillent entre la colère et la tristesse. Son esprit est dans le doute depuis un moment. Est-ce qu'elle doit croire celui qu'elle a aimé ou celle qu'elle aime actuellement ? Mais Logan l'a déçu de trop nombreuses fois alors, qu'au fond, Salomé, non. Malheureusement pour Ana, l'amour rend aveugle et la jeune fille ne connaît pas le dicton qui dit qu'on est plus facilement trahi par celui qui ne l'a jamais fait.

« Tu ne la connais pas comme moi je la connais. Je ne te dois plus rien. Merci d'avoir gâché mon nouvel an. Puissent Solgaleo, Lunala et les quatre Tokos te pourrir ton année 2019. »

Elle lâche son poignet dans un regard noir avant de tourner les talons et de rejoindre son cousin et ses pokémons. Sa dernière phrase sonne comme une malédiction. Malheureusement, la native de Poni n'est pas une vieille folle qui collectionne les poupées vaudou. Elle est loin d'être une sorcière, parce que ça n'existe pas. A moins qu'elle est envie de ne plus exister ? Non, impossible. Elle a encore trop de rêves à réaliser pour se laisser abattre par une histoire de cœur. Ça arrive à tout le monde, elle ne doit pas être ces exceptions qui ne s'en remettent pas. Encore tendue par cette discussion, elle marche silencieusement en ignorant Miguel qui tente tant bien que mal de combler ce malaise en parlant de tout et n'importe quoi. Pourquoi a-t-il fallu que Logan vienne lui parler ? Était-ce vraiment nécessaire ? Mais qu'est-ce qu'elle a bien pu faire pour mériter ça ? Elle se le demande.

Totalement perdue dans ses pensées, elle n'avait pas remarqué que Miguel s'était éloigné d'elle pour faire un achat sur l'un des stands. Elle s'arrête et regarde autour d'elle pour le retrouver. Elle aperçoit le Gouroutan qui lui fait un grand signe de la patte. Elle revient vers le groupe alors que Miguel termine de payer. Il se retourne vers elle avec un grand sourire.

« Cadeau ! » dit-il avant de tendre un oeuf. « Parce que tu le mérites, parce que t'es une cousine géniale, une amie formidable, une confidente fantastique et que tu possèdes un coeur en or qui ne devrait jamais se briser. »

Une petite larme perle sur la joue de l'alolienne, touchée par la gentille de son cousin. Elle se serre dans ses bras avant de prendre l'oeuf et de l'observer.

« Je ne sais pas quel pokémon il contient, ça sera une surprise ! » dit-il avec un grand sourire.

La dernière fois qu'il lui a offert un oeuf, cela remonte à Halloween de l'année dernière. Cet oeuf contenait Louis, le Gouroutan, maintenant meilleur ami d'Ana. Elle est certaine que ce pokémon sera aussi extraordinaire que le pokémon psy.

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Miriam Haere
Adulte Apprentie Zoologiste

Région d'origine : Alola
Âge : 30 ans
Niveau : 13
Jetons : 1288
Points d'Expériences : 192

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 20:10



Seule.

C'est un sentiment qui me tourmente depuis bien des années. Surtout au nouvel an. Me voilà seule dans mon appartement encore illuminé par les décorations de Noël. La télévision passe les bêtisiers spécial nouvelle année, encore une fois. Ce jour est censé être un jour de fête, il ne l'a jamais été pour moi.

A l'époque, lorsqu'on vivait encore à Kalos, Miguel le fêtait avec ses amis. Moi, j'enchaînais encore les petits boulots, donc je me retrouvais souvent à travailler dans des bars ou des restaurants qui organisaient des soirées pour le 31 décembre.

Maintenant que l'on est sur Adala, c'est différent. J'ai enfin un emploi stable, ce qui signifie que je ne travaille pas aujourd'hui. Miguel et Ana le fête ensembles, bien évidemment, avec presque toute l'île, en fait, au Hammeau de Skiddo. Mes « collègues » y sont probablement aussi, mais ne m'ont pas invité à les rejoindre pour cette fête, nous ne sommes sans doute pas encore assez proches, nous ne sommes pas des « amis ». En parlant d'amis, c'est triste à dire, mais je n'en ai aucun. Sur Adala, à part Miguel et Ana, je n'ai personne d'autre. Ils sont ce que j'ai de plus cher au monde. Et quitte à parler d'amis, parlons d'amour. Ma situation de femme célibataire avec un enfant n'arrange en rien à ma situation. Et je vais bientôt avoir 31 ans. Je n'ai jamais eu de relations vraiment sérieuses. Ça a toujours été pour moi un casse-tête impossible à résoudre. Je n'ai jamais rien dit à Miguel pour ne pas l'inquiéter, mais je vis assez mal ma situation actuelle, même si d'apparence, j'ai tout pour être heureuse.

Encore un nouvel an seule. Assise dans ma cuisine avec vu sur le salon, j'attrape la télécommande et éteint la télé. Ces émissions m'agacent plus qu'autre chose. Je pourrais aller à cette grande soirée, mais je n'en ai pas envie. J'allume mon enceinte et mets de la musique au hasard, au moins je sais que ça va me détendre. Krabby s'approche de moi, l'air inquiet. Je lui souris. Heureusement que j'ai au moins mes pokémons. Je me lève et donne mon meilleur déhanché en rythme, un verre d'alcool à la main. Ali essaye de suivre mes mouvements en balançant ses pinces de droite à gauche et de gauche à droite. Je me laisse choir ensuite dans mon canapé en posant mon verre sur la table basse. Je regarde l'heure: il n'est que 19 heures. Que faire ? Je me redresse en soupirant. Je devrais peut-être sortir et marcher en ville.. Ou aller à la plage et rester avec mes pokémons. Ou je pourrais aller dormir, le 31 décembre n'étant qu'un jour comme les autres. J'opte pour la seconde option. J'enfile une veste et attrape des chaussures. Je prends mes clefs et fais signe au Krabby de me suivre. On sort rapidement de la résidence avant de se diriger vers les plages entre la pokémon community et le quartier aquali.

Lorsqu'on arrive là-bas, on est accueillis par Pop, mon cher Octillery. Il me fait un câlin avant de m'indiquer où les autres se trouvent. Je m'approche de l'eau et fais signe aux deux Démantas, au Relicanth et au Bacabouh. Je finis par m'asseoir sur le sable froid en regardant l'horizon et en écoutant le bruit des vagues qui viennent s'écraser à un mètre de moi. Au loin, j'entends de la musique à fond et des gens qui chantent à tue-tête. Je finis par m'allonger et regarder le ciel étoilé.

« Vous aussi, vous venez bronzer ? »

Je sursaute et me redresse avant de tourner la tête vers l'origine de la voix qui venait de s'élever près de moi.

« Oh, désolé. Je ne voulais pas vous faire peur. »

Un homme vient s'installer près de moi.

« Non, ce n'est rien. »

Je le regarde alors de haut en bas: il porte une chemise type alolienne, une casquette et des tongs, c'est-à-dire une tenue pas vraiment adaptée à un soir de décembre. Je lui souris un peu avant de reposer mon regard sur la mer.

« La mer est paisible, n'est-ce pas ? Je viens toujours ici, peu importe la période de l'année. »

Bizarre, ça ne m'étonne pas. Avec cette tenue, il se la joue Alolien, mais il ne l'est probablement pas. Il pourrait rester habillé comme ça à Alola si il s'y trouvait, mais hors, le climat d'Adala est bien différent de l'Archipel. Et en temps qu'Alolienne pure souche, je peux vous affirmer qu'il fait froid à Adala.

« Oh, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Charlie Hudson, je suis l'assistant du maire. »

Je tourne la tête vers lui en souriant légèrement. Il me tend alors la main. Je le regarde quelques secondes avant de lui tendre la mienne.

« Miriam Haere, enchantée. Je travaille au Parc Zoologique de l'île. »

Charlie affiche alors un grand sourire.

« Oh ! Et vous y faites quoi exactement ? »

J'hausse légèrement un sourcil, mais qu'est-ce qu'il me veut ?

« Bien, pour le moment, je suis juste en période d'essai mais je vais être embauchée en tant qu'apprentie zoologiste et si je continue dans cette voie, j'aimerais devenir aquariologiste. »

Il continue de sourire avant de regarder autour de moi.

« Une zoologiste spécialisée dans les pokémons aquatiques, donc ? Ça semble logique vu les pokémons qui vous entourent. Ce sont tous les vôtres ? » me demande-t-il.

Je regarde alors Pop, Ali et Sorra qui n'avaient pas manqué une miette de la conversation. Un peu plus loin, les trois autres s'étaient laisser légèrement échoués sur la plage pour tenter de nous écouter.

« Oui, ils sont tous à moi sauf cette Démanta.. » dis-je avant de pointer du doigt Summer. « .. qui est à ma nièce. »

Ce cher Hudson semble boire mes paroles comme si j'étais Tokopisco.

« J'ai aussi un pokémon eau, un Léviator pour être précis ! Mais il n'est pas avec moi, il est dans le grand aquarium de la mairie. Peut-être que vous l'avez déjà vu si vous y avez déjà mis les pieds. »

J'acquiesce. Il me semble l'avoir déjà vu, en effet. Un silence s'installe entre nous deux, mais pourtant sans gêne apparente. On regarde tous les deux l'horizon, perdus dans nos pensées. Je relance finalement la conversation après plusieurs minutes d'absences.

« Et vous ne fêtez pas le nouvel an ? »

Il étouffe un rire sans pour autant me regarder, continuant de fixer les vagues.

« J'allais me rendre aux festivités du village, mais j'ai fait un détour par ici pour profiter d'un peu de solitude avant d'être entouré de tout ce monde et ces adolescents. Et je vous retourne la question ? »

Je pose mon regard sur mes pokémons.

« Ce n'est pas vraiment pour moi.. »

Mensonge. Personne ne m'a invité et je n'avais personne avec qui y aller non plus. Mais je n'avais pas envie de passer pour la désespérée du coin. Bon, puis tant qu'à faire.

« Puis, c'est surtout que je ne connais personne, alors je n'y voyais pas grand intérêt.. »

Charlie me regarde avec un air inquiet, voir même de pitié: exactement ce que je ne voulais pas.

« Mais, vous me connaissez, maintenant ! Pourquoi ne pas m'accompagner ? »

Je suis prise de cours.

« Euh.. bah.. je.. Je n'en sais rien. »

Je ne suis surtout pas habillé pour aller là-bas, pas vraiment maquillé..

« Aller ! J'insiste ! Ça vous fera du bien et ça vous permettra de rencontrer du monde ! » dit-il avec enthousiasme.

Il marque un point. Je finis par hausser les épaules avant d'accepter sa proposition. On se relève tout les deux, je fais signe au revoir à mes pokémons qui préfèrent rester tous ensemble, avant de suivre Charlie. On se dirige vers le centre-ville pour tenter d'attraper une navette qui mène au pied du Mont Skiddo où on lieu les festivités. Espérons que je puisse me sentir un peu moins seule.

Lorsqu'on arrive au Village, il est déjà bondé de personnes. La plupart des personnes sont vêtues de tenues traditionnelles. On se regarde de haut en bas: il nous faut une tenue à nous aussi. Il y a forcément des stands qui en vendent, non ? On avance parmi les allées en cherchant ce qui pourrait nous combler et bingo: un stand de kimono. On en achète un tout les deux avant de l'enfiler, soulagés de pouvoir se fondre dans la masse. On commence donc à profiter de l'endroit et de la beauté des lieux. Et dire qu'il y a quelques semaines, je m'amusais à déblayer la route menant à ce hameau.

« Mamaaaaaaaan ! »

Je me retourne et vois Miguel courir dans ma direction. Je le serre dans mes bras en souriant.

« Je pensais pas que t'allais venir ! C'est cool ! »

Il regarde Charlie et lui dit bonjour. Le garçon est rapidement suivie d'Ana et quelques uns de ses pokémons. A la vue de la jeune fille, j'écarquille les yeux.

« Tu t'es coupé les cheveux !? Et tu les as éclaircis !? Ça te va superbement bien ! »

Je la serre dans mes bras avant de me tourner vers Charlie.

« Charlie, je vous présente Miguel, mon fils et Ana, ma nièce. Les enfants, voici Charlie. On vient de se rencontrer. »

Ana et Miguel affichent un regards complices: je sais à quoi ils pensent, mais non. Je leur lance un regard noir. Charlie salue les deux Aloliens qui ne manquent pas un instant pour se chuchoter à l'oreille et rire. Ça me fait plaisir de les voir aussi proches.

hrp:
 

©BBDragon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-adulte#76795
Hope Spettell
Todresseur Ranger

Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 67
Jetons : 8654
Points d'Expériences : 2187

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 20:21

« Et voilà, cela vous fera septante jetons s’il-vous-plaît. Merci. »
Je récupérai enfin mon dû qui me chatouillait tant les narines depuis mon arrivée. Des popcorns. Et pas n’importe lesquels. Goût sakura. Que demande le peuple de plus ? (Bon, ok, beaucoup de chose mais pour cette fois, faites comme si ce n’était pas le cas. Merci.) Je plongeai ma main dans ce petit seau cartonné synonyme de paradis le temps de quelques minutes. Scronch, scronch. Croquant mais moelleux. Et sucré. Et doux. De la douceur. Comment des grains de maïs jaune moche pouvaient devenir de petits nuages de bonheur ? Oui, avec un peu de température, en effet. Parfois cela peut même se transformer en plus de bonheur, même si cela se confond éventuellement à des explosions un peu violentes. J’en ai déjà fait l’expérience, vous faites bien de me le rappeler.
En parlant de température, outre la chaleur, plutôt agréable en ces temps friquets, provoquée par la masse humaine qui s’agglomère autour des différents stands, quelque chose d’autre flottait dans l’air. Mes antennes blondes me signalaient quelque chose d’intéressant. Comment appelait-on cela déjà ? Oh, de la tension. Miele sortit sa tête de ma touffe blonde avant d’y replonger aussitôt. Rien d’intéressant, selon elle. Mais Gummy, en revanche… Alors qu’il s’apprêtait à partir en vadrouille solitaire, comme à son habitude, lui aussi sentit ce petit quelque chose qui se préparait. Son regard croisa le mien. Je lui confiai mon pot de popcorns bienaimé pour pouvoir ramasser Mochi. À peine deux pas plus loin, je tombai sur un couple en pleine dispute. Leur tête ne m’était d’ailleurs pas inconnu. Peut-être les avais-je déjà croisés dans l’école ? Ugh, mes derniers mois d’absence m’avaient fait rater énormément de l’actualité gossip. Il fallait dire que je m’y intéressais aussi de moins en moins. Mais une fois de temps en temps, oh, ça faisait toujours du bien.

« … simplement ça parce que ça te met hors de toi de savoir que je suis avec elle. De savoir que, elle au moins, elle sait m'aimer correctement. »
Oh oups, ils n’étaient plus vraiment un couple du coup. Restée en retrait, je m’installais sur un muret pour savourer mes popcorns. La fillette en avait dans le ventre pour son âge, pensais-je. À moins qu’elle ne fasse plus jeune qu’elle ne l’est vraiment. À cette pensée, je soupirai. Je commençai à prendre de l’âge moi aussi, ça couplé à cette impression de brasser du vide depuis deux-trois ans était quelque chose de particulièrement frustrant. « elle en a rien à foutre de toi. La seule raison pour laquelle… » Scronch, scronch. « …elle « t’aime » c’est pour me détruire. … » Ohlala, tellement dramatique. Te détruire ? Était-ce un remake des feux de l’amour ? Peut-être devrais-je demander à mon paternel si c’était dans leurs projets et qu’ils n’avaient pas embauché des jeunes du campus pour les rôles principaux. Oui, parce qu’il se trouve que le prénom de Salomé ne m’est pas inconnu même si on n’a guère passé beaucoup de temps ensemble. Mh, deux ans, ça remonte à loin quand même…

« …te manipule… » Scronch, scronch. « …depuis le début. P’tet que je t’ai mis une baffe… » Hein, quoi ? « …une fois mais au moins je ne t’ai jamais mentit… » Scronch, scronch. C’est des arguments de qualité qu’on a, là ! J’observais ce jeune homme qui s’enfonçait littéralement dans de la bouse d’Écremeuh devant moi, bien que son script prenait un temps de parole considérable. La visibilité ne fait pas tout ahlala. « Dès que Salomé en aura marre de te… » Scronch, scronch. « …manipuler elle te plaquera comme une malpropre. Elle te considère comme un jouet et rien d’autre. Alors ce jour-là… » Scronch, scronch. « …tu auras encore plus mal que le jour où je t’ai mis la baffe. Je t’aurais prévenue Ana. Enfin… La Ana que j’ai aimée est morte tuée par une peste. Bonne soirée jeune fille. » Anw, bah c’était violent dis donc. Alors que monsieur s’éloignait doucement, je jetai un regard sur son interlocutrice. Elle ne semblait pas en avoir fini. « Je t'interdis de parler de Salomé comme tu viens de le faire. Je ne suis pas une idiote. Je me doute bien qu… » De quel côté serai-je si je devais prendre un parti ? Mh, étais-ce vraiment une question importante ? J’en doute, j’en doute. Je repris une poignée de popcorn et en donnait quelques-uns à Mochi. « Puissent Solgaleo, Lunala et les quatre Tokos te pourrir ton année 2019. » Et hop, les rideaux se ferment !

Je les regardai se quitter alors qu’un autre garçon s’approchait de la fillette. Ils avaient l’air de se connaître. Je décidai de la laisser tranquille pour le moment. L’autre jeune homme en revanche… Je sautai de mon muret et d’un pas rapide, je tentai de rattraper ce dernier. Gummy me suivait, visiblement autant intéressé que je l’étais. Une fois arrivée à côté de lui je décidai d’engager la conversation. « Salut ! Tu sais, dire du mal des gens est une très mauvaise approche pour se faire apprécier. Je ne sais pas si tu es au courant. À moins que tu ne considère peste comme étant un compliment bien sûr. Après, peut-être que tu cherches justement à empirer la situation. Dans ce cas, franchement, bravo, ton jeu était digne des plus grands acteurs, tout en subtilité ! » dis-je dans une voix enjouée. Je plongeai ma main dans mes popcorns, toujours tenus par Gum’, pour les déguster avant de faire signe à mon pokémon de se placer devant monsieur l’acteur pro. « Tiens, tu en veux ? Ils sont très bons. Ils devraient vraiment en vendre au cinéma du centre-ville, ils accompagnent tellement mieux une bonne séance de cinéma que ceux caramélisés. C’est pas qu’ils sont mauvais mais à la longue c’est un peu lassant, tu vois. »

HRP :
- Se prend des popcorns au sakura
- Observe presque l'intégralité de la scène Ana-Logan
- Rattrape Logan et engage la conversation

_________________


Dernière édition par Hope Spettell le Sam 12 Jan - 22:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Enzo White
Nouveau Membre

Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 23 ans
Niveau : 0
Jetons : 560
Points d'Expériences : 68

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 12 Jan - 20:30


Caro & Ilea
Pyrotechnie féerique
Nérée est allongé sur le sol. Il se moque de lui. Évidement. Est ce que ce stupide pingouin a déjà fait quelque chose d’autre dans sa vie ? Enfin, depuis que le Professeur Sorbier a donné sa pokeball à Enzo. Toujours est-il que le machin multicolore qui sert de starter à Enzo se fout royalement de sa tronche depuis un bon gros quart d’heure. Bon gros quart d’heure que le jeune homme a passé à essayer d’enfiler correctement l’habit local des festivités de fin d’année.

Un kimono quoi.

Pas que ce soit la première fois que le jeune homme enfile le vêtement, il a même put récupérer celui qu’une vieille dame de Rosalia lui avait donné lors de sa visite dans la traditionnelle petite ville il y a quelques années. Cependant, la vieille l’avait également aidé à s’habiller ce jour là.

L’espèce de ceinture c’est avant ou après l’espèce de manteau ?

Heureusement pour le pauvre bleu, son très cher et fidèle et non moqueur Mangriff s’applique à suivre un tutoriel trouvé sur youtube pour que le dresseur soit à peu près décent pour rencontrer la coloc de sa copine actuelle. Un minimum quoi.

D’ailleurs, il trouve un peu stupide de devoir les retrouver directement au Hameau où se tient les festivités plutôt que dans le complexe Aquali puisqu’ils y vivent tous. Enfin, Enzo a apprit à ne pas questionner les trucs étranges que fait Caroline. Une perte de temps. Pour lui comme pour elle. Et basiquement, Enzo reste un type chill et pas prise de tête. Et au vu du caractère, enflammé, de sa petite amie, autant accepter tranquillement ses extravagances.

Ça lui cause vachement moins de problèmes.

Une fois que le kimono est, enfin, correctement mit, Enzo se met en route. Avec le monde qu’il va y avoir, ça ne fait pas de mal de prendre un peu d’avance. Ses quelques pokemons qui peuvent se tenir sur la terre ferme reste à ses côtés à l’exception du passage dans le bus où seul Nérée obtient de rester sur les genoux du dresseur. Une fois sortit du bus, Cléo et Pontos se font un plaisir de venir embêter leur dresseur aux cheveux bleus. Même si concrètement, ils sont plus efficace dans le rôle d’empêcher Nérée de faire des conneries quand Enzo tourne les yeux.

L’oeuf qu’il a reçu est toujours bien au chaud à l’appartement et sa Démenta est quelque part dans l’océan, Enzo n’ayant pas exactement le coeur à la laisser dans sa pokeball ou dans la piscine mise à la disposition des résidents du complexe Aquali. Décidément, Enzo c’est quand même un chic type.

Arrivé au hameau, Enzo est vaguement étonné par le monde et par les efforts que le petit rassemblement de maisons a fournit pour offrir un pareil festival. Loin d’être comparable avec ceux de Rosalia et de Jotho en général, il y a quelque chose de délicieusement rustique dans les étalages de nourriture et les petites boutiques artisanales qui s’étale sur la place du marché.

Après avoir scanné la foule du regard, Enzo réalise qu’il est probablement arrivé avant les deux jeunes femmes avec qui il a rendez-vous. Il décide donc d’aller traîner proche d’un spectacle improvisé au coin d’une maison, attendant avec une impatience nerveuse l’arrivée de Caro et de la princesse.

C’est étrange mais Enzo est vaguement nerveux à propos de cette rencontre. Les relations amoureuses, les relations tout court en fait, de celles qui restent, qui traînent, ça a jamais été trop son truc. Il sait pas trop faire. Il a jamais vraiment su. Et ce qu’il a avec Caro, cette relation pas prise de tête mais vaguement sérieuse, ça fait longtemps qu’il a pas eut ça. Ils sont exclusifs. Ils vont à des rendez-vous qui n’ont pas comme seul objectif de se pécho. Il apprécie passer du temps avec elle.

Alors ouais, il est un peu nerveux à l’idée de rencontrer sa coloc. C’est pas comme rencontrer son frère ou ses parents, rien d’aussi sérieux et de toute manière, Enzo ne fait les parents et les trucs trop sérieux. Mais rencontrer la princesse, que Caro apprécie et qui est son amie, c’est quand même faire un pas de plus, se rapprocher plus, s’accrocher plus.

Et Enzo ne sait pas s’il y est tout à fait prêt.

Des mains se posent sur ses yeux alors que la voix joueuse de sa jolie blonde résonne dans son oreille. Comme toujours, elle murmure des choses qui le terrifient aussi bien qu’elles l’excitent et juste pour pousser un petit peu, il fait mine d’hésiter.

- Hmmmm … Ca … Camille ? Ah ! Non, ça doit être la jolie Caroline.

Il se retourne et se perd un instant dans les jolis yeux de la belle. Et peut-être qu’il se perd un peu aussi dans ses jolis atouts, mais pas suffisamment longtemps pour qu’on puisse vraiment lui en vouloir. Après tout, c’est sa copine, il a le droit de profiter.

Et pour profiter, il profite. Il glisse ses mains sur les hanches de la blonde et répond son baiser avec un sourire. Le baiser se termine un peu trop rapidement au goût du jeune homme mais la belle lui rappelle qu’ils ne sont pas seuls et elle lui présente la princesse.

La princesse.

Oh.

Ouais.

Hmm.

Merde.

Merde, merde, merde, merde, merde.

Enzo panique vaguement. Il sourit nerveusement. Il sait pas trop quoi faire.

Princesse. C’est … c’est incroyablement bien trouvé.

Vraiment, c’est un merdier sans nom et les problèmes c’est pas trop le truc d’Enzo. En général, il évite, il fuit. Mais bon, là tout de suite, courir et sauter dans le premier bateau qui passe est pas vraiment possible. Parce que y’a Caro pendue à son bras et Ilea qui le regarde avec ces yeux si tristes, si en colère, si déçus.

Et vraiment, vraiment, Enzo ne sait pas quoi faire.


Ilea est là. Ilea est là. Elle devrait pas être là, qu’est ce qu’elle fait là. Enzo avait prévu de jamais la revoir, jamais, jamais, jamais et pourtant, elle est là avec ses cheveux couleur du feu et elle est …

toujours aussi magnifique.

Et Enzo sait, il sait qu’il devrait pas penser ça alors que sa petite amie actuelle est à ses côtés et qu’il a laissé Ilea de cette manière mais, wow.

Juste wow.

Il a l’impression d’avoir 17 ans à nouveau. Il y a un dicton qui dit qu’on oublie jamais vraiment son premier amour. C’est putain de vrai et Enzo le réalise tout juste.

Merde.

Il parvient à bégayer un « enchanté également » alors qu’elle s’approche pour lui faire la bise et il sait pas quoi penser de ce qu’elle lui murmure à l’oreille et il sait pas quoi penser de l’effet que ça lui fait encore.

Et puis juste comme ça, Ilea s’excuse, avec ce quelque chose dans les yeux qui hurle à Enzo de la prendre dans ses bras et de lui demander pardon, pardon, pardon. Mais il déglutit juste et sourit.

Quel bordel.

Caro a probablement comprit qu’il y avait quelque chose entre les deux. Elle est incroyable pour ça, à toujours savoir lire entre les lignes et deviner ce qu’il pense avant même qu’il est lui même comprit ce qui se passait dans sa tête. Alors elle a dût sentir le malaise et la raideur dans le corps d’Enzo. Elle a dût voir la colère et la peine dans les yeux d’Ilea.

Alors Enzo décide d’être honnête. De toute façon, Ilea dira probablement tout à Caro quand elle en aura l’occasion. Autant qu’il le fasse lui même non ?

- On se connaît. On est sortit ensemble pendant un moment et ça s’est pas super bien fini.

Au vu du regard d’Ilea a l’instant et de la boule d’angoisse dans son ventre, c’est un euphémisme.

- Pas dans le style grande engueulade mais plus dans le je suis partit sans la prévenir. Ce qui est pas cool.

Il devrait probablement aller s’excuser. Il ouvre la bouche et jette un regard à Caroline. Il passe une main nerveuse dans ses cheveux.

- Désolé du coup ? J’ai vaguement ruiné la soirée j’imagine ?

Ouais.

C’est une manière comme une autre de dire les choses, Enzo.


HRP:
 

_________________


traveller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7536-514-enzo-white-la-panique-mecanique-adulte#76980 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7548-enzo-white-adulte#77041
Ginji Labelvi
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 92
Jetons : 1414
Points d'Expériences : 3487

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 13 Jan - 14:21

GINJI LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Mon pouce vient frotter mon index et mon majeur.

Ma main droite levée, je fais ainsi disparaître les dernières particules de neige déposées dessus. Elles ne laissent derrière elles qu’une traînée humide, que j’ai tôt fait de faire sécher sur mes habits. Mon regard s’arrête un instant sur ceux-ci, alors que je réarrange mon col en une moue sceptique.

Des kimonos. Quelle drôle d’idée. Je ne nie pas que ce sont des vêtements confortables et agréables à porter, mais… Est-ce qu’on en ferait pas des habits plus élogieux que nécessaires ? J’ai bien cru que cette vendeuse allait m’incendier lorsque j’ai cherché à défaire le obi pour être moins serré… Et puis c’est quoi ce truc, d’abord ? Qu’est-ce que je suis censé faire avec ?

« -Hagoita. »

Je relève la tête en direction de mon starter lorsque la voix mentale d’Oz résonne dans mon esprit. Il me toise de son air blasé habituel, et soupire en voyant mon expression dubitative.

« -Toi pas suivre ? » il indique de la patte la petite raquette en bois et finement décorée que je tiens dans ma main gauche « Humaine des vêtements dire que ça, hagoita. »

J’observe l’accessoire avec la même expression perdue.

« -Ça m’avance toujours pas plus sur son utilité.  »

Le Raichu d’Alola hausse les épaules.

« -Ornemental. »

Sa réponse m’arrache un léger rire, et je lui lance un sourire moqueur.

« -Tu emploies des mots drôlement compliqués pour quelqu’un qui n’arrive pas encore à conjuguer des verbes. »

Il croise les bras, et détourne le regard, peu amusé.

« -Crétin. »

Son attitude ne fait que renforcer mon sourire.

Des semaines ont passé depuis l’évolution d’Oz, et nous parvenons désormais à avoir de véritables conversations grâce à ses nouveaux pouvoirs télépathiques. Évidemment, sa maîtrise de la langue est loin d’être parfaite, mais cela viendra avec le temps et la pratique.

« -Bon… Vous voulez commencer par quoi ? »

Une fois éloignés du magasin de location, je me tourne vers mes compagnons du soir. Euphie se contente de câliner Oz, perchée à ses côtés sur sa queue en lévitation, et Arlo est bien trop occupé à fixer la neige sous ses pattes, plus épaisse au Hameau de Skiddo qu’en basse altitude, pour faire attention à ma question. Lucina et Châtaigne semblent n’en avoir que cure – de même que Oz, et c’est donc tout naturellement que je me tourne vers Mjöllnir, qui se fige alors comme un Laporeille pris en plein phare.

« -Tu as une préférence ? »

Ne s’attendant visiblement pas à ce qu’un tel choix lui revienne, le Lampéroie commence à observer nerveusement les alentours, en quête d’une activité à faire. Pendant sa réflexion, Oz se permet d’intervenir.

« -Toi pas te jeter sur nourriture ? »

Je ris à sa remarque. Je fais glisser ma main de libre sur mon estomac, et de l’autre tenant la… ou le ?… hagoita, lui fais signe que non.

« -Pas tout de suite, ahaha. »

Je lève la tête, et scrute le ciel étoilé.

« -J’ai pas très faim, encore. »

Mon starter me fixe, mais ne dit rien.

Le festival de la fin d’année d’Adala. Je n’aurai pas cru devoir y participer un jour… Pas si tôt. Si tout s’était déroulé normalement… J’aurai dû profiter du nouvel an sur Lansat, dans plusieurs mois encore.

Mais voila. Rien ne s’est passé normalement, en 2018.

Entre le conflit de Palladium et A2P, la fuite de notre ancienne académie, la Team Rouage, la prise de conscience de mon starter et mon coma, ma détermination a été mise à rude épreuve. Et on ne peut pas dire que j’ai majestueusement triomphé…

J’ai survécu, et mes Pokémon aussi. C’est déjà ça. Mais à quel prix ? J’y ai définitivement perdu une certaine trace d’innocence, je dois bien l’avouer.

Ou alors, c’est juste ce qu’on appelle grandir.

J’ai dix-huit ans maintenant. La majorité… Ce n’est qu’une fiction. Une limite posée par le genre humain, pour délimiter ce qui est mature de ce qui ne l’est pas. Mais dans les faits… Difficile aujourd’hui d’estimer si j’ai bien les capacités pour m’élever au dessus de ma condition de simple étudiant. Et devenir un adulte expérimenté…

Ah. Moi, adulte. Quelle étrange pensée.

« -… Lamp ? » 

Je suis tiré de ma contemplation par le timide cri de Mjöllnir, qui du bout de la queue, m’indique un stand un peu plus loin. Je lui souris tendrement, et fais un mouvement de la tête à mes autres compagnons pour les inviter à nous suivre.

« -C’est parti ! »

Bien que les circonstances nous ayant mené à fêter le nouvel an ici soient déplorables, je dois bien reconnaître que le festival d’Adala a quelque chose d’exceptionnel. Réussir à transposer un tel charme Johtoïte dans un simple village bucolique, c’est quelque chose. Les stands sont extrêmement bien garnis, les lanternes raccordées entre eux illuminent la soirée d’une chaleur apaisante, et humains comme Pokémon vont et viennent dans une parfaite cacophonie où tous les sourires se croisent. C’est vraiment appréciable… Il y a même des Pokémon qui se baladent seuls ! C’est marrant d’ailleurs, ce Spectrum me dit vaguement quelque chose…

« -Dîtes moi jeune homme, vous voulez essayer notre loterie ? »

Lorsque nous arrivons à hauteur du stand désigné par Mjöllnir, un vieil homme nous accueille en nous désignant une boite en bois carrée, et équipée d’une étrange manivelle. Je me penche en avant et l’observe avec certain intérêt, curieux.

« -Comment ça marche ? »

Il me fait un grand sourire, et m’indique la poignée.

« -Vous tournez la manivelle, et cela fera remuer les billes à l’intérieur, jusqu’à ce que l’une d’entre elles sorte. Si elle est en bronze, c’est perdu, si elle est en argent, vous recevez un prix de consolation, et si elle est dorée, vous remportez le gros lot ! »

Je me tourne vers le Lampéroie.

« -Tu veux essayer ? »

Il acquiesce, et je débourse aussitôt les jetons nécessaires à une partie. Cinq pièces… Ça me fait une boite pleine de cookies, j’espère qu’elles seront rentabilisées !

Après je l’y ai aidé, Mjöllnir enroule l’extrémité de sa queue autour de la manivelle, et commence à la faire tourner. On entend très distinctement les nombreuses billes être remuées dans la boîte, jusqu’à ce que, d’une manière inexplicable, l’une d’elle finisse par sortir. S’échappant du trou dans le coin inférieur, la petite bille roule dans un plateau placé à cet effet, et s’immobilise, après quoi l’homme la saisit.

« -Bronze. Désolé, mais c’est raté ! »

Mon compagnon tire une petite moue dépitée. Je lui passe une main dans le dos et le caresse avec un sourire réconfortant.

« -Ne t’en fais pas, c’est le jeu ! »

Son regard vient s’en assurer dans le mien, et je hausse les épaules.

« -Si c’était aussi facile, ça se saurait.  »

HRP:
 

_________________



« Si tu avais le choix, que ferais-tu ? »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Hagawa Haru
Coordinateur Performer

Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2754
Points d'Expériences : 1451

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 13 Jan - 19:07


PYROTECHNIE FÉERIQUE
All
Une nouvelle année en perspective, et qui dit nouvelle année dit bien évidemment nouvelles résolutions ! (Qui ne seront jamais prises au sérieux, mais ça c’est pas le sujet hein ?) Pour cette nouvelle année, je deviendrais un meilleur dresseur spécialisé dans le type eau, j’apprendrais la table des types sur le bout des doigts, et la description des attaques ainsi que leur effet sur l’adversaires ! (Ça fait peut-être un peu trop non.. ? Ohlala, je me donne beaucoup trop de travail…) Cette année aura été riche en évènement, la perte de Lansat, la team rouage, A2P, Palladium, tout ça appartenait maintenant au passé. Ça me fend le cœur rien que d’y penser, Adala est une magnifique île c’est vrai, mais ce n’est pas Lansat, et finalement même moi qui adore découvrir de nouveaux endroits, j’avais commencé à m’habituer à cette charmante petite île un peu éloignée des autres régions, inconnu de tous ! On y avait notre petit train-train quotidien. Certains évènements produit qui resteront a jamais gravé dans ma mémoire, peut-être qu’un jour, qui sait on pourra peut-être retrouver notre île ? Alors au lieu d’effacer Lansat de ma vie, je préfère la mettre de côté, dans un petit coffre, le temps d’un moment. Lansat, je ne t’oublie pas ! J’ai encore tes ruines Jirachi à explorer, et je compte bien y aller un jour !


Enfin, ce n’est pas tout ça mais je devais me préparer pour ce soir, j’avais déjà mon yukata de tout prêt, qui remonte à la dernière fois ou j’avais fait quelques achats à Rosalia. Je savais qu’un jour, il me servirait, ahah ! Oswin, le petit Tiplouf dans mes bras, accompagnés de Watson, Mavis et Pénélope nous pouvions enfin partir pour le hameau de Skiddo, ça va faire beaucoup de pokémon à surveillé, mais Roserade était la en cas de pépin, c’est dire si elle peut-être plus prévoyante que moi… Le reste de l’équipe préférant rester bien au chaud, d’ailleurs s’est l’une des premières fois où Charles n’as pas décidé de m’accompagner, selon lui cette soirée n’est qu’une « perte de temps avec des enfants qui s’amuse avec de la neige, et des kimonos dans le froid » c’est pas moi qui le dis, c’est lui ! Tant pis pour lui, il ne sait pas ce qu’il rate après tout, enfin il semble savoir, mais c’est faux ! C’est pas parce qu’on est un Ramoloss qui a été mordu par un Kokiyas en portant une roche royale que tout de suite ça fait de nous un génie hein ! Hmm, mauvais exemple.


Nous prenons la première navette en direction du Mont Skiddo, je n’étais jamais encore allé jusqu’ici, c’est vraiment magnifique ! J’ai encore tellement de choses à découvrir a Adala ! Il faudrait d’ailleurs que j’aille chercher le guide touristique de l’île… Avec celui-la en poche, je pourrais dire que j’ai tous les guides touristiques du monde ! Ou presque. Notre équipe était fin prête à s’amuser dans le hameau de Skiddo ! L’ambiance me rappeler étrangement celle de Johto, les stands, les kimonos ce petit coté Johto c’était vraiment superbe ! Sans oublier la neige qui venait recouvrir les structures, de loin, on pourrait presque la confondre avec du sucre glace ! Non, je ne vais pas essayer de manger la neige, même si je l’ai déjà fait, mais c’est une autre histoire ! *tousse*


Ça me fait tout bizarre de retrouver certaines têtes que je n’avais pas croisé depuis Lansat, d’ailleurs Watson semble avoir repéré un stand qui lui a mis la puce à l’oreille. Sans prévenir, il s’en alla, j’imagine qu’on n’a pas le choix, si on ne veut pas le perdre mieux vaut le suivre !


Ça semblait être une sorte de loterie, j’imagine que Watson veut tenter sa chance... Alors je débourse les jetons pour une partie, même si je suis quasi sûre de perdre, et… BINGO ! J’ai perdu, une bille en bronze. Il y a au moins une bille en or dans cette machine ? Je suis sûr que c’est une arnaque…


« Bon bah désoler Watson, c’est perdu ! Ah… tu t’es fait des amis ou… attends deux seconde… Ginji c’est toi ? »


Et oui, c’est bien lui ! je m’écarquille les yeux une fois, puis deux, puis la troisième fois, j’ai vraiment l’air d’un idiot, mais c’est vraiment lui ! Ah, je suis tellement content de le voir, il a l’air d’aller mieux que sur son lit d’hôpital ! Ahah, je savais qu’il allait s’en sortir ! J’ai pas du tout paniqué une seule fois en imaginant le pire des scénarios ahah…. Ah…


« Ça me fait tellement plaisir de te voir ! Alors comment tu vas depuis ? C’est pas trop dur de s’habituer à Adala ? »


C’est vrai que pour lui, le changement à dû être plus lourd avec son coma, mais je ne m’en fais pas trop pour ça, après tout c’est Ginji, le garçon le plus souriant qui m’a été de croiser dans cette académie, faut dire qu’entre Nico et Ginji, il n’y a pas photo *tousse* ! Enfin, je n’en veux pas à Nico pour son coté plus… je sais pas renfermé ? Avec Oxlène, j’ai vu pire ! J’ai vu passer combien de colocataires au fait.. ? Il faut croire que personne ne survit au dortoir Phyllali, a moins que ce ne soit moi le problème ?! Ahlala j’espère que ce n’est pas le cas pour Nico….




HRP:
 

_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
Anastasia Vaanrish
Nouveau Membre

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 6

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 13 Jan - 20:05




« Des fêtes de barbares à Adala, en pleine montagne avec le froid de Ponchien dehors ? Hmm pourquoi pas, voir des gens ce n’est pas trop de mon goût mais si je peux voir un enfant râper son visage sur le sol gelé, j’aurais fait ma soirée. Ah.. »

Anastasia n’en avait que faire de s’amuser avec le peuple, ces gens ingrats ne méritaient pas de voir sa charmante silhouette après tout, mais il fallait bien se sociabiliser pour se faire connaitre de ces idiots du village n’est-ce pas ? Changer le monde ne se fera pas en une journée après tout, et elle avait besoin d’information sur Adala. Dommage qu’elle n’avait pas assez de moyen pour ruiner la soirée de ce petit peuple. Pour l’instant, il fallait mieux faire profil bas. Accompagné de son Absol, la soirée risquait d’être longue et ennuyante, mais quoi qu’il en soit, c’était décidé, et quand la chercheuse avait fait un choix, elle ne reculait devant rien, pas de retour en arrière.  Nikolaï ne semblait pas non plus très enthousiaste à l’idée d’aller dans ce festival, mais ce n’est pas comme si on lui demander son avis, il exécutait les ordres de sa maitresse point, c’est ce qu’elle aimait chez ces pokémon, leur obéissance, leur loyauté envers leur dresseuse. Ils l’avaient choisi, et Anastasia n’allait pas les laisser tomber loin de là, tant qu’ils lui étaient fidèle, rien ne pouvait aller au delà de ses espérances.

La lady ne pris pas la première navette en direction du Skiddo, avec la foule être mêler avec autant de gens du bas peuple, serait une infamie pour la dame en noir. Autant prendre le prochain, ce n’était pas comme si elle était excitée à l’idée de rejoindre la plèbe au mont Skiddo. Après quelque temps d’attente pour la prochaine navette, et un trajet aussi long, qu’ennuyant, sérieusement ? C’est tout ce qu’il avait à offrir en termes de transport, c’est d’un ennui, pour Anastasia, cependant Adala pourrait engager des Dracaufeu pour le transport que la jeune femme trouvera toujours son mot à dire sur la charmante petit île. Adala restera une destination touristique pour les quadragénaires selon la jeune femme, point barre.

Arrivé au pied du mont Skiddo, Anastasia peut enfin profiter de la fête comme il se doit, c’est-à-dire guetter le premier gamin qui se vautre sur le sol, ou les pleurs d’un passant. Dommage pour toi ma lady si tu étais arrivé plus tôt tu aurais pu assister a du drama, mais il faut croire qu’on a commencé la fête sans toi.

« C’est d’un ennui… Il n’y a rien d’amusant à faire dans cet endroit ? »

Sans oublier ces gens habillés en yukata ou kimono pour l’occasion, quelle idée stupide. On n’est pas à la Kermesse de Johto, ou une idiotie du genre, non ? Un peu de tenue, c’est le nouvel an, après tout qu’est ce qu’elle aurait rêver une petite soirée chic dans un immense immeuble avec les bouteilles de champagne et…  Oh voila que son attention se tire vers un gamin qui viens de tomber avec sa pomme d’amour à la main. Elle ne peut s’empêcher de sourire, spectatrice de la scène, que c’est amusant de se moquer du malheur des autres. Tiens voilà un groupe qui semble beaucoup trop heureux pour cette soirée. Un couple et deux gamins, une fille et un garçon, ils s’amusent beaucoup trop, s’en est écœurant pour Anastasia. A voir le couleur de peau de certains, ça devait sûrement être des Aloliens, elle n’a rien contre eux mais leur joie de vivre était contagieuse. Alola, voila une région qu’elles détestaient plus que tout, la plage, les tropiques… brr horrible ! Heureusement qu’ils avaient leur Solgaleo et Lunala pour se rattraper. Tout ça pour dire que si la jeune fille pouvait faire tomber l’œuf de pokémon pour en faire une omelette, ce serait beaucoup plus amusant à regardé . Ah quelque chose pique sa curiosité, une jeune fille et un garçon qui semble être pour le moins énervé... (DU DRAMA ! DU DRAMA ! DU DRAMA ! ) Les choses commencent à devenir plus intéressante d’un coup.  
La jeune femme s’interposa entre les deux élèves, et pris une poignée de popcorns de la jeune blonde, après tout elle avait bien l’air d’en proposer au jeune homme, s’il n’en voulait pas tant pis pour lui.  

« Hmm des popcorns goût sakura ?  Tu as très bon goût dis-moi, vous êtes des élèves de l’académie je suppose... Anastasia Vaanrish enchanté, je viens d’arriver sur l’île, il y a quelques jours. Qu’est ce qu’on peut s’ennuyer ici..  Vous n’auriez pas une activité intéressante à me proposer ? »
Pyrotechnie féerique

©BBDragon

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bellamy Wallace
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 32
Jetons : 1474
Points d'Expériences : 698

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 14 Jan - 13:54




C'est une bousculade tout ce qu'il y a de plus normal - rien de bien méchant, rien de bien extravagant. Le choc est si minime qui n'effleure même pas le soin apportée à la tenue de la rose, ni à sa complexe coiffure. La bleue, victime, de son étourderie, ne semble d'ailleurs pas lui en tenir rigueur lui demandant même si elle ne s'était pas fait mal.

-Je souffre atrocement lui répond Bellamy, un sourire ironique et idiot sur le visage.

C'était pourtant vrai - ou bien non. Elle ne le savait plus vraiment, comme si la douleur était devenue une notion abstraite, imaginaire, du genre de ceux qu'on fantasme dans les livres sans même imaginer ce que ça fait vraiment. Elle s'en souvenait à peine, c'était flou, comme enfoui. Elle avait souffert, oui... Mais beaucoup trop pour qu'elle le sente encore.

Secouant la tête, pour faire taire ses pensées d'émo, la rose se reprit :

-C'est une blague ! S'exclama t'elle en ouvrant les bras

Trop d'enthousiasme, ça sonnait faux.

-Ouais, ce n'était pas très drôle, je ne suis pas vraiment...

Soupire. Tais toi, Bellamy. Juste tais toi.

Heureusement, la maladroite tentative d'être autre chose qu'une vulgaire pleurnicharde de la rose fut interrompu par quelques mouvements dans l'équipe -particulièrement brûlante- de la bleue. Si la fille ne semblait pas lui en tenir rigueur, ce n'était visiblement pas le cas de toute son équipe. C'était bien pensa Bellamy, d'avoir quelqu'un qui nous protège des riens du tout. Voilà justement son équipe à elle - aussi réduite que possible - qui s'interposait en la personne de Pom qui avait entendu les sentiments négatifs qui émanait des boules de nerfs de la bleue. Imitant sa consoeur, Bellamy posa la main sur l'épaule de sa naméouîe l'intimant à reculer.

-Ce n'est rien Pom... lui chuchota t'elle.

-Je m’appelle Yuna Ak…Frostheart, et tu es ? déclara la jeune fille.

Il y aurait fallu être idiot pour ne pas percevoir l'hésitation et Bellamy n'allait certainement pas demander le pourquoi du comment cette hésitation, ce n'était pas ses oignons et elle n'avait pas envie de rappeller des souvenirs -surement mauvais- à Yuna.

-Je ne vais certainement pas demander le  le pourquoi du comment cette hésitation, ce n'est pas mes oignons et je n'ai pas envie de te rappeller des souvenirs -surement mauvais déclara t'elle d'ailleurs avec tout le tact qu'on lui connaît avec ce sourire mi idot, mi gêné - comme si elle savait que ce n'était pas la chose à dire...

Mais qu'elle le disait quand même.

-Mais bon : je m'appelle Bellamy et voilà Lo....

Mordage de lévre inférieur intensif : c'était fou qu'elle puisse faire l'erreur. Comme si le retour aux banalités, au quasi bonheur, ne pouvait se faire sans sa bien aimée soporofik. Inspirant, expirant voilà Bellamy qui essayait de reprendre une constance - étouffe tes émotions, enterre tes sentiments. Ne leur laisse aucun répit.

- Pom ! Voici Pom, ma nameouie. Puis se rapprochant de Yuna, la pointant du doigt et lui chuchotant Je n'ai pas demandé pour toi, ne demandes pas pour moi.

Damn, que cette meuf est malaisante.

Tu es de l'académie aussi ? Ça te dérangerait de... Passer la soirée avec nous ? Pom et moi, on est en quelque-sorte... Toutes seules. demanda la rose.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle lui demandait ça. En temps normal ces pokémons lui suffisaient à passer une bonne soirée (quand Logan ou Ana ne venaient pas s'en mêler) mais un pokémon ne suffisait peut-être pas.... Et puis bon Pom n'était pas vraiment sa copine fêtarde non plus, trop gentille et trop idiote pour ça. Elle aimait beaucoup Pom mais par Arceus qu'elle était chiante... Ce soir, Bellamy voulait oublier. Danser. Boire et chanter. Consommer le temps comme les autres mais surtout Ô surtout non, pas s'attacher. Yuna, au passé aussi trouble que le nom semblait une candidate idéale (elle était surtout la seule).


hrp
Bla bla Yuna.
Bellamy est malaisante
Elle demande à Yuna si elle veut bien passer la soirée avec elle.

Event 3 - Une année bien amère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Logan C. Alduin
Scientifique Chercheur Pokemon

Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 305
Points d'Expériences : 1772

Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 14 Jan - 20:23




Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

Malheureusement pour moi, elle m’attrape le poignet, mais je ne me retourne pas, je l’entends juste baragouiner ses excuses. Ou ses pics, allez savoir. Depuis le temps, j’ai réussi à me faire une carapace alors j’en ai, mais absolument rien à faire de son discours. Tant mieux si elle est heureuse comme ça. Moi, je me casse. Ras-le-bol de me faire snober par madame, ras-le-bol d’être comparé à l’autre « fille de trottoir vendant son corps afin d’emmagasiner de l’argent ». Bref, pour moi, elle n’existe plus. Je sais même pas pourquoi j’en parle d’ailleurs. 

Je force pour qu’elle me lâche le poignet et part avance loin d’elle en entendant sa dernière phrase. Du Salomé tout craché, mais maintenant, je suis immunisé aux malédictions alors je m’en moque totalement. Sans un regard en arrière, j’avance doucement, je ne suis pas triste. C’est assez étrange, je me sens libéré. Je traîne plus ce poids avec moi et Arceus que ça fait du bien. Le seul souci, c’est que Phoën est encore en couple avec Django le Feurisson de Salomé. Bah, je peux très bien ne jamais les croiser ensemble. De toute façon, je suis pas certain que leur couple va durer. Django à l’air de se montrer assez possessif et Phoën aime bien passer du temps avec Mei, mais Django devient vite jaloux et ça sent souvent le brûlé entre ces deux-là.

Mais voilà qu’une autre fille vient m’accoster commente toute la scène précédente. Je me retourner vers elle sans prêter attention à ses Pop-Corn. Je l’ai déjà rencontré et si j’ai bonne mémoire, on a servi de cuistot dans le restaurant de Barbara y a presque un an et demi.

-Mais de quoi je me mêle ? Et puis t’as pas d’autre personnes à embêter ? Je sais pas moi…


Mais je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’une adulte, à vue de nez, s’incruste et se présente. MAIS BORDEL LAISSEZ MOI TRANQUILLE ! Son air hautain ne me plaît pas, mais pas du tout. En plus, son prénom me fait tiquer.

-Ouais moi, j’ai un truc sympa à vous proposer. Vous deux vous discuter ensemble et moi, je vais voir mes amis. C’est cool ça. Tu vois Hope, tu as trouvé ta nouvelle amie et vous Madame Machin, vous allez pouvoir discuter avec une sommité de l’académie, la crème de la crème. Je vous assure. Moi, je suis un branleur qui geek h24. Mais si vous voulez, on peut parler de jeux vidéo. Vous connaissez Gex sur N64 ? 

Je fais semblant de regarder mon Ipok.

-Oula ! C’est qu’il se fait tard et on m’attend. Sur ce mesdames, bonne soirée et bonne année.


Je les quitte toutes les deux. J’ai clairement pas envie de passer mon temps avec ces deux emmerdeuses. Et encore moins avec la vielle peau. Non, vraiment. On va revenir au plan de base. S’amuser. Danser. Manger. Avec un peu de chance devrait y avoir Yuna qui traîne à la fête. La dernière fois elle m’a prévenue en avance qu’elle ne pourrait pas venir (ça fait chier, mais ce n’est pas grave) alors je veux rattraper ma sortie prévue avec elle.

Bon, j’ai aussi un peu peur de son Arcanin, mais j’ai bien vu la dernière fois qu’il avait l’air plus sage. Alors Go !

Je cherche une fille avec de longs cheveux bleus. Pendant un petit moment. Un long moment et je me dis que peut-être elle se les aient attachés avec un Yukata. Elle doit hyper mignonne si c’est le cas. J’ai encore plus hâte de la retrouver.

Je zigzague parmi la foule avant d’enfin tomber sur celle que je rechercher accompagné par Amy… Tant pis, ce sera mieux qu’Ana, Salomé ou les deux de tout à l’heure.

-Bonsoir Yuna ! Tu vas bien ? Tiens Mei est avec toi. Je suis même pas étonné ahah. Bonsoir Amy, belle tenue.



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   

Revenir en haut Aller en bas
Event #3 - Pyrotechnie féerique
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Mont Skiddo :: Le hameau de Skiddo :: Place du village-