Event #6 - Panique Conséquentielle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 9
Jetons : 1794
Points d'Expériences : 93
Scientifique Novice
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Mar 27 Aoû - 23:19
C’est
La
Merde
Littéralement.
Des gens sonnés de partout, des cris de la panique des traumatismes crâniens à tout va. Un éboulement d’un côté, une attaque blizzard de l’autre DES PUTAINS DE POKEMONS EN FURIE. Tout.va.bien
tout.va.bien:
 

Sonnée, la verte ne pouvait qu’observer le chaos ambiant. Son appel était comme une bouteille lancée à la mer, inutile. Rien personne que de l’eau qui finalement n’arrivait pas plus haut que ses mollets. C’est fou ce qu’un peu de liquide peut faire comme dégât monstre. A moins que cela ne soit pas juste le liquide, mais la malchance propre à la Pokémon Community. Mais ça Gwenaëlle ne le savait pas encore à 100%.

Fort heureusement, Tool était toujours auprès de sa dresseuse, trempé et mortifié comme jamais, le Pokémon avait trouvé refuge dans les bras de sa dresseuse, mais au moins il était près d'elle.
« Désolée Tool, on ne débute pas vraiment l’année correctement. Moi qui rêvait de rouages et de mécanique nous voilà dans de l’eau salée à côté de Pokémons défoncés. » soupira la carotte. Quelle panade mais quelle panade chers amis. Rapidement, Gwen inspecta son sac à dos. Le constat était évident, tout son matériel était fichu. Electronique et eau ça ne fait pas bon ménage. Un nouveau soupir, une nouvelle vague. Sauf son iPok par miracle, comme quoi la coque waterproof était efficace. Puis elle entendit au loin une réponse, le brun de tout à l’heure. Il avait perdu trois Pokémons. Il ne devait pas être le seul d’ailleurs. S’armant du peu de courage qui lui restait la verte alla vers lui.

« P-p-p-p-p-p-ardon. Je ne s-s-s-s-s-s-s-s-s-suis pas très utile. Tu s-s-s-s-s-sais si t-t-t-t-t-es amis vont b-b-b-bien? » Réussit-elle à articuler. Elle venait de se rendre compte que tout à l’heure elle leur avait parlé sans vergogne. Rouge, la carotte devint vite une baie tamato. Elle, jeune élève ne pouvait vraiment rien faire. Lui avait l’air tellement plus expérimenté dans l’improbable. Il devait être à pc depuis longtemps pensa-t-elle.
« Si t-t-t-t-tu veux, on p-p-p-p-eut tenter de les retrouver avec une c-c-c-c-caméra thermique. J’en ai c-c-c-créé une. C’est juste un p-p-p-p-p-etit module de rien du tout, il allait avec la coque. On peut retrouver t-t-t-t-es Pokémons. »
Gentiment mais tout en tremblant, elle tendit son Ipok au garçon dont elle n’avait même pas demandé le nom.
« 1212 » dit-elle simplement.

Son module était expérimental, on ne détectait pas très bien quoi était quoi mais cela pouvait suffire pour trouver des Pokémons sous l’eau. Enfin peut-être. L’eau salée bousille quand même pas mal les portables. D’ailleurs l’appareil ne manquait pas d’émettre un ou deux coup de jus à l’occasion.

La verte avait fait beaucoup d’efforts pour parler à cet inconnu et ne pas s’évanouir devant un tel spectacle de désolation. Elle serra un peu pus fort son seul ami, Tool, toujours dans ses bras. Puis elle sentit quelque chose lui taper gentiment l’épaule : le marin de tout à l’heure.
« Un peu secouée petiote ? C’est normal. On va tenter de retrouver les autres petiots. Vous f’rez mieux de vous en aller. Avec une vague pareille et de tels Pokémons moi j’dis que c’est pas bons pr’les machines. Les moteurs et l’eau ça fait pas bon ménage voyez. Retrouvez vos Pokémons et partez vite. » Fit calmement le marin avant de sortir un mackogneur et deux machopeurs de leur Pokéball. Les autres marins quant à eux se hâtaient de venir en aide aux élèves blessés par la vague. Heureusement tous n’ont pas été touchés, c’est une chance.

« T-t-t-t-t-u as pu les t-t-t-t-rouver ? Sinon on peut chercher à l’ancienne. Pardon de ne p-p-p-p-as être utile. » Finit la verte. Elle balaya la salle du regard, où était l’autre brun qui l’avait délivré du Tentacruel ? Et la petite blonde ? Que d’aventures par ici.

HRP:
 
Alone Akabara
Alone Akabara
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 2072
Points d'Expériences : 208
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 11:42
Il faut que je me mette au sport…non mais il le faut sérieusement là, parce qu’être complètement épuisé alors que j’ai juste fait un petit sprint sur une courte distance, c’est juste pas possible. Je n’ai pas spécialement le temps de reprendre mon souffle, que Lissa arrive vers moi, me demandant si je vais bien. Mon regard rose se pose sur la jeune fille, qui est visiblement très soucieuse de mon état de santé…je me sens un peu mal, je l’ai forcée à quitter le couloir sans moi, dans la précipitation la plus totale. Je lui souris donc, histoire de la rassurer, avant de lui répondre.

-ça va ne t’inquiètes pas, ce Kraboss n’est pas un très bon patineur.

Je suis content d’avoir réussi à faire une bonne diversion, sans pour autant blesser le pokémon sauvage…Bon sa dignité en a pris un petit coup, à patiner comme ça sur la glace, mais il fallait mieux ça que de le blesser inutilement. Je me demande vraiment pourquoi il y a autant de pokémon sauvage énervé, ce n’est pas naturel. Il y a quelque chose qui doit déranger ces pokémons….Ha je sais, le navire a percuté la statue sous-marine qu’ils vénèraient, et ils viennent la venger !...Non c’est pas une bonne théorie, mais qu’est-ce qui me prend ? Je crois qu’à cause de la panique générale, je commence à perdre pied. Je dois à tout prix me reprendre !

La jeune fille commence limite à me passer un savon, et je ne peux m’empêcher de lever haut les sourcils. Enfin savon, j’exagère un peu, Lissa était juste inquiète et elle avait toutes les raisons de l’être. Je ne suis pas un grand dresseur pokémon, je ne saurais même pas mener un combat pokémon, alors me mettre face à ce Kraboss est probablement l’idée la plus dangereuse que j’ai eu. Mais voilà, je ne peux m’empêcher de faire passer les autres avant moi, c’est comme ça.

Je reste à reprendre mon souffle, alors que Lissa repart auprès de d’Idalienor afin de l’aider dans les soins. Je me retrouve donc seul avec Forell qui a trouvé une petite balle, et sans surprise, il est en train de jouer avec. Ça m’arrache un sourire…alors que pour moi, le stress est encore totalement présent, Forell est déjà passé à autre chose. Et je crois qu’il est temps que je fasse de même.

-Allons y Forell.

-Otaaaa

J’emprunte la même sortie que Lissa pour quitter les coulisses, arrivant sur la Grande Scène. Je balaye la salle du regard, et voit Lissa dans les bras d’une grande femme blonde…vu l’air soulagé de la jeune fille, j’en déduis que c’est ça sœur qu’elle cherchait au début de cette catastrophe. Je suis rassuré, elle a réussi à la retrouver.
Je ne peux m’empêcher de balayer la salle du regard, à la recherche d’une tête que je connaitrais aussi…malheureusement pour moi, la chevelure rose de ma sœur est totalement absente de la pièce. En revanche, une voix que je connais bien m’interpelle.

-Alone !
-John ?

J’ai à peine le temps de me retourner que mon beau-frère vient me prendre dans ses bras, visible rassuré de me voir.

-Bon sang, je suis soulagé de te retrouver Alone. Ça va tu n’es pas blessé ?
-Non je vais bien, je suis parti chercher du matériel médical pour aider.

L’air inquiet de John se détend un peu, et il prend un air compatissant. Mais son regard finit par se durcir un peu, et je comprends vite que quelque chose ne va pas.

-Ecoutes, tu restes ici, et tu ne prends aucun risque. Je vais rejoindre Marie, elle est partie rejoindre Yuna sur le pont. Tu fais attention, dès que la situation sera meilleure, on viendra te chercher.

J’acquiesce avant que John ne reparte de la salle, en trombe. Bon c’est pas le moment de se reposer sur ses lauriers, je recherche Idalienor du regard, et la repère assez vite, avec son Chevroum à ses côtés, ce n’est pas bien compliqué. Je m’avance vers la jeune femme, et vois le jeune homme…Cael je crois, blessé.

-Tout va bien ? Est-ce que je peux faire quelque chose ?

Je veux me rendre utile, et aider les autres…c’est bien la seule chose que je peux faire actuellement.


Hrp:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2016
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 13:56
Si j’avais un plan d’attaque sur le pont, je n’en avais pas dans les couloirs. En effet, deux Musteboué et deux Musteflott se mettent en travers de notre chemin. Bon j’imagine que je vais devoir m’allier avec cette Camille. Pas que ça me fasse chier, mais dans un espace aussi restreint face à quatre adversaires, ont vase marcher dessus littéralement. Et en plus je ne peux pas utiliser la puissance de mon Kaorine pour les exterminer. Trop dangereux. Fin sur le papier, je pourrais faire exploser leur cerveau avec les pouvoirs psys de Ban, mais pas sûr de vouloir traumatiser Camille tout de suite, j’aurais bien assez le temps.

Attends de quoi ? Pourquoi elle me laisse les deux Musteflott sur les bras la Camille ?

-Je n’ai jamais dit que j’étais d’accord. On va juste se marcher dessus et se gêner dans ce couloir. C’est une très mauvaise idée. On ferait mieux de se barr…

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que les deux Musteflott passe de l’autre côté de notre groupe pour couper notre retraite. Par réflexe, je recule de quelques pas avant de sentir la jeune Pcienne dans mon dos.

La vache elle est grande pour une fille. Enfin, on fera plus ample connaissance plus tard. Là je ne pense pas qu’ils soient là pour apprendre à nous connaître. Je dis ça par rapport aux grognements des Pokémons et surtout aux crocs sortis. Ils n’ont pas l’air gentil en tout cas.

-On dirait que j’ai pas le choix. Fais juste attention à toi la nouvelle.

Je n’ai pas le choix de combattre, et je n’ai pas le choix de l’utiliser. Les pauvres. Même si ce sont nos ennemis, ils ne méritent pas tant de violence. Après son passage, ils devront se nourrir à la paille. M’enfin, fallait pas nous attaquer.

-Nicolas. A toi.

Cela fait si longtemps que je ne l’ai pas utilisé en combat. D’habitude lui et mon Férossinge se tape dessus très souvent. Ils sont faits du même bois. Ils veulent trouver un adversaire à leur taille. Et apparemment, ça ne lui convient pas. Je dis ça car Nicolas se retourne vers moi l’air de dire « c’est quoi ces minables ? ». J’en ai ma claque de ce fana de combat. Pour une fois que je l’autorise à se défouler il devrait me remercier.

Sans se faire prier les deux Mustéflott attaquent ensemble contre mon Elektek. Cependant, ce sauvage assaut essuye un échec cuisant. En effet, mon Elektek ne l’entendant pas cette oreille, il place deux Poing-Elec pile dans leur mâchoire, laissant s’échapper une canine d’une des loutres avec sa racine. Pas besoin de continuer le combat vu l’état des deux Mustéflott ils vont me laisser tranquille pou un temps. Au moins eux ne sont pas actuellement dans une phase de digestion littéralement.

Je me retourne vers la nouvelle et voit la fin de son combat. C’est pas si mal pour une bleue. Elle ferait sans doute une bonne élève ici.

-Allez, on n’a pas de temps à perdre la nouvelle.

Sans paraître plus amical avec elle, nous nous dirigeons vers le pont. J’ai pas le temps de faire copain-copain avec elle dans cette situation, sinon je suis un mec sympa. Mais là, ils peuvent potentiellement menacer mes amis. Et ça c’est genre non merci. D’ailleurs ça se voit que j’ai une certaine rancœur contre eux. Ils font chier le monde gratuitement alors on va pas être pote.

Je me dirige vers le pont avec une certaine hâte. Pas que j’ai spécialement envie d’aller sur le pont, mais je me dis que plus vite on est arrivé, plus vite on peut aider, plus vite on aura fini.

Mais à peine ai-je le temps de poser un pied qu’un Dracaufeu noir vient se poser en face de moi l’air vachement énervé. A voir la lueur dans sa gueule il va lancer un petit lance-flamme gratuitement dans ma direction. Soit je m’échappe et la nouvelle prend tarif, soit je reste et c’est moi qui prend cher.

Heureusement pour moi, une femme s’interpose entre nous deux évitant au passage de me faire calciner. Avant même que je puisse la remercier elle questionne Lucifer quant à la position de Yuna. Je regarde sa main se tendre vers le couloir que je venais de passer.

-Excusez moi madame… Vous connaissez Yuna ? Euh… Elle est très importante pour moi alors j’aimerais savoir si elle va bien ?

Tout le monde peut voir a quel point je tiens à Yuna, ne serait-ce que par mon changement d’expression instantané ou mon hésitation dans la voie. Même Camille peut se rendre compte à quel point je tiens à elle.

M’enfin, pour une étrange raison, cette femme connaît Yuna alors autant en profiter. Comme ça je pourrais peut-être voler à son secours ou tout simplement au moins savoir si elle va bien.

HRP:
 
Thésée Coursevent
Thésée Coursevent
Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 13
Jetons : 2890
Points d'Expériences : 190
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 17:20
L’action osée du footballeur avait attiré les foudres de Ranya et, à son opposé, les louanges d’Angel. Le garçon partagea un sourire avec son camarade, puis se tourna avec fierté vers la blonde. Il la toisa du regard, conscient qu’elle n’aurait pas été aussi clémente si son idée n’avait pas aussi bien fonctionné. Toutefois, il se devait de mettre les points sur les i avec elle. Sa bêtise n’étant pas due à un manque d’esprit mais une incompréhension, qu’il se devait de réparer.

- Il ne risquait rien. Le fluide qui entoure Nucléos le protège de ce genre de coups. Il réfléchit deux secondes avant d’ajouter. Ma sœur m’a donné cette idée, c’est elle qui a dit qu’il était rond comme un ballon. Sûrement la seule chose de bien qu’elle est faite d’ailleurs.

L’orgueil de Thésée était blessé par cette affirmation, car oui, cette idée n’avait pas germé d’elle-même dans son esprit. Il en avait tout de même imaginé une grande partie. La forme du coup, l’angle d’attaque,… Tous les détails venaient de lui et de son entraînement personnel au foot. En revanche, il appréciait dire les choses honnêtement et ça lui faisait mal de le reconnaître, qu’Ilea était à la base de tout cela.

Ponctuée de ces micros-conversations, la bataille poursuivait son cours. Le trio persévérait dans la lutte anti-crustacés et Thésée avait été impressionné par le dernier Pokémon utilisé par Ranya. Un spectre, drapé majoritairement de mauve et au regard de glace, dont les attaques démontraient d’une grande habileté au combat. Il se faufilait dans les rangs ennemis aussi facilement qu’une ombre. Entre lui et le Skélénox précédemment sorti, Thésée comprit que Ranya avait un type de prédilection et clairement, c’était le plus flippant de tous. Au lieu de s’effrayer, le rouquin sourit en glissant un regard furtif à la demoiselle. Elle le surprenait, l’intriguait, et il aimait ça.

Lentement, ils prenaient l’avantage et tout aurait pu très bien se passer si les choses avaient continué de se dérouler ainsi. Sous l’impulsion de Ranya, ils s’étaient jetés à l’assaut du Colhomard. Sauf qu’au moment où il s’y attendait le moins, celui où il aurait dû être le plus faible, Colhomard passa à l’offensive. Il venait pourtant de se prendre un certain nombre d’attaques répétées, ce qui aurait dû l’affaiblir suffisamment pour qu’il les laisse tranquille. Mais peut-être avaient-ils sous-estimé les capacités de leur adversaire ? Ou sur-estimé les leurs ? Dans les yeux de la créature, Thésée ne lit aucune pitié. Seulement un danger et une remarque l’accompagnant : celle qu’ils auraient dû être meilleur. L’eau qu’il rassemblait sous ses pinces fut déversée à vive allure en direction des gamins.

Tétanisé.

- ANGEL ! THÉSÉE !

Un déclic s’opéra. Les jambes du rouquin refusaient encore de bouger, mais il eut la force de se secouer la tête et de rappeler Victor dans sa pokéball.

- Mark lance Mur Lumière ! Cria-t-il à son Nucléos.

Encore sonné par le flipper, ce dernier obéit. Il se mit en avant et entama l’invocation d’une barrière aux reflets lumineux entre eux et l’écrevisse. Mais la vague déferla bien plus vite que la formation du mur, provoquant le balayage de Mark puis de son dresseur.

Froid.

L’eau est froide. C’est la première pensée qui vint à Thésée lorsqu’il fut frappé de plein fouet. Il avait l’impression d’avoir fait un plat après être sauté d’un plongeoir d’une hauteur de cinq mètre. Tout son corps était endolori, mais le véritable choc fut le suivant avec la paroi en acier du navire. Plaqué contre le mur.

- Blblblll…

De l’eau s’infiltre dans sa bouche. Il boit la tasse. Heureusement, la vague repart aussi vite qu’elle est venue et se redisperse dans la salle. Thésée tombe à genoux et crache ses poumons. Il s’essuie ensuite le visage du revers de la main et se relève tant bien que mal avec quelques bleus et ecchymoses à en devenir. Autour de lui, tout n’est que désolation. Il repère Ranya, un peu plus loin, son visage est caché par sa longue chevelure trempée. Il y a aussi Mark qui revient vers lui, l’air de rien. Visiblement, cette tempête n’a pas eu l’effet escompté sur lui.

- T’as rien, tant mieux. Allez, viens.

Il grimace face à la douleur dans son estomac et avance vers la Givrali. Il n’aperçoit pas tout de suite Angel, mais l’entend l’appeler dans le lointain. Il s’accroupit auprès de la jeune fille et soulève doucement quelques mèches.

- Ranya… Tu m’entends Ranya ? Aucun réponse. Il pousse un peu plus ses cheveux pour mieux distinguer son visage. Du sang. Oh merde ! Aussitôt la surprise passée, le garçon se rassure. Y en a pas beaucoup, elle a dû se cogner. Il relève alors la tête pour qu’Angel puisse l’entendre, où qu’il soit. JE VAIS BIEN, MAIS RANYA EST BLESSÉE !

Un éclair bleu, qui a le don de faire sursauter et tomber sur les fesses Thésée, foudroie l’espace, invoquant la Magirêve que la garçon a pu voir à l’œuvre tout à l’heure. Aucun doute qu’elle a réagit à sa remarque sur sa dresseuse et s’inquiète pour elle. Elle n’est pas la seule d’ailleurs, car le Skélénox s’invite lui aussi à la partie, mais ses intentions paraissent plus trouble au Phyllali. Mmh… Tant pis, il n’a pas le temps de s’occuper d’eux, il doit déplacer Ranya, cet endroit est loin d’être sûr.

- On l’emmène à la Grande Scène. Dit-il clairement.

Aidé par les pouvoirs psychiques de Mark, Thésée prend Ranya dans ses bras et prévoit de sortir de cette salle des machines des enfers. La Magirêve le suit. Il sent sa présence inquiétée et inquiétante derrière lui à chaque instant, lui mettant la pression de ne pas se rater. De toute façon, il estime que c’est de sa faute si elle est dans cet état. C’était lui qui se chargeait de leur protection à tous les trois et il n’a pas été capable d’ériger une défense suffisante dans le temps qui lui était donné. Il aurait dû être meilleur, il le sait et ne cesse de se le répéter.

A voix basse, il souffle quelques mots à Ranya.

- Surprends-moi encore et réveille-toi, steuplait. Un instant, il attend de voir si elle va réagir sans que rien ne se produise. Il reprend alors à haute voix. Putain, on a vraiment merdé ! C’est quoi ce truc de fou ?! Hein ? On est pas dans un film, on n’est que des gamins… On a joué notre vie bêtement…

Remonté à bloc, il se met à courir vers la sortie quand un bruit sourd ne laisse présager rien de bon.

- Quoi encore ?!

Des rochers se mettent soudainement à tomber du ciel. Ils sont énormes et l’un d’eux écrase notamment la passerelle où se trouvait le Colhomard, provoquant sa chute avec lui dans les abîmes du navire. Voyant cela, Thésée reprend immédiatement sa course.

- Manquait plus que ça…

Par chance, un ange gardien mauve veille sur eux et leur permet d’atteindre leur échappatoire juste avant qu’un rocher ne vienne boucher la sortie de la salle des machines. Thésée s’arrête une seconde pour reprendre son souffle mais surtout son calme et repart.

- Ça va aller Ranya !


HRP:
 

_________________
chaque personne qu'on s'autorise à
aimer

est quelqu'un qu'on prend le risque de
perdre
Miriam Haere
Miriam Haere
Région d'origine : Alola
Âge : 31 ans
Niveau : 26
Jetons : 3711
Points d'Expériences : 497
Adulte Zoologiste
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 21:47


Paul enlace la métisse qui lui rend son étreinte en affichant une mine sereine et apaisée. Elle aurait voulu que ce moment dure plus longtemps, mais ce n'était pas vraiment le lieu pour échanges amoureux. Le brun lui répond qu'il va bien. Miriam sait qu'il a du se faire du soucis pour elle et comprend totalement, mais dans la panique, sa première pensée a été de savoir si ses pokémons allaient bien. C'était le cas et elle espère que ça l'est toujours.

Marie confirme ensuite que le Dracaufeu sur le pont appartient bel et bien à sa soeur. Et d'ailleurs, Yuna n'est pas inconnu de Paul. Mais ils n'ont pas non plus le temps de faire les présentations. Marie emmène les vacanciers se réfugier sur la Grande Scène, laissant les deux tourtereaux.

« Oui, ils vont bien. Démanta et Sinistrail sont resté dans l'eau, je crois qu'ils ont rejoint un autre groupe de pokémon appartenant à des élèves de l'académie. Ils essayent d'empêcher les pokémons aquatiques de nous attaquer. Le reste de mon équipe se bat encore sur le pont, on doit les rejoindre. »

Elle se tourne vers la Mustébouée qui semblait encore prête et déterminée à se battre. Elle lui fait un signe de tête entendu. Miriam repose ses yeux sur le beau brun en souriant.

« Allons botter les fesses de ces pokémons. »

Elle tourne les talons, attrape le poignet de Paul et se dirige vers l'endroit où elle avait vu le reste de son équipe pour la dernière fois. Elle aperçoit plus loin le Dracaufeu de Yuna, surnommé Lucifer d'après ce qu'elle aurait compris. Elle déglutit. Elle doit faire face à sa peur, il est de son côté, elle ne risque rien.

« La dernière fois que je les ai vu, ils n'étaient pas loin de Lucifer. Il y a Bacabouh, Krabboss, Octillery et Otaquin. »

Elle espère qu'ils ont tenu le coup jusque là, mais elle ne doute pas d'eux. Ils vont se protéger mutuellement.

« D'ailleurs, j'ai croisé le Sél.. »

Le Séléroc et le Cryptéro d'Ana, sauf que Paul ne sait toujours pas qui elle est pour Miriam. C'est à dire sa nièce.

« Un Séléroc et un Cryptéro qui se pavanent sur la croisière depuis son départ. Avec leur pouvoir télépathique, je leur ai demandé de comprendre ce qui ne va pas avec ces pokémons eau. Je les étudie depuis des mois non-stop, ce n'est pas normal qu'ils nous attaquent, il y a forcément quelque chose. »

Mais quoi, ça, elle ne le sait toujours pas. Et ça l'énerve. Elle finit par lâcher le poignet de Paul en pointant du doigt le tas de sable sur lequel trônait une petite pelle.

« Sorra est là ! Les autres ne devraient être pas loin. »

En effet, Pop, Ali et Léo apparurent à la suite. L'Octillery et le Krabboss protégeait les deux plus petits de l'équipe. Ils sont tout les deux entraînés pour le combat, Miriam savait qu'elle ne devait pas se faire de soucis pour eux. Elle fait un signe de tête à Mustébouée pour les rejoindre et les aider avant de se tourner vers Paul.

« Prêt ? » dit-elle en souriant.

Même si c'est le chaos total sur le pont, avec lui, elle se sent en sécurité. Comme si plus rien ne pouvait l'arrêter. Sur le pont, en pleine mer, elle est dans son élément, elle ne panique pas autant que les vacanciers, même si elle a peur. Elle connaît l'océan, elle essaye d'en faire une force dans ce moment plus que critique, il faut l'avouer. Jouer les héroïnes, ça lui plaît. Avec Paul, encore plus.

hrp:
 
Angel Thomas
Angel Thomas
Région d'origine : Adala
Âge : 15 ans
Niveau : 14
Jetons : 2575
Points d'Expériences : 210
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 22:26


La voix de Thésée parvient aux oreilles d'Angel. Il redresse la tête. Il va bien. Mais pas Ranya. Il se dirige vers l'endroit où le son lui est parvenu avant de tomber sur son ami. Il aperçoit la tête du rouquin et se dirige rapidement vers lui. Sur le trajet, il se cogne contre quelque chose: un os. Il écarquille les yeux et l'attrape avant de le donner à son Osselait.

« Regarde ! C'est ton os ! »

Le pokémon pousse un cri de joie avant de faire un câlin à son précieux. Mais toujours aucun signe de Scalpion. Il arrive enfin à sa hauteur et voit que la Magirêve et le Skélénox de la blonde les avait rejoint. Il penche la tête vers Ranya et serra la mâchoire. Elle est inconsciente, avec un peu de sang sur le crâne. Il reste un instant bouche-bée en prenant encore plus conscience de ce qui venait de se passer.

Heureusement pour lui, Thésée prend les choses en main et propose de l'emmener à la Grande Scène. Angel hoche la tête sans rien. Le roux la prend dans ses bras, le Noctali l'aide un peu avant de le suivre. Sa réaction le surprend, il baisse la tête.

« T'as raison, on aurait du rester dans nos cabines. On est pas des héros.. » dit-il en soupirant.

Ils accélèrent le rythme mais le destin en a décidé autrement lorsque plusieurs rochers se mettent à leur tomber dessus. Angel se rapproche de Thésée, protégé par la Magirêve. Ils atteignent la porte sans encombre et quitte la salle des machines. Le garçon se retourne une dernière fois pour observer la salle. Il espère que Sword va bien, qu'il était bel et bien de l'autre côté. D'énormes rochers tombent alors juste devant lui, bloquant l'entrée. Il déglutit. Il recule un instant puis secoue la tête. Il détourne les talons et rejoint Thésée et Ranya. Ils parviennent à atteindre la Grande Scène sans encombre, plusieurs personnes y étaient déjà regroupés. Il pose Bones au sol, maintenant qu'ils ne sont plus dans cinquante centimètres d'eau.

« Poses-la là-bas. » dit-il en montrant un petit coin un peu plus tranquille avant de se pencher vers son starter. « Vas voir si tu peux trouver quelque chose pour aider Ranya comme une couverture, de la glace ou vas voir ceux qui soignent les blessés là-bas. »

L'Osselait s'éloigne en trottinant. Angel retourne auprès de ses amis. Il regarde Ranya avec inquiétude, passant sa main dans ses cheveux pour les mettre derrière son oreille.

« J'espère que le coup qu'elle a prit est superficiel. » dit-il en soupirant. « Et toi, t'es sûr que ça va ? »

Il se tourne vers Thésée en souriant avec compassion. Parfois, après la redescente de l'adrénaline, une blessure peut soudainement apparaître et faire mal. Angel le sait bien, il la déjà vécu plusieurs fois en faisant du sport. Lors d'un match ou d'une compétition, on ne pense plus à rien. On se blesse, mais on continue. Et à la fin, tout retombe et là, ça peut faire même très mal. Il s'assoit en s'appuyant contre un mur, appuyant sa tête. Il ferme les yeux et prend une grande inspiration. Mais qu'est-ce qu'il leur a prit d'aller se battre comme ça alors qu'ils ont à peine 14 ans ? C'est ça d'être élève à la Pokémon Community ? C'est risquer sa vie ? Tout un tas de questions résonnaient dans sa tête, il était perdu, choqué, apeuré. Des dresseurs continuaient de se battre dans la salle des machines, d'autres sont sur le pont, ici, il y a pleins de blessés. La situation est grave et Angel vient de seulement le réaliser. Ce n'est qu'un petit adolescent sans expérience.

Il réouvre les yeux. Mais il doit être là pour ses amis. Il n'est pas blessé, donc il peut potentiellement être utile. Il n'a pas envie de se morfondre, ce n'est pas le moment. Il prend une grande inspiration et se redresse pour être auprès de Ranya et Thésée.

hrp:
 

©BBDragon
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 9673
Points d'Expériences : 1632
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 29 Aoû - 23:52
- Bien vu ! Ça va considérablement les ralentir. Je comprends mieux pourquoi leurs rangs me paraissaient plus éparses avec le temps. J’ai moi aussi quelques acolytes sur le pont, regroupons toutes nos forces pour mieux les écraser.

Mes pensées se tournèrent vers Ali et Noa, que j’avais littéralement abandonnés sur le pont pour venir me battre ici. Si je n’avais pas une confiance aveugle en eux, je ne l’aurais jamais fait. Connaissant Ali, il devait très bien se débrouiller seul. Quant à Noa, il n’avait pour mission que de repousser les assaillants qui s’approchaient de lui, donc il n’avait aucune initiative à prendre, ce qui limitait la casse. Mon regard croisa celui ambré, sous cet éclairage, de Miriam. J’y lisais de la détermination, mais aussi de l’amusement. Elle allait bien, c’était tout ce qui m’importait.

- Totalement partant mon capitaine ! Lui disais-je avec la banane.

Elle m’empoigna et me traîna à sa suite. Je me laissais faire, conscient qu’il ne pourrait rien lui arriver tant que je serais à ses côtés. Du moins, je ne me le permettrais pas. Nous allions retrouver nos Pokémon et ensemble nous repousserions cette invasion qui n’avait que trop duré. A notre arrivée, j’apercevais le fameux Dracaufeu de Yuna. Une belle bête, ravageant le pont, que Marie essayait de maîtriser. Soudain, je sentis ma gorge se serrer. Cette scène m’en rappelait une autre, que j’avais encore du mal à digérer. Ce n’était pourtant pas le même Dracaufeu, mais leur couleur était si proche et ce regard… Ils avaient cette même haine dans le regard. Un mépris profond et incendiaire.

Non, Paul. Lucifer n’est pas le Dracaufeu de Mike et s’il est aussi énervé, c’est simplement par les événements et non par un mal gangrenant son âme. Je devais me reconcentrer. Je glissais ma main jusqu’à celle de Miriam, que je serrais d’une étreinte douce. Yeux fermés, j’inspirais un grand coup avant d’expirer.

- Ok ! Donc on cherche qui ?

Miriam me fit la liste de ses Pokémon restés sur le pont. Je focalisais mes pensées là-dessus et sur rien d’autre, faisant abstraction de Lucifer et de son carnage. Dans tout ce chaos, j’essayais d’apercevoir l’un des Pokémon cité ou Ali qui avait visiblement disparu lui aussi.

- T’es la meilleure ! Lui soufflais-je en lui faisant un bisou sur la joue, qu’elle méritait bien. Tu as des suppositions sur ce qui a pu les rendre agressifs ?

Mon anxiété s’était envolée. Ce n’était rien de plus qu’un léger choc émotionnel. Et cela signifiait sans doute que je devais rendre visite à mon frère prochainement. J’en avais besoin. Besoin de le comprendre. De savoir pourquoi il était devenu ainsi. Mais c’était une histoire qui n’avait pas lieu d’être maintenant. Miriam libéra sa main et m’indiqua un tas de sable difforme. J’avais beau me tourner le problème dans tous les sens, je ne comprenais toujours pas comment du sable avait pu prendre vie. Enfin bref, nous en avions retrouvé un. Et pas qu’un puisque les autres suivirent.

- Génial, ils sont tous là !

Une pointe d’excitation dans la voix, Miriam se retourna vers moi, prête à en découdre. J’aurais aimé lui répondre que « oui, plus que jamais », mais un détail me chiffonnait.

- Ali a…


Ou peut-être pas… Mes yeux se froncèrent avant de s’écarquiller doucement en voyant ce qui s’approchait au loin. Tous juste sortis de la fumée provoquée par l’évaporation de l’eau par le Dracaufeu, une rangée de Pokémon fit son apparition. A leur tête, aisément reconnaissable, se dressait fièrement un sac à main rose. Ses côtés étaient couverts par un singe à la tenue rock’n’roll et un ectoplasme souriant me dépassant d’une bonne tête. Derrière eux, avançait de manière mollassonne un oreiller géant sur lequel se tenait une petite teigne en forme de tipi. Jusqu’à ce que le support aérien flamboyant fende l’air et lâche sur la scène sa toupie bling-bling.

La cavalerie était arrivée.

Avec un profond sourire, je revenais à Miriam.

- Ok, maintenant je suis prêt ! On y va ?

L’heure de passer à l’action était venue et ce champ de bataille prenait de plus en plus des allures de terrain de jeu. Cette fois, nous mettrions un terme à tout cela.

- GO ! Ali lance Hydrocanon. Satan, Blizzard. Chartor et Chimpenfeu, Déflagration. Ronflex et Keunotor, faites les bâiller. Ecto… Ecto, ai-je vraiment besoin de te dire quoi faire ?

« Héhé, je ne pense pas. »

- Juste pour être sûr, fais leur vivre un Cauchemar.

« C’est exactement ce à quoi je pensais, héhé. »

- Enfin, le clou du spectacle. FLAM, A NOUS !

L’oiseau se positionna en vol stationnaire au-dessus de nous et me lâcha de son bec un bracelet, que j’accrochais à mon bras. Après quelques battements de bras, la gemme du bracelet se mit à briller en résonance avec mon Pokémon, libérant son aura sur Rapace. Mais ! Et c’est là que ça devient marrant. Ce n’est pas un Rapace comme les autres, on l’appelle aussi Piqué Supersonique…

Qui a dit que les élèves de l’académie étaient sans défense ?

- Précision les copains, on ne vise que les vilains, hein ?! Et on oublie pas qu’au fond, ils sont peut-être gentils et pas dans leur état normal.

Étant donné que les ordres avaient été donnés, il n’y avait plus qu’à espérer que tout se passe bien. J’avais globalement confiance en eux, à ceci prêt de la team dodo qui n’avait pas forcément l’habitude du combat réel. Au pire, ce n’est pas grave deux-trois passagers qui dorment ?

En tout cas, la vision qui s’offrait à moi me faisait extrêmement plaisir. Je ne sais pas comment je devrais la commenter entre les Pokémon qui crament, ceux qui se transforment en bonhomme de neige et ceux qui sont balayés hors du navire à coup de bourrasque, mais ce qui est certain, c’est que ce spectacle valait le coût.

- Je suis désolé Miriam, j’ai oublié le popcorn.


HRP:
 

_________________
Moodboard:
 
Ranya Iluzion
Ranya Iluzion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 2177
Points d'Expériences : 682
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Ven 30 Aoû - 10:38



Panique conséquentielle
Les gestes de Ranya furent comme des réflexes. Les mots comme une nécessité, celle d’appeler ses amis, de les prévenir de quelque chose de relativement évident. Une vague énorme fonce droit sur le trio, et elle va les emporter tout cru. La blonde aurait voulu faire plus, réagir, les protéger. Mais son petit corps parait insignifiant face à la montée d’eau et en quelques secondes, la danseuse est complètement emportée par l’eau.

Il y a un mois, elle se serait probablement noyée sous l’effet de la panique et de la certitude qu’elle ne savait pas nager. Mais aujourd’hui, c’est différent. Angel lui a appris. L’enfant n’est plus une parfaite débutante. Elle a encore pas mal d’entrainement à suivre pour nager aussi bien que le garçon, mais là tout de suite, ses maigres connaissances devraient lui suffire à éviter la noyade. Ranya retient sa respiration le plus longtemps possible et essaie de se stabiliser dans la vague pour ne pas faire trop de looping. Malheureusement, la pression est forte et sa résistance mise à rude épreuve. L’enfant ne peut s’empêcher d’avaler une certaine quantité d’eau. Jusqu’à ce que, malgré tous ses efforts, elle ne voit pas le plus gros danger arriver.

Ce n’était pas la noyade.

Mais le mur de la salle des machines.

Le corps de la danseuse s’écrase avec force contre la paroi, tête la première.

***

L’emprisonnement n’a pas été long, seulement quelques secondes. Au moment de la vague, Ranya a rappelé Anubis dans sa pokeball. Mais Anubis ne voulait pas qu’on le rappelle. Anubis voulait la protéger du danger. Parce qu’Anubis est son bouclier. Alors Anubis est ressorti tout seul. Fàfnir aussi. C’est normal. C’est presque la maman de Ranya. Elle aussi ne voulait pas qu’on la rappelle. Ce n’est pas à Ranya de nous protéger, c’est à nous de le faire.

Rapidement, Anubis croise le regard de Fàfnir. Anubis est le bouclier. Fàfnir est l’épée. Ils doivent se battre ensemble pour la protéger. C’est comme ça. Mais quand Anubis trouve sa dresseuse, il sent la colère monter en lui. La petite fille est là. Etalée sur le sol. Les cheveux couvrant son magnifique visage. Les cheveux couverts d’un peu de sang. Elle s’est faite mal. Elle est blessée. Elle a mal. Elle souffre. Elle est blessée. Elle les a protégés.

Mais Anubis ne l’a pas protégé.

C’est lui qui doit la protéger.

Pas l’inverse.

Parce qu’il est le bouclier.

Fàfnir fonce voir la petite. Fàfnir fonce les protéger. Mais Anubis est trop en colère. Il ne peut pas aller voir Ranya. Il veut se venger. Se venger de tous ces pokemons qui ont fait mal à la petite fille. Ils ont blessé la protégée. Il n’avait pas le droit.

Il n’avait pas le droit.

Alors Anubis ne retient plus sa colère. Sa puissance fuse. Les Ball’Ombres fusent partout. Elles sont la meilleure arme. Elles sont puissantes. Elles sont précises. Elles font mal. Elles font peur. Elles apportent le chaos. Elles apportent le désarroi aux pokemons qui la reçoivent. Aux pokemons qui font du mal à la petite.

Bientôt, Ranya disparait. Elle est emmenée par les deux enfants et Fàfnir. Hors de portée, Anubis n’a plus peur. Les attaques se poursuivent, mais ne vont pas assez loin. Anubis veut essayer d’autres capacités, mais ça ne marche pas assez. Anubis veut faire plus de mal. Il veut attaquer plus fort. Faire plus peur. Maudire plus. Détruire plus.

Alors Anubis change.

Son petit corps se met soudainement à grossir, à briller, à brûler. Lui qui flotte gagne des jambes, et une masse imposante. Ses pieds touchent la terre ferme. Il gagne aussi des bras. Des bras forts. Des bras capables de frapper. De détruire. Son œil ne devient qu’un. Il fusionne. Il devient plus fort. Il peut maudire. Il peut contrôler. Il peut manipuler. Il peut frapper. Il peut s’énerver. Il peut exprimer sa colère. Il peut se venger. Il peut venger l’enfant.

Il peut tous les détruire.

***

Je n’avais jamais vu Anubis aussi en colère. Il veut se charger des autres pokemons qui ont fait du mal à Ranya. J’ai essayé de le calmer. Mais en avais-je vraiment envie ? Moi aussi je maudis tous ces pokemons qui ont osés la mettre dans cet état. Je voudrais qu’ils souffrent. Alors si Anubis peut s’en charger pour moi, je ne dis pas non. Mais je préfère m’occuper de Ranya. Elle a besoin d’aide. Le petit rouquin est déjà à côté d’elle, en train de la porter grâce à une assistance psy. L’autre garçon, le blond rival, les rejoint aussi et ils s’enfuient vers la sortie. Je les suis à la trace, sans les lâcher.

Parce que je suis l’épée.

Un éboulement se profile.

Des pierres tombent.

Mais moi aussi je peux créer des pierres.

J’use de ma capacité Rayon-Gemme pour arrêter les pierres les menaçant. Je vois les petits garçons me remercier du regard. Un regard que je leur rends à peine, trop occupée à surveiller qu’aucun danger ne nous suit. J’arrive à apercevoir Anubis. Il se met à briller. Je me doutais que ça pourrait arriver. La pauvre enfant aura encore pas de mal de chose à gérer à son réveil. Un pokemon qui aura évolué pour les mauvaises raisons. J’espère juste qu’il ne va pas s’en prendre aux pokemons des autres dresseurs. J’ai pu apercevoir une Mygavolt se promener dans la salle à toute vitesse. Plus qu’à croiser les doigts pour qu’elle ne devienne pas la cible mouvante de la fureur d’Anubis. Nous ne sommes à l’abri de rien. Ranya est hors-jeu pour le moment et en mauvais état.

Hors de question d’empirer la situation.

Mais aujourd’hui, elle a grandi. Parce qu’aujourd’hui, elle n’a pas pensé à elle. Elle a pensé à nous ses pokemons, dans un premier temps, en nous rappelant dans nos pokeballs. Ensuite elle a pensé aux garçons, car elle a crié leur nom avec une telle force que je l’ai perçu à travers ma pokeball. Ce cri du cœur, ce cri de l’âme, c’est la preuve qu’aujourd’hui Ranya n’est plus seule.

***

Il fait noir. Elle a mal au crâne. Elle a mal au corps. Elle a mal partout.

On lui chuchote des mots à l’oreille.

Elle ne comprend pas ce qu’on lui dit.

Elle ne comprend pas ce qu’il se passe.

Jusqu’à ce que tout lui revienne.

L’attaque du bateau. Les garçons. L’arrivée en salle des machines. Le combat. La vague. Le choc.

Les garçons.

La blonde se redresse subitement, sans aucun signe avant-coureur pour prévenir ses camarades de son réveil. L’enfant respire fort. Elle analyse tout autour d’elle. Ranya n’est plus dans la salle des machines. Elle est dans la Grande scène. Il y a plein de gens ici. Pleins de blessés. Mais surtout la peur. Beaucoup de peur. Petit à petit ça la gagne. Elle respire encore plus fort. Jusqu’à ce qu’une respiration de trop lui rappelle qu’elle a bu la tasse quelques minutes plus tôt. L’enfant penche sa tête vers le sol sur le côté et se met comme à cracher ses poumons, essayant de faire ressortir un maximum d’eau de là. Ça la brûle de l’intérieur. Ça lui fait mal. Mais ça lui rappelle qu’elle est en vie. Que grâce aux garçons qui l’ont ramené jusqu’ici, elle est en vie. Ils essaient de lui parler, de lui demander si elle va bien, de la calmer alors qu’elle peine à ne pas s’étouffer.

Ce n’est que quand la danseuse réussit à reprendre son souffle qu’elle constate qu’eux aussi ont souffert. Leur visage laisse clairement exprimer la peur qu’ils ont ressenti en l’amenant ici mais aussi les blessures que la vague a du leur infliger, mais peut-être moins violente qu’elle. A moins que l’adrénaline ne les empêche de s’en rendre compte. Honteuse, Ranya ramène doucement ses jambes contre elle et pose sa tête dans ses genoux, elle-même protégée par ses bras alors que la jeune fille est prise d’un mal de tête, affichant un léger rictus sur son visage. Sur ses doigts fins, l’étudiante sent le liquide poisseux mais l’ignore pour se concentrer sur ces quelques mots.

Je suis désolée. C’est moi qui aie le plus d’expérience de nous trois. J’ai déjà vécu ça. J’aurais dû vous protéger. Mais à la place je suis devenue un boulet et vous avez du tout affronter tout seul. Je suis désolée.

HRP:
 

©️BBDragon
Lise L. De l'Élysée
Lise L. De l'Élysée
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 0
Jetons : 1357
Points d'Expériences : 176
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Ven 30 Aoû - 19:45


Lavi était un Mustefflot fier. Fier de défendre sa patrie, fier d’être le héros de sa famille. Plus remonté que jamais, il s’apprêtait à faire goûter la poussière à tous les infâmes personnages qui se trouvaient sur cet horrible bateau. Il l’avait promis à son petit frère Radi, un jeune Mustebouée qui l’avait toujours pris comme modèle, alors il ne devait pas le décevoir.
Accompagné de son armée, il avait bondi hors de l’eau jusqu’à arriver devant ces terribles humains. Alors il afficha son air le plus terrifiant, les sourcils froncés, la mâchoire serrée et les crocs bien visibles. Mourrez, maudites personnes ! Entendant d’abord des cris effrayés puis apercevant le chaos que lui et ses compagnons provoquèrent, il ne put s’empêcher de ressentir une grosse satisfaction et son égo gonfler. Bouahaha, craignez, misérables créatures !

Mais alors qu’enjaillé, il poursuivait une bonne femme qui criait à s’en défoncer les cordes vocales, un étrange objet rouge orangé s’écrasa contre son visage. Qui ? Qui osait l’attaquer de la sorte ? Il regardait à droite à gauche, dans l’espoir de retrouver son agresseur, mais en vain. Aucun objet sphérique bizarre à l’horizon. C’est à cet instant qu’il sentit alors que son visage dégageait une odeur déplaisante. Un coulis rouge coulait le long de sa joue, provoquant une légère sensation de brûlure, mais surtout, un parfum épicé lui chatouillait le museau de manière désagréable.
Et il se reçut une seconde baie Tamato, à l’arrière du crâne.
Cette fois-ci, il savait d’où elle venait. Il se retourna alors avec précipitation, prêt à en découdre avec l’ennemi. Mais c’est alors qu’il vit un énorme charriot rempli de baie Tamato à ras-bord lui foncer droit dessus. Des dizaines de centaines de Tamato, là, juste devant lui, et qui bientôt l’allait ensevelir. Horreur ! Ne parvenant pas à trouver de meilleure échappatoire, il décida alors de battre en retraite et plongea dans les eaux d’où il venait. Alors qu’il gagnait en profondeur, il aperçut la pluie épicée de Tamato qui tombait en ralenti à ses côtés. Pfiou, il l’avait échappé belle.

---

« LOLA, C’EST LÀ-BAS QU’ON DOIT Y ALLER ! »

Cria une petite voix à la Polarhume chromatique qui s’était visiblement perdu sur le chemin. Ce n’était pas bien compliqué, en effet, poussant un charriot de cuisine qui faisait approximativement six fois tailles, et remplis de baies Tamato de tous les côtés, et bien l’ourson ne voyait pas grand-chose devant lui. Mais Lily et Lulu en étaient capables, alors elle aussi elle devait en être capable ! Poussant le tank de guerre improvisé de toute ses forces, elle parvint alors à effectuer un impressionnant virage de cent quatre-vingts degrés, puis rejoignit le cortège royal avec succès.

Après de multiples hésitations et discussions avec ses ministres (ses Pokémons), Lise avait finalement décider de laisser tomber les couteaux. En effet, comme le disait si bien Lily, il était trop risqué de blessé un plébien par mégarde avec un couteau si bien aiguisé, elle pourrait perdre immédiatement la côte avant même sa montée au trône. Le chalumeau suivit le même résonnement. Finalement, la petite équipe décida d’escorter la future princesse de la meilleure des manières, en poussant des tanks improvisés tout en faisant usage des infinis paniers de baies comme boulets. C’est ainsi que Lily s’était retrouvée à devoir pousser un charriot rempli de baies Rabuta, Lulu poussait un autre charriot plein de baies Wiki et enfin Lola dont le charriot perdait une baie Tomato tous les trois mètres. Le choix des baies occupa la plus grande partie de leurs discussions, en effet, il fallait choisir celles qui paraissaient les plus menaçante, les plus repoussantes grâce à leur coque pleine de piquots ! Et au milieu de ces trois véhicules royaux se dissimulait Lise, un saladier sur la tête, un rouleau à pâtisserie dans la main gauche, et une broche de barbecue dans la main droite. Elle dirigeait sa petite armée aussi habilement qu’elle le pouvait, tout en restant le plus discret possible.

Sauf que voilà, les charriots étaient un peu grands et lourds. Foncer sur les ennemis pour ouvrir la voie ne posait pas grands soucis, mais lorsqu’il était question de s’arrêter, hum hum, ainsi que de voir ce qu’il se passait devant eux, hum hum.
C’est ainsi qu’après avoir ratatiné un Psykokwak qui apparemment se trouvait sur leur chemin, Lulu ne parvint pas à arrêter son charriot, trop prise dans son élan, abandonnant ainsi la protection du flanc gauche de sa dresseuse. Bon, elle écrasa ce qu’il semblait être des Mustebouée sur leur passage, mais qui s’en soucie, tant qu’ils ne se relèvent pas avant que la petite troupe n'ait eu le temps de quitter leur champ de vision, ce qui jusqu’à présent n’avait pas encore posé problème. Mais plus important, malgré le charriot plein de baie Rabuta qui lui cachait la vue, Lise put apercevoir une jeune demoiselle en plein dans la trajectoire du tank improvisé de Lulu, oups ! Horrifiée, aucun son ne put sortir de sa bouche. Ohlala, pourvut qu’elle ne blesse aucun plébien et n'ait aucun accident !

HRP chasse les Pokémon du pont
Lise est équipé d'une louche et d'une broche de grillade en acier, avec un saladier sur la tête.
Elle se balade (enfin, elle essaie de rejoindre sa cabine mais bon, son sens de l'orientation se laisse à désirer) sur le pont entouré de trois dessertes/charriots de cuisine poussés par sa Psystigri, sa Polarhume et sa Stalgamin.
Ces charriots sont remplis de baies qu'elles balancent un peu partout en guise de boulet de canon.
Sa Stalgamin en voulant écraser un Psykokwak perd le contrôle de son charriot qui écrase les Mustebouée que s'apprêtait à attaquer Camille et fonce sur la Givrali en question.

Psystigri : baie Rabuta
Polarhume : baie Tomato
Stalgamin : baie Wiki


Hagawa Haru
Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 3190
Points d'Expériences : 1732
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Ven 30 Aoû - 23:24

Panique conséquentielle
All


Hmm, je me demande si c’est une bonne idée d’avoir rejoins Marie.  En plus, sa façon de s’exprimer ça rend ces secousses tout de suite plus sérieuses, j’ai l’impression de devoir faire un choix décisif, et je n’aime pas du tout ça, moi qui pensais pouvoir me prélasser dans un transat pendant quelques heures… Plus elle parle, et plus je perds le fil de la discussion. Ces grattements, ça ne doit sûrement pas être quelque chose de dangereux… Pour une fois, j’ai envie de devenir optimiste ! A chaque fois je pense au mauvais scénario, cette fois-ci je vais me contenter d’être la personne qui voit le verre à moitié plein ! Tout de suite,  on se sent libéré d’un énorme poids, c’est incroyable ça !  

Hmm, ça n’empêche que je suis quand même obligée d’imaginer un scénario catastrophe dans ma tête. Je vois déjà une scène horrible se présenter devant moi, un déluge ! Des passagers qui tombe dans l’océan, puis une énorme tempête WOOOOOOOOOSH, WOOOOOOSH !  (Oui c’est le bruit du vent. ) Tout le monde est pris en grosse panique, sauf moi vu que je suis pas dedans… Enfin c’est compliqué, je veux dire que je ne suis pas dans le scénario que j’imagine, sinon je pense que je serais dans le groupe qui panique… mais continuons notre scénario !  Alors… ah oui ! WOOOSH !  La, une alarme retentit, oui ! Elle dit qu’il faut se réfugier, et que des pokémon attaquent le navire, parce qu’en fait, on était attaqué par un bateau pirate ! En fait, il y a des pokémon qui commencent à attaquer les touristes, et qui leur volent leur argent, tout leurs trésors et tout. Heureusement, c’est la que Marie intervient, en tant que sauveuse du bateau !  (Oui parce qu’il faut bien une héroïne dans mon histoire. ) Du coup à l’aide de ses pokémon et de sa force surdimensionnée, elle arrache un poteau pour l’envoyer sur un groupe d’Akwakwak. (Jugez pas, c’est mon imagination ok ? ) Sauf qu’elle n’avait pas remarqué le leader du groupe, le capitaine du navire ennemis, le grand Capitaine Clami, le Clamiral ! C’était le pokémon à l’origine du pillage, d’ailleurs le tempête fait toujours rage, mais grâce au pouvoir psy d’un pokémon euh… bah ils ne se font pas emporter par la tempête ! (eh ouais malin. ) Du coup Marie, se retrouve encercler par des pokémon, il y en a genre tout plein, que des pokémon eau !  Elle essaye de les contenir, mais ils sont beaucoup trop nombreux, ils ont envahi tout le pont ! Ne sachant pas trop quoi faire, elle lance un appel au secours, et bizarre mais ça sonne comme mon prénom…  

…..

Hein quoi ?

…..

Sûrement mon imagination.

BREF, du coup d’autre dresseurs commencent à venir en aide à Marie dans un coté du pont, et la ma Laporeille arrive… Et puis elle aide Marie comme elle peut avec ses petites jambes, sauf qu’elle n’est pas assez forte, alors elle me donne un coud de pieds dans les côtes….. AAAAAAAAH MAIS C’EST QUE JE LE RESSENS EN PLUS. Mon histoire est peut-être trop réaliste, hmm j’avais oublier que comme c’est des pokémon de type eau, le Clamiral décide d’envoyer une attaque surf sur le groupe et….
BLBLBLBLBBLBLBBLB

« AAAAAAAAHH ! Je respire à nouveau…. Hein mais qu’est ce que je fais ici dèja… ?! AH MAIS IL Y A VRAIMENT DES POKEMONS QUI ATTAQUENT LE NAVIRE C’EST PAS UN RÊVE ?! »

... Techniquement il n’y pas de déluge encore…enfin je crois.. ? Mais alors Marie se bat toute seule depuis tout ce temps… ?

Hmm c’est pas pour rien, que je l’ai imagine en super musclé dans mon imagination, soulevant des Krabboss avec ses petites mains. C’était peut-être… vraie ?!  Quelle puissance…. Enfin ce n’est pas le moment de rêver cette fois-ci !


« Je suis vraiment désoler Marie de t’avoir laissé en plan comme ça… disons que j’étais comment dire assoupis…  Promis je trouverais un moyen de me pardonner ! En tout cas, tu cache bien ton jeu, tu vas a la salle de sport tout les jours en fait ? Ah oui, j’oubliais qu’on avait un combat ici… Mavis, Tsuki j’ai besoin de vous ! »

La Roserade et le Mistigrix  aux coté de Pénélope se mirent tout de suite à affronter les pokémon aquatiques restants, et il y en avoir encore un gros paquet !  D’ailleurs, je me demande bien pourquoi ils m’ont laissé tranquille pendant tout ce temps… Peut-être que la technique de l’arbre mort, fonctionne vraiment ?!

….

Non je ne vais pas tester à nouveau.





HRP:
 

_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Anastasia Vaanrish
Anastasia Vaanrish
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 26 ans
Niveau : 3
Jetons : 1250
Points d'Expériences : 119
Adulte Organisation Individuelle
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Sam 31 Aoû - 0:55



Anastasia ne pensait pas que sa nouvelle amie, prenait autant à cœur sa recherche ! Evidemment qu’elle ne pouvait ressentir qu’une perte de temps d’aller chercher une personne, qui était sûrement en sécurité dans la grande scène alors qu’elles pourraient toutes les deux aider à faire déguerpir les pokémon aquatique du paquebot. Enfin, c’était surtout sa logique bien froide qui lui disait qu’il fallait mieux essayer de sauver le paquebot tout entier plutôt que de partir à la recherche d’une pauvre enfant. Cependant, la brune n’était pas vraiment là pour aider, mais surtout pour observer le comportement de Caroline, pourquoi ? Parce qu’elle était simplement curieuse de connaitre le dénouement de cette histoire, à ses côtés, et parce qu’elle se serait vite ennuyée à rester dans sa cabine, à attendre le paquebot couler dans les flots. C’est beaucoup plus instructif pour elle de regarder quelqu’un à l’action !  La regarder réagir, paniquer, combattre, la soutenir, c’était très important, pour la scientifique, elle continuait donc de prendre des notes de cette Caroline. Qui sait, peut-être que le destin, les réuniras à nouveau dans d’autres circonstances ?

Après la petite intervention surprise des Krabboss, Caroline accepte la proposition de la brune. Elles se dirigent vers la grande scène, Caroline semble très presser, ce qui à le don d’amuser Anastasia. C’est sûre qu’elle ferait tout pour sa petite sœur, mais jusqu’ou serait-elle prête à aller pour la sauver ?  Se disait-elle. Malheureusement le scénario n’était pas assez d4rk (pardon.)  pour qu’on voit Lissa mourir aujourd’hui. (Dommage. )

Il y avait une masse dégoulinante de plébéien, enfin la populace comme le décrirais la jeune femme. Devoir se mêler a toutes cette sueur, s’en était déjà trop pour elle, mais il faut bien parfois faire des sacrifices, pour ses expériences…  Heureusement ( ou pas ? ), Caroline retrouve la sœur Lissa saine et sauve.  

« Eh bien voilà, je vous avais bien dit, qu’elle ne pouvait être qu’ici. Maintenant que fait-on ? »

Ce qu’elle voulait dire, c’était plutôt… Sortons d’ici parce qu’il fait beaucoup trop chaud, et il y beaucoup trop de gens stupides, et apeurés pour un rien, qu’ils crèvent tous noyés.  Enfin, elle ne vas pas vraiment le dire, vu que c’est trop violent, et accessoirement on va la prendre pour une folle.  

Heureusement pour elle, Caroline ne compte pas rester ici les bras croisés à paniquée ! Elle note donc.. +1 bravoure dans sa tête, oh et +1 tutoiement. Doit-elle donc la tutoyer à son tour.. ? Hmm bonne question.

« Évidemment, que je suis ! La foule très peu pour moi, et nous avons des pokémon qui n’attendent qu’a en découdre, ne perdons pas plus de temps ! »

DU SANG ! DU SANG !

….. Hmm

Pardon.


Panique Conséquentielle

©BBDragon

HRP:
 
Thésée Coursevent
Thésée Coursevent
Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 13
Jetons : 2890
Points d'Expériences : 190
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Sam 31 Aoû - 11:39
La Grande Scène est bondée. Où qu’il pose les yeux, Thésée lit de la panique, de la douleur, de la peur. Comme eux, quelques personnes continuent à affluer dans la salle, essayant de se faire une place parmi les réfugiés. Les voir tous regroupés lui fait prendre conscience de son insignifiance à bord de ce bateau et lui rappelle ô combien il aurait dû rester à sa place.

Un espace a été aménagé pour les blessés et Angel leur trouve une place pour Ranya. Thésée hoche la tête et l’allonge à l’endroit indiqué. Elle reste inconsciente, mais ses paupières tremblent par moment. C’est bon signe se dit le rouquin qui prie pour que ce ne soit rien de grave. Autour d’eux, il a vu les corps meurtris de certains passagers et ça le fait frémir. Ça aurait pu être eux. Ou ils auraient tous pu finir comme Ranya. Et qui les aurait sauvé de l’inondation de la salle des machines ? Sûrement personne.

Thésée se retient. Il serre les dents, penché au-dessus du corps inerte de Ranya. Ses poings se referment sur ses genoux. Il craque. Il voit les gouttes tomber sur la Givrali, sans pouvoir les arrêter. Il lutte contre l’élan d’émotions qui prend possession de tout son corps. Il ne se sent plus maître de rien. Angel revient prendre de ses nouvelles. Thésée se retourne vivement, les joues rougies par les larmes.

- Comment veux-tu que ça aille ?! T’es aveugle, tu ne vois pas autour de toi ?!

Un moment, Thésée redevient muet, son regard plongé dans celui d’Angel. C’est son ami et il a conscience de lui avoir très mal parlé, mais il ne se contrôle plus. Il voudrait s’excuser, mais la colère est trop forte. Détournant son visage, les larmes se mettent à couler de plus belle. Dans ce combat contre lui-même où il est impuissant, il finit par trouver la force de souffler un bon coup et de se calmer un peu.

- Dé-désolé… Il voudrait ajouter que ce n’est pas ce qu’il voulait dire, sauf qu’il en est incapable.

Ranya… Il se penche sur son visage endormi. Si elle ne faisait que dormir, il l’aurait presque trouvée mignonne. Son petit nez à la retroussette. Ses pommettes bien rondes. Il devait lui reconnaître un certain charme finalement. L’inquiétude le rongeait, mais l’observer l’apaisait. C’est par chance d’un réflexe surhumain, qu’il esquiva la blonde se redressant subitement. Thésée tomba à la renverse, incertain de ce qui venait d’arriver.

- R-Ranya ? Elle était devant lui, essoufflée. Il cligna des yeux à plusieurs reprises et se les frotta, essuyant ses larmes par la même occasion, pour s’assurer de ce qu’il voyait. Angel, Ranya s’est réveillée !

L’autre garçon se tenait juste derrière lui et l’avait sûrement vue aussi, mais cette information lui était autant destinée qu’au rouquin. A la regarder, Thésée comprit qu’elle était restée à la salle des machines. Soudain, elle se mit à cracher de l’eau. Quels idiots, ils n’avaient même pas pensé qu’elle ait pu boire la tasse, pensa Thésée alors que lui-même l’avait bue. Il se rapprocha de la jeune fille, sans oser la toucher. La peur qu’il avait éprouvé jusque-là s’était à moitié envolée et avait cédé sa place à un grand sourire sur son visage.

- Tu te sens comment ?

Se recroquevillant comme la plupart des gens assis dans la pièce, Ranya reprit. Elle s’excusait pour ce qui s’était passé, car elle avait déjà connu « ça ». Thésée ne comprenait pas. A quoi faisait-elle référence ? Vu son âge, il la pensait comme eux. Évidemment, il avait remarqué cette Magirêve aux sens aiguisés en combat, mais n’avait pas réfléchis plus que cela aux raisons. Ranya aurait donc vécu un événement similaire. Était-ce aussi à l’académie ? Plusieurs questions lui vinrent, mais ce n’était pas le moment de les poser. En lieu et place, il se leva et renifla un bon coup. Son regard se fit dur et il déclara :

- T’es peut-être un boulet, mais t’as pas le droit de tout te mettre sur le dos. On a tous été des idiots dans cette histoire. Alors si tu vas bien, tu vas te lever maintenant et retirer tes excuses. Ok ? T’assumeras pas seule, on le fera tous ensemble.

Sur ces derniers mots, Thésée tendit son poing vers Angel et Ranya, attendant qu’ils en fassent de même.

HRP:
 
Idalienor Edelwen
Idalienor Edelwen
Région d'origine : Hoen
Âge : 19 ans
Niveau : 54
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2275
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Sam 31 Aoû - 13:35



Panique conséquentielle
Mes mains s’activent à bander les blessures de Cael, geste que je reproduis désormais comme un automatisme, me permettant de me concentrer sur le visage de mon ami. Je sais qu’il a fait de son mieux pour protéger ceux qu’il aimait, mais il s’est à nouveau mis dans un état pas possible. Je ne peux pas le blâmer, j’ai tendance à réagir exactement comme lui. Mais le voir dans cet état ne me rassure pas du tout sur la teneur des événements qui ont lieu sur le pont, mais aussi dans la salle des machines en contrebas. Ici, dans la grande scène, nous sommes très bien isolés de tout et les autres dresseurs à l’extérieur réussissent un travail remarquable pour empêcher les pokemons de pénétrer dans les lieux. Je n’ose pas imaginer ce qui pourrait arriver si des pokemons sauvages pénétraient ici, là où toutes les personnes blessées sont venues se réfugier.

D’après les dires du Phyllali, la situation est plus que critique sur le pont. Les pokemons sauvages sont très nombreux et particulièrement agressifs. Au vu des cris que l’on perçoit parfois d’ici mais aussi les secousses régulières provoquées par les charges des assaillants, défendre les lieux est loin d’être une partie de plaisir. Chaque seconde passée ici me rappelle que ma présence pourrait aussi être utile en combat. Beaucoup de mes pokemons seraient capables d’occasionner de sérieux dégâts aux forces ennemis. Mais j’ai choisi mon camp en montant une zone de soins ici. Je mène les opérations du mieux que je peux, assistée par d’autres élèves médecins mais aussi l’infirmière Needle que j’ai repéré un peu plus loin. Je ne peux clairement pas abandonner tout le monde ici, même si je meurs d’envie d’aller me battre.

Soudainement, Dama revient vers moi, chargé de beaucoup de matériels médicaux. Je lui enlève tout de sur son dos et commence à faire un rapide inventaire dans ma tête de ce qu’ils ont ramené. Avec ça, je devrais pouvoir gérer la quasi-totalité des blessures présentes ici, en tout cas en urgence en attendant des soins plus complets dans des hôpitaux pour les plus sérieusement atteints. Une très bonne nouvelle qui va nous faciliter la tâche dans l’avancée des soins. Je m’attendais à voir Lissa et Alone derrière lui mais personne. Il est revenu seul. Mon cœur s’accélère subitement. Où ai-je envoyé deux jeunes élèves sans expérience ? Est-ce qu’ils ont croisé des pokemons sauvages en chemin ? Est-ce qu’ils sont blessés ? Est-ce que j’ai pris la pire décision possible en les envoyant là-bas ?

Mes inquiétudes sont coupées par un léger mouvement de tête contre mon corps de la part de Dama. Je comprends qu’il veut communiquer avec ses cornes, capacité unique de son espèce. Je souffle un peu et m’y accroche avant de poser mon front contre sa tête, prête à percevoir le plus de ses sentiments possibles pour comprendre ce qu’il s’est passé. Il est revenu seul, à leur demande. Un pokemon leur a visiblement barré la route mais ils ont priorisé la réussite de leur mission initiale en envoyant rapidement Dama vers moi, le temps de se débarrasser de leur ennemi. Alone possédait un pokemon, d’où son choix. Malgré la fin de ses dires, je reste accrochée un moment à mon pokemon, juste pour me mettre les idées au clair. Mes jambes semblent me hurler d’aller les chercher à l’infirmerie pour voir si tout va bien. Mais ma tête me raisonne et me rappelle que ma mission est loin d’être terminée ici. Pire, qu’elle ne fait que commencer maintenant que j’ai tout le matériel adéquate.

Lentement, je me détache de mon pokemon, le rappelle dans sa pokeball et reprends le travail. Je dois d’abord trier tout ce qui est bandages et pansements, des crèmes antidouleurs pour les contusions et des aspis venins. Le bateau était fort heureusement bien équipé. Il est grand temps de passer à l’action. Mais comment m’organiser correctement pour optimiser l’administration des soins ?

Cael, est-ce que tu te sens de m’aider à soigner tout ce monde ? Je vais avoir besoin de petites mains.

Evidemment, le rose ne refuse pas, réalisant lui aussi l’urgence de la situation. Certes la situation est très compliquée à l’extérieur, mais notre rôle ici à l’intérieur est tout aussi important et nécessaire. Les blessés sont entre nos mains et n’attendent plus que notre aide. Alors que je m’apprête à hurler dans le mégaphone pour communiquer avec la foule, Lissa et Alone reviennent vers moi pour mon plus grand soulagement. Ils ont l’air d’aller bien c’est le principal. Je leur demanderais bien comment ils ont géré le combat contre le pokemon sauvage mais ça sera pour une prochaine fois. Là tout de suite, j’ai cruellement besoin d’eux.

Oui, je vais avoir besoin de vous. Je sais bien que vous n’avez pas encore eu le temps de suivre ce type de cours mais l’urgence m’oblige à vous demander votre participation. Ecoutez-moi bien je vais vous expliquer comment faire. Nous allons répartir les rôles en trois groupes. Cael et moi, comme nous avons plus d’expérience dans le domaine, nous allons gérer toutes les hémorragies, bandages et pansements à réaliser sur les blessés. Nous resterons au centre, là où nous nous trouvons actuellement. Si vous voyez un blessé correspondant à cette description, envoyez-le vers nous.

Une fois que je suis sûre qu’ils ont bien suivi le début, je reprends.

Lissa, je vais te confier de la crème spéciale pour gérer toutes les contusions, c’est-à-dire les chocs sur la peau mais qui ne saigne pas. Un bleu pour faire simple. Il faudra alors que tu appliques la crème sur la zone douloureuse délicatement. Si tu constates qu’ils se plaignent de douleurs plus importantes, tu peux leur donner un anti-douleur qui se trouve juste-là. Boite jaune pour un enfant et boite bleue pour un adulte, un seul par personne, non négociable. Je sais que je t’en demande beaucoup mais est-ce que tu te sens de le faire ?

La jeune fille n’est rassurée. Forcément, c’est un sacré baptême du feu mais son hochement de tête me rassure dans ses intentions. Elle veut faire de son mieux, et elle a bien raison. Ensuite, je me tourne vers Alone et lui tend une sacoche.

Alone, je te confie les aspis-venins. Se sont des tubes qu’il faut planter dans la peau d’un coup sec et déclencher pour aspirer le venin. C’est assez temporaire comme solution mais cela évite la propagation du poison dans le reste de l’organisme. C’est à utiliser une seule fois, après jette le tube sans le laisser trainer par terre. Les consignes d’utilisation sont toujours réécrites sur le tube en cas de doute. J’ai conscience que ce n’est pas simple pour des nouveaux comme vous de prendre cette responsabilité mais si je vous le demande c’est que je sais que vous en êtes capables. Mais je comprendrais aussi que vous ne le sentiez pas. Dites-moi simplement ce que vous pouvez faire.

En parlant, je réalise à quel point la situation est inconfortable. Ce que je leur demande de faire est très difficile à encaisser, surtout pour des débutants complets. Normalement il n’y a aucun risque qu’ils se trompent ou qu’ils mettent en danger quelqu’un car il s’agit de soin très basique d’urgence. Mais psychologiquement, c’est une responsabilité que je ne peux pas leur forcer à assumer. J’attends patiemment leur réponse jusqu’à ce qu’ils me confirment tous les deux leur coopération. Les deux jeunes se munissent de leur sac respectif et attendent mon signal, que je donne à l’aide du mégaphone.

Du matériel médical vient de nous arriver ! Là ou je me trouve seront gérées les plaies superficielles ou importantes. Si vous pouvez vous déplacer, rejoignez cette position pour être soigné. Une jeune fille brune du nom de Lissa va passer dans les rangs pour traiter toutes les contusions et douleurs associées uniquement. N’hésitez pas à vous rapprocher d’elle si vous êtes concernés. Un autre jeune garçon du nom d’Alone va lui passer avec des aspis-venins. Toute personne présentant des blessures dues à un pokemon poison doit immédiatement lui faire signe pour qu’un traitement lui soit remis. Si des personnes ont des compétences en médecine et sont aptes à aider, n’hésitez pas à vous manifester. Plus nous serons nombreux et plus nous pourrons gérer la situation efficacement.

HRP:
 



©️BBDragon

_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGi1FfEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGizxYEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGiN4WEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGi0ajEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1543436268-heliosEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1491648845-sprite-roserade-idaEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1543176079-673Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGi92nEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Miniature_695_XYEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGiLYQEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGiZDOEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BICbxQEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGnGa8Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 BGiTIxEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Miniature_252_ROSA
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Sam 31 Aoû - 17:55


Le Golgopathe ne résista pas bien longtemps, tout seul contre les deux Pokémon de la blonde. Bientôt, il fut projeté en arrière de quelques mètres, après le coup fatal lui ait été porté. Gisant lamentablement dans l’eau peu profonde, il ne ressemblait plus qu’à un banal caillou sur lequel un débile faisait sécher ses horribles chaussettes à rayures orange et vert kaki. Pas très glamour, donc. Mais avait-il un quelconque charme de base ?

La question n’eut pas le temps d’être débattue, car presque immédiatement après, un autre corps inconscient vint s’ajouter sur celui du caillou-chaussettes. Et Hope connaissait la personne qui venait d’apparaître devant elle, évanouie. Un peu agacée d’avoir à gérer ce cas supplémentaire, car elle ne pouvait visiblement pas la laisser crever sur le cadavre du Golgopathe, elle regardait autour d’elle, cherchant à juger le degré de chaos de la situation.
La bonne nouvelle c’est qu’elles se trouvaient plutôt dans un coin calme. La mauvaise c’est qu’il n’y avait aucune issue à leur niveau dans les dix mètres autour d’elles et qu’elle n’avait aucune fichue idée d’où elles avaient atterri.

Même en tendant l’oreille, elle ne put rien distinguer d’intéressant. Le bruit de l’eau qui continuait à se déverser dans la salle à partir des hublots encore cassés et le bourdonnement des machines qui de tout évidence peinaient un peu à tourner alors qu’ils prenaient un peu l’eau dissimulaient tout son qui aurait pu leur indiquer une présence humaine, ce qui l’aurait aidée à décider ses déplacements. Porter une personne évanouie n’est pas une tâche aisée pour la petite blonde. Après quelques hésitations, elle décida de confier cette tâche à son Altaria, même si cela impliquait alors qu’elle ne pouvait plus demander à l’oiseau d’user de capacités trop puissantes au risque de blesser la hippie qui se trouvait déjà dans un mauvais état.

Peu rassurée à l’idée d’avoir été séparée de presque la moitié de ses Pokémon et surtout ceux en qui elle avait le plus confiance, pas qu’elle n’aimait pas Kiwi ou Monster, mais ceux-ci ne pouvaient pas faire grand-chose dans l’état de la salle à part se noyer, elle prit l’initiative de faire sortir Ajax hors de son iPok ainsi que Böker même s’il n’était pas au meilleur de sa forme dû à l’incident ayant eu lieu un peu plus tôt. S’il leur arrivait encore quelque chose et qu’elle aurait besoin de renfort, il allait falloir qu’elle fasse un choix entre faire appel à Miele ou Crosley au risque d’électrocuter l’intégralité des personnes présentes dans la pièce où Kiwi, Monster ou Ivy qui risquaient de se noyer à tout moment à cause du niveau de l’eau un peu trop élevé pour leur taille. Elle espérait qu’elle n’en aura pas besoin.

Avec une certaine difficulté, elle hissa la rose sur le dos de son propre Altaria. Ceci fait, elle eut le temps de prendre une décision pour l’évacuation de la blessée. Afin d’éviter de traverser le rez de la salle, là où se trouvaient le plus de créatures dangereuses, au maximum, elles allaient grimper directement. En gagnant de l’altitude, peut-être même qu’elle pourra retrouver son équipe.
Après qu’elle ait ordonné à Rime de commencer l’ascension accompagné du Scalpion et d’Ajax, elle rappela Venum et Miyabi dans leur Pokéball et pris son élan pour escalader une des machines non loin de là où elle avait échoué. Ce ne fut guère compliqué, la multitude de tuyaux facilitait grandement la tâche, il fallait néanmoins qu’elle évite d’attraper les conduits les plus brûlants, certaines machines supportant visiblement mal cet environnement un peu trop humide.

Il ne lui fallut que peu de temps pour atteindre une hauteur correcte. Un coup de main de Böker, et elle se retrouva sur les passerelles. De là, elle pouvait enfin avoir une vision plus globale de la pièce bien que les différentes structures cachaient énormément de recoins. Elle aperçut alors Coca qui se démenait contre un groupe de plusieurs Serpang. Un coup d’œil à Böker, et celui-ci comprit ce qu’il avait à faire. Le Scorplane se laissa tomber avant d’ouvrir ses ailes afin de se diriger vers le Crustabri à toute vitesse. En même temps, des lamelles vertes frappèrent plusieurs des anguilles à plein fouets. Dakine apparut à quelques mètres seulement du gang de Serpang, prêt à défendre son compatriote. Puis lorsqu’il aperçut Böker en train de sauver le coquillage en l’élevant dans les airs pour le ramener vers leur dresseuse, il suivit le duo.

Bientôt, tous les trois retrouvèrent Hope sur la passerelle pendant que Venum, Crosley, Ajax, Rime, Scalpion et Miele se battait contre un goupe d’Ecrapince qui ne voulait visiblement pas les laisser tranquille. Ceux-ci n’avaient apparemment pas l’air suffisamment menaçants pour la blonde qui ouvrit une réunion d’équipe au plein centre du combat.

« Est-ce que certains d’entre vous ont aperçu Pepper ou Vichy ? »

La réponse semblait négative. Elle grimaça. Vichy n’était pas la plus résistante et habile du groupe, si elle se retrouvait encerclée, Hope ne donnait pas cher sa peau. Quant à Pepper, l’environnement ne l’avantageait pas. Combattant au sol, elle n’avait probablement pas pu esquiver la vague, et à moins de trouver des escaliers, ne disposait d’aucun moyen pour se mettre en hauteur.
Ses yeux firent quelques allers-retours entre le cadavre Mentalien et la salle des machines qui s’étalait devant elle. L’évacuer maintenant ou d’abord retrouver ses Pokémon ?

Après quelques minutes d’hésitation qui lui parurent bien trop longue, elle se précipita finalement vers la sortie la plus proche, laissant ses Pokémon envoyer valser quelques harceleurs marins au passage.

« Dakine, amène la fille dans la grande scène, Idalienor s’y trouve, tu la connais. Böker, Crosley vous l’accompagnerez. Faites attention à vous et restez là-bas une fois que vous y êtes, ne vous éloignez pas. Elle se retourna puis aperçut le Scalpion qu’elle avait récupéré un peu plus tôt. Oh, et toi, suis-les aussi, je pense que tu auras plus de chance de retrouver ton dresseur là-bas, tu es d’accord ? »

Sa camarade Pyroli organisait une zone de soin dans la grande scène d’après les derniers updates sur les réseaux sociaux. Ne pouvant se permettre d’abandonner deux de ses Pokémons probablement mal au point derrière elle, elle avait alors pris la décision de laisser certains membres de son équipe de s’occuper de l’évacuation de la blessée. Dakine était le plus à même de transporter celle-ci, les couloirs menant à la salle des machines étant trop étroits pour Fanta ou Mochi.

massko te ramene une blessé et un scalpion qui a perdu son dresseur
accompagné de scorplan et dynavolt. —

Une fois sa petite équipe chargée de l’évacuation partie, elle envoya un court message (bien écrit, parce qu’il y a du progrès de ce côté-là) à Idalienor afin de la prévenir de l’arrivée de ses Pokémon, même si elle doutait que celle-ci ait le temps de le lire. Il semblerait que ce n’était pas des blessés qu’il manquait sur ce navire.
Enfin, elle rangea l’appareil et se retourna vers son équipe qui avait eu le temps de cuisiner un énième plat de purée d’écrevisse.

« On redescend. »


HRP assistance à la salle des machines
remonte sur les passerelles
retrouve son Crustabri et son Massko
son Massko amène Bellamy vers la grande scène accompagné de son Scorplane, de son Dynavolt et du Scalpion d'Angel
Hope prévient Idalienor de l'arrivée de la petite équipe par texto
elle redescent dans la salle des machines pour essayer de retrouver sa Seviper et son Absol



_________________



Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Sam 31 Aoû - 22:22
Event #6
Panique Conséquentielle
C’est mal parti.

Les Pokémon grattent de plus en plus de terrain et saccagent ce qu’ils peuvent sur leur passage. Les dresseurs sur le pont sont débordés, et les efforts conjoints des passagers à l’intérieur du navire pourraient vite s’en retrouver amoindris.

Et pourtant.

Face à la pression croissante, les combattants remontent et viennent en aide aux humains et Pokémon luttant depuis le début de l’assaut. Si le chamboulement n’est ni renversant ni immédiat, il se fait progressivement, soutenu par un important effort de groupe.

Ainsi, sans peut-être même que cela soit perçu, les Pokémon sauvages sont chassés. Les blessés sont soignés. Et les brèches sont colmatées. Un calme étrange s’installe peu à peu à bord du Prince des Mers, jusqu’à ce qu’une annonce soit faite au micro.

« La menace a été écartée ! Le personnel du navire reprend lentement le contrôle sur les quartiers du navire. Restez en position et attendez que l’on vous prenne en charge ! »

Libre à vous d’obéir ou non à cette annonce. Dans tous les cas, un soulagement général se répand parmi les victimes de cette agression insensée.

Hélas, au poste de pilotage, le capitaine est moins serein. Outre les dégâts physiques, matériels et psychologiques, une question le préoccupe.

« -Nous nous sommes toujours arrangés pour que notre itinéraire ne rentre pas en conflit avec les territoires des Pokémon marins. D’où sortent tous ces Pokémon ? Et pourquoi s’en sont-ils pris à nous ? »

Une interrogation qui restera sans réponse.

En l’absence d’indices, l’origine de cette catastrophe, et la panique conséquentielle, devra visiblement attendre pour des explications.
Fonctionnement
• Merci de résumer à la fin de chacun de vos rps les actions de votre personnage via une balise HRP. Quand bien même celui-ci ne fait rien de pertinent, au moins signalez-le !

• Ceci est la dernière intervention PNJ de l’Event ! Il n’est plus possible de le rejoindre.

• En guise de réparation, le navire fait don d’un remboursement partiel des frais de voyage à ses passagers. La somme accordée augmente si les frais du navire sont amoindris par l’intervention des vacanciers sur les différents lieux urgents.
Sur le pont, et malgré les débordements, la situation est sous contrôle : +250 jetons par passagers.
Dans la salle des machines, les dégâts ont été minimisés : +250 jetons par passagers.
A la Grande Scène, la foule a été maîtrisée et n’attend que de retourner en cabines : +250 jetons par passagers.

Tous les participants verront donc leur solde augmenter de 750 jetons ! INRP, l’académie reversera tout de même l’argent aux élèves en dépit du fait que ce soit elle qui ait payé les tickets.

• En espérant que cela vous a plu ! Enjoy !

_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 7z5c
Erika D'Eléos
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 2852
Points d'Expériences : 616
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 13:19



Dans l’épisode précédent, Erika et ses amies ont réussis à contrer l’invasion de pokémon eau zombifié par un mystérieux virus. Ils ont rencontré sur leur route un personnage secondaire aux cheveux blonds, (normalement il n’était pas censé survivre dans l’épisode, il devait mourir en arrière-plan mais pas grave, on n’a qu’a dire que Yuna la sauvé. ) Grâce à la Rondoudou et au Braségali de la froide et mystérieuse Yuna, ils ont réussi à se frayer un chemin jusqu’à la salle des machines. Malheureusement c’est la qu’un drame se produisit.

« NOOON LA CAMERA ! POURQUOI ?! POURQUOOOOOOOI ?! »

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! »

Timmy, George, ou le Prince Lu (non on ne vas pas abuser quand même. ) peu importe son prénom en fait, était dévasté par cette énorme perte. Je suis riche, mais quand même ! Je préfère dépenser cette argent en costume ! Tss, il faut toujours que mes plans tombent à l’eau, ce film aurait été un succès mondiale ! Je voyais déjà les critiques positifs pleuvoir !

« Un film remarquable, très contemporain. »

« L’actrice principal est tellement belle. »


Oui des critiques sur mon physique, et alors ça vous pose un problème ?! Non mais, je vous jure je suis outrée, je dirais même que je suis bouleversé. J’ai besoin d’un mouchoir.  A quoi ça sert de sauver le paquebot maintenant ?! Autant le laisser couler, et survivre pour passer à la une des journaux. Je n’imaginais

« J’ai une application sur mon Ipok… C’est pas vraiment une caméra haute qualité qui nous permet de vous filmer sur tout les angles, mais ça nous permettrait de garder une trace, je suppose… ? »

« … Très bien ! Cependant, filme me moi uniquement de mon meilleur profil ! Bien ACTION, on reprend tout le monde ! Ou en étions nous d’ailleurs… ? Ah oui ! Oh mon dieu, mais qu’allons-nous faire ?!  Le paquebot risque de plonger dans les abysses, mais nous ne pouvons baisser les bras !  Je ne le permettrais pas ! Tant que moi, Erika d’Eléos sera debout ! Je tiendrais face aux envahisseurs de l’espace ! »

« C’était pas des zomb.. »

« SILENCE !  UNE EXPLOSION ! Vite roulade anticipée. »

Et j’exécuta une roulade. Pas une simple roulade, mais la plus belle roulade qui soit, j’espère qu’il a réussis a filmer toute l’émotion dans ce geste a la fois si simple et puissant. Pour montrer toute l’horreur et la détresse de ce que nous subissons actuellement.  Hmm, peut-être qu’on devrait plutôt partir sur un reportage enquête émotion finalement ? C’est la que le Arcanin de Yuna (spoiler : Yuna est en fait la fille cachée du capitaine du navire et s’est pour elle que les extraterrestre aqua zombie sont venu sur le paquebot, car elle possède quelque chose qui leur appartient.)

« Waaah tellement cool, je monte devant ! La chevauché d’Arcanin c’est so watermelon. Enfin je veux dire… Vite ne perdons pas de temps !  Nous vous confions le reste de la mission Broucie et Edanette, l’humanité compte sur vous. Ne nous décevait pas. »

Et c’est après avoir passé ma main dans mes cheveux pour donner un coté plus… mystique. Que je suis monté sur l’Arcanin. Nous arrivons à destination sans trop de mal, décidément le voyage en Arcanin s’était du rapide. Je défonça la porte à coup de pied. Petite astuce, si vous êtes une frêle jeune fille de mon âge, laisser la porte que vous voulez défoncer pour donner un coté plus dramatique, entre ouverte. Ainsi vous n’aurez aucun mal à donner l’illusion de l’avoir ouvert de toute vos forces !

« MACRONIUM SORT DE LA ! INTERVENTION GO, GO, GO ! »

C’est à ce moment-là qu’un nouveau message annonçant la fin de l’attaque avait retentit. Nous avions gagné une victoire mais pas la guerre. D’ailleurs, d’où venait ces pokémon ? Il était temps de mener l’enquête.



Panique Conséquentielle

©️BBDragon


HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 13:41
GINJI LABELVI

rp commun
« Panique Conséquentielle »


La chevelure verdoyante de la jeune fille finit par se détacher parmi les engins. Brusquement bien hésitante, elle bégaye des excuses, tout en souhaitant malgré tout m’aider à retrouver mes Pokémon. Cette attitude hésitante mais volontaire n’est pas sans m’évoquer une certaine innocence dans les mésaventures de la Pokémon Community, et m’arrache donc un sourire attendri.

« -Je veux bien, s’il te plaît. Je doute pouvoir détecter mon Motisma avec ça, mais cela pourrait toujours nous permettre de retrouver mon Elektek et ma Luxray. » je balaie les environs du regard « Si ce n’est pas elle qui nous retrouve avant. »

Je suis surpris par des vibrations émanant de mon sac. Bien qu’il soit complètement trempé, l’intérieur est parfaitement au sec, et je peux donc récupérer mon téléphone sans trop de soucis. Mon cœur rate un battement en lisant le nom de la personne qui cherche à me joindre. J’ai à peine le temps de m’excuser auprès de Gwenaëlle pour cette interruption, que je décroche.

« -Oui, Caroline ?
-G… Ginji ?
-Lissa ?! »

Ce n’est en fait pas la voix de ma grande sœur qui s’élève de l’autre côté de l’appareil, mais bien celle de la benjamine de la famille. Malgré qu’elle paraisse hésitante, elle fait preuve d’un calme olympien, et ce en dépit du brouhaha que j’entends derrière elle.

« -Caroline m’a demandé de t’appeler avec son Ipok…
-Vous allez bien, toutes les deux ? Vous êtes où ?
-J-je suis à la Grande Scène, où beaucoup de gens se sont mis à l’abri. J’ai rencontré des personnes de ton école, elles m’ont aidé… Caroline est repartie sur le pont pour aider à chasser les Pokémon. Avec une amie à elle, je crois. »

Je lâche un profond soupir de soulagement. Le poids de son absence s’envole d’un seul coup, et je sens mon estomac se dénouer.

« -Tant mieux alors. Surtout, ne bouge pas d’où tu es, et ne sors sous aucun prétexte.
-O-oui ! C’est ce que Caroline m’a déjà demandé… Où est-ce que tu es, toi ?
-A la salle des machines. Il y a du bordel, mais… Je crois que ça se calme à peu près. Je suis un peu pressé, dans l’immédiat, donc ça ne te dérange pas si je te rappelle ?
-Non, non, ne te retiens surtout pas pour moi ! On… On se retrouve tout à l’heure ?
-On fait ça. A plus. »

Et je raccroche.

Donc même si j’ai servi à rien : ça, c’est fait. Maintenant, il ne me reste plus qu’à retrouver mes Pokémon, et m’assurer que les autres élèves aillent bien. Tâche vraisemblablement partagée avec les marins venus en renfort juste avant l’arrivée de la vague, et dont l’un d’eux est venu rassurer la verte. Cette dernière me demande où j’en suis, et je secoue la tête de gauche à droite.

« -Non, c’était de la famille. Et ne t’excuse pas, c’est déjà gentil à toi de m’aider… Elle indique quoi, ta caméra ? »

Hmm ? Apparemment, il y a de l’agitation de ce côté là. Quelque chose est en train d’en taper une autre derrière cette immense machine, là, et… En se rapprochant, je constate qu’il s’agit de mon Elektek, qui furieux, en est venu aux poings contre un Tritosor déjà bien sonné.

« -… Salut, Punch.
-Sbunk. »

Après avoir éjecté le Pokémon sauvage contre un mur, il tape dans ses mains d’un air satisfait, et revient tranquillement vers moi. Puisque nous sommes tous trempés de la tête aux pieds, il prend néanmoins une légère distance de sécurité : il ne faudrait pas qu’une étincelle mal avisée parte sans prévenir.

Notre attention est ensuite attirée par un grognement. Une silhouette féline se détache d’un embranchement, et s’avance vers nous, la queue agitée et les yeux luisant. Je souris.

« -Je me doutais bien que tu finirais par nous retrouver… Tout va bien, Lucina ? »

Elle se contente d’expirer d’un air mécontent. Elle n’apprécie pas des masses l’eau salé, mais en dehors… Maintenant, reste plus qu’à retrouver mon Motisma, et le compte y est. Et justement… ! Ce n’est pas lui que nous voyons redescendre. Hope, qui a visiblement pu remonter, est actuellement en train de revenir à notre niveau, et je l’interpelle aussitôt qu’elle a posé un pied à terre.

« -Hey ! Tout va bien ? Tu cherches des gens, toi aussi ? » j’observe les environs « Il me manque mon Motisma Froid, encore. Aucune trace de Nolan, au passage… Ni de Bellamy. A la base, j’étais descendu ici pour la retrouver, et m’assurer qu’elle aille bien. »

On ne peut pas dire que j’ai géré, pour le coup. Mes yeux se lèvent lorsqu’une mandibule agitée m’appelle du haut de la salle des machines, et que je retrouve un Webble en alerte.

« -On dirait que mon Mygavolt a repéré quelque chose. Vous venez ? »

HRP:
 

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Salomé Cobal
Salomé Cobal
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 56
Jetons : 24376
Points d'Expériences : 1828
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 14:39
Direction la cabine de Salomé à dos d'Arcanin et avec une Erika plus enjouée que jamais, présentant son meilleur profil sous le téléphone faisant désormais office de caméra. Cela ne s'arrêtait-il donc jamais ? Et Algernon ne paraissait guère avoir envie d'aller picorer ce maudit téléphone alors la rousse garda le silence, faisant surtout attention à ne pas chuter lors de cette cavalcade précipitée.

Explosée, sa porte de chambre, grâce à l'intervention fabuleuse d'Erika. Super. Cela devenait du grand n'importe quoi mais au moins la Spé type y mettait-elle plein de bonne volonté... Un peu trop peut-être ? Car il n'y avait pas besoin de hurler à travers la cabine étroite pour se rendre compte que Chayana était absente.
Le cœur de la gitane se serra un peu plus tandis qu'un pincement mauvais la tiraillait. Pourtant, elle pourrait se réjouir ; les Pokemon aquatiques avaient été mis en déroute. Mais Chayana n'était toujours pas là et Yuna ne lui avait toujours apporté la réponse de Logan ; Django était-il avec lui, oui ou merde ?

– Demi-tour, décida la rousse, on va vérifier la Grande Salle. Ou Grande Scène, je sais plus. Là où y a tous les blessés.

Grande Scène.
Le nom n'avait pas subitement changé malgré l'assaut des Pokemon Eau, rejoindre le lieu où se jouait des représentations en temps normal ne serait qu'une formalité avec cet Arcanin. Du moins l'espérait-elle.
La rousse remonta avec Yuna, aidée de cette dernière car Ankou croyait bon de continuer de lier les deux jeunes filles. La demoiselle attendit qu'Erika s'installe à son tour, grimpant en tête comme précédemment, tandis que la folle chevauchée pouvait continuer.

– Des nouvelles de Logan ?

Parce qu'elle ne perdait pas de vue son Feurisson.
Mais Salomé ignorait encore ce qui serait le pire entre savoir Django auprès du Voltali ou lâché en pleine nature sur le paquebot. Au moins les types Eau avaient-ils été mis en déroute, cela la rassurait quelque peu, mais pas suffisamment, elle qui ignorait tout de ce que le type Feu avait pu vivre pendant cette agression.

***

Chayana se trouve bel et bien à la Grande Scène.
Auprès de Ranya.
Auprès de Ranya ?
Le cœur de la rousse manque un battement et elle ne peut que s'élancer vers le corps de la blonde qui reprend peu à peu ses esprits, mais c'est sans compter sur le lien qui l'unit toujours à Yuna ; Ankou qui fait son travail, mieux que jamais. La rousse tire dessus, n'ayant cure du Abo qui resserre sa prise tandis que ses doigts s'acharnent et griffent pour dénouer ce que le chromatique a su tisser entre elles.
Et Ranya est là, à portée de bras, couvée du regard par deux garçons qui semblaient du même âge qu'elle.
Les questions brûlent la gorge de Salomé mais c'est d'abord son poignet endolori qui la fait souffrir. Enfin, le serpent glisse au sol, crachant face au premier venu, visiblement mécontent d'avoir été délogé de la peau de sa dresseuse, se dressant intimidant face à Yuna restée en retrait tandis que déjà Salomé dévore les quelques mètres la séparant de Ranya, prête à remplacer sa Macronium qui, elle, reste calme en toutes circonstances contre une Salomé qui se force à repousser l'élan de panique et de peur qui la traverse de parts en parts.
Car Ranya est blessée.
La rousse n'oublie pas que la blonde ne sait pas nager et a toutes les peines du monde à freiner son imagination débordante de mille et un scénarios voyant la Givrali en mauvaise posture dans l'eau.
Mais Ranya est là.
Respire.
Le pincement au cœur qui l'a tiraillée quelques instants plus tôt ne la quitte pas et l'habite un peu plus tandis que la gitane est toute entière dévouée à la Scientifique et peu importe si d'autres ont à leur tour besoin de soins ; à ses yeux il n'y a plus que la chevelure blonde tachetée de rouge, offrant un contraste saisissant.

– Il s'est passé quoi exactement ? En dehors du fait que des Pokemon aquatiques vous ont sûrement pris pour cibles.

Cette question s'adressait autant à la blonde qu'à ses deux accompagnateurs.
La rousse se retourna, attrapant le nécessaire médical apporté par sa Macronium ; merci à elle d'avoir toujours un temps d'avance, permettant à la Médecin de se renseigner tant bien que mal sur les causes de l'état de Ranya.
Et celui des deux gamins qu'elle négligeait quelque peu, mais eux paraissaient bien moins atteint que la danseuse classique.

– Surtout, reste assise. Tu m'as tout l'air d'avoir pris un sale coup au crâne et j'aimerais si possible que tu évites d'avoir des vertiges en te redressant un peu trop brutalement.

Mais Ranya ne tenait pas en place, la rousse le savait bien et ignorait si elle écouterait ses recommandations, Médecin ou non.
Elle se contenta d'attraper une compresse stérile pour la poser face au saignement qui avait fini par se tarir de lui-même.

La rousse continuait de s'occuper de Ranya.
Trop peut-être.
Mais elle n'avait pas envie de la lâcher. Pas maintenant. Pas comme ça. Le vent de panique qui l'avait enserrée sitôt ses prunelles aperçues ne la quittait pas et continuait de l'étreindre car la demoiselle ignorait si le pire était à venir.

– Et vous deux, des blessures peut-être ?

Elle avait détourné les yeux de la blonde, contemplant les deux gamins qui lui faisaient face. Le roux à la peau claire et le blond à la peau métisse.
Salomé n'avait pas encore esquissé le moindre geste en leur direction que déjà Chayana usait de son Vibra Soin en direction des garçons, laissant le rayon chaud et apaisant les frapper doucement à la manière d'une couverture.

La rousse en profita pour balayer la salle de son regard perçant, croyant reconnaître une Idalienor en pleine effervescence, plus occupée que jamais avec des blessés, élèves ou membres du personnel du paquebot, la demoiselle n'aurait su le dire.

***

Les éléments se sont déchaînés et l'autre Leviator toujours vivant face à lui.
Sheitan renâcle, hurle, crie, bondit puis plonge ; son immense queue déployant une nouvelle vague venant frapper à la fois contre la coque du navire et le corps de l'autre écailleux.
L'eau est son élément.
L'eau est son domaine.
L'Ouragan fait rage, en plus de la Grêle et du Blizzard.
Et, comme si cela ne suffisait pas, Sheitan y ajoute une nouvelle touche, déchaînant un Vent Violent venant balayer tour à tour les Pokemon aquatiques un peu trop présents qui reculaient avant de s'enfuir, mis en déroute, avec pour objectif premier celui de frapper le Leviator ennemi.
Pour mieux le blesser.
Et même si le chaos est son campement, lui s'en va chercher le combat plus en amont, déployant une palette de prouesses dont lui seul est capable. Il abandonne là ces tours de passe-passe météorologiques, ne faisant plus qu'un avec l'océan dont ses écailles d'un bleu plus profond que d'ordinaire se retrouvent noyées, avançant et serpentant sous la coque du paquebot pour mieux prendre à revers et par surprise le Leviator, visant son cou ou mieux, sa jugulaire, par-delà l'armure qui la recouvre, crocs sortis, pour mieux déchirer sa chair.
Mâchouille.

HRP:
 

_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Miniature_731_SLEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 9300065cqlEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Rm8bEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Miniature_215_XYEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 U96vEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1560881474-miniature-leviator-2-0Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1564356350-farfuretEvent #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Lissa Labelvi
Lissa Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 49
Coordinateur Novice
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 14:43
Je raccroche tout doucement, et serre le téléphone contre moi.

Même s’il ne l’a pas précisé, j’ai senti dans sa voix que Ginji était vraiment inquiet. Je les ai affolés, Caroline et lui, simplement parce que j’ai laissé mon propre appareil dans ma cabine… Je m’en veux terriblement. Peut-être que si j’avais été plus prudente… Ou plus attentive… J’aurai pu leur donner des nouvelles beaucoup plus tôt…

Hélas, je n’ai pas vraiment le temps de me lamenter. J’ai promis à Idalienor que je retournerai la voir une fois les matériaux récupérés… Et c’est ce que je vais faire. Rangeant le téléphone de Caroline dans ma poche, je retourne auprès de l’étudiante au plus vite. Alone l’a déjà rejoint, et le Ranger de tout à l’heure est lui aussi présent. Ou la. Je ne suis pas certaine, mais j’ai bien trop peur de lui demander…

Je me contente d’un hochement de tête en direction du garçon m’ayant accompagné jusqu’à l’infirmerie, puis me tourne vers Idalienor. Dama a pu acheminer toutes les affaires récupérées par nos soins, en dépit du fait que lui ne soit plus là. Je montre donc à sa dresseuse le sachet de médicaments qu’il me reste, pour ensuite la questionner.

« -Vous… Hum, tu as besoin d’aide ? »

Affirmatif. Et apparemment, pas qu’un peu… La médecin nous déballe sans sourcilier toutes les consignes et leur exécution, qui même si elles sont nombreuses, sont suffisamment simples et explicites pour être facilement enregistrées. Elle et Cael vont gérer les blessures plus importantes, et nous serons chargés de rediriger vers eux les personnes concernées. En parallèle de quoi, je dois m’occuper des ecchymoses, via l’application d’une crème qu’elle me confie. Elle me donne également deux boites de couleurs différentes, et qui contiennent des anti-douleurs à donner aux blessés les plus complaignant. Jaune pour les enfants, bleue pour les adultes… Et un seul comprimé par personne. Pas un de plus. En toute franchise, je me vois difficilement tenir tête à un inconnu plus âgé que moi s’il persistait à me réclamer des anti-douleurs, mais… Je me montrerai ferme et impérative.

Bien que fébrile, je hoche donc la tête avec conviction.

« -O-oui ! S’il s’agit juste de ça, je peux le faire. »

J’aurai été bien moins à l’aise à un poste exposé à la vue du sang. Si je suis tout à fait capable de bander une plaie bénigne, cela reste plutôt désagréable à faire, et j’ai peur qu’avec l’anxiété, je fasse n’importe quoi… Mais puisqu’il est ici question d’appliquer de la crème et de donner des comprimés, je devrai pouvoir m’en sortir.

A Alone, elle confie des tubes permettant d’aspirer le venin. Une fois qu’elle lui a expliqué comment faire, elle nous assure avoir conscience de la lourde responsabilité qui repose sur nous, et nous demande si nous sommes toujours prêts à agir malgré tout. Ginji et Caroline doivent déjà s’atteler à minimiser les dégâts subis par le navire, et… Je refuse d’être la seule Labelvi à rester les bras croisés !

« -Ne t’en fais pas pour moi, cela devrait bien se passer. Je ne chercherai pas à le faire si je m’en savais incapable.  »

Beaucoup de gens sont assez téméraires pour foncer en dépit de leur manque de connaissance ou de moyen… Personnellement, je suis bien trop terrifiée par l’idée d’aggraver la situation et de devenir un poids pour pouvoir me lancer dans ce genre d’entreprise imprudente. Mais la tâche confiée par Idalienor me convient, il va juste falloir que… Je m’arme de courage, et parvienne à prendre en charge tout ce petit monde…

J’empoigne donc mes sacs de médicament, fermement, et me poste aux côtés de l’adolescente. Celle-ci utilise un mégaphone pour faire passer le message aux personnes présentes dans la Grande Scène. J’avoue frémir lorsqu’elle me décrit et révèle mon nom à tous ces inconnus, dont les regards se braquent l’espace d’un instant sur moi. Je ne pensais pas qu’on attirerait autant l’attention ! Être ainsi mise en lumière, ce n’est vraiment pas mon genre… Mais c’est un mal nécessaire pour la prise en charge de toutes les blessures.

Les consignes données, je prends une profonde inspiration. Allez… C’est parti ! Les doigts crispés autour des poignées des sacs, je commence à m’avancer dans les rangs. Mais j’ai tout juste le temps de faire quelques pas qu’une adolescente, à peine plus âgée que moi, vient m’interpeller.

« -Salut. Tout à l’heure, un Pokémon m’a attrapé la jambe et m’a envoyé balader.  »

Elle m’indique alors son coude, qui a effectivement subi un joli coup. Tout en grimaçant, elle rabaisse ensuite son bras.

« -Tu peux faire quelque chose ? »

J’acquiesce à la hâte, et pose mes sacs à terre.

« -O-oui ! » j’en tire la crème indiquée par Idalienor, et lui indique le siège libre le plus proche « Allez vous asseoir, juste là…  »

C’est ce qu’elle fait. Je m’agenouille devant elle, et dévisse le tube, pour ensuite perforer l’ouverture avec le bouchon. Spontanément, l’inconnue me tend son coude, et lorsque j’ai fini de prélever un peu de crème sur mes doigts, je commence à l’appliquer dessus. Elle serre les dents.

« -Aoutch… Il n’y est pas allé de mains mortes… »

Je lui lance une œillade inquiète.

« -Cela fait vraiment mal ? »

Elle tire alors une moue peu convaincue.

« -Ben… Tant que mon bras est immobile et qu’on n’y touche pas, ça va, mais... » elle frémit lorsque j’ai fini d’appliquer la plaie, et qu’elle ramène son bras le long du corps « Le reste du temps… Ce n’est vraiment pas agréable… Argh. »

J’entreprends de ranger le tube dans le sac, et continue de fouiller dedans.

« -Je vais peut-être vous donner un anti-douleur, dans ce cas… »

Mais je m’immobilise devant les deux boîtes de couleur. Une jaune et une bleue… La première pour les enfants, la seconde pour les adultes. Ça, je m’en souviens parfaitement, mais…

Je dirige un regard incertain vers ma patiente. C’est… Supposée être une enfant ou une adulte ? Elle est tout juste plus grande et sa voix paraît plus mature que la mienne, mais je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle soit aussi âgée qu’Idalienor…

« -… Hum, excusez-moi, mais quel est votre âge ? »

Bien qu’elle paraisse surprise par la question, elle y répond directement.

« -…. Seize ans ? »

Anxieuse, j’observe à nouveau les boîtes de médicament. Où est-ce que se délimite la distinction entre un enfant et un adulte ?! Je présume que cela passe outre les considérations administratives sur les personnes mineures et majeures… Je lis le dos d’une boîte au hasard – la bleue – et y remarque que le produit est destiné à des personnes de plus de 50kg. Ce qui, toujours selon la boîte, implique un âge minimum de quinze ans… On va partir sur celle-ci, dans ce cas.

Je finis donc par lui administrer le produit, et la laisse tranquillement retourner à sa place. Lorsque je me redresse, c’est pour remarquer que la moquette de la Grande Scène a marqué mes jambes, et surtout… Qu’une petite file s’est formée juste derrière moi.

« -Vous pouvez m’aider pour ce bleu ? »

… Ok. Courage Lissa, tu peux y arriver !

HRP:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2330
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 19:37
‘’Cael, est-ce que tu te sens de m’aider à soigner tout ce monde ? Je vais avoir besoin de petites mains’’

Hein, que , quoi ? Pardon, j’ai dû phaser pendant une minute...Du coup, la partie avec le buffet à volonté taille XXL, c’était un rêve et le bateau sur le point de couler, c’était la réalité ? Manifestement, oui, au vu des cris de douleurs, des gémissements et des secousses qui continuent de résonner dans toute la Grande salle. Après avoir pansé mes blessures (J’vais finir par le perdre ce bras gauche….Quoique, un truc bionique, ça serait vraiment classe, vous pensez pas ?), ma médecin préférée semble s’être métamorphosée en feu follet et court de droite à gauche pour distribuer un maximum de soins. Vu la masse de blessés qui nous arrivent, il nous faudrait au moins une quinzaine d’Idalienor de plus : même avec l’aide apporté  par Bouddah (Pas que je remette en question ses diagnostics et ses remèdes, hein, mais…), pour chaque blessé évacué et hors de danger, on dirait que trois autres passagers débarquent dans la salle.

‘’Je peux essayer. Passe-moi de quoi panser les plaies, si je n’utilise pas trop mon bras, ça devrait le faire sans risque.’’

En grimaçant, je parviens à me relever, non sans un regard de regret en direction des portes les plus proches...Dehors, ça continue de tonner, c’est là-bas que je devrais être pour réellement faire une différence. Mais sans Lucki et dans mon état, j’imagine que je dois serrer les dents et juste agir à mon niveau. Je suis un Ranger et parfois, ce n’est pas à moi de déterminer la priorité du moment...Et vous savez quoi ? Je déteste ça.
Un peu vacillant, je parviens à me rendre (comprendre laisser tomber) près d’un homme d’âge mûr, dont la jambe est orné d’une coupure similaire à celle qui court  le long de mon bras. Je pense pas que ça soit le bon moment pour lui demander si lui aussi, il a croisé un Mateloutre un peu agacé, j’imagine ?

‘’...Vous pouvez tenir ce bout-là pendant que je l’enroule ?’’


Quand votre médecin a plus de bandages que vous sur la tronche, tu m’étonnes que ce type n’ai pas l’air très rassuré.

********************

C’est une belle journée.
Contre.
Parade.
Un coup dans le vide, j’ignorais qu’un Tentacruel pouvait être aussi vif. Excellente information, ce genre d’erreur ne se reproduira plus dorénavant. Son long appendice s’étend brusquement, mais une simple rotation de la patte pour l’aggriper au vol...Voila qui fera une excellente arme, pour le moment.

‘’Humpf !’’

J’imagine qu’ils ne s’attendaient pas à ce que je les frappe avec leur propre compagnon. Deux Tentarcuel de plus au tapis, le troisième est à peine sonné mais j’ai de quoi le recevoir.

‘’...!’’

Trop lent. À force d’avancer le long de ce pont ridiculement long (les humains ont vraiment la folie des grandeurs, quel intérêt de faire une piste aussi longue, sans aucune zone susceptible d’être utilisable pour se mettre à couvert ?), j’ai probablement un peu trop surestimé mes réflexes : débordant de tout côté, un second escadron de nos invités surprises vient de se joindre à notre petite fête. leurs auras sont tellement brillantes, que je perds quelques précieuses secondes à m’y accoutumer...Juste avant qu’un jet de flammes ne vienne embraser le pont, à quelques mètres devant moi.
Surpris par l’explosion, mes adversaires se content de piler sur place...Grosse erreur. Il faudra que je songe à remercier Lucifer, juste avant de lui coller mon genou dans l’estomac, la prochaine fois que nous nous croisons : un barrage d’Aurasphère pour ajouter à la confusion et lorsqu’un Hydrocanon surpuissant vient exploser depuis l’arrière, je n’ai plus qu’à bondir pour le surplomber et admirer la troupe adverse, se faire littéralement jeter par-dessus bord sous la pression.

Le soleil n’est pas prêt de se coucher, il y a des beignes à distribuer et des candidats ravis de se porter volontaire pour ça...Non, décidément, c’est vraiment une très belle journée.

**********************

‘’Mais puisque je vous dis que je n’ai pas de quoi traiter ça...AÏE !’’

Mais elle va me lâcher le bras ! Au cas où elle ne l’a pas remarqué, dès que ses doigts ont touchés mon bandage, il s’est de nouveau paré de superbes reflets rubis et humides. Pourtant, impossible de faire entendre raison à cette passagère : elle a débarqué dans la salle complètement en panique, avec un petit garçon dans les bras, en hurlant à pleins poumons que son fils avait été assassiné.
Heureusement, même si le petit gars semble juste avoir méchamment dégusté, il respire encore : ses bras et ses jambes sont couverts de coupures minimes que j’ai pu rapidement emmailloter dans une bonne couche de bandages et d’antiseptique. En revanche pour son dos…

‘’Vous croyez qu’il pourra remarcher ?!’’

‘’Je-e-e-e vous le di-i-i-i-rez si vous arrêtez de me secou-ou-ouer !’’

Sol, fais quelque chose ou je vais la baffer ! Une fois extrait des griffes de la pauvre femme, je n’ai pas besoin d’être du Parcours Médecin pour comprendre les raisons de sa panique : sur le dos du garçon, une tache bleu-verte avec de subtils reflets jaunes est en train de faire son apparition. D’après ce que sa mère m’en a dit, la nageoire d’un Phogleur l’a percuté de plein fouet, pendant qu’ils s’enfuyaient. Qu’il s’en tire avec une contusion de cette taille et en étant simplement sonné, ça relève du coup de chance (le genre qu’on a si on inverse la mienne ou celle de Ginji, vous voyez ?) niveau cosmique !

‘’Lissa ! S'il te reste de quoi traiter les bleus, on a un cas urgent, par ici !’’
HRP:
 

_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1529618029-cael
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Miriam Haere
Miriam Haere
Région d'origine : Alola
Âge : 31 ans
Niveau : 26
Jetons : 3711
Points d'Expériences : 497
Adulte Zoologiste
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 19:41


« Non, je n'en ai aucune idée. Avant de partir, j'ai parlé au capitaine du navire, il m'a dit que la croisière ne passait pas prêt des endroits peuplés par les pokémons marins, on n'est pas sur leur territoire. S'ils sont là, c'est qu'ils l'ont voulu. Ils ne semblent pas chercher à se protéger ou à protéger quelque chose. Ils nous attaquent. Directement. Et c'est vraiment pas bon signe. Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais je suis déterminée à le savoir. »

Et elle finira par le découvrir, quoi qu'il lui en coûte. L'océan, c'est son domaine. Et là, elle a l'impression d'être inutile. Mais peu importe, le plus important maintenant est de les repousser. Miriam attendait la réponse de Paul, mais il ne semblait pas sûr de lui. Elle fronce les sourcils, ne comprenant pas. Puis elle suivit son regard et là, elle comprit. Ses pokémons. Ils arrivaient en groupe. Si on était dans un film, il y aurait probablement une musique épique, pleins d'explosion et un ralenti parfaitement maîtrisé. Un Aligatueur rose, un Chimpenfeu et sa veste en cuir, un Ronflex qui portait un couvre-chef nommé Stalgamin, un Chartor, un Keunotor et un Ectoplasma. Enfin bref. Miriam affiche un sourire satisfait. Paul leur donne directement des instructions. Elle en profite pour rejoindre ses pokémons et regarder comment ils s'en sortent.

Mais elle est obligé de reposer ses yeux sur Paul lorsque ce dernier décide de lancer une attaque Z. Elle soupire en secouant la tête. Elle tourne la tête vers ses pokémons et notamment vers son Octillery. Elle glisse son pouce et son index dans sa bouche pour siffler. Pop redresse la tête. Elle lui fait signe de venir. Il donne un dernier coup de tentacule à un Stari avant de rejoindre rapidement sa dresseuse, se laissant glisser avec l'eau qu'il y a sur le pont. Miriam est rejoint par son amant qui s'excuse pour l'oubli de popcorn.

« Pff. Tu crois que t'es le seul à faire partie du film. Laisse moi te prendre la vedette. »

Elle se tourne vers la pieuvre rouge en souriant de coin.

« Prêt ? »

Son bracelet Z au poignet, elle y place son Aquazélite. Elle ferme les yeux et imite les vagues avec ses bras avant de les lever sur le côté. Le cristal réagit et se met à scintiller. Elle tourne la tête vers Paul.

« Octazoooooka. » dit-il tout bas avant de glisser un clin d'oeil.

L'Octillery se propulse en avant, rassemblant toute l'eau du pont autour de lui. Mais avant de lâcher la puissante vague, il commence à tirer de l'encre pour aveugler les pokémons ennemis et les rassembler dans un coin. Oui, parce qu'on va éviter d'emporter les pokémons des autres dresseurs. Avec l'aide des autres membres de l'équipe de Miriam, un beau groupe de pokémon eau s'était rassemblé sur le pont.

« Super Tourbillon Abyssal. »

Pop envoie toute l'eau accumulée sur eux. La violence de la vague, en plus de nettoyer le pont, les font tous passer par dessus bord. Miriam pose sa main sur sa hanche et se tourne vers Paul. Elle hausse les épaules avant de se mettre à rire puis de s'éloigner pour retourner auprès de ses pokémons.

« Pop, continue avec tes Octazooka pour masquer la vue des pokémons. Krabboss, je pense que certain auraient besoin d'une plus jolie peau. Utilise Tir de Boue. Bacabouh, continue de te prendre des attaques eau pour augmenter ta défense et utilise Méga-Sangsue. Otaquin, rejoint le Stalgamin de Paul et utilise Vent Glace, et si entre-deux, tu peux chanter une jolie Berceuse.. Et enfin, Mustébouée. Sonicboom. »

Ils hochent tous la tête et partent chacun de leur côté. Des jets d'encre, de boue, de glace, des ondes de choc et un tas de sable qui devient de plus en plus fort. Leurs assaillants sont servis. D'autres dresseurs arrivent aussi sur le pont pour se battre et petit à petit, les adversaires diminuent avant de disparaître totalement. Miriam s'avance vers Krabboss.

« Plonge et va vérifier s'ils sont bien parti. Et par la même occasion, va voir si Estel et Timó vont bien. »

Ali hoche la tête et plonge. L'aquariologiste se redresse et balaye des yeux le pont. Elle s'arrête sur Paul et sourit.

« Je crois qu'on a réussit. »

Elle s'avance vers lui pour mettre ses bras autour de sa nuque avant de l'embrasser. Elle le regarde dans les yeux, sans rien dire, un sourire ne quittant pas ses lèvres.

« Hm. Hm. »

Elle est tiré de ses pensées par le Séléroc et le Cryptéro d'Ana qui se trouvaient juste derrière Paul. Elle s'écarte de lui en prenant une petite inspiration, avant de passer une main dans ses cheveux, mal à l'aise.

« Vous avez pu trouver la raison de pourquoi ils nous ont attaqués ? »

Les deux pokémons psy semblaient fixer intensément Paul. Miriam leur lance un regard noir.

« Malheureusement, non. On a eu beau chercher, aucun n'a bien voulu nous répondre. »

La métisse soupire.

« Bon, au moins, on aura essayé. Tant pis. Merci pour votre aide. »

Avant qu'ils ne puisent dire quoi que ce soit, elle tourne les talons et attrape la main de Paul pour l'emmener plus loin.

« De rien, Miriam. »

Elle ne relève rien et continue de marcher pressé. Si Paul comprend que les deux pokémons la connaissent, elle va devoir lui dire la vérité.. ou mentir.

hrp:
 
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 938
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Lun 2 Sep - 22:07
Il y a quelques secondes encore, tu te trouvais dans les niveaux inférieurs de la cale du navire, les bras en mouvement comme un chef d’orchestre. Libra venait de saisir un Kaimorse comme une lutteuse de catch et s’apprêtait à le balancer sur un groupe d’Opermine qui menaçait Shaka. Ta main s’était élevée pour indiquer sa nouvelle cible à ta starter et tu t’apprêtais à t’assurer que Labelvi accomplissait sa part du travail.
Et puis, vint un néant d’écume et de sel.
La lame de fond t’avait littéralement frappé en pleine poitrine, avant de t’envoyer bouler en arrière. Tes bras et tes jambes se sont couverts d’ecchymoses, en percutant aléatoirement une multitude de pièces métalliques et de corps mous (espérons-le, toujours en vie). Les yeux fermés, la gorge en feu, tu t’es senti forcé d’inspirer profondément...Grave erreur, comme un jet acide, l’eau de mer ne s’est pas privé pour te brûler les poumons.
Tu cherches un air qui ne viendra pas, la marée reflue mais le monde continue de tourner et même l’idée de bouger l’un de tes bras pour te redresser, semble un rêve impossible à atteindre. Les sons étouffés qui te parviennent semblent si lointains que tu pourrais tout aussi bien être sourd. Et au milieu de ce tourbillon, c’est à peine si tu entends le dernier cri de Libra qui résonné dans ton esprit...
De combien de secondes est composée l’éternité ?

‘’*Cough* !’’

Pas suffisamment pour te retenir, manifestement : avachi au milieu d’une pile de débris, tu recraches un jet d’eau salé suffisant pour déclencher une intense quinte de toux. La vague t’a semble-t-il projeté dans une sorte de caisse aux portes grandes ouvertes, dont dépasse tes bras et tes jambes, amortissant le choc pour ta nuque au passage.Tes oreilles bourdonnent, tes yeux te piquent et tu as mal partout mais dans l’ensemble, tu es encore capable de penser...C’est déjà un début.

‘’....Aourf…’’

De bouger, en revanche, c’est une autre histoire. Le grognement guttural qui s’échappe de ta gorge, alors que tu tentes d'agripper une traverse pour te redresser, n’augure rien de bon : poignet cassé ou simple contusion ? En attendant de le savoir, évites d’utiliser cette main, veux-tu.
Autour de toi, il semblerait que la cale se soit transformé en vestiges : la vague a emporté plusieurs combattants et même si tu aperçois quelques Pokémons et leurs dresseurs, aucune trace de Libra, ni des..

(NOLAN !)

(Moins fort, par pitié…)

(Woops, pardon...Ça va ?)


(Non.)

(Parfait ! Bouge-pas de là, on vient te chercher !)

Dans une succession de scintillement, les silhouettes de ta Gardevoir et de ton Kirlia font leur apparition. Devant l’air anxieux d’Arth, tu ne peux t’empêcher d’hocher la tête pour le rassurer sur ton état. Libra, en revanche, n’acceptera de se calmer qu’après un examen complet de ta personne.

(Je sais pas ce qui s’est passé, mais ça a foutu un beau bordel. Shaka a réussi à téléporter les autres hors de la cale, mais faut qu’on trouve un moyen de remonter pour les retrouver.)

Voila qui semble être un bon plan. Alors que tu enjambes un débris pour commencer à rejoindre les escalier, un brusque mouvement dans ton dos, manque de te faire t’écrouler en avant. Libra et Arth se sont déjà mis en position pour contre-attaquer, mais tu les stoppes d’un geste, lorsqu’une mélodie familière de claquements de portes, accompagnée d’un froid pénétrant vient te saisir.

(Doucement...Il m’a aidé.)

Bondissant littéralement sur place, le...frigo (On va dire que c’est normal) qui t’avait accueilli dans ta chute, se redressa brusquement avant de claquer ses portes. Un visage affichant un immense sourire fit son apparition au-dessus de l’objet, tandis qu’une aura violacée venait imprégner chaque centimètre carré de l’objet.

(Bon, qu’est-ce qu’on fait, Nolan ?)

La mélodie a été interrompue mais il reste quelques mesures dont tu perçois encore l’intensité. Des rythmes simples, lancinants, qui font battre ton coeur de plus en plus vite tandis que tu les réassimiles. Tu pourrais remonter vers les étages supérieures, ou...

(Si on est descendu ici, c’est pour éviter que ces Pokémons ne provoquent plus de dégâts. Même après cette vague, il doit en rester quelques-uns en état. On reste ensemble, on les neutralise et on voit si on peut retrouver d’autres gens pour nous aider.)

...ou rester ici et mettre un terme définitif à cette symphonie enragée.

HRP:
 

_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Mer 4 Sep - 9:13
Modération Plongée Hope

Raté !
Gain Tu ne gagnes rien du tout !


_________________
Event #6 - Panique Conséquentielle - Page 4 7z5c
Angel Thomas
Angel Thomas
Région d'origine : Adala
Âge : 15 ans
Niveau : 14
Jetons : 2575
Points d'Expériences : 210
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Mer 4 Sep - 12:29


Il essaye de cacher un maximum ce qu'il ressent. De la peur. Et son père lui a répété il ne sait combien de fois qu'il ne faut jamais avoir peur. Parce que c'est pour les faibles. Et même si il est terrorisé au fond de lui même, il garde ce léger sourire rassurant qui éclaire légèrement ce visage sans humeur. Mais Thésée n'est pas comme ça, c'est la colère qui l'emporte et Angel l’envie presque. Evidemment qu'il ne va pas bien. Il y a pleins de blessés, Ranya est toujours inconsciente. Le Noctali se contente de baisser légèrement la tête, sans relever quoi que ce soit. Il finit par étendre de petites excuses de la part de son ami.

« C'est rien. T'as raison. »

Puis Thésée l'appelle. Ranya. Ranya, elle est réveillée. Elle venait de se redresser subitement, provoquant une certaine stupéfaction chez les deux garçons. Angel soupire de soulagement avant de l'observer, inquiet. Elle commence à tousser pour vider l'eau de ses poumons. Le blond se sent bête de ne pas y avoir pensé mais comment peut-on être préparé à ce genre de chose ?

Il continue d'observer son amie, sans pouvoir dire un seul mot. Il est là, immobile, un léger sourire aux lèvres mais un regard emplit d'inquiétude. Ranya finit par élever la voix pour s'excuser. S'excuser de ne pas avoir été à la hauteur. Thésée la reprend en disant que c'était leur faute à tout les trois. Le pokéathlète hoche la tête pour donner raison au rouquin avant de le suivre dans son geste et de tendre son poing.

Puis l'Osselait d'Angel revient avec une Macronium, rapidement suivie par ce que le garçon pense être sa dresseuse.

« On était dans la salle des machines et on a du se battre contre les pokémons marins. On s'est pris une vague à cause de l'attaque Surf d'un Colhomard. Ranya a été la plus touchée. »

Il la laisse parler de ses potentielles blessures puis que la rousse semble avoir les compétences nécessaires pour la soigner. Angel la regardait faire, sans rien dire. Mais il fut rapidement tiré de ses pensées par son starter qui poussa un petit cri de joie. Il pointa avec son os une direction. Angel soupira de soulagement avant de faire de grand signe.

« Sword ! On est là ! »

Le Scalpion, qui semblait avoir suivi un groupe de pokémons, se retourna vivement avant de courir en direction de son dresseur. Angel s'accroupit et le prend dans ses bras.

« J'ai eu tellement peur pour toi. On a été obligé de quitter la salle des machines, Ranya a été blessée et a perdu connaissance. Mais maintenant, elle va bien. Je suis désolé de t'avoir laissé là-bas. Je suis tellement désolé. » chuchote-t-il à son pokémon.

Le Scalpion le repousse légèrement avant de poser sa lame sur son épaule en hochant fermement la tête. Angel comprend qu'il va bien et qu'il n'a pas à s'en faire. Mais il s'en veut tout de même de l'avoir abandonné. S'il lui était arrivé quelque chose, il ne se l'aurait jamais pardonné.

Après s'être occupé de Ranya, la rousse se tourna vers les deux garçons.

« Moi, ça va. Juste un peu sonné. »

Sa Macronium utilisa tout de même Vibra Soin. Le Noctali se sentit directement apaisé. Il la remercie avant de s'asseoir à côté de Ranya. Bones vient sur ses genoux pour se reposer tandis que Sword s'assoit, coller à son dresseur.

« Ça va un peu mieux ? » demande-t-il à la blonde.

Il suppose que oui, maintenant qu'elle est éveillé et qu'elle a eu les premiers soins. Mais son coup à la tête va probablement lui causer quelques petits torts pendant plusieurs jours.

« C'était un bon entraînement pour la nage, non ? » dit-il avant d'étouffer un rire.

Il essaye de détendre l'ambiance, mais plus loin, il y a tellement de blessés, tout le monde panique, c'est compliqué. Plus compliqué qu'il ne l'avait imaginé lorsqu'ils ont quitté leur cabine. Jamais il n'aurait pensé à un tel chaos.

hrp:
 

©BBDragon
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 9673
Points d'Expériences : 1632
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   Jeu 5 Sep - 18:50
Les recherches de Miriam, concernant l’attaque, ne nous ont pas encore permis de déterminer les raisons de celle-ci. De plus, le capitaine lui a expressément dit, que notre voyage ne devait passer dans des eaux profondes éloignées des rassemblements de Pokémon marins. Alors, que venaient-ils faire ici, hors de leur territoire ? Et pourquoi nous attaquaient-ils en particulier ? Tout cela restait très flou et mes poils se hérissaient en sentant venir une raison rocambolesque à la fin de tout ce cinéma, qui cacherait une tentative criminelle de nous détruire. Du monde, il y en avait sur ce bateau et ce n’était pas les ennemis qui manquaient. J’avais cette désagréable impression, que les années d’innocence à la Pokémon Community étaient révolues. Maintenant, il faudrait faire face aux fous furieux, aux gangs et aux mégalomanes.

Écartant ces pensées négatives de mon esprit, je me concentrais sur le combat. Mon armada se débrouillait plutôt bien et j’en profitais pour me la jouer un peu devant Miriam. Après tout, on est un Noctali ou on ne l’est pas, haha. Sa réaction, franche, n’était pas tout à fait celle que j’attendais. Avec Pop, elle déclencha son propre bracelet Z. Une attaque Super Tourbillon Abyssal. Elle ne m’était pas inconnu, j’avais moi aussi ce cristal en ma possession, mais je devais reconnaître que Pop effectuait un très bon boulot. Ne se servant pas que de la puissance de la capacité, il évitait au maximum d’entraîner avec lui nos alliés, Pokémon et dresseurs. Et visiblement, Miriam n’était pas peu fière de sa performance. Je lui rendais son sourire en coin.

- Faut avouer qu’on a l’air bien ridicules avec ces poses.

La brune haussa les épaules en riant, avant de reprendre le commandement de sa bande. Elle, moi, les autres dresseurs,… Tous ensemble nous parvenons d’un front commun à prendre le dessus sur nos adversaires qui se dissipent petit à petit. Verrait-on enfin le bout des hostilités ? L’annonce du capitaine retentit comme un soulagement. Lorsque je regardais mes Pokémon, je ressentais toute leur fatigue… Leurs jambes ramollies, leurs poings usés, leur fatigue mentale, leurs corps endoloris par les coups.

- Vous avez fait du beau travail, je vous félicite tous et vous remercie d’être venu. Le message aurait aussi valu pour les Pokémon des autres dresseurs, sans qui nous n’aurions pu contenir l’attaque. Nous avons évité le pire et vous pouvez désormais vous reposer. Nous sommes toujours en vacances après tout, alors profitez ! Difficile de profiter juste après un tel événement, mais il fallait aller de l’avant et mes Pokémon étaient d’accord. Ils hochèrent la tête et vaquèrent à leurs occupations. Étrangement, ils évitèrent de se rendre dans la piscine. Ils avaient eu leur dose d’eau pour la journée. D’ailleurs, en parlant de ça… Ali, j’aimerais que tu plonges avec Ali pour assurer sa protection et vérifier que c’est ok là-dessous. Mon Pokémon se gratta la tête et accepta, rejoignant le Krabboss pour un petit plongeon. L’eau était redevenue calme, il n’y avait donc aucun danger à craindre à présent. Ce n’était qu’une mission de reconnaissance.

- Je crois qu’on a réussit.

Je me retournais vers Miriam. Entreprenante, elle passa ses bras autour de moi pour un baiser auquel je répondais avec passion. Instinctivement, mes mains vinrent se poser sur ses hanches, puis dans son dos. Je plongeais mes yeux dans les siens, j’étais encore un peu gêné par ce genre de contact visuel et un petit sourire du coin des lèvres vint le traduire. J’étais vraiment amoureux d’elle.

- T’as été parfaite tout à l’heure. Je ne te savais pas si combative.

Au cours de ces dernières années, je m’étais rendu compte que le combat Pokémon n’était vraiment pas fait pour tout le monde et que bien des gens, ne savaient pas se défendre. Miriam n’était pas de ceux-là et elle venait de me le prouver avec force. Au final, moi aussi je n’étais pas peu fier de sa prestation avec Pop. Soudain une pensée s’immisça dans mon esprit et celui de Miriam, tournant court notre discussion. Pff… Qui venait encore nous déranger ? Je n’avais pas le droit d’être un peu seul avec ma copine ? La raison a cette interruption était deux Pokémon. Un Séléroc et un Cryptéro. Les mêmes Pokémon dont Miriam m’avait parlé tout à l’heure. Je laissais Miriam gérer la situation avec eux, cela ne me concernait pas. Toutefois, ma curiosité était piquée par leur rapport. Je voulais autant que Miriam comprendre ce qui s’était passé. Mais les informations récupérées par les types Psy étaient nulles, complètement inexistantes. De même que Miriam, je soupirais et venais croiser les bras. Tout ça pour rien… Ça valait la peine de nous déranger, pestais-je intérieurement. En accord avec ma pensée, Miriam me chopa le bras, puis la main et me traîna avec elle sans que je n’oppose de résistance. Ce à quoi, les Pokémon s’indignèrent poliment, mais un détail me surprit.

- Tu n’avais pas dit que tu ne les connaissais pas ?

Dans l’empressement de la situation j’avais peut-être mal compris, mais j’étais presque persuadé que c’était ce qu’elle m’avait dit.

- Laisse tomber. Ce sont des types Psy après tout, ils ont peut-être lu ton nom dans ton esprit, ou truc du genre comme ils savent faire.


HRP:
 

_________________
Moodboard:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Event #6 - Panique Conséquentielle   
Event #6 - Panique Conséquentielle
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :